Vous êtes sur la page 1sur 11

Fusibles

Caractéristiques générales
Introduction Limitation du courant de court-circuit (suite)
Le rôle d’un fusible consiste à interrompre un circuit électrique lors- Exemple :
qu’il est soumis à un courant de défaut. On souhaite limiter un courant de court-circuit de 100 kA eff. par un
Il présente en outre l’intérêt de limiter les courants de défaut impor- fusible 630 A gG.
tants (voir exemple ci-dessous). Le courant eff. présumé de 100 kA eff. conduit à un courant de crête
La caractéristique essentielle du fusible est d’être un appareil de présumé de : 100 x 2,2 = 220 kA.
protection fiable, simple et économique. Le fusible limite en fait le courant crête à 50 kA, ce qui représente
Les caractéristiques techniques du fusible qui permettent un choix 23 % de sa valeur présumée (voir figure 2), ce qui entraîne une réduc-
optimal sont : tion des efforts électrodynamiques à 5 % de la valeur sans protection
• temps de préarc (voir figure 3) et une diminution de la contrainte thermique qui est
Temps qu’il faut à un courant pour amener à l’état de vapeur, après limitée à 2,1 % de sa valeur (voir figure 4).
fusion, l’élément fusible.
Le temps de préarc est indépendant de la tension du réseau.
• temps d’arc
Période comprise entre l’instant où apparaît l’arc et son extinction
totale (courant nul). Le temps d’arc dépend de la tension du réseau,
220 kA crête présumés

mais pour les temps de fusion totale > 40 ms, il est négligeable
par rapport au temps de préarc.
• temps de fusion totale

100 kA eff. présumés


Somme des temps de préarc et d’arc.
• pouvoir de coupure
Valeur du courant de court-circuit présumé que le fusible est capable
d’interrompre sous une tension d’emploi spécifiée.
Fusible gG
50 kA crête

t 2
I dt 630A
• contrainte thermique,
o
Valeur de l’intégrale du courant coupé sur l’intervalle de temps de
fusion totale, exprimée en A2s (Ampère-carré seconde).

Limitation du courant de court-circuit Tp. Ta.

Les deux paramètres à considérer pour la limitation du courant de


court-circuit sont : Tt. = 0,005s
• le courant crête réellement atteint par le courant dans le circuit
protégé 0,02s
• le courant efficace présumé, qui se développerait s’il n’y avait pas
de fusible dans le circuit.
Remarques : il n’y a limitation que si t préarc < 5 ms (réseau 50 Hz).
Le diagramme de limitation indique la correspondance entre ces
deux paramètres (voir pages D.46 et D.48).
catec_037_a_1_f_cat

Pour connaître le courant crête, qui peut réellement se développer


dans un circuit électrique protégé par un fusible, il faut :
• calculer le courant de court-circuit efficace maximum (voir page D.22)
• reporter ce courant sur le diagramme de limitation et lire la valeur
Fig. 2 : limitation du courant crête
crête en fonction du calibre du fusible protégeant le circuit.

I s
umé
rés
te p
crê
Courant k A.
2 20
crête
220 kA. crête présumés

présumé
te
crê
kA .
50 kA crête

50
Icc eff
Courant
50 kA. crête

Présumé
crête
réel
catec_039_a_1_f_cat

50 kA crête
CATEC 38B

Tt. = 0,005s
catec_036_a_1_f_cat

1 2
220 kA crête présumés 0,02 s
1 Temps de préarc
2 Temps d’arc Fig. 3 : limitation des efforts électro- Fig. 4 : limitation de la contrainte
1 + 2 Temps total de fusion dynamiques proportionnelle thermique Ι x Ι x t
Fig. 1 : limitation du courant de court-circuit. au carré du courant

Catalogue général SOCOMEC D. 43


Cahier technique

Fusibles

Choix d’un fusible “gG” ou “aM”


