Vous êtes sur la page 1sur 97
productique mécanique C. Barlier B. Poulet Claude BARLIER Benoit POULET Professeur agrégé Professeur agrégé de génie mécanique de génie mécanique Docteur de 'ENSAM MEMOTECH Génie mecanique productique mécanique Deuxiéme édition Collection A. Capliez Editions CASTEILLA — 25, rue Monge - 75005 PARIS Préface Leenseignement de la productique mécanique a pour objectif la formation aux méthodes et aux techniques destinées a assurer la qualité et la compétitivité des produits fabriqués et, pour ce qui conceme les fabrications mécaniques, aux méthodes et aux techniques qui leur sont propres. Dans ce domaine, l'assistance informatique se développe de plus en plus a travers utilisation de la FAO (Fabrication assistée par ordinateur). Mais, parallélement, il s’avére indispensable de disposer d’ouvrages écrits, toujours & portée de la main, aussi complets que possible, qui permettent de trouver en temps réel les éléments nécessaires aux décisions & prendre. C’est a ce besoin que répond le Mémotech Génie mécanique, Productique mécanique. I facilitera la tache des enseignants et des éléves qu'il prépare au baccalauréat technologique, série Sciences et technologies industrielles, spécialité Génie mécanique, option Productique mécanique. II constituera également un livre de référence largement utilisable dans les sections de techniciens supérieurs en Productique et les départements de Génie mécanique des IUT. Fidéle a la démarche productique, il réunit, sous forme de banques de données, de guides de choix et de fiches de calcul, les informations indispensables au bureau des méthodes et a l'atelier. En construisant cet ouvrage avec clarté, logique et méthode, les auteurs ont assuré sa complémentarité avec l’informatique ; ainsi, plusieurs progiciels “base de données, sélection et calcul” permettent, a partir des éléments mis en place dans ce mémotech, de recourir 4 des formes de caloul que seul ordinateur permet dappréhender rapidement. Claude BARLIER, agrégé de génie mécanique, docteur de I’Ecole nationale supérieure d’arts et métiers, est professeur des écoles des Mines. Il est responsable du DESS “conception de produit” mis en place & partir de ’ESSTIN (université Henri Poincaré), dans le cadre d'un partenariat avec I'Ecole des Mines @Albi-Carmaux et Ecole des Mines de Nancy. ll a créé et dirige le CIRTES (Centre d’ingénierie de recherche et de transfert de PESSTIN & Saint-Dié-des-Vosges). Benoit POULET, agrégé de génie mécanique est professeur de chaire supérieure en classes préparatoires aux grandes écoles au lycée Henri Loritz & Nancy. Il enseigne également le contréle, la métrologie et la qualité en classe de DNTS CFAO Prototypage rapide. Nous les remercions pour la grande qualité de cet ouvrage, fruit d'une compétence pédagogique et professionnelle reconnue de tous. A. CAPLIEZ Inspecteur général honoraire de l’Education nationale Note des auteurs Cet ouvrage a été cong dans “esprit productique”. Il fait suite aux ouvrages Mémotech Productique, “Matériaux et usinage" et “Conception et dessin”, il s’appuie également sur les développements des logi- ciels UC3 “Utilitaires de coupe” et ACMU “Aide & la conception de montages d’usinage”. II profite de ces nombreuses expériences et a demandé un travail d’équipe trés soutenu Nous avons également intégré la présentation et Futilisation des logiciels CESAR, MESTRID, EFI-CN et QUALISTAT, véritables références dans I'enseignement technologique. Nous tenons a dédier cet ouvrage et ainsi exprimer nos remerciements les plus sincéres a : Didier PRAT, IPR-IA, dans Académie d’Aix-Marseille, et & son Equipe pédagogique, en particulier, Roger BESSARD, Gilbert CARLO, Fernand HONORAT et Jean-Christian ROYON, professeurs au lycée Jean Perrin de Marseille, pour leurs consells et pour l'autorisation de publication des fiches d’opérations standard. Lionel GIRARDIN, professeur au lycée Henri Loritz de Nancy, pour ses conseils, en liaison avec le Mémotech Productique “Matériaux et usinage”, Marc GABRIEL, professeur d'université & ESSTIN (Université de Nancy1), pour la relecture du chapitre “Maintenance”. Jean-Pierre GONDOUIN, professeur au lycée Astier d’Aubenas, pour la relecture du chapitre “Méthodes” et pour la présentation du logiciel EFI-CN, Frangois MIHE, professeur au lycée Henri Loritz de Nancy, pour la relecture des chapitres “Outils d'analyse des spécifications” et "Métrologie”, Maurice PILLET (CFPIM), professeur au département OGP de IIUT d’Annecy, pour ses conseils lors de I'éla- oration du chapitre “Gestion de production”, Pierre SOUVAY, professeur au lycée Pierre Mendés-France d’Epinal, pour ses Conseils lors de l’élaboration du chapitre “Qualité” et pour la présentation du logiciel QUALISTAT. ‘Tous les dirigeants et ingénieurs des sociétés et centres techniques dont les références figurent en fin d'ou- vrage, pour leurs informations et pour la qualité des documents fournis, particuliérement a = Jean FRIES, Président directeur général de la Société REALMECA, Jean GUIOT, Directeur études et recherches de la Société ALCERA GAMBIN, Georges HEGELE, Gérant de la Société MAHR MESURE, M. LEUENBERGER, Président directeur général et & Jacques BENOIT, Conseiller technique de la Société FRAISA en Suisse, Dominique ANTOINE, Chef de produit Division mécanique ROCH France SA, de la société BROWN and ‘SHARPE, Jean-Emile PFALZGRAF, Président directeur général de la Société EPB, Pierre RAYE, Directeur général adjoint et Jean-Marc MULLER, Responsable du centre technologique, de la Société STELLRAM en Suisse, Mare ROSENBAUM, Directeur commercial de la Société RENISHAW, ‘Adrien VOLPI, Directeur des ventes et Michel GIRES, Responsable technique de la Société NORELEM. ‘A Pierre-Alain GRESSET pour la réalisation des dessins et figures en DAO. ‘Anos collgues du lycée Henri Loritz et de ’ESSTIN & Nancy, pour leurs suggestions et critiques tres constructives. Anos éleves et étudiants. ©, B, Nancy, septembre 99 1. Outil c’analyse des tolérances dimensionnelles et géométriques 7 To 2. Préparation des documents de fabrication (Méthodes) 35 Bu [eae 1 3. Coupe 85 7 | 4. outils - Porte-outils - Conditions de coupe 133 oO 5. Procédés d'usinage - Machines-outils 195 Mo | L_] | 6. Porte-piéces 225 Mu | 7. Métrotogie 279 |Mwr 8. quate ea) Qa || 9. Gestion de production 419 10. maintenance 463 | (Main Annexes - Index des références - Index alphabétique 475 9 1. Outil d'analyse des tolérances dimensionnelles et géométriques f=) Banque de v Guide de V Fiche de DONNEES ‘CHOIX CALCULS 1.1. Classification des tolérances dimensionnelles et géométriques 1.1.1. Classification et désignation 1.1.2. Exemple de classification 1.2. Inventaire des mobilités —————— 1.2.1. Préliminaires 1:22. Mobilités et nombre minimal de mesures 1.3, Démarche d'analyse d'une tolérance dimensionnelle ou géométrique 1.4. Exemples d'applications —— 1.5. Tolérances géométriques 1.5.1. Principes 1.5.2. Tolérances géométriques de forme 1.5.3. Tolérances géorétriques de position 1.5.4. Tolérances géométriques d'orientation 1.5.5. Tolérances géométriques de battement 1.6, Tolérances d'état de surface (ondulation - rugosite) —____ 1. Avertissements, origines des travaux 2. Definitions 3. Spécifications sur les dessins ‘4. Abréviation des différentes fonctions 5. Abréviation des procédés d’élaboration 6. Défauts de surface classés par nature 7. Principaux paramétres liés a la ligne moyenne 8. Paramétres liés aux motifs 9. Séparation des défauts de surface 10. Données générales 11 Ancienne designation : correspondance 17. 7.1. Principaux cas courants 7.2. Ecar's - position des écarts - qualité 7.3. Ecarts fondamentaux ‘olérances et ajustements 1.1. Classification des tolérances dimensionnelles et géométriques ly Tor, 1.1.1. Classification et désignation —_| Rectitude © _{ Circutarite _ Tolérances | cylindric a; Z| Plante A _| Ligne quelconque Tolérances © _| Surface quelconque eae Tolérances © _| Diamétre/ Angle dun cone aune sutace | (L 1 > omay 00s Tens Etat virtuel (définition) La dimension virtuelle est la dimension qui définit état possi Pour un élément contenu, c'est la limite maximale de dimen- sion augmentée des tolérances géométriques. oo.2W) AVARa. © dimensions locales reelles ‘C+ dimensions au maximum de matiare G dimension vitvelle 21 = 20n0 de tlérence géomettique ible dun élément. Pour un élément contenant, cest la limite minimale de| dimension diminuée des tolérances géométriques. A1AA3 = dimensions locales rélles © = dimensions au maximum de matiere G dimension vince fot zone de tolérance géometrique 13 Lazone de tolérance, dans le pian consi- ere, estlimitée par deux drotes paralle- les, cistantes det. Sa longueur est celle de élément spéci- fié (sauf indication particuliere). Interprétation Une tigne quelconque de la surface supé- rieure, paralléle au plan de projection dans lequel Indication est donnée, doit ‘tre contenue entre deux droites paralle- les distantes de 0,1. Leur longueur est celle de Félérment. Comme précédemment mais unique- ‘ment sur la partie de longueur x limitée = eH par le trait mixte. Comme préoédemment mais unique- ‘ment sur une partie quelconque ayant une longueur de 200. Lazone de tolérance, dans le plan consi- éré est limitée par deux cercles concen- Iriques et distants de t. =| or \Z aaennarna 2! paralléiépipddo de largeur 0.1 dans le ‘rection verticale et de 0.2 dans la direc La zone de tolérance est limitée par ton horizontale. un paralétépipade de section w.2 | [—|O2 ‘Sa longueur est celle de rélément spé- cite (Saut indication partcuire). eS — [20.2 Laxe du cylindre relié au cadre de le tolérance doit étre compris dans un cylin-| die de 0,2 60 dametre = [2008] Les axes des deux tous doivent ae ‘compris dans la méme zone cylindrique de hamétre 0,08, 3 La zone de tolérance est limitée par un oylindre de diamétre t ‘Sa longueur est celle de élément ‘spécifié (saut indication particuliére). Zone de tolérance ‘Symbole | Exemple Interprétation { 4 Ojos Olea} 7 Le pourtour de chaque section droite du cylindre extérieur doit étre compris entre deux cercles coplenaires concentriques distants de 0,1. 