Vous êtes sur la page 1sur 15

2014 FSJES-UMI MEKNES

Fiscalité - IR
Cours Magistral EG5
Cours assuré par M. Hassan KHALOUKI

Cours disponible sur www.mafacdeco.tk


M@facdéco
12/11/2014
Fiscalité - IR 2014
Université Moulay Ismail
Faculté des Sciences Juridiques Economiques et Sociales.

Meknès.

Filière : Sciences Economiques et Gestion


Module : Fiscalité de l'entreprise
Semestre : 5, (2014)

1
Professeur Hassan Khalouki

CHAPITRE III : L'IMPOT SUR LE REVENU

Section I- Généralités.
Cet impôt marque une volonté de synthèse, de simplification et d'harmonisation de la
fiscalité directe. Mettant fin au système cédulaire et se substituant pour les personnes
physiques à plusieurs impôts existants, l'IR apporte des progrès décisifs. C'est le revenu
global, addition des différents revenus catégoriels, qui est soumis à des règles communes
d'imposition, avec en particulier des charges de famille unifiées.
Certes, chaque catégorie de revenu reste soumise à des règles de détermination d'assiette,
voire quelque fois à des modes d'acquittement spécifiques, mais il n'en demeure pas moins que
l'approche globale des revenus et l'unification de leurs modalités d'imposition met fin aux
principales sources de disparité appropriées aux problèmes fondamentaux du système qu'il
remplace : élargissement de l'assiette, équité fiscale, lutte contre la fraude.
La fixation du barème d'imposition a fait l'objet de violentes controverses au parlement et a
été à l'évidence la principale cause de retard pris par le projet de loi depuis 1985 jusqu'à 1989. En
définitive, la réforme du barème d'imposition a consacré la baisse des taux maximum et le
redressement des tranches d'imposition.
De même le législateur, en érigeant le régime du bénéfice net réel en règle générale et en
déclarant les autres régimes (bénéfice net simplifié et forfaitaire) régimes d'exception a conféré
au contribuable une responsabilité énorme.
En effet, le contribuable est responsable de la détermination du résultat et de la
déclaration de son revenu à l'administration, résultat présumé sincère et conforme aux
prescriptions tant comptables que fiscales.

A : Revenu imposable.
L'impôt sur le revenu est un impôt qui frappe le revenu global des personnes physiques
et de certains de leurs groupements (société de personnes), ou association de personnes et que
la loi fiscale autorise exceptionnellement à l'imposition à l'IR.

M@facdéco | Support de cours fourni par le Professeur M. KHALOUKI Hassan| www.mafacdeco.tk


Fiscalité - IR 2014
Il porte sur le revenu global de sources marocaine et étrangère, pour les personnes physiques
résidentes, et sur le revenu de source marocaine pour les non résidents. La loi fiscale distingue
cinq types de revenus imposables à l'IR, il s'agit des revenus:

* Salariaux : perçus suit à un contrat de subordination.

*Professionnels ; qui proviennent de l'exercice d'une activité artisanale, industrielle,


commerciale, de service, profession libérale.
*Agricoles : découlant d'exploitations agricoles.
2
*Fonciers : qui proviennent de la location ou la vente des immeubles et des terrains.
*De capitaux mobiliers : liés aux opérations de placements financiers dans les titres à
revenus fixe ou variable.
Le revenu global imposable est composé de la somme des revenus nets catégoriels du
redevable, somme sur laquelle sont opérées les déductions sur revenu constituées de charges dites
à caractère social
B : Les déductions sur revenu :
Ce sont des charges supportées par l'assujetti et qui bénéficient de l'exonération de l'IR il
s'agit des :
Dons versés à des associations, organismes ou établissements œuvrant dans un but d’intérêt
général et habilités par l'état à les recevoir, et ce dans la limite de 0.2% du CA (TIC) du
donateur quant ils sont octroyés aux œuvres sociales des institutions privées et publiques.
Intérêts de prêts pour l'acquisition ou la construction de logement destiné à l'habitation
principale de l'intéressé, sans que la déduction dépasse 10% du revenu global imposable.
Cotisations ou primes versées au titre des contrats d'assurance retraite d'une durée
minimale de 8 ans dans la limite de 6% du revenu global imposable.

