Vous êtes sur la page 1sur 44

(Rev. 2.

3_07-2015)

GUIDE DE FONCTIONNEMENT
POUR
POMPES CENTRIFUGES

AT - TB...
MC... - TC...
TMA
GUIDE DE FONCTIONNEMENT
INSTALLATION, DÉMARRAGE ET ENTRETIEN
POMPES CENTRIFUGES ET À AUTO-AMORÇANTES

Le présent guide s’applique aux séries de pompes centrifuges TRAVAINI énumérées ci-dessous et/ou aux séries
affiliées:

AT - TBH - TBA - TBK - TBAK


MC - MEC - TCK
TCH / MCU-CH
TCA - TCT - TCD
TMA

NOTE: Pour les pompes des séries BT et BTA, voir les pompes correspondantes séries TBH et TBA.

Toutes les pompes sont fabriquées à:

POMPETRAVAINI S.p.A.
Via per Turbigo, 44 - Zona Industriale - 20022 CASTANO PRIMO - (Milano) - ITALIA
Tel. 0331 889000 - Fax. 0331 889090 - www.pompetravaini.it

GARANTIE: Tous les produits fabriqués par POMPETRAVAINI sont garantis conformes aux spécifications énumérées
dans les conditions générales de vente et/ou dans les conditions inscrites dans les confirmations de
commande. Le non-respect des instructions et des recommandations décrites dans le présent guide
entraînera l’annulation de la garantie offerte par le fabricant. La garantie sera valable seulement si la
maintenance de la pompe est assurée par Pompetravaini ou un service autorisé. Toute modification
effectuée sur la pompe sans l’autorisation de Pompetravaini fera tomber la garantie.
Dans le cas où il est nécessaire de démonter la pompe, les Instructions de Démontage peuvent être
consultés sur notre site internet ”www.pompetravaini.it”.

Les instructions qui suivent sont valables uniquement pour les pompes s’y référant: ces instructions NE SONT

i PAS valables pour l’installation dans laquelle sera insérée la pompe. Les instructions d’utilisation et de
maintenance de l’installation doivent être demandées auprès du constructeur. Dans tous les cas, les
instructions de l’installateur sont prioritaires par rapport à celles des pompes.

Les liquides circulant dans les pompes ainsi que leurs composants peuvent être potentiellement dangereux
pour les personnes et l’environnement: prévoir leurs éventuelles évacuations conformément aux lois en
vigueur et aux normes de sécurité de l’environnement.

Le présent guide n’est pas destiné aux pompes soumises à la Directive ATEX 94/9/CE. Si la pompe doit être
utilisée dans un environnement soumis à l’application de la Directive ATEX 99/92/CE ou si la pompe est
fournie avec une plaque signalétique indiquant l’ATEX, il est strictement interdit de démarrer la pompe mais il
est nécessaire de contacter POMPETRAVAINI pour avoir davantage de précisions.
Pour les pompes soumises à la Directive ATEX 94/9/CE, il existe un guide spécifique séparé.

Lors de la préparation du présent GUIDE, tous les efforts possibles ont été faits pour aider l'utilisateur et l’exploitant à installer et à faire fonctionner la
pompe et/ou le système. En cas d’erreur, de malentendu ou de désaccord, ne pas hésiter à nous en faire part.

2 Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA


INDEX
1 - Instructions générales
2 - Instructions relatives à la sécurité
3 - En cas d’urgence
3.1 - Premiers secours
4 - Aperçu général des pompes
4.1 - Code d’identification des pompes et tableaux des matériaux de fabrication
5 - Déballage, levage et déplacement
6 - Entreposage
7 - Installation
7.1 - Installation du groupe électro-pompe
7.2 - Tuyauterie d’aspiration et de refoulement
7.2.1 - Tuyauterie d’aspiration
7.2.2 - Tuyauterie de refoulement
7.2.3 - Nettoyage de la tuyauterie
7.2.4 - Test des garnitures
7.3 - Outillage et liaisons auxiliaires
8 - Montage et alignement
8.1 - Opération d’accouplement pompe-moteur en exécution monobloc et sur plaque de base
8.2 - Vérification de l’alignement pompe-moteur en exécution monobloc et sur plaque de base
8.3 - Description de la phase à suivre pour l’accouplement
8.4 - Pompe monobloc series "TCHM” et ”TCTM”
9 - Connexions électriques
10 - Vérification prédémarrage
11 - Démarrage, fonctionnement et arrêt
11.1 - Démarrage
11.1.1 - Pompe immergée (à ligne d'arbre)
11.1.2 - Pompe en charge
11.1.3 - Pompe non en charge (pour puits)
11.1.4 - Démarrage d’une pompe sans contre-pression au refoulement
11.1.5 - Démarrage d’une pompe avec contre-pression au refoulement
11.2 - Fonctionnement
11.3 - Arrêt
12 - Vérification et fonctionnement
13 - Lubrification des paliers
13.1 - Paliers avec roulement à billes lubrifiées à la graisse
13.2 - Paliers avec roulement à billes lubrifiées à l’huile
14 - Boîtier à presse-étoupe
14.1 - Réglage du presse-étoupe
15 - Garnitures mécaniques
16 - Défaillances techniques: problèmes, causes et solutions
17 - Réparation de la pompe, démontage et enlèvement de l’installation
18 - Pièces de rechange
19 - Informations techniques
19.1 - Moments de résistance pendant le démarrage
19.2 - Diagrammes de fonctionnement type
19.3 - Conversion unité de mesure
19.4 - Niveau de bruit et vibrations

SYMBOLES
Signal pour la sécurité des opérateurs.
DANGER: Indique un danger immédiat de
i Indications pour la préservation de la pompe risques de blessures ou de décès.
ATTENTION:Indique un danger possible de
blessures légères.

Recommandation pour la sauvegarde de Risque de danger magnétique pour la sécurité


l’environnement des opérateurs

Risque de danger électrique pour la sécurité des


Recommandation pour l’ATEX Directive 94/9/CE
opérateurs

Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA 3


1 - INSTRUCTIONS GÉNÉRALES

Le présent guide a pour but de fournir des renseignements sur:


- le fonctionnement et l’utilisation sécuritaires des pompes
- les instructions d’installation et d’entretien des pompes
- les procédures de démarrage, de fonctionnement et d’arrêt des pompes.
Ce GUIDE doit être complété par l’utilisateur avec les caractéristiques de la pompe sur la fiche finale, rangé dans un
endroit sûr et toujours être accessible au personnel qualifié chargé du fonctionnement et de l’entretien de la pompe.
Lire ATTENTIVEMENT le GUIDE avant de faire fonctionner la pompe ou d’en faire l’entretien. (Le personnel qualifié
doit avoir de l’expérience et doit connaître les normes de sécurité, en plus d’être reconnu par le directeur du service de
sécurité comme étant capable d’agir efficacement au besoin, en présence d’un problème relatif à la sécurité. Une
connaissance des techniques de premiers soins est également requise).

IMPORTANT!
La pompe ne doit être utilisée que pour les applications indiquées sur la confirmation de commande, pour
lesquelles POMPETRAVAINI a choisi le design et les matériaux de fabrication en plus d'avoir testé la pompe
pour s’assurer qu’elle est conforme aux spécifications de la commande.
Par conséquent, la pompe NE PEUT PAS servir à des applications autres que celles indiquées sur la
i confirmation de commande. Si la pompe doit servir à différentes applications, communiquer avec le bureau
des ventes ou avec le représentant du fabricant. POMPETRAVAINI déclinera toute responsabilité si la pompe
est utilisée pour différentes applications sans autorisation écrite préalable. Les pompes sont destinées à une
utilisation industrielle et continue pour des installations définies et par un personnel autorisé et formé.
L'utilisation de ces pompes dans des installations inadaptées ou non protégées, sans précautions pour
empêcher le contact avec du personnel non formé ou des enfants, est strictement interdite.

Si la construction des données et le fonctionnement de la pompe en question ISO 9001 Certified


n'étaient pas disponibles pour être requis pour POMPETRAVAINI en précisant le type S.p.A.

et le numéro de série se trouvant sur l'étiquette (voir l'exemple à droite) facilement 20022 CASTANO PRIMO (MILANO) - ITALY

identifiables sur la pompe: Toujours se référer à cette étiquette pour la demande de PUMP TYPE

renseignements techniques supplémentaires et / ou commande de pièces détachées SERIAL NO. YEAR


L’utilisateur doit vérifier les conditions ambiantes des lieux où la pompe sera ITEM
entreposée ou installée. Des températures extrêmement basses ou extrêmement Q m 3/h KW abs.
H m.c.l. mbar
élevées risquent d’endommager considérablement la pompe si les précautions
appropriées ne sont pas prises.
POMPETRAVAINI n’offre aucune garantie sur les réparations ou modifications effectuées par l’utilisateur ou par des
employés non autorisés.
Il est possible que certains designs et constructions spéciaux diffèrent des renseignements donnés dans le présent
guide. En cas de difficulté, communiquer avec POMPETRAVAINI.

NOTE: Les dessins reproduits dans le présent guide ne sont que des schémas et ne doivent pas être utilisés à des
fins de fabrication. Pour de plus amples renseignements, communiquer avec le service technique ou avec le
représentant local autorisé de POMPETRAVAINI.

2 - INSTRUCTIONS RELATIVES À LA SÉCURITÉ

ATTENTION!
LIRE ATTENTIVEMENT LES INSTRUCTIONS QUI SUIVENT.

Se conformer rigoureusement aux instructions ci-dessous afin de prévenir les blessures corporelles et/ou les
dommages matériels.
- TOUJOURS utiliser la pompe conformément aux conditions décrites dans la demande de confirmation.
- TOUJOURS se informer des emplacements des lieux de première secours dans l’entreprise et lire soigneusement
les consignes de sécurité et de première intervention médicale en vigueur.
- TOUJOURS garder un extincteur près de l’installation de pompage.
- Tout travail sur la pompe doit TOUJOURS être exécuté par au moins 2 personnes.
- Quiconque s’approche de la pompe doit TOUJOURS être vêtu adéquatement (éviter de porter: vêtements à
manches larges, cravate, colliers, etc.) et/ou porter du matériel de protection (casque, lunettes de sécurité,
chaussures protectrices, etc.) approprié au travail à exécuter. Eviter également les cheveux longs ou détachés.
- NE JAMAIS déplacer les protections des composants en rotation lorsque la pompe est en état de fonctionnement.
- Une fois le travail terminé, TOUJOURS réinstaller les appareils protecteurs qu’on avait enlevés au préalable.
- TOUJOURS faire fonctionner la pompe selon le sens de rotation prévu.
- NE JAMAIS mettre les mains ou les doigts dans les ouvertures de la pompe.
- Les connexions électriques sur le moteur ou les accessoires doivent TOUJOURS être effectués par du personnel
autorisé et conformément aux codes locaux.

4 Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA


- TOUJOURS couper l’alimentation au moteur avant d’effectuer des travaux sur la pompe ou avant d’enlever la
pompe.
- TOUJOURS arrêter la pompe avant d’y toucher pour quelque raison que ce soit. Attendre l’arrêt complet de la
pompe et assurez-vous que tous les dispositifs de contrôle de l'installation seront correctement remis en place pour
éviter tout flux de retour éventuel.
- Lors de travaux d’entretien ou de réparation, la pompe et les tuyaux qui y sont raccordés ne doivent JAMAIS être
sous pression.
- Se assurer de avoir pris les mesures nécessaires pour empêcher éventuelle réintégration involontaire de la tension.
- Se assurer de l'isolation correcte des composants et de avoir connecté la mise à la terre avant d'insérer la tension.
- NE JAMAIS toucher la pompe ou les tuyauteries ayant des températures supérieures à 70°C ou inférieures à -10°C.
- La pompe ne doit JAMAIS être chaud quand il doit être effectuée des interventions on elle.
- TOUJOURS être prudent lorsqu’on manipule des pompes dans lesquelles circulent des acides ou des liquides
dangereux.
- NE JAMAIS marcher sur la pompe ni sur les tuyaux raccordés à la pompe.
- TOUJOURS s’assurer que la pompe est bien fixée et stable de façon permanente (par exemple lors de son
enlèvement, de sa manutention, de son installation, etc).

ATTENTION!
Les pompes de type TCK,TBK et TBAK créent un champ magnétique important. Les membres du personnel
doivent prendre les précautions qui s’imposent s’ils portent un stimulateur cardiaque ou s’ils utilisent des
instruments sensibles aux champs magnétiques. Se tenir à la distance minimum requise, comme indiqué

- Avec les composants du rotor à entraînement magnétique démontés:


porteur de pace-maker = 2 mètres floppy disk; carte magnétique, etc. = 1 mètre
- Avec les composants du rotor à entraînement magnétique montés sur la pompe:
porteur de pace-maker = 1 mètre floppy disk; carte magnétique, etc. = 0,5 mètre.

DANGER!
Contact possible avec des composants ou des substances dangereuses. À l’intérieur de la pompe, certains
composants risquent de présenter un danger pour les personnes qui entreraient en contact avec de tels
éléments, même lors de procédures de fonctionnement et/ou d’entretien normal, voir le tableau 1.
Faire très attention à leurs éventuelles évacuations conformément aux lois en vigueur et aux normes de
sécurité de l’environnement.

ATTENTION!
Danger pour des fumées ou de vapeurs. Si on remarque des fumée ou des vapeurs de la pompe pas inhaler
et tournez immédiatement à la pompe pour l'inspection.

Tab. 1
MATIÈRE UTILISATION PRINCIPAUX RISQUES
Lubrification générale, paliers à
Huile et graisse Éruption cutanée et oculaire
billes
Garniture torique, garniture en V,
Plastique et composants
anneau antiéclaboussures, doigts Fumée et vapeurs en cas de surchauffe
élastomères
d’accouplement
Fibres de Teflon et de Émanation de poudre nocive et dégagement de
Rondelles de garniture
Kevlar fumée en cas de surchauffe
Dégagement de poudre et de fumée lors de travaux
Peintures et vernis Surface extérieure de la pompe
sur les surfaces peintes. Inflammables
Liquide protecteur Superficie interne de la pompe Irritation de la peau et des yeux

3 - EN CAS D’URGENCE

Dans le cas d’une panne de la pompe et/ou d’une perte de liquide pompé, couper immédiatement le courant électrique
qui alimente le moteur et prendre contact avec le personnel responsable de l’installation, parmi lequel au moins deux
membres devraient intervenir. Ceux-ci devront porter une attention particulière au fait que la pompe risque de contenir
des liquides nocifs, dangereux pour la santé comme pour l’environnement.

3.1 - PREMIERS SECOURS


Dans le cas où des substances dangereuses seraient inhalées et/ou entreraient en contact avec le corps humain, se
conformer immédiatement aux instructions données dans les procédures internes de sécurité médicale de la
compagnie.

Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA 5


4 - APERÇU GÉNÉRAL DES POMPES

Les machines ont été conçues pour une durée de vie de 20 ans, à l'exception des pièces d'usure (telles que anneau
d'usure, garnitures mécaniques, chemises d'arbre, joints, o-rings) et des roulements. Après cette période, la machine
doit être démontée. Cette durée de vie escomptée dépend des conditions de travail: sévérité du service ou du travail,
mauvaise utilisation ou mauvaise maintenance peuvent conduire la machine à ne pas respecter ce critère. Les
instructions d'entretien et de maintenance sont spécifiées dans des paragraphes particuliers pour chaque composant.

Les instructions données dans le présent guide s’appliquent aux pompes centrifuges monocellulaires et multicellulaires
à montage horizontal ou vertical énumérées ci-dessous.
NOTE: Les valeurs données ci-dessous relativement à la capacité et à la pression sont approximatives et concernent les
valeurs maximales atteignables par des pompes utilisées dans des conditions standard à température ambiante.

