Vous êtes sur la page 1sur 77

PREAMBULE

Le règlement général B0, publié en janvier 2003, définit les règles générales pour l’attribution et le
maintien de la certification APSAD de service. Cette certification se substitue aux certifications de
qualification professionnelle précédemment délivrées par le CNPP aux entreprises intervenant dans
le domaine de la sécurité.

Le présent document a pour objet de permettre la prise en compte immédiate de cette nouvelle
certification APSAD de service d'installation de systèmes d'extinction automatique à gaz & de
recyclage de gaz inhibiteurs, applications qui font l’objet du règlement I13 de mars 2002.

Le règlement I13 (édition mars 2002) fera l’objet d’une prochaine révision notamment pour
supprimer toutes les dispositions communes à l'ensemble des certifications APSAD de service qui
figurent à présent dans le règlement général B0.

Jusqu’à la parution du nouveau règlement I13, le référentiel de certification APSAD de service est
constitué :
- du règlement général B0,
- du présent règlement particulier actualisant l’édition précédente, incluse dans ce document,
- du référentiel technique constitué des règles APSAD R3 et R13.

Dans l'attente de cette révision, il convient dès à présent de substituer dans le règlement I13
(édition mars 2002) les mentions « entreprises certifiées » par « entreprises titulaires d’une
certification APSAD de service » ainsi que « certification APSAD d’entreprise » par « certification
APSAD de service ».

CENTRE NATIONAL DE PREVENTION ET DE PROTECTION


Organisme certificateur reconnu par la profession de l'assurance
Département CNPP Cert.
D 64 – BP 2265
F 27950 SAINT-MARCEL
Téléphone 33 (0)2 32 53 63 69
Télécopie 33 (0)2 32 53 64 46
www.cnpp.com

Edité par : CNPP ENTREPRISE SARL – Service Editions


BP 2265 – F 27950 SAINT-MARCEL
Certification APSAD de service d'installation – Systèmes d'Extinction Automatique à Gaz
& Stations de recyclage de gaz inhibiteurs – I13

SOMMAIRE

1. COMITE PARTICULIER ......................................................................................... 2

2. CHAMP D’APPLICATION ...................................................................................... 2

3. ENGAGEMENTS DE SERVICE A RESPECTER ................................................. 2

3.1 Certification APSAD de service d'installation des systèmes


d'extinction automatique à gaz................................................................................... 2

3.2 Certification APSAD de service de recyclage des gaz inhibiteurs ............................ 3

4. MODALITES D’ADMISSION ................................................................................. 3

4.1 Conditions de candidature.......................................................................................... 3

4.2 Procédure d’admission............................................................................................... 3

5. COMMUNICATION SUR LES SERVICES BENEFICIANT DE LA


CERTIFICATION APSAD DE SERVICE ............................................................... 3

6. MODALITES DE SUIVI........................................................................................... 3

6.1 Période initiale ........................................................................................................... 3

6.2 Période confirmée ...................................................................................................... 4

7. DISPOSITIONS PARTICULIERES ......................................................................... 4

8. REGIME FINANCIER .............................................................................................. 4

ANNEXES
Modèle d’attestation de certification APSAD de service d'installation de
systèmes d'extinction automatique à gaz ............................................................................... 5

Modèle d’attestation de certification APSAD de service de


recyclage des gaz inhibiteurs ................................................................................................. 7

Règlement I13, édition 03.2002.0 (mars 2002) et amendements (octobre 2003) –


Version intégrale

1
Certification APSAD de service d'installation – Systèmes d'Extinction Automatique à Gaz
& Stations de recyclage de gaz inhibiteurs – I13

CERTIFICATION APSAD DE SERVICE D'INSTALLATION


SYSTEMES D'EXTINCTION AUTOMATIQUE A GAZ
REGLEMENT PARTICULIER

1. COMITE PARTICULIER (cf § 3.3 du règlement B0)

La composition détaillée du Comité Particulier est donnée en annexe 1 du


règlement I13 (édition mars 2002).

2. CHAMP D’APPLICATION (cf § 4 du règlement B0)

Le champ d’application de la certification APSAD de service de systèmes


d'extinction automatique à gaz est défini au chapitre 1 du règlement I13 (édition
mars 2002), celui de la certification APSAD de service de recyclage des gaz
inhibiteurs, au chapitre 1 de l'annexe 12 de ce même règlement.

3. ENGAGEMENTS DE SERVICE A RESPECTER (cf § 2 du règlement B0)

3.1 Certification APSAD de service d'installation de systèmes d'extinction


automatique à gaz
Le tableau ci-dessous précise les principaux engagements de service de la
certification d'installation de systèmes d'extinction automatique à gaz ainsi que la
référence du document dans lequel sont précisés les moyens à mettre en œuvre
pour y satisfaire.

Engagements Documents de référence

Mise à disposition d’un personnel compétent I13

Utilisation de moyens matériels adaptés I13

Organisation de l’activité assurant la qualité des


I13
prestations fournies

Maîtrise des prestations techniques de conception de


R3 / R13
l'installation

Maîtrise des prestations techniques de réalisation de


R3 / R13
l'installation

Maîtrise des prestations techniques de vérification de


R3 / R13
conformité initiale

Maîtrise des prestations techniques de maintenance R3 / R13

Maîtrise des prestations techniques


R3 / R13
de vérifications périodiques

2
Certification APSAD de service d'installation – Systèmes d'Extinction Automatique à Gaz
& Stations de recyclage de gaz inhibiteurs – I13

3.2 Certification APSAD de service de recyclage des gaz inhibiteurs


Le tableau ci-dessous précise les principaux engagements de service de la
certification de recyclage des gaz inhibiteurs ainsi que la référence du document
dans lequel sont précisés les moyens à mettre en œuvre pour y satisfaire.

Engagements Documents de référence

Mise à disposition d’un personnel compétent I13

Utilisation de moyens matériels adaptés I 13

Organisation de l'activité assurant la qualité des


I13
prestations fournies

4. MODALITES D’ADMISSION

4.1 Conditions de candidature (cf § 4.1 du règlement B0)

Les conditions spécifiques de candidature à la certification APSAD de service


d'installation de systèmes d'extinction automatique à gaz sont précisées au
chapitre 2 du règlement I13 ; celles concernant la certification APSAD de service
de recyclage des gaz inhibiteurs au chapitre 2 de l'annexe 12 de ce même
règlement.

4.2 Procédure d’admission (cf § 4.2 du règlement B0)

La procédure d’admission à la certification APSAD de service d'installation de


systèmes d'extinction automatique à gaz est décrite au chapitre 3 du règlement I13
(édition mars 2002) qui précise également les modalités pratiques du contrôle des
connaissances ainsi que la durée de validité de la certification. La procédure
d'admission concernant la certification APSAD de service de recyclage de gaz
inhibiteurs est décrite au chapitre 3 de l'annexe 12 de ce même règlement.

5. COMMUNICATION SUR LES SERVICES BENEFICIANT DE LA


CERTIFICATION APSAD DE SERVICE (cf § 5 du règlement B0)
Les modèles d'attestation de certification figurent en annexe 1 et 2 au présent
règlement.
Les caractéristiques essentielles certifiées sont listées sur l'attestation.

6. MODALITES DE SUIVI (cf § 6 du règlement B0)

6.1 Période initiale (cf § 6.1. du règlement B0)

La fréquence et la nature des contrôles effectués pendant cette période font l'objet
du chapitre 4 du règlement I13 (édition mars 2002).

3
Certification APSAD de service d'installation – Systèmes d'Extinction Automatique à Gaz
& Stations de recyclage de gaz inhibiteurs – I13

6.2 Période confirmée (cf § 6.2 du règlement B0)

La fréquence et la nature des contrôles effectués pendant cette période font l'objet
du chapitre 5 du règlement I13 (édition mars 2002) qui fixe également la durée
maximum de la période confirmée.

7. DISPOSITIONS PARTICULIERES

Des allègements des contrôles sont prévus dans le règlement I13, en annexe 4
pour les entreprises disposant d’un système de management de la qualité certifié
ainsi qu'au paragraphe 5.2 pour les entreprises n’ayant pas fait l’objet de sanctions
pendant les premières périodes de certification initiale et confirmée.

8. REGIME FINANCIER

Le régime financier est précisé au chapitre 7 du règlement I13 (édition mars


2002).

4
Certification APSAD de service d'installation – Systèmes d'Extinction Automatique à Gaz
& Stations de recyclage de gaz inhibiteurs – I13

ANNEXE

CERTIFICATION APSAD DE SERVICE D'INSTALLATION


SYSTEMES D'EXTINCTION AUTOMATIQUE A GAZ
REGLEMENT PARTICULIER

Modèle d’attestation
de certification APSAD de service d'installation
de systèmes d'extinction automatique à gaz
(annule et remplace le modèle présenté en annexe 6 du règlement I13 de mars 2002)

INSTALLATION DE SYSTEMES D'EXTINCTION AUTOMATIQUE A GAZ

ATTESTATION DE CERTIFICATION DE SERVICE

La certification APSAD de service d'installation de systèmes d'extinction automatique à gaz a été délivrée
sous le n° jusqu’au :
à la société :

et aux implantations locales suivantes :

Liste des caractéristiques essentielles couvertes par la certification de service (règlement I13 – Février 2003) :

- Mise à disposition d’un personnel compétent

- Utilisation de moyens matériels adaptés

- Organisation de l’activité assurant la qualité des prestations fournies

- Conception de l'installation

- Réalisation de l'installation

- Vérification de conformité initiale de l'installation

- Maintenance préventive et corrective de l'installation

- Vérifications périodiques

Saint Marcel, le

Nom et Signature du Directeur du Département Certification

La présente attestation est composée d'une feuille recto verso (voir commentaires au verso)

CNPP (Centre National de Prévention et de Protection)


ORGANISME CERTIFICATEUR RECONNU PAR LA PROFESSION DE L’ASSURANCE
Département Certification (CNPP Cert.) – BP 2265 y F-27950 St Marcel
02 32 53 63 69 – Fax : 02 32 53 64 46 y www.cnpp.com

5
Certification APSAD de service d'installation – Systèmes d'Extinction Automatique à Gaz
& Stations de recyclage de gaz inhibiteurs – I13

Une certification volontaire. La certification APSAD de service est une certification volontaire délivrée par le
CNPP à des entreprises intervenant dans le secteur de la sécurité. Elle est attribuée avec le soutien de la
profession de l’assurance et en collaboration avec les pouvoirs publics et des organismes représentatifs de la
sécurité.

La garantie de fiabilité d’une installation. Cette certification de service revêt un caractère particulier puisque
les installations de sécurité sont le plus souvent des systèmes en "attente" d’une sollicitation qui peut intervenir
plusieurs années après leur mise en place. Ces installations doivent alors fonctionner sans faille, surtout lorsqu’il
s’agit de systèmes destinés à la sauvegarde des vies humaines.

La garantie du sérieux d’un prestataire. Par ailleurs, cette certification de service couvre certaines
caractéristiques dont la pertinence, du fait de la technicité des services concernés, pourrait échapper à la
compétence des utilisateurs. C’est pourquoi elle repose également sur l’appréciation de la qualification technique
professionnelle des entreprises.

Des contrôles rigoureux au sein de l’entreprise disposant de la certification. La certification APSAD de


service d'installation de systèmes d'extinction automatique à gaz est attribuée, pour une durée renouvelable,
après notamment l’examen de dossiers, la réalisation d’audits au sein de l’entreprise et le contrôle des
compétences techniques du personnel en charge de l’activité. Des contrôles en clientèle permettent également
de s’assurer de la qualité des prestations de l’entreprise.

CONSEILS A LA CLIENTELE

- Pour la pérennité de votre système d'extinction automatique à gaz, faites appel à une entreprise offrant des
services certifiés APSAD.

- N’hésitez pas à consulter votre assureur.

6
Certification APSAD de service d'installation – Systèmes d'Extinction Automatique à Gaz
& Stations de recyclage de gaz inhibiteurs – I13

ANNEXE

CERTIFICATION APSAD DE SERVICE


RECYCLAGE DE GAZ INHIBITEURS
REGLEMENT PARTICULIER

Modèle d’attestation
de certification APSAD de service de recyclage de gaz inhibiteurs
(annule et remplace le modèle présenté en annexe 12 du règlement I13 de mars 2002)

RECYCLAGE DE GAZ INHIBITEURS

ATTESTATION DE CERTIFICATION DE SERVICE

La certification APSAD de service de recyclage de gaz inhibiteurs a été délivrée


sous le n° jusqu’au :
à la société :

et aux implantations locales suivantes :

Liste des caractéristiques essentielles couvertes par la certification de service (règlement I13 – Février 2003) :

- Mise à disposition d’un personnel compétent

- Utilisation de moyens matériels adaptés

- Organisation de l’activité assurant la qualité des prestations fournies

Saint Marcel, le

Nom et Signature du Directeur du Département Certification

La présente attestation est composée d'une feuille recto verso (voir commentaires au verso)

CNPP (Centre National de Prévention et de Protection)


ORGANISME CERTIFICATEUR RECONNU PAR LA PROFESSION DE L’ASSURANCE
Département Certification (CNPP Cert.) – BP 2265 y F-27950 St Marcel
02 32 53 63 69 – Fax : 02 32 53 64 46 y www.cnpp.com

7
Certification APSAD de service d'installation – Systèmes d'Extinction Automatique à Gaz
& Stations de recyclage de gaz inhibiteurs – I13

Une certification volontaire. La certification APSAD de service est une certification volontaire délivrée par le
CNPP à des entreprises intervenant dans le secteur de la sécurité. Elle est attribuée avec le soutien de la
profession de l’assurance et en collaboration avec les pouvoirs publics et des organismes représentatifs de la
sécurité.

