Vous êtes sur la page 1sur 35

Document

mis à disposition par :


www.marketing-etudiant.fr

Attention :
Ce document est un travail d’étudiant,
il n’a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr.

En conséquence croisez vos sources :)


PLAN
Introduction

Section 1 : Présentation générale


1. Historique de L’Audit
2.L’audit et les théories des organisations
3. Définition de l’Audit(comparaison entre audit et contrôle de gestion)
4. Objectifs de l’Audit
Section 2 : Les différents types d’audit :
1. En fonction de l’entité auditée
2. En fonction de l'intervenant
3. En fonction de l'objectif de la mission
4. Autres types d’audit
Conclusion

Bibliographie et Webographie
INTRODUCTION

L’e/se peut être définie:

Economiquement Théorie des organisations


(Approche systémique)

un agent productif un système ouvert


Un système ouvert sur un environnement
caractérisé par la concurrence et les
changements successifs.

la nécessité d’un outil de maitrise de cet


environnement.

l’AUDIT
HISTORIQUE DE L'AUDIT
Période Prescripteur de l'audit Auditeurs Objectifs de l'audit
1) IIIe siècle Rois, Empereurs, Questeurs, Clercs Punir les voleurs pour détournement de
avant J.C. gouvernements romains ou Ecrivains fond, Protéger le patrimoine:
2) 1700 à 1850 Etats, Tribunaux Comptable Réprimer les fraudes et punir les
commerciaux et fraudeurs, protéger le patrimoine.
actionnaires.
3)1851 -1940 Etats, actionnaires Professionnels Eviter les fraudes et les erreurs ,et
d'audit et de la attester la fiabilité des états financiers
comptabilité ou historiques et du bilan.
juristes
4)1941-1970 Etats, banques, Prof.d’audit et de Attester la sincérité et la régularité des
actionnaires comptabilité états financiers historiques
5)1971-1990 Etats, tiers et Professionnels Attester la qualité du contrôle interne et
actionnaires d'audit et de le respect des normes d'audit.
comptabilité
6) À partir de Etats, tiers et Professionnels Attester l'image fidèle des comptes et la
1991 actionnaires d'audit et de qualité du contrôle interne et le respect
conseil des normes. Protection contre la fraude
internationale.
2.L’AUDIT ET LES THÉORIES DES ORGANISATIONS

A. L’audit au travers la théorie classique:


S’insère tout à fait dans les principaux concepts suivants :
 La séparation des coûts directs et indirects souvent fixes, le calcul des
coûts unitaires.
 Le découpage de l’activité, la décomposition du coût de production selon
les étapes techniques.
 Le calcul et l’analyse des écarts permettant le contrôle de l’exécution des
tâches.
B. L’AUDIT AU TRAVERS LA THÉORIE BÉHAVIORISTE:

L’audit est un outil de contrôle des individus mais


aussi un instrument de motivation et de
participation.
C.L’AUDIT AU TRAVERS LA THÉORIE PSYCHOSOCIOLOGIQUE

L’introduction de L’audit dans une structure


correspondant à la théorie psychosociologique part
du principe qu’il faut, désormais, créer avec les
hommes, et non pas les considérer comme un
simple instrument, mais cela n’empêche que le
contrôle des hommes demeurera dans
l’organisation, de plus, L’audit est un outil, source
de conseil et de suivi des réalisations permettant
d’assurer la pérennité de l’entreprise.
D. L’AUDIT AU TRAVERS LA THÉORIE SYSTÉMIQUE

L’audit est un instrument d’aide à la prise de


décision ,il permet d’élaborer des organigrammes,
et donc, les relations entre les sous-systèmes, et
d’établir des plans d’action, des budgets…
Par conséquent, l’audit apparait comme un système
à part entière, permettant de contrôler les
résultats par rapport aux objectifs prévus et
essayant de maintenir l’entreprise en tant que
système à l’état prévu.
E.L’AUDIT AU TRAVERS LA THÉORIE DE LA CONTINGENCE

L’audit doit être un système d’information pour la


dimension technique mais aussi pour la
dimension sociale.
Sa place, l’importance de son rôle, sa conception
et son utilisation vont être différents selon les
spécificités des entreprises.
Il doit s’adapter aux besoins d’information de
l’organisation et ne pas être plaqué de la
même manière dans toutes les entreprises.
DÉFINITION DE L'AUDIT
 Les Romains employaient le terme « audit » pour désigner un
contrôle au nom de l’empereur sur la gestion des provinces. Ce
terme provient du verbe latin « audire » qui signifie « écouter ».
Encyclopédie Wikipedia

