Vous êtes sur la page 1sur 19

IDENTIFIANT CLIENT 146W-AAAAA-AA-AA-NNAA-NNNNN

DU DOCUMENT :
N° CONTRACTANT DU
Job N° : Zone : REV:
DOCUMENT :
F10077 0000 A
F10077-LD-QC-REP-00001-F A

DATE :22 Avril 08 PAGE : 1 DE 19

METHODOLOGIE DE Préparé : A .BENBESSKRI


BETONNAGE DES FONDATIONS Vérifié : T. THOMAS
DES RESERVOIRS Approuvé : R.LABEE

SONATRACH

REALISATION D’UNE UNITE DE TRAITEMENT DE BRUT


A HASSI MESSAOUD SUD
ALGERIE

ENC 07 146W

METHODOLOGIE DE BETONNAGE DES

FONDATIONS DES RESERVOIRS

310, 320,330 et 340

Rev Date Page Statut Description Préparé Vérifié Approuvé


A.BENBESSKRI T.THOMAS R.LABEE
A 22 04 08 19 COM IFA – Emission pour approbation

1
SUIVI DES MODIFICATIONS

Rev. N° Statut Description de la Révision


A COM IFA – 1ère émission

INFORMATIONS NON DISPONIBLES

Page Statut Description

2
1. OBJET ET DOMAINE D’APPLICATION

2. REFERENCES

3. DONNEES TECHNIQUES

4. MATERIEL

5. PERSONNEL

6. CONTROLE QUALITE

7. REGIME DE TRAVAIL

8. H.S.E

9. PLANS DE CIRCULATION ET DE MISE EN PLACE DU MATÉRIEL PENDANT LE COULAGE

10. EXÉCUTION ET ETAPES DE RECEPTION

11. TECHNIQUES DE MISE EN OEUVRE DU BÉTON ET SCENARIO DE COULAGE

12. PLANS ET CROQUIS DE COULAGE

ANNEXE A - PERMIS DE TRAVAIL

ANNEXE B - COMPOSITION BETON B25 + ADJ

ANNEXE C - PLASTIRETARD FICHE TECHNIQUE

ANNEXE D – RAJOUT D’ACIERS POUR REPRISE DE BETONNAGE, REPONSE ENGINEERING

3
1. OBJET ET DOMAINE D’APPLICATION

Mode opératoire de procédure de coulage des fondations des réservoirs 310, 320,330 et 340.

2. REFERENCES

N° de contrat……ENC 07 146 W………………………….

N° de spécifications travaux de béton : F10077-LD-SCI-MST-10004-F

N° spécification réservoir :

N° de plans (PBC) : F10077-SSA-SCI-DWG-00025-F/0, F10077-SSA-SCI-DWG-00026-F/0,

F10077-SSA-SCI-DWG-01322-F/0, F10077-SSA-SCI-DWG-01323-F/0.

PCQ (ITP) : F10077-LD-QC-PRO-00009-F rev :1 , ITP : 209 - 210

3. DONNEES TECHNIQUES

Volume béton :

Le volume total de béton est de 645 m3 par réservoir, l’Entreprise se propose de procéder au coulage
en trois (03) phases de 0.90 m de hauteur pour une quantité de 217 m3 (soit 217 m3 x 3).

Si les conditions climatiques sont favorables; le coulage sera poursuivi pour atteindre une hauteur de
180 cm, avec une rotation des équipes de coulage (voir scénario en attachement annexe X)

Matériaux :

La formule de béton B25 provient des résultats des bétons d’étude menés par le LTPS et de
convenance menée par l entreprise sur site. En ce qui concerne la centrale secondaire une campagne
de béton de convenance sera menée avec les même composants, l obtention de bons résultats est un
préalable au lancement de l’opération. (Voir ci après)

350 kg/m3 de Ciment CRS

470 kg/m3 de gravier 15/25 lavés soit 179 L

437 kg/m3 de gravier 5/15 lavés soit 167 L

101 kg/m3 de gravier 3/8 lavés soit 39 L

758 kg/m3 de sable tamisé « El Guedd ou ZABAT» soit 292 L.