Pompes centrifuges monocellulaires pour liquides propres conçues selon normes DIN 24256/ISO
TCH / MCU-CH 3
2858 - Avec turbine fermée - Capacité max.: 1200 m /h, Pression max.: 16 bars - Brides PN 16
Pompes centrifuges monocellulaires pour liquides abrasifs conçues selon normes DIN 24256/ISO
3
TCA 2858 - Avec turbine complètement ouverte - Capacité max.: 100 m /h, Press. max.: 10 bars -
Brides PN 16
Pompes centrifuges monocellulaires pour liquides très sales, dérivées des normes DIN 24256/ISO
3
TCT 2858 -Avec turbine à vortex ouverte - Capacité max.: 250 m /h, Pression max.: 10 bars - Brides PN
16
Pompes centrifuges monocellulaires pour liquides thermiques (huiles) selon normes DIN
3
TCD 24256/ISO 2858 - Avec turbine fermée - Capacité max.: 350 m /h, Pression max.: 10 bars - Brides
PN 16
Pompes centrifuges monocellulaires avec orifice de visite pour liquides propres et liquides sales -
MC 3
Avec turbine ouverte et fermée - Capacité max.: 550 m /h, Pression max.: 4 bars - Brides PN 10
Pompes centrifuges semi-axiales pour écoulements importants de liquides propres et sales - Avec
MEC 3
turbine ouverte - Capacité max.: 2100 m /h, Pression max. 4 bars - Brides PN 10
Pompes centrifuges monocellulaires pour liquides propres ou très sales – Avec turbine fermée –
TCN 3
Capacité 2000 m /h, Pression max. 6 bars - Brides PN 10
Pompes centrifuges monocellulaires à entraînement magnétique pour liquides toxiques et
TCK contaminés - Conçues selon les normes DIN 24256/ISO 2858 - Avec turbine fermée - Capacité
3
max.: 85 m /h, Pression max. 7 bars - Brides PN 16
MILLS Pompes dérivées des séries TCH avec turbine de mélange spéciale.
Pompes centrentrifuges multicellulaires auto-amorçante avec conduit latéral double. Faibles
AT 3
exigences NPSH. Cap. max.: 30 m /h, Press. max. 7 bars - Brides PN 40
3
Pompes centrifuges multicellulaires auto-amorçante avec conduit latéral - Capacité max.: 70 m /h,
TBH
Pression max. 34 bars - Brides PN 40
Pompe auto-amorçante centrifuge avec conduit latéral particulier à entraînement magnétique –
TBK 3
Capacité max. 70 m /h, Pression max. 34 bars – Brides PN 40
Pompes centrifuges multicellulaires auto-amorçante avec étape centrifuge préalable avec normes
TBA 3
NPSH très faibles. Capacité max.: 35 m /h, pression max. 31 bars - Brides PN 40
Pompe auto-amorçante centrifuge avec roue centrifuge préalable avec bas NPSH à entraînement
TBAK 3
magnétique – Capacité max. 35 m /h, pression max. 31 bar – Brides PN 40
Pompes centrifuges multicellulaires pour liquides propres, pressions moyennes et élevées -
TMA 3
Capacité max.: 45 m /h, pression max.: 40 bars - entrée de bride PN 16, sortie de bride PN 40
Les brides standard (PN 16 ou PN 40) ne se réfèrent pas à la performance maximale de la pompe, mais indiquent la
pression maximale à la quelle la pompe peut être soumise.
Pour obtenir des renseignements au sujet des LIMITES de température et de pression à respecter selon les différents
designs, types et matériaux de fabrication, communiquer avec POMPETRAVAINI ou avec le représentant autorisé le
plus près (la pression maximum comprend toujours la somme de la pression d’aspiration plus celle de refoulement).

4.1 – CODE D’IDENTIFICATION DES POMPES ET TABLEAUX DES MATÉRIAUX DE FABRICATION


La plaque signalétique apposée sur chaque pompe indique le numéro de modèle, le numéro de série et l’année de
fabrication. Le numéro de modèle de la pompe peut être interprété à l’aide du tableau suivant. Le modèle de pompe
donne des renseignements sur le type de pompe et sur sa conception.

Ci-dessous, quelques exemples de codes d’identification de la pompe.

Série de pompes MC... - TC... = TCH V 50 - 200 A / 1 - C / A3 - M / T


TCH  Type de pompe 1  Révision de la conception
V  Montage vertical C  Type de garniture sur l’arbre
50  Diamètre du raccord de refoulement A3  Matériaux de fabrication (voir tableau)
200  Diamètre de la turbine M  Conception monobloc avec moteur à brides
A  Mod. de design à l’hydraulique de la pompe T  Conception spéciale

6 Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA


Série de pompes AT - TB... = TBH 315 A / 1 - C / A3 - M / T - V - Z
TBH  Type de pompe A3  Matériaux de fabrication (voir tableau)
31x  Grosseur de la pompe M  Conception monobloc avec moteur à brides
xx5  Nombre d’étages T  Conception avec refroidissem. chambre garniture
A  Mod. de design à l’hydraulique de la pompe V  Montage vertical
1  Révision de la conception Z  Conception spéciale
C  Type de garniture sur l’arbre

Série de pompes TMA = TMA 32 - 7 A / 1 - C / A3 - M / T - V - Z


TMA  Type de pompe A3  Matériaux de fabrication (voir tableau)
32  Grosseur de la pompe M  Conception monobloc avec moteur à brides
7  Nombre d’étages T  Conception avec refroidissem. chambre garniture
A  Mod. de design à l’hydraulique de la pompe V  Montage vertical
1  Révision de la conception Z  Conception spéciale
C  Type de garniture sur l’arbre

Matériaux génériques pour fabrication STANDARD: pompes MC... - TC...


Description GS RA A3 HC DU
Boîtier
Fonte ductile
Boîtier de couverture ASTM-CN7M
Hastelloy C
Turbine Fonte Acier inox AISI 316
Arbre ASTM-CF8M Incoloy 825
Carter de palier Fonte

Matériaux génériques pour fabrication STANDARD: pompes AT - TB...


Description GH RA A3 B2 GP
Boîtier Fonte ductile Fonte ductile
Élément Fonte Bronze Fonte
Turbine Laiton Acier inox AISI 316 Laiton
Arbre Acier Inox AISI 420 ASTM-CF8M Acier inox AISI 420
Carter de pal. Fonte

Matériaux génériques pour fabrication STANDARD: pompes TMA


Description F RA A3
Boîtier Fonte ductile
Boîtier à étages
Fonte
Turbine
Acier inox AISI 316 – ASTM-CF8M
Arbre Acier inox AISI 420
Carter de palier Fonte
Pour obtenir des renseignements détaillés sur les matériaux de fabrication (standard ou spéciaux) pour les pompes
TCD, TCK, MEC, TBK et TBAK prendre contact avec POMPETRAVAINI ou avec son représentant local.

Dans le cas où les parties métalliques humides de la pompe entreraient en contact avec des liquides agressifs, il est
recommandé de s'en tenir aux limitations suivantes:
- pH limite pour la fonte et la fonte ductile ≥ 6
- pH limite pour l'acier inoxydable AISI 316 ≥ 2,5
Les valeurs ci-dessus sont approximatives et se réfèrent à la température ambiante. Pour tous doutes, conditions
particulières ou dans le cas où des matériaux différents seraient utilisés, il est recommandé de contacter
POMPETRAVAINI.

5 - DÉBALLAGE, LEVAGE ET DÉPLACEMENT

Lors de la réception, vérifier si le matériel reçu est en tous points conforme à la description donnée sur le bordereau
d’expédition.
Lors du déballage, se conformer aux instructions ci-dessous:
- s’assurer que la boîte d’expédition ne porte aucune marque visible pouvant indiquer qu’elle a été endommagée
pendant le transport
- retirer soigneusement le matériel d’emballage
- s’assurer que ni la pompe ni les accessoires (réservoirs, tuyaux, soupapes, etc.) ne portent des marques visibles de
bosselures, d’égratignures ou de dommages qui auraient pu se produire durant le transport
Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA 7
- s’il y a des dommages, les signaler immédiatement à la compagnie de transport ainsi qu’au service aux clients de
POMPETRAVAINI.

DANGER!
Pour éviter les risques de coupures, de piqûres ou d'abrasion, retirer immédiatement toute partie d'emballage
qui peut présenter un risque de blessure ou provoquer un accident (par exemple tout objet tranchant, clous,
copeaux, etc.).

Nous vous rappelons que les paliers des pompes centrifuges mono-étagées contiennent de l’huile de
lubrification. Retirer tout matériel faisant l’objet d’évacuation contrôlée (par exemple plastique, carton,
polystyrène, etc.) conformément aux lois en vigueur et aux normes de sécurité de l’environnement.
Si la pompe doit être stockée, comme indiqué dans notre Guide d’entretien, nous vous recommandons de la
manipuler avec précaution de manière à éviter de renverser de liquide sur le sol.

La pompe doit TOUJOURS être déplacée et transportée en position horizontale. Avant de déplacer l’unité, obtenir les
renseignements suivants sur la plaque signalétique:
- poids total
- centre de gravité
- encombrement maximum
- emplacement des points de levage.

DANGER!
Risque de danger de renversement ou d’écrasement. Pour lever la pompe en toute sécurité, il est
recommandé d’utiliser des cordes ou des courroies, de les fixer correctement sur la pompe et/ou sur les
anneaux de levage et d’exécuter des mouvements appropriés, afin d’éviter tous dommages matériels et/ou
blessures corporelles. L’opérateur doit avoir les dispositifs de protection adéquats.

La fig. 1 illustre quelques exemples de transport des pompes dans les différentes exécutions.
Éviter de lever la pompe lorsque les cordes ou les courroies forment un triangle dont l’angle du haut mesure plus de
90°C (voir fig. 2).
Pour lever l’ensemble d'un groupe, NE PAS utiliser les anneaux de levage qui sont fixés sur un seul des composants
du groupe (pompe ou moteur). La fig. 3 illustre plusieurs autres exemples de scénarios de levage à éviter.

ATTENTION!
Risque de contact avec des liquides ou des substances nocives. Avant l’enlèvement, suite à une période de
fonctionnement, la pompe, ainsi que la tuyauterie et les composants, doivent être drainés et décontaminés du
liquide de service. Tous les trous et les ouvertures communiquant avec l'intérieur de la pompe doivent être
correctement bouchés. Pour retirer la pompe de l’installation, se reporter au chapitre 17. L’opérateur doit avoir
les dispositifs de protection adéquats.

6 - ENTREPOSAGE

Après réception et inspection de la pompe, si celle-ci n’est pas immédiatement utilisée, procéder à son réemballage et
l’entreposer dans de bonnes conditions.
Pour un entreposage adéquat, procéder comme suit:
- entreposer la pompe dans un endroit fermé, propre et sec, à l’abri des vibrations
- ne pas entreposer dans un endroit où la température est inférieure à 5°C

DANGER DE GEL!
Lorsque la température ambiante est moins de 5°C, il est nécessaire que la pompe et tous les séparateurs,
i accessoires et tuyauteries soient complètement vidés de tout liquide qui ne soit pas un antigel adapté.
Il est possible d'utiliser comme antigel un mélange de glycol tensio-actifs ou de tout autre produit adéquat en
s'assurant qu'ils sont compatibles avec les joints et l’élastomer de la pompe.

- Remplir la pompe à moitié avec un liquide antirouille, compatible avec les matériaux élastomères et les garnitures
étanches, tourner l’arbre de la pompe à la main pour que toutes les pièces internes soient mouillées (NB: les
pompes avec des composants internes en fonte ont déjà été traitées avant expédition avec un liquide antirouille
d’une durée de 3 à 6 mois), puis purger la pompe et sa tuyauterie de tout liquide antirouille (pour des informations
complémentaires, voir chapitre 11). Une solution consiste également, surtout dans le cas d’un stockage prolongé, à
remplir la totalité de la pompe avec un produit antirouille, compatible avec tous les composants de la pompe, en
faisant attention à ne pas former de bulles d’air.
- boucher tous les orifices qui relient les pièces intérieures de la pompe et l’atmosphère
- protéger toutes les parties externes usinées avec un produit antirouille.
- recouvrir l’unité d’une housse de plastique ou d’un matériel de protection similaire
- tourner l’arbre de pompe au moins tous les mois afin de prévenir l’accumulation de rouille ou le grippage
- garder la pompe dans un endroit sec et propre, non soumis à des vibrations causées par d'autres sources.
- tous les accessoires de la pompe doivent être soumis au même traitement.
8 Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA
INSPECTION LORS D'UN STOCKAGE LONGUE DURÉE
Même si la machine est correctement stockée, comme décrit dans les instructions ci-dessus, en cas de
stockage longue durée, les instructions suivantes doivent être prises en compte.

Après une période de 6 mois de stockage, le lubrifiant doit être remplacé complètement.

i Dans le cas d'une période de stockage supérieure à 12 mois, la machine doit être soigneusement vérifiée et
inspectée avant l'installation. Les actions suivantes devraient être particulièrement mises en place:
- remplacement complet du lubrifiant
- inspection des roulements, ils devraient être nettoyés si nécessaire
- inspection des joints toriques et joints d'étanchéité (il est recommandé de les remplacer)
- inspection de l'intégrité des garnitures mécaniques (les remplacer si nécessaire).

OK

Fig. 1

Fig. 2

NO Fig. 3

Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA 9


7 - INSTALLATION

ATTENTION!
Evitez d'installer l'appareil dans des zones étroites et manquant d'aération, où il peut y avoir des conditions
défavorables pour le personnel. Assurez au personnel une bonne visibilité de l’ensemble de la pompe en
fournissant un éclairage adéquat.
Une pompe bien installée ne doit pas transmettre de vibrations environnantes en présence permanente de personnel.

Consulter les plans cotés et/ou les fiches techniques pour trouver les renseignements suivants:
- dimension et emplacement des brides d’aspiration et de décharge
- dimension et emplacement de tous les raccords pour le rinçage, le refroidissement, le chauffage, la vidange, le drainage, etc.
- emplacement des trous de boulons pour l’assemblage de pompe monobloc ou montée sur base.

Dans le cas où la pompe ne serait pas prête pour un fonctionnement immédiat et qu’elle ait besoin d’être complétée
avec des accessoires tels que séparateur ou tuyauterie, il faudra procéder à son installation complète comme indiqué
dans les chapitres 7.1 - 7.2 - 7.3.
Pour l’installation et l’entretien de la pompe, utiliser du matériel de levage approprié.
Le groupe électro-pompe doit être placé dans un endroit propre, prévoir suffisamment d’espace autour de l’unité pour
permettre une installation efficace et adéquate.
Éviter d’installer l’unité dans des lieux poussiéreux, mal ventilés, toxiques ou explosifs. Dans le cas où cela ne serait
pas possible, l’espace doit être suffisamment aéré pour garantir une bonne ventilation du moteur (minimum 0,6 mètres
d’espace autour). Tous les composants installés devront respecter les normes en vigueur prévues. L’installation ne doit
pas transmettre de vibration à la pompe. Pour assurer une bonne ventilation au moteur, éviter d’installer l’unité dans
des endroits poussiérieux, restreints et mal ventilés.
Choisir une base appropriée pour réduire au minimum les vibrations et les distortions de l’assemblage pompe-moteur.
En règle générale, il est préférable de placer la plaque d’appui de l’assemblage sur une assise en béton ou sur des
poutres d’acier. Lorsqu’on place l’unité sur une assise en béton, il est important d’utiliser des boulons d’ancrage conçus
à cette fin (voir fig. 4).

PLAQUE D’APPUI

CALE D’ÉPAISSEUR

BÉTON

BOULON D’ANCRAGE

Fig. 4

Ne pas enlever les protecteurs de bride ou de raccord avant d’être prêt à assembler les tuyaux, afin d’éviter que des
corps étrangers n’entrent dans la pompe. Les supports et autres constructions en béton doivent être terminés, secs et
nettoyés avant qu’on y dépose l’assemblage de pompe. Ne pas entreprendre l’installation d’une pompe avant que tous
les travaux relatifs au plancher et à l’assise ne soient terminés.

7.1 - INSTALLATION DU GROUPE ELECTROPOMPE


Placer l’assemblage de pompe sur l’assise en prenant soin de bien aligner les boulons d’ancrage.
Si nécessaire, utiliser des cales d’épaisseur en métal pour mettre l’unité au niveau et vérifier le raccord de bride afin
que les plans horizontaux et verticaux soient adéquats. Serrer les tire-fonds.
Vérifier une fois encore le niveau de l’assemblage et procéder à la vérification de l’alignement pompe-moteur en suivant
les indications données au paragraphe 8.2. Si la pompe est installée sur une plaque d’appui distincte de celle du
moteur, (en raison des forces ou des moments prévus dans les tuyaux, ou comme c’est souvent le cas pour les
grosses pompes), il est recommandé d’installer la pompe avant d’entreprendre l’installation et l’alignement du moteur.

7.2 - TUYAUTERIE D’ASPIRATION ET DE REFOULEMENT


Après avoir déterminé correctement les positions et les dimensions de toutes les connexions nécessaires à l’interface
de la pompe avec son emplacement final, il faudra effectuer des contrôles sur la tuyauterie existante entre la pompe et
l’implantation: tester la brider d’aspiration (voir fig. 5) et de refoulement de la pompe ainsi que toutes les autres
connexions de service.

ATTENTION!
Risque de contact avec des composants ou des substances dangereuses, froides ou chaudes. Soyez très
attentif aux liaisons de tuyauteries sur l’installation et aux connexions sur la pompe.
Ne faire fonctionner qu’avec les dispositifs de protection adaptés. Pour prévenir l'introduction de tout objet
dans la pompe lors de l'installation, ne pas retirez le bouchon de protection des brides ou les couvercles
d’ouverture jusqu'à ce que la tuyauterie soit prête pour le démarrage. On ne doit pas ôter le couvercle
d'obstruction de la bride ou le bouchon de fermeture des éventuelles connexions avant de tester les
tuyauteries, ceci afin de protéger l’intérieur de la pompe de l’introduction de corps étrangers.
10 Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA
Pour le dimensionnement des tuyauteries d'aspiration et de refoulement, il faudra utiliser les diamétres nominaux des
orifices de la pompe en cherchant, si possible, à augmenter la taille mais JAMAIS à la diminuer.
En général, la vitesse du liquide dans le tuyau d’aspiration ne doit pas excéder 2 m/s, et dans le tuyau de décharge elle
doit être inférieure à 3 m/s. Des vitesses de liquide plus grandes causeront des chutes de pression importantes, ce qui
pourrait provoquer une cavitation dans le tuyau d’aspiration et des pertes de pression excessives dans le tuyau de
décharge, ce qui aurait des effets négatifs sur la pompe ainsi que sur le rendement du système.
Autant que possible, éviter d’utiliser des conduits coudés et plus particulièrement des coudes à court rayon.
Lorsqu’on utilise des dimensions de tuyaux supérieures aux tailles nominales, la réduction de diamètre doit se faire
graduellement et selon une configuration conique; la longueur de la surface conique doit être 5 à 7 fois plus grande que
la différence de grosseur entre les deux diamètres.

