Vous êtes sur la page 1sur 14

Au moment ou l’Italie dévoile une vague eurosceptique qui vient alourdir le bilan politique de

ces dernières décennies en termes d’adhésion populaire, il semble pertinent de se pencher sur
le corpus intellectuel qui régit les élites européennes. Et force est de constater que les manuels
de formation à destination des candidats préparant les divers concours de l’Union européenne
(ceux d’administrateur, d’assistant et de linguiste), sont émaillés de fautes sémantiques lourdes,
de présentations erronées, ainsi que d’interprétations arbitraires via notamment leurs tests de «
raisonnement verbal. »

Appréhender l’instance de réflexion qui conduit l’action de ses dirigeants permet de saisir la
nature de leurs manières et pratiques. En ce qui concerne l’Ue, ce domaine prend sa source au
coeur de ses formations d’administrateurs. La qualité de la rationalité qui s’y dégage laisse assez
pantois pour qui trouve le temps de les analyser en profondeur. Censé véhiculer les valeurs et
techniques d’analyse caractérisant la pratique européenne, promouvoir les compétences, éviter
les contresens, extrapolations, confusions, déductions et autres interprétations abusives, le
manuel 2014-2015 préfacé par Michel Barnier, est, au sujet de pas moins de sept tests
fondamentaux, frappé d’illogisme et d’incohérence.

En voici le détail :
Question 31, p.96 : « Une enquête Eurobaromètre sur le climat social dans l’UE (enquête de
terrain menée entre le 25 mai et le 17 juin 2009) montre que les citoyens européens sont
pessimistes quant à l’évolution de leurs conditions de vie et de leur situation professionnelle au
cours des douze prochains mois. Dans tous les pays, les citoyens ont tendance à penser que la
situation générale va encore s’aggraver, en particulier en ce qui concerne l’économie, l’emploi et
le coût de la vie. L’enquête révèle également que de nombreuses personnes ne sont pas
satisfaites des principales politiques mises en oeuvre dans le domaine social, notamment les
prestations de retraite et de chômage. De plus, les citoyens européens sont préoccupés par les
inégalités et la pauvreté, ainsi que par les relations entre personnes appartenant à des milieux
culturels différents ou de nationalités différentes. Cette enquête sera renouvelée chaque année.
»

Réponses proposées par le manuel :

A : les principales politiques mises en oeuvre dans le domaine social ont conduit à une
augmentation des inégalités et de la pauvreté.

B : Les sondages montrent que les citoyens européens ne prévoient pas une reprise économique
avant plusieurs années.
C : Les citoyens européens sont inquiets face à la xénophobie.

D : la situation professionnelle et financière des citoyens européens va se dégrader au cours des


douze prochains mois.

La bonne réponse à ce test selon le manuel est la C ! Pourtant, à aucun moment, il n’est question
dans ce texte d’une crainte de xénophobie. La préoccupation peut tout signifier, aussi bien un
intérêt qu’une angoisse mais n’est pas synonyme du mot xénophobie.

Question 69, p.107 :

La théorie de la récapitulation, aujourd'hui en désuétude, a été initiée par Ernst Haeckel. Elle
affirme que l’ontogenèse récapitule la phylogenèse, c’est-à-dire que le développement individuel
d’un organisme se fait en reproduisant les étapes de l’évolution de certains de ses ancêtres. Dans
la pratique, l’énoncé de Haeckel n’est ni tout à fait vrai, ni tout à fait faux ; chaque génération
hérite bien du capital génétique ayant permis à la précédente de survivre mais pas
nécessairement de celui de toutes les espèces l’ayant précédée. N’est transmis, sur plusieurs
millions de générations, que ce qui est utile aux différentes phases du développement de
l’embryon ( ce qui inclut, pour un mammifère, son développement dans le milieu amniotique),
mais ne sera pas conservé le bagage dont l’entretien serait inutile, et a fortiori nuisible.
Réponses proposées par le manuel :

A : Il est admis que l’ontogenèse récapitule la phylogenèse.

B : L’émergence de la génétique a en partie invalidé la théorie de Haeckel.

C : Selon Haeckl, le développement d’un organisme se ferait en reproduisant les étapes de


l’évolution de tous ses ancêtres.

D : Le capital génétique est intégralement transmis et conservé de génération en génération.