4 Lazone de tolérance, dans le plan const dere, est limitée par deux cylindres con- centriques et distants de t, sa longueur est celle de lélément spécifié (saut indication particutiore). Remarque: Ele englobe les teérances de rectitude et de route Efe peut étre indute dans e principe de rer veloppe ou le principe de Taylor. Zone de tolérance Lazone de tolérance est limitée par deux plans paralléles, distants de t, son éten- due est colle de Félément spécifié (sauf Indication pariculiere). Romarque = le englobo la tolerance de rectitude. Ele pout etre indute dans le principe de Fer- \veloppe ou le principe de Tayler et dans les ‘olerances dorientation, de paraléisme, de perpendicular. Zone de tolérance y Lazone de tolérance est imitée par deux lignes enveloppes des corcles de diamé- ‘et dont les centres sont situés sur une ligne ayant la forme géométrique spéct- fiee, sa longueur est celle de élément spéciié (saut indication pareuliere). Lazone de tolérance estlimitée par deux surfaces enveloppes des spheres de dia- metre t dont les centres sont situés sur Lune surface ayant Ia forme géometrique spécifiée, son étendue est celle de Tetement spécifié (saut indication parti- coulére. | ara a Interprétation La surface considérée doit tre comprise centre deux cylindres coaxiaux distanis de oA ‘Comme précédemmentmais uniquement sur la partie de longueur x timitée par le trail mist. ‘Comme précédemment mais uniquement sur une partie quelconque ayant une lon- gueur de 20. Interprétation La surlace doit étre comprise entre deux plans parallles distants de 0,08. La position de la tolérance se rapporte tuniquement 2 la surface; dans les deux cas la piéce est comrecte. Interprétation Loprofilconsidéré doit étre compris entre deux lignes enveloppes des cercles de diamétre 0,02 dontles centres sont situés ‘sur une ligne ayant la forme géométrique spéciiée, Interprétation La surface considérée doit re comprise centre deux surfaces envelopes desephe- resde diamétre 0,03 dontles centressont situés sur une surface ayant la forme géometrique spécifiée. 15 Tolérances géométriques (suite) | NF E 04-552 En. 1.5.3. Tolérances géométriques de position Localisation © Zone de tolérance ‘Symbole | Exemple Interprétation at ©)e0s] "| Le point cintersection dot se rouver dane un coc doo 0,3 dot lo corre coincide avec la postion théorquerent txacte du pint dintersocton rst La zone do tlérance ost Iie per un tere. corde do 6 t dart conte eet dane postion héoiquomentexscle cu pont consis (foo. [a [e| ®pod ale}, Les axes des trous doivent étre compris 24 dans des cyiindres deo 0,1 dont les axes ‘sont dans les positions théoriquement ‘exactes spéciies par rapport aux surfs- ces de référence A et B. La zone de tolérance est limitée par un Site mt fet da Pts tase once dain | considérée. Sa longueur est celle de r'élé- rt epcte al wScoen pace Les axes des trous doivent étre compris dans des cylindres de 0 0,1 quand les| tous sont au maximum de matiere (10), ‘et de. 0,2 quand ils sont au minimum de| matiére (10,2). Les axes des cylindres sont dans les positions théoriquement| l exactes spécifiées par rapport aux surfa- cos de référence A et B. [Dlorehes| i 5 Los axos des laraudages doivent éte 4 comprisdans des cylindres dee 0,1 quand] ‘est au maximum de matire (60) et de: © 0,2 quand il est au minmum de matiére (79,9). Les axes des cylindres sont dans| les postions théoriquement exactes spé-| ctfiges par rapport axe de référence A, La zone de tolérance est limitée par un oylindre de 0 t dont Taxe est dans la position théoriquement exacte de la ligne considérée. Sa hauteur est colle pres- crite apres le signe P, alle englobe élément ou seulement son prolonge- ment selon Findication, leurhauteur est de 30. partirde lasurtace | B. Lazone de tolérance est imitée par deux plans paralléles distants de tet disposes La surtace oblique doit étre comprise centre deuxplans paraliéles distants de 0,08 et disposés symétriquement par rapport la position théoriquement ‘exacte duplan considéré par rapport la surface de référence Aeta laxe de référence B. ‘symétriquement par rapport la position théoriquement exacte de la surface con- sidérée. 16 ol. Zone de tolérance Symbole | Exemple Interprétation | | 0.05 Al te i Chaqueligne doit tre comprise entre deux dioiles paraliéles distantes de Lazone de tolérance est imit6e pardeux eee ee ae ey ‘sees symétriquement par fap port aka rapport ala position exacte dela ligne| position théoriquement exacte delatigne ‘spécitiée par rapport a la surface de cconsidérée, sila olérance n'est prescrte ranean {que dans un seul plan. Sa longueur est colle de 'élément spéciié.” a y 1 | 0.05} ‘| Bous . a loz] Shaan des axes des tit ous dot ey tre compris dans un paraliélépipede | Lazone de tolérance est limitée par un —al 7 idément spécitie. Teepe} LE 0.04 A Lasurlace tolerancée doit 6re comprise 1 ‘enive deux plans paraléles distants do 10,08 et perpenciculaires & le surface de Lazone de tolérance estimitée par deux aera A pans paralléles distants de t et perpen- iclsres & la droite de réérence. Son |dendue est call de Télément specie.” - Leod, | |0.08_A La surace tolérancée doit re comprise O0arA entre deux plans paralleles distants de 0,08 et perpendiculaire a la surface de référence A. ue est colle de élément specie.” ‘Remarque: La tolérance de perpendicularité peut englober les tolérances de rectitude et de planéité. * Seuf indication Ele rest pas implicite sans indication, elle n'est pas lige aux tolérances dimensionnelles et de position. contiaire. 19 é étrii i NFE — géométriques (suite) 04-552 Tot | isme // ] Zone de tolérance Symbole | Exemple Interprétation Larwecotsaceest [77 Tosa | WZLoaL a] Lowe tlérancé doit tre compns ene ie par deux does Y a } dour dotescstanes 0,1, paraeiest \ - paraliéles distantes de t Taxe de référence A et placées dans le a FE Gopal ala cote plan vertical Ge relérence projtée < sar un plan alla tolé- “1, rancertestprescriteque a ¢e cars uno seule drec-|77[ oa, a] [//lo+lah axe tolérancé doit re compris entre TE ton. Sa tongueur est! deux droites distantes de 0,1, paralléles calledet element speci fH Tae de relérence A et placées dans le fe" + plan horizontal 7/ [02] A 7/[oal a //\o.| 4) La zone de talécance est lmitée par un paralllépipece de secon {t «12 paral Fic dla crate dereference silatolérance eat reser nr Petr pereee LLexe tolérancé dat tre compris dans tales fun ® taut, Sa longueur est un paralleleipede, de 0.2 0,1 qu est Calle de relément specie parallel & Taxe de rélérence A 7 Laxe tolérancé doit re compris dane un on Myo 4) ete eit Tatts OLN gd are at fi & laxe de référence A. al ay La z0n0 de tolérance est imitée par un {//]eo.188] a] cylindre de diamétre t paraliéle & la - ‘Comme précédemment, mais quand les Grote ve référence sila valeur de la ~ iamétres A et B sont au maximum de tclrance est prévédée du signe 0, sa //'00.G@AG] ——_mattere. Ss ne sont pas dans ct ta, longueur est celle de lélément spécifié.” la tolérance peut étre dépassée. ~w/lotle J/[oal © om La surlace tolérancée doit étre comprise entre deux plans distants de 0,1 et Lazone de ttérance est imitée pa deux --£ parallles a faxe de raterance C plans paralléles distants de tetparalleles rae Etadtote de reference. Son éterdue est Cele de ement specie” //\0:| 8 | axed trouditétre compris entre deux plers dstants de 0,1 et poraléies & la Suave de rterence B. Lazonede trance estlimitéepar deux 77] 93 | p plens parléies distanisde tetperalleies . ‘au plan de référence.Son étendue est celle de Vélément specifi.” Lasurface tolérancée doit étre comprise contre deux plans paralléles distants de 0,01 et parallétes & la surface de réfé- rence D. Remarque: La tolérance de paralléisme peut englober les tolérances de rectitude et de planéité. Elle peut étre induite dans le principe de Tenveloppe ou de Taylor. * Sauf indication particulier. 20 Tolérances géomeétriques (suite) NF E 04-552 =| Wai) Inclinaison Zone de tolérance Lazone de tolerance, projetée surun plan, est limitée par deux droites paralléles dis par rapport & la droite de réterence. Sa) longueur est celle de élément spécitié.* tantes de t et inclinges de Tangle spécitié) Exemple Interprétation axe du trou oblique doit étre compris ‘entre deux plans paralléles distants de. 10,08,etinclinés de 60° parrapportataxe de référence AB. 1h aa oe erase cess ral aes omen ae et Eee ele dila ligne considérée. Sa longueurest colle de Félément specie. axe du trou, projeté sur un plan conte- nantlaxe de référence, doit étre compris ‘entre deux droites paralléles distantes ‘de 0,08 et inclinées de 60° par rapport & axe do référence A-B. et 7 LL, La zone de tolérance est limitée par un cylndre de dametret, incline de Fangle spécifé par rapport & la droite de réte- rence. Salongueur est celle deFélément specifi axe du trou, doit 6tre compris dans un cylindre ineliné de 60° par rapport taxe de référence A-B. Ce cylindre est de 0 0,08 quand A et B sont au maximum de matiere (30,1 6t20,1), etde0,2quand its sont au minimum (80 et 30). Lazone de tolérance est imitée par deux pans paralléles distants de t et inclinés 6e Fangle specifi par rapport a la droite 0e réiérence. Son étendue est celle de Telément specie.” 7 Kh 4|008| A Ke axe du trou doit étre com Nob we ds compris. entre ——— deux plans paraléles dstants de 0,08 et La zone de tolerance, proetée sur un incinés de 60° par rapport & Taxe de dln, estintée par deux drotes paral EenaA les distantes det et incinées de fangle séciié par rapport eu plan de réé- rence. Sonéterdueestcelle del élément soécti.” Disc Zio1| A [TTA arise cares Gon eve erence Eft entre deux plans peralltiesdistants de a 011 etineins de 75" par rappon aFexe plans paralidles distants de t et inclinés de rétérence A. feTangle spéctié par rapport la drite Ge rterence. Son étendue est calle de rWlerent speci.” Zoos] A La surface inclinée doit étre comprise ‘entre deux plans paralléles distants de 0,08 et inclines de 45° par rapport a la surface de référence A. Remarque: La tolérance dinclinaison peut englober les tolérances de rectitude et de planeité. *Sauf indication pantculiére 21 Le zone de tolérance est limitée dans chaque plan de mesurage perpen- ioulaire axe par deux cercles concen \tiques stants de tdontiecertre coincide avec axe de référence. La zone de tolérance est limitée pour chaque position radiale, par deux cit- Cconférences distanies det situses surle cylindredemesurage dontt'axe coincide avec axe de rélérence. \ Pr ammiilbnee La zone de tolérance est limitée sur cha- {que céne de mesurage par deux circon- ferences distantes de t. Chaque cone de mesurage a ses généralrices dans la direction spécifiée et son axe coincide avec axe de référence, AB 1.5.5. Tolérances géométriques de battement arte a Le batiement simple radial ne doit pas dépasser 0,1 dans chaque plan ¢e| mesurage pendant une révolution com plete autour de taxe de référence AB. Le battement s‘applique généralernont@| desrévolutions completes autour detaxe,| ‘mais peut étre limité & une portion ce révolution, Db. Le battement axial ne doit pas dépasser 0,1 dans chaque position de ‘mesurage pendant une révolution complete autour de axe de rétérence 4 loalc 4 lot] cp > J 4 joi} Cc Floile iL 4 oslo} ZN # [oa c Interprétation Lebatterent oblique dans la direction de la flache sur chaque cone de mesurage| ne doit pas dépasser 0,1 pendant une révolution complete autour de faxe de rélérerce C. Le batiement oblique dans la direction pperpendiculaire a la tangente de la sur-| face incurvée ne doit pas