Vous êtes sur la page 1sur 8

1

LES ARTICULATEURS DU DISCOURS

Dans n’importe quel écrit, les idées ne peuvent être porteuses de sens que si elles sont correctement liées ou enchaînées et regroupées dans un
ensemble textuel cohérent et bien organisé. Plusieurs éléments peuvent contribuer à la cohérence et à l’organisation du texte. Nous nous
concentrerons ici sur les connecteurs au sein desquels on peut distinguer deux groupes :

- les organisateurs textuels ;


- les marqueurs de relation;

Les organisateurs textuels (plus facilement pour : temps, espace/lieu, ordre, suite/transition)
L’organisateur textuel est un mot, un groupe de mots ou une phrase qui révèle l’articulation d’un texte en marquant les transitions entre ses
différentes parties et en soulignant l’ordre et la progression des idées ou des arguments. Les organisateurs textuels sont des éléments essentiels à
l’unité du texte, à sa cohérence. Ce sont eux qui guident le lecteur du début à la fin du texte.
Comme déjà souligné plus haut, dans la liste des organisateurs textuels peuvent figurer aussi des marqueurs de relation. C’est surtout dans des textes
à dominante argumentative que les marqueurs de relation peuvent jouer le rôle d’organisateurs textuels.
Bref, Les organisateurs textuels sont des « connecteurs » dont le rôle est d’établir des liens explicites entre différentes parties du texte et d’organiser
de grands ensembles. Les marqueurs de relation, eux, relient des éléments plus proches à l’intérieur de la phrase ou entre les phrases.

ORGANISATEURS TEXTUELS TRANSITIONS

Puis, ensuite, le lendemain, quelques mois plus tard, depuis ce jour-là, de nos jours, en 1967, au de temps
cours du XXe siècle, il y a de cela très longtemps, etc.
À côté, en bas, au bord de…, un peu plus loin, de l’autre côté, plus au nord, en haut, derrière, etc. d’espace ou de lieu
D’abord, dans un premier temps, en premier lieu, premièrement, pour commencer, d’entrée de jeu, d’énumération, d’ordre ou de succession
ensuite, deuxièmement, d’une part … d’autre part, de plus, en outre, et, enfin, etc.
Ainsi, autrement dit, en d’autres termes, car, en fait, en effet, c’est pourquoi, c’est-à-dire, en d’explication ou de justification
d’autres mots, pour cette raison, puisque, parce que, etc.
Surtout, essentiellement, par-dessus tout, etc. de hiérarchisation
Pourtant, cependant, néanmoins, toutefois, au contraire, par contre, certes, bien que, quoique, bien d’opposition, de concession
sûr, quand même, etc
Donc, ainsi, en somme, finalement, en résumé, pour tout dire, en conclusion, enfin, etc. de conclusion
2

Marqueurs de relation
Le marqueur de relation est un mot ou groupe de mots dont la fonction dans le discours est d’établir des relations logiques, spatiales ou temporelles entre les
phrases.
Lorsqu’ils structurent l’information en marquant les transitions entre les parties d’un texte, les marqueurs de relation occupent, à l’instar de certains autres mots,
groupes de mots ou phrases, la fonction d’organisateurs textuels.

MARQUEURS RELATIONS EXPRIMÉES RÔLES EXEMPLES


Et, de plus, en outre, également, Addition Permettent d’ajouter un nouvel Internet est une source inépuisable
aussi, de même, puis, etc élément ou d’en coordonner deux d’informations. De plus, c’est un
ou plusieurs. remarquable outil de
communication.
D’abord, ensuite, enfin, en Énumération Permettent d’énumérer des Internet est une source
premier lieu, premièrement, éléments d’importance égale sur le d’informations facilement
deuxièmement, d’une part … plan sémantique accessible. Premièrement, de plus
d’autre part, etc. en plus de gens sont « branchés »
au bureau ou à la maison.
Deuxièmement, ces dernières
années, une multitude de cafés
Internet ont vu le jour, partout
dans le monde
Mais, cependant, en revanche, en Opposition Introduisent une idée contraire à la La navigation dans Internet offre
contrepartie, par contre, toutefois, précédente de nombreuses possibilités. Par
néanmoins, pourtant, or, par contre, elle comporte certains
ailleurs, bien que, malgré que, etc. Concession Permettent de formuler une désavantages quant à la qualité de
réserve, de nuancer une idée l’information transmise et à
émise, d’admettre un autre point l’éthique. La Toile est un outil de
de vue, etc. communication d’une rare
efficacité. Bien sûr, il arrive
Restriction Introduisent une idée qui restreint parfois que le réseau soit débordé
ou atténue l’idée précédente et que l’accès au Net soit plus
difficile, mais cela n’est quand
même pas très fréquent
3

