Vous êtes sur la page 1sur 16

CHAPITRE I GCI 735 - OUVRAGES EN TERRE

1.1 Introduction et contenu

1.1.1 Objet du cours ‘Ouvrages’ en ‘terre’ 1.1.2 Contenu

a) ‘Terre’ : matériaux géotechniques en tant que a) Sélection des matériaux, conception des
matériaux de construction ouvrages, contrôle de la construction,
instrumentation et suivi.
- Sol b) Intègre la plupart des concepts de mécanique
- enrochement des sols :
- aussi résidus industriels - caractérisation des sols
- théorie de la compaction
utilisés à l’état naturel ou après traitement (ex. - infiltration
concassage, séparation en termes de - compressibilité
granulométrie, etc.) - stabilité des talus
c) En plus des digues et barrages, applications
b) ‘Ouvrages’ : au domaine de l’environnement (géo-
environnement)
- digue et barrage en remblai (hydro-électrique, - résidus miniers
irrigation, contrôle des crues, - sites d’enfouissement technique
emmagasinement, bassin de rétention), - valorisation des résidus industriels.
- structure de chaussée (route et aéroport),
- membrane ou revêtement (ex. membrane
d’étanchéité dans les sites d’enfouissement
technique ou réservoir, membranes de
fermeture, recouvrement des résidus miniers
sulfureux producteurs d’acide, etc.).

Le cours traite principalement des digues et


barrages en remblai ainsi que des membranes
et revêtements. 1
CHAPITRE I GCI 735 - OUVRAGES EN TERRE

1.1.3 Organisation du cours

9 Cours magistraux : 3h/semaine


9 Lecture d’articles
9 5 Séances de laboratoire durant la première moitié de la session
9 Lecture des normes d’essais
9 Rédaction de rapports de laboratoires
9 Rédaction d’un rapport d’analyse des essais de laboratoire durant la
Seconde moitié. Rapport d’ingénieur rétroaction)
9 Devoirs et quiz
9 Un examen intra et un examen final

2
CHAPITRE I GCI 735 - OUVRAGES EN TERRE

1.2 Philosophie générale

Aspects particuliers

a) Conséquence d’une rupture : presque toujours catastrophique


Problèmes reliés à l’eau et à la pression d’eau;
Toujours infiltrations : donc contrôle des infiltrations très important
conception sécuritaire : lignes de défense multiples pour le contrôle des infiltrations et érosion.

b) Envergure : souvent énorme


- Aspects économique et sécurité
- S’insère dans projet global

c) Construit avec et sur matériaux naturels :

Source d’emprunt :
- Noyau : k
- épaulement : stabilité
- filtre et drain : contrôle des infiltrations

Fondation : stabilité et contrôle des infiltrations.

d) Aspects régionaux et climat


- Saisons pour mise en place
- Contrôle de la teneur en eau de mise en place selon climat pluvieux ou aride
- Dessiccation du noyau
- Matériaux disponibles
- éloignement et technologie disponible

3
CHAPITRE I GCI 735 - OUVRAGES EN TERRE

1.3 Étapes de conception

1.3.1 Étapes de conception une fois le site choisi 1.3.2 Facteurs qui influencent la conception

1) Étude du site et de la fondation 1) Matériaux disponibles : quantité et qualité


2) Étude des matériaux disponibles : quantité et influencent fortement le type de barrage et le
qualité mode de construction;

- noyau étanchéité Noyau imperméabilité


souvent matériaux argileux
- épaulement stabilité au Québec généralement till (sable silteux) et
k= 10-5 cm/sec;
- filtre, drain, transition érosion interne
contrôle des infiltrations. épaulement stabilité
sable et gravier : très bon si disponible,
3) Considération des facteurs d’influence : souvent enrochement;
climat, cédule, etc.
4) Choix préliminaires des variantes appropriées. Filtres, drains et transition contrôle des
5) Analyse des variantes retenues et infiltrations et prévention de l’érosion interne.
modifications. Exigences sévères : gradation et perméabilité.
6) Estimé des coûts des variantes. Si n’existe pas à l’état naturel, améliorer par
7) Choix de la variante qui offre la meilleure tamisage et mélange.
combinaison sécurité, coût et facilité de
construction. N.B. Il est important du point de vue économique
de réutiliser les matériaux d’excavation. Ex.
roc provenant de la centrale ou des galeries
de fuite.

