Vous êtes sur la page 1sur 19

République Islamique de Mauritanie

Honneur - Fraternité – Justice

Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique


Ecole Supérieure Polytechnique
L’Institut Supérieurs des Métiers du Bâtiment, des Travaux Publics et de l’Urbanisme

RÈGLEMENT INTÉRIEUR
L’INSTITUT SUPERIEURS DES METIERS DU BATIMENT, DES
TRAVAUX PUBLICS ET DE L’URBANISME

ISM-BTPU

Année - 2018
PREAMBULE

CHAMP D’APPLICATION

Les dispositions du présent règlement intérieur ont vocation à s’appliquer à l’ensemble des usagers de
l’ISM-BTPU - Aleg, ainsi qu’à toute personne présente, à quelque titre que ce soit, au sein de l’ISM-
BTPU ; et ce, pour la durée de la formation suivie.

STATUT DU REGLEMENT INTERIEUR

Le présent document précise les règles de vie, de fonctionnement, d’évaluation et de validation de


l’Institut Supérieurs des Métiers du Bâtiment, des Travaux Publics et de l’Urbanisme d’Aleg (ISM-
BTPU).
Il est conforme :

 Au décret n°0044 – 2016/PM fixant le cadre général des études et des conditions d’obtention
des diplômes nationaux dans le système Licence – Master – Doctorat (LMD).
 A l’arrêté n° - 2018 /PM fixant le cadre général du régime des études et les conditions
d’obtention du Diplôme de Licence Professionnelle.
 Au décret n° 160 – 2016 portant réorganisation de l’ESP et fixant les règles de son
fonctionnement et en particulier aux textes régissant l’organisation des études au sein de l’Ecole
Supérieur Polytechnique

Le règlement intérieur vise à définir un ensemble de règles et de dispositions qui régissent le


déroulement des activités pédagogiques de l’Institut Supérieurs des Métiers du Bâtiment, des Travaux
Publics et de l’Urbanisme (ISM-BTPU). Il a pour but de détailler les étapes du processus de formation,
les obligations des élèves vis-à-vis de l’administration, des personnels techniques et du corps enseignant,
et leur devoir de préservation et de maintien de l’ensemble des équipements et locaux de l’ISM-BTPU.

CHAPITRE 1er : DISPOSITIONS GÉNÉRALES

Article 1 : L’Institut Supérieur des Métiers du Bâtiment, des Travaux Publics et de l’Urbanisme (ISM-
BTPU) est une composante de l’École Supérieure Polytechnique (ESP) délocalisé dans la ville d’Aleg.
C’est un établissement sous la double tutelle du Ministère de la Défense Nationale et du Ministère en
charge de l’Enseignement Supérieur qui a vocation à former des cadres intermédiaires et des cadres
supérieurs dans les domaines du génie civil.

Article 2 : Le fonctionnement et la gestion de l’ISM-BTPU est confiée à un directeur. Pour assurer sa


mission il s’appuie sur un commandant en second qui aura en charge la formation et l’encadrement
militaire.

Le directeur est assisté Conseil Scientifique, Pédagogique et de Recherche (CSPR) composé par des
représentants de l’administration, des formateurs/enseignants et des étudiants. Ce conseil pédagogique
est consulté pour toute question relative à la formation des étudiants. Il est l’organe de décision de
l’institution au niveau pédagogique, sa mission est d’évaluer le dispositif pédagogique dans son

1
ensemble et de valider les programmes, les contenus et les méthodes pédagogiques ; sur la base des
propositions de modification ou de création qui peuvent émaner des différents acteurs.

Ses principales attributions consistent à valider :

 Les orientations globales des programmes


 La création ou la fermeture d’un programme ou d’une spécialité
 Les curriculas des différents programmes de formation
 L’organisation globale des programmes
 Le système d’évaluation et règles de passage
 Le règlement intérieur

De même, un conseil de discipline est constitué par le directeur de l’établissement au début de chaque
année de formation lors de la première réunion du conseil pédagogique. Il est composé d’un représentant
des étudiants, un représentant des enseignants et un représentant des tuteurs de stage qui siègent au
conseil pédagogique. Ce conseil de discipline émet un avis sur les fautes disciplinaires et peut proposer
des sanctions à l’égard de l’étudiant.

CHAPITRE I : CONDITION D’ADMISSION

Article 3 : L’admission à l’ISM-BTPU en formation initiale se fait par orientation du Ministère chargé
de l’Enseignement Supérieur. Et ceux pour des élèves titulaires d’un baccalauréat national ou d’un
diplôme reconnu équivalent suivant le processus et les critères d’orientation de la Commission Nationale
de Bourses.

Article 4 : L’accès à l’ISM-BTPU pour le Diplôme de Licence Professionnelle (DLP) en formation


continue est autorisé par le Ministère chargé de l’Enseignement Supérieur sur proposition du
chef d’établissement après avis du jury de passage et d’attribution de l’ISM-BTPU.

Le jury de passage et d’attribution étudiera le parcours scolaire et professionnel du candidat ainsi que
l’ensemble des acquis personnels.

Article 5 : L’inscription ou la réinscription à l’ISM-BTPU est annuelle et obligatoire. Elle se déroule


durant une période définie par la direction de l’Institut.

