Vous êtes sur la page 1sur 10

Conrad sur INTERNET

N O T I C E
www.conrad.fr
Version 03/12

Commutateur
de température
-10°C à +100°C

Code : 194883

Cette notice fait partie du produit. Elle contient des informations importantes
concernant son utilisation. Tenez-en compte, même si vous transmettez le
produit à un tiers.

Conservez cette notice pour tout report ultérieur !

Note de l’éditeur
Cette notice est une publication de la société Conrad, 59800 Lille/France.
Tous droits réservés, y compris la traduction. Toute reproduction, quel que
soit le type (p.ex. photocopies, microfilms ou saisie dans des traitements
de texte électronique) est soumise à une autorisation préalable écrite de
l’éditeur.
Reproduction, même partielle, interdite.
Cette notice est conforme à l’état du produit au moment de l’impression.
Données techniques et conditionnement soumis à modifications
sans avis préalable.
© Copyright 2001 par Conrad. Imprimé en CEE. XXX/02-12/EG
Important ! A lire impérativement !
Tout dommage résultant d’un non-respect des présentes instructions a pour effet
d’annuler la garantie ! Le constructeur n’est pas responsable des dommages indirects.

Remarque
L’utilisateur de ce kit est considéré comme constructeur selon la norme DIN VDE 0869 et
doit joindre tous les papiers fournis et ses coordonnées avec ce kit au cas où il le donne
à une tierce personne. Les appareils conçus à partir d’un kit sont considérés comme
des produits industriels.

Conditions de service
- Veuillez respecter la tension de fonctionnement des composants.
- Pour les appareils disposant d’une tension de fonctionnement supérieure ou égale à
35 V, le montage final doit uniquement être effectué par un technicien, en respectant
les consignes VDE.
- La position de fonctionnement de l’appareil est appréciable.
- La température ambiante autorisée ne doit pas être inférieure à 0 °C ou supérieure à
40 °C pendant le fonctionnement.
- L’appareil est conçu uniquement pour une utilisation dans des espaces secs et propres.
- En cas de formation d’eau condensée, vous devez respecter un temps d’acclimatation
pouvant durer 2 heures.
- L’utilisation de l’appareil en extérieur ou dans des espaces humides est interdite.
- Il est recommandé de protéger correctement le module avec un capitonnage s’il doit
être soumis à de fortes secousses ou vibrations. Veuillez cependant noter que les
pièces de la platine peuvent chauffer, il existe un risque d’incendie en cas d’utilisation
de matériel de rembourrage inflammable.
- L’appareil est à tenir éloigné des vases, des baignoires, des lavabos et toute sorte de
liquides.
- Protégez ce module contre l’humidité, les projections d’eau et les développements de
chaleur !
- C e module ne doit pas être utilisé s’il est associé à des liquides facilement
inflammables et combustibles !
- Ne pas laisser le module et ses composants à la portée des enfants !
- Les modules ne peuvent être utilisés que sous la surveillance d’un adulte compétent ou
d’un technicien !
- Dans les installations industrielles, il convient d’observer les consignes de prévention
des accidents relatives aux installations et moyens d’exploitation électriques, édictées
par les syndicats professionnels.
- Dans les écoles, les centres de formation, les ateliers de loisirs et de réinsertion,
la manipulation de composants doit être surveillée par un personnel responsable,
spécialement formé à cet effet.
- Ne faites pas fonctionner le module dans un environnement contenant ou pouvant
contenir des gaz, vapeurs ou poussières combustibles.
- En cas de réparation de l’appareil, utilisez uniquement des pièces de rechange

2 19
originales ! L’utilisation d’autres pièces de rechange peut entraîner d’importants
A la base du T 1, vous devez avoir env. 0,3 V pour une tension de sortie de l’OP de dommages matériels et corporels !
1,4 V et env. 0,75 V pour une tension de 11 V à la broche 6. Si la tension de base est - Seul un spécialiste est autorisé à effectuer des réparations sur l’appareil !
supérieure à 0,75V, il est sûr que le transistor est défectueux et doit être remplacé. - L’appareil est à débrancher de la tension d’alimentation directement après son
utilisation !
S’il n’y pas encore un autre composant, qui a été endommagé par un éventuel erreur, le - tout liquide pénétrant à l’intérieur de l’appareil peut l’endommager. Si des liquides ont
circuit doit fonctionner maintenant. été versés dans ou sur le module, faites-le vérifier par un technicien.
Avant de pouvoir mettre en service le circuit, il doit avoir passé avec succès le test de
fonctionnement et être monté dans un boîtier approprié.
Utilisation conforme
L’utilisation conforme de l’appareil prévoit une commutation (p. ex. un ventilateur) si une
Équilibrage température dépasse ou reste inférieure à une température préréglable sur une plage de
Raccordez le capteur de température et les tiges à souder de la platine à l’aide d’un -10°C à +100°C.
toron à deux fils, la polarité du capteur ne joue aucun rôle. Vous pouvez installer le
capteur à une distance du circuit allant jusqu’à env. 10.