La garantie du sérieux d’un prestataire. Par ailleurs, cette certification de service couvre certaines
caractéristiques dont la pertinence, du fait de la technicité des services concernés, pourrait échapper à la
compétence des utilisateurs. C’est pourquoi elle repose également sur l’appréciation de la qualification technique
professionnelle des entreprises.

Des contrôles rigoureux au sein de l’entreprise disposant de la certification. La certification APSAD de


service de recyclage de gaz inhibiteurs est attribuée, pour une durée renouvelable, après notamment l’examen de
dossiers et la réalisation d'audits au sein de l'entreprise.

8
I13
RÈGLEMENT
EXTINCTION
AUTOMATIQUE À GAZ
Gaz inertes
Gaz inhibiteurs
Installation Station
de systèmes de recyclage des
d’extinction gaz inhibiteurs
Certification Certification

Édition 03.2002.0 (mars 2002)

ORGANISME CERTIFICATEUR RECONNU PAR LA PROFESSION DE L’ASSURANCE


CENTRE NATIONAL DE PREVENTION ET DE PROTECTION
Organisme certificateur reconnu par la profession de l'Assurance
Département CNPP Cert.
D 64 – BP 2265
F 27950 SAINT-MARCEL
Téléphone 02 32 53 64 35
Télécopie 02 32 53 64 46
36 17 A2P
www.cnpp.com

Edité par : CNPP ENTREPRISE SARL – Service Editions


BP 2265 – F 27950 SAINT-MARCEL
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

Ce règlement de certification a été élaboré par le CNPP en étroite collaboration avec le


GIFEX (Groupement des Installateurs Fabricants de Systèmes d’Extinction Fixes).

En outre, les organismes suivants ont été consultés pour sa validation :


- AGREPI (Association des Ingénieurs et cadres agréés du CNPP),
- FFSA (Fédération Française des Sociétés d’Assurance),
- DDSC (Direction de la Défense et de la Sécurité Civiles),
- DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence de la Consommation et de la Répression
des Fraudes),
- INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité).

ainsi que les organismes représentés au Comité Général de Certification et au Comité


particulier.

1
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

2
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

PREAMBULE

Le présent règlement a pour objet de certifier la qualité du service rendu par les entreprises
d’installation de systèmes d’extinction automatique à gaz et les stations de recyclage.
Cette certification a été établie en vue de promouvoir la confiance dans la qualité des
prestations offertes par les entreprises certifiées APSAD.

Pour la certification APSAD des entreprises d’installation de systèmes d’extinction


automatique à gaz (appelé en abrégé dans la suite du texte « installateurs EAG »), les critères
se fondent sur la capacité à concevoir, réaliser, vérifier et maintenir des installations de
systèmes d’extinction automatique à gaz conformément aux règles de l’art et notamment aux
règles APSAD d’installation d’extinction automatique à gaz R3 et R13.

Compte tenu des spécificités des systèmes d’extinction automatique à gaz, il a été estimé
nécessaire de lier systèmatiquement les activités d’installation et de maintenance.

Cette certification comporte deux options selon le type d’agent extincteur utilisé :
- installateur de systèmes d’extinction automatique à gaz inertes relevant des règles
APSAD R3 et R13, à savoir actuellement le CO2, l’IG 55 (Argonite), l’IG 541 (Inergen),
l’IG 01 (Argon) et l’IG100 (Azote).

- installateur de systèmes d’extinction automatique à gaz inhibiteurs relevant de la règle


R13, à savoir actuellement le HFC 227 ea (FM 200), le HFC 23 (FE 13) et le FC 3-1-10
(CEA 410)1.

La certification peut être demandée pour des installations d’extinction automatique utilisant
un autre gaz que ceux listés ci-dessus, mais dans ce cas des essais sur le produit et sa mise en
œuvre doivent effectués au préalable (informations disponibles au secrétariat).

Les dispositions applicables à la certification des stations de recyclage des gaz inhibiteurs
sont données dans l’annexe 12 du présent règlement.

Les termes et expressions apparaissant en italique font l’objet d’une définition donnée en
annexe 10.

1 Cet agent extincteur n’est plus commercialisé en France depuis 1996. Sa présence dans ce document est liée
aux installations existantes et aux opérations de maintenance.

3
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

4
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

SOMMAIRE

1 ENTREPRISES CONCERNEES ....................................................................7


1.1 Prestations à fournir................................................................................................... 7
1.2 Sous-traitance ............................................................................................................ 7
1.3 Entités certifiables ..................................................................................................... 8

2 CONDITIONS A REMPLIR PAR LES ENTREPRISES POSTULANTES ...........9


3 PROCEDURE D’ATTRIBUTION DE LA CERTIFICATION .....................11
3.1 Modalités de dépôt de la demande ............................................................................ 11
3.2 Audit préalable de l’entité postulante........................................................................ 12
3.3 Examen du dossier de candidature ............................................................................ 12
3.4 Contrôles techniques ................................................................................................. 12
3.5 Contrôle des connaissances ....................................................................................... 12
3.6 Présentation au Comité Particulier et notification de la décision de CNPP
Cert. ........................................................................................................................... 13
4 PERIODE DE CERTIFICATION INITIALE.................................................13
4.1 Visites systématiques ................................................................................................ 14
4.2 Procédure de suppression du caractère initial de la certification .............................. 14
5 PERIODE DE CERTIFICATION CONFIRMEE...........................................15
5.1 Visites systématiques (régime normal) ..................................................................... 15
5.2 Visites systématiques (régime allégé) ....................................................................... 15
5.3 Procédure de renouvellement de la certification ....................................................... 16
6 DISPOSITIONS PARTICULIERES...............................................................16
6.1 Contrôles complémentaires ....................................................................................... 16
6.2 Modifications au sein de l’entreprise ........................................................................ 17
6.3 Usages abusifs de la certification .............................................................................. 17
6.4 Transfert de la certification ....................................................................................... 17
6.5 Contestation d’une décision ...................................................................................... 17
7 FINANCEMENT.............................................................................................17
8 RESPONSABILITE ........................................................................................18
9 CONFIDENTIALITE ET ANONYMAT........................................................18
9.1 Processus de certification pour les nouveaux postulants .......................................... 36

5
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

ANNEXES

Annexe 1 - Composition du Comité Particulier ....................................................................... 21

Annexe 2 - Modèle de demande de certification et constitution du


dossier de présentation ........................................................................................... 23

Annexe 3 - Contrôle des connaissances .................................................................................... 31

Annexe 4 - Dispositions applicables en matière d’assurance de la qualité ............................... 33

Annexe 5 - Déroulement de la certification............................................................................... 35

Annexe 6 - Modèle d’attestation de certification ...................................................................... 41

Annexe 7 - Régime financier .................................................................................................... 43

Annexe 8 - Instances de gestion de la certification ................................................................... 45

Annexe 9 - Sanctions et traitement des contestations................................................................ 49


Annexe 10 - Définitions............................................................................................................... 53

Annexe 11 - Dispositions particulières pour les entreprises certifiées qui


souhaitent étendre leur certification à d’autres gaz ................................................ 55

Annexe 12 - Dispositions particulières applicables pour la certification des


stations de recyclage des gaz inhibiteurs ................................................................ 57

6
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

CERTIFICATION APSAD DES ENTREPRISES D’INSTALLATION


EXTINCTION AUTOMATIQUE A GAZ
REGLEMENT DE CERTIFICATION

1 ENTREPRISES CONCERNEES
1.1 Prestations à fournir
Les entreprises pouvant postuler la certification APSAD « installateur EAG » sont
des personnes physiques ou morales capables d’assurer, conformément notamment
aux règles APSAD R3 et/ou R13, l’ensemble des opérations suivantes :

- Etude et conception de l’installation de systèmes d’extinction automatique à gaz


intégrant d’une part l’installation de détection automatique d’incendie du local
protégé, d’autre part le devoir de conseil sur notamment le choix du gaz extincteur
et l’environnement de l’installation ;
Nota : pour les entreprises ayant passé un accord de partenariat avec une autre
société disposant d’un système EAG déjà reconnu (cf annexe 2, D. b), il est admis
que les calculs soient réalisés avec l’aide de ladite société conformément à l’accord
de partenariat.

- Réalisation de l’installation et, notamment, mise en place de matériels certifiés


A2P1 dont l’associativité a été vérifiée ;

- Réception de l’installation (incluant la formation de l’utilisateur et la remise de la


documentation technique), vérification de conformité et, pendant la période de
garantie, réalisation des opérations découlant du contrat correspondant ;

- Vérifications périodiques et maintenance corrective des installations.

1.2 Sous-traitance
a) Seuls les travaux définis ci-après peuvent être sous-traités, en respectant les textes
réglementaires en vigueur :
- génie civil ;
- opération de mise en place des lignes de câbles et des réseaux de tuyauterie
spécifiés par l’installateur certifié ;

1 Aujourd’hui seuls certains composants de systèmes CO2 font l’objet d’une certification A2P. Les autres
composants desdits systèmes et ceux des systèmes utilisant d’autres gaz font l’objet d’une évaluation technique
par le laboratoire du CNPP (voir § 3.4).

7
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

- protection contre la corrosion ;


- peinture de l’installation.

b) Les travaux exécutés en sous-traitance n’exemptent en aucun cas l’entreprise


certifiée de sa responsabilité, en particulier concernant la conformité aux
conditions de certification ou la mise en œuvre de procédures d’assurance qualité.
L’acceptation des travaux ainsi sous-traités doit être contenue dans un contrat
établi par l’entreprise certifiée et accepté par les deux parties.
Les travaux sous-traités par les entreprises certifiées doivent en effet être
effectués par le sous-traitant et ne doivent en aucun cas faire l’objet d’une autre
sous-traitance. L’entreprise certifiée doit être responsable des vérifications
systématiques destinées à montrer que ces exigences sont satisfaites.
Tout manquement aux règles de sous-traitance est de nature à entraîner
l’application de sanctions telles que définies en annexe 9.

c) Toute opération autre que les travaux cités ci avant ne peut être sous-traitée que si
le sous-traitant est une entreprise titulaire de la certification APSAD d’installateur
EAG couvrant les travaux à exécuter.
L’installation des systèmes de détection incendie pilotant les installations EAG
peut être sous-traitée seulement aux entreprises certifiées APSAD dans le
domaine spécifique.
1.3 Entités certifiables
Les entités certifiables sont appelées « Entité Technique Autonome ». Une ETA doit
exercer la totalité des prestations couvertes par la certification.

Une entreprise qui dispose de plusieurs établissements (siège, directions régionales,


agences, …) choisit de demander la certification pour une ou plusieurs de ses entités.
Le découpage d’une société en plusieurs ETA est fonction de l’organisation de la
société et notamment de la répartition géographique de ses divers établissements et
de leur champ d’intervention technique.

Une ETA peut elle-même être constituée d’un seul ou plusieurs établissements
organisés en réseau. Dans ce dernier cas, l’un de ces établissement est appelé
Etablissement Principal – EP ; il doit posséder une fonction centrale identifiée dans
laquelle les prestations relevant de la certification doivent être planifiées, contrôlées
ou dirigées, les autres établissements (appelées Implantations Locales Reconnues –
ILR) exerçant totalement ou partiellement ces prestations.
Le schéma suivant présente les divers cas possibles pour une entreprise en fonction
de son organisation.

Des exemples de découpage d’une société en plusieurs ETA sont donnés en


annexe 10.

8
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

Entreprise postulante

Non Existence de Oui


plusieurs ETA ?

Certification unique Certification multiple

EP EP 1 ………… EP n …………
ETA ETAn

Existence ………… Existence …………


d’ILR ? d’ILR ?
Oui Non Oui Non

Certification de l’ETA Certification de l’ETA Certification de l’ETA Certification de l’ETA


multisites (EP + ILR) monosite (EP seul) multisites (EP + ILR) monosite (EP seul)

2 CONDITIONS A REMPLIR PAR LES ENTREPRISES


POSTULANTES
Pour pouvoir être candidat à la certification APSAD «Installateurs EAG », une
entreprise doit satisfaire les conditions suivantes. Si la demande concerne plusieurs
ETA, chacune d’elles doit satisfaire l’ensemble de ces conditions :

a) avoir son siège social à l’intérieur de l’Union européenne ;

b) présenter ses 3 derniers bilans et comptes d’exploitation ou les pièces comptables


obligatoires et déclarations fiscales pour les entreprises non assujetties à
l’établissement des documents précédents ;

c) disposer en son sein de moyens humains et matériels permettant d’étudier,


réaliser, vérifier et maintenir les installations d’extinction automatique à gaz.
Concernant ses ressources humaines, l’entreprise doit montrer qu’elle emploie de
manière permanente :
- un responsable technique, chargé de l’activité EAG et ayant pouvoir de décision,
qui doit être correctement formé en matière de sécurité, à la théorie et à la

9
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

pratique de l’étude, de la conception, de la réalisation, de la mise en service, de la


vérification et de la maintenance des installations EAG et notamment des agents
extincteurs pour lequel l’entreprise demande sa certification.
Il doit être titulaire d’un diplôme dans la matière spécifique ou justifier d’une
expérience professionnelle minimale de 3 ans dans le domaine des installations
EAG. Ce responsable technique devra en outre démontrer au cours d’un examen
sa connaissance des réglementations concernant le domaine de l’extinction
automatique à gaz ainsi que celle des techniques et matériels qu’il met en œuvre
(voir annexe 3). Seule cette personne est habilitée à signer les certificats de
conformité et déclarations d’installation.
- un personnel qualifié (techniciens d’exécution) adapté à la taille de l’entreprise
(nombre, formation) afin d’assurer l’étude, la réalisation, la vérification, la
maintenance des installations ainsi que le contrôle des travaux éventuels exécutés
en sous-traitance ;

d) disposer de spécifications particulières pour l’assurance de la qualité de son


organisation concernant les activités d’étude, de réalisation, de vérification et de
maintenance (voir annexe 4) ;

e) disposer d’une organisation de service après-vente et de maintenance compétente


capable d’assurer, outre des exigences contractuelles et sous réserve que
l’utilisateur donne accès aux locaux, toute intervention nécessaire dans un délai de
24 heures 1, compté à partir de l’appel signalant la panne, pour autant que
l’importance des travaux nécessaires pour garantir le bon fonctionnement de
l’installation le permette raisonnablement ;

f) s’engager à apporter la preuve de sa compétence dans l’étude, la réalisation, la


vérification et la maintenance des installations d’extinction automatique à gaz en
présentant durant sa période de certification initiale des installations conformes
aux règles APSAD R3 ou R13 sur lesquelles des certificats de conformité ou des
déclarations ont été délivrées ;

g) être en mesure de justifier, auprès des clients ou de tout organisme qui le lui
demanderaient, d’une assurance R.C. professionnelle et après travaux en cours de
validité ;

h) s’engager à se conformer sans restriction aux prescriptions du présent règlement


ainsi qu’aux décisions prises en application desdites prescriptions ;

i) s’engager à conserver un relevé des réclamations portant sur les activités


couvertes par la certification et faisant apparaître les mesures appropriées prises
en conséquence.

