Vous êtes sur la page 1sur 11

INSTITUT SUPERIEUR DE TECHNOLOGIE

ET DU DESIGN INDUSTRIEL (ISTDI)

--------------------------------------------
BP 3001 Douala Tél: (237) / 699 68 46 12 / 33 00 13 92 / www.istdi.net / istdi@istdi.net

GUIDE METHODOLOGIQUE DE REDACTION DES


RAPPORT DE STAGE LICENCE PROFESSIONNELLE
INDUSTRIELLE

Edition Septembre 2016


ORDRE DES PARTIES DANS UN RAPPORT DE STAGE

- Couverture : Conforme au modèle ;

-Dédicace : sans extravagances ni commentaires ;

- Feuille de remerciements, indiquant clairement dans quelles conditions le travail a été effectué ;

- Résumé et mots clés en français et en anglais, en quatrième de couverture, conformément au


modèle ;

- Sommaire : Plan du rapport ;

- Liste des abréviations, (suivie éventuellement d’un glossaire des termes techniques) ;

- Liste des tableaux ;

-Liste des figures :

-Introduction générale ;

- Corps du texte : Rapport proprement dit ;

- Conclusion générale ;

- Références Bibliographiques ;

- Annexes (éventuellement).

Page 2 sur 11
I. CONTENU DES PARTIES D’APPEL DU SUJET

A. La page de couverture (voir modèle)

La couverture doit être épaisse (carte de 250 à 320 g) et de même format que le texte (A4 soit
21 x 29,7 cm). Une couleur claire (fond blanc) sera choisie de préférence.

Les marges gauche ou droite seront assez larges pour que deux centimètres de marge
blanche au moins soient visibles quand le document est relié.

L’énoncé du titre ne doit pas dépasser une douzaine de mots. Il doit être : complet, bref, et
concis. Le titre doit préciser le sujet du stage et la discipline concernée (domaine d’étude). Il doit être
constitué de douze mots au maximum donc (de deux à cinq mots clés). Il doit être : complet, précis,
concis.

Exemple : AUDIT SECURITE DU SYSTEME INFORMATIQUE D’UNE ENTREPRISE BRASICOLE

Modèle de couverture

Page 3 sur 11
REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF CAMEROON
Paix – Travail - Patrie Peace – Work – Fatherland
----------------- ----------------- Ministry of
Ministère de l’Enseignement Supérieur Higher Education

UNIVERSITE DE DSCHANG UNIVERSITY OF DSCHANG

LOGO
ENTREPRISE

CONTRIBUTION A L’AUTOMATISATION DU
REDRESSEUR DE TRAME

Rapport de stage rédigé et présenté en accomplissement partiel en vue de l’obtention d’une Licence
Professionnelle en Électrotechnique

Par :

MAHOP Jean Brice


Brevet de Technicien Supérieur en Informatique Industriel

Encadreur Académique : Encadreur Professionnel :

Nom de l’encadreur, Nom de l’encadreur,

Fonction Fonction

Année Académique 2015-2016

Page 4 sur 11
B. Page de garde

Elle est identique à la page de couverture.

C. Dédicace
C’est un hommage que l’auteur veut rendre à une ou « plusieurs personnes » (pas plus de trois).
Elle doit occuper une page maximum et intitulé comme suite : à mon père NGUE Théophile ou à mes
parents M. et Mme TAGNE ou encore à mes frères et Sœurs ou …).

D. Les remerciements

Ils occupent une page maximum. Dans cette partie on cite nommément toute personne ou
institution ayant contribué à la réussite de l’étude. L’on prendra le soin de préciser devant chaque nom,
la contribution apportée. L’ordre chronologique d’apparition étant :

 les encadreurs académiques ;


 les encadreurs professionnels ;
 Enseignants (éventuellement) ;
 Autres personnes et institutions.

E. Le résumé

Afin de faciliter le traitement des documents scientifiques par la Bibliothèque et de participer à


l'alimentation de banques de données, un résumé est présenté successivement en français et en anglais.
Ce résumé doit être rédigé en 250 mots maximum.
A la fin dudit résumé, une liste de mots clés (8 au maximum) en français et en anglais, seront
demandés aux auteurs du rapport de stage. On entend par mot l'unité typographique limitée par deux
blancs, par deux signes typographiques, par un signe typographique et un blanc ou l'inverse.

Le résumé, contrairement au corps du mémoire, doit être dactylographié avec un interligne


simple. Celui-ci sera rédigé en utilisant la police 12, time new roman. Le résumé et les mots clés seront
placés en quatrième de couverture du rapport.

Le résumé contient par ordre d’apparition :

a) Un bref exposé sur l’objet de l’étude, les objectifs visés ;

b) Une présentation de la méthodologie utilisée pour atteindre les objectifs visés ;

c) Les principaux résultats obtenus.

Tout ceci en un seul paragraphe.

Page 5 sur 11
F. Sigles et abréviations
Présenter la liste de tous les sigles, mots abrégés ainsi que le glossaire des termes techniques.

