Vous êtes sur la page 1sur 50

LUNDI 13 septembre 2010 / Edition Bruxelles / Quotidien / No 213 / EUR 1,10 / 02 225 55 55

ÉGLISE FOOTBALL TENNIS


Pression maximale Les arbitres
à nouveau
Kim Clijsters ou
sur Monseigneur en la victoire de
vedette la maturité
Léonard P.2 à 4 P. 17 à 21 P.25

Le plan B
5
PAGES
SPÉCIALES

A quoi ressemblerait l’Etat


« Wallonie-Bruxelles » ?
a fin du pays n’est pas une réali-

L té, évidemment. Mais l’éclate-


ment de la Belgique n’est pas
non plus, aujourd’hui, une utopie irréa-
LE TERRITOIRE Le pays, de 17.000 km2, serait coupé
en deux. Avec un accès à la mer ?
lisable. Le fameux « plan B » qu’on évo-
que de plus en plus. « On n’y est pas en-
core, explique par exemple Philippe
Moureaux. Cependant, l’intelligence et
la lucidité veulent qu’on ne puisse plus
l’exclure. » Le plan B, d’accord, mais il
L’ÉCONOMIE Un chômage de 17 % et une dette
ressemble à quoi ? Concrètement, que
serait la Belgique sans la Flandre ? Le
lourde. Mais une population jeune.
Soir a mené l’enquête, dans les domai-
nes les plus variés. Ce plan B n’est certes
pas écrit dans les moindres détails, c’est
une évidence, mais ce n’est plus une
feuille blanche. Les francophones, con- LA VIE PRATIQUE Le téléphone coûterait plus cher,
vaincus ou résignés, se préparent à la
fin du pays tel qu’il existe aujourd’hui. les musées seraient plus pauvres.
Et nous avons donc décidé de vous pré-
senter ce que serait, dans les grandes li-
gnes, le portrait de la « Fédération Wal-
lonie-Bruxelles ». ■
LES SYMBOLES Drapeau, hymne, fête, passeport :
씰 P.2 L’ÉDITO
tout serait à inventer. Ou presque.
씰 P.16 À 12 NOTRE DOSSIER

CINÉMAS 11
ANNONCES & NÉCROLOGIE 39
BONS À DÉCOUPER 41
Des pétitions Le cinéma français SNCB : il vole du cuivre,
THÉÂTRES & LOTERIE
SCRABBLE
44
44
comme s’il en pleuvait pleure Claude Chabrol il meurt électrocuté
BÉDÉ & JEUX 45 P.8 Un effet de mode ? En tout P.41 & 42 Le réalisateur P.7 Un homme est mort en
TÉLÉVISION 46-47 cas, la pétition a du succès pour est mort à 80 ans. tentant de voler du cuivre sur une
MÉTÉO & PETITE GAZETTE 48 l’instant. Pour tout et n’importe Il nous laisse des ligne de chemin de fer, près de
3 7
quoi : un droit citoyen parfois gal- films mordants Charleroi. Ce type de vol est un
vaudé pour des causes douteuses. et généreux. phénomène en hausse chez nous.
5 413635 008160
16384150

Vous offrir l’assortiment de marques Ça, c’est


le plus large et non disponible un plus Delhaize.
chez tous les discounters.
Tellement plus pour votre argent.

www.lesoir.be 4BX

12/09/10 23:35 - LE_SOIR du 13/09/10 - p. 1


Le Soir Lundi 13 septembre 2010 Le Soir Lundi 13 septembre 2010

2 l’actu Eglise l’actu 3


L’édito

L’heure de vérité pour André Léonard



Béatrice Delvaux gné les élections en Flandre que garantie des marchés : le
RÉDACTRICE EN CHEF mais il est aussi devenu de- prix à payer serait très lourd
puis une semaine, une hypo- pour les nouveaux habitants
thèse crédibilisée par un de l’Etat Wallonie-Bruxelles.
grand nombre d’hommes poli- Sans oublier qu’il ne s’agit
tiques francophones. pas de tout diviser par deux
Quels seraient le contenu et en cas de scission, mais qu’il L’ESSENTIEL Adriaenssens avait prévenu les ces enfants abusés ». « Réagir en 48 heures ?
les conséquences de ce fa- faudrait pour le nord comme évêques qu’il dresserait un cons- Le 23 avril, confronté à la re-
● Pour la première fois C’est trop vite pour le Vatican ! »
meux « plan B » (comme fin pour le sud de l’ex-pays, ajou- tat ferme et indépendant. Sur nonciation de Vangheluwe, An-
LE PLAN B, de la Belgique), rebaptisé ter le coût inchiffrable de la ce lundi, depuis la publi- plus de 400 abuseurs signalés, dré Léonard prétendait tourner « L’opinion publique belge attend une réaction du Pa-
plan « WB » (Wallonie-Bruxel- disparition du concept Belgi- cation du rapport 186 sont identifiés et 91 sont en- résolument la page « par rap- pe ? Mais enfin, le Pape n’est pas le rédacteur en
AU CAS les soit la Belgique sans les que, soit le patrimoine imma- core en vie. Il revient à la Justice port à l’époque, pas si éloignée, chef d’un journal on line qui doit suivre l’actualité à
OÙ... Flamands) ? Nous avons fait tériel d’un pays au cœur de
Adriaenssens, l’archevê- de vérifier s’ils n’ont pas continué où, dans l’Eglise comme ailleurs, chaque moment ! Il n’a pas non plus un blog où il doit
notre travail de journalistes l’Europe, riche d’interactions que va s’exprimer. à sévir. Que compte faire l’arche- on préférait la solution du silence commenter tout ce qui se passe ! », s’énerve l’un des
en réalisant très concrète- culturelles, commerciales et ● Les réponses aux « vaticanistes » les mieux informés, Andrea Tor-
Sges oyons clairs. Aujourd’hui,
les partis politiques bel-
négocient une réforme
ment une analyse permettant
d’apporter des réponses, les
politiques.
3) Il faut continuer à s’y prépa- questions des victimes
vêque, concernant ces dizaines
de prêtres identifiés, pour facili-
ter le travail de la Justice ?
ou du camouflage. »
Une omerta promue par le Vati-
can : le 8 septembre 2001, le car-
nielli du quotidien Il Giornale.
Le Père Federico Lombardi, porte-parole du Vati-
sont très attendues. can, nous a assuré que « ce qui se passe en Belgique
de l’Etat profonde mais qui
postule le maintien de la Bel-
gique. La position éditoriale
plus précises possibles, à ces
questions. Ce dossier que
nous vous proposons aujour-
rer, par simple mais indispen-
sable application du principe
de précaution. Notre consen-
2 Quelles indemnisations ?
Walter Van Steenbrugge l’a
annoncé, samedi : des actions en
dinal Castrillon Hoyos, « minis-
tre » de tutelle des 400.000 prê-
tres de l’Eglise, adressait un cour-
est suivi avec attention au Vatican, mais c’est l’Eglise
belge qui doit se prononcer d’abord. Elle le fera, ce
du Soir est quant à elle limpi- d’hui nous permet, à ce stade, sus est devenu d’une fragilité justice peuvent être lancées, au ci- rier à l’évêque de Bayeux pour le lundi, au cours d’une conférence de presse de Monsei-
de : notre journal est pour le trois conclusions. extrême et l’effritement des vil, à l’encontre des auteurs, mais féliciter « de n’avoir pas dénoncé gneur Léonard ».
maintien de la Belgique en 1) La séparation ? Plus facile à liens Nord-Sud est sans précé- ndré Léonard veut-il la lu- aussi des évêques, pour non-assis- un prêtre à l’administration civi- « C’est tout à fait normal que le Vatican et le Pape
tant que pays, même très fon-
damentalement redessiné :
cet Etat-là a des atouts uni-
dire qu’à faire. Soit une
conclusion identique, mais
vue du côté francophone, à
dent. Certains milieux au
nord du pays, intellectuels et
économiques notamment,
A mière sur les crimes
sexuels commis par les
clercs ? Pour la première fois, de-
tance à personne en danger. S’il y
a faute (l’abus sexuel enduré, l’en-
trave à la Justice), dommage (le
le »…

Comment
n’interviennent pas sur les scandales belges, expli-
que de son côté un autre vaticaniste célèbre, Mar-
co Politi. Le Pape et la Congrégation pour la doctrine
ques, et le scinder serait un celle du Standaard, il y a trois poursuivent, quoi qu’on en di- puis la publication du rapport ac- traumatisme causé par le crime, l’archevêque de la foi se sont prononcés sur le fait que ce sont les
échec du vivre ensemble, au ans, au terme d’un même tra- se, une croisade souvent sou- cablant de la Commission par sa dissimulation, voire par le compte-t-il indemniser évêques et les Conférences épiscopales nationales
cœur du projet européen. vail côté flamand. Elle n’est terraine visant à nourrir la Adriaenssens (Le Soir de same- choc de sa révélation) et lien de les « survivants » ? qui sont compétents pour ce genre de question.
Cela étant dit, le projet de sé- pas impossible, mais en rai- marche en avant d’une forme di), l’archevêque parle, ce lundi. causalité entre les deux, la victi- Voyez ce qui s’est passé en Allemagne où l’Eglise alle-
paration du pays n’est plus son de Bruxelles, et des nom- très poussée de l’autonomie A l’exception de quelques mots me est en droit de réclamer des L’archevêque sait, à présent, mande s’est dotée de certains outils pour réprimer
une réalité virtuelle ou une breux liens noués économi- flamande. Un sondage du prononcés dimanche en marge dommages et intérêts. que sur 309 situations d’abus si- ces abus. Je ne crois pas que le Vatican interviendra
histoire que quelques extré- quement notamment entre Laatste Nieuws montrait à de la procession de Tournai : C’est ce même principe, hors tuées dans le temps, près d’un cin- ANDRÉ LÉONARD peut-il dans le cas de la Belgique. D’ailleurs, la lettre du Pa-
mistes racontent le soir aux les différentes parties du nouveau ce week-end que les « Ce rapport, nous l’avons sou- voie judiciaire, que défend Peter quième (56) ont eu lieu alors que affirmer qu’aucun des pe aux Irlandais a une signification universelle et est
petits enfants francophones pays, elle serait d’une com- citoyens flamands ne veulent haité. » Officiellement pour pré- Adriaenssens quand il suggère la M. Danneels était à la tête de 16 évêques belges en vie valable aussi pour les Belges ».
pour les empêcher de man- plexité sans nom. pas la fin du pays. Pas certain senter la cellule de soutien aux création d’un fonds de solidarité l’Eglise belge. Le cardinal était-il n’a jamais été impliqué En réalité, ces jours-ci, au Vatican on est surtout
ger tous les bonbons du pot 2) La séparation serait très qu’au Nord, tous les hommes victimes qui prend la relève. alimenté par les abuseurs et dans l’ignorance ? Des témoigna- dans des manœuvres de très pris par le voyage que le Pape doit faire en An-
commun. coûteuse pour les Wallons et politiques et les patrons sui- Mais le primat doit avant tout l’Eglise. Question : comment l’ar- ges publiés par la Commission dissimulation ? © A. DEWEZ. gleterre du 16 au 19 septembre où le Saint Père
Non. Le projet séparatiste est les Bruxellois. Dette colossale, vent leur avis. s’expliquer sur la responsabilité chevêque compte-t-il indemni- mettent en cause l’obstruction rencontrera des victimes de prêtres pédophiles.
le but ultime du parti qui a ga- taux de chômage record, atta- Alors, au cas où… de l’Eglise belge. C’est son heure ser les « survivants » ? manifeste d’évêques. André Léo- Ce qui n’empêche pas que l’on s’indigne, à Rome,

de vérité.
3 De nouvelles démissions ?
En huit semaines, la Commis-
nard peut-il affirmer qu’aucun
des 16 évêques belges en vie (9 en
sur les nouvelles révélations contenues dans « le
rapport choc sur les prêtres pédophiles », comme
Que compte faire l’archevêque, sion Adriaenssens a enregistré fonction et 7 émérites) n’est im- titrait La Repubblica de samedi où l’on souligne les
Le Kroll concernant ces dizaines de
prêtres identifiés, pour faciliter
475 cas d’abus sexuels. Pourtant,
ces vingt dernières années, les
pliqué dans ces manœuvres de
dissimulation ?
nombreux suicides des victimes.
Beaucoup de ces crimes ont eu lieu il y a quelques
le travail de la Justice ? prêtres abuseurs retenus par la Publié en novembre 2009, le décennies déjà et sont donc prescrits, aussi bien
chronique judiciaire se comptent rapport Murphy sur les abus pour la justice civile que pour le droit canonique.
1tionQuelles suites pénales ? Le
juge De Troy, dont l’instruc-
reste en cours, continue à
sur les doigts d’une main : Ro-
bert Borremans, Louis Dupont,
André Vanderlyn…
sexuels au sein de l’Eglise irlan-
daise a établi que « la préoccupa-
tion de l’archevêché de Dublin
« On ne peut pas attendre du Vatican qu’il réagisse
en 48 heures, c’est impossible, il a d’autres rythmes.
Il faut les respecter et patienter », souligne encore
nourrir son dossier, notamment Beaucoup y voient l’effet d’un (…), au moins jusqu’au milieu le vaticaniste Andrea Tornielli.
à travers les éléments qui lui se- système organisé d’occultation. des années 1990, était de préser- VANJA LUKSIC, À ROME
ront communiqués, mercredi, André Léonard dénonçait lui-mê- ver le secret, d’éviter le scandale,
par Walter Van Steenbrugge, avo- me, le 4 avril, cette loi du silence : de protéger l’Eglise et de préserver
cat d’une trentaine de victimes. « Pendant des décennies, l’Eglise ses biens. » Dans les quatre se-
Au moins seize autres instruc- (…) a mal géré le problème de la maines qui suivirent, quatre évê-
tions doivent suivre, suite aux ré- pédophilie en son sein. (…) Par ques irlandais remettaient leur
cents dossiers transmis par la un silence coupable, on a souvent démission. Mais le pape vient
Commission au parquet fédéral.
Le pédopsychiatre Peter
préféré la réputation de certains
hommes d’Eglise à l’honneur de
d’en refuser deux. ■
RICARDO GUTIÉRREZ En direct à 11h
Suivez ce matin, dès 11 heures et en direct, sur
lesoir.be, la conférence de presse d’André Léo-
Après l’abbaye de Westvleteren, nard décryptée par nos journalistes sur place.

où se cache Roger Vangheluwe ?


L ’ancien évêque pédophile de
Bruges est resté insensible au
rapport Adriaenssens. Au lende-
vées, dans le monde catholique fla-
mand, pour inciter l’évêque pédo-
phile à réclamer cette sanction, le
Mise au point, sur la RTBF, le jésui-
te Tommy Scholtès s’est déclaré
« très déçu qu’il ne demande pas la
« Le célibat des prêtres est une pauvreté »
main de sa publication, Roger Van- prélat s’en est tenu, samedi, à an- perte de son état clérical ». « Extrê- REPORTAGE M. Daloze, satisfait de voir que toutefois : « Monseigneurs ou comble à l’occasion de la messe une bonne formation spirituelle, moins, il existe de nombreux céli-
gheluwe s’est contenté de répéter noncer son départ de Westvleteren. mement déçu », a ajouté le prêtre riste, honteux, lamentable, son église conserve son noyau de pas, ces prêtres ont péché par d’hor- d’adieu de Laurent Ruelle. A remplit notre âme d’amour spiri- bataires dans le civil. Mais je com-
« ses excuses », d’affirmer ses « re-
grets », dans un communiqué lu
Où a-t-il trouvé refuge ? L’hom-
me a juste précisé qu’il quittait son
Gabriel Ringlet. On ne sait encore
ce qu’en pense l’archevêque Léo-
T très grave. » Succession una-
nime de qualificatifs forts, sur les
fidèles, en dépit de l’actualité.
A midi, la bénédiction des
ribles faiblesses. Pour ma part,
j’hésiterais à encore confier un en-
40 ans, ce jeune prêtre est nommé
à Celles : il se prépare à quitter
tuel envers le Christ vivant. »
Quant à l’actualité du moment :
prends la méfiance actuelle de cer-
tains chrétiens envers notre Egli-

abonnez-vous !
par le porte-parole des évêques de ancien diocèse. Rien n’indique nard. ■ R. G. parvis des églises de Cuesmes et chiens et des chevaux, sur fond de fant à un prêtre pour son catéchis- Saint-Symphorien et treize autres « Certains prêtres vivent mal leur se. » ■
Belgique. Seul « geste » : l’annonce qu’il se soit exilé à l’étranger, de Saint-Symphorien, près de concert de cors de chasse, attire me. » paroisses où il exerce depuis 2003 célibat, c’est dangereux. Néan- GISÈLE MARÉCHAL
à ne pas manquer de son départ de l’abbaye Saint-Six- comme l’y pressait, mercredi Mons, dimanche à l’heure de la du reste la présence des autorités Une paroissienne de Quévy con- aux côtés de Marc Lecomte.
Chattez avec la ministre de l'Enseignement te à Westvleteren, où il résidait li- dernier, l’hebdomadaire ca- messe. communales quasi au complet. Et fie : « Dans les années 1940, j’ai Dans son homélie, il avoue que
Profitez de notre formule Marie-Dominique Simonet, de 12 à 13 heures brement depuis sa démission. tholique flamand Tertio. Des mots qui condamnant ces aussi de chrétiens non prati- connu un prêtre qui s’est marié « le célibat du prêtre, un engage-
de domiciliation Malgré la gravité des faits – un Dimanche, à l’émission actes de pédophilie dont des prê- quants. Comme si de rien n’était, avec une jeune fille qui n’avait ment de ma part, est une pauvreté 16424180

évêque en aveu de crimes prescrits, tres belges se sont rendus coupa- en somme. « Les exactions des prê- alors que 18 ans… » parce qu’il prive de l’amour d’une
à 22 ¤ par mois
Rendez-vous
qui reconnaît avoir abusé sexuelle-
ment de son neveu pendant 13
bles ces soixante dernières an-
nées.
tres pédophiles n’ont pas altéré
ma foi », confient ainsi plusieurs de
Ambiance tout autre à l’église
Saint-Symphorien, dans
femme, du plaisir de la paternité,
dans des fonctions pas toujours fa- ([FOXVLYL W p
4,10%
Pour souscrire, > Elisez votre 11 idéal sur http://www.lesoir.be/sports/
ans –, et près de cinq mois après la A l’office de ce dimanche, M. Da- amis des chiens. Une dame ajoute l’après-midi. La petite église est ciles. Mais ce célibat, moyennant

*
football/le-onze-ideal/ révélation du scandale, le Vatican loze, curé à Cuesmes, Jemappes et
rendez-vous sur n’a toujours pris aucune sanction à Flénu, a évoqué la déviance, lors
www.clubdusoir.be/ > Tous les films de Claude Chabrol, décédé ce dimanche, l’égard du prélat. Le pape a juste ac- de son homélie : « Dieu n’a pas de-
sur http://portfolio.lesoir.be cepté sa renonciation à la charge du mandé cela. Les faits qui se révè-
domiciliation diocèse de Bruges, le 23 avril, offi- lent au grand jour actuellement,
> Le week-end sportif (championnat de D1, US Open,
GP d'Italie...) en images sur http://portfolio.lesoir.be ciellement « pour cause de mala- sont horribles. La vérité, doulou-
die » ou « autres raisons graves », reuse mais salvatrice, révèle des
non qualifiées.
A ce jour, l’évêque Harpigny, réfé-
atrocités indignes de prêtres, com-
mises tout au long de ces années.
Pendant 10 ans
internet@lesoir.be France EUR 2,00
(Nº com. paritaire 0111 U 83380)
rendaire pour les cas d’abus N’occultons pas pour autant les Certificats subordonnés émis par le Crédit Agricole S.A. Le prospectus (daté et approuvé par la CBFA
Grande-Bretagne GBP 1,30 sexuels, prétend même ne pas sa- L’ANCIEN bienfaits de l’Eglise, maison de gé- le 10/11/2009) ainsi que les conditions définitives d’émission sont disponibles dans les agences du
SA ROSSEL ET Cie Directeur général Grèce EUR 2,00 voir si l’affaire est instruite ou pas ÉVÊQUE de nérosité et d’humanité. » Crédit Agricole et sur www.credit-agricole.be. Le remboursement du capital est de 100% à l’échéance
Rue Royale, 100 Didier Hamann Ventes Italie EUR 2,00 finale, sauf en cas de faillite ou de défaut de paiement de l’émetteur. Pas de frais lors de la souscription.
1000 Bruxelles Rédactrice en chef
Tél. : 070-22.10.10 Irlande EUR 3,40
par la Congrégation pour la doctri- Bruges s’est Moderne, l’église Saint-Remi
Béatrice Delvaux
Fax : 02-225.52.14 Maroc MAD 25,00 ne de la foi, à Rome. Au regard de la exprimé par ne l’est pas seulement dans son ar-
Président E-mail : rosselventes@rossel.be 9R WUH DJHQW UHVWH MRLJQDEOH
et éditeur responsable
Courrier des lecteurs
Portugal EUR 2,00 justice interne à l’Eglise, M. Van- communi- chitecture. L’assemblée est multi- VXU VRQ *60 SRXU HQ SDUOHU
Patrick Hurbain Prix de vente à l’étranger République tchèque CZK 70,00
Fax : 02-225.51.31
Allemagne EUR 2,00 Suisse CHF 4,00 gheluwe risque la peine maximale, qué. Excuses culturelle. Aînés et enfants chan- 9RXV WURXYHUH] VRQ QXPpUR VXU ZZZFUHGL WDJULFROHEH
Administration générale forum@lesoir.be
Rue Royale, 100 Chypre EUR 2,95 Ténériffe EUR 2,50 soit la perte de son état de prêtre, et regrets, tent à l’unisson les cantiques ac-
Turquie YTL 5,00 * Taux valable du 07/09/2010 au 20/10/2010, sauf clôture anticipée.
1000 Bruxelles lesoir.be (internet)
http://www.lesoir.be
Croatie HRK 25,00 au terme d’un procès canonique ou mais rien de compagnés à la guitare. « On ne Soumis au précompte mobilier de 15%.
Tél. : 02-225.55.55 Espagne EUR 2,00
Tél. : 02-225.54.32 sur décision unilatérale du pape. plus. Insuffi- doit pas venir à la messe comme
Ce journal est protégé par le droit d’auteur, tous droits réservés. © Rossel & Cie S.A. – Le Soir, Bruxelles,
Mais alors que plusieurs voix, à sant pour au spectacle. Mais de telles chan-
2010. Si vous souhaitez copier un article, une photo, une infographie, etc., en de nombreux exemplaires, commencer par celle du sénateur beaucoup... sons rendent l’eucharistie beau- LE RAPPORT Adriaenssens a semé le doute dans toutes les paroisses de Belgique. Mais dimanche, les fidèles étaient présents
les utiliser commercialement, les scanner, les stocker et/ou les diffuser électroniquement, veuillez
contacter Copiepresse au 02-558.97.80 ou via info@copiepresse.be. Plus d’infos : CD&V Rik Torfs, professeur de © HERWIG VER- coup plus attirante », confie à la messe. © SYLVAIN PIRAUX.
http://www.copiepresse.be. droit canon à la KUL, s’étaient éle- GULT / BELGA.

1NL www.lesoir.be

12/09/10 22:26 - LE_SOIR du 13/09/10 - p. 2


Le Soir Lundi 13 septembre 2010

4 l’actu Eglise

La Justice peut se saisir du rapport Adriaenssens


ANALYSE Preumont, avocat pénaliste et admettent la plupart des psychia- de « vérité » qu’elle dit avoir
’Eglise a encore du souci à se professeur à l’ULB, que la publi- tres, ne se limitent pas à violer un voulu mener.
L faire. Une victoire judiciaire
a été acquise par son avocat
cation de faits par la presse peut
donner lieu à l’ouverture d’infor-
seul enfant. « Les magistrats du
parquet, nous dit l’un d’eux, ne
Mais sa démission pose aussi
des problèmes juridiques : qui dé-
Me Keuleneer devant la chambre mations judiciaires. Cela s’est peuvent ignorer cette publication sormais est « propriétaire » de
des mises en accusations : saisie déjà vu dans le passé. » et les faits délictueux qu’ils révè- ces dossiers ? L’Eglise ? Elle s’est
avec une célérité inhabituelle par Chaque parquet serait ainsi en lent. » jusqu’à présent cantonnée dans
le parquet général de Bruxelles, droit de faire identifier les lieux Le juge Wim De Troy, quant à une attitude de réplique judiciai-
celle-ci avait décidé de mettre à (anonymisés dans le rapport), lui, demeure saisi par le parquet re qui laisse peu d’espoir de la
néant les perquisitions menées à l’époque où les faits ont été de Bruxelles des faits qui avaient voir livrer ce qu’elle sait à l’institu-
Malines et au siège de la Commis- commis. De même, ils seraient justifié les perquisitions mises à tion judiciaire.
sion. L’espoir que les foudres de en droit (et en devoir) de s’inquié- néant par la cour d’appel de Bru- Trente victimes, représentées
Thémis l’épargneraient est désor- xelles. Il peut recom- par Me Walter Van Steenbrugge,
mais remis en cause. La publication du rapport donne les mains mencer son ouvrage sont en tout cas décidées à aller
La publication, par le profes- libres à tous les parquets du pays. Enjeu : en le balisant des nor- jusqu’au bout. L’avocat a ainsi in-
seur Adriaenssens et ses collè- déterminer si les 91 prêtres pédophiles mes rappelées par la diqué, ce week-end, que des pro-
gues, des terribles témoignages encore en vie ont agressé d’autres enfants chambre des mises. Il cédures civiles pourraient être in-
de victimes de prêtres, donne en sait désormais que tentées contre les abuseurs de ses
effet la possibilité à tous les ter d’une révélation essentielle de d’autres juges pourraient être sai- clients et contre l’Eglise pour
parquets de Belgique d’ouvrir de ce rapport : 91 prêtres violeurs sis, si les parquets (et les par- « non-assistance à personne en
nouvelles enquêtes. La révéla- (au moins) sont toujours en vie. quets généraux) le demandent. danger », notamment.
tion publique de ces faits de viols, Il serait étonnant que ces per- On serait tenté d’écrire que la Il a ainsi résumé l’état
qualifiés de crimes, les a sortis du vers, toujours dans la nature et conséquence logique de la publi- psychologique de ses clients :
secret de l’enquête menée par le en contact probable avec des en- cation (approuvée par les victi- « Dans les années 90, les victi-
juge De Troy et les expose à la sa- fants, n’aient pas commis d’au- mes) des 124 récits (sur 485 à sa mes étaient comme des petits
gacité de tous les magistrats des tres faits que ceux dénoncés par connaissance) d’abus commis oiseaux sans force d’agir. Mais
parquets ; chacun étant compé- les victimes qui ont eu le courage par des prêtres serait que la Com- maintenant que l’affaire Vanghe-
tent pour ceux commis dans leur ou la résignation de s’adresser à mission Adriaenssens transmet- luwe a explosé, ils ont retrouvé la
ressort territorial. la Commission Adriaenssens. te volontairement ces dossiers à force d’agir. » ■
« Il est exact, souligne Me Marc Les auteurs de faits pédophiles, la Justice pour achever l’œuvre MARC METDEPENNINGEN

Eric Dejaeger serait


« prêt à se livrer »
Le prêtre pédophile fla-
« Certains prêtres subliment leur
mand Eric Dejaeger, signa-
lé par Interpol pour abus
sur mineurs au Canada, de-
rapport au sexe, d’autres pas »
vrait se livrer lundi matin ENTRETIEN Notre vision contemporaine de la morale, et pas seulement chrétien-
hristian Mormont est profes- sexualité est, en gros, qu’il s’agit ne, toutes les religions monothéis-
au parquet de Louvain, an-
nonçait dimanche la chaî-
ne de télévision VTM. Le
C seur de psychologie à l’uni-
versité de Liège (ULg). Expert
d’une bonne chose ; qu’elle est né-
cessaire à notre épanouissement,
tes sont concernées. Il y a le “bien”
et le “mal”. L’homme est un
religieux aurait pris cons- averti de la psychologie et des etc. C’est sans doute vrai. Mais je pécheur, capable du pire ; une
cience de ses actes, notam- troubles de la sexualité, il a eu rappelle que pendant des siècles, brebis égarée qu’il faut sans cesse
ment après les révélations parmi ses patients plusieurs abu- on a pensé l’inverse. remettre sur le droit chemin.
sur l’ancien évêque de Bru- seurs issus des milieux ecclésiasti- Alors les prêtres ? Ils ont fait vœu L’Eglise est aujourd’hui mise en
ges, Roger Vangheluwe, ques. « Méfions-nous des raison- de chasteté. Pourquoi ? Quel était cause pour son silence coupable
puis la publication du rap- nements simplistes », insiste le jusque-là leur rapport au sexe ? et son absence de responsabilité
port Adriaenssens. Pr Mormont. En avaient-ils peur ou au con- dans ces différentes affaires.
Depuis des années, le lieu traire grandement besoin ? Cha- Votre avis ?
de résidence en Belgique Ces patients sont-ils « diffé- que cas est spécifique. Et c’est l’évi- Pouvait-il en être autrement ?
de l’intéressé n’était plus rents » des autres pédophiles dence même : comme tous les pa- On ne s’étonnera pas de savoir
un secret : la communauté que vous avez encadrés ? ras ne deviennent pas des psycho- que des employés d’une banque
des pères oblats de Blan- Non, pas radicalement. Ce sont pathes, tous les curés ne devien- importante vont taire des malver-
den, près de Louvain. Se- souvent de “pauvres hommes”, nent pas pédophiles ! sations internes pour préserver
lon VTM, ces derniers au- fragiles, timides et souvent soli- Pas de « terreau » spécifique, l’image de marque de l’entrepri-
raient incité le père De- taires. On est loin de l’image du donc ? Ce rapport éventuelle- se ! Ici, c’est pareil. Il fallait proté-
jaeger à se livrer finale- ger l’institution. Quand je dis ça,


ment à la justice. Celui-ci a je ne cautionne pas pour autant.
abusé de huit enfants lors- Tous les paras ne deviennent pas des Mais je pense qu’il faut remettre
L’ÉGLISE n’en a pas fini avec la Justice, même si les perquisitions qu’il était missionnaire au psychopathes, tous les curés ne devien- cette attitude dans le cadre du
menées à Malines (notre photo) ont été déclarées illégales. Canada. Originaire de Rou- nent pas pédophiles ! Christian Mormont (ULg) fonctionnement même de l’Eglise.
© MARC GYSENS / BELGA. lers, il avait franchi l’Atlan- Cette institution fonde l’ensemble
tique dès les années sep- de son action sur un discours mo-
16324870 tante afin de convertir au “prédateur” qui, faut-il le rappe- ment problématique à la sexuali- ral. Sa pierre angulaire concerne
christianisme les Inuits vi- ler, reste l’exception dans tous les té n’est-il pas source potentielle la conscience, le rapport à Dieu.
vant sur l’île Igloolik. cas. Ces gens avaient évidem- de déviance ? Ce qui relève du temporel n’entre
Le 5 avril 1990, il était con- ment opéré un choix considéra- C’est très complexe. Je pense que pas en ligne de compte.
damné au Canada à cinq ble : sacrifier leur vie au service certains hommes d’Eglise par- C’est le principe même du péché,
Tout pour les meilleurs prix ans de prison pour le viol
de huit enfants. Il a purgé
d’une mission et d’une vocation.
Soudain, ils se retrouvent en par-
viennent réellement à sublimer
toutes ces questions liées au sexe.
de la rédemption, de la contri-
tion, etc. L’Eglise a donc traité ce-
une peine de dix-huit mois faite contradiction avec leurs réfé- D’autres moins. Et ils en arrivent la en son sein, tout ça semble as-
pour ces faits, mais neuf rences évangéliques. à vivre de façon névrotiquement sez logique à son mode de fonc-
autres plaintes pour abus Comment expliquent-ils leur leur sexualité. Avec tout ce que ce- tionnement.
sexuels sur enfants ont en- comportement ? la peut entraîner sur le plan du Fallait-il qu’elle dénonce les
core été déposées. L’hom- Certains tentent de “rationali- désir, du manque, du fantasme, faits ? Jusqu’où la Justice pou-
me avait récidivé plusieurs ser” en affirmant, par exemple, etc. Mais ça, ça n’est pas très diffé- vait-elle être utile ? Ça n’est pas
fois après sa mise en liber- que le Christ n’a jamais dit qu’ils rent des autres hommes à mon au psychologue de répondre… ■
té conditionnelle... devaient renoncer à leur sexuali- sens. Ce qui est sans doute diffé- Propos recueillis par
Il y a trois mois encore, le té. D’autres évoquent une enfance rent, c’est la nature même de la HUGUES DORZÉE
Canada avait, via Interpol, et une adolescence tristes, solitai-
demandé à la Belgique de res, malheureuses. C’est le trans-
lui livrer le religieux, réfu- fert d’identification classique. Le
gié en Belgique, mais qui a prêtre dit vouloir venir en aide à
opté pour la nationalité ca- l’enfant ou l’adolescent ; lui ap-
Nous plaçons nos stocks nadienne à la fin des an- porter ce que lui n’a pas eu. Il le
nées septante. La question dit de bonne foi et tient pour vrai
au-dessus des rayons, de son extradition devrait ce qui est acceptable pour lui. Aus-
être réactivée s’il se rend si, avant de transgresser l’inter-
et pas dans une réserve aux autorités belges. (b) dit, il évoque la recherche d’une
relation, d’une protection.
ERIC Très régulièrement reviennent la
Dejaeger. question du célibat des prêtres
Encore un coût en moins… © D.R. et le discours que l’Eglise tient
sur la sexualité. Votre avis ?
et vous voyez la différence Je n’ai ni respect particulier ni
agressivité quelconque vis-à-vis
sur votre ticket de caisse ! de l’Eglise, j’aurais peut-être dû
d’ailleurs commencer par là.
Mais je suis comme tout le monde
interpellé par la contradiction en-
tre la norme, la morale et les
www.colruyt.be faits. Toutefois, je pense qu’il faut
se méfier des raccourcis.
Le célibat, jusqu’à preuve du POUR CHRISTIAN MORMONT, spécialiste de la sexualité, les prêtres pédophiles
contraire, n’est pas une maladie. sont souvent « de “pauvres hommes“, fragiles et solitaires ». « © DAVID MARTIN / EPA.

