Vous êtes sur la page 1sur 13

Bois lamellé-collé

Définition :

Son intérêt :

Son intérêt est d'une part la fabrication d'une pièce de grande dimension ou de formes
particulières qui n'auraient pu être obtenues par utilisation du même matériau sans
transformation, d'autre part l'amélioration de la résistance mécanique par rapport à une pièce de
bois massif (grâce au triage et à la purge des défauts).

Caractéristiques du matériau :

- le lamellé-collé est constitué de lamelles de bois, souvent de l'épicéa, du Douglas ou


du pin sylvestre d'une épaisseur de 33 mm à 45 mm et collées entre elles.
- La masse volumique du bois lamellé-collé est fonction des essences de bois utilisées
pour le fabriquer : aux environs de 500 kg/m3 pour les résineux cités plus haut,
supérieure à 700 kg/m3pour le bois lamellé-collé de chêne.
- Les résistances mécaniques des classes les plus courantes de bois lamellé-collé vont de
20 à 40 MPa pour la résistance en flexion, de 13,6 à 22,5 MPa pour la résistance en
traction et de 21 à 29 MPa pour la résistance en compression.

Fabrication :
Les lamelles sont d'abord séchées, triées (visuellement ou par ultrasons) et purgées de
leurs défauts, puis collées bout à bout pour obtenir la longueur désirée : c'est ce qui s'appelle
l'aboutage. Ensuite, on met de la colle sur les poutres obtenues puis on les superpose dans le
sens de la fibre du bois et on les presse. Après rabotage, on peut appliquer des traitements ou
des finitions au bois lamellé-collé afin d'obtenir la durabilité et l'apparence voulue
Avantages technique :

Les possibilités architecturales :


Couverture panneaux polycarbonate

Les plaques translucides pour toiture en polycarbonate ONDUCLAIR PC offrent une


excellente transmission lumineuse. Elles apportent également résistance, luminosité
et esthétisme.

Bénéfices produits
 Excellente transmission lumineuse
 Toiture en polycarbonate résistante au feu
 Excellente résistance mécanique
 Garantie 10 ans

Bois et étanchéité : les bons gestes


Qu’est-ce que la classe d’emploi d’un bois ?
La classe d’emploi d’un bois est déterminée par la norme NF EN 335 -1 à 3 selon les
risques d’exposition à l’humidité. Elles sont au nombre de 5 si vous suivez l’ actualité du
bois. Chaque classe détermine un degré de résistance soit par durabilité naturelle ou
traitement (bois autoclave ; bois thermo chauffé). Cette « durabilité natur elle » d’un bois
ne concerne que le cœur du bois : le duramen. L’aubier est par définition non durable,
certains bois nécessiteront des traitements car ils ne présentent pas de résistance
naturelle. D’autres, purgés de leur aubier pourront être utilisés sa ns traitement. Mais si on
prend l’exemple du pin, le retrait de l’aubier n’est économiquement pas intéressant. Il faut
alors traiter le bois pour pouvoir l’utiliser dans une classe d’emploi supérieure à sa classe
d’origine.

Les 5 classes d’emploi


Classe 1 : La classe 1 regroupe les bois secs en application intérieure avec un taux
d’humidité toujours inférieur à 20 %. Ce sont des bois utilisés pour les menuiseries
intérieures ou les zones à l’abri de l’humidité.
Classe 2 : La classe 2 regroupe les bois secs qui peuvent être occasionnellement en
contact avec un taux d’humidité supérieur à 20%, comme les ossatures et charpentes.
Classe 3 : La classe 3 regroupe les bois qui peuvent être fréquemment en contact avec
l’humidité, même au-delà de 20%. On utilise ce type de bois pour beaucoup de pièces de
construction ainsi que les menuiseries extérieures telles que le bardage.
Classe 4 : Les bois classe 4, sont des bois qui peuvent être en contact permanent avec
l’eau douce, ces bois sont davantage stabilisés, ils sont imputrescibles. Certains le
deviennent à l’aide d’un traitement, comme le Pin Sylvestre ou bien à l’aide d’un
processus, comme le bois Frêne thermo chauffé. D’autres sont de classe 4 naturellement,
c’est le cas de la majorité des bois exotiques.
Classe 5 : La classe 5 regroupe les essences pouvant être en contact permanent avec
l’eau salée, ces bois sont très durables. Les bois exotiques Itauba et Massaranduba font
partie des bois de classe 5, ces bois proviennent d’Amérique du sud et ont une durabil ité
de plusieurs décennies…

