Vous êtes sur la page 1sur 10

LE TEMPS DU 19 DECEMBRE

lever 1 h.
1935
coucher
Il est facile de forpiller telle ou
24· jour de la lune
IL h. 55. Soleil, lever 7 h. 41, coucher 15 Il. 53. =
modéré a E=
telle formule de conciliation m
Mauvais temps. S.-E. à S.-O.
assez fort, frais, neige et pluie. Baromètre en =
baisse. Paris, nuit, +1°; jour, ||
Dépression sera entrée Manche, –12 à 15" =
Hausse +10" Italie, moindre Allemagne. == bUer; que le peuple 'français
Parls, 7 h. =
PRONOSTICS D'AVIATION.
S.-E.-S.-0. 3 o 6 m. Pluie ou neige. Paris-Stras- veut la) paix =
bourg Brouillards. G
& (8 lianes)

JEUDI 19 DECEMBRE • W 125 CENTIMES -19 Décembre 1935


52e ANNEE. N° 18.900

M. RENES LES MÈRES Un témoin


Sir Samuel Hoare a élu président
SUBLIMES

CECOUPDETHEATREMARQUELAVIOLENCE
DUCONFLIT de la
SERONT

Stavisky
QUIDIVISE
POLITIQUE L'ANGLETERRE
ACTUELLEMENT République
HONORÉES

Elles aaront le monument


M. Tissot
LECONSEIL A DEMAIN
DELAS.D.N.S'ESTAJOURNÉ tchécoslovaque
qai perpétuera le souvenir
de leur sacrifice
des
anciendirecteur
assurances sociales
Parvenue tard dans la soirée,
A ROME Dans le Matin du 17 août,
l'annonce
Sir Samuel
de la démission
Hoare, chef du Fo-
reign Office, a causé, à Paris,
de
La démission du ministre M.EDOUARD PAR 340 VOIX
HERRIOT
Lucien
mères
Klotz écrivait
sublimes doivent
c Les
être
est
inculpé
une stupéfaction au moins égale SUR 440 VOTANTS citées à l'ordre
Le projet du Matin
de la nation.
a été ap-
»

à celle qu'elle
'Londres
a provoquée
et à Genève, bien que
à
des affaires étrangères Legrandconseil DONNE
fasciste SADEMISSION prouvé,
de l'Etat
encouragé
lui-même.
par lé chef
Le procureur général a pris
cette décision à la suite de
personne ne s'illusionnât sur les Quel-
des meilleurs servi-
difficultés
le gouvernement
pour prendre
qu'avait

une
à surmonter
britanntque
nette'position
de Grande-Bretagne a entenduunrapport.DEPRÉSIDENT ques-uns
teurs
s'associer
du pays ont
au geste de ce jour-
tenu à
l'audition particulièrement
mouvementée de ce témoin
sur le projet de conciliation
surlespropositions DUPARTI nal, à réclamer avec lui « un
franco-anglais, destiné à fournir monument et des fêtes pour
une base de discussion pour La nouvelle, communiquée
les mères de condition mo-
régler le conflit italo-éthiopien. par l'agence officielle britanni-
Point n'est nécessaire d'épilo- que à 21 h. 40, a causé une
deconciliation RADICAL
dePdris(Voir SOCIALISTE deste '.qui, en se sacrifiant
pour leurs fils, leur ont per-
guer sur les raisons qui ont mo-
tivé le retrait
tique extérieure
du chef de la poli-
britannique. Les
stupéfaction

qui, depuis
profonde
dans ces milieux sanctionnistes
cinq jours,
jusque

récla-
enDernière
Heure.) mis de prendre
l'élite dirigeante,
place
pensante
dans
et
dépêches de Londres sont expli- maient à cor et à cri le sacri- créatrice de la nation. Je suis
Mieux vaut [DU CORRESPONDANT PARTICULIER DU MATIN
cite à ce sujet. fice dû' ministre des affaires heureux de pouvoir annoncer
tenter'de prévoir' les répercus- étrangères.. ROME, 18 décembre. Par'téléphone.- ,.Le grand'conseil
au public que la campagne
sions que cette' démission peut a fasciste a tenu, cette nuit, sa séance prévue.
sur le Et voilà que M. Baldwin menée par le Matin aura des
entraîner, tant plan de Réunis à 22 heures au palais de Venise, sous la présidence
sacrifié le chef du Foreign Of- résultats
l'orientation de la politique de M. Mussolini, les membres du conseil ont longuement étudié positifs.
étrangère du cabinet Baldwin, fice, après avoir dit avant-hier la situation, sous l'angle du conflit africain. Pour agir, il faut de l'ar-
tout entier pre- particulièrement
que sur les chances qui demeu- que le cabinet I1s ont écouté un rapport du chef du gouvernement sur le détail
de la for- gent.
rent au plan Laval-Hoare d'être nait la responsabilité des propositions nous
conciliatrices de Paris. L'argent nécessaire,
adopté par le conseil de la So- mule de Paris, après l'avoir ré- Plus que de coutume, cette séance du grand conseil avait l'avons trouvé le comité
ciété des nations. pété encore hier, à l'issue d'un soulevé l'intérêt de la foule romaine. Des milliers de spectateurs libé-
conseil de cabinet où pas une d'assistance des régions
Sacrifiant son ministres, M massés sur la place de Venise avaient
ne s'était fait salué, peu avant l'heure que j'ai l'honneur de
Stanley Baldwin a agi sous la voix dissidente rées,
fixée pour la réunion, l'arrivée de l'historique étendard fasciste va faire entièrement
pression d'une opinion publique, entendre. présider,
qui précéda les légions de la marche sur Rome et qui venait M. TISSOT à la barre des témoins
dont l'action, qu'il ne convient la les frais du monument récla-
Alors, comment expliquer d'être amené sous escorte du siège du parti pour être hissé au Croquis d'audience de Berings
pas de juger, s'est exercée bru- situation. le coup de théâtre et balcon du palais sous le feu des projecteurs. mé par tant de voix géné-
talement et sans nuances pour d'un mouve- reuses. Nous ne demandons
les conséquences
le respect strict du covenant de
ment qui s'est produit à l'exté- rien aux bonnes volontés of-
Genève; s'en tenant à la lettre
rieur et non à l'intérieur du ficielles ou privées qui, j'en
et en méconnaissant l'esprit. ré-
dû être les cabinet ? La pire confusion Grande nationale en Italie suis sûr, auraient répondu, le
Bien forts ont motifs
gnait, cette nuit, dans les cou-
journée
qui ont déterminé le chef du ca- cas échéant, à notre appel,
loirs de la Chambre des com- car il s'agit, ne l'oublions
binet conservateur à se priver pas,
du concours d'un collaborateur munes et dans les' salles de ré- Tandisque la reine fait don à la patrie de son anneaunuptialM.Mussolini d'une oeuvre nationale.
daction de Londres. Il semble-
de valeur, précieux et désinté-
rait que le gouvernement natio- inaugure la troisième ville créée dans les marais Pantins asséchés Devant le monument des
ressé, qui avait su comprendre le
nal ait été profondément ému mères françaises défileront,
prix de la collaboration franco-
britannique et l'intérêt d'une par le tollé général provoqué [DU CORRESPONDANT particulier de la patrie, nous souhaitons le sans souci de parti ni de
action conjuguée des deûx pays par la publication des proposi- du « Matin »] triomphe de la civilisation de Ro-
Rome. 18 décembre. confession, tous les Fran-
fin un état de tions de conciliation Laval- Par télé- me dans cette Afrique que vous
pour mettre phone. Un mois très exactement avez rachetée. Notre salut va au
M. et Mme BENES
le cœur aura bat-
choses capable d'engendrer les Hoare. çais dont
SIR SAMUEL HOARE
pires complications. PRAGUE, 18 décembre. tu à la pensé'e du sacrifice
Le chœur des protestations
Désormais, le cabinet britan- des sanctionnistes travaillistes M. Benès a maternel, et aussi tous ceux
(Dép. Sud-Est).
nique, quel que soit le successeur a été enflé par l'indignation de été élu président de la République qui sentent qu'un peu d'op-
de, Sir Samuel Hèare, se canton- ceux qui se réclament unique-
1 nera dans une
politiqtce étroite, moral du pro- par 340 voix sur 440 votants, dé- timisme et d'idéal est, plus MM. PAUL Reboux' (à gauche)
ment de l'aspect nécessaire et Tristan Bernard
limitée; -parties obligations du putés et sénateurs. que jamais pour
blème, c'est-â-Jiire par les Egli- de Berings
Covenant. Il se peut que, ce Le professeur Nemec, qui avait ,».Çnj<luLs d'audience
ses et par la masse de l'opinion
faisant, il consolide sa position
publique. Les universités elles- cependant retiré sa candidature, Grâce aux témoins appelés
intérieure mais on peut craindre
mêmes ont fait entendre leur a obtenu 24 voix. Il y a 76 bul- par Dubarry en garantie de sa
ou'U n'en soit pas de même à
sou- voix aujourd'hui. Elles ont fait haute moralité, la première
l'extérieur une certaine letins blancs.
étant plus savoir aux députés, qu'ils soient moitié de cette trente-quatriè-
plesse diplomatique libéraux ou tra- me audience a été plutôt ré-
aue jamais nécessaire au milieu conservateurs,
vaillistes, que les conditions Aussitôt après que lé résul- créative M. Guyot, profes-
des difficultés de toutes sortes
de mises en avant par la France tat des élections eut été pro- seur à..la facuité des lettres,
que crée le développement
la campagne italienne en Afri- et l'Angleterre comme base de clamé, M. Benès, président de nous a appris, un peu longue-
paix étaient absolument in- la Républi.que, a prêté ser- ment peut-être, que toute la
que orientale.
Les sanctionnistes triom- compatibles avec la lettre ou ment à la Constitution Sorbonne, à qui l'on eüt' prêté
pen-
du Covenant de la S. des soucis plus purement Intel-
phent. À Genève, on ne tardera l'esprit dant que les députés et les
D. N. que le gouvernement na- lectuels, s'était passionnée, pour.
pas à voir reprendre l'offensive sénateurs chantaient l'hymne
antiitalienne qu'avait un peu tional s'était engagé à honorer. la cession de la Volonté à Sta-
national. et davantage
calmée l'annonce d'une discus- Devant cette visky, autant que
condamnation Accompagné du président s'il se fût agi des humanités en
sion possible sur des données grossissante, les ministres libé-
M. Pierre Laval de la Chambre, du président péril. Et Tristan Bernard, à la
nouvelles. raux nationaux, dont Sir John
aura tort à faire, privé qu'il vo du Sénat et du président du barbe fleurie de mots excellents,
Simon, allaient informer M.
être d'un soutien dont il était conseil, M. Benès a ensuite nous a réconforté par une pe-
Baldwin qu'ils ne pourraient
le premier à mesurer le prix. Le en revue différentes tite causerie optimiste sur la
plus rester dans le gouverne- passé
sort du projet de conciliation unités de l'armée, devant le méchanceté des gens.
ment national. Le mouvement
compromis à moins La seconde moitié de l'au-
parait-fort de révolte contre le plan de ehdteau de Prague.
d'un redressement imprévisible La reine d'Italie !it devant un microphone un message demandant à dience était vouée au coup de
Paris aurait également gagné Enfin, il s'est rendu à Lany
de dernière heure, et nul doute toutes les épouses du royaume de faire don de leur alliance à la théâtre rituel on y vit, en ef-
certains conservateurs. Leurs à l'ancien prési-
ne pour rendre fet, trois. des accusés, Garat.
que le prand conseil fasciste craintes quant à l'effondrement patrie libérateur de
soit impressionné par les nou- dent Masaryk, Hayotte et Ramognino, obtenir
d'un système de sécurité col- sa pre.
velles de Londres au moment où après l'entrée en vigueur des sanc- soldats des forces de terre, de mer la Tchécoslovaquie, du procureur général l'ouverture
lective en Europe si l'Angleterre tions genevoises. l'Italie a de nou- et de l'air aux Chemises noires mière visite officielle. d'une instruction contre un an-
l'Italie s'apprête à adresser à
donnait sa bénédiction aux veau pavoisé ce matin. aus ouvriers et aux askaris fidèle
Genève une réponse sur le pro- cien directeur général des assu-
propositions Laval-Hoare, se- C'était en effet la grande jour- Bon Noël. Le cabinet Hodza rances sociales déclarant à la
jet dont elle a été saisie. raient partagées par Sir Austen née de fête nationale, au cours de (Voir la suite en Dernière Heure.) reste en fonctions barre des témoins, sous serment,
Les craintes qu'ont éprouvées Chamberlain lui-même. laquelle toutes les femmes italien-
vont nes ont fait don à la patrie de leur PRAGUE, 18 décembre. (Dép. qu'il n'avait jamais pris ni
les conservateurs anglais nous assis- M. Edouard Benès, pré-
pour eux Et, cette nuit, anneau nuptial, suivant le haut Havas). plus forte raison placé un bon,
avoir, non seulement de cette cla- sident de la République, après avoir
des tons au crescendo exemple donné par la reine Hélène. L'ambassadeur M. ED. LABBB de Bayonne.
mais encore pour d'autres, M. STANLEY BALDWIN la démission le serment constitutionnel, a On croyait avoir entendu
méur nationale prêté tous
conséquences qu'ils ne soupçon- Hoare. Le chef
Celle-ci fut la première à faire et l'ambassadrice d'ItaGe reçu la démission du gouvernement combattre de réalités les témoins
de Sir Samuel le geste symbolique de patriotis- trop considérables on
nent pas. Les éléments de l'In- [DU CORRESPONDANT PARTICULIER
du Foreign Office a préféré me. Arrivée au pied de l'autel de ont que lui a présentée M. Milan Hod- oubliait M. Tissot, à qui Ramo-
téricationale qui mènent dans le DU « MATIN »]
Par sans doute se sacrifier pour pré- la patrie où repose le Soldat in- accompli hier au fascio za président dude conseil. la République a
déprimantes.
gnino ne pardonnait pas de re-
monde la ronde sanctionniste LONDRES, 18 décembre. Le président En somme, le monument
Sir Samuel Hoare server le gouvernement d'union connu italien, elle monta lentement de Paris le Hodza de continuer à ex- nier M. Alexandre qu'iZ
jubilent. Nul doute que M. Pier- tétéphone. les marches de marbre blanc, ac- geste symbolique prié M. des mères françaises signi-
M.
re Laval n'ait à en tenir compte a démissionné ce soir. sacrée. le secrétaire du pédier les affaires courantes. des avait connu, parait-il, intime-
compagnée par du « don des alliances » Hodza se chargera également fiera « Haut les coeurs ment.
lorsque, le 27, il devra à la parti fasciste et toutes les autori- affaires étrangères.
tés municinales. Le commissaire général Le tort .de M. Tissot n'est
Chambre répondre à ses inter- à la patrie La répartition des votes de l'Exposition de 1937, peut-être que d'avoir, comme
pellateurs.
La journée
mettra de se
d'aujourd'hui
faire une opinion
per- LA JOURNÉE A GENÈVE Après avoir jeté dans l'urne les
deux bagues d'or du couple royal,
la souveraine prononça quelques Ce fut, hier, au siège du fascio
PRAGUE, 18 décembre.
Sud-Est). Les statistiques
(Dép.
des
ED. LABBÉ.
Garat,
intimitë
perdu de vue que cette
avait eu des témoins,
paroles émues de Paris, 12; rue Sédillot, où, en votes montrent que coalition les députés et Mais Garat, lui, est au banc des
sur les chances qui restent de sénateurs de la gou-
[DE L'ENVOYÉSPÉCIALDU « MATIN que M. Wolde Mariam a déclaré En montant au sacrarium du signe de fidélité à la patrie et au les Se disant altesse royale accusés M. Tissot n'y était
voir le forum genevois faire vernementale, les autonomistes le
GENÈVE, 18 décembre. Par au conseil, ce soir, que son gou- Vittoriano, dit-elle, avec les jiè- régime, les fascistes apportent leurs slovaques, les chrétiens-sociaux al- pas banc des accusés a pris
oeuvre de sagesse. Ces chances
téléphone. H est évident que vernement ne veut présenter de res mèris et épouses de notre chère offrandes, depuis l'application des un Polonais sa revanche.
sont minces. lemands, les communistes et le
le succès possible du plan de réponse qu'après étude des pro- Italie, pour déposer sur l'autel du premières sanctions, la « journée parti hongrois de l'opposition ont Le compte rendu en page 8
'héros inconnu notre bagué nup- des alliances ». trafiquait de stupéfiants
i Depuis ces dernières conciliation
années. établi à Paris par positions par la Société des na- voté pour M. Benès.
le monde entier a eu les yeux M. Pierre Laval et Sir Samuel tions. tiale, symbole de- nos premières Devant l'effigie, ornée d'emblè- L'union nationale, parti à ten-
Hoare
sur qui dépendait avant toute dans un cercle joies et ç^raos'- extrêmes renoncia- mes aux couleurs italiennes et fas- dances fascistes (M. Kramar) a Quel sera en mai prochain
fixés sur l'Angleterre, Nous tournons tions, ew'signe de profond dévoue- cistes, de Nicola Bonservizi, fon- donné ses voix au professeur Ne-
chacun fondait ses espoirs pour chose de son acceptation par vicieux. Ne pouvant faire autre-
la paix. les deux principaux intéressés, ment. le conseil s'est ajourné à
ment à la patrie, nous nous incli- dateur du fascio parisien, tombé mec.
nons jusqu'à terre pour unir nos pour la cause fasciste, s'amonce-
lemoded'électiondes députés?
c'est-à-dire l'Italie et l'Ethiopie, La coalition allemande de Hen-
• L'Angleterre, aujourd'hui,.don- une séance ultérieure, l'attitude esprits à ceua de nos glorieux laient déjà les objets d'or et d'ar- lein et d'autres extrémistes de
ne au monde une nouvelle
sans compter
dé-
bien entendu la
des deux gouvernements inté- morts de la grande guerres, et nous gent, apportés les jours précédents droite ont déposé des bulletins La commission
Société des nations. invoquons avec ces derniers et de- par les patriotes italiens, et unf blancs. du suffrage universel
monstration de ses intentions, ressés n'étant pas encore con-
Cette dernière ne s'est pas vant Dieu la victoire. A vous, jeu- urne avait été spécialement dispo- Il est à semble favorable
C'est sur les suites de celles-ci nue. nes fils d'Italie qui en défendez les sée pour recevoir les anneaux nup- jorité obtenueremarquer que la ma-
prononcée cet après-midi, puis- par M. Benès a dé- au « statu quo »
qu'elle sera jugée. Comment sortir de cette si- droits sacrés et qui ouvrez de nou- tiaux, don suprême que les fidèles passé celle ou'avait
que ni le gouvernement de Rome obtenue M.
tuation qui parait de plus en velles voies à la marchè lumineuse font à leur pays. Masaryk lors de sa réélection du 24
ni celui d'Addis-Abeba n'ont fait Une nouvelle discussion a eu liëiï
plus devoir empêcher le plan glorieux drapeau, aux officiers et (Voir la suite en deuxième pare, 1" col.) mai 1934.
L'Académie française connaître d'une façon suffisam- hier, à la Chambre, devant la
Laval-Hoare d'être pris pour
ment nette leur attitude. commission du suffrage universel,
base d'une négociation ulté-
récompense M. Mussolini, on l'espère du à propos de la réforme électorale
rieure ? inlassablement
Répétons que le premier devoir de la S. D. N., quand le et en vue du débat public qui s'en-
les familles nombreuses moins ici, indiquera son point
de vue à l'issue du conseil fas- Il semble bien qu'il n'y ait pas gagera sans doute dès la rentrée
'{Voiren deuxièmepage.) d'issue en dehors de malheur veut qu'une guerre ait éclaté, êst de faire cesser cette. guerre le plus de janvier sur cette question.
ciste qui se tient cette nuit à possible
Après une longue, et parfois très
Rome et le message qu'il enver- l'abandon pur et simple des sug- tôt possible. vive discussion entre proportion-
gestions de Paris.
Un complotcommuniste ra à la France et à la Grande-
On ne fait pas cesser une guerre en la prolongeant
nalistes et arrondissementiers.
commission, à la faible majorité de
la
Bretagne. auteurs du plan, ne Après en avoir conféré dès et en risquant
13 voix contre 12, a écarté une fois
aurait été déjouéà Traunsteinsera vraisemblablement connu leur arrivée ce matin à Genève,
de l'étendre. C'est ce qui adviendra de plus la représentation
que demain matin. MM. Pierre Laval et Eden ce pour la guerre éthiopienne, si la S. D. N. propor-
dans les Alpesbavaroises Pour ce qui est de l'Ethiopie, dernier agissant selon les ins-
tionnelle et s'est prononcée pour
tructions rejette le plan Hoare-Laval. Et l'Ethiopie, ainsi que la%S. D. N. et la paix géné- le maintien du scrutin d'arrondis-
la situation est infiniment plus qui lui furent données sement.
Strasbourg, 18 décembre., Té- compliquée. On s'attend main- hier à Londres à l'issue du rale, ont tout à y perdre. Un nouveau débat s'est produit
ensuite sur la partie du rapport de
légr. Matin. Le Kurier de Colmar tenant, à la suite des déclara- conseil de cabinet se sont
Le plan Hoare-Laval M. Mistler concernant la proposi-
publie une information sensation- tions qui ont été faites aujour- trouvés dans l'obligation de je- peut n'être pas p arfait mais il a le mérite tion tendant à réduire le nombre
nelle qu'il dit tenir de bonne source. d'hui au conseil de la Société ter du lest au cours de la séance
Voici cette information la police des nations d'exister et d'offrir une chance d'arrêter l'effusion du sang. Si d'autres des députés de 613 à 499 par un
par M. Wolde Ma- du conseil. D'autre part, une ont, nouveau système de représentation
de Traunstein vient d'arrêter une riam, tentative ressusciter le
centaine de personnes appartenant ministre d'Abyssinie à pour un meilleur plan, qu'ils l'apportent tendant à la nomination pour cha-
comité des Cinq, présidé par M.
à l'Internationale communiste. Cinq Paris, à un rejet motivé des que département d'un député par
1 elles ont été fusillées. Il suggestions Laval-Hoare. En ef- de Madariaga et dont faisait Il
est bien de penser aux guerres futures pour les éviter, 100.000 habitants et par fraction de
d'entre mais il 100.000.
s'agirait d'un attentat qui aurait fet, tout fait prévoir ce refus partie M. Beck, ministre des
est encore mieux de s'occuper des guerres présentes M. Mistler s'étant attaché à
échoué. Il n'est pas possible d'obte- la déclaration du gouvernement affaires étrangères de Pologne, pour y mettre un terme. montrer que ce système accentue-
nir de détails sur cette affaire. éthiopien, dont il a été donné ne paraît pas avoir réussi.
[La localité de Traunstein, dont il est communication cet après-midi,
-« On ne sait si la guerre, selon une formule qui a cours, est « indi- rait les inégalités actuelles de re-
Ces deux derniers délégués présentation numérique au lieu d'y
question dans cette information, se trouve et les télégrammes en prove- ont conféré longuement avec le visible ». Mais on sait bien que la mettre fin, la commission, finale-
bavaroises, où le chancelier Hitler nance d'Addis-Abeba. président du conseil français au guerre est extensible. A tout prix, il con- ment, tout en demeurant favorable
tire chaque lois «u'Hprend du repos.j Mais il y a plus. C'est le fait Stanisias Bielski, pseudo-altesse à une réduction, s'est prononcée,
cours de la matinée vient que la présente guerre ne le soit pas. :Voir en page' 8 par 13 voix contre 12, contre cette
LE MATIN Jeudi 19 Décembre

et propos
selon les termes
proposition, estiment
du communiqué
exagérée.
cette proportion

Les voix dans les deux scrutins se sont


réparties de la façon suivante
Ont voté contre la R.P: MM. Ar-
La ligne aérienne
de V Amérique du Nord
L'Académie française récompense éclios Au cours
les porteurs
s'élèvent
de leur assemblée
de rentes

