Vous êtes sur la page 1sur 381

Manuel D’UTILISATION

Modèle STVI
Interface visuelle tactile intelligente (Smart Touch
View Interface)
Modèle SMRT1
Système de Test des relais monophasé
Modèle SMRT33/36/43/46
Système de Test des relais triphasé
Modèle SMRT36D
Système de Test des relais triphasé
Modèle SMRT43D/46D
Système de Test des relais triphasé
Modèle SMRT410
Système de Test de relais de Phase multi
Modèle SMRT410D
Système de Test de relais de Phase multi

Part 83798
Rev 6 Date 11/2017
Historique de Révision

Révision ECN # Date


1 Initial Release 3/28/2014
2 32621 9/20/2014
3 33263 2/20/2017
4 33312 6/28/2017
5 33414 8/30/2017
6 33489 11/16/2017

2
IMPORTANT

Ce manuel, aussi bien que le matériel et le logiciel décrits à l’intérieur, est fournis sous licence et peut
être employé ou copié seulement selon les limites d'une telle licence. La teneur de ce manuel est fournie
pour un usage d’information seulement, est sujet à des changements sans communication préalable.
Megger n'assume aucune responsabilité pour aucunes des erreurs ou inexactitudes qui peuvent
apparaître en ce manuel.

L'information et les données dans ce manuel d'utilisateur sont soumises à un copyright. L'équipement
décrit ci-dessus peut être protégé par des brevets aux ETATS-UNIS. Megger se réserve spécifiquement
tous les droits à une telle information de propriété industrielle aussi bien que les droits de n'importe quel
brevet, aucun de ceux-ci ne sont abandonnés par la livraison de ce manuel d'utilisateur.

Excepté comme autorisé par une telle licence, aucune partie de cette publication ne peut être
reproduite, stockée, ou être transmise, sous aucune forme ou par aucun moyen que ce soit,
électronique, mécanique, ou autrement, sans permission écrite antérieure de Megger.

Megger, le logo de Megger sont des marques déposées de Megger. Toutes les autres marques
déposées sont propriétés de leurs propriétaires respectifs.

Notification aux utilisateurs sous le gouvernement des ETATS-UNIS. Le matériel, le logiciel et la


documentation sont "des articles commerciaux", comme cela est définie dans le 48 C.F.R. §2.101,
"logiciel d'ordinateur " et "documentation de logiciel d'ordinateur" en tant que de termes employés dans
48 C.F.R. §12.212 ou 48 C.F.R. §227.7202 si applicable. Conformément au 48 C.F.R. §12.212 ou 48
C.F.R. §§227.7202- de 1 a 227.7202-4, si applicables, la documentation de logiciel d'ordinateur et le
logiciel d'ordinateur sont autorisés pour l’utilisation pour les utilisateurs sous le gouvernement des
ETATS-UNIS (1) seulement comme des articles commerciaux et (2) avec seulement ces droits comme
ils sont accordés à tous autres utilisateurs conformément aux modalités et aux conditions déterminées
dans l'accord commercial standard de Megger pour ces logiciel et matériel. Les droits non publiés sont
réservés en vertu des lois de copyright des Etats-Unis. Le destinataire, si c’est un organisme
gouvernemental, reconnaît que ce manuel et l'équipement décrit ont été obtenus avec "des droits
limités" aux données techniques comme décrit dans ASPR 9-203 (b).

L'ensemble d'essai de STVI inclut un programme résidant dans la machine RTOS. Ce programme
appartient à Megger et contient les idées et les informations commerciales secrètes de Megger.

Écrit et conçu chez Megger, 4271 Bronze Way, Dallas, Texas 75237.

La directive DEEE
A traversé la poubelle sur roues barrée placé sur produits Megger est un rappel à ne pas
disposer du produit à la fin de sa durée de vie des déchets en général.

Mégohmmètre est enregistrée au ROYAUME-UNI en tant que producteur d'équipements


électriques et électroniques. L'enregistrement n'est WEE/DJ2235XR.

__________________________

Imprimer aux USA.


© 2017 Megger. Tous droits réservés.

3
MESURES DE SÉCURITÉ

AVERTISSEMENT:

LES TENSIONS PRODUITES PAR CET INSTRUMENT PEUVENT ÊTRE DANGEREUSES

Cet instrument a été conçu pour la sûreté de l'opérateur ; cependant, aucune conception ne peut
complètement le protéger contre l'utilisation incorrecte. Les circuits électriques sont dangereux et
peuvent être mortels quand un manque d'attention et des mauvaises pratiques de sécurité sont
employés. Il y a plusieurs mesures standard de sécurité qui devraient être prises par l'opérateur. Là où
c’est applicables, des inscriptions sur la sécurité IEC ont été placées sur l'instrument pour informer
l'opérateur de se rapporter au manuel d'utilisateur pour des instructions sur l'utilisation correcte ou sur
les matières reliées à la sûreté. Référez-vous à la table suivante de symboles et de définitions.

Symbol Description

Courant Direct

Courant Alternatif

Courant alternatif et continu

Borne de Terre (masse). Il y a une borne commune de châssis au sol


située sur le panneau arrière (voir le panneau arrière sous la description
des commandes).
Borne Protectrice de Conducteur

Borne d'armature ou de châssis

Marche

Arrêt

Attention: risque de choque électrique

Attention: (référez-vous aux documents d'accompagnement)

AVERTISSEMENT : Sous aucunes circonstances l'opérateur ou le technicien doivent tenter


d'ouvrir ou de réparer cet instrument tandis qu’il soit relié à une source d'énergie. Des tensions
mortelles sont présentes et peuvent causer des dommages sérieux ou la mort !

4
MESURES DE SÉCURITÉ (Suite)

Ce qui suit sont quelques articles spécifiques de sûreté liés au système d'essai MPRT.

Commencez toujours par la mise hors tension, avant de relier le cordon d’alimentation. Assurez-vous
que les sorties sont arrêtées avant d'essayer d'établir des tests de connections.

Employez toujours des fils de test qui sont correctement isolés. Les fils de test qui sont fournis avec
l'unité sont évalués pour les estimations continues de sortie du système d'essai, et devraient être
correctement employés. N'employez pas des fils test endommagés ou cassés.

Arrêtez toujours le système d'essai avant de débrancher le cordon d’alimentation ou enlever/insérer des
modules de sortie. Coupez le courant en enlevant ou en insérant le module de tension/courant.

Ne mettez pas sous tension sans que les modules soient fixés dans leur fente respective.

N'essayez pas d'employer l'unité sans que la masse soit reliée.

N'essayez pas d'employer l'unité si la fourche du cordon d’alimentation est cassée ou a disparu.

Sous aucunes circonstances l'opérateur doit mettre ses mains ou des outils à
l'intérieur du châssis du système d'essai avec le système d'essai relié à une source
d'énergie. Des tensions mortelles sont présentes et peuvent causer des dommages
sérieux ou la mort !

5
Table des matières
Section Page

Historique de Révision .............................................................................................................................. 2


MESURES DE SÉCURITÉ .......................................................................................................................... 4
1.0 STVI Introduction ................................................................................................................... 19
1.1 Interface visuelle tactile inteligente (STVI) ......................................................................... 19
1.2 La terminologie ...................................................................................................................... 20
1.2.1 Acronymes ............................................................................................................................... 20
1.2.2 Glossaire des termes............................................................................................................... 21
1.2.2.1 Ramassage (Tap) .................................................................................................................... 21
1.2.2.2 TDM (Multiplicateur de cadran de temps) ............................................................................... 21
1.2.2.3 Inst. (Ramassage instantané) ................................................................................................. 21
1.2.2.4 Temps de réinitialisation .......................................................................................................... 21
1.2.2.5 Délai de temporisation ............................................................................................................. 22
1.2.2.6 Test Multip ............................................................................................................................... 22
1.2.2.7 Atteindre ou de diamètre (Reach or Diameter) ....................................................................... 22
1.2.2.8 Angle (Couple) ......................................................................................................................... 22
1.2.2.9 Attendre Temps de déclenchement ........................................................................................ 22
1.2.2.10 Bobinage ( 1,2,3,4 ) Appuyez sur {Winding (1,2,3,4) Tap} ...................................................... 22
1.2.2.11 % De Pente ............................................................................................................................. 22
1.2.2.12 % Harmonique ......................................................................................................................... 22
1.2.2.13 Prefault Secondes ................................................................................................................... 23
1.3 Power Over Ethernet Alimentation d'entrée ....................................................................... 23
1.3.1. Alimentation PoE Supply-Input Cordon d'alimentation. .......................................................... 23
2.0 CONFIGURATION .................................................................................................................. 24
2.1 Déballage du système ........................................................................................................... 24
2.2 Ports de communication....................................................................................................... 24
2.2.1 Ethernet Port ........................................................................................................................... 24
2.2.2 Interface USB 2.0 .................................................................................................................... 25
2.3 Interface visuelle tactile intelligente - STVI ........................................................................ 26
2.3.1 Configuration ........................................................................................................................... 27
2.3.1.1 Modes d’utilisation ................................................................................................................... 28
2.3.1.2 Simulateur de batterie ............................................................................................................. 28
2.3.1.2.1 Dernier V = Batterie ................................................................................................................. 28
2.3.1.3 Angles de phase ...................................................................................................................... 29
2.3.1.4 ? Bouton d’aide ........................................................................................................................ 29
2.3.1.5 Options de paramètres par défaut ........................................................................................... 29
2.3.1.5.1 Sauvg. Param. Par Défaut ...................................................................................................... 29
2.3.1.5.2 Restorer Param. Par Défaut .................................................................................................... 30
2.3.1.5.3 Restorer Param. Usine ............................................................................................................ 30
2.3.1.6 Écran Information .................................................................................................................... 30
2.3.1.7 Mise à jour du micrologiciel ..................................................................................................... 30
2.3.1.8 Fréquence automatique........................................................................................................... 30
2.3.1.9 Fault (Phase) Labels (Étiquettes [de phase] de défaut) .......................................................... 30
2.3.1.10 Langue ..................................................................................................................................... 30
2.3.1.11 Alarme Déviation ..................................................................................................................... 30
2.3.1.12 Options De Couleur ................................................................................................................. 30
2.3.1.13 Changement d’état immédiatement/Changement si dépassement de la référence zéro /
Changement si dépassement de la référence zéro................................................................................... 30
2.3.1.14 Comp. Symétriques ................................................................................................................. 31
2.3.1.15 Forte charge ............................................................................................................................ 31
2.3.1.16 Symbole Tension ..................................................................................................................... 31
2.3.1.17 Date et heure ........................................................................................................................... 31

6
2.3.1.18 Journalisation .......................................................................................................................... 31
2.3.1.19 Régler la luminosité de l’écran ................................................................................................ 31
2.3.1.20 Adresse IP Ethernet (DHCP) ................................................................................................... 31
2.3.1.21 Avancé - Sélection V/I convertible pour sortie de courant multiphasé .................................... 32
2.3.1.22 Principaux Ratios ..................................................................................................................... 32
2.4 Réglage des amplitudes, angles de phase ou fréquences grâce au STVI ...................... 33
2.4.1 Pavé numérique ...................................................................................................................... 34
2.4.2 Ajouter la voie pour augmentation ........................................................................................... 34
2.4.3 Bouton de commande ............................................................................................................. 35
2.4.4 Configuration des sorties de tension par défaut ...................................................................... 35
2.4.5 Configuration des sorties de courant par défaut ..................................................................... 35
2.4.6 Clavier alphanumérique virtuel ................................................................................................ 36
2.5 Gestion de fichiers STVI ....................................................................................................... 36
3.0 STVI - Descriptions de fonctionnement de base ................................................................ 37
3.1 Écran de test manuel STVI/PC ............................................................................................. 38
3.1.1 Bouton de connexion PC ou STVI vers SMRT ....................................................................... 38
3.1.2 Bouton Configuration ............................................................................................................... 38
3.1.3 Bouton Simulateur de batterie ................................................................................................. 38
3.1.4 Bouton Ajouter au rapport ....................................................................................................... 39
3.1.5 Bouton Plaque signalétique ..................................................................................................... 39
3.1.6 Bouton Dossier des fichiers ..................................................................................................... 39
3.1.7 Bouton Liste de test ................................................................................................................. 39
3.1.7.1 Bouton Augmentation .............................................................................................................. 39
3.1.7.2 Bouton de test de temporisation .............................................................................................. 40
3.1.7.3 Bouton Séquençage 1,2,3..9 ................................................................................................... 40
3.1.7.4 Bouton Impédance .................................................................................................................. 40
3.1.7.5 Bouton Différentiel ................................................................................................................... 40
3.1.7.6 Bouton Transducteur ............................................................................................................... 40
3.1.7.7 Meter button .................................................................................................................................. 40
3.1.7.8 Bouton synchronisation ........................................................................................................... 40
3.1.7.9 Bouton de fréquence ............................................................................................................... 41
3.1.7.10 Bouton de AVTS ...................................................................................................................... 41
3.1.7.11 Bouton COMTRADE................................................................................................................ 41
3.1.7.12 Bouton de test d'oscillation de puissance ............................................................................... 41
3.1.7.13 Bouton de SS1 ........................................................................................................................ 41
3.1.7.14 Bouton Megger GOOSE Configurator ..................................................................................... 41
3.1.8 Bouton de mode compteur ...................................................................................................... 41
3.1.9 Bouton de réinitialisation du système ...................................................................................... 41
3.1.10 Bouton d’aide ........................................................................................................................... 42
3.1.11 Écran Vecteur de phase .......................................................................................................... 42
3.1.12 Boîte de dialogue Entrée binaire ............................................................................................. 42
3.1.12.1 Bouton Binaire plus ................................................................................................................. 43
3.1.12.1.1 Bouton de mode Simple .......................................................................................................... 43
3.1.12.1.2 Bouton Afficher toutes les entrées .......................................................................................... 43
3.1.12.1.3 Bouton Afficher toutes les sorties ............................................................................................ 43
3.1.12.1.4 Bouton Avancé ........................................................................................................................ 43
3.1.12.1.4.1 Bouton de sélection Waveform (en forme d’onde) ........................................................... 43
3.1.13 Boutons Prédéfaut/Défaut ....................................................................................................... 44
3.1.14 Bouton des paramètres Délai de test maximum/Délai de prédéfaut/Délai de post-défaut ..... 44
3.1.15 Bouton de lecture .................................................................................................................... 44
3.1.16 Bouton Tout activer/désactiver ................................................................................................ 44
3.1.17 Bouton Options d’augmentation manuelle .............................................................................. 45
3.1.18 Bouton sélecteur d’activation/de désactivation de voie ........................................................... 45
3.1.19 Boutons d’amplitude de voie, d’angle de phase et de fréquence ........................................... 45
3.1.20 Fault Calculator button ............................................................................................................ 45
3.1.20.1 Mode Selection button ............................................................................................................. 45

7
3.1.20.1.1 1Bouton du mode de surintensité ............................................................................................ 46
3.1.20.1.2 Bouton du mode de tension .................................................................................................... 46
3.1.20.1.3 Bouton du mode de fréquence ................................................................................................ 46
3.1.20.1.4 Bouton du mode d'impédance ................................................................................................. 47
3.1.20.1.4.1 Bouton de sélection de défaut .......................................................................................... 47
3.1.20.1.4.2 Bouton de modèle de test ................................................................................................ 47
3.1.20.1.4.3 Bouton de compensation ................................................................................................. 48
3.1.20.1.5 Bouton du mode symétrique ................................................................................................... 48
3.1.20.1.6 Bouton du mode d'oscillation de puissance ............................................................................ 49
3.1.20.2 Bouton de sélection du type de défaut .................................................................................... 53
3.2 Réglage des relations d’angle de phase ............................................................................. 53
3.3 Sources de courant ............................................................................................................... 55
3.3.1 Fonctionnement en parallèle ................................................................................................ 55
3.3.1.1 Écran de test manuel - monophasé jusqu’à 180 ampères ...................................................... 56
3.3.2 Courants dans le fonctionnement en série .............................................................................. 57
3.4 Sources de tension ............................................................................................................... 59
3.4.1 Sorties additionnées ................................................................................................................ 59
3.4.2 Connexion 3Ø, connexion à 3 fils, connexion en triangle ouvert et connexion en T .............. 60
3.4.2.1 Connexion en triangle ouvert symétrique ................................................................................ 60
3.4.2.1.1 Connexion en triangle ouvert asymétrique .............................................................................. 61
3.4.2.2 Connexion en T ....................................................................................................................... 63
3.4.3 Connexion 3Ø, connexion à 4 fils, connexion en Y ................................................................. 63
3.5 Essai des relais avec l’écran de test manuel STVI ............................................................ 65
3.5.1 Test manuel simple de reprise ou d’abandon ......................................................................... 65
3.5.2 Test Manuel simple de temporisation ...................................................................................... 66
3.5.3 Utiliser l’augmentation auto/l’augmentation par impulsion/la recherche binaire d’augmentation
par impulsion ............................................................................................................................................. 68
3.5.3.1 Exemple d'augmentation linéaire ............................................................................................ 68
3.5.3.2 Exemple d’augmentation par étape ......................................................................................... 68
3.5.3.3 Exemple d’augmentation par impulsion .................................................................................. 69
3.5.3.4 Exemple de recherche binaire d’augmentation par impulsion ................................................ 69
3.5.4 Utilisation de l’Assistant d’augmentation ................................................................................. 70
3.5.4.1 Reprise de courant EM (électromécanique) ............................................................................ 70
3.5.4.2 Reprise instantanée................................................................................................................. 71
3.5.4.3 Cible et verrouillage de courant ............................................................................................... 72
3.5.5 Augmentation de la sortie du simulateur de batterie ............................................................... 73
3.5.6 Tests de surintensité............................................................................................................. 73
3.5.6.1 Bouton de sélection de marque de fabrication .............................................................................. 74
3.5.6.1.1 Bouton des modèles selon la marque ....................................................................................... 74
3.5.6.1.2 Bouton de configuration supplémentaire des relais ................................................................... 75
3.5.6.1.3 Bouton 'Target and Seal-In Tests' (Cible et Tests fixes) ............................................................ 75
3.5.6.1.4 Courbe de relais et direction par élément - Sélection et configuration ...................................... 76
3.5.6.1.5 Préparation des tests .................................................................................................................. 80
3.5.6.1.5.1 Bouton de tests de surintensité ............................................................................................... 81
3.5.6.1.5.2 Bouton de plaque signalétique ................................................................................................ 82
3.5.6.1.5.3 Bouton d'instructions des connexions ..................................................................................... 82
3.5.6.1.5.4 Bouton du simulateur de batterie ............................................................................................ 82
3.5.6.1.5.5 Bouton de réglage d'entrée binaire ......................................................................................... 83
3.5.6.1.5.6 Bouton d'affichage des résultats de test ................................................................................. 83
3.5.6.1.6 Exécution des tests .................................................................................................................... 83
3.5.6.1.6.1 Bouton Recherche de seuil Phase .......................................................................................... 83
3.5.6.1.6.2 Bouton Temporisation Phase .................................................................................................. 83
3.5.6.1.6.3 Phase Instantaneous Butto Bouton Recherche Seuil instantané Phase n ............................. 84
3.5.6.1.6.4 Bouton Phase Directionnel ...................................................................................................... 85
3.5.6.1.6.5 Bouton Recherche Seuil Neutre .............................................................................................. 85
3.5.6.1.6.6 Bouton Temporisation Neutre ................................................................................................. 86

8
3.5.6.1.6.7 Bouton Recherche Seuil Instantané Neutre ............................................................................ 86
3.5.6.1.6.8 Bouton Neutre Directionnel ..................................................................................................... 87
3.5.6.1.6.9 Bouton Recherche de Seuil Terre ........................................................................................... 88
3.5.6.1.6.10 Bouton Temporisation Terre .................................................................................................. 88
3.5.6.1.6.11 Bouton Recherche Seuil Instantané ...................................................................................... 89
3.5.6.1.6.12 Bouton Terre Directionnel ..................................................................................................... 89
3.5.6.1.6.13 Tests de relais électromécaniques ........................................................................................ 90
3.5.6.1.6.13.1 Ground Target and Seal-In Button ..................................................................................... 90
3.5.6.1.6.13.2 Bouton 'Neutral Target and Seal-In' ................................................................................... 91
3.5.7 Test de temporisation - Relais de tension .......................................................................... 91
3.5.8 Test de temporisation de relais réenclencheur multi-coups .................................................... 93
3.6 Tester les relais d'impédance avec le Cliquer sur défaut du STVI ................................... 98
3.6.1 Réglages communs ................................................................................................................. 98
3.6.1.1 Réglages de tolérance............................................................................................................. 98
3.6.1.2 Bouton de réglage Direction/ARRÊT ...................................................................................... 98
3.6.1.3 Bouton de réglage Direction/ARRÊT ...................................................................................... 99
3.6.1.4 Boîte de sélection des zones/défaut ...................................................................................... 99
3.6.1.5 Réglages de compensation à la terre..................................................................................... 99
3.6.1.6 Coefficients CT PT ............................................................................................................... 100
3.6.2 Caractéristiques génériques .................................................................................................. 101
3.6.2.1 Écran de réglage MHO .......................................................................................................... 101
3.6.2.1.1 Écran de réglage Empiétement de charge de MHO ............................................................. 101
3.6.2.2 Écran de réglage DEMI MHO ................................................................................................ 102
3.6.2.3 Écran de réglage QUAD ........................................................................................................ 103
3.6.2.3.1 Écran de réglage de l’empiétement de charge QUAD .......................................................... 103
3.6.2.4 Écran de configuration IEEE QUAD ............................................................................................ 104
3.6.2.4.1 Écran de configuration de l'empiètement IEEE QUAD ............................................................ 106
3.6.3 Fichiers du répertoire de relais .............................................................................................. 107
3.6.3.1 Importation des paramètres de relais XRIO .......................................................................... 108
3.6.4 Fichiers RIO ........................................................................................................................... 108
3.6.5 Impédance - Écran de configuration Cliquer sur défaut ........................................................ 108
3.6.5.1 Boîte de dialogue Pré défaut ................................................................................................. 109
3.6.5.2 Boîte de dialogue Contrôle .................................................................................................... 109
3.6.5.3 Options Rampe/Coup ............................................................................................................ 109
3.6.5.4 Coefficients CT PT ................................................................................................................ 110
3.6.5.5 Bouton de traçage Polaire/Rectangulaire.............................................................................. 110
3.6.5.6 Bouton Temps de défaut de réglage automatique ................................................................ 110
3.6.5.7 Bouton Ohms par phase/par boucle ...................................................................................... 110
3.6.5.8 Fide Z/t Chart button .................................................................................................................... 110
3.6.6 Impédance - Écran de test cliquer sur défaut .................................................................. 110
3.6.6.1 Bouton RIO ............................................................................................................................ 111
3.6.6.2 Bouton de caractéristiques génériques ................................................................................. 111
3.6.6.3 Bouton de répertoire de relais .............................................................................................. 111
3.6.6.4 Bouton de réglage d'entrée binaire ....................................................................................... 111
3.6.6.5 Retourner au bouton de l'écran des entrées de réglages ..................................................... 112
3.6.6.6 Bouton lecture ....................................................................................................................... 112
3.6.6.7 Bouton Tout tester ................................................................................................................. 112
3.6.6.8 Bouton Zoom de la zone ....................................................................................................... 112
3.6.6.9 Bouton Simulateur de batterie .............................................................................................. 112
3.6.6.10 Bouton Configuration ............................................................................................................. 112
3.6.6.11 Bouton Révision des rapports de test ................................................................................... 113
3.6.6.12 Bouton test rapide ................................................................................................................. 113
3.6.6.13 Option des points de test d'indépendance ............................................................................ 114
3.6.6.13.1 Option des points de test 60255 de la CEI ............................................................................ 114
3.6.6.13.2 Option des points de test d'origine ........................................................................................ 114
3.6.6.13.3 Option des points de test par coups ...................................................................................... 114

9
3.6.6.14 Retourner au bouton d'écran de configuration de l'impédance COF) ................................... 114
3.6.6.15 Bouton de sélection de défaut ............................................................................................... 114
3.6.6.16 Bouton Supprimer le ou les tests .......................................................................................... 114
3.7 Essais de transducteurs avec le logiciel STVI ................................................................ 115
3.7.1 Configuration du transducteur .......................................................................................... 116
3.7.1.1 Plaque signalétique Section .................................................................................................. 116
3.7.1.2 Section de choix du type ....................................................................................................... 116
3.7.1.3 Section de réglages d’essai .................................................................................................. 117
3.7.1.4 Plage d'entrée Section .......................................................................................................... 118
3.7.1.5 Section de calibrage de signal de sortie................................................................................ 118
3.7.2 Écran d’essai du transducteur ............................................................................................... 118
3.7.2.1 Section du signal de sortie .................................................................................................... 119
3.7.2.2 Section du signal de sortie du transducteur .......................................................................... 119
3.7.3 Essais de transducteurs ........................................................................................................ 120
3.7.4 Sauvegarde des résultats ...................................................................................................... 121
3.7.5 Application watt/var/Va/facteur de puissance ....................................................................... 121
3.7.5.1 Transducteur de puissance active/réactive 1 élément .......................................................... 121
3.7.5.2 Facteur de puissance 1 élément ........................................................................................... 122
3.7.5.3 Transducteur de puissance active/réactive 1½ élément ....................................................... 122
3.7.5.4 Transducteur de puissance active/réactive 2 éléments ........................................................ 123
3.7.5.5 Transducteur de puissance active/réactive 2½ éléments ..................................................... 124
3.7.5.6 Transducteur de puissance active/réactive 3 éléments ........................................................ 124
3.7.5.7 Transducteur facteur de puissance 3 éléments .................................................................... 125
3.7.6 Applications monophasées ................................................................................................ 126
3.7.6.1 Transducteur à tension alternative et continue ..................................................................... 126
3.7.6.2 Transducteurs de courant continu et alternatif ...................................................................... 126
3.7.6.3 Fréquence transducteurs ...................................................................................................... 127
3.8 Test des relais différentiels à partir du STVI ........................ Error! Bookmark not defined.
3.8 Test du compteur ............................................................................................................................ 127
3.9 Test des relais différentiels à partir du STVI ................................................................................ 128
3.9.1 La plaque signalétique du Transformateur ............................................................................ 128
3.9.2 Tests différentiels de Transformateur................................................................................... 136
3.9.2.1 Test de stabilité ..................................................................................................................... 136
3.9.2.2 Test de Temporisation ........................................................................................................... 137
3.9.2.3 Test de Seuil .......................................................................................................................... 137
3.9.2.4 Test de Pente ........................................................................................................................ 138
3.9.2.4.1 Characteristic Shot Test ........................................................................................................... 140
3.9.2.5 Test de la désensibilisation aux Harmoniques ...................................................................... 140
3.9.2.6 Injection d’Harmonique .......................................................................................................... 141
3.10 Test de synchronisation ..................................................................................................... 142
3.10.1 Écran de configuration et des paramètres de relais du synchroniseur ................................. 142
3.10.1.1 Zone signalétique du dispositif – Paramètres système ......................................................... 143
3.10.2 Paramètres du disjoncteur .................................................................................................... 143
3.10.3 Réglage des caractéristiques de synchronisation ................................................................. 143
3.10.4 Paramètres de test ................................................................................................................ 143
3.10.5 Écran de test des caractéristiques du synchroniseur ............................................................ 144
3.10.5.1 Le bouton de configuration .................................................................................................... 144
3.10.5.2 Bouton du simulateur de batterie .......................................................................................... 144
3.10.5.3 Bouton de rapport de test ...................................................................................................... 144
3.10.5.4 Bouton de liste ....................................................................................................................... 145
3.10.5.5 Bouton de retour à l'écran de configuration et des paramètres de relais du synchroniseur . 145
3.10.5.6 Bouton de réglage d'entrée binaire ....................................................................................... 145
3.10.5.7 Bouton de bibliothèque de relais ........................................................................................... 145
3.10.5.8 Bouton de lecture .................................................................................................................. 145
3.10.5.9 Bouton de sélection de test ................................................................................................... 145
3.10.5.10 Bouton d'aide ......................................................................................................................... 146

