Vous êtes sur la page 1sur 32

ebookdz

Savoirse - -

ELAXE
ebookdz
~ Qu'EST-CE QUE LA RELAXATION Q u'E ST- CE QUE LA R ELAXATION ? m..,

A PRENDRE
Ji CONSCIENCE DE
Vot. re mâcha i re et votre
bouche sont-ell es crispées
ou relâchées?
6 À VEZ- VOUS BESOIN DE RELAXATION ?
Répo nd ez aux huit questio ns techn iques de relaxation décrites dans
Vot re léle el vot re cou exposées ci-desso us pour identifier les cet ouv rage. Le fait de débl oq uer la
- SONCORPS sont- ils dan s ie do maines de vo u-e vie oü vo us tension, ne serait-ce que d'une parti e
Apprenez à reconn aître les prolongement de la
colonn e vertébrale ou resse ntez du stress. Si vo us répond ez de votre corps, en traînera de multiples
points de tension de votre corps
inclinés vers l 'a va nt ? « oui » à l'un e au moins de ces bi en faits clans votre cor ps et clans votre
pour mieux pouvo ir les
déco ntracter. Debo ut, les yeux q uestions, vous tirerez profi t des esp nt.
Respirez-vous profondément ,
fermés, concentrez-vous sur les à parti r du di aph ragme ?
différentes parti es de vou·e co rps. Votre respirati on descend- V OTRE C O RPS EST - IL T EN DU? Ê T ES-VOUS S UJET À LA PA NIQUE ?
Analysez vos réacti ons, posez- elle jusque dans /'abdomen 7 De ma uva ises alli ludes ou des émoti ons L'anxiété chronique et les crises de
vo us des questions simples. Cene !<'foulées, comm e la pw r ou la co lère, panique sont extrêmement gênantes
partie de mon co rps est-elle gt'nèrenl souve nt des douleu rs phys iques. Recherchez les causes cachées de
contractée ou relâchée 7 Est-elle Iles exe rcices res pi ratai res, des massages vot re stress et efforcez- vous d'y
1'1 w1 travail sur la pos i(i on du corps remédi er. Pratiqu ez
éq uilibrée ou en étal de stress 7 des exercices pot<r
VO li S a idero nt è1 relâch er la tension du co rps
Mes genoux so nt-ils sou ples ou <'1de l'esprit. Jaire baisser votre
tendus 7 Vos genoux sont-ils anxiété.
Vos main s sont-e lles ouvertes tend LI S el bi·oqués 7 /\ VEZ- VOUS DU M AL À << MA NQUEZ-VOUS D'
et délel"iu es, ou bien vos \ w·z-vous des difficultés â ET DE M O TI VATI ON ?
doig ts so11t -il s fermés ? CONT RO LEZ V OTR E
""'" déco nt.rac te r et à L'apathie es t souvent un sy mptôme de
fll <'lldre plaisir à vos dépress ion, laquelle relève de let médeci ne:
Lorsqu e vous vous .llvt·rses acti vilés 7 dan s ce cas- là, consultez un spéciali ste.
concentrez sur un e parU e de Toutefo is, l'apathie peut auss i être ca usée
l'ulliquer un spon, à deux
vot re corps, essay ez par une insa tisf action passagère.
1111 <' Il groupe, vous aidera
d'envoye r vot re res pi ra ti on Repérez ce qui ne va pas el qui use votre
<ltl flflrécier la compagni e
vers eli e: laissez ie flux ,/, ' mol res. L'acti vité physiqu e f ait énergie, puis prenez les mesures nécessa ires
respiratoire l'enva hir et la pour arranger la situ a ti on:
/•11l"cr la l.en.<ion nerve use.
décm1t.ract.a
~ ~ \ N( .I!Z-VO US É QU ILIIl RÉ? AV EZ-V OUS DES DI FFI CU LTÉS
l'1111rlre à heures fixes des repas équilibrés R ELATI ONNELLES?
' 1 1'1111e des règles d'or de la sa nté. Si vous manquez
E PRENDRE CONSCIENCE 111 '·.. , ,auss i la premi ère que l'on de confi ance en vous,
~ DE SON ESPRIT ,1/l,itlllonne en péri ode de stress. Essayez pri vilég iez les relati ons
TouL le monde, à un momenL ou à un autre, est suj et au ,1, '1111\f rve r un régim e alimentai re où vous vous sentez
stress. L'analyse des situati ons de stress, en ap portant ,1/11 <'1 éfluilibré, de fa çon à co nserver en confiance. N'hés itez
une bonne co nnaissance de soi, de ses fo rces et d e ses 11111 1:lvu'mie stable, el. donc toute pas à. exp rimer
faiblesses, per met d'agir positive ment sur '"''1 f
1
tlt'rg ie. clai rement vos besoins.
les actes de la vie. Pratiq uez réguliè rem enl
Ill I l \ Ill EZ-VOUS TRO P? A VEZ-VOUS DE S ID ÉES N O IR ES ?
ceLte anal yse.
• 11111\I'Z pas le trava il Êtes-vous envieux 7 Avez- vous l'impress ion
HIIH 1/ICI votre vie. de passe r à côté de la vi e ? Êtes-vous
l1111• Ir lemps de vivre toujours pess imi ste 7 Si tel est le cas, vous
, 11/ilntl llt· ou avec devez agir sur le côté négatif de votre
fAIT ES UNE LI STE
" 1111111, 110uvez subconscient , qui gouvern e votre vie. Les
Dressez la lisle des influences pos itives et
1, /••Hl <'tfidlibre entre pensées positi ves et constructives, ainsi qtte
négatives dwis votre vie. Prenez comme les visualisa tion s (voir p. 40) vous aideront
1111\lll lt•t loi<irs.
obj ectif de tran sform er les fa cteurs de stress
â modifi er vos réactions.
en sources de sati sfacti on.
ebookdz
~ ][ CoRRTGEn UNE
9 Lr.
~
LANGAGE
o uconPs
'----MAUVAISE POSITION
Unf' f;im plc visualisation pt;:ut wula~cr la Tension d ut:
Vm rt c 0rps r e01'-tC' vos sentime nts ct a une m<tuvaise position. Par exemple, imagine.7 qu~' vm re
vos t·motion.s, ml'.rne lorsqw· v 0 us \'ùUS tête c::;t un ballon floTtant chms le cid, obligeant votre
dro rcez d e do nuer un<' im pression nuque à s'étirer vers le fm ut , loin des epaule::; ~::l d e la
di llé renle. Soyez conscien t du la ngag;e colonne ven éb ra le.. 1C' haut de votre corps t;'t-:~lt·w , comme
de votre corpo, t'l adopte::: une attiluJt· lihtn': de l'attraction tcrrestrt·, tandis qu(' le has (':'>t
plus décontra(léL', dC' fa\ o n à ne p3S 50\idemcnt ancré au soL
p;u<tît rt". sur la défensive lorsque vous
commu n iquez avec- k-. aunes.
SüHLÛUYfRT
Dtaoise::: Ir..~ lm 1s t'l rrgardtz votre
1
12 S'ASSEOJRCONFORTARLEMENT
= V è.nl l(~Z votre pus•t•on pour détend re, tl est fréquent de rC'tnmlxr
itUr.rlm;u te tlrllnltS icsycux l'our 1ui iruliqrrer savoir .si vou::. Clcs cone~·tl'mC'nt as.si~. cbns un r position to rdue et
qu'il tÙl rien 1l cwiltdre til' vou e /Xl~"~ surtout l0rs quc vou s souhaitez vous drc;Pq u il ih réc, qui p,~ne VOlrC'
dt;ti'ndre:. Q ua nd vous êt~s d ans le tCu r~sp i rat ion rt comprime les mu::;t:ks ct

10 LA
~
BONNE
ATTITUOE
d 'ttn!è L·o nvc rsatk)n, q tw vo us d evez
vous concentrer ou que vou-. rqljlrdr.z
o.;implcmcnl la tClèvision pour vous
lt?s t!"'nd(lnS. Eflorca vous tk 1'nnscrver
une ;tllilud c o uverte ct t;q uitihré!::,
corn me dans la station tkUo ut.
Une bonne position, dans laquel le
lc_s d iiTén:ntes pa nies d u cul ps sont <IM AU\'AIS~ P OSIT ION
corn:Tlt~ment alignée~. est t'SSentielle u,·stn· a.s.sî.~ jamln:o; twi\érS,
à rles muuvemn1ts nUJdes et gracieux. dt"Juc.on p111lougée, pc-1.11
Les déséquili bres ~ uvent être düs proi'II(JI.In dnrlot•i•'llrsou
;) un trau matisme, ii une rension IIÎVI'IIIII/n /om/Jrlire:s.tJnrJ/JS
m nS<:ula ire chronique ou à (k r•f/(tisst ou tlcs<'parrlf.l I'OL!tccs
II( (CIIfu('nf fcSiri'S\SIIjl(11!rlt•
mauv<IISCS postures. 1a tt:chniqLIC
j1111"f/IC<>IIli!I!FVI'f/dnu/c
Akxandcr permet de corrigt.:r son
all itude, ~ cnndition de suivw k s cour::;
d'un profrsSt~ur quahrié. Les poi nLs
A IT!I UIJ((>
de tension chroniques pcuvcm êlrt' Dtcor.nRACltèr
soulagés pa r u n m assage profond AsS<)'t'Z-vmr~dv
des IÎS..<>US - OU lOU le <HllTC théra pie f açonu putwc1î r
phy;ique. Vous pouvez corriger respirt>r filncmn11.
votre attitude ('11 prenant conscience GardezkbMsfn
des parnes importantes d(• vot re d'11plmnhrwur
corps, comrnc la ttle, la n uC[UC rt érfre r cf rcposerl11
wlunnc \'t'rlébrale
l:t colonne' vertébrale

UN COt!P<; I:N É I}UI U l\11.1


t'aligm:mt:ttl 1/n dijfP.u ul r..~
port ir:~ tlu coq)$ arrrofl
!'ai,çunn: .~<'ntral•·-
~ D ÉTENDRE ET ÉTIRER SON CORPS D'ËTENDRE ET ÉTIRER soN CoRPS k\...,.