Les élèves orientés en 1ère année, ne sont définitivement inscrits qu'après avoir rempli, dans les délais
fixés, les conditions suivantes :

Dépôt d'un dossier complet d'inscription comprenant :


 L'original de relevé de note du baccalauréat
 Un extrait de naissance
 Une photocopie de la Carte d’Identité National
 Quatre photos

Les élèves sont prévenus de la période d’inscription par voie d’affichage ainsi que sur le site web de
l’Institut. Les élèves qui ne se seront pas inscrits durant la période d’inscription seront automatiquement
rayés des effectifs de l’Institut.

Suite à l’inscription, le service de la scolarité remettra à l’élève une attestation d’inscription et une carte
d’élève de l’ISM-BTPU. En cas de perte ou de détérioration de la carte d’élève, il ne sera pas fourni de
duplicata.

2
CHAPITRE IIII : RÈGLEMENT GENERAL DES ÉTUDES

Article 6 : La rentrée scolaire a lieu chaque année à une date fixée par le Conseil Scientifique,
Pédagogique et de Recherche qui valide le calendrier des différentes sessions de formation et
d’évaluation.

Article 7 : Les formations dispensées à l’ISM-BTPU sont organisées en modules et éléments de


modules. Les éléments de modules sont dispensés sous différentes formes : cours magistraux (CM),
travaux dirigés (TD), travaux pratiques (TP), projets tuteurés et stages.

Conformément au décret n°0044-2016 fixant le cadre général du régime des études et des conditions
d’obtention des diplômes nationaux dans le système LMD, au sein de l’ISM-BTPU l’évaluation est
semestrielle et la progression dans la formation est annuelle.

Les modalités de contrôle de connaissances, les conditions de progression dans la formation et


d’obtention du diplôme, sont décrites dans le présent document et peuvent faire l’objet d’approbation
annuellement par le Conseil Scientifique, Pédagogique et de Recherche.

CHAPITRE IIIV : RÉGIME APPLICABLE AUX ÉLÈVES

Article 8 : Les élèves sont soumis à un engagement durant toute la durée de leur formation à l’Institut
conformément à l’article 7 de la loi n°62-132 du 29 juin 1962 sur le recrutement dans l’Armée Nationale.

Article 9 : Les élèves admis à l’ISM-BTPU bénéficient d’une solde spéciale forfaitaire durant toute
leur formation. Le montant de la solde est fixé par le Ministre chargé de la Défense Nationale.

Article 10 : Les élèves bénéficient du régime de l’internat. Ce régime est obligatoire durant toute la
formation. Toutefois, certains élèves peuvent être admis en externat sur dérogation accordée par le
Directeur de l’ l’ISM-BTPU sur proposition du Commandant.

CHAPITRE IV : ASSIDUITÉ ET PONCTUALITÉ

Article 11 : Les enseignements doivent débuter et se terminer à l’heure inscrite à l’emploi du temps.
Les enseignants sont responsables du respect des horaires.

Article 12 : La présence des élèves à toutes les activités pédagogiques portées à l’emploi du temps de
la formation (cours magistraux, travaux dirigés, travaux pratiques, projet tuteurés, visites, stage) est
obligatoire.

Lorsqu’un étudiant a une sanction disciplinaire donnée par les autorités militaires, elle doit être
appliquée à l’extérieur de l’emploi du temps de la formation, en privilégiant les travaux d’intérêt
généraux.

Article 23 : Les élèves ont le devoir d’être ponctuels et de respecter les horaires inscrits à l’emploi du
temps.

Tout élève qui arrivera avec plus de dix (10) minutes de retard à une séance pédagogique pourra se voir
interdit de participer à la séance de cours, de TD ou TP. Cette exclusion sera considérée comme une
absence.

Tout départ d’une séance pédagogique, avant l’heure de fin inscrite à l’emploi du temps, non autorisée
par l’enseignant est considérée comme une absence.

3
Toute exclusion par l’enseignant d’une séance pédagogique est considérée comme une absence.

Article 34 : Un état des absences est réalisé pour toutes les activités pédagogiques.

L’enseignant en charge de l’activité fournira à l’administration l’état des absences au plus tard dans les
24 heures suivant la fin de son intervention.

Article 15 : Les élèves devront signaler et justifier le motif de leurs absences auprès du service en charge
de la scolarité. Le justificatif doit être fourni dans un délai de 48 heures. Toute absence non justifiée
dans ce délai ne pourra être validée par l’administration.

Les absences pour causes de maladie nécessitent la production d’un certificat médical délivré par un
médecin agréé par l’Institut.

Après étude du justificatif d’absence, l’autorité qui a reçu le justificatif peut valider l’absence et transmet
l’information à la Direction.

Article 16 : Une absence non validée à une séquence de travaux pratiques ou à un contrôle de
connaissance entraine automatiquement l’attribution de la note zéro.

En cas d’absence validée, il est de la responsabilité de l’élève, en concertation avec l’enseignant de


rattraper sa séance de travaux pratiques ou de contrôle de connaissance.

Article 17 : Si une ou plusieurs absences sont non validées dans une même journée, elles conduisent à
une réduction du montant de la bourse mensuelle d’un trentième.

Article 18 : L’élève ayant plus de dix (10) absences non validées durant un semestre ne pourra pas
valider le semestre, son semestre est déclaré non évaluable et son bulletin de notes ne peut être édité.