10
3.10.5.11 Bouton de test rapide ............................................................................................................ 146
3.10.5.12 Option de test des points dynamiques .................................................................................. 146
3.10.5.13 Option de test à l'origine ........................................................................................................ 147
3.11 Test de fréquence ................................................................................................................ 147
3.11.1 Écran de configuration et des paramètres de relais de fréquence ....................................... 147
3.11.1.1 Paramètres des tests de relais de sous-fréquence ............................................................... 147
3.11.1.2 Paramètres des tests de relais de sur-fréquence ................................................................. 149
3.11.1.3 Paramètres des tests de relais ROCOF df/dt ........................................................................ 151
3.11.1.4 Connexions des relais et transformateur de tension ............................................................. 152
3.11.1.5 Sélection du test de temporisation classique ........................................................................ 153
3.11.1.6 Réglage de pré-défaut ........................................................................................................... 153
3.11.2 Écran de test de relais de fréquence ..................................................................................... 153
3.11.2.1 Bouton de configuration......................................................................................................... 153
3.11.2.2 Bouton du simulateur de batterie .......................................................................................... 154
3.11.2.3 Bouton de rapport de test ...................................................................................................... 154
3.11.2.4 Bouton de liste de tests ......................................................................................................... 154
3.11.2.5 Bouton de retour à l'écran des paramètres de test de relais ................................................ 154
3.11.2.6 Bouton de réinitialisation du système .................................................................................... 154
3.11.2.7 Bouton de lecture .................................................................................................................. 154
3.11.2.9 Bouton d'aide ......................................................................................................................... 154
3.11.2.1 Écran de test de reprise du relais de fréquence ................................................................... 154
3.11.2.2 Écran de test de temporisation de relais de fréquence ......................................................... 155
3.12 AVTS Test ............................................................................................................................. 155
3.12.1 Écran de sélection AVTS....................................................................................................... 156
3.12.1.1 Menu de sélection des relais ................................................................................................. 156
3.12.5 Écran de sélection des tests de relais AVTS ........................................................................ 156
3.12.5.1 Bouton des paramètres de relais .......................................................................................... 157
3.12.5.1.1 Bouton des paramètres d'exécution ...................................................................................... 157
3.12.5.2 Sélection de l'écran de test ................................................................................................... 158
3.12.5.2.1 Bouton de configuration......................................................................................................... 158
3.12.5.2.2 Bouton du simulateur de batterie .......................................................................................... 158
3.12.5.2.3 Bouton de rapport de test ...................................................................................................... 158
3.12.5.2.4 Bouton de liste de tests ......................................................................................................... 158
3.12.5.2.5 Bouton de retour à l'écran des paramètres de relais ............................................................ 158
3.12.5.2.6 Bouton de retour à l'écran de sélection des fabricants de relais ........................................... 158
3.12.5.2.7 Bouton de connexions de test ............................................................................................... 158
3.12.5.2.8 Bouton du bloc-notes............................................................................................................. 158
3.12.5.2.9 Bouton de lecture .................................................................................................................. 158
3.12.5.2.10 Bouton pour tout tester ................................................................................................... 159
3.12.5.2.11 Bouton d'aide.................................................................................................................. 159
3.12.5.3 Exécution d'un test ................................................................................................................ 159
3.12.5.4 Exécution d'un module de test One-Touch ........................................................................... 160
3.12.5.4.1 Établissement de la communication avec le relais en cours de test ..................................... 160
3.12.5.4.2 Bouton de démarrage SEL .................................................................................................... 162
3.12.5.4.3 Sélection de test .................................................................................................................... 162
3.13 Lecture COMTRADE ............................................................................................................ 163
3.13.1 Boîte de dialogue COMTRADE ............................................................................................. 163
3.13.1.1 Traitement d'un fichier COMTRADE ..................................................................................... 163
3.13.2 Écran de test COMTRADE .................................................................................................... 164
3.13.2.1 Traitement du fichier COMTRADE ........................................................................................ 166
3.13.2.1.1 Ajout de la lecture de canaux numériques ............................................................................ 167
3.13.2.2 Affichage des formes d'ondes de lecture COMTRADE......................................................... 168
3.13.2.2.1 Commandes de zoom et de curseur ..................................................................................... 169
3.13.2.2.2 Bouton de recadrage ............................................................................................................. 170
3.13.2.3 Enregistrement du test .......................................................................................................... 170
3.14 Simulateur d'oscillation de puissance .............................................................................. 170

11
3.14.1 Écran de test d'oscillation de puissance ............................................................................... 171
3.15 Lecture du fichier SS1......................................................................................................... 174
3.15.1 Boîte de dialogue de fichier SS1 ........................................................................................... 174
3.15.1.1 Champ d'édition de fichier SS1 ............................................................................................. 175
3.15.1.2 Champ de simulations de fichier SS1 ................................................................................... 175
3.15.1.3 Zone États du fichier SS1 ...................................................................................................... 175
3.15.1.4 Zone Vecteurs du fichier SS1 ................................................................................................ 176
3.15.1.4 Zone Facteur d'ajustement de temps du fichier SS1 ............................................................ 176
3.15.1.5 Afficher le fichier SS1 brut ..................................................................................................... 176
3.16 IEC 61850 Megger GOOSE Configurator (MGC) ............................................................... 177
3.16.1 Description des messages GOOSE ...................................................................................... 177
3.16.1.1 Test de relais IEC 61850 - Description générale .................................................................. 178
3.16.2 Menus du MGC ..................................................................................................................... 179
3.16.2.1 Onglet File (Fichier) ............................................................................................................... 179
3.16.2.1.1 Save (Enregistrer) ................................................................................................................. 179
3.16.2.1.2 Save As (Enregistrer sous) ................................................................................................... 179
3.16.2.1.3 Open (Ouvrir) ......................................................................................................................... 179
3.16.2.1.4 Télécharger les paramètres sur le système de test .............................................................. 179
3.16.2.1.5 Exit (Quitter) .......................................................................................................................... 180
3.16.2.2 Onglet Edit (Édition) .............................................................................................................. 180
3.16.2.2.1 Delete Selected GOOSE (Supprimer le GOOSE sélectionné) ............................................. 180
3.16.2.2.2 Marquer comme non confirmé (Tous les messages GOOSE de cet onglet) ........................ 180
3.16.2.2.3 Réinitialiser le mappage aux entrées binaires ...................................................................... 180
3.16.2.2.4 Réinitialiser le mappage aux sorties binaires ........................................................................ 180
3.16.2.2.5 Réinitialiser tous les mappages aux entrées/sortie binaires (Tous les messages GOOSE) 180
3.16.2.2.6 Supprimer l'onglet actuel ....................................................................................................... 180
3.16.2.3 Onglet View (Afficher)............................................................................................................ 180
3.16.2.3.1 Réduire tout ........................................................................................................................... 181
3.16.2.3.2 Développer tout ..................................................................................................................... 181
3.16.2.3.3 Ouvrir le journal ..................................................................................................................... 181
3.16.2.4 Onglet Tools (Outils).............................................................................................................. 181
3.16.2.4.1 Capturer ................................................................................................................................. 181
3.16.2.4.2 Importer ................................................................................................................................. 181
3.16.2.4.3 Sort (Trier) ............................................................................................................................. 181
3.16.2.4.4 Réinitialiser la configuration GOOSE .................................................................................... 181
3.16.2.4.5 Sélectionner un dispositif réseau .......................................................................................... 181
3.16.2.4.6 Configurer l'adresse IP du système de test ........................................................................... 182
3.16.2.4.7 Préférences ........................................................................................................................... 182
3.16.2.4.7.1 Affichage complet ........................................................................................................... 182
3.16.2.4.7.2 Affichage pratique .......................................................................................................... 183
3.16.2.4.7.3 Mode FREJA 4xx ........................................................................................................... 183
3.16.2.4.7.4 Mode SMRT/MPRT ........................................................................................................ 183
3.16.2.4.7.5 Mode PC-GOOSER ....................................................................................................... 183
3.16.2.4.7.6 Mode MPRT étendu ....................................................................................................... 184
3.16.2.4.7.7 Contourner la connexion au système de test) ............................................................... 184
3.16.2.5 Options de filtre GOOSE ....................................................................................................... 184
3.16.2.5.1 Supprimer en cas d'ajout au filtre .......................................................................................... 185
3.16.2.5.2 Le filtre permet une mise à jour ............................................................................................. 185
3.16.2.5.3 ID du VLAN ............................................................................................................................ 185
3.16.2.5.4 Attribut de test GOOSE Ed. 1. ............................................................................................... 185
3.16.2.6 Onglet Test ............................................................................................................................ 185
3.16.2.6.1 IEC 61850-8-1 Ed. 1 Test ...................................................................................................... 185
3.16.2.7 Onglet Help (Aide) ................................................................................................................. 186
3.16.3 Barre d'outils du MGC ........................................................................................................... 186
3.16.3.1 Bouton SCL ........................................................................................................................... 186
3.16.3.2 Bouton C ................................................................................................................................ 186

12
3.16.3.3 Bouton DL .............................................................................................................................. 186
3.16.3.4 Bouton MERGE ..................................................................................................................... 187
3.16.3.5 Bouton COMPARE ................................................................................................................ 187
3.16.3.6 Copier sur MyGOOSE ........................................................................................................... 187
3.16.3.7 Bouton Nouvelle recherche ................................................................................................... 187
3.16.4 Balayage du réseau ............................................................................................................... 187
3.16.4.1 How to capture GOOSE Capture des messages GOOSE Messages .................................. 188
3.16.4.2 Surveillance des messages GOOSE .................................................................................... 189
3.16.5 Analyse des messages GOOSE ........................................................................................... 190
3.16.5.1 Filtre GOOSE ........................................................................................................................ 190
3.16.5.2 MERGE (FUSIONNER) ......................................................................................................... 190
3.16.5.3 COMPARE (COMPARER) .................................................................................................... 190
3.16.5.4 Confirmation .......................................................................................................................... 190
3.16.6 Fusion de messages GOOSE ............................................................................................... 190
3.16.6.1 Exemple de MERGE et COMPARE ...................................................................................... 191
3.16.6.2 Exemple de COMPARE ........................................................................................................ 195
3.16.7 Configuration ......................................................................................................................... 196
3.16.7.1 Mappage des entrées binaires SMRT/FREJA 5xx aux messages GOOSE (abonnement) . 197
3.16.7.2 Mappage des sorties binaires SMRT/FREJA 5xx aux messages GOOSE (publication) ...... 199
3.16.7.3 Manipulation du paramètre de service de test IEC 61850 dans les messages GOOSE
publiés 199
3.16.7.4 Manipulation de l'attribut de test IEC 61850 dans le paramètre de qualité des messages
GOOSE publiés par le SMRT/FREJA 5xx ............................................................................................... 201
4.0 Déclaration de garantie ....................................................................................................... 202
5.0 Données de service ............................................................................................................. 202
5.1 Entretien préventif ............................................................................................................... 202
5.1.1 Examen de l’unité tous les six mois pour .............................................................................. 202
5.1.2 Mise à niveau du logiciel STVI .............................................................................................. 203
5.2 Service and Repair Instructions ........................................................................................ 203
5.2.1 Dépannage de base .............................................................................................................. 204
5.2.1.1 Alimentation ........................................................................................................................... 204
5.2.1.2 Câble Ethernet ....................................................................................................................... 204
6.0 Réparation pour réexpédition ............................................................................................ 205
Additif A SMRT1..................................................................................................................................... 206
PRÉCAUTIONS DE SÉCURITÉ ............................................................................................................. 207
1.0 Utilisation ............................................................................................................................. 209
1.1 Description générale ........................................................................................................... 209
1.1.1 Panneau avant ...................................................................................................................... 209
1.1.2 Panneau latéral ..................................................................................................................... 210
1.1.3 Panneau arrière du boîtier monté sur bâti ............................................................................. 210
1.2 Puissance d’entrée .............................................................................................................. 211
1.2.1 Cordon d’alimentation............................................................................................................ 211
1.3 Tension - Générateurs de courant (VIGEN) Module ........................................................ 212
1.3.1 Amplificateur de tension/courant convertible ........................................................................ 212
1.3.2 Amplificateur de courant ........................................................................................................ 213
2.0 CONFIGURATION ................................................................................................................ 215
2.1 Déballage du système ......................................................................................................... 215
2.2 Ports de communication..................................................................................................... 216
3.0 Sources de courant ............................................................................................................. 218
3.1 Fonctionnement en parallèle .............................................................................................. 218
3.1.1 Écran de test manuel - Monophasé jusqu’à 180 ampères .................................................... 218
3.2 Courants dans le fonctionnement en série....................................................................... 219
4.0 Sources de tension ............................................................................................................. 220
4.1 Sorties additionnées ........................................................................................................... 220
4.2 Connexion 3Ø, connexion à 3 fils, connexion en triangle ouvert et connexion en ...... 221
4.2.1 Connexion en triangle ouvert symétrique .............................................................................. 221

13
4.2.1.1 Connexion en triangle ouvert asymétrique ............................................................................ 222
4.2.2 Connexion en T ..................................................................................................................... 223
4.3 Connexion 3Ø, connexion à 4 fils, connexion en Y ......................................................... 223
5.0 Déclaration de garantie ....................................................................................................... 224
5.1 Instructions de révision et de réparation .......................................................................... 226
5.1.1 Dépannage de base .............................................................................................................. 226
5.1.1.1 Alimentation ........................................................................................................................... 227
5.1.1.2 Alimentation et contrôle VIGEN ............................................................................................. 227
Additif B SMRT33/36/46 ........................................................................................................................ 233
PRÉCAUTIONS DE SÉCURITÉ ............................................................................................................. 234
1.0 Utilisation ............................................................................................................................. 236
1.1 Description générale ........................................................................................................... 236
1.1.1 Panneau supérieur ................................................................................................................ 236
1.1.2 Panneau avant ...................................................................................................................... 237
1.2 Puissance d’entrée .............................................................................................................. 238
1.2.1 Cordon d’alimentation............................................................................................................ 239
1.3 Modules de générateur de tension/courant (VIGEN) ....................................................... 239
1.3.1 Amplificateur de tension/courant convertible ........................................................................ 240
1.3.2 Amplificateur de courant ........................................................................................................ 241
1.4 Entrées et sorties binaires ................................................................................................. 242
1.4.1 Entrées binaires ..................................................................................................................... 242
1.4.1.1 Portes Start (Démarrer), Stop (Arrêter) et Monitor (Contrôler).............................................. 242
1.4.1.1.1 Ouverture de contacts secs ................................................................................................... 243
1.4.1.1.2 Fermeture de contacts secs .................................................................................................. 243
1.4.1.1.3 Application ou suppression de la tension CA ou CC ............................................................. 243
1.4.2 Sorties binaires ...................................................................................................................... 243
1.5 Simulateur de batterie ......................................................................................................... 243
2.0 CONFIGURATION ................................................................................................................ 244
2.1 Déballage du système ......................................................................................................... 244
2.2 Ports de communication..................................................................................................... 244
2.2.1 Interface USB 2.0 .................................................................................................................. 244
2.2.2 Port Ethernet PC/OUT ........................................................................................................... 245
2.2.2.1 Configuration d’une adresse IP de SMRT pour une utilisation sur PC ................................. 246
2.2.3 Port Ethernet STVI ................................................................................................................ 246
2.2.3.1 Configuration de l’adresse IP du SMRT pour une utilisation avec le STVI ........................... 246
2.2.4 Port Ethernet IN - IEC61850 ................................................................................................. 247
2.2.4.1 Configuration de l’adresse IP du SMRT pour les réseaux ou les opérations IEC 61850 ..... 247
3.0 Sources de courant ............................................................................................................. 247
3.1 Fonctionnement en parallèle .............................................................................................. 247
3.1.1 Écran de test manuel - Monophasé jusqu’à 180 ampères .................................................... 248
3.2 Courants dans le fonctionnement en série....................................................................... 250
4.0 Sources de tension ............................................................................................................. 251
4.1 Sorties additionnées ........................................................................................................... 251
5.0 Mise à jour du micrologiciel du SMRT33/36/46 ................................................................ 252
5.1 Instructions de révision et de réparation .......................................................................... 253
5.1.1 Dépannage de base .............................................................................................................. 253
5.1.1.1 Alimentation ........................................................................................................................... 254
5.1.1.2 Alimentation, communication et contrôle du VIGEN ............................................................. 254
5.1.1.2.1 Remplacement d’un VIGEN .................................................................................................. 257
6.0 Réparation pour réexpédition ............................................................................................ 259
Additif C SMRT36D ................................................................................................................................ 261
PRÉCAUTIONS DE SÉCURITÉ ............................................................................................................. 262
1.0 Utilisation ............................................................................................................................. 264
1.1 Description générale ........................................................................................................... 264
1.1.1 Panneau supérieur ................................................................................................................ 264
1.1.2 Panneau avant ...................................................................................................................... 266

14
1.2 Puissance d’entrée .............................................................................................................. 267
1.2.1 Cordon d’alimentation............................................................................................................ 267
1.3 Modules de générateur de tension/courant (VIGEN) ....................................................... 268
1.3.1 Amplificateur de tension/courant convertible ........................................................................ 268
1.3.2 Amplificateur de courant ........................................................................................................ 269
1.4 Entrées et sorties binaires ................................................................................................. 270
1.4.1 Entrées binaires ..................................................................................................................... 271
1.4.1.1 Portes Start (Démarrer), Stop (Arrêter) et Monitor (Contrôler).............................................. 271
1.4.1.1.1 Ouverture de contacts secs ................................................................................................... 271
1.4.1.1.2 Fermeture de contacts secs .................................................................................................. 271
1.4.1.1.3 Application ou suppression de la tension CA ou CC ............................................................. 272
1.4.2 Sorties binaires ...................................................................................................................... 272
1.5 Simulateur de batterie ......................................................................................................... 272
2.0 CONFIGURATION ................................................................................................................ 273
2.1 Déballage du système ......................................................................................................... 273
2.2 Ports de communication..................................................................................................... 273
2.2.1 Interface USB 2.0 .................................................................................................................. 273
2.2.2 Port Ethernet PC/OUT ........................................................................................................... 274
2.2.2.1 Configuration d’une adresse IP de SMRT pour une utilisation sur PC ................................. 274
2.2.3 ISOLATED Le port Ethernet .................................................................................................. 275
2.2.3.1 Configuration de l’adresse IP du SMRT pour une utilisation avec le STVI ........................... 275
2.2.4 Port Ethernet IN - IEC61850 ................................................................................................. 276
2.2.4.1 Configuration de l’adresse IP du SMRT pour les réseaux ou les opérations IEC 61850 ..... 276
3.0 Sources de courant ............................................................................................................. 276
3.1 Fonctionnement en parallèle .............................................................................................. 276
3.1.1 Écran de test manuel - Monophasé jusqu’à 180 ampères .................................................... 277
3.2 Courants dans le fonctionnement en série....................................................................... 279
4.0 Sources de tension ............................................................................................................. 280
4.1 Sorties additionnées ........................................................................................................... 280
5.0 Mise à jour du micrologiciel du SMRT33/36 ..................................................................... 282
5.1 Instructions de révision et de réparation .......................................................................... 282
5.1.1 Dépannage de base .............................................................................................................. 283
5.1.1.1 Alimentation ........................................................................................................................... 283
5.1.1.2 Alimentation, communication et contrôle du VIGEN ............................................................. 284
5.1.1.2.1 Remplacement d’un VIGEN .................................................................................................. 286
6.0 Réparation pour réexpédition ............................................................................................ 289
Additif D SMRT46D ................................................................................................................................ 290
PRÉCAUTIONS DE SÉCURITÉ ............................................................................................................. 291
1.0 Utilisation ............................................................................................................................. 293
1.1 Description générale ........................................................................................................... 293
1.1.1 Panneau supérieur ................................................................................................................ 293
1.1.2 Panneau avant ...................................................................................................................... 295
1.2 Puissance d’entrée .............................................................................................................. 296
1.2.1 Cordon d’alimentation............................................................................................................ 296
1.3 Modules de générateur de tension/courant (VIGEN) ....................................................... 297
1.3.1 Amplificateur de tension/courant convertible ........................................................................ 297
1.3.2 Amplificateur de courant ........................................................................................................ 298
1.4 Entrées et sorties binaires ................................................................................................. 299
1.4.1 Entrées binaires ..................................................................................................................... 300
1.4.1.1 Portes Start (Démarrer), Stop (Arrêter) et Monitor (Contrôler).............................................. 300
1.4.1.1.1 Ouverture de contacts secs ................................................................................................... 300
1.4.1.1.2 Fermeture de contacts secs .................................................................................................. 300
1.4.1.1.3 Application ou suppression de la tension CA ou CC ............................................................. 300
1.4.2 Sorties binaires ...................................................................................................................... 301
1.5 Simulateur de batterie ......................................................................................................... 301
2.0 CONFIGURATION ................................................................................................................ 302

15
2.1 Déballage du système ......................................................................................................... 302
2.2 Ports de communication..................................................................................................... 302
2.2.1 Interface USB 2.0 .................................................................................................................. 302
2.2.2 Port Ethernet PC/OUT ........................................................................................................... 303
2.2.2.1 Configuration d’une adresse IP de SMRT pour une utilisation sur PC ................................. 303
2.2.3 ISOLATED Le port Ethernet .................................................................................................. 304
2.2.3.1 Configuration de l’adresse IP du SMRT pour une utilisation avec le STVI ........................... 304
2.2.4 Port Ethernet IN - IEC61850 ................................................................................................. 305
2.2.4.1 Configuration de l’adresse IP du SMRT pour les réseaux ou les opérations IEC 61850 ..... 305
3.0 Sources de courant ............................................................................................................. 305
3.1 Fonctionnement en parallèle .............................................................................................. 305
3.1.1 Écran de test manuel - Monophasé jusqu’à 180 ampères .................................................... 306
3.2 Courants dans le fonctionnement en série....................................................................... 308
4.0 Sources de tension ............................................................................................................. 309
4.1 Sorties additionnées .............................................................................................................. 309
5.0 Mise à jour du micrologiciel du SMRT36D ........................................................................ 311
5.1 Instructions de révision et de réparation .......................................................................... 311
5.1.1 Dépannage de base .............................................................................................................. 312
5.1.1.1 Alimentation ........................................................................................................................... 312
5.1.1.2 Alimentation, communication et contrôle du VIGEN ............................................................. 313
5.1.1.2.1 Remplacement d’un VIGEN .................................................................................................. 315
6.0 Réparation pour réexpédition ............................................................................................ 318
Additif E SMRT410 ................................................................................................................................. 319
PRÉCAUTIONS DE SÉCURITÉ ............................................................................................................. 320
1.0 Utilisation ............................................................................................................................. 322
1.1 Description générale ........................................................................................................... 322
1.1.1 Panneau supérieur .............................................................................................................. 322
1.1.2 Panneau avant ...................................................................................................................... 324
1.2 Puissance d’entrée .............................................................................................................. 325
1.2.1 Cordon d’alimentation............................................................................................................ 325
1.3 Générateur de tension-courant (VIGEN) et modules double courant (DIGEN) ............. 326
1.3.1 Amplificateur de tension/courant convertible ........................................................................ 326
1.3.2 Amplificateur de courant ........................................................................................................ 327
1.4 Entrées et sorties binaires ................................................................................................. 327
1.4.1 Entrées binaires ..................................................................................................................... 328
1.4.1.1 Portes Start (Démarrer), Stop (Arrêter) et Monitor (Contrôler).............................................. 328
1.4.1.1.1 Ouverture de contacts secs ................................................................................................... 328
1.4.1.1.2 Fermeture de contacts secs .................................................................................................. 328
1.4.1.1.3 Application ou suppression de la tension CA ou CC ............................................................. 328
1.4.2 Sorties binaires ...................................................................................................................... 329
1.5 Simulateur de batterie ......................................................................................................... 329
2.0 CONFIGURATION ................................................................................................................ 329
2.1 Déballage du système ......................................................................................................... 329
2.2 Ports de communication..................................................................................................... 330
2.2.1 Interface USB 2.0 .................................................................................................................. 330
2.2.2 Port Ethernet PC/OUT ........................................................................................................... 330
2.2.2.1 Configuration d’une adresse IP de SMRT pour une utilisation sur PC ................................. 331
2.2.3 Port Ethernet STVI ................................................................................................................ 331
2.2.3.1 Configuration de l’adresse IP du SMRT pour une utilisation avec le STVI ........................... 332
2.2.4 Port Ethernet IN - IEC61850 ................................................................................................. 332
2.2.4.1 Configuration de l’adresse IP du SMRT pour les réseaux ou les opérations IEC 61850 ..... 332
3.0 Sources de courant ............................................................................................................. 332
3.1 Fonctionnement en parallèle .............................................................................................. 332
3.1.1 Écran de test manuel - Monophasé jusqu’à 240 ampères .................................................... 333
3.2 Courants dans le fonctionnement en série....................................................................... 335
4.0 Sources de tension ............................................................................................................. 336

