Vous êtes sur la page 1sur 29

Département : Économie solidaire

et développement social :
Licence professionnelle
Rapport de stage de fin d’études
Sous thème :

Le rôle des centres d’accueil dans la lutte contre la précarité :

Cas de la Préfecture –MEKNES

Réalisé par : Encadré par :


SIKOUK Yousra Ms. AARAB Mohamed
Ms. NAJI Idriss

Année Universitaire : 2017/2018


La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 2
SOMMAIRE

Introduction générale

Chapitre 1 : Présentation générale de l’initiative nationale pour le


développement humain

Chapitre 2 : Tâches effectuées au sein de l’INDH

Chapitre 3 : Étude de la problématique : le rôle des centres d’accueil dans


la lutte contre la précarité : <cas des Enfants abandonnés >. Préfecture –
MEKNES

Conclusion générale

La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 3
REMERCIEMENT

Je tiens à exprimer ma profonde gratitude à Monsieur l’AMEL de la


préfecture Meknès d’avoir accepté ma demande de stage et de m’avoir donné
l'occasion de découvrir le domaine de travail social afin de le confronter et
d'approfondir nos connaissances.

Je remercie vivement tous les agents travaillant dans la division de


l’action sociale MEKNES qui se sont montrés dès le premier jour
accueillants, chaleureux et disponibles, je tiens à exprimer ma profonde
gratitude à Ms. NAJI Idriss pour son encadrement et le grand temps qu’il
m’a consacré et je leur suis très reconnaissant pour tous les conseils qu’il a
pu me prodiguer au cours de ce mois.

J’ai également le grand plaisir de remercier tous les professeurs de


L’École Supérieure de Technologie pour leur compréhension, leur
disponibilité et leur soutien qu'ils nous ont apportés afin d'assurer une bonne
formation aux étudiants.

La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 4
Introduction générale
Aux termes de mes études en licence professionnelle en Économie Solidaire et Développement

Social à l’École Supérieure de Technologie Meknès (ESTM), j’ai effectué un stage de fin d’études Ce

stage d’une durée de huit semaines, du 02avril au 31mai 2018 s’est déroulé dans L’Initiative Nationale

pour Développement Humain à MEKNES. Le but de ce stage est double. D’un part j’ai eu l’occasion

de pratiquée mes connaissances théoriques acquises durant l’année d’étude. D’autre part ce stage m'a

donnée la possibilité d'avoir des idées de ce que se passe dans le secteur social et le développement

humain. Dans le cadre de l’obtention de ma licence professionnelle j’ai réalisée un rapport écrit à ce

stage.

Le Développement humain est une théorie développée principalement dans les années 1990

afin d’intégrer les dimensions économiques, sociales et politiques du développement.

Le Développement Humain est un processus consistant à élargir pour les individus le champ

des possibilités, et à renforcer leurs capacités en leur permettant de : Vivre longtemps et en bonne

santé, Avoir accès au savoir, Vivre dans des conditions de vie décentes,

Le Maroc est l’un des pays qui adopte cette politique de développement. Avec le lancement, le 18

mai 2005, par le Roi Mohamed VI, de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain

(INDH), pour assurer un développement humain durable et équitable, mobiliser les acteurs

locaux et dynamiser le corps associatif de la société. L’INDH a pour objectif de réduire la pauvreté, la

précarité et l’exclusion sociale. Elle vise à instaurer une dynamique permanente, au service du

développement humain et la prospérité de tous les citoyens et de hisser le Maroc au rang des pays

avancés ; cela repose sur la participation de toutes les composantes de la société.

Ce Rapport sera divisé en trois Chapitres :

1. Le premier chapitre portera sur une Présentation de l’INDH

2. Le second chapitre portera sur les taches effectuées durant mon stage

3. Et le troisième plotera sur l’étude du problématique.


La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 5
Chapitre 1 : présentation générale de
l’initiative nationale pour le développement
humain

Présentation, valeurs et principes de l’INDH

L’Initiative Nationale pour le Développement Humain (l’INDH) lancée par Sa Majesté le Roi

Mohammed VI le 18 mai 2005 a pour objectif de combler le retard du Maroc dans la réalisation

des Objectifs du Millénaire pour le Développement. L’INDH - qui vise au renforcement de

l’action de l’État, des collectivités locales et la structuration des capacités de toutes les composantes

de la société civile - a retenu trois principaux axes d’intervention : l’accès aux services de

base pour tous (santé, éducation, culture, services urbains, transports…), la promotion des

activités génératrices de revenus et l’aide aux personnes les plus vulnérables. Elle est réalisée à

travers un partenariat entre l’État, les collectivités locales et les organismes internationaux..