G. La liste des figures


Lister les figures par ordre d’apparition dans le rapport, accompagné des titres respectifs et
numéros de pages.

H. La liste des tableaux


Lister les différents tableaux par ordre d’apparition dans le rapport, accompagné cette liste
des titres respectifs et numéros de pages.

I. Avant propos
Disponible à l’administration de l’école

II. CONTENUE DES PARTIES DU CORPS DU SUJET

A. L’introduction

Véritable début du rapport, l’introduction sert à susciter l’intérêt du lecteur pour le sujet.
Sa première page est la page 1 du rapport.
Ses différentes parties par ordre chronologique d’apparition, devront être :
1/ Le contexte (amène le sujet) ;
2/ La problématique : pose le problème ;
3/ L’énoncé du plan : présente le plan de l’étude.

A. Le corps du texte

Cette rubrique est constituée en générale de 4 parties :

1/ Cadre du stage : il s’agit de la présentation de l’entreprise et du déroulement du stage.


2/ Cadre théorique : c’est la revue de la littérature par rapport à certains mots clés du thème.
3/ Matériel et Méthodes utilisés : il s’agit ici de présenter le matériel qui fait l’objet du travail et
les moyens utilisés pour résoudre le problème posé
4/ Résultats et discussions : présenter les résultats obtenus tout en les commentant, selon la
méthodologie utilisée.

Page 6 sur 11
III. CONTENU DES PARTIES TERMINALES DU SUJET

A. La Conclusion
La conclusion ne doit comporter ni résultats nouveaux, ni interprétations nouvelles. Elle doit,
en particulier, resituer les résultats dans un cadre plus large (applications industrielles, estimations
économiques) et présenter des idées de développement du travail. La conclusion ici ne doit en aucun
cas être le lieu de présentation de la synthèse des conclusions partielles du texte,
mais plutôt le lieu de suggestion de nouveaux avenues, d’autres pistes permettant d’obtenir de
meilleurs résultats et applications intéressantes en terme de perspectives. Elle ne doit en aucun cas
excéder une page.

B. La Bibliographie

1/ Citation dans le texte

L’utilisation de la méthode numérique sera de vigueur. Les différents auteurs seront cités dans le
texte de la manière suivante :

 Pour un ouvrage ou article


FOKWOA [1] confirme que……….et AYINA [2] démontre que……………. Certains auteurs [3, 4, 5]
montrent que……………….
 Pour une conférence

La dernière conférence [10] présente ce sujet

2/ Références bibliographiques

A la fin du mémoire, les références constituant la bibliographie seront présentées par ordre
d’apparition dans le texte, du nom du premier auteur et par ordre chronologique pour un même auteur,
sous les formes suivantes :

a. Pour un article de périodique :

- NOM(s) et INITIALES des prénoms des auteurs séparés par une virgule (en lettres capitales) ;
- Année de parution ;
- Titre de l'article (en minuscules) ;
- Titre du périodique (en italiques et en abrégé, selon la nomenclature des Chemical Abstracts) ;
- Numéro du volume (en caractères gras) ;
- Première et dernière pages de l'article.

Page 7 sur 11
Exemples :

DUMAY E., CHEFTEL J.C., 1986. Propriétés émulsifiantes de concentrés protéiques de


lactosérum. Corrélations entre diverses méthodes d'évaluation. Sci. Aliments, 6, 147-176.
DUPRE I., 1991a. Assay of chlorophyll a in green tomato. Phytochemistry, 25, 40-43.
DUPRE I., 1991b. Assay of chlorophyll b in green tomato. Anal. Chem., 31, 105-107.

b. Pour un ouvrage, on indique, dans l'ordre :


- NOM(s) et INITIALES des prénoms des auteurs séparés par une virgule (en capitales) ;
- Année de publication ;
- Titre de l'ouvrage (en minuscules et en italiques ou encore en minuscule et souligné), précédé
de In ;
- NOM(s) et INITIALES des prénoms de l'éditeur(s) séparés par une virgule (en capitales),
suivi(s) de Ed(s) (responsables du contenu scientifique de l'ouvrage);
- Librairie éditrice de l'ouvrage, suivie du lieu de publication (ville) ;

Exemple d’ouvrage cité dans son ensemble :

ADRIAN J., FRANGNE R., 1986. La science alimentaire de A à Z. Lavoisier, Tec. et Doc., Paris, 295 p.

Exemple de Chapitre d'un ouvrage :

DRAPRON R., GODON B., 1987.Roles of enzymes in baking. In Enzymes and their role in
cereal technology.

KRUGER J.E., LINEBACK B., STAUFFER C.E., Eds, Am. Assoc. Cereal Chem., St Paul,
281-324.

c. Pour une thèse ou un mémoire :


- NOM(s) et INITIALES des prénoms de l'auteur (en capitales) ;
- Année de publication ;
- Titre (en minuscules et en italiques) ;
- Type de mémoire (thèse, mémoire) ;
- Université ou école ;
- Nombre de pages.

