Vous êtes sur la page 1sur 32
Brevet de technicien supérieur Batiment Session 2010 Epreuve U4 : ETUDE DES CONSTRUCTIONS Sous - Epreuve : U, 41 ELABORATION D’UNE NOTE DE CALCUL DE STRUCTURES Durée: 4h Coefficient : 2 Construction d’un batiment de bureaux « AROBASE 6 ». | Baréme : | ~1- Etude d'une poutre de toiture 8/ 20 | -2- Etude de la poutre continue file B 8/20 le Etude du poteau B 11 2,5/20 le Etude de la semelle sous poteau B 11 1,5./20 | Toutes les questions sont indépendantes. _ | NOTE : Tous les documents « réponse » méme vierges doivent étre rendus avec la copie, Calculatrice électronique autonome autorisée. BIESENCIO Contenu du dossier Présentation de l’ouvrage Dossier sujet : o DS1aDS2:: Travail demandé Dossier technique (dossier et pitces graphiques) : o DT 1: Plan du 1” étage et facade Nord Est © DT 2: Coupe transversale AA et Extrait du Plan de fondations de la Tranche 2 © DT3: Plan Charpente Tranche 2 © DT 4: Plan de coffrage du plancher haut du 1 étage Tranche 2. Document réponse: o DRI Annexes formulaire Présentation de l’ouvrage L’étude porte sur un batiment, destiné héberger des bureaux, construit pour le compte d’un investisseur. Les distributions et revétements de sol ne sont donc pas encore définis. Ce batiment comporte : + Un niveau de sous-sol & destination de parking (44 places), de locaux d'archives et de locaux techniques divers ; + Trois niveaux de surfaces de bureaux ; © Quatre cages d’escaliers d’accés aux différents niveaux. Le systéme constructif est le suivant : + Fondations superficielles sur semelles filantes pour les voiles et isolées pour les poteaux, dallage de 20 cm d’épaisseur, désolidarisé de la structure, coulé sur forme drainante en tout- venant compacté ; > Infrastructure en ossature béton armé constituée de voiles périmétriques et de séparation, de poutres et de poteaux rectangulaires et circulaires supportant un plancher en béton coulé sur prédalles précontraintes avec isolant thermique en sous face ; y Superstructure en ossature béton constituée de poteaux rectangulaires et poutres alléges en fagades, de voiles de contreventement au niveau des circulations verticales, de poteaux Circulaires et de poutres a I'intérieur du batiment, Je tout supportant des planchers de 22 em épaisseur en béton coulés sur prédalles précontraintes ; + Une couverture non accessible en bacs acier supports d’étanchéité posés sur une ossature métallique prenant appui sur la structure béton du 2“ étage en zone courante et plancher terrasse en béton sur zone technique. Caractéristiques des matériaux utilisés sur l’ouvrag: Béton armé © Béton : €30/37 fax=30MPa ; fem =2,9MPa; — foa=20MPa; © Armatures : BS00 (classe B) Se=S500MPa; fy & =435 MPa; s © Poids volumique du béton armé : 25 KN/m? ; © Dimension du plus gros granulat : d,= 25mm; © Les éléments B.A. situés & l’intérieur du batiment sont de classe d’exposition XCJ, ce qui conduit & un enrobage de 20 mm pour les éléments étudiés ; © Les fondations sont classées XC2. Aciers pour charpente : $235 © Limite élastique : Sy =235 MPa; © Module d’élasticité longitudinale (module d’Young): E = 210000 MPa; © Onconsidére que toutes les sections des profilés utilisés sont de classe 1 ; © Valeur du coefficient partiel de sécurité sur les résistances pour le calcul aux ELU : 