Afin de protéger les branchements du capteur contre l’humidité (en mesurant des
Consignes de sécurité
Lors de la manipulation de produits pouvant entrer en contact avec une tension
liquides), utilisez des gaines thermorétractables ou de la colle chaude.
électrique, les directives VDE en vigueur doivent être observées, notamment les
directives VDE 0100, VDE 0550/0551, VDE 0700, VDE 0711 et VDE 0860.
Veillez à ce que le capteur n’ait pas de contact thermique avec les pièces à surveiller.
- Assurez-vous d’avoir débranché le câble secteur de l’appareil avant toute ouverture.
Les sorties du relais sont sans potentiel, ce qui permet une utilisation universelle du
- La mise en service des composants, des modules ou des appareils n’est possible
commutateur de température.
qu’après une installation dans un boîtier isolé. Ceux-ci doivent être débranchés
pendant le montage.
Grâce aux contacts de commutation du relais, vous pouvez allumer ou éteindre les
- L’utilisation d’outils sur des appareils, composants ou modules implique une mise
appareils en fonction de la température. Si vous souhaitez surveiller un point de
hors tension de l’appareil ainsi que la décharge électrique des différents éléments le
congélation, plongez le capteur dans l’eau glacée, dont la température vous avez
composant.
mesuré auparavant, et réglez la température de commutation avec le potentiomètre.
- Les alimentation et câbles conducteurs reliés au composant, module ou à l’appareil
doivent être régulièrement contrôlés afin de s’assurer qu’ils ne présentent pas de
Lorsque vous souhaitez étalonner le circuit et la température ambiante, de l’eau chauffée
défaut d’isolation ou point de rupture.
à 25°C peut vous servir comme référence. Cette méthode vous aide à régler presque
Si vous constatez un défaut sur le câble, l’appareil doit être immédiatement mis hors
chaque température de commutation.
service jusqu’à ce que l’alimentation soit réparée.
- Lors de l’utilisation des composants ou des modules, vous devez impérativement
Avant de régler la température de commutation, laissez s’écouler quelques minutes,
respecter les caractéristiques des valeurs électriques indiquées dans la description.
jusqu’à ce que le capteur de température ait pris la température exacte de la pièce ou de
- Si les descriptions présentes ne sont pas explicites pour le consommateur final non
l’eau (température comparative).
professionnel, celui-ci doit solliciter un technicien pour obtenir les renseignements.
Quelles sont les caractéristiques qui s’appliquent à un composant ou à un module ?
Dysfonctionnements Comment est effectué un circuit de protection externe ? Quels composants externes
Si l’appareil est susceptible de ne plus fonctionner dans des conditions de sécurité ou appareils supplémentaires peuvent être branchés ? Et quelle puissance électrique
optimales, il est conseillé de le mettre aussitôt hors service, et de prendre les mesures peuvent avoir ces composants ? Etc.
de sécurité nécessaires qui empêchent une remise en service involontaire. - Vous devez vérifier avec la mise en service de l’appareil/module, que l’appareil ou le
module est adapté à l’utilisation auquel vous le destinez.
Les conditions de sécurité de l’utilisation de l’appareil ne sont plus assurées quand : En cas de doute, il est absolument nécessaire de consulter un spécialiste ou le
- l’appareil présente des endommagements apparents fabricant du module utilisé.
- l’appareil ne fonctionne plus correctement - Veuillez noter que les erreurs de commandes ou de branchements ne sont pas de
- les composants du boîtier ne sont plus entièrement fixés et bougent notre ressort. Bien évidemment, nous ne saurions être tenu pour responsables pour
- les câbles de connexion présentent des endommagements apparents. des dégâts résultant de ces faits.

