Vous êtes sur la page 1sur 83

ROYAUME DU MAROC

OFPPT
Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du
Travail
DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION

RESUME THEORIQUE
&
GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES

MODULE N°:4
DEVIS DESCRIPTIF,
QUANTITATIF, ET ESTIMATIF

SECTEUR : BATIMENT

SPECIALITE : MENUISERIE ALUMINIUM


NIVEAU : SPECIALISATION

1
REMERCIEMENT

La DRIF remercie les personnes qui ont contribué à


l’élaboration du présent document.

Pour la supervision :

Mr. Khalid BAROUTI Chef projet BTP


Mme. Najat IGGOUT Directrice du CDC/BTP
Mr. Abdelaziz ADAOUI Chef de Pôle CDC/BTP

Pour la conception :

Mr MANSAR Abderrahim Formateur


Mr EL GHANDOUR Abdelmajid Formateur
Mr BAHSINE Abderrahim Formateur

Pour la validation :

Mr CHAMILE Youssef Formateur à l’ISB

Les utilisateurs de ce document sont invités


à communiquer à la DRIF toutes les
remarques et suggestions afin de les
prendre en considération pour
l’enrichissement et l’amélioration de ce
programme.

DRIF

2
SOMMAIRE

RESUME PAGE
I. PARTIE : LECTURE ET INTERPRETATION DES PLANS 8
LES INSTRUMENTS DE DESSIN. 9
LES TRAITS. 13
L’ECRITURE NORMALISEE. 14
LA PROJECTION DES VUES. 16
PRESENTATION DE L’OBJET. 19
LES FORMATS DE DESSIN. 21
LES COTATIONS. 24
LES ECHELLES. 27
LES COUPES ET LES SECTIONS. 29
LES HACHURES. 32
SYMBOLISATION DES MENUISERIES. 33
LES ANGLES. 37
LES FORMES GEOMETRIQUES. 39
LES POLYGONES REGULIERS. 42
II. PARTIE : ELEMENTS DE CALCUL 48
LES CALCULS DE BASE (RAPPEL DE COURS). 49
UNITES DE MESURE. 52
UNITES DE SURFACE. 54
UNITES DE VOLUMES. 56
UNITES DE MASSE. 58
CALCUL DE SURFACES. 60
CALCUL DE VOLUMES. 62
III. PARTIE :DEVIS DESCRIPTIF, QUANTITATIF ET 64
ESTIMATIF
DEVIS DESCRIPTIF ET QUANTITATIF. 65
EXEMPLE D’UN DEVIS ESTIMATIF 67
EXEMPLE D’UN CAHIER DE CHARGE 71
LA FICHE DE DEBIT. 75
LE PRIX DE REVIENT ET LE PRIX DE VENTE. 79

3
MODULE : DEVIS DESCRIPTIF, QUANTITATIF ET ESTIMATIF
Durée : 50 h

OBJECTIF OPERATIONNEL DE PREMIER NIVEAU


DE COMPORTEMENT

COMPORTEMENT ATTENDU

Pour démontrer sa compétence le stagiaire doit connaître les


particularités DES PRODUITS VERRIERS, selon les conditions, les
critères et les précisions qui suivent

CONDITIONS D’EVALUATION

• Travail individuel.
• A partir:
- de notices techniques.
• A l'aide:
- de questionnaires.

CRITERES GENERAUX DE PERFORMANCE

• Interprétation des documents.


• Restitution correcte des enseignements.

4
OBJECTIF OPERATIONNEL DU PREMIER NIVEAU
DE COMPORTEMENT

PRECISIONS SUR LE CRITERES PARTICULIERS DE


COMPORTEMENT ATTENDU PERFORMANCE

Lire et interpréter des plans et des o Les instruments de dessin.


croquis.
o Les traits.
o L’écriture normalisée.
o La projection des vues.
o La présentation des vues.
o Les formats de dessin.
o Les cotations.
o Les échelles.
o Les coupes et les sections.
o Les hachures.
o Symbolisation des menuiseries.
o Les angles.
o Les formes géométriques.
o Les polygones réguliers.
o Les instruments de mesure.

Calculer les besoins pour la réalisation o Calculs de base.


des ouvrages. o Les unités normalisées.
o Calcul de surfaces.
o Calcul de volumes.

Calculer le prix de revient et le prix de o Fiche de débit.


vente. o Devis descriptif et quantitatif.
o Devis estimatif.

5
OBJECTIFS OPERATIONNELS DE SECOND NIVEAU

LE STAGIAIRE DOIT MAITRISER LES SAVOIRS, SAVOIR-FAIRE, SAVOIR-


PERCEVOIR OU SAVOIR-ETRE JUGES PREALABLES AUX APPRENTISSAGES
DIRECTEMENT REQUIS POUR L’ATTEINTE DE L’OBJECTIF DE PREMIER NIVEAU,
TELS QUE :

Avant de lire et interpréter des plans et des croquis, le


stagiaire doit: (A)

1) Connaître les instruments de dessin.


2) Différencier entre les traits.
3) Connaître l’écriture normalisée.
4) Savoir la projection et la présentation des vues.
5) Savoir les cotations et les échelles.
6) Connaître les coupes, les sections et les hachures.
7) Apprendre les symbolisations des menuiseries.
8) Les formes géométriques.

Avant d d’apprendre à calculer les besoins du matériel pour le


produit à exécuter, le stagiaire doit: (B)

9) Avoir la base de calculs.


10) Connaître les formules de calculs.
11) Maîtriser les méthodes de calculs.
Avant d'apprendre à calculer le prix de revient et le prix de
vente, le stagiaire doit: (C)

12) Connaître la description d’un devis.


13) Connaître la méthode de faire un devis.

6
PRESENTATION DU MODULE

Le présent module : DEVIS DESCRIPTIF, QUANTITATIF ET ESTIMATIF,


est adressé aux stagiaires de la spécialité menuiserie aluminium pour être capable
de décrire, quantifier et estimer un devis lors de la réalisation des ouvrages en
menuiserie aluminium.
Le module est basé sur deux grands appuis essentiels dans la formation
professionnelle : le dessin et le calcul, qui mènent vers une formation qualifiante et
performante.

7
8
LES INSTRUMENTS DE DESSIN
Définition.

Ce sont des outils, et matière d’œuvre plus ou moins performants pour que le
dessin soit parfait,

Les instruments de dessin.

Ils sont nombreux, et ils se varient selon la nature du dessin :

Planche de dessin : sont fabriquer à des dimensions pour recevoir les différentes
grandeurs normalisées de feuilles de papier.

Crayons : un dessinateur emploie généralement un crayon assez dur avec une


longue pointe pour obtenir des dessins précis. Il existe aussi des crayons alimentés
automatiquement, ou porte-mines. Avec ces crayons , on varie la dureté de la mine
en changeant celle-ci à son gré.

Té : comme la lettre dont il titre son nom, le té se compose de deux branches


inégales, perpendiculairement l’une à l’autre.
La tige , longue et mince , glisse sur la feuille à dessin et sert au tracé des lignes

Ou des points d’appui aux équerres.


La tête plus épaisse et plus courte, est assemblée à angle droit avec la tige. Il glisse
sur le bord de la planche.

9
Equerres : on utilise généralement deux sortes d’équerres en dessin. L’une,
appelée équerre 45°, possède un angle de 90 et deux angles de 45° ; l’autre
généralement appelée équerre à 60° ou 30°-60°.
Les équerres les plus commodes sont en matière plastiques transparentes, elles
laissent ainsi apparaître le dessin dans toute son étendue et permettent d’éviter
certaines erreurs de tracé.