L’INDH se base sur un ensemble de valeurs, qui se représentent dans le respect de la dignité

humaine, l’encrage de la confiance en soi et en l’avenir, avec le principe de participation sous

une bonne gouvernance et la pérennité des projets.

L’INDH est donc une doctrine composée de cinq principes précis :

 La dignité
 La confiance
 La participation
 La bonne gouvernance
 La pérennité

http://www.indh.ma/fr/presentation

La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 6
Le Maroc au lancement de l’INDH subit de grands déficits sociaux, qui sont

Présentés dans la figure suivante :

la pauvreté rurale
23% de la populatin rurale la précarité
vit au dessous du seuil de autres, 15% 2% de la populatio utrbain
pauvreté dont 1,3% de précrité
extrême soit 200000
personnes
Enfants, 40% souffrent de précarité.
vagabonds, 13%

personnes agées, 16%


l'exclusion sociale
700000 ménages , 4 millions
de personnes vivent dans
des quartiers non réglementaires
ou dans de bidonvilles. femmes , 16%

Les déficits sociaux du Maroc en (%)

L’INDH s’inscrit dans le cadre d’efforts en faveur du développement social. Ainsi ses

objectifs sont les suivants :

• Consolidation d’un état moderne se caractérisant par la démocratie, l'état de droit, la promotion

des droits de la femme et de l’enfant ;

• Application des réformes et création des projets structurants générateurs de croissance ;

• Pratique d’une politique de développement économique dans ses dimensions économique,

social et culturelle, fondée sur les principes de bonne gouvernance à travers l’information, le

suivi et l’obligation de rendre compte.

Haut commissariat au plan

http://www.indh.ma/fr/programmes/

La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 7
Les programmes de L’INDH
L’INDH se traduit par de grands programmes de lutte contre la précarité ou la marginalisation,

contre la pauvreté en milieu rural, contre l’exclusion sociale en milieu urbain et le programme

transversal. La politique marocaine donne la priorité à ces programmes, pour faire sortir la

population en grande vulnérabilité de sa situation difficile.

 Programme de la lutte contre la précarité


Ce programme vise à promouvoir la dignité humaine des personnes en situation précaire et à fournir

un accompagnement, visant leur insertion ou leur réinsertion dans le tissu économique et social. La

précarité est un phénomène qui est lié à l’enfance, le logement, la santé et à la délinquance. Sur

cette base, huit catégories de population en situation précaire sont identifiées par l’INDH :

o Les enfants abandonnés ;


o Les jeunes sans abri et les enfants de rues ;
o Les femmes en situation de grande précarité sans ressources ;
o Les ex détenus sans ressources et sans abri ;
o Les malades mentaux sans abri ;
o Les personnes handicapées sans abri ;
o Les mendiants et les vagabonds ;
o Les personnes âgées démunies, sans abri.

 Programme de lutte contre la pauvreté en milieu rural


Les principaux axes du programme, ont pour but le développement humain et l’amélioration des

revenus. Ces axes ont donc pour objectif de :

 Construire les infrastructures de base : l’eau, l’électricité, les réseaux routiers

 Améliorer les services sociaux de base : l’éducation, la santé,


l’alphabétisation, la formation ;

http://www.indh.ma/index.php/fr/programmes/Lutte-contre-la-pauvrete-en-milieu-rural

http://www.indh.ma/fr/programmes/programme-lutte-contre-la-precarite

La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 8
L’INDH a emprunté de chemin pour atteindre ses objectifs. le premier, orienté ver l’accroissement de

l’habilité de la femme et de l’homme à la création de richesse, le second vise le soutien à l’accès aux

services sociaux, et parmi les organes qu’ont attribuer sont le comité provincial de développement – la

division d’action social.