18 3
- E n cas de non fonctionnement, les kits doivent nous être retournés avec une avec l’imprimé de la platine ou le schéma des composants du mode d’emploi.
description précise du problème (car seule une description détaillée permet d’effectuer Notez que, selon le fabricant, seul le signe «+» ou «-» peut être apposé sur les
une réparation efficace!), de même que le manuel de montage correspondant, mais transformateurs électrolytiques !
sans le boîtier. Pour des raisons évidentes, monter et démonter les boîtiers demande ❑ Est-ce que les potentiomètres sont correctement soudés ?
davantage de temps. Les kits déjà démontés ne sont pas échangeables. Lors de Vérifiez ceci encore une fois à l’aide de la liste des pièces.
l’installation et le raccordement à l’électricité, veuillez respecter les directives VDE.
- Les appareils fonctionnant avec une tension supérieure ou égale à 35 V ne doivent être
❑ Est-ce que le capteur de température est correctement soudé ?
raccordés que par un technicien expérimenté. ❑ Est-ce que le circuit intégré a été correctement inséré dans le support, tout en
- vous devez vérifier à chaque fois que le kit est approprié à chaque utilisation et respectant le sens de polarité ?
emplacement, et qu’il peut être utilisé. La rainure ou le point du CI 1 doit montrer sur R 1.
- En principe, la mise en service doit être effectuée uniquement lorsque le circuit est ❑ Est-ce que toutes les pattes CI sont correctement enfichées dans le support ?
entièrement monté dans un boîtier isolé. Parfois, les pattes peuvent se plier au moment où vous les enfichez dans le support
- Si la prise de mesure est indispensable avec le boîtier ouvert, vous devez utiliser un ou elles n’entrent pas correctement dans leur emplacement prévu.
transformateur séparateur ou vous devez alimenter l’appareil via un bloc d’alimentation ❑ Assurez-vous qu’il n’y ait pas de pontage ou de court-circuit du côté soudure.
adapté (qui répond aux normes de sécurité). Certaines liaisons entre pistes conductrices peuvent facilement être confondues avec
- Toute opération de câblage ne doit être effectuée que lorsque l’appareil est hors un pontage accidentel. Vérifiez toujours avec le schéma d’implantation que le court-
tension. circuit que vous vous apprêtez à retirer en est effectivement un !
Pour repérer plus facilement les liaisons et interruptions entre pistes conductrices,
Description du produit tenez la platine contre la lumière et cherchez les pontages en regardant du côté
Une multitude d’utilisations. Le CI monté en aval renforce déjà le signal de sorte que soudure.
le relais réagisse aux faibles changements de température. Vous pouvez régler la ❑ Y a-t-il des soudures sèches ?
température de commutation entre -10°C et +100°C. Si la température est inférieure Contrôlez soigneusement chaque point de soudure  ! Vérifiez à l’aide des brucelles
à la température réglée, le relais s’arrête. Si la température dépasse la température si les composants bougent  ! Si un point de soudure vous paraît suspect, effectuez
réglée (le relais se met en position de travail), vous pouvez raccorder un ventilateur, une éventuellement une nouvelle soudure.
soufflerie ou d’autres choses semblables pour refroidir. A l’aide d’un potentiomètre, vous ❑ Vérifiez également si chaque point de soudure a été correctement soudé. Il peut
pouvez enclencher l’hystérésis de commutation. Un thermistor PTC de précision sert de arriver d’oublier un point de soudure.
capteur de température. Vous pouvez surveiller l’intégralité des températures au sein de
la plage de température indiquée, p. ex. la température ambiante, des amplificateurs, des
❑ Rappelez-vous que l’usage de fluide à souder, de graisse à souder ou d’autres flux
ou d’étain de zinc inapproprié peut rendre une platine inopérante. Ces produits sont
blocs d’alimentation, des moteurs, des armoires frigorifiques et chauffantes, etc.
conducteurs et peuvent donc provoquer des courts-circuits et des courants de fuite.
En outre, l’utilisation d’étain de zinc acide, de graisse à soudure ou d’autres flux pour
Si la température dépasse la valeur réglée ou si la température reste inférieure à la
souder les kits peut entraîner l’annulation de la garantie ou de tels kits ne sont pas
valeur réglée, l’appareil concerné est allumé ou éteint.
réparés ou remplacés par notre service.
Cet article a été testé conformément à la CEM (directive CE 89/336/
2.7 Une fois tous ces points vérifiés et des éventuels erreurs corrigés, rebranchez
CE/Compatibilité électromagnétique) et a obtenu la marque de contrôle CE
la platine conformément au point 2.2 et mesurez si les broches du circuit intégré
correspondante.
affectent les tensions suivantes :
Toute sorte de transformation du circuit ou l’utilisation d’autres composants
Broche 2 = E
 nv. 2,3 V à 4,8 V, cette tension dépend de la position du
qu’indiqués peut entraîner l’annulation de cette autorisation !
potentiomètre P 1. Elle doit être réglable dans la plage
indiquée, si vous réglez le potentiomètre.
Description du circuit Broche 3 = Env. 3,0 V (uniquement à une température ambiante d’env. 20°C).
La mesure de température se fait par un capteur de température au silicium KTY Broche 6 = E
 nv. 1,4 V, si le relais ne s’est pas mis en position de travail,
10. Ce composant, qui ressemble à un transistor classique, présente un coefficient environ 11 V, si le relais est mis en position de travail.
de température positif (PTC = positive température coefficient). Ceci signifie que la Broche 4 = 0 V.
résistance augmente avec la température. On appelle ces PTC également thermistors. Broche 7 = Tension d’alimentation appliquée.