16
4.1 Sorties additionnées ........................................................................................................... 336
4.2 Connexion 3Ø, connexion à 3 fils, connexion en triangle ouvert et connexion en T .. 338
4.2.1 Connexion en triangle ouvert symétrique .............................................................................. 338
4.2.1.1 Connexion en triangle ouvert asymétrique ............................................................................ 339
4.2.2 Connexion en T ..................................................................................................................... 341
4.3 Connexion 3Ø, connexion à 4 fils, connexion en Y ......................................................... 341
5.0 Déclaration de garantie ....................................................................................................... 342
5.1 Maintenance préventive ...................................................................................................... 343
5.1.1 Examen de l’unité tous les six mois pour .............................................................................. 343
5.2 Mise à jour du micrologiciel des unités SMRT410 ........................................................... 343
5.3 Instructions de révision et de réparation .......................................................................... 344
5.3.1 Dépannage de base .............................................................................................................. 344
5.3.1.1 Alimentation ........................................................................................................................... 345
5.3.1.2 Alimentation, communication et contrôle du VIGEN ............................................................ 345
5.3.1.2.1 Remplacement d’un VIGEN .................................................................................................. 348
5.3.1.3 Entrées binaires, sorties binaires et simulateur de batterie (Unité avec option P)................ 349
Additif F SMRT410D .............................................................................................................................. 352
PRÉCAUTIONS DE SÉCURITÉ ............................................................................................................. 353
1.0 Utilisation ............................................................................................................................. 355
1.1 Description générale ........................................................................................................... 355
1.1.1 Panneau supérieur ................................................................................................................ 355
1.1.2 Panneau avant ...................................................................................................................... 357
1.2 Puissance d’entrée .............................................................................................................. 358
1.2.1 Cordon d’alimentation............................................................................................................ 358
1.3 Modules de générateur de tension/courant (VIGEN) ....................................................... 359
1.3.1 Amplificateur de tension/courant convertible ........................................................................ 359
1.3.2 Amplificateur de courant ........................................................................................................ 360
1.4 Entrées et sorties binaires ................................................................................................. 361
1.4.1 Entrées binaires ..................................................................................................................... 362
1.4.1.1 Portes Start (Démarrer), Stop (Arrêter) et Monitor (Contrôler).............................................. 362
1.4.1.1.1 Ouverture de contacts secs ................................................................................................... 363
1.4.1.1.2 Fermeture de contacts secs .................................................................................................. 363
1.4.1.1.3 Application ou suppression de la tension CA ou CC ............................................................. 363
1.4.2 Sorties binaires ...................................................................................................................... 363
1.5 Simulateur de batterie ......................................................................................................... 363
2.0 CONFIGURATION ................................................................................................................ 364
2.1 Déballage du système ......................................................................................................... 364
2.2 Ports de communication..................................................................................................... 364
2.2.1 Interface USB 2.0 .................................................................................................................. 365
2.2.2 Port Ethernet PC/OUT ........................................................................................................... 366
2.2.2.1 Configuration d’une adresse IP de SMRT pour une utilisation sur PC ................................. 366
2.2.3 ISOLATED Le port Ethernet .................................................................................................. 366
2.2.3.1 Configuration de l’adresse IP du SMRT pour une utilisation avec le STVI ........................... 367
2.2.4 Port Ethernet IN - IEC61850 ................................................................................................. 367
2.2.4.1 Configuration de l’adresse IP du SMRT pour les réseaux ou les opérations IEC 61850 ..... 367
3.0 Sources de courant ............................................................................................................. 368
3.1 Fonctionnement en parallèle .............................................................................................. 368
3.1.1 Écran de test manuel - Monophasé jusqu’à 360 ampères .................................................... 369
3.2 Courants dans le fonctionnement en série....................................................................... 370
4.0 Sources de tension ............................................................................................................. 372
4.1 Sorties additionnées .............................................................................................................. 372
5.0 Mise à jour du micrologiciel du SMRT410D ...................................................................... 373
5.1 Instructions de révision et de réparation .......................................................................... 374
5.1.1 Dépannage de base .............................................................................................................. 374
5.1.1.1 Alimentation ........................................................................................................................... 375
5.1.1.2 Alimentation, communication et contrôle du VIGEN ............................................................. 375

17
5.1.1.2.1 Remplacement d’un VIGEN .................................................................................................. 378
6.0 Réparation pour réexpédition ............................................................................................ 381

18
1.0 STVI Introduction
STVI (Interface visuelle tactile intelligente) est une interface conviviale pour contrôler l'équipement
d'essai de relais Megger SMRT et MPRT. Ce manuel contient les informations dont vous aurez besoin
pour configurer et utiliser votre STVI SMRT ou MPRT. Comment l'appareil fonctionne, parmi les
différents types de test vous pouvez faire et comment faire pour enregistrer et afficher le résultat de
votre test avec le Smart Touch affichage Interface logiciel est décrit. Il couvre également la STVI logiciel
en utilisant le logiciel PowerDB sur votre PC.
Il existe deux versions de l'unité de la STVI.
 STVI-1 utilisé avec SMRT33, SMRT36, SMRT43, SMRT46 et SMRT410
Notez que le SMRT36D, SMRT46D, et SMRT410D a la STVI écran tactile, bouton de
commande et le logiciel intégré à l'unité.
 STVI-2 utilisé avec SMRT1 et les anciens modèles MPRT. La STVI-2 est un STVI-1 avec une
alimentation externe Power Over Ethernet et l'unité d'interface Ethernet.
Renseignements au sujet des unités de SMRT MPRT8445 se trouvent dans les avenants.

1.1 Interface visuelle tactile intelligente (STVI)

Figure 1 Interface visuelle tactile intelligente

1. Couleur TFT LCD affichage – Cette 8,5 pouces écran tactile offre une haute résolution, et les
fonctionnalités large angle de visualisation avec technologie haute luminance pour la lecture à la
lumière directe du soleil.

2. Bouton de commande – Ce bouton permet de régler les valeurs une fois l'emplacement de la
boîte de la valeur à modifier est sélectionné.

19
Figure 2 STVI Vue arrière

3. Construit en dépliant statif – La STVI peut être exploité comme un ordinateur de poche
contrôleur ou dépliant le support intégré et utiliser un contrôleur des postes de travail.

4. STVI Port Ethernet– Le port Ethernet du STVI est un port 10/100Base TX (Courant au lieu
d'Ethernet) et il est utilisé pour se brancher à le STVI.

5. L'interface USB 2.0 – L'interface USB 2.0 demande un connecteur « en aval » de type B et
est principalement utilisé en tant que port de contrôle et de communication lorsqu'il est utilisé
avec un PC et l'AVTS de Megger ou les écrans du STVI POWERDB. Le câble USB n'est pas
fourni avec le jeu de test ou dans les accessoires en option. Pour le contrôle du SMRT, un câble
Ethernet est fourni depuis la STVI obtient son alimentation via le câble Ethernet. Même si la
STVI intègre un clavier virtuel, l'utilisateur peut utiliser un clavier USB avec la STVI, ainsi qu'une
souris (y compris Logitech souris sans fil), un clavier et/ou la souris ne sont pas fournies avec
les accessoires. Le port USB est également utilisé pour mettre à jour le micrologiciel dans le
SMRT ainsi que mettre à jour le logiciel dans la STVI utilisant un memory stick USB. Il peut
également être utilisé pour télécharger résultats de test de la STVI pour le téléchargement dans
un autre PC avec alimentation logiciel DB pour le stockage ou l'impression.

1.2 La terminologie

Les acronymes, termes et définitions utilisés dans ce manuel sont décrites ci-dessous :

1.2.1 Acronymes

AC Courrant Alternatif
CW Rotation dans le sens des aiguilles d’une montre
CCW Rotation dans le sens inverse des aiguilles d’une montre
DC Courant direct
GPIB Bus d'interface Tout usage (IEEE-488)
GPS Système de position globale
GUI Interface utilisateur Graphique
Hz Hertz
ID Identification
I/O Entrée/Sortie
kHz Kilo Hertz
LCD Affichage à cristaux liquides
LED Diode émettrice de lumière
MAG Magnitude
MHz Mégahertz
MTA Angle Maximum de Couple
NVRAM Mémoire à accès aléatoire Non-volatile

20
PC Ordinateur personnel
ROM Mémoire Fixe
RS-232 Interface de Communication série
RTS Système d'Essai de Relais
SRAM Mémoire à accès aléatoire Statique
SSD Disque à semi-conducteur
TCM Module de Commande a temps réglable
TVI Interface ‘Touch View’
USB Bus série universel
VAC Tension de courant alternatif
VDC Tension de courant direct
V/I Gen Générateur de Tension/Courant
VRMS Tension moyenne
UUT Appareil sous test

1.2.2 Glossaire des termes

La STVI afficher écrans invite l'utilisateur à sélectionner ou définir, des valeurs différentes. Les valeurs
varient selon le relais sous test et l'écran de réglage du relais. Bon nombre des termes utilisés sont de
nature similaire et signifient pratiquement la même chose quel que soit le type de relais. Par exemple, le
terme que temps composer est couramment utilisé pour définir le bouton de réglage sur le relais de
l'essai du temps. Le cadran de temps pourrait être un relais de surintensité, ou tout aussi bien être sur
un relais de tension. Malheureusement, certaines des conditions décrites ici peuvent s'appliquer à
différents types de relais de différentes manières et donc ne peuvent pas indiquer chaque relais possible
faite. Toutefois, il est à espérer que ce Glossaire vous permettra à l'utilisateur de comprendre chaque
valeur de réglage sur l'écran de réglage de chaque relais.

1.2.2.1 Ramassage (Tap)

Une valeur numérique associée à un réglage de robinet sur le relais. Ramasseur ou Tap est
normalement associé à une valeur de courant, de tension, l'angle de phase, fréquence, watts ou Ohms.
Il est utilisé pour définir une valeur de réglage, pick up, valeur minimum ou point de fonctionnement, du
relais sous test.

1.2.2.2 TDM (Multiplicateur de cadran de temps)

TDM représente le Multiplicateur de cadran de temp, ce qui est la même chose que le Cadran de temps
pour la plupart des relais électromécaniques. Normalement, une valeur numérique associée à une
courbe de temps, ou définit l'utilisation d'une courbe de temps spécifique issu d'une famille de courbes.
Le nombre de cadran de temps mai également être utilisé dans un algorithme à courbe en calculant le
temps théorique de fonctionnement du relais sous test.

1.2.2.3 Inst. (Ramassage instantané)

Une valeur numérique associée à un paramètre appuyez sur l'élément instantanée du relais.
Normalement associé à une valeur de courant ou de tension, il est utilisé pour définir un pick up, valeur
minimum ou point de fonctionnement, de l'élément instantanée du relais sous test.

1.2.2.4 Temps de réinitialisation

C'est une valeur numérique de temps, normalement associée avec relais électromécaniques. Il s'agit de
la quantité de temps requise pour le disque d'exploitation pour le réinitialiser. Si plusieurs essais de
calage sont menées sur un relais, le système de test va attendre la réinitialisation valeur Secondes
avant d'appliquer le prochain essai de calage. Relais numériques peuvent également avoir
réinitialisation programmable fois à coordonner avec relais électromécaniques.

21
Notez, si les secondes Reset est trop court, et le disque ne se réinitialise pas complètement, puis
erreur de chronométrage est introduit à l'épreuve.

1.2.2.5 Délai de temporisation (Time Delay)

C'est une valeur numérique de l'heure, normalement associée à la minimum Durée du relais instantanés
électromécaniques. Il s'agit d'un minimum de temps de retard associé à la fermeture des contacts
déclenchement instantané. Lorsqu'une valeur est entrée, une ligne sera dessinée associé avec le temps
inscrit sur l'écran caractéristique de voyage. Si l'un des points d'essai sélectionnés par l'utilisateur est
pour tester le fonctionnement instantané, il est tracé avec l'autre fois voyage de retard points.

Notez que les relais numériques aussi peuvent avoir des paramètres de temporisation
programmables liés à l'utilisation instantanée.

1.2.2.6 Test Multip

Une valeur numérique est normalement associée à procéder aux essais de chronométrage. Multiples
sont normalement exprimées en nombres entiers comme le 2, 3, 4, etc., multiplié la valeur relais Pickup
ou robinet, du relais sous test. Fractions de test multiples peuvent également être saisis, et les valeurs
d'essai appropriées et les temps de voyage théorique seront automatiquement calculées. Si aucun
Temps de réinitialisation (voir 1.2.2.4) valeur est entrée, alors qu'un seul point d'essai de chronométrage
s'effectuera lorsque vous appuyez sur le bouton approprié de STVI jouer bleu. Si vous saisissez une
valeur Seconds Reset, après avoir appuyé sur le premier bleu jouer touche que le système de test se
produiront tous les Multiples de tester en attendant le Reset secondes entre les applications des saisies
Multiples d'essai de séquence.

1.2.2.7 Atteindre ou de diamètre (Reach or Diameter)

Une valeur numérique, exprimée en Ohms. Cette valeur est utilisée pour déterminer la « distance », en
Ohms, et que le relais de l'essai « voit » soit dans une section de ligne ou un générateur.

1.2.2.8 Angle (Couple)

Une valeur numérique exprimée en degrés. Une valeur utilisée en relais de l'impédance pour définir la «
angle de couple maximal » ou le paramètre « angle de la ligne » du relais sous test (parfois abrégé en
ang.).

1.2.2.9 Attendre Temps de déclenchement

Une valeur numérique qui exprime le temps de fonctionnement du relais sous test, normalement utilisé
pour spécifier une durée de fonctionnement définie pour une valeur donnée de faute dans les tests de
relais de distance multizone.

1.2.2.10 Bobinage ( 1,2,3,4 ) Appuyez sur {Winding (1,2,3,4) Tap}

Valeur numérique associée à la liquidation nombre c'est-à-dire 1, 2, 3, 4, etc. , d'un transformateur relais
différentiel, utilisé pour définir le appuyez sur valeur de réglage et essai de chaque bobinage.

1.2.2.11 % De Pente
Une valeur numérique qui définit la caractéristique de fonctionnement d'un relais différentiel. La
caractéristique de fonctionnement du relais différentiel est une ligne, avec une pente définie par le
rapport entre les valeurs fonctionnement et de retenue.

1.2.2.12 % Harmonique

22
Une valeur numérique qui établit le pourcentage de contrainte harmonique d'une modération
harmonique transformateur relais différentiel. Cette valeur sera utilisée pour déterminer le succès/échec
pendant la contrainte harmonique test.

1.2.2.13 % Prefault Secondes

C'est une valeur numérique du temps, normalement associée aux relais qui requièrent des valeurs de
prefault avant d'appliquer les valeurs de la faute. Il s'agit de la quantité de temps nécessaire pour que le
disque d'exploitation à définir. pour un état de fonctionnement « normal » ou un relais piloté par
microprocesseur pour être polarisée de façon appropriée avant d'appliquer l'état de faute. Quelques
exemples seraient un relais électromécanique de tension, ou un relais de distance numérique. Si
plusieurs essais sont effectués sur un relais, le système de test applique la valeur de Prefault secondes
avant d'appliquer la prochaine valeur de test.

Remarque, si les secondes Prefault valeur trop court, et le relais ne paraisse pas complètement au
repos (si électromécanique), ou être polarisé de façon appropriée, alors une erreur sera présentée à
l'épreuve.

1.3 Power Over Ethernet Alimentation d'entrée

La STVI obtient Power Over Ethernet (PoE) de 48 V c. c. à 0,5 A dans le SMRT33/36/43/46/410. Le


SMRT1 et MPRT unités ne fournissent pas les 48 Volts DC requis par la STVI. Le SMRT1, lorsqu'il est
commandé avec la STVI, livré avec un bloc d'alimentation PoE. PoE la tension d'entrée peut être de 100
à 240 VCA, 50 à 60 hertz.

ATTENTION :
REMARQUE : Le bloc d'alimentation PoE tension DC est allumé lorsque l'alimentation électrique est
connectée à une source d'alimentation. Connectez le câble Ethernet au Data & Power Out port de
l'alimentation PoE à la STVI port Ethernet avant de le connecter à une source d'alimentation.

1.3.1. Alimentation PoE Supply-Input Cordon d'alimentation.

Lorsque la STVI est commandé avec le SMRT1ou MPRT2145, le cordon d'alimentation fourni avec
l'alimentation PoE est fondée sur le choix du cordon d'alimentation dans le SMRT1 ou MPRT2145 -
numéro de style. Selon le pays, l'alimentation peut venir avec un NEMA 5-15 connecteur mâle, un CEE
7/7 Schuko deux broches du connecteur, venir International avec codage couleur queue de cochon fils
(bleu clair, marron et vert avec une bande jaune) avec la gaine d'isolation dénudée prêt pour installation
d'un connecteur mâle, ou le cordon d'alimentation du ROYAUME-UNI.

Cordon d'alimentation nord-américaine (Numéro de pièce 620000)

Cordon d'alimentation Europe continentale (Numéro de pièce 50425)

23
Le cordon d'alimentation de code couleur international (Numéro de pièce 15065) est prêt
pour le câblage au connecteur approprié (selon pays). Les couleurs suivantes
s'appliquent, Brun = Ligne, bleu = neutre et vert/jaune = terre.

Cordon d'alimentation britannique (Numéro de pièce 90002-989)

2.0 CONFIGURATION

2.1 Déballage du système

Déballez l'appareil et vérifier des preuves de tout dommage durant le transport. S'il y a des dommages
visuels, informez-en immédiatement le transporteur pour faire une réclamation de dommage, et notifier
Megger des dommages.

2.1.1 Démarrage initial

1. Avec le câble Ethernet fourni avec l'unité connectez la STVI Port Ethernet sur le
SMRT33/36/43/46/410 unité sur le port Ethernet sur le haut du Smart Touch View Interface
(STVI). Pour le fonctionnement avec le SMRT1 ou unités MPRT, connecter les données &
raccord de sortie d'alimentation de la source d'alimentation de la carte PoE de la STVI port
Ethernet, et l'alimentation PoE Données de port au SMRT1 PC/dans le port ou le MPRT port
LAN1.

1. Avant de brancher l'alimentation de l'appareil, assurez-vous que le commutateur de


marche/arrêt SMRT est en position OFF (0). Branchez le cordon d'alimentation de l'unité dans
une source d'alimentation appropriée et allumez l'interrupteur d'alimentation on/off (I).

2. As the SMRT unit goes through its power up sequence, in about a minute the STVI power up
screen will appear, then the manual start up screen will appear. For the SMRT1, MPRT2145, or
MPRT8415/8430 units, connect the PoE power supply power cord to an appropriate power
source.
3. Avant de brancher l'alimentation de l'appareil, assurez-vous que le commutateur de
marche/arrêt SMRT est en position OFF (0). Branchez le cordon d'alimentation de l'unité dans
une source d'alimentation appropriée et allumez l'interrupteur d'alimentation on/off (I).

2.2 Ports de communication

Il existe deux types de ports de communication sur l’unité STVI, un port Ethernet et deux ports USB.

2.2.1 Port Ethernet

24
Il y a un port Ethernet sur l’unité STVI pour la connexion aux unités SMRT ou MPRT. Le port est
étiqueté STVI sur les unités SMRT33/36/43/46/410 ou MPRT8445. Pour l’unité SMRT1 ou MPRT2145, il
se connecte à l’unité d’alimentation PoE, et l’unité PoE est connectée au port PC/IN de l’unité SMRT1
ou MPRT2145 (ou port LAN1 sur l’unité MPRT8415/8430).

Figure 3 Port STVI sur les unités SMRT33/36/43/46/410

2.2.2 Interface USB 2.0

Il y a deux ports d’interface USB 2.0 sur le STVI. Ces ports sont utilisés pour la mise à niveau du
micrologiciel sur l’unité SMRT, ou la mise à niveau du logiciel STVI l’aide d’une clé USB. Ils peuvent
également être utilisés en conjonction avec une souris USB pour faciliter le contrôle manuel; il est même
possible d’utiliser une souris sans fil USB avec le STVI.

En ce qui concerne le contrôle du SMRT avec le port USB, consultez la section 2.2.1 en
addenda B, D et E (SMRT33/36/43/46/46D et SMRT410).

Le Port Ethernet est un port 10/100BaseTX, et il s’agit du principal port de connexion PC. Ce port prend
en charge la configuration croisée automatique MDI/MDI-X, ce qui signifie qu’il est possible d’utiliser
aussi bien les câbles Ethernet standard que les câbles « croisés ». Les unités SMRT et MPRT8445 sont
accompagnées d’un câble Ethernet standard. Ce port peut également être utilisé pour interconnecter
plusieurs unités SMRT ou MPRT8445/MPRT2145 pour une utilisation synchrone polyphasée.

25
2.3 Interface visuelle tactile intelligente - STVI

Le STVI est l’interface utilisateur à contrôle manuel de l’unité. Toutes les entrées manuelles seront
effectuées par l’entremise du STVI, sauf si l’unité est connectée à un ordinateur personnel.

Pendant la séquence de mise sous tension, le système de test effectue automatiquement l’autotest pour
s’assurer que tout fonctionne correctement. Une fois que le système a terminé ses autotests, l’écran
Introduction apparaît, voir la figure suivante (sur le STVI de l’ancien modèle, l’écran Introduction sera
différent).

Figure 4 Écran Introduction

Peu de temps après, l’écran passe à l’écran de test manuel. Selon le nombre de voies disponibles, le
STVI fournira le nombre approprié. Par exemple, dans la figure suivante, vous pouvez voir l’écran de
test manuel lors de la mise sous tension d’une unité SMRT33/36/43/46 à 3 voies.

Figure 5 Écran de test manuel

26
Dans le coin supérieur gauche, cliquez sur le bouton de connexion de l’unité . Le PC ou le STVI
détectera automatiquement l’unité connectée et réglera automatiquement l’adresse IP par le port
Ethernet. Le STVI détectera automatiquement l’unité (inutile de saisir vous-même une adresse IP). Une
fois que le STVI détecte et se connecte à l’unité, l’icône de connexion devient verte. Si vous utilisez la
version PC, il peut aussi détecter automatiquement l’unité connectée à l’ordinateur. Dans la version PC,
l’autodétection peut ne pas fonctionner à cause des paramètres de pare-feu. Dans ce cas, essayez
d’arrêter le pare-feu ou d’entrer l’adresse IP directement à l’écran de configuration de l’instrument
PowerDB en cliquant sur l’icône Instrument Setup (Configuration de l’instrument) sur la barre d’outils

PowerDB . Depuis l’écran Instrument Configuration (Configuration de l’instrument), visible sur la


figure suivante, désélectionnez la case Auto Discover Unit (Gamme automatique).

Figure 6 Écran de configuration de l’instrument PowerDB

Avec l'unité Auto Découvrez case, la RTMS logiciel devrait trouver l'unité. Si ce n'est pas l'adresse IP
peut être entrée dans la boîte en surbrillance dans la figure ci-dessus. Notez également que l'adresse IP
est également imprimé sur l'autocollant de plaque signalétique de l'unité. Si l'unité est sur un réseau
avec un serveur DHCP, l'utilisateur doit utiliser le mode de détection automatique.

2.3.1 Configuration
Appuyez sur le bouton Configuration pour configurer certains paramètres sur le matériel
SMRT/MPRT et le logiciel STVI, tels que la langue et la rotation de l’angle de phase. Appuyez sur ce
bouton pour afficher l’écran Configuration (Configurer).

Remarque : Les descriptions des boutons suivantes varient selon la configuration matérielle, et selon
que vous utilisiez un STVI ou la version PC du logiciel STVI. Observez l’exemple d’écran Configuration
(Configurer) suivant.

27
Figure 7 Exemple d’écran de configuration du STVI pour l’unité SMRT36

Remarque : L’image varie en fonction du type d’unité.

Sous Hardware Configuration (Configuration matérielle), vous pouvez sélectionner les options Operation
Modes (Modes d'utilisation), Battery Simulator (Simulateur de batterie), Hardware (Matériel), Output
Configuration (Configuration de sortie) et Communications. Vous pouvez aussi régler les amplitudes
maximales et ajuster la vitesse de ventilation. Dans la configuration du système, vous pouvez choisir les
paramètres principaux qui seront affichés sur les écrans de test, sélectionner les sorties de capteur
Rogowski pour les voies de courant, définir le mode d'affichage des angles de phase, définir les
paramètres généraux, activer le mode de sauvegarde automatique, ou inclure une image d'en-tête pour
créer un rapport de test personnalisé. Vous trouverez ci-après la description des paramètres matériels et
système.

2.3.1.1 Modes d’utilisation

Vous pouvez sélectionner la configuration de sortie. L’image de connexion changera lorsque la sélection
vous indiquera comment connecter les sorties. Avec la sélection, l’affichage STVI changera également
en combinaison avec les sorties sélectionnées. Par exemple, si vous avez besoin de plus de
60 ampères, l’option 3 tensions – 1 courant à 180 A peut être sélectionnée et vous permettra d’entrer la
valeur directement. L’affichage passera à une voie de courant unique et la valeur entrée sera
automatiquement distribuée à tous les générateurs de courant disponibles.

2.3.1.2 Simulateur de batterie

Pour les unités ayant une option de carte système « P » qui comprend le simulateur de batterie, vous
pouvez sélectionner l’un des niveaux de tension de batterie courants ou entrer dans le niveau de tension
désiré dans la fenêtre prévue. De retour sur l’écran de test, la valeur de la tension sera affichée sur le
bouton Battery Simulator (Simulateur de batterie) . Appuyez dessus pour activer/désactiver la
sortie. Le bouton change de couleur lorsque la sortie change. Remarque : L’unité SMRT1 ou MPRT2145
n’a pas de simulateur de batterie.

Notez que le SMRT36D et SMRT46D a la batterie simulateur intégré à l'unité (pas en option).

2.3.1.2.1 Dernier V = Batterie

28
Cliquez sur ce bouton pour convertir la dernière voie de tension (normalement n° 3) en un simulateur de
batterie. C’est particulièrement utile lorsque l’unité ne possède pas la carte système avec un simulateur
de batterie (option « P »).

2.3.1.3 Angles de phase

Sélectionnez l’affichage de l’angle de phase désiré pour l’écran Phase Vector (Vecteur de phase). Les
appellations d’angle de phase peuvent être réglées sur un déphasage avant/arrière de 0 à 360°, ou
 180° (les angles positifs sont les plus grands). La rotation peut également être réglée comme une
rotation horaire ou antihoraire. La valeur par défaut est un décalage compris entre 0 et 360. Appuyez
sur le bouton de sélection Phase Angle (Angle de phase) pour afficher l’écran suivant.

Figure 8 Écran de sélection de l’angle de phase

Consultez la section 3.2 pour plus de détails sur la configuration des relations d’angle de phase.

2.3.1.4 ? Bouton d’aide

Appuyez sur ce bouton pour accéder au manuel intégré de l’aide associée à l’écran Configuration
(Configurer).

2.3.1.5 Options de paramètres par défaut

Ceci concerne les paramètres système. Sélectionnez ce bouton pour accéder aux options de
configuration de Save as Default (Sauvg. Param. Par Défaut), Restore Default (Restorer Param. Par
Défaut) et Restore Factory Default (Restorer Param. Usine).

Figure 9 Options de paramètres par défaut

2.3.1.5.1 Sauvg. Param. Par Défaut

Appuyez sur ce bouton pour que toutes les modifications apportées à l’écran Configuration (Configurer)
et la plupart des valeurs par défaut de tous les écrans soient enregistrées comme paramètres par défaut
de mise sous tension.

29
2.3.1.5.2 Restorer Param. Par Défaut

Appuyez sur ce bouton pour restaurer les paramètres par défaut de mise sous tension du système.

2.3.1.5.3 Restorer Param. Usine

Appuyez sur ce bouton pour restaurer les paramètres d’usine de mise sous tension du système.

2.3.1.6 Écran Information


Appuyez sur ce bouton pour afficher les versions de micrologiciel et de pilotes et les dates de versions.
Cette information vous servira lorsque vous appelez Megger pour des questions liées à la révision ou
à l’assistance technique.