Le choix d’une protection doit se faire en fonction de 3 paramètres : Caractéristiques du circuit
• les caractéristiques du réseau
Limite d’utilisation des fusibles en fonction de la température ambiante
• les règles d’installation
(ta) au voisinage de l’appareil.
• les caractéristiques du circuit considéré.
Les calculs ci-après n’ont qu’une valeur indicative, veuillez nous
consulter lors de vos définitions de matériel en utilisations particulières.
Ith u ≤ In x Kt
Caractéristiques du réseau
Ith u : intensité thermique d’utilisation : courant permanent maximal que l’ap-
La tension pareil accepte pendant 8 heures dans des conditions particulières
Un fusible ne peut jamais être utilisé à une tension efficace supé- In : calibre du fusible
Kt : coefficient donné par le tableau ci-dessous.
rieure à sa tension nominale. Il fonctionne normalement aux tensions
inférieures. Kt
La fréquence Fusible gG Fusible aM
• f < 5 Hz : on considère que la tension d’emploi (Ue) est équivalente ta SOCLE SUR APPAREILLAGE SOCLE SUR APPAREILLAGE
à une tension continue et Ue = U crête. FUSIBLE ET COMBINE FUSIBLE ET COMBINE
• 5 ≤ f < 48 Hz : 40 ° 1 1 1 1
45 ° 1 0,95 1 1
Ue ≤ ku x Un 50 ° 0,93 0,90 0,95 0,95
55 ° 0,90 0,86 0,93 0,90
60 ° 0,86 0,83 0,90 0,86
f (en Hz) 5 10 20 30 40
65 ° 0,83 0,79 0,86 0,83
ku 0,55 0,65 0,78 0,87 0,94
70 ° 0,80 0,76 0,84 0,80
ku : coefficient de déclassement en tension dû à la fréquence.
• 48 ≤ f < 1000 Hz : pas de déclassement en tension. Si le fusible est installé dans une enveloppe ventilée, il faut multiplier
les valeurs de Kt par Kv.
Le courant de court-circuit
Après l’avoir déterminé, il faut vérifier que ses valeurs soient infé- • Vitesse de l’air V < 5 m/s Kv = 1 + 0,05 V
rieures aux valeurs des pouvoirs de coupure des fusibles : • Vitesse de l’air V ≥ 5 m/s Kv = 1,25
• 100 kA eff. pour les tailles 14 x 51, 22 x 58, T00, T0, T1, T2, T3, Exemple : un fusible gG monté sur socle est installé dans une enve-
T4, T4A loppe ventilée
• 50 kA eff. pour les tailles 10,3 x 38. • température dans l’enveloppe : 60 °C
• vitesse de l’air : 2 m/s
Kv = 1 + 0,05 x 2 = 1,1
Règles d’installation Kt = 1,1 x 0,86 = 0,95.
Utilisation d’un fusible sur le neutre.
Voir p. D.40.

Schéma des liaisons à la terre


Suivant le régime de neutre, les fusibles auront généralement une
ou deux fonctions de protection :
• contre les surintensités : A
• contre les contacts indirects : B

SCHEMAS PROTECTIONS
TT A
IT A+B
TNC A+B
TNS A+B

D. 44 Catalogue général SOCOMEC


Cahier technique
Fusibles

Choix d’un fusible “gG” ou “aM” (suite)


Caractéristiques du circuit (suite)
Précaution d’utilisation en altitude > 2000 m En amont d’une batterie de condensateurs
• Pas de déclassement en intensité Le calibre du fusible doit être supérieur ou égal à deux fois le courant
• Le pouvoir de coupure est limité. Nous consulter. nominal de la batterie de condensateurs (Ιc).
• Un déclassement en taille est recommandé.
En amont d’un transformateur de séparation
In ≥ 2 Ιc