dépasser 0,1 pendant une révolution complete autour de axe de référence C. Le battement oblique dans la direction ‘spécifiée par rapport a la surface, ne dot pas dépasser 0,1 pendant une révolution ‘compléte autour de 'axe de référence C. 22 Lazonedetolérance est limitée par deux surfaces cylindriques, distantes de t , ayant pour axe commun axe de rélé- rence. Sa longueur est celle de Télé- ment spécilié (sauf indication contraire). Zone de tolérance Lazone de tolérance est imitée par deux Plans paralléles distants de t, perpendi- ‘ulaites a'axe de référence, sa longueur est celle de lélément spécifié (saut indi- calion contra). Lazone de tolérance est imitée par deux ufacesderévolutiondistantes detayant our axe commun Faxe de référence et ‘dont le profil est celui du profil théorique spéctié. Sa longueur est celle de Telé- ment spécifié (saul indication contraire). Exemple Lasurface det'élément tolérancé doit étre Comprise entre deux cylindres coaxiaux, distants de 0,1, dont les axes coincident avec axe de rétérence A. Interprétation La surface de élément tolérancé doit tre comprise entre deux plans distants de 0,1, perpendiculaires a taxe de reference D. La surface de élément tolérancé doit tre comprise entre deux cones, distants de 0,1, dangle de 80°, ‘coaxiaux & axe de référence C. = 1.6. Tolérances d'états de surface (ondulation - rugosité) || =] To. 1.6.1. Avertissement, origines des travaux. Letat de surface d'une piéce a une large incidence sur un grand nombre de ses aptitudes, en particulier : + ses aptitudes au frottement, a 'usure, & recevoir un revétement . sses aptitudes a résister & la corrosion, @ la fatigue ... Le bureau détude doit étre en mesure de spécifier le plus précisément possible cet état de surface. Les principaux documents et tableaux des pages suivantes sont issus: = des normes francaises NF E 05-015 et 05-016; + des normes CNOMO (Comité de Normalisation des Outillages et Machines Outils). Ces demiéres sont mises en places a partir des travaux de ISES (Institut Supérieur d Etats de Surfaces & ENSAM de Chalons-sur-Mame) et & partir d'études pratiques menées en commun au sein des groupes automobiles PEUGEOT SA et RENAULT. La norme NF E 05-015, sous forme expérimentale depuis septembre 84, est en concordance avec ISO pour les paramétres de rugosité liés a la ligne moyenne (Ra, RP...) Elle prévoit également des parametres liés au motif (R et W) qui ne figurent pas dans ISO. Les documents CNOMO proposent l'utilisation de ces parametres|iés aux motifs qui seuls tiennent compte de fondulation et du profil total. Ils ne retiennent pas les critéres de N'ISO liés & la ligne moyenne, en particulier pour les raisons suivantes * ces critéres statistiques ne donnent pas une idée physique du profil, * le calcul de ces critéres nécessite le choix d'un fire passe-haut et le choix dune longueur de base, * ces critéres ne qualifient pas ondulation Les industries mécaniques peuvent largement s‘appuyer sur les travaux du CNOMO. Le choix des criteres d’états de surface, au bureau etude, doit étre fait a partir des nécessités fonctionnelles des surfaces etudiées. Le choix des valeurs limites (souvent maximales) affectées a ces critéres peut s'effectuer + expérimentalement, + par analogie avec des cas semblables ou pour des piéces sembiables. Les mesures qui par suite valideront ces specifications devront étre indépendantes de Topérateur et du moyen exploration. Pour cette raison, les références de captage devront étre indépendantes des surfaces mesurées. Le matériel actuel permet, & Taide de calculateurs, de séparer rugosité, ondulation et profil total. Ces mesures et lobtention d'un état de surface en usinage sont développées dans le Mémotech Productique “matériaux et usinage" écitions Casteilla. 1.6.2. Défin Etats de surface Géométrique défini par Ecarts géométriques classés Différentes caractéristiques de la couche sous quatre numéros ordre superticielle. a mesuré par : L’étendue globale ou limitée dune sur- face. - L’étendue globale ou limitée d'une surface; - La longueur totale ou partielle d'un profi déterminé au moyen de : = Comparateurs; - Appareils optiques; - Machines & mesurer sans calculateur ni - Appareils électroniques avec calculateur et enregistreur, - Appareillages chimiques; - Appareils & rayons X; - etc. (1) Ge chapitre traite uniquement de Fétat géométrique des surfaces, 24 Tolérances d'états de surface (suite) NF E 05-016 Ta] 1.6.3. Spécifications sur les dessins Létat de surface prescrit correspond & l'état final du produit ou, dans certains cas, l'état précédant immédiate- ment une opération qui nécessite un état de surface defini (dépdt électrolytique, peinture, etc). Symbole de base = lest constitué de deux traits obliques de longueur inégale et d'un trait horizontal. ‘Symbole de base Exemple 3 1: abréviation de la fonction to 7 2 symbole(s) et valeur(s) numerique(s) du Ze 2 (des) critére (s) choisis Ra32 = 3 : abréviation du procédé c'élaboration 4: spécifications complémentaires (conditions de mesurage...). 1.6.4. Abréviation des différentes fonctions Avec déplacements relatifs Avec assemblage Contraintes fixe Sans ‘Avec _| Fonton zl.lelelf/e| l2 elgl/el@@ | #5 lz oh) sje j2 |2/5/8/2 | & sels Bs telez|3 zlels |/Eg| 3/5/82 g 3 Be/5e/2,/5 |2) 2/82] 2 |e 138 2. Esjé2l#2/2 |é| & |z8] 2 |é [8 | 2 ee] 3 Abréviation Fo | FR | AM | FF/ED| es | AC | AD [RE | DE | ME| EA | OC 1.6.5. Abréviation des procédés d’élaboration Freisage Rectif. Sablage Procédé 5 s délaboration Bele ps 8 elalelelz 2/Plalglalelele|,isilelzis le lgls |. ig SIS (SB /FF/Elsse/Z/F/E/F]/slZle] B/E Sle lele lls ls lels |S/8 12/8 3 s/ei5 2/8 (alG [S|@ la |el@ |Sle@ |e |w ja |e [a |< |= Abréviation al_| br |frb | frr| im] pe| pl | rj rep] roc} rd | to | el | 66 | po} sf | sas| sah (Grenaitage| ‘Laminage] Moulage S Procédé Sie délaboration |, SlEIZlole |e 2 ey Sie ie leleislelels|zlelslzl lel3) /2lz gis ia le||slel/2|2|s|2|2/ 2] s|2| 8] als le & 6 2 (8 /8]a |e |e |< |8)al}z|e| 8|<|<| 3/8 | ‘Abréviation | dr | gr |me|sc| de | ef |eplons|gnajes| et | fi | fo | ga | laf [laclmos|moc| ma y & = 1.6.6. Défauts de surfaces classés par nature IECART DE FORME. Direction générale| du profil Ecart de forme et de position "PRESCRIPTION Les 1© et le 2° ordres influent sur: le frottement de IExemple : GEOMETRIQUE Ecart de (voir NF E 04-552) | glissement et de 1 [rectitude roulement, |- circulate +a résistance au |-etc. matage, + Fetancheité Profil anamorphoss dynamique et statique, ONDULATION SYMBOLISATION | +e résuitat des mesurages, Direction DES as générale du profil CARTS lls créent : Ondulation une usure, 2 w GEOMETRIQUES | - un grippage. Us diminuent : + le durée de vie des Du2*au organes, ‘ 4° ordre sete. Profil anamorphosé in| STRIE,SILLON | stie, Siton ao générale | (yoir N F E 05-016) | Les Ee ordres a) | tut |e ‘écoulement des G | Peeuee fiuides, roy | | peeceatic) + Tetancheité i ‘dynamique et 1 | Arachement Aen T | Marque ¢'outi, le depot 2 E | fente, pigare... Marque électrolytique {apériodique) doutil ‘la résistance aux Arrachement efforts altemnés... 2 Ensemble des Tine sert a rien 3 § | PROFILTOTAL | pjrection générale du profil défauts de surface | daffiner la rugosité si . dont Fanalyse permet| l'écart de forme et ay de determiner leur | Tondulation ne sont 32 influence spécifique | pas réduits au niveau eS surune fonction | admissible pour une 2 donnée. fonction donnée a Profil anamorphosé [ Etat physico- = Phénoménes, STRUCTERE chimique : mécaniques : 5 | CRISTALLINE Srmatériou suasrel + traitement thermique) » grippage, - procédé et condi- | sete. tions dusinage | - Phénoménes RESEAU électrochimiques : ‘CRISTALLIN arson 8 oD Tolérances d'états de surface (suite) NFE 05-015 To. 1.6.7. Principaux paramétres liés a la ligne moyenne Remerques : Les paramétres sont définis sur une longueur dévaluation L qui comporte n longueurs de base I. Par exemple cing longueurs de base I Les paramétres qui ne sont pas issus de I'ISO sont imprimés en italique. Symbole Intitulé et définition Rt Hauteur maximale de rugosité : Rt Ceestlle plus grand des Ry avec Ry : distance entre la ligne des saillies et la ligne des creux pour une longueur Maximum de la hauteur des irrégularités du profil : maxi Cest le plus grand des Rmaxij Rmaxi avec max, pris entre une saillie et un creux consécutits Rmaxij Hauteur maximale de saillie : Rp Rp =. 1S Ba net avec Rip, distance entre la ligne des sales tia igne moyenne pour une tongueur () Ecart moyen arithmétique du profil : Ra i rn ae raj= an J pyre Goa Kee ls Rz Hauteurs des irrégularités sur 10 points : Rz avec Ypi = Yp, .... Yp5: hauteur des cing sales les plus hautes Yi = Wy, ony YS profondeur des cing creux les plus bas 5 5 (Tp), | taxdetongueur portant: tr, te), = 7° L avec np=b1+b2+... bn 27 Tolérances d'états de surface (suite) wreosors [|To. 1.6.8. Paramétres liés aux motifs Remarques : Le tableau suivant regroupe les paramétres dont la définition est liée @ celle des motifs locaux et des mots caractéristiques. Ence quiconceme rondulation, les motifs ocaux et caractéristiques sont déterminés en substituantlaligne erveloppe supérieure au profil Les parametres sont mesurés perpendiculairement ou parallélement a la direction générale du prof [Symbole| Intituié et définition Paramétres de rugosité R Profondeur moyenne 2 a Pas moyen pani) ARI nyot Profondeur maximale Rimax Paramétres d'ondulation Profondeur moyenne aw=12 wi Profondeur maximale Rimaxi Profondeur totale W't Pour n motifs caracteristiques sur la longueur d'évaluation L Pour n motifs caractéristiques sur la longueur c'évaluation L imax’ : plus grand des Rij | Ligne enveloppe a Wi wis Pe AWi < > Pour n motifs caractéristiques sur la longueur devaluation L Pour n motifs caractéristiques sur la longueur évaluation L W'maxi : plus grand des Wj Wt distance entre fe point le plus haut et le point le plus bas de la ligne envelope supérieure. 28 Tolérances d'états de surface (suite) CNOMO EOO. 14.010. N. Ta. 1.6.9. Séparation des défauts de surtace Cedocumentestissus des recommandations CNOMO (Comité de Normalisation des Outilages et Machines- Outils). Ilporte la référence recommandations CNOMO E00. 