Vous êtes sur la page 1sur 46

IX – DIFFÉRENTS TITRES DE PROPRIÉTÉ INDUSTRIELLE

Permettent à leur titulaire de disposer d'un monopole


– pendant une certaine durée, renouvelable ou non – qui lui confère :

« droit d'interdire » & droit de faire sanctionner : « action en contrefaçon »

1– BREVETS
Les brevets constituent la mémoire de l’innovation

1ers brevets déposés 1ères lois modernes sur les brevets


o 1790 aux Etats-Unis
o 1551 en France
o 1791 en France
o 1594 en Italie
o 1618 en Grande-Bretagne
1er brevet européen : 1978

La législation concernantAVENIR
les brevets a -peu
- Brevets V18.1évolué en + de 500 ans 1
1.1 – Contrat entre un inventeur et la Collectivité

Les brevets au cœur de la recherche

PME françaises titulaires de brevets

TENDANCE : intérêt des PME pour la propriété industrielle

• 60 % des organismes déposant des demandes de brevets sont des PME

• chaque PME (≤ 250 salariés) concernée dépose en moyenne 1,5 brevets


contre 11 pour une grande entreprise (> 2 000 salariés)

• 80 % des PME envisagent une extension de leur brevet à l’international

• le nombre de brevets déposés par les PME a augmenté de 10 % en 6 ans

AVENIR - Brevets - V18.1 2


AVENIR - Brevets - V18.1 3
1.2 – Invention = solution TECHNIQUE à un problème TECHNIQUE

3 conditions indispensables pour qu’une invention soit brevetable

1 – NOUVEAUTÉ ne pas divulguer ce qui peut être protégé

2 - ACTIVITÉ INVENTIVE une invention doit être innovante

3 - APPLICATION INDUSTRIELLE une invention doit procurer un résultat industriel

→ INVENTIONS BREVETABLES

objet connecté machine


5 types produit / site internet / dispositif / procédé / application
application smartphone équipement

AVENIR - Brevets - V18.1 4


« Nos projets exigent un progrès constant dans le développement de technologies de construction, et l‘industrie
continue à répondre à cette attente en fournissant des outils et matériaux toujours plus sophistiqués.
Par une relation de réciprocité, nos projets futuristes encouragent l’émergence de nouvelles technologies
de conception et de construction qui, à leur tour, nous incitent à repousser les limites de nos projets. »

Zaha HADID

AVENIR - Brevets - V18.1 5


AVENIR - Brevets - V18.1 6
Principales similitudes entre projet de R&D et projet d’invention

• On procède dans les deux cas à la définition préalable de l’ÉTAT DE L’ART


= état des connaissances scientifiques et/ou techniques accessibles au début d’un projet.

• Selon le guide du Crédit d’impôt recherche (R&D – Innovation),


NOTION DE NOUVEAUTÉ * utilisée pour identifier un sujet de R&D, et ACTIVITÉ INVENTIVE **
en vue du dépôt d’un brevet, sont très proches :

* « Il existe un sujet de R&D lorsque la solution du problème auquel un projet s’attache


n’apparaît pas évidente à une personne parfaitement au fait de l’ensemble
des connaissances et techniques couramment utilisées dans le secteur considéré ».

** « Une solution technique est inventive si elle ne découle pas de manière évidente
de l’état de la technique connu de l’homme de métier ».

• BREVET INDICATEUR DE R&D : peut être utilisé pour valider l’existence de travaux de R&D.

AVENIR - Brevets - V18.1 7


BREVET N° PCT/IB20142575/05
AVENIR - Brevets - V18.1 8
DÉPOSÉ PAR CAUDALIE
ET HARVARD UNIVERSITY
sur 100 brevets déposés dans le système européen 100

→ 1 est un « jackpot » extrêmement rémunérateur

→ 9 rapportent des revenus importants

→ 20 génèrent des revenus satisfaisants

→ 70 ne sont pas exploités

AVENIR - Brevets - V18.1 9


PI & e-commerce

Pourquoi doit-on protéger un Site Web ?