7yo Sol de fondation © Le sol de fondation est un calcaire résistant, niveau entre -1,00 m et -2,50 m par rapport au terrain naturel ; © La contrainte de calcul au niveau des fondations sera prise égale Aq, = 0,55 MPa ; la contrainte de calcul est reliée la valeur de la portance de calcul du sol de fondation R, par la relation : gg = Be avec A’ aire de Ja surface effective de la fondation. Actions sur le plancher haut du 1« étage Charges permanentes : © Dalle: en fonction des épaisseurs © L’ensemble faux plafond et revétement de sol : 0,6 KN/m? Charges d’exploitation © Lerez-de-chaussée et les étages sont considérés de catégorie d’usage B © Cloisons mobiles légéres de poids propre <2 kW/m linéaire de mur Actions sur la couverture © Charges permanentes (poids propre bac, étanchéité et faux plafond) : 0,75 KN/m? © Charges d’exploitation : 0,80 KN/m? © Neige: 0,50 KN/m? BIEAENCIO Brevet de technicien supérieur Batiment Session 2010 Epreuve U4 : ETUDE DES CONSTRUCTIONS Sous - Epreuve : U. 41 ELABORATION D’UNE NOTE DE CALCUL DE STRUCTURES DOSSIER SUJET rearnete © Travail demandé ETUDE A : Vérification de Ia section d'une poutre de toiture (repérée sur DT3) La charpente du batiment se compose de poutres et de pannes métalliques de profil IPE. On se propose de vérifier la section des poutres en conformité avec 'Eurocode 3. Hypothéses : Les bacs acier reposent uniquement sur les pannes constituées d'un profil IPE 200. La pente de la toiture est négligée. Documents a consulter: Données générales DT2 et DT3 Annexes 148 AL: Calculer les taux de charges permanentes g, de charges d’exploitation q et de neige s reprises par une panne courante (pannes 2,3 ou 4) de la zone d’influence de la poutre étudiée (voir les DT2 et DT3). Pour la suite du probleme on donne les taux de charges sur les pannes I et 5 supposées égales : g= 116 kNim 1,00 kNim 0,62 kN/m s A2: Pour la poutre de toiture étudiée, la charge de neige est plus défavorable car q ne s‘applique que sur 10 nr? (EUROCODE 1). En faisant Vhypothése que les pannes sont isostatiques, proposer un schéma mécanique de la poutre étudige aux E.L-U.(le poids propre du profil étudié ne sera pas pris en compte pour ce calcul). A3 : Par souci de simplification - les charges ponctuelles ramenées sur les poutres par les annes seront considérées comme étant uniformément réparties. la poutre est considérée horizontale Le schéma mécanique retenu pour la poutre étudiée aux E.L.S. est le suivant : y, t p= 9,4 kKN/m PETE TiTitiiiii. we Oe Cc. L=497m | a=3,30m A31 : Déterminer les actions de contact en A et B A32 : Tracer, sur le document réponse DR1, les courbes d’effort tranchant et de moment fléchissant le long de la poutre. Préciser les valeurs particuliéres. A33 : En utilisant les intégrales de Mohr, justifier l’expression du déplacement vertical du point C, 260,510" EL (on supposera que c’est la valeur la plus importante le long de la poutre), (unités : m,N) 34: Dimensionner le profil IPE pour que cette poutre vérifie le critére sur la déformation maxi Vane de l'Eurocode 3 7 Rappel : ¥,., 5 avec L= longueur fictive égale & deux fois la longueur réelle du porte & faux Pour la suite du probléme on prendra un profil IPE 240 La vérification des contraintes normales dans la poutre métallique étudiée devant étre faite