Vous êtes sur la page 1sur 28

ORVAULT

M a g a z i n e
Magazine d’information de la ville
N°30 • Octobre/Novembre/Décembre 2006

Animation et
prévention au cœur
de l’action municipale
Sommaire 4

5
Actualité
Relations internationales
Une valise pédagogique
pour s’ouvrir au monde
Enseignement
Le bon point des écoles

5
orvaltaises
6 Forum des associations
À la rencontre des Orvaltais

Dossier
Enseignement 7-12 Animation/prévention
Le bon point
Vivre la ville
des écoles orvaltaises
13 Animation
Des animations
près de chez vous
14-15 Service
Collecte des ordures
ménagères et déchets secs
16 Zapping
17 Économie
L’association Reso
Dossier 18 Développement durable
La programmation
de la Serre Ondine

7-12
Animation/prévention
19 Développement durable
L’élaboration de l’agenda 21

Vie des quartiers


20-21 Les quartiers en bref
Mieux vivre ensemble Démocratie
22 L’expression d’opposition

Visage de ville
23 Laurent Romefort, imprimeur

26
Sport
24
Construire la ville
L’innovation à tous les étages

Loisirs
Et un, et deux et trois 25 Culture
La saison 2006-2007
terrains synthétiques !
26 Sport
Et un, et deux et trois
terrains synthétiques !
ORVAULT
M a g a z i n e
informations municipales de la ville d’Orvault Pratique
N°30 Octobre - Novembre - Décembre 2006
Hôtel de ville - BP 19 - 44706 Orvault cedex - Tél; 02 51 78 31 00 - Fax 02 51 78 31 69 - www.orvault.fr
Directeur de la publication : Joseph Parpaillon - Co-Directeur : Hervé Grélard
27 Fiscalité
Rédactrice en chef : Alexandra Scavennec - Rédaction : Arnaud Claracq Les questions
Photos : Marc Roger, Mairie d’Orvault - Réalisation : Le Square Deshoulières - Tél. 02 40 35 19 85 que vous vous posez
Impression : Jouve Mayenne - Tél. 02 43 08 25 54
Distribué par la Poste - ISSN - 0183 - 0422 dépôt légal à parution
Dans le cadre du développement durable, Orvault Magazine est désormais imprimé sur papier recyclé

2 Orvault Magazine • N°30 • Octobre / Novembre / Décembre 2006


éditorial
é d i t o r i a l

“ Nous pouvons partager


collectivement la fierté
d’avoir mené à bien la
réalisation de l’Odyssée

U ne nouvelle année commence ! Pendant l’été
la municipalité et les agents de la ville ont
travaillé pour que les conditions d’accueil
dans nos écoles soient optimales à la rentrée 2006. Je
voudrais remercier tout particulièrement, en ce début
et sous l’angle du développement durable, l’avenir de notre
ville ; puis de traduire nos aspirations en plan d’actions
concrètes. Avec le soutien des commissions de quartier,
une large concertation va être organisée dans les 6 mois
à venir. Nous aimons notre ville, beaucoup me disent qu’il
d’année scolaire, les éducateurs, les enseignants, les y fait bon vivre. Alors, ensemble prenons rendez-vous
directeurs et responsables d’établissements qui, au avec l’avenir, et participez activement à l’élaboration de
quotidien, exercent un métier passionnant mais dont je l’agenda 21 de la ville d’Orvault.
n’ignore pas les difficultés. J’aime à dire que « l’on ne Par ailleurs, la ville travaille à une amélioration
peut pas instruire sans éduquer, ni éduquer sans constante de ses outils communication. Vous avez été
références ». Cela demande, aujourd’hui plus qu’hier, nombreux à répondre au questionnaire que nous vous
des qualités remarquables, de réelles compétences, avions adressé en juin dernier, et je vous en remercie.
mais exige aussi une reconnaissance du savoir-faire des Au regard des résultats de cette enquête, des amélio-
acteurs éducatifs. rations vont être apportées à « Orvault Magazine ». Vous
La rentrée des classes vient tout juste de s’effectuer trouverez ainsi dans ce N° 30 deux pages consacrées
et déjà nous regardons en direction d’une année qui à la vie des quartiers et une page dédiée aux travaux.
promet d’être riche en événements. Gageons qu’à Dans le prochain Numéro nous innoverons encore avec
l’occasion des élections à venir, les candidats n’en une rubrique histoire. Vous êtes attachés à la vie
restent pas aux traditionnelles joutes stériles ou aux locale et à l’information de proximité. ! C’est pour
postures stéréotypées. Une vraie démocratie, telle que répondre à cette attente que nous faisons évoluer nos
nous définissons la nôtre, devrait sortir renforcée de éditions. L’équipe que j’anime est également
rendez-vous aussi importants que les élections convaincue que la communication participe du
présidentielles et législatives. Pour ce faire, le débat service public et concourt à la démocratie.
devra être à la hauteur des enjeux ! Pour clore cet édito de rentrée, je voudrais saluer
Sur un plan local, nous pouvons partager collecti- les bénévoles, qui au sein des associations et des clubs
vement la fierté d’avoir mené à bien la réalisation de sportifs, consacrent un temps important aux autres. Je
l’Odyssée, notre nouvel espace de rencontres et de sais que pour eux aussi c’est la rentrée ! Sans leur
cultures. Cet équipement, à rayonnement d’agglomé- générosité, de nombreuses activités destinées à nos
ration, est un outil polyvalent et modulable au service enfants, aux adultes ou aux plus fragiles d’entre nous
de tous les orvaltais. Et, je sais déjà que vous investi- n’existeraient pas. Le succès du dernier Forum des
rez ce lieu avec envie lors des prochaines journées associations témoigne de la richesse de notre réseau
découvertes et portes ouvertes ! L’ouverture de cet associatif. Je me réjouis de cette vitalité orvaltaise, que
espace à vocation festive et culturelle permet ainsi à la ville décline aujourd’hui comme « l’Orvitalité ».
la ville de renforcer sa programmation culturelle et
d’accueillir des manifestations familiales, associatives Joseph PARPAILLON
ou encore économiques. Maire et Conseiller général d’Orvault
Durant l’année à venir nous allons élaborer l’agenda Vice Président de Nantes Métropole
21 de la ville d’Orvault. Il s’agira de dessiner ensemble,

N°30 • Octobre / Novembre / Décembre 2006 • Orvault Magazine 3


Actualités
Relations internationales

Une valise pédagogique


pour s’ouvrir au monde
2 questions à
Françoise Morel,
Conseillère municipale
en charge des Relations
internationales

Un jardin dédié
Chaque année, la Ville d’Orvault s’efforce de conforter à Heusweiler,
bientôt inauguré
le réseau d’amitiés établi avec d’autres villes du monde.
Orvault Magazine : Quelle

D
réalisation symbolique va être
e nombreux échanges Celles réalisées par les petits dédiée à Heusweiler ?
témoignent du fort engage- Kindianais ont été remises par le Françoise Morel : Après la création
ment de notre ville auprès Maire Mamadou Dramé, aux élèves d’un premier jardin des Villes amies
de la cité guinéenne de Kindia, avec de CM1-CM2 des écoles Salentine, dédié à la cité galloise de Tredegar en
2005, un nouveau jardin consacré
laquelle nous sommes liés par un Bois-Raguenet et Saint-Joseph cette fois-ci à la ville allemande
protocole d’amitié depuis 1995. d’Orvault. Elles contenaient des d’Heusweiler sera inauguré le 20
Concernés au premier chef, les poèmes, des photos et des objets octobre prochain.
enfants des deux villes ont pu entre- fabriqués à partir de matériaux de Une délégation provenant de cette
tenir des liens soutenus grâce au récupération. agréable localité située dans la Sarre
et jumelée avec Orvault, participera
travail mené en amont par l’asso- « Les valises pédagogiques sont un
tout naturellement à l’événement.
ciation Guinée 44, et relayé par la moyen unique de découvrir l’envi-
Ville d’Orvault et les équipes péda- ronnement dans lequel baignent OM : Pouvez-vous décrire
gogiques des écoles. les autres enfants et de témoigner le futur jardin ?
Les enfants d’Orvault avaient déjà de ses différences », explique FM : L’idée de consacrer un jardin à
chacune des quatre villes avec lesquel-
participé au début de l’année 2005 à Françoise Morel, conseillère muni- les Orvault est liée par un jumelage ou
une belle action de solidarité en enre- cipale déléguée aux Relations un protocole d’amitié, trouve une
gistrant un disque dont une part des internationales. « Nos enfants sont concrétisation parfaite dans le cadre
fruits de la vente fut reversée au béné- ainsi sensibilisés à la vie sur d’au- verdoyant du parc Michel Baudry.
fice des écoles de Kindia. tres continents, aux problèmes Il sera constitué d’un wagonnet minier
et d’une roue à 7 rayons symbolisant
La découverte d’une culture diffé- liés à la rareté de l’eau comme
les 7 quartiers d’Heusweiler.
rente passe par la connaissance de dans le cas de Kindia, ce qui L’ensemble en métal est posé sur un
la vie quotidienne. Depuis 2003, des constitue une ouverture formida- lit pierreux contenant des arbustes de
valises pédagogiques sont ainsi ble », complète Jacques Mascart, terre de bruyère et des plantes volu-
échangées chaque année par les Adjoint au Maire d’Orvault, en biles s’enroulant autour de la roue ●
enfants des deux villes. charge des Affaires scolaires ●

4 Orvault Magazine • N°30 • Octobre / Novembre / Décembre 2006


Actualités
Enseignement

L’ i n fo r m a t i q u e e n m i l i e u s co l a i re
Le bon point des écoles orvaltaises
La Ville d’Orvault mène
depuis de nombreuses
années une politique
ambitieuse visant à doter
les écoles orvaltaises,
d’équipements
informatiques de qualité.