2.3.1.7 Mise à jour du micrologiciel

Ce bouton est utilisé pour mettre à jour le micrologiciel SMRT et/ou le logiciel STVI.

2.3.1.8 Fréquence automatique

En position de fréquence automatique par défaut, le SMRT/MPRT mesurera et déterminera la fréquence


d’entrée et réglera automatiquement la fréquence de sortie par défaut sur la fréquence de ligne. Il est
possible de choisir 50 Hz, 60 Hz ou 16,667 Hz de sorte que la fréquence de sortie puisse être différente
de la ligne d’entrée. En outre, vous pouvez sélectionner Line Sync (Temporisation de ligne) de sorte que
les angles de phase de sortie soient en relation directe avec le positif basculant vers zéro de la
fréquence de la ligne d’entrée. Ainsi plusieurs unités SMRT/MPRT peuvent être synchronisées
simultanément sans avoir besoin d’une interconnexion physique.
Remarque : La précision de l’angle de phase peut varier jusqu’à 2 degrés en mode Line Sync
(Temporisation de ligne).

2.3.1.9 Fault (Phase) Labels (Étiquettes [de phase] de défaut)

Ceci concerne les paramètres système. Sélectionnez ce bouton de définir des étiquettes pour chaque
phase comme indiqué dans le rapport de test, telles qu’ABC, RST, L1L2L3, etc.

2.3.1.10 Langue

Ceci concerne les paramètres système. Sélectionnez ce bouton de sélectionner la langue d’affichage
souhaitée. La valeur par défaut est l’anglais, mais il est possible de sélectionner l’anglais international, le
français, l’espagnol ou l’allemand.

2.3.1.11 Alarme Déviation

Ce bouton permet d’activer ou de désactiver l’alarme de déviation. Lorsque l’alarme de déviation est
activée et que la forme d’onde a une déviation excessive, l’alarme retentit.

2.3.1.12 Options De Couleur

Ceci concerne les paramètres système. Appuyez sur ce bouton pour ajuster les couleurs des vecteurs,
de l’arrière-plan, du lettrage, etc.

2.3.1.13 Changement d’état immédiatement/Changement si dépassement de la référence zéro /


Changement si dépassement de la référence zéro

Par défaut, l’unité passe en mode Immediate (Immédiat). Dans ce mode, les changements demandés
(amplitudes, angles de phase et fréquence) sont immédiatement exécutés. Le mode Zero Cross

30
(Dépassement de la référence zéro) est utilisé pour forcer tous les changements d’amplitude, d’angles
de phase ou de fréquence traversant la référence zéro de l’onde sinusoïdale (normalement utilisé lors
du test des relais de fréquence). Changement si dépassement de la (Master) référence zéro – Toutes
les phases changent lors du franchissement d'axe de l'horloge principale. Toutes les phases changent
en même temps. Ceci s'avère utile pour les tests réalisés selon la norme CEI 60255

2.3.1.14 Comp. Symétriques

Ceci concerne les paramètres système ; Appuyez sur ce bouton pour que l’affichage du vecteur montre
les vecteurs positifs, négatifs et homopolaires au lieu de l’amplitude et de la phase.

2.3.1.15 Forte charge

Appuyez sur ce bouton pour activer la tension disponible élevée sur les voies de courant de sortie pour
les courants de test inférieurs à 1 ampère. Le mode 50 volts (désactivé) par défaut est disponible
jusqu’à 1 ampère. Lorsque le courant de sortie chute en dessous de 1 ampère, l’amplificateur change
automatiquement les plages de courant et la tension disponible tombe à 15 volts. Si une tension
accordée élevée est requise pour les courants de test inférieurs à 1 ampère, appuyez sur ce bouton
pour activer le mode 50 volts.

2.3.1.16 Symbole Tension

Ceci concerne les paramètres système ; Appuyez sur ce bouton pour que l’affichage du vecteur montre
les vecteurs positifs, négatifs et homopolaires au lieu de l’amplitude et de la phase. Le symbole utilisé
pour définir et marquer les voies de sortie de tension peut être soit V ou U. Appuyez sur ce bouton pour
changer le symbole. Assurez-vous d’appuyer sur Save as Default (Sauvg. Param. Par Défaut) pour
enregistrer les modifications.

2.3.1.17 Date et heure

Appuyez sur ce bouton pour réinitialiser la date et l’heure du STVI. Cette information est essentielle pour
enregistrer les tests et les résultats de tests dans le gestionnaire de fichiers internes de l’unité. La
version PC utilise l’heure et la date du PC.

2.3.1.18 Journalisation

Cliquez sur ce bouton pour consigner les commandes envoyées à l’unité SMRT/MPRT depuis le STVI.

2.3.1.19 Régler la luminosité de l’écran

Il est possible de régler la luminosité du STVI. L’affichage sera toujours visible, car le matériel limite la
luminosité afin qu’elle ne soit ni trop faible ni trop élevée. Appuyez sur ce bouton et utilisez le bouton de
commande pour augmenter ou diminuer la luminosité. Avec la version PC, utilisez la commande d’écran
du PC pour régler la luminosité.

2.3.1.20 Adresse IP Ethernet (DHCP)


Comme mentionné au début de la section 2.2, le STVI détecte automatiquement l’unité SMRT ou
MPRT8445/2145 (en mode DHCP, inutile d’entrer vous-même une adresse IP). Si l’unité est sur un
réseau avec un serveur DHCP, vous devez utiliser le mode Auto Discovery (Découverte automatique).
Lorsque vous utilisez le STVI, la boîte de dialogue IP Address (Adresse IP) s’affiche lorsque vous
appuyez sur le bouton DHCP.

Figure 10 Boîte de dialogue Adresse IP Ethernet de l’écran de configuration du STVI

31
Dans la version PC, il peut aussi découvrir automatiquement l’unité SMRT/MPRT8445/2145 connectée
au PC. Dans la version PC, l’autodétection peut ne pas fonctionner à cause des paramètres de pare-feu
ou VPN. Dans ce cas, essayez d’arrêter le pare-feu ou d’entrer l’adresse IP directement à l’écran de
configuration de l’instrument PowerDB en cliquant sur l’icône Instrument Setup (Configuration de
l’instrument) sur la barre d’outils PowerDB. La figure ci-dessous illustre l’écran de configuration de
l’instrument PowerDB. Désélectionnez la case Auto Discover Unit (Gamme automatique). Ici, vous
pouvez entrer l’adresse IP directement dans le champ en surbrillance rouge.

Figure 11 Écran de configuration de l’instrument PowerDB

2.3.1.21 Avancé - Sélection V/I convertible pour sortie de courant multiphasé

Dans la section 'Hardware' (Matériel) de l'écran de configuration, cliquez sur le bouton du mode avancé
pour accéder au nombre de voies de tension à convertir en courant (voir la fenêtre correspondante dans
la section du mode d'utilisation). À l’écran Configuration (Configurer), dans les sections Operation Mode
(Modes d’utilisation), (supposant que vous avez un SMRT46 avec trois modules VIGEN), sélectionnez le
mode « 6 Currents » (6 courants). De retour à l’écran Manual Test (Test manuel), 6 voies de courant
seront affichées. Toutefois, si vous avez besoin de plus de 3 courants mais moins de 6 courants,
appuyez sur ce bouton pour sélectionner le nombre de voies de tension à convertir. Imaginons que vous
ayez besoin de 4 courants. Appuyez sur Advanced (Mode Avancé), puis indiquez 1 dans le champ. De
retour à l’écran de test, la voie de tension n° 1 est convertie en une voie de courant. Notez que la
conversion de voies de tension commence par la voie n° 1 dans l’ordre croissant. Par conséquent, si
vous sélectionnez deux voies convertibles, les voies de tension n° 1 et n° 2 seront converties en
courants, laissant la voie de tension n° 3 comme sortie de tension.

2.3.1.22 Principaux Ratios

L'écran de configuration du logiciel RTMS comprend les principaux ratios bouton paramètres. Cliquez
sur ou appuyez sur ce bouton pour ouvrir le menu suivant liste.

32
Figure 12 principaux ratios Écran de sélection d'entrée

Sélectionnez ANSI ou CEI graphiques. Entrez la combinaison de tension et/ou courant Valeurs primaire
et secondaire. Appuyez sur ou cliquez sur le bouton Désactivé pour activer le paramètre valeur(s). Lors
du retour à l'écran de test manuel des valeurs primaires tels que kV et kA s'affiche, voir la figure
suivante.

Figure 13 Valeurs primaires et kV sortie kA écran de test

Dans la figure ci-dessus un 14,4 kV à 120 V secondaire v et 1 kA à 1 ampères de courant secondaire


n'a été fixé. ratios Cela permet à l'utilisateur d'essai des relais en utilisant les valeurs affichées sur
l'écran de test, tout en appliquant les valeurs secondaires à l'appareil à l'essai.

2.4 Réglage des amplitudes, angles de phase ou fréquences grâce au STVI

33
Lorsque vous appuyez sur un bouton d’amplitude, de phase ou de fréquence (clic droit si vous travaillez
sur PC), le pavé numérique contextuel suivant s’affiche pour entrer la valeur que vous souhaitez
modifier.

2.4.1 Pavé numérique

Le pavé numérique fournit une interface vous permettant de saisir des valeurs sur les différents écrans.
Le pavé numérique s’active lorsque vous touchez une fenêtre de saisie de données (amplitude, degré
ou fréquence) sur le STVI (clic droit dans la version PC). Utilisez les touches numériques pour entrer la
valeur souhaitée et appuyez sur le bouton ou Balance (Équilibrer) . Appuyez sur le Clear All (Tout
effacer) pour effacer la valeur que vous venez de saisir. Appuyez sur le bouton Clear Last Digit
(Effacer le dernier chiffre) pour effacer le chiffre le moins important de la valeur apparaissant dans la
fenêtre d’affichage.

Figure 14 Pavé numérique du STVI

Le bouton permet de saisir la valeur et de revenir à l’écran de test. Appuyez sur le bouton Balance
(Équilibrer) si vous souhaitez que les valeurs de tension et de courant soient identiques. Lors du
réglage des angles de phase, si vous voulez que les trois phases passent des valeurs par défaut à une
valeur identique pour les trois, saisissez le montant du déphasage souhaité dans la fenêtre Phase A,
puis appuyez sur . Par exemple, la valeur pour défaut est 0, 120 et 240 degrés. Appuyez sur l’angle
de phase de courant de la phase A et saisissez 30, puis cliquez sur . L’écran de test affiche
désormais 30, 150, 270 degrés. Si vous appuyez sur Cancel (Annuler) , vous revenez à l’écran
précédent. Appuyez sur Include channel in ramping (Ajouter la voie pour augmentation) pour
sélectionner la valeur à augmenter lorsque vous utilisez le bouton de commande.

2.4.2 Ajouter la voie pour augmentation

Lorsque vous appuyez sur ce bouton, la fenêtre entourant l’intensité de la voie est mise en surbrillance,
indiquant que la voie est prête à être augmentée manuellement à l’aide du bouton de commande sur le
STVI, ou la molette de la souris sur le clavier du PC (version PC). Si la voie est déjà ajoutée pour
augmentation, le bouton sera libellé Retirer la voie de l’augmentation. L’intensité peut maintenant être
augmentée ou diminuée en utilisant le réglage d’incrément par défaut. Pour augmenter plus d’une voie,
changer l’incrément ou modifier la valeur à augmenter (amplitude, phase ou fréquence), sur l’écran STVI
appuyez sur Manual Ramp Options (Options d’augmentation manuelle) (icône de bouton de commande
ou de flèches haut/bas) pour afficher l’écran suivant.

34
Figure 15 Écran de sélection d’incrément de voie

INCRÉMENT – Sélectionnez l’incrément souhaité. Le changement de couleur indique la valeur


sélectionnée.
VOIE – Sélectionnez la ou les voie(s) souhaitée(s). Le bouton de voie change de couleur, indiquant la
ou les voie(s) sélectionnée(s) à augmenter.
MODE – Sélectionnez Amplitude, Phase, Fréquence ou Batterie comme valeur à augmenter. Appuyez
ou cliquez sur le bouton de coche verte pour revenir à l’écran de test. Cliquez sur le bouton de
commande du STVI ou appuyez sur la flèche haut/bas sur le clavier du PC pour changer la sortie par le
paramètre Incrément. Si le bouton Auto (Incrément automatique) est sélectionné, le STVI sélectionne
automatiquement l’incrément en fonction de la rapidité avec laquelle vous tournez le bouton de
commande. Plus la rotation est rapide, plus l’incrément est grand (ne s’applique pas lors de
l’augmentation du simulateur de batterie).

2.4.3 Bouton de commande

Le bouton de commande changera les valeurs une fois que vous aurez touché l’écran pour mettre en
évidence la valeur qui doit être augmentée. Pour augmenter, tournez dans le sens horaire; pour
diminuer, tournez dans le sens antihoraire. En mode Auto (Incrément automatique), le bouton de
commande utilise un algorithme de contrôle de vitesse pour permettre un réglage moins important avec
une rotation lente (un clic est égal à 1 chiffre du niveau d’incrément le plus faible pour la valeur à
augmenter), et un réglage plus important avec une rotation plus rapide. Le bouton de commande peut
également être utilisé pour défiler vers le haut et le bas lorsque vous regardez les résultats des tests
dans les écrans Ajouter résultats et Voir résultats, ou lors de l’affichage de l’écran d’aide.

2.4.4 Configuration des sorties de tension par défaut

Le STVI est configuré avec les paramètres d’usine par défaut, qui peuvent être modifiés en fonction de
vos besoins. Avec le pavé numérique, comme décrit ci-dessus, sélectionnez la première voie de tension
et entrez la valeur de phase-neutre (terre) souhaitée, par exemple, 67. Appuyez sur le bouton Balance
(Équilibrer) , le bouton de coche verte et toutes les voies sont ensuite réglées sur 67 volts.
Sélectionnez le bouton Configuration, puis Save as Default (Sauvg. Param. Par Défaut) (voir la section
2.3.1.5). La prochaine fois que l’unité est mise sous tension, les valeurs de tension par défaut seront
toutes réglées sur 67 volts.

2.4.5 Configuration des sorties de courant par défaut

Comme pour la configuration des valeurs de tension par défaut, le courant par défaut peut être modifié
en fonction de vos besoins. Avec l’entrée de clavier numérique, comme décrit ci-dessus, sélectionnez la
première voie de courant et saisissez la phase-neutre (terre) souhaitée : par exemple, entrez 1, appuyez
sur le bouton Balanced (Équilibré) et le bouton . Toutes les voies seront désormais réglées sur
1 ampère. Sélectionnez le bouton Configuration, puis Save as Default (Sauvg. Param. Par Défaut) (voir

35
la section 2.3.1.5). La prochaine fois que l’unité est mise sous tension, les valeurs de courant par défaut
seront toutes réglées sur 1 ampère.

2.4.6 Clavier alphanumérique virtuel

Le clavier alphanumérique virtuel permet l’entrée de texte ASCII dans les fenêtres STVI appropriées. Ce
clavier est utilisé pour entrer les noms des entrées et sorties binaires, les noms de chaque état dans le
test de séquence, ou les noms de fichiers sur l’écran de gestion de fichiers.

Figure 16 Clavier STVI

2.5 Gestion de fichiers STVI

L’écran de gestion de fichiers est utilisé par le STVI pour accéder aux fichiers stockés dans sa mémoire
interne. Cet écran permet de charger les fichiers de test, de créer ou modifier les répertoires, de
renommer des fichiers et répertoires, et de supprimer des fichiers et répertoires qui ont été créés par
l’utilisateur. Pour accéder au système de gestion des fichiers, appuyez sur le dossier de fichiers en
haut au centre de l’écran de test. Cette icône apparaît uniquement sur le STVI (pas sur la version PC).
Elle vous permet d’enregistrer des tests ou d’ouvrir des tests enregistrés. Avec la version PC, vous
disposez du système de fichiers PowerDB pour enregistrer les fichiers (tâches) de test (voir l’aide de
PowerDB). En appuyant sur le dossier de fichiers, les utilisateurs de STVI peuvent afficher la barre
d’outils suivante. Par défaut, le dossier de fichier Enregistrer le formulaire actuel est mis en surbrillance.

Figure 17 Barre d’outils de dossier de fichier STVI

Remarque : Appuyer sur le bouton de mise en marche/d’arrêt permet d’éteindre le STVI, même
si ce n’est pas requis pour effectuer un arrêt sûr.

36
Appuyez sur le dossier sélectionné pour afficher l’explorateur de fichier suivant.

Figure 18 Explorateur de dossier de fichiers STVI

Appuyez sur la fenêtre File Name (Nom de fichier) pour accéder à un clavier virtuel permettant d’entrer
un nom de fichier. Le fichier peut ensuite être sauvegardé dans la mémoire interne ou sur une clé USB.
Cette même fenêtre est également utilisée pour ouvrir des fichiers enregistrés. Pour enregistrer les
résultats directement sur une clé USB, cochez l’option Save to USB (Enregistrer sur USB). Pour
transférer les résultats des tests du STVI vers une clé USB, utilisez les boutons haut/bas bleus pour
choisir le résultat du test à transférer, puis appuyez sur le bouton USB . Pour récupérer un fichier de
test depuis une clé USB, appuyez sur le bouton USB  pour récupérer le fichier sélectionné dans la liste
des fichiers qui apparaît dans la fenêtre de droite. Pour supprimer un fichier, utilisez les flèches haut et
bas pour sélectionner le fichier, puis appuyez sur l’icône de corbeille. La flèche bleue pointant vers la
gauche  est un bouton de sortie permettant de revenir à l’écran de test. Pour ouvrir un fichier de test
existant, depuis la barre d’outils des dossiers de fichiers, appuyez sur l’icône Ouvrir un dossier de

fichiers . L’explorateur de dossier des fichiers s’ouvre. Utilisez les boutons de flèches bleues haut et
bas pour sélectionner le fichier à ouvrir, puis appuyez sur le bouton Ouvrir le dossier de fichier dans le
coin inférieur gauche. Une barre de menu s’affiche pour ouvrir un nouveau test, ou le fichier sélectionné
indiquant la date et l’heure du fichier sauvegardé. Appuyez sur le bouton de date/heure pour ouvrir le

test enregistré. Pour voir les résultats enregistrés, appuyez sur le bouton More (Plus) en haut à

droite de l’écran, à côté de l’écran de vecteur, puis cliquez sur le bouton Afficher le rapport .

3.0 STVI - Descriptions de fonctionnement de base

Cette section décrit les procédures de fonctionnement de base pour l’utilisation du STVI avec le SMRT
pour des applications telles que la reprise ou l’abandon de base, le test de temporisation de base, la
mise en parallèle des sorties de courant, les tests de retenue d’harmoniques, la série de sources
potentielles pour fournir un potentiel supérieur à celui évalué, et pour la formation de diverses sorties de
tension triphasées.

37
3.1 Écran de test manuel STVI/PC

Figure 19 Écran de test manuel

3.1.1 Bouton de connexion PC ou STVI vers SMRT

Dans le coin supérieur gauche, cliquez sur le bouton de connexion. Le PC ou STVI détectera
automatiquement l’unité SMRT connectée et réglera automatiquement l’adresse IP grâce aux ports
Ethernet. Si le bouton affiche deux X rouges, cela signifie qu’il n’y a pas de communication vers le
SMRT. Si la couleur de fond est jaune, cela signifie que l’unité est « en ligne » et prête à être utilisée.
Lorsque la connexion est effectuée (commandes envoyées), la couleur de fond passe du jaune au vert.

Dans les autres écrans de test, une icône de maison apparaîtra. Appuyez sur l’icône de maison
pour revenir à l’écran de test manuel.

3.1.2 Bouton Configuration

Appuyez sur le bouton pour passer à l’écran de configuration STVI. Voir la section 2.2.1 Configuration
pour plus d’informations sur l’écran de configuration.

3.1.3 Bouton Simulateur de batterie

Le bouton Simulateur de batterie permet d’activer (couleur de fond rouge) ou de désactiver (couleur de
fond grise) le simulateur de batterie. La tension à appliquer est affichée dans le bouton et peut être
modifiée en appuyant sur le bouton de configuration.

38
3.1.4 Bouton Ajouter au rapport

Ce bouton va ajouter le présent résultat du test au rapport. Il affiche également le rapport et vous permet
de nommer le test, d’entrer des limites, des commentaires ou des lacunes. Les rapports peuvent être
sauvegardés dans la mémoire interne STVI et transférés vers PowerDB avec une clé USB. Les
précédents résultats de tests peuvent être chargés et l’option « Retest » (Retester) peut être utilisée
pour répéter le test en utilisant les mêmes paramètres qu’avec le test précédent.

3.1.5 Bouton Plaque signalétique

Pour accéder à la fenêtre de données de la plaque signalétique, appuyez sur ce bouton. Vous pouvez
saisir des informations d’importation relatives au relais en cours de test telles que le fabricant, le numéro
de modèle, le numéro de série, le CT et le PT.

3.16 Bouton Dossier des fichiers

Pour accéder au système de gestion des fichiers, cliquez sur le dossier de fichiers en haut au centre de
l’écran de test. Cette icône apparaît uniquement sur le STVI (pas sur la version PC). Vous pouvez
enregistrer des tests ou ouvrir des tests enregistrés, voir la section 2.5 Gestion des fichiers STVI pour
plus d’informations.

3.1.7 Bouton Liste de test

Appuyez sur ce bouton pour accéder à la liste des tests disponibles. Les tests disponibles sont Ramping
(Augmentation), Timing (Temporisation), Sequence (Séquence), Impedance (Impédance), Differential
(Différentiel), et pour les appareils équipés d’un transducteur, le test Transducer (Transducteur). Voir les
descriptions suivantes. L'Avancé n'est disponible que pour les machines avec le logiciel amélioré activé.

Figure 20 Test du logiciel standard et liste de menus

3.1.7.1 Bouton Augmentation

39
Appuyez sur le bouton I Ramp ou V Ramp pour accéder à l’écran de test d’augmentation. Ce bouton est
utilisé pour effectuer des tests de reprise ou d’abandon sur tout type de relais. Il peut également être
utilisé pour effectuer une augmentation linéaire à usage général, une augmentation par impulsion ou
une recherche binaire à augmentation par impulsion.

3.1.7.2 Bouton de test de temporisation

Il y a trois boutons de test de temporisation : I (Surintensité), V (Surtension/sous-tension), et f


(Surfréquence/sous-fréquence). Appuyez sur le bouton approprié pour passer à l’écran de test de
temporisation souhaité pour aisément synchroniser la surintensité, surtension/sous-tension et les relais
de fréquence. Le logiciel STVI intègre des algorithmes à courbes horaires standard ANSI,
IEEE et IEC. En outre, il comprend des courbes horaires et algorithmes de courbes horaires pour des
centaines de différents relais spécifiques sélectionnables par fabricant, numéro de modèle et forme de
courbe (inverse, très inverse, temps défini, etc.)

3.1.7.3 Bouton Séquençage 1, 2, 3..9

Appuyez sur ce bouton pour passer à l’écran de test de séquençage utilisé pour tester les relais de type
réenclenchement, configurer de multiples vecteurs et effectuer un séquençage multi-état général.

3.1.7.4 Bouton Impédance

Appuyez sur ce bouton pour accéder à l’écran de test Click On Fault Relay (Cliquer lors d’une panne de
relais) pour tester les relais d’angle de phase.

3.1.7.5 Bouton Différentiel

Appuyez sur ce bouton pour passer à l’écran de test Transformer Differential (Différentiel de
transformateur) pour tester les relais différentiels de courant triphasé.

3.1.7.6 Bouton Transducteur

Appuyez sur ce bouton pour accéder à l’écran de test du Transducteur et tester les transducteurs
monophasés et triphasés. Cette fonctionnalité logicielle ne fonctionne qu’avec les unités sur lesquelles
l’option de matériel de transducteur est installée.

3.1.7.7 Bouton du Compteur

Appuyez sur ce bouton pour passer à l'écran 'Meter' (Compteur) afin de tester la fonction des relais à
microprocesseurs.

3.1.7.8 Bouton synchronisation

40
Appuyez sur ce bouton pour accéder à l'écran de test pour les tests de synchronisation et sync-contrôler
les relais. Cette option logicielle apparaît avec des unités qui ont le logiciel amélioré RTMS Option
activée.

3.1.7.9 Bouton de fréquence

Appuyez sur ce bouton pour accéder à l'écran test de fréquence pour les tests de détection de la
fréquence des relais. Cette option logicielle apparaît avec des unités qui ont le logiciel amélioré RTMS
Option activée.

3.1.7.10 Bouton de AVTS

Appuyez sur le bouton de test AVTS pour accéder à des centaines de modules de test de relais issus de
divers fabricants, ainsi qu'à des applications de test spéciales. Ces essais sont effectués conformément
aux spécifications des fabricants de relais. Cette option logicielle apparaît avec des unités qui ont le
logiciel amélioré RTMS Option activée.

3.1.7.11 Bouton COMTRADE

Appuyez sur ce bouton pour accéder à l'écran de test de COMTRADE. Cette option logicielle apparaît
avec des unités qui ont le logiciel amélioré RTMS Option activée.

3.1.7.12 Bouton de test d'oscillation de puissance

Appuyez sur ce bouton pour passer à l'écran test de rotation. Cette option logicielle apparaît avec des
unités qui ont le logiciel amélioré RTMS Option activée.

3.1.7.13 Bouton de SS1

En appuyant sur le bouton de test SS1 donne accès à l'aide d'un relais de test fichier ss1 d'ASPEN One-
Liner ou Electrocom CAPE power system produits logiciels de simulation. Cette option logicielle apparaît
avec des unités qui ont le logiciel amélioré RTMS Option activée.

3.1.7.14 Bouton Megger GOOSE Configurator

En appuyant sur le bouton de Megger GOOSE Configurator permet d'accéder à la MGC software pour
tester les relais de la CEI 61850.

3.1.8 Bouton de mode compteur

Appuyez sur ce bouton pour activer le mode compteur (pour afficher les amplitudes mesurées). Lorsque
le mode compteur est activé, le STVI affiche les amplitudes de sortie mesurées en temps réel.

3.1.9 Bouton de réinitialisation du système

Appuyez sur ce bouton pour réinitialiser les paramètres de mise sous tension par défaut de l’unité.
Utilisez ce bouton pour réinitialiser les VIGENS après déclenchement d’alarme en raison d’un court-
circuit sur les voies de tension ou d’un circuit ouvert sur les voies de courant.

41
3.1.10 Bouton d’aide

Appuyez sur ce bouton pour afficher l’Aide pour les logiciels et le matériel. Sur certains écrans de test, le
bouton Aide change en fonction du test. Par exemple, sur l’écran de test Click On Fault Impedance
(Cliquer lors d’une panne d’angle de phase), appuyer sur le bouton d’aide fera apparaître les
informations relatives au test des relais d’angle de phase.