Imprégnabilité, champignons et termites


Le bois est un matériau naturel et donc soumis aux agressions extérieures, que ce soit
l’humidité, les champignons ou les insectes. Il existe des classes de durabilité et
d’imprégnabilité, qui sont regroupées dans la norme EN 350-2. Elles sont classées selon
les risques biologiques.
Classification de la durabilité naturelle selon :

Les champignons lignivores :


 Classe 1 : Très durable
 Classe 2 : Durable
 Classe 3 : moyennement durable
 Classe 4 : faiblement durable
 Classe 5 : non durable

Les capricornes et les vrillettes :


Pour les capricornes, seuls les bois résineux sont concernés
 Classe D : Durable
 Classe S : Sensible

Les termites :
 Classe D : Durable
 Classe M : Moyennement durable
 Classe S : Sensible
Pour les termites, la classe D n’implique pas nécessairement une résistance totale.

Classe d’imprégnabilité :

Classe 1 : Imprégnable, facile à traiter, le bois scié peut être pénétré complètement avec
un traitement sous pression, sans difficulté.
Classe 2 : Moyennement imprégnable, assez facile à traiter, la pénétration complète n’est
pas possible, mais une pénétration latérale de plus de 6 mm peut être atteinte dans les
résineux et une large proportion des vaisseaux peut être pénétrée dans le feuillus, après
2 ou 3 h de traitement sous pression.
Classe 3 : Peu imprégnable, difficile à traiter, 3 à 4 h de traitement sous pression ne
peuvent donner plus de 3 à 6 mm de pénétration latérale.
Classe 4 : Non imprégnable, peu de produit de préservation est absorbé même après 4 h
de traitement sous pression. Pénétration latérale et longitudinale minimale.

Nature Bois Concept vous propose des bois d’utilisation en classe 3 à 5, qui sont adaptés
à une utilisation en extérieur, pour une terrasse les classes 4 et 5, et pour le bardage en
classe 3.
N’hésitez donc pas à venir choisir votre essence de bois, adaptée à votre projet sur notre
site Nature Bois Concept

Exemple
stade TELUS-Université Laval

Charpente Bois :
- Les bois de charpente seront sains ; ils ne devront pas avoir de nœuds vicieux, de
nœuds pourris ou mauvais nœuds. Ils ne devront présenter aucune trace de gélivure, roulure,
cadranure, fente et fracture d'abattage ou gerçure. Il sera admis de légères fentes à la condition
qu'elles ne compromettent pas la solidité de l'ouvrage. Les bois de charpente seront exempts
de piqûres ou gros trous de vers. Ils ne devront pas présenter de trace de pourriture. Ils ne
devront contenir aucun corps étranger ;
- Les bois de charpente seront mis en œuvre à l'état de "bois sec à l'air", avec un degré
d'humidité compris entre 13 et 17 %. Les bois en attente d'utilisation seront posés sur cales en
bois neuf, à l'abri des intempéries, avec circulation d'air pour limiter les déformations
ultérieures ;
- Les bois massifs apparents devront être rabotés ;
- Les contreplaqués seront à collage hydrofuge et à label CTB.X ;
- Tous les matériaux jugés non conformes aux prescriptions ci-dessus seront refusés, les
conséquences de ce refus étant à la charge de l'entrepreneur concerné.
- Le collage doit résister à l'humidité ; il doit être de type structurel ;
- Les bois de structure lamellés-collés sont admis. Il doit être fait usage de colles
structurelles

C) LAMELLE COLLE

ARTICLE 1 : OBJET

Le présent devis a pour objet de définir les ouvrages à réaliser ou installation mises en œuvre et
en ordre de marche par l'Entrepreneur et les exigences fonctionnelles auxquelles ces ouvrages et
installations devront répondre ainsi que les prescriptions auxquelles l'exécution des travaux sera
assujettie afin de réaliser la totalité des ouvrages, du présent lot.