catec_118_a_1_x_cat
L’enclenchement sur un transformateur à vide provoque un appel
de courant important. Il faudra utiliser un fusible de type aM au
primaire qui est plus apte à supporter des surcharges répétées.
L'utilisation secondaire sera protégée par des fusibles de type gG.
En amont d’un moteur Tableau B :
La protection contre les surcharges des moteurs est généralement calibre des fusibles pour batterie de condensateurs sous 400 V
assurée par un relais thermique. La protection des conducteurs d’ali-
Capacité en Kvar 5 10 20 30 40 50 60
mentation du moteur est assurée par les fusibles aM ou gG. Le tableau
A indique les calibres des fusibles à associer au relais thermique en Fusible gG en A 20 32 63 80 125 160 200
fonction de la puissance du moteur.
Capacité en Kvar 75 100 125 150
Nota :
Fusible gG en A 200 250 400 400
• Le courant nominal d’un moteur est variable d’un constructeur à
l’autre. Le tableau A donne des valeurs indicatives. En mise en parallèle
• Il est préférable d’utiliser des fusibles aM plutôt que des fusibles gG La mise en parallèle de fusibles n’est possible qu’entre deux fusibles
pour cette application. de même taille et même calibre.
• En cas de démarrages fréquents ou difficiles (démarrage direct > 7 In I’the
pendant plus de 2 s ou démarrage > 4 In pendant plus de 10 s), il est
catec_119_a_1_x_cat

conseillé de prendre un calibre supérieur à celui indiqué dans le Ithe


tableau. Il faudra néanmoins s’assurer de la coordination de l’as-
sociation du fusible avec le discontacteur (voir page D.51).
• En cas de fusion d’un fusible aM, il est conseillé de remplacer les
fusibles des deux autres phases.
Ithe = I’the x 2
Tableau A : protection des moteurs par fusibles aM Icc crête limité total = I’cc crête limité x 1,59
MOTEUR i 2 t totale = i ’2 t x 2,52
400 V tri 500 V tri CALI- TAILLE CALIBRE CONSEILLÉ
i 2 t : contrainte thermique d'un fusible.
BRES CONSEILLÉE DE L’INTERRUPTEUR
FUSIBLE ASSOCIÉ
Kw Ch In A Kw Ch In A Utilisation en courant continu
10 15,5 15 18,4 20 10 x 38 FUSERBLOC
7,5 11 En courant continu, le temps de préarc est identique au temps de
ou 14 x 51 32 A CD
préarc en courant alternatif. Les caractéristiques temps/courant et le
11 15 22 15 20 23 25 10 x 38 diagramme de limitation restent valables pour l’utilisation des fusibles
ou 14 x 51 en courant continu. Par contre, le temps d’arc est nettement plus élevé
FUSERBLOC
en continu car on ne bénéficie pas du passage à zéro de la tension.
15 20 30 18,5 25 28,5 40 14 x 51
18,5 25 37 25 34 39,4 40 14 x 51
50 A L’énergie thermique à absorber sera beaucoup plus importante qu’en
alternatif. Pour garder une contrainte thermique équivalente au fusible,
22 30 44 30 40 45 63 22 x 58 FUSERBLOC
100 A il faut limiter sa tension d’utilisation.
25 34 51 40 54 60 63 22 x 58
ou
30 40 60 45 60 65 80 22 x 58 125 A TENSION MAXIMALE

37 50 72 51 70 75 100 22 x 58 EN ALTERNATIF EN CONTINU

45 60 85 63 109 89 100 22 x 58 400 V 260 V


55 75 105 80 110 112 125 T 00 FUSERBLOC 500 V 350 V
160 A 690 V 450 V
75 100 138 110 150 156 160 T0
90 125 170 132 180 187 200 T1 FUSERBLOC Il est conseillé d’utiliser des fusibles d’une taille supérieure à la taille
250 A usuelle, le calibre restant inchangé ; les tailles 10 x 38 et 14 x 51 étant
110 150 205 160 220 220 250 T1
132 180 245 220 300 310 315 T2 FUSERBLOC réservées aux circuits ≤ 12 A. En cas de circuits fortement inductifs,
400 A il est recommandé de placer deux fusibles en série sur le pôle +.
160 218 300 315 T2
Les fusibles de type aM sont inexploitables en courant continu.
200 270 370 250 340 360 400 T2
250 340 475 335 450 472 500 T3 FUSERBLOC Utilisation des fusibles de type gG cylindriques.
630 A
315 430 584 450 610 608 630 T3
TAILLE DE FUSIBLE VALEUR À NE PAS DÉPASSER
FUSERBLOC Courant Tension
400 550 750 500 680 680 800 T4 1250 A
8,5 x 31,5 Interdit
10,3 x 38 ; 14 x 51 12A DC 220V DC
22 x 58 100A DC 220V