3.1.11 Écran Vecteur de phase

Cet écran affiche les phases et les angles des valeurs de test. Appuyez sur l’écran pour afficher en plein
écran les vecteurs de test avec les amplitudes et déphasages. Appuyez à nouveau pour rétablir la taille
originale de l’écran. Utilisé avec les composants symétriques (voir le bouton Configuration), l’écran
affiche les valeurs des composantes de séquences positives, négatives et nulles.

3.1.12 Boîte de dialogue Entrée binaire

La barre de sélection des Entrées binaires et le bouton Plus - Les 3 premières entrées binaires sont
affichées avec leur état actuel. Appuyer sur les fenêtres d’entrée binaires n° 2 et supérieures affichera la
boîte de dialogue de la figure 18A. Pour effectuer un test de temporisation, appuyez sur l’entrée binaire
n° 1 pour afficher la boîte de dialogue de la figure 18B.

Figure 21 A Entrée binaire n° 2 en mode Moniteur/21B Entrée binaire n° 1 en mode Déclenchement

Entrée binaire n° 2 en mode Moniteur - L’unité détecte la fermeture de contacts de relais normalement
ouverts, comme indiqué par l’icône dans la fenêtre Input Type (Type d’entrée), ou l’ouverture des
contacts de relais normalement fermés. Lorsque les contacts se ferment, le voyant de l’entrée binaire
sélectionnée s’allume. Si le bouton d’avertisseur est sélectionné, l’avertisseur retentit. Si un contact
normalement fermé s’ouvre, le voyant s’éteint (si l’avertisseur est sélectionné, il s’arrête). Pour détecter
la tension, appuyez sur l’icône de contacts Input Type (Type d’entrée). Elle affiche alors une onde
sinusoïdale de la tension . En mode de détection de tension, l’unité détecte l’application ou le retrait
d’une tension CA ou CC. Pour les tests de temporisation, appuyez sur binaire n° 1 ou sur le bouton
Utiliser comme déclencheur [désactivé] dans binaire n° 2. La boîte de dialogue devient alors Utiliser
comme déclencheur [activé]. Les paramètres par défaut sont des contacts secs comme indiqué par le
type d’entrée et par les paramètres par défaut d’action d’entrée pour montrer la fermeture des contacts
normalement ouverts. Pour passer à l’ouverture des contacts normalement fermés, appuyez sur l’icône

42
d’action d’entrée. Elle montre alors des contacts fermés en train de s’ouvrir. Appuyez sur le bouton Arrêt
Auto pour disposer de trois sélections; Tension, Courant ou Tension et courant. Cela permet l’arrêt
automatique des voies de tension, de courant, ou de tension et de courant lors du déclenchement du
relais. Pour la plupart des applications, la temporisation doit être réglée sur le mode Entrée de verrou
[activé], pour qu’elle s’arrête lors de la fermeture du premier contact. Dans le mode Entrée de verrou
[désactivé], si le contact rebondit, la temporisation inclut le délai de rebond.

Le délai de stabilisation est défini en millisecondes. Les contacts de déclenchement doivent rester
fermés pendant le temps de stabilisation pour que le test horaire soit vrai. Si les contacts s’ouvrent avant
la fin du délai de stabilisation, la temporisation continuera. Une fois que la condition d’entrée est réelle,
le test horaire peut se terminer. Le délai de déclenchement affiché sera le délai de test total moins le
délai de stabilisation.

3.1.12.1 Bouton Binaire plus

Appuyez ou cliquez sur ce bouton (à côté du bouton d’entrée binaire) pour accéder à davantage
d’options d’entrée et de sortie binaires.

Figure 22 Options d’entrée et de sortie binaires

3.1.12.1.1 Bouton de mode Simple : L’unité est configurée par défaut en mode Simple dans lequel
seulement 3 entrées binaires (SMRT1 affichera 1) sont présentées.

3.1.12.1.2 Bouton Afficher toutes les entrées : Appuyez ou cliquez sur ce bouton pour révéler toutes les
entrées binaires disponibles et les deux premières sorties binaires (SMRT1 affichera 1).

3.1.12.1.3 Bouton Afficher toutes les sorties : Appuyez ou cliquez sur ce bouton pour révéler les
6 sorties binaires (ou le maximum disponible) et les 6 premières entrées binaires (si disponible). Pour
définir une sortie binaire, cliquez sur la sortie binaire désirée, puis sélectionnez Close (Fermer) pour
fermer le contact (ouvert par défaut).

3.1.12.1.4 Bouton Avancé : Appuyez ou cliquez sur ce bouton pour attribuer aux 6 premières entrées
binaires les 4 premières sorties binaires, ainsi que le bouton de sélection en forme d’onde .

3.1.12.1.4.1 Bouton de sélection Waveform (en forme d’onde) : Appuyez ou cliquez sur le bouton de
sélection en forme d’onde. L’unité est configurée par défaut sur la position 1, qui fournit une onde
sinusoïdale avec l’onde sinusoïdale de fréquence fondamentale par défaut. Vous pouvez définir jusqu’à
quatre formes d’onde : la première par défaut 1 (fondamentale), plus une deuxième (2), une troisième
(3) et une quatrième (4) forme d’onde. Les quatre formes d’onde seront ajoutées pour créer une forme
d’onde complexe à partir de l’une des sorties sélectionnées ou de toutes celles-ci. Si aucune valeur n’est
entrée pour la deuxième, troisième ou quatrième forme d’onde, la sortie sera tout simplement l’onde

43
sinusoïdale de fréquence fondamentale par défaut. Une amplitude, un angle de phase ou une fréquence
peut être spécifié(e) pour chacune des quatre formes d’onde. Cette fonction est normalement utilisée
lors de la génération d’une deuxième, troisième ou cinquième forme d’onde harmonique lors des tests
de retenue d’harmoniques avec les relais de protection neutres de générateur ou de transformateur
différentiel.

3.1.13 Boutons Prédéfaut/Défaut

Appuyez sur ces boutons pour permuter et régler les amplitudes, angles de phase et/ou fréquences
Prédéfaut et Défaut. Si les sorties sont activées, le fait de basculer entre les deux va appliquer les
valeurs de prédéfaut et de Défaut à plusieurs reprises avec chaque basculement. C’est un outil
particulièrement utile pour l’utilisateur qui doit régler les contacts mécaniques. Il est également utilisé en
conjonction avec les articles 14, 15 et 18 suivants pour les tests de temporisation simples.

3.1.14 Bouton des paramètres Délai de test maximum/Délai de prédéfaut/Délai de post-défaut

Figure 23 paramètres Délai de test maximum/Délai de pré-défaut/Délai de aprés-défaut

Cliquez sur ce bouton pour afficher une fenêtre de paramétrage permettant d’entrer la durée en
secondes à appliquer aux champs Délai de test maximum/Délai de prédéfaut/Délai de aprés-défaut. En
outre, lorsque la rampe sur le bouton est activé l'utilisateur peut également définir les canaux
sélectionnés pour augmenter leurs valeurs par défaut aux valeurs Prefault à la tension sélectionnée /
seconde et ampères / seconde. Si la rampe sur est activé, lorsque le test de synchronisation est
démarré, les sorties allume et démarre rampe à la vitesse de montée programmée. En atteignant le
Prefault valorise le temps fenêtre débutera le compte à rebours à partir de la valeur temps de le Prefault.
Si l'arrêt automatique est désactivée dans l'entrée binaire (voir 1.3.12), les postes Durée de panne peut
être entré avec l'activation de la tour toutes les sorties à l'arrêt bouton dans cet écran. Lorsque le test de
temporisation est lancé, la fenêtre de temps va commencer le compte à rebours à partir de la valeur de
prédéfaut. Lorsque le délai de prédéfaut est imparti, les valeurs de défaut sont appliquées au relais en
cours de test et la fenêtre Timer (Compteur) commence le compte à rebours jusqu’au déclenchement du
relais. Lorsque le relais se déclenche, le compteur s’arrête et affiche le délai de fonctionnement du
relais, et les sorties restent sur la valeur de délai post-défaut saisie. Si l’arrêt automatique est activé
dans l’écran de configuration d’entrée binaire, les sorties s’arrêtent immédiatement après l’utilisation
(voir la section 3.1.12 Boîte de dialogue d’entrée binaire). Si l’arrêt automatique n’est pas activé, les
sorties s’arrêteront toujours à la fin du délai post-défaut. Si le relais n’est pas déclenché avant la fin du
délai de test maximum, le test s’arrête et les sorties s’arrêtent automatiquement.

3.1.15 Bouton de lecture

Appuyez ou cliquez sur le bouton de lecture bleu pour appliquer le vecteur de prédéfaut, commencer le
compte à rebours du délai de prédéfaut, puis passer aux valeurs de défaut et rechercher le relais en
cours de test à utiliser.

3.1.16 Bouton Tout activer/désactiver

Appuyez ou cliquez sur ce bouton pour activer toutes les sorties. Si une ou plusieurs sorties sont déjà
activées, cela permet de toutes les désactiver. La couleur au centre de ce bouton devient verte quand

44
une ou plusieurs sorties sont activées. Cela indique également que le fait de cliquer dessus désactivera
toutes les sorties, à l’exception du simulateur de batterie. Pour désactiver le simulateur de batterie,
appuyez sur le bouton Bat SIM (SIM Bat). Ce bouton est également utilisé lors de l’augmentation de la
sortie du simulateur de batterie.

3.1.17 Bouton Options d’augmentation manuelle

Si vous utilisez la version PC, les boutons  sont affichés. Si vous utilisez un contrôleur STVI, l’icône
du bouton de commande sera affichée. Cliquez sur l’un ou l’autre pour afficher une fenêtre
permettant de sélectionner le niveau d’incrément souhaité pour l’augmentation manuelle des sorties, les
voies à augmenter et les réglages à apporter (amplitude, angle de phase ou fréquence). Si vous utilisez
la version PC, utilisez les touches haut/bas du clavier (ou la molette de la souris) pour ajuster
manuellement les valeurs sélectionnées au niveau d’incrément souhaité. Si vous utilisez le STVI, un clic
sur le bouton de commande équivaut au paramètre d’incrément. Lors de l’augmentation des angles de
phase, la flèche haut permet d’augmenter l’angle de phase dans le sens antihoraire, et sur la flèche bas
dans le sens horaire. Si le bouton Auto Increment (Incrément automatique) est sélectionné, le STVI
sélectionne automatiquement l’incrément en fonction de la rapidité avec laquelle vous tournez le bouton
de commande. Plus la rotation est rapide, plus l’incrément est grand.

3.1.18 Bouton sélecteur d’activation/de désactivation de voie

Ce bouton fonctionne conjointement avec le bouton Tout activer/désactiver n° 16. Le fait d’appuyer sur
le bouton fait changer la couleur de son centre, indiquant que la sortie est activée. Après avoir appuyé
sur le bouton d’activation globale, les sorties sélectionnées sont activées. Cliquez sur un seul bouton de
voie pour activer ou désactiver les voies sélectionnées une fois que le bouton Tout activer/désactiver est
activé. Vous pouvez ainsi activer ou désactiver des sorties individuelles sans affecter les autres voies.

3.1.19 Boutons d’amplitude de voie, d’angle de phase et de fréquence

Si vous utilisez la version PC, cliquez droit dans la fenêtre sélectionnée pour afficher un clavier
numérique et une boîte de dialogue pour configurer des valeurs individuelles ou multiples rapidement et
facilement. Par exemple, pour modifier les valeurs de tension par défaut pour les trois phases, entrez la
valeur de tension souhaitée dans la fenêtre de saisie, puis cliquez sur le bouton Balance (Équilibrer) .
Toutes les valeurs seront modifiées à la tension de sortie désirée. Cela s’applique également à l’angle
de phase et la fréquence.

3.1.20 ⑳ Bouton de calcul de défaut

Si vous utilisez la version PC, un clic droit sur la fenêtre sélectionnée provoquera l'affichage de l'écran
de saisie pour le calcul de défaut.

3.1.20.1 Bouton de sélection de mode

Si vous appuyez ou cliquez sur le bouton de sélection de mode (situé dans le coin supérieur gauche), la
liste de sélection des différentes options de tests s'affiche.

45
Figure 24 Liste des modes

3.1.20.1.1Bouton du mode de surintensité : La fenêtre de sélection par défaut présente le mode


de surintensité. Deux champs sont disponibles pour la saisie, le champ Normal (pré-défaut) et le
champ Défaut. Entrez dans les fenêtres les valeurs désirées pour l'amplitude et l'angle de phase.
Selon le type de défaut sélectionné, si vous appuyez ou cliquez sur la coche verte, les valeurs de
défaut apparaissent dans les fenêtres correspondantes sur l'écran de test manuel. L'utilisateur peut
également créer des 2e, 3e, 5e, 7e et d'onde de courant harmonique en entrant l'harmonique %
dans les fenêtres ci. L'onde harmonique apparaît dans la fenêtre. Voir l'exemple suivant.

Figure 25 Le mode de surintensité

3.1.20.1.2 Bouton du mode de tension : Appuyez ou cliquez sur le bouton de mode de tension.
Deux champs sont disponibles pour la saisie, le champ Normal (pré-défaut) et le champ Défaut.
Saisissez dans les fenêtres les valeurs désirées pour l'amplitude et l'angle de phase (l'angle de
phase sera le courant de phase A par rapport à la tension de phase A). Selon le type de défaut
sélectionné, si vous appuyez ou cliquez sur la coche verte, les valeurs de défaut apparaissent dans
les fenêtres correspondantes sur l'écran de test manuel.

3.1.20.1.3 Bouton du mode de fréquence : Appuyez ou cliquez sur le bouton du mode de


fréquence. La fenêtre de saisie des valeurs de défaut (Fréquence) va s'afficher. Entrez la fréquence
de défaut souhaitée. La fréquence pré-défaut sera la valeur par défaut.

46
3.1.20.1.4 Bouton du mode d'impédance : Appuyez ou cliquez sur le bouton du mode
d'impédance. Si l'utilisateur choisit le défaut phase-terre, l'écran suivant apparaît.

Figure 26 Écran de saisie du mode d'impédance

3.1.20.1.4.1 Bouton de sélection de défaut : Cliquez ou appuyez sur ce bouton pour sélectionner le
type de défaut souhaité, à savoir le défaut phase-terre, phase-phase ou triphasé.

3.1.20.1.4.2 Bouton de modèle de test : L'écran de saisie apparaît par défaut en mode test de
courant constant. Dans cet écran, l'utilisateur saisit la valeur ohmique du relais, à l'angle de test
souhaité. Si le relais nécessite des valeurs de pré-défaut avant les valeurs de défaut, l'utilisateur doit
saisir le courant pré-défaut et l'angle de charge souhaités (valeurs normales). Cliquez ou appuyez
sur la coche verte pour revenir à l'écran de test. Si l'utilisateur sélectionne le mode test de tension
constante, un écran de saisie similaire apparaît, où l'utilisateur peut saisir la tension de défaut
souhaitée. Si l'utilisateur sélectionne l'impédance de source constante, l'écran suivant apparaît.

Figure 27 Mode d'impédance, Impédance de source constante

Depuis cet écran, l'utilisateur peut saisir l'angle et l'impédance de source. Le calculateur de défaut
permet de calculer les valeurs résistives et réactives en fonction des valeurs saisies par l'utilisateur.
Si vous retournez sur l'écran de test, les valeurs d'essai des tensions, courants et angles de défaut
sont affichées.

47
3.1.20.1.4.3 Bouton de compensation : Ce bouton apparaît uniquement lorsque vous sélectionnez
le type de défaut Phase-Terre. Sélectionnez ou cliquez sur le bouton du mode de compensation
pour accéder au menu de sélection. Il existe deux types de formules de compensation disponibles,
KN, Z0/Z1 et. RERL XEXL Le facteur de compensation résiduelle, KN, est un nombre complexe
utilisé pour exprimer l'impédance de mise à la terre, ZN, en termes d'impédance directe Z1 (appelée
« séquence positive » par les anglophones). Ce facteur est calculé comme suit :

KN = ZN / Z1 = (Z0 – Z1) / (3Z1)

Où : Z0 est l'impédance homopolaire de la zone en question

Rapport Z0/Z1 = le rapport complexe de Z0/Z1, aussi appelé K0=Z0/Z1

RERL XEXL représentent une paire de facteurs scalaires. Ces facteurs influencent respectivement
la composante résistive et la composante réactive de certaines caractéristiques de polygones. Ils
sont calculés comme suit :

RERL = (R0/R1 – 1)/3


XEXL = (X0/X1 – 1)/3

Où :
R1 = partie réelle de Z1
X1 = partie imaginaire de Z1
R0 = partie réelle de Z0
X0 = partie imaginaire de Z0

3.1.20.1.5 Bouton du mode symétrique : Appuyez ou cliquez sur le bouton Symétrique pour
accéder à l'écran de réglage de l'entrée symétrique (voir figure suivante).

Figure 28 Écran de réglage en mode symétrique

Pour simuler des conditions de déséquilibre, un ensemble de 3 tensions ou courants en régime


triphasé peut être résolu en 3 ensembles de composants équilibrés avec des composantes directe,
inverse et homopolaire (appelées « séquence positive », « séquence négative » et « séquence
nulle » par les anglophones). La composante homopolaire du courant ou de la tension survient à la
suite d'un défaut phase-terre dans le système. Pour tester le régime homopolaire, saisissez la
composante homopolaire du courant ou de la tension dans l'écran ci-dessus. Lors du retour à l'écran
de test, les valeurs du courant et/ou de la tension sont affichées et prêtes pour les tests. Le système

48
inverse est le résultat d'une condition de déséquilibre en régime triphasé. Saisissez la composante
inverse souhaitée du courant et de la tension. Lors du retour à l'écran de test, toutes les valeurs du
régime triphasé sont recalculées et prêtes pour les tests.

3.1.20.1.6 Bouton du mode d'oscillation de puissance : Appuyez ou cliquez sur le bouton du mode
d'oscillation de puissance pour accéder à l'écran de réglage d'entrée associé (voir la figure suivante).

Figure 29 Écran de réglage de l'oscillation de puissance

L'outil de simulation d'oscillation de puissance utilise deux formes d'onde de même fréquence afin
d'amplifier l'impédance de manière linéaire. Cette méthode est semblable à un modèle à deux
sources avec des fréquences et des amplitudes similaires. Le taux de variation de l'impédance peut
être contrôlé, tout comme les impédances minimale et maximale, le nombre de pôles, ainsi que les
relations d'angles de phase du départ. Voici l'équation caractéristique de la forme d'onde de sortie
pour la tension et le courant :

Éq. 1 𝑓𝐼,𝑉 (𝑡) = (𝐴1 sin(𝜔1 𝑡 + 𝜑1 )) + 𝐴2 sin(𝜔2 𝑡 + 𝜑2 )


Où :
A1 = Valeur efficace (moyenne quadratique) de la première source de courant/tension
ω1 = 2π*FréquenceSource1 , (la fréquence est en Hz, ω1 est en rad/s)
φ1 = Angle de phase initial en degrés de la première source de courant/tension
A2 = Valeur efficace (moyenne quadratique) de la seconde source de courant/tension
ω2 = 2π*FréquenceSource2 , (la fréquence est en Hz, ω2 est en rad/s)
φ1 = Angle de phase initial en degrés de la seconde source de courant/tension
t = durée de l'événement en secondes

Simulation d'oscillation de puissance


Comme il est souhaitable de contrôler l'angle de phase dès le départ, φ 2Courant sera réglé sur 180°.
Ceci permettra aux deux formes d'onde de démarrer en phase, de se déphaser lentement, puis de
revenir en phase, et ainsi de suite. La figure suivante illustre le tracé des formes d'onde avec le
déphasage adéquat.

Figure 30 Tracé des formes d'ondes de tension et courant avec un déphasage du courant de 180°

49
Dans la figure ci-dessus, la tension et le courant sont en phase au démarrage. Au quart de
l'oscillation environ, ils se déphasent de 90°, puis reviennent en phase, puis se déphasent de -90°
au ¾ de l'oscillation, pour revenir en phase à la fin de l'oscillation. Ceci est la forme générale de la
forme d'onde d'oscillation de puissance.

Fort heureusement, le calculateur d'oscillation de puissance réalise automatiquement tous les


calculs suivants à votre place et insère les valeurs dans les écrans de prédéfaut et de défaut. La
section suivante décrit les paramètres utilisés pour le calcul des valeurs de test nécessaires et
explique comment mettre en place une oscillation de puissance contrôlée.

Pour appliquer une oscillation de puissance, les paramètres suivants doivent être définis.
 L'impédance maximale, Zmax, de l'oscillation de puissance doit être déterminée. Elle sera basée
sur des éléments extérieurs qui influencent cette impédance. Il est recommandé que l'impédance
maximale soit supérieure à la plus grande impédance des éléments/œillères, mais il ne faut
toutefois pas qu'elle soit trop grande pour entraîner une sortie prématurée de la trajectoire de
l'oscillation.
 L'impédance minimale, Zmin, de l'oscillation de puissance doit aussi être déterminée. Elle sera le
point d'impédance minimum de l'oscillation.
 Les fréquences des sources f1 et f2 déterminent la durée d'une seule condition d'oscillation de
puissance. Les fréquences des sources déterminent également le taux de variation de la trajectoire
de l'impédance. Plus la différence de fréquence est grande entre les deux sources, plus l'oscillation
est rapide, tandis que plus la différence est petite, plus l'oscillation est lente.
 L'angle de phase de départ (º) doit être défini de sorte à garantir une simulation correcte des
bonnes conditions de charge.

Voici comment créer une oscillation de puissance avec une impédance maximale de 15 Ω, une
impédance minimale de 1 Ω, une fréquence de source 1 (f1) de 60 Hz, une fréquence de source
2 (f2) de 59 Hz, et un angle de phase de départ de 0°.

Le premier paramètre calculé est la durée que prend un cycle complet d'oscillation de puissance, à
savoir, tOscillation. Ceci est établi dans l'équation 2.
1
Éq. 2 𝑡𝑂𝑠𝑐𝑖𝑙𝑙𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 = (𝑠)
𝑓1 −𝑓2
1
Éq. 3 𝑡𝑂𝑠𝑐𝑖𝑙𝑙𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 = = 1𝑠
60−59

Lorsque vous appliquez cette méthode à un processus de test, le paramètre t Oscillation doit
correspondre à la durée maximale de l'oscillation. Si plusieurs tours sont envisagés, la durée
maximale équivaudra au nombre de tours multiplié par le paramètre tOscillation.

Déterminons ensuite les courants et les tensions à appliquer au relais. Seuls les courants et les
tensions de la phase A seront abordés. Les phases B et C sont similaires à la phase A, avec les
déphasages adéquats. Une tension nominale (V1) doit être définie pour l'impédance maximale
et une tension de défaut (V2) doit être définie pour l'impédance minimale. Pensez à choisir une
tension de défaut, car certaines impédances peuvent être importantes, de l'ordre de 15 Ω ou plus.
Si la tension de défaut est trop petite, des courants négatifs seront calculés pour générer les
conditions correctes. Si tel est le cas, augmentez la tension de défaut jusqu'à ce que les courants
soient à un niveau acceptable. Pour cet exemple, la tension nominale, Vnom, est de 69 V ligne-terre,
et la tension de défaut, Vdéfaut, est de 30 V ligne-terre.

La valeur de Vdéfaut peut changer en fonction de l'impédance et du courant requis pour l'essai.
L'appellation de Vdéfaut peut également prêter à confusion. Un événement d'oscillation de puissance
n'exige pas nécessairement des valeurs extrêmes pour les tensions de défaut classiques.
L'oscillation de l'impédance peut passer d'une grande valeur à une valeur légèrement inférieure.
Tel est le cas si l'utilisateur souhaite une oscillation entre 89Ω et 50 Ω. La tension de défaut requise
ne sera guère moindre que la valeur requise pour l'impédance de départ.

50
Les équations pour les deux tensions en phase A sont indiquées ci-après.
𝑉𝑛𝑜𝑚−𝑉𝑑é𝑓𝑎𝑢𝑡
Éq. 4 𝑉1 = 𝑉𝑑é𝑓𝑎𝑢𝑡 + ( )
2
69−30
Éq. 5 𝑉1 = 30 + ( ) = 49,5 𝑉
2
𝑉𝑛𝑜𝑚−𝑉𝑑é𝑓𝑎𝑢𝑡
Éq. 6 𝑉2 = ( )
2
69−30
Éq. 7 𝑉2 = ( ) = 19,5 𝑉
2

Dès lors, les deux courants pour I1 et I2 peuvent être résolus.


𝑉𝑑é𝑓𝑎𝑢𝑡 𝑉
𝑉𝑑é𝑓𝑎𝑢𝑡 ( )−( 𝑛𝑜𝑚 )
𝑍𝑚𝑖𝑛 𝑍𝑚𝑎𝑥
Éq. 8 𝐼1 = [( )−( )]
𝑍𝑚𝑖𝑛 2
30 69
30 ( )−( )
1 15
Éq. 9 𝐼1 = [( ) − ( )] = 17,3 𝐴
1 2
𝑉𝑑é𝑓𝑎𝑢𝑡 𝑉
( )−( 𝑛𝑜𝑚 )
𝑍𝑚𝑖𝑛 𝑍𝑚𝑎𝑥
Éq. 10 𝐼2 = ( )
2
30 69
( 1 )−(15)
Éq. 11 𝐼2 = ( ) = 12,7 𝐴
2

D'autres paramètres peuvent désormais être résolus, comme le taux de variation de l'impédance.
Comme l'oscillation passe sans cesse d'une impédance maximale à une impédance minimale, le
taux est calculé en se basant sur le temps qu'il faut pour aller du maximum au minimum. Ceci est
illustré dans l'équation 12.

𝑍𝑚𝑎𝑥 −𝑍𝑚𝑖𝑛
Éq. 12 𝑍𝑡𝑎𝑢𝑥 = 2 ∗ ( )
𝑡𝑂𝑠𝑐𝑖𝑙𝑙𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛
15−1
Éq. 13 𝑍𝑡𝑎𝑢𝑥 = 2 ∗ ( ) = 28 Ω/𝑠
1

Au départ du mode de test pré-défaut, il peut s'avérer pratique d'être au même niveau que le
courant de démarrage pour l'oscillation. Ceci est le courant minimal, défini dans l'équation 14.

Éq. 14 𝐼𝑚𝑖𝑛 = 𝐼1 − 𝐼2
Éq. 15 𝐼𝑚𝑖𝑛 = 17,3 − 12,7 = 4,6 𝐴

La valeur définie pour la durée de prédéfaut est critique, car la forme d'onde doit se terminer
précisément au même angle de phase et à la même amplitude qu'au début de l'oscillation de
puissance. L'angle de phase de prédéfaut du courant doit être égal à l'angle de phase du début de
l'oscillation de puissance. Ceci permet également de garantir l'uniformité de l'oscillation. Dans la
figure suivante, la durée a été fixée à 1 seconde et le temps calculé pour 1 oscillation de puissance
est également 1 seconde. En réglant le prédéfaut sur la même valeur que la durée calculée de
l'oscillation de puissance, une transition uniforme est garantie dans les formes d'onde.