C : Méthode de calcul :
Le mécanisme général de calcul de l'impôt sur le revenu dû par le contribuable consiste à
procéder comme suit :
Au revenu global imposable obtenu après avoir effectué les déductions sur revenu, est appliqué
un barème à taux progressif.

Tranches de revenu (en DH) Taux en % Sommes à déduire


0 à 30 000 0% -
30 001 à 50 000 10% 3 000
50 001 à 60 000 20% 8 000
60 001 à 80 000 30% 14 000
80 001 à 180 000 34% 17 200
Au-delà de 180 000 38% 24 400

M@facdéco | Support de cours fourni par le Professeur M. KHALOUKI Hassan| www.mafacdeco.tk


Fiscalité - IR 2014
Impôt brut = revenu global imposable x taux — somme à déduire
L'impôt ainsi obtenu en appliquant ce barème est un impôt brut duquel il faut déduire
un certain nombre de déductions afin d'obtenir l'impôt net à payer.
Impôt net = Impôt brut — Déductions sur impôt

Les déductions sur impôt les plus importantes sont:


1- Les charges de famille, ainsi la somme pouvant être déduite de l'impôt a été fixée à 3
360dhs par personne à charge avec un plafond annuel de 2160dhs.
2- Récupération de 80% de l'impôt subi sur les transferts au titre des pensions étrangères.
3- L'impôt subi sur les revenus de source étrangère dans la limite de l'IR marocain.
4- Déduction de tous les crédits d'impôt avancés au cours de l'année et non libératoire de l'IR
(retenues à la source non libératoires).
5- Une déduction de 10% des dividendes perçus au titre des actions cotées en bourse dans la
limite de 500dhs.
6- Une déduction de 10% des achats nets (achats > cessions) d'actions cotées à la bourse dans
la limite de 1650dhs, ou réintégration de 10% des ventes nettes (cessions > achats) dans la
limite de la somme déduite l'exercice précédant.

D : Déclaration et paiement.
Toute personne physique disposant de revenus imposables doit souscrire avant le Avril de
chaque année une déclaration de tous ses revenus au titre de l'année précédente, sauf en ce qui
concerne les salariés du secteur public ou privé ne disposant que d'un seul revenu salarial sur
lequel a été opérée une retenue à la source, ou les détenteurs de revenus agricoles exonérés de l'IR,
des rémunérations versées à des personnes non résidentes imposables au taux de 10% retenu à la
source.
Des rémunérations versées à des personnes ne faisant pas partie du personnel permanent
de l'entreprise ou de l'établissement (17% pour les enseignants libératoire de l'IR et 30% pour
les autres non libératoire).
L'IR relatif aux revenus professionnels ne peut être inférieur à une cotisation minimale
calculée proportionnellement aux produits d'exploitation. Elle est imputable sur le montant de
l'IR à payer.
Exemple I
Soit un contribuable célibataire disposant d'un revenu annuel net imposable d'un montant
de 75520dh.
Il a perçu par ailleurs une somme de 800dh représentant des dividendes produits par des
actions cotées en bourse, pour un achat net de 2100dh.
Solution
* Revenu global annuel = 75520dh

M@facdéco | Support de cours fourni par le Professeur M. KHALOUKI Hassan| www.mafacdeco.tk


Fiscalité - IR 2014
* Calcul de l'impôt brut :
75520 x 30% - 14000 = 8656dhs
* Calcul de l'impôt net :
C'est le fait de déduire de l'impôt brut les déductions sur impôt avec le respect du plafond
de chaque déduction.
L'impôt brut = 8656dh
l.es déductions = 2150 soit : 4

