Vous êtes sur la page 1sur 26

Rapport de stage ouvrier

Réalisé par :

Bayar Houssem Eddine

Aout 2017
Table des matières
CHAPITRE 1 : Présentation de l’entreprise d’accueil
1. Présentation général de l’entreprise RENAULT : ...................................................................................... 5
1.1 Aperçu général de la société ………………………………………………………………………………..5
1.2 Le secteur d’activité de l’entreprise : ....................................................................................................... 5
1.3 La place de RENAULT dans le secteur d’automobile : ............................................................................ 5
1.4 Historique ............................................................................................................................................... 5
2. Société Auto scanner : .............................................................................................................................. 6
2.1 Présentation ............................................................................................................................................ 6
2.2 Historique : ............................................................................................................................................. 6
2.3 Organisation de la société : ...................................................................................................................... 7
CHAPITRE 2 : Département mécanique
1. Présentation général de l’atelier : ............................................................................................................ 10
2. Présentation et généralité sur les organes mécaniques : ............................................................................ 10
2.1 Le moteur : ........................................................................................................................................... 10
3. Les taches effectuées dans ce stage : ...................................................................................................... 11
3.1 Vidange d’huile du moteur : .................................................................................................................. 11
3.2 Changement de filtre à huile : ............................................................................................................... 12
3.3 Changement du filtre à air : ................................................................................................................... 12
3.4 Changement du filtre à carburant : ......................................................................................................... 13
3.5 Remplacement des plaquettes des freins à disque : ................................................................................. 13
3.6 Changement de courroie de distribution, courroie accessoire et pompe à eau : ........................................ 14
CHAPITRE 3 : Département électromécanique
1. Présentation général de l’atelier : ............................................................................................................ 17
2. La partie électrique et électronique de la voiture : .................................................................................... 17
2.1 Les systèmes électriques : ..................................................................................................................... 17
2.1.1 Batterie :........................................................................................................................................ 17
2.1.2 Alternateur :................................................................................................................................... 18
2.1.3 Démarreur : ................................................................................................................................... 19
2.1.4 Bobine : ......................................................................................................................................... 19
2.1.5 Bougie d’allumage : ....................................................................................................................... 20
2.2 Système électronique (partie commande) : ............................................................................................. 20
3. Diagnostic et maintenance : .................................................................................................................... 21
3.1 Diagnostic : .......................................................................................................................................... 21
CHAPITRE 4 : Tôlerie
1. Présentation général de l’atelier : ............................................................................................................ 23
2. Carrosserie : ........................................................................................................................................... 23

Page 1
Table des figures :

Figure 1 : Histories du logo RENAULT..................................................................................6


Figure 2 : Organigramme de la société ....................................................................................8
Figure 3 : schéma de Principe de fonctionnement du moteur ................................................. 10
Figure 4 : Vidange d'huile ..................................................................................................... 11
Figure 5 : Filtre a huile ......................................................................................................... 12
Figure 6 : filtre à air .............................................................................................................. 12
Figure 7 : filtre à carburant ................................................................................................... 13
Figure 8 : Plaquettes des freins à disque ................................................................................ 14
Figure 9 : Disque de frein ..................................................................................................... 14
Figure 10 : courroie de distribution, courroie accessoire et pompe à eau ............................... 15
Figure 11 : Batterie ............................................................................................................... 18
Figure 12 : Alternateur ......................................................................................................... 18
Figure 13 : Démarreur .......................................................................................................... 19
Figure 14 : Bobine ................................................................................................................ 19
Figure 15 : Bougie d’allumage .............................................................................................. 20
Figure 16 : Valise spéciale pour le diagnostic ....................................................................... 21

Page 2
Introduction

En entamant ma 1ére année de formation en cycle ingénieur à l’école Polytechnique de


Sousse, j’ai réalisé un stage ouvrier d’une période d’un mois durant l’été 2017.

J’ai cherché à réaliser un apprentissage adéquat qui me permettait de renforcer mes


connaissances tout en introduisant des nouvelles perspectives. La Société RENAULT m’a
accueilli dans l’enceinte de ses ateliers de maintenances de Rejich cela m’a offert la
possibilité de m’affronter à la réalité de la vie professionnelle. Effectuer ce stage a mis en
évidence la nécessité de multiplier ces expériences tout en focalisant sur le domaine ou la
spécialité dont je veux poursuivre au futur.