L a mise à disposition du
matériel doit permettre
aux enfants des classes
élémentaires et maternelles d’ef-
fectuer dès leur plus jeune âge, un Pour compléter ce dispositif, la ville Pour l’avenir, la Ville réfléchit et étu-
apprentissage des nouvelles tech- a équipé récemment tous les grou- die plusieurs pistes d’amélioration.
nologies de l’information. pes scolaires de connections inter- Elle pourrait ainsi envisager des
net et de liaisons ADSL. Elle a éga- dotations en matériel conformes à
Un parc informatique lement réalisé la mise en réseau de ses objectifs de développement
important toutes les classes de chaque école durable, permettant notamment la
Aujourd’hui, chaque école élémen- élémentaire. réduction de l’utilisation de papier ●
taire comprend une salle informa-
tique remise à neuf avec 10 postes
de travail. Par ailleurs, chaque 2 questions à
bureau de direction possède
un ordinateur et chaque classe
dispose de deux ordinateurs.
Jacques
De leur côté, les écoles mater-
nelles ont été dotées d’un micro-
Mascart,
adjoint OM : Quel est le prochain chantier
ordinateur. L’informatisation des à mettre en route ?
maternelles pourrait évoluer à aux Affaires
JM : nous étudions la possibilité d’améliorer
l’avenir, selon les résultats des scolaires l’informatisation des écoles maternelles qui
expérimentations faîtes prochai- Orvault Magazine : Comment ont toutes récemment reçu une connection
nement. ADSL.
se situent les groupes scolaires Les écoles maternelles disposent déjà pour
orvaltais en terme d’équipement
L’ADSL dans toutes informatique ?
la plupart, à titre privé, d’un parc informati-
que. Avant d’opérer sa prise en charge par nos
les écoles Jacques Mascart : l’équipe municipale a eu services, nous envisageons d’attribuer, à titre
Le parc informatique compte près très tôt le souci de permettre aux enfants de d’expérimentation deux ordinateurs portables
de 200 micro-ordinateurs et une se familiariser avec l’outil informatique. à deux écoles d’Orvault, l’avantage du porta-
Engagé par Orvault depuis plusieurs années, ble étant son absence de fil et sa facilité de
soixantaine d’imprimantes. Un le plan d’informatisation des écoles qui rangement, et doter une troisième école d’un
technicien municipal en assure la n’était pas une obligation, place notre tableau interactif. Nous pourrons ensuite
gestion et le suivi technique. commune parmi les plus dynamiques de déterminer s’il faut continuer ou non
Loire-Atlantique dans ce domaine. dans cette voie ●

N°30 • Octobre / Novembre / Décembre 2006 • Orvault Magazine 5


Actualités
Associations

Fo r u m d e s a s s o c i a t i o n s

À la rencontre
des Orvaltais
Rendez-vous programmé à la rentrée
scolaire, le Forum des associations
a mobilisé le samedi 9 septembre
dernier, plus d’une cinquantaine
d’associations orvaltaises à vocation
culturelle, sportive, humanitaire,
caritative ou environnementale.

D e nombreuses associa-
tions tenaient à cette
occasion un stand dans la
salle de la Frébaudière, point de
rencontre avec les visiteurs, futurs le grand choix d’activités proposées associations locales, c’est un excel-
adhérents ou bénévoles. pour tous les goûts et tous les âges. lent moyen de nous intégrer dans
Le forum demeure un moment pri- « Nous venons de nous installer à la vie de la commune ».
vilégié qui bénéficie au mouvement Orvault », expliquaient Patrice et Pour Jean, bénévole d’une associa-
associatif. Les Orvaltais peuvent Françoise, accompagnés de Pierre, tion, « le forum constitue une
découvrir la vitalité des associa- leur fils âgé de 11 ans, « nous excellente vitrine pour faire
tions de notre commune ainsi que venons voir ce que proposent les connaître nos activités, nous cher-
chons à recruter des adhérents
bien entendu qui participeront à
Des conférences pour enrichir le débat nos ateliers, mais aussi les béné-
voles qui nous font parfois défaut,
Deux conférences-débats organisées durant le Forum des asso- notamment dans les fonctions
ciations ont suscité un réel intérêt parmi les visiteurs. La première d’encadrement ».
conférence-débat était proposée par l’association « Les pâtes au Cette manifestation est organisée
beurre » présidée par Sophie Marinopoulos. Elle a permis d’aborder par la Ville d’Orvault en partenariat
un sujet au cœur de nos questions de société : la parentalité. avec l’Office Municipal des Sports,
La deuxième conférence-débat, animée cette fois-ci par l’Office l’Office Municipal de la Culture et
Municipal des Sports traitait notamment du sport, des activités l’Office des Centres Sociaux.
corporelles et de leur impact sur la santé. « Les acteurs du monde Plusieurs animations ont éga-
sportif y ont pris part, ainsi que les adeptes du sport loisirs et du sport lement rythmé le programme.
d’entretien », commentait la présidente de l’OMS Anne Champagne. L’association « Place au vélo » dont
Cette conférence était déclinée autour de nombreux thèmes, sports et le but est de promouvoir ce mode
études, sports et santé, sports et longévité. « Nous avons eu la de transport en ville, a ainsi pro-
chance d’avoir des intervenants de grande qualité, le débat était très posé des contrôles techniques
intéressant », concluait Anne Champagne ● gratuits ainsi que le marquage des
vélos pour lutter contre le vol ●

6 Orvault Magazine • N°30 • Octobre / Novembre / Décembre 2006


Dossier
Animation / prévention

P ré v e n t i o n e t a n i m a t i o n

Mieux vivre ensemble


La Ville d’Orvault a développé depuis de nombreuses
années un certain nombre d’actions parfois très inno-
vantes, tournées vers l’animation et la prévention,
notamment auprès de nos jeunes concitoyens.

L a ville investit tant au


niveau humain que maté-
riel. Elle conçoit des pro-
grammes d’animations, recrute et
forme des personnels d’encadre-
pouvoir jouer plus facilement la
carte de la proximité, grâce à sa
bonne connaissance du terrain.
Aujourd’hui, puisant dans les expé-
riences passées, s’inspirant de ce
ment, construit des structures et qui réussit ailleurs, créant et pro-
des équipements modernes capa- posant elle-même de nouvelles
bles d’accueillir de nombreuses pistes d’intervention, la ville
activités. Elle met également en d’Orvault développe de nombreux
place des observatoires avec des projets menés en transversalité par
missions d’alertes. ses services. Il s’agit d’aider les plus
A l’heure où les grandes institutions jeunes à recevoir une formation
qui composent le socle de notre citoyenne et humaine et un appren-
modèle républicain peinent parfois tissage des règles de vie en société,
devant certaines évolutions de de les responsabiliser. Elle n’ou-
société, un rôle de prévention et blie pas les adultes, notamment
d’animation est dévolu à la collec- ceux qui ont besoin d’être aidés
tivité avec de plus en plus de dans leur rôle de parent.
leurs nombreux partenaires asso-
consistance. À l’écoute des Orvaltais, les élus et
ciatifs et institutionnels comme
Un espace s’ouvre dans lequel elle les services décèlent les besoins qui
l’Education Nationale,
se positionne tout naturellement, naissent, et travaillent avec
pour proposer de nou-
avec l’avantage et le bénéfice de
velles actions qui per-
mettront d’améliorer
le quotidien, d’aider
chacun à s’épanouir, à
trouver une place et à
bien vivre dans sa
ville ●

N°30 • Octobre / Novembre / Décembre 2006 • Orvault Magazine 7


Dossier
Animation / prévention

Il y a une vie après l’école


... Et une vie sportive !
Telle est la volonté de l’équipe
municipale d’Orvault, qui a permis
aux plus petits comme aux plus
grands, de découvrir ou développer
des pratiques sportives dans les
différents gymnases d’Orvault, en
dehors des temps scolaires et des
clubs sportifs.
Depuis 2005, ce sont 90 enfants de
5 à 7 ans qui ont pu, chaque
année, s’initier aux jeux sportifs,
encadrés par des éducateurs diplô-
més et qualifiés.
L’heure de la sortie...
c’est l’heure du
défoulement sportif !
A l’heure du déjeuner, les enfants
du primaire peuvent s’initier à
l’ultimate (frisbee collectif), au confronter les jeunes aux valeurs accessibles au plus grand nombre.
tchouckball (ballon avec rebond sur traditionnelles du sport : respect Ces actions doivent permettre à
cible), à l’indiaka (badminton sans mutuel, maîtrise de soi, partici- tous les jeunes d’avoir accès à la
raquette) ou aux jeux de ballons pation à un objectif collectif... », plupart des pratiques sportives,
plus traditionnels ! A la sortie des apprécie Alain, dont le fils Maxime dans les meilleures conditions.
classes, pour les enfants de 8 à participe à ces séances. Les équipements sportifs de la ville
17 ans, des pratiques sportives ont Enfin, des stages divers sont bénéficient d’une attention particu-
été organisées dans tous les quar- proposés pendant les vacances, à lière, en termes de qualité et de
tiers. « Ces initiatives permettent de des prix très étudiés pour être sécurité ●