14.010.N. II de grandeur en limitant le pas des différentes imégularités . Ce projet a été établi dans un souci de liaison pratique entre les ordres de grandeur et leur origine, en particulier en usinage. ll propose la séparation des ordres Irégularite géometriques telles que la distance entre deux pies de ces irregularités soit com- prise entre 0,5 et 2,5 mm Ne | Type diirrégularités Croquis Origines possibles 41 | EcaRT DE FORME Défauts: — - de planéite ce oe) de la machine = de rectitude z = Fixation imparfaite de la piéce ou! = de cylindricité pee | ~ etc = Déformation en cours de travail Profil géométrique théorique 2 | onpuation 0.5 | - Vibrations de basse fréquence de la piece, de routil ou des. deux. ~ Avance par tour de fraise quand celle-ci est comprise entre 0,5 25mm RUGOSITE Iregularités géométriques telles ‘que la distance entre deux pics de ces irrégularités soit com- prise entre 0 et 0,5 mm. 0 005 |ra>oe |Opérations 1205 et r<005/12/8 9/6 |Raz63 et Ras08 | Ir 79701980 1990 | Complex Délais ees de produits réalisation a des ses | Produits 1970 1980 1990 > Tare 1860100 > ee 47 La TG permet c'atteindre les objectifs suivants : (la liste n'est pas exhaustive) + réduire la diversité des pieces et le nombre des articles, + réduire les coats de création des nouvelles gammes, + réduire les temps de chiffrage des devis, + réduire les en-cours, + archiver le savoir du personnel (acquis technique important). Classification et codification Fiches techniques Crest la difficulté majeure en ce qui concern implantation dela T G dans tentreprise. II faut Fiche-type avant tout définir les critéres de regroupements quiservironta définirles familles de pieces, ceci partir d'un échantillon de piéces représenta-_ 7” tives de lentreprise, Cette implantation doit impérativement com- SN mencer au BE puis passer au BM et ensuite a AP Définition : - des fichiers de piéces - des familles de piéces - des dessins types de piéces - des familles de garnmes TF - des gammes types - des familles d'opérations - des opérations types. SS co Y Codification de la piéce, saisie, traitement oul_(Recherche de la famille de piéces “abrication® NO" Création d'une nouvelle gamme & partir de : standard 6quipements yaa ‘standard phases 7 standard opérations [astra | jour de la base de données, saisie, traitement Fin 2.5.2. Définitions Groupements de piéces présentant des analogies de fonction, de conception, de morphologie (forme, dimension, matiére....), de mise en oeuvre. Document regroupant 'ensemble ordonné de toutes les phases et!'ensemble de toutes les opérations permettant la réalisation de toutes les pices de la famille considérée. Document regroupant, pour une piéce de la famille considérée, les données suivantes : - la suite ordonnée des phases, - la suite ordonnée des différentes opérations de chaque phase. 2.5.3, Démarche de recherche d'une gamme spécifique en TG Données join Résultat * Dossier B.E. complet (au minimum le dessin de Paes définition de la piéce). + Programme de fabrication. aa feces oe preted + Moyens prévisionnels de production. + Régles de codification. — -—! + Dossier de gammes types. \armed + Fiches directrices. Elaborer la gamme de fabrication de la piéce et/ou élaborer un devis (éventuellement). Suivre Forganigramme du paragraphe 2.5.1 1 - Codification de la piéce. —_ 2- Recherche de la famille a laquelle appartient la =| piéce étudiée. 3 - Sortie de la gamme type correspondante, ea 1 =. i= 4 - Modification de cette gamme a l'aide des fiches dopérations standard. 5 - Rédaction de la gamme spécifique. 6 - Archivage ou non de cette gamme. 7 - Chiffrage des temps. 8 - Rédaction de la fiche de devis (éventuellement) + Gamme spécifique de fabrication de la piece. + Devis de la piéce. Ce systéme est composé de 8 groupes de types de piéces (le groupe 0 est le groupe matiére, les groupes 1 &7 sont les groupes pieces). Groupes 0 |Matiéres 1 | Piéces élémentaires usinées de révolution 2 | Pieces élémentaires usinées de non-révolution 3 | Piéces élémentaires de construction soudée : produits plats 4 | Piéces élémentaires de construction soudée : produits tongs g 6 Ensembles et sous-ensembles en construction soudée Pidces standard de commerce 7 | Moules, matiéres plastiques Chaque groupe est composé d’au maximum 15 rangs représentant les différents critéres de classification (cela veut dire que plusieurs rangs peuvent étre affectés a un méme critére).. De plus chaque rang posséde 10 états différents possibles (notés de 0 a 8). ie 2edgur4® dpeiGha7 mario, 4112 13 14 15 N° groupe (clé) Op sEs2us) 141 15 160672 18" AG) Rang n° 1 | Etat n° 9 Critéres de classification Element Matiéres Quantité | Morphologie de et et forme brut cadence Traitements thermiques Dimensions Tolérances et de surface 2.6. Exemple d'application de la méthode par ‘groupement en familles" * - Démarche Bu Données * Données techniques et économiques de production: Cet arbre est destiné a équiper des pompes & eau brute (eau de mer) pour le refroidissement de l'eau douce qui sert au refroidissement des moteurs diesels marins - Production annuelle : 35 pompes. - Moyens de production : * centres de fraisage horizontaux (2 a 8 palettes, 25 120 outils), * centres de tournage (10 outils), * montages modulaires en fraisage. + Dessin de définition e{ jwla len E| |2\5|kO 3] |e |e lea ules Fl 2/8 Ea wlso S\<|5|2° (je E |e |< |32 o|= fa =| |Z | e/6 au |= |2e g 4b ales = . Tt Tivaizeo 2 léBIE 4 \ s|2 2/8 tne |} | fs |G |= [0 |/jalé lag |) wee H : iz sy PL | es i Baetl, 8 1 fra Bsege 3288 | Be ie 82 g} ese a LS Se | Ose 2 Sale |e # 4 SE By 3e y 8 ue 22 89 a5 So og 3 5 2 é * Exemple extrait du sujet du concours général F1 session 1993, 51 10 8 3 Ssgag 120 1 - Codification de all allot la piéce (CETIM - PMG) of olsfol of el eY DRESSAGE ‘Sous-phase A a. Dresser b. Charioter portée de mors cc. Centrer d. Percer Sous-phase B a. Dresser b. Centrer ©. Percer TOURNAGE ter cété {. Finition des surfaces non traitées et non rectifiées 'b. Demi-finition des surfaces traitées rectifies TOURNAGE 20 coté 4. Finition des surfaces non traitées et non rectifiées b. Demi-finition des surfaces traitées rectifiées USINAGES DES FORMES ADDITIONNELLES| a. Finition des formes additionnelles EBAVURAGE TT Het SABLAGE LAVAGE REDRESSAGE RECTIFICATION DES CENTRES RECTIFICATION 4. Finition des surtaces rectifiées CONTROLE FINAL 2- Recherche de la famille : cette piéce appartient a la famille intitulé “arbre long plein". 3 - Edition de la gamme type correspondante a cette famille Scie circulaire Tour d'opérations Tour a CN Tour a CN Rectfieuse de centres Rectifieuse oylindrique Une extrémité Un seul cote Mise & longueur Pergage avant taraudage - La gamme type donne, dans le ‘cas général, la suite logique des ‘phases et des ‘opérations qui leur sont lies. = Pour les cas particuliers, et opérations peuvent étre ssupprimées. le d' aoe en familles". ‘application de la méthode par - Démarche (suite) Résultat 4- Modification de la gamme type @ l'aide des fiches d'opérations standard (voir paragraphe 2.7) Gamme spécifique de l'arbre de pompe. Ensemble : POMPE A EAU BRUTE Ch Sonus, Elément: ARBRE DE POMP! || Matiére: | ZBCNDT 18/12 Phase Désignation/ Opération Machine-outit Observations 10 | SCIAGE Scie circulaire | L= Lpiéce + 2mm 20 | DRESSAGE Tour dopérations Sous-phase A 1a, Dressage d'une extrémité b. Centrage c. Percage 4. Usinage d'une portée de mors Un soul c Sous-phase 8 ‘a. Dressage de l'autre extrémité Mise & longueur b. Centrage | c. Percage | 30 | TOURNAGE Tour a. CN ‘Mors doux + | Contre-pointe TOURNAGE duter cété a. Ebauche 0 23 v6, finition 0 22 PCLN b. Finition des gorges | Outi & gorge 40 | TOURNAGE Tour a. CN TOURNAGE du 2e cété ‘a. Ebauche du céne, 0 20j6 |PCLN b. Finition o extérieur du M12, © 22 | . Finition du fletage M 12 Outil fleter 50 | FRAISAGE Fraiseuse verticale | Diviseur + Contre-pointe 2. Finition de la rainure 6HS Fraise 2 levres 06 60 | RECTIFICATION Rectifieuse eylin- drique plongée oblique a. Finition du cone, 0 206 70 | RECTIFICATION Rectifieuse oylin- drique ‘a. Finition © 20)6, 0 23u6 | 80 | CONTROLE FINAL | Bane de contréle | inductit 2.7. Fichier d'opérations standard de tournage —__ | Bu Ges fiches sont extraites du sujet du concours interne du CAPET Génie Mécanique option Productique session de 1993, partie intitulée : exploitation pédagogique d'un théme technologique. FICHE Not DRESSAGE D'UNE FACE ‘Surépaisseur d'usinage sur face o Extérieur @ Intérieur Longueur piéce Longueur de sortie des mors (porte a faux) Intervalle de tolérance sur L Y Q Qualité L. Lo Etat de surface (rugosité) | Casn°1 | c A\PIEN EJ PON Brae 8 7 ecin EPC: Q = | 7 u 1 aa Y s § | re=0150 ITL20,15 00 ITL<0,15 0u 2 Jaze Qz9 Q<9 £ |Ra=63 325 Ra<63 Ra<32 s = : — Ep. | Finition directe si Ebauche et finition Ebauche et finition Fin. | P/ot< 1.5 avec un seul outil avec deux outils 3 = ol U_ | PCLN ou PTEN PCLN PCLN si dressage seul ou voir T fiche n°3 de copiage si associa I tion avec chariotage Eo ° | Pp 5 | Dressage Dressage en deux passes Ebauche en N passes = Finition = voir fiche n°3 de T copiage. 1 ° N Sl = = 54 Fichier d'opérations standard de tournage (suite) Attention! si le diamétre1 est supérieur a trois fois le diamétre 2 se conformer a la fiche n°1. |FIcHEN®2 | CHARIOTAGE 2, | odubrut 0 de chariotage LIZ ; A L | Longueur (cote fabriquée) ITL | Intervalle de tolérance sur L 7 | Q Qualité Ra | Etat de surface (rugosité) Casn° 4 Cas n°2 Cas n°3 Cc 6 POLN BOLNet 3 mae gi ei 1 4 aa § | reeors TL= 0,15 L015 2 ja=9 720<9 7<0<9 — | Ra=63 1,6=Ra<63 1,6= Ra <63 | § | Eb. | Ebauche, finition avec un seul Ebauche, finition avec deux Ebauche, finition avec deux out | outis outils; Fin. g ; q PCLN PCLN cu PDJN PCLN ou PDJN 1 | s oO e R ebauche en N passes Ebauche en N passes. Ebauche en N passes. t Fintion en une passe. Finition vor fiche n°3 de 1 copiage. ° N s : ! 55 Er Ef uy odubrut © de chariotage (cote fabriquée) ‘Surépaisseur au rayon sur le cylindre 0 2 = 0,25 ‘Surépaisseur sur la face = Longueur (cote fabriquée) Longueur de garde Longueur de chariotage Intervalle de tolérance sur L1 Qualité Etat de surface (rugosité) TL <0,15 75Q<9 1,616 Razt6 Centrage. Centrage. Voir fiche n° 6 dalésage. Finition directe par percage. Finition directe par percage. Foret & centrer ou pointeur Fort & ou pointeur Foret hélicoidal. Foret hélicoidal G81 (cycle de pergage). SiP > 3.02, utiliser G83 (cycle de pergage avec débourrage). | GB1 (cycle de percage). Si P > 3.02, utiliser GES (cycle de pergage avec débourrage). 57 % 2% Th ITLo, © Extérieur @ a fond de gorge Largeur de gorge Intervalle de tolérance sur L Intervalte de tolérance sur 0, Qualité Etat de surface (rugosité) J IT L= 0,15; IT 9, = 0,15 IT L005; IT 9, 20,15 ITL < 0,05; IT 02 20,15 Ra=16 Ra=1.6 Ra=16 Q=8 Qz8 ace Finition directe. Finir + puis 2. Finir 1 puis 2 puis 3. ‘Outil de forme pour la gorge | Outil de forme pour la gorge Outil de forme pour la gorge (argeur de coupe de routil (argeur de coupe de routil (largeur de coupe de routil égale AL). inférioure &L.). inférioure &L). Cycle de gorge. Cycle de gorge. Cycle de gorge. Fichier d'opérations standard de tournage (suite) FICHE N°6 ALESAGE ET DRESSAGE / 2, | odubrut extérieur. 0, | ode lalésage (cote fabriquée). 5 | ode l'alésage brut. Er Surépaisseur au rayon = 0,25. [<5 ‘Surépaisseur sur la face = 0,10. 