Le fait de ne pas satisfaire à l’une de ces conditions fait l’objet d’un examen par le
Comité Particulier.

1 Ce délai ne concerne pas le réapprovisionnement des réservoirs qui, lui, peut être effectué dans un délai de
48 heures, jours non ouvrés non compris.

10
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

3 PROCEDURE D’ATTRIBUTION DE LA CERTIFICATION


La certification comprend 3 phases :
- demande de certification / instruction de la demande
- certification initiale d’une durée minimale de 2 ans
- certification confirmée par périodes de 3 ans reconductibles

Ces 3 phases sont décrites respectivement dans les chapitres 3, 4 et 5 du présent


règlement. L’annexe 5 présente un synoptique de l’ensemble du déroulement de la
certification.

Nota : Les dispositions applicables aux entreprises certifiées pour un gaz et qui
souhaitent disposer de la certification pour un autre gaz sont décrites en annexe 11.

3.1 Modalités de dépôt de la demande


3.1.1 Généralités

La demande de certification doit être adressée au Secrétariat et établie sur papier à


en-tête de l’installateur, comme défini en annexe 2.

Lors de sa demande, l’installateur doit prendre l’engagement par écrit, selon


l’annexe 2, d’accepter toutes les conditions imposées par le présent règlement et de
se soumettre aux décisions prises par CNPP Cert. en application de celui-ci.

Il s’engage également à établir pour chaque installation réalisée conformément aux


règles APSAD R3 ou R13 le certificat de conformité correspondant (N3 ou N13) ou
une déclaration d’installation.

L’installateur s’engage en outre à établir un compte rendu de vérification périodique


Q2/3 ou Q13 lorsqu’un contrat de maintenance est souscrit pour une installation avec
certificat de conformité.

A cette demande doit être joint un dossier de présentation de l’entreprise, tel que
défini également en annexe 2.

Lorsque le dossier est complet et que le versement des frais correspondants a été
effectué (voir annexe 7), le Secrétariat accuse réception du dépôt de candidature.

3.1.2 ETA multisites

Outre l’E.P, toutes les ILR doivent être déclarées dans le dossier. Leurs moyens
humains et techniques ainsi que la nature et le volume des prestations qu’elles
exercent déjà ou qu’elles peuvent être amenées à exercer dans l’activité EAG doivent
être précisées dans le dossier.

Lorsque l’installateur demande la certification pour plusieurs ETA, une demande et


un dossier doivent être établis pour chacun d’eux.

11
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

3.2 Audit préalable de l’entité postulante


L’audit préalable comporte :
- un audit administratif de l’établissement principal (voir annexe 10) ;
- un audit qualité (voir annexe 10 et annexe 4), en présence du Responsable
Assurance Qualité de l’entité.

Dans le cas d’une ETA multisites, lors de l’audit préalable de l’EP, une attention
particulière est portée sur sa maîtrise des ILR de l’entité.

Un rapport d’audit est établi par l’inspecteur et adressé à l’entreprise postulante pour
commentaires éventuels sous quinze jours avec copie au Secrétariat.

Les frais correspondants à ces visites sont à la charge de l’entreprise postulante (voir
annexe 7).

3.3 Examen du dossier de candidature


Au vu des renseignements contenus dans le dossier de candidature et après
présentation du rapport d’audit préalable ainsi que des commentaires éventuels du
postulant, le Comité Particulier se prononce sur la suite à donner et en informe le
postulant.
3.4 Contrôles techniques
Ces contrôles consistent en des essais destinés :
- à valider les capacités d’installation de l’entreprise en complément du contrôle des
connaissances (voir 3.5 et annexe 3) ;
- à valider l’efficacité du gaz lorsque le gaz proposé n’a pas déjà été utilisé par un
installateur certifié APSAD ;
- à vérifier l’efficacité des composants du système et leur associativité lorsqu’il s’agit
d’un système nouveau.

Ces essais sont décrits dans les règles techniques RT 3 ou T13.

Nota : Dans le cas où la demande concerne simultanément plusieurs gaz, les


contrôles techniques sont adaptés en conséquence.

3.5 Contrôle des connaissances


Le contrôle des connaissances du responsable technique se déroule suivant les
modalités de l’annexe 3. Pour ce contrôle, il est admis que le responsable technique
soit accompagnée d’une autre personne pouvant soit passer les épreuves
simultanément, soit se les partager. Dans le premier cas, si l’une des 2 personnes
quitte l’entreprise, l’équipe constituée avec le nouvel arrivant devra repasser la
totalité des épreuves ; dans le second cas, le nouvel arrivant devra repasser la(les)
partie(s) le concernant.

Si la/les personnes ayant satisfait aux contrôles des connaissances venait à quitter
l’établissement, l’installateur devrait en informer le Secrétariat dans un délai d’un

12
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

mois et lui proposer dans les 3 mois à dater de ce départ, le nom d’une nouvelle
personne devant passer le contrôle des connaissances.

Le contrôle des connaissances est effectué à l’initiative de l’entreprise ; le rapport


des résultats lui appartient et, en aucun cas, les candidats ayant satisfait à la dite
vérification ne peuvent s’en prévaloir auprès d’autres entreprises.

Les résultats de ce contrôle font l’objet d’un rapport adressé à l’ETA postulante pour
commentaires éventuels sous quinze jours avec copie au Secrétariat pour
présentation au Comité Particulier.

Les frais correspondants à ce contrôle des connaissances sont à la charge de


l’entreprise (voir annexe 7).

Par la suite, il appartient à l’entreprise de prendre toute disposition (formation


interne, stages extérieurs à l’entreprise ...) pour assurer le maintien et, si nécessaire,
l’actualisation des connaissances des personnes ayant satisfait préalablement à ce
contrôle.

3.6 Présentation au Comité Particulier et notification de la décision de CNPP


Cert.
Au vu des rapports d’audit de l’entreprise, des rapports des contrôles techniques et
du contrôle de connaissances et , ainsi que des réponses éventuelles de l’entreprise
postulante, le Comité Particulier propose l’octroi ou le refus de la certification. Il
peut également différer son jugement et demander un complément d’enquête aux
frais de l’installateur ou inviter ce dernier à améliorer tel ou tel point.

La décision finale est notifiée à l’entreprise postulante par CNPP Cert. avec exposé
des motifs. En cas de décision d’octroi, celle-ci est notifiée à l’aide d’une attestation
de certification conforme au modèle joint en annexe 6. Si l’entreprise dispose
d’I.L.R., leurs adresses sont mentionnées sur l’attestation de certification.

4 PERIODE DE CERTIFICATION INITIALE


La première période de certification est dite initiale ; elle est accordée pour une
période minimale de 2 ans.

A l’issue des 2 années, la certification peut être retirée ou son caractère initial
supprimé. Sur avis du Comité Particulier, la période de certification initiale peut être
prolongée.

Durant cette période, l’entreprise peut se voir appliquer des sanctions conformément
à l’annexe 9 (avertissement ou retrait) applicables à tout moment en fonction
notamment des constatations effectuées lors des visites systématiques définies ci-
après.

13
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

4.1 Visites systématiques


Des visites systématiques sont effectuées dans le but de s’assurer que l’entreprise
satisfait aux conditions requises pour la certification. La nature de ces visites est
précisée en 4.1.1. et 4.1.2.

Dans le cas d’ETA disposant d’ILR, les visites d’installations porteront sur des
installations réalisées parn’importe quelles implantations.

A l’issue de chacune de ces visites, l’inspecteur établit un rapport qu’il remet à


l’installateur pour commentaires éventuels avec copie au Secrétariat.

4.1.1 Entreprises disposant d’une seule ETA certifiée (avec ou sans ILR)

Les visites systématiques réalisées pendant la période de certification initiale


comportent :
- la 1ère année, la visite de quatre installations dont les 2 premières installations
réalisées depuis l’octroi de la certification,
- la 2ème année, la visite de 2 installations et l’audit de renouvellement de
l’établissement principal de l’entité certifiée.

4.1.2 Entreprises disposant de plusieurs ETA certifiées (avec ou sans ILR)

Les visites systématiques réalisées pendant la période de certification initiale


comportent pour chacune des ETA certifiées :
- la 1ère année, la visite de deux installations dont la première installation réalisée
depuis l’octroi de la certification ;
- la 2ème année, la visite d’une installation et l’audit de renouvellement de
l’établissement principal.

4.2 Procédure de suppression du caractère initial de la certification


Sauf dénonciation trois mois avant l’expiration de la période de certification initiale,
l’installateur est considéré comme ayant demandé la suppression du caractère initial
de sa certification et par la même est réputé accepter les conditions de son
renouvellement.

Cette demande est examinée par le Comité Particulier. Pour se prononcer, celui-ci
tient compte des rapports établis par les inspecteurs à l’issue de leurs visites ainsi que
des réponses éventuelles de l’entreprise. Il tient compte également des réclamations
éventuelles des clients et/ou assureurs et du volume des activités exercées par
l’installateur dans le domaine.

La décision finale prise par CNPP Cert. est notifiée à l’installateur par le Secrétariat
avec exposé des motifs.

14
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

5 PERIODE DE CERTIFICATION CONFIRMEE


Durant les périodes qui suivent la période de certification initiale, il est procédé à des
visites systématiques dans le but de s’assurer que l’entreprise remplit toujours les
conditions requises pour la certification. Chaque nouvelle période est limitée à une
durée maximale de 3 ans.

Durant cette période, l’entreprise peut se voir appliquer des sanctions conformément
à l’annexe 9 (avertissement ou retrait) applicables à tout moment en fonction
notamment des constatations effectuées lors des visites systématiques définies ci-
après.

5.1 Visites systématiques (régime normal)


5.1.1 Entreprises disposant d’une seule ETA certifiée (avec ou sans ILR)

Les 2 premières années, elles consistent, chaque année, en


- la visite de deux installations,
- un audit de suivi de l’établissement principal de l’entité certifiée.

La 3ème année, elles consistent en


- la visite de deux installations,
- un audit de renouvellement de l’établissement principal de l’entité certifiée.

5.1.2 Entreprises disposant de plusieurs ETA certifiées (avec ou sans ILR)

Les 2 premières années, elles consistent, chaque année, pour chaque ETA certifiée,
en
- la visite d’une installation,
- un audit de suivi de l’établissement principal.

La 3ème année, elles consistent en


- la visite d’une installation par ETA
- un audit de renouvellement de l’établissement principal de chacune des ETA.

Dans le cas d’ETA disposant d’ILR, les visites porteront successivement sur des
installations réalisées par n’importe quelles implantations.

5.2 Visites systématiques (régime allégé)


A l’issue de la première période de certification confirmée, le Comité Particulier peut
proposer une réduction de la fréquence des vérifications, si durant les périodes
précédentes, initiales et confirmées, l’ETA n’a fait l’objet d’aucune sanction telles
que définies en annexe 9, à l’exception de l’avertissement simple.

Les visites systématiques consistent alors en :


- la 1ère et la 2ème année, la visite d’une installation complétée par une déclaration
d’activité (modèle disponible au secrétariat) ;
- la 3ème année, un audit de renouvellement de l’EP.

15
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

Lorsque l’entreprise dispose de plusieurs ETA certifiées, il est procédé pour chacune
d’elles et par période de certification à la visite d’une installation et à un audit de
renouvellement. Ces visites d’installation sont réparties sur la 1ère et la 2ème année, les
audits sur la 2ème et la 3ème année.

La réduction de la fréquence des visites peut être remise en cause chaque année. Elle
est maintenue tant que l’ETA ne fait pas l’objet de sanctions autres que
l’avertissement simple. Dans le cas contraire, outre les visites de sanction, l’ETA
perd le bénéfice de la réduction de la fréquence des visites. Elle ne pourra bénéficier
à nouveau de cette réduction que si elle ne fait l’objet d’aucune sanction (à
l’exception de l’avertissement simple) durant au moins une période de 3 ans.

5.3 Procédure de renouvellement de la certification


Sauf dénonciation trois mois avant l’expiration de la période de certification,
l’installateur est considéré comme ayant demandé le renouvellement de sa
certification et, par la même, est réputé accepter les conditions de son
renouvellement.