Les bonnes notes de l’École de musique


Permettre à tous de découvrir les plaisir, la musique est également un
multiples richesses de l’art musical, formidable moyen de développement
telle est la mission qui anime l’Ecole personnel et de dépassement des cli-
municipale de musique. De plus, pour vages sociaux.
favoriser l’accès à cet art, celle-ci pra- Depuis plus de 20 ans, l’école de musi-
tique une politique tarifaire étudiée. que ouvre les Orvaltais à la pratique et
Grâce à l’école de musique et aux à l’écoute musicales. Elle fédère des
interventions en milieu scolaire, les groupes autour de projets motivants : les Orvaltais ont la chance de bénéficier
enfants d’Orvault peuvent pratiquer un création d’un conte musical, soirées du talent et de la pédagogie d’ensei-
instrument, découvrir tous les genres Mélomanies dans les quartiers, gnants-musiciens qui savent leur
musicaux, être sensibilisés à la créati- cabaret-jazz, orchestres juniors, démontrer que la clé de l’harmonie
vité autour des notes et des sons. concerts divers... Des tout-petits (en entre les êtres... est souvent inscrite sur
Apprentissage culturel et source de classe de maternelle) aux plus grands, une portée musicale !●

8 Orvault Magazine • N°30 • Octobre / Novembre / Décembre 2006


Dossier
Animation / prévention

C o r re s p o n d a n t s d e n u i t
Des veilleurs pas comme les autres
Orvault a confié la mission de veille, d’aide et de discrète mais efficace dans les lieux
collectifs (parkings, halls d’im-
présence nocturne à une association qui œuvre pour meuble, parties communes...). Sur
simple appel, ils interviennent pour
le « mieux-être » dans la ville : OPTIMA. discuter avec des personnes un peu
bruyantes ou perturbatrices, régler
des conflits de voisinage ou des
tapages nocturnes.
Leur formation de médiateurs en
fait des interlocuteurs privilégiés
pour la prévention de la petite
délinquance. Après appréciation
des risques, ils sont habilités à
saisir les services compétents
(éducatifs, sociaux ou de sûreté)
lorsque la situation le nécessite.
Du psy au technicien...
Les agressions nocturnes peuvent
être d’ordre divers : physique... ou
moral.
La solitude et le désarroi de per-
sonnes seules ou en difficulté
extrême sont également pris en
compte par ces personnels formés
à toute écoute, soit par voie
téléphonique, soit par une visite
destinée à rassurer.

D
Les correspondants de nuit ont un
ialogue, compréhension coup gagné, et les habitants en rôle polyvalent : ils peuvent aussi
et médiation sont les apprécient le confort. bien accélérer le remplacement
recettes de ces corres- C’est pour répondre au besoin légi- d’une ampoule de lampadaire
pondants de nuit qui apportent un time des habitants de vivre en paix défaillante que porter les pre-
soutien moral ou concret à toute dans leur ville, que les Corres- miers secours en cas d’accident. Ils
personne qui en exprime le besoin. pondants de nuit d’Optima ont été sont formés à toute éventualité.
La sérénité des quartiers y a beau- sollicités. Ils assurent une présence Leur service fonctionne toutes les
nuits de 19 heures à 2 heures du
L’avis de matin, tout au long de l’année,
week-ends et jours fériés compris,
Chantal Le Menelec, par équipe de deux personnes
présidente du collectif d’habitants du quartier Cholière minimum, intervenant sur les quar-
tiers Plaisance, Cholière et
« Depuis la mise en place des correspondants de nuit, je constate Ferrière.
qu’il y a beaucoup moins de problèmes de bruit et d’incivilités dans Devant le succès du dispositif mis
le quartier, notamment en soirée. Les correspondants de nuit reçoi- en place et malgré son coût élevé,
vent pas mal d’appels, leurs interventions ont permis de réduire les la Ville d’Orvault vient de renouveler
nuisances en tous genres. Ce dispositif est un plus indéniable, et nous le contrat attribué à OPTIMA ●
souhaitons vivement son maintien » ● Contact : correspondants
de nuit : 06 70 60 13 23

N°30 • Octobre / Novembre / Décembre 2006 • Orvault Magazine 9


Dossier
Animation / prévention

La jeunesse
à l’honneur
Une charte pour l’enfance,
des engagements éducatifs
à long terme et des centres de loisirs,
la ville d’Orvault est clairement
à l’écoute de la jeunesse.
Les différentes structures municipales
qui associent animation et prévention
en sont des preuves indiscutables.

Q uand animation rime


avec prévention... telle
pourrait être la signature
des services municipaux qui
mènent de nombreuses actions en
classes d’âges », souligne Elisa
Gaillon, directrice adjointe en
charge du service jeunesse.
Un message fort
à travers le loisir
faveur de la jeunesse. Autre structure pilotée par la Ville Parce que les messages préventifs
Le service jeunesse développe d’Orvault, le Conseil Communal passent mieux au travers des acti-
ainsi un programme d’animations des Jeunes multiplie ses projets vités de loisirs, les animateurs des
très complet à travers les centres citoyens. Il a réalisé en 2005, avec structures municipales, véritables
de loisirs et les camps de vacances. l’aide de l’école Ciné Créatis de acteurs de terrain, peuvent venir en
« Nous avons développé des acti- Nantes, une série de courts- aide aux jeunes en difficulté :
vités sportives pour les 3 à 17 ans, métrages sur le thème des « inci- apprentissage des règles de vie,
en partenariat avec le service des vilités » : « Tags », « Bousculades » respect de l’autre mais aussi de
sports, pour donner toutes leurs et « Loi du Silence », qui ont été soi-même (faire attention à sa
chances de s’exprimer à ces diffusés. santé, ne pas fumer, porter un cas-

Des animations durant


les vacances scolaires à la Bugallière
Dans le quartier de la Bugallière, activités positives, sources
une animation de proximité, encadrée d’épanouissement, des loisirs
par des animateurs de la Ville et qui permettent aux jeunes
proposée aux 7-12 ans, a permis à ces d e fa i re , e u x a u s s i ,
derniers de participer chaque jour à « quelque chose » de
diverses activités sportives et manuel- leurs vacances. Cette
les, à des jeux. Ce dispositif est complé- animation peut inciter
mentaire de l’activité du club de jeunes les parents à inscrire
géré par le Centre Socio-Culturel. leurs enfants aux cen-
Cette initiative permet de canaliser tres de loisirs proposés
les énergies en proposant des par la ville ●

10 Orvault Magazine • N°30 • Octobre / Novembre / Décembre 2006


Dossier
Animation / prévention

3 questions à

Elie Brisson, Adjoint au Maire en charge de la politique


de la Ville, de la prévention, de la sécurité, de la démocratie
locale et des quartiers et de la gestion des salles.

Proximité assurée

Orvault Magazine : Que propose dre rapidement. Notre police muni-


la ville d’Orvault en matière cipale compte aujourd’hui 6 policiers
de citoyenneté et de proximité ? municipaux présents jusqu’à 23 h, et
que à mobylette...). Côté loisirs, les Elie Brisson : Pour l’élu que je suis, la toujours en relation avec la police
enfants et les adolescents sont notion de citoyenneté et de proximité nationale. Nous comptons aussi des
gâtés : animations sportives après passe d’abord par le terrain, la cellules de veille, composées des
l’école, centres de loisirs, club de relation avec les habitants, la prise responsables des services Citoyenneté
jeunes du Bourg s’enrichissent directe avec les problèmes concrets... /Proximité de la ville et de la Police
chaque année d’un programme au Nous avons mis en place des commis- municipale, ainsi que des profession-
contenu varié. sions de quartiers, ce qui est peu cou- nels (médiateurs, animateurs, bailleurs
Fédérer rant dans les villes de moins de 25 000 d’habitat social...) sans oublier les
habitants. Elles permettent un vrai correspondants de nuit. Enfin, depuis
pour mieux écouter échange avec les Orvaltais, et jouent que nous avons installé un système de
Orvault affiche et tient ses enga- le rôle de relais avec la Mairie. vidéosurveillance dans trois quartiers
gements de cohésion éducative. Des rencontres de quartier sont égale- plus « sensibles », les habitants s’y
Toutes les activités sont respec- ment organisées en mai et juin : tous les sentent plus en sécurité.
tueuses des grandes orientations ans, les élus effectuent une visite dans
contenues dans la Charte éducative chaque quartier. Ils vont à la rencontre
OM : Orvault est-elle
locale mise en place en 2005 : rôle des professionnels de terrain, des habi-
une ville « sûre » ?
prépondérant des parents et des tants... C’est l’occasion pour la ville EB : Nous avons tous les atouts d’une
familles, responsabilisation des d’Orvault de présenter les différents pro- commune où il fait bon vivre : espaces
enfants, ouverture à l’autre, goût jets concernant un quartier en particu- verts, art de vivre... J’aime cette ville,
d’entreprendre et de s’exprimer, lier, mais aussi des thématiques plus je veux que tous les habitants s’y sen-
rapport à la règle. La charte abor- générales. tent bien, sans exception. Les statisti-
de les grandes directions fonda- ques prouvent qu’il n’y a pas plus de
mentales de l’éducation des OM : Prévention, insécurité... problèmes d’incivilité à Orvault que
enfants, en associant tous les par- Quelles sont les actions concrètes dans les communes de l’agglomération.
tenaires en lien avec l’éducation menées dans ces domaines Pour moi, la démocratie locale, c’est
(enseignants, agents du péri- par la municipalité? assurer sécurité, prévention, écoute et
scolaire, ou de la petite enfance, EB : La présence sur le terrain de nom- veille. J’y vois une autre manière
centres de loisirs, ainsi que les breux acteurs de l’équipe municipale d’agir pour le développement durable
familles) ● permet de détecter les « tendances de notre commune. C’est ma mission,
orageuses », et de pouvoir les résou- et je l’exerce avec conviction ●