En effet, c’est que, c’est-à-dire, en Explication Permettent de développer ou de Internet est un instrument de
fait, car, grâce à, étant donné que, préciser la pensée recherches remarquable. En effet,
puisque, comme, parce que, etc en quelques minutes seulement,
Cause Annoncent une cause ou une l’utilisateur du Net peut accéder à
preuve. une banque de données parmi les
plus riches qui soient.

Notamment, par exemple, ainsi, Illustration Permettent d’illustrer, de L’autoroute électronique comporte
etc. concrétiser la pensée tout de même certains
désavantages. Ainsi, la publicité
inonde (pour ne pas dire agresse)
littéralement les internautes

Donc, en conséquence, c’est Conséquence Indiquent l’aboutissement d’une En 2001, Statistique Canada
pourquoi, ainsi, alors, tellement… idée ou d’une suite d’idées révélait que 46 % des Québécois
que, si bien… que, en définitive, naviguaient dans Internet
enfin, etc mensuellement. On peut donc
présumer, en 2002, que la moitié
des Québécois visitent la Toile
fréquemment

Conclusion Marquent la fin d’une


démonstration ou d’une suite
d’idées

Bref, en somme, donc, etc Synthèse Annoncent la synthèse d’un Bien qu’Internet soit perfectible et
raisonnement ou d’une que la qualité des informations
démonstration qu’on y retrouve laisse parfois à
désirer, de plus en plus de gens s’y
abonnent et en découvrent les
multiples possibilités. En somme,
l’inforoute demeure un
merveilleux outil d’information et
de communication
4

D’abord, après, avant, ensuite, Temps Permettent de signaler la En 2001, 46 % des Québécois
pendant ce temps, plus tard, dès simultanéité, l’antériorité ou la naviguaient dans Internet
que, comme, etc postériorité entre les faits ou les mensuellement. On peut
situations maintenant présumer que la
moitié des Québécois visitent la
Toile fréquemment
5

Le tableau qui suit est une liste encore plus riche de mots, groupes de mots, aussi bien marqueurs de relation qu’organisateurs textuels, toute
catégorie confondue

Pour introduire: Pour marquer une opposition ou Pour marquer une conséquence: Pour marquer une suite:
En premier lieu une restriction: Donc Ensuite
Premièrement Mais Par conséquent Puis
D’une part Cependant Par suite de En second lieu
D’abord Malgré tout En conséquence D’une part, d’autre part
C’est pourquoi
Tout d’abord Pourtant Par ailleurs
Ainsi peut-on dire
À première vue Inversement C’est ainsi que Dans le même ordre d’idées
Au premier abord À l’inverse Au point de Dans un autre ordre d’idées
Avant tout À l’inverse de Par le fait même
Par contre Alors Pour marquer un rappel
Pour marquer une affirmation : Néanmoins De ce fait Donc
Quoi qu’on en dise En revanche Delà Compte tenu de ce qui précède
Même Seulement Aussi (en tête de phrase) De ce point du vue
En fait Du moins Ainsi En ce qui concerne
Effectivement Toutefois D’où À cet égard
En vérité D’ailleurs Dès lors
De telle sorte que
Justement À l’opposé Pour marquer un bilan, une
De telle façon que
À vrai dire À la différence de De telle manière que conclusion:
En réalité Contrairement à Si bien que Finalement
Par contre Sans que Pour terminer
À l’encontre de Au point que En fin de compte
Pour marquer un but: En dépit de Ceci implique Tout compte fait
Pour Loin de Ceci entraîne Pour conclure
Dans ce but Malgré Ceci provoque Enfin
À cette fin Tandis que amène . . . cause Donc
À cet effet Ceci s’oppose à produit . . . suscite Cela dit
De peur de Ceci contredit incite . . . pousse à En définitive
Afin de Ceci empêche Bref
De crainte de Ceci interdit En somme
De crainte que Tout bien considéré
Dans l’intention de Quoi qu’il en soit
6