Compas à tracer: composé de deux branches articulées, il sert à réaliser des


circonférences et des arcs de circonférence.

10
11
Evaluation N°1

Nom et prénom :………………………………… Date :……………………………

Groupe :…………………………………………… Note :……………………………

1) Quel est le rôle des instruments de dessin ?

2) Citez quelques instruments de dessin.

3) Nommez les instruments ci-dessous :

4) A quoi sert les instruments suivants : le compas, porte-mine, et le té.

5) De quoi se compose le compas ?

6) De quoi se compose le té ?

12
LES TRAITS
On distingue trois sortes des traits :

1. Traits continus.

¾ Fort : pour les sections, vues, cadre de dessin, les flèches indiquant le
sens d’observation.
¾ Moyen : pour les arrêtes, contours apparents,
¾ Fin : pour les constructions géométriques, flèches indiquant le sens
d’ouverture des portes, hachures.

2. Traits interrompus.

¾ Fort : contours cachés, représentation des parties à démolir.


¾ Moyen : lignes électriques, contours cachés.
¾ Fin : certaines hachures.
----------------------------------------------------

----------------------------------

-------------------------

3. Traits mixtes.

¾ Forts : traces des plans de coupes et des sections.


¾ Moyens : axes principaux des plans de symétrie.
¾ Fins : axes secondaires de toute nature brisures.

13
ECRITURE NORMALISEE
1° Définition : elle permet la lisibilité et l’homogénéité des caractères.

2° Caractéristiques :

¾ La hauteur nominale (h).


¾ La largeur de la lettre (L).
¾ L’épaisseur du trait (d).
¾ La hauteur corps (c).

3° Descriptions caractères :

¾ Majuscules (1).
¾ Minuscules sans jambe (2).
¾ Minuscules avec jambes (3).
¾ Chiffres (4).
¾ Signes (5).
A é g 3 ¤
(1) (2) (3) (4) (5)

4° Formes des caractères.

Elle est droite ou incliné à 75°.

0123456789 0123456789
AZERTYUYUIOP AZERTYUYUIOP
QSDFGHJKL QSDFGHJKL
MLWXCVBN MLWXCVBN

14
Evaluation N°2

Nom et prénom :………………………………… Date :……………………………

Groupe :…………………………………………… Note :……………………………

Faire l’exercice en fonction de votre identité.

NOM :

Prénom :

Né le :

Lieu :

Adresse :

15
PROJECTION DES VUES
1- Définition : c’est la représentation des vues d’une pièce, faite sur des plans de
projection
2- Description
La projection d’une pièce se compose de 6 vues :
¾ La vue de face
¾ La vue de droite
¾ La vue de dessus
¾ La vue de gauche
¾ La vue d’arrière
3- Disposition des vues.

a b

e
f

d
c

h g
Cube de projection Perspective de l’objet

¾ Choisir la vue de face la plus représentative.


¾ Déterminer les autres vues par rapport à la vue de face choisie.
¾ Disposer les différentes vues comme ci-dessous.

16
Cube de projection développée.

4- Représentation des solides

La représentation des solides est réalisée selon la méthode Européenne des


projections représentée
par la légende ci-dessous. Elle précise que par rapport à la vue de face, la vue de
gauche est représentée à droite, la vue de droite à gauche, la vue de dessus dessous,
et de dessous dessus.

Légende

Vue de face Vue de gauche

17
Evaluation N°3

Nom et prénom :………………………………… Date :……………………………

Groupe :…………………………………………… Note :……………………………

Dans un cube de projection développé, faites la projection des objets suivants :

18
PRESENTATION DE L’OBJET
Dans la représentation de l’ouvrage suivant, les 3 vues on suppose que chaque vue
est en face et à hauteur des yeux.
Dans l’objet de la surface représentée est limitée par des arêtes tandis que dans le
dessin elle est limitée par des traits.

Nombre de vues
- Généralement trois : - Elévation
- Profil droite ou gauche
- Plan
- Parfois deux ou même une pour ouvrage simple.
- Rarement plus de trois, car le menuisier utilise le plan d’atelier.

Comment regarder l’objet ?


Elévation : face de l’ouvrage la plus compète ou la plus représentative parallèle à
un plan vertical.
A) Vue en élévation

B) Vue de profil : à droite de la vue en


élévation suivant des projetant vers
la droite.

C) Vue en plan : en dessous de la vue en


élévation suivant des projetant vers
le bas.

19
Evaluation N°4

Nom et prénom :………………………………… Date :……………………………

Groupe :…………………………………………… Note :……………………………

Veuillez porter les lettres dans les parties qui correspondent.

20
LES FORMATS DE DESSIN

1) LES FORMATS

Les documents doivent avoir un format unifié afin de faciliter leur consultation,
leur classement et leur expédition.
Pour cela, on adopte un format de pliage de 20mm x297mm, dit format A4. les
autres formats normalisés eux aussi se déduisent les uns des autres à partir du
format de base A4 en multipliant par deux la plus petite des deux dimensions.

Mise en page

Présentation des exercices de dessin

¾ Sauf indication contraire les exercices de dessin se feront sur une feuille de
format A4 (210 x 279 mm).
¾ Encadrement se fera à 5 mm des bords de la feuille et aura donc comme
dimension (200 x 287).
¾ La cartouche se situera toujours au bas de le feuille sur la largeur de 210 mm et
aura 30 mm de hauteur à partir de l’encadrement.

21
200

287 297

30

210

Une fois que les dimensions sont prises correctement il est possible de procéder à
la mise en page.
Celle-ci est faite de façon à obtenir une répartition équilibrée des vues sur la
feuille de dessin.

A
B b
c
D

Cartouche
caca

Calcul de réparation

2) CARTOUCHE

Le format de pliage A4 est destiné à recevoir le cartouche pour que ce dernier reste
apparent après pliage des plans.
Le cartouche est l’identité d’un dessin
22
On appelle cartouche l’emplacement réservé dans un angle du dessin et dans lequel
figurent tous les renseignements relatifs au projet figure page de gauche.

Désignation et adresse de la construction


Nom et adresse du propriétaire
Désignation des dessins (façade, coupe, …etc)
Indication des corps d’état
La ou les échelles
Date du dessin
Légende
Emplacement pour les modifications
Numéro de classement.

Exemple d’une cartouche simple

23
LES COTATIONS

Ligne d’attache Ligne de cote Cote Flèche

(50)

¾ Ligne d’attache : Ligne perpendiculaire à l’arrête de la pièce, détermine


l’origine et la fin de l’arrête à coter.
¾ Ligne de cote : ligne parallèle de la pièce.
¾ Flèche : indique précisément le début et la fin de la cote, la pointe de la flèche
étant positionnée sur la ligne d’attache.
¾ La cote : indique la valeur réelle de l’arrête, elle se place au fessus et au milieu
de la ligne de cote.
Observation : - Les lignes de cote et les lignes d’attaches seront tracées en trait
continu fin, les cotes les flèches en trait moyen.
- Placer les flèches à l’envers lorsqu’il n’y a pas de place pour la cote.
La lecture des cotes d’élément rectilignes :

Les cotes peuvent être :


a) Inscrites en série à la suite les vues des autres (fig. 1).
b) En parallèle à partir d’une surface de référence (fig. 2).
c) Superposées pour rendre un dessin plus lisible (fig. 3).
La lecture des cotes d’éléments divers :
a) Des angles par leur valeur ou par deux cotes
b) Des congés et des arrondis par leur rayon (R) ou par deux cotes.
c) Des arcs de cercle par leur corde, leur angle ou leur arc.
d) Des cylindres de révolution par leur diamètre précédé du signe Ø.
e) Des cercles par leur diamètre.
24
8 24
8
45 101 45 101 45
337

En série (1)

222

30
126
156
252 192
282
En parallèle (2)

220

Superposées (3)

25
Evaluation N°5

Nom et prénom :………………………………… Date :……………………………

Groupe :…………………………………………… Note :……………………………

Sur format A4, tracer les trois vues de la pièce ci dessous :

26
LES ECHELLES

Définition :

On appelle ECHELLE le rapport entre les dimensions du dessin représentant


l’objet et les dimensions réelles de cet objet.