contre
générale

françaises
la dévaluation
chimbaud,
Guernut,
Courson:
Jouflrault,
Dariac,
de Lyrot,
Dubon,
Léon Unemission'française les familles nombreuses UN CADEAU A FAIRE FAITES VOTRE MARCHE et réclament la réforme de l'Etat
Meyer, Mellenné, Mistler, Montagnon,
Nast et de. Polignac. •
va se rendre' à Washington
>-••-< Au nombre des cadeaux offerts par
SIX METIERS
Plus de 10 L'assemblée générale annuelle de l'as-,
On voté pour MM. Montillot, Roul- Au cour.; de la séance publique an- fants Allard. aux Manges ilsère), 9 enfants sociat.ion des porteurs de rentes françai.
Au déjeuner donné, hier, à la presse une mère à son fils à l'occasion de son jeux sont pos-
leau-Dugage, Dommange, René Faure, nuelle, que l'Académie française tiendra Arvet, à Murianette llsère)."9 enfants Lacroix. ses s'est tenue hier sous la présidence
aéronautique, M. Louis Allègre, admi- sibles a v e c
mariage, un journal étranger cite une
Le Corbeiller, René Coty, Trémintin. à Lons-le-Saunier, 9 eniants Hennuyer. Ques-
nistrateur délégué, directeur général aujourd'hui sous la Coupole, les prix trecques (Pas-de-Calais i.
9 enfants Gellez, a chacun de ces de M.'Marcel Marion, membre de l'Ins-
,Prosper Blanc, André Fribourg, Sylves- Cognacq-Jay seront décernés. Ces prix quantité appréciable d'excellent vin. titut Le rapport général que présen-
tre. Graziani, Sixte-Quenin. d'Air France, a donné quelques préci- Billy-Montigny (Pas-de-Calais), 9 eniants albums lec-
sions Intéressantes concernant la ligne qui étaient précédemment de 25.000 et Hennuyer, à Questrecques (Pas-de-Calais), 9 Souhaitons que, dans un pays comme mémoi- tait M. René Tocanne, secrétaire géné-
On voté contre la réduction du nombre à Bruay-en-Artois (Pas-de- ture, ral délégué, a défini et affirmé la sage
aérienne au-dessus.de l'Atlantique Nord, de 10.000 francs ont été, cette année. enfants Hermant,
et re, observa-
«les députés 'de. 600 à S00 MM. Archim- ramenés à 20.000 et 8.000 francs. Calais), 9 enfants. le notre, pays de vignobles célèbres
position des rentiers devant
c'est-à-dire Europe-Etats-Unis. d'Améri- français
baud, Courson; Dubon Graziani, Guer- Voici les 90 dotations de 20.000 francs
MM. Lecerf, à Gulnes (Pas-de-Calais), 9 en- de crus merveilleux, cet exemple soit tion, vocabu-
les problèmes de l'heure, et a été en
iiut, Jouffrault, de Lyrot, Léon Meyer, que. fants Ousselin, a Escœuilles (Pas-de-Calais), 9 laire s o nt
Mistfer, Mellenne, Montagnon. Sylvestre On sait, en effet que lé ministre attribuées à des parents de nombreux enfants; Solon, à Pas-en-Artois (Pas-de-Calais), fréquemment suivi. Car une bonne cave tour à tour même temps qu'un plaidoyer pour une
et Sixie-Quenin. de l'air a, créé un comité français d'étude enfants vivants 9 enfants; Thorel. Bonningues-les-Ardres me paraît être un facteur d'agrément développés. rigoureuse discipline budgétaire; la res-
MM. Montillot, Roul- comprenant des représentants de l'avia. MM. Guénin. a Bourg-àux-Vennes gain), 11 (Pas-de-Calais), 9 enfants Towsend, à Calais,
et tauration de l'autorité de l'Etat et le
Ont voté pour i Aisne). 9 enfants Bodein. à Holtzheim (Bas-Rhin), Il dans un jeune ménage c'est une base Instructifs retrait de l'initiative parlementaire en
leau-Dugage, Dommange, René Faure, tion marchande, de la Compagnie trans- enfants; Souaille, à Verneuil-sous-Coucy anausants, ce
à Chareil-Cintrat (Al- enfants; Keller, à Riquewihr Haut-Rhin), 9
solide pour commencer l'apprentissage matière de dépenses, un réquisitoire
René Coty. Trémintin, Prosper Blanc, atlantique, d'Air France, des ministères 12 enfants; Boi-lignat.
à Saint-Vincent-les- enfants; Garnier, à Preigneyi Haute-Saône, 9 sont des al-
des affaires étrangères, des travaux pu. lier). 10 entant-; Michel, contre la dévaluation, dont les rentiers
Fribourg, Nast. Dariac et de Polignac. Forts 9 enfants: Casanova, à enfants; Bernard. à Bantanges iSaône-et-Loire), à deux de la vie privée et de la vie
D'autre part, la commission a décidé blics et des colonies 2° qu'à la suite Gap. 10(Basses-A;p*s), enfants; Olmi. a Nice. 9 enfants; BaL 9 enfants; Granger, à ttiagny (Saône-et-Loire), mondaine. C'est un moyen de rehausser Père Castor. (Flammarion, 10 fr. chacun.) britanniques et belges ont pu mesurer
de se réunir jeudi prochain pour se pro- du contrat qui est intervenu entre la bet.'à Toissieux cArdèche). 12 enfants. 9 enfants; Maillard, a Chalon-sur-Saône, 9 en- les désastreux effets.
et l'aviation 10 enfants'; fants Boulay, à la Planche ;,Sarthel, 9 en- la qualité des repas, ou de faire passer Après une allocution de M. Marcel
noncer pour le maintien du scrutin uni- Compagnie panamerican Mesnard. à Bazeilles lArdennesl.
fants Brévard, à Richelande (Sarthe), 9 en-
numéral à 2 tours ou pour la suppres- civile anglaise, le gouvernement de Delmas.'à Montels (Ariège). 9 enfants: Verjot.
(Sar-
sur quelques petites erreurs culinaires. Marion. l'assemblée a adopté un ordre
(Aube). 10 enfants fants Coquerie à Saint-Germain-du-Val les dîners
sion du ballottage. Washington a fait savoir que les droits àCartier, Droupt-Sainte-Marie
Limoux (Aude), 9 enfants Dardé. the), 9 enfants; Gautelier à Ecommoy (Sar- En6n, il faut bien constater aussi qu'une Dour
de fin d'année, une du jour prenant notamment acte « de
Selon les propos tenus par ses mem- de la France avaient été réservés en à Esparon à (Aveyron). Zerr, à Giro- à Sablé (Sarthe). jolie table est la déflation des dépenses publiques opé-
11 enfants the), 9 enfants; Perrichot, maison bien montée se reconnaît à la indispensable.
bres. la commission parait favorable au vue d'une entente entre la même Pan- gny iBelfort), 11 enfants Maréchal, a Mar- 9 enfants; Véron. à Cérans-Foulletourte (Sar- A La Grande Maison de Blanc, place
rée par le prélèvement général de
maintien du 21 tour. Mais M. Mistler american et l'aviation civile française,' seille, 9 enfants; Belliard, à Grandmesnil (Cal- thei. 9 enfants; Muffat, à Mégève '.Haute-Sa qualité de son linge et à la qualité de de l'Opéra, services de table et servi- 10 » mais formulant « les plus ex-
Périer ican-
proposera comme modification que seuls aux
puisque Etats-Unis, pareils accords vados). 12 enfants Julhes, au voie), 9 enfants. son vin. ces à thé nouveaux presses réserves sur la rupture unilaté-
(Cha- (Loir-et- à des prix très bas.
les deux candidats arrivés en tête au ne sont pas signés par le pouvoir offi- tali, 10 enfants Quernec, à la Grange MM. Gauthier, à Vernon-en-Sologne rale de contrat et l'atteinte portée au
11 enfants Robert, à Vergné (Charente- Cher), 9 enfants Gallet. 11. rue Saint-Yves. Mamans dont les enfants filles ou
premier tour. Puissent se présenter au ciel, en l'espèce le département du com- rente), 12 enfants les Por- Faris 9 enfents Renvoisé, à Droué principe traditionnel de l'immunité des
Inférieure), Chopineau,
garçons se marient, songez-y.
scrutin de ballottage. merce, mais par la compagnie accrédi- teaux (Cher), 11 enfants Signarbieux la (Loir-et-Cher). 9 enfants Adde. à Rampan LES GRANDS magasins et les fêtes de rentes que constitue l'application aux
Enfin, à cette même séance, et sur la tée par ce pouvoir. Manigne (Corrèze), 11 entants Raffalli. à 'Manche), 9 enfants Bochet, à Groslée (Ain). Rosine Noël. coupons des rentes du prélèvement de
prooosition de M. de Lyrot. la commis- Boulet, à Fon- Delpuech, à Saint-Rouffy
Afin de reprendre les pourparlers. une Nocario (Corse). 10 enfants 9 enlants (Cantal 10 %o.» demandant que « toute amélio-
Magasins ouverts le dimanche 22 dé-
sion émettra un nouveau, vote pour ou mission comprenant M. Amaury de La taine-tes-Dijon (Cote-d'Or). 10 enfants Nicolas, 9 enfants Goupi1lot. à La Houblonnière (Cal-
ration des recettes budgétaires soit af-
à Louannec (Côtes-du-Nord). 13 enfants vados), 9 enfants Lavigne, à Honfleur (Cal- AUJOURD'HUI cembre, toute la journée dès le dé-
contre le vote des femmes. Grange, sénateur du Nord, rapporteur à Busceau-sur-Creuse Creuse), 11 vadoe), 9 enfants Moquereau, à Hécourt but fectée par priorité à la réduction de la
du projet de loi sur le statut de l'avia- Michaud, JEUDI 19 DECEMBRE
de la matinée, Bazar de l'Hôtel retenue sur If coupon des rentes ».
La gauche radical* voudrait enfants; Beaug,er, à Jaures ¡Dordogne). (Eure), 9 enfants Ballu, à Touchevallier-Fro-
de Ville,
électorale tion marchande, et deux représentants entants Tisserand, à Chenecey-Buillon iDoubs). mentières (Mayenne), 9 enfants Gérard. « Fête à souhaiter Saint Théophile. Belle Jardinière, Réaumur, Enfin les porteurs de rentes procla-
Que la réforme de la Compagnie transatlantique et 11 enfants Levèque, à Montboucher-sur-Jahon Saint-Suflrin (Bouches-du-Rhône) 9 enfants Samaritaine, Succursale de luxe de la ment avec une force accrue leur atta-
et la réforme de l'Etat Lambert Courses 13 heures. Vincennes.
d'Air France va se rendre à Washington (Drome), 10 eafants <Eure>, 12 en- Harnich, à Tourville (Bure), 9 enfants Hovart, à de 10 heures chement inébranlable au principe de
Arc de Triomphe de l'Etotle Garde de la Samaritaine, et, partir
soient discutées avant le 1er janvier au début du mois prochain. Il s'agira fants Lecomte. à Néron (Eure-et-Loir). il en-, Mons-en-Barœul (Nord). 9 enfants Auger
du matin, Bon l'étalon-or et font confiance aux pou-
fants Dent. à Kerangoué-en-Plouigneau à Tallud-Saint-Gemme (Vendée), 9 enfants flamme perpétuelle Association nationale Marché.
Le groupe de la eauche radicale de pour elle de fixer d'une manière défi- (Finistère), 11 enfants; Roques, Portes Bellanger, à Guerville (Seine-Inférieure), 9-'en- des officie de carrière rendus à la vie ci-
Magasins ouverts le dimanche 22 dé voirs publics pour veiller, conformément'
la Chambre a manifesté hier sa sur- nitive l'accord franco-américain, les (Gard), 10 enfants Ferrasse. à Toulouse. fants Benoit, à Vareageville-sur-Mer (Seine- vile U N, 0. R.. réunion hippique militaire à des engagements solennels maintes
cembre, après-midi à par-
prise d'apprendre que la conférence des Etats-Unis se réservant un droit d'éga- 9 enfants Barthe. Tournecoupe iGersi. Inférieure), 9 eniants Braconnier, à Branteley et association du train. seulement, fois renouvelées, à l'intégrité du franc.
à Chatillon-sur- tir de 13 h. 30
présidents' ne serait pas convoquée au- (Vienne). 9 enfants; Chauveau,
lité de services avec l'Europe c'est-à-dire e enfants Sallette. Satnt-Germain-d'E*teuil Sénat 15 heures, les crédits destinés à per- Galeries Lafayette,
14 enfants Risa). & Saint-Jean-de- Thouet (Deux-Sèvres). 9 enfants. d'effectifs.
iourd'hui. comme chaque jeudi, et a autant de départs d'avions américains (Gironde).
9 enfants Havard, les MM. Claude, à Rupt-sur-Moselle 'Vosges),
mettre l'entretien de supplément Printemps, Trois Quartiers et Madelios.
(Hérault),
mandaté son président. M. de Chappe- que d'avions anglais, allemands, fran- la-Bloquière (Ille-et-Vilainc), 11 enfants 9 enfants; Depot, à Messais (Vienne). 9 en- Chambre 9 et 15 heures, le budget le re- Tous les magasins de ces deux
delaine, pour faire connaître son de· çais, hollandais et italiens si l'Italie ma- rorgettes-en-Gosné Coirné, Gruet (Indre), 10 enfants. fants Deroin, à Draveil (Seine-et-Oise), 9 en-
crutement de l'armée.
groupes seront ouverts le lundi 23 dé-
LES PROBLEMES ALGERIENS
sir de voir les travaux de la Chambre nifeste le désir d'établir une ligne MM. Perthuis. à Charge (Indre-et-Loire), 11 fants Feray. le Havre. 9 enfants; Dévérité, a Réunion d'anciens militaires 104, rue de Rivo- cembre toute la matinée com-
Il en- le Trait li, 21 heures A.C des 152' et 352, R. L journée,
fie poursuivre normalement, jusqu'au transa tlantique. entants Répellin, à Méaudre (Isère). Allery (Somme), 9 enfants: Foutrel,
à En présence de M. Le Beau
Dans ces conditions et l'accord étant fants Sigu. à 9aint-Loup (Jura). 11 enfants; (Seine-Inférieure), 9 enfants; George, à Ramber- prise l'exception des Magasins
1" janvier et ne soient pas interrompus (Landes). 11 9 à Saint- Réaumur M. Paganon s'est entretenu
à Soorts-Rossegor villers (Vosges), enfants; Gravier, ouvriront à r3 heures
jusqu'au lendemain de Noël, comme il fait, des voyages d'études auraient lieu enfants Lannemajon.
Chede, a Cour-Cheverny (Loir-et- Etienne-les-Remiremont (Vosges), 9 enfants
ministre des pensions, qui
avec les parlementaires
en était question. dans le courant de l'été orochain avec à Firminy iLoire). 9 en-
MMaupoiL;
• absent de Paris, ne recevra pas
comme d'habitude.
Ch.r). 11 enfants: Pinatel. Henrict, à Esclavelles (Seine-Inférieure), de l'Algérie
Le groupe insiste pour que soient mi- le Lieutenant-de-Vaisseau-Paris. L'hydra- 11 enfants; Garnier, & Freycenet-de-Tence Jamis, à Neuf château 9 en- demain vendredi matin.
et les délégués
fants (Vosges),
ses. à l'ordre du jour la réforme élec- vion géant, aménagé aux Antilles pour Haute-Loire), 11 enfants: Dents, à Vallet (Loi- fants Leignier, à Forest-Montiers (Somme), V.4LROSE, 44, Champs-Elysées,
torale et la réforme de l'Etat, alterna le transport de passagers, et retour des re-In'érieure). 11 enfants: Gayet. à Ligny-le- 9 enfants Leroy. à Serqueux (Seine-Inférieure), Chez la plus élégante et la plus mer- M. Joseph Paganon, ministre de l'in.
tivement si possible ou pour que la prio- Antilles, pourrait faire un service de Rlbault (Loiret), 10 enfants; Balayssac. a Cer- 9 eniants Mabilleau, à Guesnes (Vienne), NAISSANCES térieur, a reçu, hier soir, en présence
rité soit donnée à la réforme électorale nac 10 enfants: Diibourg, a Fourques- 9 enfants à Prunières (Lozère), 9 en- veilleuse collection de robes pour le
quelques mois sur l'Atlantique Sud (Lot).
10 enfants; Por-
Odoul,
à
wv. M. et Mme Benhaim annoncent la du gouverneur général de l'Algérie, qui
qui doit être adoptée d'urgence selon ce mais au moment où l'hiver sévirait au Fur-Oaionne (Lot-et-Garonne), fants Ouvry, Beaunay (Seine-Inférieure),
naissance de leur fils Alfred. réveillon; robes dit soir, robes petit avait tenu à assister à cette conférence.
tanter, à Rabeyrals (Lozère). 9 enfants: Der- 9 enfants Piaillât, à Saint-Laurent-sur-Sèvres
Z groupe. sud de l'Equateur, iI serait affecté aux Miir. k Challaln (Maine-et-Loire), il enfants; dîner an prix sensationnel de fr. malgré le deuil cruel qui le frappe, et
(Vendée), 9 enfants Paul, à Chaussy-Marie vv\ M. Jacques Bataille et Mme née
études d'Atlantique Nord où ce serait Burnel, à Réville (Manche). 11 enfants; Co- (Seine-et-Oise) 1 9 enfants Raux. à Ourville- Paulette sont heureux de faire Chapeaux habillés et coiffures du soir des représentants de la présidence du
Lejeune
l'ambassadeur et l'ambassadrice l'été. 10 enfants; Pelle- 9 enfants. conseil et du ministère des finances, les
ins, à AlHancellee -Marne).
Bou-
en-Caux (Seine-Inférieure),
part de la naissance de leur fils Michel. 5o francs. Magasins ouverts diman-
L'idéal, dans cette liaison France. tier, à Melay (Haute-Marne), 12 enfants: MM. Régnier, à Déville-lés-Rouen (Seine-Infé-
che 22 et dimanche 29 décembre. parlementaires de l'Algérie, ainsi qué les
Etats-Unis, serait le eût lieu land. Il Vaieés (Mayenne). 14 enfants: Geoffroy, rieure), 9 enfants Sangler, à Haudricourt
d'Italie ont accompli hier au fascio d'une seule- traite queentre voyage àTrondes (Meurthe-et-Moselle),
la France et mann. A Sauvov (Meuse). 10 enfants: Hedan. 10 enfants: Dill- (Seine-Inférieure), 9 enfants Biesbrouck, à délégués
Au cours
des assemblées
de cette
algériennes.
réunion, ont été
Roubaix. 9 enfants Crombet, à Seclin (Nord). FIANÇAILLES RÉVEILLONNER? Arv
New-York, sans escale mais avant nu Thay (Morbihan). Ritz. à Vit- Où Claridge examinés les différents problèmes éco-
de Paris le geste symbolique qu'on ait construit et mis au point le lino: (Moselle). 11 enfants: Caillaud à Clamecy
11 enfants: 9 enfants Couteau, à Caudry (Nord), 9 en- vw M. et Mme David Bloch, de Rio de évidemment, le 24 décembre, à nomiques et financiers qui
fants Coupé, à Saint-Hilaire-du-Harcourt M. et Mme Charles Bernheim. se posent à
Janeiro en
du « don des alliances à la patrie matériel nécessaire il, un vol de 6.000 (Nièvre), 10 enfants: Duforest. à Roubaix. 10
kilomètres sans escale, il faut prévoir enfants Floauet. à Margny-les-Oompiegne
(Manche). 9 enfants
ret), 9 enfants Communal,
Penault. à Chuelles (Loi-
à Damelevières
de Bàle, font part des fiançailles de leurs 23 heures, assistant au gala donné
au profit des Gueules cassées. Le sou- gérie.
l'occasion du budget de 1936 de l'Al-
une coupure aux Açores donnant France. iciieel, Il enfants: Eplnette, à Palnt-Front-de- (Meurthe-et-Moselle), 9 enfants Chabanon, A enfants, Jacqueline Bloch et Marcel
10 enfants: à Guar- Bernheim. per, fr. Champagne de marque,
2.775 kilomètres et Açores-New- Co!liêres (Orne). Huyches. Suint-Paulien IHaute-Loire). 9 enfants
fgSa^g^ SOTTE DE NOTRE INFORMATION Açores. (Pas-de-Calais), 13 enfants; Sarron. à à 50 fr. Retenez une table de suite.
DE PREMIERE PAGE York. 3.564 kilomètres ce qui ne sem. becoue le Vernet-la-Varenne (Puy-de-Dôme), Il en-
Collongeon,
9 enfants
Bainte-Agathe-la-Bouteresse
Jeanneau. à Ménjl (Ma-
Mouvement diplomatique
(Loire), MARIAGES
A 19 heures, l'ambassadeur d'Italie ble pas imoossible à faire avec le Lieu- fants Frrotcberea. & Maysonotte (Basses-Pyré- yenne), 9 entants Journeault, à Loigné-sur. devez profiter des très intéres-
*w On apprend le mariage de Mlle*
à Paris. M. Vittorio Cerruti. vint à son tenant-de-Vaisseau-Paris. qui a volé sans népcb 10 enfanta Mayenne (Moyenne), 9 enfants Capron, à vous santes occasions que l'expert joail- Par décret en date du 17 décembre,
tour, accompagné de l'ambassadrice, ac- escale de Biscarosse à Dakar (4.500 ki- MM. Cazaux. à Aureilhan (Hautes-Pyrénées). Hesdigneuil (Pas-de-Calais). 9 enfants Han- Anne-Marie Bermond. fille de M. Pierre 1935. M. Naggiar, ministre piénipoten.
lomètres environ avec les détours) et de enfant*: M«theu. à Céret .Pyrénées orien- quez, à Etaples (Pas-de-Calais). 9 enfanta Bermond, officier de la Légion d'hon- lier Dusausoy peut vous offrir grâce
complir le geste symbolique. Le consul Dakar tale») 9 enfants: Mo=bach, à Hnchfelden (Bas- Bilger, à Durmenach à ses nombreux achats aux particuliers.
tiaire de 2' classe à Prague, est nommé
d'Italie M. Macotta, le docteur à Natal (3.200 kilomètres). 13 en- (Haut-Rhin), 9 enfants neur, conseiller général des Alpes- envoyé extraordinaire et ministre plé-
général En tout cas. à l'heure actuelle. seuls Rhln). 11 enfants: Kranz. à Colmar, Barth. à Dineheim (Bas-Rhin), 9 maritimes. avec le docteur Jean Faraut,
Savina, chef du fascio de la région pa- fants: Geoffroy, a Baudrifcres (Saone-et-Ix>lre). Algans, à Cuq-Toulza (Tarn), 9 enfants
enfants
Pou- 41, boulevard des Capucines. nipotentiaire à Pékin.
iisienne. les représentants des associa- les Etats-Unis et la France possèdent 10 enf*nts: Durupt, à Orançes-Saint-Farthé- lain, à Puiseux-Pontoise (Seine-et-Oise). 9 en-
médecin des hôpitaux de Nice. La M. de Lacroix, ministre plénipoten-
tions patriotiques italiennes étaient pré- le matériel capable d'assurer une liaison lamp (Hnute-Saone), 13 enfants: Nicollet. a
A
fants. bénédiction nuptiale leur sera donnée 95, avenue Victor-Hugo; tiaire de première classe hors cadre^
sente. entre les continents américain et eu. nivors (RliAne», Il entants: Planchenedlt. .MM. Lefrançols, à Bouttencourt par Mgr Rémond, évêque de Nice, en sa REY, 18, rue Grange-Batelière;
Avessé (Sartl:e). 13 enfants: Denarip. à Oham- (Somme), 9 chargé de mission en Egypte, est re-
Aorès le salut au roi et au duce, que ropèen. enfants: Jeannerot. à Passavant (Doubs). 8 i-hapelle de l'Evêché, le lundi 23 décem- placé dans le cadre des agents de son,
avec les Chemises noires toute héry il enfants: "errer. à Bougère (Haute- enfants; Le', .un, à Monthelon (marne) 8 en- bre 1935, à 11 heures. 74, rue Jouffroy.
répéta Savoie* 12 2nfante: Deparis. 11. rue Saint-
fants: a Saint-Ebremond-de-Bonfos- grade et nommé envoyé extraordinaire-
l'assistance. l'ambassadeur déclare Yves Parla 11 enfant«: Audtévre. à Saint- se (Manche).
Bossard,
8 enfants;
Matinées, dîners, soirées. et ministre plénipotentiaire à Prague.
13 enfants: Despaquis, à Bouxlé- Nouveau tarif.
Le geste que nous venons de faire Trois enfants, à Rosny-sous-Bois .Tean-de-Folleville (Seine-Inférieure).
10 en-
res-aux-Dames Meurthe-et-Moselle). 8 enfants- DEUILS M. Moisson, baron de Vaux, ministre
Drouet. a Bransles iSelne-et-Marne). Dovèze, à Châlons-sur-Marne, de lrc classe, à Hel-
est un geste symbolique, un acte de à (Seine-et-Oise): Baf- 8 enfants: Ma- vu On prie d'annoncer le décès de M. plempotentiaire
fants Diival. Argenteui'-
foi et d'adhésion eomplète au réginae sont renversés par un camion 'ou. & BrfHtiIre (Deux-Sèvres). 12 enfants:
thurin, à Bisnches-des-Sorinlères
rieure). 8 enfants; Pigeon, à Naftel (Manche).
(Loire-Infé-
Henry Guérin, 99, rue du raubourg-du- Kressuann est le complé- sinki, a été
et
nommé charge de mission en.
hors
fasciste et l'oeuvre qu'accomplit actuel· Candelllfr. o Lon?ueau (Somnel. 12 enfants: fi enfants: Lartigaud, à Chappes (Allier), 8 en- Temple. L'inhumation a eu lieu dans la L'Armagnac
ment indispensable d'un bon repas. Egypte placé cadre.
lement l'Italie, œuvre qui n'a qu'un Baerhe le Trav*t (Tarn). 10 enfants: Roussel.
Réclamez bien l'Armagnac M. Bonnefoy-Sibour, préfet de Seine-
but donner et notre nation la place L'und'euxest tué à Montpezat-de-Quercy (Tarn-et-Garonne). 10 fents Lefort, à Ta'l1y (Ardennes),
Lafarge, à »mber* Puy-de-Dôrr.e),
8 enfants;
8 enfants:
plus stricte intimité. Le présent avis tient
lieu de faire-part.
Kressmann,
livré des chais Kresstnann et-Oise, est nommé ministre plénipoten-
Un accident navrant a provoqué, hier, enfants: All*rd. à Toulon. 9 enfants: Bompuls. a toujours
qui lui revient dans le monde. le Thur (Vsutluiel. 9 enfants; Cornuoud. Masgési. à Paris enfants: Mnrlet. à avec acquit régional jaune d'or.
tiaire de 2' classe et affecté en cette
en fln d'après-midi, à Rosny-sous-Bcis. Petit-Quevilly (Seine-Inférieure), 8 enfants qualité comme envoyé extraordinaire
(Vendée). 11 enfants
la mort d'un garçonnet. Vers 16 h. 20. Ssint-Pierre-du-Chemin (Vendée). 9 enfants; Bes-
Hanin. à Bec-do-Mortagne (Seine-Inférieure! REMERCIEMENTS Helsinki (Finlande),
LA SANTE DE M.VaUL BOURGET le jeune Jean Cambunica, 8 ans. dont Quereux. Benassay 8 rntants; L"cas. Dieppe. 8 enfants; Cho-
caguet. d
les parents habitent 30, rue du Cheva- ne). 11 enfants: S3mson. à Epinal, 12 enfants;
Saint-Bonnet-de-Bellac (Haute-Vien-
pat, à la Croix-aux-Mines (Vosges). 8 enfants; vii Mme et M. Jacques Marcovlvi, TODELLE, 23, rue Royale, soldera de.
Palonue. p Lannecaube (Basses-Pyrénées), 8 en- Mme et M. Paul Grumbach, Mlle Elise J main vendredi toute la journée et
M. Paul Bourget. de l'Académie fran- lier-de-la-Barre, dans la localité, venait Jussot, à Auxe-re. 10 enfants.
remis de quitter l'école. accompagné
fants; Eteheberry, à JCspelette (Basses-Pyré- Heidt, la famille Blum remercient des samedi, jusqu'à midi. Exceptionnelle-
çaise. qui semblait parfaitement de ses nées). 8 enfanta
d'une crise d'urémie oui l'avait gardé deux soeurs, Solange et Jacqueline. A la MM. Legrand, à Merllmont marques de sympathie reçues à l'occa- ment, jusqu'au janvier, ses modèles
(Pas-de-Calais, sion du décès de M. Paul Blum.
longtemps aiit-è. souffre aujourd'hui hauteur du n° 28 de la'rue Gallieni. les 8 enfants Fontaine, à Desvres (Pas-de-Calais, pourront être exécutés à façon.
d'une broncho-pneumonie qui s'est trois enfants voulurent traverser la
Les prix de 8.000 francs 8 enfante Hérisson, à Beumont-sur-Sarthè Prix très ;ntéreesants.
ISarthe), 8 enfants Matheron,
aggravée depuis mardi chaussée. Un lourd camion, conduit par Riblers iHau-
Hier matin une très améliora- le chauffeur François Le Bihan, tesrAlpes). 8 enfants Leborda'.s, à Saint-Vin- REUNIONS
légère rue MM. Duval, à Hannogne-Saint-MartSn (Ar-
tint) avait cependant été constatée. des Grésillons à Asnières. survint à ce dennest. 11 enfants- Lesot. à Abbeville, 10 en-
cent-des-Lande'! (Loire-Inférieure). 8 enfants
wt La sodiété amicale le Vaucluse à LE CADEAUDE' MANflEI.©. Les chaUSSU-
Dénie!, à Manéguen-en'-Caudan (Morbihan). 8 ir res Manfield (société anonyme fran-
L'illustre malade a reçu la visite de moment et surprit les petits qui furent tent; Chesnel, a 3e&sé-sur-Braye iSarthe), enfants Lorcet. a Reims. 9 enfants Clément, Paris donnera son banquet annuel suivi
A W.ssighy 10
M. Henry Bordeaux et. du. maréchal enfants: Dollsnon, (Aisne), Saînt-Victor-sur-Loirc (Loire). 8 enfants Ha. de bal le 21 décembre. S'toîcrire chez le çaise) informent leur fidèle et élégante
a Imbleville (Seine-Inférieure),
Les deux flllettes, projetées sur le sol, enfants: Du6ls, bert. à Touloi, 8 enfante
Pétain. 10 enfants- Lemclne, Chartres. 10 enfants; For- Coubès, à Labessiè- président Marcel Bonneaud, 40, rue de clientèle qu'à dater du 22 décembre,
re (Tarn). 8 énfants Favier. à Citry Seine.et-
n'eurent que des contusions sans gra- tie'r, la Perrière (Orne). 10 enfants Antonini, Marne), 8 enfants Marchand à Gagny iseine- Richelieu, Paris. jusqu'au 2 janvier, elles offriront, dans
vité. Le garçonnet passa sous les roues Avapessa iC>Tse), !0 enfants; Mees, Hayan- et-Oisei, 8 énlants toutes leurs succursales, un cadeau ex-
Unappel de l'union corporative du véhicule et fut tué sur le coup. ge (Mose.le!. 10 enfants; Guidet, à Reims, 10 chon (Pas-de-Calais),
Leroux.' Mont-Bernen- AUJOURD'HUI
enfants; Verjs, à Campaane-sur-Arlze (Artère). Sens (Yonne), 8 enfants
8 enfants Poidevin à ceptionnel de bas ou chaussettes pour
des instituteurs Le commissaire de police de Noisy-lp- Roe!andt. Auby-les- wi, De 8 h. 30 à 18 heures, à la Salle tout achat d'une paire de chaussures.
Sec q consigné le chauffeur Le Blhan à 10 entants; Bayet, à Oondé-sur-Seulles (Calva- Douai (Nord). 10 enfants Collot. à Leigné-
dosi, 10 enfants: Ledrux, à Romainville (Seine). sur-Usseau (Vienne). 9 entants à
Poissonnière, 7, rue du Faubourg-Pois-
sa disposition, en attpndant que soient 9 enfants; Gentilhomme, le Perreux-sur-Seine, Cailleux
sonnière, congrès des Grands Travaux
On communique établies les responsabilités de l'accident, (Seine) 8 enfants Biot, 16. rue André-del-
Saint-Aubin-le-Cauf (Seine-Inférieure). 9 entanta,
organisé par la 3e région fédérale des
ON n'est jamais si bien servi que par m jmn w § E»
L'Utrion corporative des instituteurs Sart-e. pans .la'). 9 enfants; Delhoume, & soi-même. Pensez aux autres, cela
Pour les jeunes ménages syndicats confédérés du bâtiment.
rappelle à tous les maîtres français Luchapt
Germaln-des-Vaux
(Vienne), 9 entanta
(Manche).
Julien,
9 enfants;
à Saint-
Laval,
va sans dire, pensez à vous aussi et TOUS tes CADEAUX
qu'il est de leur devoir de lutter con- Mort de l'ingénieur général à Cros-de-Montvert (Cantal), 9 enfants; Cou- offrez-vous à vous-même, pour vos
tre les syndicats révolutionnaires de p,n. à Saint-Brieuc, 9 enfants; Laureney. à Conformément au désir exprimé car M. Ga- CONFERENCES étrennes, un coffret de cigares ou de
briel
l'enseignement. A l'heure où le pays dé- Alfred Bernard, CnatenolMes-l'orges (Belfort). 9 enfants Cognacq
complètement
et
eux
afin de se conformer plus AUJOURD'HUI cigarettes. Ce n'est pas un plaisir
chiré se divise en camps ennemis, l'éco- GilDert. à Narbùnne. 9 enfants;: Ozaneaux. il intentions des fondateurs,
le d9it enseigner le patriotisme, et sa Moiceau-sur-Olse (Aisne), 9 enfant* David,
il a été décidé qu'une part variable des prix via. A 21 heures, salle des Ingénieurs- égoïste. Vos amis ne s'en plaindront
de huit mille francs
condition nécessaire. l'unité morale de RocHEFORT-stm-MER, 18 décembre. à Sigogne (Charente). 9 enfants: Tison, à Fe-
candidats qui seraient
serait réservée à des Civils. 19, rue Blanche « Essais dé pu- pas quand vous les recevrez car <-ous
particulièrement re-
la nation. Télégr. Matin. On annonce le décès, nain 'Nord 1. éntonts; Vandecapelle, à Marq- commandables Tsar leur leunesse ou pour
blicité dirigée », par M. Pierre Bastide. serez heureux de leur offrir des cigares
i"No!d). 9 enfants,
Les instituteurs affiliés à la C. G. T. à Saintes, à l'âge de 85 ans, dé l'ingé- en-Barceul MM. Grellaud. il Crazannes (Charente-Infé- d'autres considérations, Voici les noms des wi, A 21 heures, salle des Celtraux, 8, ou dès cigarettes dans un joli coffret
nieur général mécanicien de la marine bénéficiaires
dont la doctrine encourage la lutte des rieure), 9 enfant; Bourgeois, à Sars-Poteries rue Jean-Goajon «l'Italie et la Sociétés de la Régie française.
classes, trahissent, consciemment ou Alfred Bernard, du cadre de réserve, 'Nord). » enfan.s: Branche. à Thoiesey tain). MM. Surget, soldat à la caserne de Clignan-
court des nations », par M. Coppola.
commandeur de la Légion d'honneur. (ât(ne). 8 entants Cotin, Paris U2o),
non, leur mission. 9 enfant. Petitjean. à Petitmagny iBelfort),
5 -nfants Nér:«. à Beaune-la-Rolande
Les militants de l'U. 0. 1. invitent 9 .infants; Schraen, Il Esquelbecq (Nord). 9 (Loi- A partir de cette semaine, Choc
.de Mme Le Beau enfants; Chaboche. à Champrond-en-Gâtlne ret). 8 enfants Bourgeois, Dijon, 8 enfants *»•
tous leurs collègues à se grouper dans Villard. Tauves (Puy-de-Dômei, 8 enfants augmente le nombre de ses
Mme Le Beau, femme du gouverneur *Hiure-et-t oir), 3 enfants; Le Bleis, Il Kerbul!e Les annonces des naissances, fian- pages,
leur association et à diffuser les cinq (Finistère). 9 enfants: Simonet. les Gouttes Beai'.grand, Rambouillet (Seine-et-Oise). 6 en- en attendant mieux.
général de l'Algérie, a succombé hier fants Ferron. Tasdon çailles, mariages, deuils, remerciements,
pnnts essentiels de son programme là Vendôme
(l-oir-et-Cher), des (Creuse).
suites d'Or).
0 enfants: Wèber, à Talmay (Côte- (Charente-Inférieure). Son succès s'accroît chaque semaine.
défense du patriotisme à J'école; 9 enfants; sevat, ¡5-sur-Tille (Côte. enfants Ratfin Bort-les-Orgues (Corrèze). anniversairés, cercles, expositions, rétt- Sa formule
d'une opération chirurgicale. d'Or). 9 enfants: Lepet, à Saint-Loup (Allier). 7 enfants Paganelli, Ajaccio, enfants nions, conférences, etc., sont teçues à .ardente, aussi désintéres-
collaboration de l'école et des métiers
30 collaboration
milles
humànités
de l'école et des fa-
droit des primaires
organisation corporative
aux
.et du descendant
du comte de Villèle
enfants

ville (Eure), 9 enfants;


talne-les-Vârans
Vercoutre.
(Nord). 9 oi1fants; Foubert. à la Chapelle-Réan-

(Doutai,
Il Cappelle-la-Grande

Retornez, à Pierrefon-
3 enfants; Rouphy,
Le Merre. Gien (Loiret),
Nuiîs-Saint-GeorgeG
Moreau. Senones (Vosges), 8 enfants
reau. Saint-André-d'Ornay
5 enfants:
(Côte-d'Or).

