Vous êtes sur la page 1sur 2

Feuille d’exercices no 12 : Intégration sur un segment 2013 – 2014

Calculs d’intégrales et de primitives


Exercice 1 — Dans chacun des cas suivants calculer l’intégrale I après avoir justifié son existence :
Z 1 Z2 Z1 Z4
2 x ln x exp(1/t) 1
1. a) I = √ dx. b) I = dx. c) I = 2
dx. d) I = 2
dx.
0 1 − x2 1 x 1
2
t 2 t(ln t)
Z4 Z 1 Z π
√ √ x2 − x dx. d) I = 2 cos4 θ dθ.
2. a) I = y(y − 2 y) dy. c) I =
0 −1 0

Exercice 2 — Dans les cas suivants, déterminer les intervalles sur lesquels la fonction f admet une primitive, et calculer
x 3 √
sur ces intervalles les primitives de f : a) f (x) = b) f (x) = c) f (x) = x 3 − x.
x+1 x(x − 1)

Exercice 3 — Dans chacun des cas suivants calculer l’intégrale I après avoir justifié son existence :
Z2 Z −2 Z9 Ze
a) I = tet dt. b) I = t 2 e5t dt. c) I = y 3 ln y dy. d) I = x(ln x)2 dx.
Z1 π Z 01 Z1 π Z11
4
t 3 y2
e) I = e cos(4t) dt. f) I = y e dy. g) I = x sin x dx. h) I = t arctan t dt.
0 0 −π 0

Exercice 4 — Calculer les intégrales suivantes au moyen du changement de variable indiqué :


Z 10 Z1 Z1
x 2 1  t 
t ln(1 + et )
a) I = dx, (y = x ). b) I = ln dt, (u = t+1 ). c) I = dt, (x = 1 + et ).
2 2
1 (x + 2)(x + 1) 1 t(t + 1) t+1 0 1 + e−t
Z π Z 12 √ Z2
2 1   ln x
e) I = dt, (u = cos t) f) I = 2
1 − t dt, (t = sin θ) g) I = x
cos 1+x 2 dx, (t = 1x ).
π sin t 0 1 x
4 2

Suites définies par une intégrale


1
tn
Z
Exercice 5 — 1. Pour n ∈ N, on pose un = dt.
0 1 + t2
1 1 = 1 t n dt.
R
a) Montrer : ∀n ∈ N, 0 ≤ un ≤ . Indication : On pourra remarquer que n+1 0
n+1
b) En déduire que la suite (un )n∈N converge et déterminer sa limite.
2. En procédant de même, étudier la convergence et la limite éventuelle des suites définies par
R1 √ Z 1 1
n sin(
nt )
a) vn = 0 t n 1 + t. b) wn = dt
1 t
n+1

1 1
Z
Exercice 6 — Pour tout n ∈ N, on pose In = (1 − t)n et dt.
n! 0
1. Calculer I0 et I1 .
2. Montrer : ∀n ∈ N, 0 ≤ In ≤ n!e . En déduire la limite de (In ).
1
3. Montrer : ∀n ∈ N, In+1 = In − (n+1)! .
n 1
P n 1
P
4. Montrer : ∀n ∈ N, In = e − . En déduire la limite de lorsque n tend vers +∞.
k=0 k! k=0 k!
Z π/2
Exercice 7 Intégrales de Wallis. — Pour tout n ∈ N, on pose Wn = (cos t)n dt.
0
1. Pour n ∈ N, montrer grâce à une intégration par parties que (n + 2)Wn+2 = (n + 1)Wn .
(2n)! π
2. En déduire : ∀n ∈ N, W2n = n × .
(2 × n!)2 2
3. a) Pour n ∈ N, on pose un = (n + 1)Wn+1 Wn . Montrer que (un )n∈N est une suite constante. Que vaut cette constante ?
b) En déduire la valeur de W2n+1 pour tout entier n.