Pour marquer une cause: Pour marquer un exemple ou Pour marquer un accord: Pour marquer une alternative:
Car une explication Certes Ou...ou...
En effet Par exemple C’est vrai Tantôt... tantôt...
Étant donné que Ainsi Bien sûr Ou bien ... ou bien
Parce que C’est-à-dire Il est vrai que Soit ... soit...
Puisque En effet Bien entendu Soit que ... soit que
D’autant plus que C’est comme Sans aucun doute
Comme D’ailleurs De toute évidence Pour marquer un ajout:
Grâce à Notamment Il va de soi que Autrement dit
À cause de Ceci fait penser à .... rappelle Évidemment En outre
La suite de Ceci ressemble à ...; est semblable Admettons que (plus subjectif) De plus
À force de à À coup sûr En plus
En raison de Ceci se rapproche de De surcroît
Faute de Ceci évoque Pour marquer l’exception: Sans compter que
Au nom de Hormis De même
Sous prétexte que Pour marquer l’exception: Sauf que Parallèlement
Sous prétexte de Hormis Sauf si En d’autres termes
Du fait que Sauf que Si ce n’est Notamment
Vu que Sauf si Excepté D’ailleurs
Comme Si ce n’est À moins que Par ailleurs
Du moment que Excepté Ceci exclut
D’autant que À moins que Ceci diffère de
Ceci résulte de. . . découle de ... Ceci exclut Ceci annule Pour marquer la manière :
dépend de. . . vient de. . . provient Ceci diffère de Pour cela
de Ceci annule Pour ce faire
De cette façon
De nature à
De façon à
7

Ce deuxième tableau consiste en une liste de synonymes et expressions synonymiques qui permettront aux étudiants d’éviter des répétitions (qui
alourdissent un texte) et de nuancer leurs propos, de préciser leurs pensées d’une manière claire et cohérente.

Dans ce but D’ailleurs Au sujet de En résumé


À cet effet Par ailleurs Quant à Bref
À cette fin D’un autre côté Relativement à En un mot
Pour atteindre ce résultat À un autre point de vue En ce qui regarde Pour tout dire
Par contre En ce qui touche À tout prendre
De plus Dans un autre ordre d’idées En ce qui concerne Somme toute
En outre Au demeurant En ce qui a trait à En d’autres termes
En plus En revanche À propos de Pour résumer
Par surcroît D’autre part Pour ce qui a trait à En somme
De surcroît Au reste En liaison avec Tout compte fait
Au surplus Du reste En rapport avec En définitive
De ce point de vue Au fond
Enfin Par conséquent À cet égard Dans le fond
Pour terminer Aussi À ce sujet Tout bien considéré
En terminant C’est pourquoi À ce propos Au total
Ainsi donc En conséquence Dans cet ordre d’idées Dans l’ensemble
En dernière analyse Pour cette raison Sur ce point Essentiellement
Finalement Pour ces motifs Sous ce rapport En substance
En dernier lieu Pour ces raisons En gros
En conclusion Ainsi Pourtant
Pour conclure Donc Néanmoins
En fin de compte Partant de ce fait Toutefois
Ainsi donc Cependant

Notamment Sans doute


En réalité En particulier Assurément
En fait Particulièrement
À vrai dire Entre autres choses
Effectivement
8

D’après ce qui précède


Car Dans ce cas À notre avis Selon ce qui précède,
En effet Si tel est le cas En ce qui nous (me) (ce que nous avons dit plus haut, nos
C’est que Dans cette hypothèse concerne, conclusions précédentes, etc.)
C’est qu’en effet Dans une telle hypothèse, Pour notre (ma) part, Conformément à ce qui précède,
Si l’on retient cette hypothèse Personnellement,
De fait Aux termes de ce qui précède,
Quant à nous (moi),
À notre (mon) avis, A la lumière de ce qui précède,
À notre (mon) sens, Comme nous l’avons dit plus haut,
Comme nous l’avons dit ci-dessus,
Comme nous l’avons mentionné
antérieurement,
Selon nos conclusions précédentes,
Le lecteur sait déjà que
Nous avons vu plus haut que,
Dans ces circonstances,
Dans ces conditions,
Compte tenu de ce qui précède,
En raison de ce qui précède,
En considération de ce qui précède,
Eu égard à ce qui précède