Vous êtes sur la page 1sur 8

D O S S I E R

D E

P R E S S E

D O S S I E R D E P R E S S E Laurent

Laurent Mulot

Les quatre continents – middle of nowhere

E Laurent Mulot Les quatre continents – middle of nowhere Laurent Mulot, RGCAC, 2005 Au Bleu

Laurent Mulot, RGCAC, 2005

Au Bleu du ciel (10bis rue de cuire – Lyon 4 ème ) Vernissage le jeudi 13 décembre de 18h à 21h Exposition du 13 décembre 2007 au 26 janvier 2008

* inauguration de la fondation fantôme par Monsieur Patrice Béghain, Adjoint au Patrimoine et à la Culture de la Ville de Lyon et Monsieur Dominique Bolliet, Maire du 4ème arrondissement

* projection du film sur le Havre à l’origine du grand départ

A l’A48 (48 rue burdeau – Lyon 1 er ) - Galerie Françoise Besson Hors les murs

Vernissage le samedi 22 décembre de 15h à 19h Exposition du 22 décembre 2007 au 26 janvier 2008

Publication du n°6 Middle of nowhere de la collection le traitement contemporain Edition Le Bleu du ciel

En Résonance avec la Biennale d'art contemporain de Lyon

Contact Presse

Thomas Micoulet

04 72 07 84 31

infos@lebleuduciel.net

LES VOYAGES DE MONSIEUR MULOT :

the middle of nowhere ou les Quatre continents

Le milieu et le centre :

Si il est une aventure artistique qui puisse aujourd’hui bouleverser notre regard sur l’art dit « contemporain » par les officines culturelles, c’est bien celle de Laurent mulot et de sa quête de « middle of nowhere ». Chacun sait ou devrait savoir que le milieu n’est pas à confondre avec le centre ; déjà dans sa démarche L.Mulot jouait un peu avec cette ambiguïté, sans s’en rendre compte, uniquement guidé par son intuition; la raison étant intervenue dans un second temps pour mettre en ordre de route son projet. Cette intuition que les anciens dans leurs principes métaphysiques rangeait dans le secteur du cœur et donc du centre. « Le centre est avant tout l’origine; le point de départ de toutes choses, c’est le point principiel, sans formes et sans dimensions, donc indivisible et, par suite, la seule image qui puisse être donnée de l’unité primordiale… le centre est à la fois le principe et la fin de toutes choses, l’alpha et l’oméga, le milieu et la fin. » René Guénon

Post Vivum : du fond à la forme :

Reste à découvrir la forme des voyages de Monsieur Mulot qui se passent de mots, constituant le vêtement de l’aboutissement de la quête, initiée par ce fond sans fond. L.M. se sert à tous les râteliers utilisant brillamment et tour à tour dessins, vidéo, photographies, sculptures, installations, performances, polaroids, affiches, selon convenance. Créateur multi média, polyvalent, ogre multi récidiviste qui va jusqu’à exporter son œuvre dans les prisons, pour donner un peu d’imaginaire à ceux qui en manquent. Chacun peut à loisir s’y nourrir du collégien à l’universitaire, du sauvage amazonien au curator policé d’art, en croisant le travailleur social et la personne en handicap ; et ne s’en prive pas. Monsieur Mulot comme son œuvre ne l’indique pas au premier regard, car nécessitant l’effort de l’initiation et le sens du bon secret préservateur, est populaire. De cette dimension qui recèle la vraie aristocratie de l’âme, celle des gens simples à opposer à l’élitisme intellectuel, déguisement trompeur du populisme au luxe et privilèges vulgaires.

Gilles Verneret

Le projet : middle of nowhere

Middle of Nowhere est une œuvre d’art visuel développée par Laurent Mulot consistant à implanter un geste poétique sur les 6 continents. Ce geste est concrétisé par la pose d’une plaque attestant la fondation d’un Centre d’Art Contemporain Fantôme dans des lieux inhabituels pour un centre d’Art et avec des gens qui n’ont aucun lien avec l’Art Contemporain.

L’œuvre à deux versants, l’un est virtuel : le site internet et l’autre est physique : les expositions. À ce jour six, installations importantes ont été montrées en Australie, France et Chine. Un est actuellement montré au Musée d’Art Contemporain de Lyon en France.

Concernant le site internet le MAC Lyon a produit et réalisé une borne d’accès permanent au public dans l’enceinte du musée. Le projet pour cette borne est de l’installer dans plusieurs musées et ainsi créer un lien entre les publics de ces institutions, entre ces institutions elles-mêmes au travers de l’œuvre. Un des concepts de ce travail est l’ubiquité. Le réseau internet, la borne d’accès, la possibilité de visiter les expositions et de se rendre « au milieu de nulle part » sont autant de pistes qui mènent au « territoire de l’œuvre ». C'est aussi une réflexion politique sur l'Art et la globalisation.