aux ELL.U., on vous donne le moment maximum le long de a poutre Mzay,max = 78 kKNm A35 : Vérifier que le profilé LP.E. 240 satisfait le critére de résistance relatif au moment de flexion selon I'Eurocode 3. ETUDE B : Etude de la poutre continue BA file B (0,40 x 0,62) de la Tranche 1 Documents a consulter : Données générales DT2 et DT4 Annexes 2;9 813316 BI : Déterminer les charges permanentes et d’exploitation en KN/m qui s’exercent sur la partie de la poutre située entre les files 9 et 12. Pour la suite du probléme nous prendrons g=41,20kNim 9 = 20,10 N/m B2 : Représenter schématiquement sur le document réponse DRI les cas de charge E.L.U.donnant : > Je moment maximal dans la travée située entre BLO et B11 ; > Je moment maximal sur ’appui B11. (aucune valeur numérique n’est demandée) B3 : Nous allons dans cette question nous intéresser uniquement a la partie de la poutre continue située entre les files 10 et 12. Pour le cas de charge suivant : y \ 13524154 ‘\ i TM l \ B12 B10 : Ecrire I’équation des trois moments reliant les moments fléchissant sur B10, B11 et B12 Calculer les coefficients numériques , les seules inconnues sont les moments sur appuis. On ne vous demande pas de résoudre I’équation B4 : Pour ce cas de charge on donne les moments 4 I’axe des appuis Ma = -337,2 kNm et Miz = -307,7 KNm respectivement sur les appuis B11 et B12, tracer sur le document réponse DRI, le diagramme des moments fiéchissants dans la travée située entre B11 et BI2 en indiquant les valeurs ©) snumériques particuligres. 8 i —— 3 | BS : On donne Je moment maxi au nu de l’appui B11 a "E.L.U., Mai: = -375 KNm, déterminer la section d’aciers longitudinaux 4 mettre en place et proposer un choix d’armatures en deux lits de 4 barres. BG : Dans la travée située entre B12 et B11 effort tranchant ultime retenu au voisinage de l'appui BLL est égal a: V equ = 325,6 KN On choisit les armatures d’effort tranchant : 1 cadre +2 épingles HA 6 On fait Vhypothése que les armatures d'effort tranchant sont nécessaires. (la justification n’est pas demandée) et cot 0 = I soit 0 = 45°, > Déterminer le premier espacement au voisinage de 'appui B11 B7: Compléter sur le document réponse DRI le schéma de la section droite de la poutre au niveau de Vappui B11 oi figureront ; > Les armatures longitudinales (calculées dans la question BS); > Les armatures d’effort tranchant, ETUDE C : Etude du poteau béton armé B11 situé au Rez-de-Chaussée Documents a consulter : Données générales DT2 et DT4. Annexes 14 16 Le poteau étudié a une section circulaire de diamétre 0,40 m. S Le poteau est soumis 4 un effort normal ultime (poids propre compris) Nea = 1530 KN en pied de poteau % La longueur efficace (ou de flambement) considérée est égale a la longueur libre du poteau Io 3,52m C1 : Déterminer les aciers longitudinaux et proposer un choix d’armatures. C2 + Déterminer les aciers transversaux ainsi que leur espacement uniquement en zone courante C3: Représenter sur la copie, le schéma de la section transversale du poteau. Les aciers longitudinaux et ‘ransversaux seront représentés en respectant les dispositions réglementaites (enrobage, espacement et diametre), ETUDE D: Etude de la semelle située sous le poteau B11 situé au Sous Sol (section du poteau 0,30 x 0,70) Documents a consulter : Données générales DT2 Annexe 15 ‘Hypotheses % La charge verticale arrivant sur la fondation vaut : Nea % On rappelle que le dallage est désolidarisé du poteau ; % Les charges amenées par le dallage et le sol sur la semelle ne seront pas prises en compte dans les caleuls ; 2250 KN ; % Lasemelle B.A. est coulée sur un béton de propreté. D1: En négligeant son poids propre, dimensionner le coffrage de la semelle (dimensions en plan et hauteur). Etant données les dimensions du poteau, le calcul sera mené en semelle 4 débords égaux. Par la suite de Vétude, on retiendra pour la semelle les dimensions suivantes : 1,90. m * 2,30 m * 0,50m D2 Verifier (compte tenu de son poids propre) les dimensions de la semelle étudiée. BTEAENCIO Les ce Brevet de technicien supérieur Batiment Session 2010 Epreuve U4 : ETUDE DES CONSTRUCTIONS Sous - Epreuve : U. 41 ELABORATION D’UNE NOTE DE CALCUL DE STRUCTURES | DOSSIER TECHNIQUE BTEAENCIO @ eo @ ® @ @@@ @ @ fe) @ @ @ @ TRANCHE IRANCHE| 1— FACADE NORD EST ont Echelle non définie BTEaENciO ® | VUE EN PLAN : FONDATIONS COUPE TRANSVERSALE AA 0271.95 1 195 1 1.95 41 497— = eiveou £10084 jesemene ce) | i Pee 1 er ETAGE al + i s4 a” \ Semele ‘+ 1 y | étudeD | i : — PARKING orz Echelle non définie BrEAENCIO | yay yy aaa a | 4 4. @--—-L. ante — Poutre de tolture étudiée en questions A2 et A3 PLAN DE CHARPENTE TRANCHE 2 Echelle non définie soit de “ataon PLANCHER HAUT DU ter ETAGE TRANCHE 2 pra Echelle non defile revencio Brevet de technicien supérieur Batiment Session 2010 Epreuve U4 ; ETUDE DES CONSTRUCTIONS Sous - Epreuve : U. 41 ELABORATION D’UNE NOTE DE CALCUL DE STRUCTURES DOCUMENT REPONSE BTESENC10 Etude A Question A 32 po90kNim ‘ | | | | : = | 1 2 3 4 6 7 8 r | | | i | Echelle de longueurs : 1,5cm/m Echelle des efforts tranchants : 1 cm/10 kN Echelle des moments : 1om/10kNm Travée B10 BIL Appui BLL 3077 in Etude B Question B 2 on a om @ 8 Msi BM BBR BBB Question B 4 Echelle de longueurs : 1,5¢0m/m Echelle des moments : tom / 100 kNm \ove 7,50 BU Question B 7 Echelle : DR1 Brevet de technicien supérieur Batiment Session 2010 Epreuve U4 : ETUDE DES CONSTRUCTIONS Sous - Epreuve : U. 41 ELABORATION D’UNE NOTE DE CALCUL DE STRUCTURES DOSSIER : ANNEXES | FORMULAIRE BTESENCIO ® COMBINAISONS FONDAMENTALES : Etats limites ultimes, pour les situations de projet durables et transitoires. Lorsque la précontrainte est absente {6.10} se réduit a: DY YosGs, *Y00ss* 2 ToiWaiQes] (6.10) te symbole «+» signifi «doit étre combing a» avec: -G,, _ : valeur caractéristique de l'action permanente j - Ye; 1 cvelicient de sécurité partiel de action permanente j; = Oe : valeur caractéristique de laction variable dite dominante ; = Qs; valeurs caractéristiques des autres actions variables dites d'accompagnement (avec i> 2): = Yo, coefficient de sécurité patil affecté a Faction dominante: = Yo; coefficient de sécurité parte! atfecté & chaque type dTaction d'accompagnement ; < Voy + Coetfcionts traduisant le fait qui sot rés improbable que plusieurs actions variables ateignent toutes ensemble et au méme moment leurs valeurs caractéristiques, % Approche 2: Application de valeurs de calcul provenant du Tableau A1.2 (B) aux actions géotechniques ainsi qu’aux autres actions appliquées a la structure ou en provenance de celle-ci. Equation {41.2B} pour toutes les actions. ‘STRIGEO. 