Vous êtes sur la page 1sur 8

Pratiques Linux

Compte-rendu TP1 – Gestion de fichiers et des répertoires

Preparé par: Bouguerra Khalil


Groupe: INDP1-E

Bouguerra Khalil___INDP1-E
Objectif

Le but de ce TP est de maitriser la ligne de commande en apprenant


à utiliser les commandes d’affichage du contenu, du déplacement, et
de l’effacement des fichiers et des répertoires. Le présent TP
s’intéressera aussi à la création de liens physiques et symbolique,
ainsi qu’à l’étude de la différence entre eux.

Affichage de contenu, effacement, et parcours de répertoires

1. Ouvrir une session en tant qu’utilisateur.


2. A l’aide de la commande pwd afficher le chemin absolu de votre
répertoire courant.

• La commande “pwd” affiche le chemin courant.

3. Utiliser la commande ls pour lister le contenu du répertoire courant.

Bouguerra Khalil___INDP1-E
• La commande “PWD” affiche le chemin courant.

4. Utiliser la commande ls pour lister le contenu du repertoire


courant.

• Avec la commande “ls” on obtient la liste des fichiers et


répertoires d'un répertoire

5. Répéter la même commande plusieurs fois en utilisant à chaque


fois une des options suivantes : -a, -l, -al.
Aidez-vous du man de Linux.

Bouguerra Khalil___INDP1-E
a. Vérifier s'il y a des fichiers, et des sous-répertoires dans
votre répertoire courant.
b. Pourquoi les commandes ls et ls -a donnent un nombre
différent de fichiers ?
• On utilisez l'option “-a” si on veux inclure les fichiers cachés
(ceux dont le nom commence par un “.” (point), comme “.bashrc”).

Signification des différentes colonnes de l’option –“l”:

• Colonne 1: ce sont les droits. Le 1er caractère donne le


type de fichier:
o “-” pour un fichier normal (ex:
/etc/cups/command.types)
o “d” pour un répertoire (ex: /etc/cups)
o “c” pour un périphérique “caractère” (ex: un modem
comme /dev/rtc)
o “b” pour un périphérique “bloc” (ex: un disque comme
/dev/hda ou /dev/sda)
o “l” pour un lien symbolique (ex: /boot/vmlinuz)
o “s” pour une socket locale (ex:/dev/log)
o “p” pour un tube nommé (ex: /dev/bootplash ou
/dev/xconsole)
• Colonne 2: nombre de sous dossiers

• Colonne 3: propriétaire

• Colonne 4: groupe

• Colonne 5: taille en octets

• Colonne 6, 7 et 8: date et heure de la dernière modification

• Colonne 9: nom du fichier

Quelle est la taille du plus grand fichier de votre


c.
répertoire ?
• 4000 octets
6. La commande cd permet de changer de répertoire. Utiliser la pour
se déplacer vers le répertoire /tmp

Bouguerra Khalil___INDP1-E
• La commande “cd” permet de changer de répertoire (cd = change
directory). Quand vous ouvrez un terminal en mode utilisateur
vous êtes dans votre répertoire local (/home/utilisateur).
7. A partir du répertoire courant, il faut se déplacer vers votre
répertoire personnel (home directory) en spécifiant un chemin
relatif comme paramètre.

8. Que représente la lettre ~ affichée par l’interpréteur de


commandes avant le prompt.
• la lettre ~ affichée par l’interpréteur de commandes avant le
prompt représante “root directory”
9. Créer le sous répertoire indp1 dans votre répertoire personnel en
utilisant la commande mkdir, puis se délacer dedans.

10. A l’aide de la commande touch créer un fichier dans votre


répertoire personnel sous le nom test.

11. Essayer les commandes suivantes et ensuite visualiser le résultat


à l’aide la commande ls.
➢ $ touch {text,txt}_{1,2,3}{a,b}
➢ creation des fichiers de nom dans l’ensemble de produit
cartésien {text,txt}_{1,2,3}{a,b}
➢ $ mkdir A B C
➢ Creation de 3 dossiers sous les noms A B et C.
➢ $ mkdir "Les rapports"
➢ Creation de dossier sous le nom "Les rapports" (les quotes pour
l’espace).

Bouguerra Khalil___INDP1-E
12. Que permettent ces commandes de faire ?
$ ls -l t*t*1? $ ls -l t?t*1?
➢ Lister les fichier de la forme t*t*1 et t?t*1.
avec “*” remplace une chaine de caractères et “?” remplace un
caractère
13. A l’aide de la commande mv déplacer le contenu de tous les fichiers
commençant par t et finissant par a dans le répertoire A. Vérifier
de nouveau le contenu du répertoire A.

Bouguerra Khalil___INDP1-E
14. A l’aide de la commande cd se positionner dans le sous répertoire
C. A partir de ce dernier déplacer le contenu de tous les fichiers
finissant par b (déjà crées au niveau du répertoire indp1) dans
le répertoire B, en utilisant des chemins relatifs comme
paramètres de la commande.

Q14

Q15

Q17/18/19

15. Renommer le répertoire "Les rapports" en changeant son nom à "Le


rapport".
16. Exécuter la commande cd sans option ni argument. Que permet-elle
de faire ?
➢ Retour la racine (Root).
17. A partir du répertoire courant exécuter la commande rm pour
effacer tous les fichiers dans le sous répertoire A du répertoire
indp1 et se terminant par la lettre a :
$ rm A/*a
18. Utiliser la commande rmdir pour effacer le répertoire A devenu
aussi vide.
19. A l’aide la commande rm effacer le répertoire C.

Bouguerra Khalil___INDP1-E
➢ On ajour l’option “-r” pour l’appele recursive et la
suppression de tous les sous dossier et sous fichier de
repertoire A

Bouguerra Khalil___INDP1-E