Cette demande est examinée par le Comité Particulier. Pour se prononcer, celui-ci
tient compte en particulier des rapports établis par les inspecteurs à l’issue de leurs
vérifications. Il tient compte également des réclamations éventuelles de clients et ou
d’assureurs et du volume des activités exercées par l’installateur dans le domaine.

En cas de remarques importantes, le Comité Particulier peut proposer à CNPP Cert.


l’application de sanctions particulières (voir annexe 9).

Par ailleurs, le Comité Particulier se réserve la possibilité de demander à l’entreprise


de faire effectuer un nouveau contrôle des connaissances du(des) titulaire(s) ayant
passé précédemment cette vérification.

Pour les entreprises disposant de plusieurs ETA, les manquements aux règles de la
certification constatés dans une ETA peuvent en fonction de leur nature avoir des
conséquences sur la certification des autres ETA.

La décision finale prise par CNPP Cert. est notifiée à l’installateur par le Secrétariat
avec exposé des motifs. En cas de renouvellement de la certification, celle-ci est
notifiée à l’aide d’une nouvelle attestation de certification.

6 DISPOSITIONS PARTICULIERES
6.1 Contrôles complémentaires
Des contrôles complémentaires peuvent être réalisées, pendant la période de
certification initiale et les périodes confirmées ultérieures, lorsque le Comité
Particulier l’estime nécessaire en raison d’informations portées à sa connaissance
(litiges, réclamations, contestations, ....). Ces contrôles effectués en présence de
l’installateur peuvent consister notamment en visites d’installations, audit du siège de
l’établissement certifié, de ses agences, ....

16
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

En fonction de la justification de ces contrôles et de leurs résultats, les frais


correspondants sont, après avis du Comité Particulier, portés à la charge de
l’installateur et/ou de CNPP Cert.

6.2 Modifications au sein de l’entreprise


L’installateur doit, dans les meilleurs délais et dans un délai maximum d’un mois,
informer le Secrétariat de toutes modifications importantes intervenant dans les
structures de l’entreprise en particulier celles affectant le personnel et son
responsable technique (voir § 3.5).

6.3 Usages abusifs de la certification


Toute publicité mensongère fera l’objet de sanctions telles que définies en annexe 9
ou de poursuites. Le CNPP se réserve le droit d’intenter toute action judiciaire qu’il
jugera opportune et à laquelle peuvent se joindre tous les installateurs titulaires de la
certification qui s’estimeraient lésés.

6.4 Transfert de la certification


La certification ne peut être transférée. En cas de fusion, liquidation ou absorption de
l’entreprise bénéficiaire de la certification, les droits de celle-ci cessent de plein droit
et il appartient au Comité Particulier d’examiner les demandes des sociétés qui
assurent la poursuite de toute ou partie de l’activité d’installation et de maintenance.

6.5 Contestation d’une décision


Toute entreprise postulante/bénéficiaire de la certification peut contester une
décision la concernant (voir annexe 9).

7 FINANCEMENT
Les frais afférents à la certification des installateurs de systèmes d’extinction
automatique à gaz (voir annexe 7) sont à la charge des entreprises postulantes ou
certifiées.

Ces frais se décomposent comme suit :


- frais de dossier
- frais de contrôles techniques
- frais de contrôle des connaissances
- frais d’audit et de visite
- participation aux frais de gestion
- contribution aux frais de fonctionnement de CNPP Cert.

Ils peuvent faire l’objet d’une majoration lors d’une annulation tardive de visite par
l’entreprise ou en cas de visites supplémentaires.

Le non-paiement des sommes dues constitue un manquement de la part de


l’installateur susceptible d’entraîner l’application des sanctions prévues en annexe 9.

17
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

8 RESPONSABILITE
L’attribution de la certification ne saurait en aucun cas substituer la responsabilité du
CNPP à celle qui incombe légalement à l’entreprise bénéficiaire de cette
certification.

Le respect du présent règlement ne dispense pas le bénéficiaire de la certification de


satisfaire à toutes les dispositions en vigueur, légales et réglementaires, nationales ou
communautaires, et notamment celles relatives à la libre concurrence.

En conséquence, le bénéficiaire demeure responsable de tous les vices liés à ses


prestations.

9 CONFIDENTIALITE ET ANONYMAT
Toutes les personnes intervenant dans la gestion de la certification (membres du
CNPP, du Comité, chargés de mission) sont tenus au secret professionnel. Les
dossiers constitués par les entreprises ainsi que les rapports de visite et de
vérification ont un caractère confidentiel ; ils sont conservés par le secrétariat avec
toutes les précautions nécessaires.
Tous les dossiers et rapports établis dans le cadre de la certification sont présentés au
Comité Particulier de façon anonyme.

18
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

CERTIFICATION APSAD DES ENTREPRISES D’INSTALLATION


EXTINCTION AUTOMATIQUE A GAZ
REGLEMENT DE CERTIFICATION

Liste des annexes

Annexe 1 : Composition du Comité Particulier

Annexe 2 : Modèle de demande de certification et constitution du dossier de


présentation
Annexe 3 : Contrôle des connaissances

Annexe 4 : Dispositions applicables en matière d’assurance de la qualité

Annexe 5 : Déroulement de la certification

Annexe 6 : Modèle d’attestation de certification

Annexe 7 : Régime financier

Annexe 8 : Instances de gestion de la certification

Annexe 9 : Sanctions et traitement des contestations

Annexe 10 : Définitions

Annexe 11 : Dispositions particulières pour les entreprises qui souhaitent étendre le


périmètre de leur certification à d’autres gaz

Annexe 12 : Dispositions particulières applicables pour la certification des stations de


recyclage des gaz inhibiteurs

19
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

20
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

ANNEXE 1

CERTIFICATION APSAD DES ENTREPRISES D’INSTALLATION


EXTINCTION AUTOMATIQUE A GAZ
REGLEMENT DE CERTIFICATION

Composition du Comité Particulier

Conformément à la procédure CNPP Cert. P 96/07, la composition du Comité


Particulier est déterminée de façon à respecter une représentation équilibrée des
différents intérêts engagés ; aucune de ces représentations ne détient la majorité
absolue.

Ce Comité Particulier a également en charge la certification A2P des composants gaz.

COLLEGE A (Installateurs)
- 2 représentants des installateurs certifiés APSAD
- 2 représentants des fabricants de composants certifiés A2P
- 1 représentant d’une entreprise de recyclage certifiée APSAD

COLLEGE B (Utilisateurs/prescripteurs)
- 2 représentants des Sociétés d’Assurances
- 1 représentant de France Telecom
- 1 chargé de sécurité d’entreprise membre de l’Association des Ingénieurs et Cadres
agrées du CNPP (AGREPI)
- 1 représentant du secteur industriel

COLLEGE C (Organismes techniques et Pouvoirs Publics)


- 1 représentant du CNPP Département Technique
- 1 représentant du Ministère de l’Environnement
- 1 représentant du Ministère de la Santé
- 1 représentant du CNPP Département Certification.
- 1 représentant de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie
- 1 représentant des sapeurs pompiers

Nota : Les représentants du Secrétariat de Certification, du laboratoire et les inspecteurs


assistent de droit aux réunions du Comité Particulier sans voix ni pouvoir.

21
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

22
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

ANNEXE 2

CERTIFICATION APSAD DES ENTREPRISES D’INSTALLATION


EXTINCTION AUTOMATIQUE A GAZ
REGLEMENT DE CERTIFICATION

Modèle de demande de certification et


constitution du dossier de présentation

1. Modèle de demande de certification

(à établir sur papier à en-tête de la société qui sollicite le bénéfice de la certification)

Monsieur le Directeur de CNPP Cert.


BP 2265
27950 SAINT MARCEL

Objet : Demande d’accès à la certification APSAD d’installateur de systèmes EAG

Monsieur le Directeur,

J’ai l’honneur de demander à bénéficier de la certification APSAD d’installateur de systèmes EAG


- à gaz inertes (présicer le nom du ou des agents extincteurs et les pressions d’utilisation)
- à gaz inhibiteurs (préciser le nom du ou des agents extincteurs et les pressions d’utilisation)1

Je déclare avoir pris connaissance des règles techniques de réalisation et de maintenance des
installations de système EAG, du règlement de certification correspondant et de ses annexes,
des règles d’utilisation de la marque APSAD et du régime financier de ladite certification.

Je m’engage à me conformer sans réserve aux prescriptions de ces documents, ainsi qu’aux
décisions prises ou à prendre, en exécution desdites prescriptions et, par conséquent, notamment
à:

- aviser, sans délai, le Secrétariat de tout changement important intervenant dans les structures,
les moyens humains et matériels, les implantations de ma Société,

- établir, pour chaque installation réalisée conformément à la règle APSAD R3 ou R13, un


certificat de conformité ou une déclaration d’installation du modèle défini dans la règle,

1 rayer la mention inutile

23
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

- proposer systématiquement l’entretien des installations ayant donné lieu à la délivrance d’un
certificat de conformité ou d’une déclaration - et établir, si cette proposition est retenue, un
compte rendu de vérification périodique Q3 ou Q13 pour les installations avec certificat,

- faciliter la tâche de tous les représentants mandatés par CNPP Cert. pour procéder aux
vérifications fixées par le règlement de certification,

- ne pas faire d’usage abusif de la certification,

- effectuer tous paiements qui me seront demandés en application du Règlement.

J’ai pris note que, sauf dénonciation de ma part 3 mois avant l’expiration de la période de
certification, ma demande de renouvellement sera considérée comme effective.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Directeur, l’expression de mes sentiments très distingués

Date
Cachet et signature
de l’entreprise postulante

P.J. : Dossier de présentation de l’entreprise postulante

24
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

2. Dossier de présentation – Entreprises d’installation de systèmes EAG

A toute lettre de demande de certification doit être joint le dossier de présentation ci-
dessous. Lorsque la demande de certification concerne plusieurs entités techniques
autonomes, chaque entité doit faire l’objet d’un dossier de présentation.

A IDENTIFICATION DE L’ENTREPRISE

Nom et Prénom ou Raison sociale (tels qu’ils figurent sur le Registre des Métiers ou du Commerce)
........................................................................................................................................................................
........................................................................................................................................................................
Adresse du siège social (à la date de la remise du dossier)
........................................................................................................................................................................
........................................................................................................................................................................
Tél : ................................................................................................................................................................
Fax : ...............................................................................................................................................................
Email : ............................................................................................................................................................

Numéro INSEE - SIRET APE

Date de création : ...........................................................................................................................................

Nom du responsable légal : ............................................................................................................................

Fonction dans l’entreprise : ...........................................................................................................................

Forme juridique de la société (mettre 1 croix dans la case correspondante) :

SA SARL EURL Ent. Unipersonnelle

au capital de : .................................................................................................................................................

Autre (à préciser) : ........................................................................................................................................

L’entreprise est-elle filiale d’un groupe OUI NON


Si OUI, préciser le nom du groupe : ..............................................................................................................

L’entreprise dispose t-elle d’agence(s) OUI NON

L’entreprise est-elle membre d’un syndicat professionnel OUI NON

Si OUI, préciser le nom : ...............................................................................................................................

Adresse de l’établissement principal de l’Entité Technique Autonome pour lequel la certification est
demandée (si différente du siège) :
........................................................................................................................................................................
Tél : ................................................................................................................................................................
Fax : ...............................................................................................................................................................
Email : ............................................................................................................................................................
Montant du chiffre d’affaires (de l’entreprise et de l’ETA concernée, le cas échéant) :

25
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

EXERCICE 19.. 19.. 20..

Du : Du : Du :
ACTIVITES
au : au : au :
Activités relevant de
l’installation des systèmes EAG
Activités relevant de la
maintenance des systèmes EAG
Autres activités (à préciser)

Autres renseignements

L’ETA dispose t-elle d’Implantations Locales OUI NON


Si OUI, indiquer lesquelles ............................................................................................................................

Préciser, pour chacune d’elles, la nature des activités, les prestations relevant de la certification EAG et
les moyens dont elle dispose : (sur un feuillet annexe le cas échéant)

L’ETA est-elle déjà titulaire de certification(s) APSAD ou autres OUI NON


Si OUI, indiquer lesquelles ............................................................................................................................

L’ETA dispose t-elle d’accord de complémentarité OUI NON


Si OUI, préciser avec quelle(s) entreprise(s) .................................................................................................
Pour quelle(s) activité(s) ................................................................................................................................

B REPARTITION DE L’EFFECTIF SALARIE DE L’ETA (à la date du dépôt du dossier)

A renseigner pour l’EP et les ILR

ACTIVITE
Systèmes EAG Autre
Installation Maintenance
cadre(s)
technicien(s), monteur(s),
employé(s) (préciser s’ils sont
polyvalents)
administratif
TOTAL
EFFECTIF TOTAL

C ACTIVITE « Installation et maintenance de Systèmes EAG »

Date de début de l’activité : ...........................................................................................................................

Nom du responsable technique (fournir son CV) : ........................................................................................

Nombre d’installations réalisées depuis le début de l’activité : .....................................................................

Nombre d’installations réalisées au cours du dernier exercice : ..................................................................

26
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

Nombre de contrats d’entretien : ...................................................................................................................

