Vous êtes sur la page 1sur 8

Running Head: LA CULTURE FRANCOPHONE ET LES COMPÉTENCES ACTFL 1

La Culture Francophone et les Compétences ACTFL

Jessica S. Smith

University of Southern Mississippi


LA CULTURE FRANCOPHONE ET LES COMPÉTENCES ACTFL 2

La Culture Francophone et les Compétences ACTFL

Avant des années 1980, quand on pensait au français, on pensait à la France. On pensait à

l’hexagone, les hommes blancs, les baguettes, les croissantes, la Tour Eiffel, l’Arc de Triomphe,

les rois et les riens et la révolution. Maintenant, quand on pense au français, on pense à la Caribe,

le Canada, l’Afrique, l’Asie, le tagine, les tourtières, le colonialisme, le rap, le raï, les hommes et

les femmes de toutes les races et tellement plus. Avant des années 80, quand on étudiait le

français, on étudiait le français standard, on apprenait la géographie de l’hexagone, on lisait les

livres des hommes de la France, on regardait les films de la France et on écoutait de la musique

des hommes comme Joe Dassin.

Maintenant, quand on étudie le français, on étudie le monde. Selon Laroussi et Miller

(2003) les nouveaux textes postcoloniaux émergent pendant les années 80 (pg. 1). Pour cette

raison, les études françaises sont devenues les études multiculturelles (Laroussi et Miller, 2003,

pg. 1) et les définitions de « le français » et « le francophone » ont changé (pg. 2). En 1997,

Wiley a écrit sa mémoire de maîtrise au sujet d’une étude où il a enseigné un cours seulement

utilisant la culture francophone. Il est fascinant qu’il y a seulement vingt ans que la plupart des

professeurs français ne considéraient pas le francophone monde en entier.

Aujourd'hui, je ne peux pas imaginer des cours français sans culture francophone. Même

au niveau exploratoire, mes élèves étudient les pays francophones autour de monde. À mon avis,

il est nécessaire qu’on enseigne la culture francophone pour effectivement satisfaire les World-

Readiness Standards for Learning Languages. En examinant les compétences ACTFL, on peut

voir facilement l’importance de l’intégration de la Francophonie dans les cours français.


LA CULTURE FRANCOPHONE ET LES COMPÉTENCES ACTFL 3

La Communication

Pour communiquer bien en français, il est important d’apprendre que la langue change en

déplacement. En apprenant de plusieurs pays, on peut comprendre que le français qu’on parle au

Canada a quelques mots différents que la France qui a des mots différents du Haïti ou de la

Nouvelle-Orléans. Je pense qu’il est important que les élèves comprennent qu’il n’y a pas un de

langue française parfaite que tous les francophones parlent et que les variations sont une jolie

partie de la culture des habitants. ACTFL dit que les élèves doivent adapter à l’audience diverse

en parlant et il est très important qu’on puisse parler auxquels ce qui vient des autres pays

francophones.

La Culture

Le monde francophone offert des possibilités presque illimitées pour étudier la langue

francophone. On peut investiguer un nouveau produit ou un pratique tous les jours et encore a

beaucoup de content restant. Le seul problème est que je ne suis pas toujours l’expert du sujet et

il est difficile de répondre aux questions immédiatement. Les élèves au collège souvent pensent

que les professeurs savent tout et il y a du drame quand on dit « je ne sais pas ».

Les Connections

Dans le livre La culture francophone : le monde à l’écoute, les auteurs disent que le livre

offert des sujets avec quels les élèves ont un rapport parce qu’ils aident les élèves être plus actifs

dans leur apprentissage (Billat et Boisseron, 2016, pg. ix). Pour faire les rapprochements entre

les élèves et la langue, il est important que les élèves puissent s’identifier avec la culture. Si on
LA CULTURE FRANCOPHONE ET LES COMPÉTENCES ACTFL 4

n’étudie que la France, on n’apprend qu’un pays, un ensemble d’idées et typiquement un groupe

des gens. Quand on parle d’un pays, il est plus facile de stéréotype les gens. Si on ne considère

pas les Algériens à l’Algérie francophone, il est facile aussi de ne pas considérer les Algériens en

France les Français et les ignorer quand on parle de la France.

Quand on enseigne d’un Français typique, il est probable que beaucoup d’élèves,

spécialement des minorités, ne s’identifieraient pas avec la culture des Français. Avant, j’avais

eu des élèves qui ont dit, « Pourquoi devrais-je apprendre de la tour Eiffel ? Je ne pourrai jamais

aller en France. Ma famille n’a pas d’argent ! » Pour ces élèves, le français est quelque chose

pour les riches et les gens qui aiment voyager. Il ne semblait pas pratique ou amusant qu’ils

étudient une langue pour un voyage qui ne va pas passer. Quand on étudie le monde

francophone, chacun y trouve son compte.

