Vous êtes sur la page 1sur 19

LE BUDGET DE PRODUCTION

La programmation de la production doit répondre à la question : quel article produire et en quelle


quantité ?

La budgétisation de la production correspond à la traduction en valeur monétaire du programme


établi.

Le budget de production est conditionné par :

- le programme des ventes (objectifs de ventes qui fixent les quantités à produire ;

- les capacités de production humaines et matérielles dont dispose l’entreprise ;

- le choix de l’entrepreneur qui souhaite privilégier les ventes ou la production.

Là encore il faut concilier capacités de production peut souple et demande souvent variable.

L’entreprise vise souvent un optimum technique ou économique :

- l’optimum technique assure à l’entreprise le plein emploi des facteurs de production ;

- l’optimum économique engendre la meilleure rentabilité.

I. PROGRAMME DE PRODUCTION : OPTIMUM TECHNIQUE


Une entreprise fabrique deux produits P et P2

Les conditions sont les suivantes :

Atelier P1 P2 Capacité des ateliers

Fonderie 2 1 3 500 UO

Moulage 1 2 4 000 UO

Polissage et vernissage 2 2 5 000 UO

Il est demandé de déterminer le programme de production (quantités de P1 et P2 à produire) pour


assurer le plein emploi des ateliers.

Il s’agit de déterminer l’optimum technique. La programmation linéaire permet de trouver la


solution.

Posons :

x : quantité de P1 à produire et y : quantité de P2 à produire

Système canonique avec :

x ≥ 0 et y ≥ 0
2 x + y ≥ 3 500 capacité de l’atelier fonderie

X + 2 y ≥ 4 000 capacité de l’atelier moulage

2 x + 2 y ≥ 5 000 capacité de l’atelier polissage

Traduisons le système en système standard

2 x + y = 3 500 donne y = 3 500 – 2 x

X + 2y = 4 000 donne y = ½ (4 000 – x)

2 x + 2 y = 5 000 donne y = ½ (5 000 – 2x)

Il y a plusieurs manières de trouver x :

La première qui saute aux yeux :

2 x + 2 y = 5 000

- ( x + 2 y ) = 4 000

------------------------

Y = 1 000

Une autre :

3 500 - 2 x = ½ (4 000 – x) à vous de finir


Si x = 1 000 alors y =

2 x 1 000 + y = 3 500 donne y = 3 500 – 2 000 = 1 500

Le programme de production est donc de : 1 000 produits P1 et 1 500 produits P2

Une petite vérification s’impose !!!

Atelier P1 P2 Capacité des ateliers

Fonderie 2 x 1 000 = 2 000 1x 1 500 3 500 UO ok

Moulage 1 x 1 000 = 1 000 2 x 1 500 = 3 000 4 000 UO ok

Polissage et vernissage 2 x 1 000 = 2 000 2 x 1 500 = 3 000 5 000 UO ok

Le plein emploi est bien respecté.

La représentation graphique aurait permis de trouver la même solution.

Si x = 0 alors y = 3 500 si y = 0 alors x = 1 750

Si x = 0 alors y = 2 000 si y = 0 alors x = 4 000dans les équations respectives

Si x = 0 alors y = 2 500 si y = 0 alors x = 2 500

Le point d’intersection des trois droites se situe aux coordonnées : y = 1 500 et x = 1 000
II. PROGRAMME DE PRODUCTION – OPTIMUM
III. ECONOMIQUE
Une entreprise fabrique deux produits : A 1 et A 2.

Les conditions de réalisation sont les suivantes :

A1 A2 Capacité des ateliers

Atelier 1 3 UO 2 UO 4 000 UO

Atelier 2 1 uo 2 UP 2 000 UO

Atelier 3 2 UO 1 UO 3 000 UO

La marge sur coût variable engendrée par une unité d’œuvre est de 76 € pour A1 et de

120 € pour A2.

Il est demandé de déterminer l’optimum économique (quantités de A1 et A2 à produire afin de


maximiser la marge sur coût variable totale.