(Vendée), 7 enfnnts;
Vallée,
6 enfants
Verge-
l'Office spécial de publicité, 29. boule- sée qu'indépendante,
vard des Italiens. Richelieu veur du grand
lui vaut la fa-
public.
Choc paraît tous les mercredis.
%c:matin
de l'université. Totaouss, 18 décembre. (Dép. Ha- à Belfort. 9 enfant: Raboutée, à Igoville Coudre, Chaumoniel iSeir.e-ef-Oise), '7 enfants Prix o fr. ABONNEMENTS 1MI «.y»..}.•
A la doctrine des agents de la révo- vu). Le-comte Louis-Xavier de. Vil- (Eure). 9 enfants: Bellée, à Montgardon »Man- Ségur. Orly (Seinei, 8 enfants de Saint-Pol, Btwi Et Sti»£-tî-Oiss 3i Ir. tr. 80 tr.
lèle, "dêscend'ant. "du ministre de Char- chei. 9 enfants: Bardy, à Floirac (Gironde), Nantiat (Haute-Viennel. 7 enfants Hébert, PARTIR DE DEMAIN.
lution par l'école, il est indispensable A La Maison des « ioo.OOO-chemises n nADEAL-X. Distinction et goût carac- PRAIICC ET COLOHII».. 2Z a 43 82
les X, «st décédé .en son château de 9 enfants- Oailly, à Brasseuse Oise), 9 enfants: Sain t-Vi gor-le-G rand (Oalvados). 6 enfants Etranger ac-
d'opposer une doctrine nette, précise, Moùrvilles (Haute-Garonne). Chartes, Il Cherbourg, 9 enfants: Claude, A Petit, Bois. 7 enfants Delbart, Gsrches C térisent les délicieuses trouvailles Pa?4
cohérente. Celle de l'U. C. I. répond Dombasle-sar-Mcurthe 9 iS?Ine-et-Oife). 6 enfants Charbonnier, Petite- offrira, pour tout achat. à partir de cordant une réduc-
»»»
(Meurthe-et-Moselle).
Boissière 35 francs, un joli flacon dé parfum 1936 de Marny pour présenter ses tion de ta sur
aux nécessités présentes. enfants: Corvée, Domfront (Orne), 9 en. (Deux-Sèvres), 6 enfants Demèyer, merveilleux bas de soie les unis postaux. 9 70 • 140 »
Les instituteurs fants; auilhajre. à Percy (Manche). 9 enfants; Sarrebourg (Moselle). 8 enfants Dumont. u Exor » nouveau et très odorant. Coffrets de
ne se contenteront Autres |tays sO • 109 > &OÛ •
point de formules vagues. A l'U. C. I.,
L'académie d'agriculture a élu Landtin, Vii:snèuve-les-Sablons (Oise). 9 en- C1airo!x lOife'. s enfaritfe Cliapelet. Saint- Maison principale 3 paires, 75, et iôù francs. Tari: Fronce et Calories
tants; Lechst. !a Houssaye-Saint-James iman- Omer (Pas-de-Calais), 7 enfants Cesselin. 69, rue Lafayette, Abonn*ment»-po«te
ils lutteront en vue d'une reconstruc- M. Lafosse vice-président che). 9 enfants; Lépinay, Il Bagneux tmaine-et- Moyeuvre-drande (Moselle), 6 enfants et succursales à Paris, Lille, Bordeaux. Mdrny, 33, rue Tronchet. (Si renseigner tu- majoré det Irait d»
Rio,
tion de l'école publique sur des bases LOir«i 9 enfants: Leray, a Fougerolles-du-Ples- Vannes, 6 enfants destinataire,
9 enfants: à Eouxiè- 'EST le bloc Santogène postal.) pdyt
nouvelles. L'académie d'agriculture a entendu hier la
sis (Mayenne). Quintet, ALGÉRIE
lecture d! nom
res-sux-Dsmes iMëurthe-etJiJoselle). 9 enfants: MM. Orra, Takdempt département d'Alger). JDOURQCOI n'offrez-vous pas en cadeau, Qui se volatilise
techniques et notamrnêrït Bâ«*ê-Pierrfi (Maine-et-Loire). 9 9 enfants p ou S'A«O««« S»I<SJTKAIA DtltS LE» BUREAUXD* FOSTI
Brioard. Glménez. Bel-Abbès (département à partir de francs, un En
celle de M. Emile Sauiard, sut la teneur en objet plus de six semaines Lit abonnement» partent du l'< et dif 16 du Moi»
Après le vote de mardi à la Chambre àêétê dès betteraves et dés mëlasut.
enfants,.
MM. Couttir'.éf, a Lennoy-Cuillère (Oise),
ti'Oran), enfants Hallmi Kftlfallfth, Philippe- ancien d'art chinois, dont Rattfast, Et qui désodorise. Frais de chantremèiu d'adresse centimes.'
M. Emile gaillard ville (département de Constantine), 8 enfants.
sur le renvoi des interpellation Êouitgne que. grici à Maulévrier
l'ftmplôi dès engrà.s Azotés, la richesse en
9 enfant* Devient, (Malne-et- 18, ru* f.a-BoétieJ possède une si jolie Lampé Berger, 18, rue Duphot, Paris. Joindre la bande d'abonnement tout*
Loirei, enfants Faburel, à Bresles )0'se). collection ? dû
sàccharin* des betteraves a augmenté depuis à Longwy ARBRES* DE NOËL Epoques garanties. demande renouvellement, chéDgèroenl
9 enfants Gàchét, (Meurthe-et- d'adresse, réclamation, etc.; à défaut de oande,
Rectification
devoté unè..4Utai»œe- d'années.- Moselle). 9 enfants Letort, à Orléans, 9 en- te numéro d'inscription de l'aoonA».
VENEZ voir les occasions du joaillier
'Pu! l'aoaa«W"e ë Srocéde à l'élection d'ul) tants à la Plaine iMame-et- rappeler
L'HommÊÏet, Des engagés volontaires alsaciens et lorrains. ment et sa date d'échéance.
M. Boucheron, député de Paris, mem- vise-préEiajnt -et d'un vice-îecrêtaire. Lolrei, 9 enfants Moreau, A Courlandon- La section de la Seine de l'Association des 3OUR FAIRE PLAISIR V Lucien Feist. Bracelets et plaques
bre de là gauche radicale, porté par er- Ont, été «lu1 vicè-prësidënt, M. L*fô&s6, (Marné 9 9 enfants Brice, à Saint-Yzande- engagés volontaires alsaciens et lôrralns, orga- *• Pourquoi tant vous préoccuper dé 1.50a à
reur comme s'étant infpeeteu? gÇnfràl nônorWrè dé6 éanx et forets Soudlac (Gironde). 9 éftfants Ohulton. L'Her- mercredi Brillant 5 carats Compte dé chèques postaux fi* lésl. Pari»
abstenu dans lé et vicè-secrétàlré M. ûemôlon, inspecteur
25 décembre, à 14 heures. 6a Du choix de cadeaux inconnus ? 22.000. Brillant i carat 86 pur, 8.6o.
scrutin de confiance de mardi, a dé- géné- mitàge illlè-et-Vilainei, 9 enfants Métairie. fête de l'Arbre de Noël, dans la salie des fêtes
ral de Tlnttitut aes "stations et laboratoires à Dol-dê-Brètagns (Ille-êt- Vilaine). 9 entants de la mairie du 6' «rrondissement, place Saint-
Un envoi de Cherry-Rocher Brillant 7 carats pur, 35.000 francs. PrjSlicji*
claré avoir voulu voter « pour », au ministère dé ï'â&ricuUure CôHivaçMé Oéntralè dé publicité Parvienne
ftôïer, à Saint-Martin-de-Lamps (Indre), 9 en- Sulplce. Sera toujours le bienvenu. Votre visite s'impose, 25, avenue Niel. 6, boul«vt*d Poissonnière, Paris iIX*)

1S Feuilleton du MATIN du 19 décembre 19S5 Une seule solution se poser sur le plan d'eau ne campés, autour de nos feux de branches sèches, quand des Anglo-Saxons s'assemblent, le verre J'ai appris, monsieur, tout à l'heure, par Mlle
le plus vôisif). que les avions de la Royal Air Force, de Bagdad, en main pour rendre hommage à celui qu'ils veu- Veretchkoff, que, pour des raisons que je n'ai au-
Tamamotô' le repéra sur la carte, en quelques nous auront très probablement découverts. lent honorer, achevèrent de retentir,
aussitôt par la porte cunement à apprécier, vous aviez quitté vos fonc-
secondes, qu'il eut été mis brièvement au Dommage qu'il faille absolument être à Lon- ouverte du day-coach,
fait par Dahuën tions d'ingénieur à la Turfoil. S'il vous plaisait, ré-
du nouveau tour que leur jouait dres lundi soupira le Yankee certainement sin-
la Destinée, Dahuën ému. mais incapable flexion faite, de devenir le directeur d'une des
peu favorable. cère. J'ai la nostalgie du wtld, de la nature sau- légèrement de là-
cher ses commandes, sourit, tourné branches principales européennes de la Stackard,
A la base des monts Kouh-I-Dlne, au centré yage, vide d'hommes, sur les lisières de laquelle s'inclina,
était-ce hasard seulement ? vers la merveilleuse vous me trouveriez disposé à vous confier les plus
d'un pays désertique, coupé seulement de vagues J'ai été pratiquement élevé, avant que je quitte la
Eurasienne, qui, le visage reposé, hauts postes. Nous avons besoin d'hommes com-
pisLes, s'étendait le lac Niris. ferme de mon grand-père, le vieux squatter, pour comme si elle
n'eût fait qu'un grand de- me vous, plus que jamais, dans nos affaires.
Pas le choix Çhicago où j'ai débuté à la casse. somme, paisiblement,
conclut Pierre après qu'il eut l'imprimerie de puis la veille, levait vers lui ses yeux splendides d'hommes d'action et de décision. Aussi quoique
tout chargés de reconnaissance et de voluptueu- la hache de guerre soit enterrée, à tout jantais,
en Chiraz et suppose, sur les bords de ce lac Niris.
une mare, Persépolis, les deux ]e ses promesses.* entre Van den Hoven et moi. que nous ne soyons
à l'étouffade dans plus rivaux, j'estime que! votre activité doit reve-
atteindre avec l'essence restait. le sable, sur un lit de cendres J'ai seulement fait de mon mieux et je suis
oui nir de préférence, sur le pied qui vous conviendra,
extrêmement touché, commença-t-il alors, cons- à votre ancienne ou au groupement
hommes semblaient avoir compagnie
davantage d'attentions, cient qu'il devait être presque aussi gauche que dont elle est 1
II. LE MESSAGEDU DRAGONvert brlinnSf l'ordre il. de l'obligation impérieuse
(sutte) fe^imraVer6^ partagé, en sa compagnie, tant de champions victorieux devant lé miero im-
britanniques, par radio. de l'obligation impérieuse Ainsi donc, Il avait suffi de quelques heures
que celles-ci pussent placable des actualités parlantes.
Et puis, avec un frisson il se rendit agir et organiser les secours » Et je crois bien oup. les hasrenrq très noma- d'une nuit tragique
brusque, pour que le passager intrus.
compte que l'essence n'arrivait làeu«mn\SôuvnementeiSSanCe de cause, en combinant des de cette région $S5$&£^*S££°Sm- Cornélius Van den Hoven s'avança lourdement
plus convenable- leurs mouvements. que les autres considéraient, la veille, du haut de
ment aux cylindres dès Jupiter, d'où ces ratés et vers lui et ses prunelles jaunes dans la
cieuse, avec le lait de leurs juments, comme par clignèrent leur grandeur, fût l'objet de pareille estimé et
ces reprises dé moins en moins régulières. chez moi, le koumiss graisse malsaine du visage, d'aussi flatteuses enchères.
Un coup d'céil au cadran Je préfère un steak bien saignant d'hon- Vous avez été épatant, mon cher, ya Conscient de l'ironie des choses, le marin savou-
de jauge du carburant A tout prendre, ya
le renseigna les passagers, avisés dès la note durham, pour ma part, avoua le Hollandais ya. Et si, de là vous achevez de nous tirer sans au-
sur la gravité du dommage. ra pourtant, une seconde, la satisfaction de humer
pointe du jour, comme l'appareil survolait les maussade à la perspective rude des tre casse, je vous jure désormais
Conséquence trop réjouis- que votre fortune l'encens répandu par les pontifes du pétrole.
de l'explosion, sans doute, des fui- contreforts rosés des Kirmans, avaient assez bien sances évoquées, et une bouteille de corton à votre
tes s'étaient se trouve faite Nous avons pu nous rendre compte
produites dans le réservoir des ailes pris chose- lait aigre chevalin, Il n'avait que faire de leurs offres désormais,
ou dans les conduites fermenté dans des outres dou- de votre valeur à vos actes. Une place de choix
d'admission. Et une vague d'optimisme avait vite balayé, teuses. puisqu'il s'était voué à l'exploitation rationnelle
Toujours est-il que le tank B se trouvait vous sera offerte à la Batavia, à la Wèld ou encore
pra- dans le day coach, autour d'un café noir fumant, Sa jovialité naturelle de la découverte de sa soeur, mais, ma foi, si tout
tiquement à sec, alors que c'était son contenu reprit rapidement le des- à l'Impérial Rub, que je contrôle personnellement.
qui abondamment mêlé d'alcool par les soins atten- sus allait bien. il saurait rappeler ses titres à leur tri-
aurait dû alimenter les quatre moulins, à plein tifs d'Olcott. le malaise Vous pouvez également compter sur mot, émit
physique de l'aube, les Si Olcott en a encore, je propose un toast, ple reconnaissance quand le moment serait venu
rendement, jusqu'à la basé de Bagdad. dernières angoisses de la nuit. le second lord naval, qui, à son tour, se rapprochait. dé négocier l'introduction dés succédanés tfc l'ai-
Il restait bien une « nourrice gentlemen, unanime, à nôtre sauveur, d'un grand
de secours, sous A l'Amirauté, nous savons payer nos dettes. Et gol sur le marché des carburants*
la soute à vivres, mais e:le tenait une heure de Jouer les Robinsons de l'air dans ces circons- verre de boulestin. Miss Verêtchkoff acceptera cer-
vol, j'apprécie ce qu'on doit à votre courage. Un An-
et pour deux moteurs tances, gentlemen, n'aura rien de désagréable tainement de nous rendre raison. Et cela nous Mon gouvernement sait aussi reconnaître les
seulement. faisait Lord Fitz-Mitchell glais n'eût pas mieux servi la cause de l'Empire,
Or, en une heure, avèc, dans ses prunelles empêchera- de trouver l'eau froide, tout à l'heure, services rendus articula Tâmamoto. avec uné
on ne pouvait, surtout à j'en suis sûr, ni de la civilisation.
vitesse réduite, délavées. cette pointe d'enthousiasme juvénile s'il nous faut nous mouiller un peu. Simplicité grave. L'amitié jaune n'oublie point.
espérer même gagner Bouchir et qu'une
les rives du golfe Persique. perspective d'aventure romanesque, à la La civilisation blanche, s'entend, ajouta-t-ii Ces douze mots touchèrent davantage t'ancien
Stevenson ou bien encore à la Kipling, réveille tou- en regardant le Japonais droit dans les yeux. »
«•i^hi? ^rod¥.c,îions iW'-aitès" en tous pays. Copy, enseigne que lés protestations moins sobres et plus'
jours chez un Anglfis'r>îti1t1T11 diplomate sévère ou Les paroles rituelles d'un
righi- by Jean d'Agraives. toast, chantées sur l'air Le sosie de Teddy Roosevelt ne voulut pas être. verbeuses dés pétroliers,
vieux politicien rassis. D ailleurs nous serons à pei- de Malbàrough, ainsi quU est d ailleurs classique sans doute, en reste sur ses deux acolytes. suivre-).
J«tidï Décembre LE MATIN

LARÉUNION Devant les assises.

LA DEMISSION SAMUEL DUCOMITÉ


EXÉCUTIF .de l'Ain, le sous-inspecteur Fenet
avoue treize abus de confiance

M. Baldwin demandera aujourd'hui aux Communes DUPARTI Bourg-en-Bresse,


légr. Matin.
18 décembre.
Le procès de Jean

Fe-
net, sous-inspecteur de l'Assistance pu-
le vote d'une motion établissant que le Covenant RADICAL-SOCIALISTE
blique, accusé de faux en écritures, for-
fa.iture, corruption de fonctionnaire et
la de, ,la politique britannique outrages
aujourd'hui
à la pudeur, s'est
par l'audition des témoins
poursuivi

Le comité exécutif du parti radical- cités par l'accusation en ce qui con.


socialiste a tenu, hier soir, une grande cerne les abus de confiance.
réunion sous la présidence de M. Edouard Ce sont de braves cultivateurs de la
.UNEALLOCUTION
DE A L'INAUGURATION
DELALITÉDEPONTIVIA Herriot. région de Bourg. Tous reconnaissent
Devant une assistance extraordinaire- qu'il fallait « graisser la patte » à Fe.
ment nombreuse M. Herriot adressa net pour avoir un pupille tous expo-
tout d'abord son hommage aux prési- sent de la même façon le mécanisme
Contre noussedressele du conservatisme-
de l'égoïsmeet de l'hypocrisie; dents Masaryck et Benès, fondateurs de du « décalage ». L'enfant rentrait pai
Il tint exemple en service le er mars, le con-
engagéla batailtecontrece Iront,nousla continuerons
nous1avons jusqu'au6oat. »
la république
également à
mille Chautemps.
dire
tchécoslovaque.
sa sympathie à M. Ca- trat
1er avril
n'était établi qu'à partir
mais le mois « d'essai »
du

La parole fut ensuite donnée à était touché par Fenet qui, naturelle-
f fDU PAKTÏCOUEfc
Ç0RRESPOHDAKT venues des plus problématiques, aurait Zeeland, premier ministre de Belgique, M. Pierre Cot, qui répéta en termes ment, le gardait pour lui.
nu « MAÏ»
»] rendu sa démission publique, permettant faite au omité de coordination et in- vibrants et fréquemment applaudis, ses Trente témoins ont défilé ainsi, aux-
LoiffiRES, 18 décembre. Par télépho- ainsi & M. Baldwin, s'il le juge oppor- vitant les gouvernement britannique et critiques contre le projet Laval-Samuel quels le sous-inspecteur a opposé un
tun, d'abandonner officiellement de. français à chercher une base de négo- Hoare. démenti formel quand l'audience est
ne. C'est à l'issue d'une conférence
main aux Communes les propositions ciation. M. Herriot, tout en se défendant de suspendue.
toute officieuse qui a eu lieu au début vouloir intervenir dans le débat, dit sa A la reprise, un coup de théâtre se
de la soirée dans le grand club conser- franco-britanniques. Pour les deux gouvernements, ajou-
vateur du West End, que M. Baldwin Les conséquences de cette démission ta M. Eden. il fut toujours entendu, joie de constater l'union de la Grande- produit. Devant l'évidence, devant l'im-
a pu juger de toute la gravité de la apparaissent ici comme des plus sé- comme conditions essentielle, Bretagne avec la France pour recher- possibilité de soutenir que tous les té-
rieuses. La position des sanctionnistes qu'avant cher les meilleurs moyens d'arriver à moins se sont entendus pour l'accabler.
crise qui menaçait le gouvernement. la présentation finale de propositions la .paix, à la conciliation, selon les lois Fenet entre dans la voie des aveux
A cette réunion assistaient beaucoup intransigeants s'en trouve renforcée, de de règlement aux parties, celles-ci de-
de conservateurs chacun même que celle de M. Eden, dont l'opi- de la justice et dans le cadre de la et avoue en pleurant treize abus de
influents vraient être acceptées par la S. D. N.,
d'entre eux, à son entrée dans le club, nion est connue. Société des nations. Il dit aussi agir confiance sur les quarante-cinq qui lui
car ses membres sont tenus de respec- en toute loyauté en rendant hommage sont reprochés.
apportait de nouvelles preuves de l'op- Quant à la Société des nations, dont ter et de tout faire pour appliquer le
on disait l'autorité affaiblie aux efforts faits par M. Pierre Laval
position de ses électeurs au plan de depuis pacte. La tâche que les deùx gouverne- C'est un commencement l fait re-
Paris. quelque temps, ses partisans estiment pour aboutir à sauver la paix. marquer 1-avocat général.
meirts avaient entreprise n'était pas la- A cette minute, l'ordre du jour sui-
il semblerait que i'opinoin publique qu'elle ne peut que retrouver un pres- cile et, en ce qui concerne le gouver- Interrogé sur les mobiles de ses actes
et parlementaire ait été influencée, dans tige nouveau dans un retour à la stricte vant fut mis aux voix et. adopté à
nemeut britannique, celui-ci ne s'est ja- l'unanimité moins trois voix. délictueux, Fenet prétend avoir détour-
une mesure qu'il est difficile de juger application du pacte qui sera le résul- mais fait d'iliusion sur ces difficultés. né ces sommes pour permettre à sa
et que personne hier n'aurait pu pré- tat inévitable de la nouvelle situation. Le comité exécuti/ du parti radical fille de poursuivre ses études.
voir, par le discours intransigeant pro- On ne s'attend plus ici à recevoir Cependant, accompagnés des bons sou- et radical-socialiste, réuni au Palais de
à haits du co'nité.les devx gouvernement Demain, on pense pouvoir aborder le
noncé aujourd'hui par M. Mussolini une réponse quelconuue de M. Musso- la Mutualité, le 18 décembre, sous la
ont fait leur tentative. Bien qu'on puisse réquisitoire et la plaidoirie le verdict
l'inauguration de la cité de Pontinia. lini qui va vouloir de son côté exami- présidence de M. Edouard Herriot, se
dire que l'expérience a prouvé que, pourrait être rendu tard dans la soirée.
Les paroles enflammées du duce ont ner à nouveau le problème tel qu'il se solidarisant aves les déclarations de
dans la conjoncture actuelle, la tâche .du Lot, la condamnation
produit une très mauvais impression ici. pose désormais. son présiderit à Montbéliard, déclare
Ûes représentations furent donc faites De toute façon, c'est demain seule- entreprise était presque impossible, il 10 pu'il est et sera à tout moment à vingt ans de bagne, au Sénégalais
au premier ministre et deux heures ment que l'on verra se manifester ou- est injuste que cette tentative ait été
partisan d'une conciliation qui mette qui tua sa patronne
plus tard Sir Samuel Hoare lui remet- vertement les première.- re'actions offi- laite, si délicate qu'elle fût pour ceux à la actuelle
fin guerre CAHORS. 18 décembre. Télégr. Ma-
tait sa démission qui fut aussitôt cielles à la suite de l'événement inat- qui l'ont tentée. 2o Que cette formules de conciliation tin, Aujourd'hui comparaissait devant
acceptée. tendu qui vient de se produire à Lon- Le ministre brtannique pour la S. D. doit être expressément adoptée par les la cour d'assises le jeune Sénégalais
Mals le départ de Sir Samuel Hoare ores. N. reste sceptique quant à l'issue de cet deux parties intéressées, c'est-à-dire Deba qui, à Castelnau-Montratier, près
ne règle pas la situation du gouverne- effort par l'Italie et par l'Ethiopie de Cahors, tua sa patronne, Mme Des-
ment. car. demain, la Chambre des Même si celui-ci n'aboutit pas à un 30 Qu'il ne saurait souscrire qu'à une
La journée nationale camps. mit le feu au château et lança
communes aurait toujours à se pronon- succès, l'importame essentielle de la fortnule acceptée par la S. D. N., con- des tièches empoisonnées dans la direc-
cer sur la motion de censure travailliste coneiliation demeure, ainsi que la S. formément au principe qui a toujours tion des gendarmes. BUY
dont Ixs termes, dans l'état d'esprit jyyTISHïj
actuel des députés, répondraient mieux en Italie D. N. l'a fréquemment reconnu, dit-il été celui du varti le pacte, rien que Mme Descamps et son mari, ancien
administrateur des colonies, avaient ra-
encore. le pacte, tout le paete < Achetez anglais C'est en
à leur sentiment qu'une motion approu- 4" Il proteste à nouveau contre les mené du Sénégal un domestique noir.
Puis il revient sur le fait aue les sug- répondant à cet appel et en ache- 1.1 Il,
vant les efforts faits à Paris car Sir Dès que la reine eut regagné le Qui- mauvais Français qui, pour des fins Daba, âgé de 16 ans, qui leur donna
Sainuel Hoare pour trouver une base gestions de Paris, formulées la semaine d abord toute
tant des produits anglais, de préfé-
rinal, commença le long défilé des Ita- dernière. n'ont pas le caractère de pro- de politique intérieure, essaient de re- satisfaction, mais ne rence aux marchandises étrangères,
de règlement pacifique. liennes, jeunes et vieilles citadines et présenter devant l'opinion publique tarda pas à devenir particulièrement
Il s'agissait donc d'élaborer un amen- positions qyi doivent être maintenues de ombrageux. que les Anglais ont mis fin à la Mi nmm
paysannes, venues apporter leur contri- 1 commedes ,nartisans de la guerre ceux
dement à la motion de censure qui se- bution à l'oeuvre de défense nationale.
toute manière.
qui n'ont jamais cessé de lutter pour C'est le 16 au soir que le drame éclata. crise dans leur pays..
rait accepté par la majorité dès conser- EN VENTE
ces monceaux de bagues, les unes neu- Elles ont, insiste-t-il, été présentées la paix et pui sont sûrs, à l'heure Deba frappa son maitre de onze coups Fabriquées en France, les fameuses
vateurs et des libéraux nationaux. La afin de connaître l'avis des deux parties de couteau. M. Descamps se dégagea
ves et brillantes, tes autres usées par actuelle, de la défendre de la jaçbn la montres LIP valent les meilleures PARIS-BANLIEUE PROVINCE
tâche de M. Baldwin était des plus ainsi que de la Société des xations. Et et alla chercher du secours. Pendant
le temps, italent apportées à des inter- meilleure, en restant attachës aux marques étrangères et sont vendue
délicates. valles réguliers vers les faisceaux char- c'est uniquement dans cet esprit que le de la sécurité collective et de co temps, le forcené se précipita sur moins cher. Demandez la marqu t
Il s'est absolument refusé à une ré- principes
gés de la récupération des métaux gouvernement britannique, les a recom- la paix indivisible. Mme Descamps et la frappa à vingt- LIP chez les bons horlogers. 4.W 4ko
daction qui rejetterait tout le blâme mandées. cinq reprises de son arme. française
prec'.aux. Alors que M. Herriot s'apprêtait à
sur Sir Samuel Hoare. D'autre part, il Dans tcus les groupes régionaux de Et M. Eden conclut lever la séance, un militant prit la pa- Quand arrivèrent les gendarmes, Deba
LES25O GPAMMES
était manifeste que le chef du gouver- Rome, des scènes semblables se dérou- role et dit que beaucoup en avaient as- leur tira des flèches empoisonnées. C'est
nement ne pouvait répudier les propo- S'il apparaît que ces propositions, le fils de M. Descamps qui, d'un coup de
lèrent toute la journée. Au groupe de saisis, ne sez de voi- ie groupe radical voter en Le~CaréMartin"
sitions de conciliation signées par le Campitoili et sans qu'elle se fût fait
dont vous êtes actuellement
ordre dispersé et que la politique du carabine dans les jambes, le mit hors
du Foreign Office au nom répondent pas à cette conditiox essen- est également ven.
représentant connaît* e aupanvant, Mme Rachel gouvernement Laval était une politique de combat. Le meurtrier venait d'allu-
du cabinet de Landres et approuvées ttelle le gouvernement britannique ne mer dans le château un incendie qui du avec participa.
Mussolini arrivait vers midi et, sur la à les recommander de maquignonnage »
par ce dernier ensuite. pourrait continuer fut d'ailleurs maîtrisé assez rapidement.
table déjà surchargée, déposa avec émo- Tandis que M. Herriot protestait vé- lion à la Loterie
M. Baldwin a donc été obligé d'avoir tion l'alliance ou à leur donner son appui. Il estime- A l'audience, le meurtrier
du duce et la sienne hémentement contre ce qualificatif in- prétend
recours à un compromis qui de l'avis propre. rait, en effet, que, dans ce cas. la tenta- M. Jean Piot. député de Paris. avoir été frappé par M. Descamps, puis
jurieux. nationale au prix
des milieux politiques donne le Coup de Dans toute l'Italie, des Alpes à la tive précise de conciliation qui a été dit qu'il était parfaitement motivé et par sa patronne qui, pour défendre son de
grâce à la formule de Paris. Sicile, les masses etincelantes de ces faite ne saurait être considérée commé mari, lui aurait porté un coup de cou- PARISBfNlIEUt PROVINCE
sur qu'il était grand temps de faire à lin-
Voici le texte de l'amendement cadeaux touchants grandissaient d'heure ayant rempli son objet et le gouverne- térieur et à l'extérieur une politique teau.
léauel la Chambre des communes votera en heure et '1 est peu d'Italiennes qui
ment briiar,viquû ne désire pas en pour- vraiment démocratique. M. Descamps, appelé à déposer, éclate 5f 20 les 5Î4O
demain et à la rédaction duquel Sir portent encore ce soir une alliance d'or. suivre la réalisation. Dans un silence impressionnant, M. en sanglots. Il affirme que jamais il n'a 250 Gromme5
Austen Chamberlain a participé Herriot prit la parole frappé Deba. Consultez nos Petites Annonces
Le auce à Pontinia M. Pierre Laval de gagne,
La Chambre, étant d'avis que toute J'ai fait, dit-il, bien des réserves Après la plaidoirie de Me Lacaze, bâ- permettant
nondition pour le règlement du conflit Le village qui célébra avec le plus C'est alors que M. Pierre Laval donna tonnier du barreau de Cahors, pour la en avant-dernière page
d'ënthousrasme cette journée d'orgueil lorsqu'au congrès de Wagram vous 3O.OOOfrs
Halo-abyssin doit être, telle que la Société lecture, au nom de la France de la dé- m'avez demandé de garder la présidence partie civile, et le réquisitoire sévère de
des nations puisse l'accepter, assure le national fut sans doute la commune de claration suivante M. Raynal, avocat général, Mes de Va-
PonUnia, qui fêtait aujourd'hui, en pre- du parti. Concilier cette fonction, mes
gouvernement de Sa Majesté de soft Je ne crois pas dit-il. qu'il soit tltfte ?on et Madeleine Lasfagues plaident 34,FDIJOUBEFT
sence de M. Mussolini, sa naissance responsabilités avec celles de ministre
à nouveau notre entreprise. d'Etat m'a valu de nombreux et dou- pour Deba. DE CULTURE
légale. Troisième des agglomeratiozis tiMtpliauer Après délibération du jury, la cour ,PERLES
construites ae toutes pièces par le ré Elle s'inspir9 des eneouragements qui loureux drames de cottsciénee, Cer- Un cadeau qui fait toujours plaisir.
manifeste (électoral! .du gouvernement condamne l'accusé à vingt ans de tra-
gime fasciste sur les tristes terrains jm/S nnt été nonnés à Genève même. taines paroles prononcées ici, ce soir, de WORftlS, le joaillier
et approucé par le pays aux récentes vaux forcés et dix ans d'interdiction de griffa fvïtej les Contrefaçons
des marais pontins où régnait il y a Elle s'inspire de notre conviction com- me prouvent qfte je n'ai pas réussi et de
édeations générales. munn <mê La recherdie d'un règlement que j'ai perdu votre confiance. Ma dé- séjour. spécialiste çst une garantie
disait, on s'en sou- quelques années- en maîtresse mcontes. .du qualité,
Or ce manifeste tée la fièvre paludéenne. Pontinia est o.ividhiê est. à tottt moment, conforma cision est prise, je m'en vais, je quitte Morbihan, celle à sept ant
viendra, que le Covenant restait la Clef en effet, devenue aujourd'hui le chef- à Iti Mtre et n l'esprit dll pacte. la présidence du parti. de travaux forcés d'un père indigne 7, rue Royale
de voûte de la politique extérieure bri- J'estime, en tout cas. de mon devoir
lieu d'une zone agricole. neuve et riche. Ce fut une stupeur générale et malgré LORIENT, 18 décembre. Télégr. Ma-
tannique et que Genève était l'instru- Accueilli sur la place communale du de' dérfnrer dès* moivtennnt que. si cette une adjuration pathétique de M. tira. La cour d'assises du Morbihan a
ment grâce auquel l'Angleterre espérait village par le clergé épiscopal, le chel tentative ne rencontrait pas l'assenti- Edouard Daladier, M. Herriot quitta juge Jean-Marie Le Moisan, 45 ans, culti-
maintenir la paix du monde et régler du gouvernement écouta avec un sou- ment de tous Les intéressés, le con,"?!' la salle au milieu de mouvements divers vateur à Crach, et Matie-Léonie Le
le conflit italo-abyssin. rire d'orgueil un rapport technique sui ne serait pas relevé du devoir qui lui de sympathie, cependant rv? Quelques- MOisan, 22 ans, fille naturelle de sa fem-
Le manifeste ajoute l'œuvre fasciste dans les marais pontins incombe O.ii ne négliger aucun moyen et uns criaient « Restez président et me, qu'il avait légitimée lors de son ma-
Nous nous efforçons d'encourager toute Puis s'avançant au bord de l'estrade. de ne laisser échapper aucune occasion démissionnez du gouvernement. riage en 1922. Son épouse étant décédée
discussion susceptible d'aboutir & un il parla de son ton coutumier, fait de dottner au conflit actuel la solution Le Moisan eut avec sa fille, alors âgée
règlement équitable du conflit dans le d'énergie et dé lamiliarite, aux paysans honorable pt juste nue commandent d de 15 ans, des relations coupables. Elle
à Les aviateurs Génin et Robert
cadre de la Société des nations et assemblés à ses pieds. la fois l'intérêt de la paix et l'esprit de eut deux enfants qu'il étrangla dès leur
des conditions acceptables pour tes trois Nous inaugurons aujourd'hui Ponti- la Société des nations. naisspnee. La malheureuse est sur le
la So- sont repartis du Bourget
intéressés l'Italie, l'Abyssinie et nia, a dit en substance le duce, en ce On entendit ensuite c'est façon de point d'être mère une troisiè;^ fois.
ciété des nations. jour de loi (foi, en itaüen. signifie aussi narler M. Wolde Mariam, eut lut Après un sévère réquisitoire de M. Bot,
pour tenter le record de vitesse
Après le discours prononcé, cet après- alliance). Jonr de loi dans le-caeur, mais d'une voix blanche à p*u près inintelli- substitut, et les plaidoiries de M' Violle
midi. à Genève par M. Eden. on peut aussi de la roi du peuple italien daus son et LA Corre. Jean-Marie Le Moisan a été
gible un fort long document d'Où il sur le parcours Paris-Madagascar
se demander en quoi les propositions droit et dans les destinées de la patrie, ressort on l'a su par la suite que condamné à sept ans de travaux forcés
Lavçil-Hoare ont violé l'esprit du ma- Ce que nons avons /ait dans l'Agro son gouvernement ne veut présenter sa et sa fille à_un an de prison avec sursis.
nifeste électoral ci-dessus. Pontino peut servir de mesure et tnon· Les aviateurs Génin et Robert, renou-
réponse qu'après l'étude des proposi- velant .dé la Moselle, la condamnation
Néanmoins, le gouvernement fait un trer la lorce de nos volontés et la capa- tions nar la Société des nations. leur tentative Paris-Madagascar,
au bagne à perpétuité
grand pas en arrière, refoulé par une cité de réalisation des chemises noires. Le délégué éthiopien ne veut pas ont Quitta le Bourget hier à S2 h. 38
minutes. de Pierre Ménès
opinion publique dont les passions dans Je veux dire que nous n'enverrons pas croire que son' peuple sera abandonné
cette affaire d'Abyssinie ont pu être dans Ies terres lointaines et barbares la ne de- Ils espéraient atteindre Syrte ce matin assassin de son voisin
par Genève. Son gouvernement à 8 h. 30. en profitant de conditions
appréciées è leur juste valeur par la fleur de la nation, tant que ces terres mande aux citoyens d'aucun autre Metz, 18 décembre. Téléph. Matin.
atmosphériques exceptionnelles, en par- PATHE-KID, avec MOTEUR et dispositif 100 mètres, objectif courant.
France au moment de la campagne ne seront pas protégées par le drapeau pays de verser leur sang pour défen- partir de la vallée du Rhône. La matinée de cette troisième jour- au comptant 495 fr. ou 12 mensualités de
électorale. de l'ltdlié. dre sa propre patrie, le sang éthiopien née du procès de Pierre Ménès, accusé
L'amendement qui, demain. va per- Je veus dire aussi que le peuple ita- L'ininéraire envisagé passe par Syrte. de l'assassinat de son voisin, M. Kopp, EN VENTEAUX ÉTABLISSEMENTS
y devant suffire. Assouam atteindre
mettre au goavernement national de lien, sur le compte duquel circulent en- Puis il s'étendit sur le précédent oui la traverséepourdu Soudan Djimga après a été consacrée au réquisitoire de l'avo-
recueillir les voix de la majorité parl<»- core des préjuges littéraires, est un peu- des anglo-égyptien. cat général Bouquet qui rechercha
risque d'être créé par l'application puis Darel-Salem et Tananarive.
mentaire. sera présenté par Lord Win. ple qui travaille la terre quotidienne- franco-britanniques, pi «'•cè- Il est dans les intentions de Génin. dans les éléments de l'enquête et dans
ancien sous-secrétaire d'Etat otent, suggestions
terton. dent dont les selon lui, en bénéficiant de circonstances les dépositions des témoins au cours PHOTO -PIAIT
conservateur. Sir Samuel Hoare affron- Je veua dire que ce peuple est capable conséquences, atmo-
seraient incalculables. des précédentes audiences, à dégager la
tera ses adversaires, dit-on. H n'occu- de résister à un siège très Iong, surtout shériques qui sont très favorables. d'es-
Quelques attaques contre l'agresseur de faire la liaison en 43 heures culpabilité de Ménès qui, s'il fait l'am- 35 37 39, Rue La Fayette PARIS (Opéra)
pera pas te « blanc du gouvernement », s'il vst assuré, dans sa claire conscience, sayer nésique, s'est trahi souvent par une at-
« qui ridiculise les sanctions prises con- et de gagner la prime de 500.000 francs 142. Rue de Rennes, 1CM.Rue de Richelieu
mais un s-.ègre au fond de la salle des que la raison est de son côté et que le la tention soutenue quand un témoin im- SUCCURSALES
têarircs. et c'est de là qu'il fera une Lart est de l'autre. tre lui ». puis c'est péroraison sinon il essaiera de gagner les 150000 n A D T 15, Galerie des Marchands (Rez-de-chaussée, Gare St-Lazare)
francs réservés à l'aviateur portant était appelé à la barre. tDr rAKiù 6. Place de la Porte Champerret
déclaration toute personnelle. La guerre que nous avons commencée L'Ethiopie tenait à faire entendre qui battra le Ménès a été condamné aux travaux
en terre d'Afrique est une gttetre de civi- sa voix devant les mevtbres dit cor.seil record de Salel et Goulette. ENVOI GRATUIT DU CATALOGUE "PHOTO CINÉMA 1935
Sir Austpn Cham»">Hain forcés à perpétuité, le jury lui ayant
lisation c'est la guerre du peuple, et le et devatat l'assemblée Elle s'en rentet à accordé des circonstances Expéditions fianco à domicile dans toute la France
chef du Foreign oifice ? atténuantes.
peuple comprend que cette guerre est la la sagesse des délégués réunis à Genève, Les magasins resteront ouverts les Dimanches et Fêtes, du 8 Décembre au Il' Janoier inclus
Dé.ià les cercles politiques se perdent sienne. C'est là guerre des pauvreS, la pour sauvegarder les droits des Etats
en conjectures sur lé successeur de l'in- guerre, des prolétaires. Contre nous se membres de la S. D. N, L'interminable et étrange déclaration Arrestation des bandits
fortuné Sir Samuel. Etant donné le rôle dresse le front du conservatisme, de Et il termine en disant que le gou-
joué dans le compromis de cette nuit Végoïsme et de du gouvernement éthiopien
par Sir Austen Chamberlain. on parle
l'hypocrisie.
Nous avons engagé même contre ce
vernement d'Addis-Abeba se réserve de qui tentèrent de cambrioler
bsaucouo de lui pour reprendre la di- présenter au moment opportun de nou-
front notre bataille, qui est dure, et nous velles observations sur les propositions Gctève, 18 décembre. Par téléphone. les bureaux militaires de l'aéroport
re-rjon du Foreien Office. Mais M. Eden, la continuerons jusqu'au bout. lui ont été soumises. Il serait oiseux de donner une ana-
des affaires de la C'est une épreuve dans laquelle nous qui
ministre, chargé A la suite de ces trois exposés, le lyse complète des neuf pages -et demie, de Bron
S. D. V.. a un Erand nombre de parti- sommes tous engagés et qui donnera ta
Ses idsos personnelles sur la si- mesure des forces du peuple italien président ne pouvait aue proposer grand format et texte serré, que consti-
ti'at'O" créée par l'affaire d'Aby.=sinie nne épreuve dont novs sortirons victo- l'ajournement. tue la déclaration du gouvernement
éthiopien adressée aujourd'hui par M. Avignoh, 18 décembre. Téléph. Ma-
réoondent assez exactement, croit-on, rieux. Il faudra du temps. trtais, quand Ce qui fut fait. tin. Dans la nuit du 5 au 6 décem-
su Kentiment de l"h<wime de la rue la lutte est engagée, ce n'est pas te Cette séance oui devait être wnsa- Wolde Mariam au conseil de la Société
bre, unp agression était commise, ainsi
tionnelle. mais qui s'était déroulée dons des nations
Aorès le couo de théâtre d'aujourd'hui
on attend la discours de M. Baldwin
avec une impatience
prendra.
facile à com-
temps qui compte, c'est la victoire f

