Vous êtes sur la page 1sur 3

Raisonnement par récurrence

Exercice corrigé

Introduction

Imageons le principe du raisonnement par récurrence par la chute d’une


suite de dominos, deux à deux régulièrement espacés.

Si un premier domino tombe alors le domino suivant tombera et, par


propagation en chaîne, tous les dominos suivants tomberont.

Le raisonnement par récurrence comporte deux phases successives :


1) prouver qu’un premier domino tombe (initialisation)
2) établir que, si le domino tombe, alors le domino suivant,
c’est-à-dire le domino, tombera (hérédité)

Rappel : Principe du raisonnement par récurrence

Une proposition est un


Soit une proposition définie sur un intervalle de . Soit . énoncé, soit vrai, soit faux.
Si :
1) la proposition est initialisée à un certain rang , c’est-à-dire si est vraie au rang
2) la proposition est héréditaire à partir du rang , c’est-à-dire si, pour tout tel que , on a
l’implication
Alors :
3) La proposition est vraie à partir de tout rang plus grand que .

On vérifie que On suppose que On vérifie alors que On conclut que, pour tout
est vraie est vraie est vraie entier naturel ,
est vraie

rang rang rang

1ère étape 2ème étape 3ème étape

Initialisation Hérédité Conclusion

Raisonnement par récurrence – Exercice corrigé


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
1
Exercice 1 (1 question) Niveau : facile

Démontrer que, pour tout entier naturel non nul,

Correction de l’exercice 1

Soit la proposition définie sur par : On peut simplifier l’écriture de l’expression


à l’aide du symbole ∑

Démontrons par récurrence que la proposition est vraie pour tout entier naturel non nul.

1) Initialisation :

D’une part, on a :

D’autre part, on a :

Ainsi, on a :

Donc est vraie, c’est-à-dire que la proposition est initialisée au rang .

2) Hérédité :

Montrons que, pour tout , . C’est-à-dire supposons vraie au rang et montrons


que, si est vraie, alors est vraie. Nous voulons donc aboutir à l’égalité suivante :

( )

Raisonnement par récurrence – Exercice corrigé


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
2
Supposons vraie, c’est-à-dire supposons que :

Au rang , on a :

⏟ ( ) ( )

Posons le discriminant du trinôme du second degré d’inconnue .

. Comme , le trinôme est factorisable et admet deux racines réelles distinctes et


telles que :

√ √

Par ailleurs, est factorisable et on a :

( ) ⏟

( )

Ainsi,

( )

On a donc bien vraie. On vient donc de montrer que, pour tout , si est vraie au rang ,
alors est vraie au rang . Autrement dit, la proposition est héréditaire.

3) Conclusion :

On vient d’établir que est vraie et que, pour tout , . Autrement dit, on vient de
montrer que la proposition est initialisée au rang et est héréditaire donc, d’après le principe du
raisonnement par récurrence, la proposition est vraie pour tout entier naturel non nul. En définitive, quel
que soit , on a par conséquent :

Raisonnement par récurrence – Exercice corrigé


© SOS DEVOIRS CORRIGES (marque déposée)
3

Vous aimerez peut-être aussi