4 17
Le PTC est branché ensemble avec R 2 comme diviseur de tension (tension thermique
2.2 Tournez le curseur du potentiomètre P 1 à la position du milieu. Tournez le curseur réelle) pour CI 1.
du potentiomètre P 2 contre la butée gauche (hystérésis la plus petite)
Cette température réelle est comparée à la tension thermique théorique (R 1, R 3
2.3 B
 ranchez ici la tension d’alimentation (tension continue), située entre 12 V et 15 V, et P3) dans l’amplificateur d’opération 741 câblé comme comparateur. La sortie de
aux tiges à souder «+» et «-», tout en respectant le sens de polarité. l’amplificateur d’opérateur (Pin 6) reste sur «low» tant que la tension réelle à l’entrée (Pin
Veillez impérativement au sens de polarité, car sinon vous risquez de détruire les 2) non-inversée est inférieure à la tension théorique à l’entrée inversée (Pin 3).
composants.
Si la tension sur la Pin 3 (si la température augmente) dépasse la tension théorique
2.4 A
 près avoir branché la tension d’alimentation, tournez le curseur du potentiomètre P réglée avec P 1 à la Pin 2, la sortie (Pin 6) commute à «high» (env. 11 V). Une tension
1 respectivement à gauche contre la butée et à droite contre la butée. Le relais doit d’env. 0,75 V se règle à la base du transistor T 1 par une résistance de série R 5. La
désactiver d’énergie et se mettre en position de travail à tour de rôle. La LED doit résistance devient conductrice et le relais se met en position de travail. De même, la
s’allumer au même rythme. LED s’allume immédiatement, car maintenant votre circuit électrique est fermé par le
«freinage de courant» R 6 et la ligne de collecteur-émetteur de T 1. Simultanément, la
2.5 S
 i, jusqu’à présent, tout fonctionne correctement, vous pouvez alors sauter la liste de tension de sortie de l’amplificateur d’opération (Pin 6) arrive à son entrée via R 4 et P 1.
contrôle des erreurs ci-dessous. Cette «auto-excitation» empêche les «vibrations d’auto-excitation» du relais au seuil de
commutation.
2.6 S
 i le relais ne désactive pas d’énergie ou ne se met pas en position de travail ou si la
LED ne s’allume pas ou si vous rencontrez un autre dysfonctionnement, vous devez La «contrainte résiduelle» (low 1,4 V) ne doit pas dépasser la base du transistor T 1. Les
arrêter immédiatement la tension d’alimentation et vérifier encore une fois la platine transistors au silicium conduisent à une tension d’émetteur de base d’env. 0,7 V. Afin que
dans son intégralité selon la liste de contrôle des erreurs ci-dessous. le transistor apprenne également l’état arrêté, la résistance R 7 travaille ensemble avec
la R 5 comme diviseur de tension de base.
Liste de contrôle des erreurs Les condensateurs C 1 (Elko) et C2 doivent «absorber» les pointes de courant et les
parasites.
Cochez chaque étape de vérification ! Lorsque le transistor T 1 change brutalement de l’état conducteur en état arrêté, le
champ magnétique s’écroulant de la bobine du relais induit (génère) une tension dans
❑ Est-ce que le sens de polarité de la tension d’alimentation est correct ? son propre bobinage, qui circule en sens inverse de la tension d’alimentation (polarité
inversée). En grand défaveur du transistor. Mais la diode D 1 est exactement commutée
❑ Est-ce que la tension d’alimentation se situe encore entre 12 V et 15 V lorsque
pour cette tension dans le sens de circulation. Elle court-circuite la tension d’induction
l’appareil est allumé ?
mutuelle ce qui n’entraîne aucun endommagement, car il s’agit plutôt de la tension et
❑ Coupez de nouveau la tension d’alimentation. moins du courant.
❑ Est-ce que les résistances sont correctement soudées ?
Vérifiez encore une fois les valeurs conformément à l’étape 1.1 de ce présent mode Avec P 2 vous pouvez influencer l’hystérésis de commutation (différence de température
d’emploi. entre «Arrêt» et «Marche»). Une réduction de la résistance P 2 augmente l’hystérésis,
❑ Est- ce que la diode est correctement soudée ? c’est-à-dire, que la différence entre allumer et éteindre s’agrandit. Lorsque la
E
 st-ce que l’anneau de cathode sur la diode correspond à l’imprimé sur la platine ? température augmente, le relais se met en position de travail et lorsque la température
L’anneau de cathode de la D 1 ne doit pas montrer C 1/R 5. baisse, le relais désactive d’énergie.
❑ Est-ce que la LED est correctement soudée ?
E
 n tenant la diode électroluminescente contre la lumière, on peut y voir la cathode Données techniques
de la plus grande électrode à l’intérieur de la LED. Sur le côté des composants, la Tension d’alimentation :. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 … 15 V=
cathode est symbolisée par un gros trait. Courant absorbé : . . . . . . env. 4 mA, env. 40 mA, si le relais se met en position de travail
L
 a cathode de la LED doit montrer sur le relais. Contact commutateur : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 x Um/8 A
❑ Est-ce que le sens de polarité du condensateur électrolytique est correct ? Température de commutation :. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . réglable de -10°C à +100°C
C
 omparez de nouveau les polarités «+» et «-» des transformateurs électrolytiques Dimensions : . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 72 x 50 mm

