Vous êtes sur la page 1sur 174

RESIDENCE

R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux
en béton armé, sur fondations profondes

Aziz Loukili – Conservatoire National des Arts et Métiers

03/09/2012
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Table des matières

0. Avant – propos 04

1. Définition du projet 04

1.1. Problématique et objectifs 04


1.2. Normes et recommandations 04
1.3. Ouvrages de référence 04
1.4. Logiciels utilises 05
1.5. Données architecturales 05
1.5.1. Implantation du projet 05
1.5.1.1. Géographie 05
1.5.1.2. Plan de situation 06
1.5.2. Définition de l’ouvrage 06
1.5.3. Modélisation géométrique de l’ouvrage 07
1.5.4. Maillage éléments finis 10

2. Conception du bâtiment sous charges statiques 12

2.1. Hypothèses de base 12


2.2. Les charges appliquées au bâtiment 13
2.2.1. Les charges permanentes 13
2.2.2. Les charges d’exploitation 13
2.2.3. Les charges de neige 13
2.2.4. Les charges de vent 14
2.2.5. Les charges sismiques 14
2.3. Hypothèses planchers 15

3. Dimensionnement des éléments de structure 16

3.1. Vérification des points porteurs aux croisements des axes 16


3.2. Vérification de la structure de contreventement 16
3.3. Pré-dimensionnement et dimensionnement de la structure 18
3.3.1. Les poutres 18
3.3.1.1. Pré-dimensionnement des poutres du plancher haut R+4 19
3.3.1.2. Dimensionnement des poutres du plancher haut R+4 19
3.3.1.3. Pré-dimensionnement des poutres du plancher haut R+3 20
3.3.1.4. Dimensionnement des poutres du plancher haut R+3 21
3.3.1.5. Pré-dimensionnement des poutres du plancher haut RDC à R+2 22
3.3.1.6. Dimensionnement des poutres du plancher haut RDC à R+2 22
3.3.1.7. Pré-dimensionnement des poutres du plancher haut sous-sol 23
3.3.1.8. Dimensionnement des poutres du plancher haut sous-sol 39

1
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

3.3.2. Les longrines 40


3.3.2.1. Pré-dimensionnement des longrines 40
3.3.2.2. Dimensionnement des longrines 43
3.3.2.3. Ferraillage des longrines 44
3.3.2.4. Déformée longrines - modèle de calcul Effel structures 56
3.3.3. Les poteaux 57
3.3.3.1. Rappels du B.A.E.L. 91/R99 57
3.3.3.2. Pré-dimensionnement des poteaux 60
3.3.3.3. Dimensionnement des poteaux 66
3.3.3.4. Ferraillage des poteaux 68
3.3.3.4.1. Poteaux du sous-sol 68
3.3.3.4.2. Poteaux circulaires sous balcons 71
3.3.3.4.3. Poteaux carres du niveau R+4 72
3.3.4. Les voiles 74
3.3.4.1. Généralités 74
3.3.4.2. Vérification des contraintes dans le voile 75
3.3.4.2.1. Hypothèses 75
3.3.4.2.2. Caractéristiques mécaniques du voile 78
3.3.4.2.3. La poussée des terres – Hypothèses 78
3.3.4.2.4. Charge apportée par la poussée des terres 79
3.3.4.2.5. Les charges de structure 82
3.3.4.2.6. Les charges climatiques 87
3.3.4.2.7. Les combinaisons retenues pour la vérification des sections (I) et (II) 89
3.3.4.2.8. Justification au niveau (I) à mi-hauteur du voile 92
3.3.4.2.9. Justification au niveau (II) en tête de voile 92
3.3.4.2.10. Dispositions constructives selon les règles sismiques PS92 94
3.3.4.2.10.1. Les recommandations parasismiques des règles PS92 94
3.3.4.2.10.2. Détermination et disposition des armatures du voile étudié 100
3.3.5. Les fondations 100
3.3.5.1. Le sol de fondation 100
3.3.5.2. Type de fondation 100
3.3.5.3. Terrassement 101
3.3.5.4. Béton, ciment, et armatures de fondation 101
3.3.5.5. Efforts sur les fondations 102
3.3.5.6. Dimensionnement des fondations 107
3.3.5.6.1. Dimensionnement des pieux de fondations 107
3.3.5.6.2. Ferraillage des pieux de fondations 112
3.3.5.6.3. Dimensionnement et ferraillage des semelles isolées sur pieux de fondations 114
3.3.5.6.4. Dimensionnement des semelles isolées sous poteaux extérieurs 117
3.3.5.6.5. Ferraillage des semelles isolées sous poteaux extérieurs 120
3.3.6. Les dalles 122
3.3.6.1. Etudes d’avant-projet 122
3.3.6.2. Etudes d’exécutions des dalles 123
3.3.6.3. Dalle à prédalles des planchers RDC à R+4 124
2
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

3.3.6.3.1. Définition de la prédalle 124


3.3.6.3.2. Hypothèses et principes de calcul 125
3.3.6.3.3. Pré-dimensionnement du plancher 136
3.3.6.3.3.1. Manutention des prédalles 133
3.3.6.3.3.2. Stockage des prédalles 134
3.3.6.3.3.3. Mise en place des prédalles 135
3.3.6.3.3.4. Coulage du béton ( 135
3.3.6.3.3.5. Enlèvement des étais (à 21 jours) 137
3.3.6.3.3.6. Situation définitive 139
3.3.6.3.4. Vérification de la prédalle 140
3.3.6.3.5. Vérification manutention de la prédalle (à 6 jours) 143
3.3.6.3.6. Vérification stockage de la prédalle (à 6 jours) 144
3.3.6.3.7. Vérification pose de la prédalle (à 15 jours) 144
3.3.6.3.8. Vérification coulage du béton (à 16 jours) 145
3.3.6.3.9. Vérification enlèvement des étais (à 21 jours, dalle finie) 145
3.3.6.3.10. Vérification situation définitive 146
3.3.6.3.11. Etude a l’effort tranchant 147
3.3.6.4. Etude et vérification des planchers (dalles pleines) 151
3.3.6.5. Ferraillage des balcons en porte à faux avec garde-corps métallique 155
3.3.7. Les escaliers 159
3.3.7.1. Justification des volées à simple paillasse (sans limons) 159
3.3.7.1.1. Volée droite du sous-sol appuyée sur la longrine 159
3.3.7.1.2. Volées droites appuyées sur les dalles palières 164

4. Calcul parasismique du bâtiment selon l’Eurocode 8 172

4.1. Autres Eurocodes 172


4.2. Ouvrages de références 172
4.3. Avant-propos et annexes nationaux 172

3
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

0. AVANT PROPOS

En septembre 2007, je me suis engagé activement dans un cursus d’ingénieur génie civil du
Conservatoire National des Arts et Métiers, en cours du soir. De ce fait, j’ai acquis toutes les
compétences techniques nécessaires à l’ingénieur. J’ai aussi développé une approche du
métier d’ingénieur qui me permet de mieux cerner les exigences liées à la fonction.

Pour renforcer mes savoir-faire, il m’a paru utile de compléter mes compétences acquises lors
de mon parcours de formation par un travail personnel pour lequel j’ai consacré beaucoup de
mon temps. Il s’agit de l’étude technique complète d’une résidence en béton armé à 7 niveaux
avec parking en sous-sol. L’étude de la structure se veut complète, de la phase de conception
architecturale, d’avant-projet, au pré-dimensionnement, dimensionnement des éléments
structuraux, jusqu’à la réalisation des plans d’exécutions de coffrages, ferraillages et coupes.
Ce travail riche en termes d’études constructives approfondies, de calculs selon les règles
techniques en vigueur, de veilles technologiques, et aussi d’utilisation quotidienne des
logiciels métier tels que AutoCAD , Robot Structural Analysis, ou encore Arche Ossature.

1. DEFINITION DU PROJET

1.1. PROBLEMATIQUE ET OBJECTIFS

Le travail a d’abord consisté à me familiariser avec le projet et les études. L’objectif a ensuite
consisté à me familiariser avec les normes et les méthodes de calcul menées avec les règles
B.A.E.L avant de procéder à l’analyse statique et dynamique du bâtiment. La structure en
béton armé du bâtiment sera dimensionnée selon les normes B.A.E.L. 91 révisées 99. 99
complétées par les règles de l’Eurocode 2. Ayant effectué ma formation avec les règles
B.A.E.L. 91 révisées 99. 99 et EC, ce projet de fin d’études est l’opportunité d’acquérir de
nouvelles compétences en termes de calcul d’éléments structuraux en béton armé.

1.2. NORMES ET RECOMANDATIONS

- B.A.E.L 91 Révisé 99
- CPT Planchers
- Fascicule 62 titre V
- NF P01-013 (Essais des garde-corps)
- NF P06-004 (Base de calcul des constructions)
- NF P06-001 (Charges d’exploitation des bâtiments)
- NV65
- DTU 13.2 (Fondations profondes pour le bâtiment)
- DTU 13.12 (Règles pour le calcul des fondations superficielles)
- PS92
4
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

- DTU 20.1 (Ouvrages en maçonnerie de petits éléments)


- DTU 13.3 Dallages (Conception, calcul et exécution)

1.3. OUVRAGES DE REFERENCE

- Henry Thonier, conception et calcul des structures de bâtiment - Tomes 1, 2, 3, et 4


- Henri Renaud – Béton armé, guide de calcul / Descentes de charges, choisir et réaliser
les fondations / Ouvrages en béton armé.
- Victor Davidovici – Formulaire du béton armé, calculs et constructions – Tomes 1 et 2
- Ernst Neufert - Les éléments du projet de construction
- Revue technique - Treillis soudés Adets
- Revues techniques Cimbéton – L’armature du béton, de la conception à la mise en
œuvre
- Marcel Forni – Fondations spéciales et reprises en sous-œuvre
- Association française du génie parasismique – Guide de la conception parasismique
des bâtiments
- Milan Zacek – Conception parasismique, niveau avant-projet
- Eurocode 8 - Conception et dimensionnement des structures pour la résistance aux
séismes et document d’application nationale.
- Précis de chantier – Matériel et matériaux, mises en œuvre

1.4. LOGICIELS UTILISES

- AutoCAD 2010 à 2013


- Robot Structural Analysis
- Arche Ossature
- Effel Structure
- Scia Engineer
- RDM6
- Pre dalle Software 2006

1.5. DONNEES ARCHITECTURALES

1.5.1. IMPLANTATION DU PROJET

1.5.1.1. GEOGRAPHIE

Le projet des Peupliers est localisé dans la commune de Villeneuve sur Lot, en Lot et
Garonne. Le projet à la particularité d’être implanté à proximité des berges du Lot, dans un
cadre naturel, calme, et verdoyant, en présence d’une végétation fournis et des arbres qui
entourent et protègent la résidence des effets du vent. Villeneuve-sur-Lot est une bastide

5
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

située sur le Lot et sur la route nationale 21 dans une plaine fertile entourée de coteaux
couverts de vergers, en Agenais, à proximité du Périgord et du Quercy à égale distance
de Bordeaux et de Toulouse.

1.5.1.2. PLAN DE SITUATION

1.5.2. DEFINITION DE L’OUVRAGE

L’étude d’un bâtiment, ou de toute structure en béton armé, se fait en plusieurs étapes :

Dimensionnement des éléments de structure : dalles, planchers, poutres,


poteaux, voiles, fondations,…au stade de la conception pour permettre au
maître d’œuvre (l’architecte) de s’assurer que son projet est réaliste et que les
dimensions prévues ne sont pas susceptibles d’être modifiées de façon notable
lors de l’exécution ;

6
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Dimensionnement ou vérification du dimensionnement précédent, au stade du


chiffrage par l’entreprise des quantités de béton, coffrage, et aciers ;

Justification des dimensions retenues et réalisation des plans de coffrage et de


ferraillage qui permettront la réalisation de l’ouvrage.

Le temps disponible pour la deuxième étape étant de quelques semaines contre quelques
mois pour la troisième, les méthodes utilisées ne sont pas les mêmes. C’est pourquoi, nous
distinguerons dans ce qui suit les études d’avant-projet et les calculs d’exécution.

Je me propose de faire l’étude d’un bâtiment d’habitation avec pour mission de faire les
calculs de la structure en vue de la réalisation des plans de coffrage et de ferraillage.

Le bâtiment est rectangulaire de 13,90 par 13,30, distances prises entre les nus des murs et
hors dimensions des balcons. Il comporte 1 niveau en sous-sol, le rez-de-chaussée, 4 niveaux
sur rez-de-chaussée, ainsi qu’une terrasse inaccessible. Le bâtiment présente donc 6 niveaux
plus une terrasse.

Le revêtement de la dalle de parking en sous-sol est composé d’une chape de 20 mm. La


chape est en ciment.

Le revêtement des étages de rez-de-chaussée à R+4 sont composés d’un carrelage de 5 mm


posé sur une chape de 20 mm, en ciment.

Le revêtement des dalles palières de la cage d’escaliers est composé d’une chape de 15 mm en
ciment.

Dimensions en m Plancher R+4 Etages Sous-sol


courants rez-
de-chaussée à
R+3
Hauteur d’étage H0 3,00 3,00 3,00

Hauteur libre sous H1 2,575 2,475 2,175


plafond
Epaisseur du revêtement H2 0,025 0,025 0,025
de sol (5 mm de carrelage Chape
et 20 mm de chape) uniquement
Epaisseur faux-plafond H3 - - 0.15

1.5.3. MODELISATION GEOMETRIQUE DE L’OUVRAGE

7
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Model Robot Structural Analysis– Vue Sud-Ouest

Model Arche Ossature – Vue Sud-Est

8
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Model Arche Ossature – Vue Nord-Est

Model Arche Ossature – Vue sur terrasse

9
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

1.5.4. MAILLAGE ELEMENTS FINIS

Maillage éléments finis avec le logiciel Robot Structural Analysis

10
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Maillage éléments finis avec le logiciel Effel Structure


11
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

2. CONCEPTION DU BATIMENT SOUS CHARGES STATIQUES

2.1. HYPOTHESES DE BASE

Règlements de calcul
Béton armé BAEL 91 révisé 99
Charges d’exploitation NF P 06-001
Actions de neige Neige 2009
Action du vent NV 65 (février 2009)

Résistance caractéristique du béton

*Sauf indication contraire


Limite élastique des aciers

Contrainte limite de calcul du sol à 1 m


au-dessous du dallage

Contrainte de calcul du béton à l’ELU

*Sauf indication contraire


Contrainte de calcul de l’acier à l’ELU

Longueur de recouvrement des aciers


Peu préjudiciable, à l’exception des voiles
extérieurs, des dalles de balcons, des
Fissuration poteaux extérieurs.

30 mm pour les voiles extérieurs


Enrobage des aciers
25 mm partout ailleurs*

*Sauf indication contraire

12
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

2.2. LES CHARGES APPLIQUEES AU BATIMENT

Nous introduisons les charges de calcul suivantes :

o Charges permanentes
o Charges d’exploitation
o Charges climatiques
o Charges sismiques

2.2.1. LES CHARGES PERMANENTES

Charges permanentes Poids volumiques


Béton armé 25

Chape de mortier 25

Plâtre 13

Carrelage 20
Laine de roche 0,40

2.2.2. LES CHARGES D’EXPLOITATION

Locaux
Pièces d’habitation 1.5
Escaliers et paliers d’escaliers 2.5
Parking 2.5
Balcons 3.5
Terrasse inaccessible 1

2.2.3. LES CHARGES DE NEIGE

Région A2 avec altitude inférieure à 200 m

- Charge normale

- Charge extrême
13
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

- Charge accidentelle

2.2.4. LES CHARGES DE VENT

Zone 1 et site normal

- Pression dynamique de base

- Pression dynamique extrême

2.2.5. LES CHARGES SISMIQUES

Ville de Villeneuve sur Lot (Lot et Garonne)

Zone de sismicité très faible

- Hypothèse avec une zone de sismicité

- Classe de l’ouvrage

- Site , car sol du groupe (résistance moyenne avec marnes et argiles de raideur
moyenne en épaisseur inférieure à 15 m)

- Coefficient topographique

- Coefficient d’amortissement

- Coefficient de comportement

Le bâtiment est moyennement régulier, présente une hauteur inférieure à 28 m, et


est contreventé par des voiles uniquement :

( ) ( )

( ) ( )

14
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

- Coefficient de masse partielle (Habitation)


- Charge de neige altitude

2.3. HYPOTHESES PLANCHERS

Pour le dimensionnement d’avant-projet, on admet de prendre une charge non pondérée


(Charges permanentes + charges d’exploitation) égale à :

o pour les balcons


o pour les étages courants
o pour le sous-sol
o pour la terrasse inaccessible

Pour l’étude d’exécution, nous prendrons les valeurs du tableau suivant :

Type Nature du Description Epais. Poids Poids


n° plancher (m) volumique

1 Toiture- o Gravillons de 0.04 19.6 0.7840


terrasse protection
d’étanchéité
o Etanchéité 0.012 - 0.132
o Forme de pente* 0.11 19.6 2.156
o Isolation 0.12 0.4 0.048
thermique
o Dalle béton armé 0.20 25 5
Total = 8.12
2 Etage o Carrelage 0.005 19.6 0.098
courant o Chape de ciment 0.02 20 0.392
habitation o Cloisons - - 0.66
o Dalle béton armé 0.20 25 5
Total = 6.15
3 Paliers de o Chape de ciment 0.015 19.6 0.294
la cage o Dalle de béton 0.20 25 5
d’escalier armé

Total = 5.294
4 Sous-sol o Chape de ciment 0.025 19.6 0.49
o Dalle de béton 0.20 25 5
armé
o Tuyauteries,… - - 0.66
Total = 6.15

15
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

*La forme de pente est au minimum de 1% le long de la ligne de plus grande pente. La plus
grande longueur le long de la ligne de plus grande pente, est de 6.45 m. L’épaisseur minimale
de la forme de pente est de 4 cm pour des raisons de fissuration. L’épaisseur moyenne est
égale à On admet d’appliquer l’épaisseur moyenne un calcul de
l’ensemble du plancher.