 L’audit est un examen critique qui permet de vérifier des


informations données par l’entreprise et d’apprécier les
opérations et les systèmes mis en place pour les traduire.
Du bouquin « L’audit Financier »

 L’audit : Processus méthodique, indépendant et documenté


permettant d'obtenir des preuves d'audit et de les évaluer de
manière objective pour déterminer dans quelle mesure les
critères d'audit sont satisfaits.
(ISO 9000)
DIFFÉRENCE ENTRE CONTRÔLE DE GESTION ET AUDIT:

 Le contrôle de gestion résonne sur les résultats, l'audit sur


les processus.
 Le contrôle de gestion consiste à analyser les données
issues de l'exploitation, généralement des chiffres. L'audit
consiste à s'assurer de la bonne application des procédures
des processus de l'exploitation.
 Le contrôle de gestion utilise les informations produites par
les opérationnels. L'audit va à la recherche des faits et
informe partant des faits et des pièces.
 Le contrôle de gestion et fait de manière permanente et dois
faire des analyses et de proposition quant aux résultats
financier. L'audit a une mission ponctuelle, un dut précis,
souvent suite à la révélation d'un problème particulier.
OBJECTIFS DE L'AUDIT:

 déterminer la conformité des éléments du


système de gestion de la qualité aux exigences
spécifiées,
 déterminer l’aptitude du système de gestion de
la qualité mis en œuvre à atteindre les objectifs
qualité spécifiés,
 donner à l’audité la possibilité d’améliorer son
système et son efficacité,
A.OBJECTIFS DE L´AUDIT FINANCIER
 Exhaustivité :Cela signifie que toutes les opérations
réalisées durant l’exercice par l’entreprise sont reflétées
dans les états financiers.
 Existence :Cela signifie une existence physique pour les
éléments matériels, et la traduction d’opérations réelles
de l’entreprise pour les autres éléments.
 Propriété : Cela signifie que les articles qui apparaissent
au bilan de l’entreprise lui appartiennent vraiment.
 Evaluation :Cela signifie que toutes les opérations
comptabilisées sont évaluées conformément aux
principes comptables appliqués de façon constante d’un
exercice à l’autre.
 Comptabilisation : Cela signifie que les opérations sont
correctement totalisées, comptabilisées et centralisées,
appliquées de façon constante conformément aux règles.
B.OBJECTIFS DE L´AUDIT MARKETING

 faire un état des lieux de l´ensemble du


Marketing dans l´optique d´une cession d´un
produit ou d´une entreprise,

 réaliser le bilan des actions Marketing afin


d´optimiser sa place et son efficience dans
l´activité de la société…
SECTION 2 : LES DIFFÉRENTS TYPES D’AUDIT

 1. En fonction de l’entité auditée


 2. En fonction de l'intervenant

 3. En fonction de l'objectif de la mission

 4. Autres types d’audit


1. EN FONCTION DE L’ENTITÉ AUDITÉE

 L’audit est aujourd’hui exercé dans toutes les


catégories d’entités y compris celles relevant
du secteur non lucratif (association…) ou du
secteur public.
Exemples :
 audit des centre de gestion agrées,

 audit des sociétés mixtes.


2. EN FONCTION DE L'INTERVENANT

Il existe deux types d'audit:


 l'audit interne

 l'audit externe
A.L'AUDIT INTERNE
 La définition suivante donnée par l’Institut
Français des Auditeurs et Contrôleurs Internes
(IFACI) reflète l’évolution et traduit bien la
conception actuelle de l’audit interne :
« L’audit interne est la révision périodique des
instruments dont disposent une direction pour
contrôler et gérer l’entreprise. Cette activité est
exercée par un service dépendant de la direction
de l’entreprise et indépendant des autres
services ».
NORMES GÉNÉRALES POUR LA PRATIQUE
PROFESSIONNELLE DE L'AUDIT INTERNE:

 Les normes d’attributs énoncent les caractéristiques que


doivent présenter les organisations et les personnes
accomplissant des activités d’audit interne ;
 Les normes de performances décrivent la nature des activités
d’audit interne et définissent des critères de qualité permettant
d'évaluer les services fournis(Les normes d’attributs et de
performances s’appliquent aux services d’audit interne en
général).
 Les normes d'exécution appliquent les normes d’attributs et de
performances à des missions spécifiques (par exemple, un
audit de conformité, un audit de fraude,…).
B.L'AUDIT EXTERNE (CAS D'AUDIT FINANCIER)

L’audit externe est une fonction indépendante de


l’entreprise dont la mission est de certifier
l’exactitude des comptes, résultats et états
financiers, et plus précisément certifier la
régularité, la sincérité et l’image fidèle des
comptes et états financiers.
POUR MIEUX DÉFINIR LA DIFFÉRENCE ENTRE L'AUDIT INTERNE ET L'AUDIT
EXTERNE, ON PROPOSE LE TABLEAU SUIVANT

