Vous êtes sur la page 1sur 25

BONJOUR

« moi qui croyait


avoir compris
comment
marchait la com' :
TA
vends ton âme
pour plus de
GUEULE.
MAINTENANT, ON VA FAIRE
visibilité » DE LA COMMUNICATION
COMMUNIQUER C’EST …

Traduire une idée, un projet, un concept, une envie en discours, image, récit qui parle à un public
QUOI ? ciblé, généralement en faisant appel à des références communes.

Un commanditaire (une entreprise, institution, un membre du bureau d’InFLE…) demande à un chargé


QUI ? de comm (toi, moi, nous) de faire quelque chose (par ex : trouver des etudiants pour les binomes). Le
chargé de comm bosse tout seul ou avec un graphiste (aka. “créa”) et/ou un dévelopeur/webdesigner
(pour ceux qui ont des sous) suivant ce qui est décidé. Le public (voir partie “cibler un public slide”)
recoit le message, via le canal choisi (réseaux sociaux, affiches, flyer, événement, RP, etc.).

COMMENT ? Plusieurs façons de faire passer un message : réseaux sociaux (facebook, twitter, insta snap, etc ->on
ne parlera ici que de fb et twitter), Affichage, Flyers, intervs, pétitions, événements, manifestations,
etc.

Dans le bénévolat associatif, le pourquoi est très souvent « recruter ». Ça ne veut pas dire qu’il faut
POURQUOI ? abandonner les autres raisons : notoriété, réputation, visibilité, interpellation, etc.
COMMUNIQUER C’EST … PLUSIEURS ETAPES

A avoir en tête avant de se lancer dans une campagne, post, etc :


pourquoi on le fait ?

FAIRE FAIRE FAIRE FAIRE


CONNAITRE COMPRENDRE PARTAGER AGIR

Référencement, Développement d’une Mise en place INFLUER SUR LE


dossiers d’infos, argumentation d’incitations : appel COMPORTEMENT DU
communiqués de rationnelle et prise aux émotions, A LA PUBLIC POUR REMPLIR
presse, brochures, en compte des RAISON, A l’HUMOUR, UN OBJECTIF FIXÉ :
site internet, kit retours du public : pour pousser le RECRUTER, MOBILISER,
pédagogique … prises de position, public a devenir ETC.
déclarations « ambassadeur » ,
publiques ponctuel puis
régulier

FACTUEL ARGUMENTATIF INCITATIF MOBILISATEUR

A vouloir trop dire, on ne dit plus rien : pour un post, une campagne, un message : contrez vous sur une colonne
COMMUNIQUER C’EST … FAIRE DES CHOIX
«Pas besoin de comm, ce que j’ai à dire c’est trop intéressant, tout le monde va adorer » NON.

Endosser une IDENTITÉ reconnaissable : visuelle (photos, créations visuelles) et éditoriale (texte), et s’y tenir.
Pour ne pas arriver à des questions, 5mn avant de faire un post fb « On est connus maintenant, on peut être un
peu cool, non ? ».
ANGLER ses sujets : pas valable uniquement pour les journalistes. Pour les campagnes de comm c’est la même
chose : sous quel angle présenter un sujet pour le rendre le plus accessible/attrayant/intéressant
MOINS MAIS MIEUX : Tout n’est pas sujet à communication, il faut savoir trancher : qu’est ce qui intéressera le
public ? Quelle est la valeur ajoutée, les infos supplémentaires qui différencie mon orga des autres ?

MOINS MAIS MIEUX : Tout n’est pas sujet à communication, il faut savoir trancher : qu’est ce qui intéressera le
public ? Quelle est la valeur ajoutée, les infos supplémentaire qui différencie mon orga des autres ?