51
Figure 31 Capture d'une forme d'onde en triphasé d'une oscillation de puissance

Vous pouvez aussi définir la durée comme un multiple de la durée d'oscillation. Dans ce cas, 2, 3,
ou 4 secondes conviendraient également. Une durée de 0,5 seconde ne conviendra pas. La durée
de prédéfaut ou de tout état avant un événement d'oscillation est définie par l'équation 16.

Éq. 16 𝑇𝑝𝑟é𝑑é𝑓𝑎𝑢𝑡 = 𝑁 ∗ 𝑡𝑂𝑠𝑐𝑖𝑙𝑙𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛

Où :
N = nombre entier, multiple de tOscillation

Notez bien que, même s'il est souhaitable d'avoir des durées de prédéfaut flexibles, les valeurs de
courant et de tension initiales peuvent être résolues à l'aide de l'équation 1 pour les durées
appliquées.

3.1.20.1.7 Bouton Fault Location Mode (Mode d'emplacement de défaut) : Appuyez ou cliquez sur ce
bouton pour accéder à l'écran de réglage d'entrée associé (voir la figure suivante).

Figure 32 Écran de saisie du mode d'emplacement de défaut

52
Le mode d'emplacement de défaut vous permet de saisir le pourcentage d'impédance d'une ligne.
Le logiciel calculera les tensions, courants et angles de phase appropriés pour reproduire le défaut à
l'emplacement défini en fonction du pourcentage saisi.

3.1.20.2 Bouton de sélection du type de défaut

Si vous appuyez ou cliquez sur le bouton de sélection de type de défaut, la liste de sélection des
différentes options de tests de défaut s'affiche.

Figure 33 Types de défaut

L'utilisateur peut sélectionner différentes simulations de défauts : Phase-Terre (c.-à-d. L1), Phase-
Phase (c.-à-d. L1-L2) ou Triphasé (c.-à-d. L1-L2-L3). Toutes les valeurs calculées pour le type de
défaut sélectionné sont automatiquement calculées et saisies dans les fenêtres correspondantes.

3.2 Réglage des relations d’angle de phase

Considérez chaque module de générateur V/I comme un générateur de vecteur. Chaque module a une
référence interne de zéro qui renvoie à ses réglages d’angle de phase comme indiqué sur le STVI. Cela
s’applique aux réglages d’angle de phase entre les sorties de tension et de courant. Lors du réglage
d’un angle de phase entre deux sorties, il est recommandé de régler une sortie sur 0 et de référencer
l’autre sur le 0. Cela facilite la tâche de l’opérateur. Lors du réglage de l’angle, l’opérateur dispose de
plusieurs choix, en fonction du réglage d’angle de phase par défaut, voir 2.3.1.3. Dans le monde de
l’ingénierie et dans les figures suivantes, le schéma retard affiche une rotation négative et créera des
composants négatifs de séquence, tandis que les diagrammes de déphasage avant et ± 180 affichent
une rotation positive, qui est l’activité normale du système.

Figure 34 Diagrammes de rotation de phase positive

53
Figure 35 Diagrammes de rotation de phase négative de séquence

Figure 36 Rotation de phase positive de séquence utilisant ± 180°

Par exemple, un déphasage arrière de 0 à 360° (0, 120, 240) à un angle de 30 entre les deux sorties
ressemblera à :

La sortie de référence est égale à 0 et pour la deuxième sortie, on effectue une rotation de 30 dans le
sens horaire. En d’autres termes, l’angle décale la source référencée de 30 vers l’arrière. Inversement,
si l’angle diminue dans le sens antihoraire de 359,9 à 0,0, pour un angle d’incidence de 300,0, la
seconde sortie pourrait ressembler à :

54
La sortie de référence est égale à 0 et la deuxième sortie est tournée à 60 dans le sens antihoraire. En
d’autres termes, la deuxième sortie a un déphasage arrière de 300 ou avant de 60 par rapport à la
sortie de référence. Vous pouvez configurer les angles de phase à 180 par défaut, les angles -
(négatifs) avec un déphasage arrière et les angles + (positifs) avec un déphasage avant. Par
conséquent, pour définir un angle avec déphasage avant de + 10, la relation vectorielle serait :

3.3 Sources de courant

3.3.1 Fonctionnement en parallèle

Chaque amplificateur de courant SMRT est capable de fournir 30 ampères en continu. Les unités
SMRT33 et SMRT43 peuvent fournir un maximum de 45 ampères, tandis que les unités SMRT1,
SMRT36/46 et SMRT410 peuvent fournir jusqu’à 60 ampères, par phase pendant 1,5 seconde pour
tester les éléments déclencheurs instantanés. Lorsque plus de 30 ampères monophasés sont requis
pour de longues durées, soit plus de 60 ampères pour tester des éléments instantanés, deux ou
plusieurs voies de courant peuvent être connectées en parallèle pour fournir 60 ou 90 ampères en
continu (SMRT36/46), et jusqu’à 120 ou 180 ampères pendant 1,5 seconde.

Remarque : Si un F ou un C apparaît sur le 5e chiffre du numéro d’identification de style (c.-à-d.


30P1F0A0S1), les rendements actuels sont flottants (isolés les uns des autres et du sol). Pour les unités
avec un numéro de style G ou E, les retours de courant sont communs en interne et reliés à la terre.

Pour mettre en parallèle les voies actuelles de l’unité, procédez comme suit :

Si vous utilisez les multi-cordons de test de courant gainés (référence 2008-541), tous les cordons de
retour noirs sont reliés ensemble à l’intérieur de la gaine de sorte qu’ils partagent le courant de retour.
Reliez chaque voie de courant au relais en cours de test (bornes rouges et noires à la charge). Chaque
cordon de test Megger est conçu pour 32 ampères continus. Si vous utilisez d’autres de cordons de test
que ceux fournis par Megger, vérifiez que le fil a une taille suffisante pour transporter le courant de test.

Pour les unités de retour commun à la terre (G ou E), il y a une terre commune interne entre les
bornes de retour de la voie de courant. Si vous utilisez des cordons de test individuels séparés, tous les
fils de retour doivent être communs à la charge, comme indiqué dans la figure suivante. Si vous ne
raccordez pas un cordon de retour à toutes les voies de courant utilisées, le courant de retour, en tout
ou en partie, sera forcé à travers la terre interne. Cela signifie qu’avec une unité à 3 voies, jusqu’à
180 ampères peuvent être forcés à travers la terre commune interne, et peuvent causer des dommages
aux retours de courant internes. Par conséquent, il faut que les connexions parallèles soient effectuées
sur le relais. Voir la figure suivante.

55
Figure 37 Mise en parallèle de trois sorties de courant (SMRT36)

3.3.1.1 Écran de test manuel - monophasé jusqu’à 180 ampères

Avec le SMRT36, accédez à l’écran de configuration et sélectionnez le mode de fonctionnement


3 tensions - 1 courant à 180 ampères. Remarque : Avec le SMRT46, lorsque vous revenez à l’écran
de test manuel, une voie de courant est affichée, comme illustré dans la figure suivante.

Figure 38 Écran de test manuel - Utilisation monophasée

Le STVI définit automatiquement tous les trois courants en phase les uns avec les autres et répartit le
courant de façon égale entre les trois amplificateurs de courant. Lors de la configuration d’une sortie, il
suffit d’entrer la valeur du courant de sortie souhaité. Par exemple, pour une sortie de 75 ampères,
entrez 75. Si vous utilisez un SMRT33/36/43/46/46D avec 3 voies de courant, chaque amplificateur de
courant fournira 25 ampères. Le courant peut aussi être déphasé. Il suffit d’entrer l’angle de phase
souhaité pour que les trois courants soient déphasés ensemble.

Si deux voies de courant doivent être utilisées en parallèle, ne touchez pas à la configuration triphasée
par défaut. Connectez les deux sorties de courant à la charge, comme indiqué dans la figure suivante.

56
Figure 39 Deux courants en parallèle (sur SMRT36)

Définissez chaque voie à la moitié de la condition de sortie. Vérifiez et définissez la voie de


courant n° 2 sur 0° de sorte qu’elle soit en phase avec la voie de courant n° 1. Avec deux voies de
courant sélectionnées, activez la sortie en appuyant ou cliquant sur le bouton Tout activer/désactiver.
Utilisez toujours le bouton Tout activer/désactiver pour activer/désactiver les deux voies de courant
ensemble. Pour les sorties d’augmentation manuelles, si vous utilisez la version PC du logiciel STVI, les
boutons  seront affichés. Si vous utilisez un contrôleur STVI, l’icône du bouton de commande
sera affichée. Cliquez sur l’un ou l’autre pour afficher une fenêtre permettant de sélectionner le niveau
d’incrément souhaité pour l’augmentation manuelle des sorties, les voies à augmenter et les réglages à
apporter (amplitude, angle de phase ou fréquence).

3.3.2 Courants dans le fonctionnement en série

Deux voies de courant peuvent être connectées en série afin de doubler la tension disponible. Les relais
de surintensité électromécaniques à la terre à angle de phase élevé ont toujours été difficiles à tester
pour des nombres élevés de prises intermédiaires multiples en raison des caractéristiques d’angle de
phase et de saturation de l’enroulement. La tension de crête requise peut dépasser la tension de sortie
maximale d’une voie de sortie de courant en fonction du courant de test requis. En connectant deux
sorties de courant en série, la tension disponible est doublée, fournissant des courants de test plus
élevés à travers la charge à angle de phase élevé.

Il existe deux méthodes pour mettre en série des courants. Pour les modèles à sortie flottante (F ou C),
reliez les deux amplificateurs de courant dans une configuration « push-push » (pousser-pousser),
comme indiqué dans la figure suivante.

57
Figure 40 Mise en série de deux courants avec sorties flottantes SMRT36

Les deux voies de courant qui doivent être utilisées en série ont chacune une amplitude et un angle de
phase de courant de test identiques. Sélectionnez les deux voies de courant et activez la sortie en
appuyant ou cliquant sur le bouton Tout activer/désactiver. Utilisez toujours le bouton tout
activer/désactiver pour activer/désactiver les deux voies de courant ensemble. Pour les sorties
d’augmentation manuelles, si vous utilisez la version PC du logiciel STVI, les boutons  seront
affichés. Si vous utilisez un contrôleur STVI, l’icône du bouton de commande sera affichée.
Cliquez sur l’un ou l’autre pour afficher une fenêtre permettant de sélectionner le niveau d’incrément
souhaité pour l’augmentation manuelle des sorties, les voies à augmenter et les réglages à apporter
(amplitude, angle de phase ou fréquence).

Pour mettre en série les voies de courant des retours communs à la terre (sur le couvercle supérieur
du modèle G ou E, les bornes de retour noires sont reliées par une ligne noire et le symbole de la terre),
procédez comme suit :

Raccordez les bornes de sortie rouges des deux voies de courant au relais en cours de test. Même si
les deux retours associés aux voies de courant sont connectés en interne aux retours communs, placez
un cavalier (PN 2001-573) à l’extérieur, comme indiqué. Cela permet de s’assurer que les fils communs
internes ne seront pas endommagés si plus de 30 ampères sont appliqués.

Figure 41 Mise en série de deux voies de courant avec retours communs à la terre SMRT36

REMARQUE : Une voie de courant doit être réglée sur 0° et l’autre voie de courant doit être réglée à
un angle de phase de 180° de sorte que les deux tensions disponibles s’ajoutent sur la charge. NE

58
TENTEZ PAS de mettre en série plus de deux courants ensemble sur une unité de retour commun à la
terre.

Les deux voies de courant qui doivent être utilisées en série sont chacune réglées sur la même
amplitude de courant de test. Initiez les deux voies de courant simultanément en cliquant sur le bouton
Tout activer/désactiver. Utilisez toujours le bouton Tout activer/désactiver pour activer/désactiver les
deux voies de courant ensemble. Pour les sorties d’augmentation manuelles, si vous utilisez la version
PC du logiciel STVI, les boutons  seront affichés. Si vous utilisez un contrôleur STVI, l’icône du
bouton de commande sera affichée. Cliquez sur l’un ou l’autre pour afficher une fenêtre
permettant de sélectionner le niveau d’incrément souhaité pour l’augmentation manuelle des sorties, les
voies à augmenter et les réglages à apporter (amplitude, angle de phase ou fréquence).

3.4 Sources de tension

3.4.1 Sorties additionnées

Deux voies de tension peuvent être utilisées pour faire la somme des sorties de tension et obtenir une
tension nominale plus élevée sous réserve que la charge ne soit pas mise à la terre. Connectez la
charge entre les bornes de voie de tension, réglez la phase V 1 sur 0 et la phase V2 sur 180. Les sorties
de tension s’ajoutent de sorte que la tension totale est la somme des deux amplitudes de tension, V 1 et
V2, comme on peut le voir dans le schéma suivant.

Remarque : Si un F ou un C apparaît sur le 5e chiffre du numéro d’identification de style SMRT (c.-à-


d. 30P1F0A0S1), les retours de tension sont flottants (isolés les uns des autres et du sol). Pour les
unités avec un numéro de style G ou E, les retours de tension sont communs en interne et reliés à la
terre.

Pour les unités communes flottantes, vous devez connecter les retours communs noirs des voies de
tension associées ensemble, lorsque l’utilisation en série est requise (voir les figures suivantes). Retirez
les retours communs extérieurs lorsque le test est terminé. NE TENTEZ PAS de mettre en série plus de
deux voies de tension ensemble, car les câbles de tension sont conçus pour un maximum de 600 volts.

Figure 42 Mise en série de voies de tension pour les retours communs flottants non mis à la terre
SMRT36

59
Figure 43 Série de voies de tension avec retours communs mis à la terre SMRT36

3.4.2 Connexion 3Ø, connexion à 3 fils, connexion en triangle ouvert et connexion en T

3.4.2.1 Connexion en triangle ouvert symétrique

Il existe deux méthodes d’obtention d’une source de tension triphasée à trois fils. La configuration en
triangle ouvert est la plus facile à utiliser pour une source triphasée symétrique, parce que la relation
d’amplitude et de phase peut être réglée directement. Aucun calcul n’est requis.

Lors de l’utilisation de la configuration en triangle ouvert, il est suggéré d’utiliser la voie de tension n° 1,
désignée V1, et la voie de tension n° 2, désignée V2, tandis que la borne de liaison COMMUNE est
désignée Vg. Avec cet agencement, l’amplitude et l’angle de phase des potentiels peuvent être
facilement calculés et réglés. Pour la condition triphasée symétrique, V1- g et V2- g sont d’amplitudes
égales et séparées par un angle de 60o. Ceci est réalisé en réglant les potentiels V1 et V2 à la même
amplitude, en réglant 0 sur V1 et 300o (déphasage avant à 60° en supposant que la rotation de phase
par défaut ait un déphasage arrière à 360) sur V 2, voir les figures suivantes.

Figure 44 Connexions triphasées en triangle ouvert

Lors de l’utilisation de la configuration en triangle ouvert pour mettre en place un défaut phase-phase, il
est requis d’appliquer la loi des cosinus pour calculer les relations d’amplitude et de phase. (Voir la
discussion concernant la connexion en T pour simuler les défauts phase-phase asymétriques sans
calcul requis.)

60
Connexion en triangle ouvert symétrique 3Ø

Si Vf est égal au potentiel de test désiré, alors :

Réglez V1 = Vf  0o
Réglez V2 = Vf  300o (configuration avec déphasage arrière à
360)

3.4.2.1.1 Connexion en triangle ouvert asymétrique

Lors de la mise en place d’une configuration en triangle ouvert asymétrique, la tension de défaut phase-
phase souhaitée V1f est réglée en utilisant la voie de tension n° 1 avec son angle de phase réglé sur 0.
La tension phase-phase V2f et l’angle de phase pour la voie de tension n° 2 doivent être calculés en
utilisant la loi des cosinus où la formule suivante s’applique pour un triangle :

La figure suivante montre les relations de phase entre les tensions et un exemple de calcul requis. Pour
plus de commodité, les paramètres d’amplitude et d’angle de phase pour les amplitudes de défaut Vf
types sont tabulés.

61
De la loi des cosinus

 = arccos( V 12 )
2 * V 23

V 12 2 3
2
V 23 = ( ) +( * 120 )2
2 2

Réglages pour tensions de défaut phase-


phase typiques

V12 = Vf Figure 45 Connexion en triangle ouvert asymétrique


Tensions de défaut phase-phase
V12 1 5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 55 60 65 70
V23 104 104 104 104 104 105 105 105 106 106 106 108 108 109 110
Avec
270 271 273 274 275 277 278 280 281 282 284 285 286 287 289
déphasage
arrière de °

62
3.4.2.2 Connexion en T

La connexion en T est la deuxième méthode pour obtenir une source de tension triphasée à trois fils. La
méthode, montrée dans la figure suivante, est plus facile à utiliser pour obtenir une simulation de défaut
phase-phase asymétrique, car elle élimine les calculs. Pour moins de confusion lorsque vous utilisez la
connexion en T, la tension de sortie n° 1 est désignée Va et son angle de phase est réglé sur 0, la
tension de sortie n° 2 est désignée Vb et son angle de phase est réglé sur 180, et la tension de sortie
n° 3 est désignée Vc et son angle de phase est réglé sur 270. Toute combinaison de conditions de
défauts triphasés symétriques ou de conditions de défauts phase-phase asymétriques peut être
facilement simulée. La figure suivante indique les relations de phase.

REMARQUE : Cette méthode ne doit pas être utilisée pour des tensions de défaut très faibles, ou
utilisée sur des relais statiques qui peuvent être sensibles à ce type de connexion (c.-à-d. 5 volts ou
moins, ou pour tester des relais de type Westinghouse ABB ou SKD).

Vf = Desired Fault Voltage

1
Va = V f 0
2
1
V b = V f 180
2

3
Vc = 120 or V c = 104V 270
2

Connexion en T de défaut symétrique ou


asymétrique

3.4.3 Connexion 3Ø, connexion à 4 fils, connexion en Y

Un système potentiel triphasé à quatre fils peut être créé à partir des trois modules de sortie. Les
relations de vecteurs sont référencées ci-dessous. Cette connexion en Y a l’avantage de fournir une
tension ligne à ligne plus élevée (1,73 x la tension phase-neutre). Elle est parfaite pour simuler les
défauts phase-terre. La voie de tension n° 1 est désignée Va et sa relation de phase est réglée sur 0. La
voie de tension n° 2 est alors désignée Vb et l’angle de phase est réglé sur 120. Enfin, la voie de
tension n° 3 est désignée Vc et l’angle de phase est réglé sur 240 (pour une rotation 1-2-3 dans le sens
antihoraire). Va, Vb et Vc sont reliées aux bornes de liaison de tension potentielle sur les appareils de test
respectifs.

63
Connexion symétrique en Y à 4 fils 3

Vf = Desired Fault Voltage


3
Va = V f 0
3
3
Vb = V f 120
3
3
Vc = V f 240
3

Remarque : Si un F ou un C apparaît sur le 5e chiffre du numéro d’identification de style SMRT (c.-à-


d. 30P1F0A0S1), les retours de tension sont flottants (isolés les uns des autres et du sol). Pour les
unités avec un numéro de style G ou E, les retours de tension sont communs en interne et reliés à la
terre.

Si vous utilisez les multi-cordons de test de tension gainés (référence 2008-540), tous les cordons de
retour noirs sont reliés ensemble à l’intérieur de la gaine de sorte qu’ils partagent le courant de retour.
Par conséquent, un seul câble de retour est prévu sur le côté relais de connexion des cordons gainés
(similaires aux connexions de la figure suivante).

Figure 46 SMRT36 avec retours flottants, connexions de test triphasées à quatre fils
Pour les unités de retour commun à la terre (G), il y a une terre commune interne entre les bornes de
retour de voie de courant et de tension. Par conséquent, un seul câble de retour est requis pour les voix

64
de tension. Si vous utilisez des cordons de test individuels séparés pour les unités de communs
flottants, vous devez connecter les câbles de retour noirs communs, comme indiqué ci-dessus.

3.5 Essai des relais avec l’écran de test manuel STVI

Figure 47 Écran de test manuel

Les tests suivants sont des exemples qui montrent comment utiliser l’écran de test manuel STVI pour
les applications générales de test.

3.5.1 Test manuel simple de reprise ou d’abandon

1. Sélectionnez les valeurs de voies à augmenter en appuyant sur les fenêtres d’amplitude
appropriées. (19). En utilisant le pavé numérique, comme le montre la figure 12, entrez la valeur
de départ.
2. Connectez les bornes de sortie appropriées pour les voies à augmenter.
3. Connectez la borne d’entrée binaire souhaitée pour détecter la fermeture ou l’ouverture des
contacts de relais. Sélectionnez l’entrée binaire (12) et définissez les modes de tension ou de
continuité de détection appropriés (voir figure 18A).
4. Appuyez sur l’icône de réglage du sélecteur de sortie (17), et saisissez l’incrément, les numéros
de voies, et l’amplitude, la phase et la fréquence. Remarque : Les fenêtres d’amplitude des
voies sélectionnées doivent avoir une bordure en surbrillance.
5. Sélectionnez les sorties à activer en appuyant sur le bouton Activer/Désactiver (18) pour les
voies sélectionnées. En appuyant sur Activer/Désactiver, le centre du bouton s’allume en vert,
indiquant que la voie est sélectionnée pour activation. Tournez les sorties sélectionnées en
appuyant sur le bouton Tout activer/désactiver (16). Lorsque les voies sont activées, les fenêtres

65
de voie s’allument en vert. En utilisant le bouton de commande sur le STVI, ou les flèches haut
et bas sur PC, augmentez manuellement les sorties jusqu’à ce que les contacts de relais
effectuent une reprise ou un abandon, en fonction de la valeur de départ entrée à l’étape 1.
6. Désactivez les sorties en appuyant sur les icônes de bouton Activer/Désactiver ou sur l’icône
Tout activer/désactiver. Si vous n’appuyez pas sur le bouton Tout activer/désactiver, les voies
peuvent être réactivées en appuyant sur le bouton Activer/Désactiver. Cela donne la possibilité
d’activer ou désactiver les sorties pour observer le mouvement de contact au seuil de travail.
7. Appuyez sur le bouton Ajouter au rapport (4) pour documenter ce test dans votre rapport.

3.5.2 Test Manuel simple de temporisation

1. Appuyez sur le bouton Prédéfaut (13), et réglez la durée souhaitée en secondes dans la fenêtre
prévue (14).
2. Sélectionnez les voies de prédéfaut à activer en appuyant sur les boutons Activer/Désactiver
(18). Réglez les valeurs de prédéfaut en appuyant sur les fenêtres d’amplitude appropriées (19),
et en utilisant le pavé numérique comme le montre la figure 12, entrez les valeurs de prédéfaut.
3. Connectez les bornes de sortie appropriées pour les voies sélectionnées à utiliser.
4. Connectez la borne d’entrée binaire souhaitée pour détecter les contacts de déclenchement du
relais.
5. Appuyez sur l’entrée binaire sélectionnée (12), notez que l’entrée binaire n° 1 est déjà réglée sur
(Utiliser comme déclencheur [activé]). Définissez la détection appropriée (normalement
ouverte), (normalement fermée), (Tension appliquée) ou (Tension supprimée). Si l’entrée binaire
sélectionnée est réglée en mode moniteur, Utiliser comme déclenchement (désactivé), appuyez
ou cliquez sur le bouton pour le changer en (Utiliser comme déclencheur [activé]), voir la
figure 18B, et sélectionnez le type d’entrée et l’action d’entrée comme requis. Si vous souhaitez
désactiver les sorties lorsque le relais se déclenche, appuyez sur le bouton Arrêt Auto
(désactivé) et sélectionnez les voies à désactiver.
6. Appuyez sur le bouton Défaut, et définissez les valeurs de défaut souhaitées en appuyant sur
les fenêtres d’amplitude appropriées (19), et en utilisant le pavé numérique.
7. Appuyez sur le bouton Prédéfaut pour rétablir les réglages de prédéfaut. Activez les voies
sélectionnées en appuyant sur Tout activer/désactiver (16). Les sorties de prédéfaut devraient
être activées. Appuyez sur le bouton de lecture bleu (15). Le compte à rebours de prédéfaut est
lancé. Les sorties passent des valeurs de prédéfaut à celles de défaut et le compteur est lancé.
Lorsque le relais se déclenche, le compteur s’arrête indiquant le délai de déclenchement du
relais en cours de test. Une fois le test terminé, toutes les sorties sont désactivées si le mode
d’arrêt automatique a été activé. Dans le cas contraire, vous pouvez saisir un paramètre de délai
de test maximum ou de délai de post-défaut, voir 3.1.14 (Bouton des paramètres Délai de test

66
maximum/Délai de prédéfaut/Délai de post-défaut), et les sorties se désactivent
automatiquement, si besoin est.
8. Pour enregistrer le résultat du test, appuyez sur le bouton Ajouter au rapport (4). Les résultats
ont été ajoutés au rapport, qui est affiché. Notez que les valeurs ne sont pas enregistrées dans
un fichier tant que vous n’avez pas appuyé sur l’icône de dossier des fichiers et que vous les
avez enregistrées comme il a été défini précédemment. Vous pouvez maintenant entrer les
informations appropriées relatives au test dans l’en-tête de rapport de test.

Figure 48 Exemple de rapport PowerDB

Si vous utilisez le STVI, utilisez le Bouton de commande pour faire défiler les résultats. Remarque : Il y
a un espace dans le coin supérieur droit réservé aux logos d’entreprise pour fournir un aspect fini et
professionnel (voir Écran de configuration). Remarquez aussi le bouton Options juste au-dessus des
résultats enregistrés. En appuyant sur ce bouton, un certain nombre de choix possibles pour les
résultats enregistrés vous seront proposés.

Figure 49 Écran Options de rapport

Les résultats peuvent être déplacés vers le haut ou vers le bas pour modifier l’ordre de la présentation
des résultats. Vous pouvez supprimer le résultat ou lancer un nouveau test en appuyant sur le bouton
de lecture bleu. En outre, vous pouvez ajouter ou masquer les commentaires ou lacunes. Appuyez sur

67
Fermer le rapport pour revenir à l’écran de test ou sur Annuler pour revenir au rapport. Pour quitter le
rapport, appuyez sur le bouton de coche dans le coin supérieur gauche ou cliquez sur le bouton Options
suivi du bouton « Close Report » (Fermer rapport).

3.5.3 Utiliser l’augmentation auto/l’augmentation par impulsion/la recherche binaire

d’augmentation par impulsion

La fonction d’augmentation auto du logiciel STVI peut être utilisée pour déterminer automatiquement la

reprise ou l’abandon de divers types de relais. Appuyez sur le bouton Liste de test pour accéder à
l’écran d’augmentation auto. L’utilisateur a le choix entre deux sélections I ou V (voie de courant ou de
tension), sélectionnez alors les paramètres d’augmentation. Une fois qu’une voie est sélectionnée pour
augmentation, vous devez choisir le type d’augmentation (trois au choix) ou l’Assistant d’augmentation.
L’Assistant d’augmentation configure automatiquement l’augmentation appropriée pour différents types
d’applications (voir Assistant d’augmentation pour plus d’informations).