Liste de références d’installations réalisées au cours des 12 derniers mois :

NOM

D MATERIELS ET GAZ MIS EN OEUVRE

a) Préciser par marques et types la composition de la gamme de matériels dont dispose l’entreprise
postulante. Préciser également les certifications dont les matériels font l’objet (LPCB, VdS, A2P, NF …).
Joindre les documents justificatifs ainsi que le rapport d’associativité des composants constitutifs du
système d’extinction.

b) En outre, dans le cas d’une demande de certification APSAD pour l’installation de systèmes d’extinction
utilisant un autre gaz que le CO2, les informations suivantes doivent figurer dans le dossier :

1. Nature chimique exacte du produit / pour les mélanges, composition en % des différents éléments
chimiques qui le compose. N° C.A.S. (Chemical Abstract Serie)

27
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

2. Spécification de pureté du ou des produits. Identification et concentration maximales tolérables des


impuretés.

3. Propriétés physiques standards et thermodynamiques

4. ODP – GWP (Ozone Depletion Potential / Global Warning potential)

5. Mécanisme d’action sur les feux. Concentration d’extinction sur feux de solvants classiques (alcool
éthylique et/ou acétone et/ou heptane) indiquant la méthode de détermination (CUP – Burner ou
autres) et concentrations de calcul en indiquant le coefficient de sécurité

6. Domaine d’emploi – limitations

7. Toxicité et écotoxicité à froid


- fourniture fiche de donnée de sécurité
- résultat (ou résultats partiels) programmes P.A.F.T. (Program for Alternal Fluorocarbon Toxicity
Testing)
- si le ou les produits entrant dans la composition de l’agent y sont inclus

8. Toxicité à chaud sur feux classiques et difficiles à éteindre (feux profonds)


- nature chimique exacte des produits de décomposition

9. Effets sur les métaux et élastomères

10. Stabilité dans le temps

11. Date de disponibilité – Mode d’approvisionnement – Pérennité – Pays de production

12. Liste de référence des installations déjà réalisées

13. L’avis favorable du Ministère de la Santé (ou du Conseil Supérieur de l’Hygiène Public de France) et
celui d’autres organismes compétents (CRAM, INRS) concernant son utilisation dans des locaux
occupés par du personnel

14. L’avis favorable du Ministère de l’Environnement relatif au comportement du gaz vis à vis de
l’environnement

15. Licence d’expoitation ou accord de distribution du gaz le cas échéant

Nota : dans le cas d’une demande de certification d’installateur pour un système utilisant un gaz ne
figurant pas dans la règle R13, le dossier devra comporter des informations sur la capacité de diffusion
du gaz dans un volume donné et sur sa capacité d’écoulement par les ouvertures du local à protéger.

Pour les entreprises ayant passé un accord de partenariat avec une entreprise disposant d’un système
EAG, identique et ayant déjà été testé favorablement selon les règles techniques T 13-1, les points 1 à 14
pourront être simplifiés et l’accord de partenariat devra être joint au dossier.

Nota : La dénonciation de cet accord est de nature à remettre en cause la certification correspondante.

E PIECES A JOINDRE AU DOSSIER

- K-Bis (extrait d’immatriculation au Registre du Commerce ou des Sociétés) ou un extrait


d’immatriculation au Registre des Métiers,

- attestation d’assurance responsabilité civile professionnelle et après travaux (à présenter au plus tard
lors de la visite préalable),

28
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

- 3 derniers bilans et comptes d’exploitation de l’entreprise (ou pièces comptables obligatoires et


déclarations fiscales pour les entreprises non assujetties à l’établissement des documents précédents),

- organigramme général et organigramme limité à l’activité EAG,

- curriculum vitæ du responsable technique,

- liste du matériel utilisé, documents justificatifs des certifications et, lorsqu’il existe, rapport
d’associativité des composants constitutifs du système

- le cas échéant informations sur le gaz (cf. point D ci-dessus)

- chèque libellé à l’ordre du CNPP (cf. tarif de l’année en cours, disponible au secrétariat),

29
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

30
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

ANNEXE 3

CERTIFICATION APSAD DES ENTREPRISES D’INSTALLATION


EXTINCTION AUTOMATIQUE A GAZ
REGLEMENT DE CERTIFICATION

Contrôle des connaissances

1. Le Contrôle des connaissances du ou des candidats porte sur :

a) les connaissances générales en matière de sécurité incendie ;

b) les méthodes de mesure et les lois physiques permettant de déterminer et de décrire


les conditions d’équilibre et d’écoulement d’un fluide ;

c) les règles d’installation et de maintenance et les documents techniques couverts par


la certification concernée, en particulier
- Règles APSAD R3, R13 et R7
- Règles de maintenance des installations de détection d’incendie (Brochure n°
5659, éditée par la librairie des Journaux officiels)
- Cahier des Clauses techniques générales applicables aux marchés publics
d’installation de détection d’incendie (Brochure n° 5655, éditée par la librairie des
Journaux officiels)

d) la connaissance de la réglementation nationale en vigueur, notamment :


- Règlements de sécurité des ERP et IGH (articles spécifiques aux systèmes EAG et
à leurs asservissements)
- Instructions Techniques ministérielles n° 223 du 7/11/1978 (CO2)
- Recommandations de la CNAM

e) la connaissance détaillée des agents extincteurs utilisés et du(des) systèmes EAG


pour l’installation duquel (desquels) la certification est demandée ;

2. Déroulement

L’examen théorique et pratique se déroule au laboratoire du CNPP. Il dure une journée.


Une partie de l’examen se fait sous forme écrite.

a) Le candidat doit démontrer un niveau suffisant de connaissances théoriques dans


chacun des thèmes mentionnés ci-dessus, pris individuellement.

b) Le candidat doit démontrer un niveau suffisant de connaissances pratiques au cours


de l’étude d’un cas particulier. Il s’agit d’établir un devis descriptif technique
d’installation pour un risque donné à partir des informations dont dispose
normalement un soumissionnaire.

31
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

3. Résultats de l’examen

Les réponses à la vérification des connaissances sont soumises à l’appréciation d’un


bureau permanent spécialement constitué à cet effet. Composé d’au moins 3 personnes
représentant les différents intérêts engagés dans la certification (installateurs,
utilisateurs, organismes compétents ou pouvoirs publics), il est présidé par un
représentant du Comité Particulier.

Chaque candidat a la possibilité de consulter les épreuves qui ne sont pas rendues. En
cas d’échec, le(s) thèmes pour le(s)quel(s) les résultats ont été insuffisants sont
mentionnés. Le candidat a la possibilité de se représenter à l’examen dans un délai de 3
à 12 mois à compter de la date du premier examen. Seuls les thèmes insuffisants sont
alors examinés. Si d’autres tentatives s’avèrent être nécessaires, l’ensemble de la
matière est à nouveau examiné.

La direction de l’entreprise est informé par écrit du résultat de l’appréciation formulée


par le bureau.

32
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

ANNEXE 4

CERTIFICATION APSAD DES ENTREPRISES D’INSTALLATION


EXTINCTION AUTOMATIQUE A GAZ
REGLEMENT DE CERTIFICATION

Dispositions applicables en matière d’assurance de la qualité

1. Généralités

Suivant l’article 2 d) du règlement de certification, toute entreprise postulant la


certification « Installateurs EAG » doit disposer de spécifications particulières pour
l’assurance de la qualité de son organisation. Ces spécifications qui peuvent être basées
sur celles figurant dans les normes de la série ISO 9000 doivent aborder l’ensemble des
activités couvertes par la certification, à savoir les activités d’étude et de conception, de
réalisation, de vérification et de maintenance.

Les dispositions particulières applicables aux entreprises certifiées ISO 9001, 9002 ou
9003 sont précisées à l’article 3 de la présente annexe.

Pour les entreprises multisites, il est admis que le Responsable Assurance Qualité
exerce son activité à partir d’un site n’intervenant pas dans les autres activités couvertes
par la certification Installateur EAG, sous réserve que l’EP/les EP dispose d’un
correspondant Assurance Qualité désigné.

2. Niveau minimum requis pour accéder à la certification

Le système d’assurance de la qualité doit couvrir au minimum les points suivants :

- Responsabilité de la direction ;
- Revue de contrat ;
- Maîtrise de la conception ;
- Maîtrise des documents et des données ;
- Maîtrise des processus ;
- Contrôles et essais ;
- Etat des contrôles et essais ;
- Maîtrise du produit non conforme ;
- Actions correctives et préventives ;
- Audits qualité internes
- Formation.

Pour accéder à la certification confirmée, tous les points de la norme ISO 9001 devront
être traités (en conséquence, aucune non-conformité documentaire ne devrait subsistée)

33
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

3. Dispositions applicables aux entreprises dont le système d’assurance qualité est


déjà certifié ISO

Nota : Ne sont prises en compte que les certifications ISO délivrées par des organismes
membres de l’EA (European Accreditation) reconnus par le CNPP

- L’attestation de certification doit être jointe au dossier de demande de certification.

- Le domaine d’application et le périmètre de la certification doivent correspondre à la


certification demandée. Si tel n’est pas le cas, les dispositions générales seront
appliquées aux domaines ou territoires non couverts par la certification ISO
(exemple 1 : dans le cas d’une entreprise certifiée ISO 9002, le traitement de la
conception sera examiné de façon spécifique - exemple 2 : certaines ILR ne sont pas
dans le périmètre de la certification, elles feront alors l’objet d’un audit qualité
complet).

- Lors de l’audit, l’inspecteur :

1. consultera le rapport de la dernière visite ISO et le cas échéant les actions


correctives menées en conséquence,
2. vérifiera, à partir d’un ou plusieurs dossiers d’installations récentes, que les
procédures de l’entreprise sont correctement appliquées.

34
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

ANNEXE 5

CERTIFICATION APSAD DES ENTREPRISES D’INSTALLATION


EXTINCTION AUTOMATIQUE A GAZ
REGLEMENT DE CERTIFICATION

Déroulement de la certification

35
Instruction de Certification initiale Certification confirmée – Régime Certification confirmée – Régime allégé

1. SYNOPTIQUE DU DEROULEMENT DE LA CERTIFICATION


Processus de certification la demande normal
36

pour les nouveaux postulants


1ère année 2ème année 1ère année 2ème année 3ème année 1ère année 2ème année 3ème année
Audit
administratif
Audit Audit de Audit de Audit de Audit de Déclaration Déclaration Audit de
et audit
préalable renouvelt suivi suivi renouvelt d’activité d’activité renouvelt
qualité de l’EP
- 4 * dont les 2
Visite premières 2* 2* 2* 2* 1** 1** -
Entreprise

Règlement de certification - Extinction automatique à gaz - I 13


d’installations réalisées
disposant
de l’ETA depuis
d’une seul
l’attribution
ETA
de la
(mono site
certification
ou multi
sites)
Contrôle des X Si nécessaire, en cas de départ des titulaires ou de sanction
connaissances
du/des Au moins un
Responsables dans l’EP
techniques
Audit Audit Audit de Audit de Audit de Audit de
administratif préalable dans renouvelt suivi dans suivi dans renouvelt dans Déclaration 1 audit de renouvellement
et audit tous les EP dans chaque chaque EP chaque EP chaque EP d’activité de tous les EP sur la
Entreprise qualité EP période
disposant de
Visite - 2 1 installation 1 1 installation 1 installation
plusieurs 1* installation par ETA
d’installations installations* par ETA installation par ETA par ETA
ETA
par ETA par ETA
(mono site
ou multi
Contrôle des X Si nécessaire, en cas de départ du titulaire ou de sanction
sites)
connaissances pour chaque
des ETA
Responsables
techniques
* installations de famille de gaz différente si l’entreprise dispose de la certification dans les 2 familles
** les visites porteront successivement sur des installations de famille de gaz différentes si l’entreprise
dispose de la certification dans les 2 familles
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

2. PROCESSUS DETAILLE

2.1 Demande de Certification

Dépôt de la demande de certification (voir § 3.1)

Examen de la demande par le


secrétariat (voir § 3.1)

Dossier Non Demande de renseignements


complet complémentaires au postulant

Oui

• Audit Préalable (VP) de l’EP (voir § 3.2)

Examen par le Comité (voir § 3.3)


• Dossier de demande
• Rapport(s) d'audit(s)
• Observations/Réponses de l’entreprise

Décision de CNPP Cert. Défavorable


sur poursuite de la
Refus motivé
procédure de certification

Favorable

• Contrôles Techniques
• Contrôles de Connaissances
Complément
d’enquête
(voir § 3.6)
• Examen par le Comité
• Rapports des contrôles
Commentaires de l'entreprise

Refus motivé de
Décision de CNPP Cert.
Défavorable Certification
sur proposition du • Ajournement
Comité (voir § 3.6)
ou
• Avis défavorable
Favorable

37
Certification initiale
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

2.2 Période de Certification initiale (cas d'une seule ETA)

Décision de certification initiale

Année 1
• Visite de 4 installations (voir § 4.1.1)

Examen par le Comité


• Rapport(s) de visite(s)
• Observations/Réponses de l’entreprise

Visite(s) supplémentaire(s)

Décision de CNPP Défavorable


Cert. sur proposition du Sanction (voir § 4, annexe 9)
Comité

Favorable

Maintien de la certification initiale

Année 2
• Audit de renouvellement de l’EP
• Visite de 2 installations (voir § 4.1.1)

Examen par le Comité (voir § 4.2)


• Rapports d’audit et de visite Visite(s) supplémentaire(s)
• Commentaires de l’entreprise

Décision de CNPP Cert. Défavorable


sur proposition du Sanction (voir § 4, annexe 9)
Comité

Favorable

Confirmation de la certification pour une


durée maximale de 3 ans

38
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

2.3 Période de Certification confirmée (cas d'une seule ETA)

Certification confirmée pour une durée


maximale de 3 ans

Années 1 et 2

Chaque année : (voir §5.1.1)


Audit de suivi de l'EP
Visite de 2 installations

Examen par le Comité


• Rapports d’audit et de visite
• Observations/Réponses de l’entreprise
Visite(s) supplémentaire(s)

Décision de CNPP Défavorable


Cert. sur proposition Sanction (voir § 5.2 et
du Comité
annexe 9)

Favorable

Maintien de la certification

Année 3

Audit de renouvellement
Visite de 2 installations

Examen par le Comité


• Rapports d’audit et de visite
• Observations/Réponses de l’entreprise Visite(s) supplémentaire(s)

Décision de CNPP Défavorable


Cert. sur proposition Sanction (voir § 5.2
du Comité eta annexe 9 )

Favorable

Renouvellement de la certification pour


une nouvelle période de 3 ans
soit en régime normal,
soit en régime allégé

39
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

40
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

ANNEXE 6

CERTIFICATION APSAD DES ENTREPRISES D’INSTALLATION


EXTINCTION AUTOMATIQUE A GAZ
REGLEMENT DE CERTIFICATION

Modèle d’attestation de certification

CENTRE NATIONAL DE PREVENTION ET DE PROTECTION (CNPP)


OR GAN ISME CERT IF IC ATEUR RE CO NNU PAR LA PRO F ESS ION DE L ’ ASSUR ANCE

Extinction automatique à gaz


ATTESTATION DE CERTIFICATION APSAD D’INSTALLATEUR

La certification APSAD d’installateur de systèmes d’extinction automatique à


(1) (1)
GAZ INERTES GAZ INHIBITEURS

a été octroyée – renouvelée sous le N° de certification


a été octroyée - renouvelée
à l'établissement suivant :

Raison sociale …….………………….…………………………………………………………………………


Nom commercial …………………….…………………………………………………………………………….