Page 3
Chapitre 1
Présentation de l’entreprise
d’accueil

Page 4
1. Présentation général de l’entreprise RENAULT :

Pour bien connaître l'entreprise d'accueil, nous allons essayer au cours de ce chapitre, de
présenter l'entreprise (RENAULT) au sein de laquelle nous avons réalisé notre stage d’été.
Nous allons dévoiler son secteur d'activité, sa place dans le secteur d’automobile et son
historique.
1.1 Aperçu général de la société :

Le groupe Renault est un constructeur automobile français. Il est lié au constructeur


japonais Nissan depuis 1999 à travers l'alliance Renault-Nissan qui est, en 2016, le quatrième
groupe automobile mondial. Le groupe Renault possède des usines et filiales à travers le
monde entier. Fondée par les frères Louis, Marcel et Fernand Renault en 1899, l'entreprise
joue, lors de la Première Guerre mondiale, un rôle essentiel souvent méconnu (activités
d'armement, char Renault FT).

1.2 Le secteur d’activité de l’entreprise :

Les activités de Renault SA sont réparties en 2 secteurs opérationnels, sur plus de 120 pays :

 L'automobile, avec la conception, la fabrication et la distribution de produits via son


 Les différents services : financement des ventes, location, entretien et contrats de
service. réseau commercial

1.3 La place de RENAULT dans le secteur d’automobile :

En 2016, Renault réalise une année record du côté des ventes, avec un total de 3,18
millions de véhicules vendus dans le monde sous les marques Renault, Dacia et Renault
Samsung Motors. Renault se classe alors première marque française mondiale, tandis qu'en
Europe, la marque Renault termine en seconde position des immatriculations.

1.4 Historique

La société Renault a été fondée en 1899 par les frères Louis, Marcel et Fernand Renault.

En 1999, le groupe s’allie au constructeur japonais Nissan. L'Alliance Renault-Nissan est un


accord de coopération mêlant échange de participation et partenariat industriel.

Le groupe Renault est spécialisé dans les véhicules particuliers et les véhicules utilitaires
légers. Depuis plus de 10 ans, la marque au losange est la 1ère marque de véhicules utilitaires
en Europe.

Le groupe compte aujourd’hui 3 marques : Renault, Dacia et Renault Samsung Motors. Il a


vendu 2,5 millions de véhicules dans le monde en 2012 et a réalisé plus de la moitié de ces
ventes hors d’Europe.

Page 5
Il possède en effet des usines et des filiales dans le monde entier. Ses 5 premiers marchés sont
la France, le Brésil, la Russie, l'Allemagne et l'Argentine.

La vente de véhicules représente 95% du chiffre d’affaires et les 5% restants correspondent à


des prestations de services (entretien, assistance, etc.) et de financement.

Figure 1 : Histories du logo RENAULT

2. Société Auto scanner :


2.1 Présentation

Auto scanner est une société à responsabilité limité (SARL) qui appartient au secteur
tertiaire .Elle est spécialisé dans l’entretient, la maintenance, la vente des véhicules, vente des
pièces d’origine et le diagnostic des moteurs de types RENAULT. Elle est implantée à Rejich
(Mahdia) en juin 1999 avec un capital de quatre-vingt mille dinars. En employant 12 salariés,
elle a réussi à arracher sa place dans le marché et à gagner la confiance de la clientèle grâce à
une politique cherchant à diminuer les prix et en gardant une bonne qualité des services.

2.2 Historique :

Auto scanner a commencé son activité en juin 1999. Elle a débuté avec un atelier
mécanique dans lequel a été spécifiée une partie pour installer l’ordinateur contenant le
logiciel (CLIP) qui assure le diagnostic de toutes les voitures RENAULT et qui est à l’origine
de l’appellation de la société.

Apres cinq ans d’activité qui y étaient présent. L’administration a, donc, jugé nécessaire
de transmettre son activité dans un bâtiment voisin plus large et le premier a alors été spécifié
pour la tôlerie seulement. Le nouveau bâtiment comporte le magasin, les ateliers, la réception,
la salle d’attente avec l’administration et la surface de vente des nouvelles voitures.

Page 6
Dans ce même temps et plus précisément en début 2005 l’entreprise a mis en œuvre un
four (cabine a peinture) pour le département tôlerie utilisé pour le séchage de peinture.

Aujourd’hui, l’entreprise comporte trois départements : mécanique, électromécanique et


tôlerie.