PRESENTATION DES ECHELLES :

Sur un même plan, il est autorisé de tracer, par exemple


9 une vue en plan à l’échelle 1 / 50.
9 une coupe à l ‘ échelle 1 / 50.
9 un détail à l ‘échelle 1 / 20 et un autre à l’échelle 1 / 10.
Il est alors très important de signaler l ‘échelle de chaque partie du plan, sous le
dessin même. Si le dessin ne comporte qu’une seule échelle, elle doit figurer dans
le cartouche.
Les échelles peuvent se présenter de trois façons.
l ‘échelle fractionnaire : 1 / 50 et 1 / 100 …
l ‘échelle décimale : 0, 02 et 0, 01 …
l ‘échelle par rapport au mètre : 1 cm.p.m et 2 cm.p.m …

APPLICATION ADEQUATE DES ECHELLES :

Mettre une longueur réelle à l’échelle.


Combien de cm doit on dessiner sur un plan pour représenter à l’échelle 1 / 50
un mur de 3 m ?
300 × 1 / 50 = 6 cm

- Convertir une mesure à l’échelle en longueur réelle.

Quelle est la mesure réelle d’un mur représenté par 4 cm sur un plan à l’échelle ?
4 × 100 / 1 = 400 cm ou 4 m

- Convertir une mesure d’une échelle à l’autre.

Je mesure 5 cm sur un plan dont l’échelle est 1 / 20, combien dois – je trace sur
mon plan à l’échelle 1 / 50 ?

Mesure réelle est : 5 × 20 / 1 = 100 cm.


Sur mon plan : 100 × 1 / 50 = 2 cm.

27
Evaluation N°6

Nom et prénom :………………………………… Date :……………………………

Groupe :…………………………………………… Note :……………………………

Inscrivez la valeur des cotes des dessin des vues ci-dessous, en tenant compte de
l’échelle utilisée.

28
COUPES ET SECTIONS
But : Les coupes permettent de représenter de nombreux détails qui sont parfois
difficilement représentables sur les vues de face, en plan et da profil.
Prenons l’exemple très simple de l’objet dessiné dans la figure ci-contre.
Il s’agit d’une boîte creuse. La vue de face comporte des pointillés (plus l’objet est
complexe intérieurement, plus le nombre de lignes en pointillés est grand). Pour
améliorer la lecture de l’objet, on exécutera une coupe sue la boîte.

Exécution d’une coupe.

¾ Plan de coupe.
La boite étant symétrique, on va couper la pièce dans l’axe de la partie creuse. Le
plan P est le plan de coupe.

Fig 1

¾ Enlever la partie située entre le plan de coupe et l’observateur.

Fig.2

29
¾ Dessiner le partie restante.

Fig.3
¾ Hachurer les parties enlevées.
Mettre des hachures sue les parties qui ont été coupées (traces laissées par la scie)
fig. : 2,3

REPERAGE D’UNE COUPE.

¾ Représentation des coupes :

Les coupes sont des vues comme les autres et se placent donc de la même façon
que les vues ordinaires.
¾ Désignation d’une coupe :

Coupe AA ; coupe BB etc., ou coupe AA’, BB’, etc. ou plus simplement coupe A,
coupe B.

Repérage du plan :

Un trait mixte fin renforcée aux extrémités. Fig. : 3

¾ Sens d’observation :

Placer une flèche, en trait fort, à chaque extrémité du plan de coupe, indiquant le
sens d’observation. Fig. : 3

¾ Désignation du plan de coupe :

Placer deux lettres majuscules en trait fort. Fig. : 3

30
Evaluation N°7

Nom et prénom :………………………………… Date :……………………………

Groupe :…………………………………………… Note :……………………………

Faites la coloration et nommez chaque élément de la figure ci-dessous.

31
LES HACHURES
But : on utilise les hachures pour différencier entre les matériaux utilisés dans tous
secteurs.
On les utilise aussi pour bien et mieux comprendre le dessin.

Hachures et représentation en coupe.

matériaux schéma

Acier

métaux Aluminium

Cuivre

Béton

Matériaux de Béton armé


bâtiment
brique
Bois en coupe
longitudinale

Bois en coupe
Bois transversale

Contre-plaqué

Isolation thermique

Isolation acoustique
Isolation Mousse de
calfeutrement

32
SYMBOLISATION DES MENUISERIES

Ouvrages utilises pour l’éclairage et l’aération.

Principes de la symbolisation :

- Sur un dessin ou un plan, les menuiseries sont toujours représentées en élévation.


vues de l'extérieur.
3 symboles désignent le type d'ouverture de la menuiserie:
1) trait continu: ouverture vers l'intérieur.
(exemple: fenêtre à la française).
2) trait interrompu: ouverture vers l'extérieur (exemple: fenêtre à l'anglaise).
3) flèche: mouvement de déplacement du ou des vantaux dans le plan de la
Menuiserie (ex./: fenêtre coulissante et fenêtre à la guillotine).

Châssis et fenêtres :

Châssis et fenêtres Croquis

Fenêtres à l’anglaise

Fenêtres à la française

Châssis basculant

33
Châssis pivotant

Châssis à soufflet

Châssis oscillo-battant

Fenêtres coulissantes

Fenêtres à guillotine

Châssis composés

34
Ouvrages utilises pour le passage

Principes de la symbolisation :
Le principe de représentation en élévation des portes, sur un plan ou un dessin, est
semblable à la représentation des châssis et fenêtres.
Toutefois, sauf pour les portes-fenêtres, la notion de représentation d'une porte, vue
de l'extérieur, n'est pas toujours possible.

Il convient donc d'utiliser 3 symboles, pour définir le sens d'ouverture d'une porte:

1) Trait continu: porte s’ouvrant en poussant


2) Trait interrompu: porte s'ouvrant en tirant
3) Point noir: emplacement du levier de manoeuvre de la quincaillerie de
condamnation (pour 2 vantaux, ou plus, ce point noir symbolise également le
vantail s'ouvrant le premier).
Portes et porte-fenêtre.

Portes-fenêtres Portes va et vient

Portes battantes Portes à Portes coulissantes


pivots

35
Evaluation N°8

Nom et prénom :………………………………… Date :……………………………

Groupe :…………………………………………… Note :……………………………

Dessiner sur une feuille de dessin les portes et les fenêtres suivantes :

¾ Fenêtres à la Française.
¾ Châssis basculant.
¾ Châssis à soufflet.
¾ Fenêtres coulissantes.
¾ Portes-fenêtres.
¾ Portes battantes.
¾ Portes va et vient

36
Les angles

37
38
Les formes géométriques

Le carré

Voici comment tracer un carré à l’intérieur d’un cercle, carré dont la distance entre
les pointes est connue et dont les cotés sont à 45°.
- tracer un cercle dont le diamètre est égale à la valeur des diagonales du carré à
tracer (partie a).

