Vous êtes sur la page 1sur 14

A joint initiative of the OECD and the European Union,

ROYAUME DU MAROC
principally financed by the EU

ÉTUDE COMPARATIVE
SUR LA MODERNISATION DE LA GESTION DES
RESSOURCES HUMAINES DANS LA FONCTION
PUBLIQUE

RÉALISÉE PAR DES PAIRS EUROPÉENS


EN COOPÉRATION AVEC LE
MINISTÈRE DE LA MODERNISATION DES SECTEURS
PUBLICS

Forum sur la réforme de la fonction


publique marocaine
Rabat, 23 juin 2011

© OECD
A joint initiative of the OECD and the European Union,
principally financed by the EU

l’administration :
La modernisation de

un souci constamment rappelé

© OECD
Plan de la présentation:
A joint initiative of the OECD and the European Union,

 Les conditions de l’étude


principally financed by the EU

 Les constatations générales


 Les objectifs et la stratégie de la réforme doivent s’inscrire dans
une stratégie plus large de démocratisation politique
 La réforme de la gestion des ressources humaines nécessite
l’amélioration de certains outils de gestion
 La réforme des système de rémunération et budgétaire
 L’affermissement du respect de la légalité, du contrôle et de la
transparence doivent être des objectifs concomitants

© OECD
La modernisation, un enjeu
fondamental pour le Maroc
A joint initiative of the OECD and the European Union,

• Un enjeu fondamental pour répondre aux besoins sociaux,


principally financed by the EU

économiques, nationaux et internationaux


• Un enjeu pris en compte depuis une vingtaine d’années
• Un enjeu porté au plus haut niveau de la nation : les deux discours
royaux et la politique suivie par le gouvernement
• Le discours du 17 juin 2011

© OECD
Les conditions de l’étude
A joint initiative of the OECD and the European Union,

• Une étude demandée par le MMSP à Sigma


principally financed by the EU

• Objectif de l’étude : l’évaluation comparative de la modernisation de


la fonction publique d’Etat au Maroc
• Qu’est-ce que la modernisation de l’administration ?
• Une étude conduite par des pairs européens

© OECD
Des difficultés constatées
Des études qui concluent à :
A joint initiative of the OECD and the European Union,

Une administration publique insuffisamment efficiente et


professionnelle, trop complexe, obscure et peu habituée à rendre de
principally financed by the EU

comptes de son action.

L’administration marocaine souffrant de (i) la concentration excessive


des services, des pouvoirs de décision et des moyens au niveau
central ; (ii) l'inadéquation entre les ressources humaines et les
besoins de l'administration ; (iii) l’absence d’outils de gestion des
ressources budgétaires permettant la mise en place d’une
programmation pluriannuelle des dépenses publiques axées sur les
résultats.
La faiblesse des institutions de contrôle.

© OECD
Une administration qui n’a pas
pourtant cessé de se réformer
A joint initiative of the OECD and the European Union,

• Face à ces difficultés, différentes voies d’action ont été examinées


principally financed by the EU

et d’importantes mesures ont été entreprises.

• Celles-ci et celles-là passaient par la rationalisation de l’action


publique, de la gestion des ressources humaines et des deniers
publics.

• Parmi les mesures appliquées, l'opération de Départ Volontaire


Définitif (ou opération Intilaka en arabe), conduite en 2004 et 2005,
a été une de celles qui ont le plus marqué les esprits.

© OECD
Quelques chiffres
Ocde Maroc
A joint initiative of the OECD and the European Union,

Emploi public/ 14,3 6,9


population active
principally financed by the EU

Emploi public/ 10,4 10,39


PIB

• En 2002, le Maroc consacrait 45,27 % de ses dépenses


publiques totales aux charges de personnel, ce pourcentage
n’était plus que de 38,61 % en 2010.

• Mais la tendance s’est inversée et la progression des dépenses


de personnel de la fonction publique marocaine se poursuit et
n’est pas supportable à moyen terme.

© OECD
A joint initiative of the OECD and the European Union,
principally financed by the EU

l’étude
Principales conclusions de

© OECD
A) Les objectifs et la stratégie de la réforme
doivent s’inscrire dans une stratégie plus large de
démocratisation politique
A joint initiative of the OECD and the European Union,

• La modernisation et la démocratisation vont de pair.


principally financed by the EU

• Renforcer la vision, le leadership et la stratégie d’appropriation de


la réforme est une nécessité.

• La réforme doit approfondir les valeurs démocratiques parmi les


fonctionnaires.

• L’actualisation d’une fonction publique de carrière passe par


l’affermissement de ses bases juridiques.

© OECD
B) La réforme de la gestion des ressources
humaines nécessite l’amélioration de certains
outils de gestion :
A joint initiative of the OECD and the European Union,

• La poursuite de la réduction du nombre des corps et des statuts


constituerait une priorité.
principally financed by the EU

• La gestion prévisionnelle des ressources humaines s’avère très


difficile dans les circonstances actuelles.

• Le système d’avancement actuel est inadapté à la mise en œuvre


d’une politique de gestion prévisionnelle des emplois et des
compétences.

• Le recrutement fondé sur le mérite est à réaffirmer

© OECD
… La réforme de la gestion des ressources
humaines requiert aussi l’amélioration de
certains autres outils de gestion :
A joint initiative of the OECD and the European Union,

• Les plans de formation constituent un levier de modernisation qui


principally financed by the EU

est sous-utilisé.

• Des efforts pour renforcer le système de gestion de la


performance restent à accomplir .

• Le cadre du dialogue social est à approfondir et à mieux


institutionnaliser.

• Une haute fonction publique professionnelle et politiquement


neutre contribuerait à conduire la modernisation.

• Les responsables hiérarchiques et de GRH nécessitent d’être


formés à leurs nouvelles missions. © OECD
C) La reforme du système de rémunération doit se
poursuivre en même temps

La fonction publique marocaine a un effectif relativement réduit


A joint initiative of the OECD and the European Union,


mais coûteux
principally financed by the EU

• La réforme du système de rémunération constitue une priorité


pour restreindre les effets structurels du système de corps.
• La réforme budgétaire constituerait un levier décisif du
changement

© OECD
D) L’affermissement du respect de la légalité, le
contrôle et la transparence doivent être des
objectifs concomitants
A joint initiative of the OECD and the European Union,

• L’obligation de rendre compte doit être renforcée.


principally financed by the EU

• Il conviendrait que l’administration améliore sa transparence dans


la prise des décisions.

© OECD