1NL www.lesoir.be

12/09/10 22:12 - LE_SOIR du 13/09/10 - p. 4


Le Soir Lundi 13 septembre 2010

« Le PS a gagné les élections. Le MR les a perdues. Il ne peut être question de voir


revenir les libéraux pour permettre à la N-VA d’imposer une politique d’austérité »,
selon Thierry Bodson, secrétaire général de la FGTB wallonne dans « La Libre ». © B. lapolitique 5
Flandre / Vives, « machine à lobby » N-VA à Leuven, selon « De Morgen »

Un centre de recherche N-VA à la KUL ? groupe a été évoquée pour la première Herman De Bode. Il avait signé, lui
« contribuer au développement écono-
L’ESSENTIEL
fois en conseil de faculté, les invita- aussi, le manifeste et avait été, pour
mique, social, sociétal, institutionnel
● Depuis quelques mois, un centre de recherche de la KUL
tions pour la cérémonie de présenta- cette raison, contraint de démission-
et culturel de la Flandre. Afin de réali-
publie des études socio-économiques. tion avaient apparemment déjà été en- ner de ses fonctions au sein du consul-
ser cet objectif, l’association défendra
● Il est lié à une association, dont bon nombre des administra- voyées. » Et à ladite cérémonie se trou- tant Mc Kinsey.
l’extension et l’achèvement du trans-
vait notamment Bruno Valkeniers, Au sein de Pro vives, on trouve aussi
fert des compétences de la Flandre
teurs sont dans la mouvance nationaliste. président du Vlaams Belang, selon le Eric Defoort, qui faisait partie, en
pour que la Flandre puisse prendre en
professeur. 2001, de l’« Oranjehofgroep », avec
main ses propres responsabilités dans
Le Morgen a enquêté pour savoir les domaines susmention-
Au sein de Pro vives, il y a aussi Eric Defoort,
qui se trouvait derrière Vives. Ce n’est nés. »
epuis quelques mois, Vives, un tion financière qui s’impose. » qui faisait partie de l’« Oranjehofgroep », avec
pas le Vlaams Belang, mais un ensem- L’association travaillera « à

D centre de recherche de la Une autre étude constatait ceci :


KUL, l’Université de Leuven, « Les transferts interrégionaux consti-
envoie régulièrement aux rédactions tuent un frein à la croissance des ré-
Bart De Wever et Geert Bourgeois, et qui allait
ble de personnes ayant, pour la plu-
conduire à la création de la N-VA.
part, des sympathies pour la mouvan-
ce nationaliste flamande.
la réalisation de cet objectif
via son soutien financier à Vi-
ves, qui fera partie intégrante
des notes scientifiques, estampillées gions les moins prospères. » Selon Bart De Wever et Geert Bourgeois, et de la KUL et qui, dans ses études, com-
Vives dépend en fait d’une associa-
du logo de l’université. l’étude, une réduction des transferts se- qui allait conduire à la création de la mentaires et avis, se laisser guider par
tion sans but lucratif nommée « Pro
L’une d’elles prônait récemment la rait favorable, tant à la Flandre qu’à la N-VA. On trouve aussi Eric Ponette, les missions définies ci-avant. »
Vives ». Elle compte 20 fondateurs, se-
régionalisation de la dette publique. Wallonie. Et une dernière étude, citée ancien président de l’OVV, une des or-
lon l’acte publié au Moniteur belge. Interrogé par le quotidien flamand,
Et concluait en ce sens : « Les analy- par le Morgen, posait la question : ganisations faîtières du nationalisme le professeur responsable de Vives,
Pro Vives est présidée par Remi Ver-
ses qui précèdent laissent apparaître « Le sous-financement de Bruxelles, flamand. Il y a aussi des proches du Eric Buyst (dont le Tijd avait indiqué
meiren, ancien homme fort de la ban-
que même une scission totale de la det- un mythe ? » CD&V ainsi que des hommes de mé- qu’il faisait partie de la “légion écono-
que KBC et président du groupe In de
te n’est pas techniquement impossible, A la KUL, un professeur d’économie dias (un directeur des programmes de mique de la N-VA”) a précisé qu’il
Warande, qui, en 2005, a publié un ap-
sans tomber dans des scénarios catas- s’est étonné. Pourquoi ce nouveau cen- Klara, le rédacteur en chef de Trends, n’avait pas lu l’acte de constitution de
pel à une Flandre indépendante. Le vi-
trophe, à condition que celle-ci soit ef- tre alors qu’il en existe déjà dans les et le directeur du Knack).
ce-président de Pro Vives, Chris Mo- Pro Vives. « Lors de la création de Vi-
fectuée sur base de principes économi- mêmes matières économiques. Et il Toujours selon les statuts publiés au ves, il a été stipulé que nous n’étions re-
rel, est un autre signataire du manifes-
ques raisonnables et avec la circonspec- ajoute : « Lorsque l’existence de ce Moniteur, ce groupe a pour objet de devables de rien à Pro Vives. Il n’y a
te. Un autre membre de Pro Vives est
pas non plus la moindre obligation de
résultat. »
QUELQUES ADMINISTRATEURS DE L’ASSOCIATION « PRO VIVES », QUI FINANCE LE CENTRE DE RECHERCHE Un centre de recherche, au sein
Remi Vermeiren Herman Daems Herman De Bode Rik Van Cauwelaert Frans Crols d’une université, financé par un grou-
Président President Cet ancien Parmi les Parmi les pe politiquement orienté, si cela est
de l’asso- de BNP Pa- dirigeant administra- hommes avéré, est-ce un problème ? « Qu’il y
ciation, cet ribas For- et « part- teurs de de médias ait des think tank explicitement enga-
ancien tis, ancien ner » de Pro Vives, administra- gés, je trouve cela sain, réagit Philippe
homme président Mc Kinsey il y a aussi teurs de Van Parys, professeur invité à la KUL.
fort de la de la socié- avait dû des hom- l’associa- Que des professeurs soient engagés po-
banque KBC est aussi té flamande d’investisse- quitter ses fonctions pour mes de médias. C’est le tion qui financeraient le litiquement, et prennent des positions
président du groupe « In ment, Herman Daems avoir signé le manifeste cas de Rik Van Cauwe- centre de recherche, figu- en fonction de leurs valeurs, oui, pour-
de Warande », qui a pu- s’est notamment illustré « De Warande », appe- laert, directeur du magazi- re Frans Crols. Il a, lui aus- quoi pas. Mais si les informations
blié, en 2005, un manifes- pour avoir porté un lant à une Flandre indé- ne Knack. C’est aussi un si signé le manifeste In de sont exactes, ce qui est problématique,
te appelant à l’indépen- T-Shirt « scindons BHV » pendante. éditorialiste influent. Warande, appelant à l’in- dans le cas présent, c’est qu’un centre
dance de la Flandre. lors du Gordel, la course dépendance de la Flan- de recherche politiquement engagé soit
cycliste destinée à rappe- dre. Il est rédacteur en abrité au sein d’une université. Si tout
ler le caractère flamand chef du magazine fla- ceci est exact, que Vives soit intégré à la
de la périphérie. mand Trends. KUL, c’est problématique. » ■
BERNARD DEMONTY

Politique / Le CD&V ne partage pas la stratégie de la N-VA de ramener les libéraux à la table de négociation

En attendant la réconciliation entre Elio et Bart


t les médiateurs royaux, où pour redémarrer les discussions psychologie de personnes. Il y a des libéraux. Et le MR en profite ties quant au financement des en- est dans l’expectative. » Au point
E en sont-ils ? Ce week-end,
André Flahaut (PS) et Dany Pie-
à sept. » Et un socialiste assure
que les deux médiateurs font
quelque chose de cassé entre eux.
Il faut qu’ils apprennent à se re-
pour tenter de revenir à la table
de négociations, assurant avoir
tités fédérées, dit Van Rompuy.
Pas avant une réconciliation
qu’hier, un parti négociateur pen-
sait que Di Rupo et De Wever
ters (N-VA) ont continué leur tra- « un vrai travail de fond ». Pour- parler. » C’est l’élément clef. des contacts avec tous les partis PS/N-VA disent d’autres : « Ça s’étaient rencontrés dimanche, et
vail d’« élaboration d’une synthè- tant, confie un négociateur fran- Qui demandera peut-être enco- flamands sauf Groen. Vendredi, se joue entre eux. Tout le monde qu’un autre démentait… ■ Ma.D.
se et de propositions » en vue de cophone, « personne ne s’est vrai- re un peu de temps : certes, on CD&V et SP.A démentaient déjà.
la formation du gouvernement. ment pris au jeu du questionnai- parle toujours d’un rendez-vous Dimanche, ils ont été plus loin. 16324880
Synthèse des positions et tabous re ». Comprenez : les partis n’ont entre les médiateurs et les prési- Ce n’est « pas une option », a reje-
des sept négociateurs ; élabora- pas forcément répondu par écrit, dents du PS et de la N-VA mardi té Eric Van Rompuy (CD&V) à la
tion de propositions visant à le- sur le mode « oui, non, plus ou ou mercredi, mais rien n’est fixé. VRT. Qualifiant même de « fau-
ver les blocages sur Bruxelles et moins », aux questions du duo… Il n’aura lieu que « s’ils savent te » le déjeuner de Bart De Wever
la loi de financement.
Objectif toujours : répondre
Ah bon ? Soyons clairs : « Ce
n’est pas l’action des médiateurs
que les négociations vont repren-
dre ». En attendant, « Di Rupo
avec Didier Reynders chez Bru-
neau. Car « cela a accentué la mé-
Tout pour les meilleurs prix
aux objections de la N-VA et du qui fera que les gens se remettent fait monter la pression. Il ne faut fiance des francophones ». Une
CD&V, qui ont rejeté le compro- autour d’une table. » L’enjeu est pas lui demander de faire primer divergence entre CD&V et N-VA
mis de l’ex-préformateur Di Ru- ailleurs. C’est, encore et toujours, l’intérêt du pays tout de suite, ni que pointe goulûment le PS…
po, tout en gardant un « équili- entre Elio Di Rupo (PS) et Bart sans conditions, ni sans show… » A quand, dès lors, la reprise
bre global » cher au PS. Donc : De Wever (N-VA) que l’essentiel Chacun sa stratégie, donc. Bart des négociations à sept ? Pas
« déterminer l’espace commun doit se passer : « On est dans la De Wever, lui, joue sur le retour avant d’avoir obtenu des garan-
16422620

2IIUH H[FHSWLRQQHOOH ERIC VAN ROMPUY PESSIMISTE


« Pire qu’en 2007 »
5pVHUYH] DYDQW OH  VHSWHPEUH Le député flamand Eric Van Rompuy (CD&V) aime
les déclarations fortes. Dimanche midi, à l’émission
5('8&7,21 -8648¶$ Nos camions roulent


politique de la VRT, De Zevende Dag, il l’a encore dé-
montré. Tout le monde sait que la situation politique
est plus délicate que jamais, ne fût-ce que parce toujours remplis,
qu’un parti nationaliste et séparatiste, la N-VA, est
désormais au centre de l’échiquier. Mais Eric Van même sur les trajets de retour,
Rompuy, négociateur du CD&V pour le dossier de
BHV, l’a exprimé avec noirceur. Pour lui, la situation avec des emballages à recycler
est « pire qu’en 2007 ». Et 90 jours après les élec-
(JDOHPHQW SHQGDQW OHV
6$ -HWDLU  /LF 

tions, la Belgique pourrait devenir


YDFDQFHV G¶DXWRPQH « ingouvernable ». Conclusion :
HW GH 1RsO « Je suis plus pessimiste que je ne Encore un coût en moins…
l’ai jamais été. » Cela étant dit au et vous voyez la différence
moment où les négociations gou-
vernementales n’ont toujours sur votre ticket de caisse !
pas repris… Il met d’ailleurs
8QLTXHPHQW FKH] une condition à cette reprise :
‹',61(<  3,;$5

qu’il y ait d’emblée des garan-


ties sur le financement des www.colruyt.be
RX FKH] YRWUH DJHQW entités fédérées. MA.D.
GH YR\DJHV -HWDLU (AVEC B.)

www.lesoir.be 1NL

12/09/10 22:16 - LE_SOIR du 13/09/10 - p. 5


Le Soir Lundi 13 septembre 2010

6 lapolitique Une émeute a éclaté dimanche dans la prison de Merksplas lorsqu’une vingtaine de
détenus ont refusé de réintégrer leurs cellules. L’unité spéciale d’intervention de la
police a pénétré dans l’établissement pour rétablir l’ordre. © BELGA.

Wallonie / Le ministre des Pouvoirs locaux (se) fixe des objectifs pour 2010 – 2011

Les cinq travaux de Paul Furlan ◆


L’ESSENTIEL
● Paul Furlan est attendu dans les prochaines se- Commentaire
maines sur le décumul et la réforme des provinces.
● Il veut aussi moderniser la gestion communale.
● Alléger la tutelle ou revoir le Code de la démocra-
tie locale promettent de beaux débats.
PASCAL LORENT

PAUL FURLAN
l est l’un des ministres les plus atten-

I dus de cette rentrée 2010. Paul Fur-


lan (PS) doit en effet remettre sa co-
pie sur le décumul des mandats et la ré-
ROUVRE LE CHAMP
AUX PARTISANS
forme des Provinces. Pour rappel, après En cette rentrée, Paul Furlan dévoile sa
les critiques du Conseil d’État, le gouver- partition. Primo, alléger le contrôle de la
nement wallon n’avait pas eu le temps tutelle sur les actes communaux ; secun-
de s’accorder sur ce dossier de gouver- do, rehausser le montant à partir duquel
nance. une subvention communale nécessite le
Ce n’est toutefois pas le seul chantier feu vert régional ; tertio, permettre au
qui attend le ministre des Pouvoirs lo- champion des urnes de renoncer au mayo-
caux et du Tourisme en 2011. Il s’est d’ail- rat. Ça sonne comme un air moderne :
leurs fixé des objectifs à atteindre pour gain de temps et pragmatisme. C’est pour-
l’été prochain et, dans tous ces domai- tant rétro. D’avant les « affaires » de 2005.
nes, il compte aboutir au cours des pro- Pourquoi ? La répétition des contrôles de
chains mois. la tutelle, accentuée en 2007, inspirait la
Certains de ces dossiers paraissent en vigilance aux gestionnaires communaux.
bonne voie et ne devoir souffrir aucune L’alléger, c’est tenter le diable qui som-
contestation. D’autres, par contre, pa- meille en chacun quand la proximité de-
raissent plus polémiques. Il en est ainsi vient promiscuité. Quant au contrôle exer-
de l’allégement de la tutelle sur les com- cé par les élus communaux, il relève d’une
munes. Paul Furlan ne fait en tout cas vision idéalisée de leur travail, ceux-ci
pas mystère de ses intentions. Le gouver- manquant souvent de temps, de moyens,
nement le suivra-t-il comme un seul voire de volonté pour exercer certaines
homme ou les composantes de l’Olivier LE MINISTRE DES POU- prérogatives. Enfin, autoriser le retrait du
(PS, CDH, Écolo) afficheront-elles ses di- VOIRS LOCAUX s’est mayeur sorti des urnes permet à nouveau
vergences sur les matières les plus sensi- fixé au moins cinq ob- les manœuvres des partis… Ces couplets
bles ? jectifs à atteindre avant pourraient donc rouvrir le champ aux inté-
De la réponse à cette question dépen- l’été 2011. Avec des pro- rêts partisans. Qui, parfois, supplantent
dra la capacité du ministre socialiste à ac- positions qui pourraient ceux de la collectivité. Quand la règle et la
complir les travaux capitaux qu’il s’est ne pas faire l’unanimité. vigilance tutélaire se relâchent.
fixés en 2011. ■ PASCAL LORENT © OLIVIER PAPEGNIES

TUTELLE DÉMOCRATIE LOCALE GESTION COMMUNALE DÉCUMUL ET PROVINCES VOTE ÉLECTRONIQUE


Réduire les contrôles Renoncer au mayorat Révolution darwinienne Trouver la bonne formule Bulletin scanné ou crayon
Le ministre veut alléger la tutelle Le gouvernement veut évaluer le Gérer une commune est devenu C’est le dossier de la rentrée : intelligent dans l’isoloir
qui pèse sur les communes wal- Code de la Démocratie locale. En de plus en plus ardu, en raison d’une part, trouver le moyen de li- Le vote électronique, Paul Furlan
lonnes. « En 2007, le décret adopté 2011, Paul Furlan ouvrira le débat d’une législation (marchés pu- miter le nombre de députés wal- ne dit pas non… À condition que

1 2345
dans le climat des affaires, a renfor- sur trois points : le renoncement blics, urbanisme, etc.) de plus en lons cumulant avec un mandat de cela ne perturbe pas l’électeur
cé la tutelle au point de la rendre pa- au mayorat, la motion de méfian- plus compliquée. Et y attirer des bourgmestre, échevin ou prési- peu familiarisé avec les nouvelles
ralysante ». Un dossier est soumis ce collective et les transfuges. diplômés de haut vol et les y con- dent de CPAS, à 25 % de chaque technologies. Sur demande du
à l’administration lors de plu- Mayorat. L’idée est de permettre server relève du tour de force car groupe parlementaire (applica- gouvernement, il a donc étudié la
sieurs étapes de son parcours. au vainqueur du scrutin, s’il ne se les revenus proposés sont peu at- tion : 2014) ; de l’autre, réduire question, avec un triple objectif :
Conséquence : un délai important sent pas la capacité ou la disponi- tractifs. Furlan prône donc « une d’un tiers le nombre de conseil- simplicité d’utilisation, rapidité du
entre décision et concrétisation. bilité d’assumer le mayorat, de révolution darwinienne ». lers provinciaux (pour 2012). dépouillement, coût abordable.
À l’avenir, la tutelle régionale n’in- pouvoir renoncer sans automati- Les missions de secrétaire et de Décumul. Le taux de pénétration À ce stade, deux moyens se déga-
terviendrait plus qu’à la fin, lors quement être exclu du collège. receveur communaux devraient des candidats est un critère ini- gent, moins coûteux que l’ordina-
de l’attribution du marché. À ce Méfiance. « Cela représente dix évoluer vers des fonctions de di- que pour départager les députés teur dans l’isoloir. Soit on vote sur
moment-là, son feu vert sera in- cas sur toute la Wallonie », relativi- recteurs général et financier de cumulards en cas de dépasse- un bulletin papier qui est ensuite
dispensable avant de passer à se Paul Furlan. Cette règle permet l’administration. Leur indépendan- ment de la barre des 25 %. La pa- scanné (ce n’est pas le vote qui
l’étape ultime : le chantier. Paul de changer d’alliance en cours de ce face au collège serait garantie rade envisagée est de lui appli- est électronique mais sa compta-
Furlan veut aussi créer une cellule législature quand la majorité est mais assortie d’un contrat d’objec- quer un coefficient de pondéra- bilisation), soit l’électeur utilise
de conseil au sein de l’administra- désunie. Le CDH n’en veut plus. tifs, le politique étant tenu de met- tion. Deux formules sont encore à un « crayon intelligent » relié à un
tion, afin d’aider les communes. tre à disposition de l’administra- l’étude. Décision à l’automne. ordinateur qui encode et enregis-
Transfuge. Quand un élu change
Autre modification : les subsides tion les moyens nécessaires. tre immédiatement le vote.
de groupe politique, parce qu’il Province. Dans certaines circons-
communaux. Pour l’heure, dès Par ailleurs, Paul Furlan veut aug- Le cahier des charges sera bien-
part ou est exclu, seule la démis- criptions, le nombre d’élu passe-
qu’une aide à une ASBL dépasse menter les barèmes et les cadres tôt rédigé, pour ensuite mettre les
sion le prive de ses mandats déri- rait de trois à deux. Il faut alors fu-
2.500 euros, elle doit être approu- de la fonction publique locale. En entreprises en concurrence. Avec
vés (dans des ASBL communa- sionner des districts électoraux
vée par la tutelle. Paul Furlan pro- contrepartie, les fonctionnaires l’ambition d’organiser des opéra-
les). Sauf ceux exercés dans une tout en conservant une propor-
pose de rehausser ce plafond, accepteraient le principe d’une tions pilotes lors du scrutin com-
intercommunale. « Il faut harmoni- tionnalité entre la population élec-
sans citer de chiffre. Et de renfor- ser les règles ». À l’avenir, changer évaluation, assortie de toutes les munal et provincial d’octobre
garanties. Cela reste à négocier torale et le nombre d’élus. Plu-
cer les élus communaux dans leur de groupe équivaudrait à perdre sieurs formules sont étudiées. P.LT 2012. P.LT
pouvoir de contrôle. P.LT ses mandats dérivés. P.LT avec les syndicats. P.LT

Communauté française / Réfléchir ensemble au départ du groupe Wallonie-Bruxelles

Busquin-Spaak ressuscités par Miller


’actualité récente, et notamment phérie ». Communauté, Marie Arena (PS) je- géographique concret entre Bruxel-
L le débat autour d’un « plan B »
francophone aux actuelles négocia-
Et c’est vrai que l’on avait un peu
perdu de vue les résultats de la com-
tait les bases de ce groupe réunissant les et la Wallonie.
18 politiques et 18 personnalités de la On en est resté là de ce travail et Ri-
tions pour une réforme de l’Etat, inci- mission présidée symboliquement société civile. chard Miller semble le regretter. Il es-
te le député wallon Richard Miller par le socialiste Philippe Busquin et Le cahier des charges : quel destin père pouvoir dégager un consensus
(MR) à sortir de l’oubli dans lequel ils la FDF Antoinette Spaak… commun pour Bruxelles et la Wallo- afin que le parlement de la Commu-
MILLER : le tra- végétaient les travaux réalisés en Rafraîchissons-nous la mémoire : nie ? La réponse livrée fin 2008 : nauté française puisse rapidement
vail du groupe 2007 et 2008 par le Groupe Wallo- l’idée de cette instance avait été lan- sans surprise, la Communauté fran- plancher sur les conclusions du grou-
Wallonie-Bru- nie-Bruxelles. cée au lendemain des élections de çaise, plutôt que les Régions, devrait pe Wallonie-Bruxelles « restées lettre
xelles mérite L’élu montois souhaite que le parle- 2007, alors que les revendications fla- être l’espace pertinent pour dessiner morte ». ■
mieux que l’ou- ment de la Communauté française mandes pour plus d’autonomie se fai- un avenir à tous les francophones de E.D.
bli. © AVPRESS. s’en saisisse enfin, pour leur donner saient de plus en plus fortes, sur un ce pays.
« une vie politique » et aboutir à fond de profonde crise institutionnel- Passage obligé suggéré par le duo 씰 P.12 À 16 CINQ PAGES
« un projet pour les francophones de le. Busquin-Spaak : une redistribution SUR LE « PLAN B »
Wallonie, de Bruxelles et de la péri- Alors ministre-présidente de la des compétences. Impératif : un lien DES FRANCOPHONES

2LG www.lesoir.be

12/09/10 22:31 - LE_SOIR du 13/09/10 - p. 6


Le Soir Lundi 13 septembre 2010

Trois nouveaux cadavres ont été découverts samedi à San Bruno, en Californie,
après l’explosion jeudi d’une conduite de gaz qui a ravagé la localité. Le bilan actuel
est donc de sept morts. © AP. lasociété 7
Danemark / Enquête à Bruxelles aussi
Charleroi / Un homme retrouvé sans vie près d’une voie de chemin de fer
Un lien belge pour
le poseur de bombe Electrocuté en volant du cuivre
e drame était sans doute inéluctable :

U ne enquête parallèle a été


ouverte en Belgique sur
homme qui pourrait être per-
turbé mentalement. Plutôt
L un homme est mort électrocuté en cher-
chant à dérober des câbles en cuivre sur une
l’homme soupçonné d’avoir que d’un attentat avorté, il voie de chemin de fer. C’est en tout cas l’hy-
fait exploser une bombe ven- était question dimanche à Co- pothèse retenue par les enquêteurs et les ins-
dredi dans un hôtel de Copen- penhague du déclenchement tances de la SNCB après la découverte, di-
hague, a confirmé dimanche le par accident d’une petite quan- manche à 17 h, d’un corps sans vie à proximi-
parquet fédéral. « Comme c’est tité d’explosifs. Il semble exclu té de la ligne 260, borne kilométrique 800, à
toujours le cas dans les enquê- que cet individu ait voulu s’en hauteur de Monceau, dans la banlieue im-
tes de ce type où sont impli- prendre aux locaux du journal médiate de Charleroi. Un secteur réservé au
quées des personnes ayant un Jyllands-Posten, connu pour transport de marchandises. C’est un appel
lien possible avec la avoir publié des caricatures de au service 100 qui a alerté les secours. Mais
Belgique », a indiqué une Mahomet. il n’y avait plus rien à faire : tout indique que
porte-parole qui n’a pas souhai- l’individu, qui serait d’origine bulgare, était
té faire plus de commentaires Un billet d’autocar mort depuis un ou deux jours.
sur ce dossier. à destination de Bruxelles La tentative de vol à laquelle il participait,
Selon les informations du Tout le reste n’est qu’hypo- en compagnie très certainement de plu-
quotidien flamand Het Nieuws- thèses à ce stade. Le « poseur sieurs complices qui ont disparu, a de toute
blad, l’homme était porteur de bombe » parle couramment évidence tourné au fiasco. D’ordinaire, la
d’un passeport belge avec un le français, mais aussi l’anglais SNCB est immédiatement alertée par la pré-
faux nom, ce qui n’est pas con- et l’allemand. Son identité res- sence des malfaiteurs : les installations se
firmé par le parquet fédéral. te inconnue malgré des recher- mettent en panne. « Or rien de tel n’a été si-
On parle aussi de documents ches menées sur base de ses gnalé ici », souligne Louis Maraite, le porte-
luxembourgeois retrouvés sur empreintes digitales diffusées parole des chemins de fer. L’homme retrou-
l’auteur présumé. à l’échelle mondiale. Les pa- vé près des voies avait une quarantaine d’an-
L’homme a été écroué same- piers qu’ils portaient étaient nées. On a découvert à ses côtés une pince-
di pour avoir confectionné une faux. monseigneur qui confirme ses intentions et
bombe et avoir attenté à la vie Dans ses bagages, les poli- celles de ses amis. Sans rentrer dans les dé-
d’autrui en la faisant exploser. ciers ont découvert un pistolet tails, le vol de câbles en cuivre, surtout LES CÂBLES EN CUIVRE peuvent rapporter gros : de l’ordre de cinq euros par kilo.
Selon un porte-parole du tribu- et des faux documents d’identi- quand il s’agit de s’attaquer aux caténaires, Mais les risques pour en obtenir sont énormes. © BELGA.
nal de Copenhague où il a com- té au nom de trois personnes. impose de prendre d’importantes précau-
paru, le jeune homme, dont Le jour des faits, l’homme tions : « Dans ce cas, nous avons sans doute la jonction Nord-Midi : ceux-là ont eu plus « Sécurail veut lutter contre ce phénomè-
l’identité n’a pas été révélée avait acheté un billet d’autocar affaire à une bande peu expérimentée, souli- de chance, heureusement. ne, conclut Louis Maraite. Il faut notam-
mais qui était assisté d’un inter- à destination de Bruxelles. gne Louis Maraite. L’homme décédé a pris Les pannes provoquées par ces agisse- ment obtenir des autorités qu’elles avertis-
prète parlant français, a été ac- Le parquet fédéral belge n’en- une décharge électrique de 3.000 volts ! » ments suivent la même courbe ascendante sent plus fermement le monde des fer-
cusé d’avoir « fabriqué une visage pas à ce stade d’envoyer Le vol de cuivre est une véritable plaie que le nombre de délits. La hausse des faits railleurs sur les conséquences et les risques
bombe avec l’intention de la fai- des policiers au Danemark. pour la SNCB. En deux mois, neuf person- constatés est de 156 % entre les premiers de ces vols. Ceux-ci ont notamment augmen-
re exploser », ainsi que de L’objectif visé par l’ouverture nes ont été arrêtées. Elles étaient toutes ori- mois de 2009 et la même période de 2010. té parce que les ferrailleurs travaillent avec
détention d’arme à feu. de cette enquête parallèle en ginaires des pays de l’Est. Des bandes profes- Conséquence : 15.000 minutes de retard des fournisseurs qui peuvent conserver l’ano-
Mais les enquêteurs danois Belgique est de faciliter les con- sionnelles mais qui servent parfois d’exem- depuis le début de l’année contre 10.000 à nymat. » ■
se perdent en conjectures sur tacts judiciaires entre la Belgi- ples à des amateurs, comme récemment sur peine sur toute l’année 2009. ERIC DEFFET
les intentions réelles de cet que et le Danemark. (afp) ■

16324480

revolutionair

95 G
-15%
PRIME FISCALE
FIAT PRÉSENTE TWINAIR : LE MOTEUR ESSENCE LE PLUS ÉCOLOGIQUE DU MONDE.
15 % D’ÉMISSION DE CO 2 EN MOINS * • 15 % DE CONSOMMATION EN MOINS * • 25 % DE PUISSANCE EN PLUS *
CO2 -600
PRIME REGION
WALLONNE À PARTIR DE 10.770 € ** (PRIME REGION WALLONNE NON DEDUITE) OU 155 € / MOIS SANS ACOMPTE ***

GAGNEZ LA NOUVELLE 500 TWINAIR SUR WWW.JEPERDS95GR.BE


PORTES OUVERTES 25 ET 26 SEPTEMBRE
* Par rapport à la version 1.2 essence. ** Exemple pour une Fiat 500 TwinAir Pop 85 cv, avec prix facture 10.770 € tvac. Pas d’acompte. Montant financé = 10.770 €. Remboursement en 60 mensualités (59 x 155 € + 1 x 3.793,11 €). Prix total à tempérament 12.938,11 €. Taux annuel
effectif global promotionnel : 5,99 %, maximum 60 mois, sous forme de prêt à tempérament avec dernière mensualité majorée. Valable jusqu’au 30/09/2010. Taux annuel effectif global de base au 01/09/2010 : 6,50 %. Hors assurance crédit facultative. Annonceur : Fiat Group
Automobiles Belgium, rue de Genève 175 - 1140 Bruxelles. Sous réserve d’acceptation de votre dossier par Alpha Credit, prêteur, rue Ravenstein 60/15 - 1000 Bruxelles. TVA BE 445.781.316. Votre revendeur Fiat agissant comme agent de crédit. Photo non-contractuelle. Information www.fiat.be
environnementale A.R. du 19.03.04 : www.fiat.be

CONSOMMATION MIXTE : 4,1 L/100 KM, ÉMISSION CO2: 95 G/KM.

www.lesoir.be 1NL

12/09/10 21:33 - LE_SOIR du 13/09/10 - p. 7


Le Soir Lundi 13 septembre 2010

8 lasociété L’ouragan Igor s’est renforcé dimanche au milieu de l’océan Atlantique


et est passé en catégorie 2 sur l’échelle de Saffir-Simpson qui en compte 5.
Son œil a été localisé à plus de 1.800 kilomètres à l’est des petites Antilles. © EPA.

Société / Sur le web ou via les parlements, les pétitionnaires se déchaînent

La grande mode des pétitions


l y a la version « POUR » : groupes de pression et ONG au EN BREF
I « une vie moins chère » ; la XXe s. « En 1840, le premier péti-
libération des prisonniers tionnement mené par la bour-
politiques Mapuches ; l’aboli- geoisie flamande pour réclamer
Un droit
constitutionnel
Le droit de pétition est
tion des fêtes « où les ânes sont l’enseignement du néerlandais
les martyrs pour des ivrognes » ; avait permis de récolter de garanti par la Constitu-
le remboursement des verres cor- 10.000 à 12.000 signatures. » tion belge. L’article 28
recteurs de lunettes ; « le droit à Et aujourd’hui ? Quelques précise notamment
ma clope » ; un bureau de poste grandes « requêtes » collectives, que « chacun a le droit
à Bousval, etc. ont fait l’actualité. La plus impor- d’adresser aux autorités
Et puis, la version « CON- tante ? En 1996, quand l’ASBL publiques des pétitions
TRE » : l’excision, l’abandon des Marc et Corinne se prononçait signées par une ou plu-
animaux, le Bisphénol A, la vio- en faveur des peines incompres- sieurs personnes ». Une
lence faite aux femmes, l’exten- sibles, soutenue par 2,7 millions commission parlemen-
sion d’une porcherie sur le site de citoyens. D’autres pétitions taire est chargée d’exa-
du Pouget, etc. ont fait parler d’elles : après le miner celles-ci.
Depuis quelques années, des meurtre de Joe Van Holsbeeck
dizaines de sites (300.000 signatu- De Falun Gong
web, sérieux ou L’ESSENTIEL res « pour plus de à l’heure d’été
farfelus, com- sécurité »), sous Entre 2008 et 2009,
● Des dizaines de
merciaux ou mili- l’Orange bleue dix-sept pétitions ont
tants, offrent sites militants, com- (140.000 signatu- ainsi été adressées au
leurs services merciaux ou farfe- res pour défendre président de la Cham-
aux internautes. l’unité de la Belgi- bre. Les sujets abordés
Chaque jour, des lus proposent des que), etc. étaient très divers :
centaines de péti- pétitions en ligne. Pour le reste, le pour un meilleur traite-
tions défendant Belge pétitionne ment des membres du
de petites ou de
● Un droit citoyen modérément via mouvement Falun
nobles causes à part entière... par- les canaux offi- Gong ; pour la suppres-
sont ainsi mises fois galvaudé. ciels. Sous la légis- sion de l’heure d’été ;
en ligne. Par ail- lature précéden- contre le manque de ca-
leurs, au Parle- ● Au Parlement, te, quarante péti- bines téléphoniques ;
ment belge et eu- les pétitionnaires tions ont ainsi été sur la problématique
ropéen, les com- examinées à la des malades mentaux ;
missions des pé- sont moins pro- Chambre : 18 en- pour « permettre l’occu-
titions sont très lixes : seules 40 re- tre 2007 et pation d’allocataires de
sollicitées. quêtes ont été dé- 2008 ; 17 entre CPAS par un club de
Alors, le « péti- 2008 et 2009 ; et football » ; contre les
tionnisme », ef- posées sous la légis- cinq ces deux der- nuisances nocturnes ;
fet de mode ? lature précédente. nières années. SIGNER UNE PÉTITION (ici à Anvers, contre la suppression du voile à l’école) : un droit consacré, contre les problèmes
Un outil de mobi- Celles-ci por- un geste citoyen très simple, trop simple parfois, qui perd quelquefois de son sens. © BELGA. pénitentiaires, etc. H.DO.
lisation ? Quelle légitimité ? taient sur des domaines divers
« Il est bon d’abord de rappeler (lire ci-contre). L’ASBL Alterezo accueille un
que le droit de pétition est garan- Par contre, sur le web, les péti- site de pétitions basé sur le logi-
ti par la Constitution belge (art. tionnaires se défoulent. Ouvert ciel libre Spip. Un service mili-
28 et 57) », rappelle Pierre Ver- en 1998, le site petition.be ac- tant ouvert à tous, mais très enca-
En 2009, le Parlement européen
jans, professeur de sciences poli- cueille 6.900 réclamations, sans dré (thèmes, protection des don-
tiques à l’ULg. C’est également compter les 3.000 déjà effacées. nées…) : « Une pétition, c’est
un droit prévu depuis 1963 au Du pire au meilleur. « Il y a des avant tout le support d’un mou-
a traité 1.924 requêtes signées
niveau européen. Via le Parle- petites et des grandes causes, vement, insiste François out citoyen ou habitant de l’Union européen- Le principal domaine de prédilection ? L’envi-
ment, puis le traité de Maas- admet son gestionnaire Didier Schreuer. Sa sphère d’influence T ne, ainsi que toute personne physique ou mo- ronnement (228 pétitions), suivi des droits fonda-
tricht (1992) et le traité de Lis- Meulemans. Mais la responsabi- dépend beaucoup aussi de sa mé- rale, a le droit de déposer une pétition. C’est notam- mentaux (164), de la justice (159), du marché inté-
bonne (2007). C’est donc un lité du contenu n’engage que les diatisation. » Pour Sébastien ment l’article 227 du Traité de Lisbonne. Ainsi, en rieur (142), de l’emploi (105), etc. Une grande par-
moyen d’expression et d’interpel- auteurs. Nous refusons les péti- Brunet, politologue à l’ULg, « la 2009, le Parlement européen a reçu 1.924 péti- tie d’entre elles ont été rédigées en langue alleman-
lation formalisé. « Mais les pre- tions injurieuses, racistes, etc. démultiplication à laquelle on tions. C’est plus qu’en 2008 (1849). La majorité de de (548), anglaise (237) ou espagnole (237). Les
mières pétitions remontent déjà Pour le reste, pour qu’une péti- assiste grâce à l’internet affaiblit celles-ci (65 %) ont été soumises sous forme élec- pétitionnaires francophones sont minoritaires
au Moyen-Age », rappelle Pierre tion vive, se développe, il ne suf- sans doute quelque peu le poids tronique (60 % en 2008). Mais seulement moins (107 réclamations).
Verjans. Avec l’arrivée du systè- fit pas de la créer. Il faut un mes- politique d’une pétition. On peut de la moitié de ces pétitions (46 %) ont été jugées Toutes ont été traitées par la commission bapti-
me des castes et le développe- sage clair, une émotion et du sui- également s’interroger sur les in- recevables par la commission compétente. Et ce sée Peti, en collaboration avec les autres commis-
ment des corporations apparais- vi, une relance (Facebook, un titulés et la compréhension du pour des raisons multiples (expressions offensan- sions parlementaires, les organismes, agences et
sent les jacqueries, les sabotages blog, etc.). » Efficace ? « Oui, sur texte par tous les signataires. tes, non-respect des prescrits légaux, matières qui réseaux européens, ainsi que les différents Etats
populaires et les grèves. Et les des causes ciblées : telle librairie Enfin, il faut rappeler qu’une ne relèvent pas de la compétence de l’Union, etc.). membres. Ces 688 initiatives citoyennes jugées re-
premières pétitions. Qui se déve- d’extrême droite, telle famille de pétition est un droit consacré, Ici, il s’agit de législations européennes que les cevables en 2009 ont-elles été utiles ? Efficaces ?
lopperont plus encore avec l’es- sans-papiers, tel élevage en péril, mais qu’il n’engage pas le politi- pétitionnaires estiment mal appliquées. Là, des ré- Un peu, beaucoup, pas du tout ?
sor du syndicalisme au XIXe siè- etc. Les grandes causes, l’impact que qui peut très bien ne pas en clamations contre des décisions judiciaires ou ad- Ça, le rapport de la commission Peti ne le dit pas
cle et la montée en puissance des est moins concret. » tenir compte. » ■ HUGUES DORZÉE ministratives prises dans les Etats membres. vraiment… ■ H.Do

Chili / Les sauveteurs éprouvent de grandes difficultés à extraire la pièce défectueuse de la T130

Des doutes sur une des foreuses géantes


es opérations de sauvetage des 33 « plan B », pourrait se transformer en liorer. Ils ont reçu ce week-end des ciga- ◆
L mineurs ensevelis à 700 mètres
sous terre au Chili se poursuivent tant
échec.
L’autre engin de forage, présenté
rettes. Un luxe rendu possible par la
ventilation désormais améliorée dans
Commentaire nu de tout et qui n’a pas la tête à faire
dans le sentiment. Le gaillard avait traver-
bien que mal, à San José, en plein dé- comme le « plan A », l’excavatrice Stra- leur galerie, et par le fait que les patchs sé le désert aux commandes de son inter-
sert d’Atacama. Le chantier n’est pas à ta 950, continue de progresser normale- de nicotine envoyés aux fumeurs parmi minable bahut chargé des pièces qui per-
l’abri des mauvaises surprises. ment. Cet engin doit faire une halte pro- eux n’ont pas eu l’effet escompté. mettront de construire une troisième fo-
Ainsi l’excavatrice T 130 est à l’arrêt grammée une fois atteint 250 m, pour « On a envoyé, sous contrôle, un cer- reuse, celle de l’espoir. Il craquait.
depuis plusieurs jours. Elle avait avan- un changement de tête foreuse. tain nombre de cigarettes, à une person- Mais pour la première fois, l’optimisme
cé de 268 mètres en trois jours en creu- Une troisième excavatrice, une foreu- ne qui fait la distribution, et il ne de- des sauveteurs et des familles a été tem-
sant un puits de 30 centimètres envi- se pétrolière, doit commencer d’ici une vrait pas y avoir de difficultés. Il s’agit péré ce week-end : la panne qui immobili-
ron qui devrait être élargi ensuite afin dizaine de jours à creuser un autre de deux paquets par jour au total », a se la foreuse T130 est sérieuse et peut-
de tirer les mineurs de leur enfer souter- annoncé la gouverneure de ERIC DEFFET être définitive. Les opérations de secours
rain. Le confort des 33 continue de s’améliorer. la région d’Atacama, Xime- risquent bien d’être plus difficiles que pré-
Les réparations continues, mais il Ils ont reçu ce week-end des cigarettes. na Matas. « Ce sont des per- À LA VIE, vu, ce qui n’est pas peu dire.
faut d’abord extraire du sol la pièce dé- Un luxe rendu possible par les performances sonnes responsables, et nous Une question, dès lors, vient à l’esprit. Et
fectueuse, et ce n’est pas une mince af- du système de ventilation pensons qu’ils vont très bien À LA MORT, si ça ne marchait pas ? Et si aller recher-
faire : « Nous ne savons pas si nous gérer la dose que nous leur en- EN DIRECT cher ces hommes 700 mètres sous terre
pourrons extraire complètement la piè- puits, le « plan C ». voyons », a précisé le Dr Jorge Diaz, s’avérait impossible ? On songe aux ima-
ce défectueuse, a déclaré le ministre des L’opération de secours des mineurs, membre de l’équipe médicale. Au Chili, le sort des 33 mineurs de San Jo- ges qui nous parviennent des entrailles
Mines. Si nous ne la sortons pas, on ne bloqués sous terre depuis un éboule- Le conduit multifonction mis en pla- sé est une cause nationale, suivie minute de la planète et aux messages d’espoir
pourra pas continuer à forer ce puits. » ment survenu le 5 août, doit les rame- ce ces dernières 48 heures permet dé- par minute par tout un peuple. On ne que font parvenir ces hommes reclus à
Les autorités évoquent la possibilité ner à la surface entre début novembre, sormais d’acheminer en permanence s’étonne plus en voyant, par exemple, des leurs familles. Et on n’ose imaginer l’inima-
d’avancer par un autre trou, mais ce se- « dans un scénario optimiste », et dé- aux mineurs de l’eau, de l’oxygène, une larmes perler dans les yeux d’un transpor- ginable : l’emprisonnement qui s’éternise
rait complexe. Bref, le travail effectué but décembre, selon les autorités. communication, mais aussi de l’électri- teur balèze, le genre pilier de rugby reve- et la mort au bout, en direct.
par ce T 130, appelé communément le Le confort des 33 continue de s’amé- cité pour éclairer leur galerie. (afp) ■

1NL www.lesoir.be

12/09/10 21:39 - LE_SOIR du 13/09/10 - p. 8


Le Soir Lundi 13 septembre 2010

Anders Fogh Rasmussen,


secrétaire général de l’Otan, sur
l’Afghanistan : « La défaite n’est pas une
option, nous vaincrons. Les talibans ne
gagneront jamais. Nous resterons le temps
qu’il faudra pour finir le travail. » © AP.
monde 9

Etats-Unis / Atmosphère de carnaval dans les rues de New York pour le neuvième anniversaire des attentats du 11 Septembre

Deux Amériques face à face à Ground Zero


NEW YORK cap d’habits aux couleurs de l’Amérique, nombreuses, la police n’a pas eu à inter-
DE NOTRE ENVOYÉ PERMANENT et brandissant des pancartes contre le venir massivement pour séparer les
e vieil homme se tient seul dans un projet de mosquée et la « brutalité de l’Is- deux manifestations opposées. Tandis
L coin, comme en éclaireur, cravate
blanche et costume beige, bannière étoi-
lam », achète des hot-dogs à un vendeur
jordanien, sans que personne ne relève
que l’homme politique néerlandais
Geert Wilders, invité à la tribune, disait
lée dans une main, la photo de son frère, l’incongruité. craindre que New York devienne « la
ancien marine, dans l’autre. « Ils ne com- A un moment, un garde de l’un des im- nouvelle Mecque », l’écho des adversai-
prennent rien », se contente-t-il de glis- meubles jouxtant Ground Zero n’y tient res se faisait entendre : « Les racistes es-
ser, alors que, de l’autre côté de la rue, plus : il s’approche menaçant d’un grou- sayent de tirer profit de notre douleur. »
les manifestants s’en prennent à « l’isla- pe de jeunes qui met en question « la thè- Absent des cérémonies de New York,
mophobie » ambiante et plaident en fa- se officielle » des attentats, et qui récla- Barack Obama est intervenu sur le mé-
veur de la liberté de religion. Le neuviè- me une enquête sur les circonstances morial érigé au Pentagone, où 200 per-
me anniversaire des attentats du 11 sep- qui ont entouré l’effondrement des deux sonnes avaient aussi trouvé la mort.
tembre 2001 a mis face à face deux Amé- Tours jumelles, afin de « défendre notre Quant au pasteur de Floride Terry Jo-
riques qui ne se comprennent pas. Bien république ». « Vous n’avez pas honte ? nes, il confirmait en cours de journée sa
plus : qui se définissent l’une contre l’au- Et le respect des victimes ? Vous profa- volonté d’abandonner ses plans : « Nous
tre. nez leur deuil », crie l’homme, retenu sentons que Dieu nous a demandé d’arrê-
Le projet de centre culturel islamique par des policiers. « C’est précisément au- ter. » ■ LUIS LEMA
à proximité de Ground Zero ; l’épisode jourd’hui que nous devons nous expri-
du pasteur Terry Jones qui voulait brû- mer, afin qu’on nous écoute », rétorque
ler le Coran ; la proximité des élections un jeune homme qui a revêtu, pour expli-
et l’apparition du Tea party, qui fait son citer la thèse du complot, un tee-shirt où IL A DIT
miel d’un retour à une Amérique « pu- s’effondrent les Tours sur fond de billets Barack Obama
re »… Tout cela a contribué à transfor- de cent dollars. « Les terroristes peu-
mer en théâtre le sud de Manhattan, qua- De fait, les proches des victimes vent bien essayer de
drillé par la police et submergé de touris- étaient les premiers à se plaindre de cet- provoquer des con-
tes, de curieux et de bêtes de cirque. te atmosphère de carnaval qui a pris le flits entre nos
Ici, un homme, photographié par des dessus sur les célébrations plus officiel- croyances, mais en tant qu’Améri-
dizaines de badauds, peste contre le Co- les du matin. Un peu à l’écart de la foule, cains, nous ne sommes pas et ne se-
ran, qui est « un mensonge et un instru- Alyson Low, une bibliothécaire de l’Ar- rons jamais en guerre contre l’is-
ment de haine ». Là, des jeunes se sont kansas, tenait d’un air triste ce pan- lam. Ce n’est pas une religion qui
mis en position de méditation, tentant neau : « Aujourd’hui, cela ne concerne nous a attaqués. C’était Al-Qaïda.
par la force du cerveau, de « dissiper un que ma sœur et les autres innocents tués Un groupe pitoyable d’hommes qui
peu les ondes négatives ». Dans le coin, il y a neuf ans. » pervertissent la religion ». POUR OU CONTRE la mosquée près de Ground Zero ? Le débat a animé les commémorations
une famille entière revêtue de pied en Si les altercations verbales ont été dans les rues de New York, ce samedi. © EPA.