3. DIMENSIONNEMENT DES ELEMENTS DE STRUCTURE

Avant de procéder à la descente de charges permettant le dimensionnement des fondations


qui sont les premiers éléments construits, il convient de dimensionner les étages dans l’ordre
décroissant en partant du sommet du bâtiment :

o Les dalles et planchers ;


o Les poutres ;
o Les poteaux et voiles.

Ces dimensionnements sont effectués au stade de l’avant-projet, corrigés éventuellement au


moment des études d’exécution.

3.1. VERIFICATION DES POINTS PORTEURS AUX CROISEMENT DES AXES

Une des premières vérifications consiste à s’assurer que les poteaux « plombent », c’est-à-dire
qu’ils ne sont pas interrompus à un étage donné en descendant. Dans l’étude qui nous
concerne, nous disposons de poteaux intérieurs en sous-sol, reprenant les charges de l’hyper-
structure. Nous disposons également de poteaux extérieurs identiques et ininterrompus en
reprises de charges de balcons. Des poteaux axés sur des voiles de rive sont disposés au PH
du 4ème étage, en reprise partielle de charges de la terrasse inaccessible.

Les voiles sont pratiquement identiques de haut en bas. Ils sont axés jusqu’au PH-R+3. Une
variante au niveau du 4ème étage, avec un léger retrait laissant place à une terrasse-balcon,
impose un cheminement des charges de la toiture et des voiles par des poutres de reprise
portant de voile à voile ou de voile à poutre du PH-R+3.

On souhaite avoir les mêmes dimensions pour les poteaux extérieurs, en support de balcons.
Nous pourrons dimensionner les poteaux du rez-de-chaussée et avoir les mêmes dimensions
pour les poteaux encastrés dans la fondation moyennant une légère augmentation des aciers.

3.2. VERIFICATION DE LA STRUCTURE DE CONTREVENTEMENT

16
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Pour que la résistance du bâtiment au vent (et au séisme) puisse être assurée, il faut que les
éléments résistants, des voiles en général, puissent répercuter aux étages inférieurs et aux
fondations, les efforts dues aux charges gravitaires verticales et les moments de
renversement.

La régularité d’inertie d’un étage à l’autre ainsi que la continuité de l’inertie des voiles en
descendant, dans l’étude qui nous concerne, assure à la structure une bonne résistance. Seuls
quelques éléments de voiles disparaissent en sous-sol et à l’étage R+4. Les voiles ont
d’épaisseur.

L’action du vent s’exerce depuis le niveau du sol jusqu’au plancher haut R+4.

On peut au stade de l’avant-projet prendre la valeur au sommet constante sur toute la


hauteur hors sol. Pour les études d’exécution, on calculera la valeur de la pression du vent au
niveau du plancher de chaque étage.

D’un point de vue de la conception parasismique, la structure retenue répond à des critères
essentiels :

o La simplicité de la structure, avec comme exigence des cheminements clairs des


charges verticales (charges du bâtiment) et des charges horizontales (forces
sismiques)
o L’uniformité, la symétrie, et l’hyperstaticité de la structure, avec comme objectifs :
o La répartition régulière des éléments structuraux qui permet des transmissions
courtes et directs des forces sismiques (forces d’inertie)
o L’uniformité dans la construction en élévation qui tend à éliminer des zones au
niveau desquelles des concentrations de contraintes ou des demandes importantes de
ductilité pourraient causer une rupture prématurée.

17
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

3.3. PRE-DIMENSIONNEMENT ET DIMENSIONNEMENT DE LA STRUCTURE

3.3.1. LES POUTRES

Dimensionnement Poutres sur appuis Poutres continues Poutres continues


des poutres simples travées intérieures travées de rive
Faibles Fortes Faibles Fortes Faibles Fortes
charges charges charges charges charges charges
et et et et et et
petites grandes petites grandes petites grandes
portées portées portées portées portées portées
Hauteur totale h
Largeur d’une
section
rectangulaire
Largeur d’une
section en T

18
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Dans notre étude, les portées sont moyennes et les charges sont moyennes.

Il y a lieu cependant de considérer les poutres du plancher haut R+3 comme fortement
chargées quand elles supportent les voiles du dernier étage.

Les poutres du plancher haut du sous-sol ne répondent pas aux critères dictés par le tableau
précédent. En effet, ces poutres supportent des charges bien trop importantes pour être ainsi
pré-dimensionnées. Leur pré-dimensionnement sera effectué selon des critères de calcul plus
adaptés à ce cas de figure.

Nous adopterons les notations suivantes. Nous appellerons la section de pré-


dimensionnement et la section définitive.

3.3.1.1. PRE-DIMENSIONNEMENT DES POUTRES DU PLANCHER HAUT R+4

4,50 0,28 - 0,14


4,50 0,28 - 0,14
4,10 0,26 - 0,13
3,43 0,21 - 0,10
3,43 - 0,19 0,10
3,43 - 0,19 0,10
3,43 0,21 - 0,10
1,10 0,10 - 0,05
1,10 0,10 - 0,05
4,20 0,26 - 0,13
4,60 0,29 - 0,10
4,20 0,26 - 0,13
3,50 0,22 - 0,11

3.3.1.2. DIMENSIONNEMENT DES POUTRES DU PLANCHER HAUT R+4

Retenons que la largeur droite d’une poutre rectangulaire doit satisfaire la condition :

En prenant , avec égale à la hauteur de la poutre calculée en phase de


pré-dimensionnement, et en estimant la section réelle à la valeur la plus appréciable
d’un point de vue de la sécurité et du choix constructif, on obtient le tableau suivant :
19
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Tableau de synthèse

4,30 0,20x0,40
4,30 0,20x0,40
3,90 0,20x0,40
3,225 0,20x0,40
3,225 0,20x0,40
3,225 0,20x0,40
3,225 0,20x0,40
0,90 0,20x0,40
0,90 0,20x0,40
4,00 0,20x0,40
4,40 0,20x0,40
4,00 0,20x0,40
3,30 0,20x0,40

3.3.1.3. PRE-DIMENSIONNEMENT DES POUTRES DU PLANCHER HAUT R+3

4,10 - 0,27 - 0,14


1,80 - 0,12 - 0,6
3 - - 0,25 0,13
4,90 - - 0,41 0,21
1,80 - 0,12 - 0,6
3,80 0,38 - - 0,19
3 0,30 - - 0,15
1,10 0,11 - 0,6
1,80 - 0,12 - 0,6
3 0,30 - - 0,15
1,80 - 0,12 - 0,6
4,10 - 0,27 - 0,14
4,20 0,42 - - 0,21
4,90 0,42 - - 0,21
4,60 0,42 - - 0,21
4,90 0,49 - - 0,25
1,80 - 0,12 - 0,6
20
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

4,20 - - 0,35 0,18


4,60 - - 0,39 0,20
1,80 - 0,12 - 0,6
1,80 - 0,12 - 0,6
1,80 - 0,12 - 0,6
4,20 - 0,28 - 0,14
4,60 - 0,31 - 0,16

3.3.1.4. DIMENSIONNEMENT DES POUTRES DU PLANCHER HAUT R+3

Retenons que la largeur droite d’une poutre rectangulaire doit satisfaire la condition :

En prenant , avec égale à la hauteur de la poutre calculée en phase de


pré-dimensionnement, et en estimant la section réelle à la valeur la plus appréciable
d’un point de vue de la sécurité et du choix constructif, on obtient le tableau suivant :

Tableau de synthèse

4,10 0,20x0,40
1,80 0,20x0,40
3 0,20x0,40
4,90 0,25x0,40
1,80 0,20x0,40
3,80 0,25x0,45
3 0,25x0,45
1,10 0,25x0,45
1,80 0,20x0,40
3 0,20x0,40
1,80 0,20x0,40
4,10 0,20x0,40
4,20 0,25x0,50
4,90 0,25x0,50
4,60 0,25x0,50
4,90 0,25x0,50
1,80 0,20x0,40
4,20 0,20x0,40
4,60 0,20x0,40
1,80 0,20x0,40
1,80 0,20x0,40

21
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

1,80 0,20x0,40
4,20 0,20x0,40
4,60 0,20x0,40

3.3.1.5. PRE-DIMENSIONNEMENT DES POUTRES DU PLANCHER HAUT RDC A R+2

; ; 4,10 0,26 0,13


; ; 1,80 0,12 0,6
; ; 1,80 0,12 0,6
; ; 1,80 0,12 0,6
; ; 1,80 0,12 0,6
; ; 4,10 0,26 0,13
; ; 1,80 0,12 0,6
; ; 4,20 0,26 0,13
; ; 4,60 0,28 0,14
; ; 1,80 0,12 0,6
; ; 1,80 0,12 0,6
; ; 1,80 0,12 0,6
; ; 4,20 0,26 0,13
; ; 4,60 0,28 0,14

3.3.1.6. DIMENSIONNEMENT DES POUTRES DU PLANCHER HAUT RDC A R+2

Retenons que la largeur droite d’une poutre rectangulaire doit satisfaire la condition :

En prenant , avec égale à la hauteur de la poutre calculée en phase de


pré-dimensionnement, et en estimant la section réelle à la valeur la plus appréciable
d’un point de vue de la sécurité et du choix constructif, on obtient le tableau suivant :

Tableau de synthèse
22
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

; ; 4,10 0,20x0,40
; ; 1,80 0,20x0,40
; ; 1,80 0,20x0,40
; ; 1,80 0,20x0,40
; ; 1,80 0,20x0,40
; ; 4,10 0,20x0,40
; ; 1,80 0,20x0,40
; ; 4,20 0,20x0,40
; ; 4,60 0,20x0,40
; ; 1,80 0,20x0,40
; ; 1,80 0,20x0,40
; ; 1,80 0,20x0,40
; ; 4,20 0,20x0,40
; ; 4,60 0,20x0,40

3.3.1.7. PRE-DIMENSIONNEMENT DES POUTRES DU PLANCHER HAUT SOUS-SOL

Le pré-dimensionnement des poutres du plancher haut du sous-sol est plus complexe, En


effet, ces poutres supportent des charges élevées dues aux voiles supportées, aux dalles, et
poutres supérieures.
Pour le pré-dimensionnement rapide de la hauteur de coffrage de ces poutres, on se place sur
la droite de déformation AB . A et B sont des pivots qui correspondent
respectivement à la déformation limite de traction dans les aciers ‰ et à la
déformation limite en compression du béton . Le bon fonctionnement de la section
de béton armé se situe aux alentours de la droite AB, car les deux matériaux travaillent au
mieux.

avec

Soit

Et √
Pour évaluer nous devons connaitre , le moment maximum en travée dans une section
donnée. Pour ce faire, nous calculons les descentes de charges supportées par chaque poutre.
Lorsque la poutre supporte une charge ponctuelle à une distance de son point d’appui, le
moment maximum en ce point vaut pour cette charge . On peut assimiler
23
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

cette charge à une charge équivalente répartie sur toute la travée et de moment
maximum en milieu de travée. Le moment maximum serait alors égal à . Soit en
posant :

On obtient ; avec

La charge cumulée répartie sur toute la poutre devient :

o Pré-dimensionnement de la poutre A3 (

- Charges de voiles

24
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

( )

( )

Total

Total

- Charges de poutres

( )

( )

Total

- Charges de dalles

( ) ( )

( )

( ) ( )

Total
25
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Total

- Charges totales

Total

Total

Estimation de la charge répartie totale :

( )

Pour (Largeur de la section rectangulaire de la poutre A3)

Cette hauteur est importante. Or, nous sommes tenus de respecter la hauteur utile sous
poutres afin de permettre le passage des véhicules du parking ! La hauteur maxi. De poutre
vaut

Nous pouvons répondre à cette contrainte par le choix d’un béton plus résistant de type B40
( pour toutes les poutres du plancher haut du sous-sol.

Pour

26
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Cette hauteur de poutre est acceptable.

Pour le pré-dimensionnement de la poutre A3, nous retiendrons la section

o Pré-dimensionnement de la poutre A4 (

- Charges de voiles

( )

( )

Total

Total

- Charges de poutres

( )

Total

Total

- Charges des dalles

27
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

( ) ( )

( )
( )

( )

( )

Total

Total

- Charges totales

Total

Total

Estimation de la charge répartie totale :

( )

28
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Pour (Largeur de la section rectangulaire de la poutre A4)

Cette hauteur est importante.

Pour

Cette hauteur de poutre est acceptable.

Pour le pré-dimensionnement de la poutre A4, nous retiendrons la section

o Pré-dimensionnement de la poutre A5 (

- Charges de voiles

Total

Total

- Charges de poutres

Total

Total

- Charges d’escaliers et paliers

Les charges d’escalier équivalentes agissent au centre du voile qui supporte les dalles de
paliers. Le moment maxi. lié à cette charge considérée ponctuelle est égale à .

29
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

La charge équivalente répartie produisant le même moment est telle que

Soit

- Charges des dalles

Total

Total

- Charges totales

Total

Total

Estimation de la charge répartie totale :

30
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Pour (Largeur de la section rectangulaire de la poutre A5)

Cette hauteur de poutre est acceptable.

Pour le pré-dimensionnement de la poutre A5, nous retiendrons la section

o Pré-dimensionnement de la poutre A9 (

Cette poutre supporte sensiblement les mêmes charges que la poutre . Nous retiendrons la
section pour cette poutre.

o Pré-dimensionnement de la poutre A8 (

Cette poutre supporte sensiblement les mêmes charges que la poutre . Nous retiendrons la
section pour cette poutre.

o Pré-dimensionnement de la poutre A7 (

Cette poutre supporte sensiblement les mêmes charges que la poutre . Nous retiendrons la
section pour cette poutre.

o Pré-dimensionnement de la poutre A14 (

- Charges de voiles

Total

Total

31
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

- Charges des poutres

Total

Total

- Charges des dalles

Total

Total

- Charges totales

Total

Total

Estimation de la charge répartie totale :

32
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Pour (Largeur de la section rectangulaire de la poutre A14)

Cette hauteur de poutre est acceptable.

Pour le pré-dimensionnement de la poutre A14, nous retiendrons la section

o Pré-dimensionnement de la poutre A15 (

- Charges de voiles

Total

Total

- Charges des poutres

Total

Total

- Charges des dalles

33
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Total

Total

- Charges totales

Total

Total

Estimation de la charge répartie totale :

Pour (Largeur de la section rectangulaire de la poutre A15)

Cette hauteur de poutre est acceptable.

Pour le pré-dimensionnement de la poutre A15, nous retiendrons la section

o Pré-dimensionnement de la poutre A16 (

34
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Les charges sur cette poutre sont sensiblement identiques à celles de la poutre A14.

On retient les charges totales suivantes :

- Charges totales

Total

Total

Estimation de la charge répartie totale :

Pour (Largeur de la section rectangulaire de la poutre A16)

Cette hauteur de poutre est acceptable.