1~7 LASSISE
A POSITION
PIWLONGÉE
14 LA STATION
DEBOUT =
15 S'ALLONGER CONFORTABLEMENT
= La plupa n des gens souHrcnt que la région lombaire (bas du dos)
Si \'OUS travaillez assis, réglez b1 PH.OLON(;ÉE du dos à un moment ou l'aurre de leur Si tel est votre cas, prolltcz de toutes
hauteur de votre si~ ge et de vone Si vous devez rester debout pendant des vic, un truuhlc qui se chiffre en milliers les occasions pour vous allonger et
matériel de façon à pouvoir tenir heure<;, n'ajoutez pas au poids supportt' de journées de travail perdues chaque soulager votre dos du poids du corps.
longtemps la position sans risquer par votre dos en vous appupnt sur une an née Parfois, lïnconlo n est Pbœz des coussins aux end roi1s
l'inconfort. La tt::te doit êHC droite. hanche ou sur l'autre, croyant:1insi tempo mire. mais il arrive aussi qu'il stratégiques, comme la nuqut> t~t
amsi q ue le dos. Mon tez \'Olre siège de TCjXl<iCr une jambe:! Marchez pour résulte de tensions chroniques dues les lombaires vous parviendrez petit
maniè.re à cr que les hanches -.oient stimuler la circulation. et ganlt:z une à une mauvaise posture structurelle d u à petit , en reposant vo1rc colonne
légèrt>m cnl plus haut e<; que \cs genoux ch:lise à portée de main pour po uvoir co rps. Les régions les plus sensibles vertebrale, :i soulager la tension
vous asseoir ljuciqucs sont la nuque et le haut du dos, ainsi et à dissiper la douleur
instants lorsque
l'occasion s'en

5~/Vt'Z-VOUS d'url
rcpuw-pit·Js l'our
soulo~;tTL.tnt' ;amllt',
puisl'uurrr:,smiS!KS<r
suri,L colormt:
vntt'brult.".t\insi,lt: dns
reslt'droir fr é(/uilîbrt. Lo:.r i:I.\I ~ ES
Pour .~rmlugcr des lomlxLirt:s Un coussinplactS(li!Sics
douloureuses. prenez des genouxsoulagrlaumion
wussins el ci!longcz-w,us ln rein~. ,·rssrmiraullivnwdubmsi n
Oecmuracrez chaque tmrrie
du corps rn ~ousenfonçan/
petit àJH.'ri(d(mslesol.

VI:R"IH1lùi.U'
Cellr JJOSirimr vorls
dldcraclt'lin:r vr)/ft'(/os,
soulngcrmlain5i la
rrnsion rnscnrirm1
nil•rar,de.ç vertfbrcs.
"""" DÉTENDRE ET ÉTIRER SON CORPS DÉTENDRE ET ÉTIRER SON C ORPS h\...,

16 ~r~c~~a~~~oit être Ouide et


harmonieuse. Pour cela, imaginez que vo us
18 r~~~~v~~~~~~ET 19 LESMAINS
D ÉCONTRACTER
d'habitud es néfastes, sources de
=
N'oub liez pas que vos mains sont des
possédez un e queue très lourde, co mme tension physique. Par exe mpl e, prenez instruments vitaux, dont vous elevez
celle d'un kangourou , qui attire le poids co nscience de vos tensions natu relles prése rve r la soupl esse et la dex térité.
du bassin , des fesses et des jambes ve rs le so l. en obe rvant la force avec laque lle vo us Exercez-les régu lièrement pour
En même temps, elites-vous que vo tre serrez vo tre stylo ou le téléphone, prévenir toute raideur des tendons ou
buste, votre cl os, vo tre nuque et votre tête de man dez-vous si vous avez la des articul ations causée par des gestes
s'étirent vers le haut et deviennent lége rs mâchoire crispée, si vo us retenez votre répétitifs. Stimulez-en les terminaiso ns
co mme une plume. respirati on . Pensez à vo us déco ntracter, nerveuses, assoupli ssez-les et améli orez
et adoptez une attitud e plus relâc hée et leur coo rdinati on en malaxant un objet
plus co nfortabl e. caoutchouteux, comme un e balle de
V OYEZ GRAND jongl<ege, ou de la pâte à modeler.
LE PREMI ER PAS V ERS LA FORME Laissez vos bras aller
Marcher d'un bon pas es t un etvenir li brement de
excellent exe rcice ca rdiovasculaire chaque côté, ouvrez
qui fortifi e le squelette sa ns pese r votre poitrine el vos
SLtr la colonne verll!bralc. épaules sur l'espace.
Respirez profondément. Relâchez vos
'do igts s ur le
combiné.

17 SOULAGER DES JAMBES LOl111DES


Vous pouvez so ulage r des aide le nux sangu in à remonterjusqu'au
jambes ou des pieds dou lou reux en muscle ca rdiaque et stimu le le drainage
vous allongea nt à plat sur le dos d'un système lymphatique paresseux ,
pendant elix à vingt minu tes, les sou ve nt res ponsa ble elu go n Oement
membres inféri eurs surélevés au-dessus des pieds ou des chevilles après
du ni veau elu cœur. Ce simp le exe rcice une station debo ut pro longée.

j AMBES SURÉLEVÉES
Posez les jambes el les pieds sur un e
chaise, en gardan t les genoux relcichés.
Pensez à masser vos pieds do uloureux
avec un e crème rafraîchissante
au menthol.
PRESSEZ
GARDEZ VOTRE ÉNERG I E D oucEMENT
Vnus n'avez pas besoin de mobiliser Ioule Serrez douc ement une
votre énergie pour accomplir une simplt' balle de jonglage : vo tJ s
tâche. Économisez-vous en ne sollicitant soll ici terez les muscles du bra~
que la parti e du corps responsable du geste et de l'épau le, tout en travai llan t
èc effectuer. la souplesse des articu lations
et des tendo ns de la main.

18 19
20 S'ÉTIRER
= Eu rez-vous comme un chat le yog<l som des d iscipl ines holistiques,
21 ET
~
D ÉTEND HE LA NUQUE
LES ÉPAULES
pour décontractt:r, assouplir et tnnille r lx>néfiqucs en mëmc temps au corps C.l La cltcontraction des muscles de la nuque
tout le corps. Prenez des cours de yoga au men tal. N'oubliez pas d e respiret et J es épaules mmihile la ll"nsion musculaire
ou de su-ctching afin de vous p rofondément en exécutant les de cene zom~ - tension q ui inhibe la
familiariser au préalable avec lt's mouvements. Avant de pratiquer ces circulation s.1.ngumc- ct favorise la bonn~:
mouvements de ncxion et d'extension, disciplines, demnndez un avis médical irrigation d u c_ervc<lU. Si vous pratiquez les
puis effo rcez-vous de les pratiquer tous si vous craignez une comrc-indicaiÎon. exerciCes déc!lls ci-dessous. \'Olre aHitude
les jour.; à la maison . Le stn:tchinf!. et générale s't·n resSI:'ntira. Faites-les de
préférem:r le matin, au sortir de la douche
"?LISdêrnarrcrcz ainsi la journée ù 'un bo n '
1~,'!%~8~:~~:~~~~l~~~~ \~~::~:;,~c~es
ép3ulcs. Relevez-vous :\ genou x
pwd ; vous pouvez ëgalcmem !cs effectu('r
apri's une longue séancr de travail, pour
~:navomç:mt les br:IS, chasser la fatigue et l<ltCn!>ion nerveuse
p uis ah.:1isscz lcfrom
jusqu'au sul.

-, Toujours à genou x, glissez les


llllliL1sau niveau d esf.paulr.s.
Rentrez la tNc c t amenez k genou
droit vcrs le fron1 pour étirer les
mll'>d es du dos.

N~ f O RCI:Z P liS
Faito pivour !cmnncrlf la li"lc (UJfotll
de la r~rnnii'Tr vcn tbrr, cinq.foi.~ à ,;wKiu:,
puis nnqfms à droite. dcjctçon il tri rn
doucemt:m II"COUIIcdl(li(IICcfllf.