Toujours supporter les tuyaux afin de neutraliser forces, moments, poids des tuyaux, expansions thermiques,
i etc., lesquels pourraient entraîner un désalignement de l’assemblage pompe-moteur, des déflections et une
surcharge des tire-fonds.

Les tuyaux doivent être raccordés au moyen de brides munies de joints de dimensions appropriés, fabriqués dans un
matériau approprié. Les joints doivent être bien centrés entre les boulons de bride afin d’empêcher toute interférence
avec l’écoulement de liquide. Il ne doit y avoir aucune tension, aucune déformation ni aucun désalignement des tuyaux
lorsqu’on desserre les boulons qui maintiennent les brides ensemble.
Tous les chocs thermiques et/ou toutes les vibrations excessives doivent être contrôlés à l’aide de manchons de
dilatation, de garnitures flexibles, etc. de même grosseur que les tuyaux.

ASPIRAT.
DE LA
SUPPORT DU TUYAU
2% POMPE

RACCORD

RACC.
2%
ASPIRAT.
SUPPORT DU TUYAU DE LA
POMPE

CONDUITE PAR LE HAUT


POMPE

CONDUITE PAR LE BAS POMPE

Fig. 5

7.2.1 - Tuyauterie d’aspiration (voir fig. 5 et 6)


Pour éviter de désamorcer la pompe, il faut absolument empêcher la formation de poches d’air dans le tuyau
d’aspiration. La tuyauterie devra avoir une inclinaison ascendante dans le cas d’une aspiration négative (de puits) et
une inclinaison descendante dans le cas d’une aspiration positive (sous battant).
Une éventuelle vanne de sectionnement peut être utilisée, elle doit toujours être complètement ouverte ou
complètement fermée; elle ne doit JAMAIS servir de régulateur de débit. Installer la vanne en maintenant sa tige à
l’horizontal par rapport au sens de l’écoulement dans le tuyau et à une distance de la bride d’aspiration de la pompe
égale à 10 fois au moins la grosseur du tuyau.
Selon l’utilisation que l’on fera de la pompe, on installera un clapet anti-retour ou un clapet de pied dans le tuyau
d’aspiration (évite le vide à l’intérieur du tuyau), un filtre (empêche l’introduction de corps solides dans la pompe), ainsi
qu’un manovacuomètre ou manomètre (pour lire la pression d’aspiration).
Tous les composants énumérés ci-dessus provoqueront des chutes de pression; ceci doit être pris en considération
pendant l’étape de la conception.
Si on installe plus d’une pompe, chaque pompe devra posséder son propre tuyau; si on installe une pompe de secours,
les deux entrées peuvent être raccordées à un collecteur commun, pourvu d’un seul tuyau d’aspiration.

Pour les pompes de type TBA, en cas d’aspiration négative (à partir du bas de la conduite) et seulement s’il
i N’Y A PAS de vanne anti-retour ou de pied, contrairement à ce qui a été indiqué ci-dessus, il sera nécessaire
que la tuyauterie d’aspiration ait une pente descendante vers la pompe.

Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA 11


7.2.2 - Tuyauyerie de refoulement (voir fig. 6)
Tout de suite après la bride de décharge de la pompe, installer une soupape de retenue pour arrêter les dangereux
coups de bélier qui pourraient endommager gravement le corps de pompe, ainsi qu’une vanne de régulation de débit
(à boule ou à pointeau).
Un manomètre peut être installé au raccord fileté sous la bride de décharge de la pompe, et une soupape de
respiration doit être installée dans le tuyau pour remplir la pompe et le tuyau avant le démarrage initial.

7.2.3 - Nettoyage de la tuyauterie


ATTENTION!
Risque de contact avec des composants ou des substances dangereuses, froids ou brûlantes. Ne faire
fonctionner qu’avec les dispositifs de protection adaptés.

Avant de procéder à l’installation, nettoyer les tuyaux et tous les réservoirs en prenant soin d’enlever les pièces qui ne
sont pas attachées et les corps étrangers. Porter une attention particulière au nettoyage des endroits où on prévoit
installer une pompe et où des travaux de soudure ont été exécutés.

7.2.4 – Test des garnitures


DANGER!
Danger dû aux liquides sous pression. Procéder aux essais d'étanchéité muni des dispositifs de protection
adéquats.

Une fois l’installation terminée, il est nécessaire de contrôler la pression statique ainsi que le vide dans les tuyaux.
Procéder aux essais conformément aux normes établies pour le fonctionnement des tuyaux et les pressions de
fonctionnement.

LIGNE BY-PASS POUR


DEBIT MINIMUM (POUR
LES INSTALLATIONS OU
IL EST POSSIBLE
D'AVOIR UN DEBIT NUL)
SOUPAPE DE CONTRÔLE
CRÉPîNE
SOUPAPE DE
CRÉPÎNE CONTRÔLE ASPIRAT.
ASPIRAT. PAR SUB.
PAR SUB. SOUPAPE DE RETENUE
SOUPAPE DE VANNE DE
RETENUE SECTIONNEMENT
MANOMÈTRE

MANOMÈTRE
pompetravaini

LIGNE BY-PASS POUR


HAUTEUR DEBIT MINIMUM (POUR
D’ASPIRAT. LES INSTALLATIONS OU
VANNE DE VANNE DE HAUTEUR
SECTIONNEMENT IL EST POSSIBLE
SECTIONNEMENT D’ASPIRATION
D'AVOIR UN DEBIT NUL)
CLAPET DE PIED

(CLAPET DE PIED)
FILTRE
FILTRE

Série de pompes MC... - TC...- MILLS Série de pompes TMA

CRÉPÎNE

ASPIRAT.
PAR SUB.
SOUPAPE DE
CONTRÔLE
VANNE DE
SOUPAPE DE SECTIONNEMENT
SOUPAPE DE
RETENUE CONTRÔLE
ASPIRAT. CRÉPÎNE
MANOMÈTRE PAR SUB. SOUPAPE DE
RETENUE
MANOMÈTRE

VANNE DE HAUTEUR
SECTIONNEMENT D’ASPIRAT.
HAUTEUR
D’ASPIRAT.
VANNE DE
SECTIONNEMENT

(CLAPET DE PIED)
(CLAPET DE PIED)

FILTRE FILTRE

Série de pompes AT – TBH – TBK Série de pompes TBA - TBAK


Fig. 6A

12 Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA


SOUPAPE DE CONTRÔLE
SOUPAPE DE CONTRÔLE

SOUPAPE DE RETENUE SOUPAPE DE RETENUE

ASPIRAT. CRÉPÎNE
DÉBITMÈTRE MANOMÈTRE
PAR SUB.

ACCÉLÉROMÈTRE
MANOMÈTRE

HAUTEUR
D’ASPIRAT.
VANNE DE ANALYSEUR DE
SECTIONNEMENT RESEAU ELECTRIQUE

)CLAPET DE PIED) SONDE


THERMOMÈTRIQUE
FILTRE

FILTRE

Série de pompes TCK

Série de pompes MC... - TC... en exécution VERTICALE


Fig. 6B

7.3 – OUTILLAGE ET LIAISONS AUXILIAIRES


Selon l’usage auquel la pompe est destinée, certains accessoires peuvent être installés pour contrôler le rendement de
la pompe (instruments pour mesurer la pression, la température, la capacité, etc.) et/ou pour les activités essentielles
(refroidissement, chauffage, rinçage des garnitures, etc.)
Si des accessoires sont requis, tenir compte de ce qui suit:

a) Manomètres et vacuomètres doivent être fixés correctement et reliés aux points de mesure situés sur les brides de
pompe ou près de celles-ci; utiliser des tubes d’environ 8 mm de diamètre ayant une configuration «queue de
cochon» afin d’atténuer les variations de pression.
Pour des raisons de sécurité, les vannes de sectionnement et les soupapes de respiration doivent être installées
avant ces instruments (voir fig. 7).

b) Les thermomètres doivent être installés avec des godets thermiques


choisis dans ce but précis et installés à des endroits stratégiques, là où
des lectures sont requises (voir fig. 8). °C

c) Chaque pompe est équipée de raccords de vidange au niveau du carter


de pompe. Si nécessaire, la vidange de la pompe et les fuites de
garnitures mécaniques peuvent être canalisées dans un contenant situé
sur le plancher, à proximité ou (s’il y a lieu) jusqu’au bassin de vidange
prévu pour l’ensemble de l’installation.
Le tuyau de vidange de la pompe doit être muni d’une vanne de Fig. 8
sectionnement et tous deux doivent convenir à la pression de
fonctionnement maximum des pompes.

d) Les tuyaux de refroidissement, de chauffage et de rinçage des garnitures


mécaniques de même que les autres tuyaux ne doivent être installés que
sur les raccords désignés qui sont situés sur la pompe (voir fig. 9-10-11- Fig. 7
12 et le chapitre 15).
Seulement pour les pompes série TCD/2-SP, il est nécessaire d'installer un arrosage externe pour les garnitures
mécaniques (comme un Quench) en direct ou par l'intermédiaire d'un réservoir d'étanchéité alimenté par une huile
végétale ou minérale compatible avec l'huile pompée (voir fig. 10A et 12): ceci est nécessaire pour garantir la bonne
lubrification et le refroidissement de la garniture mécanique et des joints d'étanchéité radiaux en Viton, et pour éviter
la formation de bulles d'air qui, du fait d'une lubrification inappropriée, endommageraient les dispositifs d'étanchéité
et, en cas de température élevée, pourrait conduire à une combustion dangereuse.
Les tuyaux et les raccords doivent tous être au moins aussi gros que le raccord qui se trouve sur la pompe.
L’isolation, si nécessaire, doit se limiter au corps de la pompe. Tous les autres composants, tels que le carter de
palier et le moteur doivent rester découverts pour permettre à la chaleur de se dissiper.

e) Contrôle de la capacité minimum.


Lorsque la pompe fonctionne presque à l’arrêt, presque sans écoulement, la quasi-totalité de la force motrice est
transformée en énergie thermique, laquelle est absorbée par le liquide pompé.

Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA 13


Si la capacité est inférieure à la valeur recommandée (10-15% de la capacité de la pompe à son point d’efficacité
optimum) non seulement y aura-t-il une charge excessive sur les paliers et sur le support de pompe, mais le liquide
pourrait s’évaporer, ce qui aurait pour effet d’endommager les turbines et les anneaux d’usure et risquerait de
causer un blocage de la pompe.
Pour prévenir de tels problèmes, on recommande d’installer une vanne régulatrice de débit minimum dans le tuyau
de décharge, tout de suite après la pompe mais avant la soupape de contrôle de l’écoulement.
Dans le cas d'un étranglement excessif ou même de la fermeture complète de la soupape de contrôle, le minimum
requis de liquide continuera toujours à recirculer du tuyau de décharge de la pompe jusqu’au tuyau d’aspiration de la
pompe. Dans cette conduite de dérivation (entre la décharge de pompe et l’aspiration de pompe, mais avant la
soupape de contrôle), il est un autre dispositif qu’on peut installer: un orifice calibré pour l’écoulement minimum de
liquide requis par la pompe.

f) Pour une surveillance correcte de la pompe à entraînement magnétique (TBK, TBAK, TCK), il est recommandé
d’installer une sonde thermométrique pour mesurer la température dans la zone de l'entrainement magnétique (la
pompe est équipée d'un raccord fileté adéquat).

g) Pour éviter le fonctionnement à sec de la pompe, il est nécessaire d’installer une vanne by-pass dans le tuyau de
décharge: cela permettra de contrôler qu’il y aura toujours du liquide en circulation dans ce tuyau d’échappement.

h) L’installation d'un ampèremètre permettra de contrôler le fonctionnement de la pompe, en vérifiant l’absorption


minimum et maximum de la pompe pendant son fonctionnement, et ainsi de prévenir les éventuels problèmes qui
pourraient surgir (par exemple: fonctionnement à sec, etc...)

i) Les sondes d’accélération installées sur le support de la pompe à proximité du logement des roulements permettent
le contrôle des vibrations. Une analyse correcte et attentive des valeurs des vibrations directes et incluant des
vérifications permettra le diagnostic et la prévention des mauvais fonctionnements mécaniques, quelque puisse être
la cavitation hydraulique.

l) Le démarrage étoile-triangle appelé “démarrage en douceur” est recommandé pour les pompes à entraînement
magnétique et pour tous les autres types de pompe qui ont une puissance supérieure à 4 kW. Pour davantage
d’information, se reporter au chapitre 9 et au chapitre 19, paragraphe 19.1.

LÉGENDE pour figures 9-10-11-12


d1.1 Raccord fileté - arrivée du liquide de rinçage des garnitures pour “garnitures doubles en série”
d1.2 Raccord fileté - sortie du liquide de rinçage des garnitures pour ”garnitures doubles en série”
d2.1 Raccord enfichable - arrivée du liquide de refroidissement/chauffage pour chambre de garniture
d2.2 Raccord enfichable - sortie du liquide de refroidissement/chauffage pour chambre de garniture
d3.1 Raccord fileté - arrivée du liquide de rinçage des garnitures pour “garnitures doubles adossés” ou pour garniture
mécanique unique
d3.2 Raccord fileté - sortie du liquide de rinçage des garnitures pour “garnitures doubles adossés"
d4.1 Raccord fileté - arrivée de liquide dans la chambre de refroidissement/chauffage du boîtier de pompe
d4.2 Raccord fileté - sortie de liquide de la chambre de refroidissement/chauffage du boîtier de pompe
d4.3 Raccord enfichable - tuyau d’écoulement du liquide de refroidissement/chauffage du boîtier de pompe
d5 Raccord enfichable - pour jauge
d6 Raccord enfichable - pour tuyau d’écoulement du boîtier de pompe
d7.1 Raccord fileté - arrivée du liquide de rinçage de la garniture de source extérieure
d7.2 Raccord fileté - sortie du liquide de rinçage de la garniture de source extérieure
d8 Raccord fileté - pour récupération des pertes au niveau des garnitures
d9 Raccord enfichable - tuyau d’écoulement de l’huile des paliers provenant du coffret
d10 Bouchon avec réglette-jauge pour niveau d’huile - remplissage d’huile des paliers dans le coffret
d11 Niveau constant du graisseur (facultatif)
d12 Raccord fileté - arrivée de liquide au garniture mécanique à partir d’une source extérieure
d13 Raccord de graissage
d14 Raccord enfichable - carter de garniture d’aération
d15 Raccord enfichable - boue de drainage de la chambre du garniture
d16 Raccord enfichable - arrivée d’huile de rinçage du réservoir (seulement pour TCD/2-SP)
d17 Raccord fileté - sortie d’huile de rinçage à le réservoir (seulement pour TCD/2-SP)
d18 Raccord fileté - inspection des pertes d’huile au niveau du palier
d19 Raccord fileté - sonde thermométrique
d20 Orifice avec bouchon - remplissage

Raccord enfichable = Bouchon à enlever avant utilisation


Raccord fileté = Enlever le bouchon de plastique avant de faire les raccords

Pour les dimensions spécifiques de connexions et de raccordements de chaque pompe, consulter notre site internet
”www.pompetravaini.it”.

14 Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA


Fig. 9 – RACCORDS ET LIAISONS POUR LE RINÇAGE

Série de pompes MC... - TC...


Raccords et liaisons standard

Série de pompes MC... - TC...


Raccords pour modèles /C - /R - /RR - /R2 - /B

d2.2

d4.2

d4.1
d4.1 d2.1
d6 *

Série de pompes MC... - TC...


Raccords pour modèles /T - /U2
(* = Seulement dans les cas prévus)

Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA 15


Fig. 10A - RACCORDS ET LIAISONS MÉCANIQUES POUR LE RINÇAGE

Série de pompes TCD


Raccords et liaisons standard - (* Seulement pour TCD/2-SP)

Série de pompes MCU-CH n.s. gr. 3 et 4


Raccords et liaisons standard

Série de pompes TCH et TCN gr. 5


Raccords et liaisons standard pour Garniture Mecanique Double Opposé

16 Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA


Fig. 10B - RACCORDS ET LIAISONS MÉCANIQUES POUR LE RINÇAGE

Série de pompes TCK Série de pompes MCM


Raccords et liaisons standard Raccords et liaisons standard
NOTE: d19 = sur tous les deux côtés pour gr. 2

Série de pompes TBH/C - TBH/KC - AT/KC - TBA/C


Raccords et liaisons standard

Série de pompes TBH/CT - AT/CT


Raccords pour refroidissement ou chauffage

Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA 17


Fig. 11A - RACCORDS ET LIAISONS MÉCANIQUES POUR LE RINÇAGE

Série de pompes TBH/KC-2T - AT/KC-2T


Raccords pour garnitures mécaniques, refroidissement ou chauffage

Série de pompes TBA/C-2T


Raccords pour garnitures mécaniques, refroidissement ou chauffage

Série de pompes TBK Série de pompes TBAK


Raccords et liaisons standard Raccords et liaisons standard

18 Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA


Fig. 11B - RACCORDS ET LIAISONS MÉCANIQUES POUR LE RINÇAGE

Série de pompes TMA 31 et 32/C et /R


Raccords et liaisons standard

Série de pompes TMA 31 et 32/T


Raccords pour refroidissement ou chauffage

Série de pompes TMA 40 et 50/B - /R - /R2


Raccords pour garnitures mécaniques, refroidissement ou chauffage

Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA 19


Fig. 12 - RACCORDS ET LIAISONS MÉCANIQUES POUR LE RINÇAGE

Pompe série MC… - TC…


Circulation en provenance du corps de pompe (API Plan
11) en Direct ou au travers d’un Serpentin de
refroidissement

Pompe série MC… - TC…


Arrosage des garnitures mécaniques Simples ou Doubles à l’aide
d’un réservoir

Pompe série TCD/SP


Arrosage de garniture mécanique simple à l’aide d’un Réservoir.

