Vous êtes sur la page 1sur 24

FINANCEMENT DU

PONT DE NORMANDIE

MORLA Aurélie
Economie et gestion de la construction – E. Campagnac 9 janvier 2006
FINANCEMENT DU
PONT DE NORMANDIE
Pont de Normandie – relier les deux rives de la Seine entre le Port du Havre
et la ville de Honfleur

Triple objectif :

• Relier l’agglomération havraise à la ville de Caen

• Point de passage – maillon d’une liaison européenne

• Exploitation de la circulation
FINANCEMENT DU
PONT DE NORMANDIE
FINANCEMENT DU
PONT DE NORMANDIE

I. Mise en place du projet

II. Un montage financier exceptionnel

III. Construction – Exploitation du Pont


MISE EN PLACE DU PROJET

1. Historique

1951 Pont de Tancarville confiée à la CCI du Havre – concession de 75 ans

1959 Succès technique et financier du Pont

1969 Schéma d’Aménagement de la Basse-Seine adopté par le gouvernement


nouveau franchissement en aval de Tancarville

1972 Début des négociations de la CCI

1985 Développement du Projet

Economie et gestion de la construction – E. Campagnac


MISE EN PLACE DU PROJET

1. Historique

1987 Conception définitive de l’ouvrage

17 juillet 1987 : loi n°87-560 autorisant le financement d’un


nouveau pont à partir des recettes de Tancarville

1988 Signature avec l’Etat d’une concession pour la construction et


l’exploitation du Pont de Normandie

Enjeu : financement par la CCI sans apport budgétaire


de l’Etat ni fonds propres
MISE EN PLACE DU PROJET
2. Généralités
Maître d’ouvrage Chambre du Commerce et de l’Industrie du Havre

Maître d’œuvre Etat – SETRA : conception et étude technique du projet


– DDE de Seine-Maritime

Construction en groupement Bouygues Construction


Campenon Bernard
Dumez – GTM
Monberg & Thorsen
Quillery
SOGEA
Spie Batignolles TP

Présence de sous-traitants et d’entreprises spécialisées


pour aciers, haubans…
UN MONTAGE FINANCIER EXCEPTIONNEL
1. Raisons du montage
Spécificité havraise :
 Concession du Pont de Tancarville – Gestion satisfaisante
 Ensemble technique et financier des deux ouvrages

Complémentarité des ressources


Modalités d’exploitation

Chambre du Commerce et de l’Industrie :


 Structure financière
 Disponibilités personnel technique et administratif

Recours à l’Etat et aux collectivités garantes


UN MONTAGE FINANCIER EXCEPTIONNEL
2. Financement
Loi du 17 juillet 1987 Emprunts contractés auprès d’un
Péage Pont de Tancarville consortium de 20 banques
autour du Crédit Local de France
(fonds propres)

Remboursement : ressources des


concessions des Ponts de
Tancarville et Normandie

Garanties : Région de Haute-Normandie (25%)


Calvados (25%)
Eure (10%)
Seine-Maritime (40%)
UN MONTAGE FINANCIER EXCEPTIONNEL
2. Financement

Budget total : 2,2 milliards de francs

Dispositif de prêts particulier : 2024


 STRUCTURE

Avance de trésorerie consolidée en prêts à long terme différés


d’amortissement
 LONGUEUR
415 MF : 25 ans à annuité progressive
1440 MF : échéance constante et 10 ans de différé de remboursement

Amortissement sur une longue durée


Retour financier en augmentation

Concession jusqu’en 2026


UN MONTAGE FINANCIER EXCEPTIONNEL
3. Risques encourus
Nature des prêts
+
Longueur des prêts

Sensibilité aux aléas


(conjoncture économique, inflation, taux financier…)

Garantie collectivités territoriales et État : avances de trésorerie

Ouvrage potentiellement mixte : utilisateurs + contribuables


UN MONTAGE FINANCIER EXCEPTIONNEL
3. Risques encourus Perception politique

Risques à 4 niveaux :
• conception de l’ouvrage
• exécution – construction
• risque commercial
• variation non prise en compte de l’économie

1. Collectivités territoriales – développement régional

Irrigation de la zone portuaire et industrielle de la Basse-Seine


Élément structurant de la circulation NE/SW

2. Recours ultime : ETAT


• autorité concédante
• concepteur du projet – maître d’œuvre
• maître des tarifs (péages)
UN MONTAGE FINANCIER EXCEPTIONNEL
3. Risques encourus
Redéfinition du rôle de la CCI du Havre
Maître d’ouvrage ou Promoteur ?

 Responsabilité des décisions - passation/exécution des


marchés gestion/régulation des ressources
• Initiateur du projet
• Catalyseur et régulateur du processus
• Fédérateur des divers acteurs

Prérogatives de maître d’ouvrage – juridique

 Irresponsabilité financière finale


CONSTRUCTION – EXPLOITATION DU PONT
1. Un ouvrage exceptionnel

Un des plus grands chantier de France :


 500 personnes sur 3 sites : rive Nord, rive Sud et atelier de Radicatel
(construction des éléments du tablier métallique)
 1600 personnes avec bureaux d’études, fournisseurs et sous-taitants

Vitrine du savoir-faire du génie civil français

Durée des travaux : 7 ans


Inauguration : 20 janvier 1995
Construction sur la Seine à 12 km en aval du Pont de Tancarville
Type : pont à haubans
Matériaux : Béton et Acier
CONSTRUCTION – EXPLOITATION DU PONT
1. Un ouvrage exceptionnel
Caractéristiques :
Longueur totale : 2156 m - 856 m de portée centrale
RECORD MONDIAL PENDANT 4 ANS
 Hauteur : 52 m au-dessus des plus hautes eaux
 Pieux de fondation à plus de 50 m