Catalogue général SOCOMEC D. 45


Cahier technique

Fusibles

Courbes caractéristiques des fusibles gG


Diagramme de limitation des courants

1,5
100 kA cr.
8 1250
7 1000
6 800
5 630
4 500
400
3 315
250
200
2 160
1,5 125
100
80
10 kA 63
50

Intensité nominale des fusibles gG


8 40
Valeur du courant kA crête

7 32
6 25
5 20
4 16
3 12
10
8
2 6
1,5 4

1 kA 2
8
7
6 1
5
4
3

2
1,5

100 A 1,5 3 6 1,5 3 6 1,5 3 6 1,5 3 6


2 4 8 2 4 8 2 4 8 2 4 8
10 A 100 A 1 kA 10 kA 100 kA eff.
Courant présumé en kA eff.
catec_112_b_1_f_cat

D. 46 Catalogue général SOCOMEC


Cahier technique
Fusibles

Courbes caractéristiques des fusibles gG (suite)


Diagramme de limitation des contraintes thermiques
1250
1000 900
800
630 710
500 560
450 1
400 2
315 355
280 3
250 4
200 224
5
160
125
100
1-A2s préarc
Intensisté nominale des fusibles gG

80
63 pour 0,01s
50 2-A2s total 250V
40 3-A2s total 440V
4-A2s total 550V
32 5-A2s total 725V
25
20
16
12 102A2s 103A2s
10 1 à 10 A
8 101A2s
6
4

2
catec_110_a_1_f_cat

1A 1,5 3 6 1,5 3 6 1,5 3 6 1,5 3 6 1,5 3 6 1,5 3 5


2 4 8 2 4 8 2 4 8 2 4 8 2 4 2 4
10 2 10 3 10 4 10 5 10 6 10 7 A2s
I2 t

Caractéristiques de fonctionnement temps/courant


224
280
355
450
560
710
900

In zekeringen (A)
1000
1250
100
125
160
200
250
315
400
500
630
800
10
12
16
20
25
32
40
50
63
80
1

6
8

4000
3000
2000
1500
1000 800
600
400
300 0,5
200
150
100 80
60
40
30
20
15
10 8
6
5 4
3
2 0,25
1,5
Tijd pre-boog (s)

1 0,8
0,6
0,4
0,3
0,2
0,15
0,1
0,07
0,05
0,025
0,015
0,01
0,007
catec_111_a_1_f_cat

0,004 1,5 3 5 7 1,5 3 5 7 1,5 3 5 7 1,5 3 5 7 1,5 3 5 7


2 4 6 8 2 4 6 8 2 4 6 8 2 4 6 8 2 4 6 8
1A 10 A 100 A 1 kA 10 kA 100 kA eff.

Catalogue général SOCOMEC D. 47


Cahier technique

Fusibles

Courbes caractéristiques des fusibles aM


Diagramme de limitation des courants

1, 5
100 kA cr.
1250
1000
8 800
7 630
6 500
5 400
4 315
250
3 200
160
125
2 100
80
1, 5 63
50
40
10 kA 32
8 25
7 20
6 16

Intensité nominale des fusibles aM


Valeur du courant (kA crête)

5 12
10
4 8
6
3
4
2
1, 5 2

1 kA 1
8
7
6
5
4
3

2
1, 5

100 A 1, 5 3 6 1, 5 3 6 1, 5 3 6 1, 5 3 6
2 4 8 2 4 8 2 4 8 2 4 8
catec_114_b_1_f_cat

10 A 100 A 1 kA 10 kA 100 kA eff.


Courant présumé en kA eff.