 Programme de lutte contre l’exclusion sociale en milieu urbain

Ce programme a pour objectif d’éliminer l’exclusion sociale et d’atténuer la pauvreté des populations

défavorisées par l’amélioration des conditions de vie et le renforcement de l’insertion. Les actions

prévues par l’INDH sont regroupées sous quatre volets :

1) Soutien à l’accès aux services de proximité et aux équipements urbains de base

2) Dynamisation du tissu économique local par des activités génératrices de revenus

3) Soutien à l’action et à l’animation sociale, culturelle, cultuelle et sportive

4) Renforcement de la gouvernance et des capacités locales

 Le programme transversal

Ce programme est dédié au population dont le taux de pauvreté est moins de 30% , vise à lutter

contre les facteurs de risques sociaux dans l’ensemble des provinces et préfectures du territoire

marocain, et soutenir les projets ayant un impact sur le développement humain, à l’échelle

nationale.

http://www.indh.ma/fr/programmes/transversal

La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 9
Présentation et missions de la Division de
L’Action Sociale MEKNES

La Division de L’Action Sociale Meknès est créée suite aux orientations ministérielles contenues dans

la circulaire n°5278 du 20 juillet 2005 , la DAS est la structure de gouvernance préfectorale ayant pour

mission la mise en œuvre de l’Initiative Nationale Pour le Développement Humain.

 Missions de la DAS MEKNES

la DAS a pour mission principale d’assurer la proximité dans la gestion du développement humain et

ce en veillant à impulser et coordonner les actions entreprises dans le domaine du développement

humain. Elle a pour vocation de développer et capitaliser au sein de la Préfecture un savoir-faire

spécifique au développement humain et à l’action sociale en vue d’opérationnaliser les actions de

l’INDH dans un cadre institutionnel de participation, de coordination, de suivi et d’évaluation.

Ces actions sont entreprises dans un cadre participatif, en étroite collaboration avec les différents

organes de Gouvernance et autres partenaires tels les services extérieurs et le tissu associatif.

La DAS assure également le secrétariat du CPDH. A ce titre elle prépare ses réunions et suit

l’exécution de ses décisions. Dans ce cadre, elle veille sur:

L’élaboration des projets de conventions et de contrat entre le président du CPDH et les porteurs de

projets;

 Le suivi de l’état d’avancement des ILDH;

 la coordination entre le CPDH et les CLDH;

 Le soutien des EAC/Q en leur apportant l’appui nécessaire pour mener à bien leur mission et

assurer la participation au niveau local.

La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 10
1. Organigramme de la DAS

Chef de la Division

Secrétariat Agents D'Appui

SERVICE DE LA SERVICE DE LA
SERVICE DU SUIVI- FORMATION ET DU SERVICE DE LA COORDINATION
ÉVALUATION RENFORCEMENT DE COMMUNICATION SOCIALE INTER
CAPACITÉS PROVINCIALE

Organigramme de la DAS MEKNES

-l’action de division sociale Meknès

La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 11
Chapitre 2 : les tâches effectuées au sein de
l’INDH

Les taches effectuées

Chez L’INDH (1mois )


Durant mes jours de stage à L’INDH le responsable Ms. NAJI Idriss il nous a organisé des formations
concernant l’Initiative et ses programmes par et par la suite il nous a affecté chacun de nous au centre
d’accueil qui traite le programme choisi.

Chez l’association musulmane de bienfaisance MEKNES (1mois)

Au cours de ce stage, j’ai eu l’opportunité de découvrir un métier sous toutes ses formes et de
comprendre de manière globale les difficultés que les assistantes sociale pouvaient rencontrer dans
l’exercice de ce métier. Pour une meilleure compréhension des tâches que j’ai pu effectuer, il apparaît
approprié de traiter en premier lieu des outils qui étaient mis à ma disposition, puis de traiter de
manière détaillée les tâches que j’ai pu effectuer.

. Les outils mis à ma disposition

Au cours de ce stage, j’ai passé le plus clair de mon temps au classe des enfants abandonnées avec les
nurses et l’assistante sociale. A mesure que j’apprenais, mes recherches se sont approfondies. Ce n’est
donc qu’à partir d’un mois de mon stage que j’ai été véritablement opérationnel, du fait de ma
meilleure maîtrise des différentes techniques d’accompagnement social, et jour après jour Jai
commencé à se familiariser avec les enfants.

