Vous êtes sur la page 1sur 55

LES TRAVERSES

DU POUVOIR
par

Jean-Jules VAN ROOYEN

Edition française augmentée d’un chapitre par l’auteur

Traduit du néerlandais au français en 2013


par
Christofora CHRISTIAANSE
avec l’aide de
Christiane VAN ROOYEN-BOUDART

Éditions Saint-Remi
– 2013 –
© Tous droits de reproduction réservés.

Éditions Saint-Remi
BP 80 – 33410 CADILLAC
05 56 76 73 38
www.saint-remi.fr
PRÉFACE

L a face cachée de l’histoire m’a toujours intrigué. Je n’ai


jamais pu accepter l’idée que le monde n’est que ce qu’il
paraît. Ainsi la vie n’est pas facile. La plupart des gens ne com-
prennent pas ce point de vue parce qu’ils se contentent d’une
vision superficielle de la réalité. Ils prennent pour argent comp-
tant les nouvelles et les événements passés et actuels qu’on leur
présente, comme s’il n’y avait aucune différence entre la version
retransmise par les medias et la réalité, entre l’histoire officielle et
les événements réels du passé. Rien n’est moins vrai. Récemment,
les gouvernements de gauche des années 1980 et 1990, en France,
en Belgique et aux Pays-Bas, en ont été la preuve.

L’aventure gauchiste des gouvernements socialistes aux Pays-


Bas pendant la période Mitterrand, en France, a débouché sur
l’assassinat du très populaire homme politique Pim Fortuyn, le 6
mai 2002, neuf jours avant les élections parlementaires. Son éli-
mination venait à point nommé. Il représentait un danger mortel
pour le régime en place. Le meurtre a fait forte impression sur la
mémoire collective. Le régime socialiste a été chassé, mais il est
difficile de dire si les agendas secrets ont disparu. Depuis
l’accession au pouvoir des gouvernements de gauche, dans les
années 1990, la conviction que rien n’est dû au hasard, est deve-
nue de plus en plus forte. Les projets et les dispositions politiques
prises à cette époque par les gouvernements socialistes ont livré
les premiers indices d’un syndicat idéologique. Des recherches
journalistiques, des renseignements, de la documentation et des
informations confidentielles m’ont permis de soupçonner une
influence de la maçonnerie et son lien probable avec les gouver-
nements de gauche. Ce lien existait déjà avec les gouvernements
Chrétiens Démocrates, dans les années 1980. Le chef catholique
du parti, Lubbers, a joué, au début des années 1970, un rôle déci-
sif dans le parlement et il a tout mis en œuvre pour assurer la
réalisation de la loi sur l’avortement. C’était un indice de ses atta-
4 PRÉFACE

ches probables avec la franc- maçonnerie. Dans un article du


quotidien libéral néerlandais, le N.R.C., il apparaît que deux piliers
progressifs de la politique de gauche, la législation concernant
l’avortement et l’euthanasie, ont été inspirés par la franc-
maçonnerie1. En Belgique, nous avons constaté les mêmes priori-
tés avec les gouvernements maçonniques de Verhofstadt2, dans
les années 1990 et 2000. En France aussi, ces mêmes critères pro-
gressifs portent l’estampille de la loge. Pierre Lambicchi, grand-
maître et personnage en vue du Grand Orient, a déclaré en no-
vembre 2008, que le développement de l’État laïc radical, la pro-
motion de la contraception et de l’avortement depuis les années
1950, sont les points essentiels de l’action sociale de la loge. De
même Pierre Simon, frère de loge et gynécologue, qui a collaboré
à la loi sur l’avortement en France (1975), a attiré l’attention,
avant de mourir en 2008, sur les mêmes succès sociaux de la loge.
Le parlementaire et maçon, Lucien Neuwirth, inspirateur de la loi
sur la contraception, en 1967, est appelé le père de « la pilule
française ». En 1992, le congrès maçonnique de Strasbourg a plai-
dé en faveur d’une réglementation légale de l’euthanasie comme
celle de l’avortement, de la stérilisation et de l’insémination. De
plus, il a qualifié la doctrine Chrétienne de scientifiquement tota-
lement dépassée. Au milieu des années 1970, Serge Behar, grand-
maître du Grand Orient, a fait remarquer que c’est un droit pour
l’homme de pouvoir choisir l’heure de sa mort ; « le dernier acte
d’une conscience libre 3 ». La législation des drogues, le mariage
homosexuel et l’immigration de masse ont la même origine pro-
gressive que l’État laïc et radical, et la généralisation de la contra-
ception, de l’avortement et de l’euthanasie. Toutes ces acquisi-
tions progressives viennent du même panier. Mes soupçons
n’étaient donc pas sans fondement. Dans un hebdomadaire ca-
tholique4, j’ai exposé ma conviction que les Pays-Bas étaient pro-
bablement gouvernés par un réseau secret. Cet article a disparu de

1 N.R.C, du 09-08-08
2 Standaard, du 19-08-99
3 Mitteilungsblatt SSPX, nr. 372, janvier 2010, pages 36-42
4 Katholiek Nieuwsblad, du 29-08-1997
PRÉFACE 5

façon inexplicable de toutes les archives publiques. C’était sûre-


ment un coup dans le mille ! En France aussi, en 1976, la loi de
madame Veil, sous le gouvernement Chirac, donne à penser qu’ils
entretiennent tous les deux des rapports étroits avec la franc-
maçonnerie (voir, ch. 3 et 5) et qu’ils ont été ses exécutants,
comme le président de l’époque, Giscard d’Estaing. Celui-ci était
aussi président pour l’Europe de la Commission Trilatérale et
membre du Bilderberg1. Il n’aurait pas pu accéder à ces postes
prestigieux, s’il n’était pas un « frère ». (voir, ch. 8). Depuis lors
peu de choses ont changé. Le président Sarkozy n’est pas un
frère, mais il n’est pas libre non plus. Il est tenu et surveillé de
près (voir, ch. 2).

Dans un cadre plus large, ce réseau secret et international, a


presque sûrement été à l’origine de la vague de législations
concernant l’avortement, l’euthanasie et le controversé mariage
homosexuel. Depuis les années 1970 et 1980, celles-ci se sont
répandues sur toute l’Europe, comme une tache d’huile.
Dans les premières années de ce siècle, l’attention a été dé-
tournée par l’ascension de l’Union Européenne et la domination
de la bureaucratie bruxelloise. Celle-ci n’est ni élue ni transpa-
rente, mais nommée. Son énorme influence matérielle et immaté-
rielle sur les Néerlandais, les Belges, les Français et presque 500
millions d’autres citoyens européens a éveillé la méfiance. Le
contenu de la pseudo-Constitution de l’UE, en 2005, a renforcé le
soupçon d’une gigantesque manipulation. Cette Constitution n’est
pas tombée du ciel, mais elle est le résultat d’un long chemine-
ment. Plus de douze ans de recherches sur l’influence de la ma-
çonnerie internationale sur l’Europe et les rapports de force dans
le monde, m’ont fait découvrir bien plus. Constructeurs de « cou-
poles », chapeautant plusieurs organisations pour mieux les diri-
ger, les franc-maçons ont eu une influence primordiale sur
l’histoire moderne européenne et sur les principaux événements
des deux derniers siècles.

1 Epiphanius, Maçonnerie et sectes secrets, p. 447


6 PRÉFACE

Beaucoup d’Européens s’imaginaient que l’Europe leur appor-


terait un monde meilleur et les débarrasserait des élites politiques
de l’après-guerre, marquées par les obsessions idéologiques des
années 60 et 70. Ils espéraient qu’un sang nouveau délivrerait
l’Europe des élites nationales dilapidatrices et les reléguerait au
rang de figurants. L’idée de revanche n’était pas étrangère à la
popularité grandissante de l’UE dans les années 1980 et 1990,
jusqu’en 2005. En ce temps-là, on se souciait peu du fait que l’UE
n’ait ni un objectif précis, ni un mode de travail transparent. Per-
sonne ne se rendait compte que c’était une stratégie voulue pour
masquer l’objectif véritable : l’organisation d’une communauté
d’États, chapeautée par les élites bruxelloises non élues, appuyée
par un tribunal européen avec des compétences législatives dans
tous les domaines et une Banque Centrale Européenne, sans
contre-pouvoir politique. Ce développement antidémocratique est
passé inaperçu pendant longtemps. À la fin des années 1980,
l’ancien ministre de la Défense libéral néerlandais, Frits Bolkes-
tein, a attiré l’attention sur le caractère antidémocratique de cette
Europe. Il ne fut pas entendu et ce n’est qu’en 2005, avec les ré-
férenda en France et aux Pays-Bas et l’effondrement de la
pseudo-Constitution, que la supercherie a été dévoilée. La France
et les Pays-Bas, ont mis fin à la naïveté et l’euphorie. Le plan a
échoué in extrémis. Cet anti-climax a fait capoter les préparations
et un planning maçonnique de plus de deux siècles. Car la
pseudo-Constitution était une étape cruciale vers un ordre mon-
dial organisé et régi par un gouvernement mondial. Il aurait su-
pervisé tous les états-nations européens et il aurait mis toutes les
religions sur le même pied, avec pour objectif éternel, la destruc-
tion de l’Église et de la civilisation.

Depuis Moïse, sur le Mont Sinaï (1500 a.C.) et son combat


contre le Veau d’or, la lutte entre le bien et le mal, entre la lumière
et l’obscurité, n’ont jamais cessé. La lutte entre Dieu et Satan a
été, comme le feu sous la cendre, toujours latente. Beaucoup plus
tard, la Révolution française va ranimer ce feu et plonger
l’Europe, pendant deux siècles, dans un état permanent de guerre
PRÉFACE 7

et de révolution. Le combat contre la civilisation Judéo-


Chrétienne est plus que jamais actuel, mais masqué par l’agitation
de la vie moderne. La question est de savoir quelle vision de
Dieu, de l’homme ou du monde, l’emportera. Cette lutte est le
moteur de l’histoire de l’humanité et elle est éternelle.

Précédée par les idées des lumières du 18ième siècle, la Révolu-


tion française a été le tournant de la modernité. Elle a servi de
modèle à toutes les révolutions et les guerres postérieures. Le
hasard n’a jamais joué un rôle dans les pages sanglantes de
l’histoire européenne. Chaque événement découle d’un autre. Les
hommes d’État Anglais Disraëli et Churchill (1874-1964) ont
démontré le planning et la préparation de deux siècles de révolu-
tion par des réseaux secrets. Ce projet est issu du premier
Congrès maçonnique mondial dans le château de la famille Roth-
schild en 1782, près de Francfort en Allemagne. Un grand groupe
de juifs libéraux était présent. Il fut décidé que les juifs du Tal-
mud, les Ashkénazes, seraient admis dans la franc-maçonnerie
régulière et les loges d’Illuminés. L’Illuminisme, par
l’intermédiaire de la maçonnerie, a eu raison de la Chrétienté et a
mis une main de fer sur l’humanité et depuis lors, ne l’a plus lâ-
chée. Dix ans plus tard, la Terreur (1792) a commencé à Paris.
Les guerres Napoléoniennes qui ont suivi ont été les premières
tentatives de la création maçonnique d’un empire mondial. Ces
guerres ont fait la fortune de quelques bailleurs de fonds. La ma-
nipulation maçonnique marche toujours main dans la main avec
les intérêts de la Haute Finance. Un phénomène inconnu jus-
qu’alors, Napoléon, a mis l’argent au pouvoir. Il a disparu de la
scène, mais la noblesse d’argent est restée. Les plus importantes
dynasties financières datent de cette époque et sont d’origine libé-
rale Juive-Ashkénaze. La noblesse traditionnelle a perdu ses privi-
lèges, mais la noblesse d’argent Juive-libérale a gardé les siens
ainsi que sa puissance et son caractère exclusif. Depuis la Déclara-
tion des Droits de l’Homme, en 1789, elle est mêlée à tous les
événements mondiaux. La domination de cette Haute Finance a
jeté l’Europe dans un état permanent de révolution et de conflit.
8 PRÉFACE

Les révolutions, les guerres, l’immigration de masse, les drogues,


les perversions culturelles, la crise bancaire (2008) et le faux scé-
nario de menace climatologique (2009), ont miné la culture tradi-
tionnelle, Judéo-Chrétienne. La noblesse d’argent se sert des prin-
cipales Banques centrales pour diriger le monde, avec l’arme des
taux d’intérêts. Elle provoque des crises, cause l’inflation, la dé-
pression ou la haute conjoncture. Sans entraves elle pousse les
peuples européens sur le chemin de l’autodestruction pour créer
le chaos et les circonstances favorables pour la création d’un gou-
vernement mondial qui englobe toute l’humanité.

Aux 19ième et 20ième siècles, avec des utopies et des moyens fi-
nanciers illimités, l’Europe a été partagée en des camps opposés.
Principalement des banquiers anglo-américains ont travaillé à la
mettre à feu et à sang. Le continent Américain n’a pas été épar-
gné. La guerre civile et plus tard les guerres contre le Mexique et
l’Espagne à la fin du 19ième siècle, sont le résultat de la même soif
du pouvoir. C’est à ce moment que les États-Unis ont reçu leur
structure étatique actuelle. L’Europe a connu le même lot de ré-
volutions et de remembrements. L’élimination de nombreuses
petites principautés a donné à l’Italie et à l’Allemagne leur struc-
ture étatique actuelle. Après l’achèvement de ces chantiers, la
grande œuvre a pu être entreprise : la construction d’une coupole
au dessus des États. Le coup d’envoi de la réunification euro-
péenne a été donné avec la première guerre mondiale (1914-
1918). Mais un an plus tôt, une banque privée, la Banque Fédérale
(FED) a été fondée à New York. La guerre est la principale
source de revenus de ses propriétaires, quelques familles de la
noblesse d’argent et les directions d’autres banques.