D. 48 Catalogue général SOCOMEC


Cahier technique
Fusibles

Courbes caractéristiques des fusibles aM (suite)


Diagramme de limitation des contraintes thermiques

1250
1000
800
630
500
1
400 2
315 3
250 4
200 5
160
125
100
intensité nominale des fusibles aM

80 1-A2s préarc
63 pour 0,01s
50 2-A2s total 250V
40 3-A2s total 440V
4-A2s total 550V
32 5-A2s total 725V
25
20
16
12 102A2s 103A2s
10 1 à 10 A
8 101A2s
6
4

1A 1,5 3 6 1,5 3 6 1,5 3 6 1,5 3 6 1,5 3 6 1,5 3 5


catec_115_a_1_f_cat

2 4 8 2 4 8 2 4 8 2 4 8 2 4 8 2 4
10 2 10 3 10 4 10 5 10 6 10 7 A2s
I2 t
Caractéristiques de fonctionnement temps/courant
In fusibles (A)
1000
1250
100
125
160
200
250
315
400
500
630
800

100
0,5

10
12
16
20
25
32
40
50
63
80
1

4
6
8

60 0,25
40
30
20
15
10
7
5
3
2 0,16
1,5
Temps de préarc (s)

1
0,7
0,5
0,3
0,2
0,15
0,1
0,07
0,05
0,025
0,015
0,01
0,007
catec_113_a_1_f_cat

0,004 1,5 3 5 7 1,5 3 5 7 1,5 3 5 7 1,5 3 5 7 1,5 3 5 7


2 4 6 8 2 4 6 8 2 4 6 8 2 4 6 8 2 4 6 8
1A 10 A 100 A 1 kA 10 kA 100 kA eff.

Catalogue général SOCOMEC D. 49


Cahier technique

Fusibles

Choix d’un fusible UR


Ces fusibles dits ultra rapides assurent la protection contre les courants Choix du fusible “UR” (suite)
de court-circuit. Par leur conception, le temps total de fusion est très
inférieur à celui des fusibles gG et aM lors des forts courts-circuits. Correction en fonction de la température ambiante
Leur utilisation est généralement la protection des semi-conducteurs Le calibre d’un fusible UR est donné pour une température ambiante
de puissance (i 2 t UR < i 2 t du semi-conducteur à protéger). de 20 °C.
Leur fonctionnement en surcharge, I ~ 2 Ιn, t ≥ 100 secondes, doit être Le courant maximum d’utilisation Ib est donné par :
évité. Si nécessaire, la protection contre les surcharges doit être
assurée par un autre dispositif.
La détermination d’un fusible UR fait l’objet d’une démarche rigou-
Ib = KTUR x (1 + 0,05 v) x In
reuse qui peut être complexe pour certaines applications. La méthode
ci-dessous constitue une première approche. • In : intensité nominale du fusible en A
Veuillez nous consulter pour toute application spécifique. •v: vitesse de l’air de refroidissement en m/s
• KTUR : coefficient donné par la fig. 2 en fonction de la température
Choix du fusible “UR” de l’air à proximité du fusible.
Contrainte thermique
C’est le premier paramètre à prendre en compte avant le calibre. En effet k
les fusibles UR sont destinés à la protection des semi-conducteurs. 1,4
La limite de destruction de ces derniers est donnée par la contrainte
thermique maximale admissible. Pour que la protection soit efficace, 1,2
il faut que la contrainte thermique du fusible soit inférieure de 20 %
environ à la contrainte thermique de destruction du semi-conducteur.
1,0
Exemple : une diode 30A/400 V supporte au maximum une
contrainte thermique de 610 A2 s. La contrainte thermique maximale
du fusible UR associé sera de 610 - 20 % = 488 A2 s sous 400 V. 0,8
catec_034_a_1_x_cat

Tension
La contrainte thermique est généralement donnée pour 660 V. 0,6
L’utilisation à une tension différente donne lieu à une correction :
-40 -20 0 20 40 60 80 C°