POURQUOI : être sur Facebook ? Être sur twitter ? Youtube ? Avoir un site ? Est-ce que c’est pertinent ? Est-ce
que le contenu que je propose est vu/lu/partagé ? Il ne faut jamais communiqué pour faire plaisir à la personne
qui « a essayé un truc sur photoshop », «a filmé un event, etc » si le résultat n’est pas satisfaisant et intéressant
pour le public (voir « moins mais mieux »)
COMMUNIQUER C’EST … RACONTER UNE HISTOIRE

Pas de père Castor ici, mais des récits dans lesquels le public se reconnaît et peut se projetter.

La grande tendance de la communication c’est le STORYTELLING. Synthétiquement, c’est présenter une information sous
la forme d’un récit (souvent sur le schéma exposition-perturbation-résolution), avec des situations réelles (le moins
d’abstrait possible) et des personnes qui les incarnent.

MESSAGE SANS STORYTELLING : MESSAGE AVEC STORYTELLING :

« InFLEchir recrute 40 étudiants pour


former des binomes avec des
étudiant.e.s migrant.e.s ! C’est
l’occasion de découvrir une nouvelle
culture, une langue et même une
cuisine. Rejoignez notre aventure ! »

Pour plus d’infos sur le storytelling :


COMMUNIQUER C’EST … MARQUER SON TERRITOIRE

InFLEchir a plusieurs domaine de légitimité sur lesquels elle peut s’exprimer :

La situation de l’accueil L’état de l’accueil dans L’actu/ les politiques L’actu internationale
à Sorbonne Université l’enseignement d’accueil en France
supérieur

EXEMPLE Les actions de l’asso, Une nouvelle structure Les camps de La situation à
les sorties culturelles, d’accueil qui se monte Stalingrad, La Chapelle, Lampedusa, en
ateliers, partenariats, dans une autre fac, un Calais, les délcarations Méditerranée, etc.
événements, etc événement organisé de politiques (Hidalgo,
par une autre asso, etc Colomb, Toubon, etc.)

LEGITIMITÉ TRES FORTE : seule TRES FORTE : première BONNE : InFLE est une BONNE : InFLE est une
asso sur le créneau : on asso du genre en asso militante. asso militante.
DOIT en parler France qui vise à Cependant, son action Cependant, son action
l’export de son modèle locale limite sa locale limite sa
légitimité par rapport à légitimité par rapport à
d’autres d’autres
COMMUNIQUER C’EST … CHOISIR UNE CIBLE

Le « grand public » n’existe pas. Pas plus que la ménagère de plus de 50 ans : reposer son ciblage sur des
stéréotypes et vouloir parler à tout le monde, c’est en fait ne parler à personne.

PARTIR DE L’EXISTANT : qui est le public déjà en place ? Qui sont les personnes qui recoivent les
messages d’InFLE ? Est-ce en accord avec la cible que l’on veut toucher ?
TIPS : Facebook a beaucoup de défaut (cf partie facebook) mais permet d’avoir une vue d’ensemble de
ses fans dans l’onglet statistiques -> personnes

CIBLER SES MESSAGES : On n’atteindra pas les 65-75 ans en mettant des références à Games of Thrones
dans ses posts fb, ndlr. Pour cibler, plusieurs méthodes : sur facebook la sponsorisation et les groupes,
sur twitter les tags et DM (direct messages) d’influenceurs, pour l’affichage : le lieu, pour les RP, le
lectorat/audience de chaque média ciblé.

Y PENSER AVANT : Le principe d’un bon message n’est pas d’être produit pour arriver ensuite à la
question de la cible. Cette question est préliminaire à l’élaboration du message : si on sait qu’on cible un
public parisien, on peut faire des références aux lignes de métros sans problèmes dans le message lui-
même.
COMMUNIQUER C’EST … DONC

SE POSER LES QUESTIONS SIMPLES DE …

QUOI ? A QUI ? COMMENT ? POURQUOI ?


Rester sur son Cibler un public Storytelling, Quelle est ma valeur
territoire de précis cohérence visuelle différenciante de ce que font
légitimité pour et éditoriale ! les autres, de ce qu’ils disent
devenir une sur le même sujet ?
référence
Quel objectif je choisis ?

