Vous êtes sur la page 1sur 1

conception médiévale de l’écriture horizontale ; alors que nous sommes obsédés

par l’écriture verticale et la barre de mesure. »

MESSE (n° 82)


Durée : 34 à 40’ (célébration liturgique), 28 à 32’ (exécution en concert).
pour soli, double choeur et ensemble instrumental.
10 parties : I. Entrée ; II. Prélude ; III. Kyrie ; IV. Gloria ; V. Epître (célébration
liturgique uniquement) ; VI. Alleluia ; VII. Psaume (célébration liturgique
uniquement) ; VIII. Trope ; IX. Sanctus ; X. Agnus Dei (dans la célébration
liturgique, le Trope est donné après la communion, suivi d’une reprise vocalisée
de l’Agnus Dei).
" Effectif : 2 voix solistes (soprano, mezzo grave), 2 ensembles choraux (1
choeur professionnel de 18 voix mixtes SATB minimum pouvant s’étoffer
jusqu’à 24, 1 choeur de fidèles facultatif), ensemble instrumental comprenant
1 hautbois/1 trompette/percussion (1 – ou 2 exécutant (s)/ orgue – une
deuxième version ajoute 1 clarinette en si bémol/1 basson/1 trombone.
Détail du matériel de percussion : vibraphone, jeu de crotales (1 octave si-si), 2 cymbales
chinoises, 2 cymbales suspendues (moyenne-grave), 2 gongs (moyen-grave) – dont 1
chinois si possible, 2 tam-tams (moyen-grave), 2 m’tumbas, 1 tom grave, 2 tambours
sahariens – ou bongos graves à défaut), 1 tambour de basque, 1 paire de maracas.
! Éditeur : Jobert, 1978.
« Archétype par excellence, le texte sacré créé à travers les âges par des hommes
inspirés, ajoute à son évidente spiritualité une valeur phonétique dont les pouvoirs
et le mystère appellent la vocalise, la psalmodie, l’antiphonie et le répons comme
un support spontané, partagé entre la liberté et la rigueur. »
« Lorsque j’ai écrit ma Messe, j’avais sur mon piano d’un côté la Messe de
Machaut, de l’autre celle de Stravinsky – respectivement ce que je rêvais de faire
et ce que je ne voulais pas faire ! »
« Comme dans toutes les liturgies de nos grands ancêtres, Alphonse le Sage,
Victoria ou Guillaume de Machaut, le son demandé aux voix est ici un son rendu
à sa nature première, c’est-à-dire sans cette préoccupation de justesse
conventionnelle que le bel canto et le lied ont imposé deux siècles durant à l’art
vocal. Une fois de plus, je tente de libérer la voix en direction de richesses qu’elle
abrite entre les notes de la portée et au-delà des timbres cultivés. »

MESSE DES PAUVRES d’Érik Satie (n° I05)


Orchestration de trois (1,6,7) des sept parties de la Messe composée en 1895 par
Erik Satie pour choeur mixte et orgue : 1. Kyrie Eleison ; 6. « Prière pour les
voyageurs et les marins en danger de mort, à la très bonne et très auguste Vierge
Marie, mère de Jésus » ; 7. « Prière pour le salut de mon âme ».
" Effectif : flûte/2 hautbois/cor anglais/clarinette/2 bassons/2 trompettes/2
trombones/trombone basse/2 percussions/piano ou orgue/ choeur mixte
SATB de 32 voix minimum (effectif identique à celui des Cantigas, + 1
flûte).
Détail du matériel de percussion : vibraphone, glockenspiel à marteaux, 3 cymbales
suspendues, 3 toms-toms (aigu, moyen, grave), 2 tam-tams (moyen, grave), 1 crotale.
! Partition en dépôt aux Editions Jobert-Lemoine.

- 34 -

Vous aimerez peut-être aussi