Il est précisé que le terme "Devis descriptif" s'entend dans son acceptation large recouvrant celle
du devis programme aussi bien dans le cas d'appel d'offres sous forme de concours, tel que cela sera
indiqué dans les articles qui suivent, que dans le cas de désaccord entre les pièces écrites ou graphiques
ou d'omissions dont l'Entrepreneur ne pourra se prévaloir pour déroger aux exigences fonctionnelles
requises.

ARTICLE 2 : DEFINITION DES OUVRAGES ET PRESTATIONS INCLUS AU PRESENT


LOT

Les travaux et prestations inclus au présent lot comprennent :

 Les études, dessins d'exécution et de détail des ouvrages.


 La fourniture des bois lamelle collé , contreplaqués, panneaux de fibres, de particules, des
profilés métalliques entrants dans la constitution des ouvrages.
 Les traitements et protections.
 La fabrication en atelier, le transport à pied d’œuvre, le stockage, la pose et la fixation.
 La fourniture et la pose des pattes à scellements, les dispositifs de fixation, les chevilles, les
douilles auto foreuses,
 Les implantations de poteaux.
 Les retouches de protection anticorrosion sur les éléments métallisés ainsi que les différents
vernis de finitions suivant descriptifs.
 La fourniture et la pose de l’étanchéité.
 Les réservations.
 Le réglage ajustage et finitions.
 Les ouvrage a réaliser seront de première qualité d’importation

ARTICLE 3 : DISPOSITIONS GENERALES

Il est précisé que tous les travaux ou fournitures qui sont le complément indispensable des ouvrages
projetés pour le parfait achèvement de l'ensemble des travaux faisant l'objet du présent lot seront dus
par l'Entrepreneur même s'ils ne figurent pas ou ne sont pas décrits dans les pièces du marché (écrites
ou dessinées).

ARTICLE 4 :. TEXTES DE REFERENCES :

Les travaux décrits ci-dessous seront exécutés conformément à tous les documents cités à
l'introduction générales T.C.E. et notamment :
- au DTU 31.1 - Charpente et escalier bois
- au DTU 31.2 - Maison ossature bois
- au DTU 32.1 - Charpente en acier
- au DTU 43.3 - Bac en acier et étanchéité
- à la norme P 21.203 Charpente et escalier en bois
- au DTU 60.32 - Evacuation des eaux pluviales
- aux Règles CB 71 - modifiées 75 (ouvrages en bois) y compris les additifs
- au Cahier N°86 du CSTP
- au Guide pratique de la fabrication et la mise en oeuvre des charpentes en lamellé-collées
- aux Règles de calcul DTU P 06.002 - Règles NV 65
- aux Règles de calcul DTU P 06.006 - Règles N 84
- aux Règles CM66 (ferrures) et additif 80
- aux Règles BAEL 91 (ouvrages en BA)
- au DTU N°40.11 - Couverture en ardoises
- au DTU 40.41 - Couverture par éléments métalliques en feuille et longues feuilles en zinc
- à la Norme A 35.049 - Produits sidérurgiques
- à la Norme A 36.321 - Tôles d'acier galvanisées
- aux Normes NF A 45.501 / 001 / 004 /005 - Aciers de construction - Barres laminés et carrés laminés
(tolérance et dimensionnement) & plats laminés à chaud
- aux Normes NF A 45.010/201/202
- aux Normes NF A 45.205 & 206 : IPE
- à la Norme NF A 45.209 - IPN
- à la Norme NF B 52.001 concernant la catégorie des bois
- aux Normes NF X 40.500 & 40.501 (traitement des bois)
- Sécurité contre l'Incendie
- aux Règles bois/feu 88
- au Cahier des spécifications CS.1
- aux Avis techniques du CSTB propres à chacun des composants mis en oeuvre, complétés par
l'Avis Favorable du S.T.A.C.
- au Normes AFNOR et en particulier la norme P 21.202
- aux Règles ThK 77 & ThG 77
- aux recommandations pour l'emploi des boulons à haute résistance
-aux règles RPS 2000.