Mise en équation de la problématique :

Soit x la quantité de produits A1 à produire avec x ≥ 0

Soit y la quantité de produits A2 à produire avec y ≥ 0


ATELIER 1 : 3 x + 2 y ≥ 4 000 ce qui donne y = 2 000 – 3/2 x

ATELIER 2 : x + 2 y ≥ 2 000 ce qui donne y = 1 000 – ½ x

ATELIER 3 : 2 x + y ≥ 3 000 ce qui donne y = 3 000 – 2 x

x 0 1 333 2 000 1 500

Atelier 1 Y 2 000 0

Atelier 2 Y 1 000 0

Atelier 3 y 3 000 0

Sur votre graphique, la zone d’acceptabilité et définie par le polygone comprenant le point 0 et
l’intersection des droites.

A B

0 C

En posant : 2 000 – 3/2 x = 1 000 – ½ x on obtient x = 1 000 et don y = 500

Calcul des MC/V pour chaque sommet


Sommet Résultat = MCV

0 0

A (76 x 0) + (120 x 1000 ) 120 000

B (76 x 1 000) + (120 x 500 ) 136 000

C (76 x 1 333) + (120 x 0) 101 308

La MCV est au maximum pour la fabrication de 1000 A1 et de 500 A2 (point B)

ANALYSE EN TERMES D’EMPLOI DES FACTEURS DE PRODUCTION

capacités utilisation observations

Atelier 1 4 000 (3 x 1 000 ) + (2 x 500 ) = 4 000 Plein emploi

Atelier 2 2 000 (1 x 1 000) + (2 x 500) = 2 000 Plein emploi

Atelier 3 3 000 (2 x 1000) + (1 x 500 ) = 2 500 Sous emploi de 500


UO

QUELLES SOLUTIONS POUR L’ENTREPRISE ?


- réduction de la capacité de l’atelier 3 avec ses conséquences et sur quel produit ?

- augmentation des capacités de l’atelier 1 si le marché absorbe la production et si le coût marginal


est inférieur ou égal à la recette marginale.

IV. BUDGET DE PRODUCTION

Après avoir déterminer les quantités à produire, l’entreprise établit le budget de production
(évaluation monétaire de ce programme).

L’entreprise décide de produire 1 000 articles A1 (entrée de gamme) et 500 articles A2 (articles de
haute performance).

Les éléments du coût unitaire sont les suivants :

A1 A2

Charges directes

Moteur 42,00 49,00

Pièces diverses 12,00 27,00

Consommables 3,00 6,00

MOD 23,00 25,00

Charges indirectes 15,00 18,00


Calcul du coût de production de ce programme. Il est vivement conseillé de crer deux tableaux
indépendants.

1 000 articles A1 P.U. Q montant

Charges directes

Moteur 42,00 1 000 42 000

Pièces diverses 12,00 1 000 12 000

Consommables 3,00 1000 3 000

MOD 23,00 1000 23 000

Charges indirectes 15,00 1 000 15 000

Coût de production 95,00 1 000 95 000

500 articles A2 P.U. Q montant

Charges directes

Moteur 49,00 500 24 500

Pièces diverses 27,00 500 13 500

Consommables 6,00 500 3 000

MOD 25,00 500 12 500

Charges indirectes 18,00 500 9 000


Coût de production 125,00 500 62 500

Coût total de la production

Budget mensuel A1 A2 TOTAL

Charges directes

Moteur 42 000 24 500 66 500

Pièces diverses 12 000 13 500 25 500

Consommables 3 000 3 000 6 000

MOD 23 000 12 500 35 500

Charges indirectes 15 000 9 000 24 000

Coût de production A1 et A2 95 000 62 500 157 500

Le coût de ce programme de production est de 157 500 €, soit 1890 000 € pour l’année (à condition
que les quantités et les prix ne varient). .

L’avantage de regrouper les informations dans ce troisième tableau est d’obtenir le coût de chaque
élément pour les deux produits et le coût global.
V. EXERCICE COMPLEMENTAIRE

Une entreprise industrielle fabrique et distribue deux sortes de produits : l’un pour les restaurateurs
et l’autre destiné aux collectivités.

Conditions :

Produit 1 Produit 2

Matière 0,5 kg 0,6 kg

Capacité par jour 120 kg par jour

Préparation 20 mn 20 mn

Capacité préparation 80 heures par jour

Cuisson 30 mn 25 mn

Capacité cuisson 90 h par jour (moyenne calculée sur la base de l’ensemble des
produits)

marché 150 unités par jour 120 unités par jour

Prix de vente 18 € l’unité 20 € l’unité


Eléments du coût :

Produit 1 Produit 2 Prix unitaire

Matière 0,5 kg 0,5kg 1,50 € le kg

Fruit / arôme 0,2 kg 0,2 kg 2,00 le KG

Ingrédients (estimation) 0,20 €

MOD 20 mn 20 mn 24,00 € l’heure

Charges indirectes 1 UO 1,2 UO 6,00 € l’UO

Il est demandé de :

1 - déterminer le programme permettant de maximiser le chiffre d’affaires.