16252530

Vous êtes indépendant ou dirigez une PME ?

Payez uniquement les jours où vous utilisez l’internet mobile.

Mobile Internet Start


Pour seulement

€ 1 tvac
par jour

Vous avez besoin de l’internet mobile mais vous ne comptez pas l’utiliser tous les jours ? Proximus a la solution : Mobile Internet Start. Vous ne payez que les jours
où vous utilisez l’internet mobile, et ce pour 1 euro par jour tvac. Plus d’infos dans votre Bizz Corner ou sur www.proximus.be/bizz

Prix et conditions d’application en Belgique pour un usage national. Mobile Internet Start : Abonnement mensuel de € 4,12 + € 0,83 par jour d’utilisation ou Belgacom Mobile Internet Start : abonnement
mensuel de € 1,64 / mois + € 0,83 par jour d’utilisation. Belgacom Mobile Internet Start est un tarif préférentiel uniquement accessible aux clients Belgacom Internet Start, Comfort, Favorite, Intense, Bizz
Internet Favorite ou Intense, avec ou sans ligne fixe, Belgacom Internet Pro ou Pro Extended, Office, SDSL pour l’internet rapide et les services Explore de Belgacom. 1 GB de trafic data inclus par mois. Au-delà
de 1 GB, le tarif en vigueur est de € 0,0248/ MB. Un jour d’utilisation commence et se termine à minuit. Prix HTVA.

www.lesoir.be 1NL

12/09/10 21:33 - LE_SOIR du 13/09/10 - p. 9


Le Soir Lundi 13 septembre 2010

10 lemonde Silvio Berlusconi, chef du gouvernement italien, sur le vote de confiance attendu
fin septembre au Parlement : « Non seulement j’obtiendrai la majorité, mais une
large majorité. Et on n’ira aux élections que dans trois ans, comme prévu ». © EPA.

Royaume-Uni / De vieilles affaires affaiblissent la coalition du Premier ministre

Rentrée chahutée pour Cameron


L’ESSENTIEL
● Ecoutes téléphoniques et recours à des détectives privés : CONTEXTE
des proches du Premier ministre voient resurgir des affaires Le problème La rentrée politique, lestée d’un
agenda socio-économique très chargé, est chahutée
qu’ils croyaient depuis longtemps enterrées. à Londres. Depuis plusieurs jours, des « affaires » an-
● Cameron doit restaurer au plus vite l’image de son équipe. ciennes remontent à la surface et égratignent la coali-
tion au pouvoir, qui réunit conservateurs et libéraux-
● Son urgence absolue reste la confection d’un budget d’aus- démocrates.
térité qui fera mal aux Britanniques…
L’enjeu Le Premier ministre David Cameron doit au
plus vite évacuer ces soucis « périphériques » pour
se concentrer sur la tâche prioritaire de ces prochai-
nes semaines : la préparation du budget d’austérité,
qui sera dévoilé le 20 octobre prochain.

A suivre Les syndicats – leur congrès s’ouvre ce


lundi à Manchester – font monter la pression : leur of-
LONDRES de News of the World et d’ex-journalistes fensive contre les coupes budgétaires attendues
DE NOTRE CORRESPONDANT de la rédaction ont pourtant clairement pourrait déboucher sur des grèves de fonctionnaires
a rentrée s’avère difficile pour Da- expliqué ces derniers jours que « Coul- – 600.000 emplois sont menacés dans la fonction

L vid Cameron. Deux scandales son ne pouvait pas ne pas être au cou-
mettent à mal la machine gouver- rant » et que ce dernier était même régu-
nementale, deux scandales qui concer- lièrement prévenu de l’avancée des écou-
publique.

nent la partie conservatrice de la coali- tes. Cette révélation relance cette affaire
tion et affectent directement sa réputa- depuis longtemps enterrée et devrait
tion d’intégrité. pousser la police à interroger prochaine- gens jugent que j’ai fait une erreur.
Andrew Coulson, le responsable de la ment Coulson. Elle place largement Da- J’ai peut-être sur-réagi mais j’étais
communication du Premier ministre, a vid Cameron dans l’embarras. Ce der- sujet à des attaques malveillantes
fait le premier la « une » des journaux nier, qui avait embauché l’ancien journa- et anonymes sur ma famille. »
nationaux. Il se retrouve depuis une se- liste peu après son départ de News of the Ces dénégations n’empêche-
maine sur la sellette suite à la publica- World, se targue en effet d’être l’un des ront sans doute pas l’opinion
tion d’une enquête dans le New York Ti- plus fervents opposants aux intrusions publique de se faire une idée
mes sur l’un des épisodes les plus som- dans la vie privée des citoyens. sur les capacités de discer-
bres de sa carrière. Ancien directeur du Cet argument a d’autant plus perdu de nement et de transparen-
quotidien populiste et conservateur sa crédibilité qu’un de ses ministres ce de la personne char-
News of the World, l’un des fleurons du vient d’être pris la main dans le sac pour gée de représenter la jus-
groupe détenu par l’Australien Rupert une raison similaire. Jonathan Djano- tice au sommet de
Murdoch, il avait en effet été impliqué gly, l’actuel ministre la Justice, avait aus- l’Etat.
en 2006 dans une vaste polémique suite si fait appel aux services d’un détective Ce type d’affaires
à la révélation qu’un de ses journalistes privé lors de l’été 2009. En plein scanda- ne peut que porter
avait illégalement placé des célébrités le des dépenses des parlementaires bri- préjudice à un gou-
sur écoute grâce à l’aide d’un détective tanniques, il avait été accusé par une vernement concen-
source anonyme d’avoir tré sur la prépara-
« J’ai peut-être réagi avec excès et je m’en excuse payé avec les fonds de tion du budget
auprès de l’opinion, mais j’étais sujet à des attaques l’Etat 13.000 livres ster- d’austérité qu’il dé-
malveillantes et anonymes sur ma famille » ling (16.000 euros) à un voilera le 20 octo-
Jonathan Djanogly, ministre de la Justice étudiant chargé du net- bre. Il aura alors be-
toyage de l’un de ses do- soin d’une image op-
privé afin de multiplier les scoops. Les miciles et de la garde de ses enfants. timale auprès de
deux hommes avaient eu accès aux SMS Il avait alors demandé à un enquêteur l’opinion pour résis-
et à la boîte de messages téléphonique de se faire passer pour un journaliste ter à la vague de mécon-
de membres de la famille royale, de poli- afin de pouvoir interroger ses collègues tentement qui ne manquera
ticiens travaillistes et de personnalités du parti conservateur local et ainsi les pas de se faire entendre de tou-
du show-biz comme le couple Beckham pousser à exprimer leur opinion sur lui. tes parts. ■ TRISTAN DE BOURBON
ou la top-modèle Elle Macpherson. Il espérait ainsi déterminer l’identité de
Andrew Coulson avait alors nié avoir cette source anonyme. Si tel n’a pas été
eu connaissance de ces agissements et, le cas, il avait néanmoins appris qu’il
en juillet 2009, il avait assuré devant un était considéré comme « malhonnête » DAVID CAMERON rajuste
comité de la Chambre des communes et « fainéant », et que plusieurs d’entre son veston après une
« ne jamais avoir été impliqué du tout » eux comptaient le remplacer. séance animée aux Com-
dans ces pratiques. Il avait néanmoins Vivement critiqué, le ministre de la munes : l’automne social
démissionné de son poste en janvier Justice a nié avoir agi illégalement et s’annonce chaud pour
2007. Des proches de l’ancien directeur malhonnêtement. « Je suis désolé si des Downing Street... © EPA.

Turquie / Une victoire personnelle pour le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan

La révision de la Constitution France : menace terroriste


plébiscitée par 58 % des Turcs L
e patron de l’antiterrorisme français Bernard Squarcini assu-
re que la menace d’un attentat sur le sol français « n’a ja-
mais été aussi grande », citant comme principale source d’in-
quiétude Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), dans un entre-
ISTANBUL le cœur économique et culturel du pays. Les de son parti à Istanbul : « En ce 12 septem- tien au Journal du dimanche. « Nous sommes aujourd’hui au même
DE NOTRE CORRESPONDANTE régions traditionnellement proches du parti bre, notre démocratie a gagné. Les perdants niveau de menaces qu’en 1995 », année marquée par une vague
’est le cœur léger que Recep Tayyip Er- kémaliste CHP (Parti républicain du peu- ne sont pas ceux qui ont voté “non” mais d’attentats en France, estime le chef de la Direction centrale du
C dogan s’est rendu dimanche soir au sta-
de Sinan Erdem à Istanbul pour soutenir
ple) telles que l’Egée et la côte méditerra-
néenne, ont quant à elles suivi les consignes
ceux qui refusent le changement et ceux sou-
tiennent les putschistes. » Le référendum a
renseignement intérieur ; « avec les renseignements qui nous sont
transmis, tous les clignotants sont dans le rouge ». (afp)
l’équipe nationale de basket-ball qui partici- de vote et largement rejeté le projet. Au sud- en effet été organisé 30 ans jour pour jour
pait pour la première fois à une finale des est de la Turquie, si le « oui » arrive très lar- après le coup d’Etat militaire du 12 septem- KOSOVO Incidents à Mitrovica PAKISTAN Aide humanitaire belge
mondiaux. La large victoire du « oui » lors gement en tête à Diyarbakir (94 %), l’appel bre 1980 dont la Constitution actuelle est un Des centaines de Serbes et Koso- Le ministre belge de la Coopéra-
du référendum constitutionnel organisé au boycott lancé par le parti pro-kurde BDP stigmate. Le paquet constitutionnel approu- vars albanais se sont lancé des tion au développement, Charles
hier a en effet un goût de victoire personnel- (Parti pour la paix et la démocratie) a été vé hier lève notamment l’immunité des au- pierres, dans la nuit de samedi à Michel, s’est envolé dimanche
le pour le Premier ministre et chef du parti très largement suivi. Pour ce parti, qui criti- teurs de ce putsch. « Ce résultat conforte sé- dimanche, à Kosovska Mitrovica, soir pour Karachi, dans le sud du
AKP (Parti de la justice et du développe- quait l’absence d’avancée sur la question kur- rieusement le mouvement pour le change- la ville divisée du nord du Koso- Pakistan, en compagnie de repré-
ment, issu de la mouvance islamique). Les de dans ce paquet constitutionnel, c’est une ment, analyse Ali Bayramoglu du journal vo, après la victoire – fêtée par la sentants d’ONG belges actives
58 % de soutien en faveur de la réforme dé- victoire sans conteste. pro gouvernemental Yeni Safak. C’est une communauté albanophone – de sur le terrain. L’avion, affrété par
passent les pronostics les plus optimistes. A moins d’un an des prochaines élections preuve qu’il y a une demande pour une nou- la Turquie contre la Serbie au le gouvernement belge, transpor-
Après une campagne électorale tendue et législatives, ces résultats devraient permet- velle constitution civile. » Le Premier minis- Mondial de basket-ball. La police te 30 tonnes de matériel humani-
agressive qui a vu la Turquie de nouveau se tre à Ankara de renforcer sa crédibilité en di- tre l’a d’ailleurs promis : « Dès demain, 13 de la Mission européenne au Ko- taire. La mission a pour objectif
polariser entre d’un côté les supporters du rection de l’Union européenne. Mais ils con- septembre, nous tracerons une feuille de rou- sovo (Eulex), la police locale et la de sensibiliser l’opinion à la catas-
gouvernement et de l’autre une opposition fortent aussi indiscutablement le parti au te pour la rédaction d’une toute nouvelle Kfor – la force de l’Otan – ont aus- trophe humanitaire en cours
craignant un recul des valeurs kémalistes et pouvoir même si certains groupes ont soute- Constitution. » sitôt réagi et réussi à prendre le dans ce pays d’Asie ravagé par
laïques, les électeurs ont donc tranché. La nu le « oui » au référendum tout en s’oppo- Du côté de l’opposition, c’est la douche contrôle de la situation en s’inter- des inondations sans précédent.
très grande majorité des régions anatolien- sant à l’AKP. Le Premier ministre turc a froide, notamment pour le CHP, qui avait posant entre les deux groupes. Charles Michel se rendra dans la
nes ont approuvé le projet constitutionnel d’ailleurs tenté de rassurer l’opposition hier appelé à voter « contre la réforme et contre Une dizaine de personnes ont province méridionale du Sindh,
tout comme Ankara, la capitale, et Istanbul, soir lors d’un long discours dans les locaux l’AKP ». ■ DELPHINE NERBOLLIER été légèrement blessées. (afp) particulièrement touchée. (b)

1NL www.lesoir.be

12/09/10 21:59 - LE_SOIR du 13/09/10 - p. 10


Le Soir Lundi 13 septembre 2010

bruxelles 11

CINÉMAS Mobilité / Nouveau tronçon inauguré


VO s.-t. bil. : L. 13.40, 16.20, 19.30, 21.45. Long boonmee Toujours), EA. VF : L. 14.45, 17.15, 20.00, 22.30. Inception,
BRUXELLES
CENTRE
ACTOR’S STUDIO (Petite rue des Bouchers, 16, 1000 Bru-
raleuk chat (Oncle Boonmee qui se souvient de ses
vies anterieures), EA. VO s.-t. bil. : L. 19.10, 21.40. Salt, EA.
VO s.-t. bil. : L. 14.00, 16.30, 19.30, 21.45. The Killer Inside
Me, EA. VO s.-t. bil. : L. 13.50, 16.25, 19.05, 21.40. The Sorce-
rer’s Apprentice (L’Apprenti Sorcier), EA. VF : L. 13.45.
EA. VF : L. 19.30, 22.15. VO s.-t. bil. : L. 16.45. Knight & Day
(Night & Day), EA. VF : L. 22.15. Le Bruit des glaçons, EA.
VF : L. 14.45, 17.15, 20.15, 22.30. Marmaduke, EA. VF :
L. 14.45. Piranha 3D, EA. VF : L. 14.45, 17.15, 20.15, 22.15.
Salt, EA. VO s.-t. bil. : L. 19.45. Sammy’s Adventures : The
Secret Passage (Le Voyage Extraordinaire de Samy),
La Promenade verte
prolongée jusqu’à Delta
xelles ; 02-512.16.96, www.cinenews.be) Babies (Bébés), The Switch (Une famille très moderne), EA. VO s.-t. bil. :
EA. VF : L. 17.50. El Cuerno de la Abundancia (La Corne L. 13.00, 15.05, 17.15, 19.25, 21.40. The tree (L’arbre), EA. EA. VF : L. 14.15, 16.45. Step Up 3D, EA. VF : L. 20.00,
d’Abondance), EA. VO s.-t. bil. : L. 19.05. Kynodontas (Ca- VO s.-t. bil. : L. 13.05, 15.10, 17.15, 19.25, 21.35. 22.30. The Expendables, EA. VF : L. 17.00, 19.45, 22.15. VO
nine), EA. VO s.-t. bil. : L. 21.40. La Blonde aux Seins Nus, s.-t. bil. : L. 22.30. The Sorcerer’s Apprentice (L’Apprenti
VENDÔME (Chaussée de Wavre, 18, 1050 Ixelles ; 02-
EA. VF : L. 16.00. La tête en friche, EA. VF : L. 19.50. L’au- 502.37.00, www.cinema-vendome.be) Cosa Voglio di Sorcier), EA. VF : L. 14.15, 16.45, 19.45.
tre monde, EA. VF : L. 21.30. Les Petits Ruisseaux, EA. piu, EA. VO s.-t. bil. : L. 16.30, 21.20. Des hommes et des JODOIGNE
VF : L. 18.00. L’Italien, EA. VF : L. 15.25. Mr Nobody, EA. VO dieux, EA. VF : L. 13.50, 16.20, 18.45, 21.15. El secreto de
s.-t. bil. : L. 14.55. The ghost writer, EA. VO s.-t. bil. : L. 21.05. sus ojos (Dans ses yeux), EA. VO s.-t. bil. : L. 13.40, 16.10, CINÉMA L’ETOILE (Grand’Place, 40 ; 010-81.08.18,
a Promenade verte est une
The Illusionist, EA. VF : L. 17.25. Tournée, EA. VF : L. 19.30.
ARENBERG (Galerie de la Reine, 26, 1000 Bruxelles ; 02-
512.80.63, www.arenberg.be) Des hommes et des dieux,
18.55, 21.35. Ondine, EA. VO s.-t. bil. : L. 14.00, 19.05. Solu-
tions Locales pour un Desorde Global (Solutions loca-
les pour un désordre global), EA. VF : L. 14.00, 16.30,
www.cinemaletoile.be) Solutions Locales pour un De-
sorde Global (Solutions locales pour un désordre glo-
bal), EA. VF : L. 20.15.
L balade de plus de 60 km qui
doit permettre aux cyclistes et
EA. VF : L. 14.00, 19.00. Gens de Dublin, EA. VO s.-t. fr. : 19.05, 21.25. Women without men, EA. VO s.-t. bil. : LOUVAIN-LA-NEUVE
L. 19.10. La danse - Le ballet de l’Opéra de Paris, EA. VF : L. 15.00, 17.00, 19.15, 21.40. piétons de traverser la Région en
L. 13.40. Long boonmee raleuk chat (Oncle Boonmee CINÉSCOPE LOUVAIN-LA-NEUVE (Grand Place, 55 ; toute sécurité, tout en profitant
qui se souvient de ses vies anterieures), EA. VO s.-t. bil. :
BRUPARCK www.cinescope.be) Avatar Re-Release, EA. VF : L. 19.45.
L. 16.40, 21.30. Terre d’Usage, EA. VF : L. 16.50. Zion And KINEPOLIS BRUXELLES (Bruparck, Boulevard du Cente- Des hommes et des dieux, EA. VF : L. 14.15, 16.45, 19.45, du passage par différents parcs et
His Brother (Zion et son Frère), EA. VO s.-t. bil. : L. 21.10. naire, 20, 1020 Laeken ; 0900-005.55, www.kinepo- 22.15. El secreto de sus ojos (Dans ses yeux), EA. VF : espaces verts protégés. Un impor-
lis.com) Adem, EA. VN s.-t. fr. : L. 14.45, 17.15, 20.15, 22.30. L. 14.15, 19.45. Going the Distance (Trop loin pour toi),
AVENTURE BRUXELLES (Galerie du Centre, 57, 1000
Avatar Re-Release, EA. VF : L. 20.00. VO s.-t. néerl. : EA. VF : L. 14.15, 16.45, 19.45, 22.15. Inception, EA. VF : tant tronçon a été inauguré di-
Bruxelles ; 02-219.92.02, www.cinenews.be) Avatar Re- L. 14.15, 16.45. VO s.-t. bil. : L. 19.45, 22.15. Le Bruit des gla-
Release, EA. VF : L. 17.30, 20.40. Inception, EA. VO s.-t. bil. : L. 20.15. Going the Distance (Trop loin pour toi), EA. VO
çons, EA. VF : L. 14.15, 16.45, 19.45, 22.15. Piranha 3D, EA.
manche. Il traverse Auderghem
s.-t. bil. : L. 14.15, 16.45, 19.45, 22.15. Grown Ups (Copains
L. 18.00, 20.45. Insoupçonnable, EA. VF : L. 17.15, 21.20.
Pour Toujours), EA. VF : L. 14.15, 16.45, 19.45, 22.15. VO s.-t. VF : L. 14.15, 16.45, 19.45, 22.15. Solutions Locales pour un pour relier Woluwe à Delta.
Desorde Global (Solutions locales pour un désordre
UGC DE BROUCKÈRE (Place De Brouckère, 1000 Bruxel- bil. : L. 14.15, 16.45, 19.45, 22.15. Inception, EA. VF : L. 22.15.
global), EA. VF : L. 14.15, 16.45, 19.45, 22.15. Step Up 3D, « Il faut saluer la qualité de cet
les ; 0900-104.40, www.ugc.be) Adem, EA. VO s.-t. fr. : VO s.-t. bil. : L. 16.45, 20.30, 22.15. Le Bruit des glaçons, EA.
L. 13.00, 15.10, 17.20, 20.00, 22.00. Avatar Re-Release, VF : L. 14.15, 16.45, 19.45, 22.15. Marmaduke, EA. VF :
EA. VF : L. 14.15, 16.45. The Expendables, EA. VF : L. 14.15, aménagement qui est le fruit
16.45, 19.45, 22.15. The Killer Inside Me, EA. VO s.-t. bil. :
EA. VF : L. 13.00, 16.30, 20.00. Des hommes et des dieux, L. 14.45, 17.15. Piranha 3D, EA. VO s.-t. bil. : L. 14.15, 16.45, L. 16.45, 22.15. The Sorcerer’s Apprentice (L’Apprenti d’une collaboration longue mais
EA. VO s.-t. bil. : L. 13.30, 16.00, 19.30, 22.00. Going the 19.45, 22.15. Salt, EA. VO s.-t. bil. : L. 20.15, 22.30. Shrek
Distance (Trop loin pour toi), EA. VO s.-t. bil. : L. 13.00, Forever After (Shrek 4, il était une fin), EA. VF : L. 14.45.
Sorcier), EA. VF : L. 14.15, 16.45, 19.45, 22.15. The Switch fructueuse entre la commune
(Une famille très moderne), EA. VF : L. 14.15, 16.45, 19.45,
15.10, 17.20, 19.30, 21.45. Grown Ups (Copains Pour Tou- Step Up 3D, EA. VF : L. 14.15, 19.45, 22.30. VO s.-t. bil. : 22.15. The tree (L’arbre), EA. VO s.-t. bil. : L. 14.15, 16.45, d’Auderghem, qui a osé rêver ce
jours), EA. VO s.-t. bil. : L. 13.05, 15.15, 17.30, 19.40, 21.50. L. 19.30. The Expendables, EA. VF : L. 17.15, 19.45, 22.15.
Inception, EA. VO s.-t. bil. : L. 14.00, 17.00, 20.00. Le Bruit VO s.-t. bil. : L. 14.15, 17.15, 19.45, 22.15. The Karate Kid (Ka-
19.45, 22.15. projet peu conventionnel à l’épo-
des glaçons, EA. VF : L. 14.00, 16.00, 18.00, 20.00, 21.50. raté Kid), EA. VF : L. 17.00. The Killer Inside Me, EA. VO RIXENSART que, la Région, qui dès 1989 a por-
Piranha 3D, EA. VO s.-t. bil. : L. 13.45, 15.45, 17.45, 19.45, s.-t. bil. : L. 22.30. The Last Airbender (Le dernier maître
21.45. Step Up 3D, EA. VO s.-t. bil. : L. 13.00, 15.15, 17.30, de l’air), EA. VF : L. 22.15. The Sorcerer’s Apprentice CINÉ CENTRE (Avenue de Mérode, 91 ; 02-653.94.45, té ce projet, et l’Etat fédéral qui, à LAURETTE ONKELINX en tête, piétons et cyclistes ont arpenté le
19.45, 22.00. The Expendables, EA. VO s.-t. bil. : L. 13.00, (L’Apprenti Sorcier), EA. VF : L. 14.15, 16.45, 19.45. VO s.-t. www.cinecentre.be) Copacabana, EA. VF : L. 18.15. Une
exécution ordinaire, EA. VF : L. 20.30.
travers Beliris, a financé une par- nouveau tronçon de la Promenade verte. © ALAIN DEWEZ.
15.15, 17.30, 19.50, 22.00. The Sorcerer’s Apprentice bil. : L. 20.15, 22.30. The Switch (Une famille très moder-
(L’Apprenti Sorcier), EA. VF : L. 13.00, 15.15, 17.30. The ne), EA. VO s.-t. bil. : L. 20.15, 22.30. Toy Story 3, EA. VF :
tie de l’investissement », se ré-
WATERLOO
Switch (Une famille très moderne), EA. VO s.-t. bil. : L. 14.45. jouit le bourgmestre d’Auder- canal Bruxelles-Charleroi, entre BerchemSainte-Agatheseront re-
L. 13.00, 15.15, 17.30, 19.35, 21.50. The tree (L’arbre), EA. WELLINGTON (Chaussée de Bruxelles, 165 ; 0-2
VO s.-t. bil. : L. 19.45, 21.50. STOCKEL 354.93.59, www.cineswellington.be) Crime d’Amour, EA. ghem Didier Gosuin (MR-FDF). la sortie du parc du Bempt et vues et sécurisées... Le tout, pour
HAUT DE LA VILLE STOCKEL (Avenue de Hinnisdael, 17, 1150 Woluwe-Saint- VF : L. 17.45, 20.15. Des hommes et des dieux, EA. VF : Laurette Onkelinx (PS) pour l’écluse d’Aa à Anderlecht. Par ail- un montant évalué à 4 millions.
L. 17.45, 20.15. Inception, EA. VF : L. 17.30. VO s.-t. bil. :
STYX (Rue de l’Arbre Bénit, 72, 1050 Ixelles ; 0512-21. 0.2,
Pierre ; 02-779.10.79, www.cinenews.be) La tête en fri-
L. 20.15. Letters to Juliet, EA. VF : L. 17.45, 20.15. L’Italien, Beliris, ainsi qu’Evelyne Huyte- leurs, le chemin asphalté entre le Bruxelles Environnement a
che, EA. VF : L. 20.15. L’Age de Raison, EA. VF : L. 18.00.
cinema-styx.wikeo.be) Copie conforme, EA. VO s.-t. bil. : EA. VF : L. 20.15. Step Up 3D, EA. VF : L. 17.45, 20.15. The broeck (Ecolo) et Brigitte Grou- parc de Laeken et la place Saint- également des projets pour amé-
L. 19.30. New York, I love you, EA. VO s.-t. bil. : L. 19.10. Expendables, EA. VO s.-t. bil. : L. 17.45. The Sorcerer’s Ap-
Shutter Island, EA. VO s.-t. bil. : L. 21.10. Soul kitchen, EA. prentice (L’Apprenti Sorcier), EA. VF : L. 20.15. The wels (CD&V) pour les ministères Lambert en bas de l’Atomium se- liorer le tracé de la Promenade
VO s.-t. bil. : L. 21.35. BRABANT WALLON Switch (Une famille très moderne), EA. VF : L. 17.45. régionaux de l’Environnement et ra renouvelé et un grillage sera verte : entre les avenues Van
UGC TOISON D’OR (Avenue de la Toison d’Or, 8, 1060
BRAINE-L’ALLEUD
de la Mobilité ne pouvaient que placé entre le chemin et le lit du Praet et Croix de Feu à Laeken et
Saint-Gilles ; 0900-104.40, www.ugc.be) Copacabana,
EA. VF : L. 19.00, 21.30. Crime d’Amour, EA. VO s.-t. bil. : KINEPOLIS IMAGIBRAINE (Boulevard de France ; 0900- En collaboration avec partager cet enthousiasme. tram à Laeken. En outre, plu- sur le plateau Engeland à Uccle.
L. 13.30, 16.00, 19.00, 21.35. Des hommes et des dieux, 005.55, www.kinepolis.com) Cats & Dogs 2 : The reven- En 2010 et au cours des années sieurs plantations d’arbres et de Mais aussi au Vogelzang à Ander-
EA. VO s.-t. bil. : L. 13.50, 16.25, 19.00, 21.40. Going the Dis- ge of Kitty Galore (Comme chiens et chats : La revan- à venir, Beliris réalisera d’ailleurs parterres seront réalisées et diffé- lecht, à la plaine du Bourdon à
tance (Trop loin pour toi), EA. VO s.-t. bil. : L. 13.00, 15.05, che de Kitty Galore), EA. VF : L. 17.15. Copacabana, EA.
17.20, 19.30, 21.45. Inception, EA. VO s.-t. bil. : L. 14.30, VF : L. 14.15. Crime d’Amour, EA. VF : L. 14.45. Des hom- d’autres investissements le long rentes traversées à Woluwe- Uccle, au Val d’Or à Woluwe-
16.30, 18.00, 20.00, 21.35. La Doppia Ora, EA. VO s.-t. bil. : mes et des dieux, EA. VF : L. 14.15, 16.45, 19.45, 22.15. de la Promenade verte. Des tra- Saint-Lambert, Watermael- Saint-Lambert ou au parc Roi
L. 13.10, 15.15, 17.25, 19.35, 21.45. Le Bruit des glaçons, EA. Going the Distance (Trop loin pour toi), EA. VO s.-t. bil. :
VF : L. 13.35, 15.35, 17.35, 19.35, 21.35. Letters to Juliet, EA. L. 14.15, 16.45, 20.15, 22.30. Grown Ups (Copains Pour vaux seront réalisés le long du Boitsfort, Anderlecht, Uccle ou Baudouin. ■ Fr. D.