…………………….…………………………………………………………………….………

…………………….…………………………………………………………………….………

…………………….…………………………………………………………………….………

Dans le cadre de ses activités couvertes par cette certification, cet établissement dispose des implantations locales reconnues
suivantes :

La validité de cette attestation peut être vérifiée sur INTERNET www.cnpp.com , par MINITEL 3617 code A2P ou auprès
du CNPP (Département Certification – CNPP Cert. – BP 2265 – F-27950 SAINT MARCEL – 02.32.53.64.35).

L’octroi de cette certification ne saurait en aucun cas substituer la responsabilité du CNPP à celle qui incombe légalement au
titulaire de la présente attestation.

Saint Marcel, le
(1)
voir au verso Le Directeur du Département Certification (CNPP Cert.)
M.

La présente attestation est composée d'une feuille recto-verso.

D é pa r te me n t C e r t if ica ti on (C N PP C e r t. ) – B P 2 26 5 – F -2 79 50 S t Ma r ce l
Tél : 02 32 53 63 63 – Fax : 02 32 53 64 46

41
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

Les certifications APSAD sont des certifications volontaires délivrées par le CNPP. Elles sont
attribuées avec le soutien de la profession de l’assurance et en collaboration avec les pouvoirs
publics et des organismes représentatifs de la sécurité. Elles sont accordées aux entreprises dont la
compétence, les moyens et la qualité des prestations techniques sont régulièrement contrôlés.

Seules les entreprises certifiées APSAD sont habilitées à délivrer des certificats et des
déclarations de conformité aux règles d’installation APSAD correspondant à leur domaine de
certification.

Un installateur certifié exclusivement pour une catégorie de risques ne peut en aucun cas délivrer des
certificats pour des installations relevant d’une autre catégorie.

Cette certification est attribuée, pour une durée renouvelable après notamment l’examen de dossiers,
la réalisation d’audits au sein de l’entreprise et la vérification des compétences techniques du personnel
en charge de l’activité d’extinction automatique à gaz. Le caractère initial de la certification est levé
après une période d’observation permettant de s’assurer à l’occasion d’inspections sur site que les
prestations de l’entreprise en matière de réalisation d’installations sont satisfaisantes.

CATEGORIES DE CERTIFICATION

La certification est attribuée à un établissement pour l’installation de systèmes d’extinction automatique


mettant en œuvre un gaz donné (inerte ou inhibiteur) à une pression donnée (le cas échéant)

Elle est attribuée à un établissement auquel peut être rattaché une ou plusieurs implantations locales.

CONSEILS A LA CLIENTELE

- Pour chaque installation réalisée conformément aus règles techniques de l’assurance (R3
pour les installations CO2 et R13 pour les installations gaz inertes ou gaz inhibiteurs) votre
installateur certifié vous délivrera un certificat de conformité N3 ou N13.
- En l’absence de conformité complète aux exigences spécifiques de l’assurance, l’installateur
certifié vous délivrera une déclaration de conformité attestant que votre installation respecte
les règles de l’art décrites dans la partie générale de la règle R13.
- Chaque entreprise certifiée APSAD dispose d’une attestation spécifique ; vous pouvez lui en
demander copie.
- Dans le cadre du démantèlement des installations de halon (JOCE du 14 MAI
1999), il est recommandé de faire effectuer le démontage des installations par une
entreprise certifiée APSAD en qualité d’installateur de systèmes d’extinction
automatique à gaz. Conformément à la charte du recycleur, cette entreprise assurera
l’acheminement des réservoirs par un transporteur agréé vers la station de
recyclage certifiée APSAD.

42
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

ANNEXE 7

CERTIFICATION APSAD DES ENTREPRISES D’INSTALLATION


EXTINCTION AUTOMATIQUE A GAZ
REGLEMENT DE CERTIFICATION

Régime financier

1. OBJET

En application du chapitre 7 du règlement, la présente annexe définit la nature et les


modalités de recouvrement des frais afférents à la gestion de la certification.
Les tarifs correspondants peuvent être obtenus sur simple demande au Secrétariat
(CNPP Cert.).

2. FRAIS D’ADMISSION

2.1. Frais de dossier

Le montant de ces frais est destiné à recouvrir les frais administratifs : ouverture et
constitution du dossier, examen de la recevabilité de la demande, présentation des
rapports d’audit et de contrôle des connaissances au Comité Particulier, etc.

Il est payable en une seule fois au moment du dépôt de la demande. Le montant de ces
frais reste acquis même en cas de non-recevabilité de la demande.
2.2. Droit d’inscription

Il s’agit d’un montant forfaitaire destiné à contribuer aux investissements engagés pour
la conception du Règlement de certification.

2.3. Frais d’audit préalable

Le montant correspondant aux frais de l’audit préalable (voir § 3.2) est exigible dès
confirmation de la date de la visite.

Il ne comprend pas les frais de déplacement de l’inspecteur établis sur la base du coût
réel.

2.4 Frais de contrôles techniques

Ces frais sont établis par le laboratoire après examen du dossier

2.5. Frais de contrôle des connaissances

Le montant des frais de contrôle de connaissances est facturé directement par le


laboratoire.

43
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

3. FRAIS DE VISITE PENDANT LES PERIODES DE CERTIFICATION


INITIALE ET CONFIRMEE

Ces frais sont exigibles dés confirmation de la date de la visite. Ils comprennent les
frais de visite et les frais de déplacement.

Ces frais peuvent faire l’objet d’une majoration lors de l’annulation tardive de visite
par l’entreprise ou en cas de visite supplémentaire.

4. PARTICIPATION AUX FRAIS DE GESTION

Cette participation constitue l’élément de ressource propre destinée à assurer la gestion


et le fonctionnement ordinaire de la certification.

Ces frais peuvent être majorés lors de traitement particulier (demande de réexamen de
dossier, ...).

5. CONTRIBUTION CNPP Cert.

Cette contribution est destinée à couvrir les frais de fonctionnement général de la


certification et notamment les dépenses de communication, de protection et de défense
de la marque APSAD (dépôt de la marque, protection, conseil juridique, traitement des
recours, …).
Son montant correspond à un pourcentage des frais facturés pour toutes les prestations
assurées dans le cadre de la certification et est inclus dans lesdits frais.

6. CONDITIONS APPLICABLES

Pour les factures émises dans le cadre de la certification, le montant total indiqué sur la
facture doit être réglé dans le délai précisé sur celle-ci.

Le mode de règlement applicable est également précisé sur la facture.

44
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

ANNEXE 8

CERTIFICATION APSAD DES ENTREPRISES D’INSTALLATION


EXTINCTION AUTOMATIQUE A GAZ
REGLEMENT DE CERTIFICATION

Instances de gestion de la certification

1. CNPP Cert.

Les certifications APSAD d’installateurs de système d’extinction automatique à gaz


« Risques professionnels » sont délivrées par le CNPP.

CNPP Cert. est responsable de l’application du présent règlement et de toute décision


prise en application de celui-ci.

Il veille à la bonne exécution des missions confiées aux différentes instances intervenant
dans le processus de certification.

2. COMITE GENERAL DE CERTIFICATION

Il s’agit du comité pluripartite qui, par délégation du Conseil d’Administration du CNPP,


a la responsabilité de la gestion de l’activité de celui-ci.

3. COMITE PARTICULIER

3.1 Rôle

Le Comité Particulier :
- veille à l’application du règlement ;
- à partir de la demande de certification instruite par le Secrétariat, propose les décisions
correspondantes en application dudit règlement ;
- traite les réclamations des entreprises concernant ses propositions ;
- donne son avis sur le régime financier de la certification relevant de son domaine ;
- définit les modifications du règlement qu’il juge utile et en évalue les incidences
financières ;
- donne son avis sur les sous-traitants intervenant éventuellement dans la procédure de
certification.

45
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

3.2 Composition

La composition du Comité Particulier est déterminée de façon à respecter une


représentation équilibrée des différents intérêts engagés ; aucune de ces représentations ne
détient la majorité absolue.

Les membres du Comité Particulier sont des personnes morales, désignées pour une
période de 3 ans renouvelable, réparties en au moins 3 collèges (cf. annexe 1).

Chaque personne morale membre du Comité Particulier peut, si elle le souhaite, désigner
également un suppléant. Celui-ci est soumis aux mêmes règles que le(s) titulaires(s) de
l’organisme représenté (désignation, confidentialité...).

Le Président, choisi parmi les membres du Comité, est élu pour un an renouvelable par le
Comité Particulier. Il veille au fonctionnement du Comité et notamment à la bonne
exécution du rôle de ce dernier. Sauf si il est élu à la Présidence, CNPP Cert. assure la
vice-présidence du Comité Particulier.

3.3 Fonctionnement
Hormis les suppléants, toute personne physique peut se faire représenter par un autre
membre du même collège, muni d’un pouvoir dûment signé, sans qu’aucune personne ne
puisse disposer de plus de deux voix.

Le Comité Particulier ne peut valablement délibérer que si la moitié des membres sont
présents ou représentés.

Les décisions sont prises par consensus ou, à défaut, à la majorité des voix des membres
présents ou représentés, la voix du Président étant prépondérante.

Le Comité Particulier se réunit sur convocation de son Président ou, en cas


d’empêchement, de son vice-président.

Le Président peut inviter des personnes à assister à tout ou partie d’un réunion du Comité
Particulier ; elles peuvent participer aux débats mais n’ont pas de droit de vote.

Le Comité Particulier peut confier certains de ses travaux à des groupes restreints
appelés :

- sous-comité lorsqu’il s’agit de travaux ponctuels (révision du règlement, examen


approfondi de certains articles...). D’existence éphémère, ces sous-comité sont dissous
dès l’accomplissement de la mission qui leur a été confiée ;

- bureau lorsqu’il s’agit de tâches définies répétitives (examen des dossiers de


renouvellement de certification par exemple).

Sauf à bénéficier d’une délégation formalisée (dans un procès-verbal de réunion par


exemple), les avis des sous-comités et bureaux sont soumis à l’approbation du Comité
Particulier. Pour le fonctionnement de ces groupes, les pouvoirs ne sont pas admis.

4. SECRETARIAT

Le Secrétariat est assuré par CNPP Cert. (CNPP Cert.- BP 2265 - 27950 ST MARCEL).

Il traite des questions en rapport avec sa responsabilité générale et assure :


- la gestion technique de la certification ;

46
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

- l’instruction des dossiers de demande, de vérifications, de réclamations, ...


- la préparation et le Secrétariat des réunions du Comité Particulier, la présentation des
dossiers et des rapports de vérification, ainsi que le suivi des décisions,
- la coordination des visites d’inspection et de contrôle,
- les relations avec les titulaires de la certification.

5. INSPECTION

Les visites préalables et systématiques visées aux chapitres 3, 4 et 5 du règlement, sont


assurées par des agents du C.N.P.P. désignés par le terme « inspecteurs ».

Ils sont mandatés par CNPP Cert. et ont droit de regard chez tout titulaire ou demandeur,
dans le cadre de l’exercice de leur mission.

CNPP Cert. se réserve le droit de participer à ces vérifications et d’effectuer des contrôles
complémentaires.

6. CONFIDENTIALITE

Toutes les personnes intervenant dans la gestion de la certification (membres de CNPP


Cert., du Comité Particulier, du Secrétariat, les inspecteurs, etc... ) sont tenues au secret
professionnel. Les dossiers constitués par les entreprises ainsi que les rapports de visite
ont un caractère strictement confidentiel ; ils sont conservés par le Secrétariat avec toutes
les précautions nécessaires.

Tous les documents (demandes de certification, rapports de visite, rapports de vérification


des connaissances ..) sont présentés au Comité Particulier sous forme anonyme.