Le Premier geste fut accompli en Australie avec la complicité de Janet et Ivor Horberton, les 2 seuls habitants de la petite ville de Cook située dans la plaine désrtique du Nullarbor. Ainsi les premier centre d'art contemporain fantôme était prêt a produire et a exposer le concept de Middle Of Nowhere

était prêt a produire et a exposer le concept de Middle Of Nowhere CGCAC : Cook

CGCAC : Cook Ghost Contemporary Art Center © 2004

Le second centre a été implanté dans le Sichuan en Chine et la spécificité de Middle of Nowhere en Chine, « pays du milieu » a été de se rendre au centre géodésique du pays et de voir ce qui s’y passe. Aussi le titre de l’œuvre chinoise dissocie et sépare le mot Nowhere en Now Here (le temps et l’espace). Ce milieu se trouve au sud de la province.

temps et l’espace). Ce milieu se trouve au sud de la province. MGCAC : Middle Ghost

MGCAC : Middle Ghost Contemporary Art Center © 2006

En Septembre 2006 le Troisième centre a été inauguré par Madame Isoard et Monsieur Barnier,

Maire et Adjoint du village de Rochefourchat qui ne compte

aucun habitant

du village de Rochefourchat qui ne compte aucun habitant RGCAC : Rochefourchat Ghost Contemporary Art Center

RGCAC : Rochefourchat Ghost Contemporary Art Center © 2006

Le quatrième centre a été inauguré à Mazagao Velho en Amapa, Amazonie brésilienne en juillet 2007, une ville déplacée des côtes africaine au 18ème siècle. Les deux gardiens sont Jao Alcindo Milhomem : secrétaire à la culture de l’état d’Amapa et de José Carlos de Carvalho, maire de Mazagao

Jao Alcindo Milhomem : secrétaire à la culture de l’état d’Amapa et de José Carlos de

5

Biographie

Laurent Mulot

Vit et travaille à Lyon.

Embarqué trop jeune dans

des études de sociologie, il bifurque plus tard en Arts plastiques à Panthéon -Sorbonne. Il se jette dans la fabrication d’objets inutilisables (Galerie Neotu , Paris), puis dans la sculpture en France, tchéquie,Slovaquie et assidûment au Brésil.

Né au Havre au siècle dernier, il y retourne parfois, voir sa mer et sa mère

Très fatigué par le poids de l’acier, il s’en prends aux images (bien plus légères) et devient expert en

continue son chemin et finalement trouve la

réconciliation entre sa préoccupation esthétique, son intérêt sociologique, sa rage contre les médias de

grande consommation en s’inventant faux-vrai reporter de sujets invendables mais qui le passionnent passionnément. Le résultat se montre sous la forme d’installation dans lesquelles le visiteur peux

reconstituer une fiction documentaire où les protagonistes filmés, enregistrés, photographiés jouent leur propre rôle, c’est significativement le cas pour l’œuvre They come out at night, qui prolifère depuis 2001 à

de ce milieu que le

photographies râtées, parutions, expositions, collections

Il

partir d’un endroit réputé pour être au milieu de nullepart, Middle of nowhere travail continue, sur le web, sur le globe, à suivre

C’est

Expositions Personnelles et Collectives

1987

Galerie Neotu , Paris, France Sculpture objet

1988

Galerie Alpha du Lyon, Paris, France Sculpture

1989

Extérieur 3, Bratislava, Slovaquie Symposiun sculpture

1990

Centre culturel Français, Prague, Tchéquie Salon art contemporain de Montrouge, France Sculpture installation

1991

Extérieur 4, Bratislava, Slovaquie Salon art contemporain de Montrouge, France Symposium sculpture

1992

Ville nouvelle de l’Isle d’Abeau, France MAC 2000, grand Palais, Paris, France Galerie AA, Paris, France Sculpture installation

1993

Ville nouvelle de l’Isle d’Abeau, France Résidence Galerie Phal, Paris, France Sculpture, photographies

1995

Ecole nationale Supérieure Lyon, France La Mal Thonon, France Fort de Bard Aosta, Italie Galerie U. Reku Prague, Tchéquie Galerie Rodrigues de arte Recife, Brésil Sculpture, video, photographies, installation

1996

Bron, France MAC 2000 grand Palais, Paris, France Galerie Rodrigues de arte Recife, Brésil Installation

1997

Galerie Phal Paris, France Sculpture installation

1998

St Emilion, France Galerie Fraga Recife, Brésil Sculpture installation

1999

Galerie Fraga Recife, Brésil

2001

6 ème Biennale Art contemporain , Lyon, Art sur la place Installation vidéo monumentale

Centre de création contemporaine Les Subsistances , Lyon , France Résidence, exposition, installation, photographies, vidéos

2003

Centre de création contemporaine Les Subsistances,Lyon, France Installation

7 éme Biennale Art Contemporain de Lyon, Art sur la place Installation objets et multimédia

2004

Création et mise en ligne du site web :

www.theycomeoutatnight.org

Light Square Gallery,Adelaide Australie International Visual Art Festival Exposition de l’installation : « They come out at night,step one »

Art Fremantle Centre, Perth Australie Exposition de l’installation : « They come out at night, step two »

Musée d’Art Contemporain de Lyon Aménagement Borne d’accès public au site : www.mofn.org Partenariat de recherche et développement

2005

Laboratoire de création artistique « Les Subsistances » Lyon Exposition de l’installation : « Middle of Nowhere I »

Modern Art Museum Duo Lun, Shangaï, Chine Exposition de l’installation : « Middle of Nowhere II »

2006

Galerie 1918 artspace Shanghai Installation

LUX scène nationale image Valence Installation

Musée d’Art Contemporain Lyon Exposition « la région des corps » Installation

COLLECTIONS PUBLIQUES Ville de Villefontaine, France Ville de Lyon, France

COLLECTIONS PRIVEES Le Hir-Yamashina, Récife, Brésil Fraga, Récife, Brésil Weismann, Los Angeles, USA Nata, Paris,France