La séance
le plus grand calme décevant le nom-
breux public massé dans les irmunes,
avait duré exactement soixante-cinq mi- l'Ethiopie
nutes.
Ce document, qui est une longue ex-
plication des raisons
va se trouver
pour lesquelles

obligée de refuser les suggestions franco-


sans doute

refait, une fois de plus.


que nous l'avons signalé, dans les bu-
reaux du
Bron.
régiment d'aviation

Trois malfaiteurs s'étaient attaqué au


coffre-fort situé dans le bureau du com-
de
mà 0 6.0a 4
britannique,
La prochaine réunion du conseil est de mandant Bouchet. La chute d'un outil
Profonde stupéfaction du conseil de la S. D. N. l'historique la question.
prévue pour vendredi, puisque d'ici là Il est infiniment peu probable que réveilla le sergent KiePfer qui mit en
à Genève on connaîtra la réponse de M. Mvisso- cette interminable déclaration soit vç- fuite les bandits non sans avoir éte
lini. Tout fait prévoir qu'elle compor- nue blessé par l'un d'eux d'un coup de re-
amm m*, SUITEDE la Repêche DE il, PAGE Jtera de nombreuses restrictions. directement du gouvernement
volver. Un homme de 34 ans A Saint-Etienne
PV DE L'ENVOYE SPEOIALDU MATIN d'Artdis-Abeba.
ÏVtR L'ESVOYÉSPÉCIALDU « MATIN En attendant, les délégués se retrou- Elle parait beaucoup nlus émaner ce L'enquête habilement menée vient de était depuis de longues années deux policiers sont surpris
La conséquence de ces entretiens est veront demain matin dans le bureau de son conseiller juridique M. Gaston .Tère, permettre l'arrestation des coupables,
Genève, 18 décembre. Par télépho-
1 on a la de
ne. La nouvelle de la démission de que évité. par suite, donner M. Avenol à la S. D. N. et, pendant la prcfess.eur à la faculté de droit de Paris, Joseph payan. 43 ans, sans pro-
Sir Samuel Hoare n'a été connue à Ge- à un organisme émanant du conseil la plus grande partie de la journée, ils et. de ve fait. fonctionnaire français. fession définie et Vincent Riccomagno, séquestré par ses parents par deux perceurs de murailles
tâche officielle d'étudier les possibiltiés échangeront des vues sur la procédure à En effet. elle fait état d'événements 46 ans. sans profession. demeurant tous
nève qu'assez tard dans la soirée. Rien
ne la faisait prévoir, car le discours pro- d'application du plan de conciliation. envisager dans un avenir immédiat, tout à fait récenfs et elle met en oppo- deux en Avignon, tandis que celui qui qu'ils recherchaient
noncé au conseil de la S. D. N. par M. La réunion du conseil puisque l'opposition de l'Abyssinie pa- sition S''r Samuel Hoare et M. Anthonv semble être leur chef Auguste Mella. On ignore la raison
Eden était basé strictement, à ce que raît avoir torpillé le plan de Paris. Eden. M. Pierre Laval et M. Edouard 38 ans. demeurant 28, rue Balaru, en de cette détention forcée
Tout était donc préparé à l'avance. Un est tué, son camarade blessé
l'on assurait, sûr les instructions qui lui une courte séance privée, On est en tout cas parfaitement d'ac- Herriot. Elle reprend un argument dé- Avignon, et un quatrième complice
lorsque après
avaient été données hier à Londres, Id conseil s'est réuni en séance
publique. cord, dans tous les milieux de la S.D.N., veloppé hier à la tribune de la Chambre réussissaient à s'enfuir. Saint-Etienne, 18 décembre. Télégr.
lors de la réunion du cabinet britanni- Ce sont deux repris de justice dont RENNES,18 décembre Téléph. Ma-
Comme il .sied, M.'Ruis Guinazu. pré- pour qu'aucune suite ne soit donnée aux française par M. Appell. les ressources n'unt jamais été exacte- tin. Le parquet de Mayenne, alerté
Matin. Lundi soir, M. Hubermann,
que. en déclarant la suggestiona Laval-Hoare, si l'Ethiopie Elle cite des déclarations faites par le tailleur, 10. rue Villebœuf, constatait
sident, séance ouverte ment définies. par une lettre anonyme, est descendu
Le départ de Sir Samuel Hoare a donc tint à exprimer la satisfaction de tous les refuse formellement. ministre britannique pour la Société des que des malfaiteurs s'étaient introduits
causé ici une profonde Tous deux ont subi un premier inter- cet après-midi chez les époux Vaugeois,
stupéfaction, les membres du conseil à la nouvelle de Comme l'ont dit M. Laval et M. Eden nations le 10 décembre à la Chambre des à
dans la cave de l'immeuble et avaient
d'autant plus que l'on ne s'attendait nul- l'élection de M. Benès à la au censsil, la conciliation communes, ainsi que queloues phrases rogatoire, mais ont nié toute partici- journaliers, 2, rue Saint-Martin, commencé a perforer le plancher dé
présidence continuera,
lement. comme on l'a appris par la sui- d» ]
mais il peut se faire aussi que l'on tra- malheureuses du discours de M. Herriot pation à cette agression. Mayenne. son magasin. Il en fit part le lendemain
te que M. Baldwin cédât à la pression la République tchécoslovaque. Ils ont donné des alibis qui vont être
Tour à tour. MM. Laval, Eden, ee Ma- verse une période d'indifférence, que à Mantbélia.rd. le 15 décembre. Au cours de la perquisition, on a trou au chef de la Sûreté qui décida que
des conservateurs sanctionnistes, ainsi l'on applique une sorte de « trêve des Enfin, elle narait mettre l'Ethiopie vérifiés. vé, dans un réduit infect, le fils du cou. deux de ses agents se posteraient la
(Espagne), Antoniade (Rouma
qu'à la menace de démission de Sir dariaga confiseurs à l'action de la S.D.N.. en sous la proteftion de l'U.R.S.S. en repro- Dans la nuit, on apprenait que Mella ple, Eugène, 34 ans, vêtu simplement nuit suivante dans le magasin du tail-
John Simon, ministre de l'intérieur, qui nie». Rustu Aras (Turquie), Monteiro se s bornant, duisant des parolns prononcées le 5 sep- et le quatrième complice avaient été d'une chemise en haillons, portant une leur.
(Portugalr et Totemkine (U. R. S. S.) jusqu'à un moment dont il
contrôle le groupe des libéraux-natio- tpmbre dernier devant le conseil arrêtés à Marseille où, ils s'étaient réfu- barbe hirsute et des cheveux lui retom-
naux à la Chambre des communes. s'associèrent aux félicitations du pré- est impossible aujourd'hui de déterminer M. Litvinoff.
par
bant jusqu'au-dessous des épaules. Les
Hier, vers 20 heures, les deux poli:
sident la date, au maintien du statu quo ante. ciers. MM Pierre Garrel, 44 ans, et
.1 parait évident que cette démission Ceci veut dire que l'application des sanc- Semblable attitude de la pert d'un ongles des doigts de pied, longs de plus Jean-Marie Dauret, 43 ans, arrivèrent
telle qu'on la voit ce soir à Genève, si- Puis l'en passa au différend italo-
tions déjà décidées continuera norma- professeur de nationalité frança^ç na- Dans une chambre d'hôtel de dix centimètres. témoignaient qu'il chez M. Hubermann. ils voulurent se
gnifee l'abandon par le gouvernement éthiopien. jlement, sans qu'on y ajoute l'embargo rait difficilement tolérable M. Gaston n'avait pas mis de chaussures depuis la de la
à un rendre compte de disposition
anglais du plan Laval-Hoare, qui avait Le lauteuil du délégué italien resta sur f le pétrole, épée de Damoclès tou- .Tèze s'était déià livré. Genève même. Saint-Denis, couple est blessé
plusieurs années. Le malheureux cou- cave où il descendirent avec M. Hu-
.soulevé tant d'émotion dans les opi- vide. M. Wolde Mariam, représentant diverses manœuvres qui {l'étaient pas chait sur une chaise longue défoncée et
nions publiques dés pays occidentaux et de l'Ethiopie, fut invité à prendre place jours J suspendue au-dessus de la tête de par un ami an cours d'une discussion bermann. Comme ils entendaient du
i
M. Mussolini, puisque on s'en est faites pour faciliter à l'époque la tache couverte de chiffons pourris par l'urine bruit dans une des caves, ils envoyèrent
dans les milieux responsables de Genèvp. à la table des délibé:-at'ons: Le prési- aperçu i ce matin M. Eden s'est fait riu chef de notre gouvernement. délégué Dans une chambre d'hôtel. 2U, rue Suger, à On se para en conjectures sur les rai. le tailleur chercher ses clefs. Lorsque
On a l'impression ici. à tort ou à rai- dent, après avoir rappelé la cammuni- 1accompagner à Genève par M. Star- à Genève. Saint-Denis, hier vers 19 heures, au cours sons qui ont poussé les époux Vaugeois
son, que la démission de Sir Samuel cation fate par les gouvernements d'une discussion. Emile Richard, 39 ans, en
celui-ci revint, plusieurs coups de feu
fran- 1 fonctionnaire du Board of trade. L'attitude qu'il a fait adonter autour. à enfermer leur enfant. les deux policiers furent
Hoare a été tenue secrète à Londres jus- çais er britannique concernant les bases ling. £ des questions pétrolières. d'hui par le représentant de l'Ethiopie chômage, et son amie, Germaine Petithomme eclatèrent
spécialist-: 35 ans. ont été blessés à coups de couteau par Comme le commissaire de police lui blessés et le tailleur reçut sur la tête
qu'à une heure tardive afin de ne pas d'un règlement amiable du différend, 11 faut en effet, toujours craindre est inqualifiable, et tout le monde re- un coup de crosse de revolver. Les deux
comprometf-re la séance du conseil de la donna la parcle à M.. Eden.
un de leurs amis, Emile Cotant!ee, 35 ans. sans demandait « Pourquoi n'essayiez-vous
tQu'après la réunion du conseil de ven- grette ici c!u'un d? nos compatriotes em- domicile fixe. malfaiteurs qui avaient tiré réussirent
S.D.N. cet après-midi. Ce ne serait, sem. pas de vous enfuir ? », le séquestré ré-
M. Anthony Eden dredi, le comité des Dix-Huit, qui doit ploie de tels procédés, alors que le pre- Atteint de deux coups de couteau dans le dos.
pondre :*« Je ne pouvais tout de à prendre la fuite.
b'.e-t-il. au'à la réception du compte t
tenir une séance, ne soit tenté, à la de- mier renrésentant Richard a été conduit à l'h6pital de Saint-
de son pays est en- même pa.b sortir dans un tel état L'agent Garrel a succombé dans la
rendu de la séance de ce soir que Sir Sa- Le -représentant du Royaume-Uni lut mande r d'un de ses membres. d'entre- dans des négociations, dont le
Denis dans un état grave. Légèrement hlessée.
tnuei Hoare. constatant gagé Germaine Petithomme a pu regagner son do- Le séquestré a été transporté à l'hô- soirée très dévoué, il avait reçu une
que les chances alors un? déclaration dans laquelle prendre l l'examen de la fameuse proposi- moins nu'on puisse dire est qu'elles sont et a
de sueeès du plan de Paris étaient de· il évoqua les suggestion m'cile. pital reçu les soins que compor- mèdaiKe de bronze et une d'argent pour
de M. Van tion t canadienne.. particulièrement délicates. Le meurtrier a été arrAté, tait son état. des actes de courage.
4 = LE MATIN Jeudi 19 Décembre

LE MOIS DES CADEAUX


FlMIllIfttlIIltltlMM
i

Certes, il est plus doux de donner vures, moulages, petits meubles, fla-
de mais encore faut-il cons, aquariums, tapis, entrent dans
que recevoir,
donner à bon escient. Etre agréable à tous les ordres de grandeur pécuniaire.
'ses amis, connaître leurs goûts, écou- Plus familièrement on offrira « l'u-
ter ou provoquer leurs confidences, tilé » parapluie de dimension réduite
combler un désir, n'est-ce pas là le comme le veut la mode, paire de-
secret de l'amitié ? gants ou de bas, parures de lingerie,
Certaines obligations forcent d'ait- mouchoirs, cols et rabats-, dentelle,
cuns à offrir les traditionnels bonbons fourrure, linge de table et de maison,
ou fleurs .d'usage. De jolis vases, des métrage de tissu, agenda-miniature,
vanneries artistiques, des boites pré- porte-cigarettes, poudrier. f
cieuses permettront de présenter les Le superflu comprend les mille et
unes et les autres avec un maximum une choses qui donnent de la joie, et
de bon goût. dont on se prive dès que la raison fait
Quant aux cadeaux réservés aux in- loi. Parmi les bijoux de fantaisie, col-
times. ils ne sont limités par nulle liers, bagues, bracelets, broches of-
contrainte. La et'la fantaisie frent maintes possibilités. Les femmes
pratique
sont compatibles awee toutes les sus- les Plus simples comme les Plus élé-
ceptibilités et avec tous les budgets. gantes les portent, ils sont la finition
>Si l'on veut se donner la peine de- de la robe. Dans le domaine de la co-
chercher chez l'antiquaire, dans tel quetterie, la parfumerie tient une
magasin spécialisé ou nan, au hasard grande place, elle est une inépuisable
d'une promenade un joli bibelot ou ressource.
objet utile, il est bien rare, en s'y Un sac sera toujours le bienvenu
un
prenant en temps voulu, de ne pas combien de femmes ayant Plusieurs
découvrir ait prix que l'on s'est fixé, sacs de. jour, résistent à la tentation
un présent digne d'intérêt. d'acheter un sac du soir ?
Aucune femme ne sera insensible C'est ce que l'on ne- s'offre pas soi-
dons qui embellissent la maison même que l'on est 'heureux de recevoir.
aux et ne faisons
lampe, abat-jour, coussins, appliques, Soyons psychologues pas
argenterie verrerie, tasses, plats à gâ- à autrui le cadeau que nous aimerions
teaux, boite à cigarettes, miroirs, gra- posséder, mais bien celui qu'il désire.

Encolures et
Sur les petites robes, la cravate nouée les robes du soir, et qui est extrémement
très près 'du cou est souvent en jersey, seyante aux femmes qui n'ont plus vingt Sur ces trois sacs d'antilope, de
ou même en velours souple. ans, et dont la nuque commence à s'é- forme très nouvelle, le bois, le mé-
Vous trouverez, dans cette idée une paissir le corsage très haut dans le dos, un cachet
tal, le verni, ajoutent
grande facilité pour réveiller, d'une mais ouvert en ovale ou en carré de-
d'élégance
note de coleur, un ensemble un peu vant, ouverture bordée d'un panneau re-
,sombre. Ainsi, sur une robe en jersey plié ou de revers. (Créations OFFENTHAL)
noir ou gris, marine ou vert sombre,
-l'encolure sera froncée autour du cou
par une cravate rouge vif, ou bien
quadrillée ou bien écossaise.
Retenez aussi l'idée de cette grande
couturière, qui place ses robes sur une
guimpe, permettant de voir un petit col
droit en drap clair, quelque chose com-
me un col d'une forme militaire.
Ceci dit, et pour que vous ne vous
désespériez pas en songeant au retour
du « carcan n, j'ai trouvé dans beau-
coup de collections un petit col droit,
ouvert en arrondi en avant, ce qui rend
le nœud bien moins gênant.
Passons au décolleté du soir. Ici, je
suis assez embarrassée, car deux ten-
Redingote très élégante en breitschwantz gris dances opposées 'se précisent, tandis
(Création FOURRURES ROSÀL) qu'une troisième se laisse deviner. Nous
avons d'abord. !a robe très décolletée.
extrêmement décolletée en arrière, tandis
qu'elle est absolument montante en
avant.
Et puis nous avons toutes les épaules
dehors, dans certaines collections, c'est-
à-dire des corsages sans épaulet!es, qui
tiennent par miracle, et se trouvent sou-
lignés par une grosse mèche de tulle
où de tissu, par des revers piqués et n'aurait
L.T, Piver pas lancé
n décollés par des coquillés une nouvelle s'il n'avait eu
poudre,
des bandes droites. la certitude de lancer une poudre
Sur les robes d'après-midi, les dé- aoanelle. Cette matité délicate,
et fraîche, qui ajoute
colletés carrés connaissent le plus grand transparente
le charme à la beauté, la poudre
succès. Ils sont évidemment inspirés des
Matité est seule aujourd'hui à pou- Ti
jolies' morles de la Renaissance ita-
voir la donner'et la conserver en
Peur accompagner cet-, élégant ensemble sport •-- lienne. Cette forme convient particuliè- de l'humi-
dépit de la transpiration,
EN VOGUE tailleur et chapeau en tricot main, le sac, de rement aux robes de velours noir elle ne
LES FOURRURES dité, du vent, parce que Matité
forme très nouvelle, est en fourrure met ainsi mieux encore en valeur la contient pas de talc. --•
(Créations JACQUELINE LAUGIER) Un charmant cadeau, particulièrement apprécié en cette saison
Les femmes de tout temps, ap- fn^m.e pure d'un joli cou, la naissance
ont,
les fourrures qu'elles pouvaient délicate d'une nuque parfaite. le petit parapluie en taffetas quadrillé, dont le manche est fait de LA POUDRE
précié
peau de porc et de corne de cerf
transporter d'une robe à l'autre. En
ON Enfin, j'ai parlé d'une troisième ten-
et les PORTE- A PARIS. VEDRENNE)
renouvelant les formes dés cols, dance qui s'apparente à celle-ci. pour (Création
couleurs
pour
l'agrément
des fourrures,-
longtemps
de cette
encore,
mode.
on a prolongé,
le charme et
.sur
de fourrure
êpaulettes
les manteaux,
froncées
de castor
aux
des collerettes
épaules, des sur
sur
.de nombreuses
les manteaux
les vêtements
poches
de lainage
mi-longs
de fourrure
et même
et vagues
CONSEILS
MA
Oui, il est grandement question, cet manches en sa- PRATIQUES
.d'amples' froncées, d' après-midi
hiver, des couleurs des fourrures, le sur des robes en lai- ..des man-
tin, d'après-midi robes d'après-midi aux.
bleu marine et le violine, par exem-
moelleux ches et amples au haaet du
nage drapées de renard blanc ou
fait Nettoyage
ple, qui l'année dernière, avaient
.de matelassées bras
une timide main- grandes pointes, d'hermine. Versez dans un réci-
apparition, passent le haut d'un vêtement .sur les ensembles du matin, en
tenant des
garnissant pient quelconque un litre et demi
pour lustrages classiques. et la ligne des lainage angora, des
On en des étof- d'après-midi dépassant capes-capuchons d'essence minérale. Faites tremper
garnit principalement faisant contraste par le coloris
fes de même ou légèrement
épaules complètement votre renard et frot-
ton, plus .des des car- .sur les longs manteaux de velours
claires La gamme des bruns est enri-
garnitures inspirées tez-le entre vos mains comme vous
touchières en bandes le bas du soir, encore des capes-capuchons erï
chie d" ton chaud de la loutre natu-
soulignant feriez si vous laviez un mouchoir.
d'un tailleur de en en satin ou en velours Demandez échantillons de teintes à votre
relle et du violacé du renard
soie, êpaulettes hermine, côtelé Jetez l'essence lorsqu'elle est trou- fournisseur habituel on écrire à t MAT
beige d'or sur une robe du soir, en ceinture d'un autre ton.
à des pelages ble et recommencez l'opération jus-
bleu, tous deux adaptés de robe ou de manteau d'un déta- IL.T. PIVER, 10, Bd de Strasbourg, Pari»}'
de toutes sortes. Dans cet ordre
.partant empiècement qu'à ce qu'elle soit claire. Vous lais-
une floue et ché, des encolures petites et arrondies i sez sécher au soleil, mais lorsque le
un des plus modèles de l'après-midi, ligne
d'idées, jolis
est un manteau du matin en souple y le soir, un mouvement enve- coulissées renard est encore un peu humide,
la saison
moucheté de loppant et parfois symétrique
.des -vêtements d'intérieur en roulez-le dans de'la poudre de talc Prenez garde Les fêtes vont pro-
naturyl manifyl vert,
d'un col bordé ,des bijoux fantaisie, feuillages ou mousseline bleue ou rose, soulignée de et posez-le de nouveau au soleil. diguer à votre gourmandise bien
rouille, garni grand sont d'une
de renard rouille. L'effet est assuré- fleurs, de strass ou d'or, -éclairant les lamé, qui fait tunique res- Lorsqu'il sera complètement sec, des tentations foie gras, bonbons,
ment très robes de satin .gaufré où de velours serrée sur le devant et ample au dos, vous le battrez pour en faire sortir sucreries, champagne, vins fins, et
élégant (le natutyl manifyl
de Rodier est filé à la .main noir laissant deviner, les bretelles d'or ils la poudre. Votre fourrure sera blan- vous aller grossir Ne vous désolez
se portent sur des fonds de jupe en che et belle, quoiqu'elle vous ait pas, une tasse, matin et solide Thé
satin clair paru bien piteuse au milieu de l'opé- Mexicain, pour maigrir ^sâns nuire
.des clous coniques d'acier sur des ration. Surtout ne faites pas cela à la santé, remédiera à 'ées excès et
robes noires dans une pièce où il y a du feu ou vous permettra même de les recom-
.des cabochons de peau d'argent une lampe allumée. mencer. En vente toutes pharmacies.
aux épaules des grandes robes de
en taffetas, en lamé Voici tout un choix de charmantes nouveautés pour les étrennes
style métal sur
.des de d'ar- d'abord le « split », porte-cigarettes automatique, qui les présente
garnitures peau d'or, « pour ton
simple pression d'un bouton. Puis le ravissant bracelet ASSORTISSEZ VOS GANTS ET VOS SACS
gent, en ceinture, en bracelets, se por-
bonheur », à chaînette d'or et claque de bois, sur laquelle est posée
tant au-dessus du coude et faisant par-
une fine lame de métal doré, portant un nom ou des initiales. Enfin
tie de la robe même
la bague fantaisie, en matière plastique noire, incrustée de brillants
.des robes en lainage imprimé, ronds et baguettes
avec des poches appliquées et une
ceinture très basse. (Créations COSA)

JK IL A. MI©IDE
(PPïïMTTïïI.'RlF^)
LES On donne, cette année, aux ceintures, une extrême im- composée de plaquettes en peau d'or cloquée sur une.
robe toute note, une ceinture large et irrégulière sur
portance. C'est qu'elles sont, souvent, la seule note écla-
tante d'une robe, son seul luxe, son unique fantaisie. une robe gris argent, une très large ceinture de cuir sou-
Mais il faut alors que luxe ou fantaisie soient parfaits. ple et de ton vif qui s'attache au creux du dos sous un
On les remarque à toute heure du jour et de la nuit. petit noeud de même tissu sur une robe de crêpe marron,
Sur une petite robe simple, en fin lainage marine, c'est une ceinture en cuir marron avec broderie de ton vert qui
une très large ceinture de cuir roûge sur une robe de se termine par de longues lanières découpées dans le cuir.
chine noir. c'est une ceinture de passementerie terminée Parfois, la ceinture est toute simple mais porte, sur le de-
par une rangée de petits glands de soie, qui se noue de vant, deux ou trois disques de cuir blanc décorés d'ini-
côté, à l'endroit où est massée l'ampleur de la jûpe des tiales. Et sur une très belle robe du soir. en mousseline
glands de passementerie, encore, terminent une ceinture rose, une ceinture en daim noir garnie de motifs d'or.