6.10 Pour le dimensionnement des éléments structuraux non soumis a des actions tableau | geotechniques (EN 1990 A131 (8). SITUATIONS A1.2 (B)(F) SITUATIONS =| AN2(E)) C41 2B} 135G, yp $1,006, oy +1500, +1502 Yo Or, TRANSITOIRES ot Les valeurs caractéristiques de toutes les actions permanentes d'une méme origine sont multipliées par 7c.) =1,35 si effet total résultant de ces actions est défavorable, et ¥,»7 =1,00 si cet effet est favorable. | Par exemple, toutes les actions provenant du poids propre de la structure | Pewent stro considérées comme émanant dune meme origine ; cela Srapplique également si différents matériaux sont concerné Tableau A1.1 (F): Valeurs des coefficients y pour les batiments Valeur caractéristique : y, ; valeur fréquente : yj, ; valeur quasi-permanente : Y Retion Yl Mh Charges d'exploitation des batiments, catégorie (voir EN 1991-1.1) = Catégorie A : habitation, zones résidentielles a7 | os | 03 - Catégorie B : bureaux 07 | os | 03 = Catégorie € :lieux de réunion 07 | a7 | 06 = Catégorie D : commerces 07 | a7 | 06 = Catégorie E : stockage 40 | 09 | 08 - Catégorie F : zone de trafic, véhicules de poids < 30 kN 07 | 07 | 06 Catégorie G : zone de trafic. véhicules de poids compris entre 30 et 160 kN a7 | 05 | 03 - Catégorie H : toits 0 0 Charges dues a la neige sur les batiments (voir EN 1991-1-3) = pour lieux situés & une altitude H > 1000 m au-dessus du niveau de la mer et pour| 0,70 | 0,50 | 0,20 Saint-pieire et Miquelon = _ pour lieux situés & une altitude H < 1000 m au-dessus du niveau de la met 0,50 | 0,20 | 0 ‘Charges dues au vent sur les batiments (voir EN 1991-1-4) 06 | 02 [0 ‘Température (hors incendie) dans les batiments (voir EN 1997-1-5) 06 | 05 | 0 ——$— ——————— BTESENCIO ANNEXE 2 TaXaNNV Caractéristiques des profilés IPE Les axes et désignations sont conformes & 'Eurocode 3, d a g ] Module de T x Mass | Are d°} Moment | resistance Rayon 2x8, ot © par quadratique | élastique a Module Prot] 1 | b | tw | t ]r nie a 1 ‘atiexion | S"2tn | tastique | 4x Was Wye : i _| Way Was mm [mm [mm [mm | [kgtm |om® 7 on em fem? 7 on en |e 80 eo | 46 [38 [5215 [60 | 764 80,1 20,0 324 [232 648 58 54 1400, 100. 55 141557171 81 40,3 171,0 34,2 4,07 39,4 15,91 9,1 67 120 120 64 [4416317 | 104 13,2 317.8 53,0 4,90 60,7, 27,65 13,6 86 440_| 140] 73 [47169 | 7 [129 | 16.4 41,2 77,3 5,74 | 88,3 44,90 19.2 | 106 | 160 160 82. 5,0 | 7,4 | 9 | 15.8 20,4 869,3 108,7° 6,58 123,9 68,28 26,1 12,8 180 480 En 53 18019 | 18,8 23,9 4317,0 146.3 742 166.4 400,84 34.6 16,3 200 200, 4100 | 56 | 85 [12] 22.4 28,5 4943.2 194,3 8,26 220,6 14,0 142,31 44.6 18 220 220 410 | 5.9 | 9,2 [12] 26.2 33,4 27718 252.0 911 285,4 15,9 204,81. 58,1 24,3 240 240 | 120 | 6,2 | 9,8 [15 | 30,7 39,1 3891.6 324.3 9,97 366.6 19,4 283,58 73.9 | 14.8 [270270 | 135 [66 [102/15| 361 | 459 | 57898 428,09 | 14,23 |_484,0_| 22.1 | 419,77 97,0 29 [300] 300 450] 7,1 | 10,7 | 15 | 42,2 53,8 8 356.1 557.1 12,46. 