Le TIPS Bête et Facile : Pour formuler un message de façon originale : INSIGHT


1.Identifier le besoin en 2. Formuler un lieu commun 3. Penser aux résolutions 4. Formuler un
terme de communication (ex en tension : « j’aimerais possibles de ce lieu commun message (= la
: recruter des bénévoles) aider mais je veux pas : engagement sur le temps résolution) : Et si
changer mes habitudes » des cours, etc. vous ne changiez
rien à votre vie ?
Réseaux Sociaux

Quel CANAL Communication


Directe
PoUR MON Relations Presse
MESSAGE ?
Evénementiel
FACEBOOK GÉNÉRALITÉS

Facebook, c’est le plus grand réseaux social, en France (40,8 millions de personnes actives par mois) et dans le monde
(2,072 milliards de personnes actives par mois). La tranche 18-34 ans en France représente environ 33% des
utilisateurs, donc un large public potentiel. C’est aussi le seul moyen de communication digitale actif d’InFLEchir (pour
le moment)
Tout le monde est sûr Facebook. Pour comprendre sa consommation par les internautes, il suffit de penser à ses
propres pratiques : scroll, tags, messenger, partage, etc. Ça ne veut pas dire qu’il faut cherche à s’adresser à tout le
monde
QUOI POSTER SUR FACEBOOK ? QUAND POSTER SUR FACEBOOK ? A QUEL RYTHME POSTER
SUR FACEBOOK ?
Facebook, c’est un peu le Direct Matin du Quand les gens y sont. On a un
réseau social : des sujets iconoclastes et un public jeune, majoritairement Tout dépend de la page qu’on
public souvent pas ou peu connaisseur du étudiant. Donc, début d’aprem a, de la taille du public, etc…
sujet dont on parle (ça n’empêche pas les (digestion post-panini, début Notre page est tès loin d’être
publics spé, dits « de niche » d’y exister). de cours) et fin d’aprem début énorme. Pour maintenir le
Donc, suivant à qui on s’adresse : news, actu, de soirée, avant la soirée/le référencement (la visibilité
campagnes pour attirer des nouveaux fim. Le weekend ne marche d’Infle sur Facebook et
publics, contenus « riches » pour maintenir pas très bien, sauf dimanche Google), au moins 2/3 posts
l’attention des fans acquis, mais VULGARISÉ en fin d’aprem. par semaine
QUOI POSTER CONCRÈTEMENT ?
DES FORMATS « MARCHENT » MIEUX QUE D’AUTRES SUR FACEBOOK = SONT PLUS PARTAGÉS, AIMÉS,
COMMENTÉS, … ET DE FAIT APPARAISSENT SUR LE FIL D’ATU DE PLUS D’INTERNAUTES.

DU VISUEL, DU VISUEL, ENCORE DU VISUEL = NE JAMAIS FAIRE UN POST FACEBOOK SANS VISUEL (PHOTO, VIDEO,
INFOGRAPHIE, ETC)

LE FORMAT STAR, C’EST LA VIDÉO = C’EST LE FORMAT LE PLUS MIS EN AVANT PAR FACEBOOK (QUI FAIT EN SORTE QUE
LE PLUS DE VIDEO POSSIBLES APPARAISSENT DANS LE FIL D’ACTU) -> D’OÙ LE SUCCÈS DES VIDEOS MINUTEBUZZ, BRUT,
ETC.

BANNIR LE « LIRE PLUS » : UN POST FACEBOOK, C’EST 2 OU 3 LIGNES MAXIMUM. SEUL TES TROIS COPAINS MARXISTES
VOUDRONT SAVOIR EN DETAIL TA POSITION SUR LA REFORME DE CESEDA. FAIRE DES LONGS POSTS SUR FACEBOOK,
C’EST COMME VOULOIR PUBLIER UN ARTICLE DU MONDE DIPLOMATIQUE SUR KONIBINI, ÇA NE MARCHE PAS.