ARTICLE 5 : VERIFICATION DES MATERIAUX

Provenance des matériaux :


Avant toute mise en œuvre, indication au Maître d'Oeuvre de la provenance des matériaux qu'il
envisage d'employer avec fourniture éventuelle d'échantillons ou visite du lieu de production. Faute de
satisfaire à cette clause, les matériaux jugés inaptes à l'emploi peuvent être refusés même après mise
en oeuvre.
La charpente sera exécutée en bois lamellé-collé, de qualité mécanique minimale Gl24h, de classe
d’emploi naturelle ou conférée 3.
Tous les bois recevront, avant pose, un traitement de type fongicide, hydrofuge et anticryptogamique,
de catégorie II pour les bois protégés, conforme aux normes NF X 40.500 et NF X 40.501. Les bois
destinés à rester apparents extérieurement seront de classe d’emploi minimale 3b.
ATTENTION : pour tous les bois employés, le traitement devra être compatible avec les peintures,
vernis ou lasures appliqués ultérieurement. Les sections de coupes exécutées sur place seront
soigneusement badigeonnées. Il sera fourni un certificat de garantie décennale de traitement
mentionnant le nom du chantier.

Des essais et analyses de bois pourront être demandés par la Maîtrise d'Oeuvre; ils seront faits par un
Laboratoire agréé par le maitre d’ouvrage délégué aux frais de l'entreprise.
L'entrepreneur du présent lot est responsable de la protection intégrale de tous les ouvrages faisant
partie de son marché et ce, jusqu'à complet achèvement des travaux (réception provisoire tous corps
d'état confondus) en coordination avec les autres corps d'état.
Il assurera pour cela la fourniture et pose des éléments de protection solides, et durables de façon
qu'aucune altération ne soit constatée entre l'état au moment de la livraison et l'état au moment de
l'ouverture de l'établissement faisant l'objet du marché.

Dans le cas où malgré les soins de protection certaines altérations seraient constatées, leur réparation
restera à la charge de l'Entrepreneur du présent lot.
Celui-ci fera son affaire personnelle de tous rapports avec les autres corps d'état en ce qui concerne le
respect des ouvrages, sans que soient concernés en cette matière le Maître de l'Ouvrage.

ARTICLE 6 :CONNAISSANCE DU DOSSIER - Contradictions ou omissions :

Les Entreprises doivent prendre connaissance, avant remise de leur offre, des CCTP de TOUS
LES CORPS D'ETAT et demander au Maître d'Oeuvre tous les renseignements complémentaires afin
d'étudier complètement et sans omission les travaux qui lui incombent.
En cas de contradictions, omissions, ou divergences possibles d'interprétation à la lecture du dossier,
et si celles-ci n'ont pas fait l'objet de demande d'explication ou de réserves au moment de la
soumission, la décision d'exécution sera toujours conforme aux intérêts du Maître d'Ouvrage délégué
et du Maître d'Oeuvre sans que l'Entrepreneur qui s'estimerait lésé, puisse prétendre à un
rétablissement d'écriture.

ARTICLE 7 :PRESCRIPTIONS D'EXECUTION :

L'ensemble des pièces métallique de la charpente sera préalablement à la pose galvanisé à chaud.
Une attestation de galvanisation sera à fournir au Maître d'Oeuvre et au Contrôleur technique. Tous les
ouvrages et accessoires métalliques seront conformes aux normes en vigueur les concernant.

Toutes les ossatures de charpente métallique prévues au titre du présent lot seront galvanisées à
chaud avec pré laquage aux teintes à définir par le Maître d'Oeuvre sur la totalité de la gamme
RAL.

APPUI DES POUTRES ET POTEAUX DE LA CHARPENTE :


La charpente s'appuiera sur une infrastructure BA. Le présent lot devra prévoir toutes visites sur place
durant la phase d'exécution du Gros-Œuvre afin de connaître parfaitement son support. Il devra la
fourniture durant la période de préparation de travaux de tous plans d'exécution et réservations.

PRESERVATION & FINITION :


L’Entrepreneur du présent lot devra prendre toutes dispositions pour coordonner ses travaux avec les
autres Entreprises, et en particulier avec le lot GO et les lots techniques.

ETUDES TECHNIQUES :
La maîtrise d’oeuvre est chargée d’une mission de base. L'Entreprise devra impérativement prévoir à
sa charge les Etudes techniques du projet par un bureau d’études spécialisées et suivre les
préconisations du Contrôleur technique. L’’Entreprise devra la fourniture de tous ses plans de détails
et d'Atelier, suivant précisions du présent document, et soumettre ces éléments au Maître d'oeuvre, et
au Contrôleur technique. Ces derniers pourront demander des modifications motivées pour des raisons
techniques, architecturales ou de coordination avec les autres Entreprises. En tout état de cause,
l'Entrepreneur ne pourra réaliser ses travaux sans avoir au préalable fournit ces éléments.