16 5
Schéma de connexion
Attention !
Veuillez lire attentivement la notice du début à la fin avant de vous lancer dans le
montage ou de faire fonctionner l’appareil (plus particulièrement le chapitre consacré
aux pannes et dysfonctionnements éventuels ainsi que les solutions pouvant y être
apportées). Vous serez ainsi plus attentif lors du montage et vous pourrez alors éviter
Capt. Temp.
toute erreur de manipulation pouvant avoir des conséquences fatales !
Le câblage et le soudage doivent être effectuées proprement et soigneusement.
N’utilisez pas d’étain à souder ou de pâte à souder contenant des acides. assurez-vous
de la possibilité d’effectuer un soudage de qualité. En effet, une soudure de mauvaise
qualité peut entraîner des problèmes de contact, de dysfonctionnement. De plus, une

Hystérésis
mauvaise soudure peut entraîner un dysfonctionnement difficile à localiser et à réparer
quand celui-ci n’a pas totalement détruit le kit.
Attention : nous ne réparons pas les kits dont les soudures ont été effectuées avec de
l’étain à souder ou de la pâte à souder acide.

Commutateur de température
Des connaissances théoriques de base sont nécessaires pour la réalisation des circuits
et l’installation des composants mais également pour les soudures et la manipulation
des composants.

Informations générales concernant le montage du


circuit
Le risque de mauvais fonctionnement après montage peut être considérablement réduit
par une méthode de travail consciencieuse et méticuleuse. Contrôlez chaque étape du
montage, vérifiez chaque point de soudure 2 fois avant de passer à l’étape suivante !
Respectez scrupuleusement les consignées énoncées dans ce mode d’emploi ! Suivez
la procédure décrite et ne sautez aucune étape ! Contrôlez chaque étape deux fois :
une fois pendant le montage, une fois pendant le test de fonctionnement. 2. Étape II : Test de fonctionnement
Prenez tout votre temps : le bricolage n’est pas une question de rapidité, car le temps
que vous passez à bien faire votre montage est largement inférieur à celui que vous Branchement/Mise en service
passerez à la recherche d’erreurs. 2.1 Une fois le montage terminé et contrôlé (pas de soudures mal faites ni de pontage),
La première cause de non-fonctionnement est une erreur d’équipement de la platine, vous pouvez effectuer un premier test de fonctionnement.
par ex. inversement de diodes, de CI, etc. Veillez également à vérifier la couleur des
anneaux des résistances, ils se confondent facilement. Notez que ce kit doit être uniquement alimenté par une tension continue filtrée
Respectez les valeurs des condensateurs, par ex. n 10 = 100 pF (et non 10 nF). Vérifiez générée par une alimentation secteur ou une pile/un accu. Cette source de tension
deux voire trois fois. doit pouvoir fournir un courant d’une intensité suffisante.
Assurez-vous que les pattes du CI soient toutes bien insérées dans la douille. Il arrive Les chargeurs pour batterie de voiture ou les transformateurs pour modélisme
fréquemment qu’une d’entre elles se replie lors de l’insertion. Le CI devrait s’enclencher ferroviaire ne sont pas appropriés, car ils risquent d’endommager les composants
presque de lui-même dans sa douille. Si ce n’est pas le cas, c’est probablement parce ou de conduire à un mauvais fonctionnement du module de construction.
qu’une des pattes est repliée.
Mais le non-fonctionnement peut aussi s’expliquer par une mauvaise soudure. Le Danger de mort !
principal ennemi du bricoleur est la soudure sèche. Elle se présente lorsque la soudure Si vous utilisez une alimentation secteur comme source de tension, celle-ci doit
n’a pas été assez chauffée ou lorsque le composant bouge au moment où la soudure se impérativement répondre aux directives VDE !
refroidit.