39
- Tracer deux droites perpendiculaires l’une à l’autre et passant par le centre du
cercle. On obtient ainsi les points A,B,C et D (intersection entre les lignes et le
cercle) (partie b).
- Tracer une ligne de A à B, de B à C, de C à D, et de D à A (partie c)

Le rectangle :

Le rectangle s’inscrit dans un cercle.

Propriété :

- cotés égaux et parallèles 2 à 2.


- AB // DC AB // DC
AD = BC BC = AD
- diagonales égale entre elles, se coupent en leur milieu.
AC = BD
AO = BO = CO = DO
Rayon du cercle circonscrit au rectangle.

40
Evaluation N°9

Nom et prénom :………………………………… Date :……………………………

Groupe :…………………………………………… Note :……………………………

1) Tracer un carré inscrit dans un cercle de rayon 25 mm.

2) Tracer un carré tel que le diagonale est égale 60 mm.

3) Tracer un rectangle inscrit dans un cercle de rayon 30 mm.

4) Tracer un rectangle tel que :


La longueur = 40 mm.
La largeur = 30 mm.

41
Les polygones réguliers

Définition :

Un polygone est régulier lorsque ces cotes et les angles sont égaux.

Traçage d’un triangle équilatéral :

CD est la cote du polygone.


CD = DB = BA

Traçage d’un carré :

CA est la cote du polygone régulier.


CA = AD = DB = BC.

42
Traçage d’un pentagone :

Traçage d'un pentagone à l'intérieur d'un cercle


Le traçage d'un pentagone, qui est un polygone à cinq côtés, serait de la façon
suivante.
- Tracer un cercle à un diamètre donné, puis tracer deux droites (AB et CD)
perpendiculaires
L’une à l'autre et passant par le centre du cercle 0 (partie a).
- Élever une perpendiculaire EF au milieu de OB (partie b).
- Du point E comme centre et avec la distance EC comme: rayon, tracer un arc de
cercle CP (partie c).
- Avec C comme centre et avec la distance CP comme rayon, tracer l'arc de cercle
PH (partie d). "
- Avec le compas, reporter avec le compas la distance CH cinq fois sur la
circonférence (partie e).
- Joindre par des droites les cinq points obtenus sur la circonférence (partie f).

43
Traçage d’un hexagone :

L'hexagone est un polygone à six côtés. Il existe plusieurs méthodes de traçage


selon les données disponibles.
Voici comment tracer un hexagone lorsque la distance entre les sommets est
connue.
- Tracer, avec le compas, une circonférence de diamètre AB égale à la distance
entre les sommets de l'hexagone. Tracer par la suite une perpendiculaire CD au
milieu de AB (partie a).
- Avec C et D, comme centres, tracer deux arcs de cercle dont le rayon est égal au
Rayon du cercle. On obtient ainsi les points E, F, G et H (partie b).
- Joindre les points C, I C, D, II, E et C. On obtient alors un hexagone (partie c).

Traçage d’un octogone :


L'octogone est un polygone à huit côtés. Il existe deux méthodes pour le tracer.
Méthode N°1 :
44
Voici comment tracer un octogone lorsque la distance entre les sommets est
connue.
- Tracer un cercle dont le diamètre est égal à la distance entre les sommets de
l'octogone à tracer, puis tracer deux droites perpendiculaires l'une à l'autre et
passant par le centre du cercle. (Partie a).
- A l'aide du compas ou avec l'emploi du té et de l'équerre 45°, tracer des
bissectrices pour les quatre angles de 90° (partie b).
- Joindre par des droites les points A, E, C, C F B, F, D, H et A (partie c).

Méthode N°2 :
Voici comment tracer un octogone lorsque la distance entre les plats est connue.
- Tracer un carré dont les côtés ont la même longueur que la distance entre les
plates de l'octogone a tracé, puis tracer deux diagonales à l'intérieur du carré à
partir des quatre coins.
L’intersection des deux diagonales constitue le point 0 (partie a).
- Tracer deux arcs de cercles, dont les centres sont respectivement les points A, B,
C et D, dont le rayon est égal à la longueur de la droite représentée par AO. Ces
arcs de cercles viennent toucher les côtés du carré en huit points, les sommets de
l'octogone (partie b).
- Joindre ces sommets pour former l'octogone (partie c).

Traçage d’un heptagone :

L’heptagone est un polygone régulier à 7 cotés égal :


45
- Tracer un cercle, puis tracer deux droites perpendiculaires qui passent par le
centre O et qui coupent le cercle en : A, B, C, D. (partie a)
- Tracer le médiatrice du rayon OA qui coupe le rayon et le cercle en : E et F.
- EF est la cote de l’heptagone régulier.
- A l’aide d’un compas joindre la cote EF sur le cercle.

46
Evaluation N°10

Nom et prénom :………………………………… Date :……………………………

Groupe :…………………………………………… Note :……………………………

1) Tracer un triangle équilatérale tel que : R = 40 mm.

2) Tracer un pentagone tel que : R = 40 mm.

3) Tracer un hexagone tel que : R = 40 mm.

4) Tracer un heptagone tel que : R = 40 mm.

5) Tracer un octogone tel que : R = 40 mm.

47
48
LES CALCULS DE BASE. (RAPPEL DE COURS)
1) Addition :

1234 2781
+ 3457 + 3745
= 4691 = 6526

2) Soustraction :

9734 6954
-2541 -2311
=7193 =4643

3) Multiplication :

142 256
x 2 x 7
= 284 =1792

Par convention on supprime le signe de la multiplication dans les cas suivants :


¾ entre un nombre et une lettre :
2 x a = 2a

¾ entre deux lettres :


a x b = ab
¾ entre un nombre ou une lettre et une parenthèse :
3 x (a - b) = 3(a - b)
¾ entre deux parenthèses :
(a+2) x (a-4) = (a + 2)(a - 4)
4) Division:
1468 / 63

1468 63
-126 23,3
0208
-189
0190
-189
001

49
EXERCICES D’APPLICATION
Calculer :

15038+7982=
1531+310989=
9648+8998+2093=
17035872+3567218=
Calculer :
27342-9958=
176031-46271=
(375212-9785)-(214800-15835)=

Compléter le tableau :

a b a+b a-b
35 27
54 83
67 8
42 111

Calculer :
74 x 3= 54 x 2= 302 x 587=
25 x 4 67 x 5= 5018 x 307=
86 x 6= 66 x 10= 3547 x 42=
78 x 9= 34 x 8= 2568 x 637=
375 x 4= 157 x 5= 888 x 7315=
5384 x 50= 1234 x 40= 685,47 x 514 =

Complète le tableau suivant. Que remarque-tu?

a b c (a +b ) c ac + bc
8 5 3

4 8 84

11 6 120

5 10 90

50
Evaluation N°10

Nom et prénom :………………………………… Date :……………………………

Groupe :…………………………………………… Note :……………………………

Compléter le tableau suivant :

A B C A+B+C (A-B) + (A-C) (A+B) x (A+C) A/B


568 600 450
92214 85412 64873
598744 459872 300089
58851 36630 12210
42987 34268 30000
487,24 259.99 120.87
855,72 658,65 444,22
7487 4255 2996
596,11 545,44 332,54