Dividendes 800 plafonnés à 500dh


Achat d'actions plafonné à 1650.
L'impôt brut - les déductions = impôt net 8656- 2150 = 6506dh

Section 2 : L'imposition des revenus salariaux :


Le salaire est une rémunération d'un travail suite à un contrat qui lie un employé à un
employeur. L'IR salarial est l'impôt sur le revenu dont sont redevables les salariés au titre de
leurs rémunérations, il est prélevé à la source mensuellement par l'employeur et versé au
percepteur de l'impôt.
L'IR sur salaire présente certaines particularités de calcul dues à la nature de la base
imposable et des charges engagées par les assujettis.
A : Détermination du salaire imposable :
Le salaire brut global (SBG) est composé des éléments suivants :
- Le salaire de base ; (nombre d'heures) x (taux horaire)
- Les allocations familiales 200dh par enfants à charge pour les 3 premiers e 36dh pour
les 3 autres suivants.
Les primes de fonction ; prime d'ancienneté, de rendement.
Les frais de déplacement justifiés.
Avantage en nature et en argent ; prime de logement et de fêtes…
Le salaire brut imposable (SBI) est obtenu en éliminant du salaire brut global (SBG) certains
éléments exonérés à savoir :
Les allocations familiales
Les frais de déplacement justifiés.
Les rentes viagères des victimes d'accidents.
l.es indemnités journalières des congés maladie, maternité ou accident.
Les indemnités de licenciement
Les pensions alimentaires.
Le salaire net imposable (SNI) s'obtient en éliminant du salaire brut imposable, certaines
déductions sous forme de charges engagées par le salarié qui sont :
M@facdéco | Support de cours fourni par le Professeur M. KHALOUKI Hassan| www.mafacdeco.tk
Fiscalité - IR 2014

Les frais professionnels : évalués forfaitairement à 20% (comme taux normal. Alors qu'il
existe un taux de 35% pour les ouvriers mineurs et des imprimeries de nuit, les artistes ;
45% pour le journalisme et dérivés, l'aviation marchande, les contrôleurs de l'assurance ;
40% pour la marine marchande et 25% pour le personnel de casinos.) du (SBI) non compris
les avantages en argent et en nature et ce dans la limite de 30000dh par an.

La part salariale des cotisations à la CNSS qui comprennent une cotisation à long terme
et une cotisation à court terme. Ces cotisations se calculent sur le salaire brut imposable
5
plafonné à 72000 par an. Les taux en vigueur depuis avril 2002 sont de 3.96% du SBI
pour le long terme et de 0.33% pour le court terme. Soit une retenue totale de 4.29% du
SBI, la base de calcule étant plafonnée à 72000 par an. la retenue maximale est de
3088.8dh par an.

Les cotisations de retraite complémentaires dans la limite de 6% du SBI.

La part salariale des cotisations aux contrats d'assurance groupe 3% contractés par les
employeurs au profit de leurs salariés de façon collective pour couvrir des risques de
maladie, de maternité, d'invalidité et de décès. Plafonnée à 1750dh/an.

Les remboursements des empreints (capital et intérêt) contracté en vue de l'acquisition ou


la construction de logement social (de 50 à 100 m2, valeur de 250000dh, revenu annuel de
moins de 31200dh). A défaut d'une des conditions d'économie, la déduction porte
seulement sur les intérêts.

Au salaire net obtenu, il est appliqué le barème en vigueur et les déductions sur impôt dont
dispose l'intéressé afin d'obtenir l'impôt net retenu à la source.
Exemple 2
Le contribuable est marié ayant un enfant à charge a perçu les éléments suivants :
*Traitement de base : 120000dhs
*Indemnité de résidence : 6000dhs
*Indemnité hiérarchique : 12000dhs
*Indemnité d'encadrement : 9000dhs
*Indemnité de logement : I 2000dhs
*Indemnité d'eau, téléphone 3000dhs
*Indemnité de déplacement justifiée : 12000dhs
Le contribuable paie des intérêts sur un prêt consenti pour l'acquisition d'habitation
principale 1250dh/m.
Solution