198 L d’eau traitée et refroidie. ; L’eau utilisée doit être refroidi aux moyens de blocs de glaces
introduites dans la citerne de la centrale.

Un Adjuvant « PLASTIRETARD » sera utilisé dans la composition du Béton 25 avec un dosage 1.5
L/m3.

Moyen de production :

La centrale du site est le moyen principal de production, pour le coulage de tous les ouvrages situé a
800 m du chantier. ( les couches successives seront coulées sur une hauteur de 20 cm)

4
Stockage des matériaux :

Tous les matériaux constituants (ciment, eau réfrigérée, graviers et sable) sont approvisionnés en
quantité suffisante et stockés sur chacun des lieux de production a savoir :
Sur le site principal l’équivalent des besoins pour 700 m3 (représentant la totalité du coulage)

Avant d’entamer les opérations de coulage, on s’assurera que les quantités nécessaires pour la totalité
des coulages prévus sont bien lavées recouverts et protégées

Une quantité suffisante de polyane á savoir (xxxx m2) sera disponible á l’endroit du coulage afin de
recouvrir immédiatement l’ouvrage en cas d’éventuel arrêt des travaux

La température de l’eau sera maintenue á +/- 20 degrés en utilisant des blocs de glaces introduits
dans la citerne de la centrale (volume de 60000 L), volume bloc de glace xxxxx L

4. MATERIEL

Matériel pour production béton :

La centrale du site une STETTER CP 30 SZ d une capacité de 20 m3/h efficace est alimentée par

un groupe électrogène 220 KVA, un second groupe de 200 KVA en secours est opérationnel .L
installation est éclairée. (Sauf au niveau des cases a agrégats)

Le temps de bétonnage de l opération est estime a 14h00 tout en gardant l’option de continuer en deux
(02) équipes (28h), si les conditions énumérées sont favorables ; réunies et respectées.

Transport de béton :

Quatre (04) malaxeurs de capacité 10 m3 de marque STETTER monté sur camion M.A.N disponible
sur l installation.

Trois camions malaxeurs pour une boucle de rotation complète seront utilisés, le volume par malaxeur
et celui d’une rotation complète ainsi que et le temps alloué seront décrits dans le scénario voir §11

L’éclairage des voiries n’est pas prévu.

Moyens de mise en œuvre du béton et éclairage :

Une (01) pompe a béton de marque STETTER hauteur 32 m est mobilisée et trois grues mobile seront
positionnées selon croquis en annexe .

2 grues mobiles sont maintenus mobilisées pour parer a toute panne de pompe ou grues.

Deux bennes en forme d’entonnoir de capacité de 1000 litres équipées de manchette flexible
plongeante sont a disposition.

08 compresseurs a air avec flexible (10 bars pression) sont mobilise ainsi que (08) vibreurs de 60mm
et de 4 vibreurs de 30 mm

Les moyens d éclairage de la zone de coulage sont : 2 girafes lumineuses pour l ensemble de la zone.
Des lampes portables sont a dispo pour éclairer l intérieur du coffrage.

Moyens de laboratoire :

Une zone de prélèvement des bétons frais est aménagée a proximité des fondations les éprouvettes
seront stockés a l’ombre, les moyens dédiés pour ce laboratoire sont :

Dix huit (9x2=18) éprouvettes de prélèvement par 100 m 3 de béton seront exécutées soit environ 54
unîtes par phase et donc 180 par tank .

5
03 Cône d’Abrams sur le site au lieu de vidange des toupies soit donc trois unîtes.

Des mesures de température du béton seront faites a la vidange des toupies a l aide du thermomètre
adéquat disposé a cet effet. Température Max.35° pour le béton frais.

Autres moyens mobilisés :

1 Chargeuse CAT 950 sur site pour aide en cas de panne .

1 Citerne eau traitée de 10m3 destinée a l arrosage et au nettoyage selon besoin.

De la toile de jute pour la cure du béton en fin de 2eme phase

Du Polyane pour protection en cas de vent de sable

XX Karcher pour le nettoyage et décapage de la surface de liaison.