(i t) V = Kv x (i t) 660 V
2 2 Fig. 2 : facteur de correction KTUR

Exemple : pour U = 400 V Kv = 0,6 Association en série


(i 2 t) 400 V = 0,6 x (i 2 t) 660 V Elle n’est pas recommandée lorsque le courant de défaut est insuf-
fisant pour faire fondre le fusible en moins de 10 ms.
1,5
Kv Association en parallèle
1,0 La mise en parallèle de fusibles est possible entre deux fusibles de
même taille et de même calibre. Elle est généralement assurée par le
constructeur (nous consulter).
0,5 En cas d’association en parallèle, il faut veiller à ce que la tension
d’utilisation ne dépasse pas 90 % de la tension nominale du fusible.
0,3 Surcharge cyclique
catec_033_a_1_x_cat

Nous consulter.
Pertes en Watts
Eg
0,15 Elles sont données dans la partie “Appareillage de coupure B.T.” et
0 100 200 300 400 500 600 660
correspondent à la puissance dissipée à courant nominal.
Fig. 1 : facteur de correction Kv
Pour l’utilisation à un courant Ib différent de In, il faut multiplier la perte
Kv : coeff. de correction de i 2 t en Watts par le coefficient Kp donné par la figure ci-dessous.
Eg : valeur efficace de la tension d’utilisation
1,0
Facteur de puissance : la contrainte thermique indiquée dans le 0,8 kp
chapitre “Appareillage de coupure B.T.” est donnée pour un facteur 0,6
de puissance de 0,15 (cos ϕ du circuit en défaut). Pour d’autres 0,5
valeurs du facteur de puissance, il y a lieu de multiplier la valeur de 0,4
la contrainte thermique par le coefficient Ky. 0,3
FACTEUR DE
PUISSANCE 0,1 0,15 0,2 0,25 0,30 0,35 0,40 0,45 0,50 0,2
Ky 1,04 1,00 0,97 0,93 0,90 0,87 0,85 0,82 0,81
catec_1035_a_1_x_cat

Courant nominal 0,1


Lorsque la contrainte thermique maximale du fusible est détermi-
née, il faut prendre en compte la valeur du courant nominal du circuit. Ib
0,05
Exemple : dans l’exemple précédent, nous avons déterminé la 20 30 40 50 60 70 80 90 100%
contrainte thermique maximale du fusible UR : 488 A2 s à 400 V. Fig. 3 : facteur de correction Kp
A 660 V, cette valeur vaut : 488/0,6 = 813 A2 s.
Le courant dans le circuit est de 20 A. On retiendra un fusible UR de Kp : coefficient de correction des pertes
25 A et dont i 2 t à 660 V vaut 560 A2 s. Ib : valeur eff. du courant de charge en % du courant nominal.

D. 50 Catalogue général SOCOMEC


Cahier technique
Fusibles

Sélectivité
Sélectivité entre fusibles Sélectivité entre fusible et discontacteur
Sélectivité fusibles entre BT et HT Le fusible est placé en amont du discontacteur. Un discontacteur
Le fonctionnement d’un fusible BT ne doit pas entraîner la fusion du est un ensemble constitué d’un contacteur et d’un relais thermique.
fusible HT placé au primaire du transformateur HT/BT.
Pour cela, il faut vérifier qu’à aucun moment, le bas de la courbe HT t (s)
Courbe de fonctionnement du moteur
ne rencontre le haut de la courbe BT avant la limite de Icc maxi basse
tension (voir calcul page D.23). Relais thermique à chaud
t
1 Fusible haute tension Relais thermique à froid
1 Intensité ramenée
au secondaire
2 UHT Fusible
IBT= IHTx
UBT B
2 Fusible basse tension

A
catec_027_a_1_f_cat

catec_029_a_1_f_cat

Icc maxi (A) doit être


inférieur au croisement (B) Stroom
des 2 courbes I
Icc maxi Ib Ia
Fig. 1 : sélectivité entre fusibles HT et BT Fig. 3 : sélectivité entre fusibles et discontacteur

Sur réseau alimenté par ASI (Alimentation Sans Interruption) Les courbes des fusibles associés au discontacteur doivent passer
entre les points A et B correspondant à :
A.S.I. • Ia : limite du pouvoir de coupure du discontacteur
• Ib : courant maxi de démarrage moteur.