La formulation de la question est contradictoire, en effet, elle évoque une théorie scientifique
accusée de défendre un héritage génétique de « toutes les espèces précédentes » pour un
organisme vivant, tout en évoquant l’idée plus précise de « certains de ses ancêtres ». Bref avec
un tel énoncé, on ignore de quoi retourne réellement cette théorie et le candidat ne devrait
pouvoir se prononcer en faveur d’une quelconque réponse à moins de maîtriser déjà en détail la
théorie dont il est question.

Question 95, P.113 :

« L’histoire de l’algèbre linéaire commence avec René Descartes, qui le premier, pose des
problèmes de géométrie, comme l’intersection de deux droites, sous forme d’équation linéaire.
Il établit alors un pont entre deux branches mathématiques jusqu’alors séparées : l’algèbre et le
géométrie. S’il ne définit pas la notion d’espace vectoriel-, il l’utilise déjà avec succès. Après cette
découverte, les progrès en algèbre linéaire vont se limiter à des études ponctuelles comme la
définition et l’analyse des premières propriétés des déterminants par Jean d’Alembert. Ce n’est
qu’au XIXè siècle que l’algèbre linéaire devient une branche des mathématiques à part entière.
Carl Friedrich Gauss trouve une méthode génétique pour la résolution des systèmes d’équation
linéaire et Camille Jordan résout définitivement le problème de la réduction d’endomorphisme.
En 1843, William Rowan Hamilton (inventeur du corps des nombres complexes) découvre les
quaternions (extension du corps des nombres complexes). Le début du XXè siècle voit la
naissance de la formalisation moderne des mathématiques. Les espaces vectoriels deviennent
alors une structure générale omniprésente dans presque tous les domaines mathématiques,
notamment en analyse (espaces de fonctions).

Réponses proposées par le manuel :

A : L’algèbre linéaire repose sur la notion d’espace vectoriel.


B : Avant le début du XXè siècle, l’algèbre linéaire n’était pas une branche des mathématiques à
part entière.

C : Depuis René Descartes, les progrès en algèbre sont continus.

D : William Rowan Hamilton est le véritable inventeur de l’algèbre linéaire.

Bien que la réponse A soit valide, la C devrait l’être également, en effet, pour tout citoyen
normalement cultivé, ce n’est pas une extrapolation mais une rétention tertiaire d’affirmer que
l’algèbre linéaire a continué de progresser tout au long du 20ème siècle. Il est regrettable
d’imposer systématiquement une lecture littérale des textes au risque d’induire un
comportement intellectuellement suiviste et passif des futurs administrateurs.
Question 101, P.115.

Thomas Pynchon est un écrivain américain né en 1937 à Glen Cove, sur Long Island, dans l’État
de New York. Après avoir étudié deux ans le génie physique à l’université de Cornell, il entre dans
l’US Navy en 1956. À sa publication en 1963, son premier roman, V., reçoit le prix de la fondation
William-Faulkner du meilleur premier roman de l’année. Pynchon passe ensuite son temps entre
New York, au début des années 1990, a relancé l’intérêt des journalistes. En 1997, une équipe de
CNN a réussi à le surprendre dans Manhattan.

Réponses proposées par le manuel :

A : Thomas Pynchon a écrit son plus célèbre ouvrage à New York.

B : Thomas Pynchon est né à New York et y vit depuis le début des années 1990.

C : Thomas Pynchon est discret sur ses lieux de résidence.


D : L’arc-en-ciel de la gravité se déroule principalement à Manhattan Beach.

La bonne réponse à ce test toujours selon le manuel est la C. Cette fois, quelle étrange
extrapolation, l’imprécision journalistique quant à la résidence d’un auteur ne présente en soi
aucune information sur le comportement psychologique d’un auteur à l’égard de ses lieux de vie.

Question 109, P.117 :

« Voilà une information qui réjouira ces messieurs : 6 heures de ménage par jour pourraient
réduire le risque de cancer du sein de 13%. 2 heures 30 diminueraient le risque de 6%. Cette
étude, menée sur 257 805 femmes en Europe, a permis d’examiner 8034 nouveaux cas de
cancer diagnostiqués sur onze ans. Les chercheurs on analysé plusieurs critères comme la
fréquence et l’intensité de l’activité physique, le poids, la consommation d’alcool, parmi d’autres
facteurs pouvant favoriser le cancer du sein. Au total, les femmes qui font de l’exercice physique
très régulièrement, même modéré, diminuent fortement le risque de cancer. »
Hormis le ton que certains pourront qualifier de sexiste, la réponse D, dite correcte, déclare, en
se déduisant de cette « enquête », « qu’une activité physique régulière » réduit le cancer du
sein, sans en préciser la nature ni la durée. Cette étude affirmerait un barème minimal de 2h30
par jour. Cette réponse est particulièrement inadéquate de par son flou.