N°30 • Octobre / Novembre / Décembre 2006 • Orvault Magazine 11


Dossier
Animation / prévention

Pâtes au beurre...
E s p r i t d e fa m i l le s Pause parents
Psychologue de profession,
L’aide à la parentalité Sophie Marinopoulos a fondé l’associa-
tion les Pâtes au Beurre dans le but de
favoriser « la santé psychique de cha-
L’aide à la parentalité est un axe de travail important que sujet dans sa famille, sa société
et sa culture, et de respecter la singu-
pour la Ville d’Orvault : la municipalité a créé un larité de chacun ».
La permanence de 2 heures par
Observatoire social comprenant plusieurs groupes de semaine est animée par deux profes-
sionnels de l’association (psycho-
travail, dont un est dédié à ce thème. logues-psychothérapeutes ou psycha-
nalystes ayant au moins 10 ans
d’ancienneté dans leur pratique

P
professionnelle).
our Bernadette Gautier, organisées des conférences desti- L’idée, se restaurer (partager un plat
adjointe au Maire, en nées à donner des pistes de de pâtes au beurre) et restaurer son
charge des Affaires socia- réflexion - et de solutions - aux esprit, ainsi que la confiance dans la
les, l’aide à la parentalité c’est parents confrontés aux conduites à famille, plutôt que de « donner une
« aider les familles dans leur capa- risques de leurs enfants : les addic- recette » : c’est au parent ou au jeune,
qui peut venir discuter librement, de
cité à éduquer et à aimer leurs tions diverses, de l’alcool aux jeux
trouver lui-même sa solution, sans
enfants. » vidéo... l’adolescence et les problè- être jugé.
L’Observatoire social, instance de mes de communication liés à cette En apportant leur contribution par les
réflexion et d’échanges (composé période difficile... ingrédients complémentaires (pour
entre autres de représentants des les pâtes à l’heure du repas ou des
services municipaux, de l’Office des ... pas toujours simple ! gâteaux l’après-midi), les familles
Centres sociaux, de fédérations de Non, être parent n’est pas « un long participent vraiment à cette rencontre,
parents d’élèves, de collectifs de fleuve tranquille ». Bernadette avec une totale liberté de venir ou non,
quartiers, de responsables de crè- Gautier et son équipe cherchent en et à leur rythme ●
ches), a travaillé durant deux ans permanence à répondre par l’action
afin de mettre en place un projet à des sujets difficiles : la famille et Association
adapté à la demande croissante des le handicap, les personnes âgées...
familles d’un soutien au quotidien. Des sorties intergénérationnelles
les Pâtes au Beurre
ont déjà ouvert des espaces de Accueil anonyme, gratuit et sans ren-
Etre parent, paroles et de découverte de la dez-vous. Chacun participe en appor-
une aventure... différence de l’autre. tant une collation, boisson, goûter...
Lancement le mercredi
La Direction de la Solidarité a en En partenariat avec l’association
4 octobre 2006
effet pour objectif de lutter contre nantaise les « Pâtes au Beurre »,
Ouvert chaque mercredi de 14 h à
l’isolement des familles, et s’appli- un lieu d’accueil, d’écoute et 16 heures, à la Mairie annexe, avenue
que à mettre en œuvre des projets d’échanges avec les familles, sera A. Goupil (sauf vacances scolaires) ●
favorisant le lien entre les géné- mis en place, à partir d’octobre Renseignements auprès
rations, notamment entre parents 2006, pour les familles et les de la Direction de la Solidarité
et enfants. En 2005, ont ainsi été adolescents ● au 02 51 78 32 00

12 Orvault Magazine • N°30 • Octobre / Novembre / Décembre 2006


V i v re l a V i l le
Animation

Quartiers d’été
Des animations près de chez vous

Pour la deuxième année consécutive, la Ville d’Orvault animations proposées et l’implica-


tion de certaines associations de
a proposé aux habitants de prendre leurs « quartiers quartier.
On retrouvait de nombreuses
d’été », à l’occasion de soirées en plein air particuliè-
animations ludiques qui ont attiré
rement conviviales. enfants et parents. Des activités
sportives et d’escalade, l’élasto-

L’
trampoline ou le grimparbre sou-
objectif était d’animer les depuis le 23 juin jusqu’au 1er sep- vent pris d’assaut par les plus jeu-
quartiers durant les mois tembre, date de l’ultime soirée nes, enchantés de découvrir leur
« creux » de la période organisée à la Cholière. A cette quartier en prenant de la hauteur.
estivale grâce à un programme de occasion, de nombreuses équipes D’autres animations conviviales,
divertissements destiné à toutes les étaient engagées pour disputer comme les concerts, la mise à
générations. un tournoi de football sur le tout disposition régulière d’un barbecue
Huit rendez-vous ont ainsi nouveau terrain synthétique du pour les grillades, les retrans-
rythmé l’été orvaltais, Complexe sportif Roger Picaud. missions sur écran géant de
Si quelques intempéries ont pu rencontres de la coupe du monde
gêner le bon dérou- au début de l’opération, rassem-
le m e n t de blaient toutes les générations.
certaines Le quartier du Bois-Saint-Louis,
soirées, quartier le plus au sud de la
elles ont commune qui n’avait pas connu de
néanmoins rendez-vous de ce type l’année pas-
rencontré sée, gardera notamment un bon
le succès souvenir de la soirée programmée
grâce à le 30 juin. Celle-ci coïncidait avec
la qualité l’inauguration du nouvel espace
et à la multijeux, réalisé à l’initiative du
variété des Conseil Communal des Jeunes ●

N°30 • Octobre / Novembre / Décembre 2006 • Orvault Magazine 13


V i v re l a V i l le
Service

Collecte des ordures ménagères et des déchets secs

Concilier les exigences de qu

Dans le cadre de la coopération intercommunale, la


collecte des ordures ménagères dans l’agglomération
est devenue, depuis 2001, une compétence de Nantes
Métropole qui a confié ce service à l’entreprise
Veolia Propreté.

L es Orvaltais bénéficient
de deux passages de
collecte par semaine, à
l’aide de deux camions différents.
Le premier véhicule de 19 tonnes
Préserver la sécurité des
riverains et des agents
chargés de la collecte
Il faut savoir que la réglementation
concernant l’organisation de la col- trottoir,
enlève uniquement les bacs conte-
lecte a évolué suite à quelques acci- dans un délai
nant les ordures ménagères, alors
dents survenus ces dernières années. qui peut être variable.
que le second au tonnage plus
Pour des raisons de sécurité des La collecte d’un linéaire de voie
important (26 tonnes avec deux
personnels de collecte et des rive- en marche arrière n’est également
compartiments), effectue une
rains usagers, la collecte n’est plus autorisée, le risque d’accident
double collecte : ordures ména-
désormais plus autorisée en bila- étant maximum. Seul le demi-
gères et déchets secs recyclables
téral dans une rue à double-sens tour est possible.
(sacs jaunes).
Pour la zone rurale, la collecte (deux agents collectant sur les deux
trottoirs d’une même rue en même
Des incidents dans
s’effectue une fois par semaine la collecte dus à des
avec le camion de 26 tonnes. temps). Le camion collecte désor-
Le passage des camions chargés mais dans un premier temps les
stationnements gênants
de la collecte intervient généra- sacs du trottoir de droite, avant de Compte tenu de ces nouvelles
lement entre 6 heures du matin et poursuivre sa tournée puis revenir prescriptions et de la dimension
14 heures sur le territoire orvaltais. dans la rue pour collecter l’autre du camion bi-compartimenté

14 Orvault Magazine • N°30 • Octobre / Novembre / Décembre 2006


V i v re l a V i l le
Service

alité et de sécurité
L’avancement du projet
de compostage individuel
sur Orvault
Nantes Métropole teste à Orvault et
Bouguenais, la mise en place incitative de
composteurs individuels. Le compostage
est une technique simple qui s’inscrit dans
une démarche de développement durable.
Le composteur placé dans le jardin offre
l’avantage principal de détourner des
circuits de collecte des ordures ména-
gères, les déchets verts et les déchets de
cuisine biodégradables.
Son usage est peu contraignant : il suffit
Les circuits de remuer les matières organiques dépo-
sées (tontes de gazon, feuilles, restes de
Bicomp - vendredi
repas...) et de les humidifier (pluie ou arro-
OM - mercredi / Bicomp samedi
soir) afin de favoriser la maturation des
OM - mardi / Bicomp vendredi
OM - jeudi / Bicomp lundi déchets putrescibles et réduire ainsi leur
OM - vendredi / Bicomp mardi volume. Un tiers de l’ensemble de nos
OM - samedi / Bicomp mercredi déchets peut ainsi être traité et utilisé
OM - lundi / Bicomp jeudi après quelques mois de transformation
Collectifs 6 collectes hebdomadaires comme engrais naturel, dans le jardin.
Collectifs 3 collectes hebdomadaires
Après une phase de sensibilisation et de
OM : Collecte des ordures ménagères sollicitation des foyers orvaltais résidant
Bicomp : camion bi-compartimenté en maison individuelle, des composteurs
Collecte les ordures
ménagères et les déchets ont été livrés gratuitement en 2005 chez
secs recyclables les personnes volontaires.
Le taux de dotation est relativement
important dans les deux communes : la
moitié des maisons individuelles est
aujourd’hui équipée en composteur.
Les premiers résultats observés par
Nantes Métropole sont plutôt encoura-
geants, une baisse des déchets organiques
présents dans les bacs a été constaté, ainsi
qu’une diminution des tonnages collectés.
Les conclusions de l’étude sont attendues
pour l’automne 2006. Les élus commu-
nautaires décideront en fin d’année de
(26 tonnes), le bon Il est donc conseillé
l’extension ou non de l’opération à
d é ro u le m e n t d e l a de penser à utiliser son
d’autres communes et des conditions de
collecte peut rapidement espace privé (jardin ou gara-
mise en place ●
être affecté par des stationne- ge) ou de ne pas stationner
ments gênants,notamment dans abusivement son véhicule les
les rues étroites et les impasses. jours de collecte ●

N°30 • Octobre / Novembre / Décembre 2006 • Orvault Magazine 15


V i v re l a V i l le
Zapping

Visite

Un ministre à Plaisance
Le 25 juillet dernier, Catherine Vautrin, Ministre
déléguée à la Cohésion sociale et à la parité, s’est dépla-
cée à Plaisance dans le cadre de l’opération Ville Vie
Vacances. A cette occasion, elle a pu rencontrer les habi-
tants du quartier et prendre connaissance des futurs
aménagements. Elle a par ailleurs salué l’initiative des
jardins de proximité « ... Une démarche intéressante
parce qu’ils sont prétexte à échanges et constituent des
lieux de rencontres différents ». Ravie de sa visite, la
ministre a remercié les associations et encouragé les
bénévoles à poursuivre leurs actions ●

Le Ministre Catherine Vautrin entourée du Député Jean-Pierre Le Ridant


(à sa droite) et des élus orvaltais Monique Maisonneuve et Elie Brisson.