20 Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA


8 - MONTAGE ET ALIGNEMENT

DANGER!
Danger de collision, de blessure ou d’écrasement! Ne démarrez pas la pompe sans les carters de protections
de l’accouplement et du moteur. Les accouplements peuvent être enlevés lorsque la pompe est arrêtée, après
la mise en place des procédures de sécurité pour éviter tout démarrage accidentel (voir aussi le chapitre 2).
Procéder avec les mesures de protections recommandées (casque, lunettes, gants, chaussures, etc.)

8.1 - OPERATION D’ACCOUPLEMENT POMPE-MOTEUR EN EXECUTION MONOBLOC ET SUR PLAQUE DE BASE


Si la pompe est munie d’un bout d’arbre nu (c’est-à-dire sans moteur), il est nécessaire de disposer d’une plaque de
base adéquate sur laquelle on pourra effectuer l’assemblage pompe/moteur.
La base doit être conçue pour offrir un maximum de rigidité de façon à prévenir les vibrations et les distorsions: il est
préférable de placer la plaque d’appui de l’assemblage sur une assise en béton ou sur des poutres en acier de forme
“U” (voir fig. 4).
Si la pompe est livrée sans moteur électrique, il est imporant de choisir le moteur approprié avant de procéder à
l’installation de l’unité.
Le moteur électrique doit être choisi en tenant compte des éléments suivants:
- énergie maximale absorbée par la pompe durant l’intervalle de fonctionnement
- vitesse de fonctionnement de la pompe (tours/minute)
- puissance moteur et fréquence de fonctionnement (hertz, voltage, poles, etc.)
- la tension et la puissance disponibles
- type de moteur (ATEX, CVE, ODP, TEFC, EX.PR., etc.)
- montage du moteur (horizontal, vertical, bride en C, bride en D, etc.).

Les accouplements élastiques doivent être choisis en fonction de ce qui suit:


- puissance nominale du moteur
- vitesse de fonctionnement du moteur
- le carter d’accouplement doit être conforme aux normes de sécurité.
- Dommage possible de la pompe
i Les manchons élastiques doivent être bien alignés: un mauvais alignement causera une défaillance de
l’accouplement ainsi que des dommages aux paliers du moteur et de la pompe.

Les instructions d’assemblage pour la conception MONOBLOC sont données au paragraphe 8.3, points 1, 2, 4, 5, 6.
Les instructions d’assemblage pour l’ensemble POMPE-MOTEUR MONTÉ SUR BASE sont données au paragraphe
8.3, points 7, 1, 8, 5, 9, 10, 11.
Si la pompe est prédisposée pour une transmission par COURROIES, consulter POMPETRAVAINI pour des
renseignements complémentaires.

8.2 - VERIFICATION DE L’ALIGNEMENT POMPE-MOTEUR EN EXECUTION MONOBLOC ET SUR PLAQUE DE BASE


Le groupe électro-pompe est correctement aligné en l'usine de POMPETRAVAINI avant expédition.
Il est toutefois nécessaire de vérifier l’alignement avant de procéder au démarrage. L’assemblage peut se désaligner
durant la manutention, le transport, la pose au sol, etc.
Pour connaître la procédure d’alignement du modèle MONOBLOC, se référer au paragraphe 8.3, points 3, 4, 5, 6.
Pour connaître la procédure d’alignement du modèle monté sur BASE, se référer au paragraphe 8.3, points 7, 5, 9, 10, 11.

8.3 - DESCRIPTION DE LA PHASE A SUIVRE POUR L’ACCOUPLEMENT


L’alignement doit se faire à la température ambiante.
N'essayez pas de forcer l’assemblage de l'accouplement sur l'arbre. Oter les doigts en élastomère et chauffer le demi-
accouplement jusqu'à 150°C (ne pas utiliser de four à micro-ondes).
Si la pompe fonctionne à des températures élevées qui risquent de désaligner l’accouplement, vérifier l’alignement pour
s’assurer que la pompe fonctionnera adéquatement à de telles températures.
Il est recommandé d’utiliser une protection appropriée pour les mains (ex.: des gants) pour effectuer les opérations
énumérées ci-dessous (différents assemblages sont illustrés).
NOTE: Suivre dans l’ordre les étapes ci-dessous, selon le type d’opération à effectuer: alignement de l’assemblage
ou vérification de l’alignement.

1 - Nettoyer à fond les extrémités de l’arbre et les clavettes d’arbre du moteur/de la pompe, placer les clavettes d’arbre
dans les rainures de clavette appropriées et ajuster les moitiés d’accouplement en ligne avec les extrémités de
l’arbre. Il se pourrait qu’il soit nécessaire d’utiliser un marteau en caoutchouc ou même de préchauffer les demi-
accouplements en métal (voir fig. 13).
Serrer légèrement les vis de réglage. Pour les versions monobloc, s'assurer de serrer les vis de liaison entre la
lanterne et le moteur comme expliqué ci-après.
S’assurer que l’arbre de pompe et l’arbre du moteur tournent librement.

Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA 21


LANTERNE
VIS DE RÉGLAGE

LIGNES DE CENTRAGE
DEMI-ACCOUPLEMENT ARBRE
MOTEUR/POMPE

MOTEUR
DEMI-ACCOUPLEMENT
SUPPORT

Fig. 13 Fig. 14

2 - Insérer la feuille de métal perforée servant de carter d’accouplement à l’intérieur de la lanterne de manière à ce que
l’accouplement soit accessible par un des orifices latéraux. Accoupler le moteur électrique à la lanterne de pompe
en engrenant les deux moitiés d’accouplement. Pour atteindre les moitiés d’accouplement, passer les mains dans
l’orifice latéral (voir fig. 15). Serrer l’assemblage au moyen des boulons compris dans l’unité et installer le pied
support au besoin (voir fig.14).
Lors du serrage des vis de liaison entre la lanterne et le moteur, ne pas forcer les deux demi-accouplements quand
ils se touchent. Si cela se produit enlever le moteur, déplacer le demi-accouplement sur l'arbre et répétez la
procédure de fixation.

APPAREIL
PROTECTEUR ORIFICE
LANTERNE

Fig. 15 - PRÉPARATION À L’ASSEMBLAGE (MODÈLE MONOBLOC)


CARTER D’ACCOUPLEMENT MANCHON ELASTIQUE

Fig. 16 - VÉRIFICATION DE L’ALIGNEMENT (MODÈLE MONOBLOC)

3 - Tout en appliquant une légère pression de la main sur le carter d’accouplement, faire tourner celui-ci jusqu’à ce que
l’un des orifices soit accessible (voir fig. 16).
4- Tourner l’accouplement à la main en passant par l’orifice latéral de la lanterne pour s’assurer que la pompe
fonctionne librement.
5 - À l’aide d’une cale d’écartement appropriée, CARTER D’ACCOUPLEMENT
vérifier la distance entre les deux moitiés
d’accouplement. La valeur de l’écartement “S”
doit être identique à celle donnée dans le
tableau 2 ou à celle recommandée par le
fabricant de l’accouplement. Si un réglage
s’avère nécessaire, desserrer les vis de réglage
sur la moitié d’accouplement et à l’aide d’un
tournevis déplacer la moitié d’accouplement
pour atteindre la valeur “S” (voir fig. 20). ALLONGE
Ensuite, serrer les vis de réglage et tourner le
rotor à la main pour s’assurer, une fois de plus,
qu’il n’y a pas d’obstruction. Fig. 17 - VÉRIFICATION DE L’ALIGNEMENT (ASSEMBLAGE
6 - Tourner l’appareil protecteur en sens inverse à DE POMPE MONTÉ SUR BASE)
la main en passant par les deux orifices de la lanterne de manière à ce que les deux orifices soient complètement
22 Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA
couverts. Ceci constitue la dernière étape de la vérification de l’alignement d’un modèle MONOBLOC.
7 - Enlever le carter d’accouplement - ainsi que son allonge (s’il y a lieu) - fixé à la pompe en retirant les deux vis de
blocage (voir fig. 17 et 18).

CARTER D’ACCOUPLEMENT CARTER D’ACCOUPLEMENT

ALLONGE
ALLONGE

Fig. 18 - MONTAGE DE L’UNITÉ SUR LA BASE

8 - Placer le moteur électrique sur la base et rapprocher les deux moitiés d’accouplement en laissant un espace
d’environ 2 mm entre elles et en conservant au moteur son alignement axial par rapport à l’arbre de pompe. Dans le
cas où les deux hauteurs d’arbre ne sont pas alignées, il faudra caler le pied du moteur ou celui de la pompe.
Marquer l’emplacement des boulons d’ancrage du moteur et/ou de la pompe. Enlever le moteur et/ou la pompe,
percer et tarauder les trous, nettoyer et monter la pompe et/ou le moteur en place et serrer légèrement les boulons
(voir fig. 19).

BOULONS BOULONS
POMPE MOTEUR

Fig. 19

9 - À l’aide d’une règle, vérifier le parallélisme des deux moitiés d’accouplement en plusieurs points, à 90° les uns des
autres (voir fig. 21).
NOTE: On peut aussi se servir d’instruments tels que des indicateurs à cadran (si on peut se les procurer facilement),
qui permettent d’obtenir plus facilement des lectures encore plus précises.

DEMI- DEMI-
Y1
ACCOUPLEMENT ACCOUPLEMENT

ØA X

VIS DE RÉGLAGE S VIS DE RÉGLAGE

Fig. 21
Fig. 20
Fig. 22 Y2

Si la valeur maxi de “X” est supérieure à celle donnée dans le tableau 2 concernant la taille de l’accouplement, il
faudra corriger l’alignement du groupe en glissant des cales de dimensions décimales sous le pied du moteur ou de
la pompe (NB: les valeurs optimales sont la moitié de celles indiquées).
Si les valeurs mesurées se situent dans les limites de tolérance, les boulons d’ancrage de la pompe et du moteur
peuvent être serrés.
10 - Le désalignement angulaire peut être mesuré à l’aide d’un compas ou pied à coulisse. Mesurer l’écartement de
l’accouplement en plusieurs points (voir fig.22).
Déterminer les valeurs maximum et minimum de l’accouplement: la différence “Y” entre ces deux lectures (Y1-Y2)
ne doit pas excéder la valeur indiquée dans le tableau 2, pour ce qui est de la dimension de l’accouplement. Si la
valeur “Y” est plus grande, il faudra corriger l’alignement en glissant de nouvelles cales sous la pompe et/ou le
moteur. Une fois l’opération terminée, il est recommandé de vérifier la valeur “X” à nouveau pour s’assurer que les
deux valeurs se situent à l’intérieur des limites de tolérances permises (voir point 9). S’assurer que les deux vis de
réglage situées sur les moitiés d’accouplements sont bien fixées.

Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA 23


Tab. 2 ACCOUPLEMENT ECARTEMENT PARALLÈLE ANGULAIRE
“Ø A” mm “S” mm "X" mm "Y" mm
60 ÷ 80 0,10 0,20
2 à 2,5
100 ÷ 130 0,25
0,15
150 ÷ 260 3 à 3,5
290 4à5 0,30
0,30
330 5à7

11 -Installer le carter d’accouplement et son allonge (s’il y a lieu) sur la pompe, et serrer les deux boulons d’ancrage.
La distance entre le moteur et le carter ne doit pas excéder 2 à 3 mm. (voir fig.23).

2 à 3 mm

Fig. 23

8.4 - POMPE MONOBLOC SERIES "TCHM” ET ”TCTM”


Ces pompes ne nécessitent pas d'accouplement entre l'arbre de la pompe et l'arbre du moteur; elles ont été conçues
avec une bride pour le support du moteur et un arbre
perçé ayant un logement de clavette. Les pompes sont
prêtes à recevoir l'arbre et la clavette du moteur.
- Vérifier les tolérances de perçage de l'arbre de la
pompe ainsi que du logement de clavette avec
l'arbre moteur et sa clavette. Si par hasard, il y avait
une difficulté d'introduction, même minimum, il
serait possible de rectifier l'arbre moteur car un
montage en force se ferait au détriment du
fonctionnement de la pompe.
- Monter le moteur électrique sur la bride de la
pompe en s'assurant de l'alignement des deux
arbres et de la bonne introduction de la clavette
dans son logement. Assembler les deux éléments
avec le système d'attaches rapides fourni et
installer le pied support si cela est demandé pour
cette pompe (voir fig. 23A). Fig. 23A

9 - CONNEXIONS ÉLECTRIQUES

DANGER!
Danger electrique. Les connexions électriques doivent être faites par du personnel qualifié, conformément aux
exigences de l’ACNOR et aux instructions données par le fabricant du moteur ou tout autre composant
électrique. Vérifier que le moteur est correctement mis à la terre. Il est conseillé d'avoir un interrupteur
électrique près de la pompe pour les situations d'urgence. SE CONFORMER À TOUTES LES MESURES DE
SÉCURITÉ ÉNUMÉRÉES AU CHAPITRE 2.
METTRE TOUS LES BLOCS D’ALIMENTATION HORS CIRCUIT AVANT D’ENTREPRENDRE UN TRAVAIL.

Il est recommandé de protéger tous les composants électriques (moteur de la pompe centrifuge et
accessoires garnitures) contre toutes surcharges au moyen de disjoncteurs et/ou de fusibles. Disjoncteurs et

i fusibles doivent être calibrés suivant la limite de courant à pleine charge indiquée sur la plaque signalétique
du moteur.
Il est recommandé que les moteurs de plus de 4 kW soit câblé pour un démarrage en étoile/triangle, afin
d'éviter les surcharges électriques pour le moteur et les surcharges mécaniques à la pompe.

Il est conseillé d’installer un interrupteur près de la pompe pour les situations d’urgence.
S’assurer d’avoir remplacé tous les appareils protecteurs avant d’établir le courant électrique.

24 Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA


Avant d’installer le câblage électrique, tourner l’arbre de pompe à la main pour s’assurer qu’il tourne librement.
Installer le câblage électrique conformément aux codes d’électricité locaux et s’assurer de mettre le moteur à la terre.
La connexion du moteur doit se faire conformément aux indications données sur la plaque signalétique du moteur
(fréquence, tension, consommation maxi) et selon les directives données dans le guide d’instructions du moteur.
Pour les pompes des séries TCK, TBK et TBAK (et pour tous les moteurs de plus de 4 kW), il est préférable de
procéder à un démarrage “en douceur”.

Si possible, vérifier le sens de la rotation avant d’accoupler le moteur à la pompe, mais protéger l’arbre du moteur pour
prévenir tout accident. Si cela est impossible, donner une brève impulsion à la pompe pour vérifier le sens de la rotation
(la flèche sur la pompe indique le sens de rotation approprié). Pour modifier le sens de la rotation, inverser l’un avec
l’autre, deux des trois fils électriques (dans la boîte de connexion ou sur le rhéostat de démarrage du moteur).
Ne jamais oublier qu’une pompe qui tourne dans le mauvais sens et/ou fonctionne à sec, risque de subir des
dommages importants.
Tout instrument électrique éventuel (tel qu'électrovanne, contacteur de niveau, débitstat, thermostat, courant...) fourni
avec la pompe doit être branché et testé suivant les instructions de leur fabricant respectif.

10 - VÉRIFICATION PRÉDÉMARRAGE

Si la pompe installée est conçue pour être utilisée dans un environnement soumis à la Directive ATEX
99/92/CE mais qu’aucune plaque signalétique indiquant l’ATEX soit sur la pompe et que le GUIDE de service
Atex n’a pas été fourni, il est strictement interdit de démarrer la pompe mais il est nécessaire de contacter
POMPETRAVAINI pour avoir davantage de précisions.