Lors du jury semestriel suivant, l’équipe pédagogique de l’Institut pourra lever la sanction.

Article 19 : L’élève absent sans justification durant quatre (4) semaines ou plus sera rayé définitivement
de la liste des élèves de l’Institut.

L’élève dont l’absence durant quatre (4) semaines ou plus est validée sera dans l’obligation de refaire
l’année sans que cela soit comptabilisé comme un redoublement.

L’élève démissionnaire doit adresser un courrier daté et signé faisant état de sa décision au Directeur de
l’ Institut. Il joint à ce courrier sa carte d’étudiant et ses certificats de scolarité.

CHAPITRE VI : MODALITE DE CONTROLE DES CONNAISSANCES

Le contrôle des connaissances est organisé de façon continue, selon les dispositions réglementaires du
régime LMD.

Article 20 : L’évaluation des connaissances s’effectue suivant un régime mixte joignant le contrôle
continu, d’examens, de projets tuteurés et de stage.

L’évaluation des connaissances durant la session normale et la session de rattrapage est composée du
contrôle continu et d’un examen de fin de semestre.

Le stage en milieu professionnel est évalué par : une note de soutenance, une note pour
le mémoire et une note donnée par les tuteurs professionnel et académique sur la conduite des travaux
durant le stage.

4
Article 21 : L’évaluation de chaque élément de module doit faire l’objet d’un minimum de deux notes.
La moyenne d’un élément de module est calculée à partir de la moyenne pondérée des notes de l’élément
de module.

Article 22 : Les modalités de contrôles de connaissances, approuvées par le Conseil Scientifique,


Pédagogique et de Recherche sont obligatoirement arrêtées et portées à la connaissance des étudiants
par voie de publicité locale et d’affichage, au plus tard un mois après le début des enseignements. Elles
sont annexées à ce règlement intérieur.

Article 23 : Tout enseignant est responsable pédagogique du ou des sujet (s) qu’il propose. Il précise
sur le sujet les documents (polycopies,…) ou matériels (calculatrices,…) autorisés, ainsi que la durée de
l’épreuve. En l’absence d’indication aucun matériel ou document ne sera autorisé.

Article 24 : Le responsable de la scolarité s’assure de la parfaite lisibilité du sujet avant la reprographie


et en garde une version écrite pour l’archivage. Il veille à la duplication du sujet en nombre suffisant et
les garde sous scellé jusqu’à l’heure programmée de l’épreuve.

Article 25 : Lors de la séance de l’épreuve, en cas d’absence de l’enseignant ayant proposé le sujet,
l’administration veille à désigner un enseignant susceptible de fournir aux étudiants toutes explications
et clarifications jugées nécessaire sur le sujet de l’épreuve.

Article 26 : L’organisation des surveillances est du ressort du directeur de l’ISM-BTPU assister par le
responsable de la scolarité. Un responsable est désigné pour chaque salle d’examen (mention en sera
faite sur le procès-verbal de déroulement d’épreuve).

Chaque salle doit comporter au moins deux surveillants.

Article 27 : Les enseignants et personnels chargés de la surveillance sont présents dans la salle d’examen
ou moins une demi-heure avant le début de l’épreuve. Ils ont toute l’autorité à placer les étudiants pour
le bon déroulement des épreuves.

Article 28 : Le surveillant responsable de la salle doit disposer de la liste d’émargement des candidats
inscrit pour l’épreuve et d’un PV de déroulement d’épreuve comprenant le nom et le code du module,
l’heure de début et la durée de l’épreuve.

Article 29 : L’identité des candidats sera vérifiée sur présentation de la carte d’étudiant, ou à défaut, sur
présentation de la pièce d’identité. L’absence de ces documents peut entrainer le refus d’accès à la salle
d’examen.

Si un candidat se présente au moment de l’épreuve sans figurer sur la liste d’émargement, il est autorisé
à composer et sa présence est signalée sur le PV de déroulement d’épreuve.

Article 30 : A l’issue de l’épreuve, le responsable de la salle d’examen doit impérativement, remplir le


procès-verbal sur lequel figure en particulier : le nombre d’étudiants présents, le nombre des absents, le
nombre de copies remises, les observations ou incidents constatés pendant l’examen.

Remettre au responsable de la scolarité : le procès-verbal renseigné signé par les surveillants, la liste
d’émargement et les copies.

Rassembler tout excédent de feuille et de papier bouillon, afin que ces documents vierges ne puissent
être utilisés à des fins frauduleuses.

Article 31 : L’anonymat des copies est obligatoire pour l’ensemble des épreuves écrites.

Chaque module doit avoir son propre anonymat, de sorte que la levée de l’anonymat pour un module
donné se fait indépendamment des autres.

La levée de l’anonymat se fait après la correction, en présence de l’enseignant correcteur.

5
Article 32 : Pour être autorisé à composer, l’étudiant peut être amené à présenter sa carte d’étudiant ou
une pièce d’identité. A émarger, et s’installer à la place qui lui est attribuée.

Article 33 : Une fois les sujets communiqués aucun candidat n’est autorisé à se déplacer ou à quitter
temporairement la salle d’examen.