6 15
Schéma électrique Elle est reconnaissable à sa surface mate. Dans un tel cas, soudez à nouveau.
Dans 90% des réclamations, il s’agit de mauvaises soudures, de soudures sèches, de

S = Contact à fermeture
Ö = Contact à ouverture
mauvais étain à souder, etc. La plupart des «chefs d’oeuvres» renvoyés» sont la preuve

C = selon connexion
de soudures maladroites.
N’utilisez donc que de l’étain à usage électronique «SN 60 Pb» (60 % d’étain et 40 % de
plomb). Celui-ci a une âme en colophane servant également de flux, afin de protéger
le point de soudure de l’oxydation pendant le soudage. L’usage de pâte à souder, de
graisse décapante ou de chlorate de zinc est interdit, car ils contiennent des acides? Ils
risquent en effet d’endommager la carte imprimée et les composants électroniques. De
plus, ils provoquent des courts-circuits et des courants de fuite en conduisant le courant.
Si, jusqu’ici, tout est en ordre, il est encore possible qu’un composant soit défectueux.
Si vous débutez dans le domaine de l’électronique, adressez-vous à quelqu’un de
qualifié qui dispose éventuellement d’appareils de mesure.
Si vous n’en avez pas la possibilité, emballez le kit et faites-le nous parvenir avec une
description précise du dysfonctionnement (indispensable pour identifier correctement le
problème) et joignez-y le mode d’emploi. La description de l’erreur de fonctionnement est
nécessaire car le problème peut également être causé par le bloc d’alimentation utilisé
ou le circuit de protection externe.

Information
Ce kit a été testé à de nombreuses reprises en tant que prototype. Un fonctionnement
optimal et une utilisation sans risque on été les conditions incontournables à sa
fabrication en série.
Afin de garantir un fonctionnement fiable, la procédure de montage a été divisée en 2
étapes :

1. Etape I : Montage des éléments sur la platine


2. Etape II : Test des fonctions
tation
de commu-
Température

Assurez-vous de toujours souder les éléments les plus près possible de la platine
(sauf indications contraires). Coupez tous les morceaux de pattes qui dépassent juste
au-dessus du point de soudure.
Utilisez un fer à souder équipé d’une petite panne afin d’écarter les risques de pontage.
Travaillez soigneusement.

Instruction concernant le soudage


Si vous n’avez pas l’habitude de souder, lisez les consignes suivantes avant de saisir
votre fer à souder. Le soudage n’est pas aussi facile qu’on pourrait le croire.

1. Ne jamais utiliser de fluides décapants ou de pâte à souder pour souder des
composants électriques sur des circuits. Ces produits contiennent des acides qui
pourraient détruire les composants ainsi que les pistes conductrices.
2. Utilisez de l’étain à souder SN 60 Pb (60 % d’étain, 40 % plomb) contenant de la
colophane, qui fait office de fluide.