16192490

Installez-vous,
Telenet installe le reste

Télévision digitale :
Gratuite pendant 4 mois
+ installation gratuite

Bien installé ? Alors, vous êtes prêt pour notre offre relaxante. Optez pour la télévision digitale
de Telenet pendant 1 an et regardez-la gratuitement pendant 4 mois. Et pour l’installation, 0800 66 500
inutile de bouger : nous nous chargeons de tout, gratuitement ! Vous n’avez plus qu’à savourer
l’expérience. Confortablement. telenet.be
Offre valable jusqu’au 21/11/2010 inclus pour tout contrat annuel sur la location du HD Digicorder (8,00 € / mois). Pour pouvoir regarder la TV digitale, un abonnement à la télédistribution de Telenet est nécessaire (non compris).
Vous payez 50 € de frais d’activation uniques. Les services Telenet sont disponibles dans les communes suivantes : Linkebeek, Rhode-St-Genèse, Kraainem, Wezembeek-Oppem, Schaerbeek, Etterbeek, Koekelberg,
Berchem-Sainte-Agathe, Ganshoren, Jette, Forest, et Woluwé-St-Lambert via le distributeur Wolu TV. Non cumulable avec d’autres promotions.

www.lesoir.be 4BX

12/09/10 23:07 - LE_SOIR du 13/09/10 - p. 11


Le Soir Lundi 13 septembre 2010

12 polémiques Le plan B

17%
Un taux de chômage record
Ce serait assurément le principal handicap
du nouveau pays. Selon les derniers chif-
fres, datant du mois d’août, la Wallonie
C’est, en effet, en Flandre que l’on trouve
les ménages les plus riches. Ils payent
donc davantage d’impôts et de cotisations,
qui vont alimenter la Sécurité sociale. En
cas de scission du pays, la Sécurité sociale
31.307
Un revenu par habitant élevé
Même si la Flandre et Wallonie-Bruxelles
devaient se séparer, l’Etat francophone qui
subsisterait resterait nanti. Il présenterait
Reste à voir si, en cas de séparation, Wallo-
nie-Bruxelles pourra maintenir ces perfor-
mances. Michel Quévit, professeur émérite
à l’Université catholique de Louvain (UCL),
compte 218.535 chômeurs. A Bruxelles, la qui a étudié l’économie wallonne en profon-
situation n’est pas plus glorieuse : 110.900 de Wallonie-Bruxelles perdra ces contribu- un produit intérieur brut par habitant de
deur, en est convaincu. La force de Bruxel-
personnes sont sans emploi. Le nouvel Etat teurs, les particuliers wallons et bruxellois 31.307 euros, si l’on se base sur les derniè-
les se maintiendrait. « Quant à la Wallonie,
compterait donc près de 330.000 chô- ayant, de leur côté, une capacité contributi- res statistiques européennes en la matière.
ve plus limitée. son taux de croissance est quasiment identi-
meurs. Si l’on rapporte ce chiffre à la popu- Ceci place Wallonie-Bruxelles au huitième
Le nouvel Etat sera donc confronté à des rang des 27, derrière des pays comme le que à celui de la Flandre et sa productivité est
lation active de Wallonie-Bruxelles, on arri- pareille. » Michel Quévit fait le même cons-
ve à un taux de chômage de 17 %. Par com- choix difficiles. Il lui faudra diminuer les al- Danemark, le Luxembourg ou le Royaume-
locations de chômage, les limiter dans le Uni, mais devant la France, l’Espagne, l’Ita- tat en ce qui concerne les secteurs d’ave-
paraison, la Flandre affiche un taux de chô-
temps, ou prévoir de nouvelles sources de lie ou l’Allemagne. Ce classement est, en nir : la Wallonie investit autant que la Flan-
mage de 7,9 %… Ce sera donc la principale
financement. Ces sources pourraient évi- réalité, identique à celui qu’occupe actuelle- dre dans ces domaines, et devrait en
plaie de Wallonie-Bruxelles.
demment provenir de nouvelles créations ment la Belgique. Le PIB par habitant de recueillir des fruits comparables.
Imaginer un Etat Wallonie-Bruxelles, c’est d’emploi. Mais cela ne suffira pas. Il faudra
aussi partir du principe que la Sécurité so- Wallonie-Bruxelles ne chuterait, en réalité, Reste à savoir si Wallonie-Bruxelles n’au-
donc envisager une hausse de la fiscalité que de 200 euros par habitant par rapport
ciale sera scindée. Cela veut dire non seule- rait pas tout à perdre de voir le port d’An-
pour combler le trou laissé par le départ du
ment que Wallonie-Bruxelles sera confron- à ce qu’il est actuellement. vers passer à « l’étranger ». Pour Michel
pan flamand de la Sécu. Certains cher-
tée à un chômage élevé, mais cela signifie cheurs, consultés par les présidents de par- On notera que ce maintien est essentielle- Quévit, ce n’est pas un problème : « Je pen-
aussi qu’elle ne bénéficiera plus des trans- tis francophones parlent d’une baisse de ment dû à la puissance économique de Bru- se qu’il faut voir le problème dans l’autre
ferts en provenance de la Flandre, qui s’élè- 20 % des allocations si les ressources pro- xelles, dont le PIB par habitant s’élève à sens : le port d’Anvers a tout intérêt à garder
vent, en matière d’allocations de chômage, venant de Flandre n’étaient pas comblées 60.200 euros, contre 22.600 euros pour la comme clientes les entreprises wallonnes et
à près de 900 millions d’euros par an. par d’autres voies. BERNARD DEMONTY Wallonie. bruxelloises qui en font usage. » B.DY

UN ÉTAT MOINS RICHE, où le chômage s’établirait dans un pre-


mier temps aux alentours de 17 %. Mais dont les perspectives
ne seraient pas forcément mauvaises, notamment en ce qui con-
cerne le vieillissement de la population. Bref, un Etat plein de
potentiel… à terme. © D.R., OLIVIER PAPEGNIES, PIERRE-YVES THIENPONT.

ne discussion de bouti- « C’est comme dans une séparation de

Des bijoux U quiers. » Ann-Lawrence Dur- couple, prolonge Bernard Remiche, pro-
viaux est professeur de droit fesseur de droit à l’UCL et promoteur du
public à l’université de Liège. manifeste « Choisir l’avenir ». Il faut se
Inquiète de la tournure prise répartir, les tables, les chaises, le frigo…
par les événements communautaires Cela peut se faire facilement, le tout est
avant les élections, elle a contacté les po- de savoir dans quel respect réciproque.
litiques pour offrir ses services. « Parce C’est pour cela aussi que la question du
qu’une guerre, si on veut la gagner, cela responsable de l’échec du couple est im-

de famille
se prépare… » Une offre restée sans ré- portante. Mais cela ne m’inquiète pas :
ponse. « Il me semble pourtant essentiel ce sont des biens qui ont une valeur, on
de se préparer à cette répartition du pa- peut discuter rationnellement. »
trimoine si cela devait arriver », dit-el- Le personnel. « Tous les fonctionnaires
le. « Une discussion de boutiquiers », fédéraux ont un rôle linguistique, enta-
comme le répète cette jeune académi- me Ann-Lawrence Durviaux. C’est le cri-
que. Après laquelle la fédération Wallo- tère le plus évident lorsqu’intervient la
nie-Bruxelles saura ce qu’elle conserve- séparation d’une administration suite à
rait en matière de patrimoine, au sens la scission d’une compétence. Il y aura

à redorer
large. Bâtiments, fonctionnaires, entre- bien sûr des situations spécifiques dont
prises publiques, ambassades, infra- on devra tenir compte. » Dont la situa-
structures, musées, œuvres d’art… : les tion des administrations à Bruxelles, épi-
« bijoux de famille » de l’Etat belge se- neuse…
raient la source d’une longue négocia- La dette. « Avec l’endettement qui est le
tion. Pas nécessairement, pas toujours nôtre, ce sera la discussion la plus lon-
conflictuelle. gue et la plus délicate, qui pourrait du-
Les bâtiments. « La discussion serait rer des années, souligne Ann – Lawrence
très, très concrète, prolonge Ann-Lawren- Durviaux. C’est vrai au niveau de la det-
ce Durviaux. Un certain nombre de cas te globale, ce pourrait l’être aussi, dans
BÂTIMENTS, FONCTIONNAIRES, ambassades, seront faciles à régler en raison de la si- certains cas, pour des dettes liées à des or-
tuation géographique évidente du bien. ganismes. Le risque, c’est que certains
entreprises publiques coupées en deux, patrimoine D’autres le seront en raison des besoins créanciers se retrouvent sans solution à
de l’une ou l’autre entité. Lorsqu’il s’agit court terme. Ce fut le cas lorsque l’on a
éclaté… Ce ne serait pas le plus dur de la scission. de bâtiments affectés à l’intérêt général, transféré les sociétés de transports aux
la négociation sera plus difficile, mais el- Régions, par exemple. »
Mais ensuite, la nouvelle fédération devra reconstruire. le s’inscrira dans un tout. » Les entreprises publiques. « Une des
1NL www.lesoir.be

12/09/10 21:47 - LE_SOIR du 13/09/10 - p. 12


Le Soir Lundi 13 septembre 2010

Le plan B polémiques 13

Des

136
Une lourde dette
Le nouvel Etat Wallonie-Bruxel-
les sera endetté ou ne sera pas…
Si l’on prend le scénario le plus
te de 106 % du PIB. Avec un tel
endettement, Wallonie-Bruxelles
risquerait d’être la cible des mar-
chés. Car ce qui nous protège ac-
tuellement, c’est le taux d’épar-
39Une population plus jeune
Trente-neuf ans, ce serait l’âge
moyen de la population de Wallo-
nie-Bruxelles. En cas de sépara-
tion, Wallonie-Bruxelles verrait
la facture s’alléger quelque peu.
Actuellement, en effet, il existe
des transferts Sud-Nord en matiè-
re de pensions. « Depuis 2008,
cours et
tribunaux
nouveaux
S i la Flandre décidait, demain, de
prendre son indépendance, le
optimiste, soit un partage de la tion, ce nouveau pays souffrirait paysage judiciaire s’en trouverait
gne très élevé, que l’on doit es- les dépenses de pensions sont plus
dette à raison de 60 % pour la du chômage, mais présenterait profondément modifié.
sentiellement à la Flandre… Le élevées en Flandre qu’en Wallonie
Flandre et de 40 % pour la Wallo- une situation plus favorable en Il y a d’abord les cours et tribu-
nouvel Etat ne serait donc peut- et à Bruxelles », indique Béa Can-
nie et Bruxelles, on arrive, quand matière de vieillissement de la po- naux. Si la Flandre décide de pren-
être pas viable, sous ce critère. tillon. L’étude démontre aussi
même, à une dette de 136 mil- pulation. Une étude de l’universi- dre son destin en main, elle devra se
Une porte de sortie existe, cepen- que cette tendance va se renfor-
liards d’euros, héritée de « l’an- dant : décréter que l’impôt des té d’Anvers, parue cet été, vient cer. Si le pays se divise, cette constituer des cours et tribunaux, et
cienne Belgique. » A cela, il faut personnes physiques soit perçu confirmer, nouveaux chiffres à dépense supplémentaire vers la des juridictions supérieures, com-
ajouter la dette actuelle de la Ré- en fonction du lieu de travail du l’appui, cette constatation. « La Flandre sera donc annulée. me la Cour de cassation et la Cour
gion wallonne, celle de la Commu- salarié et non, comme actuelle- Flandre connaît un âge moyen plus Ceci induit-il que la Sécurité so- constitutionnelle.
nauté française et celle de la Ré- ment, de résidence. « Wallonie- élevé (41 ans) que la Wallonie (40 ciale de Wallonie-Bruxelles sera Qu’adviendrait-il du système judi-
gion de Bruxelles-Capitale. Au to- Bruxelles aurait parfaitement le ans) et Bruxelles (39 ans) », facile à financer ? Sûrement pas. ciaire de Wallonie-Bruxelles ? Si la
tal, l’ardoise communautaire et droit de le décréter », indique Mi- indique Béa Cantillon, l’un des au- Le problème du vieillissement se- Flandre s’en va, la fédération qui
régionale s’élèverait à 12,5 mil- chel Quévit, professeur émérite à teurs de l’étude. rait quelque peu allégé, mais subsisterait reprendrait sans doute
liards d’euros. l’Université catholique de Lou- Ceci présente évidemment des comme pour toutes les nations les anciennes juridictions, tribu-
Ceci porterait l’endettement du vain. Des traités internationaux conséquences sur le plan du fi- occidentales, il n’aura pas dispa- naux de première instance, cours
nouvel ensemble à près de 150 iraient d’ailleurs en ce sens. On nancement de la Sécurité sociale. ru. Et la dette très élevée dont d’appel de Liège, Bruxelles, Mons et
milliards d’euros. Rapporté au doute cependant que la Flandre Car l’un des gros défis d’avenir, souffrira Wallonie-Bruxelles Liège, Conseil d’Etat, Cour de cassa-
produit intérieur brut du nouveau laisse filer sans sourciller des res- c’est évidemment le financement l’obligera à de très douloureuses tion et Cour constitutionnelle.
pays, ceci nous amène à une det- sources aussi importantes… B.DY des pensions. En cas de sépara- économies. B.DY Tout ceci paraît simple sur le pa-
pier, mais est loin de l’être dans la
pratique. Car il y aura des dizaines
et des dizaines d’affaires pendantes,
qui impliqueront à la fois des franco-
phones et des Flamands. Il faudra
sans doute prévoir des règles transi-
toires pour faire face à ces problè-
mes.
Lorsque les tribunaux seront effec-
tivement scindés, il y aura encore de
très nombreuses questions à résou-
dre. Par exemple, il y a des dizaines
d’entreprises qui sont actives sur
tout le territoire de la Belgique ac-
tuelle. Il y a de nombreuses affaires
qui vont impliquer des francopho-
nes et des Flamands. Comment les
juger et surtout où ? C’est, sans au-
cun doute, le droit international qui
s’appliquera. Il faudra donc qu’un ju-
gement rendu à Liège soit reconnu à
Gand. « Mais la Flandre acceptera-
t-elle de reconnaître un jugement
wallon, surtout si le droit flamand
est différent ?, s’interroge un consti-
tutionnaliste. Quand on voit le nom-
bre d’affaires qui vont impliquer des
tribunaux des deux côtés de la fron-
tière linguistique, ce sera très compli-
qué. » Ce ne sera toutefois sans dou-
te pas impossible, parce que des liti-
ges transfrontaliers existent entre
tous les pays d’Europe, et le droit in-
ternational a prévu cette situation.
Enfin, Flandre et Wallonie-Bru-
xelles se doteraient sans doute de rè-
DES TRANSPORTS en communs sépa- gles juridiques différentes, dans
rés mais fonctionnant en commun, tous les domaines. Nul doute que,
des télécoms à deux visages, des mu- par facilité, ils reprendront, au
sées dévalorisés... © ALAIN DEWEZ, SYL- moins dans un premier temps… le
VAIN PIRAUX, PIERRE-YVES THIENPONT. droit belge. ■ B.Dy

choses les plus remarquables en Belgi-


que, c’est que l’on prend une décision poli-
tique de scission et que cela se concrétise,
ensuite, pacifiquement, sans trop de
heurts, sur le plan politique, sourit Ann-
Des télécoms Des musées sans
Lawrence Durviaux. Regardez ce qui
s’est passé avec les sociétés de transports.
La Stib, les TEC et De Lijn fonctionnent
bien. Nous n’avons pas à rougir de nos
chamboulées doute moins riches
structures publiques au niveau wallon. ans une fédération Wallonie-Bru- nue à 53 % par l’Etat belge. Cette parti- ruxelles avec la Wallonie ? Les bâti- « C’est quelque chose qui n’est pas ano-
La SNCB, ce sera un peu plus difficile
parce que le rail a été conçu pour relier le
D xelles, vos communications GSM
risquent de coûter plus cher. Tout sim-
tion serait partagée entre les nouvelles
entités. Avec, en Flandre, une volonté de
B ments restent à Bruxelles et Bruxel-
les gère. Mais pas nécessairement les col-
din, reprend M. Mettens. Nous avons
été l’objet de demandes et de remarques
pays, pas pour le scinder. Mais l’expé- plement en raison des frontières d’Etat privatiser l’entreprise pour doper par ail- lections actuelles. Parce que la Flandre au cours de cet été, à cause de la crise poli-
rience du Thalys et d’Eurostar montre que vous pourriez traverser à plusieurs leurs Telenet et son identité régionale. exigerait des compensations et parce tique et de ses éventuelles conséquences
que l’on peut fonctionner par-delà les reprises en roulant sur l’autoroute. Dans la fédération Wallonie-Bruxelles, que des mécènes réclameraient le retour dramatiques. Des collectionneurs qui
frontières. » Le cas de Belgacom (ci-con- La scission du pays et la naissance un souci davantage marqué de garder des œuvres prêtées. ont prêté des œuvres aux musées sont ve-
tre) témoigne des effets concrets que ce- d’une fédération Wallonie-Bruxelles, un ancrage public, si c’est possible. Peut- Philippe Mettens, qui préside la Politi- nus me dire qu’ils reprendraient leurs ob-
la pourrait induire. Mais de nombreux c’est le grand chambardement pour les être en lien avec la jeune entreprise Voo. que scientifique fédérale, ne veut pas tra- jets. Des pays africains aussi deman-
« bijoux de famille » (gaz, électricité…) télécoms. De la politique-fiction ? Pas Et avec une porte que l’on devrait ouvrir, vailler sur un scénario de scission : « Si dent à ce que les objets spoliés de Tervue-
sont déjà dans des mains étrangères. La vraiment. « Nos services suivent de très forcés, aux opérateurs étrangers : Fran- je le devais, j’irais faire autre chose, dit- ren soient restitués. »
libéralisation comme sortie de secours. près les négociations politiques, car cer- ce Télécom, KPN, O2, Telefonica… « Le il. Notre travail, au contraire, avec les Quelque 50 % des œuvres des Musées
Les institutions culturelles. Les musées, tains aimeraient obtenir une régionali- contexte européen n’est pas au morcelle- institutions muséales et scientifiques fé- royaux des beaux-arts sont des prêts ou
le Jardin botanique de Meise, la Mon- sation des télécoms, explique Florence ment mais à la consolidation des opéra- dérales (Musées royaux des beaux-arts, des dons. Le Musée Magritte aussi com-
naie, les Beaux-Arts… « Certains cas se- Coppenolle, responsable de la stratégie teurs existants », rappelle-t-on. Tervueren, Cinquantenaire, Institut prend nombre de prêts. « Certains nous
ront plus difficiles à régler parce que ce de communication du groupe. Notre Un nœud important à prendre aussi royal du patrimoine artistique, Observa- ont dit qu’ils réclameraient restitution
qui est culturel, historique, n’est pas né- principal souci, c’est l’impact que cela au- en considération ? Le réseau lui-même, toire…), c’est de les lier les unes aux au- parce que les données ne sont plus les mê-
cessairement facile à valoriser financiè- rait sur le client. » Et de ce point de vue, avec ses câbles, ses antennes GSM… tres pour un faire un bloc insécable, qua- mes : ils les avaient données ou prêtées à
rement », explique Bernard Remiche. Et un statu quo serait la meilleure chose. C’est Belgacom qui en gère l’essentiel de si impossible à régionaliser. » la Belgique, pas à une partie du pays. Et
le risque est grand que ce patrimoine ne Mais il faut se préparer… Et si la pru- la maintenance. Une « séparation fonc- Bien sûr, dans un grand délire, com- ces gens sont francophones comme néer-
se disperse (voir ci-contre). « Mais rien dence est de mise au sein de Belgacom, tionnelle » s’imposera : la gestion du ré- me il dit, on peut tout à coup tout cou- landophones. »
n’empêche que l’on conserve certaines les questions n’en sont pas occultées seau serait confiée à un ou deux organes per. Laisser le musée de Tervueren à la Conclusion de Philippe Mettens :
des institutions en commun, via un con- pour autant. En tenant compte des velléi- à créer, avec de nécessaires coopérations Flandre comme on l’a fait avec le Jardin « Toute une dynamique s’écroulerait.
seil d’administration où seraient pré- tés plus ou moins avouées de la Flandre. entre Flandre et Wallonie-Bruxelles. botanique de Meise. Mais, alors, il y au- Des mécènes partiraient. Le prestige aus-
sents les Etats flamand et Wallonie-Bru- Belgacom, tout d’abord. L’entreprise Parce que le réseau n’a pas été conçu ra un autre problème, auquel personne si : un musée régional n’est pas un mu-
xelles. Même si l’on est séparé. » ■ Ol.M. publique autonome est aujourd’hui déte- avec des frontières. ■ Ol.M. n’avait accordé d’attention jusqu’ici. sée fédéral. » ■ J.-C. V.

www.lesoir.be 1NL

12/09/10 21:47 - LE_SOIR du 13/09/10 - p. 13


Le Soir Lundi 13 septembre 2010 Le Soir Lundi 13 septembre 2010

14 polémiques Le plan B polémiques 15

Voici le portrait
LES SYMBOLES LE TERRITOIRE LA CAPITALE
LES MINORITÉS Bruxelles ou Namur ? Et l’Europe ?
Drapeau Pas facile de faire entendre sa voix
Le tracé de la frontière linguistique isole des commu-
nes à forte minorité voire à majorité francophone en
territoire flamand. En cas de scission, sont-elles con-
Un pays coupé en deux
La Fédération Wallonie-Bruxelles, ce seraient
17.000 kilomètres carrés de territoire, alternant
(grandes) villes, campagnes et forêts. Jusque-là,
Un Etat doit se choisir une capita-
le… Choix cornélien en perspecti-
ve ? A priori, Bruxelles, actuelle capi-
Et l’euro ?
damnées à rester en Flandre ? Tout dépend des négo- rien de très original. Sauf que ce pays serait géogra- tale de la Belgique, part avec un Et l’Otan ?

de la fédération
ciations sur la frontière. Mais si c’est le tracé de 1962 phiquement parlant, coupé en deux. Obstacle insur- avantage certain. Elle en a déjà le ti-
qui est retenu, c’est le risque. A moins que leurs popu- montable ? « Non », affirme Marc Verdussen, pro- tre et, surtout, les attributs notam-
ment en termes de patrimoine im-
Et l’ONU ?
lations ne soient consultées ? Les experts ne cachent fesseur de droit constitutionnel à l’UCL. Même sen-
mobilier. Et puis l’Europe elle-même a Belgique est membre de
pas leur scepticisme. « On l’a fait en 1962, pour les Fou-
rons, rappelle Christian Behrendt. Une immense majori-
té s’est prononcée pour le maintien à Liège et on a quand
timent chez Christian Behrendt, constitutionnaliste
à l’ULg. Qui ajoute aussitôt « que les Etats essaient
toutefois d’éviter les enclaves, vu les problèmes fac-
l’a choisie comme capitale. Difficile,
dès lors, de la rétrograder sur le
L l’Union européenne, de
l’Otan, de l’ONU, fait partie inté-
plan interne ! Mais que faire, alors
© A.DEWEZ

même transféré au Limbourg. En droit interne, très peu tuels que cela peut poser ». Notamment pour la ges- grante de la zone euro…
de Namur, dont l’actuelle Région

Wallonie-Bruxelles
d’éléments indiquent que l’on tient compte des minorités tion de l’environnement, de l’énergie, de la mobili- Et demain ? Tout dépend, on y
linguistiques. Et le droit international est aussi très insensi- té. Exemple évident : Bruxelles est encerclée par un wallonne a fait son siège ? Tout dé- revient toujours, des conditions
Facile. Le drapeau existe déjà, c’est ce- ble à cette question, on l’a vu notamment en Europe de Ring géré par la Flandre, laquelle a(urait) donc tout pend, en fait, de la structure du fu- dans lesquelles interviendrait la
lui de la Communauté française. Le l’Est. » « Le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes pouvoir pour élargir ce périphérique ou en modifier tur Etat. S’il ressemble davantage à scission de la Belgique.
« coq hardi de gueules » avait été inven- est interprété de manière restrictive, il est réservé aux les voies d’accès. D’où l’idée d’un lien qui assure- une fédération, union de deux enti- Soit on est dans le scénario uni-
té en 1912 par le journaliste bruxellois peuples opprimés », confirme Marc Verdussen. (V.La.) rait la continuité territoriale. Posée comme revendi- tés fédérées (Bruxelles et la Wallo- latéral de la sécession. En clair, la
Richard Dupierreux et réalisé par le cation francophone en cas de scission pure et sim- nie), rien n’interdira à l’entité wallon- Flandre décide de s’en aller et cla-
peintre wallon Pierre Paulus. Un doux ple de BHV, elle s’est toujours heurtée à un refus ca- ne de garder ses institutions à Na- que la porte de la maison Belgi-
mélange. Mais il y a un risque de litige, tégorique flamand. Même un sentier de la Forêt de mur. Dans le cas contraire, il faudra que. « Cela peut apparaître com-
néanmoins. Le coq a en effet été adop- Soignes (qui relierait Wallons et Bruxellois) est imaginer des complémentarités en- me anticonstitutionnel mais ce
té par les Wallons en 1998. Tandis que pour l’heure « onbespreekbaar ». (V.La.) tre Namur et Bruxelles, les exem- n’est pas impossible juridique-
les Bruxellois ont créé leur Iris en 1991. ples étrangers ne manquent pas ! ment parlant », insiste Marc Ver-
Et ils tiennent à leur jeune identité. (V.La.) dussen, professeur de droit consti-
OL.M. tutionnel à l’UCL. Lequel se réfère
à un arrêt de la Cour constitution-

Hymne
nelle du Canada, rendu en 1998.
« A l’époque, le gouvernement ca-
nadien lui avait demandé de se
prononcer sur la menace sécession-
« Nous le jurons tous, tu vivras ! niste de la province de Québec. La
Tu vivras toujours grande et belle réponse a été double. D’une part,
Et ton invincible unité L’ACCÈS À LA MER en droit international, le Québec
Aura pour devise immortelle : n’a aucun droit de faire sécession,

D. RODENBACH
Le Roi, la Loi, la Liberté ! » Tout n’est peut-être pas perdu
son peuple n’est pas opprimé. En
« La Brabançonne pourrait rester l’hymne L’Etat Wallonie-Bruxelles serait non seule- revanche, sur le plan du droit na-
du nouvel Etat si sa naissance résultait ment coupé en deux mais surtout privé tional, la Cour suprême estimait
d’une sécession flamande, explique Ber- d’un accès à la mer du Nord. Mauvaise qu’une volonté clairement expri-
nard Remiche, professeur de droit à nouvelle pour les fans de Coxyde ou Knok- LES GERMANOPHONES mée devait être respectée. A condi-
l’UCL, qui fut l’un des initiateurs du ma- ke. Mais aussi pour nombre d’acteurs éco- tion qu’il y ait une négociation
nomiques wallons, à commencer par le
Eupen, avec Namur et Bruxelles ?
nifeste « Choisir l’avenir », publié en avec les autres provinces. »
1996. Si ce n’est pas le cas, il faudra créer Port de Liège ? Pas si sûr. D’abord, « la Ils ne sont « que » 70.000, répartis sur quel- Soit on est dans le scénario
un nouvel hymne, mais ce n’est pas le mer du Nord n’appartient, pour l’instant, à que 54 kilomètres carrés… Mais ils ont une d’une partition consensuellement
plus compliqué de l’histoire. » On pour- aucune des trois Régions », rappelle Chris- présence bien affirmée sur la scène politi- discutée entre Nord et Sud.
rait y retrouver des phrases qui lui sont tian Behrendt, constitutionnaliste à l’Ulg. que. En cas de scission du pays, que feraient- Dans les deux cas, il faudra bien
chères comme : « Aide-toi et le ciel t’ai- Pas plus à la Flandre, donc, qu’à la Wallo- ils ? La logique voudrait qu’ils restent dans évidemment négocier. Mais, dans
dera ! », « Prenons notre destin en nie ou Bruxelles. Reste, qu’en cas de scis- l’Etat Wallonie-Bruxelles. Après tout, ils font le premier, la Wallonie et Bruxel-
main ! »… ou encore : « Nous sommes gé- sion, « l’Etat côtier a un avantage stratégi- partie intégrante du territoire wallon. Quand les constitueraient, de facto, la Bel-
néreux et ouverts sur le monde ». OL.M. que, c’est donc sans doute à lui que cela re-
LA FRONTIÉRE on pose la question à Karl-Heinz Lambertz, gique, fut-elle amputée de la Flan-
viendrait, mais ce n’est pas une obligation ». La frontière linguistique, par défaut ? ministre-président (PS), il s’empresse de rap- dre. « Cette Belgique résiduelle
Et, dans ce dossier comme dans tous les L’Etat Wallonie-Bruxelles aurait des frontières avec la peler qu’il est un fervent partisan de la Belgi- n’aurait pas besoin de faire des dé-

Fête autres, une négociation pourrait octroyer


à l’Etat Wallonie-Bruxelles des droits
« maritimes ». Notamment pour les accès
aux ports (désormais étrangers, en Flan-
France, le Grand-Duché de Luxembourg, l’Allemagne,
les Pays-Bas, mais aussi la Flandre indépendante. Quel
serait le tracé de cette dernière limite ? Tout dépend,
ici aussi, des modalités de la séparation. La Flandre
que – au sein de laquelle sa Communauté
jouit d’un statut pour le moins privilégié. Ce-
la étant posé, il évoque plusieurs scénarios,
pour les germanophones, en cas de scission
marches pour sa reconnaissance
internationale, remarque Chris-
tian Behrendt, constitutionnaliste
à l’Ulg. Et elle continuerait à être
dre) ou la recherche scientifique franco- d’une part, la Wallonie et Bruxelles pourraient s’accor- du pays. Léger avantage, sans doute, au lien membre de l’Union européenne, de
phone. (V.La.) der (rêvons un peu) sur leur frontière commune. « Et avec les Wallons (et dès lors les Bruxellois), l’Otan… Elle serait dans la zone eu-
là, le droit international est très clair, souligne Marc Ver- « parce que la Région de langue allemande a ro. » Contrairement à la Flandre,
dussen, les frontières d’un Etat doivent être acceptées par toujours lié son sort à la Région wallonne ». qui devrait repartir à zéro. Ce que
tous les Etats concernés. » Voilà pour la version consen- Mais il est d’autres options, qui vont jusqu’à devrait peut-être faire l’Etat Wal-
©B.ARNOLD

suelle. Mais si, d’aventure, le Nord et le Sud divergent l’indépendance ou au rattachement à l’Alle- lonie-Bruxelles dans le second cas
sur le tracé de la frontière ? Très souvent, alors, les magne. (V.La.) de figure. ■ V.La.
frontières d’Etat sont calquées sur les délimitations ad-
La logique du compromis voudrait que ministratives. « Attention, c’est une technique, ce n’est
le 27 septembre, jour de la fête de la pas une règle, insiste le professeur de l’UCL. Et sa valeur
Communauté française, devienne la fê- juridique est contestée. » Elle ferait, en tout cas, de la
te de l’Etat Wallonie-Bruxelles. Pour frontière linguistique une frontière d’Etat. (V.La.)
rappel, cette date a été choisie en 1975
en souvenir de la victoire à Bruxelles
contre les troupes royales conduites
par Frédéric, deuxième fils de Guillau-
me Ier d’Orange, le 27 septembre 1830.
Elle est conciliable avec la fête de Wal-
lonie, qui a lieu le troisième dimanche
Un royaume de Belgique en mini ? Le football obligé de se tourner vers… l’étranger ?
a Flandre étant retirée sur ses ter- gnifie pas la fin de l’Etat belge. « La Bel- tion belge… rappelle Vincent Dujardin, même si n théorie, si un pays regroupe Bruxel- en soi, il est économique. C’est un busi- comme la Slovénie (2 millions d’habi- minatoires. Là encore, on partirait au bas jourd’hui, la moitié du budget de la Fédé
de septembre en référence à la partici-
pation des Wallons à cette victoire.
Plus difficile de trouver un terrain d’en-
L res, dans quel Etat vivront les fran-
cophones ? Sachant qu’il n’y a guère
gique peut subsister avec une popula-
tion et un territoire réduits », explique
Deux : le nouvel Etat francophone de- « le courant républicain était plus im-
vra se choisir un régime politique. Là portant. Mais la Belgique était entou-
E les et la Wallonie, le championnat
de foot suivrait la même logique : une D1
ness où le patriotisme est moins impor-
tant que les intérêts financiers immé-
tants). Et même arriver au deuxième
tour, comme la Slovaquie (5,4 millions).
de l’échelle au niveau du coefficient, avec
l’obligation de créer plusieurs exploits
provient de ses taxes et de ses affiliations
– autrement dit, de ses clubs. Le reste
tente avec Bruxelles, dont la fête de d’exemple à copier : comme le rappelle le constitutionnaliste Christian Beh- encore, le plus facile serait de conser- rée de monarchies et le contexte interna- flamande d’un côté, une D1 « bruxello- diats. Les clubs se plaignent déjà aujour- On pourrait donc imaginer une équipe pour grimper au classement. Le tout vient du sponsoring et des droits télé
l’Iris a lieu le 8 mai. Et que faire du 21 l’historien Vincent Dujardin (UCL), rendt (ULg). S’ils le souhaitent, les fran- ver la monarchie et la Constitution ac- tional ne permettait pas l’option répu- wallonne » de l’autre. Avec… quatre d’hui d’être des nains dans la mondialisa- « Wallonie-Bruxelles » participer aux éli- après, évidemment, qu’une… nouvelle fé- (Coupe de Belgique, Diables rouges).
juillet, si les francophones veulent être « depuis la deuxième guerre mondiale, cophones pourraient donc conserver tuelle (à quelques arrangements : plus blicaine. ’“Comme monarchie vous se- clubs présents aujourd’hui en D1 belge : tion galopante du ballon rond. Avec un dération soit créée. En fait, soit l’Union Donc, les moyens seraient réduits de part
les héritiers de la Belgique sur le plan en Europe, il n’y a pas de cas de scission l’appellation « Belgique ». Ce serait mê- besoin de Régions linguistiques, de pa- rez une puissance, comme république Anderlecht, le Standard, Charleroi et Eu- « marché » réduit de moitié, ils n’au- belge actuelle resterait en place et ne re- et d’autre, puisque le « marché poten-
international ? Sans doute est-ce la da- d’un pays avec un Roi à sa tête »… me, ajoute le Pr Behrendt, la solution la rité linguistique au gouvernement fédé- vous serez un épouvantail”, avait ainsi pen. Plus six clubs de la D2 actuelle. raient plus les moyens de survivre. D’au- ROMELU LUKAKU, présenterait que la Flandre ou que l’enti- tiel » serait aussi réduit.
te qui l’emportera, dans ce cas… OL.M. Première certitude : la naissance plus favorable et la plus facile : « En ral, de Roi asexué linguistique…) lancé Jean-Baptiste Nothomb. » Ça, c’est la théorie. La pratique serait tant qu’ils repartiraient… en bas de la perle d’Ander- té Wallonie-Bruxel- Notez qu’aujourd’hui, déjà, l’Union bel-
d’un Etat indépendant flamand ne si- droit international, il faut être recon- Si ce choix monarchique est posé cô- Cette fois, les rangs des républicains sans doute bien différente. Car d’abord, l’échelle au niveau du coefficient euro- lecht, Bruxellois, bi- les. Soit elle serait ge est… régionalisée, avec la création
nu comme Etat par les autres pays : un té francophone, rien n’empêche qu’il le pourraient se gonfler de ceux qui se ré- on n’imagine pas Anderlecht participer à lingue, jouerait-il dissoute avec d’une aile flamande, poussée par le pou-

Nationalité nouvel Etat dépend donc du bon vou-


loir des autres, comme il doit deman-
der son adhésion aux organisations
internationales telles l’ONU,
soit aussi côté flamand (même si c’est signaient à une monarchie dans le con-
moins probable). Ni que le même Roi texte belgo-belge…
règne sur les deux nouveaux Etats ; on
parle alors d’« Union personnelle », « La Belgique peut subsister avec une
un championnat francophone alors que
deux tiers de ses supporters et sponsors
sont flamands. Depuis plus de 100 ans,
les dirigeants mauves se gardent bien de
La « D1 Wallonie-Bruxelles » serait
sportivement d’un niveau médiocre,
sans moyens, sans sponsors, sans
droits télévisés importants.
pour l’équipe Wal-
lonie-Bruxelles ?
Une certitude : on
se l’arrachera...
deux nouvelles fé-
dérations créées.
Mais là aussi, l’ar-
gent serait le nerf
voir politique qui a brandi l’argent de sub-
sides substantiels. Les francophones ont
dû suivre, mais l’argent n’est pas (encore)
là. Et n’arrivera sans doute que partielle-
l’Otan, l’Union européenne… » comme lorsque Léopold II fut roi des population et un territoire réduits. » marquer une appartenance à l’une ou l’au- © BELGA. de la guerre. Au- ment en 2011, car le pouvoir politique
Rien de tout cela, par contre, si Belges et du Congo. Autre possibilité : Christian Behrendt (ULg) tre communauté linguistique, Roger Van- péen. On peut imaginer que le champion- doit trouver… pas loin d’un million d’eu-
une Belgique résiduelle subsiste : que deux membres de la famille royale den Stock est le plus « Belge des Belges » nat francophone donnerait accès à… un ros pour intégrer le foot (150.000 affiliés
« A priori, un Etat qui s’agrandit actuelle règnent chacun sur l’un des Trois : le nouveau pays francophone et on peut imaginer qu’il tentera, pour seul ticket européen, au premier tour pré- francophones) dans la liste des sports sub-
ou se réduit n’a pas besoin d’une deux nouveaux pays. devra choisir entre Etat national (solu- que son club survive, de se tourner au pi- liminaire de l’Europa League. Adieu la Li- sidiés. A la Fédé, les francophones consta-
procédure d’admission », ni Mais la monarchie serait encore plus tion plus simple) et fédération. Donc re vers la Flandre, au mieux vers l’étran- gue des champions (qui déjà aujourd’hui tent que la différence est désormais net-
© H. VERGULT

d’être reconnu. protocolaire, estime le Pr Dujardin. conserver ou non le découpage en Ré- ger via un championnat inter-pays (on n’est qu’un rêve plus d’un an sur deux…). te, notamment en matière de formation.
Pour conserver l’étiquette Belgi- Qui parle de « monarchie républicai- gions, sachant que Wallonie et Bruxel- évoque depuis longtemps une Bene-Liga Charleroi vers la France, le Standard Et qu’ils prennent du retard là où les sub-
que, il faudra toutefois obtenir l’ac- ne, pour reprendre l’expression d’un les n’auront sans doute pas de continui- avec les Hollandais ou une Atlantic Lea- aussi (ou vers l’Allemagne ?), Anderlecht sides permettent aux Flamands d’enga-
Sera-t-on belge ou wallo-bruxellois ? cord de la Flandre, lors des négocia- congressiste de 1830, dans le sens où le té territoriale. gue avec les pays nordiques). Car une D1 vers… la Flandre ou la Bene-Liga ? Tout ger du personnel, des entraîneurs, etc.
Belge, si l’Etat Wallonie-Bruxelles s’ap- tions de séparation. Mais a priori, el- devoir du monarque serait essentielle- Quatre : une priorité du nouvel Etat francophone ne serait, en outre, pas via- est envisageable. Enfin, de manière plus anecdotique, il
pelle Belgique. Sinon, il faudra créer le ne devrait pas revendiquer l’appella- ment celui de la représentation ». sera d’organiser des élections, pour se ble, en tout cas pour les grands clubs : Et pour l’équipe nationale ? Le schéma faudra aussi voir pour quelle équipe na-
une nouvelle nationalité. Et, dans un Rien n’empêcherait cependant le choisir un parlement et un gouverne- avec des droits télé réduits, comme les est différent. Dans le fond, il « suffit » tionale joueront les Bruxellois parfaits bi-
premier temps, une double nationalité nouvel Etat de se doter d’une autre ment. En 1830, la Belgique a d’abord contrats de sponsoring, le niveau sportif d’avoir onze joueurs d’une certaine quali- lingues comme Lukaku et Kompany.
(admise entre Etats européens), sera Constitution et d’opter pour la républi- déclaré son indépendance ; puis instal- serait en chute libre. Et donc les joueurs té pour faire une équipe nationale. Et on Francophones mais ayant suivi des étu-
vraisemblablement octroyée à bon UN ROI pourrait res- que. En 1830, le Congrès national a lé un comité central ; et ensuite élu un partiraient vers l’étranger… encore plus voit des pays plus petits ou comparables des en flamand, le premier est né à An-
nombre de Belges. Pendant combien de ter chef du nouvel choisi la monarchie, seuls 13 congressis- Congrès national qui a adopté sa Cons- et encore plus vite qu’aujourd’hui. – en termes de population – à la Wallonie vers, l’autre à Uccle. Et tout le monde se
temps ? A négocier ! (V.La.) Etat. © R. BRENY. tes sur 174 votant pour la république, titution. ■ MARTINE DUBUISSON En fait, le football n’est pas politique, se qualifier pour la Coupe du monde, les arrachera. ■ C. Be.

