Vous êtes sur la page 1sur 5

Buzz politique :

Les personnalités politiques qui


f t l’actualité
font l’ t lité sur la
l blogosphère
bl hè

LH2 – nouvelObs.com
29 septembre 2010

Semaine du 22 au 28 septembre
www.lh2.fr
Méthodologie
g
■ Ce baromètre mesure, parmi les 100 blogs les plus influents* parlant de sujets
politiques, le nombre de citations des personnalités politiques nationales, afin d
d’identifier
identifier
de qui on parle dans ces blogs et dans quelles proportions. Il s’agit d’un baromètre de
suivi du bruit en ligne et non d’un baromètre de popularité des personnalités.

■ Méthodologie
Méth d l i : Ces
C 100 blogs
bl sontt indexés
i d é ett analysés
l é grâce
â au logiciel
l i i l dédié Ami
A i
Opinion Tracker.

■ Il s’agit,
g sur l’ensemble des billets p
postés sur une semaine de temps,
p de réaliser une
indexation et un comptage exhaustif des personnalités politiques, afin de mesurer les
réactions du web à l’égard de ces personnalités.

■ Semaine analysée : du mercredi 22 au mardi 28 septembre 2010 (284 posts).


posts)
Comparaison réalisée avec les résultats collectés du mercredi 15 au mardi 21
septembre (285 posts).

 Ces données correspondent au nombre de citations de chacune des personnalités


constatées sur les blogs. Elles ne prennent pas en compte la tonalité, positive ou
négative, des posts.

2
* Classement réalisé par Wikio
De qui a-t-on parlé sur les blogs politiques ?
Les personnalités qui ont fait le buzz politique cette semaine

Semaine du 22 au 28 septembre 2010


Pourcentage de posts sur le nombre de posts total* Nb moy. de
Du 15 au 21 Du 22 au 28 citations
D quii a-t-on
De t parlé
lé cette
tt semaine
i sur lles bl
blogs septembre septembre par postt
politiques ?
285 284
Nombre de posts

Nicolas Sarkozy 27% 25% 2,2


1
N ico las Sar ko z y 25%
F r anço is F illo n 11% François Fillon 4% 11% 30 posts 3,0
Ség o lène R o yal 11% Ségolène Royal 8% 11% 30 posts 4,5
2 - ex aequo
Er ic W o er t h
F r anço is B ayr o u
9%
8%
Eric Woerth 15% 9% 2,3
François Bayrou 5% 8% 1,7
M ar t ine A ub r y 7%
Martine Aubry 6% 7% 4,1
B r ice Ho r t ef eux 7%
D o miniq ue St r auss- Kahn 7% Brice Hortefeux 15% 7% 1,6
Jacq ues C hir ac 6% Dominique Strauss-Kahn 4% 7% 3,4
Jean- F r anço is C o p é 6% Jacques Chirac 1% 6% 2,1
C hr ist ine Lag ar d e 4% Jean-François Copé 5% 6% 3,3
R achid a D at i 4%
Christine Lagarde 2% 4% 2,3
F r anço is Ho lland e 4%
Rachida Dati 0% 4% 2,2
D o miniq ue d e V illep in 4%
B eno î t Hamo n 3% François Hollande 0% 4% 1,5
Dominique de Villepin 2% 4% 1,7
Benoît Hamon 1% 3% 2,2

Ces citations de chacune des personnalités constatées sur les


blogs ne prennent pas en compte la tonalité, positive ou

3
négative, des posts (cf. verbatim détaillés)
* Classement réalisé parmi les 100 blogs les plus influents (Wikio).
Total supérieur à 100% : Plusieurs personnalités peuvent être citées dans un même post.
De qui a-t-on parlé sur les blogs politiques ?
Buzz des personnalités - Détails
Semaine du 22 au 28 septembre 2010 Le nuage de tags des expressions les plus répétées sur les blogs politiques

1
2 - ex aequo

La semaine des bloggeurs politiques en résumé

284 billets ont été analysés au sortir d


d’une
une semaine marquée par la mobilisation générale contre la réforme des retraites,
retraites la question du maintien ou non
du bouclier fiscal, la prise de recul de François Fillon vis-à-vis de Nicolas Sarkozy ou encore les éventuelles primaires pour 2012 au Parti socialiste.