AUDIT INTERNE AUDIT EXTERNE


Il accomplie par une personne de Il est accompli par un professionnel
l'entreprise indépendant de l'entreprise
Il est par nature au service de la direction L'objectif est de répondre aux besoins des
général tiers en ce qui concerne le degré de
confiance que l'on peut accorder aux
documents financiers
L'auditeur est directement concerné par la L'audition n'est accessoirement concerné
détection et la prévention des fraudes. par la détection des fraudes, sauf si les
documents financiers peuvent
s'entrouverts affectés de manière
importante.
L'AUDIT EXTERNE (CAS COMMERCIAL )

Il indique:
 Les forces sur lesquelles l'entreprise doit
capitaliser
 Les corrections à apporter

 Les développements économiquement


réalistes à mettre en place
3. EN FONCTION DE L'OBJECTIF DE LA MISSION :

On peut citer trois types d'audit :


a) L'audit de la gestion
b) L'audit opérationnel
c) L'audit financier

d) Autres types d’audit


A) L'AUDIT DE LA GESTION

L'audit de la gestion a pour objectif soit


d'apporter les preuves d'une fraude, d'une
malversation ou d'un gâchis, soit de porter un
jugement critique sur une opération de gestion
ou les performances d'une personne ou d'un
groupe de personnes.
B) L'AUDIT OPÉRATIONNEL

C’est l’intervention dans l’entreprise sous la


forme d’un projet, de spécialistes utilisant des
techniques et des méthodes spécifiques, ayant
pour objectifs :
 D’établir les possibilités d’amélioration du
fonctionnement de l’entreprise
 De créer au sein de l’entreprise une dynamique
de progrès .
C) L'AUDIT FINANCIER

Il vérifie le respect des règles et principes


comptables tels qu'ils résultent de la loi comptable
et des orientations des organismes compétence
nationale
L'audit financier correspond :
 soit à une mission contractuelle confiée à un
professionnel et portant sur la révision comptable
 soit à une mission légale conduite par un
commissaire aux comptes.
DISTINCTION AUDIT FINANCIER – AUDIT OPÉRATIONNEL

o L’audit financier nécessite que l’auditeur soit


un spécialiste de la fonction étudiée.

o L’audit opérationnel va s’intéresser à


l’efficience de l’activité. (résultat maximum
obtenu par rapport aux ressources utilisées ;
efficacité : atteindre les objectifs).
LE TABLEAU SUIVANT RÉSUME LES PRINCIPALES
DIFFÉRENCES :
Audit financier Audit opérationnel

Objectif Certification des états financiers audit de stratégie

audit de gestion

audit des contrôles opérationnels

Champs d’investigation Contrôle interne comptable, CI Contrôle interne dans son


dans son ensemble pour faire des ensemble
recoupements

Préoccupation majeure Fiabilité de l’information Idem + efficacité des


produite et sécurité des actifs informations au sens large et
respect des politiques adoptées
D) AUTRES TYPES D’AUDIT :

L'audit s'est progressivement étendu à d'autres


fonctions telles que le marketing,
l'informatique, l'organisation, les ressources
humaines.
Conclusion
Ce qu'est un audit:
 une mesure d'écart,

 une source permanente de progrès,

 une occasion de considérer les relations inter-services sous un


autre angle et de façon objective,
 une formation continue à la démarche qualité et son système
de management,
 une implication concrète de l’ensemble des services de
l’entreprise dans la vie du système de gestion de la qualité.
Ce que l'audit n'est pas:
 un super contrôle,

 une surveillance déguisée,

 une occasion de régler ses comptes,

 une expertise technique ou un diagnostic du coeur de


métier,
 une occasion de refaire des contrôles.
BIBLIOGRAPHIE ET WEBOGRAPHIE

 « Audit : gestion des risques d’entreprise et contrôles


internes »(Mohamed HAMZAOUI avec la participation de
Benoît Pigé) Edition 2005.
 « L’audit financier » (Jean Raffegeau, Pierre Dufils et
Didier de Ménonville) 1ère Edition : 1994.
 « Méthodologie de l’audit social et Audit des
associations » (les éditions d’organisation).
 « Audit et Management » Daniel Bossard et Hervé
Stolowy Edition des cahiers Français.
 www.Wikipedia .fr
 http://www.scalinet.com/l-audit.html
Document
mis à disposition par :
www.marketing-etudiant.fr

Attention :
Ce document est un travail d’étudiant,
il n’a pas été relu et vérifié par Marketing-etudiant.fr.

En conséquence croisez vos sources :)