Les troupes américaines sont venues au secours des alliés eu-


ropéens en 1917. L’économiste Anglais Antony Sutton, (1925-
2002) et l’écrivain Russe Soljénitsyne (1918-2008) démontrent le
financement par des banquiers anglo-américains du gouverne-
ment révolutionnaire de Kerenski (février 1917) et de la Révolu-
tion Russe de Lénine (octobre 1917). À Versailles, l’Allemagne et
PRÉFACE 9

la France, adversaires épuisés, ont été obligés par les négociateurs


anglo-américains d’accepter un traité de paix sans avenir, un ar-
mistice de 20 ans jusqu’à la deuxième guerre mondiale (1940-
1945). En 1918, la France très affaiblie et en piteux état a été
abandonnée en face de l’Allemagne qui n’était défaite ni militai-
rement, ni économiquement. Au début des années 1920, les mê-
mes banquiers ruinèrent l’économie allemande par des manipula-
tions financières et l’hyper-inflation. À ce moment, l’achat à vil
prix ou une participation dans les fleurons des entreprises alle-
mandes, ont permis aux banquiers anglo-américains de s’installer
au cœur du continent européen. À la suite de quoi, ils ont mis
aussi Hitler au pouvoir (1933). Ils lui ont fourni les capitaux et les
moyens technologiques pour édifier en peu de temps l’armée la
plus forte du monde. En même temps, ils soutenaient l’Union
Soviétique avec de l’argent, de la technologie et des vivres. La
guerre de 1940-1945, transforma l’Europe en ruine. Comme un
pompier-pyromane, les États-Unis vinrent secourir les alliés en
1941/1942. Ils aidèrent aussi l’Union Soviétique à vaincre. La
capitulation allemande en 1945, va changer la face du monde en
coupant l’Europe en deux zones d’influence, Ouest et Est. À
Yalta, deux juifs Ashkénazes, Roosevelt et Staline se sont parta-
gés l’Europe, en deux blocs. Au même moment et pour éviter le
retour d’une guerre, le processus d’unification européenne fut
déclenché. L’Union Européenne (U.E) fut fondée en 1958, par le
Traité de Rome. D’autre part, pendant ce temps et jusqu’à la
chute du mur de Berlin, l’Union Soviétique a subsisté grâce à
l’aide anglo-américaine et européenne. Depuis la révolution de
1917, elle était devenue une colonie américaine. La course aux
armements pendant la Guerre froide (1945-1989) a enrichi consi-
dérablement la noblesse d’argent, les autres banquiers et les in-
dustriels.

Avec la chute du mur de Berlin en 1989, disparaissait la cou-


pole Est-Ouest ainsi que l’hégémonie américaine en Europe. La
tentation de prendre le contrôle de l’UE avec la pseudo-
Constitution échoua en 2005. Il fallait donc trouver un nouveau
10 PRÉFACE

système pour remplir le vide de pouvoir. La crise du crédit en


2008, avec la destruction mondiale des biens privés, causa un
sentiment d’insécurité. Le film de Al Gore An Inconveniant
Truth (2007), semble la dernière offensive d’une prise de pouvoir
mondial. Le mythe du climat et la soi-disant responsabilité de
l’homme dans un réchauffement climatique imaginé ont pour but
de renforcer la mainmise sur l’humanité (voir, Climategate ,
ch.2). Par l’influence d’organisations internationales comme les
Nations Unies et l’UE et via des traités, rien n’échapperait plus au
contrôle. Le contrôle sur les émissions de CO2 signifie une
mainmise absolue sur les gens, sur les peuples et sur toutes leurs
activités. La méga-coupole verte fera disparaître l’État démocrati-
que et de droit. Comme un nouveau Goulag, elle emprisonnera
l’humanité entière dans un état permanent de mauvaise cons-
cience, d’insécurité et d’angoisse. Dans quelques années le négoce
des droits d’émissions de CO2, dépassera le commerce internatio-
nal du pétrole. Une nouvelle source de revenus pour la Haute
Finance et le groupe croissant des industries vertes. N’oublions
pas que la manipulation maçonnique marche toujours main dans
la main avec la Haute Finance. Elle a toujours le dessus.

La révolution culturelle et l’affaiblissement financier des der-


nières décennies ont appauvri les peuples européens, les ont
plongés dans une crise d’identité et miné leur résistance morale.
L’enseignement, vidé de sa substance, a réduit la connaissance et
a altéré la perspicacité. Grâce aux influences marxistes, un maté-
rialisme sans frein et une culture visuelle permissive venue
d’Hollywood, le relativisme est devenu la norme. Déstabilisés par
la mentalité que tout est possible, les peuples semblent déracinés
et mûrs pour une nouvelle manipulation. Le mythe du climat a
pour mission de remplacer les idéologies du 20ième siècle : les dra-
peaux rouges sont remplacés par une étiquette verte. L’offensive
verte, dirigée par la franc- maçonnerie internationale et la Haute
Finance, vise à soumettre les peuples à un gouvernement mondial
et athée.
PRÉFACE 11

Quoique ce livre ait été rédigé avec le plus grand soin, le re-
gard dans les coulisses du pouvoir reste toujours incomplet. Le
secret qui entoure les événements, les réseaux et les personnes
dont il est question ici, constitue la plus grande force de la révolu-
tion. On ne peut pas prétendre à une complétude totale. Cette
exigence est utopique et aurait rendu la réalisation et la publica-
tion de ce livre impossibles. Un complot de cette envergure ne
peut pas être prouvé de manière absolue. Les comploteurs ne
lâchent pas un mot. L’auteur a puisé à de nombreuses sources,
livres et articles néerlandais de la première partie du 20ième siècle,
une majorité de livres français et des livres anglais, américains et
quelques sources allemandes, du 19ème et 20ième siècle. La plupart
de ces écrivains sont inconnus du grand public. Cela s’explique
par le fait que les historiens ne les évoquent jamais et que les écri-
vains reconnus évitent d’évoquer les réseaux secrets. D’un côté,
ils font cela par peur d’être diabolisés et discrédités et d’un autre
côté, parce qu’ils appartiennent eux-mêmes au système. J’ai pu
réaliser ce livre grâce aux renseignements de sonneurs de cloche
comme l’abbé Augustin Barruel (1741-1820), le professeur anglais
d’économie Antony Sutton, l’écrivain israélite Adam Shamir,
l’écrivain russe Soljénitsyne et Epiphanius, un expert italien des
renseignements qui écrit en français, sous un pseudonyme, pour
assurer sa sécurité personnelle. Ses livres sont une véritable ency-
clopédie d’innombrables personnages historiques ou contempo-
rains de premier plan, en relation avec les nombreux réseaux se-
crets qui s’entrecroisent dans le monde.

L’auteur ni l’éditeur ne peuvent être tenus responsables de


possibles insuffisances dues à d’éventuelles lacunes ou inexactitu-
des. Aussi les découvertes dans ce livre n’ont rien à voir avec la
franc-maçonnerie néerlandaise, belge ou française. Des témoigna-
ges publiés, on peut tirer la conclusion d’un complot mondial.
C’est beaucoup plus qu’une théorie ou une idée sans fondement.
Avec le rassemblement des nombreux morceaux du puzzle, les
rapports qui s’entrecroisent et l’image d’un concept qui surgit de
tout cela, la probabilité devient une presque certitude et va jusqu’à
12 PRÉFACE

une vérité possible. J’ai commencé avec les livres de Jacques van
Therm, écrivain et journaliste néerlandais du début des années
1920, puis pendant 12 ans, je me suis efforcé de rendre visible un
monde invisible pour le grand public, mais où sont prises, en
dehors de tout contrôle démocratique, les grandes décisions qui
nous concernent tous. Le lecteur découvrira que rien n’est dû au
hasard. La plupart des questions qu’il se posera ne trouveront une
réponse qu’après avoir lu la dernière page. Son regard sur le
monde changera définitivement. L’incrédulité et la consternation
s’empareront de nombreux lecteurs et certains ne pourront pas
supporter la vérité. Mais à la fin du livre, on s’apercevra qu’à des
moments cruciaux le piège ne s’est pas refermé comme c’était
prévu. Ce fut le cas en 2005, avec la pseudo-Constitution de l’UE,
la crise du crédit en 2008 ou le sommet mondial sur le climat, en
décembre 2009, à Kopenhagen.

Les comploteurs ont un énorme problème de coordination qui


devient plus grand à mesure que leur emprise sur le monde aug-
mente. Ils trébuchent sur leurs propres manipulations et priorités.
Le monde du mensonge a une base peu stable. À côté de cela,
internet implique la fin de l’hégémonie maçonnique sur les me-
dias, les éditeurs, les journaux et la diffusion des nouvelles et des
connaissances. La dernière manche a débuté. Un des Rockefeller
vit, avant le referendum en 2005, le moment propice passer de-
vant lui en disant : il faut se presser. Le but final du gouverne-
ment mondial, le Nouvel Ordre Mondial (N.O.M) est vraisem-
blablement encore hors de portée.
La lecture de ce livre secoue le lecteur et lui fait voir l’urgence
d’une complète transparence à tous les niveaux du gouvernement
et de la justice. À Paris, à La Haye, à Bruxelles, à la Commission
et au Parlement Européen, à la Cour de Justice Européenne, aux
Banques centrales et à la Banque Centrale Européenne (B.C.E) et
finalement à l’office de radio et de télévision d’État, les politi-
ciens, les fonctionnaires, les banquiers, les magistrats et les poli-
ciers, devraient déclarer toutes leurs activités principales et se-
condaires et leur appartenance à des organisations secrètes ou
PRÉFACE 13

discrètes comme la franc-maçonnerie, le Rotary, le Lions, le Bil-


derberg, la CommissionTrilatérale, le B’nai B’rith, etc… A
l’exemple du Royaume Uni et de l’Italie, on devrait viser à une
complète transparence. Un registre public sur internet devrait
mentionner toutes les fonctions et tous les cumuls des personnes
publiques et leur adhésion à des confréries, des clubs de pensée et
des réseaux. Il faudrait donc interdire par une loi, la possibilité du
secret lié à ces appartenances. La divulgation publique des anté-
cédents des ministres des Finances, des banquiers des Banques
centrales et des autorités de contrôle financier aurait pu éviter la
crise de crédit de 2008. Le temps est mûr pour dresser un bilan.
L’état démocratique et de droit, est rendu caduc par la persistance
du secret, une relique du 19ième siècle. De nombreuses calamités
des siècles précédents auraient pu être évitées si on avait pu jeter
un coup d’œil sur l’envers du décor et connaître les antécédents
des personnages principaux. En 2008, cela aurait pu prévenir la
crise de crédit et le gaspillage causé par le mythe du climat.
La transparence à tous les niveaux de l’administration et du gou-
vernement rétablit la primauté des peuples et le bien-être des
hommes. Ceux-ci ont une place centrale, au dessus de l’état et de
l’économie, au dessus de la nature et de la terre. Cette primauté
forme la base des libertés individuelles.
Le livre a été finalisé en 2010. L’édition française est actualisée
jusqu'au printemps 2013, et élargie avec ch. 10, concernant la
révolution de l’Eglise en 1962.
Jean-Jules van Rooyen
La Haye, Pâques 2013
CHAPITRE 1

LA DÉCOUVERTE D’UN COMPLOT POUR UN ORDRE MONDIAL.

À l’avenir la guerre sera invisible. Lorsque la mois-


son est détruite, les industries paralysées, et que les
forces armées ne peuvent plus être utilisées, la na-
tion comprend subitement qu’elle était en guerre et
qu’elle est en train de la perdre.
Frédérique Joliot-Curie (1900-1958)
Physicien nucléaire, inventeur du neutron et à
l’origine de la bombe atomique. Membre de Pug-
wash, prix Nobel de chimie, prix Staline internatio-
nal pour la paix, membre du Mouvement contre le
racisme et pour l’amitié entre les peuples (M.R.A.P)

La Découverte du complot pour un ordre mondial.

A vec la venue de l’internet, l’étude de l’histoire semble être


tombée de son piédestal. Elle semble cacher la réalité. Il
n’y aurait non plus de différence entre la version officielle et la
réalité. L’histoire ne semble plus l’image du passé, de ce qui s’est
passé, comment et pourquoi ? Au contraire, l’important c’est la
forme, et non le contenu. On ne peut pas introduire des faits
nouveaux d’où pourraient surgir de nouvelles opinions, ni gêner
et détruire l’idée qu’on s’est déjà faite. D’après la revue « Elsevier »,
dans son numéro spécial avec comme thème « étudier » daté du
mois d’octobre 2008, les étudiants en histoire doivent étudier en
détail la façon de penser et d’agir des gens d’autrefois, et par ce
moyen l’étudiant apprend à rassembler et à expliquer
l’information historique. Apparemment les grands événements,
les figures historiques, les faits, le contexte et la conjoncture de
l’époque, sont devenus accessoires. Les historiens apprennent en
fait que le passé est un menu à la carte et apprennent comment
tourner autour du pot. Dans la dernière décennie, les historiens
ont perdu le respect pour leur métier. Ils sont très éloignés de la
vraie histoire, des faits et des événements, et de la réalité telle
CH. 1 : DÉCOUVERTE D’UN COMPLOT POUR UN ORDRE MONDIAL 15

qu’elle était. Déjà au début du 19ième siècle, l’historien Joseph de


Maistre disait que depuis la Réforme l’histoire est falsifiée inten-
tionnellement. Des grosses fondations américaines n’épargnent
ni coût ni efforts pour faire écrire des livres qui doivent révéler
l’image souhaitée des situations et évolutions historiques. Elles
veulent surtout combattre le moindre soupçon d’un complot. Et
les historiens nourrissent également l’illusion qu’il est absolument
impossible qu’il y ait des conjurations et des complots ; ils sont
allergiques à cette idée-là. Mais est-ce juste ? D’après Jean Madi-
ran historien de culture et auteur de 38 ouvrages, « c’est un fait
que les historiens se taisent systématiquement sur les réseaux se-
crets. La vision et le jugement sur la crise moderne sont radicale-
ment pollués par la dissimulation systématique d’une donnée
d’une extrême importance1 ». En 1952, l’historien néerlandais J.J
Doodkorte a fait le même reproche sur le rôle des historiens et
l’histoire moderne. Il cite Disraëli (Lord Beaconsfield 1804-1881)
qui écrivait juste un peu avant sa mort : « Seulement celui qui est
initié dans les secrets des Loges, peut écrire l’histoire récente de
l’Europe2 ». Ces écrivains font allusion à l’histoire moderne des
crises, des révolutions et des guerres des deux derniers siècles.
Celles-ci paraissent avoir été le prélude d’un nouvel ordre mon-
dial, sans États-Nations, où tout tourne autour de l’économie et
où le pouvoir est entre les mains d’une minorité.