14 7
3. U tilisez un petit fer à souder d’une puissance maximale de 30 watts. La panne à 1.12 Circuit intégré (CI)
souder doit être propre afin que la chaleur soit bien diffusée. C’est-à-dire : que la A la fin, insérez le circuit intégré dans le support prévu en respectant la polarité.
chaleur du fer à souder doit être bien répartie sur la zone de soudage.
4. L e soudage s’effectue rapidement. Vous pourriez détruire les composants au cas où Attention !
la soudure durerait trop longtemps. Procédez également rapidement pour enlever Les circuits intégrés sont très réceptifs à une inversion de la polarité ! Veillez donc
les surplus de soudure. à ce que vous respectiez les repères correspondants du CI (rainure ou point).
5. P our souder, placez la panne sur l’endroit où vous souhaitez souder. C’est-à-dire, là
où le contact sera soudé sur la piste. En principe, les circuits intégrés ne se changent pas sous tension ou ne doivent
N
 ’utilisez que peu d’étain pour souder. Enlevez la bobine dès que l’étain commence pas être insérés dans le support sous tension !
à couler. Attendez un court instant que l’étain soit bien fixé, retirez-le et replacez-le
sur son support. IC1 = LM 741, SFC 2741, UA 741, LS 141, TBA 22 A/E, MC 1741 ou CA 741
6. Veillez à ce que le composez que vous venez de souder ne bouge pas pendant 5 (rainure ou point doit montrer sur R 1).
secondes. Si vous respectez ce procédé, vos soudures seront réussies et brillantes.
7. U ne surface propre et une panne de fer à souder propre sont les conditions
à respecter pour obtenir un résultat optimal. Il n’est pas possible de souder
Compensation 1 8 n.c.
soigneusement si la panne est sale. Enlevez l’étain en surplus et les éventuelles
traces de saleté à l’aide d’une éponge légèrement humide.
8. C oupez les fils électriques qui dépassent de la soudure. Entrée Inv. 2 - 7 +Uv
9. N e pas dépasser une durée de soudage de 5 secondes pour les LED, circuits
intégrés et semi-conducteurs. En effet, vous pourriez détruire les composants. Entrée Non Inv. 3 + 6 Sortie
Vérifiez également le sens de polarité avant de souder.
10. C ontrôlez tous les circuits afin de vérifier que tous les composants ont été -Uv (GND) 4 5 Compensation
correctement placés et que leur sens de polarité a été respecté. Vérifiez également
que de l’étain ne se soit pas répandu sur les différentes connexions et pistes
LM 741
conductrices. Cela pourrait entraîner un dysfonctionnement et la destruction des
composants.
11. Veuillez noter que nous ne sommes pas responsables des points de soudure 1.13 Contrôle final
non appropriés, des mauvaises connexions, d’une mauvaise manipulation et des Contrôlez tous les circuits afin de vérifier que tous les composants ont été correctement
problèmes d’installation. placés et que leur sens de polarité a été respecté. Assurez-vous que les soudures n’ont
pas provoqué de pontage au niveau des pistes conductrices afin d’écarter tout risque de
court-circuit pouvant détruire les composants.
1. Étape I : Montage des composants sur la platine Vérifiez également qu’il ne reste aucune extrémité des pattes que vous avez coupées
sur la platine, car elles peuvent également provoquer des courts-circuits.
1.1 Résistances La plupart des réclamations des kits qui nous ont été renvoyés correspondent à de
Enfichez la résistance les pattes légèrement coudées, dans les trous correspondants mauvaises soudures (soudures froides, ponts de soudure ou pâte à souder inappropriée,
(conformément au schéma d’implantation). Pliez ensuite les pattes d’environ 45° en etc.).
les écartant pour que le composant ne temps pas lorsque vous retournez la platine et
soudez celles-ci minutieusement sur les pistes conductrices au dos du circuit imprimé.
Coupez ensuite les fils qui dépassent.

Notez que ce circuit soit équipé de deux types de résistance différents.

Les résistances courantes sont les résistances à couche de carbone. Elles disposent
d’une tolérance de 5 % et sont marquées par «un anneau de tolérance» de couleur or.
Normalement, les résistances à couche de carbone disposent de quatre anneaux de
couleur.

8 13
LED = rouge Ø 5 mm Les résistances à film métallique ne disposent qu’une tolérance de 1 % et sont
représentées par «un anneau de tolérance» de couleur marron, qui est un peu plus large
A A que les autres quatre anneaux de couleur afin d’éviter de le confondre avec «l’anneau
de valeur» classique portant la signification «1».

K K Pour lire le code couleur, tenez la résistance en sorte que l’anneau de tolérance de
couleur se trouve au côté droit de la résistance. Lisez ensuite les anneaux de couleur de
Si vous avez des doutes sur la polarité de la LED (car certains constructeurs utilisent gauche à droite !
différents types de repère), il est également possible de la déterminer en effectuant un
petit test. Pour cela, procédez de la manière suivante : R 1 = 5,6 k vert, bleu, noir, marron (film métallique)
R 2 = 5,6 k vert, bleu, noir, marron (film métallique)
Branchez la LED, en passant par une résistance d’env. 270 R (pour une LED Low R 3 = 3,9 k orange, blanc, noir, marron (film métallique)
Current 4 k 7), sur une tension d’env. 5 V (pile 4,5 V ou 9 V). R 4 = 100 k marron, noir, jaune
R 5 = 22 k rouge, rouge, orange
Si la LED s’allume, alors la «cathode» de la LED est correctement reliée au «-». Si la R 6 = 470 k jaune, violet, marron
LED ne s’allume pas, la cathode est reliée au «+». La polarité doit donc être inversée. R 7 = 5,6 k vert, bleu, rouge

