Vous êtes sur la page 1sur 8

1.

Sous
En plus de son sens spatial, cette préposition peut exprimer
un lieu : sous les Tropiques, sous ces latitudes, sous d’autres cieux
un état : sous la pluie, sous un soleil ardent
e
une époque : sous l’Ancien Régime, sous la IV République, sous Louis XVI, sous
la dictature
La préposition sous s’utilise également pour indiquer une forme :
sous cette forme, sous ce nom, sous un faux nom
sous un nom d’emprunt, sous un déguisement
Cependant, quand on parle de formes dans le sens de la terminologie grammaticale, on
utilise la préposition à :
à la forme passive, à la forme impersonnelle, à la forme réfléchie aux formes du
singulier du présent de l’indicatif, à toutes les formes du subjonctif
Dans le vocabulaire de l’informatique, on utilise sous pour introduire le système
d’exploitation utilisé :
sous Windows, sous Android, sous iOS
Le logiciel tourne également sous Linux.
2. Sur
La préposition sur peut indiquer une origine ou une cause :
sur les conseils d’un ami
sur les recommandations d’un spécialiste
sur une idée d’un client
sur ordonnance
sur demande, sur commande
sur rendez-vous, sur R.V.
sur ordre du colonel, sur requête du juge
La préposition sur s’utilise aussi pour les sites Internet :
sur Internet, sur le site de la faculté, sur la page de Bernard
J’ai acheté ce livre sur Amazon.fr.
Elle télécharge la musique sur Spotify.
Il avait appris la nouvelle sur le Monde en ligne.
Sur peut aussi signifier une zone géographique moins nettement délimitée que à :
Je cherche un poste sur Paris pour rester près de ma famille.
Nous intervenons essentiellement sur Marseille, Aix-en-Provence, et les secteurs
alentours, ainsi que dans le Var.
3. Par
En plus de son sens spatial (« à travers »), cette préposition peut exprimer les valeurs
suivantes :
le temps : par une belle journée de printemps, par un beau matin
les conditions atmosphériques : par un temps magnifique, par beau temps, par
temps de pluie, par vent fort, par grand vent, par temps de neige, par un temps
exécrable
la cause : par jalousie, par imprudence, par inadvertance, par hasard, par exemple
un état : par défaut
un classement : par ordre alphabétique, par tranche d’âge trier par taille, ranger
par couleurs
Voir aussi entendre par, désigner par. La préposition par a aussi une valeur distributive :
une fois par jour/par mois
deux fois par semaine
une seule fois par an
cent euros par personne
les établissement d’enseignement finlandais par commune
1. Liste
Certains chercheurs ont dénombré plus de 80 prépositions simples et plus de 220 locutions
prépositionnelles. Voici une liste (non exhaustive) d’un certain nombre de prépositions et
locutions prépositionnelles courantes :
à au-dessus de en-deçà de
à cause de auprès de en dedans de
à côté de autour de en dehors de
à défaut de aux alentours de en dépit de
à force de aux environs de en face de
à la faveur de avant en faveur de
à la merci de avec en fonction de
à l’égard de chez en guise de
à l’encontre de concernant en plus de
à l’entour de conformément à entre
à l’exception de contre envers
à l’instar de dans en vertu de
à l’insu de d’après grâce à
à même de hormis
à moins de de façon à hors
à partir de de la part de hors de
à raison de de manière à il y a
à seule fin de de par jusque
à travers de peur de jusqu’à
afin de d’entre loin de
après depuis lors de
aux dépens de derrière malgré
au lieu de dès moyennant
au moyen de devant nonobstant
au prix de du côté de outre
au vu de durant par
au-dedans de en par rapport à
au-dessous de en bas de par suite de
parmi sans suite à
passé sauf suivant
pendant sauf à sur
pour selon tout au long de
près de sous vers
quant à sous couvert de via
quitte à sous prétexte de vis-à-vis de
2. Attention aux formes similaires
La liste ci-dessus montre que certaines prépositions peuvent avoir deux formes, par
exemple hors et hors de, qui ne s’emploient évidemment pas toujours dans les mêmes
contextes. On dit ainsi :
Hors de prix mais hors taxe
En outre, ces deux formes ne doivent pas être confondues avec la locution en dehors de.