47
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

48
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

ANNEXE 9

CERTIFICATION APSAD DES ENTREPRISES D’INSTALLATION


EXTINCTION AUTOMATIQUE A GAZ
REGLEMENT DE CERTIFICATION

Sanctions et traitement des contestations

1. NATURE

En fonction de la gravité et de la fréquence des manquements constatés au règlement I13


et aux règles APSAD applicables, l’installateur certifié peut se voir appliquer l’une des
sanctions mentionnées ci-après :

1.1 Avertissement simple avec mise en demeure de faire cesser le(s) manquement(s)
constaté(s)1

1.2 Avertissement accompagné de nouveaux contrôles (augmentation de la fréquence/du


nombre des contrôles)2 avec mise en demeure de faire cesser le(s) manquement(s)
constaté(s)1

Cette décision peut être assortie d’une mesure complémentaire consistant en une réduction
de la période de la certification APSAD.

Si ces contrôles supplémentaires donnent lieu à constatation d’un manquement grave,


application du 1.3.
1.3 Suspension de la certification pendant une durée déterminée avec mise en demeure
de faire cesser le(s) manquement(s) constaté(s) 1

Cette sanction n’entraîne pas l’arrêt des activités de maintenance, de vérifications et de


mise en conformité pour l’installateur qui restera soumis à des contrôles2 au cours de la
période de suspension de la certification. Si le résultat de ces contrôles est satisfaisant, la
certification reprendra vigueur à la fin de ladite période. Dans le cas contraire, la sanction
1.4. sera appliquée.

Si la suspension est prononcée à l’échéance de la période de validité de la certification ou


si la durée de la suspension va au-delà de l’échéance de la période de certification en
cours, le Comité Particulier devra, en outre, à la fin de la durée de la suspension, se
prononcer sur le renouvellement de la certification.

1 L’installateur devra faire connaître dans le délai imparti par lettre adressée au Secrétariat que les modifications
demandées ont été apportées. Celles-ci sont effectuées aux frais exclusifs de l’installateur.

2 Les frais correspondants (visites d’installations, audits de l’entreprise, etc... ) sont à la charge de l’entreprise.

49
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

1.4 Retrait de la certification

Cette sanction est prononcée en particulier si le(s) manquement(s) au cours des contrôles
annuels est (sont) toujours constaté(s), en cas de refus de ces contrôles par l’installateur,
de non-paiement des sommes dues ....

Dans le cas de cette sanction, l’accès à la certification ne pourra être de nouveau envisagé
qu’après un délai de 2 ans, la procédure d’instruction de la demande étant alors appliquée
dans son intégralité.

Toute autre disposition dont la nature est considérée comme une sanction par le Comité
Particulier doit être notifiée en tant que telle à l’installateur concerné (réduction de la
période de certification lors de son renouvellement par exemple). (voir aussi § 3).

2. PROCEDURE D’APPLICATION DES SANCTIONS

Les décisions de sanction sont prises par CNPP Cert. sur proposition du Comité
Particulier (ou de son bureau) lors des réunions d’examen des dossiers. Elles sont notifiées
par le Secrétariat aux installateurs concernés avec mention des motifs. Si, entre deux
réunions de Comité (ou de bureau) CNPP Cert. avait connaissance d’un manquement
grave pouvant justifier une sanction immédiate, elle pourrait décider de la réunion
extraordinaire d’un Comité (ou d’un bureau) ou procéder à une consultation par écrit.

Les installateurs peuvent déposer une réclamation contre les décisions prises à leur égard
puis exercer un recours contre les décisions de suspension ou de retrait de certification.

3. TRAITEMENT DES RECLAMATIONS

Toute décision prise sur proposition du Comité Particulier doit être notifiée à
l’installateur intéressé par le Secrétariat dans les 15 jours qui suivent la réunion du Comité
Particulier. Lorsqu’il s’agit d’une décision de refus d’attribution de la certification, de
suspension ou de retrait, celle-ci lui est notifiée par lettre recommandée avec accusé de
réception.

Une entreprise postulante/bénéficiaire de la certification peut contester une décision la


concernant : dans ce cas, il lui est possible de réclamer un nouvel examen de son dossier.
La réclamation doit être formulée au Secrétariat dans un délai de 10 jours à compter de la
réception de la lettre de notification de la décision et être accompagnée d’un argumentaire
justificatif.
La réclamation, qui a un effet suspensif, est alors soumise à l’appréciation du Comité
Particulier soit par consultation écrite, soit lors d’une réunion (il peut s’agir, le cas
échéant, d’un bureau qui agit par délégation du Comité Particulier). Dans ce cas,
l’entreprise peut être invitée, si elle accepte la levée de l’anonymat, à présenter elle-même
son argumentaire ; elle est ensuite conviée à se retirer afin de permettre au Comité
Particulier de délibérer et d’émettre un avis.

L’entreprise est informée par le Secrétariat, par lettre recommandée avec accusé de
réception, de la décision de CNPP Cert. prise sur avis du Comité Particulier.

Cette décision est mise en application. Cependant, si la décision correspondante consiste


en un refus, un retrait ou une suspension de certification, l’entreprise peut exercer un
ultime recours devant le Comité Général de Certification. Dans ce cas, il lui est précisé
que l’anonymat est levé pour tout traitement de recours.

50
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

4. TRAITEMENT DES RECOURS

Les recours ne sont pas suspensifs. La demande, accompagnée d’un argumentaire


justificatif, doit être adressée au Secrétariat dans un délai de 10 jours à compter de la
réception de la lettre de notification de la décision.

Le dossier est présenté, en levant l’anonymat, soit directement au Comité Général de


Certification, soit à une délégation dudit Comité chargée d’instruire le recours et de
proposer une décision au Comité Général de Certification.

Si il/elle l’estime nécessaire, le Comité/la délégation peut entendre l’entreprise impliquée


et le Président du Comité Particulier.

Sur proposition de la délégation, le Comité Général de Certification arrête sa décision ;


CNPP Cert. la notifie alors à l’entreprise et en adresse copie au Secrétariat.

5. EFFETS
Sauf si, conformément au § ci avant, l’installateur sanctionné a déposé une contestation,
les décisions sont exécutoires dès le délai de dépôt de la contestation écoulé (10 jours).

Lorsqu’il s’agit d’une sanction prévue aux § 1.3 ou 1.4., les références des installateurs
sont retirées de la liste correspondante des entreprises certifiées. Les attestations de
certification correspondantes (originaux) doivent être retournées au Secrétariat.

En cas de suspension ou de retrait de la certification, l’installateur doit :

- cesser de faire état de la certification APSAD

- prendre toute disposition dans le mois qui suit la notification de la sanction pour faire
disparaître la mention de la certification de ses documents commerciaux et techniques,
de ses encarts publicitaires ainsi que de tout document, quel qu’il soit. Lorsqu’il s’agit
d’une annonce ou d’un encart paru dans un document à réédition périodique, elle devra
immédiatement faire le nécessaire afin que ceux-ci soient supprimés lors de la prochaine
réimpression du document.

L’entreprise pourra cependant terminer les commandes en cours dans les conditions fixées
par CNPP Cert après consultation du Comité.
Ces dispositions s’appliquent également en cas d’abandon volontaire de la certification.

51
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

52
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

ANNEXE 10

CERTIFICATION APSAD DES ENTREPRISES D’INSTALLATION


EXTINCTION AUTOMATIQUE A GAZ
REGLEMENT DE CERTIFICATION

Définitions

1. Audit préalable

Audit approfondi effectué dans le cadre de l’instruction de la demande de l’entreprise. Il


est constitué d’un audit administratif et d’un audit qualité.

2. Audit administratif (préalable)

Audit ayant pour objet de contrôler sur place l’organisation et les structures de
l’entreprise, de s’assurer que les moyens dont elle dispose sont conformes à ses
déclarations, de recueillir des renseignements sur son activité, .....

3. Audit qualité (préalable)

Audit destiné à analyser et vérifier le système d’assurance qualité au moyen du Manuel


d’Assurance Qualité et des procédures s’y rattachant (documentaire et applicatif).

4. Audit de suivi

Audit destiné essentiellement au suivi des actions correctives tant sur le plan administratif
que qualité.

5. Audit de renouvellement

Audit réalisé le plus souvent en fin de période de certification afin de statuer sur le
renouvellement de la certification de l’entreprise. Il est constitué d’un audit administratif
et d’un audit qualité.

L’audit administratif (de renouvellement) est destiné à constater l’activité exercée en


matière d’installations de système d’extinction automatique à gaz, les changements
éventuellement intervenus par rapport à la situation initiale, la tenue des fichiers et
d’examiner l’ensemble des points de l’organisation administrative ayant été examinés lors
de l’audit administratif préalable.

L’audit qualité (de renouvellement) est destiné à vérifier l’application effective du


système d’assurance qualité au moyen du Manuel d’Assurance Qualité et des procédures
s’y rattachant (documentaire et applicatif).

53
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

6. Visite d’installation
Visite destinée à contrôler la qualité de la réalisation de l’installation, le dossier technique
et le cas échéant la conformité de l’installation au certificat ou déclaration délivré.

7. Entité Technique Autonome (ETA)

Ensemble constitué d’un établissement principal (EP) qui peut avoir sous sa responsabilité
et dans l’activité certifiée une ou plusieurs Implantations Locales Reconnues (ILR). Une
ETA exerce par l’intermédiaire de ses établissements l’ensemble des prestations certifiées.

8. Etablissement principal (EP)

Etablissement disposant d’une fonction centrale identifiée dans laquelle les prestations
relevant de la certification sont planifiées, contrôlées ou dirigées. Il dispose en particulier :
- des moyens d’étude et de conception des installations de systèmes d’extinction
automatique à gaz
- du responsable de la qualité chargé de la mise en œuvre des spécifications particulières
pour l’assurance de la qualité dans le domaine de l’extinction automatique à gaz (RAQ
ou CAQ)
9 Implantation Locale Reconnue (ILR)

Etablissement dépendant directement d’un établissement principal, intégré dans son


organisation d’assurance qualité et exerçant au moins une des prestations couvertes par la
certification telles que, par exemple, la réalisation et/ou la maintenance des installations.

10 Exemple d’organisation d’une société multi-entités certifiées


N'intervient pas dans
l'activité EAG
DIRECTION
AGENCE AGENCE AGENCE
REGIONALE ETA multisites
(ILR) (ILR)

DIRECTION
AGENCE
REGIONALE
(EP)
AGENCE SIEGE
- RT CAQ -
(ILR)
ADMINISTRATIF
AGENCE
DIRECTION (ILR)

REGIONALE
(EP)
- RT CAQ - AGENCE

AGENCE AGENCE
(ILR) (ILR) AGENCE DIRECTION
- RT -
REGIONALE
(EP)
ETA multisites - RT CAQ -

EP = Etablissement Principal ETA certifiée monosite


IL = Implantation Locale (Implantation n'exerçant aucune des prestations couvertes par la certification APSAD considérée)
ILR = Implantation Locale Reconnue AGENCE
RT = Responsable Technique
RAQ = Responsable Assurance Qualité
CAQ = Correspondant Assurance Qualité

54
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

ANNEXE 11

CERTIFICATION APSAD DES ENTREPRISES D’INSTALLATION


EXTINCTION AUTOMATIQUE A GAZ
REGLEMENT DE CERTIFICATION

Dispositions particulières pour les entreprises certifiées


qui souhaitent étendre leur certification à un autre gaz
ou modifer un système existant

Les entreprises certifiées qui souhaitent obtenir la certification pour un autre gaz ou
modifier un système existant pour lequel elles disposent de la certification doivent en
faire la demande suivant le modèle figurant en annexe 2 et compléter le dossier de
présentation en conséquence (en particulier liste des matériels utilisés et rapport
d’associativité) :

Si le dossier est complet, cette demande est traitée de la façon suivante :

a) si le gaz est de la même famille que le gaz pour lequel l’entreprise dispose déjà d’une
certification,

- la certification sera attribuée pour ce nouveau gaz après réalisation des essais
suivant T13 et passage d’un contrôle de connaissances complémentaire (étude de
cas)

- lors de la visite qui suit l’attribution de la certification pour ce gaz, une installation
mettant en œuvre ce gaz sera visitée en lieu et place de la visite d’installation prévue

b) si le gaz appartient à l’autre famille,

- la certification sera attribuée pour ce gaz après réalisation des essais suivant T13 et
contrôle de connaissances complémentaire (étude de cas et calcul hydraulique).

- lors de la visite qui suit l’attribution de la certification pour ce gaz, une installation
mettant en œuvre ce gaz sera visitée en plus de la visite de l’installation prévue

c) s’il s’agit d’une modification d’un système existant,

- la certification sera attribuée pour ce nouveau système après réalisation des essais
nécessaires suivant T13 en fonction des modifications déclarées.

55
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

56
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

ANNEXE 12

CERTIFICATION APSAD DES STATIONS DE RECYCLAGE


DES GAZ INHIBITEURS
EXTINCTION AUTOMATIQUE A GAZ
REGLEMENT DE CERTIFICATION

Dispositions particulières

1. ENTREPRISES CONCERNEES

Les entreprises pouvant postuler la certification APSAD de recycleur de gaz inhibiteurs


sont des personnes morales ou physiques, disposant de moyens techniques et humains
permettant de réaliser dans conditions prescrites dans la suite de la présente annexe, les
opérations suivantes :
- Réception et stockage des gaz inhibiteurs
- Contrôle et traitement du gaz récupéré
- Gestion des stocks de gaz reçu, traité, délivré et stocké en vue de sa destruction.