Le cartel du pouvoir, un réseau international.

Si la grande lutte contre les cartels des entreprises demande


beaucoup d’énergie et d’engagement de la part des pouvoirs pu-
blics, pourquoi donc exclure la possibilité d’un cartel à l’intérieur
duquel le pouvoir et l’influence du monde se concentrent ? Pour-
quoi les brasseurs et les fabricants de roulements à billes qui ont
beaucoup moins de pouvoir pour agir, pourquoi eux réussissent-
ils ? Pourquoi serait-il impossible « d’organiser » le pouvoir par le
1 L’intégrisme, histoire d’une histoire, page 248, cité par A.de Lassus dans : Un siècle
de modernisme, 1907-2007
2 L’influence de la franc-maçonnerie sur l’histoire des deux derniers siècles, page 7
16 LES TRAVERSES DU POUVOIR

biais des media, des universités, des institutions publiques, des


tribunaux, des banques et des organismes supranationaux ? Ne
s’habitue-t-on pas plus vite au pouvoir qu’à la drogue ? Pourquoi
donc toutes les personnes faisant partie du pouvoir : politiciens,
hauts-fonctionnaires, banquiers, comptables, professeurs, journa-
listes et juges, ne pourraient-elles pas se servir des réseaux secrets
invisibles pour le public ? Pourquoi des complots de nos diri-
geants seraient-ils impossibles et à peine concevables ? Ceux-ci
sont dominants et réussissent apparemment à se débarrasser des
sonneurs de cloches ainsi que des dissidents comme Pim For-
tuyn ? Ne faut-il pas avant tout maintenir intacte l’image de l’État
de droit ainsi que l’impartialité et la véracité des media, parce que
leur propre statut en dépend ?
Des dictateurs de toutes sortes et de tous temps : politiciens,
hauts-fonctionnaires, banquiers, juges et entrepreneurs au plus
haut niveau, veulent par tous les moyens augmenter leur puis-
sance et s’enrichir. Pour y réussir, ils ont besoin des media. À
cause de leur soif de pouvoir et de leur avidité, ils sont comme
collés à leur peluche. Ils ne veulent pas que les complots et escro-
queries soient démasqués, et n’aiment pas les perturbations ou
fractures ; leur propre crédibilité en dépend. Vouloir garder le
présent, demande la manipulation du passé ; c’est un intérêt
commun. Le démasquage de la réalité ferait prendre conscience
au public de l’énorme impuissance des gouvernements élus et de
la façon dont le monde fonctionne réellement. Le démasquage
rendrait le peuple trop avisé : cela ne servirait pas les gouvernants.
L’illusion du peuple est précieuse, elle doit être entretenue. Le
démasquage mettrait leur propre position en danger, ils seraient
eux-mêmes déstabilisés par les vrais dictateurs derrière les coulis-
ses. Ils n’aiment pas la publicité qui ne leur convient pas, et ne
tolèrent pas les rabat-joie ou les dissidents. C’est dans leur propre
intérêt commun de maintenir une image bienveillante du présent
et du passé. L’apparence de la démocratie et de la justice ne doit
pas être démasquée et l’existence des complots doit être à tout
prix dissimulée. Mais serait-ce une raison pour qu’ils n’existent
pas ? Même le président Kennedy a déclaré, le 27 avril 1961, de-
CH. 1 : DÉCOUVERTE D’UN COMPLOT POUR UN ORDRE MONDIAL 17

vant le club de presse de New York qu’il sait que les sociétés se-
crètes existent et qu’elles veulent conquérir la dominance mon-
diale avec un gouvernement mondial. Il les considérait comme
un danger public et une menace pour la liberté des citoyens. Il
voulait s’en débarrasser et abolir ou réorganiser entre autres la
Banque Fédérale et la C.I.A.
Est-ce que la grande crise du crédit de l’automne 2008 aurait
été possible sans les réseaux secrets de banquiers talentueux, juris-
tes, comptables et politiciens ? Est-ce que l’escroquerie de plus de
€ 1.000 milliards en Europe et la diffusion mondiale de cette
crise, auraient été imaginables sans les réseaux influents au plus
haut niveau ? Comment aurait-il été possible de garder secret
pendant trente ans une fraude de cette taille, s’il n’existait pas un
grand, puissant et efficace réseau d’une ampleur mondiale ? La
déclaration du 20 mars 2010 de Martin Wolf, ancien banquier de
la banque mondiale et lié au Financial Times en témoigne : « Les
institutions financières ont pénétré jusque dans le cœur de l’État
depuis les deux ou trois dernières décennies et elles doivent être
régulées comme un État ». Il avertissait pour « un monstre qui a
été créé et qui peut nous détruire et qui nous a effectivement
détruits 1 ». En même temps, le ministre des finances allemand
Schäuble, a proposé de mettre les Renseignements Généraux sur
les banques et sur les Hedge Funds, parce que la menace contre les
états vient de là. Il est donc question d’un planning délibéré. La
même chose est valable pour le « Climategate » (réchauffement de
la planète). La tromperie du bureau des Nations Unies, la Com-
mission Intergouvernementale sur le changement du climat
(I.P.C.C), a été démasquée par un hacker londonien en novembre
2009. La tromperie paraît démesurée et est commise par les plus
hautes instances des Nations Unies et par de nombreux scientifi-
ques et instituts météorologiques du monde entier. Ils ont réussi à
entraîner la plupart des gouvernements. Il faut donc qu’il s’agisse
d’un réseau extrêmement puissant et bien organisé avec une in-
fluence décisive jusqu’au plus haut niveau et avec une grande

1 Financieel Dagblad du 22 mars 2010


18 LES TRAVERSES DU POUVOIR

confidentialité. Sans le hacker londonien, l’escroquerie n’aurait


jamais été découverte, malgré les milliards qui sont en jeu et qui
auraient dû pousser à la vigilance. De qui d’autre peut venir, dans
les deux cas (la crise et le climat), les manipulations, le réseau in-
ternational étendu, la confidentialité et l’implication de gros sous,
que de la franc-maçonnerie internationale, le plus puissant réseau
secret du monde ? Surtout l’implication du monde financier en
est la preuve. (voir chap.4)
Le seul réseau avec une ampleur mondiale, avec une influence
au-delà des frontières d’une qualité supérieure et avec une confi-
dentialité efficace, c’est la franc-maçonnerie internationale avec
des groupements et organisations alliés. Rien de ce qu’elle entre-
prend, ne transpire à l’extérieur. Le secret est la force de son
planning et de son exécution. L’écroulement du crédit correspond
à son passé révolutionnaire. Le « Climategate » a exigé un revire-
ment de la vie sociale des gens et des peuples. Des « performan-
ces » comme la crise du crédit et l’escroquerie du climat à une
telle ampleur, lui ressemblent tout à fait. L’ampleur de la perte
énorme causée par ces deux attaques, répond à l’ambition univer-
selle et radicale d’une puissance d’influence mondiale. Le réseau
maçonnique possède une tradition séculaire, qui est opération-
nelle et révolutionnaire, avec une structure hiérarchique d’un
fonctionnement rigoureux, un système de grades de membres
compétents, hautement qualifiés et talentueux qui sont tenus à
un silence absolu quant aux objectifs, aux pourparlers et à tout ce
qui se passe à l’intérieur de l’organisation. Cette obligation stricte
du silence concerne la majorité des membres. Les grades infé-
rieurs ne connaissent pas les membres supérieurs et ne savent pas
non plus ce qui se trame au plus haut niveau. « Elle est la person-
nification du mensonge dans son existence et dans son œuvre ».
Ne sachant pas de quoi il s’agit vraiment, beaucoup de gens col-
laborent inconsciemment à réaliser les objectifs secrets élaborés
par les plus hauts grades. « L’organisation cache ses raisons d’être
et son but aux outsiders. Telle qu’elle est construite et structurée,
c’est une conjuration permanente, un complot contre l’État, une
machine de guerre contre la société ». Mgr. Delassus ajoute que si
CH. 1 : DÉCOUVERTE D’UN COMPLOT POUR UN ORDRE MONDIAL 19

ce n’était pas le cas, elle n’aurait pas de raisons de cacher ses


buts1.
La franc-maçonnerie internationale opère dans l’ombre de la
vie publique, aidée par les journalistes, les politiciens, juges et
juristes, professeurs, banquiers, scientifiques, entrepreneurs de
haut niveau et surtout les historiens. Cette existence hermétique a
un prix. La collaboration dans le domaine public est essentielle ;
l’infiltration dans le monde politique, dans le système judiciaire et
dans les media a la priorité absolue. Des manipulations mondiales
à grande échelle lui sont propres et vont toujours de pair avec de
gros sous.
La crise mondiale du crédit en 2008, qui a explosé pratique-
ment partout en même temps, est un indice de l’existence des
réseaux mondiaux qui échappent à tout contrôle. L’efficacité de
l’explosion est une indication de la puissance énorme et de
l’influence d’un réseau secret mondial au plus haut niveau,
comme la franc-maçonnerie internationale. Il faut admettre cette
réalité afin que le lecteur puisse à tout jamais bannir de sa tête que
les grands évènements comme la crise du crédit, relèvent du pur
hasard.

Le passé reconstruit.

Les historiens sont très experts dans l’art d’esquiver la ques-


tion du comment et du pourquoi des situations historiques. Ils
font comme si cette question ne les regarde pas et n’est pas de
leur domaine. D’autres sont clairement des surveillants pour faire
respecter la version officielle de l’histoire, qui est un terrain fertile
pour le mensonge politiquement correct. Ce n’est pas la vérité qui
leur importe, mais ils veulent une vision qui ne pose pas de pro-
blème, qui est acceptée communément, et surtout qui déblaie le
chemin des institutions et des hommes de pouvoirs. L’histoire est
la clé de la désinformation, le moyen le plus important pour la
manipulation de masse. Le passé doit justifier le présent. Celui qui

1 La Conjuration Antichrétienne, Mgr. Delassus, pâge 138.


20 LES TRAVERSES DU POUVOIR

détermine l’histoire, détermine aussi la façon de penser. La désin-


formation et la manipulation du passé, donnent le sens et la vi-
sion du monde présent. Surtout les historiens de renom sont sen-
sibles et trop heureux de donner un coup de main, et en le fai-
sant ils se rendent complices. Cela leur est profitable. La réputa-
tion dépend souvent des bonnes relations avec le monde politi-
que, les autorités, les media, les collègues et l’université. Le main-
tien de la version de l’histoire officielle, qui ne dérange pas la pen-
sée courante, garantit la sécurité matérielle. Les historiens dépen-
dent des dirigeants, des journaux, des éditeurs, amis et collègues.
Ils veulent répondre à l’attente générale. Sous la pression politi-
que, ils ont même, en utilisant l’enseignement, privé des généra-
tions d’une certaine connaissance du passé ; une connaissance qui
explique le présent en se référant au passé. Les racines ont pres-
que disparu de la mémoire collective de la jeune génération. La
plupart des historiens collaborent à ce déracinement programmé
par les autorités. Ils propagent l’histoire officielle, qui est le che-
min le plus sûr vers la reconnaissance, mais qui est en réalité un
bourbier de corruption. Les historiens se sont transformés en
« voix de leur maître ». Si les illusions et mensonges sont dévoilés,
ils mettent en danger leur emploi, leur chronique dans le journal,
leur place dans une commission du gouvernement ou leur posi-
tion à la cour. Le sort du révisionniste ou du dissident est
l’exclusion, la démission ou l’oubli et ils seront mis sur la liste
noire des journaux, tels que : » de Volkskrant, le N.R.C, le Stan-
daard, le Monde ou le Figaro. Le politiquement correct et la confir-
mation de l’histoire officielle donnent une garantie pour l’avenir.
La vérité qui n’est pas bonne à dire et qui dérange provoque des
polémiques dangereuses. Elle brise la réputation de personnages
historiques connus et éminents et de chefs de file politiques ; elle
révèle des conspirations et divulgue des complots. Elle démasque
la vraie nature des grands événements et des revirements radi-
caux. Elle met à nu un cynisme inimaginable, un machiavélisme,
une cruauté, une trahison, une avidité sans borne et une soif du
pouvoir. Le plus grand secret de l’histoire moderne depuis Les
racines ont presque disparu de la mémoire collective de la jeune
BIBLIOGRAPHIE ESSENTIELLE

Andries van den Abeele, De kinderen van Hiram, vrijmetselaars en


vrijmetselarij, Roularta Books, Brussel, 1991.