0 Longueur de l'alésage (cote fabriquée). P Longueur de sortie des mors (porte a faux). ITL | Intervalle de tolerance sur L. Q Qualité. | | | Casn°1 ¢ IO l6 JCSkN POLN cKUN 9 oa POIN 1 B | ITL2015 TL<0,15 azo 750<9 Ra=6,3 1,6 =Ra<6,3 Ebauche et finition avec un seul outil Ebauche et finition avec deux outils. PCLN ou SKN KUN ou PDUN | Ebauche en N passes ae aa laeeee | are) annod’ Ebauche en N passes. Finition en une ou deux passes de copiage. 2.8.1. Symbolisation géométrique (élimination des degrés de liberté) Elle est utiliser lors de 'établissement des documents techniques au niveau avant-projet et projet détude de fabrication. Tout solide libre dans 'espace posséde 6 paramétres de mouvement possibles : 3 parametres de translation et 3 paramétres de rotation. On appelle “degré de liberté* un paramétre de mouvement. Le solide posséde donc 6 degrés de liberté. + Elimination des degrés de liberté = On élimine une possibilité de mouvement par un appui ponctuel. + Normale de repérage = Le contact ponctuel peut étre représenté par un vecteur normal a la surface considérée. On lappelle "normale de repérage". Le “symbole de base" est représenté ci-conire (figure 1a). Si nécessaire, il peut étre projeté sous forme d'une surface quadrillée délimitée par un trait fin (cercle) (figure 1b). + Position de la normale repérage = Le symbole de base est placé, du cété libre de matiére, sur la surface spécifiée, ou éventuellement sur une ligne dattache, sil n'y a pas ambiguité (figure 2). Le segment de droite est normal & 'appui considéré. + Cas particulie Dans le cas de 'élimination directe d'un degré de liberté en rotation, il faut utiliser le symbole représenté figure 3 dans ses différentes projections. Cette liaison interdit la rotation figurée par un arc orienté sur la symbole. Remarque : (On peut limiter ie nombre des symboles de base en fonction des surfaces a réaliser (figure 4). Note: par souct de clarté, les traits représentantles surfaces &réaliser ont ete renforcés. (Pian] Cyindre] Plan [Sphére|Cyindre|Céne) =a = mls) 2 [2]. |. |. de liberté = ——» @ Figure 1a Figure 1b a Gl Figure 2 (Gy TT ay TE Gp: Figure 3 Figure 4 lest nécessaire (figure 5) - de représenter les symboles dans les vues ol!leurs positions sont les plus explicites, - de les repérer dans chaque vue en les affectant d'un indice 146 disposé a cété du segment de droite du symbole. + Symbolisation abrégée (non recommandée) Cette symbolisation n’indique que le nombre de degrés de libené éliminés & partir d'une surface et ne présente aucune des possibilités citées en précédemment. Elle permet simplementune description rapide dela prise de piéce (figure 6). En aucun cas, les deux types de symboles (fléche seule ou fléche avec carré) ne doivent étre utilisés simultanément sur un méme document. + Mise en position isostatique Celle-ci est dite *isostatique" lorsque les 6 degrés de liberté sont éliminés par 6 normales de repérage. ‘Chaque normale élimine un degré de liberté. + Exemple d'utilisation 48 cI Voir exemple figure 5 61 Symbolisation des prises de piéces (suite) 2.8.2. Symbolisation technologique (éléments d'appui et de maintien) + Objet La deuxiéme partie de la présente norme définit les symboles représentant, sur les dessins de phase, les éléments d'appui et les éléments de maintien des piéces au cours des opérations auxquelles elles sont ‘soumises lors de leur fabrication, leur contréle et leur manutention. = Domaine d'application: Les symboles proposés sont utiliser pour 'établissement des documents techniques concernant le processus de fabrication d'une pice. + Principe d’établissement des symboles: Chaque symbole est construit & 'aide d'un certain nombre de symboles élémentaires dont le réle est de préciser - fa fonction de 'élément technologique (voir tableau 2), - la nature de la surface de contact de la piece brute ou “wy usinée (voir tableaut), poy - le type de technologie de I'élément (voir tableau 3) et “Typade eee [nme craton éventuelerent, pam ee | cesar moos - la nature du contact avec la surface et/ou le type d'appui 7 = (voir tableau 4). Le symbole ne comporte pas obligatoirement les quatre Figure 1 familles de symboles élémentaires. It peut étre complété par une bréve indication écrite (voir ‘exemples tableaux 5 et 6). ‘Composition d'un symbole : voir figure 1. + Position du symbole: Lesymbole est placé du cbté libre de la matiére surla surface ‘spécifiée ou sur une ligne d'attache, sa direction est normale la surface (voir figure 2). La norme NF E 04-013 prévoit, en outre, la possibilité de projeter les symboles des fonctions des éléments techno- logiques (voir tableau 2). En représentation projetée, le symbole, utilisé seulement dans la mesure oui il apporte un complément d'information, est placé a lintérieur du contour apparent de la surface, Figure 2 Pour les autres symboles, il convient de prévoir les vues permettant de les représentertels quils sont définis dans les tableaux de la page suivante. A défaut, des indications en lair ou des schémas suffisamment explicites pourront étre retenus. Prévoir la cotation (dimension, position et zone) de tous les symboles nécessitant une localisation déterminée qui n'est as suffisamment définie par le dessin 3 + Dimensions du symbole: Les dimensions du symbole ne sont pas normalisées. Elles doivent étre adaptées au schéma sur lequel figure le sym- bole figure 3. Ces dimensions ne préjugent pas des dimensions réelles de Figure 3 Velément technologique. @ Symbolisation des prises de piéces (suite) | nreo+o1s fe Bu Tableau 1 Tableau 2 Vue de face ee Mise en position | Hee face |_Vue projet rigoureuse On >! ) [ Centreur | complet dégagé Départ de cotation 6 Maintien en position Prépositionnement Opposition aux * + ® déformations, ibrations | i Tableau 3 ‘Types de technologie des éléments: S Tableau 4 Nature du contact avec ta ‘Symbole surface et/ou du type appl nctuel Appui fixe | Contact ponctue ——_—— — Contact surfacique Centrage fixe O } (plan ou cylindrique) ——$_—_—__——_ Contact strié Centrage réversible We | Contact dégagé pase t—— Systeme a serrage uv | ae : ve Systéme & serrage concentrique e | ee aan =| | Patonnier Systéme de soutien réversible w | —EEe - [Keene fixe ‘Systéme de soutien irréversible V ~ | | Pointe tournante Exemples de symboles composés (tableaux 5 et 6) Contact surfacique fixe de départ de cote ou de mise en position sur une surface usinée, Palonnier de bridage possédant des mors striés sur une surface brute, wok Vé fixe de départ de cote ou de mise cote ou de mise en position sur une surface brute. | Contact dégagé fixe de départ de cote ou de mise en position sur une ‘surface brute. mise en position angulaire sur une surface usinée avec des touches bombées. ——— concentric Envaineu &serage conceniaus See ee eee ede | $C Contact ponctuel fixe de départ de Orienteur de départ de cote ou de a> Cuvette de départ de cote ou de mise ‘en position sur une surface usinée. Centrage éclipsable de mise en position sur une surface usinée. o> Eclipsable Pointe fixe de départ de cote ou de mise en position sur une surface usinée. Vé fixe long de départ de cote ou de mise en position sur une surface brute. SK Pointe tournante de poupée mobile de maintien en position. Exemples d'application (palier) Remarque : Dans certains cas on peut compléter le symbole par une bréve indication écrit. prises de pieces (suite) [see c+or [fi Bu 2.8.3. Symbolisation complémentaire de départ de cote 4 partir d'un palpeur Objet et domaine d'application Le symbole proposé permet de représenter le départ de cote résultant d'un palpage quelle que soit sa technologie. Ce symbole peut étre utilisé en complément des symboles de la premiere et de la deuxiéme partie Représentation Le symbole est représenté figure 1. La direction de | mesure est donnée parle trait. Sinécessaire, le symbole Oe e peut étre projeté (figure 2) Figure 4 Figure 2 Exemples : Le plan n'intervient pas comme dé- part de cote mais seulement pour { une spécification de parallélisme. a e 77 [A] wal aaa 2.8.4, Notion d'isostatisme dans la liaison piéce/porte-piéce Dans|ecadre dea recherche d'une liaison piéce/porte-piéce, ilestnécessaire de savoir choisir convenablement le type d'appui de la piéce. Cotte étude comporte deux étapes, 'une théorique concermantla disposition et le nombre d'appuis nécessaires prévoir, l'autre pratique concemant le choix du matériel pour réaliser le porte-piéce. Certaines cotes fabriquées dépendent de !appui de la piéce, dans ce cas. il est important de bien maitriser cette liaison afin de minimiser les dispersions de reprise. | + Mise en position isostatique = Mise en position unique Chacune des mobilités de Ia fiaison piéce/porte-piéce est associé & une seule surface de la piéce. = Mise en position isostatique = Mise en position identique La piéce occupe la méme position si on la replace dans les mémes conditions de la liaison piéce/porte-piéce. Cette notion de “fidélité de mise en position" est importante en fabrication sérielle. || La surface de ta pidce qui est en appui avec le porte-piéce esta référence de la cote fabriquée réaliser suivant la mobilité concemée. | La surface de la piéce qui est en appui avec le | porte-piéce n'est pas la référence de la cote oft fabriquée & réaliser suivant la mobilté concer- née. Ensemble des surfaces de la piéce qui sont en appul avec le porte-piéce. Dans notre exemple, il s'agit des surfaces appui plan (©) = centrage court fixe 2.8.5. Démarche de recherche d'une mise en position isostatique théorique Données ' Besoin v Analyse Résultat + Dessin de définition de produit fini (avec repére direct ©, x, y, 2). + Projet d'étude de fabrication retenu. | mettre en place une solution d'appui de la pice par phase ou sous-phase. Pour la phase ou sous-phase considérée : 1 - Tracer le graphe de cotation relatif a la réalisation des surfaces usinées et faire linventaire des mobilités correspondantes & chaque spécification. 2- Remplir le tableau d'analyse des surfaces "référence de la cotation’. 3 - Classer les spéctfications en prenant comme critére de classement la précision des spécifications & travers la valeur limite des mobilités associées. 4 - Prendre en compte d'autres critéres de classement, & savoir = - référentiel direct, - étendue des surfaces, - accessibilité, - possibilités de serrage, - position des appuis par rapport & la direction des efforts de coupe... 5 - Choisir le référentiel de mise en position de la piéce (référentiel piéce : Rp). 6 - Mise en place du référentiel de mise en position sur le croquis de phase ou de sous-phase. 