Vous êtes sur la page 1sur 7

Exercices : Intégration sur un segment

Exercice 1:
Calculer les intégrales suivantes après avoir justifié leur existence :
Z 1 Z 1  
x 1 x
1. 2
dx 4. ln dx
0 1+x 1/2 x(1 + x) x+1
Z 3 x
1 Changement de variable u = .
2. dt x+1
2 t ln(t)
Z 3 Z 1
3. 3
x ln(x) dx 5. |x2 − x| dx.
1 −1

Exercice 2: Exercice 3:
On considère la fonction f définie sur [0; 3] par : On définit f sur [1; 2] par f (x) = (x − 1)[x2 ].
 2 1. Montrer que f est continue par morceaux.

 x si x ∈ [0; 1] Z 2
2. Calculer f (t) dt.

x si x ∈]1; 2[
f (x) = 1


 0 si x=2
−2x + 5 si x ∈]2; 3]

Exercice 4:
1. Tracer la courbe représentative de f . 1. Montrer que ∀x > 0, 0 6 ln(1 + x) 6 x.
Z 3 Z 1
2. Calculer f (t) dt. 2. En déduire que lim ln(1 + xn ) dx = 0.
0 n→+∞ 0

Exercice 5:
1 a b
1. Montrer qu’il existe deux réels a et b tels que 2 = + .
x −1 x+1 x−1
Z 3
dt
2. En déduire la valeur de 2
.
2 t −1

Exercice 6:
Soit f une fonction continue sur R.
Z a Z a
1. On suppose que f est paire. Montrer que f (t) dt = 2 f (t) dt
−a 0
Z a
2. On suppose que f est impaire. Calculer f (t) dt.
−a
1 3 2
(x − 2x) ln(1 + x )
Z
3. En déduire √ dx.
−1 5 + x4

Exercice 7:
Z 2x
2 4. Soit x ∈]0; +∞[. Justifier que pour tout
Pour x ∈ R, on pose f (x) = e−t dt. 2 2 2
x t ∈ [x; 2x], e−4x 6 e−t 6 e−x
1. Montrer que f est une fonction de classe C 1 . En déduire que pour tout x > 0,
2 2
2. Montrer que f est une fonction impaire. xe−4x 6 f (x) 6 xe−x .
3. Étudier les variations de f . En déduire la limite de f (x) lorsque x → +∞.

Analyse : Chapitre 5 Exercices Page 1 Intégration sur un segment


Exercice 8:
A l’aide du théorème de la moyenne, déterminer les limites suivantes :
n n
1Xk X 1
1. lim 3. lim
n→+∞ n
k=1
n n→+∞
k=1
(2n + k)(ln(2n + k) − ln(n))
n n
X k3 X 1
2. lim 4. lim
n4
p
n→+∞
k=1
n→+∞
k=1
n(n + k)

Exercice 9:
Soit x ∈ [0; 1] et f définie sur [0; 1] par f (t) = ln(1 + t).
1. Pour k ∈ N∗ , déterminer f (k) (t). (Calculer les premières dérivées puis conjecturer et démontrer le
résultat pour k quelconque.)
2. En appliquant l’inégalité de Taylor-Lagrange sur l’intervalle [0; x] à la fonction f , montrer que :
n

X (−1)k−1 xk 1
ln(1 + x) − 6

k n+1
k=1

P (−1)k−1 xk
3. Qu’en déduit-on sur la série ?
k

Exercice
Z 110:
Soit In = xn ln(1 + x)dx , n ∈ N.
0
1. Calculer I0 .
2. a) Montrer que In > 0 pour tout n ∈ N.
b) Établir que la suite (In ) est décroissante.
c) En déduire que la suite (In ) est convergente.
3. a) Justifier l’égalité : xn ln(1 + x) 6 xn pour tout x ∈ [0, 1].
1
b) En déduire que, pour tout n ∈ N In 6 .
n+1
c) Calculer lim In
n→+∞

4. a) En utilisant une intégration par parties, montrer que :


1
ln 2 1 xn+1
Z
∀n ∈ N In = − dx
n+1 n+1 0 1+x
1
xn+1 1
Z
b) Montrer que 06 dx 6 et en déduire un encadrement de In .
0 1+x n+2
c) En déduire lim nIn
n→+∞