4
CHAPITRE I GCI 735 - OUVRAGES EN TERRE

1.3 Étape de conception (suite)

1.3.2 Facteurs qui influencent la conception (suite)

2) Type de fondation 6) Protection contre les vagues du réservoir


perrés
La fondation constitue un élément d’étanchéité du 7) Cédule de construction : temps disponible
réservoir important et doit généralement subir un - production et capitalisation; schéma
certain traitement. d’aménagement.
Fondation de mort-terrain : examiner perméabilité, - construction rapide : possibilité de génération
résistance, compressibilité, densité. de pression interstitielle durant la construction
Mesures : excavation, coupure, densification, stabilité;
consolidation, pente plus douce. - agencement pour réutilisation des matériaux
Fondation au rocher : surtout problème de d’excavation.
perméabilité, fissuration, joint, faille injection. 8) Fonction du réservoir coût des pertes
d’eau
N.B. La topographie du terrain de fondation aura aussi - approvisionnement en eau,
une influence sur la conception. - contrôle inondations, irrigation,
- hydro-électrique.
3) Climat
Température: pas de compactage durant l’hiver; N.B. Possibilité de vidange rapide ?
climat aride ou pluvieux : contrôle du w, dessiccation
4) Forme de la vallée : ex. rocher escarpé problème 9) Activité séismique stabilité
de contact ou pente de mort-terrain problème liquéfaction
de stabilité.
5) Exigences de diversion :
- batardeau : incorporé dans barrage ?
- construction graduelle avec fermeture
- canal ou tunnel de dérivation : matériaux à 5
réutiliser.
CHAPITRE I GCI 735 - OUVRAGES EN TERRE

1.4 Types de barrage en remblai (point de vue zonation)


1.4.1 Barrage homogène

Presqu’entièrement construit avec un même matériau mais


toujours avec un élément pour contrôler les infiltrations
(drains).
- Drain de pied
- Drain tapis
- Drain cheminée
afin de garder pente aval libre d’écoulement.
Mise en place d’un drain = nécessité d’un filtre et zone de
transition pour contrôler l’érosion interne.

1.4.2 Barrage en terre ou enrochement avec noyau centrale ou légèrement incliné

Noyau plus ou moins épais

- Mince (15 à 20% de la charge hydraulique)


* si peu de matériau de noyau ou difficile à placer,
* plus grand volume pour épaulement (stabilité)
* design très méticuleux et plus sélectif pour matériau du
noyau
* beaucoup d’attention aux filtres.

- Épais (30 à 50% de la charge hydraulique)


Sécurité accrue, moins sévère sur matériaux du noyau
noyau vertical : réduit volume pour même épaisseur
6
CHAPITRE I GCI 735 - OUVRAGES EN TERRE

1.4 Type de barrage en remblai (point de vue zonation)

1.4.3 Barrage en terre ou enrochement avec noyau amont incliné

* Permet construction épaulement aval avant noyau


* épaulement amont plutôt mince et agit comme protection
du noyau; bien vérifier la stabilité
* noyau affecté par compression ou tassement de
l’épaulement aval.

1.4.4 Barrage en terre ou enrochement avec membrane ou parement amont (en surface)

Membrane : synthétique, béton, bitume, argile compactée avec


protection, etc.)
Problème : contact membrane avec paroi de la vallée; très
sensible à la compression du barrage durant remplissage;
Nécessite le plus souvent une vidange et réparation.