CHARGES & SURCHARGES :


L'Entrepreneur se reportera aux textes officiels définissant le lieu du site et permettant d'appréhender
les surcharges climatiques à prendre en compte.
Il indiquera au Contrôleur technique les contraintes du site prise en compte pour approbation. Ces
éléments seront notés sur les plans d'exécution à fournir par le présent lot.
Avant toute remise de prix, l'Entreprise devra IMPERATIVEMENT se rendre sur place afin de
connaitre parfaitement et de prendre en compte l'ensemble des contraintes de site et l'ensemble des
travaux à envisager. Les travaux seront exécutés en respect des normes et textes en vigueur.
Les charges permanentes comprendront outre le poids de la charpente proprement dite, le poids de la
couverture en bois, les plafonds et faux-plafonds, les isolations ainsi que les équipements divers
(pompe à chaleur, projecteurs,…)
Les charges d'entretien seront conformes à la norme P 06.001 de Juin 1986.

RESERVATIONS :
Le présent lot devra fournir au lot Gros-Œuvre l'ensemble de ses réservations et en particulier toutes
réservations d'ancrage et scellements, qui seront à la charge du lot Gros-Œuvre, sous les directives et
surveillance de la présente Entreprise.

Le présent lot doit, l’implantation et la pose et la réalisation des réservations des divers corps d’état
qui lui sont réclamées, avec reconstitution des caractéristiques techniques (degré coupe-feu, isolement
phonique, thermique) et caractéristiques de finition des parements, après la mise en œuvre des
équipements par le corps d’état.

ARTICLE 8 : MATERIEAU :

LES ACIERS :
Les aciers utilisés auront les caractéristiques minimales des aciers S 235, soit :
- limite élastique conventionnelle de 23.5 daN/mm ²
- allongement à la rupture de 20%
- charge de rupture de 37 à 45 daN/mm²
Les ferrures d’assemblage des éléments bois seront réalisées en acier S 235 et protégées par
galvanisation à chaux. Les ferrures apparentes seront réalisées en âme.
Les boulons seront conformes à la norme NF E 27.231 et les rondelles ou plaquettes qui leur seront
obligatoirement associées seront conformes à la norme NF E 27.682.
En l’absence de normes concernant les pointes on se réfèrera au tableau n°15 des Règles CB 71.
Dans le cas d’emploi de pointes torsadées, on pourra se reporter au cahier 77 du CTB.

POUTRES EN LAMELLE-COLLE, PANNES ET PLATELLAGES:


Les pièces de charpente prévues en lamellé-collé seront de qualité mécanique minimale Gl24h, classe
d’emploi 3, collage à base de résine synthétique résorcine/phénol/formol) prise à froid.
Tous les bois apparents seront rabotés. Traitement I.F.H.
La présente Entreprise prévoira dans ses ouvrages la protection par 2 couches minimum de produit
organique incolore à solvants légers à l'évaporation et au délavage.
Toutes les ferrures et boulonneries seront en acier galvanisé compris protection par peinture
intumescente.
L’humidité du bois ne doit pas dépasser 12%.

ARTICLE 9 : TOLERANCE – CONTROLE


Avant leur mise en place, les ouvrages feront l'objet d'une vérification concernant en premier lieu, la
nature des bois, essence, qualité, choix qui doit correspondre au présent descriptif. Dans le cas
contraire, les ouvrages pourront être refusés et devront être remplacés aux frais de l'Entrepreneur.
La vérification porte également sur la siccité des bois, les côtes et dimensions d'encombrement des
ouvrages, les assemblages qui devront être conformes au présent descriptif et aux normes en vigueur.
A la réception des travaux, le Maître d'Oeuvre vérifiera la mise en place des ouvrages. Tout ouvrage et
pièce ayant subit une déformation au cours de la pose seront éliminés. Toutes les pièces portantes
ayant des côtes de repos insuffisantes seront remplacées. En aucun cas, il ne sera admis que ces
insuffisances soient rectifiées par allongement des pièces.
L'Entrepreneur sera tenu de remédier à ses frais, à tous désordres ou défectuosités, vices ou non
conformité constatés dans les ouvrages par le Maître d'Oeuvre. Les bois qui comporteraient des
altérations dues à une attaque par champignons ou insectes seront immédiatement déposés, enlevés des
lieux et remplacés par l'Entrepreneur.
Les bois présentant des gerces de dessiccation de plus de 5 mm de largeur devront être remplacés.

