Vous êtes sur la page 1sur 2

c c 



 c c 

Il va se développer en France en réaction contre la démesure et l'extravagance de l'art baroque.


Ordre, rigueur, équilibre, discipline, en sont les principes directeurs, aussi bien pour la littérature
que pour les arts plastiques et l'architecture.

 c Elle tend vers un idéal de perfection et de beauté à travers des sujets nobles, de
préférence inspiré de l'antiquité ou de la mythologie gréco-latine tels que les figures
héroïques, les victoires ou la pureté des femmes.
Les peintres classiques cherchent à symboliser le triomphe de la raison sur le désordre des
passions: la composition et le dessin doivent primer sur la couleur, le concept sur la séduction
des sens. C͛est pour cela que des règles précises et strictes doivent exprimer la représentation
de la nature.
Les peintres les plus représentatifs sont Ñ c  

 c  Outre les statues sur pied, le terme regroupe également les sculptures en
reliefs, comme les célèbres marbres d'Elgin du Parthénon, ainsi que les bas-relief. Alors que les
œuvres sculpturales insistent sur la forme humaine, les reliefs sont généralement plutôt
utilisés pour concevoir des scènes décoratives.
La réaction classique débute avec !" #  (1698-1762), admirateur de l'Antique qui
a créé Ã 
ÃÃ
 
 (1750, Louvre), Ã 
à (Florence), etc.
Mais le grand sculpteur du siècle est * $   (1741-1828) qui copie l'Antique et
imite la nature dans ses nombreuses œuvres comme le    
 

 c # L͛architecture classique française est issue de l͛admiration et de l͛inspiration


de l͛Antiquité. Elle a été inventée pour magnifier, dans toute l͛Europe, la gloire et la puissance
de Louis XIV. L͛esthétique de cette architecture se rapproche des canons grecs et romains
reconnus comme des références idéales. Les lignes nobles et simples sont recherchées, ainsi
que l͛équilibre et la sobriété du décor, le but étant que les détails répondent à l͛ensemble. Elle
représente un idéal d͛ordre et de raison.
*$ % est l͛architecte d͛une grande partie de Versailles. Il a repris les plans
dessinés initialement par c  c &, architecte de renom qui a construit le magnifique et
célèbre château de Vaux-le-Vicomte avec   'en 1656. Le château de Versailles,
tributaire du baroque dans sa décoration, reste néanmoins classique dans les grandes lignes.

 c!' Légère, subtile, la musique classique est devenue l͛emblème, pour le meilleur et
pour le pire, de toute musique savante occidentale. Le terme abusif de « musique classique »
pour toute musique non populaire a ainsi conquis notre vocabulaire, renvoyant cinq siècles de
musique à une époque précise, et un esprit bien particulier. Le langage classique se définit par
des règles très strictes, une grande rigueur formelle, une grande simplicité harmonique, et un
sens développé de la mélodie.




   Ñ Ñ( Ñ)  

 L'art poétique de Boileau Nicolas suit la règle des trois unités dramatiques. Tout d'abord, la
poésie est technique et les vers doivent être corrigés, enseigné aux gens instruits pour les
critiquer, ou les laisser au repos pendant un certain temps. Deuxièmement, de combiner les
objectifs de la poésie, didactique et hédoniste. Enseigner avec plaisir. Enfin, le contenu prime
sur la forme.

Il y a trois écrivants qui sont les plus représentatifs du classicisme littéraire français ; ils sont :
Corneille, Racine, et Molière. On rit mais on éduque a été la consigne des dramaturges.

 Ñ  est né en 1606 et mort en 1684. Auteur officiel nommé par Richelieu, rompt
avec ce statut de poète du régime et avec la politique contestée du cardinal, pour écrire des
pièces exaltant la haute noblesse (  , œuvre aujourd͛hui universellement connue),
rappelant que les hommes politiques ne sont pas au-dessus des lois (
), ou montrant un
monarque cherchant à reprendre le pouvoir autrement que par des représailles (
).
L͛œuvre étendue et riche de Corneille a donné naissance à l͛adjectif « cornélien » qui signifie :
> La volonté et l͛héroïsme
> La force et la densité littéraire
> La grandeur d͛âme et l͛intégrité
> Une opposition irréductible entre deux points de vue, spécialement une option affective
ou amoureuse contre une option morale ou religieuse.

 *  est né en 1639 et mort en 1699. Il est un poète tragique français considéré, à
l'égal de son aîné Pierre Corneille, comme l͛un des deux plus grands dramaturges classiques
français. Ñ  est la dernière tragédie profane de Racine avant un long silence de douze ans
au cours duquel il se consacrera au service du roi et à la religion. Le personnage de Phèdre est
l͛un des plus remarquables des tragédies de Racine. Elle est à la fois coupable du malheur des
autres et victime de ses pulsions.

 *%Ñ ', dit  *, est né en 1622 et mort en 1673. Il est un dramaturge et
acteur de théâtre français. Considéré comme l'âme de la Comédie-Française, il en est toujours
l'auteur le plus joué. Impitoyable pour le pédantisme des faux savants, le mensonge des
médecins ignorants, la prétention des bourgeois enrichis, Molière aime la jeunesse qu'il veut
libérer des contraintes absurdes. Dans le tartuffe, plusieurs thèmes sont traités. Le plus
important est celui de l͛hypocrisie autour duquel rayonnent d'autres thèmes comme la
religion et le mariage forcé. La pièce présentée en mai 1664, en avant-première, devant le roi,
est une pièce de 3 actes. Mais son contenu a déjà soulevé l͛indignation du parti des dévots. La
Compagnie du Saint-Sacrement a utilisé son influence pour faire interdire la pièce, en faisant
pression sur Louis XIV qui, contrairement à eux, a aimé la pièce.