Solution à considérer si pas de matériau pour le noyau et


possibilité de vidange

7
CHAPITRE I GCI 735 - OUVRAGES EN TERRE

1.5 Liste de problèmes éventuels à considérer au moment de la conception

1) Stabilité des pentes du barrage et de la fondation


2) Stabilité hydraulique du matériau du noyau et des filtres
Est-ce que le sol du noyau peut être entraîné dans l’épaulement ? (érosion interne).
3) Perméabilité des drains
Est-ce que les drains sont suffisamment perméables pour évacuer les eaux d’infiltrations sous
mise en charge ?
4) Perméabilité de la fondation; fissuration du rocher.
5) Transmissibilité des pressions d’eau et gradient de sortie
Est-ce que l’anisotropie de perméabilité est bien prise en compte dans l’étude de l’écoulement
6) Contact barrage-fondation-escarpement
7) Déformation; tassement; tassements différentiels possibilité de fissuration?
8) Cambrure
Est-ce que les tassements à long terme sont suffisants pour justifier surélévation du
barrage?
9) Effet de voûte
Est-ce que la différence de compressibilité entre le noyau et les épaulements (ou transition)
peut amener un effet de voûte dans le noyau?
10) Pression interstitielle dans le noyau
11) Teneur en eau de mise en place
À quelle teneur en eau de mise en place pourrons-nous le plus facilement obtenir les
propriétés désirées?
12) Déformation à la mise en eau
Possibilité d’affaissement et fissuration?
13) Sismicité
Est-ce que l’ouvrage peut résister au plus gros tremblement de terre anticipé?

8
CHAPITRE I GCI 735 - OUVRAGES EN TERRE

1.5 Liste de problèmes éventuels à considérer au moment de la conception (suite)

14) Protection contre les vagues du réservoir


15) Étanchéité du réservoir
16) Stabilité et érosion (berges naturelles)
17) Ensiltement du réservoir
Est-ce que les sédiments transportés par la rivière seront suffisants pour réduire la capacité
d’emmagasinement?
18) Instrumentation
19) Surveillance après construction
20) Problème de dérivation. Stabilité des excavations
21) Problèmes reliés à l’environnement durant et après construction
- migration des poissons, vie aquatique
- changement de la charge en sédiment
- site de rejet de matériau
- réhabilitation des zones d’emprunt et des sites temporaires

N.B. Évacuateur de crue (en béton). Élément le plus important d’un point de vue sécurité (ouvrages en
terre ne peuvent pas résister au débordement)

9
CHAPITRE I GCI 735 - OUVRAGES EN TERRE

1.6 Expertise canadienne


Domaines d’application :
- hydroélectrique
- industries minières et pétrolières
- environnement
Régions :
- régions tempérées du Canada
- régions froides du canada
- à l’étranger : Afrique, Asie, Amérique du sud, Moyen-Orient, pratiquement dans toutes les régions
du monde

Liste de références

La liste de références suivantes (page 16) est tirée uniquement de la Revue canadienne de
géotechnique. On peut retrouver beaucoup d’articles d’origine canadienne dans d’autres revus
scientifiques et surtout dans les comptes rendus des conférences internationales de la ‘ Commission
internationale des grands barrages’

Cette liste des références renseigne sur les problèmes qui préoccupent les constructeurs de
barrages. Parmi les 32 articles cités, les aspects suivants sont traités :

Infiltration : 9 articles
Fondation : 9 articles
Digues pour rejets miniers : 3 articles
Déformation : 2 articles
Matériaux de noyau : 2 articles
Gel : 2 articles
Aspects sismiques : 1 article
Autres : 4 articles 10
CHAPITRE I GCI 735 - OUVRAGES EN TERRE
Bibliographie sur les barrages en terre publiée dans la Revue canadienne de géotechnique
au cours des dix dernières années(1976 – 1991)