→ pour éviter d’être copié
→ pour éviter d'être accusé d'avoir utilisé sans autorisation
des actifs de PI de tiers

- Différents actifs de PI peuvent être combinés -

1 - Protection du nom du site : MARQUE


• Noms commerciaux ; Logos ; Slogans ; Noms de produits
• Noms de domaine
• Autres signes figurant sur le site Web

2 - Protection des créations graphiques et plastiques : DESSIN & MODÈLE


• Pages Web ; Images d'écran ; Charte graphique spécifique
• Interfaces utilisateur graphiques
AVENIR - Brevets - V18.1 10
3 - Protection du procédé technique mis en œuvre : BREVET
NB : procédé technique solutionnant un problème technique

• Systèmes de e-commerce
• Moteurs de recherche
• Autres instruments techniques de l'Internet
• Méthodes commerciales en ligne : dans les pays où cette protection existe

4 - Protection du contenu éditorial : D R O I T D’ A U T E U R


NB : textes originaux témoignant de l’empreinte de la personnalité de l’auteur

• Logiciels (y compris les pages HTML)


• Conception du site Web ; Contenu créatif du site (textes, photos, éléments
graphiques, musique et vidéos)
• Bases de données

AVENIR - Brevets - V18.1 11


INVENTIONS NON BREVETABLES Brevet

o idées
o inventions contraires à l’ordre public ou aux bonnes mœurs
o découverte
o créations esthétiques
o plans, principes et méthodes *
o seuls programmes d’ordinateur
o obtentions végétales
o procédés biologiques
o races animales
o innovations médicales *
o procédés de clonage, de modification de l’identité génétique de l’être humain
o utilisations d’embryons humains à des fins industrielles
o séquences de gènes humains

(*) Brevetables aux USA

AVENIR - Brevets - V18.1 12


AVENIR - Brevets - V18.1 13
1.3 – DEMANDES DE BREVETS

Contenu obligatoire
Contexte de l’invention / Environnement concurrentiel / Finalité du dépôt

Regard des dirigeants d’entreprise sur le brevet

90% estiment qu’il est utile pour encourager l’innovation dans l’économie

55% estiment qu’il est utile pour encourager l’innovation au sein de leur entreprise

65% estiment qu’il permet de protéger leur entreprise et son activité

20% des dirigeants d’entreprise du secteur de l’industrie déclarent avoir déposé un brevet

10% ont déjà été confrontés à un problème de propriété intellectuelle ou industrielle

AVENIR - Brevets - V18.1 14


Plan type d’un brevet - recommandations générales règles

4 parties, dont 2 essentielles et complémentaires : DESCRIPTION & REVENDICATIONS

♦ DESCRIPTION situe l’invention par rapport à l’ÉTAT DE LA TECHNIQUE

La description doit permettre à un « homme du métier » de réaliser l’invention

o Domaine technique de l’invention


o Etat de la technique antérieure mettant en évidence le problème technique posé
o Exposé de l’invention
o Brève présentation des figures
o Exposé détaillé d’au moins un mode de réalisation de l’invention
o Applications industrielles de l’invention

Remarques importantes
- il ne sera pas possible de modifier la description après dépôt
- il ne sera pas possible de revendiquer ce qui n’a pas été décrit au moment du dépôt

AVENIR - Brevets - V18.1 15


♦ REVENDICATIONS Déterminent la PORTÉE JURIDIQUE DE L’INVENTION

Délimitation de l’invention : ON NE PEUT REVENDIQUER QUE CE QUI EST DÉCRIT

→ toute revendication doit se fonder sur la description


→ les avantages et les résultats obtenus ne peuvent pas faire l’objet de revendication

LA REVENDICATION PRINCIPALE COMPREND 2 PARTIES

1 – PRÉAMBULE : désigne l’objet de l’invention et ses caractéristiques techniques connues