Pour moi, il est très important d’aider les élèves à trouver ce qui les intéresse. À la fin de

mon cours, les élèves doivent choisir quelle langue qu’il veut continuer. Pour les élèves comme

moi, l’idée de visiter la tour Eiffel suffit, mais les autres ont besoin de quelque chose plus réel

pour les inspirer. Pour les élèves comme moi qui adorais la tour Eiffel, les baguettes et chanter

Aux Champs Elysées, la Francophonie m’a donné la possibilité d’obtenir des perspectives

diverses et voir comme les gens vivent autour de monde.

Les Comparaisons

Quand on étudie la Francophonie, il y a beaucoup plus possibilités pour faire des

comparaisons entre les cultures francophones et leurs cultures. J’ai découvert que même dans
LA CULTURE FRANCOPHONE ET LES COMPÉTENCES ACTFL 5

une ville de banlieue à l’Iowa, les élèves ont des expériences uniques et une variété des

perspectives peut aider les élèves à faire des comparaisons plus signifiantes à leurs vies.

La Communauté

Pour le standard communauté les élèves doivent « interagir et collaborer dans leur

communauté et dans le monde globalisé » (World-readiness standards for language learners,

2015). Quand on étudie la francophonie, on a plus d’occasions pour interagir avec le monde. La

francophonie montre aux élèves plus de gens différents avec de styles des vies distincts et les

élèves déverniront plus tolérants et mieux citoyens du monde. De plus, quand on considère des

francophones des endroits dehors de la France, on peut trouver les plus de gens dans leur

communauté. À l’Iowa, il y a 5 458 personnes qui parlent français chez eux (Languages in

Iowa). Il y a plusieurs qui sont des réfugiés d’Afrique.

Aux États-Unis, il y a 1,31 milliards des personnes qui parlent français chez eux

(Languages in Iowa). Sauf le Mardi Gras, je n’ai jamais étudié les francophones de la Nouvelle-

Orléans ni la Louisiane. Selon de Marshall (2007) la plupart de l’information que les Américains

apprennent de la Louisiane est idéalisée et elle marginalise les francophones aux États-Unis. La

Louisiane francophone a une historie unique avec la littérature, la cuisine et les traditions. Si les

élèves apprennent des francophones aux États-Unis ou nos voisins au Canada ou en la Caribe, je

pense que la langue va devenir plus pratique dans les vies des élèves.

En résumé, il est essentiel qu’on enseigne de la francophonie pour être professeur effectif

en utiliser les compétences ACTFL. De plus, on doit enseigner la culture du monde francophone
LA CULTURE FRANCOPHONE ET LES COMPÉTENCES ACTFL 6

pour faire des plus de rapprochements entre les élèves et leurs vies diverses. Le monde

francophone crée une expérience plus signifiante pour les élèves et les connecter avec les

communautés francophones proches.


LA CULTURE FRANCOPHONE ET LES COMPÉTENCES ACTFL 7

Les Ressources Francophone

Genius.com

J’adore cette ressource. C’est mon site préféré au moment. J’aime que je puisse regarder

des vidéos musiques, lire les paroles et lire des paroles pour les comprendre mieux. Il y a même

un endroit pour demander aux questions des chansons si le site n’avait pas déjà l’expliqué. Mes

élèves adorent la musique française. Je voudrais utiliser les ressources comme celui ici plus dans

mon instruction.

Marmiton.com

J’aime ce site beaucoup aussi. J’adore que je puisse trouver des plats français et les plats

des autres pays francophones. J’aime beaucoup qu’il y ait des photos des ingrédients pour aider

la compréhension. Pour ma leçon, je pense que je vais utiliser pour créer une activité pour mes

élèves. Maintenant, quand on étudie la nourriture, on parle seulement de la nourriture française

traditionnelle.

Office national du film nfb.ca

En plus de Bittersweet Blues, sur ce site, il y a beaucoup d’autres films et des

documentaires en français. On peut trouver des films sur beaucoup de sujets actuels et

historiquement. Quand j’ai plus de temps cet été, je voudrais en regarder pour apprendre plus de

nos voisins au nord et trouver des extraits pour montrer aux élèves dans l’avenir.
LA CULTURE FRANCOPHONE ET LES COMPÉTENCES ACTFL 8

Les Références

Billat, A. & Boisseron, B.M. (2016). La culture francophone : Le monde à l’écoute. Hackett

Publishing : Indianapolis, IN.

Languages in Iowa (State). Retrieved from https://statisticalatlas.com/state/Iowa/Languages

Laroussi, F., & Miller, C. (2003). Editors' preface: French and Francophone: The Challenge of

expanding horizons. Yale French Studies, (103), 1-6. doi:10.2307/3182528

Marshall, B. (2007). New Orleans, nodal point of the French Atlantic. International Journal of

Francophone Studies, 10(1/2), 35-50. doi:10.1386/ijfs.10.1and2.35_1

Wiley, M. P. (1997). Teaching French from a francophone perspective: The Inclusion of

francophone countries other than France.

World-readiness standards for learning languages. (2015). National Standards in Foreign

Language Education Project.