Pression = 180 bars longueur manche = xxxx m

Matériel et moyens de soutien :

L’équipe de maintenance de la centrale à béton

Le câble de rechange 10 mm pour skip et dragline est disponible au magasin,la chargeuse CAT 950
sera disponible pour alimenter la centrale a béton.

Le lavage sera toujours en place pour la préparation des agrégats.

Une équipe de mécaniciens de maintenance du matériel (grues, pompe…..) ainsi qu’une équipe de
soudeurs avec les groupes de soudures sont de permanence durant tout le coulage.

Véhicule de liaisons et de soutien disponible

Ambulance disponible

5. PERSONNEL

La durée de coulage est estimée a 2 x 14h. Le remplacement par rotation du personnel est adapté a
cette durée

1ere Opération, Htot= 90cm / 14 h de travail

Au niveau de la centrale a béton :

Le nombre de la main d’œuvre directe et indirecte

Opérateurs centrale a béton : 02

Opérateur dragline : 02

Ingénieurs : 02

TS laboratoire agent : 03

HSE : 02

Chauffeurs : 08

Au niveau du site :

Le nombre de la main d’œuvre directe et indirecte

Coffreurs : 12

6
Macon : 02

Ferrailleurs : 6

Manœuvre : 10

Ingénieurs : 02

TS laboratoire agent : 02

HSE : 02

Topographe : 01 + 02 Porte mire

Coordination :

Equipe de coordination entre centrale a béton et site disponible

Ingénieur : 01+ Chauffeur VL.

2eme Opération, Htot= 180cm / 14 h de travail (moyens a confirmer)

Au niveau de la centrale a béton :

Le nombre de la main d’œuvre directe et indirecte

Opérateurs centrale a béton : 02

Opérateur dragline : 02

Ingénieurs : 02

TS laboratoire agent : 03

HSE : 02

Chauffeurs : 08

Au niveau du site :

Le nombre de la main d’œuvre directe et indirecte

Coffreurs : 12

Macon : 02

Ferrailleurs : 6

Manœuvre : 10

Ingénieurs : 02

TS laboratoire agent : 02

HSE : 02

Topographe : 01 + 02 Porte mire

Coordination :

Equipe de coordination entre centrale a béton et site disponible

Ingénieur : 01+ Chauffeur VL.

7
6. CONTROLE QUALITE

Avant le début de l’opération de coulage toutes les réceptions sont faites suivant les étapes de l’ITP
(détail des étapes de réception) et les exigences des spécifications voir § 10

RFI et permis de travail auront étés validés et paraphés selon besoin.

Chaque étape de coulage doit être initié par un RFI.

7. REGIME DE TRAVAIL

Temps total pour une phase de l’opération de mise en œuvre du béton ; Prévu 14 heures (cf. § 5 ci-
dessus)

Les conditions métrologiques seront vérifiées l’opération sera lancée si celles-ci sont compatibles avec
ce type de travail.

Le client (SONATRACH) sera notifié a l’avance concernant les horaires prévus pour le coulage

1ere opération :

Début de l’opération : 05h30

5h45 début de vidange de la première toupie

Fin travail : 20h00 heure.

2eme opération :

Début de l’opération : 05h30

5h45 début de vidange de la première toupie

Fin travail : 20h00 heure.

8. H.S.E. :

Général
Arrêt des travaux en cas de vent violent.
La procédure d’urgence doit être mise en place.

Utilisation produit corrosif (ciment), vibrations.


Port de gants appropriés.

Utilisation de câble électrique endommagé d’un outil (vibrateur) ou éclairage


Installer une mise à la terre et s’assurer du bon état des rallonges électriques en vérifiant l’état des
câbles avant utilisation.

Absence de protection Protection contre les chutes


Installer une protection contre les chutes pour tout travail à plus de 2m de hauteur ou porter un harnais
de sécurité lorsque approprié. Le travail en hauteur sera prohibé pour toute personne souffrant de
vertige.