628.4 25,7 603,62 125.2 | 33,7. [330 330_| 160 | 7,5 | 14,5| 18 | 49,1 62,6 41 766,9 713,14 13,74 804.3 30,8 788,00 183,7 38,7 | 360 360_| 170 | 8,0 | 42,7[ 48] 57,4 | 72,7 16 265.6 903.6 14,95 | 1019.1 35,1 4043,20 191,41 45.3, 400_| "400 | 180_| 8,6 1135/21 | 66,3 [645 | 231284 [11564 | 16,65 | 1307.1 | 42,7 | 131758 2280 [51.4 450 450 | 190 | 9.4 | 14,6/21| 77,6 98,8 33:742,9 4 499,7 18,48 | 1701.8 50,8 1 675,35 276.4 58.3 500 | 500 | 200 | 10,2/ 160/21 [90,7 416 48 198.5 1927.9 20,43 | 2194.1 59,9 2 140,90 335,9 67,2 550 | 550 | 210 |141,1| 17,2| 24] 106 134 67 116,5 2 440.6, 22,35 1390 72,3 2 666,49, 400.5 76,1 600 | 600 | 220 [12,0] 19,0[ 24] 122 156 92 083,5 3069.4 24,30 1760 83.8 3 385,78 485.6 87,9 Théoréme de Muller-Breslau (autre forme du théoréme de Castigliano ou théoréme de trand de Fonviolant) MxM, 4= f t structure EL E : Module élasticté longitudinale ou module d'Young 1: Moment quadratique A, : Déplacement au point j, 1M : Moment de flexion, dans la structure étuciée (8 ) ‘7, : Moment de flexion, dans (5,) qui correspond a la structure intiale (S ) soumise & un facteur sollicitant unite (force unité ou couple unité =1 ) appliqué au point j. Dans le cas de structures composées de poutres et de barres bi-articulées MxM, CN, ss oe povires Sariaties EA ‘héoréme de Pasternak Pour déterminer le déplacement en un point JJ d'une structure hyperstatique suivant une direction donnée, on applique en ce point J’ dans une de ses structures associées isostatiques (structure virtuelle) suivant la direction souhaitée une charge unité, y Structure réelie (S) Moments de flexion M(x) ‘Structure isostatique associée 1 (virtue! (ss) Moments de flexion eg J Mj(x) EI M(x) = représente fe moment fiéchissant dans la structure réelle. Mj = représente te moment fiéchissant dans Ia structure isostatique associée soumise a un facteur sollicitant unité 1) appliqué au point J. Dans le cas de structures composées de poutres et de barres bierticulées : z a) MxM} NXN, 4= f[ er QO TY setae EL poutres bimariculées EA ean ane Eeneeeeeneane—eaeeeemememenen ee ANNEXE 3 BTEAENCIO aXANNY 1 7 Tableau des intéarales de MOHR : [)'m,(x)xm,(x)xdx 1 1 1 1 1 hl 1 1 LMM, =LM, <1M,(M,+2M',) | — 1M, = 1M,M, 21MM, LMM, —LM,M, ul pian [isan [Ben [Exar (Zea, (Sean, [Euar, | Le, wh, 1 iy vy 1 (MAG eM) om) | 1 1 1 alr ey] Femi (oe, ar) Exar fear, ae,)| a gee tes | SM (a «) Sums | hax | Laarx fux beaeer ! (5M,+3M") |(3M,+5M') |(3M,+M%) — | (M,+3M%) 1 7 1 F) * 1 x I eo EMM, Lummi) Law u{ie2)+ 1 LM iy onteg) ae a me WNT, Loe L on ~ M, 1 1 1 5 17 17 7 7 7 = LM.M, = M, qlMiM, +’, —LMM, — Li — LM.M, — LMM, —LM.M, YN hea, [ata poseloeyeae) | Sasa, EMM, |2IMM, | 4.1MM, | 7¢LMM, £4. 5 Dans Je tableau, M,, M,, M/', M',, sont les extremums des fonctions m,(x) et m,(x). lis sont a prendre en valeurs algébriques. SaX3NNV 1 Tableau des intégrales de MOHR : f m,(x)x m,(x)xde= LMM x avec X = valeur lue dans le tableau M, M M “LTTE IZ Ts L L LE L <_L L | a eee eee |e ee 1 z 2 2 3 3 2 | a M, 1 1 1 1 I I ic a s 5 7 a 4 | ca I 1 L429 1 5 I | (+s) 1 6 3 RD 6 ar 2 6 - 3 12 4 4 M, 1 YM) tay atv | 24esye2ev| ley G+sy) | (43y) {e-A)+v+,)] (ey) o> 6 6 3 2 2 . 4 1 [e-a)+of1+a)} 3a+(\-a)') 2 . 2 i i (+9) s | w 7 2 4 a 12 48 48 i 1 Pans te tableau, 7, M,, sont les extremums des fonctions m,(x) et m,(x), ils sont a prendre en valeurs algébriques, Les coefs. w et g sont algébriques. Aciers de construction métallique caractéristiques mécaniques et physiques Module de cisaillement : la limite d'élasticité : la contrainte de rupture a la traction : le coefficient de dilatation : masse volumique : nuances d’acier 4 nuances d'acier de lacier E=210000 MPa v=0,3 G=~=.