Vous êtes sur la page 1sur 2

Fiche de cours 2ème info Maths au lycee *** Ali AKIR

barycentre Site Web : http://maths-akir.midiblogs.com/

Mesure algébrique d’un vecteur.


Soit ∆ une droite munie d’un repère (O, I), soit A et B deux points de ∆ , on appelle mesure algébrique du
vecteur AB et l’on note AB la différence x B − x A des abscisses x B de B et x A de A dans le repère (O, I) ; on a
donc : AB = x B − x A et, en particulier AA = 0 .
Exemple : On a x A = 2 et x B = −2 alors AB = x B − x A = -2 – 2 = -4

Remarques
1) On a, pour tout point M de ∆ , OM = x M − x 0 = x M . En particulier AB = x B − x A = OB − OA
2) On a : AB = x B − x A = AB
3) Relation de Chasles : Pour tout points A, B, C d’une droite ∆ munie d’un repère (O,I), on a l’égalité :
AB + BC = AC
Barycentre de 2 point pondérés
Soit ( A , α ) et (B , β ) un système de 2 points pondérés tels que α + β ≠ 0
On appelle Barycentre de ( A , α ) et (B , β ) l'unique point G défini par αGA + βGB = 0
β
Remarque : Cette dernière égalité équivaut à AG = AB , ce qui implique que :
α+β
•Le barycentre de deux points est inchangé lorsqu'on remplace les deux coefficients par des coefficients
proportionnels.
•Le barycentre de 2 points A et B appartient à (AB). Il est sur le segment [AB] lorsque α et β sont de même
signe, au milieu si α = β , et le plus proche du point ayant le coefficient le plus grand en valeur
Propriété :
Soit {( A , α ), (B , β )} est un système de 2 points pondérés tels que α + β ≠ 0 et G = Bar{( A , α ), (B , β )} .Alors pour
tout point M du plan, on a :
α MA + β MB = (α + β )MG ou encore MG =
α β
MA + MB
α+ β α+β
β
Pour : M=A on a : AG = AB
α+β
α
Pour : M=B on a : BG = BA
α+ β
Propriété :
( )
Si le plan est muni d’un repère orthonormé O , i , j ,et si on note A (x A , y A ), B (x B , y B ), et G (x G , yG ) , alors
α x A + βx B αy A + β y B
xG = et yG =
α+β α+β
Construction d’un barycentre

G = Bar{( A , α ), (B , β )} signifie AG =
β AG β
AB alors = .
α+β AB α + β
Tracer ∆ une sécante à (AB) passant par A et placer les points E et F de ∆ tel que AE = b et AF = a + b d’où

d’après Thalès : (GE )//(BF )


AG AE
=
AB AF
Barycentre de trois points pondérés
Soit {( A , α ), (B , β ), (C , γ )} un système de 3 points pondérés tels que α + β + γ ≠ 0
On appelle Barycentre de {(A , α ), (B , β ), (C , γ )}l’unique point G défini par αGA + βGB + γGC = 0
Propriété : Pour tout point M du plan, on a : α MA + β MB + γ MC = (α + β + γ )MG , ou
α β γ
encore MG = MA + MB + MC .
α+ β+γ α+ β+γ α+ β+γ

1
Propriété (dite du « barycentre partiel ») : Soit {( A , α ), (B , β ), (C , γ )} un système de 3 points pondérés tels que
α+β+γ≠0.
Si β + γ ≠ 0 , et si on note H le barycentre du système {(B , β ), (C , γ )} , alors le barycentre G du système
{(A , α ), (B , β ), (C , γ )}est aussi barycentre du système {(A , α ), (H , β + γ )}
Autrement, dit, dans l’écriture d’un système de points pondérés, on peut remplacer un certain nombre de points
par leur barycentre « partiel », affecté de la somme de leurs coefficients.
Isobarycentre :
L’isobarycentre des points A,B et C est le barycentre du système {( A ,1 ), (B ,1), (C ,1)} (ou plus généralement A,B et
C affectés du même coefficient).
Exemples :
L’isobarycentre de deux points est le milieu du segment formé par ces deux points, l’isobarycentre des sommets
d’un triangle est le centre de gravité du triangle.

Vous aimerez peut-être aussi