« Trotting », gants en veau velours, à manchette évasée, ornée de lo-


sanges découpés en peau, ton sur ton sacs assortis.
(Créations ALEXANDRINE)
Jeudi 19 Décembre 1935 LE MATIN

L'organisation
COURRIER
DESSPECTACLES Arts (Wagram 86-03). 9.. Miss Ba. des fortifiées
Atelier. 8.45 ,le Faiseur. régions
LES PREMIÈRES Athénée. 8.45, Guerre deTroie n'aura pas lieu.
Bouffes-Parisiens. Relâche.
Capucines. 9., le Souper de San Diego. M. Jean a été entendu à ce
THEATRE DU CHATELET. Au Châtelet. 2.30, 8.30, Au Soleil du Mexique. Fabry
Comédie Champs-Elysées. 9., l'Inconnue d'Arras
la de
Soleil du Mexique, opérette en Déjazet. 8.45, Pour plaire aux femmes. propos par commission
2-Masques. l'Homme dans l'ombre.
dieux- actes et seize tableaux, de Gaité-Lyrique. 2.30, 8.30, la Chanson du bonheur
l'armée de la Chambre
MM. André Mouézy-Eon et Albert Grand-Uutenol. 3.,9., les Ondes tragiques.
Gymnase. 9.. le Cœur.
Willemetz. Musique de MM. Mau- Humour (42. r. Fontaine). Demain. Rép. gêner. La commission de l'armée de la
Madel. 9.15. Fin du monde, de Sacha Guitry. Chambre a entendu le ministre de la
rice et R. Granville. Marigny. 8.45, Margot (Y. Printemps, Fresnay).
Jf vain Mathurins. 9., le Héros et le Soldat. guerre sur l'organisation des régions
Du moins, pas de mystère. A la lec- Michel. 2 h., matinée classique. 9., Lavalisons. fortifiées.
ture du titre, les spectateurs savent où Michodièrè. 9., Bichon (M. Deval et V. Boucher) M. Jean Fabry a donné des précisions
ils vont. Pas tout à iait néanmoins, Mogador. 2.30,8.30. l'Auberge du Cheval Blanc. sur la densité des troupes de forteresse
M. Maurice Lehmann qui n'en est 9., Cri des cœurs, Cap. Marian. et sur leur encadrement
plus car à
Montparnasse. en officiers,
La rue était sinueuse et calme. Les avait longée, quelques minutes Nouveautés. 8.45, Revue de Rip.
pas Quelques milliers de, kilomètres sous-officiers et spécialistes. Il a indiqué
cyclistes, les convalescents, les petits tôt, en sens inverse. les emmène entre deux actes aux Nouv.-Oom. 9.15, Trouble (Géniat, Clariond).
près, Œuvre. 9..Répétition générale.. quelle était la puissance de l'armement tout le monde
chiens y circulaient en paix, comme M. Chamond avançait, sans hâte, ileà Hawaï quitte à les ramener au mis en place dans les ouvrages et de Aujourd'hui peut
Palais-Royal. 3..9..Zizlppè '(Puvallès.DenlseGrey) bénéficier des. vertus des célè-
au temps serein de l'ayant- guerre. vers une besogne dont la médiocrité point de départ. Et nous aurions vrai- Porte-Saint-Martin. 8.30, Répétition générale. quelle manière étaient organisées la dé-
Des arbres noirs laissaient pendre Elle le ment naauvaise grâce à dissimuler que Renaissance. 2.45, 8.45, Notre-Dame du Cinéma. fense aérienne et la protection contre bres et délicieuses Pastilles Riche-
était stable et rassurante. 9., la 'Femme en fleur.. let. Leur créateur, le spécialiste
et lui c'est là un bien beau voyage. les gaz dans le voisinage des frontières.
Saint-Georges.
t leurs branches par-dessus des murs préservait de tout imprévu Sarah-Bernhardt. 2.30, Petit Monde; 8.45, Indiana
crêtes de tessons. A certaines heures, de vivre au ralenti, Le matador Nina est la coqueluche Th. de l'Etoile. 9..les Amants terribles. Abordant, les questions relatives aux bien connu, vient de lancer une
permettait dans conditions d'existence des cadres et de boîte nouveau
on y sentait une odeur de pain le petit pavillon, noirci par l'humi- des Mexicaines, mais il n'a d'amour que Tli, de Paris. 9., Noix de coco. Raimu. modèle, vendue au
la belle Juanita qu'il désire épou- 2.30, 8.30. Mon oncle Alex. la troupe, M. Fabry a indiqué les mesu- de 1 fr. 95. Grâce
Trianon-Lyrique. prix modique
éhaud à d'autres, on entendait dité, qu'il occupait, parmi ses livres pour ser. Evidemment, un méchant et sour- Variétés. 8.45 les Fontaines lumineuses,» res prises pour achever la construction à ses essences balsamiques
sonner des cloches de couvent. Le et ses pipes, au fond d'une. impasse antisep-
nois garçon veut ravir Juanita à Nino. V.-Colomb.2.15,mat.cIass.8.45,Femme sans nomme des casernements, des unités et des lo- et là Pastille Ri-
en robe noire A.B.C. 3..9., Noël-Noël. Lumière. S.Fainsilber. tiques sédatives;
jeudi, des orphelines, de Vaugirard. La seule présence qu'il D'autre part la riche Jessie entend gements des officiers et sous-officiers. chelet
et ruban bleu, y serpentaient, deux deux heures était
Alcazar. 3., 9.. Croisière des nus nouveaux.
En attendant l'achèvement de ces cons- véritable potion' sèche
y tolérât, par jour, Alhambra. 8.30, Attractions. et as-
dans un nasillement celle d'une mafflue tructions, le mode de transport des ca- aseptise, décongestionne
par deux, quadragénaire Bobino. 8.45, Music-Hall. Opéra-Comique.
sainit les voies respiratoires. Elle
d'asile. C. de Paris. 2.45,8.45, Parade du monde (Lait.). dres mariés à'leur domicile va être ame-
qui après avoir brisé les bibelots Européen. M. S. Georgius. Marc Irvin, PJ Bayle. lioré. D'autre part, des décisions seront apaise l'irritation de la gorge, coupe
Les premiers temps qu'elle se ren- de son patron, une fois pour toutes Fol. -Bergère. 9., Folie d'amour, rev nouv. arrêtées pour que l'instruction primaire les quintes de toux sifflante, facilite
dait à son travail, Mlle Hélène Alba- tenait en ordre le logis. Mayol. Relâche. Samedi Revue de la chair. et secondaire soit donnée dans les meil- l'expectoration. De plus, elle for-
rède avait goûté la sécurité de cette Il eût été vain de chercher en la leures conditions possibles aux enfants tifie les poumons et les bronches
voie provinciale insérée comme une personne de M. Chamond cette es- des militaires de carrière en service dans et les rend plus résistants aux
lisière de feutre entre les engrena- Chez Harry Pilcer Ch.-El.). 2.30, thé, spect. les camps et ouvrages. Des efforts se-
pèce d'attraction physique qui rend attaques des microbes. Si vous
de Montparnasse et et si
C. d'Hiver. 8.3D; Eléphants prés. p. Bouglione. ront faits pour entretenir l'excellent
ges tumultueux certains individus si séduisants C. Médrano. 8.30, Togare. Lilliput, m. j. f. d. moral des troupes de forteresse par des êtes sujet aux rhumes, aux maux
du Quartier Latin. Des maisons de redoutables. Son signalement eût Coucou. 9., Tous en chaine, r. Souplex,Charley. de gorge, ayez toujours sur vous
distractions, des séances cinématogra-
bourgeois et de petits hôtels la bor- ravi un rédacteur de passeport, car 2-Anes. 9., Répétition générale. Nouv. spectacle.
phiques gratuites et par la création de des Pastilles Richelet. Elles vous
La foule Dix-Francs. 9., Revue (Hegoburu, Sablon, Dac).
daient, sans ostentation. tout était moyen dans sa taille et Jockey (127, bd Montmart.). Dancing, attract. foyers du soldat. préservent et vous soulagent tout
l'ignorait et chaque passant y re- dans son visage. Et, seul, le mot Lune-Rousse. Nouveau spect. Dorin, Michel. Le ministre a conclu en montrant en étant très agréables à sucer.
trouvait son individualité, avec déli- « néant pouvait convenir à la des- Noctambule? (Quart. Latin). Pierre Dorian, rev. qu'il était indispensable pour assurer Toutes pharmacies 1 fr 95 la botte
ces; Perchoir. 9.. Mauricet, Cariés. Valier,r.Besnard aux organisations défensives des fron- nouveau modèle
cription de ses signes particuliers.
Le soir, les réverbères y cligno- Cette absence totale de personna- tières leur pleine efficacité de maintenir Laboratoires RICHELET,6,ruedeBei£ort;
les effectifs de l'armée française, pen- Bayonne (B.-P.)
taient comme des veilleuses dans un lité n'empêchait pas, d'ailleurs, M. Coliséum. Tous les jours thé. Taxi girls. dant la période des années creuses, au
dortrir et son ombre propice abri- Chamond de goûter le charme déli- Luna-Park. M. S. Attractions, dancing. niveau qui avait pu être atteint par la
tait des baisers, des murmures.
n'étaient point seuls, d'ail-
Les cat de ce matin
de parcourir
doré de brume ni
d'un œil intéressé
Mouiin-Rougc-Bal. Réouverture, quadrilles.
prolongation de la durée du service mi-
litaire. Quelques Pastilles Richelet
couples les
leurs, à hanter
toute une jeunesse
ces porches obscurs.
politique inscri-
professions de
des murs par des militants
foi, tracées au hasard
noctur- PROGRAMME DES CINEMAS
M. Senac, président de la commission.
a remercié le ministre de son exposé 8Î0Ï et la Toux disparaît
vait des formules combatives, à la et des mesures qu'il a envisagées pour
nes. Et ce fut ainsi que ses regards
répondre aux preoccupations exprimées
craie, au minium, au charbon sur les se portèrent sur la supplication d'un Acacias (47.r.des). Fantôme vivant, Vanessa.
Act. Film par :a commission à la suite des diffé-
de ses immeubles, sans par- Actuàl. Nord-Actual. (6,bdDenain>.
façades amant anxieux Actual. Petit-Paris-Excelsior. Perm. 10 à 24 h. rents contrôles exercés par elle dans les
vernir à troubler la quiétude des lo- « Reviens, Hélène 1 Agriculteurs. Gaspard de Besse. régions fortifiées, et notamment,de l'ins-
cataires. Et Mlle Albarède se diver- Apollo. Tête chaude. Dans le décor. pection des camps effectuée les 9 et 10
à déchiffrer lès nouveaux
M. Chamond s'était arrêté et un Artistic. Une nuit, d'amour. décembre par une de ses délégations. Hommes; Femrnes et Enfants
tissait souvenir déchirant émergeait peu à Aubert-Palace. Fanfare d'amour.
graffiti, éclos, durant la nuit, sur ces peu de sa mémoire. Avenue (5. r. Colisée). Mon marl. lé patron..
écrans'de pierre. M. ANDRÉ BAUGE Balzac.Charlie Chan en. Egypte. Mir. d.l'amour amaigris, chétifs et affaiblis
« Reviens, Hélène !»
Or, un matin, une brève inscrip- arracher Nino Juauita. Apparaît sur
Ba-Ta-Clan. M. S. La Fiancée de Frankenstein. La politique navale de la France
tion attira son attention Ellé ne se prénommait pas Hélène Bonaparte. Gaspard de Besse.
A tout âge -'en toutes saisons les Pastilles JESSEL à base d'Huile
parmi mais Mathilde, celle dont le brusque ces entrefaites Frascator, vedette de Caméo. Un soir de bombe.
l'amasi des formules explosives. L'in- ans plus tôt, avait cinéma qui, pour notre joie, prendra Camera. Une nuit de Vienne, Jim Bougue. à la conférence de Londres de Foie de Morue vous feront reprendre plusieurs livres en un mois.
départ, vingt Carotte et C.ie.
.connu qui l'avait tracée-ne se sou- constamment part à l'action. Attiré Carillon. Rothschild,
éteint la vie du fonctionnaire. dans un traquenard, considéré Chazellcs r. Chaielles, 17f). Oiseau, rare. vita-
eiait guère d'abattre ou de conspli- Nino, Rien ne vaut les merveilleuses d'une couche de sucre, contiennent tou-
« Mathilde Reviens, Mathil- comme ennemi public, doit s'embarquer Champs-Elysées. Petite Amérique. J. de mains.
der le. régime l'avenir de l'Europe Cigale. Vie est belle. Parlez-moi d'amour. Un exposé de M. Piétri devant mines de l'Huile de Foie de Morue pour tes les excellentes propriétés de l'Huile
de Ce n'était pas sur un mur pour Honolulu où diverses épreuves lui 9.30 à 2 h. m. rendre aux personnes maladives et de Foie de Morue la plus pure souà
le laissait étrangement indifférent et Ciné Adual. (15, fg Montmart.). la commission de la marine
noirci qu'il avait tracé son appel. Il sont réservées dont la moins dés- Ciné l'Auto (bd Italiens). Actualités. faibles leurs forces et leur santé,. Tout une forme concentrée -et agréable il..
il --né proposait aucun remède à la militaire de la Chambre
Mavait exhalé, entre deux sanglots, agréablz est de résister aux charmes Ciné Madeleine. Veille d'armés. le monde sait cela mais. personne prendre en été comme en hiver. Les
crise économique, mais son cœur je- dans le petit pavillon que l'ombre et de Jessie. Les deux /iancés s'accusent Ciné Opéra. La Bandera.
Perm. 10 h. "a 0 h. 30
n'aime prendre cette huile à cause de hommes, femmes et enfants qui doivent
tait un cri d'alarme sa détresse comme mutuellement de trahison, mdis Nino Cinintran. Actualités.
son goût affreux, de son odeur repous-
le désespoir submergeaient Colisée. Shanghaï (v. o. s.-t. fr.). La commission de la marine militaire prendre de l'Huile de Foie de Morue
s'étalait, humblement, en deux mots, une eau de crue. Mathilde Il se tait arrêter quand iL regagne Mexico Courcelles. Cœurs brisés (Hepburn, Bayer). de la Chambre a entendu hier un exposé sante et des troubles d'estomac qu'elle pour rétablir leurs forces et leur santé
et c'était, avec son propre àfin d'enlever Juanita du couvent. Heu-
peut-être, l'avait attendue, durant des années reûsenlent alors Jessie obtient sa grâce
Demours. Variétés. Carioca de M. Piétri, ministre de la marine; venu provoque. C'est pourquoi les médecins apprendront cette nouvelle avec joie.
sang qu'il avait formé les lettres Edouanl-VII (10, r. Ed.-VII). David Copperfield. devant elle lui exposer.la politique nava- modernes recommandent maintenant les Vous trouverez les Pastilles JESSEL
et des années, mais elle n'était ja- à la faveur, d'une révolution. Eldorado. Justin de Marseille. Mariée du rég.
rouges de son appel mais revenue. Si l'argument se déroulait aussi sim- Elysée-Gaumont. La Malle de Singapour.' le que le gouvernement compte poursuit Pastilles JESSEL àbase d'Huile de Foie chez les pharmaciens à 12 fr. 75 la
e.Reviens, Hélène ». Un homme de trop il bord. vre au cours de la conférence navale de de Morue qui font le bonheur de milliers boite. Leurs effets sont remarquables.
Pour la première fois, l'abandon- plénaent, nous ne serions pas au Châ- Ermitage.
Londres. et de milliers d'hommes, de femmes et Un enfant chétif de 9 ans a repris 6 kilos
Les syllabes évoquaient le drame sont aussi Foües-Dram. Une nuit de noces. F.Frankenstein
né découvrait avec stupeur que son telet, mais lés péripéties Fourmi. Agent britannique, 42' Rue. Le ministre a résumé à la commission d'enfants maigres, affaiblis et épuisés. en 3 mois. Une femme a gagné 4 kilos
d'un départ et la résignation éplorée cas n'était pas unique. Quelque part nombreuses que diverses. St quelles Gaumont-Palace, Le Dernier des Mohicans. Les Pastilles recouvertes en 5 semaines.
d'une, attente. « Reviens, Hélène !». péripéties une corrida, un tremble- les instructions qui ont été données à JESSEL,
un autre amant éprouvait les mêmes Gaumont-Théâtre. Le Deuxième Bureau.
ment de teJTç, l'éruption d'un volcan, notre délégation, et lui a fait part des
Reprendrait-elle, un jour, le chemin la même Impérial. Perm. 12 h. à 1 h. Cavalerie légère.
déchirements, humilia- un duel à l'américaine, une insurrection. Le Paris (2i. Ch.-Elys). Gala (Top Hat). derniers comptes-rendus de nos délégués.
familier d'autrefois, cette Hélène in- tion. Hélène ou Mathilde ?. Les que sais-ie l Et des ballets éblouissants Puis la commission a procédé à un
Lutétia-Pathé. Touche à tout. Flèche d'argent.
connue, disparue, regrettée, à qui noms importaient les dans ulie maison de danses, dans une Lux r. de Rennes). Parlez-moi d'amour. échange de vues au cours duquel de
.peu, puisque
étaient identiques. Et le plantation à la plazza. Et dés défilés 1 Lyon-Pathé.. Princesse Tam-Tam. Attractions. nombreuses questions furent posées, no-
supplices Marbeuf. Le Songe d'une nuit d'été. tamment au sujet du problème du Paci- Votre enfant
message anonyme ? passant incorporait sa souffrance à Et des ensembles 1 On n'a pas le temps La Kermesse héroïque
Marignan.
Et Mlle Hélène Albarède que dont une ins- de respirer. fique.
celle de cet inconnu Marivaux-Pathé. Merlusse, Cigalon.
Tout en souhaitant d'arriver à un
En ce spectacle est magnifique-
nul n'avait jamais aiméé mesu- cription sur un mur attestait la ment vérité,monté. Sous des éclairages poly-
Max-Linder. Amants et voleurs.
Princesse Tam-Tam. Risque tout. accord qui permettrait des, économies est-il nerveux ?
rait pour la première fois l'affreuse Métrop.-Pat.
douleur jumelle. chromes. parmi des extérieurs idéale- Miracles-Lord-Byron. Alice Adams (K Hepburn) sur les armements navals, la commis-
solitude de sa vie en contemplant ravis- Monceau 1G. Idylle noire, Stradivarius. sion a approuvé les déclarations du mi- Mamans, dites-vous bien que la ner-
A tnent exotiques ou -des intérieurs
les six lettres de son prénom sur une costumes cha- Montparnasse-Pat. Princesse Tam-Tam. R. tout nistre et a émis le vœu de ne pas ac- vosité est un état maladit et que. si
façade de Paris. A partir de ce matin-là, M. Cha- sants, d'innombfables Moulin-Rouge. Moïse et Salomon parfumeurs.
cepter de formule.de limitation quanti- votre enfant crie, trépigne, s'agite, il a
toient. La pièce est par elle-même fort Napoléon. Souvent femme varie MJ. Grawford)
mond se rendit à pied chaque jour amusante la musique du mouvement, Not. Ciné. Théodore et Cie. Mission de Nord land tative basée plus ou moins directement besoin d'être soigné. Donnez-lui plusieurs
à son bureau, de même Mlle Alba- de la gaîté, un rythme entraînant. Des Olympia. Lune de miel Imprudente Jeunesse. sur le maintien des proportions de Was fois par jour une cuillerée à café de Si-
Or, ce matin-là, M. Pierre Cha- rède à son atelier, en passant par la motifs langoureux ou bien vits et so- Omnia-Ciné-ïnf. Actualités mondiales. hm£ton et, étant donné les importants rop Fantil et vous verrez vite son carac-
mond huma' la- douceur de l'air. et rue tranquille où l'inscription étalait nores sont chantés ou exécutés par l'or- Pagode. Souvent femme varie (J. Crawford). changements survenus dans l'équilibre tère changer. Il sera plus doux, plus
décida qu'il' se rendrait à pied ses capitales rouges. chestre dont M. Maurice Frigara assure Panthéon. Ha rmonioa-Tchapaïev. général des flottes, de ne se lier éven- docile et dormira la nuit d'un bon som-
Paramount. K~°nigsniark (Elisa Landi). tuellement que pour une très courte pé- meil exempt de cauchemars.
à son bureau. Et, parce qu'il haïssait « Reviens Reviens là direction. Pereire-Pal. M. S. Touche a tout.
le bruit et l'encombrement des gran- reve- Revoil M. André BaUgé (Nino), Mme Fanély Rex. Rêve de Monte-Carlo. riode. Le Sirop Fantil, préparé spécialement Catarrhe nasal, sinusites,
Mathilde serait peut-être (Juanita), Mme Danielle Brégis Par ailleurs, elle s'est déclarée pleine- pour les enfants, ne contient pas la
des artères, il emprunta la'rue étroi- s'il avait désiré ce re- (Jessie)
Rivoli-Cinéma. Perm. 3 de la Marine.
laryngites, pharyngites, otites
nue, autrefois, on sait avec quel art ils chan- Royal-Pathé. Dernière Valse, Rivaux. ment favorable à des limitationsf5quali- moindre trace d'opiacés ou de stupé-
te, la rue paisible que Mlle Albarède tour avec assez de force. Le magné- et le désopilant comique Bach tatives accentuées dans le tonnage de fiants. Uniquement composé de sucs de Au moindre froid, les nez fragiles
tent Splendid (30.av.Motle-Pioquet).Infern. poursuite éte^
tisme de la volonté peut agir à dis- (Frascator) remportent, à la tête d'une St. Bertrand (96.r.Sèv.). Toute la ville en parle
Celui qui passe (C. Veidt).
l'artillerie des bâtiments, étant entendu plantes sédatives, il est si inoffensif nuent, s'irritent, s'enflamment, s'obstruent.
un succès en- Studio Caumartin. inondent les mouchoirs. Puis
tance. Certains hommes sont assez importante distribution, St. Etoile (5,r.Troyon). Episode (Paula Wessey)
qu'elles seraient communes à toutes les qu'on peut en donner même aux bébés. coulent, ln
mal se porte vers la gorge
aux évé- thousiaste que partagent Mmes Andréa marines. Il calme et tonifie les nerfs de l'enfant, enrouement,
puissants pour commander St. Universel (31,av.Operaj. Les Mains d'Orlac.
fait disparaître les tics, la toux nerveu- bronchite, toux.
nements et influencer-leur Percin, Colette Salomon, Gilberte For.ay, Studio 38. Symphonie burlesque (angl. v. st. t.) laryngite, pharyngite,
propre se, les grincements de dents, les terreurs Ou le catarrhe nasal s'installe,
Elles destinée. Et qui aurait pu dire si la de prodiaieuse
la petite Luzia et le corps Ursul. (Studio). Divine. La Folle Semaine. L'examen du budget devient
bien,
se propage vers lés
ballet. Victor-Hugo. Deuxième Bureau. Sahara. nocturnes. Enfin, chez les enfants ma- csronique,
pas im- sinus ou l'oreille, c'est alors la doulou-
pensée du solitaire n'avait Jean Prudhomme. Vivienne. Deuxième Bureau.
par la commission lades, le Sirop Fantil rend de grands
N1RRIÎËNT PAS LA GORGE pressionné, à travers l'espace, la Theworking
Washington. man.The
Rightto live services en calmant l'agitation fiévreuse, reuse sinusite, ou bien les otites qui
sénatoriale doivent toujours faire redouter la surdité.
main anonyme qui avait tracé cet des finances en apaisant les quintes et en procurant
un sommeil reposant. Pour que ces nez fragiles soient protégées
appel.? PROGRAMME D'AUJOURD'HUI et dégagés, une simple précaution suffit:
M. Chamond adopta l'ins- La commission sénatoriale des finan- Toutes les mamans devraient avoir
Bientôt, Les escrocs de la Caisse des valeurs chez elles du Fantil En vente dans glissez dans chaque narine, matin et soir,
€MMENA d'une manière définitive, et ces, présidée par M. Caillaux, a conti- Sirop gros comme un pois de Nazinette. Ce
cription Demain la Flûte enchantée. toutes les pharmacies 6 fr. 50 le fla-
soutenant Opéra. Relàclte. nué hier l'examen officieux des bud- merveilleux baume nasal ilibère lentement
on l'eût fort surpris en lui 8.15, Mignon. Demain gala
à lots sont condamnés 9 fr. 75 le grand flacon.
gets de dépenses. Elle a adopté les cha- con
Opéra-Comique. ses essences naturelles
lui-même. dans l'arrière-nëz
U CÉLÈBRECIGARETTE
À BOUT OE LIEGI qu'il ne l'avait pas tracée Tristan et Isolde.
pitres de la Légion d'honneur, des co-
« Reviens !» Comédie-Française. 2., Esther. l'Eté de la Saint- volatiles. Il. dégage le, nez, assainit et
Martin. Esther, Il était une bergère. lonies, des services d'Alsace-Lorraine, décongestionne les muqueuses, aide les
L'ordre était impérieux mais in- Demair le Secret. Les deux dirigeants de cette officine des services judiciaires et péniten- sécrétions nasales à détruire, enrober et
complet. Il importait de le parfaire. Odéon. 2.15, Louis XI. Il faut qu'une porte d'escroquerie, qui s'intitulait Caisse des tiaires. Les Bijoux ORI A sont supérieurs expulser les microbes. Grâce à la Nazinettç;
soit ouverte ou fermée. 8.40, Vive le roi. De- valeurs àl lots, 45, boulevard de Sé-
Une nuit, le fonctionnaire se glissa A propos du budget des colonies, la votre rhume est vite terminé et vous
main VIVe roi. bastopol,: Etienne Causin et Albert De- commission sur le rapport de M. Lan- n'avez à redouter aucune suite fâcheuse
au long de la rue déserte. Il dissi- Alttcrt-I" (Lab. 08-40). Lyjo. Maxa. 10 ved. cerf, ont été jugés hier, par la 11e
mulait et un godet de Ambassadeurs. 9.. Plaisir d'amour cien s'est émue des créations d'emplois du côté de la poitrine ou de l'oreille,
un pinceau chambre correctionnelle.
dans la poche de son Antoine. Pays du sourire (W. Thunis). auxquelles '1 a été pourvu dans cette La création d'un ordre des médecins La maladie entre par le nez; c'est
peinture Aprés' avoir encaissé 500.000 francs, administration. dans le nez faut ia
pardessus. Quand il fut; parvenu à la montant d'un billet gagnant de la Lo- qu'il vaincre.
hauteur de l'inscription, il s'assura 6 trs le grand tube, toutes pharmacies ou aux
terie nationale, dont ils avaient vendu La La commission de l'hygiène de la
à la même place, ;et son des D' Gilbert, 6, r. du Laos, Paris-lîïi
puis, les immobile, s'arrachait
ne l'observait, les quatre quarts à onze clients, ils réparation dommages avoir
Laboratoires
que personne de sa poitrine, Chambre, après entendu le docteur
dents serrées, le cœur battant, il souffle s'étaient enfuis. L'un fut arrêté Lyon causés par l'inondation Cibrie, secrétaire général de la. Confé- Nazinette du Dr Giiberi
inscrivit son adresse, au-dessous des par saccades. et l'autre en Belgique.. de la vallée du Rhône
dération des syndicats médicaux, a
à la lueur d'un Le fonctionnaire, alors, se ressai- Etienne Causin a été condamné à adopté sans modification le texte du
mots fascinateurs,
sit. Mathilde Ce ne pouvait être 3 ans de prison et 3.000 francs d'amen- Sénat portant création d'un ordre-des
réverbère. de et Albert Decerf, à 2 ans 'et 3.000 Gros, Une délégation composée de MM. Daladier.
Mais comme les médecins. Au comité national
que Mathilde Gùichard. Ulysse Pabre, Silvestre, Sixte-
francs. Chacun des onze clients, parties Quenln. Brunet. Pugès, représentant
souffrances de ces vingt années les dépar-
M.Chamond s'était levé et avait l'avaient civiles, a obtenu, à titre de dommages- tements inondés de la vallée du Rhône, a été de l'Organisation française
changée, mon Dieu intérêts, 125.000 -francs. reçue, hier; par MM. Paganon. ministre ne: l'in- Le recensement des jeunes gens
reposé sa pipe toute chaude contre ministre de l'agriculture.
Mais il atten- Toi* Toi Enfin, c'est toi térieur, et, Cathala, nés entre le 1er juin Dans la salle des ingénieurs civils, 19. rue
le rebord du cendrier. D'un commun accord il a été procédé à
Mlle Albarède murmura l'étude des mesures permettant d'assurer la et le 31 mai 1916 Blanche, Paris, se tiendra aujourd'hui. a 21 heu.
dit que l'ori frappât un second coup, Les étudiants en philosophie, histoire des dommages res, la séance plenière mensuelle du comité ne-
réparation causés par 1 inonda-
avant d'aller ouvrir la porte. Je suis Hélène. tion. tional de l'Organisation française.
M. Chamond eut une hésitation et géographie et l'augmentation Les opérations du recensement de la deuxième M. Pierre Bastide, président du syndicat d«
La femme qui se tenait sur le seuil
Hélène C'était Mathilde des droits universitaires fraction de la classe de 1935 et de la première la publicité directe, président du Club dé la
du pavillon n'était plus très jeune suprême. fraction de la classe de 1936 devant être closes publicite, professeur à l'école technique de pU_i
mais ses yeux brillaient, comme des qu'il attendait. Mathilde le 10 janvier 1936, les jeunes gens nés. entre le blicité, fera une conférence sur les « Essais
yeux de vingt ans, et elle crispait La femme s'était mise à trembler, Une délégation d'étudiants, représentant des En hiver 1" juin 1915 et le 31 mai 1916, qui n'ont pas de publicité dirigée ».
groupes de philoso >hie, d'histoire et *èe géo- encore été inscrits sur tes.tableaux de recense. A la fin Se la conférence, un film documeni
une main fine et sans anneau sur le en le regardant. Alors, il se décida graphie, a été r-eçue au ministère de l'édu- à réclamer sans délai leur la des accidents du tra-
ment, sont invités taire sur prévention
CIGARETTESBOUT DE LIÈGE revers de sa jaquette.. Entrez !• caution nationale,. inscription à la mairie du domicile de leurs vail « Pourquoi.».
Çlle a exposé la situation Eau des Carmes
FAITES DE TABACSDE VI RGINIE. A sa vue, M. Chamond comprit Parce qu'il avait compris qu'on nouvelle causée parents ou tuteurs iau de leur domicile person- Il est rapp..lé que le texte de :a contérenoa
4 frs. la boîte de 10. par l'augmentation de 120 0/0 des droits uni- nel s'ils son* mariés ou n'ont ni parents, n! ;cra publié daa*. le bulletin du mois de te-,
qu'un grand miracle venait de s'ac- peut encore faire du bonheur, avec versitaires, coïncidant avec la, gratuité de vrier 1936 1 comité de l'Organisa?
Spécialement créées pourne pas imiter la sorc% tuteurs). national
à un abandon et une solitude. secondaire.
, CARRERASLTD.. LONDRES. complir et un vertige l'étourdit, l'enseignement
La délégation a obtenu l'assurance
Pour ceux de ces jeunes gens qui seraient tion française, 11 bis, rue d'Aguesseau. Pariup
REPUTES PQURLEURQUALITE DEPUISISO ANS que ses absents ou empêchés, cette démarche devra association dont le but est de favoriser et
l'improviste. 0 Albert-Jean. voeux seront examinés avec la plus grande être accomplie par leurs parents.ou tuteurs ou cde diffuser le*' métl.çdes. réalisations et étui"
La femme se tenait toujours, 'Droits de reproducîion et de traduction réserves) bienveillance. en grog ou dans une infusion les personnes en tenant lieu. <
des concernant l'organisation scientifiques.