Pour le pré-dimensionnement de la poutre A16, nous retiendrons la section

o Pré-dimensionnement de la poutre A19 (

- Charges de voiles

35
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Total

Total

- Charges des poutres

Total

Total

- Charges des dalles

( )

Total

Total

- Charges totales

Total

Total

36
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Estimation de la charge répartie totale :

Pour (Largeur de la section rectangulaire de la poutre A19)

Cette hauteur de poutre est acceptable.

Pour le pré-dimensionnement de la poutre A19, nous retiendrons la section

o Pré-dimensionnement de la poutre A11 (

- Charges de voiles

Total

Total

- Charges des poutres

Total

Total

37
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

- Charges des dalles

Total

Total

- Charges totales

Total

Total

Estimation de la charge répartie totale :

Pour (Largeur de la section rectangulaire de la poutre A11)

Cette hauteur de poutre est acceptable.

Pour le pré-dimensionnement de la poutre A11, nous retiendrons la section

38
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

o Pré-dimensionnement des poutres A18 et A20

et

Au stade du pré-dimensionnement, on retient une section pour les poutres

3.3.1.8. DIMENSIONNEMENT DES POUTRES DU PLANCHER HAUT SOUS-SOL

Tableau de synthèse

Poutres

4,10 0,30x0,68
4.90 0,40x0,74
4,10 0,30x0,65
4,10 0,30x0,68
4,90 0,40x0,74
4,10 0,30x0,65
4,90 0,40x0,72
4,20 0,30x0,60
4,90 0,30x0,75
4,60 0,30x0,63
4,20 0,10x0,28
4,90 0,40x0,72
4,60 0,10x0,28

Les poutres et ne supportent que les planchers de l’étage courant.


Retenons que la largeur droite d’une poutre rectangulaire doit satisfaire la condition :

o Dimensionnement définitif des poutres du plancher haut sous-sol

Retenons que la largeur droite d’une poutre rectangulaire doit satisfaire la condition :

En prenant , avec égale à la hauteur de la poutre calculée en phase de


pré-dimensionnement, et en estimant la section réelle à la valeur la plus appréciable
d’un point de vue de la sécurité et du choix constructif, on obtient le tableau suivant :

39
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Poutres

4,10 0,40x0,80
4.90 0,40x0,80
4,10 0,40x0,80
4,10 0,40x0,80
4,90 0,40x0,80
4,10 0,40x0,80
4,90 0,40x0,80
4,20 0,30x0,80
4,90 0,30x0,80
4,60 0,30x0,80
4,20 0,20x0,40
4,90 0,45x0,80
4,60 0,20x0,40

3.3.2. LES LONGRINES

3.3.2.1. PRE-DIMENSIONNEMENT DES LONGRINES

La conception du bâtiment avec le logiciel Arche Ossature nous permet également


d’exploiter tous les calculs de descente de charge, de pré-dimensionnement, de
dimensionnement, ainsi que l’édition de plans de ferraillage détaillé.

Nous pouvons exploiter les résultats du pré-dimensionnement des longrines avec Arche
Ossature, dont les sections sont reportées sur le plan de fondation ci-dessous réalisé sur
AutoCAD 2011. Le béton utilisé pour le dimensionnement des longrines lourdement chargées
est de type et présente une résistance à jours égale à ( , et un
poids volumique de .

Nous considérerons par ailleurs que les longrines participent au contreventement du


bâtiment face à un séisme potentiel. Les sections des longrines principales respectent les
dimensions minimales prescrites par les règles PS92. Soient une hauteur et largeur de
poutre supérieur à . Les longrines en support des voiles de la cage d’ascenseur seront
considérées comme secondaires. Elles ne participent pas au contreventement.

40
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Tableau des descentes de charges statiques sur longrines données par le logiciel arche
ossature (valeurs maximales reparties)

LONGRINE PORTEE
(m)

Dans la réalité, les valeurs des charges réparties sont variables sur la travée. J’ai en effet
relevé les valeurs des charges réparties sur les longrines aux points les plus chargés, soient
principalement près des appuis. De telles valeurs de charges impliquent donc un
surdimensionnement des aciers tendus.

Hypothèses :

- Béton classe ( pour les longrines lourdement chargées i.e toutes les
longrines de rive, la longrine , les longrines à .

- Béton classe ( pour toutes les autres longrines.

- Longrines de rive sauf :

41
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

- Longrine de rive :

- Longrine :

- Longrines et sous voiles de la cage ascenseur :

- Longrines et sous voiles de la cage ascenseur:

- Autres longrines intérieures :

Evaluation de la hauteur des longrines :

De même que pour le pré-dimensionnement des poutres lourdement chargées du plancher


haut sous-sol, pour le pré-dimensionnement rapide de la hauteur de coffrage des poutres –
longrines, on se place sur la droite de déformation AB . A et B sont des pivots qui
correspondent respectivement à la déformation limite de traction dans les aciers ‰ et
à la déformation limite en compression du béton . Le bon fonctionnement de la
section de béton armé se situe aux alentours de la droite AB, car les deux matériaux
travaillent au mieux.

avec

Soit

Et √ , avec et

Les portées sont déterminées entre nus d’appuis. Les longrines reposent sur des semelles sur
pieux. Toutes les semelles sur pieux ont les mêmes dimensions .

LONGRINE PORTEE
(m) (m) (m)

32

42
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

80

Capture d’une note de calcul Excel – Pré-dimensionnement de la longrine

3.3.2.2. DIMENSIONNEMENT DES LONGRINES

- Longrine section

- Autres longrines de rive sections

43
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

- Longrine section

- Longrines et sous voiles cage d’ascenseur de sections

- Longrines et sous voiles cage d’ascenseur de sections

- Autres longrines intérieures sections

Tableau récapitulatif des sections définitives des longrines

Longrines

19

3.3.2.3. FERRAILLAGE DES LONGRINES

o Ferraillage des longrines , , et .

44
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Les longrines sont en appuis continus sur des semelles 100x100. Les longrines de
rive sont considérées comme encastrées à leur extrémité libre. Le moment sur ces appuis est
par conséquent non nul. Le système se présente donc comme hyperstatique, et le problème
revient à calculer les moments sur appuis et en travées.

Le choix de la méthode de calcul est déterminé par le type de chargement, la continuité de


l’inertie dans les travées, le rapport des portées successives entre travées, et aussi la nature
du type de fissuration considérée.

Les longrines sont calculées en considérant la fissuration comme préjudiciable. Cela élimine
de facto l’utilisation de la méthode forfaitaire. On peut cependant utiliser la méthode de
Caquot, mais il est alors admissible d'atténuer les moments sur appuis dus aux seules
charges permanentes par application aux valeurs trouvées d'un coefficient compris entre 1 et
2/3. les valeurs des moments en travée sont majorées en conséquence.

Nous opterons pour un coefficient égal à 0.7

Hypothèses :

Béton B35 ( et acier

Donc :

avec

Section des longrines avec inertie constante d’une travée à l’autre

Hauteur utile

Fissuration préjudiciable

Charges permanentes

Charges d’exploitation

Charges totales à l’ELS :

Charges totales à l’ELU :

On cherche à calculer pour chaque travée :

- Les armatures longitudinales inférieures.

- Les aciers de chapeaux.

45
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

- La longueur des barres en considérant les courbes de moments adéquates.

Les poutres continues sont chargées identiquement. En conséquence, on prendra les valeurs
de G et Q les plus défavorables :

Moments sur appuis

Le calcul du moment sur l’appui est donné par la formule :

( ( )
)

sont respectivement les charges sur les travées et .

sont respectivement les longueurs des travées et , c’est-à-dire les travées de

gauche et de droite par rapport à l’appui i.

Les appuis 1 et 4 sont encastrés. Aussi, les longueurs d’appuis considérées sont :

46
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Pour le calcul du moment sur l’appui de rive selon Caquot, on considère le schéma
suivant.

On pose :

Idem pour le calcul du moment sur l’appui de rive numéro .

En tenant compte du coefficient de modération des charges permanents sur le calcul des
moments d’appuis, on écrit :

- A l’ELU

[ ( )] [ ( )]
( ) ( )

- A l’ELS

- [ ( )] [ ( )]
( ) ( )

47
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Moments en travées

( )

( )

pour

( )

Effort tranchant

Tableau du moment fléchissant et de l’effort tranchant sur appui à l’ELU

Appui 1 -289,57 / 815.97

Appui 2 -383,59 -876.63 1064,70

Appui 3 -383,59 -1064,70 876,63

Appui 4 -289,57 -815,97 /

48
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Tableau du moment fléchissant maximum en travée à l’ELU

Travée 1 320,14

Travée 2 654,49

Travée 3 320,14

Courbe du moment fléchissant à l’ELU

Courbe de l’effort tranchant à l’ELU

49
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Tableau du moment fléchissant et de l’effort tranchant sur appui à l’ELS

Appui 1 -211.30 / 597.87

Appui 2 -279.90 -642.13 780

Appui 3 -279.90 -780 642.13

Appui 4 -211.30 -597.87 /

Tableau du moment fléchissant maximum en travée à l’ELS

Travée 1 235.53

Travée 2 480.62

Travée 3 235.53

Courbe du moment fléchissant à l’ELS

50
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Courbe de l’effort tranchant à l’ELS

La fissuration étant préjudiciable, il convient de calculer les poutres à l’ELS, ce qui amène à

effectuer un dimensionnement en limitant les contraintes sur le béton et les aciers, et par la

même de limiter ainsi l'ouverture des fissures.

Dans ce cas, seule la contrainte de compression du béton est limitée à ̅̅̅̅

Contrainte maxi sur les aciers en fissuration préjudiciable :

̅

{

Pour un acier et :

Pour les calculs à l’état-limite de service, on se réfère à la notion de moment résistant.


Celui-ci, noté Mrb est défini comme le moment pour lequel l’état-limite de compression du
béton ̅̅̅̅ et l’état-limite d’ouverture des fissures ̅ sont atteints
simultanément.

̅̅̅̅ ̅̅̅̅̅
Position de l’axe neutre ̅̅̅ ̅̅̅̅̅ ̅̅̅

Hauteur utile :

Moment résistant

̅̅̅̅
̅̅̅ ( ) ̅̅̅̅ ( )
51
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

donc pas d’aciers comprimés.

On détermine les sections d’aciers en se calant au maximum des contraintes.

Armatures longitudinales inférieures de la travée 1

Pour le calcul des aciers en travée, on prend en compte le moment maximum calculé sur les

trois travées, soit .

̅̅̅̅
̅̅̅ ( ) ( )

Et ̅̅̅ ̅̅̅

On peut mettre en place + soit au totale une section

d’acier égale à .

Vérification du pourcentage minimum d’acier

Le pourcentage minimum pour une poutre rectangulaire en flexion simple vaut :

Aciers de chapeau

Pour le calcul des aciers sur appuis, on prend en compte le moment maximum sur appui avec

appui de rive non encastré, soit .

On effectue à partir de cette valeur un dimensionnement en flexion simple :

̅̅̅̅
̅̅̅ ( ) ( )

Et ̅̅̅ ̅̅̅

On peut mettre en place + soit au totale une section

d’acier de chapeau égale à .

52
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Le premier lit de barres est continu d’un appui à l’autre. L’épure d’arrêt des barres

du deuxième lit est de , et l’épure des barres HA14 est de majoré de 15 cm

soit

Calcul de l’épure des barres :

Les moments d’appuis son maximums sur les appuis 2 et 3, en considérant aussi les appuis

de rive non encastrés, et sur la travée 2 la courbe du moment fléchissant est donnée par

l’équation :

( ) ( )

( ) donne la valeur de l’épure des barres aux nus

des appuis.

La valeur est la plus réaliste. Nous retiendrons donc cette valeur pour l’épure des

barres en chapeau sur les appuis des longrines majorée de . Soit une

épure réelle de

Vérification du pourcentage minimum d’acier

Le pourcentage minimum pour une poutre rectangulaire en flexion simple vaut :

Armatures transversales

53
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Contrainte tangente conventionnelle

Nous justifions l’âme de la poutre vis-à-vis de l’effort tranchant.

La contrainte limite ultime dépend des cas d’armatures transversales. Nous considérons le

cas d’armatures transversales droites ( avec fissuration préjudiciable. Ce qui donne :

̅̅̅ ( ) ( )

̅̅̅

La contrainte tangente conventionnelle est vérifiée.

Espacement des armatures d’âme

soient 1 cadre en acier et 5 étriers

( )

Soit

Position du premier cours placé à cm de l’appui.

Les dispositions constructives minimales prévoient les valeurs suivantes :

et .

54
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Vérification des contraintes à l’ELS

On prendra le coefficient d’équivalence

Calcul de l’axe neutre de la poutre:

 Contrainte de l’acier :

̅̅̅̅ OK

 Contrainte du béton

̅̅̅̅ OK

Le calcul de ferraillage des longrines , , et en tant que travées d’une poutre


continue de section transversale sur 4 appuis (semelles carrées ), dans le
cadre d’une fissuration préjudiciable, est vérifié pour une valeur de résistance du béton à 28
jours égal à .

Nous retiendrons que les longrines principales qui supportent la structure en élévation
seront dimensionnées avec une classe de béton de type . Elles ont pour dimensions
transversales .

55
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

3.3.2.4. DEFORMEE LONGRINES - MODELE DE CALCUL EFFEL STRUCTURES

56
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

3.3.3. LES POTEAUX _

3.3.3.1. RAPPELS DU B.A.E.L 91/R99

 Effort normal résistant théorique

Une section en béton armé de surface B, contenant une section d’acier A, résiste
théoriquement à un effort normal ultime de :

Où est la contrainte dans les aciers pour une déformation de


correspondant au Pivot C du diagramme de déformation.

En fait, les règles BAEL apportent de nombreuses corrections qui :

pénalisent les poteaux de faible section en remplaçant B par une section réduite ,
obtenue en enlevant 1cm de béton sur toute la périphérie de la section ,

supposent que les charges sont appliquées bien après 28 jours ( ),

tiennent compte du fait que les effets du second ordre (flambement) sont négligés, en
minorant l’effort normal résistant par un coefficient de flambement fonction de
l’élancement ,

admettent que

Effort normal résistant ultime

Avec ces correctifs, l’effort normal ultime d’un poteau doit être au plus égal à :

[ ( )]

Où et l’expression de est donnée par :

pour ,

pour
( )

pour ,

57
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

( ) pour

pour

Lorsque plus de la moitié des charges est appliquée avant 90 jours, il faut remplacer par

Lorsque la majeure partie des charges est appliquée avant 28 jours, est remplacé par
et par

Etant donnée la forte croissance de en fonction (Fig. 69 page 86 du cours béton armé
IUP), il convient de choisir une valeur de l’élancement inférieure à ¸ et, si possible,
proche de .

o Efforts de compression dans les poteaux

Les efforts tranchants et moments fléchissant sont négligeables par rapport à l’effort de
compression centré. Ils ne seront pas mentionnés ici.

Poteaux rectangulaires P1 à P6 du niveau sous-sol

Poteaux

1474 184

1192 141

1458 178

1247 157 1919

678 69

423 48

58
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Poteaux extérieurs circulaires P7 à P14 sous balcon

Poteaux

85 36

110 53

119 58

94 40

87 37

112 54

85 36

111 54

Poteaux de rive rectangulaires du niveau R+4

Poteaux

42 2

49 2

38 2

36 2

36 2

40 2

59
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

3.3.3.2. PRE-DIMENSIONNEMENT DES POTEAUX

Pré-dimensionnement d’un poteau rectangulaire soumis à un effort de compression centrée.


Le poteau carré, encastré en pied et articulé en tête, est soumis à un effort de compression
centré.

Les dimensions sont à déterminer

Propriété des matériaux :

 Béton B25 et Acier FeE500


 Fissuration non préjudiciable pour les poteaux intérieurs et préjudiciable pour les
poteaux extérieurs.
 Durée d’application supérieure à 24 heures.
 Date d’application des charges : plus de 50% des charges appliquée avant 90
jours.

Conditions aux limites :

 Encastré en pied
 Articulé en tête.

Calcul théorique BAEL

Dimensionnement d’un poteau carré de section . est le plus petit coté du poteau.


{

Et

est la longueur de flambement du poteau.

est la section réduite du poteau.

pour un poteau encastré en pied et articulé en tête.

√ √

60
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

On se fixe un élancement pour le pré-dimensionnement des poteaux.