Au cours de ce stage, différentes sortes d’activités m’ont été confiées :

- J’ai joué le rôle d’une maîtresse j’ai conservé quelque heures pour lui expliquer
des cours pour les différent niveaux
- Soutenir écouter et accompagner les enfantes et leurs apporter des solutions a leur
situation

La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 12
Chapitre 3 : Étude de la problématique : Quel est le
rôle du Centre D’Accueil dans la diminution du taux
de la précarité dans la Préfecture -Meknès - cas des
enfants abandonnées ?

Le Maroc a connu des progrès considérables en matière de développement et d’actions sociales

dans plusieurs secteurs, tels que la santé et l’éducation. Malgré tous les efforts, des failles

persistent dans le tissu social. C’est pourquoi certaines régions se retrouvent face à de grands

déficits sociaux.

La stratégie de lutte contre la précarité est l’un des éléments indispensable pour mettre en œuvre

l’INDH. Elle intervient dans l’ensemble des projets et réformes réalisés pour ce faire. Elle

sous-entend un nouveau système de gouvernance, visant à identifier les populations précaires

et les problèmes qu’elles rencontrent.

I- Définition de la précarité

La précarité est « une situation de fragilité, source d’isolement et d’exclusion, due à l’absence d’une

ou plusieurs sécurités, notamment celle de l’emploi, permettant aux personnes et aux familles

d’assumer leurs obligations professionnelles, familiales et sociales et de jouir de leurs droits

fondamentaux »Ainsi, la précarité présente plusieurs aspects avec des degrés variables en

fonction du profil des personnes en situation de précarité et de l’existence ou non de filets sociaux. De

l’analyse du type, du degré, de la durée de la précarité, du profil de la personne en situation de

précarité et de son environnement familial quand il existe, dépendra le type d’accompagnement et de

prise en charge.

-Programme de la lutte contre la précarité : Manuel de procédures

La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 13
II- Objectifs du programme de lutte contre la précarité

1) Objectif général
L’objectif du programme de lutte contre la précarité est de :

• favoriser autant que possible la réinsertion familiale et socioprofessionnelle des

Personnes concernées ;

• améliorer la qualité des prestations offertes actuellement par les associations et

institutions publiques pour atteindre des standards de qualité qui garantissent les

conditions de la dignité humaine ;

• créer des capacités supplémentaires d’accueil là où cela s’avère nécessaire.

2) Objectifs opérationnels
Le programme vise à :

• améliorer la qualité des prestations offertes actuellement par les associations

et institutions publiques pour atteindre des standards de qualité qui garantissent les

conditions de la dignité humaine ;

• améliorer la gestion des associations et centres intervenant dans la précarité par

la mise en application et le respect de normes et standards et contrats programmes

de gestion ;

• créer, éventuellement, des capacités supplémentaires d’accueil.

III- La population cible

1) Cadrage et ciblage :
Les populations en situation de précarité ne présentent pas un groupe homogène, mais toutes
présentent en commun une dégradation de leurs conditions de vie.

Les profils des populations varient en fonction de :

• âge: nourrissons, enfants, adolescents, jeunes, adultes, personnes âgées

• sexe: filles, garçons, femmes, hommes

• degré d’intégrité physique: sains, malades aigus ou chroniques, handicapés moteurs et/ou
sensoriels

La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 14
• degré d’intégrité psychique: sains, malades mentaux chroniques ou aigus, toxicomanie,
alcoolisme

Les degrés de précarité varient en fonction de :

• environnement familial: stable, instable ou inexistant

• logement: stable, instable ou inexistant

• revenus économiques: réguliers, suffisants, irréguliers, inexistants

• degré d’autonomie personnelle: autonomie totale, partielle ou dépendance totale.

Dans le cadre du programme de l’INDH, 8 catégories générales de population en situation

de précarité sont identifiées :

• les jeunes sans abri et les enfants des rues ;

• les ex-détenus sans ressources ;

• les enfants abandonnés ;

• les malades mentaux sans-abri ;

• les femmes en situation de grande précarité sans ressources ;

• les personnes handicapées ;

• les mendiants et vagabonds ;

• les personnes âgées démunies.