26 Feuilleton du MATIN du 19 décembre 1935 » Comme la lumière, l'odeur a ses rayons X. Que- Mon pieu, oui. déclara crânement Tigralet. 'La perfection des perfections, quoi ironisa commissaires s'entretinrent quelques minutes en-
I la science, instruite par la bête, nous dote un jour Et je ne serais pas du tout surpris que nous assis- Tigralet. Cela ne me déplaît pas car ce sont géné- core avec leurs sous-ordres au sujet de menues
du radiographe défi odeurs et ce nez artificiel tions à de nouveaux phénomènes, en apparence ralement les femme: trop parfaites qui sont le affaires et chacun s'en fut à ses occupations non
nous ouvrira tout un monde de merveilles. inexplicables, avant de trouver le fin mot de Vér plus sujettes à caution. A-t-on trouvé son coif- sans que Tigralet eût recommandé
nigme.. feur ? Si, je ne repasse pas au bureau et qu'il y ait
Eh bien ce fin mot, trouvez-le, mes amis. Je On a enquêté dans lés salons de coiffure des de l'inédit, qu'on me le fasse savoir chez moi par
Pinson replia soigneusement la note manuscrite vous ai donné carte blanche. Je ne me dédis pas. septième, sixième et cinquième arrondissements. un mot qu'on joindra à mon courrier.
qu'il venait de lire, Un court silence pesa sur les Evitez les éclats entourez-vous de précautions. Chou blanc.
trois hommes. cela je vous le recommande. Où habite-t-elle ?
le rompit en disant A Passy, rue Raynouard, dans un hôtel bien Le soir même, les deux limiers devaient dîner
Ce silence, Tigralet tenu et très convenablement fréquenté. avec Ferrai à la Chope des Trois-Epis, où nous
OuL monsieur le directeur, voilà ce que Fa-
L'entrevue avait eu. une longueur Inusitée les C'est tout ? avons déjà pénétré à leur suite.
brè écrivit, il y a bientôt. un demi-siècle, avec sa
deux commissaires en étaient fiattés et inquiets à Oui, chef. Exact au rendez-vous, Ferrai exhiba une lettre
PREMIERE PARTIE plume d'un sou.
la fois. Flattés parce qu'ils avaient conscience de Bon. Arrangez-vous pour filer la demoiselle d'Antony.
En ce qui concerne- les rapprochements que
l'intérêt qu'on prenait en haut lieu à une affaire sans répit et autant qu'il le faudra. Pistez-la com- = Intéressante, la lettre s'informa Tigralet.:
LE MYSTERE MARIN vous établissez entre les relations, merveilleuses,
qui sortait réellement des règles habituelles in- me pour un flagrant délit. Je veux savoir ce qu'elle Oui et non. 'J'en connaissais à peu près la,
je le reconnais, de Fabre et les phénomènes bre- Et du camarade.
quiets parce qu'ils sentaient bien qu'au cas où leurs fait heure par heure, rapport écrit, hein ? pas substance par un coup de téléphone
1 tons, une objection ne vous vient-elle pas à l'es-
VI. Pour UNCHEVEU BLOND (suite) déductions seraient stériles, on leur reprocherait de blagues, surtout Ja vous ai déjà touché deux Elle m'a donc laissé froid. Antony fait ce qu'il
prit ? fit le chef après avoir réfléchi.
Et'triomphalement il lut 'cruellement un jour, d'avoir ridiculisé la collecti- mots à ce sujet. Du travail en finesse. Ce serait peut, mais, tout débrouillard qu'il est. il ne peut
Plusieurs objections;. certes. Mais si vous vou- Li-
PAGE 393. L'expérience avec l'aspic, la naphta- vité policière. trop bête\le se faire prendre en sandwich comme pas grand'chose. Voici la missive, au surplus.
lez bien nous communiquer la vôtre.
line et autres semblerait donc dire que l'odeur Toutefois, il était trop tard pour reculer. Il con- cela risque d'arriver si on s'aperçoit de notre ac- sez-la et tirez-en les conclusions qu'il vous plaira.
Avec Fabre, il s'agit de phénomènes natu-
reco-rmàît 'deux genèses, 'à l'émission substituons venait. au contraire, d'aller de l'avant. tion. Nous nageons entre des Russes et des Japo- Tigralet prit le papier que lui tendait le journa-
rels, observés chez les insectes à l'époque de la
et le problème du Grand Paon s'ex- Mais en évitant les éclats, en s'entourant de nais. Pensez si nous serions désavoués à la moin- liste et le plaça entre lui et Pinson de façon qu'ils
l'ondulation pariade. J'insiste sur le mot naturel. Mais en Bre-
précautions, avec la prudence du serpent, répétait dre gaffe pussent lire en même temps l'un et l'autre. D'acty-
tagne ?. Pinson. Compris, chef. Vous pouvez avoir confiance. lographié sur une machine portative, l'essentiel d$
narquoisement
Oh en Bretagne, admit Tigralet, il ne s'a- sommes une se
Dans la même journée, ils entendirent leurs col- Nous ne pas équipe, d'apprentis. récit d'Antony libellait ainsi
,PAGE 394. = En:son ensemble, l'olfaction au- git plus de phénomènes naturels, j'en conviens. laborateurs qui venaient au rapport. -Complications diplomatiques et tout le bazar, « Je continue à arpenter le pays dans tous le{!
rait ainsi deux domaines celui des particules Sinon, où serait l'intérêt de notre enquête de po- L'un d'entre eux, un actif et intelli- grogna Pinson. Merci, j'en sors sens et je crois que j'en pourrais tracer maintenant
inspecteur
dissoutes dans l'air et_ celui des ondes éthérées. Le lice ? Je dis simplement que je considère la dis- Que savez-vous de Shakoura, déjà le plan les yeux fermés. Je parviens à justifier mâ
gent, s'était chargé de recueillir des renseigne- reprenait
premier seul nous est connu. Il appartient égale- parition de Foucarède et la tentative de meur- ments aussi complets sur 'la..meut- Tigralet. présence insolite aux yeux des indigènes en pé-
que possible,
ment à l'insecte. tre de Shakoura .comme ayant un rapport avec trière présumée de Shàkoura. Toujours à la clinique de la rue de Vaugirard. chant, chassant et prétextant un impérieux be-
D.Le second. bien supérieur en portée dans l'es- les étranges anomalies constatées dans la région La particulière. énonça-t-il dans un style tout On a de ses nouvelles ? soin de grand air ordonné par le médecin. Seule.
pace, nous échappe complètement, faute de l'ou- de Bénodet, parce que aussi bien le professeur et militaire, se nomme Sonia Volkova. Pas de fiche Incertaines, les nouvelles. Il vit avec des piqû- ment je fume pipe sur pipe et je m'alcoolise pose-
le Japonais s'intéressaient fortement à la ques- la "=
tillage sensoriel nécessaire. Le Grand Paon et le sur elle. Rien à dire. Officiellement, elle appar-, res et des transfusions, c'est tout ce que l'on sait. rais-tu me jeter pierre ?
Minime le connaissent au moment des fêtes nup- tion. tient aux services commerciaux de l'ambassade so- Un des nôtres reste en permanence à la clinique Le vieux Yann-Tine est toujours aussi sj-j
tiales. Bien d'autres doivent y participer à des de- Lé problème ne se recommanda pas par la viétique. Elégante, parle admirablement le fran- Dès que le blessé pourra parler. byllin. Pourtant, j'ai réussi à le cuiter » solide-
grés divers, suivant les exigences de leur genre de simplicité, reconnut le fonctionnaire.^ongeur. Se-: çais et, comme vous vous en êtes sûrement rendu Il ne dira rien, interrompit Tigralet. C'est sûr ment l'autre dimanche après -la messe. J'ai même
vie, Ion vous, et je vois que tous deux êtes étroite- compte, chef, elle est très jolie, a du «sèx appeal » comme un et un font deux. Enfin, il faudra tout failli me « cuiter avec lui, tant Il a de l'entrai-
ment d'accord. l'affaire actuelle aurait son ori- à revendre. Eliè fréquente des milieux artistiques de même essayer, par acquit de conscience. nement un champion, un véritable champion.
foules reproductions interdites- en tous pays. Copy- gine dans les hypothèses. non confirmées d'ail- d'avant-garde et de temps en temps le monde où Il n'y avait pas à s'appesantir davantage sur les
right by Jean Ricard et Chtirles Dornac, 1935. leurs, du grand savant de Sérignan. l'on s'amuse. On ne lui connaît pas de liaison., faits et gestes de Sonia et de Shakoura. Les deux {A suivre.),
Jeudi 19 Décembre
F6':B'«5 LE MATIN

CARRIER DES SPECTAeLES (Suite)


THEATRES
,AU TH. MICHEL LAVAUSONS. S
revue,en22tableaux
-deMM.'
DOEIN
et SAINT>GRANIER
LESREPETITIONS GENERALES MargueriteMORENOPAULEY DORÏN
PE CE SOIR
Violette
A la Porte-Saint-Martia,
'de Montmartre, ooérette en
8 h.
trois actes 'de H I pourles
représentations
de
et J. Mariettt td'aprés J.
MM. Max-Eddy
Br&mmer et' prunjfald), musique de E.
II iUnffl
f^ PARISYS et SAINT-GRANIER HH
Kalnun.

revue en deux actes de M. H. Jeanson.


à 9 heures, répétition générale
A l'Œuvie,
il 13 de le Témoin, de M. S'.eve Passeur. CINEMAS
Théâtre de ltEuvre
Vendredi-
211décembre
ouverts GASPARD
le
DE BESSE, d'André Hugon. dont
première à bureaux dialogue est de Carlo Rim, rinterpré-
tatioà; de Raimu et Berval, vient de réimporter
IA REPRISE DE CE SOIR un très gros succès lors de sa première aux
Au Thiâtre tfes Arts, à 9- heures, Miss Ba,. Agriculteurs et au Bonaparte.
française dé STEVE PASSEUR
Cie Rudolph Besier (traduction de UJOURD'HUI, à 9 heures, salle F. I. F.,
Mme Neveu). RACHELBERENDT. FERNANDFABRE -Ci. 33, avenue des Champs-Elysées, MM. Ray-
mond Blot et Paul Dumor^t présentent au Club
cinégraphique 32 le film de Georges Lacombe,
Jeunesse. Un débat public soulignera la pro-
Demain vendredi, réouverture du
s.ûs. ia dttecUon du jection.
dtnt' la repris?,,
favorable-
THEATRE de L'HUMOUR, 42, rue Fon-
Eeynaldo Harni, vient d'être
maitre
ment accueillie, sera donnée demain soir à taine (place Blanche) avec « L'HEURE
l'abonnement du vendredi '.avec Mines Rittex- H. ii, 3 actes gais, satiriques et d'actua-
Ciâmpi, Solanee Delmas, Mahe
MM. Georges lité de M. Pierre Chaine, présentés par
Jo iatte, Gabanel, Hiiberfy, Morot, Nàrçon et le chansonnier Géo CHARLEY. Loc.
ouf en assurèrent le vil Trinité
tous les interprètes. ouv. pour les 2 réveillons.
succès.

Mexiaue. la nouv..opérette à
Soleil'du
avec André. Baugé et Bach,
grand spectacle CONFERENCES
Fanély Revoil et Danielle Brégis.
Mat des fêtes de Noël> et du Jour de lAn.,
jeudi samedi 28, dimanche 29, DES ANNALES. BUREAU, après une bjffflftnte
mercredi 4 2 h, 45 pré-
2, samedi salle Gavau.
décembre
et dimanche
mercreo.1
5 janvier.
jeudi

la Chanson
CONFERBNOIA-UNIVERSITE
cises, gala de musique
de valses, par M.
Aujourd'hui,
Gérard
Valses et
Bauer.
Souvenirs
Johann
DEUXIEME
exclusivité sur les boulevards,
partir du 20, décembre
de la région
dans toutes
pas^^a
les salles
à
LE MARCHÉ
DUBLE
Aujourd'hui matinée, et les importantes parisienne..
succès. Strauss conduira l'orchestre Pasdeloup
GAITE.du bonheur, le succès'des
valses viennoises -chantées rvatr-, Mlle Fritzi
Th. Sarah-Bernhardt. Auj.
cochons.
Jcu-1. Même se&l-ce à 5 heures. fT.. Lès syndiqués agricoles de la région
2 h. 30, les Trois petits
Pirrrr-MONDB,
CLASSIQUES DU THEATRE parisienne se prononcent contre
MATINEES à 2 heu-
MICHEL. Aujourd'hui Jeudi, l'admission des blés
des matinées, clas- temporaire
res précises, inauguration
Eiaues Premier spectacle gai les Plaideurs, et sur la dévaluation'fiscale
de Racine
Moj'ère
ou fermée
la comtesse
et Il faut qu'une porte soit
d'Alfred
d'Escarbagnas,

de Musset, interprété
ouverte
de

par
A PARTIRDE DEMAIN
du théâtre classique Ces
les compagnons JOLIES-BERGERE Le syndicat agricole de la région pa-
MM. Claude-
pièces sont mises en sceue par Yves Gladines. risienne a tenu. à la Bourse du com-
Emile Roosem, Max Fischer et
BAM- Samedi, merce, hier après-midi, son assemblée gé-
DES MARIONNETTES
E THEATRE
le 27 décembre, à 2 Fauteuils depuis francs nérale, sous la présidence de M. Mon-
BOLINO donnera mireil.
en faveur
heures, une matinée
des Enfants assistés de Paris
rue
de bienfaisance
Hospice des en-
Denfert-Rochereau.
I G Rdimanche,
A T mardi
visite
U I 31,T merc.
des coulisses
E MENTI
25 déc. Bj L'EQUIPAGE MM. Charles Reibel, ancien ministre,
fants assistés, 74, aQQgggB et René Courtier, sénateurs Dormann,
CLUB DU FAUBOURG. Ce soir, salle. ancien ministre, et Dupuis,
8, rue Danton,' LE PVLUSGRAND SUCCESDE DEMAINsistaient à 'Cette réunion. députés, in-
des Sociétés savantes,'
h. 30. tout Paris voudra
Marx du Front national,
entendre
contre Jean Serçnap.
Jacques
CIRQUES DEMAIN à MARfVÂUXJ-
EN EXCLUSIVITE AU Après une allocution de M. Monmireil,
sur Pour et contre les.
du Front populaire, M. Charles Reibel prononça un discours
LE PROGRAMMEDEFETES»
Croix de le-. l'abbé GTillet, de la Faculté
sur une--Hérésie artistique I en dans lequel il s'éleva contre le poids ex-
catholique, 'Leh- cessif des impôts.
face de Gabrielle du -Mesnil. Et Andrée
mann, Madeleine Pelletier, Charlotte Bonnm,
sur
DE MEDRANO Il s'éleva également contre une déva-
le député Lebret
contre Pieiie Hamp et
au travail. ARÈNES
JOYEUSES luation monétaire, qui ne; pourrait avoir
Pour et contre le droit de la femme
Le nouveau « spectacle accéléré », FAUTEUILS A PARTIR DE 6 fr. que des effets temporaires et qu'il fal-
tout prix éviter.
qui débute demain soir sur la Mme piste EN MATINEE, A PARTIR lait,
montmartroise, a été composé par .Le Midi, son soleil, son accent, lui, M. Codron, vice-président
et M. Medrano pour constituer une DE 8 frrancs EN SOIREE duAprès syndicat, ayant déploré le manque
GRAND SUCCES DE RIRE
vraie revue dès spécialités de la piste. ses courses de taureaux, ses pâtu- de cohésion des association agricoles,
Chaque spécialité est dignement repré- -rages, son bord de mer, ses ports, s'éleva contre le fait que la politique
sentée dans cette sorte de festival du la garde le pas sur l'économique.
cirqùe, puisque parmi les .débuts on l'amour, l'amertume, gaîté.
Deux résolutions furent ensuite adop-
peut citer, la première fois en France. Lucien Baroux, Alerme, Sinoël, tées à l'unanimité. L'une demandant
le dressage à la fois remarquable et
splen- Alibert, Charpin, Oudart, Betty « Qu'une réduction massive des impôts
charmant de l'éléphant Mago; la la
dide troupe icarienne des Cervantes Lisette Lanvin, Polaire, frappant production et les échanges
Stockfeld, soit effectuée au plus tôt » l'autre, ré-
qui paraîtra également pour la pre- « l'application de
Cécile Lemaire. clamant notamment
mière fois à Paris; de même que Annie INORD-ACTUA mesures susceptibles de
locale décongestionner
Marine, une jeune et jolie acrobate Vit-on, jamais couleur
le marché du blé ».
aérienne dont le travail « à la corde » aussi fidèle, 'aussi riche, aussi Toutes les Actualités
SÀINT-GEORGESB est follement audacieux, mais très neuf Après l'adoption de ces résolutions,
THEATRE et très élégant. brillante et d'une teîle homo- une assez vive discussion s'éleva. M.
LE GRAND SUCCES Dessins animés Guillot demanda notamment la sup-
Un autre début en France, celui des généité ?
3 Orfatis, puis la rentrée des excen- pression de l'admission temporaire des
Le public a ratifié Tout cela, vous le verrez dans BERLEY blés, une diminution du taux de blutage
triques Man and Thit, celle de Chris-
tian et Fleurette, celle du' splendide « ARENES JOYEUSES n, un chef- et la fermeture de la Bourse du com-
de la critique quatuor de danses acrobatiques de merce.
Horam sont à noter également ainsi d'œuvre de gaîté' et d'humour.
M. Dormann attira l'attention de l'as,
que la présence des trois équipes Sans oublier la musique, la musique PRISON de'St CLOTAIRE semblée sur le danger que présente la
clownesques de Medrano au grand 1 l_ FOU-RIRE ««J suppression de l'admission temporaire
LA FEMME EN FLEUR Manetti et Rhum, Alex et délicieuse et colorée de l'opérette
complet qui risquerait d'avoir de brutales réper-
de DenysAmifel Porto, Recordier et Boulicot. de Vincent Scotto, livret d'Alibert, 10 à 24 h. branches de l'acti-
Et l'admirable dompteur au
Permanentde cussions sur d'autres
LVALENTINE TËSSIER Togare, dont le film a été tiré avec bonheur vité économique du pays, telles que la
torse nu, au sourire, à la nonchalance batelerie, les dockers, etc.
JEANINE CRISPIN orientale fera cette quinzaine ses adieux par Yves Mirande et René Pujol et
aux Parisiens après avoir connu, de la Enfin, M. Courtier demanda la ,créa-
réalisé par Charles Anton. tion du bon de' compensation.
DANIEL LECOURTOIS H part du public, un grand succès.'
Jeudi 19 Décembre LE MATIN s 7 B
Eden-Bazar, 7, avenue de Clichy
Lasession
duconseil
général
Prix et qualités inégalables. Les plus
bas prix de tout Paris. Peignoirs soie
et laine, déshabillés, liseuses, robes du
de la Seine
soir en réclame 9,90, 14,90, 19,90.
L'enfance coupable à Fresnes
Leroy & Fils, 35 avenue de l'Opéra A l'ouverture de la séance d'hier
après-midi. M Duteil a fait connaitre à
l'assemblée départementale les résultats
Ex-Horlogers du Rot des démarches effectuées par une délé-
gation du conseil et de l'administration
continuent à justifier leur réputation auprès du ministre de la justice -au su-
de précision et d'élégance -Bracelet- jet de l'application du décret-loi du
montre 250 frs. En or, 750 frs. 31 octo v 1935 qui met à la charge du
dépait»nient l'installation et la surveil-
lance des enfants coupables, distraits de
La* France d'outre-mer. l'administration pénitentiaire. Cette me-
l'An- 10 sure entraine une dépense de plus de
nous procure tout et notamment millions n'a été
qui pas prévue par
thracite Dong-Trieu, qui convient tout les ressources budgétaires.
particulièrement pour le chauffage cen- A la suite de cette entrevue, il a été
tral d'appartement. Vous le trouverez à décidé
d'Ivry, place de la Trinité, qu'en attendant que la nouvelle
v l'Entrepôt soit
Paris, qui livre à partir d'un sac. organisation réglée, une section de
Fresnes serait réseriée à ces détenus et
aménagée selon l'esprit du décret.
Allez chez Reibros Le transfert de l'usine
d'ïssy-les-Moulineaux
Il n'y a que chez Reibros que l'on Une longue discussion se déroula en-
trouve de jolis chapeaux, ville, sport, suite, soulevée M. Henri Sellier, sur
cérémonies (deuil), depuis 49 francs. les méthodes par
Reibros, 11, rue Lafayette. Ouvert di- de l'assemblée deet travail désordonnées
le court espace de
manche 22.
temps réservé à l'examen du budget.
Après quoi, une question fut posée au
préfet de la Seine sur les inconvénients
que présente l'usine de traitement in-
dustriel des résidus urbains à Issy-les-
Moulineaux, et sur la situation-de son
Votre Chien personnel.
En conclusion, le déplacement de
l'usine fut adopté.
a-t-il de l'Eczéma ? L'office public d'hygiène
du département
sociale

le nom de M. Henri Sellier exposa alors un rau-


Sousgourme du port sur les services de l'Office public
chien, on désigne d"hygiène sociale du département, orga-
habituellement nisé depuis la guerre. En auinze an-
une sorte d'eczé- nées, on a crée 54 dispensaires et obte-
ma aigu, se mani- nu de très importants résultats dans
festant par l'ap- le traitement des tuberculeux ou pré-
parition brusque tuberculeux. Mais aujourd"hui la trans-
de plaques croQ- formation de l'Office public paraît s'im-
teuses. L'animal poser. D'une part, en effet, le nombre
se gratte, perd des dispensaires en banlieue est insuf-
son appétit et son fisant et, d'autre part, l'outillage a be-
entrain, devient morose et renfrogné. Ces soin d'être modernisé en ce qui con-
symptômes sont liés à des troubles intes- cerne en particulier la radioscopie et
tinaux résultant le plus souvent d'une ali- la radiologie. Il faudrait, en outre, créer
mentation mal comprise. un personnel actif d'infirmières visi-
Il importe donc de rétablir d'abord le teuses et un sédentaire.
bon fonctionnement des organes internes. personnel
Cet exposé terminé, plusieurs ora-
_ Pour cela, mettez pendant quelques jours teurs, dont MM. Duteil, Castellaz et
dans la pâtée de votre chien un sachet
de Poudre Karswood pour chiens. Grâce M. Auray, appuyèrent les arguments de
aux sels contenus dans cette poudre Henri Sellier, et la séance fut levée.
les éliminations se font normalement, Les résultats de l'enquête
le sang est purifié, les croûtes eczémateuses sur le proiet d'aménagement
sèchent et tombent, les démangeaisons de la région parisienne
cessent, le poil redevient brillant et lustré. Par ailleurs le conseil a été saisi par
Un sachet de Poudre Karswood par
semaine suffira ensuite à maintenir votre d'un Achille M. Villey, préfet de la Seine,
Chien dans cet état de parfaite santé. mémoire relatif aux résultats de
La Poudre Karswood pour chiens est l'enquête sur le projet d'aménagement
en vente dans toutes les pharmacies. de la région parisienne.
7 francs la boite rouge de 18 sachets Dans quel sens général se sont mani-
festées les opinions exprimées au cours
(contenant une notice explicative). de cette instructions ? Le mémoire pré-
fectoral le précise ainsi
L- POUDRE « Des 2.480 observations recueillies au
cours des enquêtes, une centaine seu-
lement sont favorables. Cela n'a rien
Karswood qui de très normal. Les particuliers sa-
La Santé des Chiens tisfaits d'un projet éprouvent rarement
le besoin de le dire. Seuls, prennent la
peine de faire une déposition ceux qui
s'estiment lésés par le projet ou qui
croient devoir le critiquer.
» Les protestations qui figurent sur
les registres d'enquêtes sont de deux
AU MONT ST MICHEL 1 sortes. Les iines s'inspirent uniquement
Grands Magasins d'Ameublements d'intérêts particuliers l'administration
ne saurait donc les retenir comme étant
Spécialisés dans le GENRE RUSTIQUE des objections contre l'utilité publique
Grand Choix d'Armoires de l'opération projetée les autres qui,
Normandes et Anciennes au surplus. peuvent aussi avoir pour
Fabrique de Tables à tirettes mobile la défense d'intérêts privés, in-
Envol du Catalogue sur demande voquent des motifs d'ordre général pour
1O4, Rue de Rennes contester l'intérêt du projet ou deman-
PARIS-6- der des modifications.
Les services communaux les ont gé-
néralement examinés, et les municipa-
lités ont pu émettre un avis éclairé
en tenant compte de ces observations
et dés 'avis des commissaires enquê-
teurs.
OFFREZ D'autre part, la chambre de com-
merce de Paris, la chambre départemen-
tale d'agriculture et le conseil d'hygiène
publique et de salubrité du départe-
le chef-d'ceuvre ment de la Seine, la commission des
des artisans monuments naturels et des sites et la
commission d'aménagement et d'exten-
régionaux. sion du département de la Seine ont
émis des avis favorables avec réserves.
UN Il se dégage donc, par conséquent.
une opinion favorable au projet mais
DE TABLE
sous réserve de certains modifications. »
SERVICE En conséquence, le préfet de la Seine
propose au conseil général de donner
6 EN VÉRITABLE 12 un avis favorable à la déclaration d'uti-
lité publique du projet d'aménagement
Couverts TOILE BASQUE Couverts de la région parisienne sous réserve que
Garantie d'Origine préalablement à cette déclaration il soit
mis au point, en collaboration avec les

FRS
75
Expédié
toute
Franco dans
la France
Paiement par. Mandat,
Chèque ou contre Remb'
125
FRS
services
compétents,
communaux et départementaux
en tenant compte dans la
plus large mesure possible des observa-
tions formulées à l'enquête.