Rv Rv

270 Ω 270 Ω 1.2 Diode


- + Enfichez la diode, les pattes légèrement coudées, dans les trous correspondants
4,5 V 4,5 V
+ LED - LED (conformément au schéma d’implantation). Veillez au respect de la polarité (cf. trait de la
cathode).
Pliez ensuite les pattes d’environ 45° en les écartant pour que le composant ne temps
pas lorsque vous retournez la platine et soudez celles-ci minutieusement sur les pistes
La LED est branchée en sens La LED est branchée dans le bon
conductrices au dos du circuit imprimé.
inverse et ne s’allume pas sens et s’allume (cathode est
Coupez ensuite les fils qui dépassent.
(cathode reliée au «+»). reliée au «-»).
D1 = 1 N 4148 Diode universelle au silicium
1.10 Relais
Équipez la platine d’un relais 12 V et soudez les tiges de connexion sur la piste A K
conductrice.

REL = Rel. 12 V 1 x U
1.3 Condensateurs
Insérez le condensateur dans le trou indiqué correspondant, inclinez légèrement les fils
et soudez-les proprement à la piste conductrice. Attention à la polarité (+-) pour les
condensateurs électrolytes (elkos).
1.11 Capteur de température Attention !
Soudez ensuite les fils de connexion du capteur de température sur les tiges à souder
Les sens de polarité peuvent être indiqués différemment selon les modèles de
correspondantes.
condensateurs électrolytiques. Certains fabricants indiquent le «+», d’autres le «-».
Suivant le fabricant, l’inscription peut varier.
PTC = KTY 10 = KTY 81/220 B
C1 = 22 µF condensateurs électrolytiques
C2 = 0,1 µF = 100 nF condensateur à film

12 9
1.7 Barrette CI
Enfichez la barrette CI du circuit intégré à l’endroit prévu sur le côté composant de la
platine.

-
Attention !
- Observez l’encoche ou le repère porté sur le bord de la douille. Elle indique
+ l’endroit (branchement 1) prévu pour insérer par la suite les circuits intégrés (CI).
Insérez la barrette de façon à ce que le repère corresponde à celui indiqué sur le
1.4 Transistor schéma d’implantation !
Enfichez le transistor à l’emplacement prévu et puis soudez-le sur la piste conductrice.
Afin d’éviter que la barrette ne tombe lorsque vous retournez le circuit (pour procéder au
soudage), recourbez légèrement deux des pattes de la barrette puis soudez toutes les
Le positionnement est important : les contours du boîtier du transistor doivent être
pattes de raccordement.
alignés avec ceux des emplacements de montage. Orientez vous par rapport à la face
plane du boîtier du transistor. Les pattes de connexion ne doivent en aucun cas se
1 x barrette à 8 broches
croiser et les éléments doivent être soudés avec un espace d’env. 5mm par rapport à la
platine.

Veuillez effectuer des soudures brèves afin de ne pas détruire les transistors à cause
d’une surchauffe.

T = BC 547, 548, 549 A, B ou C Transistor de faible puissance


B 1.8 Borniers à vis
Enfichez les borniers à vis aux emplacements prévus sur la platine puis soudez
E C proprement les pattes sur le côté soudure.
env. 5 mm En raison de la surface importante constituée par la piste conductrice et le bornier, le
Vue par le bas soudage prend ici aussi un peu plus de temps afin que l’étain puisse bien couler et
former un point de soudure bien net.

1.5 Potentiomètre 1 x bornier à vis à 2 broches RM 5 mm


Souder maintenant les deux potentiomètres sur le circuit. 1 x bornier à vis à 3 broches RM 5 mm

P1 = 10 k (température de commutation)
P2 = 1 M (hystérésis)

1.9 Diode électroluminescente (LED)


1.6 Tiges à souder Soudez ensuite les LED sur le circuit, tout en respectant leurs polarités. La patte la plus
Insérez les tiges à souder dans les trous appropriés (axe longitudinal par rapport à la
courte est la cathode. En tenant une LED contre la lumière, on peut y voir la cathode de
platine). Puis soudez les tiges sur la piste conductrice.
la plus grande électrode à l’intérieur de la LED. Sur le côté des composants, la cathode
est symbolisée par un gros trait. Si vous montez la LED dans un support de boîtier,
2 x tiges à souder
raccordez la LED et la platine par un toron fin et isolé.

Commencez par souder une seule patte de la diode, afin de pouvoir encore l’orienter
correctement. Soudez ensuite la seconde patte.

10 11