Exemple :
LORIENT D., 1977. Dégradation thermique des caséines, aspects physico-chimiques
structuraux et nutritionnels. Thèse de Docteur es-Sciences, Université de Nancy I, 182 p.

d. Cas des données bibliographiques issues d’Internet :

En remarque préliminaire, il faut avoir conscience que dans de nombreux cas, la véracité
des documents disponibles sur Internet n’a pas été contrôlée.

Page 8 sur 11
Dans le texte, ces données Internet seront citées par le nom de leur site.
Dans la bibliographie, elles seront référencées dans une liste à part comportant dans
l’ordre alphabétique, les adresses Internet complètes avec les dates auxquelles les sites ont été
consultés.

C. Annexes

Les annexes représentent l’ensemble des documents susceptibles d’apporter des


renseignements complémentaires au sujet. On y retrouve : des tableaux, figures, photos et autres…

Chaque page en annexe sera numérotée et titrée.

Exemple :

ANNEXE 1 : Tableau récapitulatif des modules d’Young de quelques aciers

Dans le cas ou le tableau ou la figure déborde, l’on notera la première page :


ANNEXE 1 a : Tableau récapitulatif des modules d’Young de quelques aciers

La deuxième :

ANNEXE 1 b : Tableau récapitulatif des modules d’Young de quelques aciers (suite)

Et La troisième et dernière:

ANNEXE 1 c : Tableau récapitulatif des modules d’Young de quelques aciers (suite et fin)

On évitera de surcharger cette partie du rapport par des documents sans rapport avec le sujet.

IV. LA REDACTION DU RAPPORT

La rédaction du rapport devra être très soignée. La précision et la clarté des


propositions, la correction grammaticale, le style, sont des éléments importants de la valeur du
mémoire.
Outre la liste des abréviations, on rappellera dans le texte le mot entier lors de la première utilisation.
On n'utilisera que les abréviations d'usage courant. On n'emploiera pas les mots étrangers pour
lesquels existent des synonymes français. Les unités de mesure seront celles du Système d'Unités
SI.
On recherchera les phrases courtes, mais on évitera les phrases elliptiques ou incomplètes.
Il est toujours indispensable de reprendre entièrement la première rédaction du texte afin d'en

Page 9 sur 11
éliminer les redites, regrouper les idées et sacrifier l'accessoire à l'essentiel.
La longueur minimale du document est de 30 pages et sa longueur maximale de 60 pages.

A. PRESENTATION
Le rapport sera multicopié à partir d'une saisie en traitement de texte, caractère de taille 12, à
interligne 1,5, dans un format A4 (21 x 29,7 cm). Les pages de texte numérotées ne seront imprimées
que d'un côté.
Les marges :
Ä 2,5cm à gauche

Ä 2 cm à droite, haut, bas

Les figures et les tableaux doivent pouvoir être vus en même temps que les parties du
texte auxquelles ils se rapportent. Ils feront l'objet d’une numérotation similaire, en chiffres arabes.

Exemple :
(Figure 3-2) le premier chiffre (3) représente le numéro du chapitre tant dis que le deuxième (2)
représente l’ordre d’apparition de la figure ou du tableau dans le chapitre correspondant précédé d’un
tiret (tiret de 6 sur le clavier). Le titre de chaque tableau sera porté au -dessus ; les titres et les
légendes de chaque figure seront placés au-dessous.

Titre et légendes doivent être suffisamment explicites pour que la figure ou le tableau
puisse être compris indépendamment du texte.

Si un tableau occupe plusieurs pages, il faut répéter l’identification. Placer en annexe tout
tableau trop volumineux.

Pour les feuilles placer dans le sens horizontal, écrire le titre du côté de la reluire.
Des photographies peuvent être annexées au texte. Elles doivent permettre de
déterminer approximativement les dimensions des objets qu'elles représentent.

NB : Les titres des figures et tableaux seront présentés comme suit en exemple

Exemple 1 : Présentation des tableaux

Page 10 sur 11
Tableau 3-2 : Analyse des suppositions critiques [6]

N° Résultats escomptés Ressources et processus Suppositions critique et


critique occurrence
Doper la consommation des
1 Contribuer à l’essor Processus de communication et
résidents de douala
de motivation
Infrastructure efficiente du
2 Désengorgé les routes Processus d’identification des réseau de transport
indicateurs de performance

Exemple 2 : Présentation des figures

Figure 3-5 : Moteur asynchrone désassemblé [10]

Les formules doivent, en principe, être séparées du texte par 1,5 interligne et numérotées
séparément pour les plus importantes et alignées à l’extrême droite. Les formules principales seront
référencées et les caractères expliqués.

NB : La couleur de la dernière des couvertures, dépendra du département de


rattachement de la filière. A ce titre :

- Pour les filières du Département de Licence Electricité et Informatique (ET, EN,


GEI, AII, ASR et GL) : dernière de couverture de couleur verte

- Pour les filières du Département de Licence Mécanique et construction (MSI,


MEA, MSA, GMP, BAT, TP, ACB et PCB) : dernière de couverture de couleur
Bleue

Page 11 sur 11