2 – présenter le budget de production correspondant.

3 – quel sera le bénéfice journalier dégagé ?

Certaines réponses sont à trouver ou à vérifier avec le QCM

1 - Afin de répondre à la première question, il faut mettre les contraintes en équations ou en


inéquations. Elles sont au nombre de 8.

Tableau des contraintes avec x pour le produit et y pour le produit 2 :


1 X≥0

2 Y≥0

3 0,5 x + 0,6 y ≤ 120 (120 kg de matière par jour)

4 20 x + 20 y ≤ 4 800 (minutes temps de préparation)

5 30 x + 25 y ≤ 5 400 pour la cuisson

6 X ≤ 150 pour le produit 1

7 Y ≤ 120 pour le produit 2

8 Max (18 x + 20 y)

- graphique à réaliser avec point A pour la production de 0 produit 1, point B pour l’intersection de la
contrainte de cuisson et de marché concernant y, point C intersection de la contrainte de marché
concernant x et la contrainte cuisson, point cl’entreprise produit o produit 2

- optimum à vérifier avec le QCM

- valorisation de l’optimum : à vérifier avec le QCM

Tableau des valeurs pour les contraintes de production


Si x = 0 240 240 180

Matière y = 200 0

Préparation y = 240 0

Cuisson y = 216 0

Points à vérifier avec votre représentation :

point A si x = 0 alors y = 120

point B si y = 120 alors x = 80

point C si x = 150 alors y = 36

point D si x = 150 alors y = 0

- calcul du chiffre d’affaires pour chaque sommet :

Sommet Détail calculs Chiffre d’affaires

A (0 x 18) + (120 x 20) 2 400 €

B (80 x 18) + (120 x ) 3 840 €


C QCM

D QCM

2 – budget de production : article 1

80 Produits 1 q Q pour 80 PU montant


unitaire
produits

matière 0,5 40 1,5 60

Fruit / arôme 0,2 16 2,00 32

Ingrédients 80 0,2 16

MOD 20 mn 26 ,2/3 heures 24,00 640 arrondi

Charges indirectes 1 UO 80 6,00 480

Coût de production 80 15,35 e 1 228 €

Calcul du budget de production des 120 articles 2 : QCM

3 – calcul du bénéfice journalier : QCM


QCM
1 – A quoi correspondent les deux premières contraintes ?

A L’entreprise a le choix de choisir la quantité

B Il faut éviter de ne rien produire

c Il faut produire au moins 1unité, sinon pas de programme

2 – pourquoi la maximisation porte sur le CA ?

A Cette équation ne peut être utilisée que pour le CA

B Il est demandé de maximiser le chiffre d’affaires

c Il est demandé de calculer l’optimum technique

3 – l’optimum est représenté au point et dans cet ordre x y :

A 80,120
B 122, 80

c 80, 122

4 - valorisation de l’optimum

A 3 840 €

B 3 840 € par jour

c 3 850 € par jour

5 - dans le tableau des valeurs des contraintes de pr éparation, si x = 0 et y = 240, les 240
correspondent :

A à des minutes

B à des euros

c A des heures

6 - quel est le CA pour les sommets C et D dans cet ordre ?


A 3 520 et 2 700

B 2 700 et 3 520

c 3 420 et 2 700

7 - quel est le programme le plus intéressant pour cette entreprise ?

A 120 articles 1 et 80 articles 2

B 80 articles 1 et 120 articles 2

c 60 articles 1 et 120 articles 2

8 – quel est le budget de production des 120 articles 2

A 120 à 16,90 € = 2 028 €

B 120 à 16,80 € = 2 016 €

c 120 à 16,95 € = 2 034 €

9 – le bénéfice journalier dégagé par l’entreprise est de :


A 584 €

B 854 €

c 485 €

REPONSE
1–c

2–b

3–a

4–b

5–a

6–c

7–b

8–a

9-a

Vous aimerez peut-être aussi