2.3 Organisation de la société :

L’entreprise est dirigée par monsieur Ahmed BOUZIDI. Il sous son autorité une secrétaire,
madame KAROUI Sameh et monsieur JREBI Lasaad qui s’occupe du stock et facturation.

L’atelier mécanique est contrôlé par le coordinateur technique monsieur BADA Nazih.

L’atelier de tôlerie surveillé par le chef de l’équipe monsieur TOUMI Med Ali.

Le service électromécanique est mis sous la responsabilité de monsieur BADA Nazih.

Page 7
Figure 2 : Organigramme de la société

Page 8
Chapitre 2

Département mécanique

Page 9
1. Présentation général de l’atelier :
L’atelier mécanique occupe une surface importante du bâtiment de la société, il est très vaste
avec une bonne aération.

Il comporte quatre ponts de levage et un autre conçu pour réaliser les parallélismes moins qui
est utilisé aussi comme pont de levage en cas de besoin et surtout pour le vidange et le
changement des filtres. Parmi ces quatre ponts de levage, un a une charge maximale de
2500kg alors que les autres peuvent supporter 3000kg, le pont de parallélisme supporte
4000kg

Quatre mécaniciens œuvrent dans l’atelier. Chacun possède un pont de levage et une caisse
d’outil sous sa responsabilité.

2. Présentation et généralité sur les organes mécaniques :


2.1 Le moteur :
Le moteur Renault est un moteur thermique automobile à combustion interne, essence quatre
temps, avec cylindres en ligne alésés directement dans le bloc en fonte, refroidi par eau, doté
d'un vilebrequin 5 paliers, avec arbre(s) à cames en tête entraîné(s) par une courroie de
distribution crantée, avec une culasse en aluminium, soupapes en tête, fabriqué par la Société
Française de Mécanique pour Renault, faisant son apparition sur la Twingo I et la Clio I phase
3. Ce moteur existe en versions 8 et 16 soupapes.

Les temps moteur :

Il existe deux types de moteur, le moteur à allumage commandé (moteur essence) et le moteur
à allumage par compression (moteur diesel). Ce dernier suit le cycle de Sabathé qui se
décompose en quatre temps.

Figure 3 : schéma de Principe de fonctionnement du moteur

Page
10
 Le premier temps (A) :

C'est une phase d’admission d’air pur (constitué essentiellement d’azote et d’oxygène qui est
le comburant). Ainsi, lors de la descente du piston, qui crée une dépression dans la chambre
de combustion, l’air est aspiré et entre via l’orifice laissé ouvert par la soupape d’admission.

 Le deuxième temps (B) :

C'est une phase de compression. Lors de la remontée du piston, les soupapes étant fermées, la
chambre de combustion est complètement hermétique. Ce qui entraîne une augmentation de
température (jusqu’à 800 °C).

 Le troisième temps (C) :

L’injection de gazole (qui est le combustible) entraîne une combustion qui dégage une grande
quantité d’énergie et permet de repousser le piston. Les deux soupapes sont toujours fermées.

 Le quatrième temps (D) :

Il est appelé échappement. Le piston remonte, la soupape d’échappement s’ouvre et permet


l’évacuation des gaz résultant de la combustion et des imbrûlés.

3. Les taches effectuées dans ce stage :


3.1 Vidange d’huile du moteur :

La vidange d’huile du moteur est une opération importante. En effet, les organes du
moteurs en mouvement subissent des frottements qui entraines un échauffement pouvant aller
jusqu’à la fusion des métaux en contact. L’huile du moteur a pour but de réduire ces
frottements. Étant soumis à des contraintes thermiques extrêmes, l’huile subit une usure
mécanique et se charge, au fil des heures de fonctionnement, de nombreuses impuretés
métalliques ainsi que de résidus de combustion qui lui donne son aspect noirâtre. A ce titre,
elle doit être changée périodiquement, chaque dix milles kilomètres. Cette opération débute
par l’enlèvement du cache inférieure du moteur, ensuite on dévisse le boulon de vidange et le
cache moteur, enfin on verse l’huile, puis on vise le boulon de vidange et le cache moteur.
Enfin on verse l’huile dans le carter moteur jusqu’au repère maximal de la jauge qui doit être
déposée pour créer une prise d’air, afin de faciliter le remplissage.