Analyse : Chapitre 5 Exercices Page 2 Intégration sur un segment


Correction
Exercice 1:
x
1. La fonction x → est continue sur [0; 1] donc l’intégrale existe bien.
1 + x2
Z 1  1
x 1 2 ln 2
De plus 2
dx = ln(x + 1) = .
0 x +1 2 0 2
1
2. La fonction t → est continue sur [2; 3] donc l’intégrale existe bien.
Z 3 t ln t  
1 3 ln(3)
De plus dt = [ln(ln(t))]2 = ln(ln(3)) − ln(ln(2)) = ln .
2 t ln t ln(2)
3. La fonction x → x3 ln x est continue sur [1; 3] donc l’intégrale existe bien.
Afin de calculer l’intégrale, effectuons une IPP :
1

u(x) = ln x u′ (x) =

x
4
v ′ (x) = x3 v(x) =
 x
4
Les fonctions u et v sont de classe C 1 sur [1; 3].
Z 3  4 3 Z 3 3  4 3
3 x ln x x 81 ln 3 x 81 ln 3
On a donc x ln x dx = − dx = − = −5
1 4 1 1 4 4 16 1 4
   
1 x 1
4. La fonction x → ln est continue sur ;1 .
x(1 + x) x+1 2
x 1
On nous indique d’effectuer le changement de variable u = ce qui nous donne du = dx
x+1 (x + 1)2
1 1
et u varie entre et .
3 2
On a donc Z 1   Z 1/2
1 x 1
ln dx = ln u du
1/2 x(1 + x) x+1 1/3 u
1/2
(ln u)2

=
2 1/3
(ln 2)2 − (ln 3)2
=
2
5. On remarque que pour x ∈ [−1; 0] x2 − x > 0 et pour x ∈ [0; 1], x2 − x 6 0 donc on a
Z 1 Z 0 Z 1  3 0 1
x2
 2
2 2 2 x x x3
|x − x| dx = (x − x) dx + (x − x ) dx = − + − =1
−1 −1 0 3 2 −1 2 3 0

Exercice 2:
1.
2

1 b

b b

1 2 3
−1 b

Analyse : Chapitre 5 Exercices Page 3 Intégration sur un segment


2. Z 3 Z 1 Z 2
2
f (t) dt = t dt + t dt
0 0 1
Z 3
+ (−2t + 5) dt
2
1 4 1 11
= + − +6−6 =
3 2 2 6

Exercice 3: Correction rapide


1. On a :  √
x−1 si x ∈ [1; 2[
√ √



2x − 2 si x ∈ [ 2; 3[
f (x) = √


 3x − 3 si x ∈ [ 3; 2[
4 si x=2

Donc f est bien continue par morceaux.


Z 2 Z √2 Z √3 Z 2 √ √ √
1
2. f (t) dt = (t − 1) dt + √ 2(t − 1) dt + √ 3(t − 1) dt = 1 − 2 − + 1 + 3 − 2 3 − 2 + 2 2 +
1 1 2 3 2
9 √ √ √
6 − 6 − + 3 3 = −2 + 3 + 2
2

Exercice 4:
1. Si x > 0 alors x + 1 > 1 et comme la fonction ln est croissante, ln(1 + x) > ln 1 = 0.
1 x
De plus si on considère la fonction g :→ x − ln(1 + x) on a g ′(x) = 1 − = donc g est
1+x 1+x
croissante sur [0; +∞[ et comme g(0) = 0 on a bien x − ln(1 + x) > 0 c’est-à-dire x > ln(1 + x).
2. Pour tout n ∈ N et x ∈ [0; 1] on a
Z 1 Z 1
n n n
0 6 ln(1 + x ) 6 x ⇒ 0 6 ln(1 + x ) dx 6 xn dx
0 0

1
1
Z
Or xn dx =
→ 0 lorsque n → +∞.
0 n+1
Z 1
Donc on a bien lim ln(1 + xn ) dx = 0.
n→+∞ 0

Exercice 5:
1 −1 1
1. On a = +
−1 x2 2(x + 1) 2(x − 1)
Z 3
1 1 3 1 1 3 1 ln 3 − ln 4 ln 2 ln 3 − ln 2
Z Z
2. Donc 2
dt = − dt + dt = + =
2 t −1 2 2 t+1 2 2 t−1 2 2 2