~81000 MPa 2(1+v) f, ti @=1,2 10° K" p=7850 kg/m ja nuance S 235 est la plus courante Valeurs nominales de ta limite d'élasticité f, et de la résistance a la traction f, pour les aciers de construction laminés & chaud. Tableau 3.1(NF) Norms ——Epalsseur nominale de Vélément: f. EN 10025-2 1240 mam ao Again = mo[oas 72 bd Sections minimale et maximale ¢'armatures longitudinales tendues, 0,0013 a4] i avec 4, aire de la section droite de béton (1-0,4a,)=¢ tine) “ 2 Ifaut détorminer la hauteur utile réelle d,,., clle-ci doit étre supérieure a la valeur forfaitare considérée. BTESENCIO 0,13 % 4% Pra 3% A rr $$ $$ Hae ANNEXE 12 fortomont ferraillé —_interdit ® Données : Classe structurale : {$4 Environnement :Classe d’exposition X.. Organigramme_simplifié de calcul des armatures re jon simple: Béton Cu/ni fg(MPa) fog oa d'effort tranchant en flexion simple Enrobage nominal : Coq = Cuin + AC oy V sac = UP [ Cock (1000, F..)” nin Bud 162) nin = ind nina #1 0mm} d+ Zinconny =>2=0,9d }, plus petite targeur de la section droite dans la zone tendue Q = (sta) 0, 1-£2 VS les armatures d'effort tranchant sont a 250 nécessaires, Acier B500 classe f,=500 MPa ‘ame =7—etiet__ 6 0 Testers cea Fee ines = tan8-+-cot 8) Sonchant ne sont pas itt requises: Soma Peg 85, MPa On se fixe cotO=I, soit 8 =45° fusmennarta Wd P,=135g+15q kN/m V pa max = 9150, 2¥ i Soa oes [verification de compression des bites Vea SVeames ron (a sisanoe dos ies et ewabondante [oui 1 ¥ Langle @ =45° des bielles ne peut as étre augmenté. ilfaut redimensionner le cotraae. On se fixe cotO=1: Vzg < Dispositions constructives Le taux d'armatures defforttranchant est Choix de la section d'acier 4, ; noté: p, =A Auviba 2 Calcul des espacements avec: 5S + 0,08) Fy ‘ca Pe ® Pann =F BN) a ssmin| Anfmt , Ame 5 le} s 250mm alors S,max =0575d sinon S;yee = 0,904 Sima: ' Espacement tansversal maximal des brins verticaux dans une série de cadres, stiers ou épinges. si A> 250mm alors §, max = inf(0,75d 600mm ) sinon $,y¢. = 090d 200 k= tn aT alse Cue + Pourcentage pacer longitudinal de Nexion: p, = =f s 0,02 + alre de la section des armatures tendues, protongée dune longueur supérieure & d+J,, aundela de la section cna (Ugg @tant la longueur ¢'ancrage de calcu!) 0,34 Vin =—— Soy? our les dalles béndficiant dun effet de redistribution transversale sous le cas de charge considéré. % 053 gan g 078 Ye poutres et dalles autres que celles dessus ANNEXE 13 ORGANIGRAMME POTEAUX CIRCULAIRES Données :- Classe structurante S4 ; Classe d'exposition X ... donnant un enrobage nominal Cyyq Neg. effort normal centré aux ELU Sid’ est inconnu, prendre xD 40 mm pour XC1 7 2D Denmatres 55 mm pour XC4 7 avec d= Cyan +9, +4 ata + Classe du béton C J.donnant fig et fag = (Age du béton > 28 jours) = Acier B500 donnant f, = 500MPaet fy = fyy/I15=434,8 MPa a fa = Sou = Longueur efficace (ou de flambement) notée = £, =longueur libre du poteau notée Elancement : A: NON itera rte UL ——>| poteau 084 —— Ey a-{2! be oul AS60 NON’ | 4 q Nea SNy et Nye =Ohy[ASy+A Sy] 00 Nee =OhyA.