Comme les semaines précédentes, Nicolas Sarkozy a été la personnalité politique la plus évoquée sur les blogs politiques au cours des 7 derniers
jours. Le Président de la République a été mentionné, comme chaque semaine, sur une grande diversité de thématiques. Le bouclier fiscal a été un de
ces sujets après que Christine Lagarde (11ème) ait émis l’idée que le Président puisse y renoncer. Nicolas Sarkozy a aussi été mentionné suite à
l’enlèvement de 5 Français
ç au Niger
g ou encore,, p
plus largement,
g ,àp
propos
p de ses mesures de lutte contre l’insécurité,, p
présentées comme une « croisade
sécuritaire » par De près, de loin.

François Fillon occupe la deuxième place du classement à égalité avec Ségolène Royal. Une interview du Premier ministre donnée à France 2 au cours
de laquelle il a déclaré que « Nicolas Sarkozy n'a jamais été [son] mentor » a suscité de nombreux commentaires dans une période marquée par des
hypothèses de remaniement ministériel et de changements à Matignon.

Ségolène Royal a également été très présente sur la blogosphère politique, une semaine après la fête de la Fraternité. L’ex-candidate socialiste a
notamment été citée dans le cadre des primaires à venir pour la désignation du candidat PS pour 2012 et plus particulièrement suite aux déclarations de
Claude Bartolone sur des « primaires de confirmation » et une possible entente préalable entre Dominique Strauss-Kahn et Martine Aubry (6èmes ex-
aequo).

La mobilisation nationale du 23 septembre contre le projet de réforme des retraites explique la présence d’Eric Woerth (4ème) au classement tout comme
celle
ll de
d Brice
Bi H t f
Hortefeux (6ème) dont
d t le
l ministère
i i tè était
ét it chargé
h é de
d dénombrer
dé b l
les manifestants.
if t t Jacques
J Chi
Chirac (9ème) entre
t au classement
l t alors
l que le
l
Conseil de Paris a voté un protocole d’indemnisation dans l’affaire dite des « emplois fictifs » de la mairie de Paris, tout comme Rachida Dati (11ème) qui
a fait un lapsus remarqué lors d’une intervention sur Canal+. 4
Entrent dans le Top15 : Jacques Chirac, Rachida Dati, François Hollande, Benoît Hamon.
Sortent du Top15 : Eric Besson, Michèle Alliot-Marie, Xavier Bertrand, Bernard Accoyer.
De qui a-t-on parlé sur les blogs politiques ?
Sélection de verbatim
Extraits
« Le bouclier fiscal a failli être une belle réussite de Nicolas Sarkozy, une vraie tartufferie : le Président français nous l’avait vendu sur le thème du travail : « On ne
doit pas payer plus de 50% de ses revenus du travail en impôts ». Mais le bouclier fiscal n’a rien à voir avec le travail. Il a tout à voir avec la f-o-r-t-u-n-e. »
(S k F
(SarkoFrance) )

« Si vous ne l’avez pas déjà vu, regardez le formidable sujet que France 2 a consacré à la difficulté d’être Premier ministre sous la Vème République. On en parle
beaucoup, et avec raison, pour les propos tenus par François Fillon sur Nicolas Sarkozy: « Ce n’est pas mon mentor », « je l’ai aidé à devenir Président de la
République ». Il est certain que ces deux là sont plus proches de la fin que du commencement et que des envies de grand ménage doivent démanger, du côté de
l’Elysée. Mais par qui remplacer le méchant François? Pour faire quoi? Pas facile. » (Jean-Michel Apathie)