Aucun candidat n’est autorisé à quitter la salle tant que n’est pas écoulé la 1ère demi-heure (même s’il
rend une copie blanche, laquelle devra d’ailleurs être visée par le candidat).

Tous les étudiants doivent remettre une copie à la fin de l’épreuve écrite.

Article 34 : L'accès à la salle d’examen reste autorisé à tout candidat retardataire qui se présente après
la communication du sujet, uniquement si aucun étudiant n’et déjà sorti et que le retard n'excède pas le
tiers de la durée de l’épreuve.

Aucun temps supplémentaire ne sera donné au candidat concerné. De plus, la mention du retard et des
circonstances seront portée sur le procès-verbal de l’examen.

Article 35 : Les notes de contrôles continus doivent être communiquées aux étudiants dans un délai
maximum d’un mois après l’évaluation. Les résultats affichés ne doivent comporter aucune rature.

Dès la communication des notes, l'étudiant peut demander à consulter sa copie dans un délai de 3 jours
(trois jours). De ce fait il doit déposer une demande de réclamation auprès du service de la scolarité.

Aucune ré-correction de la copie ne pourra faire l’objet.

CHAPITRE VII : CONDITIONDE VALIDATION

Article 36 : Un élément de module est validé si sa moyenne est supérieure ou égale à dix (10) sur vingt
(20). La validation de l’élément de module emporte l’acquisition des crédits correspondants.

Article 37 : La moyenne d’un module est obtenue par le calcul de la moyenne pondérée des coefficients
affectés aux éléments de module. Il y a toujours compensation entre les éléments d’un même module.

Tout module dont la moyenne est supérieur ou égale à dix (10) sur vingt (20) et pour lequel aucun des
éléments de module ne possède une moyenne éliminatoire inférieure à six (6) sur vingt (20) est validé.

La validation du module emporte l’acquisition des crédits correspondants à l’ensemble des éléments
du module.

Article 38 : La moyenne générale pour le semestre est obtenue par le calcul de la moyenne pondérée
des modules. Il y a toujours compensation entre les modules d’un même semestre.

Article 39 : Le semestre est validé si la moyenne générale est supérieure ou égale à dix (10) sur vingt
(20), et si toutes les moyennes des modules sont supérieures ou égale à huit (8) sur vingt (20) et si
l’étudiant n’a aucune moyenne éliminatoire, inférieure à six (6) sur vingt (20) pour un élément de
module.

La validation du semestre permet la capitalisation de 30 crédits.

Article 40 : En cas de semestre non validé, l’étudiant doit :

 Obligatoirement se présenter à la session de rattrapage pour les éléments de module pour


lesquels il a obtenu une moyenne éliminatoire (inférieur à 6 sur 20) ;

6
 Il peut se présenter à la session de rattrapage pour les éléments de module pour lesquels il a
obtenu une moyenne inférieure à dix (10) sur vingt (20) dans les modules ou sa moyenne était
inférieure à dix (10) sur vingt (20).

Les modules ou éléments de module validés dont la moyenne est supérieure ou égale à dix (10) sur vingt
(20) ne peuvent pas faire l’objet d’un contrôle de rattrapage.

Article 41 : Dans le calcul de la moyenne du semestre, l’étudiant garde la note la plus favorable entre
la note obtenue à l’issue du rattrapage et celle obtenue à la session normale.

Article 42 : Les étudiants qui n’ont pas validé leur semestre peuvent poursuivre au semestre suivant
dans la même année.

Article 43 : Le passage à l’année suivante est de droit pour les étudiants qui ont capitalisé au moins
soixante-cinq (65) pourcents des crédits de l’année en cours, soit trente-neuf (39) crédits.

De plus, pour le passage en troisième année de Licence Professionnelle, l’étudiant devra avoir validé
tous les crédits de la première année de Licence.

Article 44 : Les étudiants ne remplissant pas les conditions de progression sont soit autorisés à redoubler
ou exclus par décision du jury.

Lors du redoublement, l’étudiant à l’obligation d’être présent lors de la formation et lors des contrôles
de connaissances pour l’ensemble des éléments de modules non validés pour lesquels il n’a pas obtenu
la moyenne.

Article 45 : Dans le cas du redoublement, si un étudiant ayant acquis un module, souhaite pour améliorer
sa moyenne, suivre les enseignements de ce module et se présenter aux contrôles de connaissances, la
moyenne attribuée au module sera la plus favorable pour l’étudiant.

Article 46 : Le jury de passage et d’attribution du diplôme est composé :

 Du chef d’établissement ;
 Du responsable études ;
 Du responsable de la scolarité (qui fait office de secrétariat)
 De deux (2) enseignants permanents de la filière de formation ;
 De deux (2) enseignants issus du milieu professionnel qui interviennent dans la filière de
formation ;

CHAPITRE VIII : FRAUDE ET DISCIPLINE

Toute fraude, y compris notamment la falsification de documents officiels est passible de poursuite
disciplinaire. Cette disposition concerne toutes les épreuves que les étudiants sont amenés à passer,
quelles qu’en soient la nature et les modalités d’organisation, notamment : devoirs, examen, compte
rendu de travaux pratiques, différentes taches donnés aux étudiants dans le cadre du contrôle continu,
projet tuteurés et stage ;

Article 47 : Toute fraude constatée lors d’un contrôle de connaissance, fait l’objet d’un rapport de
l’enseignant ou du surveillant et sera soumise à la commission du conseil de discipline.