François Marie Algoud, Histoire et actualité du satanisme, la démon-


cratie, Ed. de Chiré, Chiré-en-Montreuil, 2002.

François Marie Algoud, Histoire de la volonté de perversion de


l’intelligence et des mœurs, du XVI siècle à nos jours. Ed. de Chiré, Chi-
ré-en-Montreuil, 1996.

François Marie Algoud, La peste et le cholera, Marx, Hitler et leurs


héritiers, Ed. de Chiré, Chiré-en-Montreuil, 1999.

Claude Allègre, Ma vérité sur la planète, Plon, Paris, 2007.

Claude Allègre, L’imposture climatique, Plon, Paris, 2010.

Gary Allen, None dare call it conspiracy, Buccaneer Books, 1971.

Gary Allen, The Rockefeller File, ’76 Press, 1976.

Leo Apostel, Vrijmetselarij, een wijsgerige benadering, Hadewijch,


Antwerpen-Baarn, 1995.

J.H.J. Andriessen, De andere waarheid, Een andere visie op het ont-


staan van de eerste wereldoorlog, Aspekt, 2007.

Abbé Augustin Barruel, Mémoires pour servir à l’histoire du Jacobi-


nisme, deel I en II, Ed. de Chiré, 1797, herdruk 2005.

Bat Ye’or, Eurabia, The Euro-Arab Axis, 2007.

Gérard Baudson, La Planète de l’Oncle Sam, Lattès, 2000.


604 BIBLIOGRAPHIE

Abbé Bergier, Dictionnaire de Théologie, tome 1-4, Outhenin-


Chalandre, Besançon, 1838.

Frits Bolkestein, De grenzen van Europa, Lannoo, Tielt, 2004.

Nicolas Bonnal, Mitterrand le grand initié, Albin Michel, Paris,


2001.

Jacques Bordiot, Le pouvoir occulte fourrier du communisme, Ed. de


Chiré, Chiré-en-Montreuil, 1978.

Jacques Bordiot, Une main cachée dirige, le système du mondialisme,


Ed. du Trident, Paris, 1992.

Patrice Burnat, Les Franc-Maçons des Années Mitterrand, Grasset,


Paris, 1994.

Bijbel, La Sainte Bible, Les Moines de Maredsous, Namur,


1950.

William Carr, Commandant, Renseignements de l’Armée Ca-


nadienne, Les plans de la Synagogue de Satan, 1952, réédition 2007,
Ed. St. Remi.

William Carr, Commandant, Renseignements de l’Armée Ca-


nadienne, Satan, prince de ce monde, 1966, réédition, 2005, Ed. St.
Remi.

William Carr, Commandant, Renseignements de l’Armée Ca-


nadienne, Des Pions sur l’Echiquier, 1954, réédition 2011, Ed. St.
Remi.

Sophie Coignard, Un État dan l’État, Ed. Albin Michel, Paris,


2009.
BIBLIOGRAPHIE 605

Sophie Cognard, L’Oligarchie des incapables, Ed. Albin Michel,


Paris, 2012.

Abbé Louis Coache, En attendant la fin, la perfidie du modernisme,


Ed. de Chiré, Chiré-en-Montreuil, 1976.

Marcel de Corte, L’homme contre lui-même, Ed. de Paris, Versail-


les, 2005.

Henry Coston, La Haute Finance et les Révolutions, Publications


Henri Coston, Paris, 1995.

Henry Coston, Les financiers qui mènent le monde, Publications


Henry Coston, 1955.

H. Delassus, Mgr. Docteur en théologie, La Conjuration Anti-


chrétienne, 1910, réédition 2008, Editions Saint-Rémi, Cadillac.

J.Th. Degenkamp, Prof. Een inleiding in de rechtswetenschap, Klu-


wer, 2007.

Jacques Delacroix, De l’ile de Jekyll au krach 2008-2009, Collec-


tion LIESI, 2007.

Jacques Delacroix, 2008-2009, L’élite mondialiste, Collection,


LIESI, 2008.

Jacques Delacroix, Le groupe Bilderberg choisit Barack Obama,


LIESI, 2009.

Jean-Pierre Dickès, L’Homme Artificiel, Essai sur le moralement


correct, Ed. de Paris, Versailles, 2006.

J.J. Doodkorte, De invloed van de vrijmetselarij op de geschiedenis der


laatste tweehonderd jaar, Paul Brand NV Bussum, 1952.
606 BIBLIOGRAPHIE

Michel Dubost, Théo, l’Encyclopédie catholique pour tous, Fayard,


Paris, 1989.

Catherine Durandin, La CIA en guerre, Grancher, Paris, 2003.

Epiphanius, Maçonnerie et sectes secrètes : le côté caché de l’histoire,


Nouvelle édition 2005, 797 p. (L’édition de 1998, comptait 671
p.) Courrier de Rome, Versailles, 2005.

Ralph Epperson, The unseen hand, an introduction to the Conspirato-


rial View of History. Publius Press, Tucson, Arizona, 1995.

Ralph Epperson, Conspiracy against Christianity, evidence that the


masonic lodge has a secret agenda, Publius Press, Tucson, Arizona,
1997.

Ralph Epperson, The New World Order, Publius Press, Tucson,


Arizona, 2000.

Renaud Escande, Le Livre Noir de la Révolution Française, Cerf,


Paris, 2008

Philippe Erlanger, Clemenceau, Ed. Perrin, 1968, heruitgave


1998.

Daniel Estulin, De ware geschiedenis van de Bilderbergconferentie,


Kosmos-Uitgevers, Utrecht/Antwerpen, 2006. (L’Histoire du
Bilderberg)

Europese Unie, Traité établissant une Constitution pour l’Europe, La


documentation Française, Paris, 2004.

Europese Unie, Geconsolideerde verdragen november 2006, Europe-


se Gemeenschappen, Luxemburg, 2006. (Les Traîtés de l’UE)
BIBLIOGRAPHIE 607

Europese Unie, Ontwerp-verdrag tot wijziging van het verdrag betref-


fende de Europese Unie en het verdrag tot oprichting van de Europese Ge-
meenschap, Brussel, octobre 2007. (Traité de Lisbonne)

Denis Fahey C.S.SP, La Royauté du Christ et le naturalisme organi-


sé, 1943, réédition 2013, Editions Saint-Rémi, Cadillac,

Oriana Fallaci, La Rage et l’Orgueil, Plon, Paris, 2002.

Oriana Fallaci, La Force de la Raison, Ed. du Rocher, Paris,


2004.

Oriana Fallaci, Entretien avec moi-même, l’Apocalypse, Ed. du Ro-


cher, Paris, 2007.

M. Ferguson, Les enfants du Verseau, Calmann Lévy, Paris, 1981.

Paul Fisher, Officier Renseignement de l’Armée Américaine,


Behind the Lodge door. Church, state and freemasonry in America, Tan
Books, Rockford, Illinois, 1994.

Paul Fisher, (idem), Their God is the devil, Papal Encyclicals and
freemasonry, American Research Foundation, Baltimore, Maryland,
1991.

Mgr. Charles Freppel, La Révolution Française, Ed. du Trident,


1889, herdruk 1997.

Marie-France Garaud, Oser dire Non, à la politique du mensonge,


Ed. du Rocher, Monaco, 2005.

H.A. Enno van Gelder, Dr. Revolutionnaire Reformatie, Ed. Van


Kampen, Amsterdam, 1943.

Valéry Giscard d’Estaing, La Constitution pour l’Europe, Albin


Michel, Paris, 2003.
608 BIBLIOGRAPHIE

Ivan Gobry, La Révolution Française et l’Église, Ed. Fideliter, Es-


curolles 1989.

Ivan Gobry, Procès de la Culture, mise en question chrétienne de la


modernité, Ed. Regnier, 1995.

William Greider, Secrets of the Temple, how the Federal Reserve runs
the country, Simon and Schuster, New York, 1987.

Jean-Louis Harouel, La Grande Falsification, l’art contemporain,


Ed. Jean-Cyrille Godefroy, 2009.

Jacques Heers, L’histoire assassinée, les pièges de la mémoires, Ed. de


Paris, Paris, 2006.

Christopher Hitchins, Les crimes de monsieur Kissinger, Saint Si-


mon, 2001.

Andrew Carrington Hitchcock, The Synagogue of Satan, Londen


2006.

Johan Huizinga, Geschonden wereld, een beschouwing over de kansen


op herstel van onze beschaving, Tjeenk Willink, Haarlem, 1945.

Johan Huizinga, Herfsttij der Middeleeuwen, Contact, 1997.

Ernest Jouin, Mgr. La Judéo-Maçonnerie et l’Église catholique, 3


tomes, Ed. Saint-Remi, Cadillac, ré-édition.

Pierre de Joux, Ce Que C’est Que la Franche-Maçonnerie, Lacour,


Nîmes, 1802, ré-édition.

Patrick Kessel, Marianne je t’aime, Bruno Leprince, Courtry,


1996.
BIBLIOGRAPHIE 609

Stephen Knight, The brotherhood, the secret world of the freemasons.


Granada, London, 1984.

Eugen Kogon, Der SS-staat, das System der Deutschen Konzentrati-


onslager, Kintler Verlag, München, 1974.

Emile Lambin, Les Francs-Maçons du Moyen-Age, Lacour, Nîmes,


1899, herdruk.

Larousse, Librairie Larousse, (18 dln) Encyclopédie, Paris, 1977.

Larousse, Le petit Larousse illustré, Encyclopedie, Paris, 2001.

Arnaud de Lassus, L’École de Francfort, Action Familiale, Paris,


2002.

Arnaud de Lassus, Connaissance Elementaire de la Franc-


Maçonnerie, Action Familiale, 4de druk, Paris, 2007.

Arnaud de Lassus, Un siècle de Modernisme, 1907-2007, Action


Familiale, Paris, 2007.

Arnaud de Lassus, Les enseignements originaux des Papes sur la


franc-Mçonnerie, de 1717 à nos jours. Ed. Pierre Téqui, Paris, 1998.

Pierre Leconte, De la crise financière vers l’hyperinflation, Jean-


Cyrille Godefroye, 2009.

Marcel Lefèbvre, Mgr. Sermons, 3 tomes, Ed. Saint-Remi, Ca-


dillac, 2011.

Jean-Claude Lozac’hmeur, Fils de la veuve ; recherches sur


l’ésotérisme maçonnique, Ed. de Chiré, Chiré-en-Montreuil, 2002.

Frank Luns, De broederschap der witte loge of de theosophie in Neder-


land, C.L. van Langenhuysen Uitg., Amsterdam, 1906
610 BIBLIOGRAPHIE

Jean Madiran, Les Droits de l’Homme, Ed. de Présent, Maule,


1995.

Jean Madiran, Les deux démocraties, Nouvelles Editions Latines,


Paris, 1977.

Daniel Mahoney, Alexandre Soljénitsyne, En finir avec l’idéologie,


Fayard, 2008.

Henry Makow, Cruel Hoax, L’Arnaque cruelle, Féminisme et Nouvel


Ordre Mondial, Ed. Silas Green.

Edward Mandell House, Philip Dru, Administrator, 1912, her-


druk 1998, RWU Press, Wisconsin, VS.

Majunke, La Fin de Luther, Ed. Walzer, Paris, 1893. (ebook)

Joseph de Maistre, De Satanische Revolutie, Aspekt, Soesterberg,


1834, herdruk 2003.

Deirdre Manifold, Karl Marx, vrai ou faux prophète, Ed. Saint-


Remi, Cadillac, 2007.

Texe Marrs, Dark secrets of the New Age, Satan’s plan for a One
World religion, Crossway Books, 1988.

Jim Marrs, Regeren vanuit het duister, de ware macht van vrijmetselarij,
de Priorij van Sion, Illuminati, Skull and Bones onthuld, Tirion, Baarn,
2006.

P. van der Meer, OP, De Katholieke Encyclopedie, 25 dln. Joost


van den Vondel uitg. Amsterdam 1949.

Eustace Mullins, The secrets of the Federal Reserve, Bridger House


Publishers, Carson City, 1991.
BIBLIOGRAPHIE 611

C. van Nispen tot Sevenaer, De dans om het gouden kalf, eigen


uitgave, 2002.

Ghislaine Ottenheimer, Les Frères invisibles, Albin Michel, Paris,


2001.

Alain Pascal, La trahison des initiés, L’Aencre, Paris, 1998.

Ron Paul, End the Fed, Grand Central Publishing, New York,
2009.

Ben Peri, L’Empreinte du diable, voyage dans les coulisses du Nouvel


Ordre Mondial, Book Sciences, Drancy, 2003.

Jean-Christian Petitfils, Louis XVI, Ed. Perrin 2005.

Maurice Pinay, 2000 ans de complot contre l’Église, 1962, (2 tomes)


réédition 2006, Ed. Saint-Remi, Cadillac.

Jacques Ploncard d’Ansac, Le sercret des Franc-Maçons, Ed. de


Chiré, Chiré-en-Montreuil, 1979.

Léon de Poncins, Histoire secrète de la Révolution Espagnole, Ed.


Saint-Remi, Cadillac

Emmanuel Ratier, Mystères et secrets du B’naï B’rith, la plus impor-


tante organisation juive internationale, Facta, Paris, 1993.

J.P.L. de La Roche du Maine, Marquis, Essai sur la secte des Illu-


minés ou Franc-Maçons, Lacour, Nîmes, 1789, réédition.

J. M. Ragon, Rituel de l’apprenti maçon, Lacour, Nîmes, première


partie du 19e siècle, réédition.
612 BIBLIOGRAPHIE

Ralf Georg Reuth, Hitlers Judenhasz, Klischee und Wircklichkeit,


Ed. Piper, München.

Andreas von Rétyi, Skull and Bones, De geheime macht van Ameri-
ka’s elite, Aspekt, 2007.