M@facdéco | Support de cours fourni par le Professeur M. KHALOUKI Hassan| www.mafacdeco.tk


Fiscalité - IR 2014
Salaire brut global = 120000+6000 + 12000+ 9000 +12000+3000+12000=174000 A
déduire les éléments exonérés :
Indemnité de déplacement justifiée : 12000dhs
Revenu brut Imposable = 174000 — 12000 =162000dhs
Du revenu brut, le fonctionnaire est autorisé à déduire :
*Les frais professionnels au taux de 20%(limités à 30000dhs) du revenu brut moins les
avantages en argent soit (12000+3000)= 15000
6
162000-15000= 147000dhsx20% = 29400dhs (plafond 30000).
*CIMR se calcule sur la base SB1
162000 x 6% =9720dh
* CNSS : long terme ; 3.96%, court terme 0.33%, plafonnés à 72000dhs
Soit un total = 3088.8dh.
* Assurance groupe : 3% du SBI avec un plafond de 1750/an
162000 x 3% = 4860, on doit retenir le plafond de 1750.
Total des déductions = 29400+ 9720+3088.8 +1750 = 43958.8dhs.
Le revenu net imposable : 162000 - 43958.8dhs = 118041.2dhs.

Le contribuable est autorisé à déduire 10% de l'intérêt qu'il paie du RNI.


118041.2dhs x 10% = 11804.12dhs
Le revenu taxable est de : I18041.2dhs — 1 I 804.I2dhs = 106237.08dhs
IR = RNI x taux — somme à déduire
106237.08dhs x 34% -17200 = 18920.6dhs.
Le contribuable est marié, avec un enfant à charge, bénéficie des déductions pour charges
de famille soit 360 x 2 -- 720dhs
L’IR exigible - I 8920.6dhs - 720 = 18200.6dhs.

Section 3: L'imposition des revenus professionnels

Les revenus professionnels s'entendent des revenus des particuliers et des entreprises
soumises à l'IR et qui exercent une activité commerciale, industriel, artisanale ou une
profession libérale. Ils constituent, à coté des revenus salariaux, la principale catégorie de
revenus concernés par l'IR.
Régimes de détermination du revenu net professionnel :

M@facdéco | Support de cours fourni par le Professeur M. KHALOUKI Hassan| www.mafacdeco.tk


Fiscalité - IR 2014
Il existe deux régimes optionnels à côté du régime du résultat net réel. Il s'agit du régime
du résultat net simplifié et du régime forfaitaire.
Le régime du résultat net simplifié :
Ce régime est ouvert à certaines entreprises dont le chiffre d'affaire ne dépasse pas :
2000000dh pour les activités industrielles, commerciales, artisanales et armateur de la pêche. Et
500 000dh pour les professions libérales, les prestataires de service ou de personnes réalisant
des revenus à caractère répétitif ne se rattachant à aucune catégorie de revenus.
L'option pour le régime du RNS doit être formulée par demande écrite adressée à 7
l'administration fiscale avant le 1 er Avril de l'exercice en cours. Et les entreprises sont tenues
de clôturer leurs exercices avant le 31/12 de chaque année.
Les entreprises qui peuvent opter pour le RNS sont les entreprises individuelles
appartenant à une seule personne physique, les sociétés de fait et les indivisions. Sont exclus de
cette possibilité d'option au RNS les sociétés en non collectif et les sociétés en commandite
simple.
Le résultat fiscal est obtenu en déduisant des produits imposables l'ensemble des charges
déductibles à l'exclusion des provisions. Le report du déficit n'est pas admis.
Le régime forfaitaire :
Est applicable sous certaines conditions de chiffre d'affaires, de fonds et de forme. Soit
moins de 1000 000dh pour la première catégorie et 250000dh pour la deuxième que dans le
RNS, pour deux exercices consécutifs. L'option pour le régime du RF doit être formulée par
demande écrite adressée à l'administration fiscale avant le 1er Mars de l'exercice en cours.
Le bénéfice est déterminé par application d'un coefficient au chiffre d'affaires annuel
applicable à chaque fonction et ne peut être inférieur à un minimum.