ATTENTION!
Pour procéder au démarrage de la pompe, il faut avoir répondu OUI à toutes les questions ci-dessous. (La
liste qui suit n’est peut-être pas exhaustive pour ce qui est des installations spéciales pouvant nécessiter des
précautions supplémentaires).
- Le présent guide a-t-il été entièrement lu, y compris les chapitres qui suivent, et parfaitement compris?
i - Toutes les protections de sécurité sont-elles en place?
- Toutes les connexions électriques sont-elles correctement câblées, mises à la terre et protégées?
- Le bouton d’arrêt de la pompe est-il apparent, accessible et visible?
- Le système de tuyauterie a-t-il été débarrassé de tout corps étranger, résidu de soudure, etc.?
- A-t-on enlevé tout ce qui aurait pu obstruer la pompe et les tuyaux?
- Les raccords et les tuyaux sont-ils tous étanches? Est-on certain qu’aucun moment ni aucune force extérieure ne
sont appliqués aux tuyaux ou aux brides de pompe?
- La pompe et le moteur ont-ils été graissés adéquatement, si nécessaire?
- L’alignement pompe-moteur a-t-il été vérifié?
- Si la garniture mécanique a besoin d’être rincé, cela a-t-il été fait?
- Dans l’installation, toutes les soupapes sont-elles placées au bon endroit?
- Tous les appareils protecteurs sont-ils en place?
- A-t-on vérifié le sens de rotation de la pompe en donnant une impulsion au moteur?
- Le contact d’arrêt est-il bien visible et accessible?
- La pompe et l’installation sont-elles prêts pour le démarrage?

11 - DÉMARRAGE, FONCTIONNEMENT ET ARRÊT

A la livraison ou l’installation de la pompe, il est recommandé de la faire tourner guidelement pour vérifier qu’elle tourne
librement: si elle était bloquée, on pourra essayer de la débloquer en utilisant avec précaution une clé à tubes sur le
moyeu de l’accouplement côté pompe.
Pour débloquer une pompe monobloc sans accouplement élastique, se servir du raccord fileté placé à l’extrémité de
l’arbre moteur, en introduisant une vis ou un instrument idoine.
Si la pompe ne se débloque pas, la remplir avec un produit adapté qui décolle les éventuels dépôts de rouille qui se
sont formés, puis ensuite la vidanger complètement.

i Au moment du choix du produit, faire attention à la compatibilité des matériaux qui composent les garnitures
mécaniques et les matériaux de la pompe.

Si la pompe est neuve ou revient d’une période de stockage en magasin et qu’elle a été traitée avec un liquide de
protection, il est recommandé, avant le démarrage, de la rincer pendant au moins 15 minutes avec de l’eau propre: le
mélange liquide-eau obtenu devra être collecté et traité comme liquide pollué, conformément à la réglementation sur
l'environnement, ceci à des fins écologiques.

Evacuer les déchets liquides conformément à la réglementation en vigueur pour la protection de


l'environnement.
Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA 25
CONTROLER L'ALIGNEMENT DU GROUPE POMPE-MOTEUR!
i Cette opération est toujours exécutée à l’occasion du premier démarrage et avant chaque démarrage
successif, si le groupe a été démonté de l’implantation (voir chapitre 8.2).

11.1 - DÉMARRAGE
Ne jamais faire fonctionner la pompe à sec!
Avant le démarrage, s’assurer que tout le matériel auxiliaire est en place, prêt à utiliser, et si nécessaire, vérifier s’il a
été ouvert correctement. (Exemple: rinçage de garniture ou de garniture, liquide tampon de pressurisation pour adosser
les garnitures mécaniques doubles, etc.). S’assurer que les paliers de pompe et de moteur ont été lubrifiés
correctement et que les niveaux d’huile sont corrects.
Si nécessaire, rajouter de l’huile en passant par les raccords appropriés (voir fig. 20-21-22-23) et en utilisant les
lubrifiants recommandés (voir chapitre 13). Si le liquide qu’on doit manipuler a atteint des températures
dangereusement élevées, on doit isoler la pompe et les tuyaux pour éviter tout contact direct. On doit également
protéger la pompe contre les chocs thermiques au moyen de l’isolation, du préchauffage, etc.
Avant le démarrage, la pompe et le tuyau d’aspiration doivent être remplis du liquide à aspirer; pour ce faire, il faut
savoir distinguer trois types d’installations:

ATTENTION!
Risque de contact avec des composants ou des surfaces froides ou brûlantes. Au cours des opérations
suivantes, il est particulièrement important d’éviter tout contact avec le liquide (vapeur) déversé et de ne pas
inhaler le liquide (vapeur) déversé. Par conséquent, ne fonctionner que lorsque toutes les mesures de
sécurité ont été prises.

Il est nécessaire, à cet effet, de distinguer 3 cas:

11.1.1 - Pompe complètement immergée dans le liquide (exécution avec axe vertical)
Le remplissage de la pompe est sans objet.

11.1.2 - Pompe en charge


Fermer la soupape côté décharge de la pompe, ouvrir complètement la soupape côté aspiration de la pompe de même
que la soupape de respiration y compris tout reniflard sur la boîtier du presse-étoupe.

i Les séries de pompes TCD sont munies d’un robinet de purge (voir fig. 10B) qui doit être ouvert pour éviter la
formation de poches d’air dans la chambre de la garniture mécanique.

ATTENTION!
Risque de contact avec des composants ou des surfaces froides ou brûlantes. Assurez-vous de ne le faire
que lorsque l'huile thermique est à température ambiante. Par conséquent, ne fonctionner que lorsque toutes
les mesures de sécurité ont été prises.

Lorsque le liquide thermique sort du robinet d’air sans faire de bulles d’air ou de gaz, même après qu’on a tourné le
rotor de pompe, cela signifie que toute la pompe est pleine de liquide. Si tel est le cas, fermer le robinet d’air.

11.1.3 - Pompe non en charge


Dans ce cas, la pompe doit être amorcée: ouvrir complètement la vanne de sectionnement dans le tuyau d’aspiration.
S’il s’agit d’une pompe auto-amorçante qui a déjà été remplie de liquide, il n’y aura aucun problème, car la pompe
pourra alors s’amorcer et fera monter le liquide dès qu’elle se mettra à fonctionner.
S’il ne s’agit pas d’une pompe auto-amorçante mais si le tuyau d’aspiration est muni d’un clapet de pied, on peut
remplir le tuyau d’aspiration et la pompe de liquide en ouvrant la soupape située côté décharge (à condition que le
tuyau de décharge soit rempli de liquide) ou remplir le corps de la pompe ainsi que le tuyau d’aspiration avec le liquide
à pomper, par la soupape de respiration.
Pour ce qui est des pompes non auto-amorçantes dont le tuyau d’aspiration n’est pas muni d’un clapet de pied, on peut
remplir de liquide le tuyau d’aspiration et la pompe en reliant la soupape de respiration à une ligne de vide et en
gardant fermée la soupape qui se trouve du côté décharge de la pompe. Lorsque le liquide sort de la soupape de
respiration, cela signifie que la pompe et le tuyau d’aspiration sont complètement remplis. On doit alors fermer la
soupape de respiration et on peut arrêter la ligne de vide.
Vérifier la position et/ou régler l’ouverture de la soupape d’écoulement minimum, des conduites de rinçage et/ou des
conduites d’alimentation auxiliaires.
Lorsque la pompe et sa conduite d’aspiration sont pleines de liquide, la pompe peut être mise en marche. À cet égard,
il existe deux possibilités:

11.1.4 – Démarrage d’une pompe sans contre-pression au refoulement


Dans le cas des pompes centrifuges de type MC... - TC... - TMA, on doit démarrer le moteur en gardant le clapet de
refoulement fermé. Une fois que le moteur a atteint sa vitesse optimum, le clapet de refoulement peut être ouvert
jusqu’à ce que la pression différentielle requise soit atteinte (ATTENTION: ne pas faire fonctionner la pompe pendant
de longues périodes lorsque le tuyau de décharge est fermé, afin d’éviter les problèmes de surchauffe discutés
précédemment).
26 Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA
Pour ce qui est des pompes auto-amorçante de type AT - TBH - TBA ouvrir complètement toutes les soupapes dans
les tuyaux d’aspiration et de décharge avant de lancer le moteur. Une fois le moteur en marche, on peut étrangler la
soupape de décharge pour faire augmenter la pression jusqu’à la valeur prévue. (Il est possible de démarrer ce type de
pompes en laissant la soupape de décharge à la position fermée, mais dans un tel cas, il y aura consommation
maximum d’énergie au moment du démarrage).

11.1.5 – Démarrage d’une pompe avec contre-pression au refoulement


Dans un tel cas, toujours installer une soupape de retenue dans le tuyau de décharge. Mettre la pompe en marche en
gardant le clapet de refoulement partiellement ouvert. Une fois que la pression dans la pompe dépasse le reflux dans la
conduite de décharge, il est temps de régler la soupape de contrôle de l’écoulement afin d’atteindre la pression de
service.
Pour les moments de résistance pendant le démarrage de la pompe, voir le chapitre 19.1.

11.2 - FONCTIONNEMENT
Après avoir démarré la pompe, s’assurer que:
- La pression différentielle et la capacité correspondent aux valeurs prévues (au besoin, régler la soupape de contrôle
de l’écoulement côté décharge, mais ne JAMAIS fermer la soupape côté aspiration).
- L’intensité du moteur ne dépasse pas la valeur indiquée sur la plaque signalétique du moteur.
- L’assemblage pompe-moteur ne produit pas de vibrations ou de bruits inhabituels.
- Le système d’étanchéité fonctionne comme suit:
si l’étanchéité est obtenue au moyen d’une tresse, celle-ci devra goutter continuellement (voir chapitre 14).
si l’étanchéité est obtenue au moyen de garnitures mécaniques, il ne devrait pas y avoir de fuite (voir chapitre 15).
- La température du support de palier, en fonctionnement continu, est inférieure à 85°C.

i ATTENTION!
Ne JAMAIS faire fonctionner la pompe a sec.

ATTENTION!
Risque de contact avec des surfaces à température élevée. Par conséquent, ne fonctionner que lorsque
toutes les mesures de sécurité ont été prises.

Si au moment du démarrage, on soupçonne un fonctionnement anormal, il est recommandé d’arrêter la pompe et


d’essayer d’identifier les causes (voir chapitre 16).

11.3 – ARRÊT
DANGER!
Risque de collision, d’écrasement ou de blessure. Attendre l'arrêt complet de la pompe avant de manipuler
l'appareil. Si la pompe contient encore du liquide, elle peut se mettre à tourner de façon intempestive encore
une fois. Prendre des mesures de précaution en vidangeant la pompe ou en fermant la tuyauterie au moyen
d'une vanne. Par conséquent, ne fonctionner que lorsque toutes les mesures de sécurité ont été prises.

Les pompes centrifuges peuvent être arrêtées, moteur éteint, avec la vanne de régulation aussi bien ouverte que
fermée: si toutefois, il n’existe pas de disposition contre le coup de bélier, il est recommandé de fermer
progressivement la vanne de régulation, installée sur le tuyau d’échappement, avant de fermer la pompe. Eviter
d’utiliser une vanne à solénoïde qui, à cause de sa rapidité d’intervention, peut endommager la pompe.
Si les tuyaux ne sont pas équipés de soupapes de retenue, on doit fermer les soupapes d’arrêt successivement pour
éviter que les tuyaux se vident. Fermer d’abord la vanne de sectionnement du tuyau de décharge, puis celle du tuyau
d’aspiration. Si la soupape de retenue n’a pas été installée ou si la vanne de sectionnement n’est pas complètement
fermée côté décharge, il peut arriver que pendant le processus d’arrêt l’arbre de pompe se mette à tourner dans le sens
contraire à la normale en raison d’un retour de flux. Si cela se produit, il faut absolument éviter de redémarrer la pompe
avant que l’arbre de pompe se soit immobilisé. Une fois la pompe arrêtée, fermer toutes les conduites auxiliaires
(rinçage, chauffage, etc.)
À la suite du premier démarrage et si nécessaire, vérifier l’alignement pompe-moteur et s’assurer qu’aucun moment ou
force externe ne s’exercent sur la pompe ou sur les tuyaux.
Si la pompe est hors service pendant une longue période, il est recommandé de la vider complètement afin d’éviter tout
risque de gel durant l’hiver et/ou les risques de corrosion dus à la présence de liquide stagnant dans la pompe (voir
chapitre 6).

12 – VÉRIFICATION ET FONCTIONNEMENT

Vérifier périodiquement si la pompe est en bon état de marche en lisant les instruments tels que les jauges,
ampèremètres, etc. La pompe doit toujours fonctionner conformément aux exigences de l’installation.
Le fonctionnement en régime normal doit se dérouler sans vibrations ni bruits anormaux: si ça n’était pas le cas, il
faudra immédiatement arrêter la pompe et chercher la cause de ces nuisances afin d’éliminer rapidement le problème.
Même en l’absence de bruits ou de vibrations à intervalles réguliers dans le temps, et au moins une fois par an, il est
nécessaire de vérifier l’alignement du groupe moto-pompe, le fonctionnement régulier des roulements, de la garniture
mécanique, des performances de la pompe et de la puissance absorbée (voir chapitre 13-14-15-16).
Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA 27
En cas de perte de rendement de la pompe, sans qu’on ait apporté de changements de conditions avant et après la
pompe, vérifier la pompe et procéder aux réparations ou aux remplacements nécessaires.

Pendant le fonctionnement de la pompe, si celle-ci semble marcher de façon irrégulière, en raison du bruit ou
i des vibrations, il est nécessaire de l'arrêter et de rechercher les causes de dysfonctionnements (voir chapitre
16).

Si la pompe est équipée de conduites d’alimentation auxiliaires (ex: refroidissement, chauffage ou rinçage) il est
recommandé d’en vérifier périodiquement l’écoulement, la température et la pression.
Si une sonde thermométrique est installée sur la pompe à entraînement magnétique, la valeur de la zone de contact de
l'entrainement magnétique doit indiquer environ 3÷5°C max. de plus à celle du liquide pompé en conditions standard
(eau à température ambiante).
Des valeurs supérieures peuvent révéler un fonctionnement à débit bas, une obstruction de la circulation interne ou un
endommagement mécanique près de l'entrainement magnétique.
Il est recommandé de contacter POMPETRAVAINI lorsque surgissent des doutes concernant une augmentation
anormale de la température.

13 - LUBRIFICATION DES PALIERS

Les pompes fonctionnent souvent dans des conditions difficiles et les paliers sont soumis à des forces radiales et
axiales importantes.
Pour qu’une pompe fonctionne correctement, il est donc très important de s’assurer que les paliers de la pompe restent
propres et bien lubrifiés.
La durée de vie des roulements de base est au minimum de 17500 heures, lors d'une utilisation dans des conditions de
travail correctes. Des durées de vie plus longues peuvent être obtenues avec des roulements de conception spéciale.

DANGER!
Risque de collision, d’écrasement ou de blessure. Attendre l'arrêt complet de la pompe avant de manipuler
l'appareil. Si la pompe contient encore du liquide, elle risque de se mettre à tourner encore une fois. Prendre
des mesures de précaution pour vidanger la pompe ou fermer la tuyauterie au moyen d'une vanne. Risque de
contact possible avec des surfaces à haute température. Attendez que la pompe refroidisse.
La maintenance doit absolument être effectuée avec la pompe à l’arrêt, en coupant la tension d’alimentation
électrique et toute autre liaison auxiliaire; en outre, il faut s’assurer que ladite alimentation ne sera rétabli que
par l’opérateur en charge de la maintenance. La présence de 2 opérateurs au moins est requise et le
responsable secteur doit être mis au courant d’une maintenance en cours.
SE CONFORMER AUX MESURES DE SECURITÉ INDIQUÉES AU CHAPITRE 2.

Paliers et lubrifiants doivent être exempts de tout corps étranger (saleté, poussière, etc.) qui pourrait provoquer le
grippage des paliers. Pour connaître la dimension des paliers de même que le type et la quantité de lubrifiant à utiliser,
lire les “Instructions d’assemblage et de démontage”.

13.1 – PALIER AVEC ROULEMENTS À BILLES LUBRIFIÉES AVEC DE LA GRAISSE


Les pompes des séries TMA, brides de taille 40 et 50, ont des roulements à billes qui, pendant l’assemblage, ont déjà été
lubrifiés avec une graisse de qualité supérieure qui permet de travailler à des températures limites allant de – 30 °C + 140 °C.

Les roulements utilisés dans les conditions normales de fonctionnement de la pompe doivent être soigneusement
nettoyés et graissés à nouveau après 2000 à 2500 heures de fonctionnement, en utilisant une graisse de qualité
permettant une bonne lubrification (vérifier "Les instructions de démontage et d’assemblage" pour le renouvellement de
la graisse).

Procéder à l’évacuation de la graisse conformément aux lois en vigueur et aux normes de sécurité de
l’environnement.

Les roulements pré-graissés ne nécessitent pas de lubrification mais doivent être vérifiés après 2000 à 2500 heures de
fonctionnement. Il est important de se souvenir de ne pas trop lubrifier les paliers, car un excès de graisse entraîne la
surchauffe des paliers.
Les pompes des séries AT - TBH - TBA - TCK - TBK - TBAK sont fournies avec des roulements à billes graissées à vie
qui ne demandent donc aucun entretien en conditions normales d’utilisation (les séries TCK, TBK et TBAK prévoient
également l’exécution décrite dans le paragraphe suivant sur la lubrification à bain d’huile).
Pour les pompes avec roulement à rouleaux installé sur le côté commande, il est nécessaire de suivre les opérations
de graissage et de manutention décrites ci-dessus.
La température des paliers ne doit pas dépasser 85°C dans des conditions normales et à des températures ambiantes.
Une surchauffe peut être causée par un excédent d’huile, un désalignement de l’accouplement, un excès de vibrations
et/ou l’usure des paliers (voir chapitre 16).

