Vous êtes sur la page 1sur 5

3/6/2017 Document sans titre

Page d'accueil

Filtre NumeriqueSuite

Filtrage numérique
      Dans le domaine analogique les principaux paramètres d'un filtre sont:

ses réponses en fréquences;
ses réponses en phase;
ses réponses impulsionnelles.

      Tandis les filtres numériques s'effectuent dans le domaine des temps (signal contenant une information échantillonnée ou "discrète" du
temps). Le filtrage est une modification temporelle du signal. Donc, on peut considérer un filtre numérique comme un calculateur générant
une série de nouvelles valeurs des échantillons d'entrée.

Convolution
         On peut appliquer dans le domaine temporel continu, une opération mathématiques appelée "convolution" qui se traduit par une simple
multiplication dans le domaine fréquentiel.

Prenons l'exemple d'un simple réseau RC:

Réponse impulsionnelle h(t):

Réponse à un créneau y(t):

       Connaissant la réponse impulsionnelle h(t) d'un système continu dans le temps et le signal d'entrée x(t), on peut calculer la sortie y(t)
par convolution. Pour cela, il faut d'abord retourner la réponse impulsionnelle sur l'axe des temps, puis on la fait glisser de la gauche vers la
droite à travers le signal d'entrée. La réponse impulsionnelle au temps "to" devant concorder au signal d'entrée "to". L'amplitude du signal
de sortie, en un point, est alors donnée par l'aire de recouvrement des deux signaux.

http://fastoche.pagesperso­orange.fr/Numeriques/filtrenumeriqueSuite.html#hautdepage 1/5
3/6/2017 Document sans titre

       La convolution s"applique aussi dans le domaine temporel discontinu. La réponse impulsionnelle retournée est glissée à la fréquence
d'échantillonnage à travers l'entrée. A chaque pas, la valeur de sortie est égale à la somme des produits partiels. Le signal d'entrée x(n) étant
un créneau de tension de valeur constante, l'amplitude des échantillons de sortie y(n) est alors directement proportionnelle à la somme des
échantillons correspondants au signal de réponse impulsionnelle h(n).

 Exemple: L'opération de filtrage numérique va consister en une addition de produits partiels, les coefficients des multiplications étant
déterminés par la fonction de transfert désirée. Ces calculs dans le domaine temporel sont une véritable simulation de fonctionnement du
filtre. Les filtres numériques sont programmables: il suffira de modifier les coefficients pour obtenir une autre fonction de transfert.

Types de filtres numériques

                 Filtres transversaux

Exemple d'algorithme filtre transversal:    

http://fastoche.pagesperso­orange.fr/Numeriques/filtrenumeriqueSuite.html#hautdepage 2/5
3/6/2017 Document sans titre

      N'utilisent que les échantillons d'entrée. Sont toujours stables, temps de réponse est fini, fixe et préétabli. Aussi appelé "filtre à réponse
impulsionnelle finie" ou "RIF".

      Utilisation: filtres passe­bas
                       Interpolateurs

                  Filtres récursifs

     Utilisent les échantillons d'entrée et de sortie. Leurs réponses infinie à une impulsion les faits aussi appeler "filtre à réponse
impulsionnelle infinie" ou "RII". On peut toutefois obtenir une réponse finie avec certaines structures complexes. Peuvent être instables.

     Utilisation:
              ­ Filtres à nombres de coefficients réduits;
              ­ Compression d'images;
              ­ Réverbération acoustique.

      Structure d'un filtre IIR ou récursifs (2° ordre)

       La structure de tels filtres permet aussi la mise en cascade pour créer par exemple un filtre à plusieurs dimensions, tel un filtre spatial.

      L'avantage d'utiliser un filtre récursif, malgré les problèmes de stabilité éventuels, est de réduire considérablement le nombre de
coefficients.

http://fastoche.pagesperso­orange.fr/Numeriques/filtrenumeriqueSuite.html#hautdepage 3/5
3/6/2017 Document sans titre

Exemple d'algorithme d'un filtre IIR:       

    Illustration d'un filtre transversal et le processus de convolution réalisé pas par pas.

Interpolation

           Définition:

http://fastoche.pagesperso­orange.fr/Numeriques/filtrenumeriqueSuite.html#hautdepage 4/5
3/6/2017 Document sans titre
      C'est le calcul de nouveaux échantillons à partir d'autres échantillons. Créer de nouveaux échantillons (sur échantillonnage, ou
conversion de fréquence, expansion ou compression).
      remplacer des échantillons perdus ou erronés (après détection d'erreurs). La théorie de l'échantillonnage nous affirmant qu'on ne perd
pas d'informations entre échantillons, on doit pouvoir en reconstituer d'autres.

 
 © année 2000 "Électronique FASTOCHE - Da Benta" .

Haut de page

http://fastoche.pagesperso­orange.fr/Numeriques/filtrenumeriqueSuite.html#hautdepage 5/5