Vous êtes sur la page 1sur 4

« Ya »  « Déjà » Les différences entre le français et l’espagnol

- Dans une phrase au présent, on le traduira par « maintenant ». En français (abstrait) En espagnol (concret)
- Dans une phrase au passé, on le traduira par « déjà ». Singulier : Pluriel :
- Dans une phrase au futur, on le traduira par « plus tard ». Ex : faire la paix ; il est laid comme un Ex : hacer las paces ; es mas feo que picios
pou
Les expressions avec « desde » Nom : Verbe/adjectif/PP :
Ex : en panne ; la récolte des olives Ex : no funciona/averiado ; cosechando
aceitunas
- Dès lors = Desde entonces Passif : Actif :
- Alors = Entonces Ex : la porte est fermée par le prof Ex : el profe cierra la puerta
- Jusqu’à présent/Jusqu’alors = Hasta entonces
Temps composé : Temps simple :
- En ce temps-là = Por aquel entonces Ex : il s’était rendu compte Ex : se dio cuenta
- A partir de ce moment-là/Désormais/Dorénavant = Desde entonces en
Impersonnel Personnel
adelante
Explication Concision/synthétisation
Ex : après avoir parlé Ex : después de hablar
« Mientras » o « Mientras que »
Attention : l’inversion sujet-verbe est possible en espagnol mais impossible en
- Pendant/Tandis que (simultanéité) = Mientras français.
- Alors que (l’opposition) = Mientras que
La caractérisation avec les prépositions « de », « con » et « a »
« Interdir de + infinitif »
L’espagnol recourt à trois prépositions pour exprimer la caractérisation: «de»,
Prohibir + infinitif du verbe. «con» et «a». La première introduit la caractéristique définitoire («El hombre del
Pas de préposition. sombrero negro ha venido a verte»), la deuxième, la caractéristique plus accessoire (El
chico con gafas es mi hermano») et la troisième est surtout employée pour caractériser
Ce verbe admet la double construction : des tissus ou des vêtements («a rayas», «a cuadros»...).
- conjonctive avec subjonctif : « Les prohibió que fueran »
- infinitive « Les prohibió ir » « Passer du temps à + infinitif »
 A la différence d’autres verbes espagnols comme « decir », « rogar » ou « aconsejar
» (verbes qui disent l’ordre, la prière ou le conseil indirect) qui ne supportent pas
À la construction « passer du temps à + infinitif » correspond en esp le verbe «
l’infinitif : « Le dije que viniera » (« Je lui ai dit de venir »).
pasar » sous sa forme pronominale suivi de l’indication temporelle et du gérondif.
Ex: « pasarse el tiempo haciendo una cosa ».
Les expressions Masculin ou Féminin

- Le présentateur météo = El hombre del tiempo ; Monsieur propre = Don Féminin (ce qui est grand) Masculin (ce qui est petit)
limpio. Ex : huerta (plaine cultivée) ; cesta Ex : huerto (potager) ; cesto (panier) ;
- Le fou = alfil ; Les pions : los peones ; Echec et mate = jaque mate ; La (corbeille) ; charca (marre) ; jarra (jarre) charco (flaque) ; jarro (cruche)
tour = la torre ; Le cheval = el caballo.
- Une salle de cours = el aula ; Le cours (pendant 1h) = la clase ; L’année Les prépositions
scolaire = el curso ; La rentrée = el principio de curso ; La carrière : el
curso.
- Prévenir = prevenir (prévention) ; Avertir = advertir (menacer) ; Avertir = « Sobre » est utilisé lors d’une superposition d’objets.
avisar (faire passer une information). « En » est utilisé pour indiquer l’espace dans lequel est incluse une chose.
- Faire faire = mandar a hacer. « A » sert à situer spatialement et dans un moment précis.
- Objets trouvés = objetos encontrados.
- Des bandits = bandoleros. Le « re »
- Etre laid comme un pou = ser mas feo que picio ; Une sainte ni touche =
una mosquita muerta.
Le « re » français peut se traduire de différentes manières :
- Dès demain = a partir de mañana.
- L’itération : faire une action une deuxième fois
- Je me suis fait baptiser/opérer… = me bautizé/me operé.
- L’intensification
- Priver = quitar ; prohibir ; privar de.
Ex : rellenar (remplir complètement)
- Voici = desde hace ya.
- La plénitude : finir l’action commencée
- Tôt ou tard = tarde o temprano.
Ex : refermer la porte -> cerrar la puerta
- Les pourquois du comment = el porqué del como.
- Fumer la pipe = fumar en pipa.
- La maîtrise de = el dominio de. Le vocabulaire de traductologie
- Satisfaisant = satisfactorio.
- Un datif d’intérêt : c’est un mot qui n’est pas nécessaire
Les mots masculins grammaticalement.
- Un explétif : c’est un mot qui n’est pas à justifier dans une phrase au
niveau syntaxique
Les mots en –OR sont masculins sauf « coliflor, labor, flor et sor ».
- Verbe perfectif : on envisage l’action dans son achèvement (tous les
Indicatif ou Subjonctif temps composés et le passé simple)
- Verbe imperfectif : tous les temps simples moins le passé simple
Ex : la personne la plus gentille que je connaisse - Aspect inchoatif : action envisagée dans son début
 La persona la mas gentil que yo conozco - Aspect réitératif : aspect qui se répète, se remettre à faire quelque chose
- Aspect résultatif: la fin, (resultar, quedar…)
Ex : si je l’avais su je ne serais pas venu
 Si lo hubiera sabido no habría venido → de saberlo no venía.
La traduction de « Devenir » L’adjectivation