2 – PARTIE CARACTÉRISANTE : énonce les caractéristiques techniques pour lesquelles


la protection est recherchée

TAXES DE REVENDICATION

• Brevet national : taxe de 40€ à acquitter pour chaque revendication à partir de la 11ème

• Brevet européen ou PCT : taxe de 200€ pour chaque revendication à partir de la 16ème

AVENIR - Brevets - V18.1 16


AVENIR - Brevets - V18.1 17
construction

Le dispositif selon l’invention est


de préférence en bois
particulièrement en plastique ou en aluminium
et tout particulièrement en kevlar

Le cocktail à base de curaçao selon l’invention contient


par exemple de 5 à 35%
de préférence de 10 à 25%
et tout particulièrement de 15 à 20%

de jus de fruit.
Le jus de fruit selon l’invention contient…

AVENIR - Brevets - V18.1 18


Le décapant peinture selon l’invention contient
de préférence de 15 à 25%
particulièrement de 10 à 15%
et tout particulièrement moins de 10%

de NMP.

Le dispositif de serrage selon l’invention est

particulièrement constitué de 2 ou 4 pinces


et tout particulièrement de type auto-serrant

AVENIR - Brevets - V18.1 19


construction MODES PARTICULIERS DE RÉALISATION

Revendications "indépendantes" et revendications "dépendantes"

Toute revendication qui contient l'ensemble des caractéristiques d'une autre


revendication est appelée revendication dépendante.

Toutes les demandes de brevet contiennent une (ou plusieurs) revendication(s)


indépendante(s) portant sur les caractéristiques essentielles de l'invention.
Chacune de ces revendications peut être suivie d'une (ou plusieurs)
revendication(s) concernant des modes particuliers de réalisation de cette
invention.

...toute revendication concernant un mode particulier de réalisation doit


contenir les caractéristiques essentielles de l'invention et, de ce fait, toutes
les caractéristiques d'au moins une revendication indépendante.

Les termes "mode particulier de réalisation" devraient être interprétés de façon


assez large comme signifiant tout exposé de l'invention plus précis que celui
figurant dans la (ou les) revendication(s) indépendante(s).

Guide officiel de l’European Patent Office (EPO Part F / §3.4)

AVENIR - Brevets - V18.1 20


Recours aux « Modes particuliers de réalisation » exemples

► Partie DESCRIPTION

Selon des modes particuliers de réalisation :


- Le levier peut être remplacé par un dispositif électrique de fermeture de type …,
ou par (…)
- Le dispositif peut être alimenté par une batterie de type X, ou par (...)

► Partie REVENDICATIONS
Dans le cas où on rédige une revendication « dépendante » concernant les « Autres
applications »

« … selon des modes particuliers de réalisation, le dispositif peut également


concerner… »

AVENIR - Brevets - V18.1 21


EXEMPLES DE BREVETS

AVENIR - Brevets - V18.1 22


DISPOSITIF POUR BRISER LES POINTES D’UNE AMPOULE CONTENANT UN LIQUIDE

AVENIR - Brevets - V18.1 23


AVENIR - Brevets - V18.1 24
AVENIR - Brevets - V18.1 25
R E C H E R C H E D‘ A N T É R I O R I T É S

A- BREVETS

Subdivision de la technologie brevetable en 250.000 unités pertinentes


Brevet souvent utilisé comme un indicateur de l’innovation car données facilement accessibles
à un niveau fin, contrairement aux dépenses R&D, confidentielles

→ www.espacenet.com CPC (Coopérative Patent Classification)

Accès libre à plus de 90 millions de documents de brevets du monde entier


représentant les évolutions techniques de 1836 à nos jours

AVENIR - Brevets - V18.1 26


page 1 FIN ou Documents citants
AVENIR - Brevets - V18.1 27
B- PUBLICATIONS ET AUTRES SOURCES