La valeur théorique de l’effort normal résistant est

Avec les coefficients correctifs (qui compensent le fait de négliger les effets du second ordre
en minorant la valeur de l’effort normal résistant par un coefficient réducteur fonction de
l’élancement), et en prenant forfaitairement 1% comme ratio d’acier, on obtient :

( )

Le ratio mini d’aciers longitudinaux est donné par :

Rappel des données :

 car plus de la moitié des charges est appliqué avant 90 jours

 soit ( )

 et durée d’application des charges > 24 heures

 Combinaisons durables donc et

o LES POTEAUX DU SOUS-SOL

Le pré-dimensionnement des poteaux sera effectuée avec les descentes de charges données
par Arche Ossature.

Le poteau est effectivement le poteau le plus chargé

Poteau P1

Charges données par Arche Ossature :

Calcul manuel approximatif :

 Voiles :
 Dalles :

61
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

 Poutres :
 Totales charges permanentes : 1499
 Total charges d’exploitation :

√ √

( ) ( )


{

En arrondissant la valeur de à l’entier supérieur multiple de , on obtient :

Choix d’un poteau rectangulaire de section

Poteau P2

Poteau encastré à sa base, articulé en tête.

Charges données par Arche Ossature :

Choix d’un poteau de section

62
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Poteau P3

Poteau encastré à sa base, articulé en tête.

Charges données par Arche Ossature :

Choix d’un poteau de section

Poteau P4

Poteau encastré à sa base, articulé en tête.

Charges données par Arche Ossature :

Choix d’un poteau de section

Poteau P5

Poteau encastré à sa base, articulé en tête.

Charges données par Arche Ossature :

63
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

√ √

( ) ( )


{

En arrondissant la valeur de à l’entier supérieur multiple de , on obtient :

Choix d’un poteau rectangulaire de section

Poteau P6

Choix d’un poteau rectangulaire de section

o LES POTEAUX CIRCULAIRES SOUS BALCONS

Nous conservons les mêmes dimensions de poteaux du rez-de-chaussée au poteau du dernier


étage. Nous pré-dimensionnons les poteaux eut égard au poteau circulaire le plus chargé.

Le poteau est le poteau qui supporte la charge la plus élevée :

64
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

( ) ( )

{

En prenant la valeur de égal à l’entier supérieur à multiple de , on obtient :

o POTEAUX RECTANGULAIRES NIVEAU R+4

Poteaux encastrés à la base, articulés en tête.

Charges données par Arche Ossature pour le poteau le plus chargé :

√ √

( ) ( )


{

Choix de poteaux carrés de section


65
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

3.3.3.3. DIMENSIONNEMENT DES POTEAUX

POTEAUX DU SOUS-SOL

Poteaux B
rectangulaires

POTEAUX CIRCULAIRES SOUS BALCONS

Poteaux
circulaires

66
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

POTEAUX DU R+4

Poteaux B
rectangulaires

67
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

3.3.3.4. FERRAILLAGE DES POTEAUX

3.3.3.4.1. POTEAUX DU SOUS-SOL

Poteaux , section

Poteaux le plus chargé

( car durée d’application supérieure à 24 heures)

car plus de des charges appliquées avant 28 jours

√ √

( )

 Durée d’application des charges supérieure à 24 heures

 Date d’application des charges ; avant jours soit

 ,

Aciers longitudinaux

( )

( )

68
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Choix de ( + (

Aciers transversaux

Choix de cadres diamètre

 Espacement des cadres

Longueur de recouvrement

Enrobage

Poteaux , section

Poteaux le plus chargé

69
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

( car durée d’application supérieure à 24 heures)

car plus de des charges appliquées avant 28 jours

√ √

( )

 Durée d’application des charges supérieure à 24 heures

 Date d’application des charges ; avant jours soit

 ,

Aciers longitudinaux

( )

( )

Choix de (

Aciers transversaux

Cadres diamètre

 Espacement des cadres

Longueur de recouvrement

70
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Enrobage

3.3.3.4.2. POTEAUX CIRCULAIRES SOUS BALCONS

Le calcul est mené avec le poteau le plus chargé

Poteau section

( car durée d’application supérieure à 24 heures)

car plus de des charges appliquées avant 28 28 jours

( )

 Durée d’application des charges supérieure à 24 heures

 Date d’application des charges ; avant jours soit

 ,

Aciers longitudinaux

71
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

( )

( )

Choix de

Aciers transversaux

Choix de cadres diamètre

Espacement des cadres

Longueur de recouvrement

Enrobage

Le calcul est menée de manière identique pour les poteaux , , et à .

Voir les plans d’exécution donnés par Arche Ossature en Annexe

3.3.3.4.3. POTEAUX CARRES DU NIVEAU R+4

Le calcul est mené avec le poteau le plus chargé

72
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Poteau section

( car durée d’application supérieure à 24 heures)

car plus de des charges appliquées avant 28 28 jours

√ √

( )

 Durée d’application des charges supérieure à 24 heures

 Date d’application des charges ; avant jours soit

 ,

Aciers longitudinaux

( )

( )

Choix de

73
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Aciers transversaux

Choix de cadres diamètre

 Espacement des cadres

Longueur de recouvrement

Enrobage

Le calcul est menée de manière identique pour les poteaux à à

Voir les plans d’exécution donnés par Arche Ossature en Annexe

3.3.4. LES VOILES

3.3.4.1. GENERALITES

Les voiles sont des éléments surfaciques dont les deux dimensions principales sont grandes
par rapport à la dimension transversale. Ce sont des éléments verticaux chargés dans leur
plan. On réservera le nom de voile aux murs composés de béton armé.

La fonction des voiles est au moins double :

 Reprendre les charges permanentes et d’exploitations apportées par les planchers


 Participer au contreventement du bâtiment face au vent ou au séisme

74
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

3.3.4.2. VERIFICATION DES CONTRAINTES DANS LE VOILE

Nous vérifions le voile de sous-sol dont le béton armé est effectivement comprimé, le plus
chargé, soumis aux efforts permanents et d’exploitations de l’hyper-structure, au vent, et à la
poussée des terre.

3.3.4.2.1. Hypothèses

Voile de rive situé à la perpendiculaire de la file C avec une ouverture

 Hauteur
 Largeur
 Epaisseur
 Encastré en pied et en tête
 Béton
 Acier
 Durée d’application des charges supérieure à 24 heures
 Plus de 50% des charges appliquées après 90 jours
 Enrobage
 Plans de définition

Vue en perspective

75
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Vue en élévation de la façade – Coupe intérieure


76
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Coupe transversale sur la façade

77
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

3.3.4.2.2. Caractéristiques mécaniques du voile

 Longueur de flambement :

Le voile ne présente pas de raidisseurs. Il supporte un plancher d’un seul côté :

 Elancement :

 Valeur de ALPHA :

( )

 Charge limite :

[ ]

 Contrainte limite :

est la largeur de mur considéré pour le calcul de la contrainte

3.3.4.2.3. La poussée des terres – Hypothèses

 Cohésion nulle


 Angle de frottement interne
 Dispositif de drainage adéquat
 Charge d’exploitation

78
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

3.3.4.2.4. Charge apportée par la poussée des terres

Coefficient de poussée

Efforts dus à la poussée des terres par mètre de largeur de voile (

79
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

La poussée des terres s’effectue sur la hauteur

La poussée des terres apporte une charge répartie triangulaire sur la demi hauteur de voile.
La charge concentrée équivalente est

Largeur de voile

Efforts dus à la charge d’exploitation

La charge d’exploitation sur terre plein apporte une charge répartie rectangulaire. La charge
concentrée équivalente est

Calculs de la charge équivalente par mètre de voile avec la combinaison

 Charge de sol horizontale équivalente agissant à la hauteur de :


( )

la hauteur de mur

par mètre de voile

 Charge de terre plein horizontale équivalente agissant à la hauteur de :


( )

par mètre de voile

 Réactions en pied et en tête de mur doublement encastré, calculées avec le


logiciel RDM6

80
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

 Moments calculées avec le logiciel RDM6

à mi-hauteur du voile

 Calcul de l’effort à mi-hauteur du voile due à la poussée des terres

pour 1 mètre de voile

Calculs de la charge équivalente par mètre de voile avec la combinaison

 Charge de sol horizontale équivalente agissant à la hauteur de :


( )

la hauteur de mur

par mètre de voile

 Charge de terre plein horizontale équivalente agissant à la hauteur de :


( )

81
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

par mètre de voile

 Réactions en pied et en tête de mur doublement encastré, calculées avec le


logiciel RDM6

 Moments calculées avec le logiciel RDM6

 Calcul de l’effort à mi-hauteur du voile due à la poussée des terres

par mètre de voile

3.3.4.2.5. Les charges de structure

 Charges permanentes de l’hyper-structure

La charge concentrée considérée en tête de voile

La charge est apportée par la poutre en appuis sur le voile de façade et le poteau
Section poutre

Surface de plancher intéressé pour le calcul des charges apportées par la poutre :
Le calcul à partir des lignes de ruptures entraine une surface de charges triangulaire
approximée pour le calcul à une charge rectangulaire de largeur

 Charges dues aux planchers :

Plancher terrasse :

82
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Plancher haut sous-sol à plancher haut 3ème étage, soit 5 niveaux :


Total plancher :

 Charges dues aux murs béton armé

Murs de refend B.A. du niveau RDC au 4ème étage soit 5 niveaux :

 Totale charge concentrée permanente en tête de voile

La charge répartie transitant par les voiles superposés

 Dans la section (I) à mi-hauteur du voile

 Plancher terrasse

Forme de pente / gravillon / étanchéité


Dalle béton armé
Totale

 Plancher courant

Revêtement
Dalle B.A.
Totale

 Charges dues aux planchers :

Largeur de plancher intéressé :


Plancher terrasse :
Plancher haut sous-sol à plancher haut du 3ème étage, soit 5 niveaux :
83
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Total plancher :

 Charges dues aux murs béton armé

Depuis la terrasse jusqu’à la section (I), soit une hauteur de

 Balcons en porte-à-faux

 La charge répartie dans la section (I) due à la charge concentrée

Il convient en effet de tenir compte, dans la vérification de la section (I) du supplément de


contrainte due à la charge concentrée en tête de voile. La charge concentrée se diffuse
uniformément à l’intérieur d’une zone délimité par de plans inclinés sur la vertical de 2/3
pour le mur armé. La diffusion se fait uniformément, à mi-hauteur du voile, sur une largeur

est la largeur de la poutre


est la hauteur de voile

, ce qui donne

84
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

 Charges totales réparties dans la section (I)

 Dans la section (II) en tête de voile

(Enlever la moitié du poids du voile de sous-sol)

 Charges d’exploitations apportées par l’hyper-structure

Charges dégressives

Nous appliquons la loi de dégression des charges verticales pour le bâtiment à 6 niveaux.

Niveau terrasse :

Niveau en dessous terrasse :

est la charge du niveau 1 sous la terrasse.

Puis, à chaque niveau suivant, nous appliquons une


réduction de la charge allant de en
jusqu’à maximum.

Donc :

Sous plancher terrasse


Sous plancher du 4ème étage
Sous plancher du 3ème étage
Sous plancher du 2ème étage

85
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Sous plancher du 1ème étage


Sous plancher du rdc étage
Total :

 La charge concentrée considérée en tête de voile

Largeur intéressant le calcul de la charge

 La charge répartie

Dans la section (I)

 En transition directe par les voiles

Largeur intéressant le calcul de la charge répartie :

 Due à la charge concentrée

( )

Dans la section (II)

 En transition directe par les voiles

Largeur intéressant le calcul de la charge répartie :

 Total charges de l’hyper-structure

Charges concentrées apportées par l’appui de la poutre en tête de voile :

86
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Charges réparties au niveau de la section (II) en tête de voile :

par mètre de voile

par mètre de voile

Charges réparties au niveau de la section (I) à mi-hauteur du voile:

par mètre de voile

par mètre de voile

3.3.4.2.6. Les charges climatiques

Zone 1, site normal


Pression dynamique de base :

A une hauteur supérieure à , on a :

Coefficient de site
Effet de dimensions
Coefficient

Conformément à l’annexe D des règles B.A.E.L. pour les calculs à l’ELU, la valeur
caractéristique de la charge de vent doit être égale à fois celle résultant de l’application
des règles NV65. C’est-à-dire :

Soit une charge uniforme le long du mur :

87
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

(la largeur de surface intéressant le mur)

On prendra

( )
( )
( )
( )
( )

Moment dans la section (I)

Largeur de voile :
Epaisseur de voile :

Contrainte de traction compression dans le voile due à la charge de vent :

avec flexion autour de l’axe de plus forte inertie du mur

Distance à la fibre la plus comprimé

Moment quadratique :

Effort de compression dans le voile du au vent :

par mètre de voile

88
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

3.3.4.2.7. Les combinaisons retenues pour la vérification des sections (I) et (II)

Combinaison 1 :
Combinaison 2 :
Combinaison 3 :

 Combinaison 1

Bilan des efforts de compression dans la section (I)

Nous rappelons que nous étudions le voile sur une largeur de

 Efforts dus à la poussée des terres (Par mètre de voile) :

( symbolise le sol)

 Efforts dus à l’hyper-structure (Par mètre de voile) :

 Effort total :

Bilan des efforts de compression dans la section (II)

 Efforts dus à l’hyper-structure (Par mètre de voile) :

 Effort total :

 Combinaison 2

Bilan des efforts de compression dans la section (I)

Nous rappelons que nous étudions le voile sur une largeur de

89
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

 Efforts dus à la poussée des terres (Par mètre de voile) :

 Efforts dus à l’hyper-structure (Par mètre de voile) :

 Efforts dus au vent (Par mètre de voile) :

 Effort total :

Bilan des efforts de compression dans la section (II)

 Efforts dus à l’hyper-structure (Par mètre de voile) :

 Efforts dus au vent (Par mètre de voile) :

On prendra

 Effort total :

 Combinaison 3

Bilan des efforts de compression dans la section (I)

Nous rappelons que nous étudions le voile sur une largeur de

 Efforts dus à la poussée des terres (Par mètre de voile) :

 Efforts dus à l’hyper-structure (Par mètre de voile) :

90
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

 Efforts dus au vent (Par mètre de voile) :

 Effort total :

Bilan des efforts de compression dans la section (II)

 Efforts dus à l’hyper-structure (Par mètre de voile) :

 Efforts dus au vent (Par mètre de voile) :

On prendra

 Effort total :

Tableau comparatif des cas de charges

Combinaisons
Section Section

Com 1 412 288

Com 2 426.20 336.20

Com 3 461 349

(* Par mètre de largeur de voile). Il faudra rajouter le supplément de contrainte apporté par la charge concentrée
dans la justification de la section (II)

La combinaison 3 (Com 3) est la plus défavorable.


91
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Nous vérifions les sections (I) et (II) avec la combinaison 3

 dans la section (I), par mètre de largeur de mur.


 dans la section (II), par mètre de largeur de mur.

3.3.4.2.8. Justification au niveau (I) à mi-hauteur du voile

Il y a lieu de vérifier que :

 Calcul de la section d’acier :

Dans le cas d’un mur armé :

[ ( )]

( )

En posant :

[ ( )] Soit : ( )[ ]

[ ]

Il n’y a pas lieur d’armer le mur.

Un pourcentage d’armatures minimal est à mettre en place.

3.3.4.2.9. Justification au niveau (II) en tête de voile

Il y a lieu de vérifier que :

Vérifier
92
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

 Contrainte apportée par la charge répartie :

 Supplément de contrainte apporté par la poutre en appui sur le voile :

; est la largeur d’appui de la poutre.

 Contrainte effective totale en tête de voile :

 Calcul de la section d’acier :

Posons ( ) ( )

Dans le cas d’un mur armé :

[ ( )]

( ) [ ( )] ( )[ ( )]

Soit : ( )[ ]

[ ]

Il n’y a pas lieur d’armer le mur.

Un pourcentage d’armatures minimal est à mettre en place.

93
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

3.3.4.2.10. Dispositions constructives selon les règles sismiques PS92

3.3.4.2.10.1. Les recommandations parasismiques des règles PS92

La vérification des sections à mi-hauteur du voile et en tête de voile permet de mettre en


place seulement une section minimale d’armatures.