En cas de flagrant délit de fraude, ou tentative de fraude, le surveillant responsable de la salle devra :
7
 Prendre toutes les dispositions pour faire cesser la fraude sans interrompre la participation à
l'épreuve du ou des candidats ;

 Saisir le ou (les) document (s) ou matériel (s) permettant d’établir ultérieurement la réalité des
faits ;

 Dresser un procès-verbal (rapport précis et détaillé) contresigné les surveillants et par le ou (les)
auteur (s) de la fraude. En cas de refus de contresigner, mention en est faite sur procès-verbal.

En cas de récidive, l’élève s’expose à l’exclusion de l’Institut sur décision de la commission du conseil
de discipline.

Selon la gravite de l’acte de fraude la sanction encourue peut faire l’objet :

 D’un avertissement ;
 Attribution de la note zéro au module sur lequel y a eu la fraude ;
 De l’invalidité du semestre sur lequel y a eu la fraude ;
 D’un redoublement
 L’exclusion définitive de l’établissement ;

Article 48 : Les activités pédagogiques se déroulent dans une ambiance de sérieux et de travail.
L’enseignant peut exclure de sa séance pédagogique, tout élève dont il jugera le comportement
inapproprié.

Article 49 : Les téléphones portables doivent être impérativement éteints pendant toutes les séances
(examen, cours magistral, TD, TP), dans les locaux de la bibliothèque et dans les salles de libre‐accès.

Article 50 : Lors d’une séance pédagogique, les élèves doivent veiller à ne pas endommager ou dégrader
les locaux, les mobiliers et les équipements.

Les élèves qui se rendraient coupables de dégradations des locaux, du mobilier ou des équipements
seront personnellement responsables de leur réparation où le cas échéant de leur remplacement.

Article 51 : Les relations entre les élèves, les enseignants permanents, les vacataires, les personnels
administratifs et techniques de l’Institut doivent être empreints de courtoisie en toute circonstance.

Aucun manquement à ces règles de bonne conduite ne sera toléré.

Article 52 : Lorsqu’un élève est convoqué devant la commission de discipline, il est averti et les faits
qui lui sont reprochés lui sont notifiés par écrit.

Article 53 : Une convocation est adressée aux membres de la commission de discipline au moins une
semaine avant la séance avec mention de l’ordre du jour.

Lors de la séance de la commission de discipline, l’élève est invité à présenter sa défense.

Article 54 : Toute infraction aux articles est passible de sanctions internes à l’ISM-BTPU lequel se
réserve le droit de saisir la commission de discipline qui pourra, selon la gravité de l’acte, prendre une
des sanctions suivantes :

 avertissement.
 blâme.
 exclusion temporaire de l’Institut.
 exclusion définitive de l’Institut.

La décision retenue par la commission sera la première qui réunira la majorité des voix exprimées.

8
CHAPITRE VIX : LA VIE A L’INTÉRIEUR DE L’INSTITUT

Article 55 : L’accès à l’enceinte de l’Institut est réservé aux élèves, aux personnels : enseignants,
administratifs, techniques et aux militaires affectés à l’Institut.

Des visiteurs peuvent pénétrer dans l’enceinte de l’Institut, s’ils sont accompagnés par un personnel
autorisé durant toute leur visite. Les élèves ne sont pas autorisés à faire entrer un visiteur ou un membre
de leur famille.

Article 56 : L’accès aux salles réservées à l’enseignement est autorisé seulement durant les horaires de
cours.

Des dérogations peuvent être accordées, sur demande des enseignants ou des élèves dans le cadre
d’activités pédagogiques qui nécessiteraient une ouverture prolongée.

Article 57 : Une chambre est mise à disposition gracieusement aux élèves. Les élèves doivent assurer
l’entretien et la bonne tenue de la chambre qui leur est affectée.

Des inspections régulières et inopinées auront lieu pour vérifier la bonne tenue des chambres. Les élèves
qui ne respecteraient pas les règles fixées pour l’entretien des chambres seront sanctionnés.

Les rassemblements de plus de quatre personnes dans une chambre sont interdits.

Article 58 : Les élèves bénéficient d’un accès gratuit au restaurant pour prendre leurs repas et un foyer
pour leur épanouissement. Ils devront se conformer aux règles d’usage des locaux.

En particulier, ils ne devront pas gaspiller le repas, avoir un comportement inapproprié avec la
nourriture, ils devront respecter la propreté des locaux et des mobiliers, manger dans le calme et le
respect des autres élèves.

Tout manquement à ces règles de bonne conduite au restaurant et au foyer pourra conduire à des
sanctions disciplinaires.

CHAPITRE X : RESPECT DES REGLES D’HYGIÈNE ET SÉCURITÉ

Article 59 : Les élèves devront en tous lieux de l’Institut et en toute circonstance respecter les règles
d’hygiène et de sécurité en vigueur.

En particulier, il est interdit :

- de fumer dans les locaux et dans l’enceinte de l’Institut.


- d’introduire de la nourriture ou de la boisson dans les salles de cours, de travaux pratiques et
travaux dirigés, dans les laboratoires, les bibliothèques.
- d’introduire dans l’enceinte de l’Institut des produits prohibés, toxiques ou réputés dangereux.