28 Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA


13.2 - SUPPORT AVEC ROULEMENTS À BILLES LUBRIFIÉES AVEC DE L’HUILE
Les pompes des séries TC... - MC... sont équipées de paliers à billes lubrifiés à l’huile. Les pompes de la série TCK,
TBK et TBAK peuvent aussi être munies de paliers graissés.
C’est une bonne habitude à prendre que de remplacer l’huile de graissage utilisée pour les essais.
L’huile doit être vidangée après les 50 à 100 premières heures de fonctionnement.

Procéder à l’évacuation de l’huile conformément aux lois en vigueur et aux normes de sécurité de
l’environnement.

L’huile lubrifiante, versée par le trou situé dans le haut du corps de palier
- qui sert également de bouchon ou de logement pour la jauge d’huile -
devrait, au maximum, couvrir les billes pour roulements de la couronne
NO
inférieure (la quantité exacte est indiquée par la jauge d’huile ou par
l’indicateur de niveau d’huile - voir fig. 25). OK
L’installation d’un dispositif de remplissage d’huile à niveau constant
(facultatif) assure un niveau approprié d’huile lubrifiante et diminue la
fréquence des remplissages subséquents.
Lors du premier remplissage, procéder comme suit:
- retirer le bouchon du corps de palier
- renverser la burette
- verser l’huile dans le corps de palier par le trou du bouchon jusqu’à ce
que l’huile soit visible dans le coude du dispositif de remplissage d’huile
- remplir le dispositif de remplissage d’huile en versant l’huile directement
dans la burette et NON dans le coude (voir fig. 24) Fig. 24
- remettre la burette en position normale
- laisser l’huile s’écouler dans le corps de palier
- répéter l’opération jusqu’à ce que le niveau d’huile dans la burette cesse de baisser.
Pour les remplissages suivants, verser l’huile direcement dans la burette et NON dans le coude du dispositif de remplissage
d’huile ou dans le bouchon du corps de palier (voir fig. 24).
S’il n’y a pas de risques particuliers de contamination d’huile (poussière, eau) et si la température dans le bain d’huile
du carter de paliers ne dépasse pas 60°C, l’huile doit être vidangée après chaque intervalle de 4000 à 6000 heures de
service. Si les températures de fonctionnement sont plus élevées et si l’huile est contaminée, il est préférable
d’augmenter la fréquence des vidanges d’huile. La température des paliers ne devrait pas dépasser 85°C dans des
conditions normales de fonctionnement et à des températures ambiantes. Une surchauffe peut être causée par un
excédent d’huile, un désalignement de l’accouplement, un excès de vibrations et/ou l’usure des paliers.
Il est fortement recommandé de vérifier périodiquement le pH de l’huile, lequel indique la stabilité de l’huile ainsi que le
niveau d’oxydation (consulter le fournisseur pour connaître les valeurs acceptables).
Les meilleures huiles sont celles dont la viscosité varie entre 46 et 100 centistokes à 40°C. Les huiles à viscosité
élevée (100 centistokes) sont recommandées pour les utilisations qui exigent des températures de fonctionnement
élevées. Dans le cas des pompes appartenant aux séries TCD, on peut utiliser des huiles ayant une viscosité de 220
centistokes ou moins.

Les pompes sont fournies avec de l’huile OLEODIN 100 pour des applications standards à temperature ambiante de -5
à + 40°C.
Certains types d’huiles: OLEODIN 100 AGIP BLASIA 68
CASTROL HY SPIN VG 46 CASTROL HY SPIN AWS 68
ESSO TERESSO 68 ESSO NURAY 100
SHELL TELLUS OIL T68 IP HIDRUS 68

Éviter de mélanger différentes marques d’huile ayant différentes caractéristiques.

BOUCHON AVEC JAUGE DE NIVEAU BOUCHON D'ÉVENT

NIVEAU VISUEL

MAX MAX
MIN MIN

Fig. 25

Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA 29


14 – BOÎTIER À PRESSE-ÉTOUPE

DANGER!
Risque de collision, d’écrasement ou de blessure. Risque de contact avec des liquides dangereux, froids ou
chauds. Attendre l'arrêt complet de la pompe avant de manipuler l'appareil. Si la pompe contient encore du
liquide, elle risque de se mettre à tourner encore une fois. Prendre des mesures de précaution pour vidanger
la pompe ou fermer la tuyauterie au moyen d'une vanne. N’enlever les protections qu’en cas de maintenance.
Par conséquent, ne fonctionner que lorsque toutes les mesures de sécurité ont été prises.
Dans les pompes équipées de tresses, la garniture doit être rincée - que ce soit à partir d’une source extérieure ou
directement de l’agent pompé dans les passages internes de la pompe. La présence de liquide est nécessaire pour
éliminer la chaleur de frottement produite entre l’arbre et la garniture. L’importance de la fuite dépend de la dimension
de la pompe et de la pression dans le carter du boitier. De toute façon, la température des gouttes de liquide qui
s’échappent du boitier ne doit pas dépasser 60°C - 70°C par rapport à la manutention d’un liquide à la température de
l’air ambiant.

14.1 – RÉGLAGE DU PRESSE-ETOUPE


Toutes les opérations d’ajustement doivent être exécutées lorsque la POMPE EST À L’ARRÊT. Prendre toutes les
mesures de sécurité décrites au chapitre 2!
Une fois le travail terminé, TOUJOURS réinstallé les
systèmes de sécurité enlevés précédemment.
Lors du premier démarrage, desserrer les écrous de la
bague de presse-étoupe pour permettre un écoulement
régulier de liquide (voir fig 26).
Après avoir obtenu un écoulement régulier de liquide,
resserrer graduellement les écrous de la bague jusqu’à BOULONS ET
ce qu’on observe un égouttement régulier à l’intérieur ÉCROUS
des limites de température recommandées D’AJUSTEMENT
précédemment.
Un délai de quelques heures peut être nécessaire pour
établir un égouttement régulier à basse température.
Un ajustement de la garniture s’avère nécessaire lorsque GARNITURE DE
la fuite de liquide s’accentue. Lorsque les ajustements ANNEAU À RONDELLES PRESSE-ÉTOUPE
deviennent impossibles, la tresse doit être remplacée. LANTERNE DE GARNITURES
Pour remplacer les matériaux d’étanchéité, se conformer RINCAGE DU PRESSE-ÉTOUPE
aux “Instructions d’assemblage et de démontage”. Fig. 26
Si la pompe est hors service pendant plus de 2 mois, il
est recommandé de remplacer les anneaux de tresse avant de la remettre en marche.

15 - GARNITURES MÉCANIQUES

DANGER!
Risque de collision, d’écrasement ou de blessure. Risque de contact avec des liquides dangereux, froids ou
chauds. Attendre l'arrêt complet de la pompe avant de manipuler l'appareil. Si la pompe contient encore du
liquide, elle risque de se mettre à tourner encore une fois. Prendre des mesures de précaution pour vidanger
la pompe ou fermer la tuyauterie au moyen d'une vanne. N’enlever les protections qu’en cas de maintenance.
Par conséquent, ne fonctionner que lorsque toutes les mesures de sécurité ont été prises.

L’objectif des garnitures mécaniques est de retenir le produit à transférer à l’intérieur de la pompe dans la zone où
l’arbre sort du corps de pompe. Les garnitures mécaniques peuvent être en différents matériaux, type et configuration
(voir fig. 28-29-30 pour quelques exemples types).
Pour assurer le maximum de fiabilité et de sécurité, POMPETRAVAINI évalue le choix des garnitures au moment de la
sélection de la pompe et en fonction des applications et des demandes clients.
Dans le cas de garniture mécanique simple auto-arrosée (Plan API 01, 02 ou 11, voir fig. 28), il n’est pas nécessaire
d’avoir un système d’arrosage et/ou de pressurisation, la pompe a été conçue pour permettre sa propre lubrification
avec la pression de service.
Dans le cas où l’application requiert une sécurité plus importante contre les risques possibles de fuites, il est possible
d’installer 2 garnitures mécaniques travaillant simultanément de manière à créer une barrière de sécurité pour le liquide
pompé.
Il y a deux types possible de garnitures mécaniques doubles dos à dos (connu aussi comme type ”opposées” Plan API
54, voir fig. 29) et une série dite également “en tandem”, Plan API 52, voir fig. 30).
Les garnitures mécaniques doubles dos à dos sont générales utilisées quand il ne doit y avoir aucune fuite du liquide
pompé vers l’extérieur. Les garnitures mécaniques en série sont utilisées quand le liquide pompé peut s’échapper de la
pompe vers l’extérieur mais qu’il est contrôlé et retenu dans un circuit fermé, de manière à ne pas aller vers
l’atmosphère.

30 Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA


L’installation des garnitures mécaniques doubles demande un liquide de barrage d’une source externe qui soit
compatible avec le produit pompé ainsi qu’avec les conditions de travail. Le système du liquide de barrage est tel qu’il
garantit la pression et la température adéquates du liquide aux garnitures mécaniques: le système d’arrosage avec ses
propres contrôles et instrumentation est un paramètre important pour la bonne installation de la pompe, il doit être
installé par du personnel qualifié, familier avec chaque détail de ce type d’application et de système.
Tout système d’arrosage DOIT utiliser des tubes de diamètre égal ou supérieur aux connections installées sur la
pompe et le liquide de barrage doit être compatible avec le produit pompé. La pression du liquide de barrage doit
TOUJOURS être constante et/ou supérieure à celle de la pompe de manière à couvrir la totalité des performances de
celle-ci.
Dans le cas d’un arrosage non recyclé, la régulation et le contrôle de la pression dans le logement de la garniture est
très important. Dans le cas de garnitures mécaniques doubles, il est recommandé d’ajuster la pression du liquide de
barrage avec une vanne de débit installée après le logement des garnitures afin de lire la pression à l’aide d’un
manomètre installé entre la sortie garniture et la vanne de régulation.
Eviter de contrôler la pression de liquide de barrage avant le logement de la garniture mécanique car cela pourrait
mener à de fausses conclusions pouvant entraîner de sérieux dommages.
Avec un réservoir adéquat dans un système d’arrosage en circuit fermé (voir fig. 33), il est possible de contenir
d’éventuelles fuites. Les contrôles adéquats et/ou l’instrumention donneront des indications précises sur les conditions
de fonctionnement de la garniture.
L’augmentation du niveau de liquide (ou de la pression) indiquera une fuite du produit à travers la garniture de la
pompe. La diminution du niveau liquide (ou de la pression) indiquera une fuite du liquide de barrage à l’intérieur de la
pompe ou vers l’atmosphère au travers de la garniture extérieure. Dans ce dernier cas, la fuite sera aussitôt visible.
Le liquide à utiliser dans le réservoir doit offrir le maximum de compatibilité avec le liquide pompé dans le cas où il y
aurait une fuite côté pompe (par exemple, quand 2 liquides se mélangent, cela ne doit pas créer de réactions chimiques
dangereuses) et le liquide doit offrir de bonnes caractéristiques de lubrification ainsi qu’une bonne dissipation de la
chaleur.
Quelques bons exemples de liquides de barrage compatibles sont l’eau, l’huile de vaseline ou végétale.
La pression dans le réservoir est souvent obtenue avec de l’azote pressurisé. Le refroidissement du liquide de barrage
dans la boucle (nécessaire pour enlever la chaleur générée par la friction des faces des garnitures mécaniques) est
assuré avec un liquide frais externe qui traverse un serpentin de refroissement fixé à l’intérieur du réservoir. Le
réservoir est fourni avec des connections d’entrées et de sorties pour le liquide des garnitures. Ne pas inverser ces
deux connections; le liquide circule par convection naturelle (le liquide chaud monte, le liquide froid descend), inverser
ces connections empêcherait le démarrage d’un tel phénomène naturel. La connection de sortie du liquide de barrage
allant vers le logement garniture de la pompe se situe au bas du réservoir alors que la connection de retour se situe
approximativement au milieu du réservoir.
La vérification du liquide propre doit être faite pendant que la pompe est en fonctionnement; la tuyauterie d’entrée du
logement garniture doit être plus froid de 3 à 5°C que la tuyauterie extérieure allant du logement garniture au réservoir.
Si ça n’est pas le cas, changer simplement la tuyauterie sur le logement garniture (l’entrée devient la sortie et vice-
versa). Ne pas changer les raccordements sur le réservoir. Quelque fois ce changement est demandé parce que la
rotation des garnitures mécaniques (et quelque fois la conception particulière de la garniture) génère une pression
hydraulique qui peut être opposée et plus haute que normale. Assurez-vous du sens correct de rotation uniquement sur
‘site’. Le contrôle de la pression dans le réservoir avec des pressostats ou des manomètres et/ou le contrôle du niveau
liquide permet de vérifier les fuites éventuelles et de les corriger rapidement quand cela est nécessaire.
L’usage d’un bon manomètre est recommandé pour mesurer la pression, avec un grand cadran et une échelle
adéquate pour une bonne lecture. Utiliser au minimum un manomètre à bain de glycérine avec un diamètre minimum
de 60 mm et une pression de 2,5.
Pour de plus d’informations et de données sur le fonctionnement, voir avec POMPETRAVAINI ou son représentant
local.

Une pression incorrecte dans le logement garniture peut causer des dommages sévères aux parties rotatives.
i Afin de minimiser le mauvais fonctionnement du système, il faut éviter des variations de pression dans la
boucle autant que dans la pompe de façon à avoir toujours les conditions optimales de fonctionnement.

Dans le cas de garniture mécanique double dos à dos, il est


TOUJOURS nécessaire d’avoir une pression telle que la
garniture interne (celle la plus près de la roue de la pompe)
ne soit pas poussée en dehors de son siège par la pression
totale de la pompe (pression d’aspiration + pression de
fonctionnement), même quand la pompe est en mode stand- 
by. Le liquide de barrage doit être au moins 0,5 bars au-
dessus de la pression de refoulement maximale de la
pompe, sur l’ensemble de sa courbe. Une pression plus
basse, même pour un moment provoquera le déplacement
de la partie fixe de la garniture mécanique hors de son
logement et le liquide pompé se mélangera avec le liquide de

barrage du fait de la pression plus haute à l’intérieur de la
pompe (voir fig. 27).
Dans le cas de garniture mécanique double en série

Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA 31


(tandem), la pression du liquide de barrage doit être aussi basse que possible mais suffisamment haute pour fournir le
bon débit dans le circuit.
Les hautes pressions (supérieures à 0,3 bars par rapport à la pression atmosphérique) peuvent pousser la partie fixe
de la garniture mécanique côté produit (le plus près de la roue de la pompe) hors de son logement (spécialement
quand la pompe est au repos sans pression), dans ce cas, le liquide de barrage pourra se mélanger avec le produit à
l’intérieur de la pompe en fonction des dommages de la garniture.

i
Une pression incorrecte dans le système d’étanchéité est la cause la plus habituelle de disfonctionnement,
aussi une surveillance continue avec une prompte action corrective est nécessaire.

Les figures 20-21-22-23 indiquent la position des connections pour le liquide de barrage. Pour un débit et une pression
corrects du liquide de barrage, voir tab. 3 et/ou consulter POMPETRAVAINI et/ou le constructeur des garnitures
mécaniques dans les cas particuliers.
Pour la quantité de liquide nécessaire au refroidissement/réchauffement de la chambre de la garniture, voir tab. 4.
Le refroidissement est recommandé pour des températures de pompage supérieures à 90 °C et permettent un meilleur
fonctionnement de la garniture.Toujours dans le tableau 4, sont indiquées les valeurs du liquide de refroidissement ou
de réchauffement pour les pompes en version “U2” propres aux pompes en version chemisée.
Les garnitures mécaniques standards fournies avec nos pompes sont conformes à l’ISO 3069/UNI EN 12756. Pour les
principales dimensions, se référer au guide “Instructions de démontage et d’assemblage”. Des garnitures mécaniques
spéciales ou particulières peuvent être installées après une évaluation de notre département technique. Les garnitures
mécaniques ne demandent pas de maintenance particulière jusqu’à ce qu’une perte de liquide soit visible (pour leur
remplacement, voir le guide “Instructions de démontage et d’assemblage”). Une perte de quelques gouttes de liquide
sur plusieurs minutes est normalement acceptée et n’est pas une indication de fuite.
Une fuite de garniture ou une défaillance de celle-ci doit être corrigée proprement en considération de l’impact sur
l’environnement ou du risque de toxicité ou de sécurité.

ATTENTION!
Prêter attention aux fuites possibles du liquide pompé au travers de la garniture mécanique qui par ses
caractéristiques pourraient être préjudiciables à l’environnement ou aux personnes.

Les garnitures mécaniques ne doivent JAMAIS tourner à sec, sans liquide d’arrosage (interne ou externe).
Ceci pourrait causer de sévères dommages aux faces des garnitures, O-rings et élastomères.niques.

Les garnitures mécaniques sont des pièces d'usure: la durée de vie de la garniture mécanique dépend du degré de
sévérité du service. Il est recommandé de vérifier l'usure des faces d'appui toutes les 4000 heures. Il s'agit d'une durée
normale de travail acceptable pour les garnitures mécaniques, au-delà de cette période, il pourrait y avoir des fuites en
raison de l'usure des faces qui nécessiterait le remplacement de la garniture. Lors du remplacement de la garniture
mécanique, l'état de la chemise d'arbre (si présente) doit être vérifié: Si la surface de la chemise d'arbre est
endommagée, ou en cas de doute, Il est recommandé de remplacer la chemise d'arbre avec les garnitures
mécaniques.