Jasper Ridley, The freemasons, Robinson, Londen, 1999.

Peter Richardus, Vrijmetselarij, leren en werken met de troffel, Ten


Have, Baarn, 2000.

August Rohling, Der Talmudjude, zur Beherzigung für Juden und


Christen aller Stände, 1871, Elibron Classics, réédition 2005.

Johannus Rothkranz, Die Zehn Gebote Satans, I, Verlag A.


Schmid, Durach, 2004.

Jean-Jules van Rooyen, De mond voorbij gepraat ; godsdienst, samen-


leving en cultuur, ethiek en politiek. Christen-democraten spreken zich uit.
Aspekt, 2002.

J.J. Rousseau, Du contrat social, Flammarion, 1762, ré-édition


1992.

Robin de Ruiter, Ontsluierd, de Protocollen van de Wijzen van Sion,


Mayra Publications, Nederland, 2007.

Robin de Ruiter, Adolf Hitler. Het Derde Rijk, Mayra Publicati-


ons, Nederland, 2010.

Hervé Ryssen, Les espérances planétariennes, les philosophes, sociolo-


gues, historiens, cinéastes, romanciers, anthropologues, généticiens, démogra-
phes, artistes, politiciens, prophètes, financiers, Ed. Baskerville, 2005.

Hervé Ryssen, Le fanatisme juif, égalité, droits de l’homme, tolérance,


Ed. Baskerville, 2007.
BIBLIOGRAPHIE 613

Hervé Ryssen, La Mafia Juive, Ed. Baskerville, 2007.

Hervé Ryssen, Le miroir du Judaïsme, Ed. Baskerville, 2009.

Hervé Ryssen, Histoire de l’antisemitisme, Ed. Baskerville, 2010.

Hervé Ryssen, Comprendre le judaïsme, comprendre l’antisemitisme,


Ed. Baskerville, 2011.

Saint-Pastour, Les Francs-Maçons dans la République, Ed. Henry


Coston, 1991.

Shlomo Sand, Die Erfindung des Jüdischen Volkes, Israels Grün-


dungsmythos auf dem Prüfstand, Ullstein Buchverlag, Berlin, 2010.

Ch. Save, Initiation : Existentialisme et Franc-Maçonnerie, Lacour,


Nîmes, 1995.

Reynald Secher, Le génocide franco-français ; la Vendée-Vengé, Ed.


Perrin, Paris, 1986.

Reynald Secher, Vendée, du génocide au mémoricide, Ed. Cerf, Pa-


ris, 2011.

D. Setzepfandt, François Mitterrand grand architecte de l’univers,


Faits et Documents, 1995.

Jean Sévillia, Le terrorisme intellectuel, de 1945 à nos jours, Perrin,


Paris, 2000.

Jean Sévillia, Historiquement correct, Perrin, Paris, 2003.

Jean Sévillia, Quand les catholiques étaient hors la loi, Perrin, Paris
2005.
614 BIBLIOGRAPHIE

Jean Sévillia, Moralement correct, Perrin, Paris, 2007.

Basilea Schlink, New Age, le mouvement du Nouvel Age, Ed. des


Sœurs de Marie, Darmstadt, 1989.

Michel Schooyans, L’Evangile face au désordre mondial, préface du


Cardinal Ratzinger, Fayard, Paris, 1997.

Michel Schooyans, La face cachée de l’ONU, Le Sarment-Fayard,


Paris, 2000.

Peter Scowen, Le livre noir des États-Unis, Mango Documents,


Paris, 2002.

Israël Adam Shamir, L’autre visage d’Israël, Editions Al Qalam,


2004.

Martin Short, Inside the brotherhood, further secrets of the freemasons,


Guild Publishing London, 1989.

Alexander Solzjenitsyn, Deux siècles ensemble, 1795-1995, tome 1,


Juifs et Russes avant la révolution ; tome 2, Juifs et Russes pendant la
période Soviétique Fayard, Paris, 2002.

Alexander Solzjenitsyn, Le problème Russe, à la fin du XXème siè-


cle, Fayard, 1994.

Alexandre Solzjenitsyn, L’erreur de l’occident, Grasset, 1980, ré-


édition, 2006.

Peter Stuivenberg, De Boogeyman, de geschiedenis als complot, El-


mar, 2008.

Antony Sutton, National suicide, military aid to the Soviet Union,


Arlington House, New Rochelle, New York, 1973.
BIBLIOGRAPHIE 615

Antony Sutton, Wall Street and the Bolshevik Revolution, Veritas


Publishing Company, Morley, Australia, 1974.

Antony Sutton, Wall Street and the rise of Hitler ; the incredible story
who provided Hitler the money and matériel to launch World War II, GSG
Associates, San Pedro, California, 2002.

Antony Sutton, America’s Secret Establishment, The Order of Skull


and Bones, Trine Day, Walterville, Or 97489.

Antony Sutton, Wall Street and FDR, Arlington House, New


Rochelle, New York, 1975.

Jacques van Term, Het ontstaan, streven en einddoel der vrijmetselarij,


Paul Brand’s, Hilversum, 1928.

Jacques van Term, Van heidendom tot paganisme, Paul Brand’s,


Hilversum, 1925.

Maurice Talmeyr, La Franc-Maçonnerie et la Révolution française,


Editions du Trident, Paris, 1997.

Hugh Thomas, La guerre d’Espagne, Robert Laffont, Paris, 1961.

Hubert Védrine, Rapport sur la France et la mondialisation, Fayard,


Paris, 2008.

Ph. Vermont, L’Amérique assassinée, Editions de Paris, 2004.

Pierre de Villemarest, A l’ombre de Wall street, complicités et finan-


cements soviéto-nazis, Godefroy de Bouillon, Paris, 1996.

Pierre de Villemarest, Faits et chroniques interdits au public, La Tri-


latérale. Aquilion Ltd. Slough, Berkshire, VK.
616 BIBLIOGRAPHIE

Georges Virebeau, Mais qui gouverne l’Amérique ? Publications


Henry Coston, Paris, 1995.

Georges Virebeau, Prélats et Francs-Maçons, Publications Henry


Coston, Paris, 1992.

A.N.M. van der Voort, Rechtspraak in opspraak, over schurken in


jurken, STIDAG, Zwolle, 2005.

Sidney Warburg, De geldbronnen van het nationaal-socialisme, 3 ge-


sprekken met Hitler, (1933), réédition Elmar, Rijswijk, 2008.

Nesta Webster, World Revolution, The Plot Against Civilization,


LaVergne TN VS, réédition, 2010.

Werner Maser, Der Wortbruch, Hitler, Stalin und der Zweite Weltkrieg,
ed. Heyne Bücher, 1997

Winkler Prins, Encyclopedie, 18 dln. Elsevier, Amsterdam, 1947.

H. Zeevalking, Vrijmetselarij, een Westeuropees cultuurverschijnsel,


Grootoosten, Den Haag, 1970.
INDEX DES NOMS CITÉS

Abeele, 603 Aquiar, 285


Abramovitch, 452, 489 Aquin, 72, 222, 593
Abzug, 314 Aragon, 406, 422
Acheson, 525 Arinze, 45
Adams, 34 Aristote, 222
Adelmund, 197 Arius, 587, 595
Adler, 322, 329 Armand, 57, 245, 452
Adorno, 305, 306, 307, 308, 311, Arnhart, 210
316, 317 Asquith, 436, 485, 564
Aftalion, 90 Astor, 473, 475, 514
Agar, 529 Astruc, 25
Agnelli, 473, 502, 508, 513 Athanase, 593
Agnew, 485, 564 Attali, 322, 328
Aiglam, 358 Attlee, 503
Aiken, 552 Aubry, 515
Ajax, 360 Augustin, 11, 24, 222, 345, 574,
Aldrich, 176, 522 593, 603
Alexandrovitch, 446 Aveling, 30
Alexis, 341, 427 Averell, 464, 522
Alfonso, 404, 410 Ayrault, 136, 217
Alfred, 314, 516 Azana, 408, 411, 412
Alfrink, 582 Baalen, 159
Alghizi, 582 Babeuf, 340, 379, 380
Algoud, 30, 37, 603 Bacci, 580
Alison-Peers, 414 Bach, 131, 141, 306, 327
Allais, 141 Bachem, 385
Allègre, 141, 288, 603 Bacque, 252
Allen, 82, 88, 97, 176, 177, 182, Badinter, 314
273, 306, 453, 462, 463, 464, Bahr, 45
498, 499, 603 Bailey, 235, 236, 240, 302, 313,
Amato, 277, 474 317, 510
Ambroise, 593 Bakounine, 31
Anan, 333 Baldwin, 39
Anderson, 355, 356, 473, 507 Balfour, 465, 486, 516, 601
André, 141, 155, 165, 531 Balkenende, 63, 158, 166
Andriessen, 603 Balladur, 394, 569
Anichkoff, 440 Balthazar, 422
Annan, 44, 334, 502 Barnave, 372, 376
Apfelbaum, 451 Barras, 379
Apostel, 78, 603 Barroso, 67
618 INDEX DES NOMS CITÉS

Barruel, 11, 24, 153, 245, 340, 345, Bernhard, 217, 292, 474, 511
348, 350, 359, 360, 362, 364, Bertrand, 144, 310
365, 367, 368, 371, 378, 393, Besançenot, 27
394, 596, 603 Besant, 234, 302, 313, 317, 502
Baruch, 94, 464, 499, 601 Bevan, 503
Basire, 375 Bialik, 52
Bassus, 367 Bidegain, 255
Bateson, 308, 316 Biden, 485, 488
Batkin, 507 Biester, 371
Baudson, 603 Bismarck, 33, 35, 36, 171, 259, 389
Baudus, 342 Black, 310, 532
Bauer, 32, 138, 146 Blair, 133, 134, 170, 300, 503
Baum, 174, 582 Blankfein, 78
Bayard, 372, 374 Blavatsky, 234, 240, 302, 313, 317,
Bea, 582, 583, 589 505, 510, 521
Beaconsfield, 15 Blechröder, 172, 259
Beatrix, 186, 333, 456, 476, 477 Bloemen, 229
Beauvoir, 314 Bloom, 310, 315
Begemann, 283 Bloy, 578
Behar, 4 Blum, 405, 599
Béhar, 589 Bluntschli, 255
Belkacem, 509 Boddeke, 201
Belmont, 593 Bode, 368, 370, 372, 374
Benetton, 473 Boer, 230
Ben-Gurion, 41 Bolkestein, 6, 57, 332, 604
Benjamin, 34, 176, 305, 310, 449, Bomet, 357
477 Bonnal, 604
Bentwich, 452 Booth, 34, 314
Benvenuto, 473 Bordiot, 29, 31, 64, 153, 205, 247,
Bérard-Quelin, 508 303, 604
Berenguer, 404 Borgese, 41, 473
Berezovski, 489 Borloo, 143, 144, 145
Bergier, 604 Borst, 152, 217
Beria, 597 Bos, 126
Berlin, 9, 38, 156, 172, 218, 221, Bossane, 240
259, 303, 305, 346, 351, 367, Bossuet, 345
370, 371, 442, 448, 461, 467, Bouche, 376
472, 505, 546, 596, 601, 613 Boulez, 306
Berlusconi, 148, 390, 473 Bourbon, 36, 393
Bernanke, 119, 477 Bourdieu, 330
Bernanos, 195 Bowie, 475, 529
Bernard, 94, 101, 243, 292, 322, Boyer, 487
325, 423, 464, 494, 499, 531, Brancourt, 384
593, 601 Brandeis, 582
INDEX DES NOMS CITÉS 619

Brandès, 442 Carr, 23, 33, 34, 90, 187, 218, 219,
Brando, 51 256, 257, 258, 259, 260, 298,
Brandt, 45 364, 425, 431, 437, 438, 441,
Brecht, 270 444, 446, 450, 486, 573, 604
Breitung, 451 Carrèrre d’Encausse, 383
Brewster, 498 Carrier, 378
Brinkhorst, 202, 217 Carrington, 58, 245, 305, 435, 483,
Brinkman, 63 502, 507, 608
Brittain, 513 Carter, 108, 112, 119, 290, 497,
Brock Chisholm, 514 504, 530
Broek, 456 Casares Quiroga, 413
Broglie, 385 Casaroli, 582, 583
Bronstein, 451 Castelluci, 232
Brownmiller, 314 Castro, 597
Bruinsma, 546 Catherine la Grande, 428, 429
Brzezinski, 498, 504, 529, 530 Catlin, 529
Buchan, 474 Caton, 368
Buchanan, 451, 462 Celli, 148
Buckley, 522 Cerf, 384, 606, 613
Buffet, 125 César, 382, 523
Buitenen, 167 Chaguinian, 441
Bullitt, 97 Chain, 509
Bundy, 182, 522, 525 Chamberlain, 97, 486, 564
Burg, 134, 152 Chambord, 36
Burnat, 46, 604 Chamdon, 530
Burnham, 40 Chantepy, 136
Busche, 369, 372, 374 Chapellier, 376
Bush, 111, 249, 477, 484, 522, 525, Chaplin, 246
532 Chaput, 53
Butler, 450, 513 Charles, 40, 53, 134, 176, 465, 482,
Buttiglioni, 149 607
Buzot, 379 Chaumette, 379
Caballero, 412 Chauvelin, 357
Cabral, 415 Cheney, 522, 525, 532
Cagliostro, 377, 384 Chesler, 314
Cahuzac, 137 Chesterton, 114, 543, 556, 560
Caillet, 138, 515 Chicago, 61, 101, 310, 314, 318,
Callaghan, 503 331, 472, 507
Callebaut, 530 Chipman, 474
Calvin, 223, 224, 587 Chirac, 5, 64, 78, 137, 145, 216,
Cantwell, 124 300, 329, 533, 537
Caraco, 422 Chiré, 30, 603, 604, 605, 609, 611
Carnegie, 306, 446, 461, 497, 513 Choate, 513
Carnot, 344, 379 Chomsky, 60
620 INDEX DES NOMS CITÉS