51
UNITÉS DE MESURE
Unité de mesure de la longueur :
Unité principale de mesure des longueurs :
• mètre : m
• Les unités les plus utilisées : m, km, cm, mm.
Tableau de conversion :
Pour faciliter l’opération de conversion d’une unité à une autre on utilise le tableau
suivant :

km m dm cm mm µm
1km = 1 1000 10000 100000 1000000 109
1m = 0,0001 1 10 100 1000 1000000
1dm = 10000 0,1 1 10 100 1000
1cm = 0,000001 0,001 0,01 1 10 10000
1mm = 0,0000001 0,0001 0,001 0,01 1 1000
1µm = 10-9 0,0000001 0,000001 0,00001 0,0001 1

Exercice d’application:

Convertir :

10.5 m = mm = dm = cm

1247.23 dm = hm = m = cm

457 km = dam = m = mm

14798.23 mm = dm = cm = m

698.457 dam = km = m = cm

14.312 m = cm = dm = mm

675.41 mm = km = dm = m

135.75 cm = dam = m= km

52
Evaluation N°11

Nom et prénom :………………………………… Date :……………………………

Groupe :…………………………………………… Note :……………………………

Copier et compléter le tableau :

km m dm cm mm

21546 km =
231654 m =

987654 dm =

616545 cm =

96858132 mm =

53
UNITES DE SURFACE

Les multiples Unité principale Les sous multiples


Km2 hm2 dam2 m2 dm2 cm2 mm2
A 3 0 1 5 7 2
B 4 0 6 8 9

C 8 0 2 5

¾ A = 30.1572 dam² ou 3015.72 m² ou 301572 dm²

¾ B = 4.0689 km² ou 406.89 hm² ou 40689 dam²

¾ C = 80250 mm² ou 8.025 dm² ou 802.5 cm²

Exercice d’application:

67.5m2+4620dm2+3dam2 =...................................... dm²

65mm2+0.42cm2+101dm2 =……………………...... m²

72438mm2-95.5cm2 = ……………………………….cm²

(1m2+35dm2+15cm2)x3 =.......................................... dam²

(3hm2+46dam2):36 =………………………………...m²

54
Evaluation N°12

Nom et prénom :………………………………… Date :……………………………

Groupe :…………………………………………… Note :……………………………

Convertir, calculer et poser les résultats sur le tableau des mesures de surfaces :

1) 45 m² + 3500 dm²+ 41 dam² =...................................... dm²


2) 65552 mm² + 0.954 cm² + 2143.2 dm² =………………….... m²
3) 18004 mm² - 10.65 cm² = ……………………………….cm²
4) (3 m² + 75 dm² + 32 cm²) x 6 =.......................................... dam²
5) (1 hm² + 120 dam²) / 12 =………………………………...m²

km² hm² dam² m² dm² cm² mm²

55
UNITES DE VOLUME

Tableau des unités de volume :

Metre Decimetre cube Centimetre Millimetre


cube cube cube
m3 dm3 cm3 mm3
A 8, 6
B 8 6 0 0,
C 8 6 0 0 0 0 0,

A = 8.6 m3
B = 8600 dm3
C = 8600000 cm3

Exercice d’application:

1500 000 cm3 =...................................... dm3


150 000 cm3 =……………………...... m3
24.5 m3 = ……………………………….mm3
24.5 m3 =.......................................... cm3
24.5 m3 =………………………………...dm3

56
Evaluation N°13

Nom et prénom :………………………………… Date :……………………………

Groupe :…………………………………………… Note :……………………………

Utiliser le tableau de conversion pour exprimer les mesures de volume


A,B C ,D ou E, F G, H en m3

m3 dm3 cm3 mm3

A 0 0 7
B 07.3750

C 506

D 2358

dm3 mm3 cm3 mm3


E 400

F 2.840

G 950
H 240

57
UNITES DE MASSE

Unité de mesure de la masse :


Unité principale de mesure de la masse :
¾ gramme : kg
¾ Les unités les plus utilisées : g, kg, t
Tableau de conversion :
Pour faciliter l’opération de conversion d’une unité à une autre on utilise le tableau
suivant :

t kg g

1t = 1 1000 1000000

1 kg = 0,0001 1 1000

1g = 0,0000001 0,0001 1

Exercice d’application :

Convertir :

250 kg = …………………………………………………… q

320.505 g = …………………………………………………t

1635.75 t = ……………………………………………….. q

855.45 kg = …………………………………………………g

922.784 g = ………………………………………………….t

140 kg + 263.1 g = ………………………………………… kg

147.98 g +354 g + 975.40 kg = ………………………….…g

58
Evaluation N°14

Nom et prénom :………………………………… Date :……………………………

Groupe :…………………………………………… Note :……………………………

Compléter le tableau suivant :

valeurs g kg t
6750 g
0.5 t
31.95 kg
2.8 t
100057 g
346159 g
360 kg
120.85 t
7.35 t
20.467 kg

59
CALCUL DE SURFACES

Le tableau ci-dessous résume les formules de calcul de surfaces :

Formes Carré Rectangle Parallélogram Losange Triangle Cercle Trapèze


géométriques me

Schéma

S = a² S=bxh S=bxh S=Dxd/2 S= bxh S= 3,14 x r² S = (B + b) x h


Surface S = d² / 2 2 2
a = 5 cm b=5 cm, h=3cm. b=5 cm, h=3 cm D=5 cm, d= 3 cm b=5 cm, h=3 cm R = 5 cm B=5cm, b=4cm,
Exemple h=3cm
S = 25 cm² S = 15 cm² S = 15 cm² S = 7,5 cm² S = 7,5 cm² S = 15,7 cm² S = 13,5 cm²

Périmètre P=4xa P= (b +h) x 2 P= (a +b) x 2 P= (b +a) x 2 P= a + b + c P=2 x 3,14 x r P= B+ b+c+d

60
Evaluation N°15

Nom et prénom :………………………………… Date :……………………………

Groupe :…………………………………………… Note :……………………………

1) Calculer la surface d’un carré dans les cas suivants :

¾ a = 40 cm.
¾ d = 80 cm.

2) Calculer la surface d’un rectangle tel que :

¾ b = 60 cm.
¾ h = 30 cm.

3) Calculer la surface d’un triangle tel que :

¾ b = 60 cm.
¾ h = 35 cm.

4) Calculer la surface d’un cercle tel que :

¾ r = 50 cm.

61
CALCUL DE VOLUMES

Solides cube Cube rectangulaire pyramide cylindre cône

Schéma

V = a x a x a = a3 V=axbxc V = AB x h / 3 V = (π/4) d2 h V = (π/3) r2 h


AO = 6 a2 AO = 2 (ab + ac + bc) AO = 2 π r (r + h) AO = π r (r + m)
d = √3 a d = √ (a2 + b2 + c2) m = √ (h2 + r2)
AB = Surface du pied AO = Surface totale
Formules de la pyramide
AO = Surface du cube AO = Surface d'un cube AO = Surface totale
rectangulaire du corps

a = 5 cm a= 5 b= 2,5 c= 3,5 cm. AB= 20 cm². h= 9 cm D = 6 cm, h= 8 cm r= 4 cm, h= 8 cm


3
Application V= 5 x 5 x 5= 75 cm V= 5 x 2,5 x 3,5 V= 20 x 9/3 = 60 cm3 V= 3,14 /4 x 6² x 8 V = 3,14/3 x 4² x 8
numérique = 43,75 cm3 = 226,08 cm3 = 133,97 cm3

62
Evaluation N°16

Nom et prénom :………………………………… Date :……………………………

Groupe :…………………………………………… Note :……………………………

1) Calculer en dm3 le volume d’un cube sachant que : a = 30 cm..