Lauréats
Animation scolaire
Marine Dreillard et Lucille Clouet,
primées au concours départemental
des meilleurs apprentis de France
Deux Orvaltaises ont été récompensées lors
du concours départemental 2006 « meilleurs apprentis
de France ». Marine Dreillard et Lucille Clouet ont été hono-
rées respectivement dans les catégories « tapisserie d’ameu-
blement couture » et « tapisserie d’ameublement garniture ».
Les deux jeunes Orvaltaises ont reçu leur prix à l’occasion d’une
sympathique cérémonie organisée par l’association départe-
mentale des meilleurs ouvriers de France ●

Social
Du côté de la Serre Ondine
Déménagement des locaux
Dans le cadre des animations scolaires 2005/2006 de
la Serre Ondine, quatre classes provenant des groupes
de l’Office des Centres Sociaux
scolaires Emile Gibier, Salentine, Bois-Raguenet et Saint- Installé auparavant à la Mairie
Joseph ont participé à l’action « Agir pour ma planète ». annexe, le siège de l’Office des Centres
Elles ont travaillé pendant toute l’année scolaire sur le Sociaux est transféré dans un bâtiment
thème de l’accueil de la faune sauvage au jardin et du rendu vacant du groupe scolaire de la
jardin naturel. Salentine. L’OCS y bénéficiera de locaux
Jeudi 15 juin 2006, les quatre classes se sont réunies plus fonctionnels.
à la Serre Ondine pour présenter leurs réalisations à La Ville d’Orvault a effectué durant l’été
travers des panneaux d’exposition, des jeux interactifs, des travaux d’aménagement des abords
un journal... du groupe scolaire, permettant la création et l’extension de
Pour l’année scolaire 2006/2007, la Serre Ondine parkings en enrobé (35 places au total) pour les employés et
propose de nouvelles animations destinées aux écoles les visiteurs de l’OCS, du groupe scolaire de la Salentine et
maternelles et élémentaires d’Orvault, en partenariat de l’Inspection d’académie.
avec les associations environnementales et en concer- La réalisation de deux portails d’entrée permet de dissocier
tation avec l’Education Nationale Nantes/Orvault ● les accès aux parkings des différentes structures ●

16 Orvault Magazine • N°30 • Octobre / Novembre / Décembre 2006


V i v re l a V i l le
Nouvelles entreprises Économie
JUIN 2006
• PÔLE DE L’HABITAT
Porte en Porte
Commerce de produits relatifs à la Association Reso
menuiserie décorative, (porte dressing)
Carrelages Ornais
Commerce de carrelages, faïence, dallage,
salle de bains
Fédérer les dirigeants
La Parqueterie
Fabrication, vente, pose, de parquets,
lambris et stratifiés
10-12 Rue du Commandant Charcot
d’entreprise d’Orvault
ZAC DU FORUM
• IMMOPAGE
Agences Immobilières
10 Rue Jules Verne - ZAC DU FORUM
• DOMINIQUE MITRE CONSULTANT
Travaux de maçonnerie générale, achat,
vente, pose de véranda et d’accessoires
16 Rue Léon Gaumont
ZAC DE LA PENTECOTE
• BERNARD ALAIN GASTON YVES
Transports routiers de marchandises
de proximité • 10 Rue Hergé - MULONNIERE
JUILLET 2006
• RDS RAVALEMENT
Revêtement de sols et muraux intérieurs
ou extérieurs
4 Allée André Courtois - SALENTINE
• SOCIETE STORY France
Promotion, vente, animation liée au réseau
STORY, groupement d’achats
9 Rue Jules Verne - ZAC du FORUM Sortie conviviale accrobranche au parc TEPACAP de Savenay en juin 2006.
• GEI GALAUP ELECTRONIQUE

L
INDUSTRIELLE
Conseil, conception et formation es entreprises d’Orvault loppement durable. Nous nous
26 Rue des Hortensias - BOIS ST LOUIS ont leur association. retrouvons également à l’occasion
AOUT 2006 Professions libérales, de moments conviviaux ».
• JFIC JULIANE FISCHER INT CONSULTING dirigeants de PME-PMI et commer- L’autre finalité du RESO est de jouer
Prestations de services en matière d’audit, çants qui le souhaitent peuvent se un rôle de porte-parole du monde
de conseil et de formation dans l’industrie retrouver au sein du Réseau des de l’entreprise par rapport à son
du textile • 78 Rue de la Garenne - GARENNE
entreprises et Sociétés Orvaltaises environnement, notamment insti-
• EXCELIA
Télécommunication, fournir des prestations
(RESO), anciennement « club des tutionnel. « Nous nous plaçons
de téléservices entreprises d’Orvault » (CEO). ainsi comme un interlocuteur de
8 Rue Jules Verne - ZAC DU FORUM Les adhérents ont comme point Nantes Métropole ou de la Ville
• LOWTAUX commun d’avoir établi leur activité d’Orvault pour des questions nous
Intermédiaire en opération de banques s u r le te r r i to i re o r va l ta i s . concernant, telles que la signalé-
34 Rue Jules Verne - ZAC DU FORUM
L’adhésion au RESO répond à tique des entreprises sur la voie
• TENUO SERVICES
Prestations de services administratives
plusieurs attentes, « nos réunions publique ou encore la sécurité
auprès d’entreprises nous permettent bien sûr de des locaux ».
36 Rue Jules Verne - ZAC DU FORUM partager nos expériences et de RESO affiche une volonté d’immer-
• NUTRITION EXPERIMENTATION ADVISERS faire connaître nos entreprises », sion dans son environnement qui va
RESEARCH NEAR souligne Yvette Gautier, actuelle bien au-delà de la simple défense
Etudes, conception, mise en place de
projets de recherche et de développement
présidente, « nous développons de ses intérêts. Certains de ses
en matière de nutrition animale ou humaine. d’autres actions à commencer par membres engagent également une
• 12 Rue Jules Verne - ZAC DU FORUM des soirées de formation. Nous démarche citoyenne en participant
• INFORMATIQUE 65 800 avons par le passé abordé à cette au parrainage pour l’emploi orga-
Création, adaptation, développement de occasion des thèmes aussi variés nisé conjointement par les villes
logiciels, de progiciels et de sites Internet
16 Avenue des Douves - MULONNIERE que le positivisme ou la gestion du d’Orvault et de Sautron ●
• LCL (le crédit lyonnais)
temps. Nous envisageons d’inviter Contact : association RESO,
Banques, assurances • 10 Avenue prochainement nos adhérents à Yvette Gautier-Leturcq
Alexandre le Goupil - LE PETIT CHANTILLY une conférence-débat sur le déve- Tel. 02 51 78 63 00

N°30 • Octobre / Novembre / Décembre 2006 • Orvault Magazine 17


V i v re l a V i l le
Développement durable

D u cô t é d e l a S e r re O n d i n e
Une nouvelle
programmation mensuelle
Des rendez-vous
à ne pas manquer !
Le programme complet des
animations est présenté dans le
dépliant 2006-2007 de la Serre
Ondine, distribué avec le Cens
Pratique de septembre, également
disponible dans les accueils de la
mairie. Chaque rendez-vous sera
annoncé dans le Cens Pratique et
sur le site de la Ville d’Orvault
(www.orvault.fr)
Structure municipale de sensibilisation au dévelop- Les animations sont gratuites,
avec pour certaines une inscription
pement durable et aux enjeux environnementaux, préalable.
la Serre Ondine entame sa deuxième année d’existence Les rendez-vous à venir :
sous les meilleures auspices. • Mercredi 18 octobre 2006,
11h00 : contes et natures à

L
partir de 5 ans. Inscriptions préa-
a grande nouveauté cette permettront aux particuliers d’échan- lables demandées
année tient dans la concep- ger avec des spécialistes de l’habitat • Du 13 au 24 novembre 2006, de
tion d’un programme men- sur les installations en énergie renou- 14h00 à 18h00 : exposition
suel d’animations spécifiques ayant velable, en récupération d’eau. « Consommons autrement pour
pour cadre la Serre Ondine et Pour satisfaire ses fidèles, le pro- un développement durable ». Des
s’adressant aux enfants, aux parents, gramme 2006-2007 reprend égale- gestes et pratiques au quotidien
et parfois même aux deux à la fois. ment les activités présentes lors de (bois, déplacements, eau, énergie,
Ces animations ponctuelles dont la l’année écoulée. La Serre Ondine épargne, nourriture, vêtements,
durée oscillera entre une journée et conserve ainsi le principe des ani- cadeaux, voyages, loisirs...), pour
deux semaines témoignent de la mations régulières qui ont fait son une consommation solidaire et
montée en puissance affichée de la succès : notamment les interven- respectueuse de l’environnement.
Serre Ondine. « L’objectif est d’en tions en milieu scolaire, en direc- • Du 11 au 22 décembre, 14h00 à
faire, un endroit de référence connu tion des jeunes, ainsi que les 18h00 : exposition « Une année
de tous les Orvaltais, un endroit sorties familiales et les balades de bohême », saison hiver, de
vivant, théâtre d’animations ciblées découvertes s’adressant à un public David Léger
sur des thèmes très précis, en rap- familial. • Mercredi 13 décembre, 14h30 à
port avec la nature ou le dévelop- Ouvert durant les permanences des 16h00 : animation fabrication de
pement durable », précise Monique mercredis et vendredis après-midi, mangeoires pour les oiseaux en
Maisonneuve, adjointe au maire en le centre ressources met une hiver. Public : enfants à partir de
charge de l’environnement, du grande quantité de revues et de 8 ans et parents, inscriptions
patrimoine et de l’agriculture. livres, à disposition des Orvaltais. préalables demandées ●
Parmi les animations proposées, Un fonds documentaire utile pour Lieu des animations : Serre Ondine,
des expositions, des animations et parfaire ses connaissances sur la 10 rue Pont Marchand,
d’autres temps forts comme la nature, la faune et la flore, et pour 44700 Orvault
soirée-débat sur l’habitat naturel les enfants préparant des exposés Renseignements et inscriptions :
programmée le 8 février 2007, qui en lien avec ces thèmes ● 02 51 78 33 75