AVENIR - Brevets - V18.1 28


Certificats d’utilité

Protection des inventions à courte durée de vie

Toute invention brevetable peut faire l’objet d’un certificat d’utilité,


- délivré sans rapport de recherche
- avec une protection de 6 ans

Obtenu soit par demande directe, soit par transformation d’une demande de brevet

AVENIR - Brevets - V18.1 29


Dépôt national Composition du dossier de demande
titre de l’invention / désignation de l’inventeur et du déposant / redevances de dépôt

t0 Dépôt du DOSSIER DE DEMANDE


-50%
Attribution du N° D’ENREGISTREMENT NATIONAL après examen de recevabilité INPI

t 0 + 5 mois maxi Examen de la DÉFENSE NATIONALE Avant transmission à l’OEB

t 0 + 9 mois maxi RAPPORT DE RECHERCHE PRÉLIMINAIRE + AVIS DE L’OEB SUR LA BREVETABILITÉ


Délai de réponse : 3 ou 6 mois

t 0 + 12 mois maxi EXTENSION A L’INTERNATIONAL - « PRIORITÉ INTERNE »

t 0 + 18 mois PUBLICATION DU BREVET au BOPI


Possibilité de présenter des observations sur la brevetabilité de l’invention
dans les 3 mois suivant la publication - Nouveau délai de réponse : 3 ou 6 mois

t 0 + 25 mois RAPPORT DE RECHERCHE DÉFINITIF

t 0 + 27 mois DÉLIVRANCE DU BREVET

t 0 + 20 à 25,5 ans maxi DOMAINE PUBLIC


AVENIR - Brevets - V18.1 30
AVENIR - Brevets - V18.1 31
AVENIR - Brevets - V18.1 32
AN NUI TÉS

Brevet
ère
1 annuité 36 € 18 € (incluse dans la redevance de dépôt)
ème ème ème
2 -5 annuité 36 € 18 €  13 annuité 330 €
ème ème
6 annuité 72 € 54 €  14 annuité 380 €
ème ème
7 annuité 92 € 69 €  15 annuité 430 €
ème ème
8 annuité 130 €  16 annuité 490 €
ème ème
9 annuité 170 €  17 annuité 550 €
ème ème
10 annuité 210 €  18 annuité 620 €
ème ème
11 annuité 250 €  19 annuité 690 €
ème ème
12 annuité 290 €  20 annuité 760 €

TOTAL 20 ans env. 5,500 €

Certificat Complémentaire de Protection


ème ème
21ème - 25ème annuité
21 – 25.5 annuité 900 € 25.5
TOTAL 25 ans env. 10,500 €
ans

Source : INPI

AVENIR - Brevets - V18.1 33


Extension à l’étranger 3 possibilités

A – Dépôt national « Convention de Paris » délai de priorité : 1an

Extension : avant 12 mois ; éclatée en autant de brevets nationaux que de pays désignés
Sur la base d’une 1ère demande nationale ou régionale
Chaque office national désigné procède ensuite à un examen, et émet d’éventuelles
oppositions en fonction de sa législation

B – Brevet européen Jusqu’à 39 pays ! Délivrance : 3 à 5 ans après demande

« Protocole de Londres » dépôt unique en français, anglais ou allemand


2 types de demandes
→ « euro-directe » : gérée directement par l’OEB
→ « euro-PCT » : PCT désignant un des 39 pays européens ; gérée par l’OMPI
Lorsqu’un des 39 pays de l’OEB est désigné dans un PCT : « brevet européen »

Depuis 2010, environ 60.000 brevets sont été déposés chaque année en Europe,
soit environ 4 fois moins qu’aux
AVENIR USA et- 3V18.1
- Brevets fois moins qu’en Chine 34
Propriété industrielle et commerce international

1996 MARQUE CE

2001 DESSIN & MODÈLE CE

1er trim. 2018 BREVET UNITAIRE (26 Etats Membres)

AVENIR - Brevets - V18.1 35


BREVET UNITAIRE

► BREVET UNITAIRE : l’OEB servira de « guichet unique »


Aucune taxe ne sera due pour le dépôt et l’examen de la demande, ni pour
l’inscription d’un brevet unitaire