ENGAGER LA CONVERSATION : LES RÉCENTES DÉCLARATIONS DE FACEBOOK TENDENT À DISCRIMINER LES PAGES AU
PROFIT DES AMIS (DONC, MOINS DE VISIBILITÉ POUR NOUS). UNE SOLUTION POUR MAINTENIR CETTE VISIBILITÉ EST
DONC D’ENCOURAGER LA CONVERSATION (LES COMMENTAIRES, INTERACTIONS, MESSAGES..) SANS ENTRER DANS LE
PUTACLIC « OMG VOUS NE DEVINEREZ JAMAIS CE…” LOURDEMENT PENALISÉ PAR FACEBOOK
ANATOMIE D’UN POST RÉUSSI
-posté un mardi soir en début de
soirée (21h) -une video (hébergée directement sur
Facebook par sur youtube, c’est
-largement partagée, mieux)

-d’autant plus vues -très peu de texte

-un nombre de réactions correct -un sujet qui parle à tout le monde
(compte tenu des 1mn de fans de
Brut.) -des interactions dans les
commentaires (participe à la visibilité
-une charte éditoriale et graphique de la vidéo) :
claire, identifiable et reconnaissable
(logo, gros plans, phrases courtes,
montage de vidéo rapide, etc.)

NOTA BENE : S’il était besoin de le


préciser, les hashtags sur Facebook, ça
ne sert à rien.
LES AVANTAGES DE FACEBOOK

Pratique parce que c’est le tout-en-un : mur perso pour poster ces messages, messagerie instantannée, x options pour
rediriger vers un site internet, un formulaire, etc, possibilité d’embder ses photos, vidéos

Possibilité d’y voir directement ses stats : dans l’onglet statistiques (en haut de la page, pour les admins), on peut voir
son public (age, lieu de vie etc.), si les gens qui ont vu tel post aiment ou non la page… les statistiques de chaque post
(pour voir quels contenus, quels sujets marchent le mieux pour adapter ses prochains posts)

Possibilité de programmer ses posts, pour ne pas se retrouver 5 mn avant à demander à quelqu’un d’autre de poster.

Les formats facebook sont chouettes. L’un des avantages de Fb, c’est le nombre de nouveaux formats qui sortent tout le
temps cf Facebook Canvas, videos 360, (a googler si vous ne connaisez pas) etc… qui bien que pas forcément réalisable
avec l’absence de moyens donne plein d’idées.

Franchement, le CM sur Facebook, c’est pas compliqué. Si il faut veiller sur les commentaires et messages pour y
répondre pas besoin d’être scotché H24 devant. Et pas besoin d’avoir fait une thèse de doctorat pour poster des choses
sur un sujet : il suffit de faire simple (MAIS PROPRE ET SOIGNÉ).
UN PEU DE CULTURE G ET DES PROBLEMES
FACEBOOK, C’EST UNE ENTREPRISE. SON BUT EST DE GAGNER DE L’ARGENT. POUR GAGNER DE L’ARGENT, LOIN DES
FANTASMES PARANO DE « VOLER LES DONNÉES DES INTERNAUTES », FACEBOOK C’EST UN PANNEAU PUBLICITAIRE : CEAD
VENDRE DE L’ESPACE AUX PAGES SUR LE FIL D’ACTU DES GENS POUR QU’ELLES SOIENT VISIBLES (LES « PUBLICATIONS
SPONSORISÉES).

MAIS SI IL Y A UN ENORME PUBLIC, ET QU’ON POSTE AUX BONNES HEURES, REGUELIEREMENT, AVEC DES TEXTES
CHOUETTES DES CONTENUS SEXY, ET EN REPONDANT AUX COMMENTAIRES, ON EST LES ROIS DU PETROLE, NON ?