TYPE DE DEMARRAGE Ib (1) TEMPS DE DEMARRAGE (1)


Direct 8 In 0,5 à 3 s.
Etoile triangle 2,5 In 3 à 6 s.
Statorique 4,5 In 7 à 12 s.
catec_028_a_1_f_cat

Autotransformateur 1,5 à 4 In 7 à 12 s.
Rotorique 2,5 In 2,5 à 5 s.
(1) valeurs moyennes pouvant fortement varier selon les types de moteurs et
Fig. 2 : réseau alimenté par ASI de récepteurs.

La contrainte thermique du fusible doit être inférieure à celle suppor-


La sélectivité des dispositifs de protection a une grande importance tée par le discontacteur.
sur les réseaux alimentés par ASI où le déclenchement d’une protec-
Parmi les différents calibres de fusibles possibles, choisir le calibre le
tion ne doit générer aucune perturbation sur le reste du réseau.
plus élevé pour minimiser les pertes par dissipation thermique.
La fonction de sélectivité doit tenir compte de deux particularités de
ces réseaux :
• courant de défaut faible (de l’ordre de 2 x In)
• temps de défaut maximum généralement imposé : 10 ms.
Pour respecter ces critères et assurer une bonne sélectivité, il faut
que le courant dans chaque branche, ne dépasse pas les valeurs du
tableau ci-dessous.
PROTECTION PAR COURANT MAXI PAR DÉPART
Fusible gG In
6
Fusible UR In
3
Petits disjoncteurs In
8

Catalogue général SOCOMEC D. 51


Cahier technique

Fusibles

Sélectivité (suite)
Sélectivité entre disjoncteur et fusible
L’association judicieuse d’une protection fusible avec d’autres dispositifs • Le point de croisement B (voir fig. 1) doit être inférieur au pouvoir
(disjoncteurs, DIRIS CP,…) permet une parfaite sélectivité et constitue de coupure ultime le plus faible de tous les disjoncteurs.
une solution optimale sur les plans de l’économie et de la sécurité. • Après le point B, la contrainte thermique totale du fusible doit être
Fusible amont - disjoncteur aval inférieure à la contrainte thermique de n’importe lequel des disjonc-
teurs avals.
Disjoncteur en amont - plusieurs fusibles en aval
catec_ill_03_a_1_x_cat

• La courbe de fusion de préarc du fusible doit se situer au-dessus


du point A (fig. 1).
• La courbe de fusion totale du fusible doit couper la courbe
du disjoncteur avant la valeur Icc (pouvoir de coupure ultime) du
disjoncteur.
catec_026_a_1_x_cat

• Après le point de croisement, la contrainte thermique du fusible


doit être inférieure à celle du disjoncteur.
• Les contraintes thermiques du disjoncteur et du fusible doivent
toujours être inférieures à celles du câble.
t
2
1 1 Disjoncteur
2 Fusible • Les pouvoirs de coupure de tous les fusibles et du disjoncteur doivent
être supérieurs au courant de court-circuit maximal pouvant apparaître
dans le circuit.
• Le réglage de la partie thermique Ir du disjoncteur doit être tel que :
1,05 Ir ≥ I1 + I2 +…In.
I1 + I2 +…In : somme des courants dans chaque branche proté-
gée par fusible.
• Le courant de réglage Ir doit en outre répondre à la condition suivante:
A

Ir ≥ Kd x In
In : calibre du fusible du circuit le plus chargé.
Tableau A : valeurs de Kd (suivant CEI 269-2-1)
catec_024_a_1_f_cat

CALIBRE FUSIBLES gG (In) (A) Kd

B
In ≤ 4 2,1
I
4 < In < 16 1,9
Fig. 1 : sélectivité fusible/disjoncteur 16 ≤ In 1,6

Fusibles gG en amont - plusieurs disjoncteurs en aval Exemple : le circuit le plus chargé est protégé par un fusible gG
de 100 A. Le courant de réglage minimum du disjoncteur amont
permettant d’assurer la sélectivité avec le fusible sera :
Ir ≥ 1,6 x 100 A = 160 A.
• La contrainte thermique du fusible de calibre le plus élevé doit être
inférieure à la contrainte thermique limitée par le disjoncteur. Celle-
ci doit elle-même être inférieure à la contrainte thermique maximale
des câbles.
• Valeur minimale de réglage de Im (magnétique) :
8 Kd ≤ Im ≤ 12 Kd.
catec_025_a_1_x_cat

Kd est donné par le tableau A.