Le bénéfice minimum ne peut être inférieur à la somme des deux éléments fixe et variable
déterminés en fonction des bases de calcule retenu pour la taxe professionnelle de l'année
précédente.
L'élément fixe :
Les différentes professions sont classées par ordre alphabétique dans deux tableaux A et B constitué
de class avec des montant fixe du bénéfice min.
L'élément variable :
Est obtenu par application à la valeur locative retenue dans la taxe professionnelle, d'un
coefficient de 2 à 5 comptes tenus de l'importance de l'établissement et du niveau d'activité.
Au bénéfice forfaitaire, il convient d'ajouter les profits et gains suivants : les profits de cession
d'éléments d'actif, les indemnités, primes, subventions et dons reçus.
Régime du résultat net réel :
Lorsque l'entreprise est soumise au régime net réel, la détermination du résultat imposable se
base sur la comptabilité. Le résultat fiscal est égal au résultat comptable diminué des produits
exonères et augmenté des charges non déductibles.
M@facdéco | Support de cours fourni par le Professeur M. KHALOUKI Hassan| www.mafacdeco.tk
Fiscalité - IR 2014
Exemple 3 :
Un médecin marié sans enfants a disposé des éléments suivants :
Chiffre d'affaires 210000dhs
Achats payés 1064dhs (dont 500 non justifiés)
Frais professionnels 17600dhs
Impôts et taxes 18000dhs
8
Frais divers de gestion 80000 (dont 15000 payés en espèces)
Dotations aux amortissements 23500dhs
Dons octroyés aux l'abolis 1000dhs
Ce contribuable a opté pour le régime du résultat net simplifié. Le produit d'exploitation réalisé au
titre de l'année dernière s'élevait à 240500dhs.
Solution :
Le résultat imposable = résultat comptable + réintégrations — déductions
Les réintégrations sont des charges comptables qui ne sont pas considérées comme tels sur le plan
fiscal.
* Les charges à réintégrer :
-Achats payés 1064 dont 500 à réintégrer.
Frais divers de gestion 80000dhs dont 15000 x 50% =7500 à réintégrer.
Les déductions sont des produits comptables qui ne sont pas considérés comme tels sur le
plan fiscal.
* Les produits sont tous imposables :
Dans notre exemple on a un chiffre d'affaires = 210 000dhs

Le résultat comptable = produits — charges =68836dhs

Produits =210000
Charges= (1064+17600) + (18000+80000) + (23500+1000) = 141164dhs

Le résultat fiscal = résultat comptable +réintégration —déductions =76836


Réintégrations = 500+7500-8000dhs
Déductions =0
L'IR = (le résultat fiscal x le taux) - sommes à déduire — charges de famille
(76836dhs x 30%) — 14000 — 360 = 8690.8

M@facdéco | Support de cours fourni par le Professeur M. KHALOUKI Hassan| www.mafacdeco.tk


Fiscalité - IR 2014
CM (cotisation minimale) = 240500 x 6% =14430dhs
Le taux de la cotisation minimale est de 6% il s'applique aux professions libérales, de
promotion immobilière et autres professions non commerciales et industrielles. Ces dernières
supporte le taux de 0.5%, toutefois un taux de 0.25% est prévu pour certains types de produits
(sucre, huile, eau, électricité beurre, farine.)

Section 4 : L'imposition des autres catégories de revenus :


A : Les revenus agricoles.
9
Sont considérés comme revenus agricoles, les bénéfices provenant des exploitations agricoles et
de toute autre activité de nature agricole non soumise à la taxe professionnelle.
Le revenu imposable provenant des exploitations agricoles est déterminé d'après un bénéfice
forfaitaire par hectare ou par essence et par pied est fixé annuellement dans chaque préfecture ou
province sur proposition de l'administration fiscale, par une commission dite commission locale
communale selon:
• Les terres de culture non irriguées
• Les terres de culture irriguées
• Les plantations irriguées ;
• Les plantations non irriguées.