Taxes particulièrement attrayantes pendant les 10 premières années

Période Brevet unitaire 26 États membres concernés

5 premières années environ 1.000€ environ 6.000€

10 premières années < 5.000€ environ 30.000€

► 3 options
– Actuel brevet européen, protégé uniquement dans les pays choisis
– Brevet unitaire, TRÈS PUISSANT : protection automatique dans 26 pays de l’UE
– Extension du BREVET UNITAIRE aux 13 autres États membres de l’OEB
AVENIR - Brevets - V18.1 36
Annuités Brevet unitaire 26 États Membres *

2 35€ 494€ 11 1 460€ 7 789€

3 105€ 1 371€ 12 1 175€ 9 005€

4 145€ 1 746€ 13 2 105€ 10 309€

5 315€ 2 443€ 14 2 455€ 11 586€

6 475€ 3 110€ 15 2 830€ 12 877€

7 630€ 3 801€ 16 3 240€ 14 462€

8 815€ 4 632€ 17 3 640€ 15 972€

9 990€ 5 617€ 18 4 055€ 17 490€

10 1 175€ 6 609€ 19 4 455€ 19 302€

20 4 855€ 21 043€

Total env. 35 500€ env. 170 000€


* Sur la base des taxes annuelles nationales au 1er janvier 2017

AVENIR - Brevets - V18.1 37


C – Procédure internationale PCT

Près de 150 pays à partir d’une seule démarche auprès d’un des pays désignés

PCT apprécié car permet de retarder - voire annuler - les procédures nationales
Délai possible : jusqu’à 30 mois avant d’entrer dans les phases nationales

1.4 – Breveter ce qui est pertinent pour la stratégie de l’entreprise

Le brevet : véritable ARME ÉCONOMIQUE : DÉFENSIVE, OFFENSIVE, DE DISSUASION


Il faut déposer des brevets qui ont de la valeur aux yeux des concurrents !

3 approches complémentaires : stratégique, technique et juridique


Faire le 1er dépôt « ni trop tôt, ni trop tard »

1.5 – Possibilité de restaurer ou limiter un brevet

AVENIR - Brevets - V18.1 38


STATS

A – Brevets nationaux

déposants français >85% personnes morales >85% / personnes physiques <15%

Classement 2016 : brevets publiés en 2015

1er PSA (≈1000) 2ème Safran (≈770) 3ème VALEO (≈670)


4ème CEA (≈660) 5ème RENAULT (≈540)

Concentration très importante : + de 40% des brevets déposés par les 20 premiers

B – Brevets européens
Classement 2016 : brevets européens et EURO-PCT publiés en 2015

1er USA - 2ème Japon - 3ème Allemagne


4ème Chine … 6ème France

1er PHILIPS (≈2400) 2ème SAMSUNG (≈2350) 3ème LG (≈2100)


AVENIR - Brevets - V18.1 39
C – Brevets PCT internationaux

Classement 2016 : PCT publiés en 2015

1er USA (>57.000 PCT) - 2ème Japon (>44.000 PCT) - 3ème Chine (≈30.000 PCT)

1er Huawei Technologies (CHINE ≈3 900 PCT) - 2ème USA Qualcomm Incorporated (≈2 500 PCT)
1er déposant français : Alcatel Lucent - 40ème rang (≈420 PCT)

D – Dépôt annuel mondial de titres de propriété industrielle

AVENIR - Brevets - V18.1 40


PI : à qui profite l’idée d’un salarié ?

→ Bien sûr, un salarié est aussi payé pour phosphorer et accroître


les performances de sa société
→ Bien sûr, l’entreprise est un terrain idéal pour innover car elle dispose
de moyens qu’un individu seul ne peut réunir

Mais qui, au final, peut revendiquer la paternité d’une idée ?


La question se pose avec d’autant plus d’acuité que l’enjeu financier est élevé.