2) Calculer en dm3 le volume d’un cube rectangulaire sachant que :


a = 60 cm, b = 40 cm, c = 30 cm.

3) Calculer en dm3 le volume d’un cylindre sachant que : r = 40 cm, h = 90 cm

4) Calculer en dm3 le volume d’un pyramide sachant que : AB = 100 cm², h = 80 cm.

63
64
DEVIS DESCRIPTIF ET QUANTITATIF
Il comprend :

¾ Type de l’ouvrage à réaliser.


¾ La quantité des ouvrages à réaliser.
¾ La composition des ouvrages.
¾ Les dimensions des ouvrages.
¾ La quincaillerie nécessaire et certaines finitions.

Devis descriptif et quantitatif N°1: châssis coulissant de 1,20 ( l )x 1,63 (H) HC y


compris cache rideau.

Châssis en aluminium laqué blanc, composé de deux vantaux coulissant, les deux entre
eux, et une partie haute pour cache rideau.
- Pré-cadre en tôle pliée galvanisée 20/10 d’épaisseur.
- Cadre dormant réalisé en aluminium comprenant montants traverse basse et haute et
comportent les feuillures pour recevoir les ouvrants.
- Joint d’étanchéité à l’extérieur en silicone, couleur blanche entre le Pré-cadre et le
cadre dormant.
- Ouvrant vitrés et coulissants, réalisé en profilés d’aluminium comprenant les joint
néoprène brosse en nylon et galets feuillures à vitres, les condamnations, ainsi que
tous les articles de quincaillerie nécessaires et à prévoir en premier choix.
- Vitrage: Glace claire de 6 mm.
Cache rideau comprenant :
- Remplissage en stratifié blanc de 10mm d’épaisseur.
- Parclose à clips en Aluminium.
Le tout sera réalisé suivant plans et détail de l’Architecte.
Ouvrage payé pour l’ensemble et à l’unité y compris pose et toutes sujétions
d’exécution.

devis descriptif et quantitatif N°2 : châssis fixe de 0,66 x 1,40 HC.

Châssis en aluminium laqué blanc fixe.


- Précadre en tôle pliée galvanisée 20/10 d’épaisseur
- Cadre dormant réalisé en aluminium comprenant montants et traverse basse et
haute comprenant feuillures à vitres
- Parclose à clips en aluminium et joint néoprène (pour la pose des vitrages)
- Vitrage : glace claire de 6 mm
- Finition à l’extérieur en silicone spécial couleur blanche entre le précadre et le
cadre dormant
Le tout sera réalisé suivant plans et détail de l’Architecte.
Ouvrage payé pour l’ensemble et à l’unité y compris pose et toutes sujétions
d’exécution.
65
Devis descriptif et estimatif N° 3: porte d’entrée immeuble type de 1,45 x 2,20 HC.

Porte vitrée en aluminium laquée blanc à 2 vantaux ouvrant à la française et réalisée


comme suit :
- Précadre en tôle pliée galvanisée de 20/10 en U
- Bâti dormant réalisé au profile aluminium, comprenant traverse haute et montant
latéraux
- Vantail composé de montant et traverses en profilés et comprend les joints
néoprène, feuillure à vitre, ainsi que tous les articles de quincaillerie nécessaire et
à prévoir de premier choix (paumelles, serrures de sûreté à cylindre, targettes,
butoirs en caoutchouc, et …)
- Profils spéciaux en aluminium mis en place pour former couvre joints intérieurs
et extérieurs au droit des bâtis dormants.
- Parclose à clips en aluminium et joint néoprène pour la pose des vitrages : glace
claire 6 mm.
Le tout sera réalisé suivant plans et détail de l’Architecte.
Ouvrage payé pour l’ensemble et à l’unité y compris pose et toutes sujétions
d’exécution.

66
EXEMPLE D’UN DEVIS ESTIMATIF

67
68
69
70
EXEMPLE D’UN CAHIER DE CHARGE

Nota
Les profils retenus seront ceux :
- Profil système
- Kawner
- SEPALUMIC
- Ou Tout autre profil de la série « Economique amélioré »
L’entrepreneur doit joindre à son offre un échantillon de profil quincaillerie et
accessoires, ainsi qu’un échantillon de volet roulant. Il doit joindre également les fiches
techniques du matériel proposé (profil – PVC …)

ARTICLE 1 : PRESCRIPTIONS GENERALES

Les disposition, dimensions et descriptions des ouvrages sont indiquées par les plans à
l’échelle de 0,05/ 0,02 et par les termes de la présente description.
Les métaux seront de première qualité, et répondront aux prescriptions édictées par le
R.E.E.F par l’association Française de Normalisation (AFNORD).

Profils
L’Entrepreneur, devra obligatoirement avant exécution soumettre au bureau de contrôle
des échantillons de métaux qu’il se propose de fournir.
Les menuiseries métalliques Aluminium seront exécutées en profilés extrudés, tels
qu’ils sont livrés par les fabricants, dont les produits sont régulièrement approvisionnés
au Maroc.
Pour les profils auront été traités en finition, avant l’emploi, par anodisation pour
l’aluminium, et les épaisseurs seront déterminées par les dimensions des ouvrages. Il est
essentiel d’obtenir, dans les bâtiments des menuiseries robustes, d’un maniement
simple, étanches aux vents, poussière et pluie.
Il ne sera pas toléré un façonnage sur le chantier relevant de méthodes artisanales, qui
ne permet pas d’obtenir les finitions qui seront exigées.

ARTICLE 2 : PRECADRES

L’Entrepreneur devra la fourniture et la pose de précadres pour tous les éléments à


fournir. Il sera exigé que ces précadres soient après la pose de l’élément final,
entièrement dissimulés par les profils ou couvre-joints qui s’avéreraient
nécessaires. De même, les raccordements avec les matériaux des structures
devront être complètement assurés, et complétés par des profils d’éléments plastiques
expansés, mis en place au moment de la pose ou par des mastics plastiques. Ces
précadres seront en acier galvanisé.

Tous les éléments qui présenteraient des imperfections d’étanchéité, de montage ou de


matériaux devront être enlevés et remplacés par d’autres nécessairement irréprochables.
71
Les dessins de détail fournis par l’architecte devront être soigneusement suivis. Au cas
où l’entrepreneur constaterait des omissions dans ces détails. Il devra avertir, faute de
quoi, sa responsabilité restera entière.
Si, par ailleurs, il remarquait des dispositions incompatibles avec une bonne mise en
œuvre, il devrait également discuter de cet oint, avant d’opter pour une solution
différente, qui devra nécessairement être agréée.

ARTICLE 3 : SCELLEMENTS

Les scellements devront faire l’objet d’une étude particulière pour tenir compte des
structures qui doivent recevoir les menuiseries, et qu’il est rigoureusement interdit de
dégrader.
Les scellements au « Spit Roc » ou similaire, seront préférés, les trous seront faits au
forêt pneumatique, les rebouchages exécutés avec les mêmes matériaux que les supports
par l’Entreprise de G.O et aux frais de présente entreprise.