1NL www.lesoir.be

12/09/10 22:04 - LE_SOIR du 13/09/10 - p. 14


Le Soir Lundi 13 septembre 2010

polémiques
16

ÉCONOMIE SYMBOLES
Tous les chiffres de la viabilité Drapeau, hymne, fête nationale, Roi,
du nouvel Etat. P.12 & 13 foot : tout ce qui changerait. P.14 & 15

LE PLAN B
n’est pas écrit
jusque dans les
moindres
détails.
B = Wallonie
Mais ce n’est
plus une feuille
blanche.
Les
+ Bruxelles mains parce que cette perspective se rappro- consensuelle), il faudra négocier. De nombreux
francophones Le plan B ? On n’y est pas encore. Cependant, l’in-
chait. Alors que nous lui demandions pourquoi
il/elle ne le disait pas aux électeurs, cette per-
mois, voire années. C’est qu’il faudra s’entendre
sur un nombre incalculable de dossiers : Bruxel-
se préparent telligence et la lucidité veulent qu’on ne puisse plus
l’exclure. » C’est Philippe Moureaux qui parle
sonne nous avait répondu : « On ne peut pas, les
citoyens n’ont pas envie d’entendre ça, ils n’y sont
les, la dette, la Sécu, le patrimoine… D’autre
part, la partition du pays n’est pas l’objectif fran-
à la fin du pays. comme, avant lui, ses coreligionnaires Onkelinx
et Demotte. Ou son président de parti qui, en fin
pas prêts ; le premier qui va oser évoquer cela va
être mal reçu. »
cophone. Aussi les partis du Sud du pays mobili-
sent-ils leurs énergies sur leur projet, celui
de campagne, avait évoqué ce fameux plan B. Aujourd’hui, le plan B est sur toutes les lèvres. d’une Belgique certes davantage fédéralisée,
Spectaculaire évolution que celle du discours po- Pour l’heure, c’est d’abord un message à la Flan- mais toujours garante des valeurs de solidarité.
litique francophone : en 2007, évoquer l’éclate- dre, une stratégie dans les négociations. En Le plan B n’est pas pour autant une feuille blan-
ment du pays relevait du tabou. Mais, depuis, clair : les francophones ne sont pas prêts à gar- che. D’abord, un consensus s’est dessiné, en
bien des choses ont changé au Royaume de Bel- der une Belgique à tout prix. En (encore plus) coulisses, sur ses contours : ce serait une Fédé-
gique. Jamais la crise n’a été aussi profonde en- clair : si la N-VA (et à sa traîne d’autres partis ration Wallonie-Bruxelles (© Demotte/Picqué).
tre Nord et Sud, le pays est virtuellement à l’ar- flamands) ne reste au pays que pour son attrac- Fini les querelles byzantines entre partis franco-
rêt depuis juin 2007. De part et d’autre de la tive capitale et les avantages européens, c’est phones. Nécessité fait loi : face à la Flandre na-
frontière linguistique, les hommes et femmes po- NON ! Au passage, la formule s’ancre, comme tionaliste, le projet, c’est bien l’union Wallonie-
litiques ne se comprennent plus, les citoyens ne une garantie d’avenir. N’ayez pas peur, chers Bruxelles. Les experts de chaque parti étudient
se connaissent plus. Alors, à quoi bon ? Ce senti- francophones, nous avons quelque chose à vous ce scénario. Idem pour le fameux groupe
ment grandit. Et c’est parce qu’ils n’en ont que proposer si la Flandre nous lâche. « 4P3U ». Mise en place en 1997, cette platefor-
trop conscience que les ténors politiques osent Mais au fait, que sera la Belgique sans la Flan- me (qui regroupe les professeurs Deschamps,
parler. L’histoire s’accélè- dre ? Poser la question c’est s’attirer un grand Mignolet et Plasman ainsi que les quatre princi-
re. A l’entame de la cam- silence, dicté par la « nécessaire discrétion ». paux partis francophones) traduit en chiffres les
pagne, un(e) prési- Alors, on en vient à douter. Ce plan B existe-t- idées traversant le champ politique. On ne
dent(e) de parti, que il ailleurs que dans la communication politi- lui a jamais demandé une étude ex-
nous interrogions sur que ? Il n’est sans doute pas rédigé jus- haustive sur le plan B. Mais, ces tra-
l’avenir du pays, nous qu’à la moindre virgule. Deux raisons à vaux – soumis à la plus extrême dis-
confiait sa certitude que cela. D’une part, pareil scénario ne crétion – analysent, pour chaque
les francophones de- s’écrit pas seul ; quelle que soit la ma- dossier, les conséquences
vaient se préparer à nière dont la Belgique éclate (séces- d’une scission de la Belgi-
prendre leur destin en sion de la Flandre, partition que. Parce que nul
n’est sourd face à la
Flandre. Et, sur-
tout, parce que les
partis francopho-
nes négocient dé-
sormais chaque
dossier en intégrant
la possibilité d’une scis-
sion prochaine du
pays. ■
VÉRONIQUE LAMQUIN

Le plus probable des plans B


L1. «exelles
scénario d’un Etat Wallonie-Bru-
est
utopique », parce que la partition
sir à eux, ce serait d’être une Ville-Ré-
gion-capitale-Etat indépendante !
Tout cela, nous l’avons entendu en
changer de paradigme de discussion et
de négocier la fin de la Belgique.
Et si, d’aventure, on en arrivait là, il
dais, les négociateurs flamands auront
bien du mal à emporter le morceau.
Et puis, c’est vrai, il y a ce que nombre
son union avec la Wallonie.
Malgré tout cela, nous persistons et
signons. Si la Belgique devait éclater,
de la Belgique, ce n’est pas pour de- sollicitant l’avis d’experts de tous semble évident que la Flandre ne céde- de francophones ne veulent pas voir : de tous les scénarios institutionnels,
main. bords. Ils ont raison. rait pas sans lutter sa capitale. Une ville leurs propres divergences. Tous les Wal- c’est celui de l’Etat Wallonie-Bruxelles
2. « impossible », parce que jamais la Même si les négociations patinent, qu’elle n’aime pas mais dont elle con- lons ne sont sans doute pas prêts à qui semble le plus probable. C’est celui
Flandre ne lâchera Bruxelles. Plutôt personne à la table n’a encore constaté naît exactement la valeur : 20 % du payer le prix fort pour décrocher la lune que défendraient à la table tous les par-
garder la Belgique, alors ! l’irrémédiable impossibilité de conci- PIB, un potentiel d’attractivité énorme bruxelloise. Et, surtout, Bruxelles, qui tis francophones. C’est celui qu’étu-
3. « fou » parce que les Bruxellois lier l’inconciliable. Bref, ni les Fla- en dehors des frontières… s’est découvert, en trois ans, une vraie dient de manière privilégiée les experts
n’ont pas plus d’affinités avec les Wal- mands ni les francophones n’ont déci- Reste qu’avec moins de dix pour cent identité régionale, plurilingue, multi- de tous bords. C’est celui que nous vous
lons qu’avec les Flamands, que leur dé- dé (officieusement ou en coulisses) de de la population qui parle le néerlan- culturelle se pose des questions quant à présentons. ■ V.La.

1NL www.lesoir.be

12/09/10 22:00 - LE_SOIR du 13/09/10 - p. 16


Le Soir Lundi 13 septembre 2010

> Elisez votre 11 idéal


après la 6e journée de D 1
> Le compte rendu de
notre envoyé spécial
au GP de Montréal
> Sur le blog « Amortie et Lob »,,
le billet de Patrick Haumont
sur le triomphe de Clijsters
sports 17

TENNIS FORMULE 1
Kim Clijsters étrille Zvonareva et porte à trois Alonso impose sa Ferrari à Monza et relance
son total de succès en Grand Chelem P.25 le suspense au Championnat du monde P.27

Division 1 / Les Zèbres ont été battus à la 96e minute d’un match houleux

Charleroi une fois encore


au cœur de la polémique Genk, le Lierse
et Eupen
font le point
our la troisième fois de-
L’ESSENTIEL
● Au terme d’un match
P puis l’entame du cham-
pionnat, le total symbolique
globalement équilibré des 20 buts n’a pas été franchi
et calme durant 75 mi- malgré la bonne volonté de
Lukaku, de Sonck, de Tchité
nutes, l’arbitre Boelen a et de Vossen, lequel a marqué
multiplié les décisions à Bruges comme il l’avait fait
discutables. lors des cinq précédentes jour-
nées. La moisson de cartes, en
● Très rarement mis revanche, a de quoi inquiéter
sous pression jusque- d’autant que toutes – jaunes
là, les Carolos s’esti- et rouges confondues – ne
s’imposaient pas.
ment légitimement lé- Le Racing Genk épate la ga-
sés. lerie en continuant à marquer
des buts à la pelle. Les deux
goals de l’Olympiapark ne lui
rapportent qu’une unité qui
’affiche n’avait pourtant fait néanmoins le bonheur de

L rien d’alléchant. Le match


entre ce GBA bien malade
offensivement (1 seul but avant
Vercauteren. Renvoyé dans la
tribune après 20 minutes, l’an-
cien entraîneur des Diables
samedi soir) et cette équipe de rouges a pris de la hauteur
Charleroi qui tente de se battre pour apprécier la volonté de
avec ses moyens limités, semblait son équipe qui a tenu tête à
se diriger tout droit vers un 0-0 Bruges en infériorité numéri-
qui aurait parfaitement reflété la que (De Bruyne a été averti
physionomie de ce match en- deux fois en première mi-
nuyeux à souhait. Au bout du temps). Les Limbourgeois
compte, pourtant, Charleroi s’est n’abandonneront donc pas fa-
incliné pour la 3e fois en cilement leur leadership, et ce
6 matchs et a été rejoint au géné- même si Anderlecht rappli-
ral par cette équipe du GBA qui que à seulement deux lon-
n’a strictement rien montré du- gueurs alors que le Standard,
rant… 95 minutes ! De manière C’EST EN FIN DE PARTIE que les décisions de l’arbitre Boelen ont fini par échauffer les esprits. Dont celui d’Hervé Kagé, finalement qui s’est trouvé un duo d’atta-
assez prosaïque, c’est le bilan renvoyé au vestiaire. © VIRGINIE LEFOUR/BELGA. quants très complémentaire,
d’une soirée cauchemardesque voit à plus long terme.
pour les Carolos qui doivent tiaires pour ses multiples inter- mais il n’aurait pas dû réagir explique Brillault. M. Boelen temps font partie du jeu. Et, s’il Le Lierse et Eupen conser-
maintenant affronter Bruges ventions musclées, le médian ar- comme ça, regrettait Mathijssen. nous a simplement dit qu’il avait estime qu’elles étaient injusti- vent la lanterne rouge mais
puis le Standard. gentin a laissé traîner une semel- Il aurait pu provoquer une exclu- tenu compte des multiples pertes fiées, pourquoi M. Boelen n’en ont éliminé l’encombrant zéro
Seulement voilà, un homme en le sur la cheville de Martijn Mon- sion s’il s’était laissé tomber. » de temps des Carolos durant le a-t-il pas fait part aux principaux qui s’affichait dans la colonne
a décidé autrement : M. Boelen. teyne. L’exclusion directe est dis- L’exclusion de Mathijssen. Frus- match, rétorque Faris Haroun. intéressés durant le temps régle- la plus importante du classe-
Dans un match parfois limite, cutable, mais peut néanmoins se tré de ces sanctions qu’il estime Je comprends la frustration des mentaire ? Mystère. A l’arrivée, ment. Il faut dire que tant les
l’arbitre limbourgeois a pris des comprendre. « Ce n’était pour- injustifiées ou à tout le moins dis- Hennuyers mais, pour moi, cette ce sont pas moins de 9 minutes Anversois que les germano-
décisions discutables qui ont tant que sa première faute, un proportionnées, le T 1 carolo en décision est logique. » Une sim- et 52 secondes qui ont été ajou- phones ont employé les
énervé à juste titre les Carolos. peu de psychologie n’aurait pas fait part au 4e arbitre. Les té- ple constatation : les pertes de tées. ■ VINCENT JOSÉPHY grands moyens pour se lancer
« Les joueurs du GBA ont été plus fait de mal », note Maxime moins directs parlent d’une réac- définitivement. Les uns ont,
professionnels dans le sens néga- Brillault. A ce moment, il restait tion passionnée, pas excessive. LE SOIR - 13.09.10 avec Sonck, souscrit une assu-
tif du terme, notait le secrétaire un quart d’heure à jouer et ses « On m’avait dit qu’il ne fallait
Division 1 rance capable de leur rappor-
carolo, Pierre-Yves partenaires, très moti- plus entrer en contact direct avec Résultats Classement ter 15 goals par saison. Les au-
Hendrickx. En fait, ils vés, parvinrent à tenir l’arbitre mais dire au 4e arbitre tres ont évincé le sympathi-
ont gagné “à la De FOOTBALL le coup jusqu’à la 96e ce qu’on avait à dire. C’est ce que Saint-Trond - Anderlecht 0-2 1. Genk 16 9. Z. Waregem 7 que Ost pour le remplacer par
Boeck”, avec beaucoup minute et ce coup j’ai fait ! Il l’a visiblement mal Standard - CS Bruges 2-0 2. Anderlecht 14 10. Lokeren 6 une pile électrique qui répond
de provocation. Je ne sais pas franc de Custovic. pris. » De manière volontaire, 13 11. CS Bruges 6 au nom de Capuano. Un
G. Beerschot - Charleroi 1-0 3. FC Malines
s’ils peuvent en être fiers, mais ce- L’exclusion de Kagé. Pris dans Mathijssen met deux minutes à coach venu d’Italie avec une
la a payé. » Petit tour d’horizon une discussion plutôt animée sortir du terrain, histoire de per- Z. Waregem - Eupen 0-0 4. Courtrai 13 12. Westerlo 5 conception du football qui ne
des décisions sujettes à discus- avec trois joueurs anversois, le dé- mettre à ses joueurs de se calmer. Courtrai - FC Malines 1-0 5. Gand 13 13. G. Beerschot 5 fera pas crier au génie mais
sion. fenseur latéral commet l’erreur En vain. qui peut s’avérer efficace
Lierse - Gand 2-2 6. Standard 11 14. Charleroi 5
L’exclusion de Losada. Matra- de repousser Kagelmacher. As- Les sept minutes d’arrêts de jeu. quand il s’agit de lutter pour
qué par un Wamfor qui aurait sez mollement, sans intention « Trois ou quatre minutes, j’au- FC Bruges - Genk 2-2 7. FC Bruges 7 15. Lierse 1 le maintien avec des moyens li-
amplement mérité, lui aussi, de belliqueuse. « Je ne pense pas rais pu comprendre mais là, c’est Lokeren - Westerlo 3-1 8. Saint-Trond 7 16. Eupen 1 mités. ■ A. Vo.
rejoindre prématurément les ves- que son geste méritait l’exclusion, insensé, voire même malhonnête,

16292480

Louez 1 terrain pendant 6 mois


à partir de 260 € * !

Infos sur www.lawoluwe.be


Centre Sportif de la Woluwe, asbl – 87, Av. Emmanuel Mounier – 1200 Bruxelles
Tél. : 02.762.85.22 (Métro Kraainem) *Tarif du 01.10.2010 au 31.03.2011

www.lesoir.be 2LG

12/09/10 23:14 - LE_SOIR du 13/09/10 - p. 17


Le Soir Lundi 13 septembre 2010

18 lessports Semaine d’Europa League pour les 3 clubs belges engagés dans cette épreuve.
Le FC Bruges recevra jeudi (19h) le Paok Salonique et Anderlecht (21h05) le Zenit
Saint-Pétersbourg. Les Gantois de Dury (ph.) joueront (19h) au Levski Sofia. © BELGA.

coup franc Simons, Sonck, Tchité


près une nouvelle défaite dou- pe nationale ont encaissé… 35 coach voudrait dans son équipe. n’a jamais été sérieusement blessé c’est un but tous les deux matchs. le à Sclessin et l’homme qui fait
A loureuse des Diables rouges
et une nouvelle polémique chez les
buts en 21 matchs et ils n’ont gar-
dé leurs filets inviolés qu’à 3 repri-
Sauf Advocaat. Alors qu’on croyait
que l’ex-Brugeois était fini, l’an pas-
et n’a jamais pris de carton rouge
en championnat. Voilà quelqu’un
Au Lierse, c’est déjà deux buts en
un match. Sonck peut-il sauver le
peur à toutes les autres équipes.
Tchité peut-il changer le visage du
Diables rouges – bref, la vie habi- ses sur 21 ! Les chiffres symboli- sé, à Eindhoven (alors qu’il a quand qui mérite le plus grand respect et Lierse ? Oui ! Ce n’est même pas ca- Standard ? Oui ! Il l’a bien fait à An-
tuelle des Diables rouges ques de la situation ac- même joué 25 matchs, ce que ne qui devrait davantage être pris en ricatural de le dire. Entre le huitiè- derlecht… On avait un peu perdu
depuis quasi dix ans… – tuelle du football belge, font pas la plupart des jeunes en exemple par les jeunes Diables rou- me et le quinzième du champion- sa trace à Santander, mais, la sai-
voilà le retour du cham- en quelque sorte. D1 belge), le voilà qui revient au ges d’une « génération en or » qui nat, la différence est minime et un son passée, dans la Liga, Tchité a
pionnat de Belgique. Un Mais rendons plutôt premier plan, à 33 ans, en Bundesli- n’a toujours rien prouvé. vrai buteur comme Wesley peut marqué 11 buts en 28 matchs (à
endroit qui ressemble hommage à trois joueurs ga et chez les Diables rouges, où, Après Simons, Sonck. Rien en rapporter une bonne dizaine de peine un but de moins que Kanou-
quasi à un vase clos où qui ont fait, cette semai- lors des deux premiers matchs qua- commun entre les deux, a priori, points. Sonck peut-il jouer chez les té ou Agüero, par exemple) et,
tout va pour le mieux ne, un retour spectaculai- lificatifs, il fut le meilleur joueur, à sauf l’efficacité, somme toute. Diables ? Oui ! Ce ne serait sans dans un championnat médiocre
dans le meilleur des mon- re au premier plan. nos yeux, derrière Marouane Fellai- Sonck, c’est un caractère, un hom- doute pas le meilleur signe pour le comme le nôtre, il avait inscrit… 36
des… tant qu’on joue en- Timmy Simons, ni. Simons a de l’intelligence tacti- me parfois difficile à vivre, un football belge, mais c’est le Belge buts lors de ses deux dernières sai-
tre nous, sans passer les d’abord. Un joueur qui que, le sens du sacrifice, ne fait ja- joueur qu’Anderlecht n’a pas voulu encore en activité le plus efficace sons (16 à Liège, 20 à Bruxelles).
frontières. Car, dès qu’on sort de n’est pas sexy du tout, qui ne l’a ja- mais de vague et ne commet pas prendre pour ne pas « pourrir le devant le but adverse. Sonck, Tchité : un bon attaquant,
notre pré carré, ça se passe plutôt mais été et qui n’est sans doute pas d’erreur. Il a joué, durant sa carriè- vestiaire » mais un homme qui a Après Simons et Sonck, Tchité. ça coûte cher, mais, dans le fond,
mal. D’ailleurs, depuis le début de un leader charismatique dans un re, au moins 30 matchs par saison marqué 124 buts en 258 matchs de L’homme dont seule l’évocation ça n’a pas de prix. ■
la saison, les clubs belges et l’équi- vestiaire, mais un joueur que tout depuis 1999 (sauf l’an passé, donc), D1 en Belgique. A un chouïa près, du nom a éteint la crise existentiel- CHRISTOPHE BERTI

LE SOIR - 13.09.10

e
La 6 journée en un coup d’œil
Résultats Classement Les meilleurs buteurs Tous les matchs de la saison 2010 2011
Playoffs 1 Playoffs 2 Relégation
Saint-Trond - Anderlecht 0-2 1. Vossen (Genk) 8 (+1)

Z. Waregem
Anderlecht

FC Malines

Saint-Trond
CS Bruges

FC Bruges
Equipes j g p n buts p-c-d pts

Charleroi

Westerlo
Standard
Standard - CS Bruges 2-0 2. Carcela (Standard) 4

Courtrai

Lokeren
Eupen

Lierse
Gand

Genk
Vargas (FC Bruges) 4 (+1)

GBA
G. Beerschot - Charleroi 1-0 1. Genk (1) 6 5 0 1 21-5 (+16) 16
4. Boussoufa (Anderlecht) 3
Z. Waregem - Eupen 0-0 2. Anderlecht (4) 6 4 0 2 13-1 (+12) 14 De Bruyne (Genk) 3 Anderlecht 05/02 06/11 27/11 19/09 4-1 05/03 19/02 4-0 26/12 11/12 25/09 02/02 22/01 24/10 0-0
Courtrai - FC Malines 1-0
3. FC Malines (2) 6 4 1 1 7-3 (+4) 13 Leko (Lokeren) 3 (+2) CS Bruges 17/10 3-1 1-1 25/09 23/10 06/11 05/03 27/11 22/01 1-1 02/02 18/09 26/12 19/02 11/12
Lierse - Gand 2-2
Suarez (Anderlecht) 3
FC Bruges - Genk 2-2 4. Courtrai (5) 6 4 1 1 7-3 (+4) 13 FC Bruges 18/12 20/11 29/12 26/02 18/12 03/10 2-2 29/01 13/11 12/02 1-2 4-1 31/10 04/12 05/02
Lokeren - Westerlo 3-1 5. Gand (3) 6 4 1 1 9-8 (+1) 13 Charleroi 0-0 04/12 19/09 29/10 2-0 1-3 20/11 26/12 25/09 16/10 22/01 12/02 26/02 13/11 02/02

6. Standard (6) 6 3 1 2 11-6 (+5) 11 Courtrai 29/12 29/01 1-0 19/02 02/10 05/02 22/10 06/11 11/12 27/11 1-0 2-0 18/12 22/09 05/03
Eupen 26/02 12/12 29/01 18/12 20/11 04/12 1-4 18/09 30/10 25/09 13/11 16/10 08/02 0-1 26/12
7. FC Bruges (8) 6 2 3 1 10-10 (-) 7
Zoom sur la journée 7e journée Gand 13/11 26/02 26/12 11/12 16/10 2-1 0-4 1-0 02/02 22/01 30/0 25/09 12/02 20/11 19/09
8. Saint-Trond (7) 6 2 3 1 3-6 (-5) 7
Buts Vendredi 17 septembre Genk 31/10 13/11 02/02 5-0 22/01 11/12 27/11 2-1 4-1 18/09 12/02 26/12 17/10 26/02 25/09
Ce week-end 18 9. Z. Waregem (9) 6 1 1 4 7-4 (+3) 7
20 h 30 FC Malines - Standard GBA 20/11 0-0 25/09 1-0 12/02 29/12 18/12 04/12 16/10 02/02 26/02 30/10 13/04 0-0 22/01
Moyenne par match 2,3 10. Lokeren (13) 6 1 2 3 8-11 (-3) 6 Samedi 18 septembre
Record (3e) 27 Lierse 22/09 02/10 05/03 29/01 1-2 19/02 2-2 18/12 05/02 06/11 04/12 20/11 1-4 29/12 23/10
11. CS Bruges (10) 6 1 2 3 5-9 (-4) 6 20 h 00 Eupen - G. Beerschot
Moyenne par match / saison 2,5 Lokeren 0-3 18/12 24/10 05/02 1-1 29/01 22/09 29/12 02/10 26/02 02/12 13/11 04/12 3-1 19/02
20 h 00 Westerlo - Lierse
12. Westerlo (11) 6 1 3 2 4-7 (-3) 5
Cartes rouges 20 h 00 CS Bruges - Saint-Trond FC Malines 29/01 22/09 11/12 06/11 26/12 05/03 19/02 01/10 23/10 1-0 2-0 0-0 17/09 05/02 27/11
Ce week-end 6 13. GBA (14) 6 1 3 2 2-7 (-5) 5
20 h 00 Genk - Lokeren Saint-Trond 0-2 29/12 27/11 23/10 04/12 05/02 29/01 22/09 19/12 1-0 05/03 18/12 1-0 02/10 06/11
Record (6e) 6 14. Charleroi (12) 6 1 3 2 4-10 (-6) 5 Dimanche 19 septembre Standard 03/10 2-0 19/02 22/09 1-0 06/11 24/10 05/02 05/03 27/11 3-3 29/12 11/12 29/01 1-1
Cartes jaunes
15. Lierse (15) 6 0 5 1 5-14 (-9) 1 18 h 00 Charleroi - FC Bruges
Ce week-end 39 Westerlo 12/02 30/10 1-2 05/03 02/02 27/11 0-1 06/11 11/12 18/09 26/12 16/10 22/01 25/09 1-1
18 h 00 Gand - Z. Waregem
Record (3e, 4e et 5e) 40 16. Eupen (16) 6 0 5 1 3-13 (-10) 1 Z. Waregem 04/12 4-0 15/10 02/101313/11/11 0-0 29/12 29/01 22/09 12/02 30/10 1-2 26/02 20/11 18/12
21 h 00 Anderlecht - Courtrai

Les gagnants… LE CHIFFRE


Mèmè
Tchité
Mèmè Tchité avait inscrit
son dernier but en champion-
Thibaut
Courtois
Si Genk demeure invaincu
Hein
Vanhaezebrouck
L’air du stade des « Eperons
d’or » inspire visiblement
495
Silvio Proto a réalisé vendredi la passe de cinq à Saint-Trond, portant
après son déplacement au
nat le 19 mai 2007, lors Hein Vanhaezebrouck qui son invincibilité à 495 minutes. Le gardien d’Anderlecht a donc bouclé
stade Breydel, il le doit à son
d’une défaite sans importan- réussit avec Courtrai un meil- de brillante façon son 5e match consécutif sans prendre de but. Seul
gardien qui a réussi face au l’Eupenois Costa Dos Santos, lors de la journée inaugurale, est parvenu
ce d’Anderlecht – déjà sacré FC Bruges une prestation 3 leur départ (13 points sur 18)
champion – à Mons. Samedi, que celui (10 sur 18) réalisé à tromper la vigilance du numéro 1 du Sporting bruxellois.
étoiles. En première mi-
l’attaquant du Standard n’a lors du retour du club en D 1
même pas attendu 5 minutes temps, il s’est notamment op- en 2008-2009. L’homme a
pour envoyer la balle au fond posé avec talent aux essais réussi à faire oublier en à pei-
des filets du gardien du Cer- de Geraerts et de Vargas. ne six matchs Georges Lee-
cle. Trois saisons au Racing kens qui, pour rappel, a me-
Santander lui ont donné un né le club flandrien jusqu’en
charmant petit accent chan- Playoffs 1. Notons que Ver-
tant mais ne lui ont pas ôté cauteren a mis encore moins
l’envie de faire danser les dé- de temps pour remplacer
© BELGA.

fenseurs et les gardiens ad- Vanhaezebrouck dans le Capuano a assuré, à lui seul,
verses. cœur des fans de Genk… le spectacle à Waregem
Eziolino Capuano a le football dans le
sang. Le nouvel entraîneur d’Eupen a
… et les perdants de la semaine intensément vécu son premier match
à la tête d’une équipe qui a été guidée
Les racistes Westerlo Gunter de la voix et des gestes.
Mbark Boussoufa a exprimé, Habitué des départs en bou- Boelen
vendredi à Saint-Trond, son let de canon, Westerlo n’a Gunter Boelen n’arbitrera
ras-le-bol. Victime de chants que 5 points en 6 matchs. La plus les Zèbres ces pro-
racistes au Stayen, le Maro- nervosité s’installe chez les chains mois. Le referee lim-
cain s’est dit écœuré par le Campinois qui n’ont pas ava- bourgeois a été récusé sur le
traitement qu’il doit subir lé le penalty concédé à 5 mi- champ par les dirigeants hen-
lors de certains déplace- nutes de la fin à Lokeren. nuyers qui n’ont pas appré-
ments d’Anderlecht. Le lende- L’entraîneur Ceulemans
cié sa façon de diriger le
main, c’est Yassine El Gha- (ph.) et le gardien De Winter
nassy qui s’est révolté après ont d’ailleurs vu rouge. match GBA-Charleroi. En dis-
avoir, lui aussi, été maltraité tribuant 7 jaunes et 2 rouges,
lors de Lierse-Gand. Les arbi- le Tongrois a réussi à faire
tres disposent pourtant de mieux que sa performance
toutes les cartes pour mettre enregistrée lors du Charleroi-
© BRUNO FAHY/BELGA.

fin aux agissements de ces GBA du mois de mars der-


énergumènes. nier où il n’avait sorti que
© BELGA.

8 cartons jaunes. Dont deux


pour le seul Habibou.

1NL www.lesoir.be

12/09/10 22:42 - LE_SOIR du 13/09/10 - p. 18


Le Soir Lundi 13 septembre 2010

Alors qu’il n’a toujours pas fait ses débuts en Bundesliga en raison de diverses
blessures, Igor De Camargo a donné le coup d’envoi de Standard-Cercle, histoire de
recevoir une superbe ovation de la part de ses anciens supporters. © BELGA. lessports 19
Division 1 / Sixième journée À SCLESSIN
Defour touché au pied
Victime d’une fracture du

Tchité lance la saison rouche


pied droit le 12 septembre
2009, Steven Defour a eu
peur, ce samedi 11 septembre
2010 lorsqu’il a été touché au
même pied lors du contact
avec Cornelis. Il a d’ailleurs
dû quitter la pelouse à l’heure
L’ESSENTIEL toujours pas tous les gages de sé- drer que 6 des 31 ballons ayant fi- Samedi soir, beaucoup de dis- LE MATCH
curité, Reynaldo se chargeant à lé vers le but de Verbist. cours soulignaient l’arrivée d’un de jeu et devrait normale-
● Le Standard n’avait STANDARD – CERCLE .................................2-0 ment passer des examens
lui seul de le démontrer à tout le En effet, ce match fut très large- nouveau Standard. Comme si la
plus gagné 2 matchs monde. Il aura fallu un penalty ment dominé par l’équipe princi- présentation officielle de l’équi- Standard. Bolat, Ciman, Mangala, Felipe, Opa- complémentaires ce lundi
re, Defour (62e : Leye), Witsel, Goreux (88e : Bo-
converti par Witsel pour une fau- pautaire avec une possession de pe, jeudi soir, après… cinq jour- kanga), Nong (76e : Pieroni), Carcela, Tchité.
pour vérifier que tout est en
d’affilée depuis le 4 fé- Entraîneur : D’Onofrio. ordre.
te de Serebrennikov balle de 66 %, même si nées de championnat marquait
vrier 2010, soit une at- sur Opare pour permet- la maîtrise de la ren- l’entrée en lice du club dans la Cercle. Verbist, Cornelis, Reis, Kelhar, Evens, Vi-
tre au Standard de clô- FOOTBALL contre a évidemment compétition. Il est temps car le darsson, Boi, Neto (68e : D’Haene), Sergeant Goreux est toujours là
tente de 17 rencontres ! (46e : Owusu), Reynaldo, Foley (46e : Serebren-
turer son match par un été facilitée par la supé- mois d’octobre, qui verra les Rou- nikov). « On s’est réconcilié avec notre
● Tchité a salué son re- deuxième succès à domicile. Et riorité numérique de l’équipe lo- ches affronter successivement Entraîneur : Peeters. public en gardant le zéro derriè-
tour à Sclessin par un les fans de saluer les prestations cale. Mais le monde ne s’est pas Anderlecht, Genk, Gand et le FC Arbitre. Delferiere. re et en livrant du beau jeu mê-
d’Opare et de Goreux qui confir- fait en un jour et c’est une toute Bruges, se rapproche à grands Assistance. 24.000 spectateurs.
me s’il nous a manqué un peu
premier but. ment qu’ils ont bien leur place nouvelle division offensive qui pas. ■ ETIENNE PAIROUX de concrétisation, analysait le
Buts. 5e : Tchité (1-0), 58e : Witsel, pen (2-0).
dans ce onze de base mais de se est présente à Sclessin. Logique- médian droit des Rouches. Per-
● Le Cercle a joué à dix demander aussi comment ce ment, cela demandera un peu de Cartes jaunes : Foley, Evens. sonnellement, même si tout le
dès la 37e minute. Standard-là n’est parvenu à ca- rodage dans les jours à venir. Carte rouge. Cornelis (37e) monde a pensé que j’allais par-
tir durant ce mercato, je suis au-
jourd’hui dans l’équipe mais je
Standard Cercle peux très bien en être mis de-
hors demain ». Ce à quoi Domi-
2 0 nique D’Onofrio a répondu :
« Il vient de me prouver par
deux fois qu’il mérite sa titulari-
’air de rien c’est un petit

L événement qui est ar-


rivé à Sclessin, ce
11 septembre 2010 : le
sation. »

D’Onofrio : « Un bon
état d’esprit »
Standard vient de si-
gner un six sur six con- « Même si mes joueurs ont été
tre Courtrai et le Cer- bousculés ces derniers temps, il
cle. Un événement car règne un bon état d’esprit dans
il a fallu attendre 17 le groupe, savourait le coach
matchs pour qu’il remporte liégeois. Tous les ingrédients
deux rencontres d’affilée. La étaient réunis pour faire un bon
dernière fois remontait au 4 fé- match mais je regrette que
vrier quand les Rouches nous n’ayons pas mis un ou
s’étaient imposés à Charleroi deux buts de plus car il y a eu
après avoir pris la mesure de beaucoup de tirs et énormé-
Courtrai ! ment de centres. La victoire est
Qui plus est, cette troisième vic- donc largement méritée même
toire de la saison a été acquise en si cela a été plus facile à dix con-
gardant le zéro derrière pour la tre onze. » E. PX
deuxième fois dans l’actuelle com-
pétition et en terminant enfin un
match sans prendre le moindre LES AUTRES MATCHS
carton. On le constate, la trêve
liée aux matchs internationaux a COURTRAI – FC MALINES : 1-0
temporairement ramené le cal- Courtrai. Verbauwhede, Belhocine, Gershon,
me à Sclessin même si une bande- El Araichi, De Beule, Kums, Pavlovic, Carevic
role à l’adresse de la direction rap- (90e : Martin), Capon, Rossini, Mboyo (87e :
De Mets).
pelait que les supporters atten- Entraîneur : Vanhaezebrouck.
dent toujours les réponses à leurs
FCMalines. Renard, Chen, Van Hoevelen,
questions. Pandza, Ghomsi, Geudens, Buyens (56e : Soe-
Sur le terrain, les fans des Rou- taers), Gorius, Wilmet (41e : Benteke), Munun-
ches ont eu une esquisse de ré- ga, Diabang.
ponse. Avec l’arrivée toute fraî- Entraîneur : Brys.
che de Mèmè Tchité, Aloys Nong Arbitre. Wouters.
(tous deux titularisés) et de Assistance. 7.000 spectateurs.
Mbaye Leye (monté au jeu), le
But. 9e : Capon (1-0).
Standard joue plus en profon-
deur. Et il a surtout beaucoup Cartes jaunes. Buyens, Van Hoevelen, Kums,
plus de solutions offensives avec MÈMÈ TCHITÉ a déjà El Araichi, Geudens.
deux attaquants qui bougent fait vibrer les suppor- Carte rouge. Kums (45e, 2 j).
sans arrêt et qui ont été impli- ters du Standard qui
qués tous deux dans le premier n’ont pas tardé à ap- LIERSE – GAND : 2-2
but, dès la cinquième minute. plaudir leur attaquant Lierse. Kawashima, Davids, Notari, Van Doo-
Mais, même en supériorité nu- qui a marqué après un ren, De Graef (59e : Gaxa), Dequevy, Nicaise,
mérique à la suite de l’exclusion peu plus de 4 minutes Thiebaut (72e : Claasen), Sonck, Kovacs (81e :
sévère de Cornelis, le Standard de jeu. © VINCENT KA- El Gabas), Radzinski.
Entraîneur : Anthuenis.
ne s’est pas rapidement rassuré LUT /PHOTO NEWS.
parce que sa défense ne donne Gand. Jorgacevic, Baric, Wils, Hanstveit, Wal-
lace, El Ghanassy, Azofeifa (78e : Grondin),
Smolders, De Smet (81e : Ljubijankic), Couliba-
ly, Soumahoro (90e +1 : Thompson).
L’EXCLUSION
Peeters : « A dix contre douze »
Le fait de jeu dont on a évidemment le plus parlé, same-
Nong : « On doit jouer le titre » Entraîneur : Dury.

Arbitre. Virant.

di soir, fut l’exclusion sévère de Cornelis pour un pied en Assistance. 9.500 spectateurs.
èmè Tchité est de retour. pelouse. Ensuite, les supporters des ailes. Et contre le Cercle, il y a
avant sur Defour.
D’un côté, le commentaire était évidemment laconique :
M Cinq minutes de jeu, deuxiè-
me balle touchée et premier but
m’ont bien accueilli. Et ils ont vu
aussi que j’étais en forme car j’ai
eu la manière et les trois points. »
Et Nong de sortir du discours of-
Buts. 6e : Soumahoro (0-1), 31e : Sonck (1-1),
37e : De Smet (1-2), 90e +3 : Sonck (2-2).
« Je n’ai pas bien vu mais il vient agressivement et l’arbitre pour l’attaquant des Rouches qui fait toute la préparation en Espa- ficiel en fixant d’autres objectifs au Cartes jaunes. Soumahoro, El Ghanassy,
a pris ses responsabilités » disait Dominique D’Onofrio. fêtait ses retrouvailles avec Scles- gne en jouant même le premier club. Gaxa, Baric, De Smet, Claasen, Grondin.

De l’autre, il était plus virulent. « Cela méritait-il une car- sin. match de la saison contre Barcelo- « Avec le potentiel de cette équi-
te rouge ? Etes-vous sérieux ? J’aime mieux de ne rien dire « C’était ma manière de dire que ne. » pe, on a la possibilité de jouer le ti- LOKEREN – WESTERLO : 3-1
car on est puni quand on critique l’arbitre. Mais c’était un j’étais de retour, expliquait-il. Etait- Quinze jours plus tard, il affron- tre. Pourquoi se cacher ? On est au Lokeren. Copa, De Roover, Maric, Taravel,
duel comme il y en a mille par rencontre. Après cet incident, ce un début de rêve ? Non car je ne tait le Cercle alors que Nong décou- Standard quand même. Et moi je Overmeire, Fevang (67e : Leko), Persoons,
rêve pas moi. Ce samedi, on a ga- vrait Sclessin du bon côté de la bar- veux goûter à ce qu’ils ont eu il y a De Ceulaer (90e : Tiko), De Pauw (46e :
le match était foutu car on jouait à dix contre douze », pes- Mbayo), Tshimanga, Mokulu.
tait Bob Peeters, l’entraîneur du Cercle. gné, mais le Standard n’entame rière. deux ans. Ce week-end, c’est un nou- Entraîneur : Maes.
pas son championnat car on est dé- « C’est un rêve qui se réalise, sou- veau Standard qui s’est mis en rou-
Hans Cornelis abondait dans le sens de son coach. « On Westerlo. De Winter, Vanaudenaerde, Mra-
jà à… la sixième journée. Et la com- lignait l’ancien Malinois. Mainte- te. » vac, Corstjens, Delen, van Heerden (79e :
va tous les deux à la balle en faisant le même geste. Fran-
pétition est loin d’être finie. » nant, je sais que ce n’est pas suffi- Mais qui doit encore peaufiner Brüls), Annab (79e : Dekelver), De Petter,
chement, je ne pensais pas qu’il allait sortir une carte et en- Iakovenko, Farssi, Chavez (72e : Paulo Henri-
Heureusement que Tchité le rap- sant car je dois apporter un plus à les automatismes entre les der-
core moins la rouge. Defour a bien joué le coup. Peut-être pelle à tout le monde. Il n’empêche cette équipe. C’est pour cela que ce niers arrivés.
que).
Entraîneur : Ceulemans.
a-t-il ressenti une douleur mais se jeter à terre comme cela qu’il aurait pu avoir une certaine club m’a transféré. » « J’aurai bientôt 27 ans et Mèmè
était ridicule. J’espère en tout cas ne recevoir aucune sus- Arbitre. Colemonts.
appréhension en effectuant son re- Et c’est vrai qu’on ne l’a pas senti en a 26. Nous ne sommes plus des
pension. » tour à Sclessin qu’il avait quitté complètement libéré pour son pre- enfants qui vont de tous les côtés. Assistance. 5.500 spectateurs.
En quittant la pelouse, Cornelis y allait d’un jet de bou- pour… Anderlecht ! mier match avec le maillot du Stan- On ne doit pas s’entraîner plu- Buts. 32e : Chavez (0-1), 47e : Taravel (1-1),
teille – « C’était l’adrénaline » – pendant que Defour se « Pourquoi ? Ce n’est pas mon dard. sieurs fois ensemble pour que cela 75e : Leko (2-1), 88e : Leko (3-1).
faisait soigner en bord de touche. Car le capitaine du genre d’avoir peur. Mais c’est vrai « On devait se réconcilier avec le arrive. Cela viendra avec de l’intel- Cartes jaunes. Maric, Iakovenko, Mravac,
Standard a bien été touché au pied sur cette phase et a que certains souvenirs sont reve- public et on l’a fait. Quand il est ligence. » De Winter.
même dû être remplacé à l’heure de jeu. E. PX nus à la surface en montant sur la derrière nous, on se sent pousser Si Aloys Nong le dit… ■ E. Px Carte rouge. De Winter (88e, 2 j)..

www.lesoir.be 1NL

12/09/10 22:32 - LE_SOIR du 13/09/10 - p. 19


Le Soir Lundi 13 septembre 2010

20 lessports
Dorge Kouemaha, suspendu pour un coup de tête dans derby contre le Cercle,
purgera le dernier de ses 4 matchs, dimanche, à Charleroi. Entre-temps, en guise
de punition interne, il doit donner des entraînements aux jeunes du Club. © BELGA.