18 Orvault Magazine • N°30 • Octobre / Novembre / Décembre 2006


V i v re l a V i l le
Développement durable

E l a b o r a t i o n d e l’A g e n d a 2 1 d e l a v i l le d ’ O r v a u l t
Un plan d’actions concerté
pour les 15 années à venir
Fortement engagée dans
une démarche de
développement durable,
la ville d’Orvault se lance
aujourd’hui dans l’élabo-
ration de son Agenda 21.

Qu’est-ce que
l’Agenda 21 ?
En 1992, lors du sommet de la terre territoire. Suivra une deuxième incitations à utiliser les transports
à Rio, 173 pays adoptent une phase permettant de fixer les en commun, un engagement des
déclaration qui fixe un programme objectifs de progrès en terme de entreprises en faveur des plans de
d’actions pour le XXIe siècle. Il s’agit développement durable, et enfin mobilité ou encore des actions édu-
de favoriser un développement une ultime phase pour déterminer catives dans les écoles.
durable de la planète tant dans sa les actions à mettre en place. L’Agenda 21 de la Ville d’Orvault
dimension environnementale, celle A titre d’exemple, celles-ci peuvent sera officiellement présenté aux
qui semble la plus urgente, que être des mesures visant à amélio- Orvaltais en mai 2007 à l’occasion
dans ses dimensions économiques rer la qualité de l’air, des eaux, des des rencontres de quartier ●
et sociales.
La prise de conscience est alors
générale sur la nécessité de conci-
lier croissance économique et Une démarche de concertation originale à Orvault
progrès social, sans mettre en péril
l’équilibre naturel de la terre.
La volonté municipale est de per- l’émulation née de la confrontation
mettre aux Orvaltais de s’approprier des idées et permettre à chacun
Dans ce cadre, les entreprises, les
l’élaboration de l’Agenda 21. d’apporter sa contribution au diag-
gouvernements et les collectivités
L’originalité de la méthode de travail nostic, à la définition d’axes de pro-
territoriales sont invités à mettre
tient dans la mobilisation de tous les grès et à l’élaboration de l’Agenda 21.
en place un Agenda 21.
acteurs pour un projet qui découle A l’occasion de la réunion de lance-
Véritable projet de développement
d’une logique de territoire. ment du 17 octobre prochain à 20 h
du territoire à l’échelle communale,
Pour les trois phases d’élaboration de à l’Odyssée, un appel à candidatures
ce document consiste en un plan
l’Agenda 21, des ateliers rassemble- sera lancé pour inviter les Orvaltais
d’actions répondant aux objectifs
ront les Orvaltais, les usagers du à rejoindre les ateliers de travail.
du développement durable et
service public, les agents municipaux, Une occasion unique de permettre à
respectant un calendrier précis
les responsables associatifs, les élus, différents acteurs de s’engager à
(généralement 10 à 15 ans).
les chefs d’entreprise, les parte- travailler ensemble pour le dévelop-
Elaboration : naires, (Nantes Métropole, bailleurs pement durable d’Orvault et de pren-
mode d’emploi sociaux, ADEME). dre ainsi rendez-vous avec l’avenir ●
L’élaboration comprend trois Ces espaces de travail doivent favo- Pour toute information :
phases, le diagnostic ou état des riser les échanges d’expériences, 02 51 78 31 21
lieux recensant ce qui se fait sur le

N°30 • Octobre / Novembre / Décembre 2006 • Orvault Magazine 19


Vie des quartiers
Zoom

Bois-Raguenet-sur-Mer

Une fête de quartier


aux accents marins réussis
Peu avant l’été, le quartier du
Bois-Raguenet rebaptisé le temps
d’un samedi de juin, Bois-
Raguenet-sur-Mer, s’est drapé de
ses plus belles couleurs pour vivre
pleinement au rythme de la tradi-
tionnelle fête de la Saint-Jean. Cet
événement de convivialité est par-
faitement ancré dans la vie du
quartier.
Toutes les conditions étaient
réunies pour que la fête
déclinée sur le thème de
la mer et annonciatri-
ce des prémices de
l’été, soit une belle
réussite. Le soleil
omniprésent s’ac-
commodait fort
bien d’une plage
aussi vraie que v e i l le composée de trampolines et
nature, installée a u x d’élastiques (méga-booster) ne
pour l’occasion dans attentes désemplirent pas tout au long de
le parc du quartier. des petits l’après-midi.
Les organisateurs et des On aurait dit que la mer s’était offer-
de l’Association des grands. Des te une incursion-surprise jusqu’au
Résidants du Bois-Raguenet châteaux gonfla- Bois-Raguenet, l’ambiance marine
et les nombreux bénévoles mobi- bles (la vague et pis- de l’instant étant renforcée par la
lisés avaient préparé une série cine à balles) et une animation plus dégustation de nombreux produits
d’animations répondant à mer- sportive et à fortes sensations de la mer sur fond de chants
marins, entonnés et repris à vive
voix par toutes les générations.
A l’heure du dîner, près de 320
convives s’attablaient autour d’une
paëlla géante. La musique, les
chants et les danses se prolon-
geaient autour du podium mis à
disposition par la Ville d’Orvault.
Sous le regard émerveillé des par-
ticipants, le tir du feu d’artifice puis
l’embrasement (un peu difficile au
départ, du feu de la Saint-Jean,
sonnaient comme les notes finales
d’une journée à conserver dans
les mémoires ●

20 Orvault Magazine • N°30 • Octobre / Novembre / Décembre 2006


Vie des quartiers
Brèves

La Cholière

Un nouvel espace multijeux


En partenariat avec l’Office des Centres Sociaux et le
Collectif Cholière, la Ville d’Orvault a aménagé un
espace de jeux permettant une pratique multisports à
destination des jeunes. Le nouvel équipement sécurisé
comporte des buts de football et de basket à chaque
Bois-Saint-Louis extrémité ainsi qu’un terrain de jeu stabilisé. Il est situé
entre l’avenue de la Pâquelais et la rue Beillevaire, sur
Un nouvel espace multijeux un terrain appartenant à Atlantique Habitations qui a
Situé au cœur du quartier du Bois-Saint-Louis, l’espace autorisé son implantation ●
multijeux a été inauguré le vendredi 30 juin dernier. Le pro-
jet de réaménagement de l’ancien terrain de basket en espa-
ce multijeux a été mené par les membres du Conseil Pont du Cens
Communal des Jeunes de la Ville d’Orvault. Il fait suite à la
demande formulée par de nombreux jeunes du quartier du Un Orvaltais se distingue
Bois-Saint-Louis de pouvoir disposer d’un espace ludique de à la mini-transat
convivialité. Il offre à tous les jeunes un large choix de pra-
Thomas Bonnier, qui
tiques sportives : foot, basket et hand. Une aire de jeux équi-
habite le quartier du Pont-du-
pée est également aménagée pour les plus petits ●
Cens à Orvault, vient de
participer à la mini-transat en
solitaire Les Sables-Les
Le Bourg Açores- Les Sables. Il s’est
distingué en se classant 17e de
L’amorce de la ZAC la course sur 69 navigateurs
du Vallon des Garettes au départ. Le Mosellan d’origine a su concilier sa
carrière professionnelle avec la pratique des courses
Le garage situé au 19 rue Robert le Ricolais va être rem- nautiques. Il a réalisé la traversée en un peu plus de
placé par un projet immobilier qui constituera l’amorce de 18 jours, à bord de son bateau de 6,50 mètres, baptisé
la ZAC du Vallon des Garettes. Le projet comprend la réali- « Architecture élémentaire » ●
sation de 2 bâtiments disposés sur deux niveaux et offrant
une surface habitable totale d’environ 2 600 m2 ●

Le Petit Chantilly
La Bugallière Sécurisation du square de Kindia
Réaménagement La ville d’Orvault a procédé cet été à des
de l’avenue de la Bugallière travaux de sécurisation du square de Kindia, situé
derrière la mairie annexe au Petit-Chantilly.
La phase de réhabilitation de l’avenue de la Bugallière La pose d’une clôture métallique barreaudée, de type
a débuté à la fin du mois de juin 2006 et se poursuivra « parc public », avec portillon permettra de fermer et sécu-
jusqu’au début de l’année 2007. Les travaux menés par Nantes riser le parc. Il a en effet été constaté, d’une manière
Métropole, ont pour objectif de sécuriser cet axe central du récurrente, des circulations intempestives et dange-
quartier, en réduisant notamment la vitesse de circulation. reuses de 2 roues à l’intérieur du parc qui sera ouvert
Certains carrefours seront réorganisés en giratoires de même au public suivant des plages horaires bien définies ●
que la largeur des voies sera réduite et portée à
6 mètres. L’apparition de cheminements et de voies mixtes Appel à informations : pour enrichir cette page
piétons-cycles, la rénovation des trottoirs, l’aménagement vie de quartiers, vous pouvez adresser vos informations
paysager et la rénovation des quais-bus pour répondre aux au service communication de la Ville d’Orvault
normes d’accessibilité pour les personnes à mobilité rédui- Contacts : Tél. 02 51 78 31 26
te, sont les autres grands axes de l’opération ● e-mail : servicecom@mairie-orvault.fr

N°30 • Octobre / Novembre / Décembre 2006 • Orvault Magazine 21


Démocratie
Le mot de l’opposition

Office, vous avez dit municipal !!