Choudieu, 375 Costikyan, 523


Christ, 51, 152, 153, 237, 241, 242, Coston, 533, 605, 613, 616
250, 254, 255, 280, 339, 346, Coty, 405, 438
348, 349, 350, 352, 354, 372, Coudenhove-Kalergi, 514
378, 400, 420, 421, 487, 492, Courtois, 448
495, 512, 521, 574, 576, 579, Crémieux, 248
584, 586, 588, 590, 592, 593, Cresson, 63
598, 602, 607 Cromwell, 596
Chrysostome, 593 Crowley, 505
Churchill, 7, 22, 25, 33, 96, 180, Cuno, 95, 99
186, 449, 486, 513 Dahrendorf, 474, 503
Clarke, 328 Daley, 61
Claus, 214, 501 Daniélou, 582
Clausen, 510 Daniels, 522
Clemenceau, 568, 606 Danneels, 153, 237
Clément XIV, 592 Danton, 375
Clercq, 530 Darwin, 152, 207, 208, 212, 214,
Clifford, 182 280, 281, 556, 557, 559
Clinton, 31, 183, 216, 246, 303, Davignon, 165, 472, 477, 508, 530
487, 500, 532 Davison, 176, 522
Cloots, 379 Dawes, 482
Clore, 42 Declercq, 530
Clovis, 49, 343, 593 Dedelle, 358
Coache, 605 Degenkamp, 546, 605
Cohn-Bendit, 311, 322, 329 Delacroix, 31, 124, 170, 176, 477,
Coignard, 49, 50, 133, 138, 139, 480, 605
140, 144, 145, 146, 604 Delassus, 18, 19, 24, 25, 28, 35, 49,
Cole, 504 77, 78, 118, 153, 164, 171, 172,
Colombani, 509 220, 240, 242, 243, 244, 247,
Combes, 382 248, 249, 250, 251, 255, 256,
Comenius, 322, 518, 546 352, 381, 382, 385, 388, 389,
Condillac, 351 391, 392, 393, 398, 399, 435,
Condorcet, 335, 346, 347, 350, 512, 559, 566, 573, 605
352, 374, 375, 378 Delors, 45, 473
Coningsby, 33 Demis, 427
Copé, 136, 217, 509 Dennett, 207
Copin-Albancelli, 36 Derrida, 327, 328, 496
Corbey, 202 Desaguliers, 356
Corday, 379 Descartes, 224, 559
Corona, 45 Dewey, 306, 309, 310, 522
Corte, 26, 59, 195, 199, 225, 555, Diderot, 27, 335, 346, 348, 349,
605 350, 351
Cosandey, 364 Dieperink, 153
Coste, 376 Dietrich, 324, 371, 374
INDEX DES NOMS CITÉS 621

Dijkgraaf, 231 511, 514, 515, 525, 530, 532,


Dijkstal, 78 533, 556, 568, 583, 606
Dillon, 465, 601 Epperson, 153, 218, 240, 260, 438,
Dimitrijevic, 568 451, 606
Disraëli, 7, 15, 25, 33 Eppink, 67, 332
Dodge, 522 Erlanger, 606
Doinel, 47, 50, 244, 512 Erren, 230, 286
Don Bosco, 400 Estulin, 606
Donovan, 182 Etzel, 172
Doodkorte, 15, 37, 215, 605 Eustace, 163, 175, 444, 610
Dor, 49 Eustache, 358
Draghi, 69, 482, 486 Eyskens, 531
Dray, 322 Fabius, 137, 329, 502, 509
Drees, 215, 321 Fabre, 232
Dreyfus, 325 Fahey, 421, 495, 574, 576, 592,
Drian, 136 607
Drouet, 379 Fallaci, 117, 323, 607
Dubost, 606 Farras, 412
Duchamp, 232 Fauchet, 372
Dulles, 40, 182, 506 Faure, 246, 247
Dumouriez, 356, 357 Faust, 30
Dupont-Aignan, 509 Feinberg, 514
Duport, 371 Ferguson, 607
Durandin, 606 Ferry, 288
Dwight, 521 Field, 510
Eagleburger, 507 Fillon, 107, 122, 138, 509
Eco, 324 Finkelkraut, 330
Edward, 505, 507, 567, 610 Fischer, 217
Einstein, 246 Fisher, 128, 153, 219, 607
Eisenhower, 181, 252 Fleissner, 442
Eisner, 442 Foch, 466, 568, 601
Eliott, 506 Ford, 83, 96, 181, 308, 314, 457,
Elizabeth, 428, 506 459, 460, 473, 479, 499, 503,
Ellsberg, 475 509, 513, 602
Ellsworth, 475 Forrestal, 97, 183
Elshof, 166 Forrester, 325
Emmanuel, 30, 330, 509, 611 Fortuyn, 3, 16, 54, 151, 212, 320,
Engels, 30, 302, 304, 317, 447, 598 323, 383, 390, 564
Epiphanius, 5, 11, 23, 31, 40, 47, Fouché, 341
56, 57, 83, 95, 98, 102, 172, Fourcroy, 341
176, 205, 234, 235, 237, 245, Franco, 401, 402, 403, 414, 519
246, 247, 252, 258, 261, 265, François-Ferdinand, 567
282, 309, 356, 364, 422, 443, Frattini, 61, 148, 157, 478
449, 451, 453, 465, 466, 474, Frêche, 383
622 INDEX DES NOMS CITÉS

Frédéric II, 369 Gilman, 521


Frédéric le Grand, 346 Giscard d’Estaing, 5, 64, 139, 477,
Frédéric-Guillaume III, 357 509, 530, 531, 607
Frenkel, 475 Gladstone, 33, 34, 118, 559, 560
Fresine, 358 Glezen, 376
Freud, 246, 304, 313, 491, 556 Gobelscroix, 357
Friedan, 314, 315 Gobry, 153, 338, 339, 341, 344,
Friedlander, 23 350, 371, 590, 608
Friedman, 116, 331, 489 Goddijn, 477
Frits Bolkestein, 604 Goebbels, 62, 184
Froment, 342 Goldman, 22, 66, 69, 79, 103, 106,
Fromm, 305 118, 120, 124, 125, 148, 176,
Fukuyama, 22 473, 482, 486, 493, 506, 526,
Fulbright, 485 532
Fuller, 182 Goldmann, 325
Furedi, 213 Goldschmidt, 469, 532
Galan, 404 Goldstein, 314, 442
Gapon, 430 Gonzales, 216
Garaud, 607 Goodyear, 522
Garcia, 232 Gorbatchev, 332, 448, 510
Gardner, 42 Gore, 10, 54, 57, 79, 145, 146, 147,
Garibaldi, 171, 390, 398, 399, 400, 151, 202, 271, 279, 280, 282,
599 283, 286, 287, 288, 297, 298,
Garrison, 44 381, 502, 534, 549
Gates, 522 Gorki, 31
Gaultier, 348, 349 Gougenot des Mousseaux, 420
Geddes, 519 Gould, 449, 522, 556
Gedicke, 371 Graaf, 217
Geel, 229 Gramsci, 301, 311, 312, 400
Geismar, 311 Grandt, 139
Geithner, 120 Greeley, 31, 246, 303
Gelder, 607 Greenberg, 314
Gelli, 583 Greenberger, 124
Gemeren, 477 Greenspan, 108, 482, 532
Geneste, 212 Greider, 608
Genscher, 45, 324 Grey, 516, 567
Gentille, 512 Griffith, 345
George, 97, 249, 331, 447, 450, Grümberger, 364
451, 453, 486, 503, 504, 510, Grünberg, 305
525, 529, 532 Grünewald, 442
Gerstenfeld, 588 Guaita, 512, 520
Geus, 531 Gualdi, 406
Geusau, 217 Gubelman, 441
Geyer, 442 Guennadius, 427
INDEX DES NOMS CITÉS 623

Guggenheim, 451 Hoekman, 544


Guillaume III d’Orange, 596 Hohenzollern, 568
Gulcher, 358 Holbrook, 218, 498
Gustave III, 363 Holden, 523
Habermas, 574 Hollande, 58, 136, 217, 509, 534,
Habsbourg, 36, 154, 465, 568, 601 565
Hahn-Rottenstern, 234 Hollings, 484
Haider, 390 Honnecker, 456
Halberstadt, 476, 477 Hoover, 87, 91, 463
Halimi, 314 Hopkins, 90, 521
Hammer, 57 Hord, 523
Hannibal, 367, 502 Horkheimer, 305, 307, 311, 316
Hanouer, 451 Hormats, 473
Harriman, 100, 449, 452, 464, 522 Horst, 105
Haushofer, 506 House, 42, 87, 92, 175, 176, 177,
Haussmann, 33 258, 438, 452, 457, 463, 464,
Havas, 38, 578 466, 498, 499, 504, 516, 567,
Havel, 214 610, 614, 615
Hawley, 314 Huizinga, 223, 226, 325, 608
Hayek, 331 Huntington, 74, 474
Heers, 608 Hus, 587
Heine, 325, 442, 491 Hussein, 127, 496
Helms, 44 Hutchins, 472
Hérault, 346, 380 Huxley, 307, 308, 317, 473, 505,
Hermans, 78, 105, 125, 197 556
Hernandez, 404 Huyghebaert, 477
Hérode, 242 Huys, 280
Hess, 31, 506, 582 Hylan, 56
Hesse, 442 Hyndman, 502
Hinnekens, 531 Ibarruri, 414
Hiss, 90 Iourovski, 446
Hitchcock, 32, 34, 38, 52, 56, 58, Irénée, 593
100, 177, 245, 305, 422, 430, Isherwood, 307
435, 439, 446, 447, 449, 483, Isidore, 593
485, 487, 608 Itzig, 23
Hitchins, 608 Ivan III, 427
Hitler, 9, 30, 89, 91, 95, 98, 99, Ivan le Terrible, 428
181, 182, 184, 204, 210, 228, Izoulet, 423
252, 253, 267, 269, 305, 354, Jackson, 480
382, 390, 445, 448, 455, 460, Jacob, 32, 58, 136, 176, 431, 435,
461, 467, 486, 506, 523, 543, 437, 438, 449, 462, 463, 499,
553, 601, 603, 612, 615, 616 513
Hobbes, 541 James II, 596
Hodgson, 235 Janet, 248
624 INDEX DES NOMS CITÉS

Janin, 462 Kissinger, 83, 165, 472, 475, 498,


Jaucourt, 351 502, 506, 507, 530, 532, 552,
Jay, 345 608
Jean XXIII, 582, 583, 584 Kitchener, 436
Jean-Paul II, 46, 49, 326, 396, 580, Klaus, 390, 560, 561, 563
593 Klein, 113
Jenkins, 503 Kleisterlee, 162, 476
Jérôme Clément, 509 Knigge, 363, 366, 370, 371
Jésus, 30, 77, 242, 248, 250, 349, Knight, 133, 134, 522, 609
487, 495, 565, 579, 585, 593, Kobayashi, 532
598 Kockelman, 54
Jevons, 502 Koestler, 425
Jidiata, 427 Kohan, 440
Joliot-Curie, 14 Kohl, 135, 530
Jones, 230, 231 Kohn, 442
Jorritsma, 78 Kohnstamm, 300, 531
Joseph II, 357, 369 Kok, 62, 78, 104, 131, 151, 162,
Jospin, 27, 78, 131, 216, 217, 477, 163, 216, 217, 322, 333, 471
509 Kolfschoten, 279, 287, 288
Jouin, 372, 440, 582, 596, 608 König, 582
Joux, 608 Koning, 150
Jumel, 28 Koons, 232
Juppé, 145, 217, 509 Korda, 307
Kaczynski, 390 Korsch, 305
Kahn, 451, 499 Krivine, 311
Kalff, 162 Kroes, 476
Kalma, 321 Kronenburg, 476
Kamenev, 441, 443 Kun, 22, 303, 307, 414
Kandinsky, 232, 307 Kupka, 232
Kant, 225, 226, 267, 269 La Cadena de Union, 406, 600
Kates Shulman, 314 La Fayette, 372, 524
Keith, 281 La Roche du Maine, 611
Kellogg, 522 Labat, 379
Kelly, 58 Labohm, 57, 274, 285
Kemenade, 197 Labriola, 406
Kerenski, 8, 453, 454 Lachevitch, 442
Kerry, 525 Laffite, 247, 303
Kessel, 608 Lagarde, 104, 119
Khodorkovski, 489 Lahrbach, 372
Khrouchtchev, 97, 447, 597 Laignelot, 379
Kinneging, 156, 226 Laing, 309
Kirshman, 528 Lakeman, 320
Lamamié de Clairac, 412
Lamartine, 26, 574
INDEX DES NOMS CITÉS 625