AG!~Sr7 t N 0oUCEl;ll.
~~~C(l/CZ rf-~ mou~rm.·tm tll·t"( prrcauwm
tll.•ur nc pasblcsscr/rsarltCI.t!aliort~ dumucc
ROT!\ l'lOr-' l)L.<; i:PAULES
rlrs t'f'aulc~. Ctmtcnorz-nlus uniquw w nl su1
Déi:r i-.·rz cinq urclr~uvu: le hras}{aut hc,
Ir mi'liW'mrnl ljfrrtur
c/"(IVillll o'I!Cirr itrl',fllli5d'aniiTrenawml
IUpt'lrz l 'rxcrcicc avec l 'au/l"~: bm5
--.lf'l D tTENDRE ET F.TtRER soN CoRPS

2==2 DVERTÉBRALE
ÉTENDRE LA COLONNE 23 LUTJ'ER CONTRE LE MAL LlE LlOS
= Se rouler en boule soulage
La colonne ven ébra-le est la charpt:nte q ui solllicm le la tension du dos ct mténm·
corps : votre bien-être ct l'aisam:e d~ vos mo uvements les do uleurs lombaires. Allongé
dépendent de sa souplesse. ~I le abnte également 1t: sur le dos , amenez les d t:"ux ge no ux
système nenrcux central, qut commande à tom le corps sur la po1trine, attra pez- les avec les m;uns,
lJn travail régulier de la colonne vertéb rale renforce k p uis levez la t!!te pour les toucher avec
dos, augmente la vitalité ct amél iore le mam~i~n . Cc? .. le fron t_ Tt11e-z la position pendant
cxcrcil:es sont à pratiquer en douœur pour eurer, fle~.:h1r d ix s econde-s_ Reve nez douct>ment
et allonger la colonne vertébrale à la position initi ale, bras et pmbes
étirés. DCtc:ndl'z-•'OUS compli>tl'menL

l <1 Les pieds ICgèremcnl t <:artt':s,


1- l'aplomb des ép:tUies, pilez
un peu les )!,Cnoux puis él irez tout
vom: corpsvcrs le haul. 2~Ai STIMULER
SA VITALITÉ
Les acuvill·s ùc loisi r sont excdlemcs
pour la forme rt la vita litf . t'l
panici pem de ce rait à 1<1 rebxalion
La natalioll wnific et en m l'1ne tem ps
déte nd tout le corps , tandJs que
la danse - excelletllt: de surLruît pour
le moral - est l'un d es me illeurs
exerc ices physiques

2 fiPenchez-vousdoucc-
111l':lltvcrs )'a\'ant,la télt:
3 f:.Déroul ez ledos,
\'Crlèbre par vcrlêbre,
la p remièrc, jusq.u'àccquc po urre\'enîr à la position
vos doi)!,IS halaicnt le snl. inilialc, cn Jemli namp:~r
La nuque el la colo nne la nuque et la ttH:.
vcrtébr.tk doivent être
complctcmCm r.lécontmctées.
26 R ÉGl JLER SON RYTHMERESPIHATOIRE
respirar;.;~;~~-;~::~';l~:.rs~~:~rr~~r 1 ;,:~:,~.~~c.l J:~!~;~e~~~lit~l~~~\~~~~~;~{'~t;Jne
~~:~~~1~. u~::~~~~~~~i~~~~r~t'Juvoir 1 ~~r~~~~\~~t;'t::l·r~~~~:~~~ ~~u~c\~~~~~lre
sensibilisatio n à la n:o;pirat ion sont t'n sera ap;list
à la ba~ ÙP la méditation, pratique 1 • re_n11ez les y~ ux, puis inspirc.z n
an cien ne utilisr'r po ur aiguiser la t:xptra JXl r k nez
conscienc(' toUL en a~aisam respriL ne , . Fai tes cet c:-:n cice qumidit.>nrtement,
21'QJ): RESPIRATION ET RRLi\Xi\TION
L:ne resf)iral1on c.:;thne, profonde 1
.
cellules f .L lt:s tissus. l.e.s exp•n:Lions
nos jours, !es mükcin.~ sont nombreux
à en reconnaître k s l;ienhits. t:n vous
conet~ntrant su r vo.rn:o r.espirarion
p;:ndant quinzé" minutes a u déhut,
er <Jugnwntcz progre:;.sivcmou b durée
jusqu \\ qu.aru nte. minutes
~~ régulière d~tcnd ct apaiSt~- 1cs iltsptr<t chassent les toxit1rs. La vit~lit<" Cl penùa111 quelque;. mstanrs. en respirant 1 • Aprés l'r.xercirt>, reposez-vous
tions apporletlt l\Jxygèn~ indi.<;p<•nsahl<" l'tnc:gu:- som ai11si renouvelées, profomlémr.rn et rc>gultèr('mcm, vou~ pendant C111C] nttnutr.s.
Ju systi'111C' sanguin pour uourrir ks l"équt bbrc mental r1 t':mnltOIIIWI ré.tabli

<1 RES'I f.Z CüNt.f..... l iŒ


UN l'~u ot M l o ti ATJoN Corlu' nlrcz-vous surlc>
Au-ordl';::-wms quelq1•cs instwHs mouvt'mf'ntsdrl'Oln:
de mt ditillimt, Ir .~ofr· f'l le nra/ÎII diaphmgm~ lorsquF VOliS
œ\lCZIL\\h fWilljUil/rmciiiC/ m~l'in,z ct CX!1i rez.
(0/ICl'IIIII'Z- l 'OLI.\ -~U t vuln• l<.t.~pirrzpm Ir l'flllrc plurot
rr.Sf'Îilltiou. qnrparlil poitrine.

G.rrdrz lapoittim· _
/orgCIIIt'lll <lU\'tct/<.'

\-Otn: wmrr (lilUr


fiiÎt:IL\'\"I)IIS (.OII•e-n / rer
S!lf\'Otre r espl r<tl to n
27 R RSP!REft EN
29
=
L u TTEn coNTHE L'ANX!I~TÉ
Respirer r~g~tlihettlCnt , sur un d'o xygène, pub en ,·h<ls::.er tout le gaz
=MOUVEMENT l")'thmc lent , vou~ ~1 i dna à luncr contre carUon iquc . Comptez j u~qu'à quat re
Rêgkz vol r<: rcspirmion sur 11n \';mxiétc ('t à gard ('.r votre calme d ans ~~nmspiram , t l j uSl iu 'ù c tnq e n
mouvcnwnt de tléplaccment le~ s iiUations stn::S6<mLe.s. Veil lez :i expirant. l·n pfri(lde de stress, fam:::.
vo us apai:;t·tez votre ('_<;pnt respirer prufond t"'mcnt p ar le ventre. cet c xt?rcic\' pr:nUant dix mmutes
et amfliorerc.<: vOllT nmnaissance aidcz~vous dv \'otre di<t phmgmr pour chaque JOUr. k tt:rnps de n·spirer
dt·s subtilités du corps. Pn•nez un gon fler au maxiH IUi ll les poumons calmemf'n t r 1 profondément.
t.uus k c, jours pour
m ,,.,,, lcwcnen< pieds nus de façon
~~ bi en con tact du sol. A I'PII.l:N I / ,\ lJllli ~F R
lnspirt:z prorondtmcnt ç 11 lcv::mt u ne VO l lU: DtAPHRA(.~I I
pm br. ct irm1gilwz q ue votre genou Ass•·y··z-w•u., t(JIIforlable••l\'ltl
t:St tir~ wr~ le hilut pa r ~me f1ccll~ . JlW /!'II<"OII ~w· wwchaisr,
J10SCZ tmt~ mal n sur
Expirez complt>H•mem t'I l repo:..ant
k diujJIImgm~ pour lr .~f.llli •
le pied. k. t;l\on d'abord, puis UJOU//' 1" 1:1 <k~l.t:/U/1 ~ UV( C
la phmte . (;ankzle do~ toujours d roit la rCSJIÎfdl ion. l11spirrz:
(,• Jiap/u·(/glll!'rdSOI I
l.'xpi•f<:: le di(lphragmr .1c
ronlt«Ut"l'Cr~l'inlfli n••

LI:. CONl :\CT Dl Sot


Cuncemn•:z-•·llllS .1 Lhaque p(l.\ ~U/ k
l'<l-~C(:Iltlf'lllllill Stll
:;oi, fi n'~lrz vorn: ICSJJiY(I/i(>n
wn lart dtl
li'diaplll·(lgllti'
s ut!ed<'plrKournt

2§·~ lJNE HESPIRATION PHOFONOE


/1,1\ongJ;:z vous à plm dos, bras
,~can..:·s c](' ch<1qt1e cl"lté, fNmcz les
détt: ndez-vous en vous
Ill~nti::nu:n_r
1 vou::. devez avoi~ ·'
lmp._r~::sston que votre corp~ s cnfonc~'
peu a peu dmt:-. le sol. dr- plus w plu~
sur 1t contan ch t sol so us prot,Jndemcm. l'nil iqu..:z cet tl'
vow: corps Inspirez profo_nd6 ncm 1 r~spim~10n P_~ofonde pendant <Ill moins
en gonfla ni ['alxlunlen , pms souHkz ctnq mmut e.~
Ln l1rm wul U tU/CS, ln pmwu·s
IOII""'o:svn~ lchmd. ln d(Jigrs
h'g<'rcmcnt replié.~

27
MASSAGES ET
32 C HOISIR UN
= MASSEUR QUALIFIÉ ,
Offrez-vous les Sl:'rviœs d'un maSS('"ur profession nel,
vous ne le regrenerez pas- à conditi on de prendre

ASSOUPLISSEMENTS le: temps de trou ver une personne düment q ualifiée


Le bouche à o rt>illc est e ncore le plus sûr moyen
de tomber juste. Oemandcz à voir les références
ou les diplOmes de la personne mdtquéc, et
assurez-vous que le type de m~ssage propose

31 LES BIENFA ITS DU MASSAGE


~ Le ma:;SaRC est l'une des théwpics les p lus
correspond à vos besoins

héntfîqurs en lenne de relaxa!ion. Il soulage la


douleur. chasse !a tension, calme le système
nerv('ux, stimu le les o rganismes paresseux
et a paise les esprits hyperactifs. Le sim ple contact
de mains auentivt:s su r la peau dissipe un
èventuel sentiment d 'isolement ct apporte
plén itude et bien-être
• Le massage stimule la dn.:ulation
• Il chasse le stress dû à une mauvatse po~itio n
33 À PPR ENDRE À MASSER
= Détendez-vous dans votre cadre Llmther
• Les toxine:; accumulées ù:ms les ussus sont êlimir~ êcs. en vous faisant masser par un proche ou en lui
• 11 aide à sc forger une imagr same ùe son corps faisant \'Ous-mt:me un massage. Apprenez
les rud1ments dans un livre, ou inscrivez-vous
dans un t.:ours. Vous pourrez ams1 répo nd re à vos
besoins mu tuels N'oubliez pas que les gestes les
L A TFNSIO N s'I:.N VA plus sim ples pcuvcm être extrêmement bénéfiques
l e 1mt~sagc est rantidmc p{lrJuil lorsqu'ils sont effectués en un mouvement
aus!rt'SS. l'lu svousvous dilcmk zrt continu eLryt luné.
dcvenez récepr ijfJ(·r qu ist: )1QS~,
plussone}fel rs! bt ni)iqur.

L r P 1 AISI II DF. DONNEII.


ll r.siJXHfl)is auss iagrt.(tblc t/c ma_Œo:r
qurlk srfuiremriSSI"I'.
)4 L'AMRI ANCE
~ , , ETLEMATÉRTRL
35 MASSAGE ET AHOMATHÉRAPIE
L'a romathér;tple, qui rrtt l appc!
=o;;;;;;;;;;;; e~ntiellcs sont extrai lt~.-; des !leurs,
Le massage swl. plus hénél"iqu<' dans aux hnilcs c:;semicllr:s, e.:;t UM source d es he::rbcs ct des rés ines. O n peut
une <ILJuo~phtn: inltme t:L a<..·cut:tlh.tn lt:.
de bit:'_n····étrt• d t p.lus en plu·,·· r·c~.:ortnuc. ks ~on_1hiner à Jt~» huile.·~ vt:gctalrs
Choisissez une pttct~ ranr,tc ct hir:n i\ssonee aux massages longs 1 ordmmres, en re::;pe<:tant un do::.age
cb;lu ff(e. Di'- [XJ~ez avt:c st>in le et <.:on tm us. die tnduit un etm dr prêcts, t't obteni r a insi un lubri fiant
lll:Jtl'ticl. puis ir1sUJlle;- par terre lill relaxation profond. Lt:s h mks parfait pmtr le massag('
matelas ou des cou\·enures, que vous
nx:ouvri rv d \111 drap propre. Prt'voyez
u n a11trc drap ]-X>ur com1ir votn:-
pa n enaiœ, ainsi que des coussins pour
amtliorfT son con fon Cne lumtère
tamis~e co m pktera l'amhianct>.

<I TAIII I' 1>1. MA~\·\(,1'


Si pmu ~Vu$ le wl c~l
SjiiiOII)'IIlt'I/'I/I(OIIJOtl, \JN (ADRF. ( HAifU!FliX
procu rr;;-musuucwblc La pièce doit ~u-e clia11dc. sans counuus d'air,
drm{lssngc jtlinulc,quc rtl ai_, \!iffi-~IJIJltnt:nl m'rte 1mur uv. pu.\ Ùf'VVIl il
vnuspnurn::;:.-mpoTI.t'r t'loujfimte. Ciîlt'ambianœ, lien ne ww 1 ml
(IUJIOUitJVH\'1/U_, b1mjeudrdlt"minl't'

36 LE POUVOIR RELAXANT DE L'Il lilLE


= C:hoisisse:z 1me comhmaison
d'hu iles e_sscntidlt:s à la fois rdaxant c
et re\'igor.mte. Cc_.;; hu iles érant
trf:s concentrées, compt ez
soigneusement le nombre de ~out tes.
q ue vous dilu~:rez dans une hu il(•
\·tgétltle pu re (pépins d<• r:ltS ln,
tournesol o u amande douce).
Vokr u n(' rcccue sull tsamE" pour
un 111assage comp kt du corps
mélangl'z 7 gou t! es de b t·njoin
(pour rh:hauffcr k corps c:t lui
de l'êncrgit'), 7 gouttes de
(pour son pouvoir apais;mt)
UN Moof.uo Souot: ct 4 gouucs de camomil le
Ln whk rk nw.~v•g;· (pour dé lasser la peau). Dil uez
Jou me_>lunau
1..:: lOtH doms 10 ml J 'huile
minimum 1,80 m
de IOII8U('Uf fi 80 ( l'li
vtgéra k pure.
dt> largrtlr
ebookdz
ebookdz
~ M ASSAGES ET A SSOUPLISSEMENTS

A'Z S E MASSER LES PIEDS


~2 S E MASSER LES MAINS ~ ET LES JAMR ES
==o;;o: Paule Cl bref. d ne nécessne 1 t•ITeclucz de...:; )4t:.stes manuels répélitils
l'auwmass ap,e d es p ieds co nsl ituc u n moyt"n
qu'une préparat ion réduire. Ma.s·se
··z-vous dan.s vot re travatl. Malaxez les m.us.des,
de d~tente rapid e, bénéfique pour !out le
rtgulièrement les main-. pour les garder les tendons ct les us d'une mnrn avec les
corps. Prenez un bain de pieds dc d1x minu tes
souples c.t dé tcnduts. surtout SI vo us dmgts ct b paume de l"autn· marn
dans de l'cau uède additionn~c d e sels de hain
aux herbes. Essuyez un pied après l'autre, en