ARTICLE 4 : PRESCRIPTIONS PARTICULIERES

Les métaux mis en œuvre seront travaillés avec le plus grand soin, ils devront répondre,
d’une manière générale aux conditions suivantes :
1) Les métaux non ferreux seront inoxydables
2) Les éléments de menuiseries devront être parfaitement étanches aux eaux de
pluie
3) Ils seront aussi étanches que possible à l’air et à la poussière

En général, les profilés seront assemblés aux angles par soudure électrique pour l’acier,
et par rapprochement, sans apport. Ces assemblages seront ensuite meulés, limés et
rebouchés pour les rendre propres et nets. Les profils seront parfaitement reconstitués,
sans bavures sans cavités. Dans le cas d’assemblage boulonné pour les profils extrudés
ou en tôle pliée, les coupes des profilés devront être parfaitement précises les
assemblages absolument nets, sans cavité ni déformation. La rigidité des ensembles sera
toujours contrôlée.
Les profils creux (profils à froid) devront comporter des trous de ventilation pour
évacuer les, eaux de condensation.
Les profils aluminium extrudé seront assemblés par des pièces métalliques spéciales,
boulonnées. Les coupes devront être parfaitement planes et les assemblages sans
déformation ou cavités. Les masticages et colmatages seront levés à la réception des
ouvrages, comme l’ensemble des menuiseries, après la pose des vitrages.
Les éléments en œuvre devront comprendre tous les accessoires habituels pour assurer
la collecte et l’écoulement des eaux de ruissellement extérieures et les condensations
intérieures.

ARTICLE 5 : PRESCRIPTIONS DE MISE EN ŒUVRE

Les contacts éventuels avec des éléments en cuivre sont à proscrire rigoureusement.

72
Les protections de précadres seront faites à partir de matériaux à base de zinc,
galvanisation, ou peinture au zinc, les minium de plomb sont proscrits.
Les menuiseries Alu, seront posées en œuvre, après tous les travaux de finitions des
enduits pour éviter l’action corrosive des plâtres et ciment frais sur le métal. Cette pose
interviendra après la finition des enduits de peinture.

ARTICLE 6 : PROTECTION SUR CHANTIER

Les menuiseries en aluminium seront protégées pendant la durée du chantier, en


stockage ou en œuvre, par un enduit gras, ozocérite paraffiné à haut point de fusion, ou
huile de vaseline neutre.
Elles seront nettoyées au chiffon sec ; à la réception des ouvrages.

ARTICLE 7 : QUINCAILLERIE .
Les quincailleries seront choisies dans les marques assurant la bonne qualité et la bonne
présentation des éléments, de préférence dans les équipements proposés par les
fabricants de profils aluminium, ceux-ci seront en effet construits spécialement pour
s’adapter à ces menuiseries.

Elles devront être soumises à l’approbation de l’architecte avant les commandes, et


figurant sur un tableau d’échantillonnage déposé dans le bureau de chantier, pendant
toute la durée des travaux. Elles seront nécessairement des modèles les plus récents. Ces
quincailleries devront être complétées : serrures, verrous, loqueteaux, butées d’arrêt,
amortisseurs, etc. ....
Les visseries seront galvanisées ou inoxydables.

Les systèmes de roulement devront être doux et silencieux, constitués par des galets de
nylon sur roulements à billes.
Les encastrements des éléments mobiles seront doublés par des rubans garnis de feutre
ou de brosses, assurant le nettoyage des rails et guidages et contribuant à l’herméticité.
Les seuils des portes coulissantes seront protégés par des garnitures en matériaux
plastiques profilés.

ARTICLE 8 : JOINTS DE COUVRE-JOINTS

Les éléments de menuiseries métalliques comporteront également ( même si cela n’est


pas précisé dans les dessins ou les descriptions) les couvre-joints qui paraîtraient
nécessaires, les profils caoutchouc assurant l’étanchéité des panneaux, ou l’herméticité
au niveau du G.O. ( Joints ayant le label S.N.J.F et posés conformément au cahier des
charges du S.N.J.F)
Les vitrages seront fixés par les profils en Néoprène utilisés habituellement pour les
menuiseries aluminium et à la charges de la présente Entreprise.

Les prix sont calculés pour les éléments entièrement terminés, livrés posés, ajustés, en
ordre d’utilisation normale. Les articulations, pivots, serrures et les éléments en
matériaux plastique lavés.
73
Les clefs seront remises au représentant du Maître de l’ouvrage à la réception des
travaux, sur un tableau avec étiquetage précisant la destination.

ARTICLE 9 : PRESCRIPTIONS PARTICULIERES AUX VITRAGES DES


MENUISERIES ALUMINIUM

Les vitrages de menuiseries Aluminium seront fournis et posés par l’entrepreneur du


présent lot .
Les épaisseurs de vitrage du présent descriptif sont, en tout état de cause, des épaisseurs
minimales. Les vitrages auront une épaisseur conforme aux normes et déterminée
suivant les prescriptions du mémento D.T.U n° 39. Ils seront non déformants et de
premier choix.
Le système d’étanchéité et la mise en œuvre des vitrages utilisés en façade seront.
conformes aux prescriptions du mémento D.T.U N° 39 (feuillures, jeux, calage, etc. . .).

74
LA FICHE DE DEBIT

Définition :
C’est une fiche qui comprend toutes les pièces qui rentrent dans la composition d’un ou
plusieurs ouvrages, et leurs dimensions réelles prises selon les profilés et la gamme
utilisée.
Rubriques d’une fiche de débit :
1) Réf, = référence des pièces en aluminium dans l’ouvrage.
2) Désignation = nom des pièces d’aluminium (montant, travers supérieure, etc.).
3) Nbr. = quantité de pièces.
4) Longueur = longueur finie en mm de la pièce en aluminium.
5) Hauteur = hauteur en mm linéaires.
6) Surface = panneaux en mètres carrés (longueur × largeur).

Exemple d’une fiche de débit.


Pour faciliter l’exécution des ouvrages, il est préférable de travailler suivant la liste des
profilés et des accessoires établée par le gammiste.
Les données techniques :
Châssis à la Française de 400 ( l ) x 500 (H).
Gamme : MASAI (voir série 213 frappe.. MASAI)
Vitrage : 6 mm d’épaisseur.

75
FICHE DE DEBIT
BON DE COUPE N° :

NOM DU CHANTIER DATE DE FABRICATION DATE DE SORTIE

RESPONSABLE SERIE VITRAGE

DEBITS DES PROFILES


REF DESIGNATION DEBITS COUPE
Qté longueur Qté Hauteur

DEBITS DES ACCESSOIRES


REF DESIGNATION L en m.l H en m.l CSTE

76
FICHE DE DEBIT
BON DE COUPE N°1 : CHASSIS A LA FRANCAISE A UN VANTAIL.

NOM DU CHANTIER DATE DE FABRICATION DATE DE SORTIE


ISB - ALU DU MAROC 24 / 04 / 2007 24 / 04 / 2007

RESPONSABLE SERIE VITRAGE


213 FRAPPE VITRAGE DE 6 mm

DEBITS DES PROFILES


REF DESIGNATION DEBITS COUPE
Qté longueur Qté Hauteur
213-200 Dormant sans couvre joint 2 400 2 500 45°/45°
213-210 Ouvrant 2 362 2 463 45°/45°
013-196 Parclose 2 280.5 2 339.5 90°/90°
215-002 Couvre joint 2 456 2 556 45°/45°
013-507 Tige de crémone ----- ------------ 1 403.5 90°/90°
215-018 Bavette 1 400 ------- ------------- 90°/90°
Vitrage ----- 268.5 ------- 369.5 -----------