Figure 4 : Vidange d'huile

Page
11
3.2 Changement de filtre à huile :
Le filtre à huile a pour rôle de retenir les impuretés dont se charge l’huile et qui résulte de
l’usure mécanique du moteur. Il est donc essentiel de remplacer le filtre lors de chaque
vidange tous les dix milles kilomètres.

Après les opérations de vidange et de changement du filtre, on fait tourner le moteur deux à
trois minutes au ralenti. Puis, on vérifie le serrage du filtre du boulon de vidange.

Figure 5 : Filtre a huile

3.3 Changement du filtre à air :

La pénétration de poussière par le carburant ou par le système d’injection peut


provoquer une rayure des segments. C’est pour cela qu’il faut contrôler l’état du filtre de
temps en temps. Il y a alors risque d’endommager l’élément filtrant et d’avoir des problèmes
d’étanchéité, ce qui peut provoquer des anomalies de fonctionnement. Un simple nettoyage du
filtre à air est insuffisant car les impuretés restent sur le papier alors que parfois le
changement du filtre est indispensable.

Figure 6 : filtre à air

Page
12
3.4 Changement du filtre à carburant :
Le filtre à carburant a pour rôle d’éliminer les impuretés contenues dans le carburant, comme
l’eau et les poussières.

Dans le cas d’une voiture a essence, un filtre colmaté peut perturber l’alimentation du moteur
entrainant une diminution des performances pouvant aller jusqu’à la rupture complète de
l’essence.

Dans le cas d’une voiture diesel, la pompe et les injections sont sensibles à la présence d’eau,
le filtre assure la séparation entre l’eau et le carburant, évitant ainsi la corrosion.

Figure 7 : filtre à carburant

3.5 Remplacement des plaquettes des freins à disque :

Freins à disque : ce type est le plus utilisé sur les voitures modernes pour sa
progressivité. Il se compose essentiellement d’un disque lié à la roue du véhicule qui est pincé
entre deux plaquettes supportées par un étrier et actionnées par des pistons hydrauliques.

Les étapes du travail :

 Desserrer les vis des roues


 Lever le véhicule a l’aide du pont de levage
 Déposer les roues enlever les accessoires de fixation et débrancher le fil de témoin
d’usure
 Déposer les deux vis de colonnette et le ressort anti bruit
 Enlever les plaquettes usagées et contrôler l’usure du disque
 Repoussé les pistons pour permettre l’introduction des plaquettes intérieurs et
extérieurs nouveau et le fixer avec leurs ressorts anti bruit et rebrancher le témoin
d’usure.

Page
13
 Appuyer plusieurs fois sur la pédale a frein afin de mettre le piston en contact avec les
plaquettes

Figure 8 : Plaquettes des freins à disque

Figure 9 : Disque de frein

3.6 Changement de courroie de distribution, courroie accessoire et pompe à eau :

Pour les voitures du constructeur RENAULT, la courroie de distribution, la courroie


d’accessoire (courroie d’alternateur) et la pompe à eau sont changées chaque 60000
kilomètres.

Voici les étapes de changement périodique de ces pièces, afin d’augmenter la durée de vie du
moteur :

Page
14
 Dévisser les boulons du support moteur, on le démonte et on enlève les caches qui
protégeant les courroies.
 Monter un peu le moteur pour qu’on puisse démonter les courroies.
 Piger la poulie d’arbre à cames à l’aide de piges. S’il y a absence de trou dans la
poulie, il faut garder la position de la poulie avec n’importe quelle méthode (outil
spécial, marquage avec crayon…).
 Desserrer alors l’écrou du galet tendeur et enlever la courroie d’accessoire.
 Desserrer et démonter la poulie du vilebrequin, puis desserrer et enlever le cache de la
courroie de distribution.
 Desserrer l’écrou du galet tendeur et enlever la courroie de distribution.
 Desserrer et démonter la pompe à eau et nettoyer le plan de joint de la pompe avec le
bloc moteur.
 Faire le montage des nouvelles pièces (courroie de distribution, tendeur et pompe à
eau) et serrer le tendeur en s’assurant que la courroie soit tendue et correctement
positionnée de telles sortes que les traits blancs sur la nouvelle courroie soient
confondu avec les index sur les poulies.
 Remettre le cache de la courroie et faire le montage de la poulie de vilebrequin et la
serrer, puis faire le montage de la courroie d’accessoire et serrer le tendeur en
s’assurant que la courroie soit tendue.
 Vérifier le bon fonctionnement manuellement et vérifier que le collage (le repère) de
poulie et pignon soit correct, si ce n’est pas le cas recommencer l’opération.
 Fixer le support moteur et brancher les fils.