2. CONDITIONS A REMPLIR PAR L’ENTREPRISE POSTULANTE

L’entreprise doit satisfaire aux points 2a) et 2b) de la partie générale du règlement. Elle
doit en outre disposer :

2.1 de moyens humains et matériels permettant, dans des conditions reconnues satisfaisantes,
la réception, le stockage, le traitement, le remplissage des réservoirs de gaz inhibiteurs et
le stockage du gaz non recyclable ou sa destruction selon une procédure autorisée par le
Ministère de l’environnement ;

2.2 d’au moins un responsable technique compétent, chargé de l’activité concernée. Le


responsable doit démontrer, à l’occasion de la visite de l’entreprise, sa parfaite
connaissance des règles techniques concernant la manipulation des gaz sous pression et la
maîtrise des risques à l’égard de l’environnement ;

2.3 de spécifications particulières pour l’Assurance de la Qualité, adaptée à l’activité, suivant


le modèle de la norme NF EN 29001 (2000).

3. PROCEDURE D’ATTRIBUTION DE LA CERTIFICATION


Un modèle de demande de certification et de constitution du dossier de renseignements à fournir
sont donnés au chapitre 7 de la présente annexe.

57
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

Lorsque le dossier est complet et que le versement des frais correspondant a été effectué le
secrétariat accuse réception du dépôt de candidature. Il est alors procédé à la visite de l’entreprise
et de l’installation de recyclage par un inspecteur qui établit un rapport adressé à l’entreprise
postulante avec copie au secrétariat.

Au vu des renseignements contenus dans le dossier de candidature et après examen du rapport de


visite, le Comité se prononce sur la demande de certification. Il peut différer son jugement et
demander aux frais de l’entreprise un complément d’enquête ou inviter cette dernière à améliorer
tel ou tel point.

Les entreprises doivent déclarer toutes les installations de recyclage dont elles disposent.
Chaque installation fait l’objet des contrôles prévus au présent règlement.

En cas de décision d’octroi de la certification, celle-ci est notifiée à l’aide d’une


attestation selon le modèle donné au chapitre 8 de la présente annexe.

La certification est propre à chaque installation de recyclage.

4. PERIODE DE CERTIFICATION INITIALE


La certification est attribuée à titre probatoire pour une durée de 2 ans. Chaque année, il
est procédé à la visite de l’installation de recyclage.

5. PERIODE DE CERTIFICATION CONFIRMEE

Une fois la période de certification probatoire écoulée, le renouvellement de la


certification doit intervenir tous les 3 ans sur requête de l’entreprise certifiée.

Chaque année, il est procédé à la visite de l’installation de recyclage.

Au cours de cette période, la fréquence des visites peut être réduite – sur proposition du
Comité – si durant les périodes de certification précédentes, l’entreprise n’a fait l’objet
d’aucune sanction autre que l’avertissement simple (voir annexe 9).

6. FINANCEMENT

Les frais afférents à la certification de recycleur de gaz inhibiteurs sont à la charge des
entreprises.
Ces frais se décomposent comme suit :
- frais de dossier
- frais d’audit et de visite
- participation aux frais de gestion
- contribution aux frais de fonctionnement de CNPP Cert.

Ils peuvent faire l’objet d’une majoration lors d’une annulation tardive de visite par l’entreprise ou
en cas de visites supplémentaires.

Le non-paiement des sommes dues constitue un manquement de la part de l’installateur susceptible


d’entraîner l’application des sanctions prévues en annexe 9.

58
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

7. MODELE DE DEMANDE DE CERTIFICATION ET CONSTITUTION DU


DOSSIER DE PRESENTATION

7.1 Modèle de demande de certification


(à établir sur papier à en-tête de la société qui sollicité le bénéfice de la certification)

Monsieur le Directeur de CNPP Cert.


BP 2265
27950 SAINT MARCEL

Objet : Demande d’accès à la certification APSAD de recycleur de gaz inhibiteur

Monsieur le Directeur,

J’ai l’honneur de demander à bénéficier de la certification APSAD de recycleur de gaz inhibiteurs.

Je déclare avoir pris connaissance du règlement de certification correspondant et de ses annexes, des règles
d’utilisation de la marque APSAD et du régime financier de ladite certification.

Je m’engage à me conformer sans réserve aux prescriptions de ces documents, ainsi qu’aux décisions prises
ou à prendre, en exécution desdites prescriptions et, par conséquent, notamment à :

- à aviser, sans délai, le Secrétariat de tout changement important intervenant dans les structures, les moyens
humains et matériels, les implantations de ma Société,

- faciliter la tâche de tous les représentants mandatés par CNPP Cert. pour procéder aux vérifications fixées
par le règlement de certification,

- ne pas faire d’usage abusif de la certification,

- à effectuer tous paiements qui me seront demandés en application du Règlement.

J’ai pris note que, sauf dénonciation de ma part 3 mois avant l’expiration de la période de certification, ma
demande de renouvellement sera considérée comme effective.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Directeur, l’expression de mes sentiments très distingués

Cachet et signature
de l’entreprise postulante (2)

59
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

7.2 Dossier de presentation – Stations de recyclage de gaz inhibiteurs

RENSEIGNEMENTS CONCERNANT L’ENTREPRISE

Raison sociale : ..............................................................................................................................................

Adresse du siège : ..........................................................................................................................................

........................................................................................................................................................................

........................................................................................................................................................................

N° de téléphone : ............................................................................................................................................

N° de télécopie : .............................................................................................................................................

Adresse E-mail : .............................................................................................................................................

Code NAF :.....................................................................................................................................................

Adresse(s) de(s) installations de recyclage :

........................................................................................................................................................................

........................................................................................................................................................................

........................................................................................................................................................................

........................................................................................................................................................................

........................................................................................................................................................................

........................................................................................................................................................................

........................................................................................................................................................................

........................................................................................................................................................................

Date depuis laquelle l’entreprise exerce les activités relatives à la certification : ..........................................

Fournir les 3 derniers bilans et comptes d’exploitation (ou pièces comptables obligatoires et
déclarations fiscales)

L’entreprise exerce-t-elle d’autres activités que le recyclage de gaz inhibiteur ? ..........................................

Si oui, quelle est la part du chiffre d’affaires (en %) consacrée à la récupération et au recyclage de gaz
inhibiteurs ? ....................................................................................................................................................

RENSEIGNEMENTS A FOURNIR POUR CHACUNE DES INSTALLATIONS


PROCEDANT AU RECYCLAGE DE GAZ INHIBITEURS

Indiquer les moyens qu’utilise l’entreprise, ses procédés et les opérations qu’elle est susceptible
d’effectuer, dans les différentes phases suivantes de son activité :

Réception du gaz à recycler


- Moyens de manutentions des réservoirs de livraison du gaz à recycler,
- Moyens de pesée des réservoirs de gaz à recycler,

60
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

- Contrôle de la quantité reçue,


- Moyens analytiques de contrôle et de détermination de la nature et de la qualité du produit reçu,
- Moyens de transfert du gaz des réservoirs de livraison vers la réserve du produit à traiter,
- Moyen de contrôle des fuites au transvasement,
- Gestion des quantités de gaz manipulées
• Comptabilisation des fuites
· Pendant le transport
· Pendant le transvasement
• Enregistrement des livraisons

Traitement du gaz à recycler


- Moyen de traitement du gaz
- Contrôle de la quantité récupérée par rapport à la quantité reçue (perte maximale annuelle de 5 %
sur l’ensemble de l’activité)
- Moyens analytiques de contrôle de la qualité du produit traité

Stockage de la fraction non recyclable


- Mode de stockage
- Capacité de stockage
- Système de sécurité sur stockage, vannes, circuits,
- Contrôle des quantités stockées, calcul des pertes
- Gestion du stock et des pertes, traçabilité des opérations

Assurance de la qualité

Joindre le Manuel d’Assurance de la Qualité de l’entreprise ou le Plan d’Assurance Qualité précisant


notamment les informations suivantes :
- Mesures de contrôle des appareils de mesure de pesée et de pression, en particulier,
- Rédaction et affichage des procédures
- Consignes relatives à la manipulation des gaz comprimés
- Protections, alarmes, etc.
- Registres divers.

Autres informations

Moyens éventuels disponibles pour effectuer l’élémination/le tranfert de halon.

61
Règlement de certification – Extinction automatique à gaz – I 13

8. MODELE D’ATTESTATION DE CERTIFICATION

CENTRE NATIONAL DE PREVENTION ET DE PROTECTION (CNPP)


OR GAN ISME CERT IF IC ATEUR RECO NNU P AR LA PRO F ESS ION DE L ’ ASSUR ANCE

Extinction automatique à gaz


ATTESTATION DE CERTIFICATION APSAD DE RECYCLEUR DE GAZ INHIBITEUR

La certification APSAD de recycleur de gaz inhibiteur a été octroyée – renouvelée sous le N°

jusqu’au

à la société

Raison sociale …….………………….…………………………………………………………………………


Nom commercial …………………….…………………………………………………………………………….

…………………….…………………………………………………………………….………

…………………….…………………………………………………………………….………

…………………….…………………………………………………………………….………
pour son installation de recyclage de gaz inhibiteur sise à :

…………………….…………………………………………………………………….………

…………………….…………………………………………………………………….………

…………………….…………………………………………………………………….………

La validité de cette attestation peut être vérifiée sur INTERNET www.cnpp.com , par MINITEL 3617 code A2P ou auprès du
CNPP (Département Certification – CNPP Cert. – BP 2265 – F-27950 SAINT MARCEL – 02.32.53.64.35).

L’octroi de cette certification ne saurait en aucun cas substituer la responsabilité du CNPP à celle qui incombe légalement au
titulaire de la présente attestation.
Saint Marcel, le
(1)
voir au verso Le Directeur du Département Certification (CNPP Cert.)
M.

D é pa r te me n t C e r t if ica ti on (C N PP C e r t .) – B P 2 26 5 – F -2 79 50 S t Ma r ce l
Tél : 02 32 53 63 63 – Fax : 02 32 53 64 46

62
Destinataires :
CNPP Cert.
Mise à jour du 07/10/03 Titulaires
Postulants
Membres du Comité

EXTINCTION AUTOMATIQUE A GAZ


Installation de systèmes d’extinction

AMENDEMENTS AU REGLEMENT DE CERTIFICATION I13

(Edition 03.2002.0 – mars 2002)


_____________

A1/68 Annexe 2 – Modèle de demande de certification et constitution du dossier de présentation


Mise en application : 07/10/03

Remplacer le point « E PIECES A JOINDRE AU DOSSIER » par la liste suivante

- K-Bis (extrait d’immatriculation au Registre du Commerce ou des Sociétés) ou un extrait


d’immatriculation au Registre des Métiers,

- l’attestation d’assurance responsabilité civile professionnelle et après travaux,

- les 3 derniers bilans et comptes d’exploitation de l’entreprise (ou pièces comptables


obligatoires et déclarations fiscales pour les entreprises non assujetties à l’établissement
des documents précédents),

- l’organigramme général et organigramme limité à l’activité EAG,

- le curriculum vitæ du responsable technique,

- la liste complète des composants utilisables, liste devant comporter notamment le coffret
de relayage et les périphériques associés (par ex. dispositifs d’alarmes sonore ou visuel),
les certificats CE le cas échéant, les documents justificatifs des certifications et, lorsqu’il
existe, le rapport d’associativité des composants constitutifs du système, 12

- le cas échéant informations sur le gaz (cf. point D ci-dessus), 1

- les notices d’installations, d’exploitation et de maintenance (en français), 1

- le descriptif succinct du logiciel de calcul, version et date, 1

1
En 2 exemplaires
2
En cas d’ajout ou de modifications de composants, une liste modifiée doit être adressée au secrétariat pour mise
à jour du dossier
- le dossier technique de la maquette (selon § 2.3 ou 3.3 des règles techniques T13-1), 1

- un chèque libellé à l’ordre du CNPP (cf. tarif de l’année en cours, disponible au


secrétariat).

La dernière page du dossier doit comporter l’attestation ci-dessous :

Le responsable soussigné certifie sincères et véritables les renseignements administratifs et techniques


contenues dans le présent dossier.

Date :

Cachet de l’entreprise

Nom, qualité et signature du


représentant de l’entreprise

A2/70 Annexe 11 – Dispositions particulières pour les entreprises certifiées qui souhaitent
étendre leur certification à un autre gaz ou modifier un système existant
Mise en application : 07/10/03

Remplacer cette annexe par la suivante :

Dispositions particulières pour les entreprises certifiées


qui souhaitent étendre leur certification à un autre gaz
ou modifier un système existant

Les entreprises certifiées qui souhaitent obtenir la certification pour un autre gaz ou
modifier un système existant pour lequel elles disposent de la certification doivent en
faire la demande suivant le modèle figurant en annexe 2 et compléter le dossier de
présentation en conséquence (en particulier liste des matériels utilisés et rapport
d’associativité). Une attestation de formation du responsable technique à ce nouveau
gaz ou nouveau système doit être jointe à la demande.

Si le dossier est complet, cette demande est traitée de la façon suivante :

a) si le gaz est de la même famille que le gaz pour lequel l’entreprise dispose déjà
d’une certification,

- la certification sera attribuée pour ce nouveau gaz après réalisation des essais
suivant T13 ;

- lors de la visite qui suit l’attribution de la certification pour ce gaz, une installation
mettant en œuvre ce gaz sera visitée en lieu et place de la visite d’installation
prévue.

1
En 2 exemplaires
2/3
b) si le gaz appartient à l’autre famille,

- la certification sera attribuée pour ce gaz après réalisation des essais suivant T13 ;

- lors de la visite qui suit l’attribution de la certification pour ce gaz, une installation
mettant en œuvre ce gaz sera visitée en plus de la visite de l’installation prévue.

c) s’il s’agit d’une modification d’un système existant,

- la certification sera attribuée pour ce nouveau système après réalisation des essais
nécessaires suivant T13 en fonction des modifications déclarées.

______________

3/3