Néanmoins, nous suivrons les recommandations des règles parasismiques PS92 pour la
disposition des armatures et la section à mettre en place. En effet, il convient de bien faire
attention à la tenue des zones critiques des éléments de contreventements en cas de chocs
sismiques. Ces zones sont prépondérantes pour le maintien en place de la structure, ou tout
au moins afin de réduire les risques de ruptures.

En considérant les voiles porteurs de faible hauteur, les risques de ruptures sont les
suivants :

 rupture par glissement à l’encastrement par insuffisance des armatures verticales


Et mauvaise reprise de bétonnage (Figure a)

 rupture par effort tranchant avec plastification (éventuellement rupture) des


armatures le long de fissures (Figure b)

 rupture par effort de l’âme par insuffisance d’épaisseur du mur (Figure c)

Figure a Figure b Figure c

Dispositions constructives minimales :

 A chaque extrémité de mur est prévu un chaînage vertical (CV) en acier Fe E 500
ainsi qu'au droit de toute ouverture et de chaque intersection de murs. Ces chaînages
sont disposés de la manière suivante :

94
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

 Tous les chaînages verticaux sont continus sur toute la hauteur de l'étage, de
plancher à plancher et se recouvrent d'étage à étage avec acier de couture au droit
des recouvrements.

 Les chaînages horizontaux (CH) des planchers sont continus, ils sont définis en 11.5
des règles PS92.

 Les chaînages des linteaux (CL) sont constitués en acier Fe E 500 et ancrés de 50
diamètres majorés de en zone sismique.

Exemple de distribution des chaînages

Coupes horizontales sur jonctions de murs et détail de chaînage vertical d’about de mur.

95
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Détail de chaînage au croisement de murs

Disposition des armatures longitudinales aux extrémités des murs

( )
{
( )

96
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

 Les deux nappes d’armatures des voiles seront reliées par des aciers de couture
(épingles) dont le diamètre des armatures est tel que , étant le diamètre
des armatures verticales maintenues par des épingles.

 Prévoir 6 étriers ou épingles par pour maintenir les quadrillages d’armatures de


faces, au moins.

Détail de ferraillage d’un angle de voile comportant le recouvrement des barres et le


positionnement des épingles.

 Disposition des épingles :

Epinglage à la fois de la barre horizontale et de la barre verticale au croisement.

97
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Epinglage fait sur la barre verticale uniquement.

Epinglage fait sur la barre horizontale uniquement, ce qui est possible à condition que la
barre se situe à l’extérieur contre la paroi.

 Toutes les longueurs de recouvrement ou d’ancrage sont à majorer de par


rapport à celles spécifiées pour les zones non sismiques.

 Les épingles sont façonnées de telle sorte qu’elles puissent entourer les barres en
recouvrement.

98
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

 Chainage horizontal – Chainage d’angle

99
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

3.3.4.2.10.2. Détermination et disposition des armatures du voile étudié

Nous nous situons dans le cas d’étude qui nous concerne. Nous avons étudié un mur armé
(PS 92/11.8.2.1.1)

 Pour le béton :

[ ]

 Pour l’acier :

RESTE A TERMINER !!

3.3.5. LES FONDATIONS

3.3.5.1. LE SOL DE FONDATION

La résidence « les peupliers » est bâtit sur un sol cohérent composé principalement de terre
végétale sur d’argile moyennes, de marne tendre, et marne calcaire.

Profondeur des couches de sol :

Terre végétale : de
Argiles et limons de 0.4 à 2 m de profondeur
Marne tendre de 2 m à 5.5 m de profondeur
Marne calcaire au-delà de 5.5 m de profondeur.
L’essai pressiométrique a été arrêté à 15 m de profondeur.

3.3.5.2. TYPE DE FONDATION

La nature de l’ouvrage à bâtir exige la mise en place de fondations profondes. Le choix de


fondations par pieux a été retenu.

Les pieux forés battus représentent certes un coût moins élevé de 50 à 70 % par rapport aux
pieux forés moulés. Cependant, en raison de la construction de l’ouvrage en site urbain et à
proximité de constructions existantes, il est souhaitable de ne pas prévoir de pieux battus

100
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

afin d’éviter les effets nocifs sur les constructions existantes du fait de l’onde de choc due à la
chute du mouton.

Des semelles isolées sont ancrées en tête de pieux. Un réseau de longrines permet de
ramener les charges de du bâtiment sur les semelles et pieux de fondations.

3.3.5.3. TERRASSEMENT

Une excavation est réalisée dans le sol jusqu’à une profondeur de correspondant à
l’arase inférieure la plus basse des semelles isolées sur pieux. Les dimensions horizontales de
l’excavation sont respectivement en longueur et en largeur de :

Ces dimensions d’excavation permettent la réalisation des forages de rive et la mise en place
des pieux et semelles isolées de rive dans les meilleures conditions.

Les parois de terrain mises à nue par le déblaiement de sol seront maintenues par des
palplanches provisoires afin de favoriser la réalisation des travaux de fondations dans les
meilleures conditions de sécurités.

3.3.5.4. BETON, CIMENT, ET ARMATURES DE FONDATION

Le béton

Classe de résistance

Le ciment

 Choix d’un ciment laitier au clinker C.L.K soit du C.P.M.F ou tout autre ciment
spécialement conçu pour résister aux eaux agressives.

 Dosage en ciment

 Granulométrie

Les armatures

Hypothèse de pieux travaillant en flexion composée, armés longitudinalement et


transversalement. Ces armatures sont fonction des points suivants :

Des efforts appliqués en tête de pieux


101
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Du diamètre et de la longueur des pieux


De la nature du terrain dans la hauteur du pieu

3.3.5.5. EFFORTS SUR LES FONDATIONS

L’effort est pris à l’arase supérieure des semelles sur pieux.

Considérons pour exemple la semelle ancrée sur le pieu .

La semelle peut être modélisée par une barre verticale dont et sont les nœuds
de début et de fin. Effel modélise ces nœuds par leur numéro respectif, ici respectivement
et . L’élément porte le numéro . Le principe de modélisation est identique
pour toutes les semelles sur pieux.

L’axe local de chaque élément (Semelle) est tel que ⃗ représente la direction et le sens de
l’élément vertical, ⃗ le sens transversal du bâtiment ( , et ⃗ complète
le trièdre direct, soit donc dans le sens longitudinal du bâtiment (

102
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Le moment de torsion est relativement faible par rapport aux autres dimensions. Nous
pouvons ne pas en tenir compte dans le dimensionnement des pieux tout en prenant les
dispositions constructives qui permettent de faire face à l’interaction sol structure. Les
efforts sur pieux se réduisent à un torseur composé des efforts verticaux de compression et
horizontaux, et des moments autour des axes horizontaux des pieux.

( )

Efforts donnés par Effel Structure

Liste des cas de charges


Code Num Type Titre
BAGMAX 1 Statique Charges permanentes avec cloison
BAQ 2 Statique Charges d'exploitation
BAELS 101 Comb_Lin Gmax+Q
BAELU 102 Comb_Lin 1.35Gmax+1.5Q

Les valeurs sont données au niveau de l’arase supérieure et de l’arase inférieure de la


semelle, notées par « DEBUT » et « FIN », pour chaque cas de charge considéré.

Nous nous intéresserons aux charges sur fondations au niveau de l’arase supérieure des
semelles sur pieux

Element Cas LieuRe Fx Fy Fz Mx My Mz


s
(kN) (kN) (kN) (N*m) (N*m) (N*m)
11003 - 1 DEBUT -820.00 -29.11 42.85 -199.69 20741.04 -26405.57
1 FIN -818.46 -29.11 42.85 -199.69 42167.77 -40958.25
2 DEBUT -109.86 -3.05 4.69 4.83 3082.27 -3819.66
2 FIN -109.86 -3.05 4.69 4.83 5428.73 -5343.58
101 DEBUT -929.85 -32.15 47.55 -194.86 23823.31 -30225.22
101 FIN -928.32 -32.15 47.55 -194.86 47596.49 -46301.83
102 DEBUT -1271.78 -43.86 64.89 -262.34 32623.81 -41377.00
102 FIN -1269.72 -43.86 64.89 -262.34 65069.58 -63309.01
11004 - 1 DEBUT -1386.18 31.35 52.88 -750.88 2778.22 -482.26
1 FIN -1384.38 31.35 52.88 -750.88 29218.93 15190.56
2 DEBUT -196.69 4.89 17.28 -46.12 -365.56 -301.17
2 FIN -196.69 4.89 17.28 -46.12 8275.58 2142.56
101 DEBUT -1582.87 36.23 70.16 -797.00 2412.66 -783.43
101 FIN -1581.07 36.23 70.16 -797.00 37494.51 17333.12
102 DEBUT -2166.38 49.65 97.31 -1082.86 3202.25 -1102.81
102 FIN -2163.95 49.65 97.31 -1082.86 51858.92 23721.09
11005 - 1 DEBUT -1305.47 3.78 44.21 600.57 4083.70 -5632.22
1 FIN -1303.66 3.78 44.21 600.57 26188.95 -3742.00
2 DEBUT -190.30 0.70 15.63 35.09 -2.54 -908.00
2 FIN -190.30 0.70 15.63 35.09 7814.93 -556.43
101 DEBUT -1495.76 4.48 59.85 635.66 4081.16 -6540.22
101 FIN -1493.96 4.48 59.85 635.66 34003.89 -4298.43
102 DEBUT -2047.83 6.16 83.14 863.40 5509.19 -8965.49
102 FIN -2045.39 6.16 83.14 863.40 47077.49 -5886.34

103
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

11006 - 1 DEBUT -709.36 43.48 26.63 236.30 23309.73 23306.08


1 FIN -707.74 43.48 26.63 236.30 36626.83 45047.91
2 DEBUT -101.86 5.93 3.20 -6.60 3553.71 3387.65
2 FIN -101.86 5.93 3.20 -6.60 5151.30 6353.83
101 DEBUT -811.22 49.42 29.83 229.70 26863.45 26693.74
101 FIN -809.60 49.42 29.83 229.70 41778.13 51401.74
102 DEBUT -1110.42 67.60 40.75 309.10 36798.71 36544.69
102 FIN -1108.24 67.60 40.75 309.10 57173.17 70345.42
11007 - 1 DEBUT -1256.34 -37.67 -15.96 1490.70 -1141.11 -6682.00
1 FIN -1254.14 -37.67 -15.96 1490.70 -9122.60 -25516.78
2 DEBUT -173.66 -11.85 -3.32 150.76 128.75 -733.73
2 FIN -173.66 -11.85 -3.32 150.76 -1530.68 -6658.44
101 DEBUT -1430.00 -49.52 -19.28 1641.46 -1012.37 -7415.73
101 FIN -1427.80 -49.52 -19.28 1641.46 -10653.28 -32175.22
102 DEBUT -1956.55 -68.63 -26.53 2238.58 -1347.38 -10121.30
102 FIN -1953.57 -68.63 -26.53 2238.58 -14611.53 -44435.31
11008 - 1 DEBUT -1269.10 27.23 -29.77 338.48 12596.54 -16717.66
1 FIN -1266.10 27.23 -29.77 338.48 -2290.09 -3101.11
2 DEBUT -201.82 0.30 -3.42 44.08 2098.16 -2605.73
2 FIN -201.82 0.30 -3.42 44.08 388.06 -2455.33
101 DEBUT -1470.92 27.53 -33.19 382.57 14694.70 -19323.39
101 FIN -1467.92 27.53 -33.19 382.57 -1902.03 -5556.44
102 DEBUT -2016.02 37.22 -45.32 523.08 20152.58 -26477.44
102 FIN -2011.96 37.22 -45.32 523.08 -2509.53 -7869.49
11009 - 1 DEBUT 1312.72 145.57 76.94 12489.89 13334.88 15239.09
1 FIN 1309.96 145.57 76.94 12489.89 51803.43 57543.42

2 DEBUT -204.92 -13.98 7.26 -1758.41 2292.76 1520.89


2 FIN -204.92 -13.98 7.26 -1758.41 5921.06 -5470.90
101 DEBUT -1517.64 -159.55 84.19 - 15627.64 16759.99
14248.30
101 FIN -1514.88 -159.55 84.19 - 57724.49 -63014.32
14248.30
102 DEBUT -2079.55 -217.49 114.75 - 21441.23 22854.12
19498.97
102 FIN -2075.83 -217.49 114.75 - 78816.22 -85889.97
19498.97
11010 - 1 DEBUT -1285.73 92.30 -21.49 -1784.29 11225.62 3512.83
1 FIN -1283.62 92.30 -21.49 -1784.29 481.79 49664.83
2 DEBUT -185.19 15.80 -3.15 -320.42 1512.16 140.87
2 FIN -185.19 15.80 -3.15 -320.42 -62.38 8040.75
101 DEBUT -1470.91 108.10 -24.64 -2104.70 12737.78 3653.71
101 FIN -1468.81 108.10 -24.64 -2104.70 419.41 57705.58
102 DEBUT -2013.51 148.31 -33.73 -2889.41 17422.83 4953.63
102 FIN -2010.68 148.31 -33.73 -2889.41 556.85 79108.65

11011 - 1 DEBUT -1297.93 -41.87 -1.46 -570.34 4500.86 21


1 FIN -1296.12 -41.87 -1.46 -570.34 3772.10 -21318.71
2 DEBUT -177.26 -11.42 0.12 -43.99 478.86 143.05
2 FIN -177.26 -11.42 0.12 -43.99 537.54 -5567.08
101 DEBUT -1475.19 -53.29 -1.34 -614.33 4979.72 -238.82
101 FIN -1473.38 -53.29 -1.34 -614.33 4309.64 -26885.79
102 DEBUT -2018.09 -73.66 -1.79 -835.94 6794.45 -300.95
102 FIN -2015.66 -73.66 -1.79 -835.94 5898.65 -37130.88

11012 - 1 DEBUT -1361.30 -119.87 -71.57 9381.79 -10834.52 20984.76


1 FIN -1358.66 -119.87 -71.57 9381.79 -46621.82 -38949.15
2 DEBUT -209.15 -11.51 -7.63 1314.31 -1871.68 2279.79
2 FIN -209.15 -11.51 -7.63 1314.31 -5688.19 -3473.37
101 DEBUT -1570.46 -131.37 -79.21 10696.10 -12706.21 23264.55
101 FIN -1567.81 -131.37 -79.21 10696.10 -52310.01 -42422.52

104
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

102 DEBUT -2151.49 -179.08 -108.08 14636.88 -17434.13 31749.11


102 FIN -2147.92 -179.08 -108.08 14636.88 -71471.74 -57791.40
11013 - 1 DEBUT -1293.85 64.37 -0.84 1252.92 -3810.54 259.51
1 FIN -1291.95 64.37 -0.84 1252.92 -4232.71 32443.61
2 DEBUT -186.48 12.04 -0.50 221.30 -415.53 -194.68
2 FIN -186.48 12.04 -0.50 221.30 -664.93 5827.09
101 DEBUT -1480.33 76.41 -1.34 1474.22 -4226.07 64.82
101 FIN -1478.43 76.41 -1.34 1474.22 -4897.64 38270.70
102 DEBUT -2026.42 104.96 -1.89 2023.39 -5767.52 58.31
102 FIN -2023.85 104.96 -1.89 2023.39 -6711.56 52539.51
11014 - 1 DEBUT -714.36 11.67 -17.78 107.95 -4339.60 -11391.86
1 FIN -713.52 11.67 -17.78 107.95 -13231.58 -5556.53
2 DEBUT -93.37 1.98 -2.09 15.06 -642.03 -1616.23
2 FIN -93.37 1.98 -2.09 15.06 -1685.89 -628.23
101 DEBUT -807.74 13.65 -19.87 123.02 -4981.63 -13008.08
101 FIN -806.89 13.65 -19.87 123.02 -14917.47 -6184.75
102 DEBUT -1104.45 18.72 -27.14 168.33 -6821.51 -17803.35
102 FIN -1103.31 18.72 -27.14 168.33 -20391.46 -8443.65
11015 - 1 DEBUT -1367.17 177.68 -39.40 1203.65 -84.11 -11651.78
1 FIN -1365.36 177.68 -39.40 1203.65 -19782.58 77187.00
2 DEBUT -190.77 24.13 -11.86 122.34 583.11 -1942.00
2 FIN -190.77 24.13 -11.86 122.34 -5347.37 10123.02
101 DEBUT -1557.93 201.81 -51.26 1325.99 499.00 -13593.78
101 FIN -1556.13 201.81 -51.26 1325.99 -25129.94 87310.02
102 DEBUT -2131.82 276.06 -70.98 1808.44 761.12 -18642.90
102 FIN -2129.39 276.06 -70.98 1808.44 -34727.53 119386.97
11016 - 1 DEBUT -1238.33 -96.61 -23.35 -854.20 -3176.82 -160.76
1 FIN -1236.71 -96.61 -23.35 -854.20 -14852.25 -48464.48
2 DEBUT -180.94 -12.69 -9.81 -91.80 249.15 -60.08
2 FIN -180.94 -12.69 -9.81 -91.80 -4656.85 -6404.73
101 DEBUT -1419.27 -109.30 -33.16 -946.01 -2927.66 -220.83
101 FIN -1417.65 -109.30 -33.16 -946.01 -19509.09 -54869.21
102 DEBUT -1943.16 -149.45 -46.24 -1290.88 -3914.97 -307.14