Article 60 : Les élèves et l’ensemble des personnels de l’Institut respectent les normes d’hygiène et de
propreté de l’ensemble des locaux de l’Institut. Par conséquent, il est strictement interdit de jeter des
déchets en dehors des poubelles prévues à cet effet.

Toute personne qui ne respectera pas cette règle sera sanctionnée.

Article 61 : Les élèves doivent respecter les consignes de sécurité propres à chacun des locaux
pédagogiques.

9
Le port d’armes ou d’objets dangereux est interdit dans l’enceinte de l’Institut, sauf celles autorisées
pour la formation militaire.

Article 62 : L’accès des véhicules des élèves est interdit dans l’enceinte de l’Institut, sauf autorisation
particulière donnée par le commandant de l’Institut.

CHAPITRE XI : STAGES

Article 64 : Les étudiants doivent effectuer les stages obligatoires prévus dans les maquettes
pédagogiques des formations. Leur mise en œuvre se fait dans le respect de la charte des stages.

Article 64 : Lorsque les projets se font en dehors de l’ISM-BTPU ou en partenariat avec une entreprise,
une convention doit être obligatoirement signée par les parties. Cette convention fixe notamment les
dates de présence des étudiants dans l’entreprise d’accueil, les responsabilités de chacun et les modalités
de prise en charge. L'étudiant continue alors à bénéficier des dispositions sociales applicables aux
étudiants.

Article 65 : Le stagiaire doit respecter les directives de l’organisme d’accueil, notamment en ce qui
concerne les dispositions relatives à l’hygiène, à la sécurité et les heures d’entrée et de sortie du
personnel. Plus généralement, le stagiaire est assujetti au respect du règlement intérieur de l’organisme
d’accueil.

Article 66 : En cas de manquement prouvé par l’organisme d’accueil, et après avoir permis au stagiaire
de faire des observations, l’organisme d’accueil peut mettre fin au stage, après avoir prévenu l’ISM-
BTPU.

Article 67 : Le stagiaire est tenu au respect du secret professionnel, en cas de non observation il peut
être exposé à des sanctions disciplinaires. Les résultats des travaux de l’étudiant restent la propriété de
l’organisme d’accueil. Si nécessaire, le rapport de stage pourra, à la demande de l’organisme d’accueil,
rester confidentiel.

Article 68 : Le stagiaire ne peut décider unilatéralement d’interrompre son stage, sans en prévenir au
préalable le chef de département.

Article 69 : En cas d’absence, le stagiaire doit aviser dans les 24 heures ouvrables son responsable de
stage au sein, respectivement, de l’organisme d’accueil et de l’ISM-BTPU en leur communiquant le
motif et les justificatifs de l’absence.

Article 70 : En cas de difficulté ou d’accident, le responsable de stage au sein de l’organisme d’accueil


est tenu de prendre contact le plus rapidement possible avec l’ISM-BTPU.

CHAPITRE VIIII : DISPOSITION DIVERSES

Article 71 : L’accès à la bibliothèque, aux salles informatiques, aux laboratoires, aux espaces sportifs,
aux services communs font l’objet de règlement particulier établi par la direction de l’Institut.

Article 72 : Un règlement intérieur sera remis à tout nouvel élève inscrit à l’Institut ou personnel y
exerçant une activité. L’élève ou le personnel attestera qu’il a pris connaissance du règlement intérieur
en apposant sa signature sur un récépissé conservé par la direction de l’Institut.

Article 73 : Le directeur de l’Institut est chargé de l’exécution du présent règlement intérieur qui sera
publié par tous les moyens permettant la plus large diffusion au sein de l’ISM-BTPU.

10
Fait à Aleg le

Conseil Scientifique, Pédagogique et de Recherche


en séance du

Le Président du Conseil Scientifique, Pédagogique et de Recherche

ANNEXES
11
A.1 MODALITE DE CONTROLE DES CONNAISSANCES

La note finale de l’élément de module s’obtient de la manière suivante :

 Pour les éléments de module avec TP

𝑵𝒇 = (𝑴𝒐𝒚𝒆𝒏𝒏𝒆 𝒅𝒆𝒗𝒐𝒊𝒓 × 𝟎. 𝟑) + (𝑴𝒐𝒚𝒆𝒏𝒏𝒆 𝑻𝑷 × 𝟎. 𝟑) + (𝑵𝒐𝒕𝒆 𝒆𝒙𝒂𝒎𝒆𝒏 × 𝟎. 𝟒)

 Pour les éléments de module sans TP

𝑵𝒇 = (𝑴𝒐𝒚𝒆𝒏𝒏𝒆 𝒅𝒆𝒗𝒐𝒊𝒓 𝒔𝒖𝒓𝒗𝒆𝒊𝒍𝒍é × 𝟎. 𝟒) + (𝑵𝒐𝒕𝒆 𝒆𝒙𝒂𝒎𝒆𝒏 × 𝟎. 𝟔)