1. Mital, H.K.and Morgenstein, N.R. (1976) "Seepage control in tailings dams", Canadian Geotechnical Journal, vol. 13(3), 227-293.
2. Charles, J.A. (1976) "The use of one-dimensional compression tests and elastic theory in predicting deformation of rockfill embankments", Canadian
Geotechnical Journal, vol. 13(4), 189-200.
3. Holubec,I. (1976) "Geotechnical aspects of coal waste embankments", Canadian Geotechnical Journal, vol. 13(1), 27-39.
4. Robinson, K.E. (1977) "Tailings dams constructed on very loose, saturated sandy silt", Canadian Geotechnical Journal, vol. 14(3), 399-407.
5. Paré, J.J., Lavallée, J.-G. and Rosenberg, P. (1978) "Frost penetration studies in glacial till on the James Bay hydroelectric complex", Canadian Geotechnical
Journal, vol. 15(4), 473-493.
6. Rivard, P.J. and Goodwin, T.E. (1978) "Geotechnical characteristics of compacted clays for earth embankments in the Prairies Provinces", Canadian
Geotechnical Journal, vol. 15(3), 391-401.
7. Jasper, J.J. and Peters, M. (1979) "Foundation performance of Gardiner Dam", Canadian Geotechnical Journal, vol. 16(4), 758-788.
8. Peters, N. and Torule, J.E. (1979) "Upstream slope protection for earth dams in the Prairie Provinces", Canadian Geotechnical Journal, vol. 16(4), 679-690.
9. McKeown, J.D. and Matheson, D.S. (1979) "Use of glacial till and outwash silty sand as construction material for dams cores at Long Spruce Generating
Station", Canadian Geotechnical Journal, vol. 16(2), 363-378.
10. Dascal, O. (1979) "Hydraulic efficiency of the Manicouagan 3 cutoff", Canadian Geotechnical Journal, vol. 16(2), 351-362.
11. Paré, J.J., Ares, R. and Ghzala, H.M. (1979) "Traitement de la fondation de moraine du barrage LG-3", Canadian Geotechnical Journal, vol. 16(2), 272-284.
12. Dascal, O. (1979) "Structural behaviour of Manicouagan 3 cutoff", Canadian Geotechnical Journal, vol. 16(1), 200-221.
13. Lefebvre, G., Lupien, C., Paré J.J. and Tournier, J.-P. (1981) "Effectiveness of seepage control elements for embankments on semipervious foundations"
Canadian Geotechnical Journal, vol. 18(4), 572-576.
14. Khilman, K.S., Byrne, P.M. and Young, K.K. (1982) "Seismic stability of the Revelstoke earthfill dam", Canadian Geotechnical Journal, vol. 19(1), 63-75.
15. Rosenberg, P. and Paré, J.J. (1983) "Eastmain River Dam. A Case history of mass compaction in earth dam construction", Canadian Geotechnical Journal, vol.
20(4), 773-781.
16. Dascal, O. and Comeau, W. (1983) "Emergency drainage system at the Dam 3 – Outardes 4 developments", Canadian Geotechnical Journal, vol. 20(4), 746-
757.
17. William, D.R., Balanko, L.A. and Martin, R.L. (1983) "Monitoring and Performance of an earth-fill dam in Central Alberta", Canadian Geotechnical Journal, vol.
20(4), 570-586.
18. Hillis, S.F. and Truscott, E.G. (1983) "Magat Dams : Design of internal filters and drains", Canadian Geotechnical Journal, vol. 20(3), 491-501.
19. Taylor, H., and Lou, J.K. (1983) "Design and Construction of Revelstoke earthfill dam, Canadian Geotechnical Journal, vol. 20(3), 416-427.
20. Eide, O., Lacasse, B., Kjaernsli and Hafskjold, P.S. (1984) "Unconventional concepts for dykes and dams on soft clay foundation", Canadian Geotechnical
Journal, vol. 21(3), 581-586.
21. Paré, J.J., Verma, N.S., Kerra, H.M. and McConnel, A.D. (1984) "Stress deformation prediction for the LG-4 main dam" Canadian Geotechnical Journal, vol.
21(2), 213-222.
22. Paré, J.J., Verma, N.S., Loiselle, A.A., and Penzarin, S. (1984) "Seepage through till foundation of dams of the Eastman-Opinaca-La Grande diversion",
Canadian Geotechnical Journal, vol. 21(1), 75-91.
23. Kenney, T.C. and Lan, D. (1985) "Internal stability of granular filters", Canadian Geotechnical Journal, vol. 22(2), 215-225.
24. Paré, J.J. et Lavallée, J.G. (1985) "Excavation d'argile sensible au site de l'aménagement hydro-électrique LG-2", Canadian Geotechnical Journal, vol. 22(2),
p.186.
25. Chester, W. Jones (1986) "Closed-system freezing of soil in earth dams and canals", Canadian Geotechnical Journal, vol. 23(1), p. 1.
26. Hanna, A., Abrosii, G. et McConnell, A.D. (1986) "Investigation of coarse alluvial foundation for an embankment dam", Canadian Geotechnical Journal, vol.
23(2), p. 203.
27. Stephen, G. Evams (1986) "The maximum discharge of outburst floods caused by breaching of man-made and natural dams", Canadian Geotechnical Journal,
vol. 23(3), p. 385.
28. Code, J.A. et Afif, M. (1987) "Geotechnical Aspects of Corani reservoir enlargement", Canadian Geotechnical Journal, vol. 24(1), p. 35.
29. Clung, J.E. et Mollard, J.D. (1987) "Predicting settlement at a dam-site on a tunnel valley in Atlanta", Canadian Geotechnical Journal, vol. 24(1), p. 45.
30. Chugh, A.K. et Dabvidson, L.W. (1988) "Analysis of foundation settlements at Ridgeway Dam", Canadian Geotechnical Journal, vol. 25(4), p. 716.
31. Lo, K.Y., et Kiny, Kaniary (1990) "Hydraulic fracture in earth and rockfill dams", Canadian Geotechnical Journal, vol. 27(3), p. 496. 11
32. Davachi, M.M. Sinclair, B.J., Hartmaier, H.H., Bagott, B.L. et Peters, J.E. (1991) "Determination of the Oldman River dam foundation shear strength", Canadian
Geotechnical Journal, vol. 28(5), p. 698.
CHAPITRE I GCI 735 - OUVRAGES EN TERRE