Installer des accès sécuritaire, si utilisation d’échelles, elles doivent être attachées et dépassées le palier
d’au moins 900 mm.

Une lisse supérieure sera installée de chaque côté du coffrage sur les madriers entre environ 1m et
1.1m

8
Des madriers d’échafaudage jointifs seront disposés sur le dessus du ferraillage pour faciliter la
circulation.

Voies de circulation encombrées.


Les passerelles munies de garde corps doivent être exemptes de tout obstacle (matériel, outil) et libres
de toute obstruction afin d’éviter de trébucher. Les passerelles seront déplacées si besoin au fur et à
mesure de l’avancement des travaux.

Outillage mal entretenu ou non adapté aux travaux à réaliser.


Tous les outillages manuels ou motorisés doivent être régulièrement inspectés et entretenus. Les
outillages en mauvais état seront enlevés du site jusqu’à réparation.
Les manches des compresseurs et karchers, en particulier, doivent être équipés de manettes de
contrôle de type « homme mort » ou « dead body » (coupure automatique.
Eclairage suffisant pour éviter les angles morts et le ferraillage à l’intérieur du coffrage.

Tous les EPI exigés doivent être fournis et portés.

Accès.
lesLes accès et voiries disponibles et prévus sur terrains figurent sur les plans du projetdoivent être
bien signalés et éclairés si travaux de nuit.

Le coffrage est équipe de console de garde corps cote extérieure et le coffrage « fait office » coté
intérieur .suivant normes HSE. (cf.insérer le croquis croquis jointsen annexe montrant les dispositions
HSE)

Des passerelles d’accès équipées de garde corps conformes sont mis en place et déplacées selon
besoin au fur et a mesure de l’avancement du coulage.

Ravitaillement / Pause.
Il faut prévoir une rotation des travailleurs.
Sandwichs, eau potable et boisson chaudes sont mis à disposition en quantité suffisante sur le lieux de
travail.
Un petit déjeuner pour les ouvriers est programmé avec Camp boss

Des sandwiches sur le lieu de travail sont également programmés avec camp boss

De la boisson : eau potable + thé + café + limonade fraîche est mise à disposition en quantité
suffisante sur le lieu de coulage.

CURE DE BETON :

Pour la première phase le béton frais sera maintenu a l ombre et a l abri des intempéries du fait du
maintien du coffrage entre les deux phases , au delà un cordon de jute sera dressé à la périphérie des
armatures sur les deux joues de coffrages de façon a pouvoir maintenir un matelas d eau sur la
première reprise ( cf. croquis méthode joint ) Si nécessaire un arrosage complémentaire sera mis en
place .

Pour la seconde phase une toile de jute humide sera maintenue sur le dessus de la longrine.

NB : le curage se fait a l aide d eau traitée.

9. PLANS DE CIRCULATION ET DE MISE EN PLACE DU MATÉRIEL PENDANT LE COULAGE

Cf. les croquis méthodes joints a la présente procédure. Selon besoin un ou des signaleurs seront
mobilises pour aider a la circulation des malaxeurs.

9
10. EXÉCUTION ET ETAPES DE RECEPTION

Bien préciser toutes les phases de construction et les méthodes de pose du coffrage et du ferraillage et
des inserts comme indiqués sur plans PBC. Exemple :

Document de
Chronologie de réalisation Code QC Observations
vérification
1. Implantation MDT.CV.CDQ.0001
CV-0002-01 MDT.CV.CDQ.0016

Fonds de fouille MDT.CV.CDQ.0001

- Excavation et prélèvement CV-0003-01 MDT.CV.CDQ.0008


d’échantillons du sol de fond
fouille

- nivellement des fonds de fouille CV-0210-01 MDT.CV.CDQ.0204


selon niveau et Test de compacité Pv labo de compacité

- réception avant coulage du BP du CV-0002-01 MDT.CV.CDQ.0016


filme polyane et le niveau haut du CV-0210-04 MDT.CV.CDQ.0214
BP et implantation

3. Béton de propreté (Mise en MDT.CV.CDQ.0001


œuvre du BP)

a) Inspection, vérification des bons CV-0210-05/ MDT.CV.CDQ.0202


de livraisons et coulage de la CV-0210-06 MDT.CV.CDQ.0203
plate forme du BP

b) Réception topographe : CV-0002-01 MDT.CV.CDQ.0016


- Vérification après coulage de la
planéité et niveau du BP
- Traçage des axes transversal et
longitudinal et traçage des en
droite des inserts avec repère et
pour ajusté la pose du coffrage a
la peinture