 Pour les éléments de module dont les enseignements sont essentiellement des TP

𝑵𝒇 = (𝑴𝒐𝒚𝒆𝒏𝒏𝒆 𝒅𝒆𝒔 𝒏𝒐𝒕𝒆𝒔 𝒐𝒃𝒕𝒆𝒏𝒖𝒆𝒔 × 𝟎. 𝟒) + (𝑵𝒐𝒕𝒆 𝒆𝒙𝒂𝒎𝒆𝒏 × 𝟎. 𝟔)

 Pour l’élément de module PPP la note finale s’obtient de la manière suivante

𝑵𝒇 = (𝑵𝒐𝒕𝒆 𝒄𝒂𝒓𝒏𝒆𝒕 𝒅𝒆 𝒃𝒐𝒓𝒅 (𝒐𝒖 𝒓𝒂𝒑𝒑𝒐𝒓𝒕) × 𝟎. 𝟒) + (𝑵𝒐𝒕𝒆 à 𝒍′𝒐𝒓𝒂𝒍𝒆 (𝒐𝒖 𝒆𝒙𝒑𝒐𝒔é)


× 𝟎. 𝟔)

 Pour l’élément de module projet tuteuré

𝑵𝒇 = 𝑴𝒐𝒚𝒆𝒏𝒏𝒆 𝒅𝒆𝒔 𝒏𝒐𝒕𝒆𝒔 𝒐𝒃𝒕𝒆𝒏𝒖𝒆𝒔

 Pour l’élément de module stage de la première année

𝑵𝒇 = (𝑵𝒐𝒕𝒆 𝒅𝒆 𝒍𝒂 𝒈𝒓𝒊𝒍𝒍𝒆 𝒅′𝒆𝒗𝒂𝒍𝒖𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 × 𝟎. 𝟒) + (𝑵𝒐𝒕𝒆 𝒓𝒂𝒑𝒑𝒐𝒓𝒕 (𝒐𝒖 𝒆𝒙𝒑𝒐𝒔é)


× 𝟎. 𝟔)

 Pour l’élément de module stage de la deuxième année

𝑵𝒇 = (𝑵𝒐𝒕𝒆 𝒅𝒆 𝒍𝒂 𝒈𝒓𝒊𝒍𝒍𝒆 𝒅′𝒆𝒗𝒂𝒍𝒖𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 × 𝟎. 𝟑) + (𝑵𝒐𝒕𝒆 𝒓𝒂𝒑𝒑𝒐𝒓𝒕 × 𝟎. 𝟑) + (𝒆𝒙𝒑𝒐𝒔é


× 𝟎. 𝟔)

12
A.2 PROGRAMMES PEDAGOGIQUES, TABLEAUX DE REPARTITION DES
COEFFICIENTS DES MODULES ET UNITES D’ENSEIGNEMENT ET MODALITES DE
CONTROLE DES CONNAISSANCES

SEMESTRE 1
M11 Elément de Nom de l’élément de Module Coeff Module Crédits Nature des
Module (EM) 6 épreuves
EM1101 Dessin technique 2 2 Ecrit
Technique de
construction

EM1102 Gros œuvre en bâtiment 2 1,5 Ecrit

EM1103 Bases de la Topographie 2,5 2,5 Ecrit

M12 Elément de Nom de l’élément de Module Coeff Module Crédits Nature des
Module (EM) 6 épreuves
EM1201 Connaissance des matériaux 1,5 2 Ecrit
Matériaux et
construction

EM1202 Matériaux granulaires 2 2 Ecrit

EM1203 Base des opérations de 2 2 Ecrit


construction
M13 Elément de Nom de l’élément de Module Coeff Module Crédits Nature des
Module (EM) 5,5 épreuves

EM1301 Informatique appliquée 1 1,5 1,5 Ecrit


Environnement
professionnel

EM1302 Expression-Communications (S1) 2 2 Ecrit/Oral

EM1303 Anglais (S1) 2 2 Ecrit/Oral

M14 Elément de Nom de l’élément de Module Coeff Module Crédits Nature des
Module (EM) 6 épreuves
EM1401 Bases de calcul des structures 2 2 Ecrit
modélisation
Sciences et

EM1402 Contraintes dans les structures 2 2 Ecrit

EM1403 Actions sur les structures 2,5 2 Ecrit

M15 Elément de Nom de l’élément de Module Coeff Module Crédits Nature des
Module (EM) 6,5 épreuves
EM1501 Méthodologie de travail 1,5 1,5 Ecrit
Enseignement

universitaire
généraux

EM1502 Hydraulique 2 2 Ecrit

EM1503 mathématiques (S1) 2,5 3 Ecrit

13
SEMESTRE 2
M21 Elément de Nom de l’élément de Module Coeff Module Crédits Nature des
Module (EM) 7 épreuves
EM2101 Dessin Assisté par Ordinateur (DAO 2 2 Ecrit
de construction
Technologie

EM2102 Réseaux de fluides 2,5 2,5 Ecrit

EM2103 Topographie appliquée au projet 1 3 2,5 Ecrit

M22 Elément de Nom de l’élément de Module Coeff Module Crédits Nature des
Module (EM) 6 épreuves
EM2201 PPP (S2) 2 2 Ecrit/Oral
Environnement
professionnel

EM2202 Expression-Communications (S2) 2 2 Ecrit/Oral

EM2203 Anglais (S2) 2 2 Ecrit/Oral

M23 Elément de Nom de l’élément de Module Coeff Module Crédits Nature des
Module (EM) 9 épreuves
EM2301 Déplacement dans les structures 3 3 Ecrit
construction
Base de la