BEN… NON.PARCE QUE SINON, FACEBOOK NE VENDRAIT SES ESPACES PUBS A PERSONNE. DONC FACEBOOK A CRÉÉ UN
ALGORITHME, UN PROGRAMME QUI OBSERVE TOUTES LES PAGES ET LES COMPTES FACEBOOK (FACEBOOK EDGERANK),
QUI SELECTIONNE DES CONTENUS QUI ATTERISSENT SUR LES FILS D’ACTUS DES GENS EN FONCTION DE LEURS GOUTS (PAR
EX. JE N’AI QUE DES POSTS SUR LES ENGAGEMENTS SOCIAUX, LES MIGRANTS LE FEMINISME ET LA MUSIQUE PAR FB SAIT
QUE J’AIME TOUT ÇA). CET ALGORITHME EST RÉGLÉ POUR FAVORISER CERTAIN CONTENUS (LES VIDEOS).

EN PLUS, IL EST FAIT POUR BAISSER LA VISIBILITÉ DES PAGES : TOUT LES FANS D’INFLECHIR NE VOIENT PAS NOS
PUBLICATIONS SUR LEUR FIL D’ACTU. C’EST PRECISEMENT FAIT POUR QU’ON PAYE DE LA PUB.

ET C’EST UN CERCLE VICIEUX : MOINS ON APPARAÎT SUR LES FILS D’ACTU DES GENS, MOINS LES GENS VIENNENT, MOINS LA
PAGE EST BIEN REFERENCEE, MOINS ON APPARAÎT SUR LES FILS D’ACTUS … ET DANS LES RESULTATS GOOGLE (A NE PAS
OUBLIER !)
•Un réseau mondial qui compte 974 millions d’inscrits et TWITTER ET LES JOURNALISTES :
241 millions d’utilisateurs actifs fin 2013 (membre ayant
• 51% utilisent Twitter comme une
twitté au moins une fois dans les 30 derniers jours).
source pour rédiger des articles
• 59% des journalistes dans le monde
QUELQUES CHIFFRES : utilisent Twitter
• Nombre d’utilisateurs actifs mensuels (MAU) : 330 millions Étude “The New Normal for News” réalisée auprès
• Taux d’utilisateurs actifs sur mobile : 80% plus de 500 journalistes dans le monde dans
14 pays différents.
• Nombre d’utilisateurs actifs quotidiens (DAU) : environ 100 millions
Les tweets contenant une photo sont deux fois plus partagés que la
moyenne
• 1/3 des journalistes déclarent
passer entre 30 et 60 minutes
• 500 millions de tweets sont envoyés chaque jour
chaque jour sur les réseaux sociaux
• 20 millions : c’est le nombre de « faux comptes » sur le réseau
social
Twitter vous permet de découvrir l'actualité sur le vif, d'en apprendre davantage sur les sujets
importants pour vous et de recevoir les scoops (24h avant leur parution dans les médias
traditionnels) et les réactions en temps réel.
COMMENT SE SERVIR DE TWITTER ?
UNE AUDIENCE PARTICULIERE : PLUSIEURS FONCTIONS

-LES POLITIQUES -SUIVRE L’ACTU


-LES JOURNALISTES -REAGIR A CHAUD
-LES INFLUENCEURS (PERSONNES SPÉCIALISTES D’UN -INTERPELLER DES GENS
SUJET QUI SONT LUES, ECOUTÉES) -DIALOGUER

… DONC PLUS PROFESSIONNEL : le ton doit être Sur Twitter, on peut considérer que sur le fil le d’actu
moins « cool et fun » que sur Facebook, mais les apparaissent tous les tweets de toutes les pages que l’on suit.
posts doivent rester accrocheurs. Donc ça fait un flot ENORME. On considère que la durée de vie
(de vibilité) d’un tweet est de 18 minutes (après quoi il est noyé
parmi trop d’autres tweets)
QUE POSTER ?
La part belle à L’actualité chaude et brulante. PAS DE TWEET
• LiveTweet (citation prises à la volée est postée immédiatement) SANS PHOTO
pendant une conférence, evenement, etc. OU
AUTRE VISUEL
• Réactions à une déclaration