l'en veloppant dans une servieuc ct en le
~,~~

f'
.... ' --. ,' -
pressant doucement. Appuyez sur les m uscles
d u mollet pour en chasser toute r<lideur, et
dTeciUez cinq rola tions de la chev ille dans un
St:ns, pui::, d ans l'autn.' . Massez, p t·essez ct éurez.
1t p ifd e t les onc1ls entre les paumes et les
tlmgt:, de!> deux mains
' <

,·~

U NI: PRl5~10N flRME Àl'l'UYI"Z rTTIREZ


Failrs lnunu·r tlmiHmt'lll Il' l'uignt"l. Appuyez !1' tmucr sur Ir dos de !ct main.
a(Jionnc::rliaqurdoigt ll son wur. A·lt/SsrZ Élin·Z fhtu/Uf doiglt"ll!lf l1· p<Juce c t l'index
/(1 pawnr llVt"f le .~ms du puna. r11 cffrwwnl de I'"H/ H'IIlfli ll.
rll' /:>t"tits motn't'lneuls rirculrlirts.

ËTIREZ o\ I'O ND 6 Fa m e;:: ~ouplcmcnt le


l'mu· ~mdu.~er des mains po ing, p\li-.étircz la vo(•te
c • i~ptes, p!cruz-l•·s
pl;lnt;mecllappuyowl
[uce ufact•, Jcs daigts
fcnnc•nc111 l e~ articulation;,
poinlts ven !rhaut,
clc~ do•g1 ~. tlu talon j u.:.qu'a la
cl kVI'<: prugrr.~-~i ~~·uwm
ba~ des on ci l~
icsca uclrsjusq•l'll ct
que les paumr.~ des 1/I(IÎil.~
.\'i~nmrm, Ill prrssian
s'rxn"((m/alurs ~~ TEHMINEZ L'AUTOMASSAGE
Lr~ wudn
surkboul
JOnncm
= Condut:z loujou rs une ::.éance d"a utomassagc
drs1loi,;ls. par des gestes vifs , po ur enlever les d erniers res1c-s
un 1mgl~·
rlwil <ll'r( de tens1on, décoincer les zo nes contractées ct remett re
/iCOIJlS le corps en mouvcmcnL Secouez d 'abord les p1cds .
puis l:1issez le mouvemem remomer et augmenter
progressivement d'intensilé. Ne forcez pas. C haque partie
du corps doit ent rer dans la danse, surtQutles p lus e nclines
;\ la raidem, comme la tête, la nuque et les épaules
Une lt1is l'exercice accompli, reposez-vm1s rra nquillcmc n t,
pu ur une parfattc relaxation , pendom t au moin::, dix rn mutes
...JTl UN EsPRIT CONSTRUCTIF

UN ESPRIT
CONSTRUCTIF
45 L E THIOMPH E OE L'ESPHIT
= L'espnt est un ouu\ pUissmH uuhsez-le
pour sum10nter les obsuu.:lcs que \'lms
rcnt:omrcz. ct êl:trg1r \'Oirc horiZl'll
A)'CZ confiance en vous, refuse: toute 1dfc
pn:con<.uc qu1 pourmit Il muer \'OS i\\IZ Co:-n tANCr l N Vou)
:tSplr.lt!OilS. F!}.:~Z·\ (lUS des ObJCCilfs
'!tl) l':: pvsitij Rt'flt't•·::· I'OU5 tous k s 111<1\m)
ct donnez-vous les TtlO)'CilS <jiU'I'OU)IIIi'fitr::clr rt usstr. ci'Nié'lltltrl'
de les rtahser rt •n/lt'Cii',tttl'tWtllll,.ri'OSilhjt'l"tij'

LA'c.u -VolK
118 L E SENS
= OE L' HUMOU R
49
=
L ES DEUX COTÉS
OUCEIW EA U
L'a.~:r. Ir SCXI" om Ir~ wnd(/t-
lt· nrc est comagtcux, c'est meme une Le ccrvc;.IU comprend cieux
rdliomsfirumritrrs rt'omlmrr unr
nuson.lr ,•r•us /lnu/rr
l.'ll.t:elll'tlll' tlu>mpte! Sol•ricz :tux autres hêm1:.phtrc~ . L'h~mtsphl!rc clomtnam,
Effma;;-wm• 1'/mfllclr mnfrr·iwr tls vmlS rendent votre sourne, vous le g,ttKiw, ~·omm;Jndc ;\ htiMTitc droue
k~ rvmtx'lrnus rl"qru <rs ,~~.~~~~ ,,,us senurcz encore mtcux Pensez :'1 du mq1s Il est le stcgc de l:t parl'llc,
cll/t'HUfH'IIISobjtWj< quelque chose de ga•. vous \'errez qw: de I'Ccnturc, des ltmtu,ms ltlg•qurs
\Wi ~.'uns vous p:trnTtront moms grnvcs et dc:.t.:<'lJMCIIl'Sd',!I)Sti':'ICtiOn

46 A NA LYSEH
= SES I~ÉACri O S
1'hcmlsphtm: dron wntrôlt• b pante
gauche du corps Il c!'t :tsSOCtc
à l.t CréJIIVtl~ • •lU~ rclrmons dans
Rtfléclussez à 1:1 façon dont VtlUS avez 1hahuudt> l'espace ct l'll'mt\IIIH)Il Dcssme:r ou
Ct.:l)l\t~tr de IJ nlll!llQUc sont des ncuvités
de réap.tr, ct tr.msfonncz \'OS rtflrx:cs nCg;mfs
en pcrspecti\'CS t>punusu.·s Au heu d'cnv1cr qut sumulcnt l'henuspherc drott, tand•s
les :lm res, réJOUissez-,•ous de leurs succrs tout en que lcsjèu:o; dl' r~Oc:.-.10n, comme les
vous mppclant 'os propres nchcsscs mots croiS(~. dl.'vcll)ppcnt les r:tpautes
Prcnl.':. consctcncc ~k votre sptctficué. Stchcz de l'hcn11.sphèn: g.1ucht:.
.tppn.'ctcr cc que vous ,t\'CZ ct tën Ct re rcconn:uss.:mt, Cen:tmcs techniques de rclax:uwn,
tic f:t\l'n :'1 cnvis.'lgcr l':wemr :n'l'C <:onfl:tnct· comme 1.1 mCdttauon, cn~oumgcnt
Prcnc:: chaque JOUrnee qut commence t·ommc les deux cOt~s du C('I"\'1.',\U
lill llllUI'C,\U df.'p;.trt fltr.~vailkr fnSl'mhlc. en hnrmomc
.,..(lÎ lJN ESPRIT CONSTRUCTIF

50 LA VISUALITION
= La visualisation est une
52
=
OIJ ET QUANO L'IJTIT.ISER?
Vous pouvez ~votre parncuhercment unimt:e. visuahsez un
technique d'auto-assistance qui utilis<' pouvoir d 'l'voc3tion e.:;pace vid e amour d e \'OUS et une
l'évocation d'image::. agrt·<~bles pour voLL<; '>ouhailez '>Urrnon ln u ne lumière nimbant votre corp s Pu is
obtenir ccrtams chang,~rnf:ntc; nt'-g;Jttvf" , cnnservf"L cet t l' nn prr..ss1on en votts
phy~iques o u mentaux_De nomhreuses développer une p lus positive déplaçant. ::.i vous vous sente7
lomws de thé.ra pic et de médita lion. Par exemple, vou s pou l'CL l'ut ilise! vulnérable en préscncô' (finto"lnmK
parmi lesquelles l'hypnose, ont recours pour lu u cr contre d -~venruellcs 1magmcz que vous etes p roLégé par une
à cett e technique. Elle facilite difficultés en pu blic. ~i vous sou ffrez dot:he en verrt' tran.:;pareu r, qUJ
la rt'laxulion, aicle nb gut>nson, p~rm ct de dt~ usl rophob ie d:m s une r·ue empéche lrs ~utrr~ d(' vous atl(~i ncl re.
J~ ::.unno nter l';mxiüé r:t les phobies,
dévf"loppc la mémoi re , amtliore
k dt.:gré Je. cnnscit~nce. spiritlll·lle
et fawwist: l'fpanou i~emcnt
de l'amour-propre:

UN llE,\l; C OLCI-l[R lJE SOLt iL


S'imaginer l'nlmin tic mnnlwr \ ur- tmc Jx·lle
pltl~f Wl wud!ff rlu soldl, ou rl't'umln 1~ /, ui!
des Wl,c:ues. üppurlr urr~ ~cu~.u ion de p.::lix.

5
=
RL A TECHNIQUE DE VISUALISA TlON
l'our et re d ficare, la visuahsanon
requiert u ne com::rm lmtion parl~tite ,
dnubl&!' d'une prauquc rl~guliht· . R(sH:z
un qua rt d 'heure dans une
Au co urs des cinq p re rnit:res
minutes , respirez profondCmenL cl
ddt:ndrz-vous. l'uis réfléchissez a cc: que
vous <;()uhartez \'iSimliser el St'T\'ez-vous de
•·otrc imagination pour c-ompoS('r l'image
corrcs port(larrle. Par t' Xt'm p le.si \-~~us avez
une douleur, imaginl'z unp boulc de
lwnit'rc dur(t: 4 ui ~nt:Lr~· en vou::., chauffr
la douleur Cl fi n il pM la f;l irt f,>nd n·
complt?ter ttertt

UNt Y1SIUN l N 1(.RI LPRI:


Prmlfz k1 )'tltX, rmtrr•nlf<'Z·~·ous sur l'OS
[JI'Infi'S, vo.\.Wtl.l«!i"m rl nJfrr u ·5fJÎr Uiirm
Servez-vous de \'Ulrcpouvoîr d't\·ocation
pour HCWtrlf>lir· w,\ilt'sir_
\
[ Af L'ÉQGJLJI3RE ENTRE LE
BIEN ~ TRAVAILETLESLOISIRS
Vous dormirez m ieux si vous arrivez à ummt{'nir
un équiltbrt' entre travail et loisirs dans votre vic
Un d egré ékvë de rcspono.;ah i!itt: ou de '>lrt:'SS a u travail
0GRMIR doit ùre contrebaLmce par des art ivités complètement
chffércmcs Ir o:;oir et le week-end Les échanges avec
les proches et l'exercice phy~tqut" \écu comme un plaisil
\UliS a idt:T tHit ;\ t ro uv<.:r le sommeil du JUSte.

53 L'IMPORTANCE DU SOMMEIL
= Le sommet! est un remède md1spenSlbles au rcrnplact ment des
mn ure!. Pendant que nous dormons. cellules mones. L1 CJuamit(l de sommeil
notre métabolisme mlcntit, ct nous nécessaire'' chacun est variable mais,
emrons dans un état de relaxation en moyenne. un ad ulte a besoin de sept
profonde, qui donne otu corps le temps :1 hui t heures de sommeil par nuit
de recupérer des fatigues de la journée En règlt.' génê mlc, plus on vieilli t, moms 6 llOUGI:Z
et au cerveau la possibilité de traite r les on a besoin de somme1l. Apprenez L"rxrr·cio:.c phy~iljllt Jt"lllcl
informmions rnregislrtes. Les mustles :1 t\·alue r vos besoins : vous en serez 1'nprH t:n wntu..-tawck
son t rebichés, k système endocrinien récompensé par une meilleure vigibncc mrpsctfa\•()risr lcsommril.
secrète ks hormo nes d e croissance et une vigueur physique nouvelle. <l 0~li:\D F 7-VOIJ<;
/.kmt:.li vou~ilôllebmllr,
prrr~c: lrtnupsdc
r r rnonlrer wt.~mwscu

rldwr·slli! lmwril.
U N REP<)<; (ONfORTABL[
l"• bon mmdas tt un !lon
orciller-fll'•orisrrrllr
sommfii.ltl l1ii'ce .Joiftlrr
cnrrfrtcmclrlafrf.r, rri tn>J'
draruk rri tropfroidt'.
Si \OLI'> rrYl' Z tcmbrrce a Lr lethargie ,
cffon..:cz-vu u~ ck t ruuv~:r un •1 th me
de som mei l rC.guhcr. Levez-vous tôt
de raÇ\~!1 ir Llllt' bonne
fruij.;th.: il lïtc LLI'C l"llllc her , ne
restez pas debout :~près m inuit
Prenez de l't::xerott' ch:rns la JOUnl<' t' ,
s t possible en plein air, en respiran t
profondtmc r1L

Rt"II"OUI'n llr hmutf s lwhiludes tfe !>ommcil


/X"ntl<"l SOI<I"I'Ill ,/.- l"t' /)l"('lllirf KI>LÏiiJ f11 v il".

42
""" GlEN DORMIR

r.:6 UNE CHAMI:lRE


::t} ' LJ chambre doit t'Lrt: un liw
58 L A MAClE OES TTSAI'ŒS
......... C.e.nain(;'S h~rbcs ont un efff't 1 Prene1.
d~ r~po;, cl is! inn des ar:nvitt>s dC' stdatif inoffensif ct ncllu rel qui 1halmude
Lt jllll rn6:. Pom in::.wurcr une pt'UL favoriser la décente ct dt: remplaœr
tmprcsskm dr: paix dans la pit-cc, l'cndormiss~mem . U le:; som ~·endues lt':s hois~ns
gard~z-la prôpro:: t:l rang~e, <.:hoisiss\~Z
e11 vrac ou sous !"orme de-mêLm~c en tal~im\:s pm des tisanes apais.u11tS
u ne. lllpisstrie tt des Lbsus <tttx sachets prt't~ à l'emploi, que: vous mcth'2 de carm•millt:, dt lavande, de ven'eine
couleu rs douces (voir P- (ô )_ Prh·cryf'z à tnfuscr dans df' reau boui llante ou de tllle_ul
des rangements !XIllf vos vflernt:nt.s
et vos effets perso nnels. Faitcs-cn votre
refuge, un lieu réservé au sommeil,
1 àladétenteetà !ïm im iLé
[ 0 B IEN FINIR
~ LA JOLJ!{NÉE
60 LESSE:'\ITTELLES
~
ES HUILES
Avant d'aller vous coud1r~1-, lt'rrninez Créez-dans votre ch amhn• u ne

57 U N BAIN AUX CHA:'\IDELLES


= Se plonger dans u n bam chnud 1 rép8rllteur. Pn·ncz un bain ou uth.:
les l iiches inachevées de la JOurnée•,
tommt" mn ger votre b uret1u, la cuisine
o u la chambr~: . l'<lites une !!ste
atmosphl'n:: pai~ible t::L décontra<:t~e
en· y al!uman1 dr~~ bougies ct tcn
•mprégnant l'air d'h u il~::s esst'nlit>llt':s
rdaxa1ltcs, ~ l'aide d'un diffu:.cur
fl~~ 1c1t!~i~~:iH~~rt.~\~=~·~r7.~3~l~~l!el:~~~
des soucts de Ir~ JOurntc Cl de sc
.
~~~~ncth;;.~;~t~ ~-~~~~;o~~~.:~:~~ ~~~::wms
J t-v.:ndr.:z-vous avec un bon hvre ou
dt<; tAdws à accomplir le lende1mlin.
puts prcnc:.:: le tcw ps de:: voLt> détendre
de façon à vous rndom1ir l'cspn t libre.
d'amhi<H1fl'. f),'lcndez-vous tout eu
i11spiran1 Lranqui l ! ('.mt~nt ces ftagranccs.
préparer à prendre un sommeil en éc0utant de la mt.t.•aqtH' • On trou~-<.: cLm::; k <..:lJrnmcrce une
large gamme de hougit"'S parfumées
P ARIT M EZ V OT RE B.~I N aux bulles e":scnlid les
PRI:PAR E7 Vos AFFAIRES
Vnsr:r dirrd tmtll! dan_~ l'.:au • ~·oubhez p<Is d"élr.indre les bougies
A1•a n1 devouo couche~,
dlr bllillcJudqun;.:uuttcs avant de dormir
rl'unclwilt-cs>erllie /le