• Le calibre du fusible doit être supérieur à la somme des courants


des disjoncteurs simultanément en charge.
• La courbe de fusion fusible doit être au-dessus du point A (voir
fig. 1) du disjoncteur ayant le calibre le plus élevé.

D. 52 Catalogue général SOCOMEC


Cahier technique
Fusibles

Sélectivité (suite)
Généralités Sélectivité entre fusibles
La sélectivité des protections est assurée lorsque, en cas de défaut Sélectivité fusibles gG et aM
en un point de l’installation, il y a ouverture du dispositif de protection La sélectivité totale est assurée par le choix des fusibles dans les
(DP) situé directement en amont du défaut, sans provoquer l’ouver- tableaux A et B (suivant CEI 60 269-1 et 60 269-2-1).
ture d’autres dispositifs dans l’ensemble de l’installation. La sélectivité Cependant, dans certains cas d’utilisation, on pourra se limiter à une
permet d’avoir une continuité d’exploitation sur le reste du réseau. sélectivité partielle.

Tableau A Tableau B
FUSIBLE AMONT FUSIBLE AVAL FUSIBLE AMONT FUSIBLE AVAL
DP1 gG gG aM aM gG aM
Calibres (A) Calibres (A)
4 1 1 4 4 2
6 2 2 6 6 2
8 2 2 8 8 4
DP2 DP3 DP4 DP5
10 4 2 10 10 6
catec_030_a_1_x_cat

12 4 2 12 4 2
16 6 4 16 16 10
20 10 6 20 20 12
Fig. 1 : un défaut au point A doit entraîner l’ouverture du dispositif
de protection DP5 sans qu’il y ait ouverture des autres DP.
25 16 8 25 25 12
32 20 10 32 32 20
• La sélectivité totale est assurée lorsque les zones temps/courant 40 25 12 40 32 25
caractérisant les organes de protection ne se recouvrent pas. 50 32 16 50 40 25
63 40 20 63 50 40
t
1 Zone temps/courant de 80 50 25 80 63 50
1 2 DP5 100 63 32 100 80 63
2 Zone temps/courant de
DP1 125 80 40 125 100 80
160 100 63 160 125 100
200 125 80 200 160 125
250 160 125 250 160 160
315 200 125 315 200 200
400 250 160 400 250 250
500 315 200 500 315 315
catec_031_a_1_f_cat

630 400 250 630 400 400


Courant 800 500 315 800 500 500
1000 630 400 1000 500 630
Fig. 2 : sélectivité totale 1250 800 500 1250 630 800

Sélectivité fusibles gG / fusibles UR


• La sélectivité partielle consiste à limiter la sélectivité des DP dans
une partie seulement de leur zone temps-courant. Dans la mesure • gG amont - UR aval :
où le courant de défaut est inférieur au point de croisement des le temps de préarc du fusible UR doit être inférieur à la moitié du temps
courbes, on se retrouve dans un cas de sélectivité totale. de préarc du fusible gG dans la zone comprise entre 0,1 et 1 s.
• UR amont - gG aval :
t 2 1 Zone temps/courant de
1 le calibre du fusible UR doit être au moins égal à trois fois le calibre
DP5 du fusible gG.
2 Zone temps/courant de
DP1
catec_032_a_1_f_cat

Courant
Id max. Is
Fig. 3 : sélectivité partielle.
La sélectivité est assurée dans le cas où le courant de défaut maxi-
mum (Icc max) de l’installation est limité à Id max et Id max < Is.

Catalogue général SOCOMEC D. 53

Vous aimerez peut-être aussi