A vant l’été, fait plutôt étran-


ge sur notre commune.
L’Office Municipal de la
Culture (O.M.C.) a été dissout par
un vote des associations membres.
sens pour que cette manifestation
soit une réussite.
De même l’ACTE 2, ORVAULT
DEBUT du SIECLE en 1992 avait
renforcé le rôle de leader de l’OMC,
réelle ligne directrice. Et pourtant,
la Ville ne devrait-elle pas fixer le
cap par la définition de sa politique
culturelle, sportive, sociale qu’elle
entend développer permettant ainsi
L’adjoint à la culture déclarant : dans le domaine qui était le sien, aux Offices de la mettre en œuvre
« la ville est neutre sur cette l’organisation de manifestations sans ambiguïté.
question » !! communales avec un maximum Nous sommes pour la concerta-
d’associations et indépendamment tion, pour la participation des
Alors, pourquoi accoler l’adjectif
de toute tendance politique. habitants mais dans le cadre d’une
municipal au mot office ?
Drôle de vision politique ! Mais les clameurs se sont tues, vraie démocratie participative
l’OMC est mort. avec des Elus responsables assu-
Pourtant, par le passé, certaines
Et ORVAULT est retombé dans la mant pleinement leurs choix, leurs
équipes municipales avaient, sem-
routine partisane. options politiques ●
ble-t’il, les idées claires sur les
Politiques à mener, et se dotaient Sous couvert de concertation, de Le 31 Juillet 2006
des moyens nécessaires pour y participation... mots très usités
parvenir. Les Offices (culturels, mais dont le sens serait à faire pré-
sportifs ou sociaux) faisaient ciser par l’actuelle municipalité,
partie des outils à leur disposition. cette dernière laisse à penser à la
Et ainsi, elles optaient pour leur majorité de nos administrés que ce
mise en place ou pas. sont les associations qui décident.
Un office municipal était alors le Pourtant elle n’a pas le courage de
fruit d’une réflexion politique. l’annoncer clairement ! Prochaines
Aujourd’hui à Orvault l’équipe Sa stratégie est limpide. Ainsi, permanences
municipale a fait le choix de se pas- elle commence, dans un premier Les vendredis de 17 h 30 à 19 h
ser de l’O.M.C.. Préfère t’elle un temps par les vider de leur • 20 octobre 2006
partenariat avec des associations ? contenu puis ensuite les laisse en • 24 novembre 2006
Pourquoi, quelles en sont les rai- gestion aux associations. Ces der- • 22 décembre 2006
sons? Est ce un choix politique ? nières, rapidement s’essoufflent, en Centre associatif du Petit-Chantilly
commençant par le Président, et
Exit donc à Orvault l’Office CONTACT
finissent bien logiquement par
Municipal de la Culture ! Mairie d’Orvault, BP 19
baisser les bras évoquant diffé-
A quand le tour de l’Office 44700 ORVAULT
rentes raisons : crise du bénévolat, Tél. 02 51 78 31 21
Municipal des Sports, ou des
adhérents consommateurs... opposition-orvault@wanadoo.fr
centres sociaux ?
Pourtant l’ACTE 1 avait été beau, Ne soyons surtout pas dupes et naïfs.
Les élus de l’opposition :
fort et républicain. Rappelez vous A Orvault aujourd’hui, on navigue
à vue ! C. PAULIC, J.-C. LEBOSSÉ,
le BICENTENAIRE à ORVAULT en N. HUCTEAU, M.-P. GAILLOCHET,
1989. Les citoyens, les associations En effet, le problème majeur, est C. COURANT, L.-O. de CONINCK,
sous le pilotage de l’OMC avaient qu’il n’y a pas de réflexions, pas J.-P. BON, L. AUSIMOUR
oeuvré ensemble et dans le même d’objectifs politiques clairs, pas de

22 Orvault Magazine • N°30 • Octobre / Novembre / Décembre 2006


Visage de Ville

Laurent Romefort,
un entrepreneur engagé à la Bugallière
ville verte. C’est important de
participer à la préservation de
la nature » , souligne Laurent
Romefort.
Soucieuse de son environnement
immédiat, l’entreprise s’est vite
identifiée avec le quartier de la
Bugallière, « il faut savoir que
nous étions auparavant situés à
Nantes. Nous avons déménagé à
la Bugallière en 1973, pour porter
notre superficie de 22 m2 à 450,
puis 600 m2. Un projet d’extension
va nous permettre de disposer
bientôt de 1800 m2 », explique
Laurent Romefort. « En fait, notre
installation a précédé de peu la
création de la zone d’habitation que
nous avons vu grandir ».
Formé à l’école Estienne de Paris,
le chef d’entreprise a débuté sa
carrière à l’imprimerie Chantreau.
« Fort de ces expériences multi-
ples », il a ensuite rejoint l’entre-
prise familiale. Celle-ci compte
aujourd’hui une vingtaine d’emplo-
yés dont certains recrutés dans le
quartier.
Laurent Romefort a donné leur
chance à deux jeunes habitants de
la Bugallière embauchés en CDI
alors qu’ils voyaient ailleurs les
Représentant la 3e génération d’imprimeurs, Laurent portes se fermer, « ils n’avaient pas
Romefort préside aux destinées d’une entreprise familiale de qualification particulière, nous
les avons formés », se réjouit celui
créée il y a plus d’un demi-siècle par son grand-père. qui croit plus que jamais aux
vertus du travail et de l’apprentis-
sage. « L’un est devenu conducteur
offset et l’autre conducteur typo.

R éalisant une gamme


variée d’articles, l’impri-
merie Romefort se singu-
larise par quelques particularités :
un engagement en faveur de
entreprise citoyenne parfaitement
intégrée dans son quartier d’accueil.
L’imprimerie Romefort a ainsi obte-
nu le label Imprimvert en 2005,
« nous récupérons les déchets
Leurs qualités manuelles, leur
esprit mécanique et débrouillard,
leur rigueur et leur forte moti-
vation, leur ont permis de réussir.
Nous avions parié sur eux, c’est
l’environnement et une volonté destinés au recyclage, nous avons une récompense pour tous » ,
marquée de s’inscrire comme une la chance de travailler dans une conclut le patron orvaltais ●

N°30 • Octobre / Novembre / Décembre 2006 • Orvault Magazine 23


Construire la ville
Travaux

Av e n u e d e l a J e u n e s s e e t L e C lo s S a i n t - M i c h e l
L’innovation à tous les étages
Ces deux projets témoignent de la préoccupation muni- 2 questions à
cipale d’associer création de logements, mixité
Marie-Cécile
sociale et innovation environnementale. Corbières,
Adjointe à l’urbanisme,
er
prévu de réaliser au 1 et au aux permis de construire
2e étage, des logements de standing et fonciers
en accession à la propriété pour les
particuliers. Au rez-de-chaussée,
4 T1 bis seront réservés à des
adultes handicapés moteurs ou à
Secteur rural des personnes âgées.
Bourg Bois Raguenet,
Petit Moulin
Un autre projet en cours présen-
Bugallière, te également un exemple
Madoire, concret d’habitat innovant
Bois Jouan Praudière, répondant aux objectifs de
Cholière, Berthelotière, développement durable.
Bigeottière, Mulonnière, Un ensemble de 8 mai-
Salentine Bout des Pavés, sons individuelles va
Pont du Cens être construit pro-
chainement dans la
Clos ZAC du Bout des
Petit Chantilly,
Saint-Michel Pavés en bordure de Orvault Magazine :
Bignon, Morlière
Plaisance,
la rue Giacometti et Comment se situe la politi-
Bois-Saint-Louis,
Ferrière, Val d’Or du chemin Saint- que de la Ville en matière de
Michel. construction de logements ?
Cette réalisation Marie-Cécile Corbières : dans un
dénommée Clos Saint- contexte de crise du logement tant au
2 bis, avenue niveau national que de l’agglomé-
de la Jeunesse Michel illustre parfaite-
ration nantaise, la Ville d’Orvault
ment le souci de confor- témoigne d’une belle vitalité en

P
mer l’habitat nouveau avec les terme de construction de logements
ropriétaire de l’immeuble objectifs de développement neufs (173 nouveaux logements créés
situé au 2 bis avenue de durable. chaque année depuis 2001). Pour la
la Jeunesse, la ville s’est La construction de ces 8 maisons deuxième année consécutive, Orvault
se classe à la troisième place dans
prononcée en faveur de la intègre en effet la démarche Haute l’agglomération en ce qui concerne
construction à cet endroit de deux Qualité Environnementale. la création de logements. Ce qui
bâtiments. Dotées d’un îlot végétal privatif atteste de son dynamisme.
Elle imposera au promoteur retenu partagé entre les résidants, les
OM : Qu’est ce qui caractérise
de réaliser une large part de loge- maisons du Clos Saint-Michel
les projets municipaux ?
ments sociaux afin de favoriser la seront conçues à partir d’un choix
M-C C : notre politique de création
mixité sociale. de matériaux naturels et renouve- de logements s’accompagne d’une
Le début des travaux est prévu pour lables, tout en tenant compte de volonté de bâtir de manière innovante.
2007. Le premier bâtiment contien- plusieurs objectifs : l’optimisation Notre préoccupation est d’assurer une
dra au rez-de-chaussée une struc- de l’éclairage naturel, parvenir à forme de mixité sociale, et de pro-
ture communale destinée à la une performance thermique de poser des réalisations qui tiennent
compte des engagements de la
petite enfance. Des logements qualité, gérer la question de l’im-
Municipalité en terme de dévelop-
sociaux destinés aux jeunes et perméabilité des sols, recueillir les pement durable ●
aux étudiants verront ainsi le jour. eaux pluviales, créer un espace
Dans le deuxième bâtiment, il est réservé au tri sélectif ●