M. BERROGAIN
Fondéeen Désirez-vous un Réfrigérateur pour vos
5 Cantons BAYONNE
Etrennes ? KELVINATOR s'offre à par-
ticiper à la réalisation de ce vœu. Télé-
phonez, écrivez, passez nous voir. KEL-
VINATOR, 5, avenue de Friedland. Bal-
zac 55-85. Magasin ouvert jusqu'à 23 h.

i| MADAME

Nous acceptons en paiement et sans frais tous bons du Trésor, bons de la Défense nationale et tous titres d'emprunt d'Etat français
Dames etMessieurs. Mod.luxe val. 85. vendu 50. Nos magasins seront exceptionnellement ouverts les dimanches 22 et 29 décembre, mais fermés les jours de Noël et du 1er janvier
Modèle gros maillons valeur 130. vendu 90.
aujourd'hui Modèle grand bijoutier val. 235. vendu 120.
700 pièces soldées à 35 "I. de leur valeur.
Page 1. Regards et sourires d'en- RADIO DISTRIBUTION, 227, rue de Courcelles. 17'
fants. Autobus 92 Tél. Péreire La Ligue du public a décerné Le Conseild'Etat annule une décision
ILE« MATIN AUTOUR
Métro Péreire
Page 2. Grand concours des beaux EMPHYSÈME
ASTHME, DE PARIS' des récompenses aux fonctionnaires du préfet de la Seine au sujet
enfants.
nerva
La tribune de Mi-
Mesdames, il y a hom-
mes et hommes, par José GER-
Maladies ORSAY. Des malfaiteurs par ef-
qui se sont acquis des droits
de l'installation des terrasses
sur la voie publique
MAIN. des voies respiratoires NAVIGATION FLUVIALE pénètrent
fraction dans la maison de M. Proust, boucher, à la reconnaissance du public
Page 3. Petite histoire de la sont radicalement guéris par l'Aérothérapie, 9. rue Boursier. Après avoir vidé le tiroir-cais-
Hauteurs d'eau journalières se. ils foullèrent les meubles et emportèrent
Un restaurateur de la rue Tronchet
monnaie d'or, par Guette ZIE- la seule méthode donnant toujours des résul-
tats certains, même dans les cas les plus çra- divers objets. La Ligue du public, réunie hier en à Paris a attaaue pour excès de pouvoir
GLER. Un hommage de M. Yonne Sens, 0 m. 50. une décision du préfet de la Seine lui
ves où tout a échoué. Seule cette méthode é**ite assemblée générale, a distribué des ré-
Pierre-Etienne Flandin à l'esprit Haute-Seine Bray-sur-Seine, 2 m. 10; refusant d'installer une
« politique » des femmes.
toute cure thermale Elle n'a pas être renou-
Montereau, 1 m. 33 Melun, 2 m. 54 compenses à quelques fonctionnaires qui ^autorisation
velée et seule sa haute valeur a été consacrée
2 m. 25
SEINE-ET-MARNE se sont acquis des droits à la reconnais- terrasse devant son établissement.
pour l'attribution des prix MONTHYON et Varennes, Port-à-l'Anglais, Le Conseil d'Etat a annulé la décision
Page 4. La cuisine. La déco- BARBIER. Etablissement du 4 m. 21. sance du public. Le but de cette ligue
ration du home. Propos Aérothérapique
NANGIS. est, on le sait, de lutter contre les du préfet de la Seine, qui, sans exami-
D'' Brucker. 17. rue des Pyramides. Paris. Ren- Traversée de Faris Pont d'Auster- Une réunion agricole aura ;lieu
d'une grand'mère. Conseils gratuits. demain, à 14 h. 30 salle du Dauphin, sous- la abus administratifs et d'améliorer le ner les inconvénients particuliers que
seignements litz, 1 m. 82 pont de la Tournelle, pourrait présenter l'installation en nues-
juridiques. 1 m. 72 pont Royal, 3 m. 15. présidence de M. René Courtier, sénateur. Il fonctionnement de certains services pu-
sera assisté d^ M. Jacques Angrand, président blics. tion, s'est borné à opposer au pétition-
Page 5. La journée de la mariée Basse-Seine Suresnes, 5 m. 43 Be- de la Fédération des associations agricoles de naire, une disposition annexe au règle-
aux Indes, par CH. FOURNIER. zons. 3 m. 28 Andrésy, 2 m. 16 Man- Seine-et-Marne, et de M. Maurice Gibert; pré- Après l'allocution de M. Emile Schrei- ment des concessions sur la voie puor-
Courrier sentimental. tes, 3 m. 74 Méricourt, 4 m. 2. sident de la Fédération des coopératives de ber, président de la Ligue du public,
TRANSPORTS HENRI WALBAUM stockages du departement. que, laquele, interdisant seulement les
Page 6. De notre fauteuil, par Marne Damery, 1 m. 30 Pommeuse, à qui précisa qu'-jn fêtant quelques fonc- étalages dans ladite rue. ne saurait être
J. LANDREet G. GREY. Achetez aux prix de gros, à la Fabrique 1 m. 20 Chalifert, 0 m. 80 Charenton, tionnaires, c'était tous ceux qui avaient regardée comme applicable en l'espèce.
2 m. 34. OISE le souci de « bien servir » que la ligue La décision, fondée sur un motif erro-
Page 7. La musique, don suprême MARRONS GLACES, CHOCOLATS
Oise Venette, 2 m. 83. avait voulu honorer, le secrétaire gé-
de l'enfance Au monde émou- né, a donc été annulée pour excès de
LA BONNE QUALITE D'AUTREFOIS néral donna lecture du palmarès des pouvoir.
vant des petits prodiges, par CHANTILLY. Un camion M. lauréats.
piloté par
CLAUDEJANEL. RAYNAUü M, Etienne-Marcel DRAGEES SEINE Georges Vignon, 71. rue de Roye, à Asnières, Ce sont Mmes Van Vierde, surveil-
et chargé de poissons à destination des Halles, Un beau-père
Pages 8 et 9. A travers la haute
un parapet et tombe dans la rivière la lante à la Salpétrière Routeau, sur-
élégance nocturne. ALFORTVELLE. Mme Catherine Bellot, 71 teurte qui/' à l'issue d'une discussion
Nonette. Le conducteur est sauvé de sa fâcheu- veillante principale du central Anjou
ans, i, rue des Œillets, se donne la mort au
Page 10. Les contes de Minerva moyen du gaz d éclairage se position 'ar MM. Dupuis, surveillant d'oc- Chrestier, surveillante à l'hospice de Bi- vait blessé son gendre d'un coup de feu
Fin d'année, par EvE Norel. troi, et Longuet. Le chargement de poisson a cétre, et F. Catherine, fonctionnaire au
GENNEVILLIERS. On trouve mortellement été vendu aux habitants de Chantilly. est condamné
Suite du roman de CH. DE intoxique par le gaz d'éclairage, dans sa cham- COMPIEGSE. Un accident d'automobile ministère de la santé publique le sa-
COYNART Une mort étrange. MACHINES A ÉCRIRE bre, 41, avenue Louis-Roche, M. Alexandre Le- s'est produit, au cours de la nuit, route de peur-pompier Rapine, de la caserne du à un an de prison avec sursis
gadec 40 ans, terrassier. L'enquête a conclu à de Clairoix. Un piéton, M. Vieux-Colombier MM. Maillet, contrô-
Page 11. Des nouvolles de partout. ONDERWOOD. REMINGTON (autres mar- Noyon. à .'entrée
un suicide provoqué par la misère. Passet, 41 ans, a été tué par l'auto à la
ques à partir de S.ï(1 fr.) Location, répara- François leur gare Saint-Lazare Buttier, Devant le tribunal correctionnel de
Page 12. Et patati et patata. tions. Cie VIVIENNE, 53. rue Vivienne, 53. t.ES LILAS. Neurasthénique, M. Albert Mé- de M. Pierre Cazier, représentant de commerce, contrôleur à la gare P.-L.-M. Plaud, Versailles a comparu, hier après-midi,
Courrier express. 1 lave. 80 ans. 177, rue de Noisy, se jette sous 1. rue Paul-Doumer, à Margny-les-Compiègne.
un taxi, non loir Je son domicile. Transporté La gendarmerie s'efforce d'établir les conditions préposé à l'entretien des rues du 18e M. Alfred Hiard, 68 ans, demeurant à
Page 13. Suite du roman de à l'hôpital Tenon, il meurt peu après. exactes de l'accident. arrondissement Laurat, contrôleur aux Ville-d'Avray. M. Hiard était en difi-
JEANNEMAGENDIE Visage contre PUTEAUX. A la suite de chagrins intimes, installations intérieures électro-magné- culté avec son gendre, M. Vanhouke,
<»-»-«
visages. M. Auguste Quinavaut, 32 ans, employé de che- tiques Gisbert, préposé au bureau des entrepreneur, rue de la Côte, à Viroflay,
min de fer, 36, rue de la République, s'intoxique renseignements de la gare P.-L.-M. So- à propos d'un prêt d'argent. Dans la
Page 14. Et patati et patata mortellement au moyen du gaz d'éclairage. L'expéditeur des lettres explosives leil, attaché à la direction des services soirée du 12 mai, Hiard se rendit chez
(suite). Astrologie. SAINT-MAUR. M. Louis Corbelle, 64 ans. téléphoniques Croizier, commis de lr> son gendre afin de l'obliger à lui signer
Page 15. Les animaux à fourrure, 47, boulevard de Créteil. se blesse en se tirant ,a maintenant des imitateurs classe à la gare Montparnasse et Jolly, une reconnaissance de dette. A l'issun
par JEAN AuBiN. une balle de revolver dans la tète. Il a été
à la Pitié où son état a été jugé
receveur des P. T. T., bureau n, 33. de la discussion, qui ne manqua pas
'transporté de
Page 16. Evocations du passé, par grave.
Le dangereux expéditeur lettres d'éclater, le beau-père tira un coup de
FR. AIRELLE. explosives a maintenant des imitateurs. revolver sur M. Vanhouke, qui fut blessé
SAINT-OUEN. Avenue des Batignolles,
Mme veuve Durel, 77 ans, pensionnaire de De mauvais plaisants, vraisemblable- au cou. M. Hiard a été condamné à un
Le général Denain échappe à un accident
l'asile de vieillards, rue Edgar-Quinet. est ren- ment, ont expédié, hier, d3 la gare Saint- an de prison avec sursis, 50 francs
versée par l'auto de M André Lantonnat, 16. Lazare, un paquet à l'adresse d'un four- d'auto d'amende et à verser à son gendre, par-
"MINERVA"
avenue de l'Obsrrvatoire, au Parc-Saint-Maur. nisseur d'articles de coiffeurs, 14, rue tie civile, le franc de dommages-intérêts
Transportée à l'hôpital Bichat. elle meurt peu Auber. sollicité.
supplément féminin illustré après.
L'emballage ayant paru suspect, le Une auto dans laquelle se trouvait
du ci Matin » commissaire de po:ice de la rue Taitbout le général Denain, ministre de l'air, est
SEINE-ETTÔÏSE Une conférence sur Mussolini
en vente le fit ouvrir. Il contenait, outre un tube entrée en collision, mardi, vers 21 h. 15,
chez tous nos dépositaires de zinc rempli de poudre noire, une à la hauteur du n° 38 du boulevard
CHALOU MOULINEUS. On retire de La société italienne Dante Alighieri lnaugure,
mèche faite avec de la gaze. Un papier Bonne-Nouvelle, avec l'auto de itme Mi-
l'étang de Chalou le cadavre de M. René Ley- ce scir, le cycle de ses grandes réunions d'hi-
1 franc marie, 33 ars, ouvrier en chaussures, demeu- enveloppant le tout portait la signà- gnot, 80, boulevard Malesherbes. Il n'y ver. M. Eugène Marsan fera une conférence
rant à Pussay. Il s'agit dun suicide dont on ture des dieux infernaux avec la men- a eu que des dégâts matériels peu im- sur «Mussolini ». à 21 heures, dans la salle
ignore les causes. tion « avertissement Il. portants. des Centraux (8. rue Jean-Goujon).
LE MATIN ï Jeudi Décembre 1935
'es

UnPolonais
La Vie Financière se disant altesse royale

1.024, l'Union Parisienne de 464 à 472. le Crédit


était un trafiquant
MARCHÉ DE PARIS Commercial de France de 557 a 570. la Banque MARCHÉS ÉTRANGERS J
Transatlantique de 335 à 340 Aux chemins de
fer, le Nord s'est retrouvé a contre 1.034.
Nous avons assisté aujourd'hui a une amé- Parmi les transports en commun, le Métropo- LONDRES de stupéfiants.
tres nette du marche. Des les pre litain a term'né a 1.119 venant de 1.105. Les
lioration sensiblement La Le marché a témoigné de dispositions plutôt
miers cour.. cote ,'est inscrite valeurs d'électricité ont gagné du terrain.
actii la Satisfaisantes bien que les affaires ne Et (Oient
au-dessus de le veille avec un courant
valeurs françaises.
Distribution est passée
de
de 1.050
1.347
A
A
1.074.
1.378, le guère accrues. Les valeurs Industrielles locales .Qui avait négligé sur la Côte d'A?ue
de transactions sur les Générale d'Electriclté ont accusé quelquee progrès ainsi que les cupri-
Nos rentes en premier Heu ont vivement i es-
re-
Nord-Lumiere de 1 115 à 1 140. l'Union d'Electri- de payer ses notes d'h6tel î
le taux de des Eaux de ares et les diamantifères. Les litres, interna-
pris. Le rùit d'après lequel n'a pas
cité de 519 a 535, la Lyonnaise tionaux ont suivi les avis plus encourftftesnt»
abaisse demain 6 2.305. le Lttoral Méditerraneen de 700
compte po-.iralt être de New-York.
a' 715, l'Electricité de Paris de à 730. l'Elec-
Fonds d'Etats (soutenus) Consolidé 2 1/2 il y a plusieurs mois, arrivait sur la
Industrielles
D'Iutr" pan, les banques et les
traitées. Sans
tricité de la Seine de 360,50 a 381, l'Electricité^
86 3/4: Consolidé 4 1/2%. 116 Français Côte d'Azur un jeune homme de 25 ans
ont été activement
tranches
se sont un peu ralenties 173 a 177 Le. métallurgiques ont egalement ac. 3 24 1/2 Français 4 1/2 SI 3/8 environ dont l'élégance et le faste eu-
doute les transactions Français 4 1917, 25 3/8 Argentin 4 rent tôt fait d'attirer sur lui l'attention
dans 'la dernièr- partie de la séance, mais on cusè d'appréciables plus-values. Les charbon- j 1897,
générale. On ne devait pas tarder à ap-
avec des progrès partout améliore leurs cours. Aux produits 92 Brésil 18B9, 15 Chine 4 1/2 10S
termine cependant nages ont
très appreci bles et quelquefois importants. chimiques Kuhlmann s'est avancée de 564 Egypte Unifié. 104 Emprunt Young b
prendre qu'll fréquentait les hôtels les
réside 39 1:J2 Italten 3 1/2 19 1/2 Japon 4
Le motif principal de ce changement
de l'atmosphère gêne-
576 Péchiney de 1.2:5 a 1.236, Rhône Poulenc
de 1.685 a 1899, 67 1/4 Portugais 3 76 Russe plus luxueux et disait être Son Al-
dans la clarification de '99i a ..oïl. Samt-Gobaln tesse Royale le prince Stanislas Bielski,
tei.u eimpte du succès remporté l'Air Liquide oie 869 a 890. Aux pétroles, la 1906, 1 3/4 Russe 1 Espagne txté-
saie On rieure 4 75 1/2 turc 3 7/8 au trône de Pologne.
M. Lavi! a Va "Cambre sur une question Française des Pétroles s'est inscrite a 635 con- prétendant
par
très controversée et aussi d'un certain apaise- tre 634 et la Française Industrielle et Commer Valeurs américaines \irrégulières) .rttehison Un beau jour, le Polonais disparut et
ment survenu a Londres ou le succès du mi- ciale def Fétrc:> à 92.50 contre 91. Common. 56 Canadian Pacifie, 11 S/8 les notes d'hôtel demeurèrent un-
parait ne pas Le Suez est revenu de a Le Union Pacifie, 106 1/2 American "el et Tel.
nistère jeudi. six Communes, 154 General Motors, 56 U. S. Steel, 46. payées.
Foncier Egyptien s'est maintenu a 2.488 contre
Enfin l>QIaUmentionner une reprise d'acti- 2.485. Le Rio est passe de 1.417 à 1.431. Central l'aleurs anglaises tsoutenues) Banque d'An- L'aventurier était venu à Paris où il
vité a New-York et des indications plus favo- Mining Inchangée a- 1.758. Royal Dutch calme gleterre, 372 London Midland Scottish. 18 118 continua d'ailleurs à faire sonner ses ti-
Great 50 3/4
rables de Londres qui ont agi sur notre Place. à 2.134, contre 2.140. Westêrn, Impérial Tobacco, tres. Il demeura d'abord 25, rue Vernet,
donc reprendre con- Le Serbe 1895 s'est raffermi de 121 ê 124. 151/10 Briflsh Celanese. 14/ Oourtoulds, Beau
La spéculation parait
aux affaires. Le comp- inscrite à 365, contre 56/7 Impérial Chemical, puis dans un hôtel, 6, rue ilBalzac.
fiance et se omettre mieux
L'obligation Young,s'est
garçon et beau parleur, rencontrait
cote est sensiblement 360. L'nilever, Vickers, 20/10
tant, de son a re- ru Sud- Mines (calmes) Chartertd, E»st des succès dans les salons où son titre
oriente, particulièrement sur les valeurs Au comptant, l'Energie Electrique
venu variable. Ouest a fini à 1.320. contre l'Ouest Rand. 62!3 General Mining, Ooldiields. le faisait recevoir.
Ci clôtura el excellente tendance. Parisien a 252. contre 249 l'Energie indus- 71/3 Randmines,
De Beers, 6 3/8
160/ Sub Nigel, 12 Malheureusement pour lui, la brigade
La position de -jlace au 15 décembre fait res- trielle à 109, contre 108. Au groupe métal.urgi- Jagersoîntein, 1 1/2 Rio
mondaine de la police judiciaire ne tar-
sortir une augmentation des acheteurs iL 1.116 que, les Aciéries du- Nord sont jjass^es at. 270 Tinto, 19 Tharsts,
dait pas à apprendre qu'un prétendant
millions contre 1.550 millions, les vendeurs res- les Aciéries de la Marine de 308 a 313. Pétrolifères (soutenues) Anglo Persian.
215 millions Par ailleurs, Marcheville-Daguin, s'est établie 68/9 Mexican Eagle, 6/ Royal Dutch, 28 3/4 au trône de Pologne fréquentait un peu
tant à peu près inchangés où tien-
à 2.725. contre 2.700 l'Agence Havas à Shell, 4 1/16. trop les bars de Montmartre
françaises. le 3 0;0 Perpétuel esp contre 742. Caoutchoucs (calmesl Malaca, 22/6 Rubber nent leurs assises certains trafiquarlts
Aux rentes a été un peu plus
En coulisse, la tendance Trust, 29/6 Sennah Rubber, 23/1 1/2. de stupéfiants.
1918 de ,U'Ï tf£: le Irrégulière en clôture. Changes sur Paris, 74 35 sur New. York,
.V
K AU2:8?! 492 81 sur Belgique. 29 18 sur Berlin, m 45 Après avoir fait exercer une discrète
Clôture de la deuxième séance sur Espagne. 35 88 sur Hollande. 72 A2 sur surveillance, M. Lefebvre fut prompte-
à 82.525; le B ci- à 81.10. L'obligation du marché officiel Italie. 61 sur Suisse. 15 15 Rio sur Lon- ment édifié. Il arrêta, hier, Bielski qui
avancée de iL 889. dres. 2 11/1s Buenos-Aires sur Londres. 1805.
4 1/2 0/0 19s: s'est
de 784 iL 192; un peu
se trouvait précisément porteur d'hér
National Tendance plus calme Métaux précieux Or, 141/S.
l'obligation outillage
Autonome de 822 à roïne et de cocaïne. On devait, en outre,
de :a Caisse 1.117
l'obligation a Métropolitain BERLIN trouver dans sa chambre un choix con-
826 Aux banques, la Banque de France pro-
Young 364
à 9100. le Crédit Foncier de 2.488 Marché calme mais tendance cependant sou- sidérable d'opium de toute provenance
gressé de «A
1.005 a
Foncier Egyptien
3.295 à la Banque de Paris de Canadian Pacific tenue au début. En séance des dégagements se et de toute qualité.
Philips 1.806 produisent et l'allure générale devient nsnucoup Au cours de son interrogatoire, quai
Central Mining plus irrégulière. La note reste très Indécis* des Orfèvres, la les escro-
820 en clôture.
police apprit
le Commerce Geduld le faux prince s'était rendu
Banque Nationale peur Rio Tinto 1.425 NEW-YORK queries dont
2.132 coupable sur la Côte d'Azur. Après avoir
Royal Dutch Cours Cours
et l'Industrie
Amsterdam Rubber 1.074 voulu tout d'abord se prévaloir de son
précédent du jour
titre royal, le Polonais perdit rapide,
Le conseil d'administration de cette Droits de
souscription ment son assurance et prit assez piteu»
de M. Albert Néociations jusqu'au Call Money. 0 314 0S/4 sement le chemin du Dépôt.
société a, sur la proposition AU PARQUET.
M. Erik 26 décembre, Bonneville néant 18 janvier 1936.
Buisson, appelé à la présidence 151. Change sur Paris à vue.
661 ils
Haguenin, vice-président délégué, ins- Le Monde (incendie),
EN COULISSE. Négociations Jusqu'à nou- Atchison Topelca fj 1/2
eonsea.er J?
il •M4
pecteur des finances, ancien
d'Etat, ancien directeur général au mi-
nistère des finances,
vel avis

Le
Tubes de Sosnowice ic. 10). néant.

volume deséchanges
Canadian
New-York
Union Pacific
Pacifie.
Central
11 .1.
27 i/8 LES COURSES
«8 •/•
M. Albert Buisson a été nommé prési- Allied Chemical
dent d'honneur.
3
Les affaires ont été un peu plus importantes
dans l'ensemble.
Perpéptuel
On a traité 366.740 francs de
contre 341.420 402.580 francs
francs de
American Can
American Smelting
American Tel and Tel.
,?]“(,
lg

132 •/•
56 3/4
153
àENGHIEN
Hier,
DE OAHORS. hales, a vendre eux elle!
PRIX
de 4 1918 contre 253.090 1.906.840 96 3/4 95 314
602 de American Tobacco a A ».. francs, ffitlrts
SUR LE MARCHE DES CHANGES 4 1/2 1932 contre 1.624.270 Banque Anaconda Copper 26 3'4 ST.
France contre 239 3.997 Banque de Paris Eeurte G. P*irl
45 7/8 46 3/8 .G. 24
Union Parisienne contre Bethlehem SUel ib Il
contre 2.301 1. Montaudin iH. Cagnes)
30 5/8 30 .1.
Consolidated Cas 10 éO
Une détente sensible a été remarquéeau 1.285 Crédit Lyonnais contre 361 9..out VA iL <£. eéntier) P.
contre 1.393 Pechiney Coty b 3/8 il.. Leteneuxa P. i •
en ce qui concerne la Lirore ramenée 1.598 Kuhlmann 676
de Nemours 136 1/2 3. Grain de C»fe
contre 1.054 1.822 Rhône Poulenc contre 687 Dupont N. pi. 4 Coupole; Rapidoto. Les RomU*
le dol-
comptant de 74,52 à 74,37 et sur contre Elcctric Bonds and Share. 14 7/8 15 .'J.
4.859 Air Liquide contre 1.013. Mais les trans- ^aanoe, Chinsonnette, Royal IL 1/S U,
lar qui s'est établi à 15,0950 actiona ont été plus calmes sur les valeurs General Electric
General Motors
36
36 1/4
5'i 3/8 ote
1/8
encol..
54 7/S
1 L 1/2.
étrangères. On a échaneé 969 Royel. Dutch 27 27 5/8 PRIX DU iaOERCY. stcéple-cnase
Kennecott Copper
A terme, les taux de report ont égale- contre 3.199 880 Rio contre 1.721 4.529 Cana-
Montgomery Ward 38 112 38 IS.OoO francs. 3.400 mlttes
dian Pacifie contre
ment fléchi à 1,75 contre 1,92 à trois Radio Corporation.. 1 u« Oraaa Soleil. a M. Dut-
12 5/8 0.
DES CHANGES 46 46 1/4
ton tR. Bâtes) P.
mois pour le sterling. COURS Royal Dutch 1/4
2. Rieuse 'C. Joiner) P. >
En fin de journée, dans les transac- Clôture. Cours traités à 14 h. 30 Shell
48 5/8
381 /il
48
N, pl. 3. Gr*at Sapphire; 4. Santa Mar-
Standard Oil of N. Jersey..
tions de banque à banque, la Livre clô- Londres. 74.37; New-York, 15.095: Belgique,
U. S. Steel Common. 44 1/t gànta. Gama, Roitelet III. 5 1., 6 1., Ute.
ture à 74,34 et le dolLar à 15,085. Danemark. 331.75; Fspagne, 207,25; Hol- 93
Westinghouse Etectric. COURSE DE HAIES DE CONSOLATION
lande. Italie, Prague, 62,80; 1. €90. 000
traités.. 1.390.000
Nombre de titres 14.500 franas, 2.800 mettez
Suisse. 491.
demain la maison Ecurle Mme A. Çhipault i. G. W 80
M. Maupoil visitera MarèoUs-fH. Cames) P. 12 a
des pupilles coloniaux Bourse de Paris du 18 Décembre 2 Ener Zidon tDriancourt).
iH. Bonnèau)
P.
P.
à
*i .50
3. Lavàndine
visitera N. pl. 4. Culotte dé Soie i Cônvenio. Scin-
M. Maupoil. ministre des pensions,
demain vendredi matin, à Varennes. commune VALEURS SE NÉGOCIANT A TERME tillante
Prom H, Sélina,
II. Chiquet,
Adernës,
Q&y Rearult,
Nô •arr.)
Monej
Weck
de Jaulgonne, la maison des coloniaux et an- 1 1.
End (arr.), 2 1., 4 t..
ciens coloniaux, VALEURS |pfécij. I dajoarIl VALEURS f précftd. VALEURS
j ditjourIj PRIX D'ALBI, steeple-chase. vena.-é oui f
*3 2i W.» enchères, 6.000 francs, 3.500 mètre*
PARQUET P*ditn« Estr.llo»
t. Maham», A M. P. Cbipault O. gel »
72 82 Sl-Goboln Fronco-Wvomlna 14S.. 147., iH. Camae) P. Il
3% p»rp*tu.l 224 M»

AU PROCÈS STAVISKY, M. TISSOT 3%on>ortlssabl. Chora«ur> Réunli GénéralMining. 2 Tolède tO. Brlllet) P.
R6O Goldll«Mi 270 M 4. Le M«,'esWo
Alr Li™ld» fi, pl. Belle Bleue il
5%1920amortis. Cuckoo, Phénicienne. Hêtre Pourpre Itbél.
1.. 4 1.
12 2n II ?n' F»'<l- 8126 62 50 Hvianchoca 7 «S S0 «I* PRIX MABTER BOB, hales. handicap