Genk est allé le chercher, ce point !


FC Bruges Genk L’ESSENTIEL
● En infériorité numéri-
2 2 que du fait de l’exclu-
sion de De Bruyne
ar deux fois, le Club a dû se

P sentir délivré au cours de


ce match au sommet. L’ex-
clusion de Kevin De Bruyne, peu
après vingt minutes,
Genk n’a fait que plier
jusqu’à 2-1 pour arra-
après le but d’ouverture chan-
ceux de Jelle Vossen (un tacle cher un partage parfai-
glissé de Carl Hoefkens lui re- tement mérité.
vient sur le front en pleine tête
plongeante) lui ouvrait la voie ● Avec 7 sur 18, Bruges
royale pour l’égalisation, premiè- se retrouve provisoire-
re étape présumée vers un se-
cond succès brugeois à domicile. ment à 4 unités du
Un travail de sape de tous les Top 6.
instants se mit en place, au point
que dès l’entame de la seconde pé-
riode, on se serait cru dans les
dernières deux attaquants pour empêcher
minutes du Bruges de s’installer trop loin
FOOTBALL match. dans notre camp. Le fait de per-
Comme il dre nos deux premiers points
l’avait fait jusque-là, Thibaut m’indiffère totalement car je ne
Courtois étira ses 198 cm dans vois que celui que mes gars sont
tous les sens pour retarder allés chercher avec une belle dé-
l’échéance au maximum. Ça dé- bauche d’énergie. Il n’y a pas que
boulait de partout devant le but du talent à Genk comme je l’ai lu
limbourgeois, mais ça ne rentrait depuis le début de la saison : il y
pas. Puis, en l’espace de vingt mi- a aussi du caractère. »
nutes, Vargas, d’une tête décroi- Malgré le fait d’avoir concédé
sée subtile, puis Van der Heyden, le partage au moment où il pen-
dont il devait lui-même ignorer sait avoir le plus dur derrière lui,
après quinze ans de carrière qu’il Bruges en a aussi montré du ca-
avait un pied droit, Bruges avait ractère. Il ne s’est jamais laissé dé-
fait le plus dur et le public du sta- monter après l’ouverture du sco-
de Breydel pouvait se lâcher. re par son adversaire. « On a tout KEVIN DE BRUYNE accroche
A tort, puisque les dix d’en fa- essayé, en créant constamment Marcos. L’expulsion de son me-
ce, qui faisaient mieux que de la mais sans être récompensé à la neur de jeu n’empêchera pas
résistance depuis un temps fou,
démontraient qu’en matière d’ef-
ficacité, ils n’avaient rien à envier
fin, explique Peter Van der Hey-
den qui s’est vu un peu tôt drapé
du maillot de héros du jour. A 11
De Bruyne et Vercauteren exclus Genk de ramener un point de
Bruges. © FAHY-LEFOUR/BELGA.

à grand monde en ce début de sai- contre 10, on sait que ce n’est ja- ’est la vie qui rentre et, un peu comme les res dont on devinait la teneur à défaut de la déco-
son. Et que le facteur infériorité
numérique pouvait se gommer
mais aussi facile qu’on le croit.
L’équipe adverse se met à faire
C oreillons, autant que la maladie de jeunesse se
fasse tôt. A 18 ans et avec malgré déjà 38 matchs de
der depuis le haut des tribunes et là aussi, le sang
de l’arbitre ne fit qu’un tour : « Buiten, mijnheer de
LE MATCH
FC BRUGES - GENK .....................................2-2
sur phase arrêtée. Daniel Töszer bloc et votre circulation de balle D1 dans les jambes, Kevin de Bruyne vient de mesu- trainer ! »
pied gauche sous-coté de notre s’en trouve automatiquement rer que tout le talent du monde ne remplace jamais « C’est une décision ridicule et qui modifie directe- FC Bruges. Stijnen, Marcos (86e : Lestienne),
Hoefkens, Donk, Van der Heyden, Dalmat, Odjid-
championnat, enroulait, à dix mi- moins fluide. » le nombre des années. En vingt minutes, le rookie ment le cours du match », pestait l’entraîneur gen- ja, Geraerts, Dirar (73e : Scepovic), Vargas, Pe-
nutes de la fin, un de ces coups « Dans ces conditions, il faut genkois s’est en effet jeté comme un gamin du ter- kois qui a dû assister aux 70 dernières minutes de- risic.
francs qui ramènent forcément pouvoir se montrer aussi malin rain des grands. Un adversaire retenu par le puis le balcon de la tribune principale. Quant au Entraîneur : Koster.
un gardien à la modestie. Fût-il que l’a été Genk aux abords du maillot et un autre qui profite d’une perte d’appuis fautif, il se montrait tout aussi dubitatif sur la ma- Genk. Courtois, Anele, Matoukou, Joao Carlos,
Pudil, Buffel (47e : Joneleit), Hubert, Töszer, De
Stijn Stijnen, un des gabarits de rectangle, embraie Adrie Koster et d’une jambe trop généreusement tendue pour nière dont l’arbitre néerlandais avait géré son dé-
Bruyne, Ogunjimi (76e : Dugarry), Vossen.
la corporation en Belgique. qui reconnaissait avoir vu ses s’emplafonner dessus, et bardaf, c’est l’embardée : but de rencontre. « Je ne conteste pas le premier Entraîneur : Vercauteren.
« C’est la juste récompense de joueurs tout donner. Nous man- l’arbitre néerlandais Kevin Blom ne fait ni une ni avertissement qui est clair et net. Mais je paie ensui-
nos efforts, analysait Franky Ver- quons de réalisme devant le but deux et additionne les verdicts pour lui signifier l’ex- te très cher un contact avec Marcos que je ne cherche Arbitre. Blom (P-B).
Assistance. 25.000 spectateurs.
cauteren après coup. Pour gérer et ce n’est pas nouveau. Mainte- clusion. absolument pas. Il y a contact, oui, mais revoyez les Buts. 7e : Vossen (0-1) ; 60e : Vargas (1-1) ; 78e :
l’exclusion injuste de De Bruyne, nant, nous voilà avec un 7 sur 18. Le sommet du week-end était tronqué, mais pas images et vous constaterez qu’il n’y a aucune inten- Van der Heyden (2-1) ; 81e : Töszer (2-2).
une seule solution m’est apparue Deux points, ceux de ce soir, préci- le suspense puisque Genk menait au score au mo- tion dans mon geste. Pendant deux minutes au ves- Cartes jaunes. Van der Heyden, De Bruyne, Di-
depuis la tribune : meubler les sément, manquent à notre bilan ment de sa mise en infériorité numérique. Hors de tiaire, j’étais à la fois abattu et frustré mais ensuite, rar, Pudil.
Carte rouge. De Bruyne (20e, 2 jaunes).
flancs et conserver à tout prix actuel. » ■ FRÉDÉRIC LARSIMONT lui, Francky Vercauteren se perdait en commentai- je me suis dit que la vie continuait. » ■ Fr.L.

Première unité pour Eupen en D 1, mais pas de match


Z.-Waregem Eupen ainsi, un cynisme implacable que proche intelligente de la situation de me match à domicile, ce serait le véri- AU STADE ARC-EN-CIEL
tout ce petit monde a géré un… non- la part de mon équipe. » table premier pas vers le maintien. » 4 cartes sur 6 pour gain de temps
0 0 match au Gaverbeek.
Le 3-5-2 annoncé en semaine avait
Les moues dubitatives et les répon-
ses évasives de Marc Hendrikx et de
Un maintien qui requerra une fiabi-
lité défensive de tous les instants. A
L’AS Eupen s’italianise un peu plus encore, ti-
trions-nous dans nos éditions de lundi dernier,
fait place (on s’en serait douté, mer- Kevin Vandenbergh, sur les ques- cet égard, l’apport du Brésilien Diniz, au lendemain de l’arrivée d’un nouveau staff
ziolino Capuano a plutôt été fidè- ci) à un 5-3-1-1 (avec un Vanden- tions concernant l’absence de jeu dé- propriété du Milan AC mais sous-
E le à lui-même, mais sans outra-
ges ni outrances. Un style vestimen-
bergh opérant quasiment comme mé-
dian) qui, d’entrée de jeu, ne laissait
veloppé par Eupen en disaient long
sur cette fameuse fin justifiant les
loué par Parme, ne sera pas superflu.
Son coup d’œil et son coup de tête ain-
transalpin. L’obtention d’un point au Gaver-
beek était l’objectif : tout a été mis en œuvre
taire décontracté pour ce qui est de planer aucun doute sur l’issue du sco- moyens. « On jouera différemment si que son énorme présence physique façon Calcio pour y parvenir, y compris la mul-
l’apparence, mais, à l’intérieur, ça re final. Ça sentait le 0-0 à plein nez samedi, à domicile contre le Germi- malgré une fin de match dans le rou- tiplication des gains de temps. L’arbitre Philip-
l’était nettement moins. Gestuelle à et au bout du compte, le pronostic se nal Beerschot, promet Vandenbergh, ge, ont été les seuls faits marquants pe Flament a vu la moutarde lui monter au nez
l’appui, le nouveau coach italien de révélait exact. Sans qu’il y ait aucune capitaine en l’absence de Milicevic, sur le plan du jeu du côté d’Eupen. à… quatre reprises pour ce motif. Quatre Eupe-
l’Alliance a vécu le match à la place gloire à tirer d’une prédiction facile. toujours blessé à la cuisse. On mesure Dont le seul mérite aura été d’avoir nois sur six avertis pour avoir délibérément
de ses joueurs, parcourant des kilo- « Je ne suis pas d’accord quand on tous la valeur de ce premier point en été organisé. Et rien qu’organisé. Ca- joué la montre : on ne doit pas avoir été loin
mètres le long du domaine réservé me parle de catenacio, expliquait Ca- D 1, mais l’on sait aussi que l’on ne se puano a démontré d’emblée sa capa- de tutoyer des records en la matière !
tracé devant le banc de touche de puano à l’issue d’une prestation col- sauvera pas à coups de matchs nuls. cité à tirer le rideau. A lui de le lever
droite. En dépassant parfois le trait lective à l’italienne. C’était tout sauf Si l’on pouvait enchaîner avec une maintenant, à domicile, pour faire Colinet fixé jeudi
de chaux, mais sans jamais franchir ça ! je parlerais pour ma part d’ap- première victoire pour notre troisiè- place au (vrai) spectacle ! ■ Fr. L. Exclu lors d’un match réserves, le médian a dé-
la ligne symbolique de la bienséance. cidé de se pouvoir en appel de ses deux
S’il vit, s’il bout, s’il implore les cieux matchs de suspension. Il sera fixé jeudi.
et se désole d’une décision, Eziolino LE MATCH
Capuano n’a fait l’objet que d’un seul ZULTE-WAREGEM – EUPEN ......................................0-0 Elongation pour Saglik
rappel à l’ordre de la part du 4e arbi- Saglik est sorti juste après le début de la secon-
Zulte-Waregem. Bossut, Minne, Vandenbroeck, Sterckx
tre. Un bulletin de conduite honora- (58e : Bokila), D’Haene, Mareval, Van Nieuwenhuyze, Nfor de mi-temps, victime d’une élongation.
ble même si un court instant, au mo- (58e : Chavalier), Hyland, Matton (76e : Gueye), Habibou.
ment d’un penalty imaginaire sur Entraîneur : De Roover. À ZULTE, la défen-
Vandenbergh, il a cisaillé l’air des se eupenoise, Kehrweg : la course contre le temps
Eupen. Petr, Alex (70e : Hendrikx), Panizzolo, Diniz, Zuka- L’Alliance a très exactement vingt jours ouvra-
mains par dépit, semblant demander novic, Iandoli, Diakhate, Jadid, Saglik (47e : Vinalmont),
il est vrai très ren-
narquoisement l’arrêt du match. Vandenbergh (68e : Espinal), Jefferson. forcée, a assuré bles pour l’érection de sa nouvelle tribune et
Bref, Eupen et son coach n’ont pas Entraîneur : Capuano. l’essentiel : l’aménagement des deux autres derrière les
disjoncté après cinq défaites d’affilée le gain d’une pre- buts. Les deux entreprises qui ont obtenu le
Arbitre. Flament.
qui avaient placé le club germanopho- Assistance. 6.021 spectateurs.
mière unité marché dépêcheront des équipes qui travaille-
ne en situation de crise. C’est même Cartes jaunes. Iandoli, Diakhate, Jadid, Panizzolo, Jeffer- en D1. ront en tournante du lundi au samedi compris,
avec un réalisme froid et pour le dire son, Petr. © BRUNO FAHY/BELGA. de 6 à 20 heures. FR. L.

1NL www.lesoir.be

12/09/10 21:47 - LE_SOIR du 13/09/10 - p. 20


Le Soir Lundi 13 septembre 2010

N’ayant plus joué depuis le 29 août 2009 (avec Gand), Adekanmi Olufade est
monté au jeu l’espace d’une demi-heure, samedi. « Malgré cette défaite cruelle,
cela m’a fait plaisir. Je me sens bien pour le moment », a-t-il expliqué. © BELGA. lessports 21

Bayat : « Digne des provinciales »

L’ESSENTIEL LES QUATRE PHASES


litigieuses de cette fin de
● Le Sporting ne méritait match hors du commun.
peut-être pas de gagner ce Aux yeux des Carolos,
M. Boelen a pété un câble,
match assez fermé et tendu samedi soir, en excluant
mais il ne méritait certaine- Losada, Kagé puis Mathijs-
sen tout en ajoutant
ment pas de le perdre. 7 minutes d’arrêts de jeu.
● L’arbitrage tendancieux Custovic a fait le reste.
© VIRGINIE LEFOUR/BELGA.
de M. Boelen était au cen-
tre de toutes les discus-
sions.
● A 9 contre 11, les Carolos
ont été battus à la suite
d’un but inscrit par Custo-
vic à la 96e minute.

GBA Charleroi plement jamais dû durer aussi longtemps. louse pour dire sa façon de penser à nous en avons le droit, une lettre recom- LE MATCH
Un match qu’ils ont également terminé à M. Boelen. Pour calmer certains de ses mandée à l’Union belge afin de le récuser. GERMINAL BEERSCHOT – CHARLEROI 1-0
1 0 9 suite aux exclusions discutables de Losa- joueurs énervés, aussi, comme Kagé.
da (75e) et de Kagé (90e +2) et qui aurait « De peur qu’on me reproche encore quoi
Nous ne voulons plus être arbitrés par lui,
ni même l’entendre ou le voir. C’est le troi-
Germinal Beerschot. Kaminski, M. Montey-
ne, Kagelmacher, Clement, P.-J. Monteyne
(83e : Wanyama), François (73e : Nyoni),
certainement pu engendrer celles de que ce soit ou que je prenne un coup dans sième arbitre que nous récusons de la sorte
Wamfor, Cruz, Tshibuabua (62e : Negrao),
l y a des événements qu’on n’oublie Wamfor et, surtout, de Wanyama. l’aventure – on n’est jamais trop pru- après MM. Bylois et Godart. Je constate

I
Haroun, Custovic.
pas. Près de quatre ans après ce fa- Auteur d’un petit but en cinq matchs jus- dents ! –, j’ai attendu qu’il y ait une ving- simplement que les deux autres ne sont Entraîneur : De Boeck.
meux match qui avait vu, au même en- qu’ici, le GBA aura donc fait parler son ex- taine de personnes autour de ce monsieur plus aujourd’hui en D 1. » Charleroi. Baguette, Kagé, Aarab, Brillault,
Elie, Cordaro (60e : Olufade), Franquart, Kaya
droit, les Zèbres arracher un partage ines- périence, parfois de manière pernicieuse, pour lui expliquer calmement qu’on ne Concernant les échauffourées qui ont (87e : Gueye), Orlando (46e : Fabris), Losada,
péré à 8 contre 11 (c’était lors de la premiè- pour s’offrir enfin un premier voulait plus de lui. La CCA et suivi la rencontre, notamment avec un res- Vuorinen.
re ère de Mathijssen), les Carolos ont à succès grâce à l’arbitre. Mais les clubs professionnels essaient ponsable du matériel local très âgé qui les Entraîneur : Mathijssen.
nouveau connu une fin de soirée assez spé- aussi grâce à un coup-franc de FOOTBALL de mettre tout en œuvre pour ai- a abreuvés de bras d’honneur, Mogi Bayat Arbitre. Boelen.
ciale, samedi, dans ce stade olympique Custovic. Décalé sur le flanc der les arbitres, pour leur offrir restait étonnamment calme. « Cet indivi- Assistance. 8.500 spectateurs.
qui, décidément, ne leur réussit guère. gauche, le Bosniaque enroula un ballon les garanties d’un travail de qualité dans du était sans doute fier que son équipe, qui But. 90e : (+6) : Custovic (1-0).
Au terme d’un match ennuyeux au possi- flottant que Cyprien Baguette, jusque-là ir- de bonnes conditions mais il faut pouvoir n’avait pas montré grand-chose jusque-là, Cartes jaunes. Vuorinen, M. Monteyne,
Franquart, Kaya, Wamfor, Elie, Wanyama.
ble, au cours duquel ils auraient pu s’impo- réprochable, aurait dû détourner des reconnaître que certains n’ont pas le ni- l’ait emporté de cette manière, grâce à ce
Cartes rouges. 75e : Losada, 90e (+2) : Kagé.
ser sur un gros malentendu mais qu’ils ne poings mais qu’il laissa entrer dans ses fi- veau, tout simplement. Tout le monde a vu mauvais arbitre. Il y a des manières plus
méritaient certainement pas de perdre, lets. La joie locale était inversement pro- qu’il a tout sifflé à contretemps, avec un ni- délicates de le faire savoir mais ce n’était
les hommes de Jacky Mathijssen ont subi portionnelle à la frustration hennuyère ! veau oscillant entre la promotion et les pro- qu’un incident banal, qui nous a valu les
un revers cruel, entériné à la 96e minute Au terme de cette fin de rencontre hou- vinciales, où il ferait bien d’aller se ressour- excuses du président anversois, Herman
d’un match frustrant, qui n’aurait tout sim- leuse, Mogi Bayat descendit à même la pe- cer. Dès lundi, nous enverrons, comme Kesters. » ■ V. J.

Boussoufa, Lukaku et Suarez toujours impliqués


Saint-Trond Anderlecht Depuis vendredi, les Mauves préparation estivale a été pertur- yeux de son entraîneur. Mais postuler pour une place aux côtés LES 13 BUTS MAUVES
sont bel et bien repartis sur de so- bée par des problèmes contrac- c’est surtout le meilleur Kouyaté, de Polak et de Biglia. Jeudi soir, Anderlecht - Eupen ........4-1
0 2 lides bases puisque Mbark a of-
fert son 5e assist, Romelu a déblo-
tuels, éprouve le besoin de souf-
fler un peu au moment où Mare-
celui apprécié entre novembre
2009 et mars 2010, qu’Ander-
face aux solides Russes du Zenit
Saint-Petersbourg, le trio magi-
1-1 Suarez ; assist Legear.
2-1 Legear ; assist Boussoufa.
qué son compteur en champion- cek – dont la technique constitue lecht attend. Affaibli par le rama- que des Mauves a en tout cas be- 3-1 Suarez ; assist Kouyaté.
es arguments offensifs d’An- nat et Matias a sorti ses numéros le principal atout – trouve de dan, le Sénégalais va reprendre soin d’être mieux épaulé que con-
L derlecht sont connus depuis
la saison dernière. Boussoufa si-
argentins que les adversaires ont
du mal à mémoriser.
plus en plus souvent grâce aux des forces ces prochains jours et tre le Partizan. ■ A. Vo.
4-1 Boussoufa ; pas d’assist.
Anderlecht - GBA .............4-0
1-0 Boussoufa sur coup franc.
gne les passes les plus tranchan- C’est bien simple, sur les 13
2-0 Suarez ; pas d’assist.
tes, Lukaku marque des goals buts inscrits jusqu’à présent en LE MATCH 3-0 De Sutter ;
dans toutes les positions et Sua- championnat, un seul n’a pas été SAINT-TROND – ANDERLECHT .................0-2 assist Boussoufa.
rez fait un peu des deux selon son élaboré ou conclu par l’un des
Saint-Trond. Van der Jeugt, Wagemakers (84e : 4-0 Polak ; assist Boussoufa.
inspiration. Le tout alors compères. Il s’agit du premier Onana), Odoï, Euvrard, Rijmenants, Christ (75e :
qu’Ariël Jacobs attend la complè- goal marqué à Lokeren, par Kljes- Evertz), Mennes, Caluwé, Delorge, Camara, Sidi-
Lokeren - Anderlecht .....0-3
te guérison de Legear dont les ac- tan, sur passe de Gillet. bé. 0-1 Kljestan ; assist Gillet.
Entraîneur : Brepoels. 0-2 Kanu ; assist Boussoufa.
célérations sont souvent mises à C’est dire l’importance du trio
profit par ses trois partenaires of- Boussoufa-Lukaku-Suarez qui Anderlecht. Proto, Gillet, Bernardez, Juhasz, 0-3 Boussoufa sur penalty.
Deschacht, Marecek (64e : Kouyaté), Biglia, Po-
fensifs mais aussi par De Sutter ne pourrait s’exprimer au mieux lak, Suarez, Lukaku (84e : Badibanga), Boussoufa St-Trond - Anderlecht ....0-2
qui patiente toujours à l’infirme- sans une ligne médiane efficace. (88e : Kabasele). 0-1 Lukaku ; assist Suarez.
rie. Les jeunes Chavarria, Badi- Après un retour tonitruant dans Entraîneur : Jacobs. 0-2 Lukaku ; assist Boussoufa.
banga et Kabasele ne sont quant le onze de base lors du match pré- Arbitre. Verbist.
à eux pas encore en mesure de ri- liminaire à la Ligue des cham- Assistance. 11.214 spectateurs.
valiser avec les titulaires qui pions au Partizan Belgrade, Po-
Buts. 18e : Lukaku (0-1), 30e : Lukaku (0-2).
n’ont failli à la tâche qu’à deux re- lak accuse le coup physiquement.
prises : à Charleroi et contre Zul- Le Tchèque, inactif pendant huit Cartes jaunes. Deschacht, Mennes, Suarez, De- LA COMPLICITÉ qui unit dans le privé Mbark Boussoufa et Romelu Lukaku se tra-
lorge.
te-Waregem. mois la saison passée et dont la duit, aussi, sur le terrain où les deux joueurs se trouvent les yeux fermés. © BELGA.

www.lesoir.be 1NL

12/09/10 21:47 - LE_SOIR du 13/09/10 - p. 21


Le Soir Lundi 13 septembre 2010

22 lessports Titularisé pour la deuxième fois consécutive à Cagliari, Radja Nainggolan a aidé
son équipe à étriller la Roma, samedi soir. Une performance de choix qui pourrait
aider l’international espoir à se faire une place sous le soleil sarde. © AP.

Europe / Les ténors du Vieux Continent ont souffert ce week-end

Sale temps pour les champions


L’ESSENTIEL qui vient de s’écouler a accouché BELGES À L’ÉTRANGER
de quelques surprises de dimen- Mudingayi s’offre
● A quelques heures
sion, comme les défaites du Bar- un 3e but en Serie A
du début de la C 1, les ça (à domicile), de Schalke de
l’AC Milan ou de la Roma, ainsi Allemagne. Logan Bailly a vé-
ténors ont souffert. cu une semaine cauchemar-
que les partages de Manchester,
● Simple baisse de for- du Bayern, de Lyon ou de Brême, desque. Après s’être retourné
entre autres. D’autres, comme à trois reprises à Istanbul
me ou malaise dura- l’Inter ou le Real, sont passés par avec les Diables, le portier lde
ble ? le chas de l’aiguille pour s’offrir Mönchengladbach a été
un succès étriqué. étrillé sur sa pelouse par
Alors, ces équipes ont-elles, Francfort. Peu aidé par sa dé-
consciemment ou non, levé quel- fense et notamment par un Fi-
ès mardi, l’hymne de la que peu le pied en vue de leurs lip Daems fantomatique, Bail-

D Ligue des champions, la échéances européennes ? Ont-el-


vraie, va retentir aux qua- les directement souffert de la fati-
tre coins de l’Europe, engendrant gue engendrée par les rendez-
ly n’est pas tout blanc non
plus sur les deux premiers
buts. Le Bayern, avec Daniel
dans son sillage son lot de fris- vous des équipes nationales dont Van Buyten, a dû se contenter
sons, d’émotions, de elles sont souvent de d’un nouveau partage face à
déceptions ou, du côté précieux fournis- Brême tandis que Timmy Si-
FOOTBALL mons (90 mn) a obtenu un
du parc Astrid par ÉTRANGER seurs ? Un peu des
exemple, de frustra- deux, sans doute. bon partage à Hambourg.
tions légitimes. Mais, comme le répé- Angleterre. Sans le concours
Inutile de préciser que, même tait avec conviction le défenseur de Vermaelen, revenu blessé
s’il ne s’agira que d’un premier latéral du Barça, Daniel Alves, au tendon d’Achille de Tur-
match de poules, tous les préten- après la défaite face à Alicante, quie, Arsenal n’a fait qu’une
dants à la succession de l’Inter, « l’important n’est pas comment bouchée de Bolton. Manches-
vainqueur en finale du Bayern la saison commence mais plutôt ter City, avec un bon Kompa-
Munich au mois de mai dernier, comment elle se termine. Lors de ny mais sans Boyata, a été ac-
auront à cœur d’y prendre un la saison la plus brillante du club croché par Blackburn, à cause
bon départ. Pour assurer. Et se (NDLR : en 2008-2009), nous d’une grosse bourde de son
rassurer. De manière assez éton- avions été très critiqués et cela gardien. Everton, avec Fellaini
nante mais (partiellement) com- s’était très bien terminé. » ■ L’IMPUISSANCE d’Alves (Barcelone) face à Aguirre (Hercules) symbolise les difficultés rencon- durant tout le match, a arra-
préhensible à la fois, le week-end VINCENT JOSÉPHY trées en championnat par nombre de ténors européens. La C 1, c’est pourtant demain. © AP. ché in extremis le point du
partage en inscrivant deux
buts durant les arrêts de jeu
face au voisin de Manchester
ALLEMAGNE ANGLETERRE ESPAGNE FRANCE ITALIE United. Enfin, Simon Mignolet
Le Bayern et Brême Sans Wayne Rooney, Le Real peine, le Barça Lyon Marseille et Berlusconi critique a une nouvelle fois été impres-
sionnant entre les perches de
se neutralisent, Manchester United ne fait pas le poids Auxerre continuent « les arbitres Sunderland, qui a arraché un
Schalke s’enlise se désunit sur le fil face à Hercules à ne pas avancer de gauche » partage à Wigan où il a évo-
Deux des trois engagés alle- A l’inverse de Chelsea, qui Si Valence s’est imposé par le A défaut de proposer des ren- Les débuts sont difficiles lué à 10 durant 67 minutes.
mands étaient opposés ce vient d’enchaîner très facile- plus petit écart face au Ra- contres de haut vol, la Ligue 1 pour les grandes équipes France. Dans le choc nordis-
week-end et, au terme d’un ment un 4e succès de rang, ou cing Santander, sa prestation s’est spécialisée, ces derniè- dans le Calcio. Parmi les te, c’est Lille, avec un Eden Ha-
match enlevé marqué par d’Arsenal, qui n’a fait qu’une ne fut guère plus convaincan- res années, dans la multiplica- trois formations italiennes zard très discret, qui s’est im-
l’excellente prestation des bouchée de la rugueuse for- te que celle du Real face à tion des surprises et des qualifiées pour la Ligue des posé à Lens. Le jeune David
deux gardiens (Butt et Wie- mation de Bolton, Manches- Osasuna. Devant l’incapacité matchs nuls. Inconsistants de- champions, seul l’Inter Mi- Pollet a disputé le dernier
se), le Bayern et le Werder ter United et Tottenham ont de ses joueurs offensifs (Hi- puis le début de la saison, Au- lan s’est imposé, ce week- quart d’heure pour le Racing,
Brême se sont neutralisés dû se contenter d’un partage guain, Benzema, Cristiano Ro- xerre et Lyon l’ont une nouvel- end, mais sans briller (2-1 qui a terminé la rencontre à 9.
pour un partage qui ne fait guère glorieux. Alors qu’ils naldo et Özil) à trouver la le fois prouvé à quelques heu- contre l’Udinese). Les deux Italie. Jean-François Gillet dis-
pas vraiment leurs affaires avaient tout en main pour s’of- faille, Mourinho a pu compter res de leur entrée en matière autres ont perdu : Rome putait dimanche soir son 319e
après un début de saison en frir un succès de prestige sur le coup de pouce de son dans cette Ligue des cham- s’est écroulé à Cagliari (5-1) match entre les perches de Ba-
demi-teinte. En attendant de chez leurs voisins d’Everton, fidèle Ricardo Carvalho pour pions où ils pourraient ne fai- alors que l’AC Milan s’est in- ri. Personne n’a jamais évolué
faire leurs premiers pas en les « Red Devils » ont laissé jouer au pompier de service. re que de la figuration. Si le cliné chez le promu Cesena, aussi souvent pour le club des
Ligue des champions, tous filer un avantage de deux buts Malgré tout, l’échec le plus partage de l’AJA face à Caen qui vit évidemment un rêve Pouilles. Titularisé face à son
deux se consoleront en son- durant les arrêts de jeu. Voilà cuisant du week-end est à n’est qu’à moitié surprenant, éveillé. Côté milanais, pour- ancien club, la Lazio, Gaby
geant au 3e larron allemand de quoi raviver les discus- mettre à l’actif du Barça. Op- celui de Lyon, qui n’a engran- tant, on notait les débuts de Mudingayi a inscrit, d’une bel-
qualifié pour la C1. Malgré sions quant à l’absence de posé à la formation promue gé qu’un seul succès en cinq Zlatan Ibrahimovic (titulaire le frappe du gauche, un but
les efforts colossaux réali- Wayne Rooney, écarté du d’Hercules Alicante, nouveau rencontres, l’est davantage et qui a raté un penalty) et inutile pour Bologne. Il s’agit
sés durant la trêve avec les groupe par Alex Ferguson terrain de jeu de David Treze- mais tend surtout à confirmer de Robinho (monté au jeu). seulement de son 3e but en
arrivées de Metzelder, Hun- pour lui éviter les quolibets de guet (ex Juventus), Royston que les Gones ne carburent Une défaite surprenante qui 129 matchs de Serie A.
telaar ou Raul, les ses anciens partisans liés à Drenthe (ex Real) et… Mo- pas encore à plein régime. redimensionne l’équipe mila- Russie. Adversaire d’Ander-
« Königsblauen » de Magath ses récentes affaires de hammed Sarr (qui n’était mê- S’ils ont nettement dominé, naise, mais, dimanche, Silvio lecht jeudi, le Zenit Saint-Pé-
ont une nouvelle fois été bat- mœurs. Opposé à la modeste me pas sur le banc), le Barça, ils éprouvent toutes les diffi- Berlusconi, le président, a tersbourg a battu Tomsk et
tus et restent scotchés en formation de WBA, Totten- pataud et mal inspiré, a suc- cultés à marquer. Auteur d’un déclaré que son équipe reste en tête du championnat
fond de classement, sans la ham n’a pu faire mieux qu’un combé sur deux buts inscrits début de saison calamiteux, « n’avait pas mal joué. L’arbi- russe avec 6 points d’avance
moindre unité à leur comp- partage et a sans doute perdu par l’attaquant paraguayen l’OM a été accroché à domici- trage était mauvais. On a sou- et deux matchs de moins que
teur. Le déplacement à Lyon pour quelques semaines son Nelson Valdez, venu cet été le dimanche soir (2-2) par vent des problèmes avec les Rubin Kazan. De retour de
s’annonce périlleux. buteur du jour, Luka Modric. de Dortmund. Inquiétant ! Monaco qui a mené 0-1 et 1-2. arbitres de gauche. » V. J. blessure, Nicolas Lombaerts
est resté sur le banc. V. J.

ALLEMAGNE ANGLETERRE ESPAGNE


La Bundesliga 3e journée
Liverpool et 4e journée
Forlan est 2e journée
tourne folle Hoffenheim – Schalke .............................................2-0
Dortmund – Wolfsburg ...........................................2-0
City déçoivent Everton – Manchester Utd ....................................3-3
Newcastle – Blackpool ............................................0-2
déjà au point FC Barcelone - Hercules Alicante .........................0-2
Valence - Racing Santander ...................................1-0
Manchester City – Blackburn ...............................1-1 Real Madrid - Osasuna Pampelune ....................1-0
Hambourg – Nuremberg .......................................1-1
Fulham – Wolverhampton ....................................2-1
ui l’eût cru ? Après trois etit à petit, la hiérarchie se abituelle source de décep- Athletic Bilbao - Atletico Madrid ........................1-2

Q journées de champion-
nat, la Bundesliga tour-
Mönchengladbach – Francfort .............................0-4
Fribourg – Stuttgart ................................................2-1
Hanovre – Bayer Leverkusen .................................2-2
P dessine au sommet de la
Premier League. Derrière les té-
11e : VAN DAMME (0-1) ;
49e, 90e (+1) : DEMBÉLÉ (2-1).
West Bromwich – Tottenham ..............................1-1
H tion en Liga, l’Atletico
Madrid n’a cette fois-ci pas
Sporting Gijon - Majorque .....................................2-0
Saragosse - Malaga ...................................................3-5
Getafe - Levante .........................................................4-1
Bayern Munich – Werder Brême ..........................0-0 West Ham – Chelsea ................................................1-3
ne folle ! Seules deux équipes to- nors traditionnels que restent Wigan – Sunderland .................................................1-1 manqué son départ puisqu’il Villarreal - Espanyol Barcelone ............................4-0
Mayence – Kaiserslautern ......................................2-1 FC Séville - Deportivo La Corogne ......................0-0
talisent encore le maximum des Cologne – St. Pauli ....................................................1-0
Chelsea, Arsenal et Manchester Arsenal – Bolton .........................................................4-1 est temporairement en tête du Almeria - Real Sociedad ..........................lun. 21 h 00
points. Hoffenheim est l’une United, le promu de Blackpool Birmingham – Liverpool .........................................0-0 classement. Deux semaines
Classement Stoke City – Aston Villa ...........................lun. 21 h 00 Classement
d’elles après le beau succès tient lieu de bonne surprise après avoir étrillé le Sporting Gi-
1. Hoffenheim ................................3 3 0 0 7-1 9 Classement 1. Atlético Madrid ..........................2 2 0 0 6-1 6
qu’elle avait conquis vendredi 2. Mayence ......................................3 3 0 0 8-4 9
puisqu’il vient de remporter un 1. Chelsea ..................................4 4 0 0 17- 1 12
jon (4-0), les Madrilènes, vain- 2. Valence .........................................2 2 0 0 4-1 6
soir face à Schalke. Le deuxiè- 3. Hambourg ...................................3 2 0 1 6-3 7 deuxième succès en quatre 2. Arsenal ..................................4 3 0 1 13- 3 10 queurs de l’Europa League en 3. FC Séville .....................................2 1 0 1 4-1 4
me sans-faute est à mettre à l’ac- 4. Hanovre .......................................3 2 0 1 6-4 7 match, le premier hors de ses 3. Manchester Utd .................4 2 0 2 11- 5 8 mai, se sont, cette fois-ci, impo- 4. Real Madrid ................................2 1 0 1 1-0 4
4. Blackpool ..............................4 2 1 1 8- 8 7 5. Villarreal ......................................2 1 1 0 4-1 3
tif de Mayence. Dimanche, les 5. Kaiserslautern ............................3 2 1 0 6-3 6 bases, après être allé dicter sa 5. Birmingham .......................4 1 0 3 8- 7 6 sés 1-2 sur la pelouse de l’Athle- 6. Getafe .............................................2 1 1 0 5-4 3
partenaires de l’ex-Anderlech- 6. Dortmund ...................................3 2 1 0 5-3 6 loi sur la pelouse de Newcastle. Fulham .................................4 1 0 3 6- 5 6 tic Bilbao grâce à des buts du 7. FC Barcelone ..............................2 1 1 0 3-2 3
7. Fribourg ......................................3 2 1 0 5-5 6 7. Aston Villa ...........................3 2 1 0 4- 6 6
tois Sami Allagui se sont impo- Prétendants au « top four », 8. Manchester City ................4 1 1 2 4- 2 5
Portugais Tiago et de l’inévita- 8. Hercules Alicante ......................2 1 1 0 2-1 3
8. Bayer Leverkusen .....................3 1 1 1 7-8 4 9. Real Sociedad ............................1 1 0 0 1-0 3
sés face aux promus de Kaisers- Mönchengladbach ...................3 1 1 1 7-8 4 Manchester City et Liverpool 9. Wolverhampton ...............4 1 1 2 5- 5 5 ble Diego Forlan. Elu meilleur 10. Espanyol Barcelone ..................2 1 1 0 3-5 3
lautern, qui restent 5e derrière 10. Werder Brême ...........................3 1 1 1 5-6 4 n’en finissent pas de décevoir et 10. Sunderland .........................4 1 1 2 4- 4 5 joueur du Mondial sud-afri- 11. Malaga ..........................................2 1 1 0 6-6 0
11. Tottenham ...........................4 1 1 2 3- 3 5
Hambourg, la moins mauvaise 11. Bayern Munich ...........................3 1 1 1 2-3 4 demeurent à distance respecta- 12. Bolton ....................................4 1 1 2 6- 7 5 cain, auteur de 123 buts en 12. Athletic Bilbao ...........................2 1 1 0 2-2 3
des formations favorites, et Ha- 12. Francfort .....................................3 1 2 0 6-5 3 ble du trio de tête avec cinq peti- 13. Liverpool ..............................4 1 1 2 2- 4 5 210 matchs de Liga, l’attaquant 13. Gijon .............................................2 1 1 0 2-4 3
13. St. Pauli .........................................3 1 2 0 3-3 3 13. Newcastle .............................4 1 2 1 7- 6 4 14 Deportivo La Corogne .............2 0 0 2 0-0 2
novre. Pendant ce temps-là, tes unités à leur compteur. Par 14. Blackburn ............................4 1 2 1 4- 5 4
uruguayen en a déjà marqué 3 15. Almeria ........................................1 0 0 1 0-0 1
14. Cologne ........................................3 1 2 0 4-7 3
Brême (10e) et le Bayern (11e) 15. Nuremberg ................................3 0 1 2 3-4 2
contre, s’il s’impose ce lundi 16. West Bromwich .................4 1 2 1 2- 8 4 lors de ces 2 premiers matchs. 16. Osasuna .......................................2 0 1 1 0-1 1
piétinent tandis que Wolfs- soir à Stoke City, Aston Villa 17. Wigan ....................................4 1 2 1 2-11 4 L’année passée, il en avait ins- 17. Saragosse ....................................2 0 1 1 3-5 1
16. Wolfsburg ....................................3 0 3 0 4-8 0 18. Majorque ....................................2 0 1 1 0-2 1
18. Everton ..................................4 0 2 2 4- 6 2
burg, Schalke et Stuttgart fer- 17. Schalke 04 ...................................3 0 3 0 2-6 0 pourrait s’emparer temporaire- 19. Stoke City ............................3 0 3 0 2- 6 0 crit 18 en championnat et 6 en 19. Santander ....................................2 0 2 0 0-4 0
ment la marche. ■ V. J. 18. Stuttgart ......................................3 0 3 0 2-7 0 ment de la 3e place. ■ V. J. 20. West Ham .............................4 0 4 0 2-12 0 Europa League. ■ V. J. 20. Levante .........................................2 0 2 0 2-8 0

2LG www.lesoir.be

12/09/10 23:07 - LE_SOIR du 13/09/10 - p. 22


Le Soir Lundi 13 septembre 2010

David Beckham a rejoué pour la première fois depuis sa rupture du tendon


d’Achille il y a six mois lors de la victoire des Los Angeles Galaxy contre Colombus
Crew, samedi (3-1). L’Anglais a joué les 20 dernières minutes. © AFP. lessports 23
Angleterre / Les deux internationaux ont marqué samedi TOP
Michaël
Essien

Dembélé 2, Van Damme 1 Après une sai-


son perturbée
par les blessu-
res, le Gha-
néen est de re-
tour. A West
Ham, il a tout
arraché et a
marqué 2 buts
de la tête. Une
bonne nouvel-
le pour Chel-
sea.