Ainsi Jean-Florent Campion, président de l’Association des inventeurs


salariés (AIS) et co-inventeur d’un procédé de fabrication de fibre optique,
n’avait-il touché que quelques milliers d’euros pour un produit qui pèse
20% du marché mondial. Lui et ses partenaires ont obtenu 1.000.000€ en
portant l’affaire en justice.
« Les commerciaux sont intéressés aux résultats, pourquoi pas les inventeurs ? »

AVENIR - Brevets - V18.1 41


Mon invention est brevetable,
qui en est le propriétaire ?

Sophie Esselin, Conseil en propriété industrielle - Cabinet Marks & Clerk


1er réflexe : déclarez votre trouvaille à votre employeur à l’aide du
formulaire officiel de l’INPI
Cette déclaration fait de vous l’auteur du brevet
→ Si il est le fruit d’un travail collectif, pensez à mentionner le nom des coauteurs
→ Si vous craignez de subir la pression de collaborateurs de mauvaise foi,
« rassemblez des preuves établissant que vous êtes bien à la source de cette
invention ».

Une difficulté surgit lorsqu’on n’est pas officiellement salarié mais gérant
d’entreprise, intérimaire ou stagiaire.
La cour d’appel de Paris a tranché en faveur d’un stagiaire non rémunéré à qui
l’on refusait la qualité de salarié pour éviter qu’il prétende au statut d’auteur d’un
brevet (Puech c/CNRS 2013), condamnant le laboratoire à lui verser 500.000€ de
dommages et intérêts.

AVENIR - Brevets - V18.1 42


AVENIR - Brevets - V18.1 43
1.6 – Déclaration des « inventions de salariés »

Objectif : DÉFINIR QUI DU SALARIÉ OU DE L’EMPLOYEUR PEUT DEPOSER LE BREVET

La loi distingue 3 catégories d’inventions de salariés

1 - “ Inventions de mission ”
Le salarié inventeur bénéficie d’une contrepartie financière appelée “rémunération supplémentaire”
Fiscalité : assimilable à un salaire, elle est soumise à l’impôt sur le revenu

2 cas
1.1 - Mission inventive permanente
Contrat de travail comportant une mission inventive correspondant aux fonctions effectives

1.2 - Mission inventive occasionnelle


Études ou recherches ponctuelles

AVENIR - Brevets - V18.1 44


2 - “ Inventions attribuables ”
Inventions réalisées de la propre initiative du salarié, elles ont un lien direct avec l’entreprise
car elles sont effectuées :

• lors de l’exécution des fonctions du salarié ;


• grâce à la connaissance ou à l’utilisation de techniques ou de moyens spécifiques à l’entreprise ;
• dans le domaine des activités de l’entreprise

L’invention appartient au salarié inventeur, mais l’employeur peut s’en rendre propriétaire
en exerçant son “DROIT D’ATTRIBUTION”
Il devra alors verser au salarié inventeur son “juste prix”
Fiscalité : le salarié inventeur est dans ce cas considéré comme un « travailleur indépendant », soumis
au régime d’imposition des BNC

3 - “ Inventions non attribuables ”


Inventions sans aucun lien avec les activités de l’employeur

Ces inventions appartiennent sans réserve à l’inventeur salarié

AVENIR - Brevets - V18.1 45


Le salarié inventeur doit faire immédiatement une déclaration à son employeur

2 possibilités
• déclaration directe à l’employeur par courrier recommandé avec accusé de réception ;
• déclaration à l’INPI, dans une enveloppe spéciale

Si le salarié a classé son invention comme “ attribuable”, une présentation complète doit être ajoutée
à la déclaration pour permettre à l’employeur :
- d’apprécier la brevetabilité de l’invention
- de juger de l’opportunité d’exercer son Droit d’attribution

À réception de la déclaration, l’employeur dispose d’un délai de:


• 2 mois pour donner son avis sur le classement proposé par le salarié
• 4 mois pour exercer son « Droit d’attribution »

AVENIR - Brevets - V18.1 46