DEBITS DES ACCESSOIRES


REF DESIGNATION L en m.l H en m.l CSTE
203-001 Equerre à pion ------------------ ------------------ 8
003-234 Paumelle 90 mm réversible ------------------ ------------------ 2
003-770 Crémone réversible ------------------ ------------------ 1
003-764 Gâche OB ------------------ ------------------ 2
003-766 Points supplémentaires ------------------ ------------------ 2
003-767 Entraîneur crémone ------------------ ------------------ 1
023-232 Joints de vitrage extérieur 0.8 1 1.8
023-206 Joint de bourrage 0.8 1 1.8
023-100 Joint centrale 0.8 1 1.8
023-106 Joint battue extérieur à clipper 0.4 1 1.4
023-226 Joint frappe tournant 0.8 1 1.8
005-003 Busettes à clapper anti-retour ------------------ ------------------ 1

77
Evaluation N°17

Nom et prénom :………………………………… Date :……………………………

Groupe :…………………………………………… Note :……………………………

1) Faites le schéma et établir la fiche de débit d’un châssis fixe.


Les données techniques :
¾ Châssis fixe de 400 x 500.
¾ Gamme : MASAI (série 213 à frappe).

2) Faites le schéma et établir la fiche de débit d’un châssis à soufflet.


Les données techniques :
¾ Châssis à la Française à un vantail de 600 x 400.
¾ Gamme : MASAI (série 213 à frappe).
3) Faites le schéma et établir la fiche de débit d’un châssis à la Française.
Les données techniques :
¾ Châssis à la Française à deux vantaux de 800 x 500.
¾ Gamme : MASAI (série 213 à frappe).

4) Faites le schéma et établir la fiche de débit d’un châssis coulissant à 2 vantaux.


Les données techniques:
Les dimensions : 800 x500.
Gamme : MASAI (série 212 coulisse).

78
PRIX DE REVIENT ET PRIX DE VENTE
Introduction.

Comment évaluer ce que coûte une COMMANDE.


Sur des travaux en aluminium neuf, ils existent plusieurs méthodes basées sur trois
facteurs principaux :
1) La matière d’œuvre et les fournitures.
2) La main d’œuvre.
3) Les frais généraux.
Généralement :

Le prix de vente TTC = le prix de revient + la marge bénéficière + TVA

Notion élémentaire du prix de revient.

Eléments nécessaires pour l’établissement d’un prix de revient :

1) Matière d’œuvre :
¾ L’aluminium.
¾ Matériaux divers.
¾ Quincaillerie.
2) Temps d’exécution :
¾ Temps nécessaire à la réalisation de l’ouvrage.
3) Main d’œuvre :
¾ Salaire horaire de l’ouvrier réalisant l’ouvrage.
4) Charges salariales :
¾ Couverture sociale.
5) Frais généraux :
¾ Dépense de fonctionnement de l’entreprise (électricité, eau, fourniture de
bureau...)

Notion élémentaire du prix de vente.

Eléments nécessaires pour l’établissement d’un prix de vente :

1) Matière d’œuvre :
¾ L’aluminium.
¾ Matériaux divers.
¾ Quincaillerie.
2) Temps d’exécution :
¾ Temps nécessaire à la réalisation de l’ouvrage.
3) Main d’œuvre :
¾ Salaire horaire de l’ouvrier réalisant l’ouvrage.
4) Charges salariales :
79
¾ Couverture sociale.
5) Frais généraux :
¾ Dépense de fonctionnement de l’entreprise (électricité, eau, fourniture de
bureau...)
6) Marge bénéficière :
¾ Bénéfice que l’entreprise escompte réaliser sur un ouvrage.
Base : 10 %
7) T.V.A :
¾ Taxe à la valeur ajoutée.
Imposition de 20 % directement affectée sur la valeur nette d’un ouvrage.

Exemple d’un devis pour un châssis à la Française à un vantail de 400 x 500:

Devis des profilés

Réf Désignation Unité Qté Débit + P.U P.H.T P.T


Perte TVA Remise
213-200 Dormant s.c.j 2 0.99 88.62 175.47
m.l
213-210 Ouvrant 2 0.91 105.59 192.17
m.l
215-002 Couvre-joint 2 1.11 30.51 67.73
m.l 20 % 45 %
013-196 Parclose m.l 2 0.65 32.85 42.70
215-018 Bavette 1 0.41 25.73 10.55
m.l
013-507 Tige de crémone 1 0.4 16.21 6.48
m.l
TOTAL 477.10 572.52 314.89

Devis des accessoires.


P.U P.H.T P.T
Réf Désignation unité Qté TVA Remise
203-001 Equerre à pion un 8 14.04 112.32
003-234 Paumelle 90 mm réversible un 2 49.30 98.60
003-770 Crémone réversible un 1 146.79 146.79
003-764 Gâche OB un 2 12.77 25.54
003-766 Points supplémentaires un 2 10.09 20.18
003-767 Entraîneur crémone un 1 8.40 8.40
023-232
20 % 40 %
Joints de vitrage extérieur ml 1.8 5.26 9.47
023-206 Joint de bourrage ml 1.8 11.97 21.55
023-100 Joint centrale ml 1.8 10.70 19.26
023-106 Joint battue extérieur à clipper ml 1.4 3.65 5.11
023-226 Joint frappe tournant ml 1.8 6.16 11.09
005-003 Busettes à clapper anti-retour un 1 7.27 7.27
TOTAL 2 485.58 582.70 349.62
80
PRIX DE REVIENT ET PRIX DE VENTE.

Désignation Débit Prix Prix de Prix de vente


unitaire revient H.T TVA
Profilés --------- -------------- 314.89 314.89
Accessoires --------- -------------- 349.62 349.62
Main d’œuvre 4h 50 100
Charges salariales
(100 x 0.80) + 100 --------- -------------- 180 588.8 20 %
Frais généraux
(180 x 0.66) + 180 --------- -------------- 298.8
Marge bénéficiaire
(314.89+349.62+298.8) x 10 % --------- -------------- --------------- 96.33
TOTAL 1243.31 1339.64 1607.57

81
Evaluation N°18

Nom et prénom :………………………………… Date :……………………………

Groupe :…………………………………………… Note :……………………………

Suivant la fiche de débit établi du châssis à la Française à deux vantaux ; calculer le prix
de revient et le prix de vente.

Les données techniques :


Les prix des profilés et des accessoires : (voir la liste des prix)
Le prix pour une heure du travail : 50 dh / h.
La durée d’exécution : 6 h.
Coefficient des charges salariales : 0,8.
Coefficient des frais généraux : 0,66.
La marge bénéficiaire : 10 %.
TVA : 20 %

82
Examen de fin de module N°4

Nom et prénom :…………………………………………………………………….. Date :……………………………………………………………

Groupe :…………………………………………………………………………………………… Note :……………………………………………………………

I. PARTIE :
1) Nommez les éléments ci-dessous.

2) Colorez et énumérez les différentes parties de la section ci-dessous.

II. PARTIE :

1) A l’aide des instruments de dessin, faites le croquis d’un châssis composé de deux
parties :
¾ La partie haute est fixe.
¾ La partie basse est composée de deux vantaux à la française.
2) Faites la fiche de débit de cet ouvrage.
Les données techniques :
¾ Gamme : MASAI 123 frappe.
¾ Dimensions : 800 x 1000.
¾ La partie fixe = 1/3 H.

83