• Annonce d’un événement, communiqué de presse

• Relais ou annonce d’une information importante


LES AVANTAGES : LES INCONVENIENTS :
Bien tenu, un compte twitter peut devenir un Il faut être actif, au minimum une fois par jour (attention,
véritable outil d’influence. seulement retweeter c’est comme parler à quelqu’un
uniquement par citations, personne n’a envie d’écouter)
Il met des personnalités publiques à la portée de tout
le monde. Pour cela, il faut passer du temps à regarder tendances,
hashtags, etc.
Il sert d’outil de veille très efficace.
Il faut passer du temps pour cibler les bonnes personnes
susceptibles d’être intéressé par ce qu’on raconte.
ANATOMIE D’UN TWEET

• 280 caractères maximum • Un lien ‘pour en savoir plus’


(mais, shorter’s better) (si url trop longue, utiliser
• Un texte court et bitly.com pour la réduire
accrocheur
• Des Hashtags : pour • Un visuel
référencer le tweet
(apparaît quand quelqu’un • Des personnes taguées :
tape #Syrie partenaires, journalistes,
• Pour trouver les hashtags personnes à qui on veut
les plus populaires : montrer l’info en priorité
www.hashtagify.me/ (et qui sont susceptibles
d’être intéressés). Tips :
ajouter une photo à un
tweet permet d’y taguer 10
personnes.

Interpellation directe : par ex, commencer par .@Potus pour que le tweet apparaisse sur le mur
du compte twitter de la présidence des USA. Attention à ne pas en abuser (assez intrusif)
COMMENT TROUVER LES INFLUENCEURS ?

Quand on est dans une entreprise, une orga qui a du budget, des logiciels, sites, etc. existent pour identifier les
influenceurs en fonction de leur localisation, sujets de prédilection nombre d’abonnés… A InFle, on doit faire les
choses à la main

LES JOURNALISTES LES POLITIQUES LES AUTRES

L’une des catégories pro les plus Encore besoin de dire des Youtubers, caricaturistes,
représentées et actives sur twitter. choses sur eux ? associations, ONG,
Identifier un.e journaliste spécialisé dans défenseurs des droits
une thématique (les migrant.e.s, à tout humains, etc… On peut
hasard) en lisant ses articles, puis la toujours découvrir des gens
chercher et la suivre sur twitter. en recherchant des #
directement sur twitter, et en
Ensuite, dérouler le fil : qui sont les gens que cette voyant ce qui sort.
personne retweete ? Intéressant.e.s ?
Potentiellement spé dans la même thématique.
DEUX TIPS

La fonction « lists » est très utile : TweetDeck :


-permet de segmenter ses abonnnements pour suivre -site indispensable, ne serait-ce parce qu’il permet de
des thématiques précises (par pays par thème etc.) programmer des tweets (attention : on ne peut pas
taguer de personnes dans un tweet programmé)
-d’avoir des listes d’interlocuteurs prêtes
-tableau de bord qui permet d’avoir une vue
Si les listes sont bien faites, régulièrement alimentées par
d’ensemble de son compte en quelques secondes au
des nouvelles personnes, on sait directement qui taguer
lieu de scroller indéfiniment
dans son post, à qui envoyer un DM (MP version Twitter)
Twitter pour InFLEchir, c’est surtout un moyen de gagner en visibilité auprès des journalistes, et de fait de se
démarquer des autres assos étudiantes quasiement jamais présentes, ou très peu actives

DEUX DON’T :
Poster des screenshots de texte. Non. Si texte il y a il doit être sur un site, avec seulement un lien dans le tweet.

