Vous êtes sur la page 1sur 3

L’Entreprise s’est orienté vers la maîtrise de ses processus business afin d’avoir une base

solide pour évaluer son cadre de travail et adopter des changements bénéfiques.
I. Objectif
Un certain nombre d’avantage sont attendu à travers cette orientation :
1. Avantage concurrentiel et différenciation :
- Meilleure capacité à réutiliser l’existant (applicatif, infrastructure, fonctionnel…)
permettant d’abaisser les coûts.
- Valorisation du système d’information comme actif de l’entreprise (fusion,
acquisitions, cessions, concessions).
- Meilleur positionnement de l’entreprise dans son environnement concurrentiel.
2. Maîtrise de la complexité et des risques
- Réduction des risques informatiques (arrêt de fonctionnement, perte de données et
sécurité).
- Réduction de la redondance (concernant les applications, les projets et les
technologies…).
- Meilleure gestion de l’obsolescence du système d’information.
- Réduction des délais (projets, nouveaux produits ou services).
- Amélioration de la qualité de service.
- Facilitation des allers-retours du standard au sur mesure, au moindre coût.
- Identification du spécifique pour l’isoler et le faire évoluer ultérieurement. Permet
notamment d’améliorer la prise de décision entre « acheter » et « faire » pour les
grands progiciels.
3. Amélioration pour les métiers
- Recentrage stratégique sur le coeur de métier de l’entreprise.
- Capitalisation des connaissances métiers.
- Fiabilisation des données.
- Cohérence globale des données et des processus favorisant la diminution voire la
suppression des ressaisies et des redondances.
- Réactivité par rapport aux projets métiers.
- Augmentation de la qualité fonctionnelle.
4. Amélioration pour la Direction Système Information
- Facilitation de l’intégration d’innovations technologiques.
- Suppression des tâches et processus devenus inutiles.

1
- Diminution du coût de la maintenance et de l’exploitation (dans un objectif de
réduction des coûts de fonctionnement).
Les postes de coût concernés sont :
Machines : effort de mutualisation,
Télécoms et réseau : optimisation des flux et réduction de la redondance,
Ressources humaines : optimisation de la répartition par réaffectation aux tâches plus
stratégiques.
- Capitalisation des connaissances sur le système d’information.
- Évolutivité plus forte.
- Meilleure capacité à améliorer le service rendu.

II. Fonctionnalités :
Afin de réussir le centrage vers les processus business et assurer les avantages cités plus haut,
l’Entreprise a choisi d’intégrer un outil BPM (Business Process Management) dans son
architecture IT. Il doit offrir les fonctionnalités suivantes :
- Cartographie de processus
- Cartographie applicative
- Architecture technique
- Analyse de la qualité
1. Cartographie de processus
Cette fonctionnalité doit permettre de définir et analyser les processus affaires d’une façon
rapide et facile. Elle permettra aux décideurs de concevoir et d’adapter des processus afin
d’atteindre des nouveaux objectifs business. Ceci offrira une vision multidimensionnelle de
l’entreprise en reliant l’ensemble : ressources, processus, et technologie. L’outil désigné devra
permettre de représenter :
- D’abord l’espace métier de l’Entreprise, qui consiste en un référentiel qui contiendra
la nomenclature du métier de l’entreprise, les activités, les ressources allouées et les
systèmes informatiques utilisé.
- Ensuite l’espace processus en offrant une grande assistance pour définir les processus,
leurs procédures et le workflow associé. Il est envisageable de maintenir une
bibliothèque d’entreprise abritant des objets business qui seront inclut directement
dans des processus.

2
2. Cartographie applicative
Cette fonctionnalité doit permettre d’avoir une vision applicative de l’Entreprise.
- Décomposer le système de l’entreprise en applications. Définir les messages
entre Applications, les services, les bases de données, et les acteurs, les
protocoles de communication entre Applications.
- Répartition géographique des applications
- Analyse du flux d’information échangé entre applications
- Analyse croisée entre les composants applicatifs et les composants métiers
- Modèle de données des applications
3. Architecture technique
Cette fonctionnalité doit permettre de modéliser l’architecture technique de l’Entreprise.
- Répartition des sites géographiques
- Modèle d’architecture technique :
Ø Stations de travail
Ø Serveurs
Ø Réseaux, Firewall, Routeurs
Ø Imprimantes
- Déploiement des applications sur l’architecture technique et géographique
4. Analyse de la qualité
- Un support de la norme qualité ISO en particulier pour les processus et
procédures.
- Génération automatique des manuels qualité.