Vous êtes sur la page 1sur 4

Etude comparative des unités de commande des

ascenseurs produites par ARKEL

Présenté par :
I. Introduction
Avec le développement de l’architecture et à cause des contraintes d’espace, les bâtiments
modernes sont de plus en plus élevés ce qui a posé des défis au niveau de la conception des
ascenseurs et leurs modes de contrôle.

La société ARKEL en tant que leader dans cette industrie dispose d’une large gamme des panneaux
de commande dans le marché mondiale avec des différents caractéristiques et applications, ce
rapport offre une comparaison entre eux sur les plans technique et économique et déduire quant à
leurs efficacités pour les applications menées par SERVI INDUSTRIE.

II. Comparaison sur le plan technique


1. Introduction :
ARKEL a commencé le développement des panneaux de contrôle par la série ARL qui dès sa création
ne cesse pas de se développer pour couvrir tous les besoins du marché au niveau des performances
des ascenseurs, tels que la rapidité, la sécurité, la durabilité etc.

Puis et par souci de complexité ARKEL a lancé l’unité ARCODE qui n’est autre que l’intégration d’une
carte ARL 500 avec le variateur de vitesse ADRIVE dans un seul boitier mais ceci facilitait énormément
le montage de l’armoire de contrôle, dans la partie suivante on va détailler les caractéristiques de
chaque version tout en spécifiant les accessoires nécessaires pour chacun d’eux.

2. La série ARL :
2.1 La carte ARL 100 :
a) Généralisation :
La carte ARL 100 est le modèle le plus primitif de la série ARL, elle est capable de commander un
ascenseur avec un maximum de huit niveaux avec deux modes (une seule vitesse ou deux vitesses),
la vitesse maximale supporté par la carte est de 1m/s et peut commander un seul cabinet à la fois.

b) Description de fonctionnement :
La carte ARL 100 reçoit parallèlement les appels de la cabine et des niveaux à travers la liste des
entées x1 … x8 puis selon le mode de branchement elle conduit la cabine dans les deux directions
avec un ou deux vitesses par des contacteurs branchés directement sur le circuit d’alimentation du
moteur , la position de la cabine est connue à l’aide d’un compteur standard M1 qui utilise des
capteurs Bistable et des aimants ronds, ce mode positionnement ne supporte pas la fonction
d’ouverture anticipée et positionnement du cabine puisque la position n’est détectable que en
arrivant au niveau des aimant ronds , cela signifie que la porte commence à s’ouvrir uniquement
quand la cabine est déjà stabilisée . La carte ARL 100 offre à l’opérateur la possibilité de changer les
valeurs de quelques paramètres à travers des boutons situés sur la carte et elle marque quelques
états de la commande (monté, descente, hors service …) par des sorties spécifiques, en cas d’erreur,
elle affiche son code correspondant sur un simple indicateur intégré sur la carte. La carte ARL 100 ne
peut pas mener son travail correctement que si on l’accorde des modules spécifiques pour quelques
taches tels que le module AUTO KG qui sert à commander l’ouverture de tous les types des portes
automatiques aussi des modules de protection de phases et de sécurité sont envisagés pour éviter
les risques sur les unités de l’ascenseurs (essentiellement le moteur) et les passagères.

ÉLÉMENT Quantité

Phase Protection 1

Contacteur 3 (une seule vitesse : direction haut, direction bas et contacteur principale)
4 (deux vitesses : direction haut, direction bas , haute vitesse et faible vitesse)

Blocs-notes 1

Ramettes de 1
papier
Stylos 3

Crayons 2

Marqueur 2 couleurs

Ciseaux 1 paire