2) Définitions opérationnelles :
A cette classification catégorielle, s’adjoint une définition opérationnelle fondée sur des critères

spécifiques de précarité qui permettra une identification objective des populations et par voie de

conséquence, des actions pertinentes à mener en leur faveur. Elles permettent de répartir les

populations ciblées en 3 groupes:

a) personnes vivant dans la rue ;

b) personnes vivant dans les centres d’accueil ;

c) personnes à risque d’exclusion sociale car vivant dans une instabilité économique et/ou familiale.

La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 15
a) Personnes vivant dans la rue :
Ces personnes, dépourvues de toute sécurité matérielle, familiale, vivent en marge de la société. Cette

catégorie souligne la faillite du système familial et du système d’entraide et de solidarité. Ces

personnes déambulent dans la rue, vivent dans des squattes, mendient, se livrent à des petits travaux

(vente ambulante, nettoyage des voitures, cirage de chaussure).

Ce groupe est composé de profils différents:

• enfants (moins de 18 ans) en situation de rue: seuls ou avec un de leurs parents; filles (parfois
enceintes ou mères) et garçons

• femmes (25-50 ans) : seules, mères célibataires, femmes enceintes

• handicapés: physiques, sensoriels ou mentaux

• jeunes: filles et garçons (18-25 ans)

• hommes seuls (25-50 ans)

• personnes âgées (au-delà de 50 ans)

b) Personnes vivant dans des structures d’accueil :


Cette catégorie se compose d’un large éventail de personnes en situation précaire, vivant dans des

structures d’accueil, relevant de l’État ou d’ONG. Il s’agit de personnes non ou partiellement

autonomes (enfants, handicapés, personnes âgées, malades mentaux), sans logement, sans emploi et/ou

sans familles :

• enfants: orphelins, abandonnés, vagabonds, mendiants, en situation de rue, délinquants; il peut

s’agir de bébés, nourrissons, d’enfants et de jeunes de moins de 18 ans ;

• personnes âgées des 2 sexes ;

• jeunes des 2 sexes, âgées de 18 à 25 ans ;

• femmes (25 à 50 ans) seules ou avec enfants ;

• personnes handicapées: tout type d’handicap, tout âge, les 2 sexes ;

La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 16
• malades mentaux ;

• familles ne possédant plus de logement (expulsion, habitations détruites).

c) Personnes à risque d’exclusion :


Il s’agit de toutes les personnes qui survivent encore au sein de la société mais pour

lesquelles les filets sociaux sont ténus ou instables:

• familles instables, démissionnaires; décès, divorce, emprisonnement d’un parent, abandon du


domicile conjugal, violence domestique, mères célibataires ;

• revenus économiques informels, irréguliers et insuffisants ;

• invalidité : physique, sensoriel, mental, sénilité.

Pour ce groupe, les actions préventives seront la priorité à travers les passerelles avec les

autres programmes INDH : Programme Rural, Urbain et Appel à Projet. Des actions spécifiques

pourront aussi être envisagées dans la composante précarité.

I. La lutte contre la précarité : <cas des Enfants abandonnés >. Préfecture


Meknès

L’INDH fait le point sur la lutte contre la précarité par un programme qui visent à améliorer la qualité

de vie des personnes précaires et soutenir les populations en situation difficile dans le bute de réduire

cette phénomène L’INDH a fixé des objectifs pour améliorer la prise en charge et favoriser la

réinsertion familiale et sociale. Ainsi d’améliorer la qualité des prestations offertes par les associations

pour atteindre les standards de qualité, ensuite un objectif qui visent à la création des capacités

supplémentaires d’accueil là où cela s’avère nécessaire.

La préfecture –Meknès s’inscrit dans cette même stratégie de lutte contre la précarité, avec la mise en

place par l’AAMEL de la préfecture d’une nouvelle politique de gouvernance territoriale centrée sur la

recherche des moyens et des outils permettant l’identification des besoins des populations, dans le

but de la mise en œuvre du développement humain..