Sont soumis obligatoirement au régime du résultat net réel


a) les exploitants individuels et les copropriétaires dans l'indivision, dont le chiffre d'affaires
annuel afférent à l'activité agricole est supérieur à deux millions de dirhams.

b) les sociétés ne relevant pas de l'impôt sur les sociétés

La détermination du revenu imposable se fait de la même manière que dans le cadre des revenus
professionnels (produits agricoles moins les charges engagées pour le besoins de l'exploitation, corrigés
des déductions et réintégrations qui découlent de l'application des dispositions fiscales.

Exonérations
I.- Exonérations permanentes
Sont exonérés de l'impôt, les bénéfices provenant :
* des plantations sylvestres d'une superficie ne dépassant pas un hectare et des plantations non fruitières
d'alignement ;
* de la vente des animaux vivants et des produits de l'élevage dont la transformation n'a pas été
réalisée par des moyens industriels
* des plantations sylvestres, non fruitières destinées à préserver les sols de l'érosion duc aux
vents et pluies.
M@facdéco | Support de cours fourni par le Professeur M. KHALOUKI Hassan| www.mafacdeco.tk
Fiscalité - IR 2014
* Les personnes qui réalisent un chiffre d'affaires inférieur à cinq millions (5.000.000) de
dirhams, au titre de leurs revenus agricoles tels que définis à l'article 46 du C.G.I.
II.- Exonération temporaire
-du 1er janvier 2014 jusqu'au 31 décembre 2015, pour les exploitants agricoles qui
réalisent un chiffre d'affaires inférieur à 35 000 000 de dirhams
- du 1er janvier 2016 jusqu'au 31 décembre 2017, pour les exploitants agricoles qui
réalisent un chiffre d'affaires inférieur à 20 000 000 de dirhams ;
- du janvier 2018 jusqu'au 31 décembre 2019, pour les exploitants agricoles qui réalisent 10
un chiffre d'affaires inférieur à 10 000 000 de dirhams.
III.-Imposition au taux réduit
Ainsi, les sociétés agricoles qui deviennent imposables à l'IS ou à l'IR. bénéficient de
l'imposition au taux réduit de 17,5% et de 20% respectivement pendant les cinq (5) premiers
exercices consécutifs, à compter du premier exercice d'imposition.

B: Les revenus et profits fonciers :

1- Il s'agit des revenus provenant de la location de construction ou de propriétés


immobilières de toute nature à l'état nu (revenus fonciers urbain), ainsi que des revenus de
location des propriétés agricoles (revenu foncier agricole)
La valeur locative des immeubles et constructions que les propriétaires mettent
gratuitement à la disposition des tiers.
Les indemnités d'éviction versées aux occupants des biens immeubles par les
propriétaires desdits biens.
Les règles de détermination du revenu net imposable dans cette catégorie varient selon la
source de revenu de location ;
- Le revenu foncier urbain est déterminé en ajoutant au montant brut des loyers, les charges
supportées par le locataire et qui incombent normalement au propriétaire, et en retranchant les
charges supportées par le propriétaire et qui incombent de droit au locataire.
Le revenu net imposable est obtenu en pratiquant un abattement forfaitaire de 40%.