Figure 10 : courroie de distribution, courroie accessoire et pompe à eau

Page
15
Chapitre 3
Département
électromécanique

Page
16
1. Présentation général de l’atelier :

L’atelier électromécanique est situé dans le même bâtiment que celui de mécanique,
mais il occupe un espace beaucoup moins important. Il est équipe d’un ordinateur dans lequel
est installé le logiciel « clip » dont la mission est de réaliser le diagnostic des véhicules
RENAULT.

Cet outil, c’est-à-dire l’appareil diagnostic est à l’ origine de la dénomination de la


société. En effet on peut le considérer comme la colonne vertébrale de l’entreprise puisque la
partie de commande (capteur, calculateur, …) est la plus sensible et nécessite le plus
d’entretien et de contrôle dans toutes les voitures modernes.

2. La partie électrique et électronique de la voiture :

On va deviser cette partie en deux sous partie : la première partie dans laquelle on
s’intéresse à des éléments électriques qui existaient dans toutes les voitures dès l’introduction
de l’électricité dans la fabrication d’automobile, et une deuxième partie ou on va étudier les
composants électroniques ou la partie de commande qui caractérise les voitures modernes.

2.1 Les systèmes électriques :

Le système électrique gère le moteur et fournit l’électricité nécessaire à son


fonctionnement. Un tour de clé de contact fait passer l’électricité de la batterie au démarreur,
lui-même dote d’un petit moteur qui fait tourner le vilebrequin et entraine les pistions. La
rotation de vilebrequin se transforme en électricité. Cette dernière alimente les bougies
d’allumage à travers la bobine, recharge la batterie et commande les fonctions électriques du
véhicule (lumière, radio, etc.).

On peut résumer le système électrique pour les moteurs à injection diesel en trois éléments
essentiels :

 La batterie
 Le démarreur
 L’alternateur

Pour les moteurs à essence en ajoute une bobine et les bougies d’allumage.

2.1.1 Batterie :

Appareil qui transforme l’énergie chimique en électricité, elle est constituée de plusieurs
piles ou l’accumulateur est connecte en série ou en parallèle

La batterie emmagasine l’énergie pour démarrer le moteur. Quand on met le contact, la


batterie envoie du courant à un moteur de lancement, qui fait tourner le vilebrequin du
moteur.

Page
17
Figure 11 : Batterie

2.1.2 Alternateur :

C’est un élément générateur de courant électrique, il transforme l’énergie pour


l’alimentation des bougies, la recharge de la batterie et le fonctionnement d’autre éléments
tels que le poste radio, la lumière, les vitres électriques, etc.

Figure 12 : Alternateur

Page
18
2.1.3 Démarreur :

Le démarreur des moteurs est assuré par le démarreur, pour le mettre en marche, il est
nécessaire de le faire tourner, donc de vaincre les résistances engendrées par les compressions
et les frottements.

On utilise pour cela un moteur électrique auxiliaire de forte puissance engrenant


directement sur le volant moteur, l’axe du démarreur est prolonge par un pignon.

Le démarreur se compose de :

o Un moteur électrique à courant continu


o Un dispositif de lancement
o Une commande électromagnétique

Figure 13 : Démarreur

2.1.4 Bobine :

Un fil conducteur transmet les décharges électriques de la bobine au distributeur, qui les
dirige à travers d’autre fils jusqu'à chacune des bougies fournissant les étincelles nécessaire
pour la combustion.

Figure 14 : Bobine

Page
19
2.1.5 Bougie d’allumage :

Une bougie d’allumage est constituée d’un matériau conducteur de l’électricité noyé
dans un corps en céramique. Son embout filtre se visse au sommet d’un cylindre de moteur.
Deux électrodes (ou un seule), situées a la base des bougies, font intrusion dans la chambre de
combustion, le courant à haute tension passe du sommet des bougies aux électrodes situées à
sa base, la tension régnant entre les deux électrodes provoque un arc électrique qui enflamme
le carburant vaporise dans sa chambre de combustion. L’usage de bougies provoque une
augmentation de la consommation de carburant, et la mauvaise qualité de combustion à une
influence sur la pollution.