Lier son compte facebook à son twitter : non plus : ça fait des tweets qui ne ressemblent à rien et qui n’ont aucun
impact
VOUS AVEZ DIT VISUEL ?

Sur Facebook, Twitter, le futur site… Vous n’y couperez pas ! Inutile d’être un pro de photoshop pour faire des visuels
propres à l’aspect pas trop cheap. Pour ça il y a canva.com
Identifiant : inflechir@gmail.com
Mot de passe : Jadorelacommunication

Nouveau document : vous pouvez choisir le format (chaque photo doit avoir certaines dimensions suivant si elle est postée sur
Facebook twitter, site internet…) : Canva met normalement tout à jour tout le temps : il sufit juste de sélectionner la nature du
doc que vous voulez...

Evitez les thèmes tous faits “modèles” style “fond bois, etc” : ça se verra. Jouez plutôt avec un fond, une photo, deux trois
éléments, reprenez les couleurs des anciens visuels INFLE (postés sur le FB)

Si vous ne vous sentez pas chauds en créa, ne tentez pas l’impossible : FAITES SIMPLE = il vaut mieux une belle photo, avec juste
un logo et une ligne de texte (difficile de faire moche avec ça) plutôt qu’un truc hasardeux pas carré.

Canva a le mérite d’être gratuit : le mieux pour progresser en créa, c’est encore d’en faire !
LES RELATIONS PRESSE

Les relations presse, c’est l’ensemble des techniques mises en place par une organisation, une entreprise, pour attirer
l’attention des journalistes et atteindre son public au travers des médias, ce sans payer d’espace publicitaire.
Règle n°1 : Ne pas croire en la magie des RP : ce n’est pas parce qu’on envoie un communiqué à des journalistes qu’ils vont
faire des articles. Au contraire, en général, tout le monde s’en fout. FYI, en moyenne, un.e journaliste au monde reçoit 500
communiqués par jour. InFLE ne passe donc pas en premier.

Règle n°2 : Se poser les bonnes questions. Est-ce que le sujet dont on me demande de parler mérite un communiqué de
presse, ou est-ce que deux trois tweets avec des gens ciblés tagués dedans suffisent ?

Règle n°3 : Avoir des listes à jour. Et ça, c’est terrible : il faut gratter un peu partout pour trouver les contacts des
journalistes qui bossent sur nos sujets. Twitter peut être un bon moyen de garder contact avec les journalistes (dans
relations presse, il y a relations) sans forcément les inonder de communiqués.
Règle n°4 : Proche de la règle n°3 : connaître les médias. Savoir que le figaro est différent de l’obs, c’est important. Savoir
qui sont les audiences des médias, qui sont les journalistes qui y bossent, qu’est ce qu’ils pensent (pour cela, Twitter est
très pratique).
Règle n°5 : Être bon sur le timing : un.e journaliste, c’est en comité de rédaction le lundi et en reportage/visite/weekend le
vendredi après-midi. Donc, les CP = idéalement entre mardi matin et jeudi après midi. Se tenir informé des autres : si toutes
les assos de France ont envoyé un communiqué, inutile d’en renvoyer un de son coté un semaine plus tard
LES REGLES D’OR D’UN CP
Un titre accrocheur, et pas uniquement factuel :
doit prendre position
Le chapô : commence par : Ville, date –
Ensuite : présentation du sujet par les 5 W : WHO?
WHAT? WHERE? WHEN? WHY ?

Ensuite : 3 ou 4 paragraphes MAX, sur le schéma


d’une pyramide inversé : le plus large et le plus
important d’abord, les illustrations et précisions
ensuite. Style de rédaction clair, phrase courte (pas
plus de 2 ligne. Une phrase = une idée.

Milieu ou fin : citation

Si pas de citation à la fin : les recommandations :


qu’est ce demande l’orga concrètement, quelles
solutions possibles?
MERCI
POUR VOTRE ATTENTION !