GARNITURES MECANIQUES A QUENCH


Il y a deux types de quench/barrage, valable sur demande: Plan API 61 et 62
Le plan API 61 (voir fig. 31) inclut une douille sur l’arrière de la garniture côté pression atmosphèrique (simple ou
double) pour retenir le liquide en cas de cassure/félure accidentelle. Cette douille demande un minimum de jeu sur
l’arbre, ainsi le liquide n’est pas complètement étanché mais la plupart de celui-ci sera retenu en cas de cassure
brutale. Les connections de vidange et d’évent sont filletées. Cet arrangement n’autorise pas un arrosage permanent
du fait des jeux mentionnés ci-dessus qui pourraient causer des pertes considérables de liquide de l’arbre vers
l’extérieur. Ce système convient principalement pour éviter des interventions d’urgences ou pour limiter les pertes de
liquide.
Le plan API 62 (voir fig. 32) demande, à la différence du plan API 61, un arrosage constant parceque l’étanchéité
auxiliaire est de type à contact et ne peut pas travailler sans un liquide qui élimine la chaleur de friction générée.
L’étanchéité auxiliaire est habituellement un joint à lèvres (anneau d’étanchéité radiale) qui ne doit pas être confondu
avec une étanchéité mécanique traditionnelle. Des pertes de nombreuses gouttes de liquide peuvent être tolérées et
avec le temps sa fiabilité diminuera. Ce système est principalement utilisé quand il est nécessaire de nettoyer l’arrière
de la garniture mécanique côté pression atmosphérique pour prévenir des risques de cristalisation ou de solidification
du produit transporté.
C’est une alternative moins efficace que le système de garniture mécanique double en série.
La pression du liquide de barrage doit suivre les mêmes règles que pour les garnitures mécaniques doubles en série,
soit une pression maximale de 0,3 bars au-dessus de la pression atmosphérique et une température maximale de
60°C.

32 Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA


Pression au moins supérieure de 0,5
bar à la pression de travail de la
pompe




Pression de travail de la pompe Pression de travail de
la pompe

Fig. 28 Fig. 29
Exemple type de garniture mécanique SIMPLE Exemple type de garniture mécanique DOUBLE DOS A
avec arrosage interne – Plan API 01, 02 ou 11 DOS avec arrosage externe –Plan API 54

Pression max. supérieure de 0,3


bar à la pression atmosphérique

 Liquide pompé

Liquide d’arrosage externe des


garnitures mécaniques


Pression de travail de la pompe

Fig. 30
Exemple type de garniture mécanique DOUBLE EN SERIE
avec arrosage externe – Plan API 52

Douille dedisécurité
Bussola sicurezzasans
senza contact
contatto Pression max.max.
Pressione supérieure de0,30,3
superiore di bar bar
Sfiato à la pression atmosphérique
alla pressione atmosferica
Event

Vidange
Drenaggio Garniture
Tenuta a auxiliaire de contact
labbro strisciante
Fig. 31
Fig. 32
Exemple type de garniture mécanique SIMPLE
Exemple type de garniture mécanique SIMPLE
AVEC QUENCH – Plan API 01/61
AVEC QUENCH – Plan API 01/62
(ATT.: Arrosage continu impossible.)

Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA 33


Contacteur de niveau minimum
Remplissage
réservoir Manomètre Fig. 33
Exemple type de réservoir
pressurisé, liquide de
Pressostat refroidissement et
Sortie liquide de refroidissement instrumentation (la
localisation des instruments
Thermomètre peut varier)
Niveau liquide (doit être
supérieur au niveau liquide
Pressurisation provenant de la pompe)
réservoir
Vidange N.B.: L’installation du
Entrée liquide (provenant des réservoir doit être au
garnitures mécaniques) moins 1 m au dessus
de l’arbre de la pompe.
Sortie liquide allant vers les
Entrée liquide de refroidissement garnitures mécaniques.

9 Tab. 3 - QUANTITÉ DE LIQUIDE NECESSAIRE A


L’ARROSAGE EN EXTERNE DES
8
mm GARNITURES MÉCANIQUES
100
7 mm = diamètre de la garniture mécanique installée
bar = pression maximum de travail de la pompe
6 (somme de la pression d’aspiration plus celle
l/1' générée par la pompe à la bride de
5 refoulement)
l/1’ = débit liquide nécessaire pour garniture
mécanique simple ou double en série
4
(tolérance +/-25% en fonction de la
température)
3 16 mm N.B.: Pour les garnitures mécaniques doubles
dos à dos, DOUBLER la quantité
2 indiquée.
0 2 4 6 8 10 12 14 16 18
ATT.: La PRESSION du liquide d’arrosage, pour les
bar garnitures mécaniques doubles dos à dos, doit
être supérieure d’au moins 0,5 bar à la
pression maximum de travail de la pompe mais
jamais plus de 0,3 bar au dessus de la
pression atmosphèrique dans le cas de
garnitures mécaniques doubles en série
(tandem).

Tab. 4 - QUANTITÉ DE LIQUIDE NECESSAIRE AU DEBIT DEBIT


REFROIDISSEMENT OU RECHAUFFAGE DE LA POMPE SERIE MINIMUM MAXIMUM
CHAMBRE DE LA GARNITURE (la pression l/1’ l/1’
maximum pour le circuit liquide est de 3,5 bar, en se AT – TB…
référant à l’eau et à la température ambiante. En cas TC... groupe 1 – 2 3 8
de circuit de réchauffage, la température maximale TMA
autorisée est de 135°C).
Tolérance sur le débit: +/-25%.
ATT.: Pour le refroidissement ou le réchauffage des corps
chemisés de pompe des séries MC… - TC… en version MC... groupe 3 – 4 – 5
“U2” (voir fig. 34), les débits peuvent varier en fonction des TC... groupe 3 – 4 – 5 5 12
températures de refroidissement ou de réchauffage du MEC
corps, en respectant TOUJOURS la pression maximum de
la chambre de 3,5 bar et la température maximale de
135°C.

34 Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA


d2.2 Fig. 34
d2.1 Connexion filettée - entrée liquide
d4.2
de refroid./réchauff. du logement de
la garniture mécanique.
d2.2 Connexion filettée - sortie liquide de
refroid./réchauff. du logement de la
garniture mécanique.
d4.1 Connexion filettée - entrée liquide
de refroid./réchauff. du chemisage
d4.1 corps.
d4.1 d2.1 d4.2 Connexion filettée - sortie liquide de
refroid./réchauff. du chemisage
corps.

16 - DÉFAILLANCES TECHNIQUES: PROBLÈMES, CAUSES ET SOLUTIONS

Dans le cas d’un disfonctionnement ou d’un endommagement, se référer au tableau 5 pour résoudre les problèmes
rencontrés. S’ils persistent ou en cas de doute, contacter POMPETRAVAINI.

Tab. 5 – LISTE DES PANNES

PROBLÈME LISTE DES CAUSES POSSIBLES


Peu ou pas d’écoulement et/ou de pression 1 - 2 - 3 - 4 - 5 – 6 - 7 - 8 - 9 – 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 17 - 25 -
40
Écoulement et/ou pression excessifs 15 - 16 - 17 – 18
Consommation d’énergie élevée 10 - 15 - 16 - 18 - 19 - 20 – 21 - 22 - 23
Vibration et bruit excessifs 8 – 18 - 19 – 20 - 23 - 24 – 25 – 26 - 27 - 28 - 36 - 37 - 40
Surchauffe des paliers 19 - 20 - 28 - 29 - 30 - 36 – 38 - 39 - 42
Mauvais fonctionnement des garnitures 28 - 31 - 32 - 33 - 34 - 35 – 40 - 41

CAUSES SOLUTIONS
1 La pompe n’est pas amorcée Répéter la procédure d’amorçage
Augmenter la vitesse du moteur par rapport aux conditions de
2 La vitesse de rotation n’est pas adéquate fonctionnement - Remplacer la turbine par une turbine de plus
grand diamètre
Augmenter la vitesse de fonctionnement, si possible, (voir point 2)
L’installation nécessite une pression plus ou remplacer la turbine par une turbine de plus grand diamètre -
3
élevée que prévu Changer la pompe ou, dans le cas d’une pompe multicellulaire,
augmenter le nombre d’étages - Réduire la pression du système
4 Mauvais sens de rotation Changer le sens de rotation du moteur
5 Poches d’air dans conduite d’aspiration Modifier l’agencement de la conduite d’aspiration
6 L’air entre dans la conduite d’aspiration Vérifier les zones d’étanchéité du tuyau
Le liquide pompé est émulsifié au contact
7 Installer un réservoir avant la pompe pour désaérer le liquide
de l’air
Régler la hauteur d’aspiration à sa valeur originale - Augmenter le
La hauteur d’aspiration et/ou la pression diamètre du tuyau - Vérifier le tuyau d’aspiration, le clapet de pied
8 d’aspiration sont plus élevées que prévu, ou la soupape de retenue, le filtre - Ouvrir complètement la vanne
ce qui cause une cavitation de la pompe de sectionnement dans le tuyau d’aspiration - Réduire les pertes
par frottement
L’anneau d’usure et/ou le rétrécissement
Remettre la pompe en état en remplaçant et/ou en réparant les
9 de turbine et/ou la turbine et/ou les
composants endommagés
diffuseurs sont usés ou endommagés
La viscosité, la densité ou le poids
Rétablir les caractéristiques du liquide qui étaient prévues à
10 spécifique du liquide sont supérieurs aux
l’origine (si nécessaire, communiquer avec POMPETRAVAINI)
valeurs prévues
Le tuyau d’aspiration n’est pas assez
Immerger le tuyau ou le clapet de pied plus profondément dans le
11 immergé dans le liquide, ce qui provoque
liquide
un tourbillon
La turbine est bouchée par des dépôts Retirer la turbine, la nettoyer, débarrasser les palettes et les
12
calcaires et/ou par des corps étrangers cavités de tout corps étranger - Adoucir le liquide pompé
Replacer la garniture dans la boîte à étoupe ou réparer/remplacer
13 L’air pénètre dans le système
le garniture mécanique
14 Le tuyau est bouché Nettoyer tuyau et soupapes - nettoyer les filtres
15 La vitesse est trop élevée Si possible, réduire la vitesse de rotation de la pompe
Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA 35
Régler la soupape de contrôle de l’écoulement dans le tuyau de
La pression requise du système est plus décharge - Réduire le diamètre de la turbine (communiquer avec
16
basse que prévu POMPETRAVAINI) - Dans le cas de pompes multicellulaires,
réduire le nombre d’étages
17 Pompe inappropriée à l’utilisation Communiquer avec POMPETRAVAINI
Réduire la pression, mais sans régler la vanne de sectionnement
18 La pression d’entrée est trop élevée
du côté aspiration
19 Accouplement pompe-moteur désaligné Réaligner le couplage
20 Paliers défectueux ou usés Remplacer les paliers
Tension du bloc d’alimentation et/ou
Changer le moteur - Apporter des corrections au bloc
21 tension du moteur incorrecte(s) - Le
d’alimentation
moteur ne fonctionne pas correctement
22 La garniture est trop serrée Desserrer les écrous de la bague de presse-étoupe
23 Blocage de la pompe Arrêter la pompe et s’assurer que le rotor n’est pas obstrué
24 Pompe et/ou tuyau désajusté(s) Appliquer un couple aux boulons selon les spécifications
Pompe usée ou endommagée qui présente
25 Remettre la pompe en état
des jeux Internes excessifs
Garnitures en caoutchouc de
26 Remplacer les garnitures d’accouplement
l’accouplement sont usées
La turbine est déséquilibrée en raison de Démonter, nettoyer, balancer, évaluer son état et/ou remplacer la
27
l’usure, de dépôts et d’incrustrations turbine - Adoucir le liquide pompé
Forces, moments et désalignement des
28 Réaligner et supporter le tuyau
tuyaux exercent une charge sur la pompe
Niveau d’huile trop bas dans le coffret de
Remettre l’huile ou la graisse au niveau normal en utilisant la
29 paliers, qualité d’huile inadéquate, ou
qualité de lubrifiant requise
manque de graisse
30 La puissance absorbée est trop élevée Diminuer la consommation d’énergie en identifiant la cause
31 La pompe fonctionne à sec Rétablir les conditions de fonctionnement adéquates
Le liquide pompé ou le liquide de rinçage Installer un filtre dans les conduites de rinçage - Changer le liquide
32
des garnitures est sale et/ou inadéquat de rinçage
Vibrations et déflections excessives de Identifier les causes et rétablir les conditions de fonctionnement
33
l’arbre adéquates (consulter le tableau pour plus de précisions)
Le liquide pompé ne convient pas aux
34 Communiquer avec POMPETRAVAINI
garnitures
35 Le manchon de l’arbre est usé Remplacer le manchon par un nouveau
L’écoulement pompé est inférieur au Augmenter l’écoulement - régler la conduite ou la soupape de
36
minimum requis dérivation
La base ou l’assise de pompe n’est pas Changer ou consolider la base et/ou l’assise en se conformant aux
37
adéquate procédures recommandées
38 Trop de graisse dans les paliers Enlever l’excès de graisse et vérifier les paliers
39 Il y a de l’eau dans le coffret de paliers Changer les paliers et remplacer tout le lubrifiant
Assemblage incorrect après réparation de Remettre la pompe et l’assemblage en état en se conformant aux
40
la pompe directives appropriées
Les garnitures mécaniques sont
41 Démonter les garnitures, les contrôler ou les changer
endommagées
42 Les poussées axiales sont trop élevées Vérifier la roue

36 Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA


17 - RÉPARATION DE LA POMPE, DEMONTAGE & ENLEVEMENT DE L’ INSTALLATION

Au cas où la pompe nécessiterait des réparations, il est recommandé de se familiariser avec les procédures décrites
dans la section “Instructions d’assemblage et de démontage”.

DANGER!
Risque de collision, d’écrasement ou de blessure. Attendre l'arrêt complet de la pompe avant de manipuler
l'appareil. Si la pompe contient encore du liquide, elle risque de se mettre à tourner encore une fois. Prendre
des mesures de précaution pour vidanger la pompe ou fermer la tuyauterie au moyen d'une vanne. Risque de
contact avec des liquides dangereux, froids ou chauds. La maintenance doit absolument être effectuée avec
la pompe à l’arrêt, en coupant la tension d’alimentation électrique et toute autre liaison auxiliaire; en outre, il
faut s’assurer que ladite alimentation ne sera rétabli que par l’opérateur en charge de la maintenance. La
présence de 2 opérateurs au moins est requise et le responsable secteur doit être mis au courant d’une
maintenance en cours. Par conséquent, ne fonctionner que lorsque toutes les mesures de sécurité ont été
prises.
SE CONFORMER AUX MESURES DE SÉCURITÉ DÉCRITES AU CHAPITRE 2.

Dans tous les cas, avant d’effectuer des travaux sur la pompe, il est important de:
- se procurer et de porter le matériel de sécurité approprié (casque, lunettes de sécurité, gants, chaussures de
protection, etc.)
- mettre le bloc d’alimentation électrique hors circuit et, au besoin, de déconnecter les câbles électriques du moteur
- fermer les vannes de sectionnement sur les tuyaux d’arrivée et de sortie de la pompe
- laisser la pompe refroidir jusqu’à la température ambiante dans le cas où des liquides chauds sont pompés
- prendre des mesures de sécurité si des liquides dangereux ont circulé dans la pompe
- purger le corps de la pompe du liquide pompé par les raccords de vidange et, si nécessaire, rincer avec un liquide
neutre.

Pour retirer la pompe et le moteur de l’installation, procéder comme suit:


- enlever les boulons des brides d’aspiration et de décharge de la pompe
- enlever le carter d’accouplement
- enlever la cale d’épaisseur de l’accouplement, s’il y a lieu
- si nécessaire, retirer le moteur en enlevant les boulons sur la base (dans le cas d’un assemblage monté sur base)
ou les boulons sur la bride d’attache (dans le cas d’un modèle monobloc)
- enlever les boulons d’ancrage de la pompe sur la base
- retirer la pompe de l’installation en prenant soin de ne pas endommager les autres composants du système.

Avant de retourner la pompe chez POMPETRAVAINI ou dans un atelier spécialisé, décontaminer la pompe et
demander le formulaire de déclaration de vidange.

En cas de déplacement de la pompe de l'installation, procéder au déplacement l'appareil en suivant la


réglementation en vigueur et prenez les mesures recommandées pour protéger l'environnement.

Une fois la pompe réparée, la réinstaller en suivant les étapes décrites dans les procédures relatives à l’assemblage et
suivantes (voir les chapitres respectifs à partir du chapitre 7).

Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA 37


18 - PIÈCES DE RECHANGE

Au moment de commander la pompe, il est recommandé de commander aussi certaines pièces de rechange, surtout si
l’installation ne comporte pas de pompes auxiliaires. Une telle pratique permet de réduire au minimum les périodes
d’arrêt technologique attribuables à une panne de pompe ou à des travaux d’entretien courant.
Pour une gestion optimale des pièces, les normes VDMA 24296 suggèrent de déterminer le nombre de pièces à
stocker d’après le nombre de pompes utilisées dans l’usine (voir le tableau suivant).