Vrrsaduq
gowtf"sd'!w i/;
fHCnfÎ/'/1,·
dans tm ho/

Cet lllinô e_,,.;.:m·t:s urmrwtiqur.s, comme


la lavande, lacamomi/k, /eheujoin,
le11tr oli, kctd" '• l<'.jmmin clill rost",
fW~Shlrllf Ut\ p01H"(JÎf Sédatif_
,....n{ I!IEN ÜOI~Mll~

61 Ll!TrER CONTRE L'INSOMNIE 63 DÉMAIUŒR ou BON l'lEI)


~ Prenez le temps de savourer 1 p01s exerce:~. les muscles du visage en
= Ne vous mquiétcz pas st avez des dtfficultés
Vt)trc réveil en vous pl:lç;ant d'em blée executant quelques grimaces, en faisant
passagères ~ trouver le sommeil. Ne chncht:z pas
absolument à dormir. restez plutôt allonge dan::. une perpecuve optiTmste: Au heu la maur et en écarqwlbnt \cs yt'ux
confortablemcm dans votre lit et laissez de S.1UIC'r tmmècliatr-ment du hl et dt~ • !-:vitez d'l'Ire hn_n:demcnt propulse
\'Oire corps se détend re. Si vous a\'E·z vousjctn da ns une <Klh·ité dfré nl'o.:., d:ms la journée par la sonnerie d'un
l'i>sprit hype racttf, p rêpa rez-\·ous ocnoyt'z-Yous qHekp1es ins tants de ré\"t'il. OfrrC':Z-\'OUS u n radio-révf'iL un
une boisson chaude non alcoolisée ca! me, prolllez-en pour \ 'OU S magnétophone ou un lt:cteu r de
et lisez q uelque chose d'amusant remt:morer vos rt'\'tOi. Si les oiseaux CO prov;r<Hnmahks po ur \ 'Ou;, rtvd llt'r
e n allendant le sommeil chanten t, laissez-vou.:; po n er par leur au son d'une musique d o uce
d tant. \{eprenez cunLaCl ;\\Tl vutrc • [voquez kt JOurnée ù venir de fa<,"Ort
ÜIASSU: UoS [Df.I_S S tll( SSANU S COfllS . IOUJOUfS I"OUt"hé, f'l i rt'z VtlS pOSll iW t' \ Cff'a!lVC t' tl p CtlS<Itl l ;] IOU\e.S
Dons k~ tkmii'n·s Ju:w·t•s (/('lu joumtf, mt:mbn::s el votr<' colnnLLe vertébrale, le!> honnes cho~s qui \'UUS attcm lenl.
mruez dt: Ctiié l'lh /IHJblf n li'SfU prnwnl
ltt d!'dsiontl'm!t·n.Jrckkntll'mllill
pour!rs régler.