1.7 Exploration pour la construction de barrage en remblai


Les techniques d’investigation ont été revues dans le cours de Mécanique des sols II. Nous ne
discuterons ici que de la stratégie d’exploration et des informations nécessaires à la conception.
Il faut distinguer les explorations pour :
- les matériaux d’emprunt (pour la construction)
- la fondation des digues et barrages.

1.7.1 Matériaux d’emprunt

Besoin pour - noyau


- épaulement
- transition; filtre, drain
- agrégats à béton
Ces besoins déterminent la nature des matériaux recherchés. Le plus souvent, les sources de
matériaux ne sont pas connues a priori.

Étapes de reconnaissance :
Étape 1 : repérer les sources potentielles à partir de travaux antérieurs et géomorphologie
(l’identification des formes de terrain renseigne sur le contenu)
Étape 2 : Reconnaissance préliminaire
- tranchées ou tarières manuelles si pas d’accès
- tranchées mécaniques si accès (pépine). site

Étape 3 : Évaluation complète


- grandes tranchées profondes au tracteur
- prélèvement de gros échantillons représentatifs.

N.B. Les explorations sont faite à l’intérieur d’un rayon centré sur le site de construction et qui est
allongé jusqu’à ce que la quantités nécessaires aient été repérées.
12
CHAPITRE I GCI 735 - OUVRAGES EN TERRE

1.7 Exploration pour la construction de barrage en remblai


1.7.1 Matériaux d’emprunt (suite)

Informations nécessaires

ƒ Granulométrie représentative des faces d’exploitation; compléter avec la proportion de gros blocs identifiée
dans la tranchée mais non échantillonnée.
ƒ Teneur en eau naturelle.
ƒ Essai de compactage (wopt et densité maximum).
ƒ Densité en place.
ƒ Minéralogie, dureté, forme des grains.
ƒ Eau souterraine, nappe d’eau; possibilité de drainage.
ƒ Épaisseur disponible; étendue de la zone d’emprunt volume
ƒ Difficultés à prévoir pour la route d’accès (ponts, tourbières, etc.).
ƒ Si possible, confirmer la nature de la forme de terrain (plage, esker, moraine latérale, etc.).