162. L’alternance dans vs. autre préposition spatiale
1. Préposition de base : dans
L’une des sources de perplexité permanentes pour les apprenants FLE est la variation qui
existe dans les prépositions indiquant le lieu, notamment l’opposition à / dans, en / dans,
en / à. Il s’agit en partie d’un problème de lexique (mémorisation pure), mais dans certains
cas, le choix entre les deux formes de préposition dépend de nuances de sens qu’il faut
savoir interpréter. En règle générale, la préposition qui marque le lieu (dans un sens très
large) est dans. Dans certains cas, elle peut avoir une variante.
2. Opposition à / dans
Dans certaines expressions, la préposition à alterne avec la préposition dans. Dans ce cas,
la préposition à indique plutôt une activité (dans un sens très large), tandis que la forme
dans désigne le lieu proprement dit. Parfois la différence n’est pas très nette.
Maman est à la cuisine [signifie par exemple « en train de préparer le repas »].
Maman est dans la cuisine.
Les clés sont dans la cuisine.
Nous avons déjeuné dans la cuisine.
Plus d’exemples…
Important !  La préposition à ne peut s’utiliser que si le nom est employé seul, sans adjectif
ou autre complément, et s’il est déterminé par un article défini. Si le nom est déterminé par
un déterminant indéfini, démonstratif, possessif, ou complété par un adjectif, une relative
etc. (ces éléments sont indiqués en couleur dans les exemples suivants), on utilise
uniquement dans :
Dimanche, nous irons manger dans un excellent restaurant.
Je n’avais encore jamais mangé dans ce restaurant.
Nos enfants vont dans la même école.
Plus d’exemples…
Cette alternance concerne également des constructions spatiales à valeur temporelle :
à l’avenir / dans l’avenir / dans un proche avenir
Remarque
Remarque : mais ceci ne concerne pas les noms désignant des manifestations ou fêtes
diverses, qui sont à l’inessif en finnois et introduits par à en français ; la préposition à se
maintient dans tous les cas :
au concert / à ce concert / à un grand concert
au mariage / à un grand mariage / à ce mariage / au mariage de ma sœur
à la fête / à cette fête / à une fête / j’ai été à une fête sympathique
aux noces d’or / à leurs noces d’or etc.
Parler au micro et parler dans le micro…
3. Opposition en / dans
Certaines expressions sont formées avec la préposition en, qui entraine le plus souvent un
article zéro, mais si on détermine le nom d’une façon quelconque, on utilise de nouveau la
préposition dans :
Le secteur financier est en crise.
Le secteur financier est dans une crise très grave.
En français, on utilise généralement des articles.
e
La place de l’adjectif épithète dans le français du XVII siècle.
En indonésien, il n’y a pas de temps verbaux ; dans cette langue, le temps est
exprimé par divers adverbes.
163. Opposition dans / en / à exprimant un moyen de locomotion
1. Un usage hésitant
En principe, on devrait utiliser la préposition à devant les noms qui indiquent un moyen de
locomotion (un « véhicule » au sens large du terme) dans lequel on ne peut pas entrer et sur
lequel on se place (cheval, vélo), et, inversement, la préposition en si on peut entrer dans le
« véhicule ». On opposerait ainsi :
à moto, à cheval, à skis, à pied, à bicyclette, à vélo
en bus, en métro, en train, en avion, en bateau etc.
En fait, cette opposition est souvent mal respectée, parce que la préposition en est devenue
la préposition générique désignant un moyen de locomotion (le mode de transport, plutôt
que le « véhicule » lui-même), et on dira couramment en moto, en vélo, en skate, en
trottinette, en smartboard, en gyroroue par analogie avec en métro, en bus, en train, etc.
Bon à savoir pour un apprenants de FLE…
Cependant, la préposition en, comme la préposition à, est ici un cas emploi figé limité,
réservé à l’expression du moyen de locomotion. Si on détermine ou si on complète le nom,
ou si le nom désigne plus particulièrement le véhicule, on utilise la préposition dans ou
d’autres prépositions, qui dépendent du mode de transport :
Il est venu sur son nouveau vélo.
Elle se promenait sur son beau cheval blanc.
Dans le métro ce matin, il y avait étonnamment peu de monde.
Dans les phrases suivantes, on utilise la préposition dans parce que le complément
prépositionnel désigne l’endroit où s’est produit l’évènement dont on parle, plutôt que le
véhicule lui-même ou un moyen de locomotion :
Sur le bateau [= quand j’étais sur le bateau], j’ai rencontré une vieille connaissance
que je n’avais pas vue depuis vingt ans.