Pepe Reina
Critiqué après
son début de
saison calami-
teux tant en
club qu’en
équipe natio-
nale, le portier
de Liverpool a
été brillant di-
manche pour
empêcher la
défaite des
« Reds » à Bir-
mingham.

FLOP
Michaël
Ballack
Victime d’une
micro-fractu-
re du tibia gau-
che suite à un
tacle du Portu-
gais Sergio Pin-
to (Hanovre),
le médian de
Leverkusen se-
ra de nouveau
MOUSSA DEMBÉLÉ, que l’on voit à l’arrière-plan, a marqué les deux buts du premier succès de la saison de Fulham. © AKIRA SUEMORI/AFP. absent des ter-
rains pour 6
L’ESSENTIEL maelen, qui reste sur une saison Premier League de Jelle Van Malheureusement pour Jelle s’en suivit. En force, il plaça le bal- semaines.
de feu mais qui est revenu blessé Damme. Lors de la saison 2004- Van Damme (qui céda sa place lon dans le but, via l’entre-jambe
● Dans le duel belgo-
de son périple à Istanbul avec 05, il avait déjà disputé six au repos) comme pour Mick Mc- de l’une des briques orange du Benfica
belge, l’ancien joueur l’équipe nationale, deux de nos matchs pour le compte de South- Carthy, il y avait en face un Mous- mur de Wolverhampton. Malgré un but
d’AZ a été déterminant. compatriotes ont été les acteurs ampton mais n’avait jamais fait sa Dembélé des tout grands « Tout le monde sera d’accord de Saviola
les plus en vue du match qui op- trembler les filets adverses. Bles- jours. Impressionnant face à l’Al- avec moi pour reconnaître que (ph.), le club
● Auteur d’un doublé, il posait, samedi après-midi à Cra- sé la semaine passée, l’ancien An- lemagne, plus discret en Tur- Moussa Dembélé a été excellent lisboète a subi
offre le premier succès ven Cottage, Fulham aux Wolve- derlechtois était parfaitement quie, le médian anversois fut de aujourd’hui, a expliqué son en- son 3e revers
rhampton Wanderers. placé à la réception d’un centre tous les bons coups des « Cotta- traîneur, Mark Hughes, au micro en 4 matchs,
de la saison à Fulham. tendu à ras de terre venu de la gers », recueillant les louanges de la chaîne britannique Sky vendredi, sur
● Son compère offen- Premier but pour Jelle droite. Du gauche, il ajusta tran- méritées de la presse anglaise. Sports. Quand il est balle au la pelouse du
Un match à vrai dire complète- quillement le portier de Fulham Inarrêtable balle au pied, il inscri- pied, vous pouvez vous attendre Vitoria Guima-
sif, Bobby Zamora, est ment fou, également pour porter les « Wol- vit en outre deux buts importants à ce qu’il se passe quelque chose res. Son entraî-
out pour 4 mois. marqué par la terrible FOOTBALL ves » au commande- qui offrent à Fulham une premiè- d’extraordinaire. Il n’y a pas neur, Jorge Je-
blessure de Bobby Za- ÉTRANGER ment. « Ce but aurait re victoire cette saison après trois beaucoup de joueurs en Premier sus, a déjà du
e championnat d’Angleter- mora : récemment ap- dû nous permettre de partages consécutifs. League qui ont cette aisance. » souci à se fai-

L re commence tout douce-


ment à apprécier les foot-
balleurs belges. Après des années
pelé en équipe nationale anglai- voir la suite des événements de
se, l’attaquant de Fulham s’est manière nettement plus relax,
fracturé le péroné à la suite d’un analysa après coup son entraî-
D’abord, Dembélé réceptionna
un ballon perdu dans le rectan-
gle, maîtrisa le ballon du droit
L’hommage, assez rare, est sin-
cère et prononcé. Il prouve une
fois de plus que la Premier Lea-
re.

d’échecs tous plus cruels les uns tacle plus malheureux que réelle- neur, Mick McCarthy. Le public avant de surprendre le gardien vi- gue, qui se nourrit également de
que les autres, les meilleurs foot- ment méchant de Karl Henry, à nous a alors pris en grippe à cau- siteur d’un tir tendu du gauche à quelques belles promesses pour
balleurs du Royaume s’y font dé- la 28e minute. Sorti du terrain se de notre jeu prétendument trop ras de terre, côté gauche. En fin l’avenir (Dedryck Boyata à Man-
sormais une place au soleil. Ou- sur civière, il ne devrait pas reve- dur mais ce n’était pas le cas, ni de match, suite à l’exclusion du chester City, Ritchie de Laet à
tre Vincent Kompany, Marouane nir à la compétition avant quatre notre intention, bien évidem- défenseur écossais Christophe Manchester United ou Ruud Bof-
Fellaini et Simon Mignolet, qui mois. Au bas mot. ment. Nous avons suffisamment Berra pour deux cartes jaunes fin à West Ham), aime décidé-
ont livré de bonnes ou très bon- Dès l’entame de la rencontre, de qualités pour faire de belles consécutives à autant d’obstruc- ment bien ce nouvel accent typi-
nes rencontres samedi (lire par Wolverhampton avait pris le des- choses et nous aurions mérité un tions, le Diable rouge prit ses res- quement belge. ■
ailleurs), mais aussi Thomas Ver- sus grâce au tout premier but en point. » ponsabilités sur le coup franc qui VINCENT JOSÉPHY

FRANCE ITALIE PAYS-BAS


Toulouse n’est 5e journée
La Juventus n’y 2e journée
Twente 5e journée
plus invaincu Montpellier – Nancy .................................................1-2
Auxerre – Caen ..........................................................1-1
est pas encore Inter Milan – Udinese ...............................................2-1
Cagliari – AS Rome ....................................................5-1
en embuscade Ajax Amsterdam – Willem II Tilburg ...................2-0
VVV-Venlo – FC Twente .........................................1-2
Rennes – Sochaux ....................................................2-1 Cesena – AC Milan ...................................................2-0 Heerenveen – Vitesse Arnhem .............................2-1
uteur d’un sans-faute jus- Lyon – Valenciennes ...............................................1-1 ormis l’Inter, les ténors Brescia – Palerme .....................................................3-2 aciles vainqueurs de Wil-
A qu’ici, Toulouse a subi sa
première défaite de la saison,
Toulouse – Saint-Etienne .......................................0-1
Paris SG – Arles-Avignon ........................................4-0
Lens – Lille ...................................................................1-4
H italiens ont été à la peine
ce week-end. Si l’AC Milan et la
Lecce – Fiorentina .....................................................1-0
Catane – Parme ..........................................................2-1
Juventus – Sampdoria Gênes ...............................3-3
F lem II et de Nimègue,
l’Ajax (où Jan Vertonghen et To-
PSV Eindhoven – NEC Nimègue ...........................3-1
AZ Alkmaar – Roda JC Kerkrade ...........................1-2
6e : DELORGE (Roda, 0-1).
Lazio Rome – Bologne ............................................3-1 Excelsior – Heracles Almelo ..................................2-1
sur sa pelouse, face à la surpre- Nice – Bordeaux .........................................................2-1 Roma ont été battus (lire par ail- 78e : MUDINGAYI (Bologne, 2-1)
by Alederweireld ont passé un NAC Breda – Feyenoord Rotterdam ...................2-0
Brest – Lorient ............................................................0-0
nante équipe de Saint-Etienne, Marseille – Monaco ...................................................2-2
leurs), la Juventus a eu pas mal Genoa – Chievo Vérone ..........................................1-3 match tranquille en défense ADO La Haye – De Graafschap ............................2-2
à l’agonie voici quelques mois de fil à retordre pour arracher Naples – Bari ................................................................2-2 centrale) et le PSV restent en tê- FC Groningue – FC Utrecht ....................................1-0
et désormais troisième de cette Classement un partage spectaculaire (3-3) te de la Eredivisie. Pourtant,
1. Toulouse ................................5 4 1 0 8- 3 12 Classement Classement
Ligue 1 toujours aussi indécise. 2. Rennes .....................................5 3 0 2 7- 2 11 contre la Sampdoria d’Antonio 1. Chievo Vérone ...........................2 2 0 0 5-2 6 après avoir connu un départ 1. PSV Eindhoven ...................5 4 0 1 17- 5 13
De manière assez cocasse, l’uni- 3. Saint-Etienne ........................5 3 1 1 8- 6 10 Cassano, passeur (36e) et bu- 2. Cagliari .........................................2 1 0 1 5-1 4 poussif, le FC Twente de Mi- 2. Ajax Amsterdam ................5 4 0 1 16- 4 13
4. Nice ...........................................5 2 0 3 6- 4 9 3. Sampdoria Gênes ....................2 1 0 1 5-3 4
que buteur de cette rencontre, teur (64e). Après son mutisme à chel Preud’homme semble 3. Twente ..................................5 3 0 2 9- 1 11
5. Montpellier ............................5 2 2 2 3- 2 8 4. Cesena .........................................2 1 0 1 2-0 4
4. Groningue ............................5 3 0 2 9- 4 11
Laurent Battles, a été précisé- 6. Caen ..........................................5 2 1 2 6- 6 8 Bari (1-0), la semaine passée, la 5. Bari ................................................2 1 0 1 3-2 4 avoir trouvé la bonne carbura- 5. Roda JC Kerkrade ..............5 3 1 1 9- 7 10
ment formé à Toulouse. Pour le Juventus a réagi offensivement, 6. Inter Milan ...................................2 1 0 1 2-1 4 tion et reste en embuscade. A
7. Paris SG ...................................5 2 2 1 9- 6 7 6. Excelsior Rotterdam ........5 3 1 1 10- 9 10
7. AC Milan ......................................2 1 1 0 4-2 3
reste, outre le nouveau partage 8. Lille ............................................5 1 0 4 6- 3 7 sous l’impulsion de Krasic, pas- Venlo, il a engrangé un 3e suc- 7. Heerenveen .........................5 2 1 2 8- 7 8
8. Catane ..........................................2 1 1 0 3-3 3
9. Monaco ..................................5 1 0 4 6- 4 7
de Lyon, on notera la belle et lar- 10. Sochaux ..................................5 2 2 1 8- 7 7 seur décisif sur deux buts. Mais 9 Parme .............................................2 1 1 0 3-2 3 cès consécutif particulièrement 8. Feyenoord ............................5 2 2 1 10- 7 7
10. Lazio Rome ................................2 1 1 0 3-3 3 9. Nimègue ...............................5 2 2 1 11-12 7
ge victoire du PSG grâce notam- 11. Nancy ......................................5 2 2 1 5- 8 7 l’équipe lombarde, rebâtie à 11. Genoa ...........................................2 1 1 0 2-3 3
bienvenu à quelques heures de
12. Valenciennes .........................5 1 1 3 5- 5 6 10. NAC Breda ............................5 2 2 1 7- 7 6
ment à deux buts de Nenè, celle coups de millions, n’est pas en- 12. Brescia ..........................................2 1 1 0 3-4 3 son entrée en matière en Ligue 11. Utrecht .................................5 2 3 0 7- 9 7
13. Marseille ..................................5 1 2 2 8- 8 5
de Lille dans un choc nordiste 14. Lorient ....................................5 1 2 2 5- 6 5 core au point défensivement. 13. Lecce ............................................2 1 1 0 1-4 3 des champions face à l’Inter Mi- 12. ADO La Haye .......................5 1 2 2 9-12 5
14. Naples ...........................................2 0 0 2 3-3 2
marqué par les exclusions sévè- 15. Brest ..........................................5 1 2 2 3- 4 5 En tête, le Chievo, vainqueur à 15. Fiorentina ....................................2 0 1 1 1-2 1
lan. Surpris sur sa pelouse par 13. Heracles Almelo ................5 1 3 1 7- 8 4
res de deux Lensois juste avant 16. Lyon ..........................................5 1 2 2 4- 6 5 la Genoa, est la seule équipe à 16. Juventus ......................................2 0 1 1 3-4 1 Roda, où Laurent Delorge avait 14. De Graafschap ....................5 1 3 1 6-15 4
17. Auxerre ....................................5 0 1 4 5- 7 4 15. AZ Alkmaar ..........................5 0 2 3 5- 8 3
et juste après la pause et, sur- 17. Bordeaux ................................5 1 3 1 5- 7 4
totaliser le maximum des 17. Palerme .......................................2 0 1 1 2-3 1 ouvert la marque, AZ connaît 16. VVV Venlo .............................5 1 4 0 4- 8 3
18. Bologne ........................................2 0 1 1 1-3 1
tout, la nouvelle défaite de Bor- 19. Lens ..........................................5 1 3 1 6-11 4 points, Bari ayant partagé (2-2) 19. AS Rome ......................................2 0 1 1 1-5 1 pour sa part un début de saison 17. Vitesse Arnhem .................5 1 4 0 6-14 3
deaux, désormais 18e ! V. J. 20. Arles-Avignon .......................5 0 5 0 2-10 0 à Naples. ■ V. J. 20. Udinese .......................................2 0 2 0 1-3 0 poussif. ■ V. J. 18. Willem II Tilburg ...............5 0 5 0 3-16 0

www.lesoir.be 2LG

12/09/10 23:24 - LE_SOIR du 13/09/10 - p. 23


Le Soir Lundi 13 septembre 2010

24 lessports Pour le prochain match, l’entraîneur de Boussu-Dour Michel Wintacq (photo)


pourra de nouveau faire appel à Duez et Robail, suspendus face à Tubize, et sans
doute à Delplace, qui devrait être rétabli de sa blessure aux ischios. © ALAIN DEWEZ.

Division 2 / 5e journée : Boussu-Dour se retrouve dernier de la classe

Visé reste dans le bon wagon


L’ESSENTIEL
● Les Mosans s’impo-
sent contre des Bruxel- Tubize met fin à une très longue
lois décevants.
● Deuxièmes ex aequo, période d’insuccès à domicile
ils ne sont devancés
Tubize Boussu ceptait la défaite avec fatalisme. quoir, se réjouissait l’entraîneur
que par Mons, à nou- « A force de bricoler, on se retrou- des Sang et Or, Mwinyi Zahera.
veau seul en tête.
● Tubize engrange ses
1 0 ve dans cette situation. Delplace
blessé, j’ai dû replacer Saffer à la
N’oublions pas que mon noyau
recense 7 blessés. Et les joueurs
pointe de l’attaque. Mais il n’a qui doivent tirer le groupe vers
trois premiers points. ubize a profité de la venue pas les caractéristiques pour évo- le haut, Baseggio, Cacciatore et
T d’une équipe de Boussu
Dour guère plus fringante pour
luer à ce poste. Si, au moins,
nous avions pu marquer les pre-
Diowo, sont loin d’être à 100 %.
Enfin, il me manque un garçon
remporter son premier succès miers, il aurait pu ensuite, avec capable de conserver le cuir de-
de la saison, lui cédant la lanter- Grisez, profiter des espaces. Or, vant en attendant du renfort ve-
etrouvant son virevoltant ne rouge au passage. Une pre- ce but encaissé nous a rapide- nu de la seconde ligne. Mes atta-

R duo Zola-Jarju empêché


le week-end précédent
pour cause d’obligations interna-
mière victoire à la maison de-
puis le 27 novembre 2009 que
les Brabançons sont surtout al-
ment mis sous pression. »
Alors qu’il pouvait compter la
saison passée, sur Delplace et
quants jouent par à-coups, avec
de bons moments, mais aussi
d’autres, où ils perdent trop rapi-
tionales, Mons a renoué, comme lés chercher durant un premier Mbessa, le mentor hennuyer dement le ballon. Heureuse-
par enchantement, avec la victoi- quart d’heure entamé avec beau- doit se contenter, vu le départ ment, Boussu Dour n’a pas ex-
re aux dépens d’Ostende, qu’il re- coup de détermination, à l’ima- du second nommé, d’un seul ploité nos carences. » ■ J.-F. De.
pousse à trois unités. Lommel ge d’Ambroise, qui déposait le avant spécifique. Avec les ris-
ayant dû baisser pavillon à Rou- ballon sur le front de Ladrière. ques que cela comporte. Certes, LE MATCH
lers, les Montois sont de nouveau La suite de la première pério- des pourparlers sont en cours TUBIZE – BOUSSU-DOUR .........................1-0
seuls en tête. Derrière, la résistan- de resta plaisante par moments, avec Sylla et Somé (tous deux ex-
Tubize. Debaty, Brouckaert, Diowo, Jonckhee-
ce s’organise, notamment avec le le rythme et la qualité de jeu Dendre) ainsi qu’avec Cédric re, Steens, Cacciatore, Neels, Baseggio (74e :
FC Dendre (9 buts inscrits en 2 baissant de plusieurs crans Roussel. Mais Wintacq semble Montagna), Da Silva (55e : De Araujo), Ladrière
matchs) et un promu visétois qui, après la pause. Les Tubiziens ac- se faire à l’idée que sa forma- (90e+2 : Schifano), Ambroise.
Entraîneur : Zahera.
sur sa lancée de la saison précé- cusaient le coup physiquement, tion, remarquable 5e au terme
Boussu Dour. Coqu, Lella, Savigny, Satli, Kami-
dente, a confirmé son excellent une mauvaise habitude prise cet- de la défunte campagne, devra niaris, Assou-Ekotto, Guinot (79e : Fassin), Laï
début de campagne aux dépens te saison ; cette fois, sans consé- lutter pour le maintien. « Même (57e : El Morabit), Grisez, Issankoy (70e : El Bar-
du Brussels. quence fâcheuse. Quant aux Bo- si un attaquant débarque, il lui kaoui), Saffer.
Entraîneur : Wintacq.
Un départ en fanfare qui s’ex- rains, où Saffer, seul face à Deba- faudra du temps pour s’intégrer
plique par le fait que José Riga ty, tira à côté de l’objectif, ils abu- et être au point physiquement. » Arbitre. Lardot.
n’a pas chamboulé un effectif dé- sèrent des longs ballons vers des Dans l’autre camp, l’heure Assistance. 700 spectateurs.
jà très bien balancé la saison der- éléments généralement habi- était au soulagement. « Il était But. 6e : Ladrière (1-0).
nière. Auquel il a ajouté quelques CONTRAIREMENT aux semaines précédentes, Michaël Jonckhee- tués à évoluer sur les flancs. temps que nous parvenions à Cartes jaunes. Saffer, Da Silva, Brouckaert, Gui-
éléments susceptibles d’étendre re (à gauche) et les Tubiziens sont parvenus à tenir la distance Leur mentor Michel Wintacq ac- conserver un avantage au mar- not, Montagna, Fassin.
son panel de solutions offensives face aux Boussutois dont Mathieu Assou-Ekotto. © ALAIN DEWEZ.
sans nuire à sa bonne cohésion.
Le bon LES AUTRES MATCHS DE DIVISION 2
comporte-
ment de FOOTBALL
Mons et
de Visé ne doit toutefois pas oc-
culter le piètre début de campa-
gne des 4 autres représentants
Tournai est de nouveau mal payé
wallons et bruxellois, qui occu- Visé – Brussels : 1-0. Les Bruxellois enta- l’autre phase arrêtée ne suffisaient pas à Mons – Ostende : 2-0. Matthys ouvrait ra- par un but inscrit dans le premier quart
pent les quatre dernières places. maient bien la partie et si Veselinovic modifier le cours des événements. Pour pidement le score en profitant d’un déga- d’heure par Seoudi, bien lancé par Hovi-
Avec 3 points sur 15, le FC Brus- s’écroulait de manière suspecte dans le rec- Thierry Dailly, le manager bruxellois, il gement approximatif du portier visiteur ne, Tournai laissa pourtant filer 3 points
sels est clairement en retard sur tangle visétois, il ne suscitait aucune réac- n’y a pas lieu de paniquer. « Vandemarlie- Delwarte, peu à son affaire pour son re- qui paraissaient à sa portée face à des An-
son tableau de marche et accueil- tion de la part du directeur de jeu. Les Mo- re va revenir de suspension et soulager no- tour au stade Tondreau, qu’il lobait subti- versois que l’on a déjà connus plus tran-
lera samedi un concurrent direct, sans équilibraient progressivement les tre entrejeu qui manque de créativité pour lement. La réplique ostendaise s’avérait chants. Le remuant Hovine était tout près
Tubize, à peine rassuré après son échanges et un très beau travail de Fran- le moment. De plus, l’entraîneur va pou- plutôt timide, Breleur gaspillant toutefois de réaliser le break après la pause, le tou-
premier succès, précieux mais çoise, titularisé pour la première fois, pro- voir compter sur trois recrues, l’expérimen- une belle possibilité d’égaliser. Dans l’au- jours dangereux Oris égalisant sur coup
poussif, face à Boussu Dour, dé- fitait à Guillaume Legros. Les hommes de té David Grondin qui évoluera sur le côté tre camp, Zola trouvait son compère Jarju franc via le poteau et… le dos du portier
sormais lanterne rouge, juste der- José Riga insistaient et Jean-Sébastien Le- gauche, et deux éléments à vocation offen- en vue du repos. L’attaquant gambien hennuyer Gueguin à la 54e. A la 67e, Seou-
rière des Tournaisiens qui, sans gros était bien près de doubler la marque sive. Un international congolais, Serge Lo- n’avait aucune peine à conforter le succès di aurait pu obtenir un penalty, le match
démériter, ont fait chou blanc en surgissant au second poteau. Sa reprise fo Bongeli et un Belgo-Turc formé à Ander- des siens. Une victoire que les Flandriens basculant ensuite dans l’autre camp, De
contre l’Antwerp. ■ J.-F. De. manquait toutefois la cible. Le Brussels se lecht, Umut Gündogan. Cela devrait nous n’allaient jamais être en mesure de contes- Vriese d’un tir croisé, puis Pivaljevic, en
montrait plus pressant après la pause, permettre de gagner en qualité et en effica- ter par la suite. contre, permettant à l’Antwerp d’émerger
씰 P.35 LES RÉSULTATS mais sa seule bonne volonté et l’une ou cité. » Tournai – Antwerp : 1-3. Mis en confiance contre le cours du jeu. ■ J.-F. De.

Division 3 B / Difficile vainqueur à Grimbergen, Bertrix n’a toujours pas perdu le moindre point

L’Union s’accroche, le White Star décroche


es semaines se suivent et se ressem-
L blent pour Bertrix, promu en D 3B
e
et qui a engrangé son 5 succès en autant
LES MATCHS DE DIVISION 3 B

de rencontres à Grimbergen. Même si ce


fut laborieux, les Ardennais conservent
forcément leur première place, devant
quelques belles équipes. Comme Wolu-
Liège négocie mal son 3.000e match en nationales
we-Zaventem, qu’ils accueilleront same- Union – Verviers : 1-0. Un but inscrit avant de donner la victoire aux Carolos ouvrait d’emblée un score que Gnohéré che Arsène et l’expérimenté Stassin,
di, et l’Union, victorieuse par le plus petit par Bula en première période sur servi- après l’heure de jeu, en profitant d’une doublait à la 25e sur service de Fostier, d’un envoi en pleine lucarne, creu-
écart pour la deuxième fois d’affilée. ce de Baghdad, a suffi aux Unionistes erreur défensive. à charge pour ce dernier d’inscrire le saient rapidement l’écart. Après la pau-
Mais les hommes de Dante Brogno, dont contre Verviers. Bula, Nnake, Papassa- Hasselt – White Star : 2-1. En supériori- numéro trois à la 54e en surgissant au se, Nzuzi scellait un score qui aurait
on rappellera l’excellent travail accompli rantis et El Omari auraient dû offrir té numérique dès la 25e après l’exclu- second poteau. Gnohéré fixait les chif- d’ailleurs pu être plus sévère. Un bé-
la saison dernière à l’Olympic, encaissent aux Saint-Gillois un succès plus large, sion de Diawara, le White Star se voyait fres en gagnant par deux fois son duel mol : un carton rouge pour le gardien
peu (un seul but face à Huy lors du pre- mais la finition laissa à désirer. pourtant contraint de courir après le face à l’infortuné portier visiteur Vande- Bourdon, son substitut… japonais
mier match !). Huy – Liège : 3-0. Premier succès pour score après un coup franc brossé de neynde. Hayashi arrêtant ensuite un penalty.
Et si Virton reste en embuscade, le Huy qui a pu compter sur l’efficacité de Dingenen. Dufoor, du front, rétablis- Namur – Diegem : 0-2. Les Mosans ont Grimbergen – Bertrix : 1-2. Buyai ou-
White Star, défait à Hasselt, un candidat son buteur patenté Yilmaz, bien appro- sait la parité à la 52e, mais, à l’heure de fait bonne figure mais Bombele et Pa- vrait le score pour les Brabançons,
au titre, déçoit quelque peu à six points visionné par Nawezi puis par Henrot et jeu, Ulenaers obtenait un penalty qu’il pia ne parvenaient pas à scorer en fa- mais Vandermaelen égalisait d’un su-
du leader. Et que dire alors de l’US Cen- auteur d’un hat-trick en première pério- transformait, Dessaer passant tout veur des Namurois en première pério- perbe envoi à distance à la 37e, Copette,
tre qui a mordu la poussière sur le petit de. Liège, qui disputait son 3.000e près, par la suite, de l’égalisation. de, au contraire de Medard qui, via des isolé par Lecomte, offrant la victoire
terrain de Heppignies. Un promu carolo match en séries nationales, aligna vai- Virton – Ternat : 5-0. Soirée de gala au contres ponctués aux 62e et 67e minu- aux Ardennais à 20 minutes du terme.
qui a ainsi, comme le 3e nouveau venu nement 3 avants après la pause. Faubourg d’Arival où Gnohéré, qui tes, permettait aux Brabançons d’empo- Woluwe-Zaventem – Bleid : 4-0. Her-
wallon de la série, Huy, signé son pre- Heppignies – US Centre : 2-1. Bono- remplaçait Molnar suspendu, s’en don- cher la totalité de l’enjeu. mans puis Vanderputte plaçaient les vi-
mier succès de la saison ce week-end. ■ mini, étrangement seul sur un corner na à cœur joie en plantant trois roses à Bocholt – Olympic : 0-4. Guère de sus- sités aux commandes en première pé-
J.-F. De. au second poteau, a répondu, en vue du la défense la plus perméable de la série pense dans cette rencontre où Nélis, riode, Drugmand puis Traore corsant
repos, à un superbe effort de N’Diaye, (18 buts encaissés en 5 matchs !). Yéyé servi par Nzuzi, l’international malga- l’addition en seconde. ■ J.-F. De.
씰 P.35 LES RÉSULTATS
1NL www.lesoir.be

12/09/10 21:47 - LE_SOIR du 13/09/10 - p. 24


Le Soir Lundi 13 septembre 2010

Pat McQuaid, le président de l’Union


cycliste internationale, s’est félicité de la
qualité de l’organisation des deux
épreuves ProTour qui se sont tenues ce
week-end au Canada. Plus que jamais, il
prône la mondialisation. © AFP P.32
sports 25

US Open / La Limbourgeoise a remporté le troisième Grand Chelem de sa carrière

Kim Clijsters,
le triomphe de la maturité
L’ESSENTIEL LES CHIFFRES
● Kim Clijsters n’a fait qu’une bouchée de Vera
Zvonareva en finale de l’US Open sur le score de
6-2, 6-1.
5
C’est le prochain classement de Clijsters
2,2
C’est, en millions de dollars, le prize-mo-
39
C’est le nombre de tournois remportés
● Elle a joué de manière irrégulière tout au long de à la WTA, paradoxalement en recul de ney remporté par Kim : 1,7 million de dol- par la Limbourgeoise depuis qu’elle est
la quinzaine mais a su développer son meilleur ten- deux places. Elle est dépassée par Venus lars pour sa victoire à l’US Open et sur le circuit professionnel après sa victoi-
nis dans les moments importants. Williams (3) et Vera Zvonareva (4) qui 500.000 dollars pour sa 2e place au clas- re à New York. Parmi ceux-ci, trois en
défendaient moins de points qu’elle. sement de l’US Open Series. Grand Chelem…
● Elle a trouvé le parfait équilibre.

ne heure de jeu à peine. C’est tout tre et je savais que je pouvais battre les tournoi, « parce que je ne parvenais pas à riode de ma carrière, j’ai fait les bons RÉACTIONS
U ce qu’il a fallu à Kim Clijsters, sa- meilleures si j’étais en bonne santé. Mais
medi soir, pour étouffer la Russe cela n’a pas changé la façon dont j’ai abor-
Vera Zvonareva – tétanisée par l’impor- dé ce tournoi. Je savais que je devais rester
atteindre mon meilleur niveau », surtout
avec son service qui l’a parfois laissée sur
le bord de la route. Mais elle a réussi à se
choix des gens avec lesquels j’ai collabo-
ré. » Elle n’oublie pas sa famille. « Je serai
contente de rentrer en Belgique pour re-
Vera
Zvonareva
tance de l’enjeu comme elle l’avait été à concentrée, aborder match par match, par- reprendre au bon moment, dans les mo- voir mes grands parents et ma sœur. Et Battue 6-2,
Wimbledon face à Serena Williams en ce qu’une contre-performance est toujours ments décisifs de son quart de finale con- pour jouer avec mes chiens… » 6-1 en finale
juillet – et remporter son deuxième possible et que dans un Grand Chelem, il
US Open consécutif, le troisième de sa n’y a pas que le tennis, mais tout ce qu’il y
carrière. Favorite au départ de la quinzai- a autour, qui peut s’avérer écrasant. J’ai
tre Sam Stosur et de sa demi-finale face à
Venus Williams. Et, bien sûr, en finale.
« Dans les matchs importants, j’ai joué
4 Une saison plus qu’honorable. Après
son retour tonitruant en 2009, Kim
Clijsters a alterné le bon (Brisbane, Mia-
« Kim a joué un très bon match.
Elle ne m’a pas vraiment donné
l’occasion d’entrer dans la par-
ne, gagnante à l’arrivée lors de la finale la l’impression d’avoir vécu ce tournoi plus mon meilleur tennis. » Et de revenir sur mi, US Open) et le moins bon (Open
tie. Je pense aussi qu’elle était
plus expéditive de l’ère open intensément que celui de l’an der- le « jour sans » de Zvonareva, qu’elle a ré- d’Australie, Indian Wells, Wimbledon)
à Flushing Meadows : la bou- nier, en travaillant très bien en- confortée en lui rappelant qu’il lui avait cette année. Mais avec ses quatre victoi- physiquement meilleure que
cle a été remarquablement TENNIS tre les matchs. » En finale, face à aussi fallu « 6 ou 7 finales avant d’en ga- res en tournoi, c’est la joueuse qui compte moi ; je n’ai pas pu jouer au mê-
bouclée par la Limbourgeoi- une adversaire qui l’avait battue gner une » (NDLR : 4 en fait…). « Moi le plus de succès en 2010. « Mon princi- me niveau qu’hier (NDLR : ven-
se qui n’a sans doute pas joué le meilleur lors de leurs deux dernières confronta- aussi, il m’arrive d’être nerveuse et pal objectif, c’est de rester en bonne santé, dredi, contre Wozniacki) ou
tournoi de sa carrière à New York, mais a tions, à Wimbledon et à Montréal, Clij- d’avoir le bras qui tremble dans ces mo- lance-t-elle. J’ai appris à accepter de ne que lors de mes matchs précé-
su hausser son niveau de jeu quand il le sters ne s’est pas laissé surprendre. « On ments-là. Mais je parviens à mieux me plus arriver partout au moins jusqu’en de- dents. Je pense que si je veux al-
fallait, c’est-à-dire dans les matchs impor- avait bien préparé cette rencontre avec contrôler et à empêcher que cela ait une in- mi-finale. J’utilise désormais certains ler jusqu’au bout dans un
tants. En sport, on appelle ça l’expérience. mon staff, dit-elle. Je savais, en entamant fluence sur le jeu que je veux développer. » tournois pour hausser mon niveau de jeu Grand Chelem, je devrai peut-

1
la finale, les erreurs que j’avais commises
Une situation remarquablement gé- lors de ces deux défaites. Vera est une
rée. Pour la première fois de sa carriè- joueuse très régulière, qui aime augmen-
3 Un parfait équilibre. La Limbourgeoi-
se, c’est une évidence, a trouvé aujour-
d’hui le parfait équilibre entre sa vie de
en vue des Grands Chelems, qui restent
prioritaires. » Cette saison, on la verra en-
core à Pékin, puis au Masters de Doha.
être envisager de ne plus jouer
en double, ce qui me permet-
trait d’avoir quelques jours de
re, à 27 ans, Kim Clijsters abordait un ter la cadence jusqu’à s’emparer du ryth- sportive et sa vie de famille, pour laquelle Car Clijsters a aussi appris à se faire rare.