UN Bu' Ri.\ I ll
Asseyr:::· \'011.~ d<1n~ k lit, twrtc::: 1.-s hr<1~
ri 1'/i rr:::-lr~ ll 1'/wrizoutu/e f'l IIIL -tlc~_\Wi dr·
/o lflt' JWm rlr;:_1LJ?P /(J floirr irlt' cr ln pow1wn~.
puh _~;or_~;rz-n•u~ <f'O.\VXt'LI(' ot lx1i/lm!l
l11rgt'lllrlll. PlCIIt'Z • i111j 1espi1 al iow. profoudt·~ .
-lf1 BI EN s'À IIM ENT ER

66 L ES ALIMENTS À ÉVITER
BIEN = Aussi occupé que vous soyez,
ne li"~tnbcz pas dans la cons0 mma1ion
systématique de- plats préparés
com me les ct réales complètes.
Réduisez v01re consomm:uio11 de su cre
pour prévenir les risques d'oWsité
souve nt pleins de sucre et de sel, ds ct ga rder des den ts saines, mais aussi

s'ALIMENTER som e n revanche pauvres en éléments


réellement mnriti fs. Evitez ég:~lemcnt
les alimenls raffinés, qui ont perd u
pour eviter les vilriat ions brusques
de glycémie. L'a lcool agit comme
un depresseur ct provoque des sames
leu rs vitamines et leurs m inéraux au d 'hurnt·ur, et l'abus d 'alcool peUL
cours du traitement. Prdercz a ut am cau ser des 1ll<tladies graves.
64
=
S A VOIR SE NOUIUUH
« On est cc qu on mange » : r:mnme
que possible les ali ments complets. Buvez toUJOurs avec modération.

souvc m , le dicton a du vrai. Des études ont montré


que la consommation n'gulière de ct rtains alimcm s
bi sail baisse r l'<.l)!,TCS.Slvité et l'anxieté, tout
en renfo rçant l'i mm un ité. Un régime nourrisS<Int
et équilibré augmente la vitallté : il est essentiel
à votre bien-N rc phystque et me mal.
Décidez de \m-:n vous no u rm pour que votre EvnEZ LAC\I"( INE
alimentation dnienne la base d'une vie LucujéiiiCfs l w1
sereine et épanome slimular!llla!U rd prf.~•'ll/
clans /c caft'ctccrtainssodas
Une nnt.~omm(llion n:n·s.~ivc
R~llUlSEZ. l.ES GRA ISSES Jeaifiinepeut i!n::sow ce

65 L' ÉQUILIBHE ALIMENTAIRE


=
Le.~ alimems trop riche.~ en gmis.~es pèSent .mr
fa digestion rt /H:uvrnt /mudwr ln urtCns.
rl"wt'\"itlt', dïr riwbililé t'ltfr

J
Aucun aliment ne peut, ;l lu i seul, fou rn•r tous les
éléme nts néceSS<lires il un corps sain. Va nez vos menus, de façon
à apponer à votre organisme protéines, g lucides, graisses,
67
=
UNE LIST E DE COURSES
Plant ficz vos bcsoms pour ne pas fmrc vos
vitammcs e t mmé mux dans des proport ions correctes (roir p. 50)
courses dans l'urgence. r aites la liste de cc d ont vous
Pensez aussi ~)consomme r des fibres, qui
avez besoin pour la se maine , ct ne vous en écartez pas.
faciliteront le t r:msi t intestinal.
Ainsi, il sera plus facile de résister :1 des achats impulsifs,
ct donc de contrôler vos d épenses. E::.sayez de fa 1re
réguhèrcment vos courses, de raçon à manger des
al imems toujours frais
M AN(;~z V[RT Funz u::.~ H~llitL'> 0[ POINTE E QUILIBREZ LA CHARGE
Ulln'J:inu: f!s.SUJI.':Zdcjaift"\'OSCOUfSt"SUU.X Ne1•ousjtllit:uczlx' .ç
tquilibrt cloit hcurcscr,•t,scs (ksqt~t'UCS inurmi­ à pon cr un cabas rempli
comporter nabl,·scnn._,t",,t),rrtl•itc~ks à ras bords, rtpan issez
tmr. quamue ma,t;awrsd"a!mwnia/wll lm·sqt.u• fliiHùii'OSCOilfSfS
importt<III C \'CIUSQVt"<: (ailll: Yl!llSTi.>qUCrtfZ dcmstlc•u· Sl~c:sdr(Htiils
Je f ruits et J~· dt"<.IIU(Un puurtkJ;bi'ltsts! tqmva/cru.
ltJ:u mesven s.
~ Bt EN s'ALIMENT ER

6~0 UN R I~GTME
NO URRISSANT
69 OIGESTP.
~
UNECU ISl NE
Choistsscz rmsonnahlcnw m , panm Ir.::; 1...1 prtpamtion et la cuisson des aliments
alnntnt:. proposés ci-comre, de: quoi doh·em en conserver lt::; tjlw.htés
com pC1S<'r des repas appéussants, légers nut ritives, s;~ns les chargn e n graisses
rnai::; riches en fi b res, ct componam sar u n:Cs. Conservez les de nrees
tüu<; les éléme nts nu tntifs nécessam~s
périssables au rtfrigt-nttt·ur, jetez les
IJémarrez la jou mee par un bon pcm ingrédic.nts périmés. Consommez de
déjeuner à base ùe protéi nes. de: préférence Jes p roduits issus Je
vitamine,; et d e fi h re,; yaourt allégé, l'aRriculture biologique, cl remplacez le
cért-<des et fruit pot r exemple. Le plat beurre cr les autres graisses animales par
de n'si st~lnt:t· doit com poner des sunes Je l'huile d 'olive ou de l'huile végétale.
lecct:., yu i apport eront les calories • Fauc::. cui re les légumes verts a
nécessaires pou r filirc raœ aux besoins 65uc 11r~ l.F'H S
Le pui11, le~ n·nolr-~. 11-~ JX'III'.' 1'1 /l' ,·;z la vapeur pour conserver le: maximum
énergéti ques de la JOUrnt"r de vitamines.
Wmp/etS, Uilt."ii tjU( ln JIOHIUI('~ J(' 1('!"1"1', Sl!ll/
Consornmez des légumes wrts et • Consommez kt vwnùe et le poisson
do ,~;lucide~ wmJ'Icxe~ rldccs en _libres. c•Jt 6 lt::O f>KO'fl!Nl:!>
Ù<•<; fruits à tuus les rcpols, ct des culcium.rn]t•rerc•Jtl'ilfnuuH'II.II> cwpmll'lll l1r vicmtlc, If poisson er lrs œufs • mu;r irucnr grillt's, pochés ou cuir~ ~Ill four la
pro téines à l'un d 'entre eux au moins unr t nrrgir mrilkure ,., J!fu_~ dt~ra/Jie !fUI' ks J"'inripal~s suurfr.s d'a1Jrwrl tu pml t'int~~. teneur <'11 graisses sera reduire
elles (Ontl en nent des acides a minés œ Heuprmrtff pa r lnsuO't's rafJiclrs. Jr.r, :zinc cl ' 'Îimnine B. ConsommezlavimJde • Uti]i;:,o:" l't<\U ~~..:: l..lt i:.::.vn Ùl..:o
mc.lispcnsables ab santé. rorcgcrl lcsœuf\al't:cmcx/t'n.tirm :ihwnl
lichcsen gmis51'~ _,ulu •·t'n

V VnAMINI:S u Mr-.:I:RA lJX


Ln fi 11iL\ fi le~ h'gumcsfr uis nmru·nurnl
des l'itamino, dn miut'r tmx t'/ fln
oligoélc'mcnrs trnrssnito:sll l'mgllnismr
pnurlwrrrr1Wifl• k .ç uw/mlil's.Les Jtoix.
Ir~ •wi~crr~·•, les c/UI(llt(/n ct les l•',c.:umes
~~·· ~ r1·pn'wn1n tl Cl lW I'Yrrl/t•Jt/1.' 'ou rn •
Ûf JII O/t'lll('~, , llf!Oll/ /Oi~t/U Ïh 'U/11
associf.> à dr.> un•alt•s Wllt/1/,·rc~.

6 l[~ P ROI)L.Il S LAI III:RS


tes yuourls, le /nil cr le jrotm1g1' nmfif'nur nl
r.ks x n •isw.s, dF..\ l'il.c•m iue.s, tif..\ miubuu.x 1'1 f ,\IT FS R F.\' F.NIR US AUM(NTS
d1·., Jlroléincs. lis constiwrnl une ~ounc tlt· Lrs legume~ .~uwC.> dans un wok (J!Ot' lr
wldum irnptJrft.mll', un tlc•mrnl intliSJJt'n:>ab!e d1iuui.\l') 'oulttlnfois(1Ki1n t•t rciJlidesil
u /cr scmlé du squt"lrrtc cl des deniS. Cltoisisscz Jll'otpara,ercollslil!lrulwtplmai'IJérissanl
fiiUI/)ltkspr(J(/uiiS /uitit'YS CI/It'gfs. ULL\'quu/i161tUIIÎ/ÎVt'S prtsl.'nlt('S
~ BIEN s'ALIM ENT ER

70 LE PLAISIR DE MANGER
= La nourntun: t'SI htcn plus prep;m:z les plaiS en rcnech issant à
72 NE MANGEZ JAMAIS EN COLÈRE
qu'alimcntain:. Les repas som aussi
1
kur saveur et à leu rs qualités
= ll n·}' a rl.en de p.lus banal. que ! mals rarement dtéteu·q.ues- risquent
de chercher à se"" défoule r " sur b d'être mal chgtrés. PlutQt que de vous
r occasion de fêtes à partager en famille nut riti onne. lles. Soignez la présentation nou rriture, sO!lf; le cou p de b colt re ou jeter sur la nourritu re , respirez
o u entre anus. Pou r en fm re un pour flatter lous les SPns et fane plrusu cl"unr autœ. émot•on désagréable. profondément, Jusqu'fi œ que v-ous
moment d e dt'tClllt', i) vos convtve.s. Malheureuse meru. les ;~hmen ts soyez détendu, pms, essayez d 'analyser
consommés alors - souvent <lppéussants la Cluse dl.' vos ennuis

73
=
UNE BONNE DIGESTION
Une bon nt" d lgt•stion va de patr avec un
cspnt détendu. Pn•nez le \etnps de vous assroir,
rnangcz avec modération. mfl.:.:hez lr:utlluillemeut
c haque bouchée. d e nourriture. Réù1.usez votre
consomm atiLlL"1 d';\lime nts gras et raffinés,
remplacez-le-s par des produit;; riches en fibres,
comme le pain complet. 13uvez bc<~ucml p
d'cau pe ndam la journée pour faciliter la
d igestion, mais aussi des tisanes (certaines
o nt des venus digestives ;wérées).

Buv Lt Bv.ucour
BuH'Z de /'wufrafdlf
à volon/t'entre/es
rfpns: vmL~(Ii,JI'rrz
l'()lreorguuhme
ucMimilerks
alimeufS et lidirnirKr
lrsw.riues.