J’ai d’abord oublié mes lunettes de soleil dans le train [= quand j’étais dans le
train], puis j’ai oublié mon livre dans l’avion [= quand je suis sorti de l’avion].
2. Catégorie référentielle du sujet
La préposition en introduisant un GN désignant un mode de transport est utilisée
normalement avec un sujet animé. Si le sujet est non animé, on utilise par avec article zéro :
Le matériel sera expédié par bateau.
Les marchandises voyageront par train.
Le courrier est acheminé par avion, puis transporté par bateau vers les iles
éloignées.
La phrase Mon grand-père est arrivé par train a une résonance comique et laisse penser
que le grand-père a voyagé comme une marchandise.
Visitez le Canada par train…
On utilise cependant par pour indiquer le moyen de transport quand le groupe prépositionnel
par + GN est développé par un complément, surtout avec les verbes rentrer et arriver :
Ils arriveront par le train de 23 h 15.
Nous rentrerons par le ferry du matin.
Je rentrerai par l’avion du soir.
Plus généralement, on utilise la préposition avec :
Ils arriveront avec le train de 23 h 15.
Nous rentrerons avec le ferry du matin.
Je rentrerai avec l’avion du soir.
On partira avec le bateau qui fait la liaison vers les Lofoten.
164. Noms géographiques
Le choix de la préposition utilisée devant un nom géographique dépend du genre du nom et
de la catégorie du référent du nom (ville, pays etc.). Les exceptions ne sont pas très
nombreuses, et on peut donner quelques indications générales.
1. Pays et régions
La préposition dépend du genre du nom :
NOM DE PAYS ET DE REGIONS FEMININS : en
en Italie, en Islande, en Allemagne, en Finlande, en Alsace, en Flandre, en
Bavière, en Sicile
PAYS MASCULINS SINGULIER AVEC VOYELLE INITIALE : en
en Iran, en Anjou, en Afghanistan, en Israël
PAYS MASCULINS AVEC CONSONNE INITIALE ET PAYS MASCULINS PLURIEL : à
au Danemark, aux États-Unis, aux Pays-Bas, au Pérou, au Groenland
NOM DE REGIONS MASCULINS : dans
dans le Beaujolais, dans le Périgord, dans le Limousin
DEPARTEMENTS FRANÇAIS : dans 
dans le Bas-Rhin, dans la Lozère, dans les Pyrénées orientales, dans la Manche
2. Formations naturelles diverses
– iles : à 
à la Guadeloupe, à Cuba, à Majorque, à Tahiti, aux Seychelles
aux Kerguelen, aux Lofoten, à Porto Rico
– chaines de montagnes : dans
dans les Alpes, dans l’Himalaya, dans le Jura, dans les Rocheuses
– montagnes : sur
sur le Mont Blanc, sur l’Etna, sur le Kilimandjaro, sur le Niragongo, sur l’Everest
– mers, océans, baies, détroits etc. : dans
dans l’Atlantique, dans la mer Rouge, dans le golfe de Finlande, dans la baie de
Naples, dans le détroit de Gibraltar, dans le détroit d’Ormuz
– cours d’eau et lacs (en parlant de navigation et de la situation géographique des villes) :
sur
une croisière sur le Nil 
Strasbourg est sur le Rhin.
Nijniï-Novgorod se trouve sur la Volga.
Nous avons fait une promenade en péniche sur le canal du Midi.
Le monastère de Valamo se trouve sur une ile sur le lac Ladoga.
Nous passerons l’été à faire de la voile sur le Léman.
Mais on utilise évidemment dans pour indiquer qu’on se trouve dans l’eau en question :
Il se baignait dans le canal.
Un touriste est tombé du pont de l’Alma dans la Seine.
On trouve des lavarets dans le lac du Bourget.
3. Villes, quartiers, adresses
– villes : à. La préposition se contracte avec les articles le/les :
à Bruxelles, à Paris, à Helsinki, à Cologne, à Londres
au Havre, au Cap, au Caire, à La Rochelle
– arrondissement, quartiers de genre masculin dans ; quartiers de genre féminin à :
e
dans le huitième (arrondissement), dans le Marais, dans le XVI
à la Courneuve, à la Bastille
– noms et numéros de rue, adresses : devant le nom de la rue, on n’utilise en général
aucune préposition ni article quand on indique une adresse (j’habite rue Victor Hugo). On
peut cependant utiliser la préposition dans (j’habite dans la rue Victor Hugo), mais la forme
sans article est plus fréquente. Si le nom est précédé d’un déterminant ou complété d’une
façon quelconque, on utilise toujours dans. Le numéro de la maison est indiqué par la
préposition à ou peut être omis :
Il habite rue de la Liberté. [on donne une adresse]
Il habite dans la rue de la Liberté. [on indique simplement l’endroit]
Il habite 5, rue de la Liberté. [on donne une adresse]
Il habite au numéro 5 de la rue de la Liberté.