102 FIN -1940.97 -149.45 -46.24 -1290.88 -27035.80 -75034.14


11017 - 1 DEBUT -664.31 -22.29 -29.96 -574.60 -14847.14 28669.13
1 FIN -662.87 -22.29 -29.96 -574.60 -29828.16 17522.96
2 DEBUT -94.07 -2.87 -4.03 -63.79 -2197.47 3959.49
2 FIN -94.07 -2.87 -4.03 -63.79 -4211.57 2523.14
101 DEBUT -758.38 -25.17 -33.99 -638.39 -17044.61 32628.62
101 FIN -756.94 -25.17 -33.99 -638.39 -34039.74 20046.10
102 DEBUT -1037.93 -34.40 -46.49 -871.40 -23339.85 44642.56
102 FIN -1035.98 -34.40 -46.49 -871.40 -46585.38 27440.71
11024 - 1 DEBUT -1244.88 40.16 7.79 -271.85 -9228.20 -21415.49
1 FIN -1242.00 40.16 7.79 -271.85 -5331.58 -1333.98
2 DEBUT -195.96 1.62 -2.41 -36.46 -1185.09 -3067.58
2 FIN -195.96 1.62 -2.41 -36.46 -2388.36 -2259.70
101 DEBUT -1440.84 41.78 5.39 -308.30 -10413.28 -24483.06
101 FIN -1437.96 41.78 5.39 -308.30 -7719.93 -3593.68
102 DEBUT -1974.53 56.64 6.91 -421.67 -14235.70 -33512.27
102 FIN -1970.64 56.64 6.91 -421.67 -10780.17 -5190.42
Maxi. -93.37 276.06 114.75 14636.88 78816.22 119386.97
Mini. -2166.38 -217.49 -108.08 - -71471.74 -85889.97
19498.97

Efforts donnés par Arche Ossature

105
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

G(kN) Q (kN) Nu (kN)

Semelle S01 P / / / 612 71 933


Semelle S02 P / / / 1041 125 1593
Semelle S03 P / / / 948 146 1499
Semelle S04 P / / / 843 149 1362
Semelle S05 P / / / 1037 138 1607
Semelle S06 P / / / 1633 237 2560

Note de descente de charges

Coefficients de pondération :
Descente de charge de type :
Pondération sur les charges à l’ELU :
- Permanente = 1.350000
- Exploitation = 1.500000

106
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Semelle S07 P / / / 1534 199 2369


Semelle S08 P / / / 1155 123 1744
Semelle S09 P / / / 1122 235 1867
Semelle S10 P / / / 1611 229 2518
Semelle S11 P / / / 1569 217 2444
Semelle S12 P / / / 1118 133 1709
Semelle S13 P / / / 643 120 1048
Semelle S14 P / / / 1009 113 1532
Semelle S15 P / / / 886 135 1399
Semelle S16 P / / / 777 138 1256

Les résultats des descentes de charges données par Arche Ossature et Effel structure
diffèrent légèrement. L’écart de résultat, pour une semelle donnée, d’un logiciel à l’autre.

Ainsi, Arche Ossature donne la charge la plus élevée à l’ELU pour la semelle , soit une
charge de Pour cette même semelle, Effel Structure donne un effort ELU de
.

A contrario, Effel Structure donne la charge la plus élevée pour la semelle , soit une
charge ELU de Arche donne pour cette semelle la charge ELU de .

On peut donc comparativement s’apercevoir qu’il existe une différence de l’ordre de 13 à 25 %


sur l’ensemble des résultats. Cette différence de résultat provient du fait que Arche calcul la
descente de charge par lignes de ruptures avec les volumes de béton quasi exacts tandis que
Effel

Il est à noter que Arche Ossature donne une descente de charge statique traditionnelle
tandis qu’Effel Structure, tout en reprenant le model exact de la structure du bâtiment et des
éléments de charges permanentes et d’exploitation introduite dans Arche, par exportation du
fichier Arche vers Effel, modélise la structure en éléments finis. Cette méthode repose sur la
précision du maillage et sa capacité à refléter le comportement exact de la structure.

Les résultats donnés par arche ossature sont plus proche du calcul manuel. L’erreur
approximative tombe à .

Nous retiendrons donc les résultats statiques donnés par Arche. Il sera par ailleurs
appréciable d’exploiter les résultats dynamiques donnés par Effel dans le cadre d’une étude
sismique.

3.3.5.6. DIMENSIONNEMENT DES FONDATIONS

3.3.5.6.1. DIMENSIONNEMENT DES PIEUX DE FONDATIONS

107
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Rappels de mécanique des sols

le poids volumique sec (après expulsion de l'eau libre)

le poids volumique des grains solides (en général compris dans la fourchette 26 à 28 kN/ )
la teneur en eau : rapport du poids d'eau au poids de sol sec (%)
indice des vides, rapport du volume des vides (air + eau) au volume des grains
la porosité, rapport du volume des vide au volume total
le poids volumique du sol saturé
le poids volumique immergé
le poids volumique du sol

Coupe géologique

108
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Caractéristiques mécaniques des couches de sol

Argile-limon sur épaisseur (De NGF à NGF)

Facteur de portance
Pression limite nette
Module pressiométrique compris entre et

109
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Marne tendre sur épaisseur (De NGF à NGF)

Facteur de portance
Pression limite nette
Module pressiométrique compris entre et

Marne-calcaire sur grande profondeur, épaisseur > (Au-delà de )

Facteur de portance
Pression limite nette
Module pressiométrique compris entre et

Capacité portante des pieux

Nous ferons la vérification pour le pieu le plus chargé, et adopterons le diamètre de ce pieu
pour tous les autres pieux.

Données :

Diamètre pieu
Profondeur pieu foré

Terme de pointe

est la section du pieu

∫ avec

donne car
hauteur de l’élément de fondation dans la formation porteuse

On prend
Soit

110
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Terme de frottement latéral (pieu foré sans refoulement de sol)

Nous employons des pieux forés simples sans refoulement de sol.


Les courbes à utiliser sont déterminées en fonction de la nature du sol
Sol marne tendre type , courbe
Sol marno calcaire type , courbes

Marne tendre , courbe , donne


Marne calcaire , courbe , donne

La longueur pour mobiliser l’effort de pointe est :

Le tableau de Caquot Kerisel donne, pour ,

Le frottement latéral agira sur

Et ∫ (∫ ∫ )

( )

Expression des charges limites en compression et en traction d’un élément de


fondation profonde :


La charge de fluage en compression est donnée par la relation :

La charge de fluage en traction :

Capacité portante des pieux exécutés sans refoulement de sol

111
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

 Aux ELS

La capacité portante est déterminée à partir de la charge de fluage

( )

 Aux ELU

La capacité portante est déterminée à partir de la charge limite en compression

( )

Vérifications

Le pieu le plus chargé est le pieu :

OK

OK

3.3.5.6.2. FERRAILLAGE DES PIEUX DE FONDATIONS

Le ferraillage des pieux et les dispositions constructives sont conformes aux règles DTU,
PS92, et Fascicule 62 titre V.

Armatures longitudinales

 Nombre minimal de barres :


 Diamètre minimal :
 Sol de type b à résistance moyenne  la section totale des barres est au moins égale à
de la section nominale du pieu si cette section est inférieure à

( )

112
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Le pieu est soumis par ailleurs à un moment de flexion. Si le diamètre minimal de la barre
d’armature haute adhérence est de , il est d’usage d’employer des barres

Nous pouvons opter pour 8 barres en aciers haute adhérence diamètre , formées
autant que possible d’une seule longueur. Elles sont ancrées dans les semelles de liaison au
sens des règles B.A.E.L.

La distance minimale de nu à nu des barres longitudinales est supérieure ou égale à .

Aciers transversaux

 Diamètre minimal :
 Pourcentage minimal en volume : en partie courante et en zone critique

La zone critique concerne le sommet du pieu sur une distance égale à fois le diamètre
nominal du pieu à partir de la sous-face de la semelle.

Le volume du pieu par mètre linéaire est :

En choisissant des armatures transversales en aciers ronds et lisses diamètre :

Longueur développée d’une cerce : .

Volume d’une cerce :

 cerces en zone critique, espacement

 cerces en zone courante, espacement

Les pieux sont encastrés essentiellement dans un sol marno-calcaire compacte sur une
grande profondeur. Il n’est pas nécessaire de considérer un état limite de stabilité de forme.

113
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

 Aciers en attentes pour semelle

Minimum barres, conseillé barres :

 Diamètre minimum
La longueur des aciers en attentes, hors béton, est de
La longueur des aciers en attente, dans le béton, est de

3.3.5.6.3. DIMENSIONNEMENT ET FERRAILLAGE DES SEMELLES ISOLEES SUR


PIEUX DE FONDATIONS

Semelles

Les semelles sur pieux transmettent les efforts de la structure aux pieux par l’intermédiaire
des longrines de fondation et de poteaux. Le nœud de liaison des longrines à l’axe verticale
de la semelle est semblable à un poteau carré de section . Les poteaux présentent
des sections rectangulaires, et

Les semelles doivent déborder de :

des poteaux
des pieux

La hauteur totale peut être déduite de la hauteur utile en ajoutant correspondant


à un enrobage de 4 cm , un diamètre transversal de l’ordre de 8 à 10 mm, et un demi-
diamètre de l’ordre de .

Hypothèses :

La méthode des bielles permet de calculer :

La hauteur utile :

114
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

La section d’acier :

Cependant comme les différences et sont faibles, on est amené alors :

A prendre une hauteur conseillée égale à 0.75D


A disposer d’un pourcentage minimum d’acier

Cas de charges transmises par les longrines

Poteau assimilé carré équivalent : , soit

Coté du pieu carré équivalent : √

Nous prendrons

La section d’acier vaut avec vaut :

Semelle S06 (Arche) kN G = 1633 Q = 237 Nu = 2560

en partie supérieur et inférieur.

Le minimum de par mètre conduit à une section minimum de dans les deux
directions . Donc .

Soit .

Les aciers de répartitions horizontaux seront réalisé sous forme de cadres,


, soit 3 cadres

Cas de charges transmises par les poteaux

Poteau assimilé carré équivalent : , soit

Coté du pieu carré équivalent : √

115
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Nous prendrons

La section d’acier vaut avec vaut :

Semelle S06 (Arche) kN G = 1633 Q = 237 Nu = 2560

Le minimum de par mètre conduit à une section minimum de dans les deux
directions . Donc . Soit .

Les aciers de répartitions horizontaux seront réalisé sous forme de cadres,


, soit 3 cadres

Cas de charges transmises par les poteaux

Poteau assimilé carré équivalent : , soit

Coté du pieu carré équivalent : √

Nous prendrons

La section d’acier vaut avec vaut :

Semelle S06 (Arche) kN G = 1633 Q = 237 Nu = 2560

Le minimum de par mètre conduit à une section minimum de dans les deux
directions . Donc . Soit .

Les aciers de répartitions horizontaux seront réalisé sous forme de cadres,


, soit 3 cadres
116
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

3.3.5.6.4. DIMENSIONNEMENT DES SEMELLES ISOLEES SOUS POTEAUX


EXTERIEURS

Descente de charges statiques sur la base des semelles isolées :

Semelle

Hypothèses

Profondeur d’ancrage des semelles isolées par rapport au sol naturel :

Les semelles sont ancrées dans un sol d’argiles et limons dont la capacité portante donnée
par le rapport de sol est égale à :

̅̅̅̅̅

Nous dimensionnons la semelle la plus chargée et déterminons des sections d’aciers


identiques pour le ferraillage de toutes les semelles isolées.

Semelle la plus chargée (

117
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

La contrainte admise au sol donnée par les sondages géotechniques est ̅̅̅̅̅

La profondeur des semelles sera de

La fissuration est ici préjudiciable.

Les poteaux sont circulaires, de diamètre identique

Pré-dimensionnement des semelles rigides au Bael91/R99

Pour le calcul des armatures de la semelle, on assimile le poteau circulaire à un poteau carré
de même aire

Les semelles isolées sous poteaux extérieurs présentent toutes les mêmes dimensions

Aire de la surface portante :

Aire approchée :

̅̅̅̅̅̅

√ ( ) √

√ ( ) √

Choix des dimensions de la surface portante (multiple de :

Soient et
118
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Condition de rigidité :

Hauteur utile

Hauteur totale

Vérifier ̅̅̅̅̅

avec aire de la surface portante

On vérifie ̅̅̅̅̅

Les dimensions retenues pour les semelles isolées sous poteaux sont égales à :

Pré-dimensionnement des semelles rigides à l’Eurocode

Semelle sous charge centrée supportant un poteau circulaire de diamètre . On assimille


ce poteau à un poteau carré de cotés :

En notant et les cotés de la semelle, on obtient la pression sur le sol :

Ce qui donne

Par homothétie et a=b, ce qui donne

119
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

La semelle est carrée de cotés √ .

On prend

( )
La hauteur est évaluée dans la fourchette :

Soit , retenons .

Hauteur semelle =

Poids semelle

3.3.5.6.5. FERRAILLAGE DES SEMELLES ISOLEES SOUS POTEAUX EXTERIEURS

Calcul des aciers au B.A.E.L 91/R99

Méthode des bielles comprimées :

Nappe inférieur parallèle à

( ) avec

( )

Nappe inférieur parallèle à

( ) avec

( )

En majorant de les aciers tendus, on obtient

Choient de dans les deux directions principales de la semelle isolée (

Espacement des aciers

120
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Les armatures de la semelle sont prolongées sur toute la longueur selon , avec 4 cm de
recouvrement de part et d’autre, et se terminent par des crochets à puisque nous avons
.

Vérification de la semelle

Par ailleurs, les conditions suivantes étant vérifiées et , il


n’est pas nécessaire de vérifier :

La compression dans les bielles inclinées,


Le poinçonnement de la semelle,
Le cisaillement dans la semelle.

Aciers en attente pour poteau

en attente

Soit

L’extrémité du poteau au voisinage de l’ancrage avec la semelle de fondation représente une


zone critique d’un point de vue parasismique, et nécessite l’attention portée aux points
suivants :

L’ancrage des armatures,


Le recouvrement des armatures.

L’ancrage des aciers en attente dans la semelle isolée peut être assuré par des coudes à .
Ce dispositif est toléré.

La longueur de recouvrement des aciers est majorée de .

Calcul des aciers à l’Eurocode 2

Effort centré sur la semelle avec excentricité et .

121
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Nappe inférieur parallèle à


( )
et

! est la section de la semelle, et est la section du poteau

Nappe inférieur parallèle à

( )
et

3.3.6. LES DALLES

3.3.6.1. ETUDES D’AVANT-PROJET

Epaisseur h Dalle d’une Dalle d’une Travée de rive Travée de rive


d’une dalle en travée portant travée portant d’une dalle d’une dalle
fonction de la dans une dans deux continue dans continue dans
portée L direction directions une direction deux directions
(*) (*)
Faible charge
et petite portée

Forte charge et
grande portée

Soit pour une travée de rive d’une dalle continue dans une direction :

o De portée

o De portée

122
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Soit pour une dalle d’une travée portant dans une direction :

o De portée

o De portée

On retiendra une épaisseur de dalle pour toutes les dalles de la structure. Une
augmentation d’épaisseur d’une dalle n’a, en effet, pas de conséquences économiques
importantes, car ce que l’on perd en béton, on le gagne en acier du fait de l’augmentation du
bras de levier.

3.3.6.2. ETUDES D’EXECUTION DES DALLES

Pour la détermination de l’épaisseur d’une dalle de portée entre axes , on peut utiliser la
formule suivante : √ pour une travée de rive de dalle continue, ou
représente l’ensemble des charges non pondérées autres que le poids propre.