- Volverse : indique un changement radical d’un état à un autre L’espagnol peut transformer un nom et un adjectif français en un adjectif. En
- Hacerse : indique un changement volontaire effet, il va remplacer l’adjectif de la fin par un nom.
- Convertirse en : indique une notion temporelle Ex : un coche deportivo -> un deportivo ; las zapatillas de deporte -> las deportivas ;
- Llegar a ser : indique le processus de la transformation una compañia naviera -> una naviera.
- Ponerse + adj : indique un changement temporel ou accidentel
El gerundio
L’enclise
Le gérondif est un participe présent précédé de "en". C'est une forme
L’enclise se fait aujourd’hui à l’impératif, à l’infinitif et au gérondif. adjectivale incidente au subjonctif.
Cependant, au 19ème siècle, elle se faisait à tous les temps. Le gérondif a une incidence verbale.

La comparaison « Yo » o « Mí »

Lorsque la comparaison oppose un adj ou un adverbe à une proposition Pour savoir si «moi» doit être traduit par «mí» ou par «yo», pensez à vérifier
subordonnée avec un verbe différent de celui de la principale, on utilisera « de lo que » systématiquement si un verbe est implicite.
pour comparer. « De lo que » indique l’origine et c’est une locution prépositionnelle Ex : «Según yo (pienso)» mais «Para mí (ø)».
rétrospective.
Infinitif ou verbe conjugué dans une subordonnée
La proposition gérondive ou participiale
Le verbe de la principale et le verbe de la subordonnée ont le même sujet ce
Lorsqu’on a une proposition gérondive ou participiale, le sujet se place qui rend possible l’emploi de l’infinitif dans la subordonnée.
derrière le verbe.
« Ne…que… »
« En + gerundio » équivaut à « cuando + verbo conjugado ».

Les pourcentages En raison de la présence de la conjonction «porque» à a suite de la


construction restrictive, il conviendra d’éviter l’emploi de «más que». Ici, «solo» ou
«no... sino» peuvent être utilisés.
Lorsqu’on est face à un pourcentage qui monte ou qui baisse on mettra « un »
sinon on mettra « el ». « Superviser tout »

« Superviser tout » : « tout » doit être ici traduit par le pronom neutre
complément d’objet direct « todo », celui-ci est nécessairement accompagné du
pronom « lo » (en position enclitique en raison de l’infinitif).
« D’ailleurs » « Soit que…soit que… »

Indique le changement de plan logique et permet d'ajouter un élément 1/ Les deux conjonctions « soit » en corrélation marquent une alternative.
nouveau sans rapport nécessaire avec ce que l'on vient de dire (d'autre part, d'un
autre côté, en outre, de plus). 2/ Il s’agit d’une alternative à valeur causale. La cause pouvant être de deux
natures : réelle (indicatif) ou hypothétique (subjonctif).
POR CIERTO: ciertamente, a la verdad.; a propósito, viniendo al caso de lo  Attention à la concordance des temps et aux temps du passage.
que se dice.
ADEMÁS: para introducir información que se añade a la ya presentada. 3/ La cause se marque par « ser porque…ser porque », « ser que… ser que…
POR LO DEMÁS: Por lo que hace relación a otras consideraciones. He », « bien porque… bien porque… ».
querido probarle que no se conduce como debe; por lo demás, yo no estoy enojado
con él. 4/ Etude de notre cas
Celle-ci est mise en hypothèse, d’où l’emploi du subjonctif (« sea » ou «
« Accord » fuera »).
Nous marquerons la valeur causale par la conjonction « porque » : « fuera
porque… fuera porque… ».
« Une blonde oxygénée comme devait les aimer l’ex-roi Farouk d’Égypte Dans notre cas, le verbe « ser » doit être conjugué à l’imparfait en raison du
dont m’avait parlé si souvent mon père et auquel il prétendait avoir baisé la main » contexte passé de l’énoncé. Au présent, nous aurions « sea porque… sea porque… ».
 « Una rubia oxigenada como debían de gustarle al ex rey Faruk de Egipto, del Si la langue française exige l’emploi du subjonctif dans ces subordonnées,
que me había hablado tantas veces mi padre y cuya mano afirmaba (aseguraba) haber l’espagnol emploie le plus souvent l’indicatif. Le subjonctif peut être néanmoins utilisé
besado ». pour souligner la mise en hypothèse des causes possibles et relève d’un registre de
langue plus soutenu, raison pour laquelle nous optons pour ce choix de traduction.
« Mise en relief »

« Que sí. Que sí. » : Sert à mettre en relief l’affirmation qui précède.

Dans le discours dir. de la conversation fam :


a) Pour mettre en relief l'affirmation : « Je vous l’assure » ou « Oui, oui ».
b) Les nuances que peut exprimer « hombre » : surprise, doute, hésitation, incrédulité,
impatiente...
c) Pour marquer l'impatience, la colère, dans une interrogation ou une exclamation :
« Mais enfin », « Enfin! Quoi! », « Écoute-moi donc ».

« Eh bien »

L’espagnol utilise la locution conjonctive « pues bien » pour admettre ou


concéder quelque chose.
 « Eh bien » : Orso concède à Miss Lydia qu’il est peut-être trop civilisé mais
précise que c’est malgré lui.

Vous aimerez peut-être aussi