28.6. Exemple Phase 10 | Contréle du brut AB.CD.EF déjal usiné¢ Phase 20 | Realisation de D1; D2; F3 Phase 30 | Réalisation de | FA; F2 Phase 40 | Réalisation de R Analyse et résultat MISE EN POSITION ISOSTATIQUE TOURNAGE Surfaces réalisées: (01) (02) (F3) 1 - Graphe de cotation et inventaire des mobilités correspondantes _ © 005 @rx VR) )) aS, Phase : 20 405) 30° ® Tz (PX) (Fy) ®) | 2 - Tableau d'analyse des surfaces "référence de la cotation” a =| Surfaces _| La surface est elle Type de surface | Nombre denormales | Mobiltés maitrisées| analysées _| disponible ? maximum admissibles © oui Plan 3 Tx (Py) (R2) © oui Plan 3 “Ty (x (Pz) | @ on el el ae | iL == = > e non a =< ae ou Pian 3 12 (Fo FY) 3- Analyse des spécifications 4- Autres critéres de décision (critéres précision/mobilités) os eee : + Rétérentil rect: appui sur (B) pour respecter 20° © 40% Ry=0" avectana= oe = 1,33% appui sur (C) pour respecter 32: © sxe Rx=0"# avectanp= 24 =1,59% | appui sur (E) pour respecter 40° Pas ag + Stabilité 'appui: (B) a une étendue supérieure a celle @ a8 r= or aveotam= 28 = 1.26% eOe © Fy=0"* avec tard = 25 =1,25% | - Opposition aux efforts de coupe: (B) puis (©) et (E) Le classement est done (B)puis (©) ou (E). Le classement est done (B) puis (C) ou (E). 5 - Choix définitif (référentiel piéce) 6- Résultat Appui plan sur(B) . & ¥ ¢ © Lingaire rectiligne sur(C) + Ponctue! sur (E) 6 Note: Les suraces (6) ot ©) juent ie mene te, es peuvent done s‘intervertir au niveau du choix adopté. ‘© 2.9. Le contrat de phase (fia Bu 2.9.1. Renseignements figurant sur le contrat de phase Le numéro de la phase Les références de la piéce CONTRAT DE PHASE [Ensemble _: COMPRESSEUR BUREAU La désignation PHASE N° 20 Bem ven Eee Matisre —7A-S13 YD DES NOM: Programme: PRE-SERIE J’ | METHODES |* Désignation = _TOURNAGE COMMANDE NUMERIQUE Le croquis de Machine-outil HES 300 pass (es) |* symbolisation Lemachine @ @ technologique oui utilisé “| |+cotaion de (chepitre 5) ication ema 6 ae & ; pogamns oa + repérage des ry -| surfaces__] a --+--6 3; lo e 4] Note : la piéce est dessinée_ en position be eusinage. (Chapitre 2) (= 4 o 6 ce “Tepe uniare Gusagemin 245 |1,64 bet ve Lerétérentiel] peticnanion oes OPERA. porte -piece — |ve_| in |Mrulrm|te | a [de mise en TIONS OUTILDE COUPE — | riminfrtrin| ort in "| in] position __|fampurpLaN er Bo ; Les ifférents (apnea) fumearemmenare mess lf temps ISERRAGE aur BS Mando 3 Mors eae 2) Asor C2 0163 on Eb Pp:TAXS32U-CKUN Ai] 400 fass0|0:90 | — {o.12 p27 . Pla: KNUX 1604 05-1 ty eS CFS En (+ chantreina| Pp: TMAX CKUN - F 1500 |2500/0.10| {0.36 joot ‘cFo2 «san? ora-t7s035 | Pla: KNUX-L1t crs s45 085 po:twaxprcin-t [sco | vec|o1s| fas oz7 Jc) Charctor croseorr tt | la: CNM 73 © F2 Jo Carona crosser Pt et C1 en | 0% Pp: TMAXCKAN J 400 | vec Joos | fore Pia: KNUX J604 05-11 Ul te = Temps de coupe teres improductt L’outillage de coupe ‘Les conditions de coupe (chapitre 3) Le porte-pléce (chepitre 6) Le contrat de phase (suite) Ly Ba 2.9.2. Démarche d’élaborat in d'un contrat de phase Données. Besoin Analyse Résultat + Dessin de définition du produit + Projet d'étude de fabrication. + Parc machines (fichier machines-outils); + Fichier porte-piéces. + Fichier d'opérations standard. + Banque de données de coupe. Elaboration d'un document de travail pour l'opérateur sur son poste > 1 - Remplir fen-téte du document. 2 Dessiner la pide en position dusinage en repassant en trait 7 {fort les surfaces usinées. 3 - Installer la symbolisation technologique de mise en position. —>> 4 Metire en place la cotation de fabrication (placer lorigine programme OP et le repére piéce associé). 5 - Repérer les surfaces du référentiel de mise en position, les surfaces usinées et les cotes fabriquées. 6- Inscrire, dans le cadre prévu a cet effet, le référentiel de mise en position. 7 - Décrire, dans Vordre chronologique, les différentes opérations, standard d'usinage. mad 8 - Nommer le porte-piéce utilisé. Sins Teor a oO = GEE — 9 - Choisir outllage de coupe (porte-plaquette, plaquette...) pour chaque opération. 10 - Choisir les conditions de coupe. > 11 - Calculer les temps correspondants (temps de coupe et temps improductifs).. Redaction du document intitulé "contrat de phase“ 70 2.10. L'étude des temps en fabricati ion 2.10.1. Types de temps & prendre en compte Temps _| Durée pendant laquelle loutil coupe la technologique | matiére. (ou temps de | Note: on comptabiise généralement dans ‘ce temps la durée e'approche (distance e) ealine) de out vers la pide a usiner @ i Nen trimin Tro tt® fenmm/tr NI Leteenmm Tren min Temps de | Temps nécessaire a la préparation d'un préparation | poste de travail en vue de la production (NF X 50-310) | d'une série c'articles. I concerne linstallation d'un outillage, son réglage, le nettoyage.. Note : le poste de travail ne produit pas mais il est coccupé. Pergage sur une perceuse sensitive Temps __| Temps correspondant & des actions combi- techno-manuel | nées de lopérateur et de la machine. Temps manuel | Temps correspondant un travail intellectuel| Monter une piéce. ‘ou physique que l'opérateur effectue Démonter une & systématiquement pour chaque piéce de la série. Hemps masqué | Correspond un temps manuel effectué _| Contrdler une piéce pendant Iusinage pendant que la machine travaille seule. d'une autre pidce. @® Note : i nvintervient pas dans le temps total cu cycle. 2.10.2. Simogramme C'est une représentation graphique du cycle de travail. On porte le temps (unité adéquate) sur l'axe des abscisses et les| Elément observé h:heure comin : centiéme de minute différents types de temps sur l'axe des ordonnées, A Exemple : Tt i Unitaire | 600 pidces | |. | | 0-Préparerle poste Ts = 20h | | tm} | | } 1- Monter la piéce Tm] 150cmin} —12,51h Tm + Temps 2-Copiage finition Tt 100 cmin 8,33 h _ 3-Démonter la piece Tm 50 cmin 417h 100 200 300 400 500 (cmin) 4-Nettoyerle montage Tm} 200cmin| 16,67 [gue ducyele (| T = 500 emin. 43,67 h pour 1 piece T=ETt+ Dtim+ ET Temps sétie = Ts + Tx500 7 2.11. Assistance informatique : logiciel EFI - CN version 3 2.11.1. Présentation générale SUPPORT GRAPHIQUE EFL-CN exploite directement les dessins 2D d'AUTOCAD version 10 et 11 ou d'autres éditeurs graphiques aux formats DXF et IGES. Une bibliothéque dobjets paramétrés facilite la création de nouveaux dessins : piéces de révolution, géométries diver- Une préparation automatique paramétrable permetd extraire du dessin les entités nécessaires a I'usinage. PRODUCTION DE DOCUMENTS Il s'agit d'un éditeur graphique de feuilles de phase (avant- projetd'étude de fabrication, contratde phase, nomenclature). Une bibliothéque paramétrée permet la symbolisation de la mise en position et du maintien en position (NF E 04-013), le repérage et la cotation de fabrication des surfaces usinées. EDITEUR COMMANDE NUMERIQUE: Le codage d'un programme source par un post-processeur spécifique génére le code ISO et garantit le respect des caractéristiques de la MO correspondante. Un fichier "temps" est cré simultanément. Un éditeur pleine page permet la modification des programmes CN. INITIALISATION Lorigine programme est positionnée en tournage sur une we et en fraisage sur deux vues du dessin de piéce en 2D. Plusieurs origines piéces peuvent étre définies pour gérerles retournements de piéce en tournage et les rotations de plateau en fraisage. FONCTIONS ET LS] CYCLES DE a DEPLACEMENT Les trajectoires sont définies avec ou sans correction de rayon. De nombreuses macro-fonctions de déplacement completent les cycles fixes standard. Les séquences d'usinage répétitives sont gérées. La vitesse d'avance peut étre automatiquement corrigée en contournage. 72 Assistance informatique : logiciel EFI - CN version 3 (suite) Pace Bu hi LM FONCTIONS: AUXILIAIRES: lLes fonctions M standard et spécifiques sont soit gérées lautornatiquement parle post processeur (gammede vitesses lde broche, arrét de programme, changement doutil...) soit ‘sélectionnées aumenu (arrétcycle, rotation plateau, arrosage, \serrage mandrin. CHOIX DES OUTILS Les outils et leurs conditions de coupe sont sélectionnés soit ipar menus icénes parmi une liste d'outils standard, soit dans une des bibliothéques définies par l'utilisateur. La consulta- ition de la base de données de coupe et des catalogues \d'outils est complétée par le calcul automatique des vitesses jet durés de vie des outils. SIMULATION ILasimulation dusinageesteffectuéeaprés chaque description lde cycle ou de déplacement élémentaire. Un éditeur de lcycles permet diinsérer, de supprimer, de modifier les cycles lc'outils et de contréler les déplacements effectués. GENERATEUR DE POST- PROCESSEURS Le générateur de syntaxe permet de créer et d'adapter les post-processeurs aux spécificités du directeur de commande let de la technologie de la machine. Le codage actualise les blocs en fonction du contexte. COMMUNICATION 'Le module de transmission autorise les transferts de pro- igrammes entre le micro-ordinateur et la machine-outil par liaison série configurable. i: Hey | snof Resi EFI-CAD 3 (suite) ersion informi - CN vi eae | | 6651/60/01 |__| ulvvunassauawoo Deb a773HO3 suoneniesqo| alaeW [uoNeUBIseq [ON fevedoy S=GH L= sy eUWINGDL=H OZA EIS-W| waMvd| 4 | ¢ 2.11.2. Exemple de documents issus du logiciel EFI-CN ia aes wm set sz Does 7H aoe 8 | coool Tv ° | c0'09/Olv wl firs muy Tae La wet fea) rare |B 3 oa SS z TSS Ta =O | aE TR Ta 74 Assistance informatique : logiciel EFI - CN version 3 (suite) Dessin de définition du brut 15.5209 ane) o76*3 & otro" Dépourle = 2 Conge, ro# aout eptelficotion Krronci = =a Repérage des surfaces usinées et brutes subsistantes Codification Plan ° | Oylindre x Autres surfaces Surfaces quelconques o brutes | Surfaces usinées | LIC Surface brutes Assistance informatique: __ EAecap | aa logiciel EFI - CN version 3 (suite) Bu Identification des groupements de surfaces Groupes ‘Surfaces usinées Justifications i Accessibilité des surfaces Gi @) @) Cotation : perpendicularité implicite G2 @) i) c3) 0s) Cotation précise entre C2 et C3 Accessibilité outit G3 io) () Accessibilité outil Répétition d'usinages identiques Ga | (2) (*3) @) Accessibilté outil ! Association obligatoire P2, P3- Nomenclature des phases NOMENCLATURES _ |ensemble__: COMPRESSEUR BUREAU DES PHASES [Elément __: PALIER, DES Matiére : A-S13 Y20 METHODES NOM: Programme : PRE-SERIE de 30 piéces PH | DESIGNATION MACHINE-OUTIL OBSERVATIONS 10 CONTROLE DU BRUT 20 | TOURNAGE COMMANDE HES 300 NUMERIQUE Groupes G1 et G2 30 | FRAISAGE COMMANDE | CENTRE D'USINAGE REALMECA NUMERIQUE 250H Sous-phase A Groupe G3 Sous phase B Groupe G4 40 | EBAVURAGE MANUEL 50 CONTROLE BANC DE CONTROLE 76 tance informatique : foie FI- CN version 3 (suite) Pease (ial Bu [area muse | DE_ FABRICATION oS METHODES PHASES) SOUS-PHASES MACHINES N° OPERATIONS OUTILLAGES SCHEMA DE PHASE Te reed IAVANT-PROJET D’‘ETUDE- =O BUREAU Vy Maliere, 40 |CONTROLE DU BRUT cet ce2 cea Bi - (ez = (83 = (Bo = TOURNAGE ja-b ALESER CHANFRENER eae e-C-e CHARTER DRESSER cot Assistance i Guversion (suite) enc fia Bu logiciel EFI - TUE re AVANT-PROJET DETUDE) ccs purs———] BUREAU DE_ FABRICATION DES [or ea epon res acer (BE TOOTS PHASES} SOUS-PHASES N° OPERATIONS MACHINES OUTILLAGES SCHEMA