4. réception coffrage/ferraillage CV-0210-07 MDT.CV.CDQ.0001


MDT.CV.CDQ.0215
a) ferraillage
- Pose de la ferraille et fixation des
inserts et des réservations et les
plaques de mise a la terre …….
Par des supports ou bien des
gabaries métalliques
- NB pour le ferraillage il faut
prévoir des cheminés pour le
bétonnage
- Vérification des Dim des cadres et
épingles
- Vérification des écartements pour
les cadres et les épingles
- Vérification des positions des
inserts, des réservations et des
mis a la terre suivant les axes
topo et plans

10
Document de
Chronologie de réalisation Code QC Observations
vérification

b) Coffrage -il faut prévoir des accès et des


- Réception du coffrage en tenant passerelles suivant les normes
HSE pour facilité le travail des
compte du contrôle de la
ouvriers et du contrôle
verticalité, rigidité, stabilité,
-il faut minimiser les joints
fixation, imperméabilité et
verticaux le plus possible et
enrobage ……
même de les annules si c’est
- Réception niveau de fin de
possible
bétonnage de la première phase
-la toile de jute et le filme
du coffrage par topographe
polyane en quantité
suffisante sur site

c) Coulage béton : Lors de cette CV-0210-08/ MDT.CV.CDQ.0202 échantillonnage


opération il faut CV-0210-09 MDT.CV.CDQ.0203
- respecter les durés de bétonnage
suivant spécifications projet
-avoir un topo sur place pour
vérification et surveillance

d) finition de la surface de béton


1. Toutes les surfaces de reprise de
bétonnage doivent êtres brute
a la fin d’une phase il faut
2. La surface haute de la fondation
couvrir avec un film de polyane
destinée pour supporté les tôles
pour la protection contre les
marginales du réservoir doit être
vents de sable et le
plane et de niveau avec une
dessèchement
finition parfaite

5. Apres coulage de béton


a) Phase intermédiaire
cure obligatoire de la surface de CV-0211-01 MDT.CV.CDQ.0228 Vérification de MDT.CV.CDQ.0205
contacte. reprise et de nettoyage du MDT.CV.CDQ.0225 Pour résultats de compression béton
ferraillage juste avant la deuxième
étape. Le traitement de la surface de
contacte devra permettre une face
suffisamment rugueuse avec des
agrégats bien apparents.
Avant coulage 2eme phase, un RFI
(avec permis de travail) pour inspecter
la surface traitée et nettoyée y
compris les armatures
b) Phase finale
- décoffrage
- cure de béton
- application des revêtements de
protection (badigeonnage) MDT.CV.CDQ.0008
MDT.CV.CDQ.0008
- RFI pour passer au trvx de CV-0211-02 MDT.CV.CDQ.0229
remblais
- inspection pour vérification
d’achèvement des travaux MDT.CV.CDQ.0001

- inspection du niveau planéité


nivellement et état de finition pour
réparation
CV-0210-11 MDT.CV.CDQ.0201

11
Document de
Chronologie de réalisation Code QC Observations
vérification
- inspection final pour autorisation
de montage CV-0210-12 MDT.CV.CDQ.0222

- rapport de vérification tassement CV-0210-13 MDT.CV.CDQ.0227


de la fondation réservoir
-
CV-0210-14 MDT.CV.CDQ.0209

11. TECHNIQUES DE MISE EN OEUVRE DU BÉTON ET SCENARIO DE COULAGE :

1ere partie 0 á 90 m
Volume : 217 m3
Durée totale de l’opération : 14h

2eme partie 90 á 180 m


Volume : 217 m3
Durée totale de l’opération : 14h

Rotation de 3 malaxeurs :

Le principe directeur est le coulage en rouleaux successifs de FRAIS sur FRAIS, dans les deux
direction compte tenu des résultats des bétons de convenance le rouleau précédent doit être recouvert
dans un délai d une heure maximum après sa mise en place

Selon croquis de méthodologie ci-joint deux équipes partiront d un point central et s écarteront au fur et
a mesure le long de la périphérie, en recouvrant les rouleaux successifs chacune de son coté.