Lambicchi, 4 Leysen, 165, 531


Lambin, 609 Liebknecht, 303, 386, 442
Lambsdorff, 532 Liénart, 582, 583
Lamont, 513 Lilenthal, 442
Lamy, 157 Lina, 362
Landauer, 442 Lincoln, 33, 34, 94, 177, 180, 505,
Landsbert, 442 564
Lang, 327 Lindberg, 177
Lantoin, 260 Lipinsky, 442
Lapeau, 358 Lipp, 442
Lassalle, 36 Lippens, 165, 531
Lassus, 15, 128, 245, 246, 609 Lippman, 504
Latour, 358 Lloyd George, 39, 92, 451, 453,
Lau, 245 486
Lazard, 42, 176, 179, 247, 451, Lodge, 177, 219, 516, 607
473, 475, 528 Loeb, 41, 97, 176, 431, 449, 451,
Lazare, 243, 344 462, 464, 508, 513
Lazarsfeld, 306 Lomberg, 289
Lecadre, 133, 136 Lopez Ochoa, 412
Lecarpentier, 341 Lord, 15, 40, 173, 186, 436, 451,
Leconte, 181, 609 462, 465, 502, 507, 516, 517,
Lede, 162, 163, 531 518, 522, 532, 562
Lee, 463 Lorenz, 191, 388
Lekain, 358 Losovski, 414
Lellouche, 322 Loudon, 475
Lémann, 385 Louis, 35, 46, 87, 137, 145, 337,
Lemmi, 218, 258, 344 343, 345, 347, 364, 371, 373,
Lénine, 8, 27, 31, 37, 57, 92, 181, 375, 385, 394, 422, 432, 438,
211, 217, 218, 225, 228, 259, 456, 582, 593, 605, 608, 611
267, 295, 304, 318, 336, 354, Louis XVI, 611
361, 365, 382, 396, 404, 438, Louis XVIII, 394
441, 442, 443, 446, 450, 451, Lovett, 522
454, 455, 463, 567, 597 Loyola, 518
Léon XIII, 576, 592 Lozac’hmeur, 609
Léopold II, 363 Lubac, 583
Lercaro, 582 Lubbers, 3, 62, 78, 105, 151, 216,
Letta, 148 456, 471
Leuchsenring, 371 Luce, 522
Levinson, 442 Lucifer, 23, 30, 47, 187, 215, 218,
Levy, 245, 494 235, 236, 242, 256, 258, 259,
Lévy, 322, 330, 423, 607 260, 295, 299, 391, 419, 423,
Lewien, 442 497, 510, 521
Lewin, 309 Lukacs, 304, 307, 316
Lewis, 475 Lullus, 367
626 INDEX DES NOMS CITÉS

Luns, 609 447, 451, 500, 502, 546, 598,


Lurel, 136 603, 610
Lustiger, 493 Massenhausen, 360
Luther, 223, 224, 237, 350, 585, Matutina, 505
587, 590, 610 Mauriac, 267
Luxemburg, 22, 303, 385, 442, 606 Maurin, 410
Lyon, 342, 372, 512, 587 Mauvillon, 371
Lyra, 587 Mayer, 32, 33, 187, 305, 435, 502
Maas, 531 Mazzini, 218, 234, 257, 258, 398,
Machault, 342 502, 573, 576
Mackay, 218 McCain, 111, 121
Madden, 523 McCarthy, 283, 308
Madiran, 15, 610 McCreevy, 477
Madoff, 101 McDonald, 43, 135, 273
Magalhaes Lima, 465, 601 McFadden, 87, 88, 95, 438, 456
Mahatma, 235 McKinder, 467
Mahoney, 610 McKinsey, 492
Maignet, 341 McNamara, 473, 510, 532
Maistre, 15, 35, 153, 352, 377, 384, Mead, 316
574, 575, 610 Mearsheimer, 484
Malabar, 358 Medvedev, 448
Mandelson, 72, 157, 204, 326, 477, Meer, 78, 610
503 Melkert, 62, 197
Manifold, 30, 31, 552, 610 Mellon, 88
Mann, 41, 506 Mendelsohn, 23
Mannheim, 196, 367 Mendlowitz, 43
Mansholt, 205 Merkel, 135, 276, 277, 549, 565,
Mao, 31, 204, 213, 228, 281, 354, 571, 572
361, 378, 523 Merlin, 379
Marat, 378, 379 Merton, 112
Marcère, 35 Merz, 360
Marcuse, 305, 311, 313, 315, 316, Meurin, 240
317 Meyer, 23, 362
Mareux, 358 Michel, 28, 46, 132, 136, 137, 145,
Marra, 59 217, 220, 380, 604, 605, 606,
Marrs, 153, 498, 499, 610 607, 611, 614
Marsaudon, 42 Michelet, 341, 364
Martin, 17, 28, 133, 135, 261, 265, Middelkoop, 68
266, 267, 350, 384, 419, 512, Mierlo, 78, 217
590, 614 Mignot, 349
Martinez de Pasqually, 511 Mikoyan, 597
Marx, 22, 29, 30, 31, 77, 84, 115, Milner, 451, 462, 516, 518
126, 217, 221, 246, 302, 304, Minc, 322, 330
311, 317, 318, 327, 361, 404, Mirabeau, 341, 371, 375, 376, 380
INDEX DES NOMS CITÉS 627

Mitterrand, 3, 46, 138, 145, 328, Neudhart, 434


604, 613 Neuwirth, 4
Mittler, 503 Nietzsche, 31, 153, 226
Moïse, 6, 23, 31, 218, 240, 241, Nieuwenhuis, 215, 217
245, 246, 250, 253, 330, 423, Nispen tot Sevenaer, 321, 611
487, 496, 575, 583, 598 Nitze, 475
Moïsi, 46 Nixon, 485, 564
Moix, 493 Noël, 357, 403
Mola, 465, 601 Noot, 357
Monckton, 562 Norman, 88, 452, 510
Mondriaan, 232, 238 Nothias, 288
Monnet, 82, 166, 169, 394 Obama, 54, 61, 80, 107, 118, 121,
Montebourg, 509 124, 127, 216, 297, 306, 331,
Montesquieu, 63, 137, 157, 159, 477, 482, 571, 605
173, 351, 395 Ockrent, 509
Monti, 148 Oelderik, 197
Montini, 582 Ogata, 473
Mordechai, 246 Oostveen, 579
Morelle, 509 Oppenheimer, 363
Morelly, 344 Orgad, 58
Moreno, 283, 414 Ortega y Gasset, 409
Morgan, 88, 93, 118, 124, 126, Ortoli, 43
175, 176, 446, 450, 451, 458, Osterreicher, 583
461, 499, 510, 513, 522, 528, Ottaviani, 580, 584
602 Ottenheimer, 133, 136, 138, 611
Morgenthau, 514 Oudendijke, 439
Morris, 522 Ouritski, 441
Moscovici, 137, 509 Owen, 482, 529
Mosley, 505 Paine, 372
Mozart, 131, 141, 306 Palin, 121
Mueller, 41 Palm, 375
Mullins, 175, 444, 610 Palmerston, 399
Munzenberg, 304, 317 Papen, 99
Murat, 375 Papus, 512, 520
Mussolini, 89, 91, 303, 452, 488, Parenti, 60
513 Parsons Morton, 513
Nader, 484 Pascal, 345, 611
Naess, 534 Patman, 177
Napoléon, 7, 32, 171, 341, 345, Paul, 611
380, 384, 388, 445, 467 Paul VI, 580, 581, 582, 584, 588,
Necker, 372, 373, 387, 524 591
Nestorius, 587, 595 Paulson, 119, 120, 123, 163, 478,
Netelenbos, 197 481
Neubronner, 299 Pauwels, 46
628 INDEX DES NOMS CITÉS

Payne, 522 Pompidou, 50


Pechthold, 78 Pomponazzo, 243
Pécresse, 509 Poncins, 408, 412, 414, 415, 611
Peillon, 338 Porritt, 213
Péladan, 520, 521 Potocki, 97
Peres, 483 Potter, 318
Peri, 611 Poutine, 331, 448, 510
Perrin, 379, 606, 611, 613, 614 Pratt, 499
Péthion, 376, 379 Prescott, 522
Petitfils, 611 Pressman Fuentes, 314
Phelps, 107, 522 Princip, 567
Philalètes, 371 Prodi, 66, 158, 217, 473
Philip, 452, 466, 511, 533, 552, Proudhon, 31
601, 610 Proust, 246
Philippe, 50, 292, 378, 477, 512, Prouty, 182
595, 606 Prudhomme, 340
Philipson, 25 Rabaut-Saint-Etienne, 387, 389
Philon, 368, 370 Rabischong, 280
Piatt Andrew, 176 Rachi, 587
Pichegru, 356, 358 Radek, 304, 442, 452
Pie IX, 593 Raffarin, 138, 143, 509
Pie V, 592, 593 Ragon, 611
PIE X, 593 Rahner, 583
Pie XI, 576, 580, 582, 592 Ramadier, 395
Pie XII, 580, 582 Ramsay, 438
Pieck, 413 Raoult, 509
Pieper, 279, 287, 288 Rarick, 484, 500
Pierce, 489 Rathenau, 38, 442, 532
Pierpont Morgan, 513 Ratier, 611
Pierre le Grand, 428 Ratzinger, 580, 583, 614
Pike, 187, 218, 234, 240, 245, 247, Rees, 316
256, 257, 258, 260, 302, 313, Rehn, 149
344, 492, 573, 576 Reich, 210, 225, 269, 305, 602
Pillsbury, 522 Rem, 152
Pinault, 232 Renan, 423
Pinay, 247, 249, 489, 579, 580, Retinger, 292, 395, 474
583, 584, 586, 587, 595, 611 Rétyi, 51, 612
Pinchot, 522 Reuters, 51, 578
Pisanu, 329 Revenas, 342
Pitter-Wilson, 447 Rewbell, 379
Plasterk, 194, 263, 320 Rhodes, 43, 469, 497, 516, 517, 518,
Ploncard d’Ansac, 611 528
Pol Pot, 204, 228, 354, 361, 378 Riandey, 40
Pollock, 232, 305, 311 Richardus, 215, 612
INDEX DES NOMS CITÉS 629

Richel, 285, 286 452, 464, 465, 470, 472, 474,


Richelieu, 349 475, 477, 479, 482, 486, 499,
Ridley, 612 507, 516, 517, 518, 532, 540,
Rinnooy Kan, 197, 320 578, 601
Rissen, 264 Rousseau, 23, 24, 189, 202, 207,
Ritter, 31 212, 225, 268, 269, 283, 351,
Ritzen, 192, 197 372, 374, 380, 381, 387, 390,
Rivera, 404, 405, 411 392, 512, 538, 598, 612
Robespierre, 228, 267, 312, 340, 361, Ruding, 531
377, 378, 379, 381 Rudtfelt, 350
Robles, 411, 414 Ruggiero, 474
Roboam, 241, 598 Ruiter, 178, 186, 253, 612
Rocard, 46, 145, 146 Russell, 310, 513, 521
Rochefoucauld, 372 Ruys, 531
Rockefeller, 12, 43, 56, 83, 91, 93, Ryssen, 58, 153, 314, 322, 328, 332,
96, 98, 169, 174, 175, 176, 179, 422, 423, 441, 487, 489, 490,
184, 217, 232, 273, 292, 300, 491, 492, 493, 495, 612, 613
306, 308, 314, 316, 449, 452, Saint-Pastour, 613
453, 455, 458, 461, 462, 463, Samuel, 74, 422, 474, 518
464, 470, 472, 474, 475, 477, Sand, 426, 586, 613
487, 498, 499, 501, 502, 503, Sands, 453, 454
507, 510, 513, 520, 522, 528, Sanjurno, 410
532, 552, 602, 603 Santer, 531
Rogers, 507 Sapin, 136
Rohatyn, 473 Sarkozy, 5, 49, 123, 127, 133, 136,
Roll of Ipsden, 502 137, 140, 143, 144, 145, 146,
Roncalli, 582 165, 394, 509, 533, 565
Roos, 531 Sartre, 325, 330
Roosevelt, 9, 31, 40, 56, 89, 90, 91, Satan, 6, 23, 31, 187, 218, 219, 235,
92, 93, 98, 99, 103, 107, 181, 240, 241, 245, 256, 258, 259,
246, 303, 309, 452, 480, 486, 260, 305, 354, 364, 372, 435,
504, 602 441, 444, 521, 576, 579, 581,
Root, 444 586, 593, 594, 604, 608, 610
Rooyen, 612 Sauvageot, 311
Rorsch, 229 Savalette, 373, 375
Rosen, 489 Save, 613
Rosenberg, 30 Schacht, 482
Rosenblum, 452 Schaik, 531
Roth, 423 Schamphelaere, 149
Rothkranz, 612 Schäuble, 17
Rothschild, 7, 23, 31, 33, 38, 42, 51, Scherpenhuysen Rom, 531
72, 82, 100, 113, 118, 172, 175, Schiff, 176, 305, 431, 437, 438, 449,
176, 179, 187, 259, 303, 305, 451, 462, 463, 499, 513
362, 430, 435, 437, 446, 449, Schlink, 614
630 INDEX DES NOMS CITÉS