24 Orvault Magazine • N°30 • Octobre / Novembre / Décembre 2006


Loisirs
Culture

S a i s o n c u l t u re l le
Une saison rythmée
par les résidences d’artistes
L’été des amateurs :
une exposition
riche en couleurs
Présentée du 5 juillet au 24 août 2006 au
Château de la Gobinière, l’exposition
« l’été des amateurs» a rassemblé une
cinquantaine de toiles peintes par de
nombreux artistes amateurs. Plusieurs
centaines de visiteurs ont été ravis de
découvrir la grande variété picturale des
tableaux exposés : aquarelles, tableaux en
trompe l’œil, huiles, acryliques. Des tech-
niques différentes avec un éventail de
couleurs et de styles, propres à ravir l’œil
esthète de chacun.
« J’apprécie cette exposition d’été »,
expliquait René, un habitué du rendez-vous
estival de La Gobinière, « on peut y flâner
dans le calme, admirer ou poser un
regard critique sur le travail de chacun » ●

B énéficiant du lancement
de l’Odyssée, la saison
culturelle 2006-2007 de
la Ville d’Orvault s’annonce riche en
rencontres et en découvertes.
Au programme de la jeune et très
prometteuse artiste, plusieurs ren-
contres, avec des oreilles averties
lors des soirées Mélomanies
consacrées à l’œuvre de Serge
Afin de prolonger l’effervescence Gainsbourg, ou avec les enfants des
culturelle, les résidences permet- écoles d’Orvault et de l’école muni-
tront de multiplier les échanges cipale de musique.
entre public et artistes, bien au- Une occasion unique pour la chan-
delà des lieux de représentation. teuse de ressentir en avant-
A travers de petits ateliers prévus première, l’accueil donné par le
au mois de septembre, la compa- public à ses compositions en cours.
gnie jeune public Paq’ La Lune, Autre résidence, autre style, la
initiera ainsi les enfants de CP, compagnie Théâtre-Nuit nominée
moyenne et grande section des aux Molières 2004 et 2006, de
écoles d’Orvault aux joies du retour d’une tournée féconde aux sera des stages de théâtre chanté
théâtre gestuel. Etats-Unis, fera un premier détour aux Collégiens de Jean Rostand en
Une résidence de création, occu- par l’Odyssée pour y jouer dehors du temps scolaire, ainsi
pera en janvier 2007, le devant de « Printemps », en mars 2007. Elle qu’au public adulte, sans oublier
la scène pendant près de deux clôturera deux mois plus tard la une participation des comédiens à
semaines, l’occasion pour la saison culturelle par une représen- des soirées Mélomanies organisées
chanteuse Aurèle de concevoir tation de « battements de cœur ». par la ville d’Orvault sur le thème
son nouveau spectacle. Entre-temps, Théâtre-Nuit propo- de la voix ●

N°30 • Octobre / Novembre / Décembre 2006 • Orvault Magazine 25


Loisirs
Sport

D u cô t é d u co m p le xe s p o r t i f d e l a C h o l i è re

Et un, et deux et trois


terrains synthétiques !
Une école
de cyclotourisme
au CLO
La section cyclotourisme Route
et VTT du CLO vient d’ouvrir à
la rentrée de septembre, une
école de cyclotourisme desti-
née aux jeunes âgés de 8 à 16
ans en 2007. Animée par un
moniteur fédéral agrée et plu-
sieurs initiateurs en cyclo-
tourisme, elle permet aux jeu-
n e s d e m a î t r i s e r le u r
deux-roues y compris dans
les endroits accidentés. Une
formation à la circulation sur
route avec application de règles
de sécurité sera assurée, ainsi
qu’une initiation à la méca-
nique, à la cartographie et à la
botanique en milieu forestier.
L’école fonctionne tous les

A près la réalisation l’an


passé de deux terrains de
football synthétiques à la
Bugallière puis au Stade de Gagné,
c’est au tour du complexe sportif
On a appris pendant la coupe du
monde disputée en Allemagne que
ce type de surfaces pourrait être
utilisé à l’avenir dans le cadre de
cette compétition. Précurseur dans
mercredis durant les périodes
scolaires de 14 à 16h ●

Inscriptions et
renseignements :
municipal Roger Picaud d’accueil- ce domaine, Orvault est désormais Guy Bourmaud,
lir une pelouse de football de ce l’une des villes françaises les 172 avenue Félix Vincent,
type, dont le coût de réalisation mieux équipée avec trois terrains. Tél. 02 40 40 98 58
s’élève à 641 789 b TTC. Les pelouses synthétiques ont fait
Cet équipement bénéficiera notam- leurs preuves par rapport aux
ment aux 530 licenciés d’Orvault pelouses naturelles et aux terrains capacités d’utilisation hebdomadaire
Racing Club, mais aussi aux jeunes stabilisés. sans limite et par tous les climats.
qui s’inscrivent aux stages de foot- Elles présentent d’abord un réel Enfin, la collectivité fait un investis-
ball organisés durant les vacances, avantage pour les footballeurs eux- sement pour l’avenir en se dotant de
aux scolaires et à l’animation spor- mêmes qui éprouvent un véritable trois terrains synthétiques dont la
tive de la Ville d’Orvault. confort de jeu tout en limitant les durée de vie sera très supérieure à
La construction de terrains synthé- risques de blessure si fréquents. celle d’un terrain classique pour un
tiques est actuellement encou- Pour les trois clubs de football coût d’entretien et de fonctionnement
ragée par les instances du football. d’Orvault, le bénéfice réside dans les bien moindre ●

26 Orvault Magazine • N°30 • Octobre / Novembre / Décembre 2006


Pratique
Fiscalité

F i s c a l i t é lo c a le
Les questions que vous vous posez
Nous recevrons prochainement les premiers avis
d’impôts locaux (taxe d’habitation
et taxe foncière) dans propriétés bâties. Le taux résulte
nos boîtes aux lettres. du produit fixé par Nantes
Métropole.
La fiscalité est une des
Le propriétaire de mon
principales ressources du budget logement a-t-il le droit de
des collectivités locales. me demander le paiement
de la taxe d’enlèvement
Orvault Magazine vous des ordures ménagères ?
propose un tour d’horizon Oui, la taxe d’enlèvement des ordu-
res ménagères est imposée au
des questions les plus nom du propriétaire, mais cette taxe
peut être récupérée de plein droit
généralement posées sur
sur le locataire. Suite au transfert de
la fiscalité locale. compétences à Nantes Métropole,
la collecte des ordures ménagères
et donc le produit de la taxe, ne
Quels sont les abattements pour le calcul de la taxe d’habitation relève plus de la Ville d’Orvault, mais
dont je peux bénéficier en ou de la taxe foncière. A votre de Nantes Métropole.
matière de taxe d’habitation ? demande, il pourra vous adresser
Il existe deux types d’abatte- une copie de la fiche de calcul J’éprouve des difficultés
ments pour la taxe d’habitation (modèle 6675-M pour les habita- à m’acquitter de ma taxe
(ils ne concernent que l’habitation tions) utilisée pour votre logement. d’habitation. Le maire peut-il
principale) : réduire le montant demandé ?
La construction d’une terrasse,
• l’abattement obligatoire pour Non, ni le maire ni le Conseil
d’une piscine ou d’un garage
charges de famille municipal ne sont habilités à pren-
peut-elle entraîner une augmen-
• l’abattement général à la base dre des décisions en ce sens. Si
tation de la taxe d’habitation
(facultatif, 15 % à Orvault). vous rencontrez des difficultés
et de la taxe foncière ?
financières ou si vous contestez le
Je ne suis pas imposable, dois- Oui, toute addition de construction calcul de votre impôt, vous devez
je payer une taxe d’habitation ? entraîne une augmentation de la vous adresser au Centre des
La non-imposition n’est plus un cri- valeur locative taxable. Impôts dont vous dépendez ●
tère retenu pour obtenir le dégrè- La construction doit être reliée au
vement de la taxe d’habitation. sol de telle façon qu’il soit impos-
Désormais les dégrèvements ou sible de la déplacer sans la Pour toute information complé-
plafonnements de cotisation sont démolir. mentaire vous pouvez prendre
appliqués en fonction du « revenu contact avec Jean-Pierre Lanio
La taxe d’enlèvement des adjoint au maire, en charge des
fiscal du foyer de référence ».
ordures ménagères est-elle finances, ou avec la direction des
Je voudrais connaître le détail calculée en fonction du nombre finances.
du calcul de la valeur locative d’occupants du logement ?
de mon logement. Où puis-je Contact, Mairie : 02 51 78 31 92
Non, la taxe d’enlèvement des
me renseigner ? ordures ménagères n’est pas
Le Centre des Impôts fonciers est calculée en fonction du service
seul compétent pour déterminer la rendu. Elle est assise sur la même
valeur locative cadastrale retenue base que la taxe foncière sur les

N°30 • Octobre / Novembre / Décembre 2006 • Orvault Magazine 27