NB : l’entreprise du présent lot doit réceptionner les travaux de gros œuvre avant exécution.

ARTICLE 10: DOCUMENTS A FOURNIR :

Avant le début des travaux :


- Echantillons des matériaux et des matériels proposés
- Références et adresse des fournisseurs
- Plans d'exécution des ouvrages et notes de calculs à faire approuver
- Plans de réservations et/ou scellements etc... Plans d’Ateliers, de détails etc…
En fin de travaux : fourniture:
- Plans de charpente mis à jour
- PV de traitement avec indication du nom du chantier, nature et produits employés pour les
traitements, date du (ou des) traitements (s)
- Fiches d’entretien (poutres L.C.) et nature des produits de finitions mis en oeuvre
- Caractéristiques des poutres L.C.

ARTICLE 11 : ETANCHEITE

* NATURE DES TRAVAUX

Les travaux du présent sous lot comprennent (fournitures, transports, mise en œuvre, et toutes
sujétions):
- La charpente et le panneau sandwich support de l’étanchéité.
- L’étanchéité.

* VERIFICATION DES MATERIAUX

L'Entrepreneur devra prendre toutes dispositions utiles pour avoir sur le chantier, la quantité des
matériaux vérifiés et acceptés indispensable à la bonne marche des travaux, et dont l'échantillonnage
aura été agrée par la Maîtrise d'Oeuvre.

La demande de réception d'un matériau autre que les matériaux préfabriqués devra être faite au moins
4 jours avant son emploi ; pour les matériaux préfabriqués, ce délai sera d'un mois à pied d'œuvre.

* MATERIAUX
Tous les matériaux utilisés devront répondre aux normes en vigueur et être de bonne qualité, ils
doivent être soumis préalablement aux essais par un laboratoire agréé, dans les 15 jours qui suivent
l'ordre de service de commencer les travaux.
Et doivent avoir un avis technique CSTB.

* GARANTIE - ESSAIS - CONTROLE

L'Entrepreneur est responsable pendant dix ans à compter de la réception définitive, de toute
l'étanchéité contre toute infiltration provoquée par une mauvaise qualité des produits employés ou par
une mauvaise exécution des travaux, et notamment par dessiccation, fissuration, soufflures, retrait du
produit, décollement des solins, déchirures consécutives au retrait ou à la dilatation du support, etc

Cette garantie comprend la remise en état du produit d'étanchéité et de la protection avec les mêmes
produits que ceux qui ont servi à l'établissement de l'étanchéité ou avec tout autre produit de qualité
équivalente ou supérieure préalablement agréé par la maîtrise d'œuvre, ainsi que la réparation des
dommages causés à la construction par les infiltrations.

ARTICLE 12 : ECHANTILLONS

L'Entrepreneur sera tenu de soumettre à l'approbation de l'Architecte et maître d’ouvrage délégué un


élément type de lamellé collé.

ARTICLE 13 : TRAVAUX ET FOURNITURES DIVERSES

Nonobstant les travaux décrits précédemment, l'Entrepreneur du présent lot devra tous travaux
nécessaires ou fourniture pour une parfaite finition et fonctionnement de ces ouvrages. Aucune
réclamation ne sera admise pour une omission quelconque qui pourrait se glisser dans les plans ou
pièces écrites concernant le présent lot et qui serait contraire à la volonté du Maitre d'Oeuvre et du
Maitre de l'Ouvrage.

De plus, l'Entrepreneur est réputé connaître la climatologie locale et ne pourra de ce fait se


prévaloir de défauts qui pourraient se révéler après la pose des menuiseries par suite d'un travail
quelconque des bois employés.

ARTICLE 14 : RECEPTION DES TRAVAUX

L'Entreprise sera responsable de ses travaux jusqu'à la réception de l'ensemble des ouvrages.
goujons