5
repos durant les deux semaines.
tournoi du Grand Chelem en tenante du me de l’adversaire. Je suis parvenue à al- elle répète régulièrement qu’elle ne veut Les JO toujours dans le viseur. Même
J’ai l’impression d’avoir joué
titre. En 2006, un an après sa première terner les échanges et à rester calme, à lui pas tout sacrifier. Les deux s’entremêlent si elle a subrepticement évoqué l’en-
victoire à New York, elle avait dû renon- mettre de la pression et de la variété, no- même puisqu’elle affirme qu’elle travaille vie d’un deuxième enfant il y a quelques tous les jours ici ; c’était à la
cer en raison d’une blessure au poignet. tamment avec quelques balles hautes. » avec une équipe composée de gens avec semaines, la Limbourgeoise a précisé, fois dur sur le plan physique et
« C’était, effectivement, particulier, ad-
met la Belge. L’an dernier, tous les re- 2 Un jeu inconstant mais solide au bon
moment. Kim Clijsters n’a aucun mal
gards étaient concentrés sur moi parce à admettre qu’elle a connu « quelques
lesquels elle se sent proche, son entraî-
neur Wim Fissette, son kiné Sam Vers-
legers ou son agent Bob Verbeeck, pour
après sa victoire contre Zvonareva, que
son objectif d’aller aux Jeux de Londres,
dans moins de deux ans, était toujours
sur le plan mental. Avec Kim,
vous devez jouer et vous dépla-
cer rapidement. D’une manière
que c’était mon retour et cela avait été une journées assez frustrantes » durant le ne citer que les principaux. « A chaque pé- d’actualité. « Ce l’est depuis que j’ai repris générale, j’ai été trop lente. »
quinzaine assez forte sur le plan de l’émo- la compétition et je voudrais m’y tenir.
tion ; cette année, avec mon passé, ici, à Bien sûr, on n’a pas toujours tout sous con- Venus
New York, j’étais une des candidates au ti- trôle, mais les Jeux restent un objectif. » Williams
Elle n’oublie pas les autres tournois du
Grand Chelem, qui lui ont tous échappé Battue 4-6,
jusqu’ici. « Je veux briller partout mais ce- 7-6, 6-4 en
lui où je pense pouvoir vraiment faire demi-finale
mieux est de toute évidence l’Open « Dans le tie-break (NDLR :
d’Australie, qui a la même sur- perdu 7-2), je ne suis pas parve-
face qu’ici, à New York. » nue à jouer aussi bien que je
Rendez-vous en jan- l’espérais. J’ai commis trop d’er-
ET DE vier. ■ Ph. V.W. reurs et elle (Kim) a bien joué.
TROIS ! Kim C’était difficile de commencer à
Clijsters servir dans le tie-break avec le
commence vent dans le dos. Dans le troisiè-
à bien con- me set, j’ai eu l’occasion de me-
naître les ner 2-0 et je ne pense pas qu’el-
contours du le était à l’aise, même à 4-4.
trophée de C’était dur. Mais elle a fait de
l’US Open. beaux points et à la fin, elle a
© JIM commis moins d’erreurs. Les
MCISAAC/AFP. deux derniers jeux ont été à son
avantage. Je suis déçue de ne
pas avoir gagné ce match ; les
dernières fois que je l’ai rencon-
trée, je n’étais pas à mon meil-
leur niveau. Je suis impatiente
de la retrouver quand je serai à
100 %. »

Clijsters Zvonareva
LE MATCH Premiers services 77 % 66 %
Après un début de match équilibré, Clijsters fait le break dans
le 6e jeu et ne lâche plus rien, se permettant même un jeu Aces 1 1
blanc sur le service de Zvonareva pour remporter le set 6-2 en
27 minutes. La Belge poursuit sur sa lancée et se détache d’em- Doubles fautes 2 4
blée à 3-0. Zvonareva arrête l’hémorragie en prenant son servi-
ce à 3-1, puis hausse enfin son niveau dans le cinquième jeu.
Fautes directes 15 24
Clijsters prend l’avance à 30-15 après 27 échanges (!) et à 40-30 Points gagnants 17 6
après une superbe amortie. Zvonareva revient, obtient même
une balle de break, mais Clijsters l’écarte et se dégage à 4-1 Points au filet 10/14 (71%) 6/11 (55 %)
après un ace et un smash. La partie est jouée et, dès sa premiè-
re balle de match, Clijsters expédie un coup droit hors de por- Total des points 58 31
tée de la Russe pour faire 6-1 et remporter son 21e match con-
sécutif à Flushing Meadows. La partie a duré pile-poil 1 heure ! Service le plus rapide 176 km/h 170 km/h

www.lesoir.be 1NL
Le Soir Lundi 13 septembre 2010

26 lessports US Open

Djokovic s’était offert Federer…


L’ESSENTIEL match, le Bâlois a vu pas moins À LA VOLÉE
de 21 de ses coups droits annon- Finale retardée ou…
● Coupable de nombreuses erreurs, Roger Fe-
cés faute ! Sur l’ensemble de la de- postposée à lundi soir
derer, qui a malgré tout eu deux balles de mi-finale, il a balancé 66 balles
Un comble : alors qu’une météo
match, n’a pas réussi à gagner son ticket pour hors des limites, presque le dou-
ble de son adversaire (38), soit, relativement clémente a régné
rejoindre Rafael Nadal en finale. mises bout à bout, l’équivalent de pendant la majeure partie de la
● Une finale qui, retardée par la pluie diman- sept jeux donnés gratuitement ! quinzaine – mis à part quelques
che, allait peut-être être postposée à lundi. Roger Federer, numéro 2 mon- fameuses rafales de vent –, la
dial, est absent d’une finale de pluie a fait son apparition à
’est un des matchs dont je ajoute-t-il avant d’admettre que Grand Chelem depuis neuf mois. New York peu avant la finale

C me souviendrai toute ma ces heures passées sur le court al-


vie ! » Ces mots remplis laient peut-être lui être préjudi-
d’exaltation sont ceux de Novak ciables en finale. Bien sûr, je suis
Un gouffre dans le quotidien du
Suisse qui avait pris l’habitude,
depuis 2003, de participer à au
masculine. A l’heure de mettre
sous presse, la rencontre entre
Nadal et Djokovic était au mini-
Djokovic, au sortir de l’épuisante fatigué. Il n’y a pas de secret. moins deux finales de grand che- mum retardée, et allait peut-
demi-finale de l’US Open qu’il ve- Mais à la fin, c’est juste une re- lem par an. Cette année corres- être être postposée à lundi.
nait de jouer contre Roger Fede- marquable victoire. » pond donc à sa plus mauvaise sai-
rer, dans la nuit de samedi à di- Ces 3h44 de lutte physique et son en grand tournoi depuis sept Avec les félicitations
manche. Alors que sa finale con- psychologique ont donc été fata- ans, ou plutôt à sa moins bonne…
tre Rafael Nadal (retardée au mi- les au Maître des courts, Roger « Moi, je vois les choses de fa-
de Justine…
nimum par la pluie à Federer. Après six fina- çon positive. C’est une bonne an- Justine Henin a été l’un des pre-
l’heure de mettre cette les consécutives à New- née de Grand Chelem avec une mières à féliciter Kim Clijsters
édition sous presse) de- TENNIS York, le Suisse n’a pas victoire (NDLR : à l’Open d’Aus- après sa victoire contre Vera
vrait aussi trouver une su aller chercher ce tralie), une demi-finale et deux Zvonarova via Twitter. « Félicita-
place de choix dans cette collec- point qui l’aurait envoyé là où quarts de finale. Ce n’est pas si tions Kim ! Merveilleuse perfor-
tion de souvenirs, avouons tous le voyait, en finale face à Na- mauvais que ça », rectifie-t-il à mance ! Profite bien de cette vic-
qu’une victoire contre le meilleur dal. « A quelques centimètres juste titre. toire avec ta famille et tes
joueur de sa génération, en demi- près, regrette-t-il. On était tout Quant à Novak Djokovic, cette amis ! », a-t-elle composé sur
final de l’US Open, en cinq sets et près. Il méritait de gagner comme séduisante victoire, acquise au son téléphone portable.
en sauvant deux balles de moi. C’est dommage que cela ne se moral et à l’effort, pourrait lui fai-
matchs, ça marque… finisse pas au tie-break. C’est dur re franchir une marche supplé- Un Américain et une
Et dire qu’un petit quart d’heu- de perdre un match en Grand mentaire et enfin accéder au som- Russe chez les Juniors
re avant d’apparaître tout sourire Chelem, surtout après avoir eu met de cette hiérarchie depuis la-
L’Américain Jack Sock a rempor-
au micro des chaînes américai- des balles de match… » quelle Nadal et Federer le nar-
nes, le numéro 3 mondial se bat- guent depuis maintenant trois té le tournoi juniors en battant
tait pour encore exister dans ce Sept jeux donnés gratuitement années. S’il se base sur ce succès son compatriote Denis Kudla
match. « Ce n’est pas seulement Coupable de certaines erreurs probant, le Serbe ne jouera plus (tête de série nº10) en trois
parce que j’ai battu un des meil- inhabituelles, Roger Federer a dans le simple but de rencontrer sets : 3-6, 6-2, 6-2. Quant au
leurs joueurs de tous les temps, manqué de constance, le bon et l’un des deux gros morceaux en fi- tournoi féminin, il a été rempor-
mais c’est aussi parce que je suis le moins bon s’échappant de sa ra- nale, mais bien pour gagner. té par la Russe Daria Gavrilova
revenu, que j’ai sauvé des balles quette au fil des sets. Pour preu- Quelque chose que « The Djo- À CE STADE de la rencontre, Novak Djokovic avait le senti- (tête de série nº1) qui a battu sa
de match en jouant un excellent ve, lors du dernier au cours du- ke » aime particulièrement fai- ment qu’il ne faisait pas tout ce qu’il fallait pour battre Roger compatriote Yulia Putintseva en
tennis lors d’un vrai thriller, quel il a obtenu ses balles de re… ■ SÉBASTIEN GIRON (St.) Federer… Il remit ses idées en place. Avec succès ! © AFP deux sets : 6-3, 6-2.

Simple dames 1/32 1/16 1/8 1/4 1/2 Simple hommes 1/32 1/16 1/8 1/4 1/2
1. WOZNIACKI (Dan, 2) - Gullickson, (USA, wc, 277) WOZNIACKI 6-1 6-1 1. NADAL (Esp, 1) - Gabashvili (Rus, 93) . . . . . . . . . . . NADAL 7-6(4) 7-6(4) 6-3
WOZNIACKI NADAL
Chang (Tai, 84) - Suarez Navarro, (Esp, 63) . . . . . . . . Chang 6-2 6-4 6-0 6-0 Gonzalez (Arg, 191) - Istomin (Ouz, 39) . . . . . . . . . . . Istomin 7-5 7-5 6-1 6-2 7-6(5) 7-5
WOZNIACKI NADAL
Keothavong, (G-B, 142) - Chan (Tai, 77) . . . . . . . . . . . . Chan 2-6 6-1 6-1 6-1 6-0 Simon, (Fra, 42) - Young (USA, wc, 100) . . . . . . . . . . . . Simon 6-1 6-4 6-2 6-4 6-4 6-2
Chan Simon
Paszek (Aut, qual., 196) - 26. SAFAROVA (Tch, 28) . . Paszek 2-6 7-5 6-2 6-3 6-3 Kamke (All, 89) - 29. KOHLSCHREIBER (All, 31) . . . . . KOHLSCHREIBER 6-2 4-6 6-2 6-4 4-6 6-3 1-6 6-1 6-3
WOZNIACKI NADAL
18. REZAI (Fra, 20) - Rybarikova (Svq, 73) . . . . . . . . . . REZAI 7-6(5) 7-6(7 6-3 6-4 23. F. LOPEZ (Esp, 25) - Giraldo (Col, 60) . . . . . . . . . . F. LOPEZ 6-4 6-4 6-4 6-3 6-4 6-4
Capra F. LOPEZ
Capra (USA, wc, 371) - Sprem (Cro, 95). . . . . . . . . . . . . Capra 6-1 6-3 7-5 2-6 6-3 Schuettler (All, 91) - Paire (Fra, qual., 163) . . . . . . . . . Paire 6-3 6-3 4-6 3-6 7-6(2) 6-4 6-7(4) 5-7 7-6(3) 6-2
SHARAPOVA F. LOPEZ
Llagostera Vives (Esp, qual., 125) - Benesova (Tch, 68) Benesova 6-3 7-6(6) 6-0 6-0 Stakhovsky (Ukr, 36) - Luczak (Aus, 118) . . . . . . . . . . Stakhovsky 6-7(8) 7-5 6-4 6-2 6-3 4-0 ab.
SHARAPOVA Stakhovsky
Groth (Aus, 60) - 14. SHARAPOVA (Rus, 17) . . . . . . . . SHARAPOVA 4-6 6-3 6-1 6-1 6-2 WOZNIACKI Harrison (USA, qual., 220) - 15. LJUBICIC (Cro, 17) Harrison 6-3 6-7(4) 6-3 6-4 6-3 5-7 3-6 6-3 7-6(6)
6-2 7-5 NADAL
11. KUZNETSOVA (Rus, 13) - Date Krumm (Jap, 51) KUZNETSOVA 6-2 4-6 6-1 10. FERRER (Esp, 12) - Dolgopolov (Ukr, 45). . . . . . . . FERRER 6-2 6-2 6-3
KUZNETSOVA FERRER 7-5 6-3 6-4
Kulikova (Rus, 75) - Sevastova (Let, 56) . . . . . . . . . . . . Sevastova 6-0 2-0 ab. 6-2 6-3 Becker (All, 70) - Brands (All, 75) . . . . . . . . . . . . . . . . . . Becker 7-6(1) 7-6(5) 6-4 6-3 6-4 6-4
KUZNETSOVA FERRER
Meusburger (Aut, 99) - Craybas (USA, 109) . . . . . . . . Meusburger 3-6 7-5 6-0 KIRILENKO 6-3 6-4 Nieminen (Fin, 58) - Gimeno-Traver (Esp, 59) . . . . . . Gimeno-Traver 7-6(1) 6-4 6-3 7-6(2) 6-2 6-2
Gimeno-Traver
Zahlavova Strycova (Tch, 39) - 23. KIRILENKO (Rus, 25) KIRILENKO 7-5 6-4 4-6 7-5 6-0 Cibulkova Chardy (Fra, 64) - 24. GULBIS (Let, 26) . . . . . . . . . . . . . Chardy 6-2 7-6(1) 6-4 4-6 6-2 6-0 7-6(2) VERDASCO
30. SHVEDOVA (Kaz, 31) - Dominguez Lino (Esp, qual., 148) Dominguez Lino 6-4 3-6 6-2 7-5 7-6(4) 31. NALBANDIAN (Arg, 33) - de Voest (AfS, qual.,231) . . . NALBANDIAN 7-6(4) 3-6 6-4 6-7(6) 6-4 5-7 6-7(8) 6-3 6-3 7-6(4)
Dominguez Lino NALBANDIAN
Chakvetadze (Rus, 67) - U. Radwanska (Pol, 339) . . . U. Radwanska 6-3 6-3 6-2 7-5 Serra (Fra, 66) - Mayer (All, 46) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Serra 7-5 6-2 6-0 7-5 6-4 6-2
Cibulkova VERDASCO
Cibulkova (Svq, 45) - Voegele (Sui, 107) . . . . . . . . . . . Cibulkova 6-2 4-6 7-5 6-0 6-1 Riba (Esp, 76) - Mannarino (Fra, qual., 152) . . . . . . . . Mannarino 3-6 6-1 6-4 4-6 7-6(1) 6-2 3-6 6-3 6-2
Cibulkova VERDASCO
K. Bondarenko (Ukr, 59) - 8. LI (Chn, 9) . . . . . . . . . . . K. Bondarenko 2-6 6-4 6-2 6-2 5-7 7-6(7) Fognini (Ita, 86) - 8. VERDASCO (Esp, 8) . . . . . . . . . . . VERDASCO 1-6 7-5 6-1 4-6 6-3 6-1 6-2 6-2
ZVONAREVA NADAL
4. JANKOVIC (Ser, 5) - Halep (Rou, 96) . . . . . . . . . . . . . JANKOVIC 6-4 4-6 7-5 4. MURRAY (G-B, 4) - Lacko (Svq, 71). . . . . . . . . . . . . . . MURRAY 6-3 6-2 6-2
JANKOVIC 6-4 6-3 MURRAY 6-2 6-3 6-4
Molik (Aus, 90) - Lucic (Cro, qual., 150). . . . . . . . . . . . . Lucic 7-6(5) 6-1 6-4 3-6 6-2 Ramirez Hidalgo (Esp, 92) - Brown (Jam, 123) . . . . . . Brown 6-4 7-6(6) 7-5 7-5 6-3 6-0
KANEPI WAWRINKA
Scheepers (AfS, 92) - Amanmuradova (Ouz, qual., 78) Amanmuradova 6-3 6-4 6-2 7-6(1) Chela (Arg, 51) - Lu (Tpe, 43) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Chela 6-4 4-6 6-3 6-3 6-7(3) 7-6(4) 6-3 6-3
KANEPI WAWRINKA
Cornet (Fra, 80) - 31. KANEPI (Est, 32) . . . . . . . . . . . . . KANEPI 3-6 6-1 6-0 6-2 6-4 KANEPI Kukushkin (Kaz, 85) - 25. WAWRINKA (Sui, 27) . . . . WAWRINKA 6-3 6-2 6-2 7-5 6-3 6-4 WAWRINKA
22. MARTINEZ SANCHEZ (Esp, 24) - Hampton (USA, wc, 158) 0-6 7-6(2) 6-1 20. QUERREY (USA, 22) - Klahn (USA, wc, 596) . . . . . 7-6(9) 6-7(5) 7-5 4-6 6-4
MARTINEZ SANCHEZ 6-4 3-6 6-0 QUERREY 6-3 4-6 7-5 6-4
Schnyder QUERREY
Flipkens (70)- Schnyder (Sui, 53) . . . . . . . . . . . . . . . . . Schnyder 6-1 6-3 7-6(2) 6-4 Granollers (Esp, 94) - Seppi (Ita, 56) . . . . . . . . . . . . . . . Granollers 2-6 5-7 6-3 6-2 6-3 6-2 6-3 6-4
WICKMAYER QUERREY
Oprandi (Ita, 79) - Goerges (All, 44) Goerges 6-3 6-4 7-6(5) 3-6 7-6(6) Garcia-Lopez (Esp, 53) - Kubot (Pol, 62) Garcia-Lopez 6-3 6-2 7-6(4) 6-3 6-4 6-4
WICKMAYER ALMAGRO
Kudryavtseva (Rus, 103) - 15. WICKMAYER (18) . . . WICKMAYER 6-1 6-2 6-4 7-5 Starace (Ita, 55) - 14. ALMAGRO (Esp, 16) . . . . . . . . . . ALMAGRO 4-6 6-4 6-4 7-6(5) 6-3 7-6(5) 4-6 7-6 4) YOUZHNY
ZVONAREVA 3-6 7-6(7) 3-6 6-3 6-3
9. A. RADWANSKA (Pol, 10) - Parra Santonja (Esp, 58) A. RADWANSKA 6-4 6-3 12. YOUZHNY (Rus, 14) - Golubev (Kaz, 40) . . . . . . . . YOUZHNY 6-2 6-3 6-3
Peng 6-3 7-5 YOUZHNY
Peng (Chn, 61) - Rogers (USA, wc, 344) . . . . . . . . . . . . Peng 6-7(5) 7-6(3) 6-3 2-6 6-1 6-4 Sela (Isr, 95) - Malisse (50) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Sela 7-6(1) 7-5 6-2 6-1 6-3 4-6 6-3
Petkovic YOUZHNY
Mattek-Sands (USA, 76) - Medina Garrigues (Esp, 48). . Mattek-Sands 4-6 6-4 6-1 Petkovic abandon Sock (USA, wc, 651) - Chiudinelli (Sui, 63). . . . . . . . . . Chiudinelli 6-1 6-4 1-6 6-1 6-4 6-7(7) 7-6(5) 6-4
ISNER
Petkovic (All, 38) - 17. PETROVA (Rus, 16) . . . . . . . . . . Petkovic 6-2 4-6 7-6(4) 3-6 6-3 7-5 ZVONAREVA Gil (Por, 87) - 18. ISNER (USA, 20). . . . . . . . . . . . . . . . . . ISNER 6-4 6-3 6-4 6-3 3-6 7-6(7) 6-4 YOUZHNY
6-1 6-2 7-5 6-2 4-6 6-4
25. DULGHERU (Rou, 27) - Coin (Fra, 123). . . . . . . . . . DULGHERU 6-3 6-1 DULGHERU 28. STEPANEK (Tch, 30) - Benneteau (Fra, 37) . . . . . . Benneteau 6-4 6-2 4-6 6-4
Robredo
Arvidsson (Suè, 55)- Cirstea (Rou, 81) . . . . . . . . . . . . . Arvidsson 6-1 6-2 7-6(5) 6-1 Robredo (Esp, 41)- Rosol (Tch, qual., 172). . . . . . . . . . Robredo 6-4 6-3 6-1 6-4 6-6(2) ab.
ZVONAREVA Robredo
Vandeweghe (USA, wc, 166) - Lisicki (All, 94). . . . . . . Lisicki 6-1 6-0 6-2 7-6(2) Hanescu (Rou, 54) - Berlocq (Arg, 101). . . . . . . . . . . . . Hanescu 6-2 6-4 6-3 3-6 7-6(6) 6-4 2-1 ab.
ZVONAREVA Llodra
Z. Kucova (Svq, qual., 119) - 7. ZVONAREVA (Rus, 8) ZVONAREVA 6-2 6-1 6-1 7-6(5) CLIJSTERS Llodra (Fra, 35) - 7. BERDYCH (Tch, 7) . . . . . . . . . . . . . Llodra 7-6(3) 6-4 6-4 7-6(2) 6-4 6-2
6. SCHIAVONE (Ita, 7) - Morita (Jap, 83) . . . . . . . . . . . . 6-2 6-1 6. DAVYDENKO (Rus, 6) - Russell (USA, 80) . . . . . . . . .
SCHIAVONE 6-1 6-0 DAVYDENKO 6-4 6-1 6-3
SCHIAVONE Gasquet
Camerin (Ita, qual., 130) - Ferguson (Aus, 117) . . . . . Camerin 6-4 6-0 6-2 6-1 Greul (All, 84) - Gasquet (Fra, 38). . . . . . . . . . . . . . . . . . Gasquet 6-3 6-4 6-2 6-3 6-4 6-2
SCHIAVONE Gasquet
Oudin (USA, 43) - Savchuk (Ukr, qual., 143) . . . . . . . . Oudin 6-3 6-0 6-1 7-5 Anderson (AfS, 77) - Devvarman (Ind, 98). . . . . . . . . . Anderson 6-3 6-4 6-3 6-4 7-6(3) 7-5
A. BONDARENKO Anderson
Dushevina (Rus, 66) - 29. A. BONDARENKO (Ukr, 33) A. BONDARENKO 6-0 5-7 6-4 6-2 7-5 SCHIAVONE Smyczek (USA, wc, 186) - 26. BELLUCCI (Bré, 28) . . . BELLUCCI 6-3 7-5 7-6(6) 6-7(4) 6-4 5-7 6-4 7-6(2) MONFILS
20. PAVLYUCHENKOVA (Rus, 22) - Barrois (All, 72) . . 6-3 6-0 17. MONFILS (Fra, 19) - Kendrick (USA, qual., 148). . 6-4 7-5 7-5
PAVLYUCHENKOVA 6-4 6-1 MONFILS 3-6 6-3 6-4 6-7(5) 6-4
PAVLYUCHENKOVA MONFILS
Larcher De Brito (Por, qual., 175) - Mirza (Ind, qual., 159) Mirza 6-3 6-2 6-2 6-4 Andreev (Rus, 121) - Zeballos (Arg, 61) . . . . . . . . . . . . Andreev 6-3 4-6 7-6(4) 6-3
PAVLYUCHENKOVA 6-3 6-4 6-3 MONFILS
Dulko (Arg, 41) - Kerber (All, 46) . . . . . . . . . . . . . . . . . . Dulko 6-3 6-1 6-1 6-2 Tipsarevic (Ser, 44) - O. Rochus (74) . . . . . . . . . . . . . . Tipsarevic 4-6 7-5 7-6(0) 6-2 7-6(4) 6-7(4) 6-2 6-4
Dulko Tipsarevic
Niculescu (Rou, qual., 93) - 10. AZARENKA (Blr, 11) AZARENKA 6-0 5-7 6-1 5-1 ab. Robert (Fra, 78) - 9. RODDICK (USA, 9) . . . . . . . . . . . . RODDICK 6-3 6-2 6-2 DJOKOVIC
V. WILLIAMS 3-6 7-5 6-3 7-6(4) 7-6(2) 6-1 6-2
16. PEER (Isr, 17) - Kostanic Tosic (Cro, 871) . . . . . . . . PEER 6-4 7-5 7-6(5) 6-4 16. BAGHDATIS (Chy, 18) - Clément (Fra, 68) . . . . . . . Clément 6-3 2-6 1-6 6-4 7-5
PEER Clément
Parmentier (Fra, 105) - Brianti (Ita, 89) . . . . . . . . . . . . Parmentier 4-6 6-3 7-5 6-2 6-3 Schwank (Arg, 57) - Ginepri (USA, 102) . . . . . . . . . . . . Schwank 6-4 7-6(3) 4-6 6-3 6-3 5-5 ab.
PEER FISH .
Szavay (Hon, 36) - Zahlavova (Tch, 91) . . . . . . . . . . . . Szavay 6-0 6-2 6-4 6-4 . Cuevas (Uru, 87) - Silva (Bré, qual., 228) . . . . . . . . . . . Cuevas 7-6(0) 6-1 6-2 4-6 6-3 6-4 1-6 6-3
PENNETTA FISH
Falconi (USA, qual., 387) - 19. PENNETTA (Ita, 21) . . PENNETTA 6-2 6-1 6-1 6-4 Hajek (Tch, 82) - 19. FISH (USA, 21) . . . . . . . . . . . . . . . FISH 6-0 3-6 4-6 6-0 6-1 7-5 6-0 6-2
V.WILLIAMS DJOKOVIC
32. PIRONKOVA (Bul, 34) - Voracova (Tch, 97) . . . . . PIRONKOVA 6-3 6-4 7-6(3) 6-3 30. MONACO (Arg, 32) - Polansky (Can, qual., 205) Polansky 6-2 7-6(5) 6-3 6-3 6-4 6-1
Minella Blake
Hercog (Slo, 47) - Minella (Lux, qual., 185) . . . . . . . . . Minella 6-4 7-5 6-4 6-0 Vliegen (321) - Blake (USA, wc, 108) . . . . . . . . . . . . . . Blake 6-3 6-2 6-4 6-7(1) 6-3 6-2 6-4
V. WILLIAMS DJOKOVIC
Marino (Can, qual., 179) - Pervak (Rus, 100) . . . . . . . Marino 6-4 4-6 7-5 6-2 6-1 Petzschner (All, 52) - Lodja (Tch, qual., 169) . . . . . . . Petzschner 6-3 6-1 6-1 6-1 7-6(4) 6-3
V. WILLIAMS DJOKOVIC
Vinci (Ita, 65) - 3. V. WILLIAMS (USA, 4) . . . . . . . . . . . . V. WILLIAMS 6-4 6-1 7-6(3) 6-3 Troicki (Ser, 47) - 3. DJOKOVIC (Ser, 3) . . . . . . . . . . . . . DJOKOVIC 6-3 3-6 2-6 7-5 6-3 7-5 6-3 7-6(6)
CLIJSTERS DJOKOVIC
5. STOSUR (Aus, 6) - Vesnina (Rus, 64) . . . . . . . . . . . . . STOSUR 3-6 7-6(2) 6-1 4-6 7-6(2) 6-4 5. SODERLING (Suè, 5) - Haider-Maurer (Aut, qual., 214) . . SODERLING 7-5 6-3 6-7(2) 5-7 6-4
STOSUR SODERLING 5-7 6-1 5-7 6-2 7-5
Jovanovski (Ser, 87) - Rodionova (Aus, 62) . . . . . . . . Rodionova 7-5 6-4 6-1 6-4 Dent (USA, 72) - Falla (Col, 65) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Dent 6-4 7-5 6-1 6-2 6-2 6-4
STOSUR SODERLING
Errani (Ita, 37) - Garbin (Ita, 71) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Errani 7-6(4) 7-5 6-2 6-3 De Bakker (P-B, 53) - Gicquel (Fra, 170) . . . . . . . . . . . . De Bakker 6-4 7-5 6-2 6-2 6-3 6-3
Errani De Bakker
Larsson (Suè, 69) - 28. KLEYBANOVA (Rus, 30) . . . . . KLEYBANOVA 7-6(4) 6-2 6-2 6-3 Dodic (Cro, qual., 148) - 27. GONZALEZ (Chi, 29) . . . Dodic 6-7(2) 6-1 1-0 ab. 6-7(4) 6-2 6-3 3-2 ab. SODERLING
STOSUR
24. HANTUCHOVA (Svq, 26) - Safina (Rus, 50) . . . . . . HANTUCHOVA 6-3 6-4 6-3 2-6 7-6(2) 21. MONTANES (Esp, 23) - Przysiezny (Pol, 90) . . . . . MONTANES 5-7 1-6 7-5 7-6(5) 6-0 4-6 6-3 6-2 6-3
HANTUCHOVA MONTANES
King (USA, 74) - McHale (USA, wc, 112) . . . . . . . . . . . . King 6-3 0-6 6-1 5-7 6-3 6-4 Ball (Aus, wc, 145) - Raonic (Can, qual., 247) . . . . . . . Ball 6-7(4) 6-3 6-3 6-2
DEMENTIEVA 6-4 6-3 6-1 MONTANES
Ondraskova (Tch, qual., 120) - Bammer (Aut, 85) . . Bammer 7-5 6-0 7-5 6-2 Nishikori (Jap, qual., 147) - Korolev (Kaz, 69) . . . . . . Nishikori 7-6(0) 5-2 ab. 6-2 2-1 ab.
DEMENTIEVA Nishikori
Govortsova (Blr, 49) - 12. DEMENTIEVA (Rus, 12) . . . DEMENTIEVA 6-1 6-2 6-3 6-4 Marchenko (Ukr, 73) - 11. CILIC (Cro, 13). . . . . . . . . . . CILIC 7-5 6-3 6-1 5-7 7-6(6) 3-6 7-6(3) 6-1
13. BARTOLI (Fra, 14) - Gallovits (Rou, 101) . . . . . . . . BARTOLI 6-3 6-2 CLIJSTERS 13. MELZER (Aut, 15) - Tursunov (Rus, 481) . . . . . . . . MELZER 6-4 6-2 3-6 4-6 6-2
Razzano MELZER FEDERER
Razzano (Fra, wc, 157) - Zakopalova (Tch, 35) . . . . . . 6-4 5-7 6-3 Berankis (Lit, qual., 124) - Sweeting (USA, wc, 113) . 6-4 6-4 7-5
Razzano 6-3 6-2 7-5 6-4 Berankis 6-4 6-7(5) 6-3 6-2 6-4 6-7(4) 6-3 1-6 7-5 MELZER
Ivanovic
Ivanovic (Ser, 40) - Makarova (Rus, 52) . . . . . . . . . . . . Ivanovic 6-3 6-2 7-5 6-0 Phau (All, 97) - Mello (Bré, 81) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Mello 6-4 7-5 4-6 7-6(4) 7-5 6-3 6-1
Ivanovic FERRERO
Bacsinszky (Sui, 42) - 21. ZHENG (Chn, 23) . . . . . . . . ZHENG 7-6(0) 7-6(1) 6-3 6-0 Klizan (Svq, qual., 293) - 22. FERRERO (Esp, 24) . . . . FERRERO 6-1 6-3 6-0 6-1 6-4 6-4
27. KVITOVA (Tch, 29) - Hradecka (Tch, 121) . . . . . . . CLIJSTERS 32. HEWITT (Aus, 34) - Mathieu (Fra, 109). . . . . . . . . .
FEDERER
KVITOVA 6-4 7-5 6-2 6-1 Mathieu 6-3 6-4 5-7 4-6 6-1 6-3 7-6(4) 6-3
KVITOVA Mathieu
Baltacha (G-B, 57) - Martic (Cro, 88) . . . . . . . . . . . . . . . Baltacha 6-2 6-2 7-6(5) 6-3 Mayer (Arg, 79) - Rufin (Fra, wc, 206) . . . . . . . . . . . . . . Rufin 2-6 7-6(4) 7-6(2) 6-1 7-6(3) 6-4 6-3
CLIJSTERS FEDERER
Peers (Aus, qual., 201) - Wozniak (Can, 54) . . . . . . . . . Peers 6-0 6-1 6-3 6-0 Berrer (All, 49) - Beck (All, 104) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Beck 7-6(3) 6-3 6-1 6-4 6-3 6-3
CLIJSTERS FEDERER
Arn (Hon, 104) - 2. CLIJSTERS (3) . . . . . . . . . . . . . . . . . CLIJSTERS 6-0 7-5 6-2 6-1 Dabul (Arg, 96) - 2. FEDERER (Sui, 2) . . . . . . . . . . . . . . FEDERER 6-1 6-4 6-2 6-3 6-4 6-3

3HT www.lesoir.be

12/09/10 23:59 - LE_SOIR du 13/09/10 - p. 26


Le Soir Lundi 13 septembre 2010

Visiblement détendu, Flavio Briatore faisait partie des invités surprises de ce GP


d’Italie. Il y a un an, c’est à Monza que le flamboyant Italien avait tenté de défendre
l’indéfendable suite aux révélations relatives au scandale du GP de Singapour. © AFP lessports 27
F1 / L’Espagnol a triomphé au Grand Prix d’Italie devant Button et Massa

Alonso peut voir la vie en rouge


L’ESSENTIEL ILS ONT DIT
● Fernando Felipe Massa
« Je suis content
Alonso a vu du résultat. C’est
ce que c’est vrai qu’au départ,
de gagner le j’aurais peut-être
GP d’Italie pu passer en tête,
mais c’était vrai-
avec Ferrari ! ment serré avec
● Webber a Jenson et Fernan-
repassé Ha- do. Même si Jen-
son n’avait pas
milton en tê- une bonne vitesse
te du cham- de pointe, il n’était
pionnat. pas facile à pas-
ser. Ce fut très
● Les cinq sympa d’être sur
candidats au le podium. »
titre sont de
nouveau réu- Robert
Kubica
nis en moins « Je savais que
d’une victoi- l’arrêt au stand se-
re : 24 points. rait crucial. Nous
avons choisi de
changer de pneus
BUTTON (hors image) et les Ferrari, ont pu échapper au traditionnel bouchon de 14h02, à la première chicane de Monza… © CSRDJAN SUKI/EPA. un peu plus tôt
que nos rivaux.
ne foule en délire rassemblée au position nettement moins avantageuse… d’un véritable travail d’équipe. Car, en 320 km/h !, reprit Alonso. Nous sommes

U
C’était la bonne
pied du podium si particulier – il – et le pilote espagnol, qui a déclaré depuis plus de la meilleure définition technique arrivés côte à côte dans la chicane. J’ai décision, mais j’ai
surplombe l’allée des stands et longtemps qu’il « finirait sa carrière chez élaborée avant et tout au long du week- presque dérapé. Mais j’ai finalement réus- perdu deux secon-
« plonge » directement sur la piste – de Ferrari » ? Ce qui est certain, c’est qu’il a end, les hommes de la Scuderia se distin- si à conserver l’avantage. » des au stand, puis
l’Autodromo di Monza : la scène d’hysté- définitivement été adopté par les milliers guèrent également en effectuant un chan- La course était jouée. Jenson Button deux places face à
rie collective que Fernando Alonso a dé- de tifosi comme le nouveau phénomène gement de roues parfait peu après la mi- avait beau avoir une voiture un rien plus Hulkenberg et
clenchée dimanche après sa victoire au de la maison, et que l’on peut d’ores et déjà course, l’élément qui permit à Alonso de performante que la Ferrari, il savait qu’il Webber. »
Grand Prix d’Italie au volant de sa Ferrari s’attendre à ce que cette association-là soit repasser devant Jenson Button par qui il ne pourrait de toute façon passer davanta-
rappelle celle qu’avait suscité un certain à l’origine de quelques belles pages de l’his- s’était laissé surprendre au départ… ge le double champion du monde espa- Michael
Michael Schumacher en 2006 – la derniè- toire de la Formule 1… « Quand j’ai vu Jenson rentrer aux gnol, que celui-ci n’avait pu le faire dans la
re fois qu’un bolide de Maranello avait « Me retrouver sur ce podium, avec ces stands, je savais que j’avais un tour pour première moitié de l’épreuve… « Je pense
Schumacher
« J’étais content
triomphé sur ses terres en fait… milliers de personne en contre- faire la différence. J’ai tout donné car je sa- que ce résultat va encore nous donner un
Quelques minutes plus tard, bas qui formaient une grande vais qu’ensuite, il aurait été plus rapide surplus de confiance et de motivation de mon départ. Il
avant même que le pilote alle- AUTO mosaïque, avec une grande ban- avec ses nouveaux pneus. En fait, mon pour la fin de la saison, concluait-il. Lun- y a eu pas mal
mand ne se présente devant la derole au milieu, fut une joie tour a été plus ou moins correct, rien de di et mardi, nous serons tous à l’usine d’action ensuite.
presse, la Scuderia Ferrari avait officialisé énorme, comparable seulement à l’émo- particulier. Mais le changement de pneus pour travailler dur et remercier l’équipe. J’ai poussé à fond
dans un geste d’une grande finesse la fin tion que j’ai ressentie en l’emportant à Bar- était superbe », dit encore Alonso en félici- Comme je l’avais dit, un seul résultat peut tout au long de la
de la collaboration entre le pilote alle- celone en 2006. Vaincre ici, c’est comme ga- tant ses mécanos comme il l’avait fait par tout inverser. Il faut continuer ! » course, mais j’ai
mand et la mythique écurie italienne. La gner ton Grand Prix national », s’exclama la radio à peine le drapeau à damier fran- De 41 points avant le début du week- quand même dû
fin d’une époque, longue de 11 années et Fernando Alonso après la course. chi. Huit dixièmes de seconde : c’est ce end, l’écart entre les cinq candidats au ti- céder face à Sebas-
jalonnée de 72 victoires, 5 titres des pilo- Pour son premier Grand Prix en rouge, que l’équipe technique grappilla à celle de tre est effectivement redescendu à 24 uni- tian (Vettel) et
tes et 6 chez les constructeurs. Fernando Alonso n’aura en tout cas pas McLaren dans une opération menée en tés. Lewis Hamilton a de nouveau cédé le Mark (Webber).
Quatre ans plus tard, a-t-on assisté à la fait les choses à moitié, en signant la pre- 3,2 secondes, plus vite que chez « Spee- leadership à Mark Webber. Mais les trois Avec la 5e place
véritable passation de pouvoir entre le sep- mière pole d’une Ferrari à Monza depuis dy » ! « Quand je suis ressorti des stands, autres, réunis en 3 points derrière, n’ont de Nico en plus, je
tuple champion du monde allemand – re- 2008, et la première victoire depuis 2006 j’ai vu Jenson très loin dans mes rétrovi- pas dit leur dernier mot. Il va faire chaud, pense que le team
venu depuis aux affaires, mais dans une donc. Une victoire qui, en plus, fut le fruit seurs… mais j’avais oublié qu’il arrivait à dans quinze jours à Singapour ! ■ T. W. peut-être content
de notre week-
RÉSULTATS end. »
Le championnat LE SOIR - 30.08.10

L’erreur d’Hamilton, GRILLE DE DÉPART


Allemagne 25 juillet
28 mars

Singapour 26 sept.

ÉCHOS
14 mars

Gd.-Bretagne 11 juillet

29 août
12 sept.
1er août
18 avril

30 mai

24 oct.

Abu Dhabi 14 nov.


27 juin

10 oct.
16 mai
4 avril

13 juin

Après la troisième partie de qualification (Q 3)


7 nov.
9 mai

1. Alonso (Esp, Ferrari) ....................................1.21.962


(moyenne: 254,445km/h) D’Ambrosio sur le podium,
le coup de Vettel 2. Button (GBr, McLaren-Mercedes) ............à 0.122
3. Massa (Bré, Ferrari) ............................................0.331
Maldonado champion
Australie

Belgique
Espagne
Malaisie

Jérôme D’Ambrosio (Dams) s’est


Monaco

Hongrie
Bahreïn

Turquie
Canada

4. Webber (Aus, Red Bull-Renault) ..................0.471


Europe

TOTAL
Corée
Japon

Brésil
Chine

Italie

5. Hamilton (GBr, McLaren-Mercedes) ..........0.661 successivement classé 5e et 2e des


as étonnant que tout se soit ma course n’a pas été facilitée
6. Vettel (All, Red Bull-Renault) .........................0.713 Les pilotes courses de GP2 respectivement
P resserré en tête du cham-
pionnat : les deux seuls pilotes
par Hulkenberg qui s’est obsti-
né à ne pas vouloir me laisser
7. Rosberg (All, Mercedes) .................................1.065
8. Hülkenberg (All, Williams-Cosworth) .........1.075
9. Kubica (Pol, Renault) .......................................1.077
1. Webber (Aus)
2. Hamilton (GBR) 15
4 2 18 4
8 8 18
25
0
25
10
15
25
10
25
- 25 8
18 18 12
25 18
- 25
8
-
187
182
remportées par le Britannique
Sam Bird (ART) et l’Allemand Chris-
10. Bar