Vous êtes sur la page 1sur 4

HAUTE ECOLE FRANCISCO FERRER

Anatomie
Le système respiratoire
Anatomie

I. Introduction

Le corps a besoin d’O2 pour la production de l’énergie indispensable à son fonctionnement.


Le métabolisme cellulaire s’accompagne d’une production de CO2.
Le CO2 gaz doit être éliminé pour éviter l’intoxication cellulaire lorsque son taux > norme.

Le système respiratoire accomplit l’absorption de l’O2 et l’élimination du CO2


Le système respiratoire joue un rôle dans la régulation de PH sanguin, dans l’olfaction et
dans la production des sons.

II. Les organes du système respiratoire

Le système respiratoire comprend :


le nez
le pharynx (le système respiratoire supérieur)
le larynx
la trachée
les branches et les poumons (le système respiratoire inférieur)

1. Le nez :

Composé de 3 parties :

La partie externe formée d’un tissu osseux et de cartilage recouverte de muscle et de la peau
et tapissée d’une muqueuse.
On observe deux ouvertures appelées narines.
La partie interne forme une grande cavité de la face externe du crâne.
Les quatre sinus paranasaux et les conduits lacrymaux s’ouvrent dans le nez interne.

Les structures du nez ont 3 fonctions :


a. Filtrer, réchauffer et humidifier l’air inspirer
b. Détecter les stimulus olfactifs
c. Modifier les vibrations de la voie

2. Le pharynx :

Est un tube en forme d’entonnoir, situé juste derrière les vertèbres cervicales.
Sa paroi est constitué de muscles squelettiques.
Le pharynx permet le passage des aliments et l’air, constitue une caisse de résonance pour la
phonation et abrite les amygdales qui ont une fonction de défense immunitaire.

La partie supérieure du pharynx est appelée nasopharynx, reliée au nez par les deux choanes
et aux oreilles moyennes par deux orifice qui mènent aux trompes d’Eustache.
La partie inférieure du pharynx s’ouvre sur l’oesophage et le larynx.
Anatomie

3. Le larynx :

Est un court tube de cartilage tapissé d’une muqueuse, situé sur la ligne médiane du cou et
relie le pharynx à la trachée.
Le larynx est constitue par plusieurs cartilages :
Le cartilage thyroïde (pomme d’Adam)
L’épiglotte
Le cartilage cricoïde
Les aryténoïdes
Les cartilages corniculés qui soutiennent l’épiglotte.

La partie moyenne du larynx présente deux bandes membraneuses appelées cordes vocales
qui constituent l’organe de la voie.

Le larynx rempli trois fonctions :


Organe de phonation
Partie sphinctérienne
Fonction respiratoire

4. La trachée :

Est un conduit cartilagineux (16 à 20 anneaux), musculaire et membraneux situé devant


l’oesophage.
Elle s’étend du larynx jusqu’à la cinquième vertèbre dorsale où il se divise pour former
les deux bronches.
La muqueuse de la paroi interne de la trachée comprend un épithélium constitué de cellules
prismatiques ciliées, de cellules caliciformes et de cellules basales.
Cet épithélium procure une protection contre les particules inhalées qui sont envoyées vers le
pharynx.

5. Les bronches et les bronchioles :

La trachée se divise en deux bronches principales :


 Une dans le poumon droit et l’autre dans le poumon gauche
A l’entrée des poumons les deux bronches principales se divisent pour former les
bronches lobaires.
Les bronches lobaires se ramifient pour former les bronches segmentaires qui se
subdivisent plusieurs fois pour constituer les bronchioles.
Ces derniers se ramifient en conduits plus étroits et formant les bronchioles
terminales.
 L’ensemble de toutes ces divisions est nommé l’arbre bronchique.
Les bronchioles terminales se subdivisent en ramifications microscopiques, les bronchioles
respiratoires qui se ramifient à leur tour en plusieurs conduits alvéolaires.
Anatomie

6. Les poumons :

Organes spongieux situés dans la cavité thoracique


Chaque poumon pèse environ 1kg avec une capacité de 2 à 3 litres
S’étend du diaphragme jusqu'au clavicule

Deux feuillets de séreuse, qui forment la plèvre enveloppent chaque poumon.

Feuillet externe = plèvre pariétale est fixé à la paroi de la cavité thoracique et au


diaphragme
Feuillet interne = plèvre viscérale, est relié au poumon.
Entre le feuillet pariétal et viscéral : cavité pleuraleontient le liquide pleural secrété
par la séreuse.
Le liquide pleural réduit la friction |e| les deux feuillets et permet de glisser
facilement l’un sur l’autre pendant la respiration.

Le poumon gauche présente une échancrure = l’incisure cardiaque où se situe le coeur.


Le poumon droit est divisé en trois lobes
Le poumon gauche est divisé en deux lobes séparés par la scissure oblique.

Le poumon présente un orifice, le hile par où pénètrent l’AP et les veines pulmonaires.

Ramidifcation arbre bronchique :

TrachéeBron principaleBron lobaireBron segmentairebronchio Bronchi terminale

7. L’alvéole pulmonaire :

Chaque conduit alvéolaire est entouré par plusieurs alvéoles et sacs alvéolaires .
L’alvéole est une petite cavité sphérique.
L’épithélium de la paroi des alvéoles est formé par des cellules appelées des
pneumocytes de type I (=épithéliocytes respiratoires) entre lesquels s’intercalent des
pneumocytes de type II
Les pneumocytes de type I forme la barrière de diffusion où s’effectuent les échanges
gazeux.
Les pneumocytes de type II secrètent un liquide qui contient du surfactant un
mélange de phospholipides et de lipoprotéines, qui rend les alvéoles moins
susceptibles de s’affaisser.

8. Le surfactant pulmonaire :

Secrété par les pneumocytes de type II


Il est constitué par des lipides, phospholipides eprotéines.
Rôle :  Réduire la tension air/liquide = facilite l’expansion alvéolaire à l’inspiration
 Effet anti-oedémateux (perméabilité alvéolaire)
 Défense contre les micro-organismes