Pièces de rechange Numéro de pompe identifié (inclus celle de secours)


10 et
2 3 4 5 6 et 7 8 et 9
plus
Composants Numéro des pièces de rechange
Corps d’aspiration et de refoulement 2
1 1 2 2 3 30%
Roue 1
Bague d’étanchéité radiale
2 2 3 3 4 50%
Roulements à rouleaux
Arbre assemblé avec ses composants 2 3 30%
1 1 2 2
Coussinet
3 4 50%
Chemise d’arbre 2 2 3
Bague de registre 1 1 2 2 3 30%
Anneau de presse-étoupe 16 16 24 24 24 32 40%
Jeu de garnitures 12 150%
4 6 8 8 9
Autre jeu de garnitures 10 100%
Partie Tournante
Mécanique

4 5 6 7 90%
Garniture

Parte Fixe
2 3
Garnitures Partie Tournante
6 8 8 10 150%
Garnitures Partie Fixe
Ressorts 1 1 1 1 2 2 20%
Groupe support complet d’arbre, de roulements,
--- --- --- --- --- 1 2
couvercles, bagues de garniture, etc...
Doigts d’accouplement (jeu) 2 3 4 5 6 7 75%

Le numéro de modèle, l’année de fabrication et le numéro de série de la pompe sont imprimés sur la plaque
signalétique de la pompe. Tous ces renseignements sont nécessaires pour commander des pièces de rechange.
Le type de pompe, le numéro d’article de chaque pièce (VDMA) et la description d’après le dessin en coupe de la
pompe et la liste des pièces sont autant de renseignements utiles qui aident à déterminer les pièces de rechange
appropriées à une pompe donnée.

Nous recommandons d’utiliser des pièces de rechange d’origine fabriquées par le fabricant de la pompe: dans le cas
contraire, POMPETRAVAINI décline toute responsabilité et ne sera pas tenu responsable des dommages ou des arrêts
qui pourraient être causés par des pièces fabriquées par d’autres fabricants.

38 Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA


19 - INFORMATIONS TECNIQUES

19.1 - MOMENTS DE RÉSISTANCE PENDANT LE DÉMARRAGE

Le Moment de Résistance d’une pompe centrifuge pendant la phase de


démarrage est très réduit et ne demande pas d’attention ou de

Moment de Résistance à pleine charge


précautions particulières si on utilise des moteurs électriques standard. Le
démarrage peut avoir lieu seulement si le Moment de Résistance de la
pompe est inférieur, à pleine vitesse, à celui que doit fournir le moteur
Moteurs petits
(voir figure ci-contre). 5÷40 kW
Le Moment de Résistance (Nm) d’une pompe se calcule ainsi:
Moteurs grands
Moment de Résistance = 9549 x kW (absorbée en régime) / RPM (nominal) 250÷1000 kW

En fonction du démarrage de la pompe centrifuge, on peut distinguer trois


cas principaux: chacun ayant sa courbe caractéristique de démarrage Pompe

(voir exemple ci-dessous).

Vitesse de rotation
Moment de Résistance
Hauteur manométrique

1) Démarrage avec vanne ouverte sur le refoulement

Pendant ce démarrage, on peut accepter la courbe du


Moment de Résistance en fonction du nombre de
tours, semblable à une parabole, qui va d’environ 20%
de la valeur du Moment de Résistance jusqu’au Qn.

Débit

Vitesse de rotation

2) Démarrage avec vanne partiellement fermée


sur le refoulement % Vitesse de rotat. % Débit

Ce type de démarrage requiert une observation


particulière: la pompe doit d’abord rejoindre une
valeur de débit minimum Qm (correspondant au
Hauteur manométrique

Moment de Résistance

débit partiel de la vanne) afin de garantir un


fonctionnement correct, sans problème
d’évaporation du liquide ou de charge radiale sur
l’arbre; en ouvrant la vanne complétement, la
pompe ira rapidement à la valeur de débit
nominale Qn et de ce fait, à la valeur du Moment
de Résistance Maximum.
NOTE: Dans cet exemple, on a simulé une Débit
puissance absorbée de la valeur du Qm Débit minimum
correspondant à près de 60% à celle du Qn.

3) Démarrage avec vanne complètement ouverte


et avec vanne anti-retour sur le refoulement
Moment de Résistance

Pendant le démarrage, la vanne anti-retour restera


Hauteur manométrique

fermée jusqu’au raccordement de la valeur de


pression H1 (correspondant à la pression de
préchargement de la même vanne) et donc de débit
nulle. Cette valeur vient se rajouter à une vitesse n1
(dans cet exemple, simulation d’environ 60% de la
vitesse nominale). L’accélération continue du moteur
atteindra la valeur rajoutée du Qn après être passée
Débit
par n2, Q2, H2.
Vitesse de rotation

Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA 39


19.2 - DIAGRAMMES DE FONCTIONNEMENT TYPE

NPSH
NPSH
H

H
H

NPSH NPSH

Q Q

P P

P
P

Q Q
Diagramme de fonctionnement type Diagramme de fonctionnement type
pour pompe série AT - TB… pour pompe série TC… - MC… - TMA

Soit:
H = Hauteur manométrique
NPSH = (Net Positive Suction Head) Hauteur de charge nette absolue à l’aspiration
P = Puissance absorbée
Q = Débit

19.3 - CONVERSION UNITÉ DE MESURE

Converti Pour obtenir Multiplié par Converti Pour obtenir Multiplié par
3
Litre/sec Litre/min 60 m /h Litre/sec 0,2778
3 3
Litre/sec m /h 3,6 m /h Litre/min 16,67
3
Litre/sec C.F.M. 2,12 m /h C.F.M. 0,589
Débit
Litre/min Litre/sec 0,01667 C.F.M. Litre/sec 0,4719
3
Litre/min m /h 0,06 C.F.M. Litre/min 28,32
3
Litre/min C.F.M. 0,0353 C.F.M. m /h 1,698

Converti Pour obtenir Multiplié par Converti Pour obtenir Multiplié par
3
Litre m 0,001 U.S. Gal Litre 3,785
3 3
Litre Ft 0,0353 U.S. Gal m 0,003785
3
Litre U.S. Gal 0,02641 U.S. Gal Ft 0,0133
Litre Imp. Gal 0,219 U.S. Gal Imp. Gal 0,0832
3
m Litre 0,001 Imp. Gal Litre 4,545
3 3 3
m Ft 35,3 Imp. Gal m 0,004545
Volume 3 3
m U.S. Gal 264,17 Imp. Gal Ft 0,16
3
m Imp. Gal 219,96 Imp. Gal U.S. Gal 1,2
3
Ft Litre 28,32
3 3
Ft m 0,0283
3
Ft U.S. Gal 7,48
3
Ft Imp. Gal 6,228

Converti Pour obtenir Multiplié par Converti Pour obtenir Multiplié par
cm inches 0,3937 inches cm 2,54
cm m 0,01 feet m 0,3048
Longueur
m feet 3,28084
m cm 100

40 Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA


19.4 NIVEAU DE BRUIT & DE VIBRATIONS
Niveau de bruit (niveau de pression sonore Lp à 1 mètre de distance, hors moteur, avec la pompe installée dans le
système et le niveau de puissance acoustique Lw) pour pompe fonctionnant à BEP et moteur à 50 Hz. Les valeurs
peuvent changer en fonction du moteur installé. Contacter POMPETRAVAINI pour des informations complémentaires.
La classe du niveau de vibration dans le tableau suivant (valeurs rms mm/s) présentent les valeurs pour le travail en
continu de la pompe si elle est correctement installée. Pour des valeurs supérieures effectuer l'entretien.
NOTA: Les pompes non indiquées sur le tableau requièrent une exécution particulière.
Conctater POMPETRAVAINI pour en connaître les caractéristiques.
Niveau sonore Niveau de
MODELE
Travail Maintenance Maintenance Lp (LW) vibrations
DE
continu préventive exceptionnelle
POMPE
Classe > 3,5
< 3,5 >7
V1 <7 dB(A) classe
TMA
Classe > 4,5 2 poles 2 poles
< 4,5 >7
V2 <7 31 – 3
31 – 4
Niveau sonore Lp (LW) Niveau de vibrations 31 – 5
MODELE 31 – 6
DE 31 – 7
POMPE
dB(A) classe 31 – 8
poles poles 31 – 9
TC…
8 6 4 2 8 6 4 2 31 – 10
25 – 125 V1 31 – 11
25 – 160 V1 31 – 12
25 – 200 V1 31 – 13
32 – 125 V1 31 – 14
32 – 160 V1 31 – 15
72 (84) V1
32 – 200 V1 32 – 3
40 – 125 V1 32 – 4
< 70 (82) 32 – 5
40 – 160 V1
40 – 200 V1 32 – 6
40 – 250 V1 32 – 7
50 – 125 V1 32 – 8
50 – 160 V1 32 – 9
50 – 200 V1 32 – 10
50 – 250 V1 32 – 11
50 – 315 74 (86) V1 32 – 12
65 – 125 73 (85) V1 32 – 13
65 – 160 73 (85) V1 32 – 14
65 – 200 73 (85) V1 32 – 15
65 – 250 74 (86) V1 40 – 3
65 – 315 75 (88) V1 40 – 4
< 70 (83) 40 – 5
80 – 160 73 (85) V1
80 – 200 74 (86) V1 40 – 6
80 – 250 75 (87) V1 40 – 7
80 – 315 77 (90) V1 V2 40 – 8
100 – 200 75 (87) V1 V2 40 – 9
100 – 250 76 (89) V1 V2 40 – 10
100 – 315 78(91) V1 V2 40 – 11
100 – 400 --- V1 --- 40 – 12
125 – 250 --- V2 --- 40 – 13
125 – 315 76 (89) --- V2 --- 40 – 14 76 (89) V2
125 – 400 --- V2 --- 40 – 15
150 – 250 --- V2 --- 50 – 3
150 – 315 --- V2 --- 50 – 4
150 – 400 --- V2 --- 50 – 5
78 (92) 50 – 6
200 – 315 --- V2 ---
200 – 400 --- V2 --- 50 – 7
250 – 315 --- V2 --- 50 – 8
300 – 350 --- V2 --- 50 – 9
79 (93) 50 – 10
300 – 450 --- V2 ---
250 – 450 --- V2 --- 50 – 11
300 – 550 79 (94) --- --- V2 --- --- 50 – 12

Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA 41


Niveau sonore Niveau de
MODELE
Lp (LW) vibrations Niveau sonore Niveau de
DE
POMPE MODELE Lp (LW) vibrations
DE
dB(A) classe POMPE
TBA
4 poles 4poles dB(A) classe
202  TBH 4 poles 4poles
203  < 73 (85) 201
204  202
291 203
292 204
293 205
294 206
295 207
296 208
297 291
298 292
301 293
302 294
303 295
304 296
< 70 (82)
305 297
306 298
< 70 (82)
307 301
308 302
311 303
312 304
313 305
314 306
315 307
316 308
317 V1 311
318 312
401 313
402 314
V1
403 315
404 316
73 (85)
405 317
406 318
407 401
408 402
501 403
502 404
74 (86)
503 405
504 406
75 (88)
505 407
506 408
507 501
508 502
651 503
652 504
75 (88)
653 505
654 506
77 (90)
655 507
656 508
657 651
658 652
653
654
 = ATTENTION: Moteurs à 2 poles. 77 (90)
655
656
657
658

42 Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA


Afin d'avoir une valeur approximative du niveau de bruit du groupe moto-pompe assemblé, le niveau de puissance
acoustique du moteur et la pompe peuvent être ajoutés. Le tableau suivant montre certaines valeurs du niveau de bruit
du moteur. L'addition doit être faite en utilisant le diagramme ci-dessous.
Afin d'obtenir le niveau total de puissance acoustique, il est nécessaire de calculer la différence entre le niveau de bruit
de la pompe et celui du moteur; à partir de cette valeur calculer, à partir du diagramme ci-après, l'incrément qui devra
être ajouté à la valeur supérieure de la puissance acoustique.
Exemple: Moteur 80 dB et 75 dB la pompe, la différence de niveau de 5 dB, incrément 1,2 dB, total des niveaux de
puissance acoustique = 81,2 dB. Tenant compte du fait que le niveau de bruit dépend de plusieurs facteurs, veuillez
prendre contact avec POMPETRAVAINI pour connaître des valeurs plus précises.

Niveau sonore Lp (Lw) Niveau sonore Lp (Lw)


PUISSANCE
ATEX

dB(A) dB(A)
kW
8 poles 6 poles 4 poles 2 poles 8 poles 6 poles 4 poles 2 poles
0,75 55 (63) 50 (58) 48 (56) 59 (67) 54 (62) 48 (56) 53 (61) 64 (72)
1,1 55 (63) 50 (58) 54 (62) 60 (68) 54 (62) 48 (56) 56 (64) 64 (72)
1,5 57 (65) 53 (61) 54 (62) 63 (71) 56 (64) 57 (65) 56 (64) 71 (79)
2,2 57 (65) 55 (61) 55 (63) 63 (71) 60 (68) 59 (67) 57 (65) 71 (79)
3 58 (66) 57 (65) 55 (63) 67 (75) 60 (68) 62 (70) 57 (65) 74 (82)
4 60 (68) 57 (65) 58 (66) 69 (77) 64 (72) 62 (70) 62 (70) 74 (82)
5,5 60 (68) 57 (65) 61 (69) 72 (81) 64 (72) 62 (70) 66 (74) 75 (83)
7,5 60 (68) 63 (71) 61 (69) 72 (81) 64 (72) 66 (74) 69 (77) 77 (85)
11 63 (71) 64 (72) 68 (78) 74 (82) 66 (75) 66 (74) 71 (79) 77 (86)
15 65 (73) 64 (72) 68 (78) 74 (82) 67 (77) 69 (78) 71 (79) 78 (86)
18,5 67 (75) 66 (74) 68 (78) 74 (82) 70 (81) 71 (81) 72 (81) 78 (86)
22 67 (75) 66 (74) 68 (78) 74 (82) 70 (81) 71 (81) 72 (81) 76 (85)
30 69 (80) 68 (78) 73 (84) 82 (93) 70 (81) 72 (83) 72 (82) 78 (88)
37 67 (75) 70 (81) 75 (86) 82 (93) 62 (74) 72 (83) 75 (86) 78 (88)
45 67 (77) 72 (84) 75 (86) 82 (93) 62 (74) 67 (79) 75 (86) 80 (90)
55 67 (77) 72 (84) 78 (86) 84 (98) 63 (77) 67 (79) 77 (88) 80 (91)
75 67 (77) 77 (87) 73 (82) 79 (89) 65 (77) 67 (81) 72 (84) 77 (89)
90 67 (77) 77 (88) 73 (82) 79 (89) 65 (79) 71 (85) 72 (84) 77 (89)
110 73 (85) 77 (88) 79 (92) 84 (97) 65 (79) 72 (86) 73 (86) 77 (91)
132 76 (88) 77 (88) 79 (92) 84 (97) 72 (86) 77 (86) 85 (99)
160 78 (89) 79 (92) 84 (97) 77 (91) 85 (99)
200 79 (92) 84 (97) 77 (91) 85 (99)
250 83 (95) 84 (97)

3,0
2,8
2,6
2,4
2,2
dB increment to add

2,0
1,8
1,6
1,4
1,2
1,0
0,8
0,6
0,4
0,2
0,0
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
dB difference

Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA 43


NOTES

Modéle de POMPE Numéro Série Numéro Informatique Année fabricat.

............................................................................ ....................... .......................................................... .......................

LIQUIDE pompé Capacité Press. Aspiration Press. Refoulement Température


3
............................................................................ ...............m /h .........................m .........................m ...................°C
Léthifère Toxique Nuisible Corrosif Irritant Puant .……................

Propre Malpropre Avec suspensions Poids Spéc..…........ Viscosité............. PH..........

POIDS TOTAL DIMENSIONS MAXIMUM NIVEAU SONORE (mesuré à 1 m)


X =.................cm
Pression =....................dB(A)
Y =.................cm
....................KGS Puissance =....................dB(A)
Z =.................cm

INSTALLATION SERVICE
Intérieur Extérieur Continu Intermittent
Aire explosive .............................. .........................................................................

bre bre
Type MOTEUR / Bâti N de Pôles N de Révolutions Puissance absorbée Puissance installée

................................... ................................. ...............…......r/min ..........................Amp ................kW /..............HP


Fréquence Alimentation Protection Classe d’isolement Puissance absorbée

...............................Hz ...........................Volt IP.............................. ................................. ................kW /.............HP

NOTES

NA4.IS.CENT.F000 / IMPRIMÉ EN ITALIE


Manuale Centrifughe Francese

L’objectif de POMPETRAVAINI est d’améliorer constamment son produit par le biais de la recherche et du développement; par conséquent, nous nous réservons le droit d’apporter des modifications à
notre produit sans préavis.

S.p.A.

20022 CASTANO PRIMO (Milano) ITALY


Via per Turbigo, 44 – Zona Industriale
Tel. 0331 889000 – Fax 0331 889090
www.pompetravaini.it

44 Guide de fonctionnement pour pompes centrifuges AT - TB... - MC... - TC... - TMA