Type de Charges permanentes Charges Charges de


plancher d’exploitation calcul
Poids propre Autre que Totales
poids propre

Toiture 5 3,12 8,12 1 4,12

Etages 5 1,15 6,15 1,5 2,65


courants

Sauf cas particulier, nous pouvons retenir une charge non pondérée

Pour un plancher d’épaisseur :

La charge totale non pondérée retenue sera égale à


La charge totale pondérée à l’ELU sera égale à

Types de planchers envisageables

Plancher-dalle pour le plancher haut du sous-sol, avec comme inconvénients : des


calculs compliqués, une mise en œuvre difficile et coûteuse ;
Dalle portant dans une direction ;
Dalle portant dans deux directions.
123
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Nous pouvons opter pour des dalles à prédalles portant dans une direction, à une travée sur
deux appuis ou à travées sur appuis continus. Seules les dalles de balcons orientées nord, en
porte-à-faux, les dalles des paliers d’escaliers, et la dalle de la terrasse inaccessible sont
calculées en dalles pleines.

Après le coulage du béton sur les prédalles, on peut considérer que les dalles à prédalles se
comportent comme des dalles monolithiques rigides et portant sur tout leur contour. Par
ailleurs les surcharges et charges d’exploitations sur les dalles à prédalles sont faibles
(Immeuble d’habitation). Des aciers sont néanmoins ajoutés sur les appuis secondaires des
dalles à prédalles. Il sont déterminés selon le CPT Planchers.

Avantage des prédalles

L’utilisation de prédalles répond à de nombreux avantages en termes de coûts, de main


d’œuvre, et de réalisations techniques:

Travaux de coffrage moins coûteux en main d'oeuvre et en temps.


Un plancher résistant et répondant aux exigences les plus élevées à un prix
intéressant.
Toutes les réservations, découpes, etc. sont incorporées dans l'élément préfabriqué.
Après spatulage, la face inférieure du plancher peut être directement peinte ou
tapissée.
L’aspect lisse des prédalles rend inutile un plafonnage.
Une production flexible et individualisée, permettant de résoudre pratiquement tous
les problèmes de conception dans la construction.
Une production et mise en oeuvre indépendante des conditions atmosphériques, ce qui
supprime les risques de retards et de frais inutiles.
Une réalisation sur mesure est possible dès que les dimensions du bâtiment sont
connues.
Un enrobage précis des armatures garanti par des techniques précises.
L'armature inférieure nécessaire à la stabilité est intégrée dans les prédalles.

Les éléments ont été vérifiées aux états limites ultimes (équilibre statique, résistance,
stabilité de forme) et aux états limites de service (déformations, fissurations)

3.3.6.3. DALLE A PREDALLES DES PLANCHERS RDC A R+4

3.3.6.3.1. DEFINITION DE LA PREDALLE

On désigne sous le terme prédalles des dalles préfabriquées destinées à constituer la partie
inférieure armée d’une dalle pleine, la dalle ainsi obtenue présentant, en phase finale, un
fonctionnement monolithique.
124
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

La mise en oeuvre d’une prédalle passe par des phases successives (manutention, stockage,
mise en place...). Un état-limite ultime de résistance étant caractérisé par l’atteinte d’une
déformation limite soit du béton comprimé, soit de l’acier tendu, et les déformations
résultant des phases successives s’additionnant, les vérifications relatives à chaque phase
doivent être conduites à l’état-limite de service.

3.3.6.3.2. HYPOTHESES ET PRINCIPES DE CALCUL

o Les armatures

Détermination des armatures de la dalle finie considérée comme monolithe (par un calcul à
l’état-limite ultime ou à l’état limite de service selon le degré de nocivité de la fissuration, en
prenant en compte la résistance du béton à 28 jours d’âge).

o Les contraintes
Calcul, toujours pour la dalle finie, des contraintes maximales du béton comprimé et de
l’acier tendu, sous la sollicitation de service la plus défavorable que cette dalle aura à
supporter. On peut alors reprendre un calcul phase par phase, en tenant compte à chaque
fois de la résistance réelle du béton à l’âge de la phase considérée. Dans ce qui suit, on
désigne par :

le poids propre de la prédalle.


le poids du béton frais de deuxième phase.
125
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

les charges permanentes appliquées après coup (revêtements, cloisons, etc.).


les charges variables de chantier.
les charges variables d’exploitation.
la réaction au droit d’un étai sous les charges g1 et g2.
la hauteur totale de la dalle finie.
la hauteur utile des armatures.
la hauteur totale de la pré-dalle.
la hauteur utile des armatures.

3.3.6.3.3. PRE-DIMENSIONNEMENT DU PLANCHER

o Données géométriques

Données : (prédalle de plus grande portée)

L’épaisseur de la prédalle doit vérifier la condition suivante :

Epaisseur de la dalle finie brut :

Epaisseur de la prédalle :

Epaisseur du béton CSP (Coulé sur place) :

Hauteur utile dalle entière :

Enrobage à l’axe des aciers inférieurs :

Hauteur utile prédalle seule :

Largeur de la dalle :

o Caractéristiques mécaniques du béton et de l’acier

Béton de la prédalle :

Soit

Coefficient d’équivalence
126
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Béton CSP (Coulé sur place) :

Soit

Coefficient d’équivalence

Aciers :

Fissuration jugée peu préjudiciable, donc pas de vérification de la contrainte de l’acier en


ELS

o Définition des charges

- Charge de la prédalle seule :

- Charge de béton coulé sur place :

- Charge de chantier d’exploitation en phase d’exécution :

- Charge concentrée
[ ] à mi-portée

- Charge d’exploitation :

o Vérification de la condition de flèche de la prédalle

doit vérifier aussi la condition de flèche de la dalle coulée:

Avec

127
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

La condition de flèche de la prédalle est vérifiée.

o Calcul des moments

La manutention des prédalles (A 6 jours)

La manutention des prédalles à 6 jours d’âge au moyen d’un palonnier à brins d’élingues
multiples de longueur auto réglable ; les épingles sont disposées dans le sens de la grande
longueur des prédalles, suivant deux lignes symétriques.

128
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Le stockage des prédalles (A 6 jours)

Le stockage des prédalles le même jour sur des lignes de madriers disposés à plat, dans sens
de la petite dimension.

La mise en place des prédalles sur leurs appuis (A 15 jours)

On envisage les cas de pose suivants :

 Appui arasé sur murs

129
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

 Appuis sur poutres

Coulage du béton de deuxième phase le lendemain (A 16 jour) :

130
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

l’enlèvement des étais à 21 jours

L’exécution des cloisons et du revêtement, mise en exploitation à

131
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ





o [ ] à mi-portée
o

Age du béton :

o
o
o
o
o
o

o Détermination des armatures de la dalle finie considérée comme monolithe

Dans le cadre de mon étude, les différentes prédalles ont des longueurs variables selon les
distances qui séparent les murs d’appuis. Les prédalles prennent appuis sur des supports
bétons coulés en place. On ne prévoit guère plus de 2 cm d’appuis de part et d’autre de la
prédalle, avec la nécessité d’un étaiement réalisé le long des lignes d’appuis.

La prédalle la plus longue sera de (avec 2cm d’appuis sur les murs ou poutres béton)

Le calcul et la vérification complets des prédalles du plancher haut sous-sol au plancher haut
R+4 sera réalisé avec le logiciel Prédalle Software 2006. Une note de calcul de toutes les
prédalles est donnée dans la partie « Annexes » de cette étude.

132
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Je réalise donc ici le calcul manuel d’une prédalle. Il s’agit des prédalles D107 et D107’ des
niveaux R+1, R+2, et R+3. Les prédalles D107 et D107’ présente une longueur égale, mais
une largeur différente. Le calcul sera réalisé avec une largeur , ce qui permettra de
déterminer une section d’acier par mètre de largeur. (Voir plans d’exécution AutoCAD en
annexe pour la visualisation des prédalles)

3.3.6.3.3.1. Manutention des prédalles

Lors de cette phase le poids propre de la prédalle est majoré de 30%

Soit

133
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

o Calcul avec longueur prédalle = 4.74 m

o Par la méthode forfaitaire :

Le moment fléchissant est maximal en travée, avec

3.3.6.3.3.2. Stockage des prédalles

o Calcul des moments par la méthode forfaitaire

( )

( )

134
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

3.3.6.3.3.3. Mise en place des prédalles

o Calcul des moments par la méthode forfaitaire

( )

3.3.6.3.3.4. Coulage du béton (

135
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Calcul des moments par la méthode forfaitaire (fissurations non préjudiciables):

Les conditions sont satisfaites et permettent d’utiliser cette méthode :

 En notant

On vérifie

 La fissuration ne compromet pas la tenue des revêtements ni celle des cloisons


 Les éléments du plancher ont une même inertie dans les différentes travées
 Les portées vérifient les rapports

Soit la travée isostatique définie par les appuis et .


 le moment isostatique associé à la poutre isostatique
 les valeurs absolues des moments respectivement sur les appuis et
de la poutre continue hyperstatique.
 est le moment maximum dans la travée considérée de la poutre continue

Réactions d’appuis :

( )

136
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Soit pour la phase de coulage du béton :

[ ] [ ]

3.3.6.3.3.5. Enlèvement des étais (21 jours)

L’enlèvement des étais se fait à j=21 jours, après que le béton ait durcis.

Dans la phase 5, les réactions R des étais n’étant plus équilibrées, tout se passe comme si, à
leur emplacement, agissaient maintenant des charges de pesanteur (donc descendantes)
d’intensité R. La portée à prendre en compte est celle de la prédalle.

137
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

o A mi-portée avant enlèvement des étais :

o A mi-portée après enlèvement des étais :

Donc après enlèvement des étais, on calcule le moment en C

( )

La charge de chantier est prise égale à 0.

A 21 jours, le béton a déjà atteint sa résistance, donc la dalle est sollicitée par la somme
algébrique des moments des deux phases avant et après enlèvement des étais.

( )

Soit ( )

( )

138
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

3.3.6.3.3.6. Situation définitive

pour une Poutre isostatique

C’est le moment à mi- travée de la phase 6

(2cm de ciment comprimé + carrelage mince +


cloisons)

(Charge d’exploitation bâtiment d’habitation)

En situation définitive (Cumul)

139
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

3.3.6.3.4. VERIFICATION DE LA PREDALLE

On a les moments ultimes et service suivants :

o CALCUL DES SECTIONS D’ACIER

 Les armatures longitudinales

Le calcul se fera à la flexion simple pour une bande de section

La hauteur utile de la dalle finie vaut :

( )

Pour les aciers

 Pas d’aciers comprimés

140
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Choix de 5 HA12 / m ( )

o Les armatures de répartition

Choix de 5 HA6 /m ( )

 Armatures minimales

Donc

o CALCUL DES CONTRAINTES A L’ELS

 Cas de la prédalle seule, sans aciers comprimés ( )

On prendra le coefficient d’équivalence

Calcul de l’axe neutre de la prédalle :

141
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

 Contrainte de l’acier :

[ ]

o Contrainte du béton

[ ]

 Dalle finie : position de l’axe neutre

Hauteur utile de la dalle finie :

On prendra le coefficient d’équivalence

Calcul de l’axe neutre de la dalle finie obtenue par l’équation des moments statiques :

 Contrainte de l’acier :

[ ]

 Contrainte du béton

142
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

[ ]

Avec ̅̅̅̅ [ ]

La fissuration est peu préjudiciable, donc :

̅̅̅̅

On vérifie ̅̅̅̅

 Vérification des contraintes successives de la manutention des prédalles à la dalle


finie

3.3.6.3.5. VERIFICATION MANUTENTION DE LA PREDALLE (A 6 JOURS)

En phase de manutention, le moment maximal dans la prédalle doit vérifier :

et coefficient 1.35

majorateur pour des raisons liées au déplacement des prédalles (vent,…)

Manutention vérifiée !!

On prendra

143
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

3.3.6.3.6. VERIFICATION STOCKAGE DE LA PREDALLE (A 6 JOURS)

A ce stade, nous devons vérifier l’inéquation suivante :

Stockage des prédalles vérifié !!

3.3.6.3.7. VERIFICATION POSE DE LA PREDALLE (A 15 JOURS)

Dans la phase de pose de la prédalle sur les étais, la condition suivante doit être respectée :

Mise en place des prédalles vérifiée !!

Conclusion : Les caractéristique géométriques et de résistance de la prédalle sont vérifiées.


144
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

3.3.6.3.8. VERIFICATION COULAGE DU BETON (A 16 JOURS)

Soit pour la phase de coulage du béton :

[ ] [ ]

o Cas de la prédalle seule, sans aciers comprimés :

On prendra le coefficient d’équivalence

Calcul de la fibre neutre de la prédalle :

o Contrainte de l’acier :

[ ]

o Contrainte du béton

̅̅̅̅

̅̅̅̅

Phase de coulage du béton vérifiée !!

3.3.6.3.9. VERIFICATION ENLEVEMENT DES ETAIS (A 21 JOURS, DALLE FINIE)

A 21 jours, le béton a déjà atteint sa résistance, donc la dalle est sollicitée par la somme
algébrique des moments des deux phases avant et après enlèvement des étais.

145
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

o Contrainte de l’acier :

o Contrainte du béton

Avec ̅̅̅̅ [ ]

̅̅̅̅

̅̅̅̅

Phase d’enlèvement des étais vérifiée !!

3.3.6.3.10. VERIFICATION SITUATION DEFINITIVE

En situation définitive (Cumul)

o Contrainte de l’acier :

146
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

o Contrainte du béton

Avec ̅̅̅̅ [ ]

̅̅̅̅

̅̅̅̅

Phase définitive vérifiée !!

3.3.6.3.11. VERIFICATION ETUDE A L’EFFORT TRANCHANT

Énoncé de la règle des coutures :

Tout plan soumis à un effort de glissement doit être traversé par des armatures d’attache (ou
armatures de couture ) totalement ancrées de part et d’autre de ce plan, faisant un angle
d’au moins 45° avec lui et inclinées en sens inverse de la direction probable des fissures du
béton.
Lorsque les actions tangentes sont susceptibles de changer de sens, les armatures de couture
doivent être normales au plan sur lequel s’exercent ces actions.

Calcul de l’effort tranchant :

La résistance au glissement est à justifier au niveau de la surface de glissement entre la


prédalle et la dalle coulée en place en application de la règle de couture [C2308]

Contrainte tangente conventionnelle :

147
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

En considérant en plus que la surface de reprise est traitée pour lui conférer une rugosité
importante, on peut considérer que les armatures de couture ne sont pas nécessaires.

o Les joints transversaux

(5 HA6 / m)

On calcul ( )

Soit ( )

Choix de 5 barres HA8 / m

L’adhérence entre le béton de coulage et les prédalles entre en jeu au moment où les étais
sont enlevés. Soit à J <28 jours.

Pour le béton de la prédalle à 21 jours, on a :

148
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

o Longueur de scellement droit bandes de treillis :

( )  .

Pour le béton de deuxième phase (Coulage du béton en 2ème phase), âgé alors de 7 jours (i.e 7
jours à compté du jour de mise en œuvre du béton)

o Longueur de scellement droit des HA10 (Couvre joint)

( ) 

o Longueur adaptée pour les couvre-joints :

o Distance entre les barres :

o Longueur des couvre-joints (HA10) :

On prendra

149
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Les barres HA10 couvre-joints mesure 1 . Elles sont disposées perpendiculairement à la


longueur de la prédalle et de tel sorte que leurs centres soient alignés le long du joint qui
sépare les prédalles entre-elles.

Le schéma suivant rappelle les détails constructifs et les symboles de mesure et de section
d’acier.

o Longueur de recouvrement en cas d’aciers de répartition diamètre 4 mm


( ):

On calcul ( )

Soit ( )

Choix de 5 barres HA6 / m

o Prédalle à 21 jours

( ) 

o Béton coulé en place à 7 jours

( ) 

o Longueur des couvre-joints (HA6) :

150
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

On prendra

o Longueur de recouvrement en cas d’aciers de répartition diamètre 8 mm


( ):

On calcul ( )

Soit ( )

Choix de 5 barres HA10 / m

o Prédalle à 21 jours

( ) 

o Béton coulé en place à 7 jours

( ) 

o Longueur des couvre-joints (HA6) :

On prendra

3.3.6.4. ETUDE ET VERIFICATION DES PLANCHERS (DALLES PLEINES)

o Calcul des moments en travée et sur appuis des étages RDC à R+3

Les dalles D1 à D5 et D7 à D9 portent sur leurs quatre cotés.