La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 17
Présentation de la préfecture - MEKNES
S’étalant sur une superficie de 1786Km2, la Préfecture de Meknès est une subdivision à majorité

urbaine (82,3% de la population réside en milieu urbain contre 17,7% en milieu rural).

Depuis 2003, elle englobe les anciennes préfectures de Meknès-El Menzeh et d'Al Ismaïlia.

Le chef-lieu de la Préfecture n’est autre que la ville de Meknès.

Selon le dernier découpage administratif de 2015, la Préfecture de Meknès fait partie de la région

Fès-Meknès aux cotés de la Préfecture de Fès et des provinces d’Ifrane, d’Elhajeb, Sefrou, Moulay

Yacoub, Boulemane, Taounate et Taza.

Ses limites administratives se présentent ainsi :

La Province de Sidi kacem au Nord ;

La Province de Moulay Yacoub au Nord Est ;

La Province d’Elhajeb au Sud ainsi qu’au Sud Est ;

La Province de Khémisset à l’Ouest ;

La Préfecture de Meknès occupe une position géographique stratégique car d’une part, elle se situe

entre deux ensembles de montagnes : le Pré Rif et le Moyen Atlas Occidental et d’autres part,

grâce au positionnement de la ville de Meknès, au croisement de grandes artères de

communication entre les différentes villes du Royaume du Maroc (routes nationales et

provinciales, tronçons d’autoroute et l e chemin de fer reliant Marrakech à Oujda qui traverse

la ville de Meknès).

-Haut Commissariat au Plan Direction Régionale Fès-Meknès / Direction Provinciale de Meknès

La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 18
La carte géographique de la préfecture MEKNES

Le projet de lutte contre la précarité sous-entend également, la participation de plusieurs

acteurs socio-économiques, tels que l’Entraide Nationale (EN), l’Agence de Développement

Social (ADS), ainsi que les associations de lutte contre la précarité qui ont participé à la création des

centres d’accueil qui joue un rôle très important au sujet de la lutte contre la précarité

Préfect type de centre d’accueil existant responsables de capacité


ure gestion du centre d'accueil

Meknès centre des enfants de la rue (filles) Entraide nationale et 60


AMB

Meknès -Centre d’Éducation et de Formation Entraide nationale 80


de Sidi Saïd

Meknès centre des enfants abandonnés Entraide Nationale et 200


AMB

La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 19
Meknès centre des personnes âgées Entraide nationale et 200
AMB

Meknès Centre de formation des enfants Association trésomie21 60


trisomiques

Meknès centre médical pour handicapés Association Affak 50


mentaux

Meknès Centre d’aide aux enfants en déficit ? 40


auditif

Meknès Centres des handicapés physiques Association Ismailia 150

--Centre d’Éducation et de Formation Sidi Entraide nationale 70


Lahrichi

-Centre d’Éducation et de Formation Entraide nationale 100


El Bassatine

Centre d”Accueil au pour filles Association al Amal 400


démunies scolarisées

-Centre d’Accueil le Nid des enfants Fondation le Nid 250


abandonnés

-Centre Socio-éducatif des non- O.P.A.M 160


voyants relevant de l’O.A.P.A.M

-Centre d’Éducation et de Formation et Entraide nationale 100


Garderie d’enfant Moulay Idriss 120

Complexe sociale Dar taleb Dar taleba Entraide nationale et 200


et Personnes agés AMB

-Centre d’Éducation et de Formation Entraide nationale 100


Sidi Ali

Dar Taliba Aîne Jemâa Entraide nationale 72

- La Division De L’Action Social Meknès

La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 20
Le tableau ci-dessus, illustre les projets réalisés dans le programme de lutte contre la précarité.

on remarque également que le type de ces projets concerne principalement la construction des

centres de santé et l’éducation, dar Talib et dar Taliba . Ce qui montre que l’INDH accorde une

grande importance au secteur de l’éducation afin d’éviter l’abandon scolaire. et les porteurs de

projets sont soit l’INDH directement soit les communes ou les ministères concernés. Avec

toujours une contribution de la part de l’INDH

La précarité est donc la fragilité et l’instabilité, contraignant dans les pays et les régions qu’elle

touche, à un mode de vie diminué, c’est ainsi le cas du Maroc et plus précisément de la

préfecture Meknès , qui constitue l’objet de mon étude et plus spécialement sur les enfants

abandonnées

 Les enfants abandonnés

Il peut s’agir d’enfants nés hors mariage dits « illégitimes », mais également sans famille pour

plusieurs autres raisons :

- Orphelins ;

- Parents portés disparus ;

- Abandon suite à un divorce ou veuvage.