Intégrales et calculs de limites


Exercice√8 — Montrer que les suites (un )n∈N∗ , (vn )n∈N∗ , (wn )n∈N∗ définies ci-dessous sont convergentes :
n−1
P k n 1
n−1
Q 1/n
P k
un = 3/2
, v n = , w n = 1 + n
k=0 n k=1 k + n k=0

1
Zn
Exercice 9 — 1. Pour n ∈ N∗ , calculer In = ln x dx.
1
Zk Z k+1 Zn Z n+1
2. Montrer : ∀k ≥ 2, ln x dx ≤ ln k ≤ ln x dx. En déduire : ∀n ∈ N∗ , ln x dx ≤ ln(n!) ≤ ln x dx.
k−1 k 1 2
ln(n!)
3. En déduire que −→ 1.
n ln n n→∞
Zn
1
Exercice 10 — 1. Pour tout n ∈ N∗ , calculer In = dx.
2 x ln x
Z k+1
1 1
2. Montrer : ∀k ≥ 2, dx ≤ .
k x ln x k ln k
n 1
3. Pour n ∈ N∗ , on pose Sn =
P
. A l’aide du théorème de minoration, montrer que Sn −→ +∞.
k=2 k ln k n→+∞

Fonctions définies par une intégrale


Zx 2
1 t
Exercice 11 — Soit g la fonction définie sur R \ {1} par g(x) = dt.
x − 1 1 1 + t8
Montrer que g est prolongeable par continuité au point 1 et donner la valeur en 1 de ce prolongement.
Zx
1 √
Exercice 12 — Montrer : ∀x ∈ R, √ dt = ln(x + 1 + x2 ).
0 1 + t2
Zx
ln t
Exercice 13 — On considère la fonction G définie par G(x) = 2
dt.
1/x + t
1
1. Déterminer son ensemble de définition et montrer que G est de classe C 1 .
2. Calculer G0 . Que peut-on en déduire ?
Z 2x
2
Exercice 14 — On considère la fonction g définie par g(x) = e−t dt.
x
1. Justifier que g est bien définie sur R et montrer que g est impaire.
2. Montrer que g est de classe C 1 , puis calculer g 0 (x).
2 2
3. a) Etablir que pour tout réel x > 1, xe−4x ≤ g(x) ≤ xe−x .
b) En déduire l’existence ainsi que la valeur de la limite de g en +∞.
c) Dresser le tableau de variation de g. On précisera g(0).
Z x2
1
Exercice 15 — On considère la fonction F définie sur [0 , 1] par F(x) = dt si 0 < x < 1, F(0) = 0 et F(1) = ln 2.
x ln t
1. Montrer que F est bien définie sur [0 , 1].
Z x2
1
2. a) Pour tout réel x de ]0 , 1[, calculer dt.
x t ln t
b) Etablir que, pour tout réel x de ]0 , 1[, on a x2 ln 2 ≤ F(x) ≤ x ln 2.
c) En déduire que F est continue sur [0 , 1].
3. Montrer que F est de classe C 1 sur ]0 , 1[, puis déterminer ses variations.

Un peu plus théorique


Exercice 16 — Soient f et g deux fonctions continues sur un segment [a , b].
Zb
1. Justifier que P : λ ∈ R 7→ (λf (x) + g(x))2 dx est une fonction polynôme de la variable réelle λ. Que dire du signe de P ?
a
Z b 2 Z b Z b 
2
2. En déduire l’inégalité f (x)g(x) dx ≤ f (x) dx g(x)2 dx (Inégalité de Cauchy-Schwarz)
a a a
Z 1
1
Exercice 17 — Soit f : [0 , 1] → R, continue, telle que f (x) dx = . Montrer qu’il existe c ∈ [0 , 1] tel que f (c) = c.
0 2
Z 1
Exercice 18 — Soit f : [0 , 1] → R, continue. Pour n ∈ N, on pose un = t n f (t) dt. Montrer que un −→ 0.
0 n→∞