La dalle D6 porte sur deux côtés.

151
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Les dalles D11 et D12 des balcons sont en appui linéaire sur un côté et en appuis simples sur
les deux poteaux extérieurs

Charges permanentes :

Dalle béton :

Chape de ciment :

Revêtement :

Charges d’exploitation :

ELU :

ELS :

Dalles sur appuis continus

Les dalles portent sur leurs quatre cotés

152
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Les valeurs suivantes peuvent être prises dans les calculs :

o Continuité d’appuis :

o Sans continuité d’appuis

Moments isostatiques en travées :

M0x/p=µx.lx^ M0y/p=µy.M0x/
Dalles lx ly α=lx/ly µx µy 2 p
m m
1 3.9 1.4 0.886 0.0456 0.7834 0.693576 0.543347438
2 4.4 4.7 0.936 0.041 0.8875 0.79376 0.704462
3 3.9 4.4 0.886 0.0456 0.7834 0.693576 0.543347438

153
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

4 3.9 4.7 0.83 0.0506 0.6864 0.769626 0.528271286


5 4.7 4.7 1 0.037 1 0.81733 0.81733
6 1.2 3.9 0.308
7 3.9 4 0.975 0.0389 0.835 0.591669 0.494043615
8 4 4.7 0.851 0.0506 0.6864 0.8096 0.55570944
9 3.9 4 0.975 0.0389 0.835 0.591669 0.494043615

Nous devons vérifier pour les deux sens de portée :

sont respectivement les moments sur les appuis gauche et droite.

est le moment en travée de la portée considérée.

DALLES Direction L (longitudinale) Direction T(Transversale)


Maw/p Mae/p Mt/p Maw/p Mae/p Mt/p
1 0.2080728 0.346788 0.5895396 0.16300423 0.27167372 0.461845323
2 0.352231 0.352231 0.5283465 0.238128 0.39688 0.674696
3 0.346788 0.2080728 0.5895396 0.27167372 0.27167372 0.543347438
4 0.2308878 0.384813 0.6541821 0.26413564 0.26413564 0.396203465
5 0.408665 0.245199 0.6947305 0.408665 0.408665 0.6129975
6
7 0.1775007 0.2958345 0.50291865 0.24702181 0.14821308 0.419937073
8 0.27785472 0.27785472 0.41678208 0.4048 0.24288 0.68816
9 0.2958345 0.1775007 0.50291865 0.24702181 0.24702181 0.494043615

Sens lx
M0x Mox µB α zB zb.500/1.15 Ax
Axe Bras de
Dalles kN.m/m MN.m/m M. réduit neutre levier cm2/m

1 7.3172268 0.00731723 0.01138868 0.01432 0.17896896 77.81212443 0.9404


2 8.3761524 0.00837615 0.01303681 0.0164 0.1788192 77.74701178 1.10
154
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

3 7.31896074 0.00731896 0.01139138 0.1432 0.1696896 73.77764429 0.9920


4 8.12147837 0.00812148 0.01264043 0.0159 0.1788552 77.76266386 1.045
5 8.62487483 0.00862487 0.01342393 0.01689 0.17878392 77.73167274 1.11
6
7 6.24358712 0.00624359 0.00971765 0.0122 0.1791216 77.87848925 0.8017
8 8.543304 0.0085433 0.01329697 0.0167 0.1787976 77.73762053 1.10
9 6.24358712 0.00624359 0.00971765 0.0122 0.1791216 77.87848925 0.8017

Sens ly
M0y Moy µB α zB zb.500/1.15 Ay
Axe Bras de
Dalles kN.m/m MN.m/m M. réduit neutre levier cm2/m

1 5.73367384 0.00573367 0.00892401 0.01121 0.17919288 77.90948037 0.7359


2 7.43383526 0.00743384 0.01157017 0.01455 0.1789524 77.80492447 0.9555
3 5.73367384 0.00573367 0.00892401 0.01121 0.17919288 77.90948037 0.7360
4 5.57458275 0.00557458 0.00867639 0.010893 0.1792157 77.91940379 0.71543
5 8.62487483 0.00862487 0.01342393 0.016894 0.17878363 77.73154752 1.10958
6
7 5.21339525 0.0052134 0.00811423 0.0101842 0.17926674 77.94159217 0.66889
8 5.86412387 0.00586412 0.00912704 0.0114613 0.17917479 77.90161363 0.75277
9 5.21339525 0.0052134 0.00811423 0.0101843 0.17926673 77.94158904 0.66889

3.3.6.5. FERRAILLAGE DES BALCONS EN PORTE A FAUX AVEC GARDE-CORPS


METALLIQUE

Hauteur garde-corps

Dalle béton épaisseur

Béton et acier Fe500

Soient et

La fissuration des balcons est considérée comme préjudiciable. Soient les valeurs limites :

̅̅̅̅

̅̅̅̅

155
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

( ( √( )))
{

Pour un acier et :

̅
Hauteur utile ( )

 Charge permanente de la dalle pleine


 Charge permanente de la chape béton épaisseur
 Charge permanente totale
 Charge variable verticale
 Charge variable horizontale de poussée sur garde-corps à un mètre de hauteur

( )

longueur balcon

Position de l’axe neutre :


̅̅̅̅̅
̅̅̅ ̅̅̅̅̅ ̅̅̅

Calcul du moment résistant :


̅̅̅̅
̅̅̅ ( ) ̅̅̅̅ ( )

, donc pas d’aciers comprimés.

Calcul des aciers longitudinaux en chapeau

̅̅̅̅
̅̅̅ ( ) ( )

̅̅̅ ̅̅̅

Choix de treillis soudés type

156
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Vérification du pourcentage minimum d’acier

Effort tranchant

̅̅̅

̅̅̅

longueur de recouvrement du treillis soudé sur la dalle intérieure

Les dalles intérieures des planchers hauts des étages Rdc à R+3 sont des dalles à prédalles.
Les prédalles mises en œuvre ne portent que dans le sens de la plus petite portée.
Cependant, la dalle finie se comporte de manière monolithique et porte sur ses quatre cotés.
Le calcul de la longueur de prolongement du treillis soudé de la console sur la dalle
intérieure exige de déterminer la courbe des moments sur cette dalle. Pour ce faire, nous
pouvons utiliser la méthode de Caquot pour calculer les moments sur appuis et en travée et
déterminer le point ou le moment fléchissant est nul dans la travée en considérant les dalles
en appuis continus sur le murs banchés, et ne portant que dans un seul sens.

157
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Moment de la travée 1 :

( )

( )

Calcul de
il faut additionner dans le calcul le moment provoqué par la console sur l’appui 2 avec le
moment sur l’appui 2 engendré par les travée adjacentes chargées.

 Moment généré par la console :

( )

En fait car le moment est négatif sur appuis.

( )

 Moment généré par les travées adjacentes chargées :

( )
( )

( )

 Moment total sur l’appui 2

 Moment dans la travée 2

( )

( )

avec
158
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Soit

Ce qui donne {

On retiendra une longure de recouvrement du treillis soudé de la console sur la dalle de


continuité égale à .

3.3.7. LES ESCALIERS

3.3.7.1. JUSTIFICATION DES VOLEES A SIMPLE PAILLASSE (SANS LIMONS)

3.3.7.1.1. VOLEE DROITE DU SOUS-SOL APPUYEE SUR LA LONGRINE

o Données

 Epaisseur paillasse
 Inclinaison de la paillasse
 Longueur oblique de la paillasse
 Longueur projetée de la paillasse
 Longueur du palier intermédiaire
 Longueur de la barre isostatique équivalente
 Le poids propre de l’escalier suivant la pente
 Le poids propre projeté de l’escalier

( ) ( )

 Le poids propre de la dalle palière avec sa chape de 1.5 cm

 La charge d’exploitation

159
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

o Vérifications de la mesure des marches

 Marche
 Contre marche

OK

o Calcul du moment fléchissant maximum en travée isostatique

On considère la travée isostatique de portée . La travée est chargée par


sur AC, par sur CB, et par sur toute la travée.

 Charges à l’ELS

sur AC
sur CB

 Charges à l’ELU

sur AC
sur CB
160
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

 Réactions aux appuis à l’ELU

( )


Soit

 Moment sur AC

o Valeurs des moments fléchissants et efforts tranchant calculés avec RDM6

 A l’ELS

161
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

 A l’ELU

o Vérification à l’effort tranchant et calcul acier

 Effort tranchant maximum aux appuis

162
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Ok

 Contrainte de compression dans le béton

La contrainte de compression dans du béton a pour limite , ce qui correspond à un


.

Soit (

Ok

 Aciers longitudinaux

Axe neutre ( √ ) ( √ )

Bras de levier

Choix de (

 Armatures de répartition au mètre linéaire

( )

163
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Choix de (

 Aciers de chapeau

Choix de (

3.3.7.1.2. VOLEES DROITES APPUYEES SUR LES DALLES PALIERES

Les volées droites prenant appuis sur les dalles palières de part et d’autre sont identiques
d’un point de vue du dimensionnement. Elles présentent un moment fléchissant maximal et
un effort tranchant maximal identiques. La géométrie dans une volée ou dans la suivante ne
relève que d’un point de vue. Nous ferons les calculs pour la volée droite qui prend appuis sur
la dalle palière du rdc et la dalle intermédiaire à juste au dessus du niveau rdc.

o Données

 Epaisseur paillasse
 Inclinaison de la paillasse
 Longueur oblique de la paillasse
 Longueur projetée de la paillasse
 Longueur du palier 1
 Longueur du palier 2
 Longueur de la barre isostatique équivalente
 Le poids propre de l’escalier suivant la pente
 Le poids propre projeté de l’escalier

( ) ( )

 Le poids propre de la dalle 1 avec sa chape de 1.5 cm

 Le poids propre de la dalle 2 avec sa chape de 1.5 cm

164
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

 La charge d’exploitation

o Vérifications de la mesure des marches

 Marche
 Contre marche

OK

o Calcul du moment fléchissant maximum en travée isostatique

On considère la travée isostatique de portée . La travée est chargée


par sur AC, par sur CD, par sur DB, et par la charge d’exploitation sur toute la
travée.

165
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

 Charges à l’ELS

sur AC
sur CD
sur DB

 Charges à l’ELU

sur AC

sur CD

sur DB

o Valeurs des moments fléchissants et efforts tranchant calculés avec RDM6

 A l’ELS

+-----------------------------+
| Flexion d'une poutre droite |
+-----------------------------+

Utilisateur : Loukili

Nom du projet :
Date : 8 août 2012

+---------------------+
| Données du problème |
+---------------------+

166
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

+---------------+
| Noeuds [ m ] |
+---------------+

Noeud 1: x= 0.000
Noeud 2: x= 1.370
Noeud 3: x= 3.645
Noeud 4: x= 4.700

+-----------------------+
| Liaison(s) nodale(s) |
+-----------------------+

Noeud 1 : Flèche = 0
Noeud 4 : Flèche = 0

+-------------------+
| Cas de charge(s) |
+-------------------+

Charge linéairement répartie : Noeuds = 1 -> 2 pyo = -7.88 pye = -7.88 kN/m
Charge linéairement répartie : Noeuds = 3 -> 4 pyo = -7.88 pye = -7.88 kN/m
Charge linéairement répartie : Noeuds = 2 -> 3 pyo = -9.95 pye = -9.95 kN/m

+-----------+
| Résultats |
+-----------+

+--------------------------------------+
| Efforts intérieurs [ kN kN.m MPa ] |
+--------------------------------------+

Ty = Effort tranchant Mfz = Moment fléchissant Sxx = Contrainte normale

Noeud Ty Mfz Sxx

1 -20.71 -0.00 -0.00


2 -9.92 20.98 23.22

2 -9.92 20.98 23.22


167
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

3 12.72 17.80 19.70

3 12.72 17.80 19.70


4 21.02 -0.00 -0.00

Moment fléchissant maximal = 25.92 kN.m à 2.366 m

Contrainte normale maximale = 28.69 MPa à 2.366 m


Contrainte normale minimale = -28.69 MPa à 2.366 m

+-----------------------------------+
| Action(s) de liaison [ kN kN.m ] |
+-----------------------------------+

Noeud 1 Fy = 20.71
Noeud 4 Fy = 21.02

Soient les valeurs :

 A l’ELU

+-----------------------------+
| Flexion d'une poutre droite |
+-----------------------------+

Utilisateur : Loukili

Nom du projet :
Date : 8 août 2012

+---------------------+
| Données du problème |

168
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

+---------------------+

+---------------+
| Noeuds [ m ] |
+---------------+

Noeud 1 : x = 0.000
Noeud 2 : x = 1.370
Noeud 3 : x = 3.645
Noeud 4 : x = 4.700

+-----------------------+
| Section(s) droite(s) |
+-----------------------+

Noeuds 1 --> 4

+-------------------+
| Cas de charge(s) |
+-------------------+

Charge linéairement répartie : Noeuds = 1 -> 2 pyo = -11.00 pye = -11.00 kN/m
Charge linéairement répartie : Noeuds = 3 -> 4 pyo = -11.00 pye = -11.00 kN/m
Charge linéairement répartie : Noeuds = 2 -> 3 pyo = -13.81 pye = -13.81 kN/m

+-----------+
| Résultats |
+-----------+

+--------------------------------------+
| Efforts intérieurs [ kN kN.m MPa ] |
+--------------------------------------+
169
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

Ty = Effort tranchant Mfz = Moment fléchissant Sxx = Contrainte normale

Noeud Ty Mfz Sxx

1 -28.83 0.00 0.00


2 -13.76 29.18 32.29

2 -13.76 29.18 32.29


3 17.66 24.75 27.39

3 17.66 24.75 27.39


4 29.26 0.00 0.00

Moment flechissant maximal = 36.03 kN.m à 2.366 m


Moment flechissant minimal = -0.00 kN.m à 4.700 m

Contrainte normale maximale = 39.88 MPa à 2.366 m


Contrainte normale minimale = -39.88 MPa à 2.366 m

+-----------------------------------+
| Action(s) de liaison [ kN kN.m ] |
+-----------------------------------+

Noeud 1 Fy = 28.83
Noeud 4 Fy = 29.26

Soient les valeurs :

o Vérification à l’effort tranchant et calcul acier

170
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

 Effort tranchant maximum aux appuis

Ok

 Contrainte de compression dans le béton

La contrainte de compression dans du béton a pour limite , ce qui correspond à un


.

Soit (

Ok

 Aciers longitudinaux

Axe neutre ( √ ) ( √ )

Bras de levier

Choix de (

 Armatures de répartition au mètre linéaire

171
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

( )

Choix de (

 Aciers de chapeau

Choix de (

4. CALCUL PARASISMIQUE DU BATIMENT SELON L’EUROCODE 8

4.1. AUTRES EUROCODES

On fera ici nécessairement référence aux Eurocodes ou parties d’Eurocodes ci-après :

EN 1990 Eurocode – Base de calcul des structures (EC0)


EN 1991 Eurocode 1 – Actions sur les structures (EC1)
EN 1992 Eurocode 2 – Calcul des structures en béton (EC2 Part 1-1)
EN 1993 Eurocode 3 – Calcul des structures en acier (EC3)
EN 1997 Eurocode 7 – Calcul géotechnique (EC7 Part 1)

4.2. OUVRAGES DE REFERENCES

Manual for the seismic design of steel and concrete buildings to Eurocode 8 /The
institution of Structural Engineers/
Béton et construction parasismique-Cimbéton
Conception et règles de calcul /Wolfgang Jalil – ENPC /
Génie parasismique - Conception et dimensionnement des bâtiments/Pierino Lestuzzi
et Marc Badoux - EPFL/
Conception parasismique /Milan Zacek/

4.3. AVANT-PROPOS ET ANNEXES NATIONAUX

Les Avant-propos et Annexes Nationaux (AN) français donnent les conditions d’application
de l’EC8 en France.

172
RESIDENCE R+4
Dimensionnement d’une résidence à 7 niveaux en béton armé, sur fondations profondes
LOUKILI AZIZ

L’AN française détermine les valeurs des Paramètres Déterminés Nationalement tels
qu’utilisées en France, lorsqu’elles diffèrent des valeurs recommandées dans l’EN. Les
Paramètres Déterminés Nationalement se rapportent à des sujets relatifs à la sécurité de la
structure.

173

Vous aimerez peut-être aussi