Cette catégorie subit le fait d’être à la rue, de ne pas l’avoir choisi. Ces enfants sont ainsi exposés à la

marginalisation et à la délinquance. Cela montre l’ampleur du phénomène de précarité et de

l’exclusion sociale, qui peut toucher dès le plus jeune âge. Leur nombre pour_ MEKNES. L’avantage

de cette catégorie, c’est son intégrité psychique et physique car la plupart sont sains d’esprit et sans

maladies particulières, sauf de rares cas de handicap. Mais elle souffre d’une instabilité au niveau du

logement et de l’environnement familial.

La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 21
 Association musulmane de bienfaisance – Meknès

Depuis sa création en 1936, l'association Musulmane de bienfaisance – MEKNES a toujours fait de

son mieux pour s'occuper de « ses » enfants. Les membres de l'association ont tout donné pour que

l'association puisse résister aux problèmes quotidiens. sa mission qui consiste à assurer la protection de

l’enfance en situation précaire et particulièrement celle des enfants abandonnés et en situation difficile.

L’activité principale de l’association est de prendre en charge les enfants abandonnés (âgés de 6 à 18

ans) en attendant qu’il termine leur études au lycée. en savoir un responsable d’éducation ,9 nurses,

une assistante médicale, une psychologue, une assistante sociale et deux femmes de ménage se

relaient pour assurer le suivi des enfants 24 sur 24 heures.

Le centre accueil les enfants et lui assurer le logement, nourriture, soins médicaux, scolarité, etc...

Les enfants de l’association AMB –Meknès

Le tableau suivant représente le nombre des bénéficiaires depuis 2010 par sexe :

La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 22
La date Masculin Féminin

2010/2011 60 20

2011/2012 50 23

2012/2013 48 23

2013/2014 55 33

2014/2015 65 31

2015/2016 64 31

2016/2017 74 34

2017/2018 79 43

Source : Association de musulmane de bienfaisance – Meknès

Financement de l’association

La bourse de l’entraide nationale : 581 millions chaque année

La bourse de communauté : 50 Millions

Conseil de l’autorité : 16 Millions

La taxe La taxe d’abattage

L’association possède quelques locaux qui le loue

Et les bienfaiteurs qui couvrent 90% des charges de l’association

- Association musulmane de bienfaisance – Meknès

La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 23
Analyse du rôle de centre d’accueil dans la
lutte contre la précarité
Utilisation du analyse SWOT

Le centre d’accueil des enfants abandonnées joue un rôle très important dans la lutte contre la

précarité par un nombre de plus de 100 bénéficiaires par année, cependant durant mon stage j’ai

constaté quelques points qui nécessite une amélioration afin d’éviter le non suivi de l’association. Ils

m’ont donc semblé intéressants de les analyser.

Forces :
 l’association assure aux enfants les conditions de la vie logement , nourriture, soins médicaux,

sclarité,etc

 La réinsertion sociale

 L’association protège les enfants de ne pas vivre dans la rue

 L’association participe à la réduction du taux de l’anndon scolaire

Faiblesses :
 Manque de compétence de personnel

 Manque de communication envers les bénéficiaires

 Manque de suivi et l’absence de la bonne gestion de l’association

 Association dispose de peu de ressources financières et seule les bienfaiteurs qui couvre 90 %

des ses charges

 Capacité d’accueil limité

 Mauvais comportement des enfants dans l’école

La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 24
OPPORTINITEES

 L’association Participe à la lutte contre la délinquance et la criminalité des enfants en lui

donnant une éducation et un encadrement les permettant de prendre conscience de leur vie de

citoyen

 l’enfant bénéficie d’une prise en charge totale (nourriture, habillement, scolarité, logement,...)

jusqu’à sa majorité

 L'association assure également pour tous les enfants, les soins médicaux

Menaces
 un taux de réussite des enfants faible

 Réduction du nombre des bénéficiaires

 L’augmentation du taux de Redoublement des enfants

 Augmentation de la délinquance qui augmente le taux de crime

 Les impacts sur des phénomènes de société : violence, délinquance, abandon, exclusion,

vulnérabilité sociale et économique.