DE PHASE FRAISAGE CENTRE D'USINAGE HORIZONTAL Montage dusnage te frasage ISOUS-PHASE A ROTATION PALETTE 0° Ja) CENTRER 4 trous C4 bd PERCER 4 trous C& Jo) LAMER 4 Irous C5 P4 ISOUS-PHASE B ROTATION PALETTE OF 90° SURFACER P2 P3 CENTRER Xt PERCER Xt Soee TARAUDER Xt 78 [ome ee CONTRAT DE PHASE a a | PHASE N° _20 Cn Ce Désignetion TOURNAGE COMMANDE NUMERIQUE Machine-util HES 300 MSE EN POSTION Er 7 DESIGNATION DES DPERATIONS PORTE-PELE ET OUTLS OE COUPE [APPUI PLAN sur 84 LUNEAIRE ANNULAIRE sur BS, ‘SERRAGE sur BS a) AESER (2 et C3, &b ep: TAX S32 U - CKUN ~ R Fol = 55 Pla - KNLX %6 04 0S - Ltt KO by ALESER C2 C3 F + CHANFREINER X2 x3 Jp: TMAX CHUN - R. CEOZS2H7 CFé=17+035 CFS-56.45:0:35 }Pla » KNU - Ltt 10 1c) CHAROTER ORESSER P1 et C1 ED F/2]Pp: TMAX P_PCLN - L Pa: CM - 71 KID lo CHAROTER DRESSER Piet Ci F [Pp Cra0se04 CFOS Pa THAX (KIN - 3 KNUX 16 04 05 ~ Rtv age Taformiatiqu — logiciel EON persion (suite) =e oh ce en BUA PHASE N° 30 A_[Tatere asaya De C*d eee | ret Désignetion FRAISAGE COMMANDE NUMERIQUE Machine-Outit : CENTRE D'USINAGE REALMECA 250 H ‘SQUS-PHASE A MSE EN POSTION ET 7 Ye]. Tt Gee GeeRaTiNs PORTE-PIECE ET OUTLS De COUPE [ven] n APPUL PLAN sur P1 UNEARE ANNULARE sur C1 SERRAGE sur 87 ROTATION PALETTE O° ay CENTRER 4 trous C4 44} 1000) +60] 155] 062] (8 = 3323 204 PERCE 4 tras 6 40] 1960] 076] 102} 06 LAME rs 5 FRASE A LAMER 2 dents ARS Ot ‘70| 2000] 035] soo} amr] 064 Co) HE CS = 805 208 80 —————— CONTRAT DE PHASE a a BUREAU PHASE N° 30B [rame aso ——S—~«™ oe (Ce i Désignation : FRAISAGE COMMANDE NUMERIQUE Machine-Outil_ CENTRE D'USINAGE REALMECA 250 H SOUS-PHASE B CF10 APPL PLAN sur Pt LUNEAREANNULARE sur C1 SERRAGE sur B7 ROTATION PALETTE DE 90° a) SURFACER P2 Filion FRASE 2 TALES ARS O16 CFO =168 201 CFM = 355° cope alu 4 cents ov CENTRER x1 FORET PONTELR 10 CFI = 2345 201 co PERCER Xt CF B05 HB. FORET HELICODAL HSS @5 coupe au Jo TARALOER X1 CF OME HTARAUO M6 pas 4, Enirée GUN IGoyires Crates, Flets Alternés PROGRAMME % 1200 sur NUM 760 TOURNAGE COMMANDE NUMERIQUE HES 300 OUTIL 1 Désignation. .-OUTILA ALESER ET DRESSER Vitesse Broche (tr/min).... 2450 Vitesse Avance (mrm/t)......0,30 Atrosage.......... = Temps dusinage en min... 0,12 Temps improductif en min...0,27 OUTIL 2 Désignation............ UTIL A ALESER ET DRESSER Vitesse Broche (r/min)... 2500 Vitesse Avance (mrvvtr)......0,10 Artosage..... et Temps dusinage en min... 0,36 Temps improductif en min...0,1 OUTIL3 Désignation............OUTIL A CHARIOTER ET DRESSER Vitesse Broche (tr/min).... 300 Vitesse Avance (mrivtr)......0,15 Arrosage. feccteeseee A Temps dusinage en min... 0,44 Temps improductif en min...0,27 OUTIL4 Désignation.. _OUTIL A CHARIOTER ET DRESSER Vitesse Broche (tr/min).... 400 Vitesse Avance (mrnvtr)......0,05 ArrOsage........... 1 Temps dusinage en min... 0,72 Temps improduetif en min...0,26 TEMPS D'USINAGE TOTAL en min: 1,64 TEMPS IMPRODUCTIF TOTAL en min: 0,90 TEMPS DE CYCLE TOTAL en min: 254 82 Assi: ; lati a logiciel EFI Rae (suite) enraee fe Bu Listage des programmes en code ISO de tournage et fraisage Programme de tournage : palier phase 20 Programme de fraisage : palier phase 30 (A et B) % 1200 | (palier phase 20 % 1300 | (palier phase 30; sous-phases A et B) (Tt : Outil a aléser et dresser Eb.) (Tt : Foret pointeur 010) (T2 : Outil & aléser et dresser Fin.) (T2:: Foret hélicoidal 06,5) (T3 : Outil 4 charioter et dresser Eb.) (73 : Fraise 2 tailles 011) (T4 : Outil a charioter et dresser Fin.) (14 : Fraise 2 tailles 016) (15 : Foret hélicoidal 05) (T6 : Taraud machine M6) IN 10 | Go G52.x0z0 N 10 | Go G52 Yo Z0 D0 (sous-phase A) IN 20 | T101M6 N 20 |T1D1 M6 IN 30 | G97 $1200 M42 m4 MB. N 30 | G52 Y-130 IN 40 | G92 S2000 N 40 |M118 N 80 | G95 X51.5 224 N 50 |M3 M41 $1000 F200 MB N 60 | G96 X51.5 S400 N 60 | G81 X33,284 33.234 ER20 22 N70 | G1Z-60FO3 N 70 |G77Hi01 IN 80. | X46 N 80 |T2D2M6e IN 90 | GO 224 M5 Mg N 90 |G52Y-130 IN100 | G52X0 ZO Noo |M3 M8 S1960 F200 IN110 | T202M6 N110 | Gat X33.234 Y33.234 ER20 Z-5 IN120 | G97 S1200 M42 M4 M8 N120 |G77H101 IN130 | G95 X60.098 224 N130 |T3D3 M6 IN140 | G96 X56 S500 N140 | G52 Y-130 IN150. | G1 X52.015 217 FO.1 150 |M3 Mg $2000 F300 INi6o | Z-54.45 N 160 | G81 X33.234 Y33,234 ER20 78 IN170 | X56.634 Z- 58.45 N170 |G77H101 INte0. | X48 N10 |T4D4 Me IN190 | GO 224 M5 M9 N190 | G52 Y-130 IN200 | G52X0 ZO N200 | M136 (rotation palette de 90° )(sous-phase B) IN210 | T3D3 M6 N210 | G59 X-89. 2 Y-89.2(DECA dorigine programme) IN220 | G97 S800 M42. M4 MB N220 | GO G41 X36 Y50 Z16. 8 N20 | G95X112.21.7 230. |M3 Me $1600 F800 IN240 | G96 X112 S300 N240 |G1Y-30 IN250 | G1 X80.305 FO.15 N250 |GOZ100 M5 Mo IN260 | 25 N260 | G52 YO Zo Do IN270 | GO X112 270 | T5D5 M6 (percage direct sans pointage) N280 | 20.25 N280 |G52Y-130 IN290 | G1 X80.305 290 |M3 M8 S1250 F200 IN300 | GO 25 MS Mg. N300 | G81 X-23 45 YO ERSO Z20 INs10_| G52 x0 Z0 N310 | G80Za0 Ms M9 IN320 | T4 D4 M6 320 | GO Gs2 Yo Z0 DO IN330 | G97 S800 M42 M4 M8 N330 |T6D6 M6 'N340 | G95 X75.955 Z5.2 N340 | G52 Y-130 350 | G96 XB0 $400 N350 | M3 M9 $538 F538 IN360 | G1 X79.955 23.2 F0.05 N360 | G84 X-23. 45 YO ERS50 Z20 370. | Zo N370 | G80 Za0 MS M9 IN3e0. | X112 M5 M9 N380 | GO G52 Yo 0 Do IN390 | Go G52.X0 Z0 Naso |M2 IN400 | M2 %101 | (Sous-programme : cycle de percage) N10 | G2X33.234 Y-33.234 10 Jo N 20 X-33.234 Y-33.234 10 JO N 30 | X-33.234 33-234 10 Jo N 40 | G80 Go 270 Ms Mo N50 | G0 G52 YO 0 DO Banque de Guide de Vv Fiche de DONNEES CHO ‘CALCULS 31. Paramétres d'usinage a 2 3.1.1, Paramétres de coupe liés a la formation du copeau : 86 grandeurs géométriques et cinématiques - Illustrations 3.1.2. Etude fonctionnelle de loutil pendant son travail - Définition de routil 88 3.1.3. Forces de coupe - Puissance de coupe - Chokx d'une machine-outil 103 3.2. Durée de vie des outils de coupe 107 3.2.1. Notion de durée de vie - Usure des outils de coupe 107 3.2.2. Lois d'usure - Modéle de Taylor 112 3.2.3. Illustration, analyse des causes probables et remédes a apporter aux 114 problémes dtusure courants 3.2.4. Exemple d’évaluation des coefficients du modéle de Taylor 116 3.2.5. Exemple dlutilisation simple du modale de Taylor 119 3.2.6. Usinabilité - Aciers de décolletage - Aciers @ usinabillté améliorée 120 32.7. Surveillance Automatique des Outils de coupe (SAO) 122 83, Matériaux pour outils 124 3.3.1. Principaux types de matériaux - Définitions 124 ‘Nuances de carbure en tourage - Alesage 129 8.3.3. Nuances de carbure en fraisage 131 3.1. Paramétres d'usinage i T 3.1.1. Paramétres de coupe liés @ la formation du copeau Grandeurs géométriques et cinématiques . Illustrations Le modéle le plus simple est celui du tournage. Les figures 1, 2 et 3 illustrent les grandeurs cinématiques et les grandeurs géométriques. On retrouve ces grandeurs sur chaque partie active des outils plusieurs dents. Toutefois, en fraisage a, et f ne sont pas représentatifs de la passe globale, la figure 3 illustre les paramétres courants | | | ee zi | | Figure 2. tlustration des grandeurs géométriques Figure 3. Ilustration des grandeurs géométriques en pereage J en fraisage 86 Paramétres d'usinage (suite) T Grandeurs géométriques et cinématiques de la coupe : symboles et terminologie Les symboles et unités suivants sont issus de !''SO (Organisation Internationale de Normalisation) et de IAENOR (Association Francaise de Normalisation) lorsquils sont normalisés. Dans le cas contraire, ils sont issus des travaux du CIRP (College International pour I'Etude Scientifique des Techniques de Production Mécanique)ou simplement des documents industriels de référence utllisés dans la profession. Symboles | _Unités _ Termes i | Retérences AL mm? | Aire nominale de la section transversale de coupe Peo ees A,tot mm? _| Aire totale de la section transversale de coupe (plusieurs dents) | ISO soca’s A mm? | Aire de la section transversale de passe 180 300288 a mm | Engagement de coupe axial (en fraisage) a mm Engagement d'avance de l'aréte 1s0 3002/3 a, mm | Engagement arriére de laréte (profondeur de passe) 10 9002/8 a, mm Engagement de coupe radial (en fraisage) by. mm | Largeur nominale de coupe 's0 20028 d, mm | Diamétre extérieur CARP A 401 4, mm Diamétre final CIRP A202 4, mm | Diamétre interne CIRP A 402 de mm Diameétre aprés usinage CIRP A201 f ment Avance par tour ISO 3002/3 G mmr _ | Avance par tour pour une dent 10 30023 hy mm | Epaisseur moyenne de copeau : hy = A,/b,, 180 20023 hy, mm _ | Epaisseur moyenne de copeau (en fraisage) I mm | Longueur usinée CARP A205, L mm | Longueur totale usinge oIRP G 114 n tr/min Fréquence de rotation CIRP B 104 n, Nombre de passes CIRP A204 Q cm%/min | Débit d'enlévement de matiére SO sce vy m/min | Vitesse de coupe ( par rapport la pidce) ISO g00a/1 vy mimin | Vitesse résultante de coupe (par rapport & la piéce) 180 3002/1 mmin Vitesse d'avance (par rapport a la piéce) ISO 3002/1 Voc mimin | Vitesse de coupe économique CARP G 108 Vp mvmin Vitesse de coupe pour production maximale CIRP G 108 w km ‘Chemin parcouru par l'outil CIRP G 105 y cm? —_| Volume de métal enlevé CIRP G112 - cm Volume total de métal enlevé CIRP G 113, Zz Nombre de dents 180 3002/3 87 Paramétres d'usinage (suite) fe a 3.1.2. Etude fonctionnelle de l'outil pendant son travail . Intéréts de I'approche cinématique étude fonctionnelle des angles de loutil doit se faire pendant son travail, par rapport & une référence représentative des conditions cinématiques de l'usinage. Les normes (NF E 66-502 et 66-503) proposent un plan de référence de 'outl en travail (P,,), défini, a 'instant ( perpendiculaire au vecteur vitesse résultante de coupe (V,) (figure 4.). Ce vecteur vitesse représente en effet & cet instant (t) la tangente a la trajectoire de loutil, donc la tangente a la matiére usinée. Remarque : pour définir ensuite 'oulil étudié, en vue de sa fabrication et de son contréle, il est nécessaire utiliser les références de l'outil “en main". Les symboles et illustrations correspondants sont donnés dans les pages suivantes. LevecteurY, (vitesse résultantede coupe coutil/piéce) est obtenu en composant le vecteur V, (vitesse de coupe outil/piéce) avec le vecteur V, (vitesse d'avance outil/ piece). angle n est défini parlanorme NF E 66- 502 pour positioner V, par rapport & V, (ne pas confondre avecle méme symbole . utilisé pour le rendement). SY 3S eS Ns En usinage traditionnel, on retrouvera toujours ce modéle, oi! le mouvement de outil par rapport & la piéce est composé d'un mouvement d'avance et d'un mou- vernent de coupe. Figure 4. lustation du vecteur V, Remarques: -Ladirection de V, dépend du module deV, et de V, ellen’est donc pas forcément la méme pour tous les points de l'aréte principale de coupe. - En un point considéré de l'aréte, cette direction est constante pour toute 'opération d'usinage dans le cas du chariotage cylindrique et dans le cas du