Vous êtes sur la page 1sur 2

11

30 Les valeurs du subjonctif


J’observe
1 1. Pourvu qu’ils partent vite ! 3. Avant qu’ils partent, je regarde un film.
2. En général, ils partent vite. 4. Je voudrais qu’ils partent vite.
a. Remplacez les verbes en gras par le verbe aller.
b. Dans quelles phrases le verbe partir est-il conjugué :
– à l’indicatif ? Dans la phrase 2. – au subjonctif ? Dans les phrases 1, 3, 4.
c. Dans quelles phrases le subjonctif est-il employé :
– dans une proposition indépendante ? Dans la phrase 1.
– dans une proposition introduite par que ? Dans la phrase 4.
– dans une proposition subordonnée circonstancielle ? Dans la phrase 3.

J’apprends
EXOS 2 et 3 ■■ Le mode indicatif présente une action comme vraie ou réalisable.
■■ Le mode subjonctif, lui, est un mode utilisé pour présenter l’action comme possible, éventuelle.
■■ L’imparfait et le plus-que-parfait du subjonctif ne sont utilisés qu’à l’écrit, dans un registre soutenu.
■■ Selon les propositions dans lesquelles il est employé, il sert à exprimer différentes valeurs.
1. Dans les propositions indépendantes ou principales, le subjonctif sert à exprimer :
l un ordre ou une défense : il remplace alors le mode Qu’il vienne ici immédiatement.
impératif à la 3e personne. Qu’il ne dise pas un mot.
l un souhait, une prière. Pourvu que le temps soit beau !
l une supposition, une éventualité. Soit un rectangle ABCD…

EXO 4 2. Dans les propositions subordonnées relatives, le subjonctif sert à exprimer :


l un but, un souhait, une conséquence. Je voudrais une maison qui ait une véranda.
l après des superlatifs ou des expressions qui marquent C’est la plus belle visite que j’aie jamais
une exception : le seul, le premier, le dernier. faite !

3. Dans les propositions subordonnées conjonctives introduites par que, il est utilisé :
l quand le verbe de la principale exprime un souhait,

une volonté, une obligation, un regret, une crainte, Je voudrais qu’il me fasse un bon gâteau.
un jugement, un doute.
l quand le verbe de la principale est à la forme négative. Je ne crois pas qu’elle réponde à ma lettre.

4. Dans les propositions subordonnées circonstancielles :


l de temps après avant que, en attendant
Tu arriveras avant qu’il ne pleuve.
que, jusqu’à ce que.
l de but après pour que, afin que. Elle range pour que tout soit en ordre.
l d’opposition après bien que, quoique. Le navire quitte le port bien que le vent soit déchaîné.

Je m’exerce
2 Recopiez les phrases en mettant le verbe à l’indicatif ou au subjonctif et indiquez entre
parenthèses le mode choisi.
1. Louise m’assure que tout aller bien et qu’il ne faut pas que je s’inquiéter.
Louise m’assure que tout va (indicatif) bien et qu’il ne faut pas que je m’inquiète (subjonctif).
92
© Nathan 2014 – Photocopie non autorisée.
Conjugaison
2. Je ne pense pas que cette solution valoir la peine d’être tentée.
AIDE
Je ne pense pas que cette solution vaut (indicatif si réalité) ou vaille (subjonctif si doute)
Pour les phrases 2
et 4, deux solutions la peine d’être tentée.
sont possibles.
3. Qu’il pleuvoir ou qu’il venter, ma grand-mère sort tous les jours.
Qu’il pleuve (subjonctif) ou qu’il vente (subjonctif), ma grand-mère sort tous les jours.
4. C’est le bébé le plus calme que je avoir vu.
C’est le bébé le plus calme que j’ai (indicatif pour la réalité) ou aie (subjonctif pour l’éventualité) vu.

3 Barrez la mauvaise réponse.


AIDE 1. Il faudrait que nous prenons / prenions nos téléphones. – 2. Je souhaite que vous vous taisiez / taisez.
Remplacez par
le verbe faire
– 3. Pourvu qu’elle n’ait / est pas eu la grippe ! – 4. Je veux qu’il me sourit / sourie. – 5. Je me demande
(fait : indicatif ; si ce sont les meilleurs macarons que j’aie / ai jamais mangés.
fasse : subjonctif).

4 Soulignez les subjonctifs dans les phrases suivantes et justifiez leur emploi.
1. Qu’on me prévienne quand il arrivera. En proposition indépendante pour exprimer un ordre.
2. Les sauveteurs craignent qu’il n’y ait pas de survivants.
En subordonnée conjonctive introduite par que après un verbe de crainte.
3. Avant que tu partes, passe me voir. En subordonnée circonstancielle après avant que.
4. Seriez-vous la dernière personne qui ait vu mon chat ?
En subordonnée relative après dernière.

Socle
9. Améliorer
5
Expression écrite
son texte par Faites le portrait de la femme ou de l’homme idéal selon vous.
des outils variés
Vous emploierez des subjonctifs en utilisant les expressions suivantes : il faudrait que
l’homme/la femme idéal(e)… ; je souhaiterais que l’homme/la femme idéal(e)…

exo
B revet
6 – Comment cela se peut-il ? lui dit la Princesse.
– Cela se fera, répondit Riquet à la houppe, si vous m’aimez assez pour souhaiter que cela
soit ; et afin, Madame, que vous n’en doutiez pas, sachez que la même fée qui, au jour de
ma naissance, me fit don de pouvoir rendre spirituelle1 qui me plairait, vous a aussi fait
le don de pouvoir rendre beau celui que vous aimerez. […]
– Si la chose est ainsi, dit la Princesse, je souhaite de tout mon cœur que vous deveniez
le prince du monde le plus beau et le plus aimable. »[…]
La Princesse n’eut pas plus tôt prononcé ces paroles, que Riquet à la houppe parut à ses
yeux l’homme le plus beau, le mieux fait, et le plus aimable qu’elle eût jamais vu.
Charles Perrault, « Riquet à la houppe », dans Contes du temps passé, 1697.
1. Intelligente.

a. Soulignez dans le dialogue les verbes au subjonctif et expliquez leur emploi.


Soit : en proposition conjonctive introduite par que après un verbe de souhait.
Doutiez : en proposition subordonnée circonstancielle de but.
Deveniez : en proposition conjonctive introduite par que après un verbe de souhait.

b. À quel temps et à quel mode sont les verbes en gras ? Justifiez leur emploi.
Eut […] prononcé : indicatif, passé antérieur. Il est employé pour marquer l’antériorité par rapport
à parut, conjugué au passé simple.
Eût jamais vu : subjonctif plus-que-parfait. Il est employé dans une subordonnée relative qui suit trois
superlatifs pour marquer l’antériorité.
93
© Nathan 2014 – Photocopie non autorisée.