74 LES MAUVAISES
~HABITUDES
Vous ;~vez peut-être l'impression que
le tahac vous aide à vous délcndn:.
Or c'est u n ami qui vous veut du ma L
L1 dgaretle génêre un f:lat de
l .t Co~.anllll,\N t n u C l iiVI ,\U
dépendance t"l nuit gravement à la
Llt rlin~(!IIHHillion dl' fruits /H"I"III!'t santé. Mais, dès que l'on arrête, les
de nutimcnir .~table Ir wux de _çum• bicnfnits s'en ront immédiatcmC'nt
dw1 ~ k SWIJ:, r.t dm1r defm•rnir sem ir. Alors prenez la d écisto n
Scwsf ••ille 1~ cdrlmr!lm m'n·~sai re d'arrlltcr et , au besoin, consultez
un rnêtlco:in pour vous y aider
-lftl DES LOISIRS BIEN Ü CCUri' S

76 T tWUVER
DES LOISIRS =UN HOBB Y
Avon un hobby apporte d u piment
à la vie et pcnnet de briser la rou tine.
La pratique d 'un sport ou d 'une activité

BIEN OCCUPÉS est un moyen d'occuper )es moments


de solitude, q ui peut d evenir un but
ou une passion . Cela pe ut aussi ttre
l'occ:.~sion de rencontres et d'échanges

75 LES
Nos~Mms
Q BETES
fructueux
(IJLTlV[R SON j ARDIN
Le jardinage tost /'oefupmiun.f<tvuritc
Les ;~n i ma ux o~ compa~nie sont (/t iJccwcoupdt:,~terts.
J1 pcnne1 cl la fois
S0urce de mull iplcs phlisirs, en même degardrrunrmllaCI avre la naru rr, dr
temps qu'ils consrituenL une véritahle s 'c nrretenir physiquemell( tl de d~vdO]Ipn
thérapie pour leurs mattres. ~~~ crfat ivit f
Il est avéré que la pré~nrc d 'un animal
altbllle les troublt:s ne:n·~ux, rend la
solitude moins pénible ct facilite une
guérison. Ainsi, caresse r son 6. LA PA l.~ Ll t L'EIIU
77 LA MUSIQUE
= La mustquc agt t en profond;-u r sur l'humeur,
chat ou son c hien fait baisser Ln prf.se rtr.r d'un (tquarium dans wtr Jlii'cr infl uençant de l"açon nota hie les sen sations du mom ent
la tension artérielle, tandis (ljl/)'lr/f Wlt'SfllSilliOHlkfltliX,UIIlJis Une musique calme adouc it les mœurs
4ue la promenade que sa tonlrmp lttlion 111111 effet rrlaxlml
Les pois~ons sonr a.çscz bon •nar.:hc ct
et aide à d étendre le corps, tandis
quotidien ne du ch ien est un q u'un ryth me cnJiablé revel~ le ct
Ji:u:ilestl s11i,s::nrt
excdlent exercice pour son dynamtsc le corp<> ct l'c<>pn1. Ecoutt:r
rnaltre. Toutefois, n'oubliez de la musique est l'un des grands plaisirs
pas que la pos.c,ession de la vic. La musique d'nmbianœ, compost<.>
d'un animal enga~e expressément pour favorise r la relaxation,
durablement vom· est de plus en plus en vogue
responsabi lite

IIJ!p n ndre il jouer d'un


inslnrmcut rsl u.n tmssr-
lt'ttljlS irfsgratifimHqui
li/Jèrcr/ stimulrl'c5/Jril

L'ÜRI'I I.li' M ~I(.AI [l:?


'l ra vlt illez I'Otreoreille ft!
(({)U./antwu.trs.sortrs dr
musiquesctd'instnmtcnf.ç,
Al/q:au. mncfrlsiwJuslr
pmm•z, drvcntztmhabitut
des proRrammcs musicaux
radioplioniqucs
-1!1 D ES L OISIRS BIEN OCCUPÉS

78 LA RANDONNÉE
= Le c.ont:~ct avec ta nature pcns~cs vagabonder_ Un séjour
79 LESPORT
= Beaucoup de gens aimeraient être
apporte un sentiment de plén itude au grand air enchante et ravive les sens, plus acufs et cn meilleure f01mc, mais ils
Si vous êlt:S dtadin, ofrrez-vous des gorgés de parfums, de paysages n'ont aucun plaisir à s'emrainn Jans une.
escapades à la campagne, loin du bruit, et de sons naturels. Souvent, il suffit salle ou à faire de la gymnastiqut>
des embouteillages et de la pollut ion. simplcmciH de marcher dans la nature Si c'est votre cas, essayez de trouver
Prenez le temps de vous remplir pour sc sentir l'àmc, le cmvs et une anivite plus conforme à votre
des heautés de la nature et laissez vos l'esprit revigorés. personn,·dité_ Voya du ciité des
spotls ludiques, comme le
Jc golf, qui p CU\'Cnt
ICIIIliS OU
vous permcu re de f:lirc dt·s
c.:onnai:;s;mccs.

Er-:S[L.LE
Brllucoup
!/'11CI ÎYir6
)()Ot1ivrs
fW!IW"Il/êlrr
p<lrtugérsl"lllre
wnise! J tvrnir
llflt"5ourccdc
[lluisir. f'l non
J'rff011s.

80 PENSEH À SOl
= Soyrz à l'écoUle de vous-même:. vous, puis essayez J e VOltS y Lcmr.
Si vous passez beaucoup dr temps Il t:St nécessaire que vous vous
;\ vous occuper des <tu tres, dressez une 1 ménagiez des espaces de li be-né dmts
liste réahstc, au déhut de la semaine. votre f"mploi du tcm p.:; pour prendre
de ce que vous souhaitez l'Jin: pour som de vous.
FAI!"\II•NTI'
Trouvez le temps de vous
li1•n•rtl 1'0/ri'Oct:ll/'lltÎOII
Ja~·oril e.
...m DtS LO ISIRS BIEN ÜCCUPÉS

81 EXPLORERSACRÉATIVITÉ 83 R ÉSERYEZA1:AVANCE
~ ~oser ses •·ncanccs SL!I[bam- l plutôt4llt: c.k \'QUS oJ1rir t1nC escapade
= Libérez l'artist~ q ut est en
vous ! Découvre~ vo.s ta lents cachés me_n.t 'à bvanc·c. pc•rmét.dc garanm impn1vttr." La pla.nif.ic;!liOn des··. vacann::;
en consacrant unr partie de vos des plages de tlêu:me dans un emploi r~rme1 d.:' d~l~eul':rson 1ravail.
loisirs à l'expn.:::":üion de vntrr du trm ps c;ha.1gé, sunout sholl5 tll'S ct dt ré.glt:r k;. det.ad:; dum..:suyucs
créativité. Tl e:st en dfn reconnu ~Ultt:\1 ùe (;.nulle et a\'ez tend;n~cé telS" la f;:rdr, dr--> an tmlUX ou [·:ttrl)~l~~~-
que la p ratique d' un a rt, quel a r-rotJ in-.'>ous b ch;1;s;e de trav;:u! dt:~ plante~~
qu'i l soit , a de~ ven us
tht>raprmiques_ La
conœntratiOJt ntc ntalc
rt:quisr par les
demarches créatives
pennct de contrebalancer
84 P A RTIH EN AMOIJRECX
=::::;;;;;;;;;; Avan t le Uepan, exposez 1 conllits Me:tt r.z-vous d'nr<'ord
le stress de [3 vie chacun \:OS so11haits. Tout IC' monde n·a sur lW budget l"l, svyez ;~ u::.::.i. p. r(:t::; a
quotidienne. pa~ b m~o:rnc des lotstrs; accepter des C'l)lll iHOIIliS : c'rs1 t,~
mwux \au! prtpa r~::r u n meilleur moyen de passer ens..mhle
11 int:raire a rnur prh•(•nn leo; un bon momen t.
À CttACUN SON T AI J'NT

UN Bo-..: Dt·l'l\lll
Üllnmrnr~z:ln

En vacances, aucune contrainte.


Profitez-en pour vivn:: vraimt·n L
à \'Otre ry-thme et su ivez vos envies.
Panir ne serait-cc qu'un weck-cnd
suffit pour deconnecter ct oublier
le stress ou la routine.
Les vacances prolongées sont
l'occasion d"unc détente plus
profitable, indispensable JXIIH laire
face à ses ri'sp onsahilités avec
une \igueur nouvelle.

Cliii:""GEZ DE Pf:RSrF<.:TI\'F~
Une pause de ((t~dqucs j o111-s su{f!l souvent
pour envisagrr k_ç rho.~.~~ d'un œil nruf t:l
rifltchir il.sH \·mies tJriori!ts.
85 LES VACA NC ES EN FAMILLE
~ Pour ~rro> r.:>u <isies, lt:s vacances ~~-m~vcnir les di.c,pures emre frères et
87
=
PRENORRI.'AVlON
il est p.arlam:mcnr posstbk dt~ voyagr.r à !'aise c;ur un vol
en !';<mille d.oivrnt tenir cornptr. de l.'âgc s.œurs. Si :·ou::; avez des cnbnts en br...s lo ng-et.wrrit:r . Prena une.- bonne nuit de souun_e il ;n•am
t:l des 11\0)/C.t'\.S d(' chacun. Encouragez f!ge, t.huisLsst·z un mode d'hébergcmr.-nt k cUpfHI, man~t·z léger av:lnt et d tmHtl le vol. E\·itcz l'akn.nl ,
les enfants a p<trtidper à la prl·par:l\1011 prévoy::~nt leur prise en charge, dt augmente la clêshydratmlon, et buvez nu contraire beaucoup
du voyage t:'t':;t un hon moyen de beon ~ vous garder un }X"\1 de u:mps Dt lasse::: vos muscles ct activez votre circulmion en éli raut
\'OS jambes. A !·arrivée, offrez-vous une petite
promenade au gr.md air

LF P LAI-'>TR A VANT TOFf <J LE IIALT <i lES PIEDS


Lnvrlu w crsenfatnilfc Dl' C oRr•; Puurnff11l.\ llvoir
l'ermcllt:ltt auxp<~rents de C1oisrz lesdoi.~:rs lespie.Js~<:cmjlts,
xo•î !e• un repos birn mt'rirf k vez lt s bn1s
t'! j<IÜfSIO!Ifllf(I'OS
rtâr passt'rdl' lmn_~ Puls faltrstme chn•i!Jrsdans/c-5
mQn!f.ltL~m·ccleurscnfmlls. ~impl~ mtaticm dr..~ Jr.u.xsr.m,Jmis
t!pau/es,répéttc lt:\'c;:kswlonsc•
p1u.•itunjoi.•. pour appuy•~::. .\ tlr lc /wu/
,/da.~serel t !irul11 delatJlau/c dcs
IIWjiH'. pit·cls.