percage (V, = ete et V, = cte). En un point considéré de laréte, cette direction dépend du diamétre en dressage (V, « cte; V, = cte; sur tour ACN, V,=cte en dressage), elle dépend de la position angulaire de la dent en fraisage. . Principe général d’étude ou de choix d'un outil pour une opération d'usinage Deux cas peuvent se présenter = 1) Etude d'un outil spécial ou choix d'un outil parmi un catalogue : Etude de 'outil en travail, & partir ‘Conversion des angles Définition de Foutit des conditions de coupe fg travailfmain ca en main A partir des angles sp] Conversion des angles Conditions limites de coupe | de routil en main main/travail >| pour des angles en travail. | 88 - Grandeurs géométriques et cinématiques fondamentales pendant la coupe Le point de départ de l'étude se situe dans le plan de travail Pfe (définition pages suivantes).. Dans le cas général Pfe est equivalent & Pt (lan de travail conventionnel).. Le vecteur vitesse résultante de coupe Ve ap- Partient & Pfe. La figure ci-contre met en évidence l'évolution entre les angles de définition de Foutil (en main) af (dépouille) et 8 f (coupe) et les angles cor- respondants en travail, respectivement « fe (dépouille) et 6 fe (coupe). Ces angles sont reliés par la relation : — —- =o, wee | 1)=erctan Mo =OY—N | a ue Eo a Ye Hn Figure 5. Etude de la coupe dans le plan Pte Nous constatons en particulier que tangle de coupe augmente dautant plus que l'angle de dépouille diminue. Remarque : Les autres angles de outil subissent des variations mais ces variations restent infimes et n’ont que peu dinfluence sur Tusinage en travail de forme, en particulier en filetage, ol le profil obtenu peut étre légérement modifié. - Etude des principaux cas typiques en tournage est en dressage ou en trongonnage, quand Toul travaille prés du centre que les angles subissent le plus de variation, en particulier lorsque n(tr. min") et f (mm.tr) sont constants. Sur tour 4 commande numérique, il est possi- ble de conserver les angles constants sur une portion du dressage, en augmentant la fré- quence de rotation, tout en conservant VF constant, c'est-&-dire en diminuant f. Pour éviter le “talonnage’, 'outil doit étre réglé au-dessous du centre. Figure 6. Représentation d'un outil en dressage ‘a N= cle, sur deux diamétres diftérents. Paramétres d'usinage (suite) s ee : fe] T ~en fraisage Le probléme de variation des angles, en fonction de la cinématique de l'usinage, se pose surtout en fraisage en bout. a - Considérons une dent et la largeur en een de son liseré "I a Suivant la trajectoire de la dent en A, B, C, D, nous remarquons que la dé- pouille réelle diminue. Elle est minimale au point D. Ce point se situe dans le début de la portion de travail en avalant. ee IV est pratiquement situé sur laxe de \ foance déplacement du centre de la fraise. Direction Figure 7. Etude du traisage en bout dans le plan Pie Crest done au point D que la dépouille est minimate. En ce point, elle peut étre négative et risque d'endommager rout Cette remarque est importante car c'est en ce point que le risque de talonnage est maximal. En pratique, ce risque est augmenté si: - le diamétre de la fraise est petit; - la dépouille est faible; - le liseré est important; - ravance est importante. est possible de vérifier le risque de talonnage par la formule approchée suivante: Avec, en mm: 1: largueur du liseré D : diamétre de la fraise fz: avance par dent Remarques: Nous pouvons remarquer l'influence importante de 'avance et de la largeur du liseré en particulier surles fraises de petits| diaméires. Ceci justifie encore les conditions de coupe trés particuliéres des fraises deux tailles. Lavance est fonction du diamétre et de sa géomeétrie. ~ en percage Les problémes sont systématiques au centre oui la vitesse de coupe est trés faible (la réparttion de cette vitesse est identique a celle du tournage dans le cas ol n = Cte, sur la figure 6.). Cette coupe difficile juste la forme particuliére du foret au centre (liaison entre les deux arétes principales). Certains affitages particuliers (spiropointe) permettent d'amétiorer les performances de ces outils. Paramétres d'usinage (suite) eB T + Eléments de tot ymboles et terminolagie Symboles | Unités Termes if _ Références A, Face de dépouille principale | 1803002/1 et ay Face de dépouille secondaire NF E 66-502 A Fave de coupe ia P, Plan de travail conventionnel ia P, Plan de travail eftectt ia P, Plan de mesure de fusure id P, =z Plan normal & Varéte id, P, Plan orthogonal & Fouti ia P, : Plan vers Farire ia P, 2 Pian de réérence de out ia P, Plan de référence de Foutl en travail ia P, 7 Plan de Faréte de Foutl ia P, Plan daréte en travail a mm | Rayon de bee ia e, Angle de pointe id. s Aréte principale id. s z ‘Aéte complémentaire ie, 4, . Dépouille normale ia os . Dépouille orthogonale ia 6, : Taillant normal ‘a BR | * Taillant orthogonal i % . ‘Angle de coupe normal ia % . ‘Angle de coupe orthogonal ia x . ‘Angle de direction daréte io in : Angle dinclinaison caréte ia Definitions des plans de l'outil -Plans de l'outil en travail PlanP,, | -Planderétérence en travail, perpendiculaire au point considéré de 'aréte, ala direction de lavitesse résultante de coupe, c'est-2-dire ala direction instantanée du mouvement résultant du mouvement de coupe et du mouvement d'avance simultanés en ce poirt Plan P., | -Plandaréteen travail, tangent al'aréte, au point consicéré, et perpendiculaire au plan de référence en travail Pre. Ce plan contient la direction de la vitesse résultante de coupe. PlanP,, Plan de travail, contenant la direction de la vitesse de coupe et la direction de la vitesse Cavance au point considéré de 'aréte, Ce plan est perpendiculare au plan de référence en travail Pre, Plan P,, | -Planvers ariére en travail, perpenciculaire au plan de référence en travail Pre et au plan de travail Pfe, au point considéré de laréte. a1 Paramétres d'usinage (suite) T - Plans de l'outil en main Pian P, Plan de référence de foul, passant par le point considéré de r'aréte et contenant axe de foutil (pour un outil tournant) ou plan paralliéle auplan de base servant de face d'appui au corps de Foutil (pour un outil classique). Plan P, Plan daréte de Touti, tangent a Taréte, au point considéré, et perpendiculaire au plan de référence de Foutil Pr. Plan P, Plan de travail conventionnel, perpendiculaire au plan de référence de routil Pr, au point considéré de Naréte, et paralléle a la "direction supposée d'avance” de lout Plan P, Plan vers arriére de l'outil, perpendiculaire au plan de référence de routil Pr et au plan de travail conventionnel Pt, au point considéré de laréte. Remarque: les plans de routil sont définis par rapport au plan de référence. Pour util en main le plan de référence | est défini & partir du corps de 'outil. Pour routil en travail le plan de référence est défini par rapport & la cinématique de la coupe. + Définitions des angles de l'outil - Angles des faces Angle a Angle de dépouille : aigu entre la face de dépouille Ac. et le plan diaréte Ps (Pse). Angle B Angle de taillant : aigu entre la face de coupe Ay et la face de dépouille Ac. Angley Angle de coupe : aigu entre la face de coupe Ay et la plan de référence Pr(Pre).. (a+ B +7 =90) ~ Angles de l'aréte Angles %, (%.) Andie de direction daréte de routil 7, ou angle de direction daréte en travail x. angle aigu mesuré dans le plan de référence Pr (Pre) entre le plan d'aréte Ps (Pse) et le plan de travail Pf (Pre), Angles % Q,.) Angle dinctinaison d'aréte de Touti?,, ou angle dinclinaison daréte en travail ),: ‘angle aigu mesuré dans le plan d'aréte Ps (Pse) entre l'aréte ot le plan de référence Pr (Pre). * Définitions des plans de je section nécessaires pour définir a, B, ety Plan P, (P.,) Plan orthogonal de out (orthogonal en travail), plan perpendiculaire au plan de référence Pr (Pre) et au plan daréte de Ps (Pse), au point considéré de l'aréte. Pian P, (P,,) Plan normal & Varéte, plan perpendiculaire & laréte au point considéré (Pn=Pne) Plan P, (P,.) Plan de travail conventionnel (plan de travail Pre). Plan Pi (Poa) Plan vers l'arriére de loutil (plan vers Tarriere en travail Ppe). Par exemple Pr Remarques : un seul plan de section est nécessaire pour définir a, et y, done pour positionner Au et Ay (Pne) pour en, fn et yn. Les plans Pn (Pre) et Pt (Pte) faciitent la définition de outil en travail Les plans Po et Pn faciitent ia definition de rutil en vue de sa fabrication (en main). 92 + Illustration des éléments de l'outil : arétes de la partie active Outil de tournage Fraise deux tailles ‘avec point corsioéré de Tarbie sure bee aout ont consicere ceterete Remarque : la norme NF E 66-502 propose une convention de signe pour y et pour 3s. 94 + Illustration des plans et des angles : cas du foret hélicoidal z ‘Remarque : la norme NF E 66-502 propose une convention de signe pour y et pour 2s. Cette convention est identique & celle de Foutil a charioter droit. Vue P ee) Direction supposée 95 Poi cons! Section N-N (Pr) Intersection de Pn et Pr Remarque : la norme NF E 66-502 propose une convention de signe pour y et pour 7s. Cette convention est identique & cele de Foutil 4 charioter droit 96 Paramétres d'usinage (suite) NFe66-502 | |ffmel| + Influence des principaux paramétres de coupe sur la rugosité en tournage - Bilan de l'influence des paramétres cinématiques et géometriques Paramétre considéré Infiuence Remarque Profondeur de passe _Pratiquement nulle Eviter les profondeurs de passe | trop faibles 18] Lubrification Lub. Rugosité | Amélioration sensible pour vitesse 3 aa SS < 60 m/min 8 2 | Vitesse de coupe ease Rugosité ‘Au del de 200 m/min, 8 a stabilisation de fa rugosité 3 8} Avance ee Rugosité a Voir diagramme page suivante Rayon de bec Rayon 7 Rugosité \ 6 | Angie de coupe de routil | Angle ZZ Pasosité ‘Surtout dans le cas des non- ferreux & copeaux longs Usure de rout Usure 7 ugosité Va | - 1 Bilan des principales actions qui améliorent notablement la rugosité en tournage Deptés un document du CETIM Action | Augmenter | Diminuer | Augmenter | Augmenter | Améliorer | Lubrifier ou Cas lerayonde | favance | avitesse | angle lafinition | améliorer la dusinage’ bec de coupe decoupe | defoutil lubrication Finition poussée Ra<2um Outil acier rapide | Orare des priorités a respecter : 1°) = 2) _— 37) ee FRemarque : dans le cadre de optimisation des conditions de coupe en finition, cest faction sur le rayon du bec de outl re et sur avance f qui permettent la meitrise de la rugosité. 7 Paramétres d'usinage (suite) NF E66 - 502 - Influence de lavance f et du rayon de bec re sur la rugosité en tournage : choix des conditions de coupe Comme il est défini & la page précédente, en finition, l'état de surface dépend principalement de 'avance et durayon de bec de Foutil. Le choix

Vous aimerez peut-être aussi