EM2302 Béton armé 1 3 3 Ecrit

EM2303 Planification des travaux 2,5 3 Ecrit

M24 Elément de Nom de l’élément de Module Coeff Module Crédits Nature des
Module (EM) 8 épreuves
EM2401 Electricité du Bâtiment 2,5 3 Ecrit
Physique du Bâtiment
Mathématique et

EM2402 Confort du Bâtiment 2,5 3 Ecrit

EM2403 Mathématiques (S2) 3 2 Ecrit

14
SEMESTRE 3
M31 Elément de Nom de l’élément de Module Coeff Module Crédits Nature des
Module (EM) 6,5 épreuves
EM3101 Ouvrages de travaux publics 2 2 Ecrit
Equipement et
ouvrages

EM3102 Préparation de travaux 2 2 Ecrit

EM3103 Projet encadrés : Bâtiment 2 2,5 Ecrit/Oral

M32 Elément de Nom de l’élément de Module Coeff Module Crédits Nature des
Module (EM) 4,5 épreuves
EM3201 Stage 1 1 1,5 Ecrit/Oral
Environnement
professionnel

EM3202 Expression-Communications 2 1,5 Ecrit/Oral


(S3)
EM3203 Anglais spécifique (S3) 2 1,5 Ecrit/Oral

M33 Elément de Nom de l’élément de Module Coeff Module Crédits Nature des
Module (EM) 7 épreuves
EM3301 Structure hyperstatiques 2 2,5 Ecrit
Dimensionnement
des structures

EM3302 Modélisation des structures 2 2 Ecrit

EM3303 Béton armé 2 2 2,5 Ecrit

M34 Elément de Nom de l’élément de Module Coeff Module Crédits Nature des
Module (EM) 6,5 épreuves
EM3401 Géotechnique 1 2 2,5 Ecrit
Géotechnique
Matériaux et

EM3402 Géotechnique 2 3 2,5 Ecrit

EM3403 Liants, bétons et enrobés 3 1,5 Ecrit

M35 Elément de Nom de l’élément de Module Coeff Module Crédits Nature des
Module (EM) 5,5 épreuves
EM3501 Initiation à l’urbanisme 1,5 1,5 Ecrit
de conception
Technologie

et urbanisme

EM3502 Mathématiques (S3) 2 1,5 Ecrit

EM3503 Construction métallique 1,5 2,5 Ecrit

15
SEMESTRE 4
M41 Elément de Nom de l’élément de Module Coeff Module Crédits Nature des
Module (EM) 12 épreuves
EM4101 Projet encadrés : Travaux 2 5 Ecrit/Oral
conduite de projets

Publics
Préparation et

EM4102 Gestion des chantiers 2 3,5 Ecrit

EM4103 Maitrise d’œuvre –Maitrise 2 3,5 Ecrit


d’ouvrage

M42 Elément de Nom de l’élément de Module Coeff Module Crédits Nature des
Module (EM) 18 épreuves
Stage technique

EM4201 Stage 2 1 18 Ecrit/Oral

16
SEMESTRE 5
M51 Elément de Nom de l’élément de Module Coeff Module Crédits Nature des
Module (EM) 7 épreuves
EM5101 Topographie appliqué au 2,5 2,5 Ecrit/Oral
Technologies

projet 2
et Sécurité

EM5102 Sécurité sur le chantier 2 2,5 Ecrit

EM5103 Informatique appliquée 2 2 2 Ecrit

M52 Elément de Nom de l’élément de Module Coeff Module Crédits Nature des
Module (EM) 7 épreuves
EM5201 Management et 2,5 2,5 Ecrit
Management

méthodologie de chantiers
de projets

EM5202 Conduite et contrôle de 3 2,5 Ecrit


chantiers
EM5203 Mise en œuvre 2 2 Ecrit

M53 Elément de Nom de l’élément de Module Coeff Module Crédits Nature des
Module (EM) 6 épreuves
EM5301 Anglais professionnel et 2 2 Ecrit/Oral
Environnement
professionnel

technique
EM5302 Communication 2 2 Ecrit/Oral
professionnelle

EM5303 Droit de travail 2 2 Ecrit

M54 Elément de Nom de l’élément de Module Coeff Module Crédits Nature des
Module (EM) 7 épreuves
EM5401 Projet encadrés : VRD 2 2,5 Ecrit/Oral
aménagement
Ouvrages et

EM5402 Projet encadrés : Ouvrages 2 2,5 Ecrit/Oral


d’Arts
EM5403 Aménagement et Urbanisme 2 2 Ecrit

M55 Elément de Nom de l’élément de Module Coeff Module Crédits Nature des
Module (EM) 3 épreuves
EM5501 Marchés publics et droit de la 2 1,5 Ecrit
Renforcement
professionnel

construction

EM5502 Gestion de l’entreprise 2 1,5 Ecrit

17
SEMESTRE 6
M61 Elément de Nom de l’élément de Module Coeff Module Crédits Nature des
Module (EM) 30 épreuves

Stage de projet de fin


Période en
entreprise

EM6101 Conduite d'activités 2 30 Ecrit/Oral


professionnelles en
entreprise

18