| fet Pfu} A '|[1-805] sinon k, =1 avec p=“# at si D< 0,600 m alors k, =[0,7+0,5D A La valeur de As est obtenue en résolvant 'équation du 2* degré suivante : New K En premiere approximation, pour obtenir une valeur approchée de A, : Ney = atk, A,| fr + PSye | avec k, =0,93 -A.fg)=0 avec K ets, JA? —(fyg -86 fog JA, +O (0,7+0,5D"!) avec D enm Section minimale des armatures longitudinales A, = aire de la section brute transversale de béton N, A, pin 0 5 0,002 4| {8.12N} Ff, limite élastique de calcul de armature Le diamétre des barres longitudinales $2 ¢),,,,=8 mm Section maximale des armatures longitudinales: fen dehors des zones de recouvrement A,nee = 0,044, dans les zones de recouvrement A, qa, = 0,084, Armatures transversales : 9,2 max|6 mI; 4, no./4] espacoment: 54, $S.jmqq =Min| 400 mm ; 2064, 3 D] 4 min = diamétre de la plus petite armature longitudinale résistante D —_ =dlamétre du poteau Les armatures transversales doivent maintenir toutes les barres prises en compte dans les calculs de résistance. BTEAENCIO ANNEXE 14 Calcul des semelles filantes et rectangulaires sous charge centrée Sol de fondation + Soit V, ta charge verticale agissante de calcul (ELU) au niveau de la base de la fondation (assise). Cette charge ultime extérieure tient compte du poids de la semelle, du sol situé au-dessus, du dallage éventuel et de la charge variable sur le dallage = Soit A’ aire de la surface effective de Ia fondation (en compression centrée, aire totale de la surface horizontale de la fondation en contact avec le sol ; si le chargement est excentré, utliser ja méthode de Meyerhof ) + La valeur de la portance de calcul du sol de fondation est notée : R, ; (soit la contrainte de calcul Re 44 =—Gp a notation 4, n'existe pas dans "EN 1997) + Critére de résistance : V, < Ry =4,A’ Dimensionnement du coffrage Lorsque la hauteur ft de la semelle est inconnue, on utilisera la condition de rigidité qui fixe la hauteur utile minimum d Pour une semalle rectangulake : d > max| 2” fi ore 5 ‘] (On admet que lorsque les dimensions de la semelle vérifient la condition de rigidité ci-dessus le cisaillement limite de poingonnement est implicitemient vérifié (i n'y a donc pas lieu de prévoir des armatures d'effort tranchant).. Expression du moment réglementaire ‘semelle filante L'Eurocode NF EN 1992-1-1 propose de calculer, le moment dans une section située & 0,355 de Yaxe du voile, en prenant en compte que les| charges du sol sur la semelle. Pour une semelle filante sous chargement centré et pour un trongon | de 1m de longueur le moment a pour expression: My, = |b'-0,76)° ‘Semelle rectangulaire semelle section de calcul ANNEXE 15 Aciers en barres 0,156 sar | o96 | oa | oso | ores [ ose | ste | sar | sar | s77_| 196 0.222 78 | ozea | oses | vow | saa | «a1 | 170 | 198 | 226 | 254 | 209 i aes | 21 | osoa | sor | ver | 201 | 2st | s02 | ase | «02 | ase | 503 o6t7 ane | o7es | 157 | 226 | ane | aga | 471 | 550 | 620 | 707 | 705 pase | a7 | 143 | 226 | aco | ase | ses | are | 792 | 905 | tote | 1191 yas | 440 | te | 308 | «ez | ots | 7.70 | 924 | to7e | tase | 1305 | 1530 1.578 303 | zor | ac | 00a | e04 | 1005 | 1200 | 1407 | v6.08 | te10 | 2001 245 | 628 | ana | eze | ona | zor | 571 | sees | 2190 | 25.13 | 2e27 | s14z 3.858 7as | eat | 902 | raza | 1953 | 254 | 2045 | 2436 | sozr | are | cove eata | 100s | eos | 1608 | 21s | sza7 | 4o2r | 4025 | soso | esse | 7298 | coz aes | t2e7 | taer | 2543 | 3770 | soar | czas | 7540 | e796 [ tons | 113,10 | 12566 ————— ae BTESENCIO ANNEXE 16