Il habite dans la rue de la Liberté depuis plus de dix ans.
Il habite dans une rue très calme.
165. Œuvres, parties d’ouvrages
1. Règle générale
Devant les noms désignant une œuvre ou une partie d’œuvre, on utilise pratiquement
toujours la préposition dans :
dans ce film, dans cette symphonie, dans sa thèse, dans ce roman
dans la préface, dans l’allegro, dans l’introduction, dans le finale
dans un article, dans la partie II, dans le tome IV, dans le volume I
dans la conclusion, dans la bibliographie, dans l’annexe, dans l’index, dans le
corpus
dans les références bibliographiques, dans le générique, dans les notes
Il y a une différence entre la forme dans les notes et en note :
en note
dans les notes
Cependant, à cause de la proximité de sens (en note signifie implicitement dans les notes),
on mélange assez fréquemment les deux formes et on utilise la forme en note de façon
générique (a). La construction dans les notes désigne plutôt l’ensemble des notes (b) :
(a) Les références précises de ce passage sont données en note.
(b) Nous avons trouvé beaucoup d’imprécisions dans les notes.
2. Paragraphe et alinéa
Les mots paragraphe et alinéa font exception. On utilise la préposition à pour indiquer la
situation d’un point dans le texte (à quel endroit se trouve quelque chose) :
au paragraphe suivant, au paragraphe 1.2, au paragraphe précédent
à l’alinéa suivant, à l’alinéa précédent, à l’alinéa 2c.
Nous examinerons le problème de la saillance au paragraphe suivant.
Mais si on veut insister sur le fait que quelque chose se trouve à l’intérieur d’un paragraphe,
on utilise dans, notamment quand on désigne le paragraphe où on se trouve (puisque dans
ce cas, la situation du paragraphe par rapport à l’ouvrage est implicite). De même, on utilise
dans si on détermine le mot paragraphe avec un adjectif (autre que suivant ou précédent)
ou une autre construction :
dans ce paragraphe, plus loin dans le même paragraphe
dans cet alinéa, dans un long paragraphe, dans un paragraphe qui sert de
transition
le terme analysé dans le paragraphe précédent [désigne le contenu du
paragraphe, plus que la situation]
3. Pages
Pour renvoyer à une page, on utilise plusieurs types de constructions, là où le finnois
n’utilise que le seul adessif  :
– le plus simple et le plus fréquent est la forme sans préposition :
La phrase se trouve page 6.
Ouvrez votre livre page 154.
La citation continue page 200.
L’annexe se trouve page 121.
– dans les exemples précédents, on peut aussi utiliser la préposition à ; la préposition est
nécessaire si on utilise un adjectif :
La phrase se trouve à la page 6.
Ouvrez votre livre à la page 154.
La citation continue à la page 200.
L’annexe se trouve à la page 121.
Nous renvoyons au tableau qui figure à la page précédente.
Le texte continue à la page suivante.
Dans la langue courante, on dit aussi simplement page suivante ou page précédente.
Cependant, dans la langue écrite soignée, on utilise la construction avec à et article.
– on utilise aussi la préposition en pour désigner certaines pages qui désignent des
éléments organiques traditionnels d’un ouvrage :
en première page, en page de garde
en page 2 de la couverture, en dernière page
Mais on dit nettement plus rarement (style soutenu) :
Le tableau se trouve en page 244. Plutôt :
Le tableau se trouve page 244 (ou : à la page 244).
– si on parle de la page comme surface de présentation, on utilise sur :
Sur cette page, il y a de nombreuses illustrations.
Les notes s’étendent sur toute la page 23.
3. Sens de à
Cependant, on peut utiliser à pour indiquer un lieu (comme au cinéma, au marché). La
préposition à indique donc l’endroit où on fait quelque chose, pas un endroit « d’où » on
obtient quelque chose :
Elle achète tout à la Samaritaine.
Va donc l’acheter à Auchan, ça sera plus rapide.
Je l’ai commandé à la Redoute.