Schnaper, 32 437, 439, 441, 443, 445, 446,


Schneider, 358 447, 448, 450, 555, 563, 597
Schoenberg, 475 Solzjenitsyn, 614
Scholar, 43, 528 Sorel, 343
Schönberg, 306 Sorgdrager, 217
Schooyans, 45, 220, 294, 614 Sorman, 322, 329
Schopenhauer, 226 Soros, 331, 333
Schröder, 110 Sotelo, 411, 414
Schuster, 363, 608 Spaak, 508, 531
Scowen, 614 Spangler, 236, 510
Scruton, 557 Spartacus, 22, 360, 368, 370
Seabury, 522 Spellman, 98, 582
Séchelles, 380 Spengler, 227
Secher, 339, 613 Speth, 281
Sedova, 438 Speyer, 363, 451
Segura, 408 Spruyt, 151
Setzepfandt, 613 Staercke, 531
Sévillia, 397, 613, 614 Staline, 9, 14, 30, 31, 89, 92, 98,
Shakespeare, 327 168, 181, 204, 211, 225, 228,
Shamir, 11, 113, 114, 115, 116, 135, 305, 378, 382, 396, 402, 445,
136, 219, 220, 251, 254, 425, 447, 448, 455, 457, 467, 523,
496, 594, 614 543, 553, 597, 600, 602
Shapira, 45 Stead, 517, 518
Shapiro, 251 Steinberg, 316
Sharon, 483 Steinbrück, 110
Shaw, 503 Steinem, 314
Sheinkman, 475 Steiner, 511, 521
Short, 133, 134, 261, 614 Steinlight, 483
Shultz, 510 Stern, 363, 502
Sieyès, 375, 376, 379 Stetson, 523
Simon, 4, 608 Stewart, 274
Simonet, 324, 531 Stimson, 522, 525
Simonni, 245, 393 Stockhausen, 306
Simson, 507 Stoel, 324
Singer, 277 Stoga, 507
Sloane, 522 Stoker, 506
Smith, 182, 396 Straten, 426
Snowden, 466, 601 Stravinsky, 306
Sobelsohn, 442 Strong, 176, 510
Sokolnikov, 441, 443 Stuart Mill, 502
Sokolow, 45 Stuivenberg, 60, 88, 175, 440, 498,
Soljenitsyne, 325, 345, 397, 419, 614
420, 423, 424, 425, 429, 434, Suarez, 217
Suenens, 582, 583
INDEX DES NOMS CITÉS 631

Sulzberger, 475 Touati, 443


Summer, 80 Toubon, 509
Sutherland, 334, 532 Touraine, 509
Sutton, 8, 11, 50, 89, 91, 93, 94, 98, Toynbee, 39, 82, 114
99, 181, 253, 446, 453, 455, Traa, 531
456, 457, 458, 459, 460, 461, Tremonti, 74
522, 523, 527, 614, 615 Trichet, 110, 477, 478, 481, 482
Sverdlov, 441, 444, 446 Troelstra, 215, 217
Sviatoslav, 426 Tronchin, 349
Swedenborg, 363, 372 Trotski, 22, 31, 217, 218, 259, 318,
Swinton, 55 404, 438, 440, 443, 448, 451,
Szigethy, 406 454, 455, 463
Tabaksblatt, 162 Truman, 183, 309, 525
Taft, 522, 525 Tugendhat, 321
Tahmisian, 208 Turner, 272
Talleyrand, 375 Turreau, 340
Talmeyr, 615 Unamuno, 409
Tannenbaum, 510 Utzschneider, 364
Tarnoff, 474 Valage, 379
Tavistock, 308, 314, 316, 477 Valls, 136, 477, 509
Taylor, 182 Vance, 290, 498
Tchoudnovski, 441 Vanderbilt, 466, 522
Tennekes, 287, 288 Vanderlip, 176, 452, 463
Term, 615 Vasquez, 412
Termache, 358 Védrine, 170, 322, 509, 615
Tetta, 394 Veer, 164
Thant, 41 Veil, 5, 206
Thatcher, 562, 564 Vellinga, 146
Therm, 12 Verdi, 131, 141, 306, 327
Thiers, 35 Verhagen, 476
Thijn, 321 Verhofstadt, 4, 64, 149, 216, 217
Thomas, 41, 72, 222, 299, 372, 403, Vermont, 50, 615
479, 505, 510, 513, 593, 615 Vieregg, 372
Thompson, 208, 453, 454, 457 Villemarest, 530, 533, 615
Thorn, 531 Villepin, 138
Timmermans, 229, 477 Villevieille, 348
Timoléon, 369 Villot, 582, 583
Tisserant, 582 Virebeau, 616
Tocqueville, 341 Virieu, 364
Toller, 442 Viviani, 48
Tompkins, 534 Vladimir, 427
Torah, 240, 243, 253, 371, 419, Volcker, 170, 510, 532
420, 423, 425, 487, 490, 494, Volodarski, 442, 444
583, 598
632 INDEX DES NOMS CITÉS

Voltaire, 21, 153, 228, 335, 345, Wessely, 23


346, 347, 348, 349, 350, 351, Weyerhauser, 522
352, 353, 356, 361, 372, 384, White, 90, 239, 522, 525
397 Whitney, 522, 525
Voorhoeve, 531 Wiesel, 322, 475
Voort, 76, 134, 616 Wijers, 162, 164, 531
Vorrink, 309 Wijffels, 63, 106
Wadsworth, 522 Wijninga, 163
Wallage, 197 Wilders, 55, 212
Walser, 135 Willebrands, 589
Walt, 615 Williams, 583
Warburg, 616 Wilton, 439
Ward, 498 Wiseman, 452
Washington, 88, 91, 97, 107, 113, Wojtyla, 582, 590
119, 170, 173, 182, 253, 258, Wolf, 17, 96
261, 286, 459, 463, 476, 483, Wolff, 38, 578
485, 488, 503, 506, 533 Woolley, 522
Watson, 510 Wurmbrand, 31
Weber, 69, 481, 543, 558, 566 Yagüe, 414
Webster, 33, 36, 37, 39, 141, 303, Yaroslavski, 441
340, 352, 363, 377, 384, 451, Ye’or, 603
461, 523, 616 Yeats, 506
Weikart, 211 Young, 482
Weisglas, 471 Zabrusky, 98
Weishaupt, 22, 23, 24, 26, 27, 28, Zalm, 108, 472
29, 31, 81, 186, 189, 215, 217, Zapatero, 55, 83, 300
218, 247, 259, 280, 293, 298, Zévaès, 28
302, 305, 312, 327, 345, 358, Zijderveld, 27
359, 361, 362, 366, 370, 371, Zinoviev, 441, 443, 451
374, 375, 389, 390, 395, 461, Zoellick, 478, 502
470, 518, 521, 523, 552, 598 Zola, 46, 50
Wellenstein, 531 Zoosmann-Diskin, 426
Wellink, 102, 110, 162, 471, 476, Zwach, 368
478, 531 Zwan, 531
Werber, 325 Zwart, 309
Wertheimer, 363 Zwingli, 587
TABLE DES MATIÈRES

Préface............................................................................................3
CHAPITRE 1
LA DÉCOUVERTE D’UN COMPLOT POUR UN ORDRE MONDIAL. ... 14
La Découverte du complot pour un ordre mondial. ...........................14
Le cartel du pouvoir, un réseau international. ......................................15
Le passé reconstruit. .................................................................................19
Le lancement d’un plan de maître du complot mondial. ....................21
Disraëli, Gladstone, Lincoln, Bismarck……..et la Haute Finance....33
Le complot contre la civilisation.............................................................46
Le complot et les media ...........................................................................50
L’Union Européenne,
une étape vers le Nouvel Ordre Mondial (N.O.M) .............................62
L’Union d’immigration.............................................................................66
La B.C.E .....................................................................................................67
La Cour de Justice européenne. ..............................................................71
Le Nouvel Ordre Mondial (Le N.O.M.)................................................73
Conclusion..................................................................................................74
CHAPITRE 2
LA FRANC-MAÇONNERIE INTERNATIONALE................................76
Le nouvel antagonisme.............................................................................82
La crise du crédit de 1929
et la période précédant la Deuxième Guerre Mondiale. .....................86
Les « Coupoles » et le capital-socialisme............................................. 100
La crise de crédit Anglo-américaine de 2008 ..................................... 106
Les États-Unis, la grande sœur d’Israël, berceau des adeptes de
Mammon et la base du Nouvel Ordre Mondial. (N.O.M) .............. 113
L’attaque, la chute de Lehman Brothers le 15 septembre 2008...... 119
Le bilan provisoire de Lehman. ........................................................... 123
La franc-maçonnerie internationale en Europe................................. 128
La maffia d’Angleterre........................................................................... 134
Allemagne ................................................................................................ 135
La France ................................................................................................. 136
Le mythe du climat................................................................................. 144
D’autres Influences des loges en Europe,
le Nouvel Ordre Mondial...................................................................... 148
Le matérialisme moderne...................................................................... 154
Le piège de la mondialisation. .............................................................. 156
634 TABLE DES MATIÈRES

CHAPITRE 3
LE NOUVEL ORDRE MONDIAL (NOM)
L’ÉTAT ACTUEL DE CHOSES. ....................................................... 161
Quelques rappels de faits, la braderie...................................................161
L’utopie bruxelloise.................................................................................166
Le monde anglo-américain ....................................................................170
La deuxième Guerre Froide...................................................................184
La bourgeoisie mondiale. .......................................................................185
L’Enseignement.......................................................................................189
Les commerçants, les restaurateurs,
les agriculteurs, les maraîchers et les pêcheurs. ..................................199
L’ordre naturel. ........................................................................................206
L’extermination de l’espèce humaine...................................................212
Le nouveau monde soviétique. .............................................................214
Conclusion................................................................................................215
CHAPITRE 4
LE NEW AGE ................................................................................ 221
La Réforme...............................................................................................222
Le siècle des Lumières............................................................................224
Le bien et le mal. .....................................................................................227
Le nihilisme, l’anti-relation avec Dieu..................................................228
L’Origine et la doctrine du New Age, la franc-maçonnerie,
Pike et Mazzini, le marxisme, la Nouvelle Jérusalem. .......................234
La vision gnostique de l’homme et du monde de New Age. ...........250
Le modernisme, les marchés et les banquiers.....................................264
La peur climatique...................................................................................270
Les faux prophètes, Darwin et Al Gore. .............................................280
L’escroquerie climatique.........................................................................283
Conclusion................................................................................................290
CHAPITRE 5
LE RÉSEAU NEW AGE, LE BUT ET LA MÉTHODE. ........................ 292
Les Media. ................................................................................................295
Le monde financier. ................................................................................299
L’École de Francfort...............................................................................301
Les drogues. .............................................................................................308
L’enseignement........................................................................................309
L’approche de Gramsci. .........................................................................311
La pan-sexualisation................................................................................313
L’homme-machine. .................................................................................316
TABLE DES MATIÈRES 635

L’industrie des médias. .......................................................................... 317


La mondialisation, l’Européen orphelin. ............................................ 319
L’Immigration, une révolution d’importation. .................................. 320
La conspiration de l’immigration......................................................... 323
L’utopie de la gauche caviar.................................................................. 327
Le mondialisme et l’immigration. ........................................................ 332
CHAPITRE 6
LES SECRETS DES RÉVOLUTIONS FRANÇAISE, ITALIENNE ET
ESPAGNOLE. ............................................................................... 336
Le génocide de Vendée. ........................................................................ 340
La haine anti-religieuse. ......................................................................... 341
Les penseurs des Lumières. .................................................................. 343
Voltaire..................................................................................................... 345
La révolution armée. .............................................................................. 355
1782, Wilhelmsbad et les Illuminati..................................................... 359
Infiltration en France............................................................................. 370
Révolution française : Conclusion ....................................................... 384
Le verrouillage......................................................................................... 389
Les traverses et les dogmes du nihilisme et de l’athéisme. .............. 391
Les Secrets de la révolution italienne (1859-1862)............................ 398
Les secrets de la révolution espagnole. ............................................... 401
Les préliminaires..................................................................................... 403
La révolution espagnole : Conclusion................................................. 416
CHAPITRE 7
SECRETS DE LA RÉVOLUTION RUSSE .......................................... 419
L’origine. .................................................................................................. 425
Le prélude 1905-1907. ........................................................................... 430
Odessa 1905 ............................................................................................ 432
La Révolution.......................................................................................... 436
Les persécutions meurtrières. ............................................................... 446
Le complot anglo-américain. ................................................................ 448
Le financement de l’Union soviétique. ............................................... 451
Le soutien financier et économique. ................................................... 456
Le soutien à l’Allemagne hitlérienne. .................................................. 460
Conclusion............................................................................................... 461
636 TABLE DES MATIÈRES

CHAPITRE 8
LES ORGANISATIONS INTERNATIONALES INCONNUES ET
SECRÈTES.................................................................................... 469
L’Aspen Institute for Humanistic Studies...........................................472
Le Groupe Bilderberg.............................................................................474
Le BRI.......................................................................................................481
Le B’nai B’rith..........................................................................................483
Brookings Institute..................................................................................497
Chatham House, voir RIIA ...................................................................498
La Conférence de Dartmouth, ..............................................................501
Le Davos World Économic Forum .....................................................501
La Fabian Society ....................................................................................502
Le French American Foundation (FAF),
voir Le Siècle, ci-dessous. ......................................................................504
La Golden Dawn.....................................................................................505
L’Institut Français de Relations Internationales (IFRI) ....................506
L’International Institute of Strategic Studies (IISS)...........................506
Kissinger Associates Inc. .......................................................................506
Le Siècle ....................................................................................................508
Le Lucis Trust..........................................................................................510
Les Martinistes.........................................................................................511
Le MRAP..................................................................................................513
Le Odd Fellows .......................................................................................513
Le Pugwash ..............................................................................................514
Rhodes Group, voir La Round Table. .................................................516
Le Royal Institute of International Affairs (RIIA).............................516
La Round Table.......................................................................................517
Les Rose-Croix ........................................................................................520
Les Skull and Bones................................................................................521
La Commission Trilatérale,....................................................................528
Le World Wildlife Fund (WWF),..........................................................533
CHAPITRE 9
CONCLUSION ......................................................................... 536
La mondialisation, l’individualisme, l’État et le droit positif. ...........536
La terreur verte. .......................................................................................547
Le scénario de l’horreur..........................................................................550
Conclusion................................................................................................554
La théorie de Darwin..............................................................................556
Le monde virtuel, une menace mortelle. .............................................559
TABLE DES MATIÈRES 637

EPILOGUE ............................................................................... 567


Le deuxième scénario de l’horreur....................................................... 569
CHAPITRE 10
LE SALUT VIENT-IL DES JUIFS ? * D’après Léon Bloy, (1846-
1917)............................................................................................ 578
INDEX DES NOMS CITÉS ..................................................... 617