Exercice 6:
Z a Z 0 Z a
1. On a f (t) dt = f (t) dt + f (t) dt.
−a −a 0
Effectuons, dans la première intégrale de la somme, le changement de variable u = −x , ce qui nous
donne du = −dx et u varie de a à 0 :
Z a Z 0 Z a Z a Z a Z a
f (t) dt = f (−u) (−du) + f (t) dt = f (u) du + f (t) dt = 2 f (t) dt
−a a 0 0 0 0

Analyse : Chapitre 5 Exercices Page 4 Intégration sur un segment


2. Avec la même décomposition et le même changement de variable que précédemment on a :
Z a Z 0 Z a Z a Z a
f (t) dt = f (−u) (−du) + f (t) dt = − f (u) du + f (t) dt = 0
−a a 0 0 0

(x3 − 2x) ln(1 + x2 ) (−x3 + 2x) ln(1 + (−x)2 )


3. La fonction g : x → √ est impaire car g(−x) = p = −g(x)
5 + x4 5 + (−x)4
donc l’intégrale demandée est nulle.

Exercice 7:
Z 0 Z 2x Z x
−t2 −t2 2
1. On remarque que f (x) = e dt + e dt. Notons F (x) = e−t dt.
x 0 0
On a donc f (x) = F (2x) − F (x).
2
La fonction t → e−t est continue sur R donc F , qui est l’unique primitive qui s’annule en 0, est une
fonction de classe C 1 sur R.
f est donc la somme de deux fonctions de classe C 1 , et ainsi f est une fonction de classe C 1 .
Z −2x
2
2. Soit x ∈ R, on a −x ∈ R et f (−x) = e−t dt.
−x
Z 2x
2
Effectuons le changement de variable u = −t. On a donc f (−x) = e−(−u) (−du) = −f (x).
x
f est donc une fonction impaire.
2
3. On sait d’après le cours que F ′ (x) = e−x donc on en déduit que
2 2 2 2
f ′ (x) = (F (2x) − F (x))′ = 2F ′(2x) − F ′ (x) = 2e−4x − e−x = e−x (2e−3x − 1)
r r
−3x2 1 1
On remarque que 2e −1 >0 ⇔− ln 2 6 x 6 ln 2
" r3 #3 # #
r r
1 1 1
On a donc que f est croissante sur − ln 2; ln 2 et f est décroissante sur −∞; − ln 2
3 3 3
"r "
1
et sur ln 2; +∞ .
3
2 2
4. • Sur [0; +∞[ la fonction t → e−t est décroissante (sa dérivée vaut −2te−t ) donc si x 6 t 6 2x
2 2 2
alors e−4x 6 e−t 6 e−x .
2
• On intègre l’inégalité précédente pour t variant de x à 2x. (Attention t est la variable donc e−x et
2
e−4x sont des constantes)
Z 2x Z 2x Z 2x
−4x2 −t2 2 2 2
e dt 6 e dt 6 e−x dt ⇔ xe−4x 6 f (x) 6 xe−x
x x x

√ −x2 X
• Soit x > 0, on pose X = x2 ⇔ x = X, on a xe = . Or on sait qu’au voisinage de +∞
√ 2
eX
X = o(eX ) donc lim xe−x = 0.
x→+∞
−4x2
De même lim xe = 0.
x→+∞
Donc par encadrement de limites, on a lim f (x) = 0.
x→+∞

Analyse : Chapitre 5 Exercices Page 5 Intégration sur un segment


Exercice 8:
n Z 1
1Xk 1
1. lim = x dx =
n→+∞ n
k=1
n 0 2
n Z 1
X k3 1
2. lim 4
= x3 dx =
n→+∞
k=1
n 0 4
n n 3
1 1X 1 1
X Z
3. lim = lim k
 k
= dx = ln(ln(3))−
n→+∞ (2n + k)(ln(2n + k) − ln(n)) n→+∞ n 2 + n
ln 2 + n 2 x ln x
k=1 k=1
ln(ln(2))
n n
X 1 1X 1
Z 2
1 √
4. lim p = lim q = √ dx = 2 2 − 2
n→+∞
k=1
n(n + k) n→+∞ n k=1 1 + k 1 x
n

Exercice 9:
1 −1 2
1. On a f ′ (t) = , f ′′ (t) = 2
, f (3) (t) = .
1+t (1 + t) (1 + t)3
(−1)n−1 (n − 1)!
Montrons que la propriété P(n) : f (n) (t) = est vraie pour tout entier naturel non
(1 + t)n
nul n.
• Rang 1 : D’après nos calculs au dessus, on a bien P(1) vraie.
• Soit n ∈ N∗ fixé. Supposons P(n) vraie.
On a alors : ′
(−1)n−1 (n − 1)! (−1)n n!