VENU COMME TÉMOIN, EN SORT INCULPÉ


15.000 francs, 3.000 mètres
309.. p.ua.ol Jas«»fcmt«ln Ecurie P. Chipault P.
sôy ? 772 | Jofiann«bur9 1. Marsac (H. Cames) P. 9 50
Out.Nat.4-A1932 2 Le sarrasin iH. Oalaurchl) P. 20 50
365.. fu°l=- M\ 3 Porte Velne III iR. Lock) P. il
861 ««>• YcWl><
N. pl. 4. Emissaire: Empressée. YérlmJge,
Au début de l'audience, le président Quant aux témoins de moralité, Bon- vous a présenté à moi. Il vous connais- devant moi, Stavisky, qu'il ne pou- 939.. 906:. Lanfllacat. Certitude H 'ni Ba, Polette V. Mon Jubilè,
annonce que M Mercadier, le témoin naure, pkr la bouche de Me Flach, re- sait beaucoup et m'avait même prévenu vait plus rien, placer étant persécuté 9_ fi <£34 Alpaga, Le Gros Capucin, Javron. Nitorefee^
par de2cx grands journaux dont l'un London T in «d. 30,.
d'avant-hier, porte plainte en diffama- nonce à ceux qu'il a fait citer. que vous aviez- un excellent appétit. Banqued. Franc. 9530Y. ™Y. fm* ••
Glendoé. C'a tétE, 2 1., SI.
tion, usage de faux et vol de documents Notre dossier est plein de lettres C'est (aux; s'écrie le témoin. était la Liberté ? Stavtsky a répondu §anqu.d.Ap°aér;ia. ?005 •• U^»" H 60 PRIX DU LOT, steeple-cttast, handicap
qu'il se chargeait d'Aymard deman- 16 60 u:: Mrs: 29o6! 2S»!S 12.000 francs, 3.000 mètres
contre Garat et son défenseur. de son pays natal, celui de Philibert Un de vos ministres, le 17 juin,
« Etant donné dez à M. Aymard si ce n'est pas vrai. 1. Mylo, a M. René Parveau G. sa 50
Fort bien, dit Me Noguères le Besson, qui sont des actes de foi et que ai ait signé cette phrase (M. Plaine) P.
verse donc au dossier tes trois lettres nous ferons connaître en plaidant. la securite qu'ojjre cette valeur. » Au L'émotion est au comble 2. Poliment IR, Le Pur) P. Il 50
de M. Mercadier: les voici, mesfieurs Dubarry, lui, ne renonce pas le voici mois de juillet, un autre de vos mi- Le fait est exact, dit Aymard la N. pl. S. Cadeau 4. Flgeac Sardanapa,
so2us chemise verte comme il convient. repêchant quelques-uns de ses témoins nistres écrivait « J'ai reçu la visite Liberté attaquait Tissot Alexandre me Crédit lyonnais. 1684 1702 £. ™ Papillon Bleu Itbél. 1/2 1.. 3 L, S/4 l.
(Rires.) qu'on allait oublier M. Paul Reboux de l'agent financier du crédit municipal télèphona qu'il lui serait agréable de PRIX PASSEPORT. attelé. 10.000 tr., 2.300 m.
qui nous parle avant tout de ses nom- de Baronne. je serais heureux de le me faire déjeuner avec lui, que je ver- FoncièreLyonnaise. 1262 Wagons-Ut, Motamblque ,» 1. jeseie B, a Mme M. vanlan- 0. 9 50
M. José Germain, ancien rédacteur à voir réussir dans sés opérations ». Moi, P.
la Volonté et dont avant-hier M. Mer- breuses collaborations rais c'étàit un homme charmant. Je Soc.Gén.Foncière. 28 28 26 p-d,uh«».. ÎS t» .«£»•; deghem iBottoni) 6 50
j'ai fait une déntarche, une seule I répondis que je n'étais plus directeur ^«ntrolMln.ng 1768 Noroouto s3 n 2. El Pàso (H Pimonard) P. 26 50
cadier revendiquait la caution morale, Dubarry payait mal, mais loyale- ICei. 18216.18160.
octlondejouis,. 17000 17000 g«duld •• ?" • 1788 • ?" Navigation. 3. Itancourt (P Devreese) P. 23 50
M. Tissot proteste jamais il n'avait de la Liberté et que c'était mes suc- New^tate A reas.
vient A présent témogner que Dubarry ment (Rires). cart de fondai.'16340 16SB0 Rio Tinto N. pl. 4.. » Ply: Dreu: Wilkes, Etretat. Ho-
vu cet homme quand Garat le lui pré- cesseurs qui M. Tissot avait affaire. SociétéCivile.. 3870 1417 .1431 Padang rus II, Fany Port. Indlana VI. Temps
n'a jamais fait une coupure dans aucun M. Tristan Bernard, lui, n'a jamais senta. Est. I 652 661 Norvégienne A»ote t12 £.•>£• i.- v!1{25 -'i40 11 3' 23". 3' 23" 2/B. 3' 2S" 1/2, S' 2i" 4/5.
de ses articles il en conclut, avec une écrit dans la Volonté mais il aime Je n'en ai jamais rien su, balbutie Lyon 820 Pétroflna 288 Priosph.Constantlne
La lettre de M. Dalimier à Du- le témoin. r^ldl 636.. Royal Dutch 1/10. 2140 2134 Djeb. MDllla 107,. 109 60 Réd. th kil. Il 27' 3110.
chaleureuse hardiesse, que Dubarry n'a beaucoup Dubarry, « homme sincère, Nord 1034 .1040.. 278.. Tunlsens.
jamais pu. sciemment, recevoir de l'ar- intelligent, beaucoup trop intelligent à liarry, je ne la connaissais pas. mais Et Ramogninp Portug.d. Tobacco
on ,ne l'a montrée, je l'ai trou- Sonta-F* 421 Poln*. à-Pltre à VINCENNES (trot)
gent d'une source impure. mon avis, pour avoir risqué sa situation quand Vous m'infliges, monsieur, le pre- EN BANQUE Ra^lanteln 212 .0 212 M Aujourd'hui,
née toute naturelle un refus enrobé MéTropolltolr,
M. Guyot, professeur a la faculté des si bétement ». mier démenti qu'on ait apporté aux dé- à 13 heures
lettres de Paris et ancien rédacteur à de politesse. Quant à François-Albert; clarations que j'ai faites ici c'est un
L'auteur de Triplepatte excuse sa Lyonnaise
dosEoux1:266 2305 Classement logique des partante pro-
la Volonté, est lui aussi fermement le. dois rendre cette justice à sa mémoire -jeu! 1699..1910 "««.u-nT
Bon-Mexicains 167.. 1fiB Shoisl
"t. 6»; 1B7
barbe célèbre de s'être aventurée dans compliment. 168.. SK> bables
convaincu de l'innocence de son ancien un lieu si austère: qu'il n'a pas insisté pour me laire pren- Bardi de Fourtou demande la parole.
dre des bons de Bayonne et que, sous 60 Slmmer 5026 Prix du Beafii, attelé. 10.000 fr.. 2.250 m.
directeur DlstlbutlonEleçtr.. 1050 1074 Ailro KABA, Kabylie V. Ksar Wilkes. Ketty Bell
On m a caztonné dans des emplois son ministère, les caisses qui étaient de Si j'avais été le confident intime Sein.
Flectriclté 60 Egypte .1» 3,45
M. Guyot ayant occupé la barre tren- !? i« 60 Prix de Champagne, monte, 10000 tr., 2.825
moins graves. Je pense que cette. affaire notre ressvrrt n'en ont pas pris pour un d'Alexandre, m'aurait-on fait sortir cha- | Banque mètres Iusolem. Hersilia, Harmonie VI,
te-cinq bonnes minutes, il est heureux Stavisky est surtout une crise de mé- sou, que jois qu'une persotanalité importante Imérina.
que plusieurs témoins de Dubarry chanceté chaqne fois qu'une nouvelle Les ministres reçoivent quotidienne- entrait ? (Rires.) En.El. LittoralN-édlt.700.. r 169 Tavoy'TIn 14 25 14 60 Prix de roar attelé, 12.000 tr., 2.250 m.
MM. Paté, Carde, Caron Le Trocquer, ment deux cents lettres auxquelles ils Jamais je ne suis allé chez Stavisky, Hachette, Intransigeant, Hypothèse.
auteur de la Gar- inculpation était annoncée, on voyait les n;?:?- ,î!. ,SÎ c^£op. ÏS îj u ï^ S 82 S Prit de la Meuse, monte, 30.000 fr., 2.600 m.
Vietor-Margueritte, méchants se Jrotter les mains « En- répondent invariablement « Vous avez s'obstine M. Tissot désespérément. » « n
çonne, par exemple, empêchés de ré- {hos^Hou;,a, tt! iïî Jahe Kerks, Jezrael, Johannisberg Il.
core un dans le bain » J'ai moi-même bien voulu m'exprimer. le désir d'avoir Mais Ramognino ne le lâche pas., gïïïïSïï,^1" 3 S Prix d'Ecouch*. attelé. tr.. m.
pondre en personne à la citation, se cédé à cett'. faiblesse et je l'en déteste la lune. j'ai le regret. j'ajoute que GazetEcuc 740.. 755 Chartered TubesSosnovlce il 50 Jim Mac Kinney.
soient fait remplacer par une lettre bonne note est prise de votre demande Cinq ou six fois j'ai moi-ménte re- Aciéries
Nord-Èst" Y. 395 I City Deop 12060 120 I Ty1!11*prU- il 2i .»? 2B
Jclot, Jalica, Johannisberg,
brève. davantage. (Rires.) On a défiguré notre tenu la table au restaurant ou il vous Schneider 1555..1665.. Colombla 40 75 I Wnl°n cors. ia.Sïe prix de Loudin, monte. 15.000 tr.. m.
cordiale et relativement pour y avoir égard le cas échéant. » KtBm II, Kcmakry. Kerim Pacha, EaJyle H.
pays où il y a tant de braves gens, traitait avec votre fils!
Et voici les témoins dont la déposi- mais oÙ' les fripouilles Jortt tant de (Rires.) Voilà ce que c'est que d'enrober Lens. 34060 346 50; Crown Mines «H>.
ilv- «!"J5f?"
tion va concerner Bonnaure: Et Hayotte, à la rescousse, de sa voix Vlcolgne 630.. 632 j Daggafonteln 649.. 646 ,1 i- il il
bruit, comme jadis les lépreux avec leur un refus. » (Rires.)
M. Delorme, marchand de chapeaux cliquette. Au fond, ils sont la minorité. Me Noguères constate que Garat n'est nette un peu maniérée et impertinente L.Nlctèi De Beers préf. Uniontropical. Les courses d'obstacles ont pris fin, hier,
Penarroîo 221 |lï • Durban
Dong Tri.u 68.. Vermlnck
dans le quartier de Bonnaure et prési- La vrate honnêteté. messieurs, doit être pas le seul à dire que M. Tissot, voire Je les ai vus bien souvent, le père 219.. VieilleMontagne 962.. dans la région parisienne.
17460 Le propriétaire ayant gagné le plus c'argent
dent de la S.A.P.I.E.N.S., raconte com- clairvoyante et prudente je vous re- son fils aussi étaient intimes avec Sta et le fils, avec Stavisky dons les coulis- Français,des Pétr. Eostern 71 25 72 Vinset Splrltueu» public a été le comte de Rivaud. oattant de peu
ment il informa son député de la dis- commaatde mon ami Dubarry. ses de l'Empire KuhliKann East Geduld 760 780.. Vlscosa.
visky. Mat. Color. St-Denls 1 1 38 ..1148.. East Rand WestRand 12960 M. A. Veil-Picàrd. L'entraîneur Ci. felat a
tribution qui était faite, dans le 3e C'est absolument faux je ne l'ai Ça cest vrai $gconnaït M. Tissot Gafta Phosphates.. I 641 E49 Equateur 16250 16150 WestSprint Ltd gagné. hier. sa 103' course, chiffre qu' été
arrondsisement, d'un numéro de la Bon- Après ce savoureux petit essai sur les rarement atteint. Le Jockey R. Bâtes arrive
où il n'était que trop clai- mceurs, nous revenons aux choses sé- vu que pendant le mois qu'il a passé j'ai dit qu'il me relançait snns cesse en tète de liste avec 78 victoires.
ne Guerre, rieuses. M. Panard, expert, a examiné à m'importuner, de fin septembre quand il me rencontrait l'Empire, il
rement question de Stavisky. octobre. se précipitait au devant de moi il m'a VALEURS SE NÉGOCIANT AU COMPTANT
les comptes de Gaulier 68.500 francs
Je l'en avertis et nous convînmes d'origine stavisqueuse. M? Rihet à son tour rappelle qu'ici mëme présenté à Dranem. VALEURS VALEURS VALEURS La Société des courses de Cannes vient de
qu'il ne pouvait mieux faire que d'en même, également M Ravet déclarait Pauvre Dranem Quelle explosion de rpS£.|flSrH fixer son programme pour 1936. son budget
référer à M. Chautemps. Celui-ci nous Gaulier, remarque Me Vallier, est l'autre jour que M. Tissot l'avait pressé rires son seul nom provoqup encore Flves-UII. Panamaobligations. 127 total s'élève a 1. 800.000 francs. Vingt et une
rassura c'était le lot des hommes pu- poursuivi comme complice dans l'af- de reprendre des bons de Bayonne pour
rniM,uni
PARQUET Pontglbaud 1816 Als.-lorr.Bons5<32 réunions & six courses seront tenues du di>
Jaire de Bayonne. Or, c'est la premières après sa mort 632 632 AciériesMarine. 308 Pons 6%34 1.000 f37
blics d'être diffamés. Je dois dire que la caisse interdépartementale. Bonstrél. 7%1925,
1935 manche 26 janvier au dimanche 22 mara.
M. Chautemps s'étonna que Stavisky fois, messieurs, que vous entendez par- Jugez de la véracité de ce témoin! Oblla.1-000dollars'2647 j i.u_.nt 38, Obllg. S 1921 691
768
695
C'est absotuntent faux tonne Me Zévaès avec un grand geste Ch^î Médli'™^
disnosàt de 30 millions. ler de lui à ce propos. M. l'expert Pa- JrJ*• rJtr,f"anéa ,!l IV, • Est5 1921A P87Y.
nard ne trouve pas qu'il ait touché au- Votre numéro de téléphone. M. Tis- à la Mirabeau.
Bonnaure intervient sot, est bien Auteuil 95-70 ? Messieurs, CARTE DU TEMPS
tre chose que des honoraires d'avocat. L'infortuné trouve une dernière fois
J'ai répond, dit-il, à M. Chau- Or. on voyait ici, l'autre jour, un agent on a relevé au standard du Claridge les la force de réagir.
temps qu'Aiexandre agissait au noms diverses bouées de sauvetage auxquelles i9,! Montbord-Aulnoye 180,.6050192!. Midi 5 1921 A.. 679.. 882..
d'affaires qui avait touché 504.000 francs Mesurez vos paroles, maitre NorHS <»' 1921 A fi?n R7R
d un groupe et qu'il était à la tête de et dont Ie procès viendra à Pâques où se raccrochait Stavisky près de som- Bons6°rt lu I et1922611 610 Prévisions pour toute la France
la Société foncière, qui avuit émis 32 brer le numéro de féléplaane de M. A votre hauteur jette M, Noguè- 6 |uln Comm.ntry-Fourch..
427..
à la Trinité. (Rires.) CMéansS "'1921
millions d'obligations. Tissot figure fréquemment sur le relevé res.
°ilÉ4ra.r,M934 962!. 960.. An;, 697.. 700..
Mais objecte le procureur général, des communications. M. Tissot est à bout et c'est Me Ribet
ces 32 millions, ce n'était pas de l'ar- L'audition mouvementée N'importe qui peut demander le qui, froidement, se charge de l'estocade.
gent à lui. président de la République au téléphone. Est-ce qu'une instruction a été ou- E'>«" 2233 ..2240..
O~Et«i" «S
M. Berendorf. banquier à Tours. a été de M. Tissot Un duel Ramognino-Tissot verte contre ce témoins?
en conflit avec la Foncière et la S.I.M.A. Tout le monde attend l'intervention Elle le sera, dit énergiquemént le Etat 5%1919. 73i 741 oî S2.n 2 >» • • ?,"•
Traites impayées, plaintes, contre-plain- de Ramognino car on n'oublie pas ce procureur général, et dès à présent, Aaullas 36
tes l'affaire s'est arrangée après des M. Tissot, ancien directeur des Assu- va commencer.
rances sociales et particulièrement de qu'il a dit de l'intimité de MM. Tissot, l'enquête feiS; .a::H;;
négociations menées par Bardi de Four- père et fils, avec Alexandre. Le voici de- C'est-à-dire que le parquet va re- i": »§!Pi Ei.
tou et Bonnaure. la Caisse de garantie, vient à la barre.
bout, très calme, les lunettes d'attaque. cueillir en vue d'une inculpaton, les
Alexandre essaya vainement de me En juillet 1933, déoose-t-il, M. Ga- Vous dites, monsieur, que vous ne déclarations de Ramognino, d'Hayotte et
faire avaler des bons de Bayonne et rat vingt me voir avec son agent finan- connaissiez pas Stavisky vous oubliez de Garât.
comme de très mauvais renseignements cier, un11: Alexandre. Ils m'exposèrent Après ce dramatique épisode, MM. ÏÏBÏÏs!4% •« 76 UM »J »
que leur crédit municipal serait heureux qu'on ne voyait que vous place Saint-
m'étaient parvenus sur son compte, il Beauregard et Humblot, de la fédération 60 Cent deDynan, 1JJ1
me dit un jour en me montrant un car- de me Jaire avaler 25 millions de bons. Georges, que, chnque fois nue Stavisky
vous recevait, Bardi de Fourtou était in- des sociétés mutuelles des anciens com-
ton que le ne regardai même pas Si Le 25 septentbre 1933. Alexandre se battants. 'viennent déposer- que celle-ci, Ville Toklo5 • 1912724 728 Portdu
j Morchevllle-Doguln'2700
.2725 Ii934 5% 780 784
vité à céder son bureau je vous donne
j'avais de tels antécédents. vous pensez présenta seul pour me refaire la même donc un démenti formel. en dépit des propositions de MM. Rossi- Unlen-VI» 332 332.. Rosorlo 14700.16000.
bien que je ne pourrais pas montrer proposition « La caisse interdéparte- gnol, Volant et Eoulard n'a pas voulu
"oclété MÔ-.ill'al-. 636.. 6<0
b75
Chargeurs Réunis p. 1B4
22
186.. 879 2 60 B» 627..
m'en a pris pour 22 M. Tissot s'est retourné c'est un '-réd IFonVd'AIoérle 674
ça. » mentale, me dit-il. placer en bons de Bayonne ni en buns ]fB0 3 i33 • 631'-
millions. » homme de haute stature, de forte corpu- "76.
Est-il vrai, demande le procureur hongrois, un sou des 250 millions dont .n.2646..2630.: ggj^ Le temps qu'il a fait les 17-18 décembre
J'appelai M. Ravet. l'agent compta- lence qui. au contraire de Bardi de Four-
général, que Bonnaure pour obtenir de il nte tou dont la moustache déteint de jour
elle a l'emploi chaque année. Maxima du 17 décembre 5" à Parls-Saint-
vous un retrait de plainte vous eût dit ble, pour savoir si c'était vrai M. Socrate Bîeuville, apres avoir étu- le Havre Bel-
Maur, Chartres, Strasbourg
« Alexandre n'est plus à la S. I. M. A. dit que ce l'était, mais qu'il avait assez en joui, a !a mo'istacne trop noire pour dié les comptes de la Foncière, de la nATu^ 290 296
'• fort, Besançon, Dijon. Reims; 7» Paris Mont-
on l'a mis dehors » ? de ces bons et n'en prendrait pas da- un reste de cheveux très blancs il a S.I.M.A. et de Ramognino. donne sa lan- 391
y. 8±. SJÏ .:?!!?:: ]*"- %> souris Cherbourg, Rennes, le Puy
vantage. blêmi de colère. «Algérien. 11? i^YY\ Va Y. V£
Orléans, Tours. Angers. Clermont. Lyon 10"
Le témoin n'en a pas souvenir. A quelques jour? de là le mirristre M. gue au chat. Ramognino a encaissé o Nantes. Poitiers, Chàteauroux, Bourges. Bor-
Menteur lance-t-il. millions de chèques et il assure qu'il en §S5sr.li.,ï -Sïî c !?I^ ISS
Si Bardi de Fourtou m'accompa- François-Albert me dit Réexaminez lui réplique Ramogni- %£%& deaux, Perpignan, Sète 11° Brest. Lcrlent,
à Imposteur a réversé le montant aux caisses de 12" Biarritz. Nimes. Nice
gna Tours, dit Bonnaure, c'est qu'il y donc l'affaire et si vous refusez encore no méprisant je demande qu'on amène d'ailleurs, aux mln.dEvlon-I.B. coloniales! 157
,.7o Rochefort. Toulouse
avnit 500.000 francs à remettre M. Stavisky que, d'autres em- 13° Marseille, Antibes': 14° Ajaccio 4° Calais.
faites-le aimablement. » Je eompfis qu'il ici l'employée du standard de la place des deux sociétés en faisaient au- Beauvais. Metz. Nancy 3° Valenciennes.
Berendorf et qu'en tant qu'avocat, 4e voulait faire plaisir à un ami politique. ployés
Saint-Georges, et Voix pour dire qui de tant. Or. le montant des chèques en- Minima du au 18 0° à Paris-Saint-Maur.
n'avais pas le droit de manier des fonds. Alxandre cependant assiégeait mon vous ou de moi, auprès de Stavisky était i^ Chartres. Nancy, Belfort. Strasbourg, Dijon.
caissés est de 20 millions, et celui des
Quand M. Berendorf connut le passé bureau mais il ne m'apportait pas la pardonnez-moi, monsieur le procureur reversements de 15 millions seulement.
Reims, Rennes, Angers. Poitiers, Rocnefort
de Ir ville de Bayonne. la -1° Orléans, Beauvais, Nantes, ie l'uv, Bor.
de Stavisky, est-ce qu'il ne téléphona garantie général la procureuse. Vaix qui vous +1° Calais, Tours Ch6
seule ehose je l'écon- Il est rrai que la différence a pu f: sk^,s,i,S: Si: I: deaux. Valenciennes
pas à M. Proust. député d'lndre-et-Loire, qui m'importàt mettra sous le nez votre turpitude. servir aux besoins personnels de Sta-
gfg^f:;
teauroux, Clermont 2° Besançon. Bourgee.
pour le mettre en garde ? duisis et en rendis compte au ministre. L'auditoire commence à se passionner Lyon 3° Lorient, Sète 4° Cherbourg, Brest
C'est exact ?t comme il n'était pas Deux jours avant la chute du cabinet visky ou à l'Empire; en tout cas, rien le Havre. Perpignan. Nimes, Màrseulé
me remit un coup de théâtre est proche. ne prouve que Ramognino en ait gar-
.au bout du fil, le lui communiquai Daladier M. François-Albert Nice 8" Antibes 9° Biarritz Ajaccio.
Furieux, M. Tissot crie qu'on se venge dé pour lui une part quelconque. Pluie, des 24 heures a 7 heures le 18: 18 mlm
un dossier relatif aus bons hongrcis où
par Lettre des renseignements qui de- de de ce qu'il a refusé les bons de Bayonne. Otwsl Paris (O.-L) 249 143 Colro Héllopolls, dl«. 620
providence Balge '6100
618
6160 à Paris-Saint-Maur. Orléans. Beltort. h. rr.Uly
était épinglée une recommandation M. Barnaud. avant de lever l'audien- Alr Liquide part.
vaient être confirmés plus tard par le M. de Fomenay. ancien ambassadeur, et qu'il y a contre lui. dès le début dé ud-lumlér.
190 J9| Bergougnon 476.. 474.. D|cb Djerlss. lojlss. 20 m/m Strasbourg. Poitiers 22 m/m Nice
,rapport Cousin. l'affaire, un « chef d'orchestre. » ce, annonce que, d'accord avec les ju- érjnçhlcs
-"i^il* ufc""M' ïfin w? Conir.pl. Océan. 199.. 199.. cap. 1126..1130.. 23 mlm Chàteauroux 24 m/m BO'irge*
Aioutons dit M' Flach. pour l'édi- Alexandre vint me parler de cette nou- rés, le samedi de congé de la semaine 17 miro Chartres. Dijon 16 m/m Nancy
l velle affaire le lui répondis que si elle Je n'ai pas pris de bans ? J'ai eu 13 m/m
jication des iurés. que M. Proust a béné- du moins l'intention d'en prendre et si prochaine sera remplacé par la veille 1876 Cle Gén. du Miwl 284.
15 m/m Tours 14 m/m Besançon
obtenait la garantie de l'Etat, il en pla- de Noël, de sorte que la cour ne siégera Montélima: 1 -.n/m Rochefort; 10 m/m le
ficié d'un non-lieu. (Rires.) ce n'est d'en prendre, c'est donc d'en Havre. Reims. Metz 9 m/m Rennes m/m
cerait te papier aussi facilement que les ni mardi ni mercredi. AriArim ttm Lonawv- 211 213 Comm.derOuestofr. 170 171 Commère. Indochine 260
6 m;m Ar.libes
M. Caujolle. expert comptable, a étu- obligations de chemins de fer mais faire prendre. lliY. Congo Grand, lac, | 1 97
204.. Biarritz 7 m/m Pau. Angers
Sumatracapital Nantes 5 mlm :Bordeaux 4 m/m
'die la fortune de Bonnaure il a trou- lui fallait s'adresser au ministère C'est bien facile, poursuit Ramo- Cherbourg.
ve.?e source qu'il Au ministère du commerce Beauvais. Lorient. Lyon 3 m/m Valerto'.er.nes
staviskyenne. 792.000 des finances. gnina impitoyable combien de fois Ms.d.Const.Micon., 426 Asturlenne de. Mines 1 mm Clermon;. Toulouse. Marseille traees
"francs. honoraires de la S.I.M.A. et des Argentin 5 1910
Stavisky ne nous a-t-il pas dit que la M George? Bonnet. minisTT3 au commerce. Chant de Bretagnej 294 au Puy, à Nimes.
créances hongroises, dont il convient de Garat a un mot à nasiller commissiun sur les bons était terrible- Le temps au matin du 18 Eclaircie générale.
9 reçu hier M. Cardenas. ambassadeur rV^spa-
^défalque! 50.000 francs de frais en Je vovs ai présenté Alexandre, M.' ment diminuée de H part qu'eriqfn't gne. et M Jesse 1. Straus, ambassadeur des de Fronce.. Loutoro I Matimttrn de température le 18 0 Pans Saint-
tout, donc, environ 650.000 francs. Tissot ? c'est Alexandre, rectifie-t-il, qui M. Tissot M, -Tissât n'a-t-il pas dit, Chatlllon Comment.,1060 ..I1O86 Royal Outch '21220 Hutchlnson M 035 Maur 4",
Jeâdi 19 Décembre 1935 LE MATIN 9-

Cadio n Programme.

AUJOURD'HUI. Radio-Paris, 11 heures Musique vartée !2 h. 15


E C H <~fc C Concert Il heures Amphitryon (Plautel 20 h. Plaute
21 heures Œuvres de Mozart. + Paris-P. T. T., 14 heures. 17 heures Emission enfantine
IS .ieures Concert: 20 h. 3C CEuvres de Henri Busser L" Pie borgne, Colomba, Tour
Eiffel, 14 h. 30 Poste Colonial; 16 heures Montpe:lier Musique de chamore. Poste Parisien.
19 h. 30 Orchestre de fantaisie; 20 h. Revue. Bordeaux-Lafa,ette, 20 h. 30 Concert
Beethoven, Tchaïkowsky. Wagner, Faure. $ Radio-Strasbourg. 20 h. 30 Concert • Piernê,
Ketelbey, Hsendel. Radio-Toulouse, 20 h. 50 Diffusion intégrale de Paillasse iLeon-
cavallo). ETRANGER. Stuttgart, 23 heures Martha. opéra de Flotow. Leipzig, 21 h. 40
Quatuors Beethoven. Schubert. National Droitwich. 22 h. 20 Orchestre Weber, Ketndel.
Barcelone. 22 h. Lucie de Lammerruoor (Donizettil. + Rome. 19 h. 50 Concert
Quatrième cottcerto en sol majeur, de Beethoven, Casella, Rossini. Radio-Luxembourg.
21 h. 30 Concerto pour piano et orchestre en sol mineur, de Mendelssohn. Varsovie,
22 heures Quatuor en ré majeur (Haydn). Sottens. 19 heures Rigoletto, de Verdi.
Prague, 18 h. 50 Orchestre de la philharmonie tchèque.

PROGRAMME D'AUJOURD'HUI 19 DECEMBRE


PARIS-P. T. T. Vuillermoz) Li-Tsin iJon- hindoue (Rimsky-Korsakoff )
c,ères): Au jardin d'une pa- Près de t'étant (Longasi Air
695 Key. 431 m. 7
gode chinoise (Ketelbeyi de Lady Mary (Messager
7.00. 8.00. 9.00. Informa- Mars et Vénus ilouis Gan- le Vieux ruban (Henrionl;
tions devue de presse. ne) la Maladetta, iragments Espana (Waldteutel) les Sal-
LE TRIOMPHE DU PROGRÈS. 9.40. =-Revue des périodi- (Paul Vidai). timbanques (Gannel.
ques. 12.45. Intormatlons: chro- 16.00. Relais de Montpel-
11.00. Relais de Bordeaux- nique. lier Musique de chambre
Voyagez-vous encore en fiacre et en didigence, quand l'auto Lafayette Jazz. 14.00. Cours à la Sorbonne. Quatuor (Ravel); Deuxième
?“. 12.00. Chronique du touris- par M. Brunet. quatuor (Mendelssohn).
triomphe 15.00. Discours à l'Acadé-
me. 16.30. Demi-heure poétique.
12.15. Relais de Lyon mie française par M. A. 17.10.
Dès iors, pourquoi vous en tiendriez-voirs aux vieilles formules Disques.
13.10. Informations. Bourse. Ohaumeix. sur « les Prix de 17.30. Conférence à la Sor-
d'tl y a 60 ans du couvre-parq uet, sous prétexte que nos grands- 13.30. Demi-heure coloniale. vertu » bonne.
15 50. Poèmes de François
parents n'ont connu comme revêtement imprimé que le linoléum? 14.00. Emission enfantine
Porche.
18.30 à 21.45. Retransmis-
Les Merveilleux voyages de 16.00.
sion du théâtre de Brati-
Actuellement la formule moderne est celle du couvre-parquet Mirlette et de Frisan. pièce Relais de Lille. slava Lady Macbeth russe;
feutré. radiophonique (Thérèse Le- Concert Bsclarmon- Ekaterina Izmaïlova, opéra Pour tous les âges, des livres de valeur
de IMassenetl; Ptèce en ré. en quatre actes de Dimitrij
nôtrel.
Il est moderne, à utilisation 15.00. Disques Les grands
cor et orchestre (Busser); Oiiostakovitch. abondamment illustrés et artistiquement
parce Que égale son prix faits musicaux.
Bourrée fantasque (Cha-
de revient est moitié modndre 1 16.00. Causerie.
brier) Invitation la valse RADIO-LUXEMBOURG Lapimunie, présentés sous d'élégantes reliures. Vieniêepmattn
16.15. Lecture.
(Weber) Cipriccio italien
230 Kcy. 1.304 m. descadeaux m ^lu^
(Tchaïkowskyi; Myche M-
Il est moderne et rest e l'article de l'avenir puisque 16.30. CEuvres inédites.
roïque (C. Saint-Saens). 7.15. Informations.
toutes les usines qui fabriqua lent le linoléum se mettent 17.00. ^ae«e vient il Paris. 17.00.
à imiter de Mme Amphitryon, de 7.25. Concert. DICTIONNAIRES
pièce radiophonique Plaute. 8. 5.
.leBalatum. Claude Ritter. 18.45. Causerie médicale.
Informations.
(Rottier).
Marche
0 MYTHOLOGIE
La Motdau (Smeta- cosaque
18.00. 19.00. Demi.heure enfan- 8.20. Informations.
SOYEZ DONC DE VOTRE et na): Humoresoue Danse tine Cadet Roussel', un
TEMPS,
slave en sol mineur (Dvo- acte par Guy de Téramond.
8.30.
12.30.
Concert.
Orchestre La Bohé-
LAROUSSE GÉNÉRALE
rak). 19-40. Lectures littéraires mienne iBalfe) les Elfes
18.30. Radio-J o u r n a 1 de a Pages de Lenôtre s'amusent (Gâches); Mélodie
France. Méladies Ma Ché- inoubliée (Haydn Wood) Larousse du XXe siècle, en SIX forts volumes (P32 x 25 cm.). Pour la première fois, la mythologie de tous
Médecine et sport. les peuples du
19.25. rie: C'est le disque d'amour Sérénade espagnole (Chami- Le grand dictionnaire encyclopedique de notre temps. Relié globe, Splendide volume (Collection in-4° Laromse, f* 32 x
19.30. Météo. Richepin); intimMé (Cho- nade) Cordoue en féte iTu- demi-chagrin, 1300 fr. Relié toile 1 150 francs 882 héliogravures, 6 hors-texte. Prix de J viitt jusqu'au 31 db
19.38. Musique Ee 1900 pin): Dans mon coeur lourd rina); Electric Girl thelm-
SALA TU M .sez 20.00. La mode de Paris. burg-Holmes) Larousse Universel, en DEUX volumes. Relié. francs cembre broché, 100 fr.; relié demi-chagrin. 145 francs
(Hupka): Poèmes.
20.15. Chronique de la jeu- Presse. 13.00. Concert. Petits dictionnaires Larousse, cadeaux utiles pour la Précédernment pana dara la Colfection in-4" Larmase l
nesse. 20.45. Hiciliana iDalayrac): 13.30. Réve bleu ISalomez); en UN volume, à 32 20 L'Art, des origines à nos jours. DEUX vol Relié. 340 fr.
co- jeunesse, fr., fr., 16 fr., 10 fr.
vos parquets. car ainsi, vois ferez triompher dans votre intérieur 20.30. La Pie borgne, Gavotte (L. Weirai: Muset- Gavotte des dames iHazenl: La Science, ses progrès, ses applications, ÔÊUX-. 325 fr.
médie lyrique, un acte de te (Gluck) Siciîiette iBlon) Mignon
gaieté, beauté. hygiène. Trois danses
Flirt
Littérature française illustrée, etc., etc.
René Benjamin, musique (Haydnl (Thomas) par/ume Larousse de l'Industrie et des Arts et Métiers (Nou-
d'Henri Busser Colomba, 21.00. CEuvres de Mozart (Pirson); Madeleine (Wald- veauté). Prix de faveur jusqu'au 31 januier 195 francs
drame de Busser. 2's.00. teufel). Notre-Dame de Paris, d: Victor Hugo (Nouveauté).
Musique légère.

8 francsle HÊTRE
CARRÉ 22.30. Informations. 17.30. Le quart d'heure des Larousse ménager, 195 fr. Larousse médical, 180 fr. Édition de luxe îllus'rée. Broché, lOff fr.} relié, francs
RADIO-TOULOUSE dames et des demoiselles. Larouss» commercial, 220 fr. Larousse agricole, 300 fr.
POSTE PARISIEN 17.45. Les Trois Mousquetaires, p. A.Dumas. Br., lOOfr. {rel. 125fr
Musique légère et
913 Kcy. 328 m. C danse.
959 Key. 31Z m. S
11.45. Orchestre musette 19.15. Concert.
LES NOUVEAUX MODÈLES BALATUM 6.00. Disques.
7.10. Concert.
duettistes. Tango jaune (Nle-
12.15. Rêverie ISchumann). ma.ml Sérénade païenne
SONT UNE RÉVÉLATION Disques.
7.30 et 8.30. Revue de
12.35. Concert. iDenaaret): L'Oiseau d'amour
13.00. Marches militaires. iHaydn Woodl le Chant
mais. EXIGEZles dessins
Demandez-les, presse.
12. 5. La Veuoe joyeuse 18. 5.
Mélodies.
Orchestre de salon.
du muletier
pillon de Children
(Pesse) Pa-
IKalk-
BALATUM et ne payerancnn produit d'imi- iLeharl. Emission enfantine. mann) Maua (La Oye).
12.15. Film. 20 40. Le» Angélus (Debus-
tation à un prix supérieur. Vous seriez dupe Guignol toulousain.
12.35. Concert. 10.09. Orchestre Car· sy): Berceuse iKarbulka)
13.19. Emission pour les en- men (Bizet) Paillasse Parade des petüs soldats
EN VENTE DANS TOUTES LES BONNES MAISONS fants.
(Leoncavallo) la Dame de bois (Jessel) Marte.
18.27. Demi-heure pour les planche Adélaïde, gaaotte (Gunther);
(Boieldieu) Mi-
petits. gnon (Thomas). Sous la lune iA.-W. Ketel-
!album de tous les dessins est envoyé gratuitement à toute personne 18.57. Pour les enfants. Orchestre bey).
viennois.
19.10. Journal parlé.
qui adcessera te bon ci-contre à t'adresse ci-dessous 19.30. Orchestre de fan tal-
19.45. Extraits de films. 5. Orchestre Promé-
20.15. Vedettes. thée (Beethoven) Danae
s.e Pour ton bonheur 20 30. slave en mi bémol (Dvo-
Czardas: Souvenir Orchestre de salon.
tLattèsi: 20.50. rak). Danse en mi mineur
Paillasse, de Leon-
Agent général,: M. DUMONT, BON de l'exposition
nocturne iGritzch):
Carnaval
Marche cavallo (diffusion ntégrale). (A. Dvorakl.
22 00. Bal champêtre. 21.20. Littérature luxem-