« Mais cette histoire de mentor a de quoi interroger. Nous n’ignorons pas que, par ces mots, le Premier ministre rappelle que son soutien à Nicolas Sarkozy résulte
d’une alliance politique, puisqu’il a bien voulu le préciser lui-même. Ainsi souhaite t-il rappeler qu’il s’agissait d’une association de deux personnalités du même plan
et de la même trempe. Ce n’est pas mauvais pour son ego même si cela ne manquera pas de faire sourire dans les chaumières. Dans la même veine, il parle de
projet écrit ensemble, ce dont se gausse le Président de la République, qui dit à tout Paris que « François Fillon est le seul qui croit qu’il a rédigé (son)
programme ». »(Carnet causeur)

« Un
U petit
tit tour
t chez
h lel Coucou
C , comme tous
t l matins
les ti (il publie
bli le
l soir,
i pendant
d t mes heures
h d bistro),
de bi t ) ne m’a ’ pas ragaillardi.
ill di Il nous renvoie
i à un article
ti l de
d
libération qui cite Nicolas Sarkozy en 2009 : « On ne peut pas vouloir faire l’Europe et refuser le bouclier fiscal que l’Allemagne a inscrit dans sa Constitution . »
Christine Lagarde nous a révélé, ce week-end, qu’il n’y avait pas de bouclier fiscal en Allemagne. Sans commentaire. » (Partageons mon avis)

« Qu'elles sont belles ces réunions de famille où il ne manque qu'une chose : la famille ! L'occasion rêvée pour dire du bien d'elle. Pour proclamer, haut et fort, sa
fidélité, que sans elle nous ne sommes rien ou pas grand-chose. Mais, comme dans toute famille qui se respecte, il faut un chef. En l'occurrence, une cheftaine :
Ségolène Royal. Elle joue du velours dans son discours et dans ses déclarations à la presse, toujours avide de sensations fortes : ll'unité
unité du parti et, dans le parti, la
priorité des priorités : battre Sarkozy en 2012. Tel est le message de cette Fête de la Fraternité et de Ségolène Royal en particulier. » (Ruminances)

« Chez Claude Bartolone comme chez d'autres dans l'entourage de Martine Aubry et de Dominique Strauss-Kahn, il y a une double inquiétude. La première est
liée au parcours de Ségolène Royal depuis les régionales et en particulier à sa rentrée réussie : La Rochelle, "A Vous de Juger" sur les retraites, La fête de la
Fraternité, etc... Ségolène Royal a impressionné à la fois les socialistes comme les observateurs de la vie politique. Imaginez même Alain Duhamel et Harlem Désir
ont fini par faire des louanges sur le parcours de l'ancienne candidate à l'élection présidentielle... » (Richard Trois dans le Post)

« Je vais être honnête, en tant que contribuable parisien j’approuve le protocole d’indemnisation de la Ville de Paris par Jacques Chirac et l’UMP, à hauteur du
préjudice subi, 21 emplois fictifs payés entre 1992 et 1995 pour le cabinet du maire de Paris soit 2,2 millions d Euros. En vertu de ce protocole la Ville de Paris
renoncera à se porter partie civile au procès de Chirac en 2011. Certains crient au scandale comme s il n’y avait pas eu d action en justice. Mais c’est bien parce
qu’il y a eu plainte et procédures depuis 2001 qu’on en arrive là aujourd’hui, à savoir que l’accusé reconnait implicitement les faits et rembourse la victime, comme le
rappelle Delanoë dans une tribune du Monde (27-09-2010). » (Polluxe).

5
« Invitée de «Dimanche +» sur Canal +, Rachida Dati a fait sourire, malgré elle, de nombreux téléspectateurs avec un lapsus plutôt embarrassant. La langue de
l'ancienne Garde des Sceaux a fourché alors qu'elle s'attaquait aux fonds d'investissement étrangers «qui ont, pour seul objectif, la rentabilité financière à des taux
excessifs». Et de préciser : «Moi quand je vois certains qui demandent une rentabilité à 20 - 25%, avec une fellation quasi-nulle» ! Les plus attentifs auront rectifié
d'eux-mêmes : l'eurodéputée et maire du VIIe arrondissement voulait bien évidemment parler d'«inflation». » (Blog Zero-Un)