Figure 15 : Bougie d’allumage

2.2 Système électronique (partie commande) :

Toute les voitures modernes est équipe d’une partie de commande qui contrôle et assure
le bon fonctionnement de tous les autres éléments.

La partie commande est compose d’un calculateur qui est lie à un ensemble de capteur
lui permettant de contrôler à chaque instant l’état de chaque composant du véhicule et de
gérer quelque opération précises telles que l’injection du carburant .

Le calculateur permet aussi l’enregistrement de toute anomalie au cours du


fonctionnement de la voiture afin de présenter aux mécaniciens un compte rendu des defaults
qui se sont produits pour leur permettre de localiser la panne rapidement et efficacement.

Page
20
3. Diagnostic et maintenance :

Le département électromécanique reçoit le plus grand nombre des véhicules.

Etant donné la grande sensibilité des éléments électronique envers les facteurs extérieurs
essentiellement la poussière (un capteur peut tomber facilement en panne et gêner ainsi le bon
fonctionnement du moteur), un signal d’alerte s’allume au niveau du tableau de bord du
conducteur et parfois le moteur ne démarre pas (dans le cas où le capteur moteur est touche).

3.1 Diagnostic :

Pour visualiser les mesures des différents paramètres et avoir une idée sur l’état du
véhicule, le mécanicien a besoin d’une interface. Le conducteur d’automobile RENAULT a
donc mis à la disposition de ces représentant un logiciel nommée « CLIP » qui leur permet de
se connecter au calculateur et contrôler les diffèrent paramètres.

Conscient de la sensibilité du système électronique, le client se sent obligé de se


présenter régulièrement au diagnostic par « CLIP », car ce dernier nous offre tous les
enseignements sur l’état du moteur (vitesse d’injection, débit d’air, pression, les différents
tensions…) et tous les autres composant du véhicule tels que le système antiblocage, l’airbag,
le circuit de climatisation…)

Nous voyons que le diagnostic offre un gain de temps important au niveau de la


recherche de la panne. Généralement le logiciel supprime les defaults, et si le problème n’est
pas réglé, il faut vérifier le calculateur, et enfin si la panne est toujours présente, à ce moment-
là, on intérêt à vérifier l’organe mécanique.

Figure 16 : Valise spéciale pour le diagnostic

Page
21
Chapitre 4 :
Tôlerie

Page
22
1. Présentation général de l’atelier :

L’atelier de tôlerie se trouve tout près de l’atelier mécanique dans le même bâtiment,
mais ils sont séparés l’un de l’autre.

Cet atelier est équipe d’un outillage nécessaire pour l’entretien et le dépannage de tout
élément de la carrosserie telle que le poste de soudage à l’arc électrique, le chalumeau, un
four pour le séchage de la peinture, meule à disque …

2. Carrosserie :

La carrosserie est la partie apparente du véhicule. C’est une caisse métallique qui revêt
le châssis, bien qu’il existe plusieurs types de voitures RENAULT, les éléments qui
constituent la carrosserie sont presque les mêmes. Ce qui diffère, c’est le dessin de quelque
pièce ainsi que la manière de les assembler.

La carrosserie d’une voiture se compose principalement du toit, des portes, du capot


avant et du coffre arrière. Autrefois exclusivement métallique, elle comporte aujourd ‘hui de
nombreuse pièces à base de plastique. Il existe cinq grand types de carrosserie automobile : le
cabriolet, voiture décapotable généralement a deux portes, ……

Page
23
Conclusion

Mon stage à la société RENAULT m’a permis de connaitre et voir de


près le déroulement des opérations mécaniques de maintenance ainsi que de participer aux
travaux d’entretiens effectués pour maintenir une voiture en bon fonctionnement.

Ce stage a été l’occasion de découvrir, dans son intégralité, l’aspect pratique de notre
formation, mais aussi de réaliser la dureté des épreuves affrontées au quotidien au sien d’une
entreprise telle que RENAULT.

Page
24
Bibliographie

Site Internet :

[1] https://www.terre-net.fr/materiel-agricole/tracteur-quad/article/fonctionnement-du-moteur-
thermique-207-100752.html

[2] https://fr.wikipedia.org/wiki/Moteur_D_Renault

Rapport :

[3] Tarek Bouzidi, Stage de perfectionnement

[4] Zaynab Bach-Hamba, Rapport de stage ouvrier, 2eme ING génie mécanique, Ecole National
Supérieur d’ingénieurs de Tunis.

Page
25