Vous êtes sur la page 1sur 2

Electromagnétisme

TD 7 - L3 Phytem - Module LP353


Année 2017-2018

Rayonnement par des antennes

1 Antenne rectiligne
On considère une antenne rectiligne fine de longueur ℓ alimentée en son milieu situé à l’origine
O du repère (cf. Fig. 1).

Nous négligerons l’atténuation du courant


qui parcourt l’antenne et qui est due au
rayonnement, si bien que nous pouvons
considérer d’une part que ce courant os-
cille de manière sinusoı̈dale à la pulsation
ω, et d’autre part que l’amplitude du cou-
rant est symétrique sur les deux bras de
l’antenne. Le courant devant en outre être
nul aux deux extrémités de l’antenne, sa
dépendance spatiale a pour expression :
( )
kℓ
j(r) = I sin − k|z| δ(x)δ(y) ez Fig. 1– Antenne rectiligne alimentée en son milieu
2 et rayonnant comme un dipôle électrique en champ
lointain.

1. Comment est orienté le potentiel vecteur A(r) dans l’espace ? Déterminer son expression
algébrique en champ lointain.
2. Déterminer l’expression de la puissance moyenne rayonnée par l’antenne, par unité
d’angle solide dP/dΩ.
3. Quelle est la nature de la distribution angulaire de cette puissance rayonnée à la limite
des grandes longueurs d’onde (kℓ ≪ 1) ?
4. Représenter les diagramme de rayonnement dans le cas d’une antenne demi-onde (kℓ = π)
et dans le cas d’une antenne onde (kℓ = 2π). Commenter et comparer ces diagrammes.

2 Radar à réseau d’antennes


Pour pouvoir rendre l’émission anisotrope dans le plan (x0y), on place n antennes identiques
à celle étudiée précédemment et centrées en Ap = (x = 0, y = pa, z = 0), p ∈ [0, n − 1]. Ces
antennes sont alimentées de manière indentique et cohérente, avec un déphasage Ψ qui dépend
de leur position : I = I0 eipΨ .
1. Exprimer le champ électique créé au point M = (r, π/2, φ) par l’antenne centrée en Ap
eikr ⃗
en fonction du champ électrique I E0 créé par l’antenne centrée en O.
r
2. En déduire le champ électrique en M résultant du rayonnement des n antennes.
3. Déterminer l’expression de la puissance moyenne rayonnée par cet ensemble d’antennes,
par unité d’angle solide, dP/dΩ.
4. Pour Ψ = 0, quel est l’allure du diagramme de rayonnement ? On pourra choisir par
exemple n = 5 et a = 2.5λ.
5. Quelle est l’influence de Ψ sur le diagramme de rayonnement ? Commentaire.

⋆⋆⋆

Page 2