- Le revenu foncier rural est égal au montant des loyers provenant de la propriété agricole.
Les revenu fonciers ne sont pas imposables en tant que tel lorsqu'ils sont perçus dans le cadre
d'une activité professionnelle, ils sont considérés comme des produits accessoires de cette
activité et imposable en tant que tels.
Exclusion du champ d'application :

Est exclue du champ d'application de l'impôt, la valeur locative des immeubles que les
propriétaires mettent gratuitement à la disposition :

M@facdéco | Support de cours fourni par le Professeur M. KHALOUKI Hassan| www.mafacdeco.tk


Fiscalité - IR 2014
*de leurs ascendants et descendants, lorsque ces immeubles sont affectés à l'habitation des
intéressés.
* des administrations de l'Etat et des collectivités locales, des hôpitaux publics.
*des œuvres privées d'assistance et de bienfaisance soumises au contrôle de l'Etat, des
associations reconnues d'utilité publique lorsque dans lesdits immeubles sont installées des
institutions charitables à but non lucratif.

De même lorsque la location est meublée, ou munie de matériel. 1- activité est considérée
comme ayant un caractère commercial et donc imposable dans la catégorie des revenus 11
professionnels.
2- Sont considérés comme profits fonciers pour l'application de l'impôt sur le revenu, les
profits constatés ou réalisés à l'occasion :
*de la vente d'immeubles situés au Maroc ou de la cession de droits réels immobiliers portant
sur de tels immeubles ;
*de l'expropriation d'immeuble pour cause d'utilité publique ;
*de l'apport en société d'immeubles ou de droits réels immobiliers
*de l'échange, considéré comme une double vente, portant sur les immeubles, les droits réels
immobiliers ou les actions ou parts sociales visées ci-dessus
* des cessions à titre gratuit portant sur les immeubles, les droits réels immobiliers et les
actions ou parts cités ci-dessus.
Les exonérations :
Le profit réalisé lors de la cession d'un immeuble est exonéré totalement, lorsque la durée
d'occupation à titre de résidence principale par le cédant à la date de la cession est égale ou
supérieure à huit (6) ans consécutifs quel que soit le prix de cession.
Le profit réalisé à l'occasion de la cession de logement social dont la superficie couverte et le
prix de cession n'excèdent pas respectivement 50 à 100 m2 et 250 000 DI-1, occupé par son
propriétaire à titre d'habitation principale depuis au moins quatre ans au jour de la cession. I.es
cessions à titre gratuit portant sur les biens immeubles ou droits réels immobiliers effectuées
entre ascendants, descendants, entre époux, frères et sœurs à l'instar du même traitement retenu à
en matière des droits d'enregistrement.
Profit qui résulte d'une ou plusieurs cessions dont la valeur totale n'excède pas I40000dh dans
l'année civile est exonéré.
A l'exception de la cession d'une résidence principale, si celle-ci est exemptée de l'impôt.
Les profits immobiliers réalisés par les personnes physiques ou les personnes morales ne
relevant pas de l'impôt sur les sociétés, lorsque ces profits sont compris dans la catégorie des
revenus professionnels.

Le profit net imposable est égal à la différence entre :


* le prix de cession diminué, le cas échéant, des frais de cession ;
M@facdéco | Support de cours fourni par le Professeur M. KHALOUKI Hassan| www.mafacdeco.tk
Fiscalité - IR 2014
* et le prix d'acquisition augmenté des frais d'acquisition, des dépenses d'investissements
réalisées, ainsi que des intérêts ou de la rémunération, payés par le cédant sur prêts pour la
réalisation des opérations d'investissement et d'acquisition.

Au prix d'acquisition est appliqué un coefficient de réévaluation


Les frais d'acquisition sont retenus :
* soit forfaitairement pour un montant égal à 15 % du prix d'acquisition ;
* soit pour leur montant réel justifié s'il excède 15 % du prix d'acquisition. 12
Taux et Cotisation minimale en matière de profit foncier :
Les contribuables qui réalisent les opérations imposables visées à l'article 61 sont tenus
d'acquitter 20% des profits avec un minimum d'imposition, même en l'absence de profit, qui ne
peut être inférieur à 3 % du prix de cession.