La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 25
Recommandations

 La contribution au développement de la personnalité des enfants en leur transmettant des

principes, des valeurs nécessaires à leur épanouissement et à leur intégration sociale

 La construction des ateliers pour les enfants qui lui propose des activités artistiques , culturelles

et sportifs afin de développer des savoir-faire et des savoir- être indispensables au citoyen du

monde de demain

 Un salaire motivant au personnel avec des heures de repos

 Les nurses devront être formées pour permettre aux jeunes d’aller à la source du problème,

pour mieux y faire face.

 la diversification des programmes pendant les jours et les heures où les enfants ne vont pas à

l’école, de manière la monotonie et la routine qui caractérisent le quotidien des enfants.

 Les institutions doivent recruter des personnes qualifiées et formées pour prendre en charge les

enfants. Cela implique une rémunération adéquate par rapport aux compétences du personnel.

La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 26
Conclusion générale

l’INDH est un projet qui rassemble à la fois un but lucratif et non lucratif, qui se base sur la

participation de toute la société marocaine afin de répondre aux besoins de l’ensemble et de réaliser un

développement humain, qui laisse le Maroc rattraper son retard au niveau de l’indicateur du

développement humain et combler son insuffisance dans le domaine économique et social.

Dans ce rapport j’ai traité la problématique du rôle des centres d’accueil dans la déminunition de

taux de pauvreté _ cas des enfants abandonnées – de la Préfecture MEKNES, ainsi j’ai lui suggéré de

recommandations afin d’améliorer la situation de cette catégorie et lui assurée un suivi à long terme

Pour conclure, L’éducation a une action essentielle pour assurer la cohérence culturelle et

Morale d’une société. Elle peut renforcer, ou contribuer à créer, l’homogénéité

Culturelle d’un pays.

La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 27
BIBLIOGRAPHIE ET WEBLIOGRAPHIE

 -Programme de la lutte contre la précarité : Manuel de procédures

 Programme de la lutte contre la pauvreté : Manuel de procédures

 Programme transversal : Manuel de procédures

 Haut Commissariat au Plan Direction Régionale Fès-Meknès / Direction

Provinciale de Meknès

 http://www.indh.ma/fr/presentation
 http://www.indh.ma/fr/programmes/

La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 28
Table des matières
SOMMAIRE............................................................................................................................................................3
REMERCIEMENT ......................................................................................................................................................4
Introduction generale ..............................................................................................................................................5
Chapitre 1 : présentation génèrale de l’initiative nationale pour le develeppement humain ...................................6
Presentation , valeurs et principes de l’INDH .....................................................................................................6
Les prgrammes de L’INDH .................................................................................................................................8
 Programme de la lutte contre la précarité ..............................................................................................8
 Programme de lutte contre la pauvreté en milieu rural ............................................................................8
 Programme de lutte contre l’exclusion sociale en milieu urbain .............................................................9
 Le programme transversal .......................................................................................................................9
Présentation et missions de la Division de L’Action Sociale MEKNES ...............................................................10
 Missions de la DAS MEKNES .............................................................................................................10
Chapitre 2 : les tâches effectuées au sein de l’INDH ............................................................................................12
Les taches efféctuées .........................................................................................................................................12
. Les outils mis à ma disposition .................................................................................................................12
Chapitre 3 : Etude de la problèmatique : Quel est le rôle du Centre D’Accueil dans la diminution du taux de la
précarité dans la Préfecture -Meknes - cas des enfants abandonnées ? ................................................................13
Analyse du role de centre d’accueil dans la lutte contre la précarité .....................................................................24
 Utlisation du analyse SWOT .....................................................................................................................24
Recommandations .........................................................................................................................................26
Conclusion .............................................................................................................................................................27
BIBLIOGRAPHIE ET WEBLIOGRAPHIE .........................................................................................................28

La Division de L’Action Sociale | rapport de stage réalisé par : yousra SIKOUK | 2017/2018 Page 29

Vous aimerez peut-être aussi