La hauteur de chute du béton est maitrisée et sera au maximum de l ordre du mètre grâce a l’emploie
de manchette flexible montée sur les bennes et au flexible de pompe qui seront introduit dans les
cheminées de bétonnage prévues a cet effet tous les 3 mètres (cf. croquis méthode joint).Ceci évite la
ségrégation et l éclatement des composants travers le réseau des armatures. Le coulage direct au
malaxeur, a travers les cadres d armatures est proscrit.

Les rouleaux seront de l’ordre de 20 cm d épaisseurs afin d’obtenir une bonne pénétration des vibreurs
dans la couche lui précédant.

Un soin particulier sera apportés au droit des faces extérieures pour obtenir un bon parement, mais
également au droit de inserts (fourreaux et inserts de membrane)

12
REPRISE DE BETONNAGE :

La reprise normale programmée (et unique) si tout se déroule correctement, sans interruption, elle sera
horizontale et fait toute la périphérie du tank.

Pour traiter les reprises de bétonnage telles que prévues, il n’est pas nécessaire de rajouter des aciers
(voir réponse TQ#F10077-SHM-SSA-CMT-TQR-00010 - Annexe D). En revanche, la norme NF P
18 504 et les règles de l’art (Recommandations pour l’Exécution des Reprises de Bétonnage, FFB-
SETRA-CEBTP, juin 2000) précisent diverses précautions pour les joints de reprise :

- après nettoyage a l’air comprimé, une seconde opération bien soignée a l’eau sous pression
« Karcher » sera mise en place pour éliminer la laitance
- les déchets collectés seront éliminer et ressortis sur quatre (04) points de l’ouvrage par retrait de
panneaux de coffrage (les ouvertures seront répertoriés avant la fermeture du bac)
- Le béton durcit sur les armatures sera nettoyés avant de passer a l’étape suivante.

En cas de panne de la centrale, la couche de 20 cm qui est en cours de coulage sera traitée le long de
la surface et sera préparée pour la reprise (voir ci-dessus), l’épaisseur minimale a l’extrémité de la
couche de l’ancien béton étalé doit être suffisamment épaisse pour permettre le traitement nécessaire.

12. PLANS ET CROQUIS DE COULAGE

A insérer selon méthodologie adoptée

13
ANNEXE A – PERMIS DE TRAVAIL

14
ANNEXE B – COMPOSITION BETON B25 + ADJ

Affaissement To =170 mm
Affaissement To +1heure = 115 mm
PLASTIRETARD 1.5 L/M3
CONSTITUANTS DU DOSAGE EN DOSAGE EN
BETON Kg/m3 L/m3
EAU 198 198
CIMENT CRS 350 113
SABLE 758 292
GC 3/8 101 39
GC 8/15 437 167
GC 15/25 470 180
Conclusion:
RC ( bars) à 03 jours DATE : 14 04 08 Moyenne
Eprouvette N° 15 217
221
Eprouvette N° 16 225
RC (bars) à 07 jours DATE :18 04 08 Moyenne
Eprouvette N° 17 338
331
Eprouvette N° 18 323
RC (bars) à 28 jours DATE :09 05 08 Moyenne
Eprouvette N° 19
Eprouvette N° 20

15
ANNEXE C – PLASTIRETARD FICHE TECHNIQUE

16
17
18
ANNEXE D – RAJOUT D’ACIERS POUR REPRISE DE BETONNAGE, REPONSE ENGINEERING

19