Question 111, p.118 :

La couleur bleue qui correspond à une réponse valide est apposée à une réponse erronée, en
l’occurrence la A.

Question 106, P.116 :


« En juillet 2012, le gouvernement grec a lancé la campagne « Xenios Zeus » dans le cadre de son
plan de lutte contre l’immigration illégale, devenue le deuxième plus gros problème après la
crise économique. Fin août, déjà, 2085 immigrants illégaux avaient été arrêtés, dans l’attente
d’être renvoyés verseurs pays d’origine. Le gouvernement a également l’intention de construire
de nouveaux centres de détention. La campagne « Xenios Zeus » est largement soutenue par le
peuple grec, même si le choix des lieux pour implanter les nouveaux centres de détention reste
un problème. L’envolée du nombre de crimes racistes ces derniers mois a pris une tournure
politique avec l’entrée du parti néo-fasciste « Aube dorée » au Parlement.

Choix de réponses :

A : L’immigration illégale contribue à aggraver la situation de crise économique.

B: Le peuple grec est favorable aux arrestations d’immigrants illégaux et à leur renvoi dans leur
pays.

C : Les Grecs, exaspérés par les immigrants illégaux, ont commis des crimes contre certains
d’entre eux.
D :Le parti néofasciste « Aube Dorée » n’est pas étranger à l’envolée du nombre de crimes
racistes ces derniers mois.

La « bonne réponse est la B…

Réponse caractérisée encore une fois par une extrapolation généralisante, en effet, ce n’est pas
parce qu’une campagne médiatique prétendant lutter contre l’immigration illégale est
ponctuellement soutenue (via tel ou tel sondage…) par « la population » à l’aune d’une crise
migratoire gigantesque que l’on peut en déduire que tout le peuple soutient les arrestations et
les expulsions d’étrangers. À fortiori, la pratique grecque à cet égard s’est révélée
particulièrement laxiste bien au contraire (étant entrée dans un rapport de force avec l’Ue
justement).

Question 116, p.119 :


« Un automne politique « chaud » est imminent en Pologne, alors que l’impact de la crise dans la
zone euro commence à se faire sentir dans le pays. Les recettes fiscales seront inférieures à ce
qui était initialement prévu par le Budget de l’État, rendant la réduction du déficit public très
difficile. De plus, les exportations, le moteur de la croissance polonaise, ralentissent, et le taux
de chômage est le plus élevé des six dernières années. Le principal part d’opposition de droite,
Droit et justice, utilise ces évènements pour lancer une campagne contre le gouvernement. Ls
syndicats ont l’intention d’organiser des manifestations contre les réformes, en particulier contre
le projet de recul de l’âgée de la retraite à 67 ans. Le président Bronislaw Komorowski s’efforce
de calmer l’opinion et de promouvoir l’intégration européenne comme un projet attractif pour
sortir de la crise actuelle.

La réponse A (les exportations polonaises vers la zone euro ralentissent) est validée.

Pourtant à aucun moment, le texte de présentation ne stipule ni ne sous-entend que les


exportations polonaises sont dirigées principalement vers l’Ue, cette fois, le candidat est invité à
extrapoler en vertu de son savoir immanent en transgressant une lecture littérale (règle
régissant pourtant ces exercices).

À travers les différents tests proposés dans ce manuel, l’impression dérangeante de vouloir
former des esprits suivistes et soumis plus que critiques, autonomes et informés, gagne le
lecteur. Il est essentiel d’interroger les motifs logiques sous-tendant la validité normative d’un
régime politique, faute de quoi l’on s’ouvre à des approximations subjectives particulièrement
dangereuses pour les démocraties européennes.
Référence :

Préparer les concours européens. Volume 1 - Les tests de présélection sur ordinateur - Edition
2014-2015

Auteur(s) :

◦ Nicolas Dross

◦ Laure Gaillochet

◦ Martin Pouliot

◦ Sandra Sornin
◦ La Documentation française

Editeur :

• La Documentation française

Année d'édition : 2013