(n+1)
f (t) = =
(1 + t)n (1 + t)n+1
Donc P(n + 1) est alors vraie.
(−1)k−1 (k − 1)!
On a donc pour tout k ∈ N∗ , f (k) (t) = .
(1 + t)k
2. f est une fonction de classe C ∞ sur [0; 1].
(−1)n n!

(n+1)
De plus on a pour tout t ∈ [0; 1], |f (t)| = 6 n!
(1 + t)n+1
Donc d’après l’inégalité de Taylor-Lagrange, on a :

n
X f (k) (0) |x − 0|n+1
f (x) − f (0) − (x − 0)k 6 n! ×


k=1
k! (n + 1)!

n
X (−1)k−1 xk xn+1 1
⇔ ln(1 + x) − 6 6 car 0 6 x 6 1

k n+1 n + 1
k=1


n
X (−1)k−1 xk X (−1)k−1 xk
3. D’après la question précédente on a lim ln(1 + x) − = 0 donc la série

n→+∞
k=1
k k
est convergente et sa somme vaut ln(1 + x).

Analyse : Chapitre 5 Exercices Page 6 Intégration sur un segment


Exercice 10: ESC 1998
Z 1
1. I0 = ln(1 + x) dx = [(x + 1) ln(x + 1) − x]10 = 2 ln 2 − 1
0
2. a) Pour tout x ∈ [0; 1] et tout n ∈ N, xn > 0 et comme x + 1 > 1, ln(x + 1) > 0 donc par positivité
de l’intégrale, In > 0.
Z 1 Z 1
n+1 n
b) In+1 −In = (x −x ) ln(x+ 1) dx = xn (x−1) ln(x+ 1) dx. Or pour tout x ∈ [0; 1], xn > 0,
0 0
x − 1 6 0 et ln(x + 1) > 0 donc In+1 − In 6 0, et ainsi la suite (In ) est décroissante.
c) (In ) est décroissante et minorée par 0 donc elle est convergente.
3. a) On sait que pour tout x ∈] − 1; +∞[, ln(x + 1) 6 x. Donc pour tout x ∈ [0; 1], comme x 6 1, on
a ln(1 + x) 6 1. Comme xn > 0, on en déduit que xn ln(x + 1) 6 xn .
Z 1
1
b) On peut intégrer l’inégalité précédente sur [0; 1] et on obtient In 6 xn dx =
0 n+1
1
c) On a donc démontré que 0 6 In 6 . D’après le théorème des gendarmes, lim In = 0.
n+1 n→+∞

4. a) On pose :
1

 u(x) = ln(x + 1) u′ (x)

x+1
 v ′ (x) = xn xn+1
v(x) =

n+1
Les fonctions u et v sont de classe C 1 sur [0; 1]. Par intégration par parties on a :
1 Z 1 n+1
xn+1

x 1
In = ln(x + 1) − × dx
n+1 0 0 n+1 x+1
Z 1 n+1
ln 2 1 x
= − dx
n+1 n+1 0 1+x

1 xn+1
b) Pour tout x ∈ [0; 1], 0 6 6 1 donc 0 6 6 xn+1 . En intégrant on obtient
1+x 1+x
Z 1 n+1
x 1
06 dx 6
0 1+x n+2
Grâce à la question précédente on obtient :
ln 2 1 ln 2
− 6 In 6
n + 1 (n + 2)(n + 1) n+1

c) D’après la question précédente :

n ln 2 n n ln 2
− 6 nIn 6
n + 1 (n + 2)(n + 1) n+1

n ln 2 n
Or lim = ln 2 et lim = 0 Donc d’après le théorème des gendarmes
n→+∞ n + 1 n→+∞ (n + 2)(n + 1)
lim nIn = ln 2.
n→+∞

Analyse : Chapitre 5 Exercices Page 7 Intégration sur un segment