Plus stable et moins cher qu’un pont suspendu

Chronologie
Septembre 1990 - 1992 : Construction des fondations
Août 1991 - Août 1993 : Construction des viaducs d'accès
Septembre 1991 - Août 1993 : Construction des pylônes
Janvier 1992 - Août 1994 : Montage de la section du tablier en métal
Octobre 1992 - Octobre 1993 : Construction de la section du tablier en béton par
encorbellement
CONSTRUCTION – EXPLOITATION DU PONT
1. Un ouvrage exceptionnel

 Tablier : largeur de 23,60 m


• quatre voies pour des véhicules automobiles
• deux pistes cyclables
• deux voies pour les piétons
→ béton précontraint et acier
 Pylônes : 214,77 m - 20 000 tonnes chacun
• 11 700 juste pour les armatures métalliques
• 150 pour les câbles de précontraintes
→ béton armé
 Haubans (184) : démontables séparément

Frais d’entretien réduits : haubans et tablier testés en soufflerie


Résistance à des vents > 300 km/h
CONSTRUCTION – EXPLOITATION DU PONT
1. Un ouvrage exceptionnel

Quantités des matériaux utilisés :


Coût de la partie métallique: 350 000 000 F
• acier de construction 5700 t
• tablier : 27%
• volume de béton 80 000 m3
• suspension 34%
• acier de précontrainte 800 t
• montage 9%
• aciers passifs 11 600 t
• équipements 5%
• acier des haubans 2 000 t
• études et installations 25%).
• peinture 16 600 m2

Aléas techniques : construction des fondations


→ retard des travaux : 9 mois

Pas de dépassement de l’enveloppe financière initiale


Tests avant mise en service : camions + remorqueur de 23 000 chevaux !
CONSTRUCTION – EXPLOITATION DU PONT
2. Exploitation et maintenance

Trafic du Pont de Normandie :


• Trafic local et régional
Enquêtes postales
Report partiel de celui du pont de Tancarville
Enquête Origine/Destination
Nouvelle possibilité de déplacement
• Trafic de transit

1993 - enquête destinée à :


• préciser les hypothèses de trafic
• tester les futurs utilisateurs : tarifs, modes/moyens de paiement
CONSTRUCTION – EXPLOITATION DU PONT
2. Exploitation et maintenance

Répartition entre les divers moyens de paiement

Cartes Allegro
(Abonnement annuel) Cartes pétroliers
7%
2%

Tarif normal
Coût par passage 32%
17%
Classe 1 5€
Espèces
Comptes ouverts
Classe 2 : véhicule léger +
remorque 5,80€
Classe 3 : P.L. 6,30€
Cartes Bancaires

Classe 4 : P.L. > 24 T ou Cars > Subito (20 passagers)

29 places 12,5€ 16%

17%
4%
5%
Télépéage Jetons aller/retour
CONSTRUCTION – EXPLOITATION DU PONT
2. Exploitation et maintenance

Gestion consolidée des deux ouvrages:


• matériel de perception des péages identiques → 1 seul lot de
maintenance
• personnel affecté indifféremment sur les 2 sites
• équipe d’entretien commune
• recours à des entreprises extérieures sous forme de contrats de
maintenance pluriannuels ou marché d’exécution afin de limiter
les investissements (matériel d’intervention non utilisé)

10 000 véhicules par jour


Aucun accident
Fermeture unique lors de la tempête de 1999
CONSTRUCTION – EXPLOITATION DU PONT
2. Exploitation et maintenance

Personnel : 89 personnes sur les deux ponts dont :


 Exploitation péage : 2 cadres, 6 administratifs, 12 inspecteurs
(receveurs chefs) – 6 temps plein, 6 temps partiel, 59 receveurs.
 Technique : 2 cadres, 2 techniciens, 2 électriciens, 4 agents
d’entretien.

Répartition des charges (pont de Normandie en 1997), pour 100F de recettes de


péages :
 Charges d’exploitation : 27 F
 Impôts et taxes : 4 F
 Charges financières : 69 F
→ peu significatif : jeunesse de l’ouvrage (peu d’entretien et réparations)
CONSTRUCTION – EXPLOITATION DU PONT
3. Rôle dans l’économie locale

 Développement de projets communs entre


Caen et Le Havre (Ecole Supérieure de Commerce
Normandie …) ainsi qu’avec Honfleur, Deauville-
Trouville et la Côte Fleurie.

 Meilleure desserte du premier complexe


français → extension de l’arrière pays de la zone
industrialo-portuaire de la Basse-Seine

 Element structurant majeur d’un fuseau de


circulation NE/SW tangent à la mégalopole
européenne.

 Nouveaux emplois (travail sur Rive Nord mais


logement sur Rive Sud).
CONCLUSION
Maître d’ouvrage atypique
- responsabilité financement
- exploitation/maintenance
→ CCI du Havre

Maître d’œuvre
- études préalables
- réalisation travaux
→ Etat (DDE, SETRA)

Architectes
Bureaux d’études
Sous-traitants
Laboratoires
Experts, conseils juridiques
BIBLIOGRAPHIE
La réalisation du pont de Normandie – L’Expérience Française du
Financement privé des Equipements publics – P. LEGER et P.
ROCHEFORT
Les Ponts de Tancarville et de Normandie sur l’estuaire de la
Seine – M.PELCA

SITES INTERNET

http://fr.structurae.de/structures/data/index.cfm?ID=s0000048
http://www.planete-tp.com

CONTACT
M. PELCA – Directeur Général Adjoint CCI du Havre
Directeur des Infrastructures et Equipements

Vous aimerez peut-être aussi