88
=
SuR LA ROUTE
Si vous avez une longue route 'iJ U.;Ul i NCEZ Vos É P,\lll [ S
l\ faire. menez toutes les chances On u souvnu •endatlet' à H' •·oC1!t'1 e r il raidi1
de votre côté pour ne p3:i vou:o énerver lcsépm<les, f 11 f JOsifimT assiSf{Jro/mJgéc
c>11 _çou~ l'r_ffrt d11 strPss dP la r irwlm ion.
mutilement ou vous épuiser
Essaye<:: d 'éviter le:;. heures d'affluence

86
---=
LA PRÉPARATION D'UN VOY AGE
Les voy;1ges â rtnangt'r son t pa.•;,stonnams mms aussi,
LliTTF.RCONTIU :
L' ENNUI
Emmtllt'<: pilr
ct ecoutez de b musique. qui vous
délassera w meme temps qu'die vous
uendm en C.vcil. 1\nêtez-vnus sou\·cnl,
trop sou'vc nt , gém~ral eurs c.k stre:.s. Vous pouvez vous ext>mple qw·1'tUi'S descendez <.k voit un: pour resp irer
ra.uett~.ç à pleins pomn<m.s Ct vous df.gourdir
préparer au choc des c.:uhurt:S i;t réduire les risques
d'inadaptation en vous ocnscign;mt à l'av.mt.e sur les habitudes tn rrgistréesdc les .Jambes. Em portez un thermos
\'Olft'm!ISiqw•
du pays visité. Donnez~vous la pclne d'assimiler quelques lnifùtr: dimbml
de thé ou de café chaud
mots, ou m~me qu elques phrases cüur;mlt'S. dt façon à !incpour p(155t'T
puuvoir communiquer a\'CC la populatinn locale. le!cmiJ-~ dtms
(> LF•;; P.I AIN'i
/ 'llVi 0/1.
90 É VlTEI{ LE DÉSORDRE
UNE MAISON ==-- L'accunmlatlOn de factttre:;
tntp;lyécs. de \'iettx j o urnaux,
du courrier ou dt· l t.Jut nutrr papier en
soulfrànce est l'un des strc:;s vi:.;uds
REPOSi\NTE majeurs de la maison. D'autan t
q u'e n généntl un perd un tem p!:i
précieux à chercher le docu ment dom
on a justement Ucsoi n.

89 LES VERTUS
=
DELA SlMPLICJTÉ
LI m at~tm 1déak est ab !01 '> ltn l':lmb l<tntT . .r w
d'autant plus p ro pice ;i
régu lièrerm:nt
daSSI'"u rsou descasin s
à cet usot~t: , _jete z ou
rduf!,C contre k bru iTr.l l'agitation du la rc bxation_ Soignrz le cünfort t'l documents inutiles. 1•otrc
monde cxttm:ur, rn mème tcmp~ l'aspect vi~ud dco;; l·h:unbres. V1dez consommation dt: i~• u maux et reh1s~z
qu'un l1eu ouvert etrhalcur~ux . 1 régulit:rnucnt \'i..':> plan•rrlc; ne le::; in•prirnés puhlkitairt:::;.
lkchcrchcz plutôt la sun p lici t(· gnnir.r q ut: ce dont \'OUS avez
\-I ETTF/•lf~ 1:' 130111:
If t:x-bll' cla us le ammwn. c· des ÙO!res i/('
r<mgc·nu•nr tl lie foi~ J!I<II ÎcjllfS rr hon num:ht.
icléak~ 1mur d usser ~n pccpit:I'S Cl\'f C s11in

Tow If" nwndc. :1 besoin (.\'intimito?.


Créez un lieu d:ms 1:1 maison o i:1 \'OU S
pourrez vous retirer pou r rêfléclm,
lirr, t"crirc ou simplerncnt ëtrc
1ra nqu d!c. Si vous n'a\·ez pas de p iht•
propre à cet dkt, itlSWlk z un hureau
d:ms 1111 coin . Demandez à vos pmches
de re:;~<.."\."tt· r vot re rrfug<' e n
vot re abz.c·ncc, ct de ne pus vous
d r.ranger lorS<]Ut: \'ou:-. } travmllcz
O U (.jUt: VOliS \'(lUS }' düendez

CH "-'>~1! G.~RI)Ü
\' oire coil1 prrsrmn.r.i doit vou~ pt:T111t'llll'
<ktmwlillcrolc de· vrm.1 ilf t~mlt t' 5UI1S i:/l'l'
t unswmmrnt dhang~

62
94 Du BON USAGE DES COl
= Les coulrurs mnuen t sur
JI ,ElJHS
harnum1 e:::-. nouvell t~s. NC' mê'hmgez
l'hum eur, ~t le cho ix Jc•s ton :~.lirés rst pas p lus ck trob o u quatre couleurs
un aspü~l r.ss\~rl! it• l d e la décoration. par pièce , déclinez c haq ue ton
Certain es LClntes ont un r.fk t •>paisant, su r plusit:urs nuances pour mt>flrC'
d 'rmtrcs un dft:t "tirmdan t. en vak ur l'hannonk de couleurs
Choisissez des la p roches, ou au contrai re jouez
ronn ion des pièces. Sortez réS•Jiumenl sur des contrastes vilS
couleurs traditionnelles, t<:ntez des ct au dacieu x.

L E COMPA~ f)F V~~IT~


l.t' ftngshui, url orir.nluldr
93 L'ART OE LA DISPOSITION
<1. d'c~pm
l.r. décor mfl uence dircctcmcm l'état
la dispu~ititm dm~s l'espace.
•~1 de pl1~s ffi pitti f!''l' ulllirr: Réflêchissez il b f<~çon dont vous IJOuvez arran gl.!r
r.n Oaid1~1l1 . l.t:s SJlédillisll's <lU mil"UX vuLrt· intérk ur, \'Otre Jardin, voue lieu de
dr ladis(ipllne tHilisem trava1l. Accrnch c:z dt~S gl;~œs aux murs pour renvoyer
unwmpaspuur értu1ia/,•5 1énergie n l!-gative h or:-, Ùl' la pih:t>, r d airer celle
Jhud't'Mrgir nlllll cicrnil'rc, rdléler un poin t ùe vut: agréable ou
fi l"lldU!IIh!. agrandir vi.sudlemcnl un cspaœ rfd uil . 1 t:s carillons
~oliens e t les mo biles anim<:nt \'a tmospht're
ùe ll·urs sons et de le urs lllOU\ t'Ine fllS harmonieux.
LH lu l!lière du JOur écla1rc ct réchauffe les pièces,
et les phmte-s v<:rtes les égayenl. lJispoS<'.Z
meubles et objets de façon il uc pa:. obstrue r
k p<~ssage ni la vue

ll'F F.Nc; Sm:l


U'a;Jft..,.a: vieux '.)1~1i:r1lf
chinQis,leaul.redallSl<;qtir.J
IWU>t.,oluomduit_Nr~ .::n
)!ijrmo.nie a~>u le Jiu:>:·d'êt1 a;~k J,,UKF VlRl ÛRANCE
~IÜI"C~~~d. aet~:/t ~h); p~r Conleur~·limu/(mtePr ga il', A la fois rr pDsmll et L'omn;;c Tlii'Pelk k s Mns
)G\~IIN'T S(ll~f(. tljliO~f!t'l"llt /(jaune f<lit l'tffa de ray mt.<; revigMaru , lever/ e.st la clwwls de lu tu n , uppurwnt
<lt> solril tJént'l runl dw1.~ la foulrurde lalullurc aiiiSiLHI SfiiCÎIItCIII Ifc
lllfliSOII el dc!"wnmu·. swbi/il~ (l/arMison.

65
95 LES MATÉil iAUX NATUHELS
= Il n'y a rien de plus délassant
97
=
L ACLARTÉ
D!J .JOU R 98 H%~tÉ~MIÈilE
que de ~c glt::.ser entrt des dmps L't lumière du jour a une intluence Le SOi r. détendez-vous sous u n
de coton ITaich cmcnt hl:mch ts Cl positive sur !"humeur ct l ~ sante éclairage tamisé. Placez da ns ks coms
rcpassês. Dt: rnême, les vêternenL<; Inversement , k manque de lumière propices;\ la relaxation des ampoules
en fihrec, naturc.llcs sont plus sains peu t nous plongt'r dans b léthargie de faible puiss..1ncc ou des bougies
portés à même la peau que les tissus ct la dtpression . Un eclairage anifkiel allumees. Une lurnlère d ouce favorise
synthé'!iqm.·s La peau respire trop long peut donner mal â la ttle le repos, rt crée l.tne ambiance innmc
plus aisément, tandis que l'énergie et aux yeux, ctJÙ~11COurage guère et chaleureuse lorsque vous recevez
viwk ci rcuit: plus librement. l'activité. Disposez des glaces dans • U t ili~ez drs bougies parfu mées
Pou r vous détendre après une dure les pièces sombres de manière à pour mieux inciter à la relaxat ion
journée de travail, enfilez des profi ter au maximum de la lumière • Êteip,nrz 1~ bougies avan t de dormir
vt"rr me-nts am ples e n bine ou en coton naturelle, aussi ténue soit-elle. Vous
poun-z aussi acheter des ampoules
llllîtamla clarté du jour etles placer
près de votre poste de travail pour
stimu ler votre énergie ct votre
co ncentration

Ne surchauffez pas la matson, pensez


à aérer régulièrement les piêœs,
pc;saycz de trouver le JUSte équilibn:
entre <.:haud et froid qUI garantisse
votre con fon tout en préservant vutre
viwlité ct votre énerJJJe. Le chauffage
central permet de conserver unf'
tcmpémture stable , m ais il a lt: dél"aut
d·asséchcr l"aunospht"rc, cc qui est
mauvais pour la pea u ct la sam!!:
Procurez-vous un humidificateur o u
posez des verres d'cau sur les
radiateurs.

Prtférrz. un éclairage dotL"\" pour la dmmbre,


dt'l'('llllt' ainsi un havrc de JXI iX f i"Op ict: il
/'ensommcillcmeut. Drs ridamx /!gas
D t L'Ali!
At'rrz les l'i("CCSiou~ lrsjourspow· reuouvd er
ptTmel/rom ;l ia lmnitrc chtjOitr de \'OilS
l'il ir t'r dw.~.~n· /"odrurdr rl'lifrnn~. rtvr.illtTI''Jrloucwr
ebookdz