Figure 50 Barre d’outils de recherche et d’augmentation

3.5.3.1 Exemple d'augmentation linéaire

La première option  est l'augmentation linéaire, qui permet d'augmenter les paramètres de sortie
en appliquant une valeur incrémentielle par seconde. Selon ce qui est augmenté (amplitude ou
fréquence), l'utilisateur doit définir les valeurs de départ et de fin du paramètre en question. Par
exemple, pour augmenter automatiquement le courant de sortie, l'utilisateur saisit les amplitudes de
départ et de fin, avec un incrément (A) en ampères par seconde. En fonction des paramètres de
démarrage, de fin et d'incrémentation par seconde, le logiciel calcule automatiquement les valeurs
incrémentielles de la sortie sélectionnée, qui se traduit par une augmentation linéaire entre le point
du départ et le point de fin. Voir la figure suivante.

Figure 51 Exemple de réglage avec une augmentation linéaire

Dans l’exemple ci-dessus, la valeur de départ est définie sur 1 ampère et la valeur de fin sur 5
ampères (en espérant que le relais déclenche avant d’atteindre les 5 ampères), avec un incrément
de 0,1 ampère (A) par seconde. Pour démarrer la fonction d'augmentation automatique, appuyez
sur le bouton de lecture bleu.

3.5.3.2 Exemple d’augmentation par étape

La première sélection  est l’augmentation par étape. La sortie sera augmentée en appliquant une
valeur, puis en l’incrémentant après un délai spécifique. Selon ce qui est augmenté, vous devez définir
les valeurs de début et d’arrêt de la valeur augmentée. Par exemple, pour augmenter automatiquement
le courant de sortie, vous entrerez les amplitudes de début et d’arrêt, un incrément (A) et un délai en
périodes ou secondes (B). Remarque : Pour passer des périodes aux secondes, cliquez ou touchez le
mot Périodes ou Secondes. Voir la figure suivante.

68
Figure 52 Exemple de configuration d’augmentation d’étape

Dans l’exemple ci-dessus, 1 ampère a été défini pour l’augmentation de début, et la valeur d’arrêt a été
définie à 5 ampères (en espérant que le relais effectue la reprise avant d’atteindre 5 ampères), avec un
incrément de 0,1 ampère (A) et un délai (B) de 20 périodes entre chaque incrément. Pour démarrer
l’augmentation auto, appuyez sur le bouton de lecture bleu.

3.5.3.3 Exemple d’augmentation par impulsion

Figure 53 Exemple de configuration d’augmentation par impulsion

La deuxième sélection  concerne l’augmentation par impulsion qui augmentera la sortie mais permet
de revenir à la condition de prédéfaut entre chaque incrément. La première étape consiste à définir les
vecteurs de prédéfaut en réglant les valeurs de début, d’arrêt et d’incrément pour l’augmentation par
impulsion. Au lieu du délai, vous pouvez définir la durée d’impulsion en périodes/secondes qui
représente le délai appliqué à la valeur incrémentée avant de revenir à la condition de vecteur de
prédéfaut. La sortie restera ensuite aux valeurs de prédéfaut pour le délai de temporisation en
périodes/secondes avant de passer au prochain niveau d’incrément jusqu’à ce que le relais fonctionne.
Appuyez ou cliquez sur le bouton « 1 rampe » (1 augmentation). Vous pouvez sélectionner une 2e, 3e et
4e augmentation. Cela vous permet de sélectionner le nombre d’augmentations en cascade à effectuer.
Avec 2 augmentations, on définit généralement le niveau d’incrément dans les grandes étapes, puis
quand le relais effectue la reprise, on réduit la sortie d’un pourcentage de la valeur de reprise.
L’augmentation peut alors commencer à partir de ce point, mais à petits incréments jusqu’à ce que le
relais effectue la reprise, offrant ainsi une résolution plus fine sur le point de reprise réel. Cette
fonctionnalité est la plus utilisée lors des tests de reprise instantanés. Le courant ou la tension de sortie
peut être augmenté(e) dans les grandes étapes pour accéder au point de reprise rapidement. Cela
permet de réduire le délai de test, qui fait chauffer le relais en cours de test, et fournit un résultat de test
très précis. Cette fonction est également utilisée lors du test des relais multizones distants à l’aide de
tension et courant triphasés. Réglez la durée d’impulsion en périodes/secondes juste assez longtemps
pour que la zone destinée fonctionne. Si vous ne savez pas exactement où la valeur de reprise du relais
se trouve, vous pouvez utiliser la fonction de recherche binaire d’augmentation par impulsion .

3.5.3.4 Exemple de recherche binaire d’augmentation par impulsion

Figure 54 Exemple de configuration de recherche binaire d’augmentation par impulsion

La recherche binaire d’augmentation par impulsion est la troisième sélection  sur la barre d’outils. Elle
est utilisée pour déterminer rapidement la valeur de reprise d’un relais avec un point de réglage ou une
caractéristique de fonctionnement inconnu(e) ou suspect(e). De plus, cette fonctionnalité est excellente
pour tester les relais qui nécessitent une condition de prédéfaut avant la détection d’une condition de
défaut. Les valeurs de réglage sont presque les mêmes que pour l’augmentation par impulsion.

69
Cependant, au lieu de la valeur d’incrément, vous définissez la résolution finale du dernier incrément de
la recherche finale. Lors de l’exécution, la commande va progressivement rechercher la reprise de relais
commençant par les valeurs de prédéfaut. La première sortie sera le paramètre de prédéfaut, puis
impulsé vers les valeurs de défaut. Si une opération de relais intervient dans la durée d’impulsion, la
sortie des valeurs de défaut diminuera automatiquement de 50 % de la différence entre les derniers
points d’exécution et de non-exécution. Comme pour l’augmentation par impulsion, la sortie permet de
basculer entre les valeurs de prédéfaut et de défaut suivant. La reprise et la non-reprise bidirectionnelles
continuent de se diviser dans un sens puis dans l’autre très rapidement jusqu’à ce que la résolution
finale soit atteinte. Une fois que la résolution finale est atteinte, les valeurs de reprise finales sont
affichées. Lorsque les valeurs de prédéfaut ne sont pas requises, une simple recherche binaire peut être
utilisée.

3.5.4 Utilisation de l’Assistant d’augmentation

Appuyez sur le bouton Assistant d’augmentation pour afficher une sélection de trois tests de relais
typiques, et une augmentation personnalisée. Les sélections sont décrites ci-après.

Figure 55 Menu de sélection du type d’augmentation de l’Assistant d’augmentation

3.5.4.1 Reprise de courant EM (électromécanique)

Appuyez sur le bouton Augmentation de courant EM pour afficher l’écran de test suivant.

Figure 56 Assistant d’augmentation EM

Reprise de courant EM - Cette sélection vous fournit le type d’augmentation qui convient, et les défauts
requis pour faire un test de reprise sur un relais de surintensité électromécanique. L’assistant propose
trois augmentations par défaut. En utilisation de base, l’appareil de test appliquera à deux reprises les
Amps de reprise saisis par l’utilisateur et attendra que les contacts soient fermés. Le courant de test

70
sera diminué d’un pourcentage (marqué Start % [% de début]) de la valeur de reprise deux fois
appliquée au relais, et commencera à diminuer par Amps d’incrément, définis comme une valeur
négative telle que -0,05, en utilisant un délai en périodes/secondes saisi par l’utilisateur. La valeur de
% de début doit être un pourcentage du courant de test initial, de sorte que les contacts soient toujours
fermés, mais le courant n’aura pas à diminuer fortement pour que les contacts s’ouvrent. Lorsque les
contacts s’ouvrent, le courant s’inversera et commencera à augmenter selon un incrément différent
jusqu’à ce que le relais déclenche à nouveau la fermeture des contacts. Le point de Start % (% de
début) pour la réaugmentation est un % de l’emplacement où les contacts viennent de s’ouvrir.
L’utilisateur peut le régler sur 100 %, ainsi la réaugmentation commencera à la même valeur de courant
où les contacts viennent de s’ouvrir. Le courant réaugmentera jusqu’au réglage Amps d’incrément pour
l’augmentation 3, en utilisant le même délai en périodes/secondes que pour l’augmentation 1. Utilisez
un incrément plus faible de sorte que la résolution de la reprise soit beaucoup plus élevée. À ce stade, la
valeur de reprise a été déterminée. Il existe deux valeurs Amps d’arrêt qui doivent également être
enregistrées. La première valeur Amps d’arrêt associée à l’augmentation 2 est la valeur de courant la
plus basse que l’unité produira afin que les contacts puissent s’ouvrir. S’ils ne sont pas ouverts à ce
stade, arrêtez le test, car le relais ne fonctionne pas bien. La deuxième valeur d’Amps d’arrêt est
associée à l’augmentation 3. L’unité ne peut pas augmenter davantage que ce courant maximum. Si le
relais ne s’est pas déclenché une fois cette valeur atteinte, le test s’arrête. Normalement, cette valeur
est fixée à une valeur supérieure de 10 % à la valeur de reprise attendue. Aux fins de rapport, le STVI
capturera la valeur de reprise et la consignera dans le rapport. Pour des résultats encore plus complets,
appuyez ou cliquez sur le bouton Report All Ramps (Consigner toutes les augmentations). Le STVI
enregistrera l’emplacement où les contacts se sont d’abord fermés, ont diminué, et la clôture finale pour

la reprise. Appuyez ou cliquez sur le bouton d’aperçu sur l’écran Vector (Vecteur) pour afficher
un graphique montrant comment les valeurs de test seront appliquées.

Figure 57 Écran d’aperçu d’augmentation EM

3.5.4.2 Reprise instantanée

Appuyez sur ce bouton pour afficher l’écran de test suivant.

71
Figure 58 Assistant de reprise instantanée

Reprise instantanée - Cette sélection vous fournit le type d’augmentation qui convient, et les défauts
requis pour faire un test de changement d’état sur un relais instantané électromécanique de type
surintensité. L’assistant fournit deux augmentations. L’utilisateur peut choisir entre deux styles différents
d’augmentation (Augmentation par impulsion et Recherche binaire d’augmentation par impulsion). Voir
les descriptions de ces styles d’augmentation ci-dessus.
3.5.4.3 Cible et verrouillage de courant

Appuyez sur le bouton Courant cible & Joint In (Cible et verrouillage de courant) pour afficher l’écran de
test suivant.

Figure 59 Assistant de cible et verrouillage de courant

Courant cible & Joint In (Cible et verrouillage de courant) - Cette sélection vous fournit les sorties
appropriées et le type d’augmentations requis pour faire un test de reprise ou d’abandon sur un relais
Cible et verrouillage CC de surintensité électromécanique. L’assistant va chercher automatiquement
deux voies de courant. La voie n° 1 fournira le courant CA requis pour que les contacts de

72
déclenchement EM se ferment. La voie de courant n° 2 fournira le courant CC (remarquez que la
fréquence est réglée sur CC) pour l’élément cible CC. Pour l’augmentation par étape, saisissez les
valeurs de début et d’arrêt basées sur le réglage de prise intermédiaire de l’élément cible (généralement
0,2 ou 2 A CC). Commencez à 0,15 ampère pour le réglage de « prise intermédiaire » de 0,2 ampère.
Réglez un délai suffisamment long pour avoir le temps d’appuyer sur SIM lorsque les contacts se
ferment et appuyez de nouveau lorsque les contacts s’ouvrent. Note d’application : Il est difficile de
contrôler les contacts de verrouillage, par conséquent, il vous appartient d’observer les contacts et
d’appuyer sur le bouton SIM lorsque les contacts de verrouillage se ferment ou s’ouvrent. À noter
également que l’augmentation 2 diminue le courant avec un réglage par défaut de -0,02 ampère. Si le
réglage de prise intermédiaire est de 2 ampères, il est recommandé de modifier l’incrément sur -
0,05 ampère.

3.5.5 Augmentation de la sortie du simulateur de batterie


1. Sur l’écran d’affichage du STVI, appuyez sur le bouton des Options d’augmentation manuelle

. Sur l’écran de sélection d’incrément de voie, appuyez ou cliquez sur le bouton de batterie.
Sélectionnez le niveau d’incrément souhaité pour le simulateur de batterie, par incréments de 1
ou de 5 volts. Appuyez sur le bouton de coche verte.
2. De retour sur l’écran principal de test, remarquez que le simulateur de batterie est réglé sur le
réglage de la valeur dans l’écran de configuration. Si une autre valeur de début est souhaitée,

allez sur l’écran de configuration et entrez la valeur de début dans la fenêtre prévue, puis
appuyez sur le bouton de coche verte. Pour une augmentation manuelle, appuyez sur le bouton

Tout activer/désactiver (il devient vert).

3. Appuyez sur le bouton de batterie . Il devient rouge, indiquant que la sortie de la batterie est

activée. Il comportera une flèche jaune avec la valeur de début CC à augmenter. Utilisez le
bouton de commande (sur la version PC, utilisez les flèches haut/bas ou la molette de la souris)
pour faire varier la sortie de tension CC (dans le sens horaire pour augmenter la sortie). Un clic
correspond au réglage d’incrément. Pour désactiver le simulateur de batterie, appuyez sur le
bouton de batterie. Remarque : Si vous avez terminé le test, appuyez sur le bouton Tout
activer/désactiver. Une fois le bouton Tout activer/désactiver désactivé, le simulateur de batterie
peut être activé/désactivé en appuyant sur le bouton de batterie, mais il ne peut pas être
modifié.

3.5.6Tests de surintensité

Appuyez sur le bouton de temporisation de surintensité pour afficher l'écran de configuration.

73
Figure 60 Écran de configuration pour les tests de surintensité

3.5.6.1 Bouton de sélection de marque de fabrication

Appuyez sur ce bouton pour accéder à toutes les marques de relais.

Figure 61 Écran de sélection des marques de relais

3.5.6.1.1 Bouton des modèles selon la marque

Une fois la marque du relais sélectionnée, ce bouton donne accès à tous les modèles disponibles
pour le fabricant en question.

74
Figure 62 Écran de sélection des modèles de relais selon la marque

3.5.6.1.2 Bouton de configuration supplémentaire des relais

Appuyez sur ce bouton pour accéder à un écran de configuration supplémentaire de test de relais.

Figure 63 Écran de configuration supplémentaire de test de relais

Le système affiche 3 boutons en haut de l'écran :

1. Relais électromécanique
2. Inclure tests de seuil
3. Inclure tests de seuil instantané

Vous pouvez cocher un, deux ou les trois boutons, ou bien les décocher tous, selon que vous
souhaitez ajouter le test correspondant dans la liste des tests à exécuter. Si le bouton de relais
électromécanique est coché, le bouton 'Include Target and Seal-In Tests' (Inclure Cible et Tests fixes)
ainsi que les boutons Tests de seuil sont disponibles pour être cochés ou décochés.

Figure 64 Boutons de sélection de test

3.5.6.1.3 Bouton 'Target and Seal-In Tests' (Cible et Tests fixes)


Cette sélection (uniquement pour les relais électromécaniques) fournit les sorties appropriées
requises (généralement 0,2 ou 2 A) pour faire un test de reprise ou d’abandon sur un relais cible et
verrouillage CC de surintensité électromécanique. Réglez un délai suffisamment long pour avoir le

75
temps d’appuyer sur le bouton SIM lorsque les contacts se ferment et d'appuyer de nouveau lorsque
les contacts s’ouvrent.

Note d’application : Comme il est difficile de contrôler les contacts de verrouillage, c'est à vous
d'observer les contacts et d'appuyer sur le bouton SIM lorsque les contacts de verrouillage se
ferment ou s'ouvrent.

Tolérance : Vous devez respecter les spécifications de tolérance du fabricant, qui se trouvent dans
le manuel utilisateur du relais. L'erreur absolue peut être définie en secondes (s) ou en cycles (Cy)

Test : Définissez le temps pré-défaut, le temps post-défaut, le temps maximum d'exécution du test,
l'échelle, le type de connexion TT (Étoile ou Triangle), la tension de pré-défaut, puis cochez ou
décochez l'option Courbe vs. Multiple.

Éléments : Définissez les éléments du relais de protection à tester. Appuyez sur les boutons
appropriés pour cocher ou décocher les options disponibles, afin de choisir parmi les défauts Phases,
Phase-Neutre ou Terre.

Après avoir défini la tolérance, les données du test et les éléments à tester, revenez à l'écran de
configuration en appuyant sur le bouton de coche verte pour sélectionner la courbe et le type de
direction (phase, neutre et/ou terre).

3.5.6.1.4 Courbe de relais et direction par élément - Sélection et configuration

Appuyez sur le bouton de Courbe dans l'écran de configuration pour sélectionner la courbe ajustée
sur le relais testé.

Figure 65 Emplacement du bouton de Courbe (cerclé de rouge) dans l'écran de configuration

76
Figure 66 Liste des courbes disponibles (les options dépendent des relais sélectionnés)

Appuyez sur le bouton de Direction dans l'écran de configuration pour sélectionner l'élément de
protection, à savoir Directionnel (avant ou arrière) ou Bidirectionnel selon le type de relais testé.

Figure 67 Emplacement du bouton de Direction (cerclé de rouge) dans l'écran de configuration

Trois options peuvent être sélectionnées : None (Aucun), Reverse (Arrière) et Forward (Avant).

Figure 68 Liste des options de direction

Sélectionnez le bouton None (Aucun) pour effectuer un test sur un relais bidirectionnel (50/51).

Sélectionnez le bouton Reverse (Arrière) ou Forward (Avant) pour effectuer un test sur un relais
directionnel (67). Les options 'Reset' (Raz), MTA (Angle Maximum de Couple), 'Blinder' (Cache) et
'Reference Voltage' (Référence V) sont disponibles lorsque vous appuyez sur l'un de ces boutons.
Voir la figure suivante.

77
Figure 69 Écran des paramètres directionnels

Directionnel : Si vous souhaitez tester des relais de surintensité directionnelle qui exigent d’appliquer
une tension pour polariser et fermer l’élément directionnel, cliquez sur la touche directionnelle pour
les paramètres directionnels (voir Error! Reference source not found.). Vous devez entrer la tension d
e défaut souhaitée, si elle est requise, et régler la polarité TC (courant dans ou hors polarité) en

cliquant sur le graphique .


.
Ceci règle automatiquement la relation d’angle de phase sur 0 ou 180 degrés pour le courant de sortie
relatif à la tension de défaut.

Reset Time (Temps de remise à zéro) : Valeur numérique normalement associée aux relais
électromécaniques. Il s'agit de la durée requise pour réinitialiser le disque d'exploitation. Si plusieurs
tests de temporisation sont effectués sur un relais, le système de test attend d'atteindre la valeur
définie dans 'Reset Seconds' (Remise à zéro Secondes) avant d'appliquer le test de synchronisation
suivant. Les relais numériques peuvent également avoir des temps de remise à zéro programmables,
à coordonner avec les relais électromécaniques. Vous pouvez définir l'intervalle de remise à zéro en

secondes ou en cycles . Cette sélection affecte les unités des délais (premier et second).

78
Figure 70 Temps de remise à zéro en cycles (impacte les unités des délais, premier et 2 nd)
Notez que si le temps de remise à zéro en secondes est trop court et que le disque n'est pas
complètement réinitialisé, une erreur de temporisation va se produire dans le test. Ceci concerne
uniquement les relais électromécaniques.

Référence : Permet de définir la tension de référence et l'angle pour les éléments directionnels.
Vous pouvez choisir entre une tension par phase ou une tension phase-neutre.

Figure 71 Boutons de sélection de référence de phase

MTA (angle de couple maximum) : L'angle de couple maximum (MTA) est défini comme l'angle de
décalage entre le courant appliqué au relais et la tension appliquée au relais afin de produire le couple
maximal.

79
La référence de tension sert à déterminer le signal de polarisation pour l'élément directionnel de
surintensité. La polarisation du signal est déterminée en comparant l'angle de phase entre le courant
de la phase et VA-B ou VA-N, et l'angle MTA défini dans le relais.

Comme indiqué sur la figure, une surintensité directionnelle survient quand le courant d'angle atteint
la tension de polarisation. Cette tension de polarisation correspond à l'angle de tension de référence
VA-B précédemment configuré par l'utilisateur, plus l'angle MTA défini dans le relais et le logiciel
RTMS.

VPol = VBC x (1 MTA) = Tension de polarisation


IA = Courant de fonctionnement
MTA = Angle caractéristique de l'élément à 30°

Si vous utilisez un angle de tension de référence VAG, le courant de fonctionnement est calculé de la
même façon que l'angle de tension de référence VAB. Le relais fonctionne en comparant l'angle entre
le courant et la tension de polarisation. Encore une fois :
VPol = VAN x (1 MTA) = Tension de polarisation

Blinder (Cache) : C'est la zone limitée par les angles entre VPol et l'angle déjà défini par l'utilisateur.
Notez que vous pouvez saisir deux angles. Ils sont par défaut sur 0 et 90 degrés. Après la sélection
et la configuration du type de courbe avec ses paramètres (Seuil, Time Dial, Inst, 2 nd Inst, Délai, 2nd
Délai) et du type de direction avec ses paramètres (Remise à zéro, MTA, Cache, Référence -
Éléments, Tension et Angle), revenez à l'écran d'exécution des tests en appuyant sur le bouton de

coche verte .

3.5.6.1.5 Préparation des tests

80
L'écran des tests à exécuter qui va s'afficher dépend du bouton sélectionné dans la liste des tests
de surintensité.

Figure 72 Écran des tests à exécuter

3.5.6.1.5.1 Bouton de tests de surintensité


Appuyez sur ce bouton ① pour afficher la liste d'options des tests de temporisation. Vous pouvez
choisir parmi les options 'Pickup' (Seuil), Instantané, 'Timing' (Temporisation) et Directionnel pour les
éléments (Phase, Neutre et/ou Terre).

Figure 73 Liste des tests de surintensité

Pour exécuter les tests de surintensité, appuyez sur le bouton fléché pour ouvrir une boîte de
dialogue et choisir parmi les options disponibles. Voir la figure suivante.

81
Figure 74 Écran de sélection de test Phase-Phase

Cette boîte de dialogue permet d'effectuer un test individuel de phase, un test phase-phase, un test
triphasé ou bien de tester toutes les phases.

3.5.6.1.5.2 Bouton de plaque signalétique

Appuyez sur ce bouton ② pour accéder à l'écran d'information du relais et pour sélectionner le
fabricant, le modèle de relais et d'autres données. Vous pouvez sélectionner des paramètres ajustés
pour les éléments soumis au test, tels que Courbe / Seuil / Time Dial / Instantané / Délai / Direction.
Cet écran apparaît lorsque les tests de relais Megger sont activés et que le bouton de test
Temporisation Courant est sélectionné. L'écran permet de configurer correctement l'élément à tester
avant l'exécution des tests. Vous pouvez accéder au bouton de plaque signalétique pour tester un
autre relais tandis que le premier test est en cours.

3.5.6.1.5.3 Bouton d'instructions des connexions

Vous pouvez vérifier si les connexions ont été réalisées correctement pour le test sélectionné en
appuyant sur le bouton d'instructions des connexions ③.

Figure 75 Écran des instructions de connexion

3.5.6.1.5.4 Bouton du simulateur de batterie


Le bouton du simulateur de batterie ④ – Il permet d'allumer ou d'éteindre le simulateur de batterie ;
sa couleur passe au rouge en mode marche (ON) et au gris en mode arrêt (OFF). La tension à
appliquer est affichée sur la touche et peut être modifiée en appuyant sur le bouton de configuration.

82
3.5.6.1.5.5 Bouton de réglage d'entrée binaire
Appuyez sur ce bouton ⑤ pour afficher la boîte de dialogue d'entrée binaire.

3.5.6.1.5.6 Bouton d'affichage des résultats de test

Appuyez sur ce bouton ⑥ pour afficher ou supprimer les résultats des tests en cours.

3.5.6.1.6 Exécution des tests


Le système est prêt à sélectionner et à effectuer les tests.

3.5.6.1.6.1 Bouton Recherche de seuil Phase


Appuyez sur ce bouton pour passer à l'écran de test Recherche de seuil Phase.

Figure 76 Exemple d'écran de test Recherche de seuil Phase

3.5.6.1.6.2 Bouton Temporisation Phase

Appuyez sur ce bouton pour passer à l'écran de test Temporisation Phase.

83
Figure 77 Écran de test Temporisation Phase
Dans cet écran, vous pouvez exécuter le test de surintensité Temporisation Phase précédemment
configuré et voir les résultats du test. Durant le test, vous voyez le vecteur de temps se déplacer en
temps réel au nombre multiple désiré. Dans la partie gauche de l'écran, le courant qui est appliqué
ainsi que la minuterie sont affichés. Lorsque le relais déclenche, le temps est enregistré et le résultat
Réussite/Échec s'affiche automatiquement.

Pour exécuter les tests de surintensité Temporisation Phase, appuyez sur le bouton fléché pour
ouvrir une boîte de dialogue et choisir parmi les options disponibles. Pour modifier la valeur du test
Multiple, cliquez dans la cellule souhaitée pour modifier la valeur (nombre de fois). Pour ajouter
d'autres points de test, cliquez dans la fenêtre vierge Multiple et saisissez la valeur souhaitée. Le
logiciel calcule automatiquement le temps admissible min et max en fonction de la courbe de temps
du fabricant. Si vous exécutez un test de surintensité Temporisation Phase et que le test atteint le
temps maximum, un message indique que le temps maximum est dépassé. Cela signifie que l'élément
testé n'a pas fonctionné.

3.5.6.1.6.3 Bouton Recherche Seuil instantané Phase

Appuyez sur ce bouton pour passer à l'écran de test Recherche Seuil instantané Phase.

Figure 78 Exemple de résultats de test Recherche Seuil instantané Phase

84
Pour exécuter un test de surintensité Recherche Seuil Instantané Phase, appuyez sur le bouton fléché

pour ouvrir une boîte de dialogue et choisir parmi les options disponibles. Si vous définissez un
courant plus grand que la capacité de l'amplificateur et que vous tentez d'exécuter le test, une fenêtre
d'avertissement vous signale pourquoi le test ne sera pas exécuté. Vous pouvez réduire les critères
du test ou modifier les canaux pour une connexion parallèle. Voir la figure ci-dessous.

Figure 79 Message d'avertissement

3.5.6.1.6.4 Bouton Phase Directionnel

Appuyez sur ce bouton pour passer à l'écran de test Phase Directionnel.

Figure 80 Écran de test Phase Directionnel


Pour exécuter un test Phase Directionnel, appuyez sur le bouton de lecture bleu. À droite de l'écran,
vous voyez le vecteur de test se déplacer en temps réel, tandis qu'à gauche les valeurs réelles du
test évoluent. Quand le test est terminé, l'angle maximal de couple (MTA) est calculé et affiché. Pour
voir le résultat de réussite/échec dans le rapport de test, appuyez sur le bouton d'affichage des

rapports .