C : Les revenus et profits de capitaux mobiliers :


- Le produit des actions et revenus assimilés,
Ils comprennent les dividendes et autres produits de participation à caractère variable. Ces
revenus supportent une retenue à la source au taux de 10% libératoire de l'IR.
- Les produits de placement à revenu fixe :
Il s'agit des intérêts d'obligations, de bons de trésor, de bon de caisse et d'autres placements
à revenus fixe. Ces revenus subissent une retenue à la source au titre de l'IS ou de l’IR de :
30% libératoire de l'IR dans le cas des personnes physiques assujettis à l'IR selon le régime
forfaitaire.
20% non libératoire de l'IR lorsque le bénéficiaire est une personne morale ou physique
passible de l'IR selon le régime du résultat net simplifié ou réel et qui décline son identité
fiscale. Dans ce cas le revenu brut est incorporé au revenu global imposable et la retenue à la
source constitue un crédit d'impôt imputable sur le montant de l'IR Cette retenue est de 30% si
le bénéficiaire ne décline pas son identité fiscale.
Profits de capitaux mobiliers
Les profits nets annuels réalisés par les personnes physiques sur les cessions de valeurs
mobilières et autres titres de capital et de créance émis par les personnes morales de droit
public ou privé
15% pour les profits nets résultant des cessions:
- d'actions cotées en bourse:
- d'actions ou parts d'O.P.C.V.M actions.
20% pour les profits nets résultant des cessions
- d'obligations et autres titres de créance :

M@facdéco | Support de cours fourni par le Professeur M. KHALOUKI Hassan| www.mafacdeco.tk


Fiscalité - IR 2014
- d'actions non cotées et autres titres de capital
- d'actions ou parts d'O.P.C.V.M obligations
Exemple
Un contribuable possède un immeuble situé en ville et composé de 12 appartements loués
non meublés pour usage de bureau et d'habitation. On dispose des éléments suivants :
- Loyers encaissés 345600dh
Travaux d'entretien de l'immeuble effectués par les locataires 75250dh. 13

Taxe de services communaux payée par le propriétaire 1640dh.


Frais de gardiennage supportés par le propriétaire 9300dh.
Frais d'électricité commune effectué par les locataires 1250dh.
Il est en outre propriétaire d'une résidence meublée d'un loyer de 17600dh/mois occupée
pendant 8 mois dans l'année, les charges d'exploitation annuelles s'élèvent à 119680dh II
possède une ferme plantée d'arbres fruitiers qu'il loue à un agriculteur pour 124000dh par an.
I- Déterminer l'impôt sachant que le contribuable est marié et père de deux enfants de
moins de 20 ans.
Solution :
*Le revenu foncier urbain= somme des loyers 345600 + les charges incombant au
propriétaire et supportées par les locataires (travaux d'entretien 75250dh).
Il est diminué des frais incombant aux locataires et supportés par le propriétaire (taxe de
SC et frais de gardiennage 1640+9300= 10940dh).
Revenu brut = 345600+75250-10940+ 409910dh.
(Un abattement de 40% est appliqué au revenu brut pour avoir le revenu foncier

409910 - (409910 x 40%)= 245946dh.


" Revenu foncier rural = 124000dh
Le loyer provenant de la résidence meublée constitue un revenu professionnel déterminé
par la différence entre les produits et les charges
(17600 x 8)- I 19680dh 21120dh.
Le revenu global = 245946 + 124000+ 21120 = 391066dh
Il n'y a pas de charges à caractère social
L'impôt brut= 391066 x 38% - 24400 = 124205.
L'impôt net=124205-1080 = 123125DH

M@facdéco | Support de cours fourni par le Professeur M. KHALOUKI Hassan| www.mafacdeco.tk


Fiscalité - IR 2014
L'intéressé doit verser une cotisation minimale au titre de ses revenus professionnels CM 6%
x CA HT= 6% x (17600 x 8) = 8448dh.
Il aura donc à payer 123125 — 8448 = 114677DH.

14

M@facdéco | Support de cours fourni par le Professeur M. KHALOUKI Hassan| www.mafacdeco.tk