Ouverture de carrière de roc :


Relevé d’un géologue spécialiste (nature du roc, dureté, essais de dynamitage, essais de concassage).

Les informations sur les matériaux d’emprunt doivent permettre d’établir :


- que les quantités nécessaires sont disponibles avec, si possible, des alternatives sur les sources d’emprunt;
- le zonage du barrage et les matériaux qui seront utilisés;
- les besoins de traitement des matériaux (tamisage pour les filtres, assèchement, mélange, lavage).

Après le choix définitif des matériaux, essais spéciaux pour déterminer les caractéristiques des matériaux
après mise en place.
- Résistance,
- compressibilité,
- réaction à la mise en eau,
- réaction à la dessiccation. 13
CHAPITRE I GCI 735 - OUVRAGES EN TERRE

1.7 Exploration pour la construction de barrage en remblai


1.7.2 Fondation

Informations nécessaires

Inspection de la surface du terrain sur le tracé de toutes les digues


- géométrie,
- aspect surface, (blocs en surface, boisé, irrégularité, crevasses),
- éléments de drainage
- tourbières.
Mort terrain
- épaisseur de tourbe et terre végétale,
- stratigraphie : succession des différentes couches au-dessus du socle rocheux,
- densité, compacité (granulaire),
- résistance, compressibilité (argile),
- perméabilité, contraste de perméabilité,
- eau souterraine; nappe, u, gradient d’écoulement.
Rocher
- nature,
- résistance, dureté,
- profondeur d’altération,
- fissuration, joint, contact, faille,
- cavité de dissolution (calcaire).
Moyen
- géophysique (profondeur du rocher) et stratigraphie (MASW),
- forage avec essais de perméabilité in situ et essais de pénétration SPT, pénétromètre, cône, piézocône
- piézomètre,
- scissomètre (argile),
- pressiomètre (rocher),
- tranchées,
- sondage à la tige dans la tourbe + identification 14
CHAPITRE I GCI 735 - OUVRAGES EN TERRE

1.7 Exploration pour la construction de barrage en remblai


1.7.2 Fondation (suite)

- Essais de laboratoire :
Identification :
- granulométrie
- w, limite (argile)
- sensibilité des argiles (cône)
- minéralogie (sol, roc)
mécanique
- essai de consolidation (argile) avec mesure de perméabilité
- essai de cisaillement pour la résistance au cisaillement
- essai de dureté et de résistance pour le rocher.

Distribution spatiale des différentes unités (couches) en se basant sur toutes les informations des sondages et
Essais et
- la géologie
- la géologie structurale (roc)
- la topographie
Unité : couche de sol ayant des propriétés semblables.
Profil le long de l’axe longitudinale
Profil transversale là où nécessaire

1.7.3 Excavation (canal de dérivation, canal de fuite, évacuateur de crue).

Information pour travaux d’excavation


- nature des matériaux
- contact du socle rocheux
- eaux souterraines

Information pour la réutilisation des matériaux (voir matériaux d’emprunt) 15


CHAPITRE I GCI 735 - OUVRAGES EN TERRE

1.8 Loi sur la sécurité des barrages

Les barrages sont régis par une loi L.R.Q., S-3.1.01

Voir loi sur la sécurité des barrages L.R.Q., S-3.1.01 et son règlement S-3.1.01.r1 sur le site

www.publicationsduquebec.gouv.qc.ca
http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=2&file=%2F%2FS_3_1_01%2FS3_1_01.htm
http://www2.publicationsduquebec.gouv.qc.ca/dynamicSearch/telecharge.php?type=3&file=/S_3_1_01/S3_1_01R1.HTM

Lois et règlements

9 Classes de barrage
9 Formalise études et entretiens
9 Répertoire des barrages (registre)
9 Vulnérabilité, conséquence

16

Vous aimerez peut-être aussi