3.5.6.1.6.5 Bouton Recherche Seuil Neutre

Appuyez sur ce bouton pour passer à l'écran de test Recherche de seuil Neutre.

85
Figure 81 Exemple d'écran de test Recherche de seuil Neutre

3.5.6.1.6.6 Bouton Temporisation Neutre

Appuyez sur ce bouton pour passer à l'écran de test Temporisation Neutre.

Figure 82 Exemple d'écran de test Temporisation Neutre


Dans cet écran, vous pouvez exécuter le test de surintensité Temporisation Neutre précédemment
configuré et voir les résultats du test. Durant le test, vous voyez le vecteur de temps se déplacer en
temps réel au nombre multiple désiré. Dans la partie gauche de l'écran, le courant qui est appliqué
ainsi que la minuterie sont affichés. Lorsque le relais déclenche, le temps est enregistré et le résultat
Réussite/Échec s'affiche automatiquement.

Pour exécuter les tests de surintensité Temporisation Neutre, appuyez sur le bouton fléché pour
ouvrir une boîte de dialogue et choisir parmi les options disponibles. Pour modifier la valeur du test
Multiple, cliquez dans la cellule souhaitée pour modifier la valeur (nombre de fois). Pour ajouter
d'autres points de test, cliquez dans la fenêtre vierge Multiple et saisissez la valeur souhaitée. Le
logiciel calcule automatiquement le temps admissible min et max en fonction de la courbe de temps
du fabricant. Si vous exécutez un test de surintensité Temporisation Phase et que le test atteint le
temps maximum, un message indique que le temps maximum est dépassé. Cela signifie que l'élément
testé n'a pas fonctionné.

3.5.6.1.6.7 Bouton Recherche Seuil Instantané Neutre

Appuyez sur ce bouton pour passer à l'écran de test Recherche Seuil Instantané Neutre.

86
Figure 83 Exemple d'écran de test Recherche Seuil Instantané Neutre
Pour exécuter les tests de surintensité Recherche Seuil Instantané Neutre, appuyez sur le bouton

fléché pour ouvrir une boîte de dialogue et choisir parmi les options disponibles. Si vous
définissez un courant plus grand que la capacité de l'amplificateur et que vous tentez d'exécuter le
test, une fenêtre d'avertissement vous signale pourquoi le test ne sera pas exécuté (le courant de test
est supérieur à la capacité de l'amplificateur). Vous pouvez réduire les critères du test ou modifier les
canaux pour une connexion parallèle. Voir la figure ci-dessous.

Figure 84 Exemple de message d'avertissement

3.5.6.1.6.8 Bouton Neutre Directionnel

Appuyez sur ce bouton pour passer à l'écran de test Neutre Directionnel.

Figure 85 Exemple d'écran de test Neutre Directionnel

Pour exécuter le test Neutre Directionnel, appuyez sur le bouton de lecture bleu. À droite de l'écran,
vous voyez le vecteur de test se déplacer en temps réel, tandis qu'à gauche les valeurs réelles du
test évoluent. Quand le test est terminé, l'angle maximal de couple (MTA) est calculé et affiché. Pour

87
voir le résultat de réussite/échec dans le rapport de test, appuyez sur le bouton d'affichage des

rapports .

3.5.6.1.6.9 Bouton Recherche de Seuil Terre

Appuyez sur ce bouton pour passer à l'écran de test Recherche de Seuil Terre.

Figure 86 Exemple d'écran de test Recherche de Seuil Terre

3.5.6.1.6.10 Bouton Temporisation Terre

Appuyez sur ce bouton pour passer à l'écran de test Temporisation Terre.

Figure 87 Exemple d'écran de test Temporisation Terre

Dans cet écran, vous pouvez exécuter le test de surintensité Temporisation Terre précédemment
configuré et voir les résultats du test. Durant le test, vous voyez le vecteur de temps se déplacer en
temps réel au nombre multiple désiré. Dans la partie gauche de l'écran, le courant qui est appliqué
ainsi que la minuterie sont affichés. Lorsque le relais déclenche, le temps est enregistré et le résultat
Réussite/Échec s'affiche automatiquement.

Pour exécuter les tests de surintensité Temporisation Terre, appuyez sur le bouton fléché pour
ouvrir une boîte de dialogue et choisir parmi les options disponibles. Pour modifier la valeur du test
Multiple, cliquez dans la cellule souhaitée pour modifier la valeur (nombre de fois). Pour ajouter
d'autres points de test, cliquez dans la fenêtre vierge Multiple et saisissez la valeur souhaitée. Le
logiciel calcule automatiquement le temps admissible min et max en fonction de la courbe de temps
du fabricant. Si vous exécutez un test de surintensité Temporisation Phase et que le test atteint le

88
temps maximum, un message indique que le temps maximum est dépassé. Cela signifie que l'élément
testé n'a pas fonctionné.

3.5.6.1.6.11 Bouton Recherche Seuil Instantané Terre

Appuyez sur ce bouton pour passer à l'écran de test Recherche Seuil Instantané Terre.

Figure 88 Exemple d'écran de test Recherche Seuil Instantané Terre

Pour exécuter les tests de surintensité Recherche Seuil Instantané Terre, appuyez sur le bouton

fléché pour ouvrir une boîte de dialogue et choisir parmi les options disponibles. Si vous
définissez un courant plus grand que la capacité de l'amplificateur et que vous tentez d'exécuter le
test, une fenêtre d'avertissement vous signale pourquoi le test ne sera pas exécuté (le courant de test
dépasse la capacité de l'amplificateur). Vous pouvez réduire les critères du test ou modifier les canaux
pour une connexion parallèle. Voir la figure ci-dessous.

Figure 89 Exemple de message d'avertissement

3.5.6.1.6.12 Bouton Terre Directionnel

Appuyez sur ce bouton pour passer à l'écran de test Terre Directionnel.

Figure 90 Exemple d'écran de test Terre Directionnel

89
Pour exécuter le test Terre Directionnel, appuyez sur le bouton de lecture bleu. À droite de l'écran,
vous voyez le vecteur de test se déplacer en temps réel, tandis qu'à gauche les valeurs réelles du
test évoluent. Quand le test est terminé, l'angle maximal de couple (MTA) est calculé et affiché. Pour
voir le résultat de réussite/échec dans le rapport de test, appuyez sur le bouton d'affichage des

rapports .

3.5.6.1.6.13 Tests de relais électromécaniques

Figure 91 Écran des paramètres de relais de surintensité électromécaniques

La case Terre (dans le coin supérieur droit) apparaît lorsque le bouton électromécanique est
sélectionné. Dans cet écran, vous pouvez sélectionner le nom du fabricant et le modèle du relais
électromécanique à tester. Vous pouvez aussi définir la valeur Seal-In (Verrouillage). Une fois la
valeur Seal-In déterminée, appuyez sur le bouton de coche verte dans le coin supérieur gauche pour
revenir à l'écran d'exécution des tests.

3.6.1.6.13.1 Bouton 'Ground Target and Seal-In'

Appuyez sur ce bouton pour passer à l'écran de test 'Ground Target and Seal-In'.

Figure 92 Exemple d'écran de test 'Ground Target and Seal-In'.

90
Le logiciel affiche un message d'avertissement, indiquant qu'il faut vérifier les instructions de
connexions avant d'exécuter le test. Comme il est difficile de contrôler les contacts de verrouillage,
le système vous invite à appuyer sur le bouton de simulation durant ce test quand des contacts
s'ouvrent ou se ferment. Appuyez sur le bouton de lecture bleu pour afficher une fenêtre qui vous
demandera d'appuyer sur le bouton de simulation lorsque le relais déclenchera et que les contacts
se fermeront. Le courant continu est ensuite appliqué à la cible CC et à l'unité de scellage. Un autre
message apparaît, vous demandant d'appuyer sur le bouton de simulation lorsque les cibles CC
déclenchent ou s'enclenchent. Un autre message apparaît, vous demandant d'appuyer sur le bouton
de simulation lors de la relâche des cibles CC quand le courant continu diminue.

3.5.6.1.6.13.2 Bouton 'Neutral Target and Seal-In'

Appuyez sur ce bouton pour passer à l'écran 'Neutral Target and Seal-In'.

Figure 93 Exemple d'écran de test 'Neutral Target and Seal-In'.

Le logiciel affiche un message d'avertissement, indiquant qu'il faut vérifier les instructions de
connexions avant d'exécuter le test. Comme il est difficile de contrôler les contacts de verrouillage,
le système vous invite à appuyer sur le bouton de simulation durant ce test quand des contacts
s'ouvrent ou se ferment. Appuyez sur le bouton de lecture bleu pour afficher une fenêtre qui vous
demandera d'appuyer sur le bouton de simulation lorsque le relais déclenchera et que les contacts
se fermeront. Le courant continu est ensuite appliqué à la cible CC et à l'unité de scellage. Un autre
message apparaît, vous demandant d'appuyer sur le bouton de simulation lorsque les cibles CC
déclenchent ou s'enclenchent. Un autre message apparaît, vous demandant d'appuyer sur le bouton
de simulation lors de la relâche des cibles CC quand le courant continu diminue.

3.5.7 Test de temporisation - Relais de tension

Les tests doivent être effectués conformément aux spécifications du fabricant de relais. Suite à la
configuration du test de temporisation décrit dans la section 3.5.6, de retour sur l’écran Test de
temporisation, vous verrez quelque chose qui peut ressembler à ce qui suit.

91
Figure 94 Exemple de test de temporisation de tension - Relais sous tension CV-2 ABB/Westinghouse

Remarque : Le STVI règle automatiquement la fréquence de sortie sur la fréquence définie dans
l’écran de configuration. Si nécessaire, modifiez la fréquence dans l’écran de test.
Multiple - C’est le multiple de la valeur de reprise ou de prise qui sera appliquée au relais en cours de
test. Vous êtes libre de modifier les valeurs de tout multiple désiré. Pour les relais sous tension, le
multiple de test est en % inférieur à la valeur de reprise ou de prise, soit 85 %. Pour les relais de
surtension, le multiple est supérieur à la valeur de prise, soit 110 %.
Test de temporisation
1. Appuyez sur l’icône de temporisation, puis sélectionnez le relais de tension désiré dans l’écran
de configuration. Entrez les paramètres comme décrit ci-dessus à la section 3.5.6.
2. Pour les relais de tension, définissez la tension nominale du relais en appuyant sur la fenêtre
d’amplitude appropriée, et entrez la valeur avec le pavé numérique, soit 120 volts. Connectez
les bornes de sortie qui conviennent pour la voie à utiliser. Sélectionnez la voie de tension en
appuyant sur le bouton Activer/Désactiver, et activez les sorties en appuyant sur le bouton Tout
activer/désactiver. La tension nominale étant appliquée au relais, les contacts de déclenchement
s’ouvrent et le relais sera en mode de prédéfaut normal.
3. Connectez la borne d’entrée binaire souhaitée pour détecter les contacts de déclenchement du
relais. Appuyez sur l’entrée binaire sélectionnée. Si l’entrée binaire est déjà réglée sur (Utiliser
comme déclencheur [activé]), définissez la détection appropriée (normalement ouvert),
(normalement fermé), (tension appliquée) ou (tension supprimée). Si l’entrée binaire est réglée
sur le mode moniteur, Utiliser comme déclencheur (désactivé), appuyez ou cliquez sur le bouton
pour le changer en (Utiliser comme déclencheur [activé]), voir la figure 18B, et sélectionnez
le type d’entrée et l’action d’entrée comme requis. Si vous souhaitez désactiver les sorties

92
lorsque le relais se déclenche, appuyez sur le bouton Arrêt Auto (désactivé) et sélectionnez les
voies à désactiver.
4. Appuyez sur le bouton de lecture sous le multiple de test désiré. La valeur de défaut sera
appliquée. Lorsque le relais se déclenche, le compteur s’arrête indiquant le délai de
déclenchement directement sous le multiple de test. Si le Délai de réinitialisation est différent de
zéro, appuyez sur le premier bouton de lecture pour exécuter chacun des multiples de test dans
l’ordre avec le Délai de réinitialisation entre chaque test.

Pour voir le résultat du test, appuyez sur le bouton Add to Reports (Ajouter au rapport). Vous pouvez
maintenant entrer les informations appropriées relatives au test dans l’en-tête de rapport de test.

3.5.8 Test de temporisation de relais réenclencheur multi-coups

Ces tests doivent être effectués conformément aux spécifications du fabricant de relais.

Appuyez sur le bouton Liste de test pour accéder à la séquence de test d’état. Appuyez sur le

bouton dans le menu pour accéder à l’écran de test de temporisation de séquence défini dans
l’écran suivant.

Figure 95 Écran de test de temporisation

15 étapes programmables sont disponibles sur l’écran de test de temporisation. Par défaut, 9 états sont
déjà préconfigurés et étiquetés comme Prédéfaut, Déclencheur 1, Réenclencheur 1, etc. jusqu’à
Fermeture à l’étape 9. Cette configuration est prévue initialement pour un scénario de déclenchement,
réenclenchement à fermeture à quatre coups. Il est possible d’utiliser un scénario de défaut de
développement, ou de l’utiliser pour réaliser des tests dynamiques de bout en bout. Vous êtes libre de
modifier les étiquettes, ou d’utiliser les étiquettes par défaut. Avec chaque état, vous pouvez saisir des
valeurs de tension, courant, angle de phase, fréquence et régler la détection d’entrée binaire pour
chaque état. Les déclenchements unipolaire et tripolaire peuvent être simulés. Il existe des valeurs par
défaut et des paramètres binaires pour un scénario de déclenchement et fermeture monophasé déjà
programmé. Au choix, vous pouvez utiliser les défauts ou les modifier en fonction de l’application de

93
test, et étendre ou réduire le nombre d’états. Appuyez sur le bouton Compteurs pour afficher
l’écran Configuration de compteur de séquence et les étiquettes. L’utilisateur peut afficher et définir le
démarrage et l’arrêt de chaque compteur en association avec chaque opération de déclenchement et
fermeture (voir la figure suivante).

Figure 96 Écran des réglages de compteurs de séquence et des étiquettes

Remarque : La durée totale avant verrouillage est également incluse dans le paramètre et indique quand
le compteur se déclenche et s’arrête. Cela permet 1, 2, 3, 4 coups ou plus avant fermeture, y compris
les délais de réenclenchement. Pour modifier les conditions de démarrage et d’arrêt, appuyez ou cliquez
sur les fenêtres appropriées. Le début ou l’arrêt peut être réglé en utilisant soit le changement d’état, soit
Post. Voir la figure ci-dessous.

Figure 97 Sélecteur de Post d’état de conditions de compteur

Appuyez sur State (État) pour afficher le nombre d’états qui ont déjà été réglés. L’utilisateur peut
démarrer ou arrêter le compteur lorsque le séquenceur passe à cet état. Appuyez sur Post pour
démarrer ou arrêter le compteur en fonction du n° de Post d’entrée binaire défini. Voir la section 3.1.10
pour l’utilisation de la boîte de dialogue d’entrée binaire. Si vous le souhaitez, entrez le déclenchement
minimum et maximum nécessaires et les délais de réenclenchement dans les espaces prévus. À la fin
du test, les résultats des tests comprendront le paramètre min., max. et réussite/échec pour chaque état.

Retournez à l’écran de test de séquence pour définir les conditions de chaque changement d’état.
Appuyez sur le bouton Wait Any (Attendre) directement sous la fenêtre Timeout (Expiration). Plusieurs

94
sélections vous seront proposées. L’appareil prend ces conditions afin de savoir quand passer à l’état
suivant ou terminer la séquence. Voir la sélection de menu suivante.

Figure 98 Écran de configuration de conditions de séquence d’état

Temps alloué max. (ms) - L’unité attendra que les millisecondes saisies dans la fenêtre soient passées
avant de passer à l’état suivant de la séquence.

Temps alloué max. (cy) - L’unité va attendre que les périodes saisies dans la fenêtre soient passées
avant de passer à l’état suivant de la séquence.

Entrée (Ou)[continue] - Attend que l’une des entrées binaires configurées soit vraie, puis continue la
séquence. Remarque : Une entrée peut être configurée pour les conditions Attendre (OU) et Attendre
toutes cond. (ET) en cliquant sur les entrées binaires.

Entrée (Ou)[Arrêt] - L’unité attendra que l’une des entrées binaires configurées soit vraie, puis
continuera la séquence. Si aucune des entrées binaires ne passe à vraie avant la fin du délai de
Timeout (Expiration), le test est interrompu. Remarque : La fonction de temporisation est uniquement
disponible pour les appareils de test SMRT et MPRT8445 (non disponible sur les unités MPRT
8415/8430).

Entrée (Et)[continue]- Attend que toutes les conditions d’entrée binaires sélectionnées deviennent
vraies, ou le délai d’expiration soit terminé avant de passer à l’état suivant.

Entrée (Et)[Arrêt] - Attend que toutes les conditions d’entrée binaires sélectionnées deviennent vraies,
ou le délai d’expiration soit passé avant de passer à l’état suivant. Si toutes les entrées binaires
sélectionnées ne sont pas devenues vraies avant la fin du délai d’expiration, le test est interrompu.

Wait IRIG (Attendre IRIG) - L’unité va attendre que le délai IRIG saisi dans la fenêtre IRIG soit terminé
avant de passer à l’état suivant de la séquence (utilisé pour les tests de bout en bout). Connectez le
IRIG-B temps source d'entrée binaire #1. Entrée binaire #1 a la capacité de décoder le IRIG-B temps.
Sélectionnez l'attendre IRIG et entrez le désir temps pour démarrer le test.L’unité va attendre que le
délai IRIG saisi dans la fenêtre IRIG soit terminé avant de passer à l’état suivant de la séquence (utilisé
pour les tests de bout en bout).

Terminé - Si le relais en cours de test accède à cet état, terminez le test.

Pour définir les sorties binaires permettant de simuler les contacts 52a et/ou 52b, appuyez sur le bouton
Binaire plus à côté des entrées binaires pour agrandir la fenêtre de sélection. Dans l’état de
prédéfaut, vous pouvez définir le contact de Sortie binaire 1 sur l’état fermé pour simuler un disjoncteur
fermé. Cliquez sur Sortie binaire 1 pour afficher la fenêtre de réglage de sortie binaire. Le réglage par
défaut est ouvert. Cliquez sur le bouton Close Contact (Fermer le contact) pour simuler un disjoncteur
fermé. Notez que le nom dans la fenêtre est 1 par défaut. Vous pouvez le renommer comme vous le
souhaitez, par ex. 52a. Pour renommer les entrées ou sorties binaires, appuyez ou cliquez dans la

95
fenêtre Nom pour afficher le clavier virtuel. Jusqu’à 6 caractères apparaîtront dans la fenêtre binaire de
l’écran de test. Appuyez ou cliquez sur le bouton de coche verte pour revenir à l’écran de test.

Figure 99 Écran de configuration de la sortie binaire

Une fois tous les paramètres d’entrées binaires, de sorties binaires, de prédéfaut, de défaut et de
réenclenchement définis, vous pouvez appuyer sur le bouton d’aperçu pour une représentation
visuelle de la tension des sorties de courant et de tension, ainsi que des entrées et sorties binaires pour
chaque étape de la simulation. La figure suivante illustre un exemple de séquence d’enclenchement et
de réenclenchement.

Figure 100 Écran d’aperçu de « Split View » (Vue scindée) de séquence d’état

Deux vues sont disponibles. L’une est appelée « Single View » (Vue simple) où les tensions, courants,
entrées et sorties binaires sont superposés. Dans la figure ci-dessus, un processus d’enclenchements et
de réenclenchements monophasé à 4 coups est indiqué dans la « Split View » (Vue scindée), où les
tensions, courants, entrées et sorties binaires sont divisés comme un enregistrement de défaut. La
couleur rouge est l’ampleur des sorties de tension et de courant de la voie 1 (phase en défaut). Les

96
lignes épaisses/fines représentent les entrées et sorties binaires selon les couleurs définies dans la
légende. Une ligne « épaisse » indique que les contacts sont fermés, et une ligne fine qu’ils sont
ouverts. Lorsque le courant de défaut est appliqué, vous pouvez voir quand les contacts de
déclenchement se ferment et le contact de sortie binaire s’ouvre. Lorsque le « disjoncteur » s’ouvre,
vous pouvez voir le courant passer à zéro. Lorsque le disjoncteur se ferme, vous voyez le courant être
réappliqué, puis répétez la période de déclenchement et réenclenchement jusqu’à la fermeture. Vous
pouvez permuter les deux vues en appuyant sur le bouton de permutation entre la vue simple et la vue
scindée dans le coin inférieur droit de l’écran. Pour quitter cet écran et revenir à l’écran de Séquence
d’état, appuyez sur le bouton de coche verte.

Pour exécuter le test, appuyez sur le bouton bleu de lecture. Enregistrez et consultez les résultats des
tests, comme indiqué précédemment.

Figure 101 Exemple de séquenceur de déclenchement et de réenclenchement à 4 coups

97
3.6 Tester les relais d'impédance avec le Cliquer sur défaut du STVI

Le Cliquer sur défaut (CoF) des relais d'impédance du STVI fournit une approche rapide pour tester un
relais d'impédance.

Appuyez sur le bouton de liste des tests pour accéder au relais d'impédance en mode « Click On
Fault ». Appuyez ensuite sur le bouton de défaut du relais d'impédance en mode « Click On Fault ».
Choisissez le bouton de bibliothèque de relais ou le bouton RIO . Si vous appuyez sur le bouton
de bibliothèque de relais, le système vous fournit une bibliothèque de caractéristiques de relais
spécifiques, qu'ils soient de marque générique ou provenant de divers fabricants. Si vous appuyez sur le
bouton Générique, le système vous fournit une bibliothèque de caractéristiques de relais d'impédance
génériques.
Certains relais prennent également en charge les fichiers XRIO qui permettent d'importer les paramètres
de relais dans l'écran de réglage (voir l'importation des paramètres XRIO).

3.6.1 Réglages communs

Les réglages suivants sont communs à la fois aux relais Générique et Spécifique du répertoire de relais.

3.6.1.1 Réglages de tolérance

Figure 102 Tolerance Settings Dialog Box

Entrer les pourcentages maximaux et minimaux pour l'évaluation Échec/Réussite des résultats
de test Z = % de l'impédance en ohms, et les valeurs de temps sont en % du réglage du temps
de déclenchement prévu. Lorsque l'on effectue des tests de ramassage en utilisant la rampe à
impulsion, si un temps est entré dans la fenêtre de Temps de déclenchement prévu, le logiciel
enregistrera le temps de déclenchement ainsi que la valeur de ramassage.

Note de l'application :pour économiser du temps si la tolérance est la même pour toutes les
zones, entrer les valeurs de tolérance une fois, puis appuyer sur le bouton Copier la tolérance
pour toutes les zones, ensuite appuyer sur Coller la tolérance pour toutes les zones.

3.6.1.2 Bouton de réglage Direction/ARRÊT

Entrer le temps de déclenchement prévu pour chaque zone d'opération. Les réglages sont par défaut en
millisecondes. Pour changer à Cycles cliquez sur ms. et il changera à cy pour Cycles. Lorsque l'on
effectue des tests de portée, le logiciel capturera le temps de fonctionnement du ramassage, le
comparera au temps de déclenchement prévu et fournira une indication Échec/Réussite.

98
3.6.1.3 Bouton de réglage Direction/ARRÊT

Le paramètre par défaut est vers l'avant. En appuyant sur le bouton, vous présentera l'utilisateur avec
quatre sélections, OFF, marche avant, marche arrière, (et QUAD, NON directionnelle). Sélection inverse
se renversera la caractéristique de fonctionnement dans le sens inverse. Pour les applications de test
QUAD, sélectionnant le NON directionnelle créera caractéristiques doubles pour la zone sélectionnée,
un à l'avant et l'autre dans le sens inverse.

3.6.1.4 Boîte de sélection des zones/défaut

Figure 103 Zone et la boîte de dialogue de sélection faute Type

L'utilisateur peut sélectionner la zone qu’il souhaite définir, jusqu'à 6 zones sélectionnables.
Lorsque plus d'une zone est définie; pour visualiser des zones multiples sur un seul graphique,
appuyer sur le bouton d'affichage de zones multiples . Lorsque l'on appuie sur l'icône la
couleur de l'arrière-plan change et les zones multiples s’affichent dans l'affichage du plan
d'impédance. Toucher la fenêtre de nouveau et elle revient au format d'affichage d'une seule
zone. L'utilisateur peut définir LL- défaut de phase par phase, 3P- défaut triphasé, ou LN-
défaut de phase à la terre.

Note de l'application : Pour économiser du temps entrer les réglages d'angle et de portée une
fois, puis utiliser le bouton Copier la zone , sélectionner l'un des types de défaut et
appuyer sur le bouton Coller la zone; toutes les valeurs entrées pour le type de défaut
précédent seront entrées pour l'autre type de défaut. Noter que cela devrait se limiter
uniquement aux types de défaut d’une même zone. Sélectionner la phase à la terre LN fournira
un bouton additionnel pour entrer les facteurs appropriés de compensation à la terre, voir les
réglages de compensation à la terre.

3.6.1.5 Réglages de compensation à la terre

Dans l'écran générique il y a trois types de facteurs de compensation à sélectionner, en


fonction de la caractéristique du type d'impédance. Pour le MHO et demi MHO, KN et Z0Z1
sont disponibles.
Le facteur de compensation résiduel, KN, est un nombre complexe qui est utilisé pour énoncer
l'impédance de retour à la terre, ZN, en termes de réglage de portée d'impédance de séquence
positive, Z1. Ce facteur est calculé comme :

KN = ZN/Z1 = (Z0 - Z1)/(3Z1)

99
Dans lequel Z0 est la portée polaire de l'impédance homopolaire de la zone

Coefficient Z0Z1 = le coefficient complexe de Z0/Z1, également désigné sous le nom de


K0=Z0/Z1
Pour QUAD (quadrilatère) il y a trois choix : KN, Z0Z1, et RE/RL XE/XL.

RE/RL XE/XL est une paire de facteurs scalaires. Ces facteurs affectent la portée résistive et
réactive de certaines caractéristiques de polygone. Ils sont calculés comme suit :

RE/RL = (R0/R1 - 1)/3


XE/XL = (X0/X1 - 1)/3
Dans lesquels :
R1 = partie vraie de Z1
X1 = partie imaginaire de Z1
R0 = partie vraie de Z0
X0 = partie imaginaire de Z0

Figure 104 Boîte de dialogue Paramètres sol Compensation

L'écran par défaut est pour KN. Pour entrer les valeurs Z0Z1 ou RE/RL XE/XL, appuyer sur le bouton
Type (KN). Lorsque les facteurs de compensation font partie des réglages de relais (comme le
Répertoire de relais AREVA Quadramho), le bouton Compensation ne sera pas fourni, mais les valeurs
seront calculées en fonction des réglages de relais actuels. Entrer la magnitude et l'angle pour la valeur
de compensation appropriée, et le logiciel calculera la caractéristique de fonctionnement du relais et les
valeurs de test appropriées dans la fenêtre de test.

3.6.1.6 Coefficients CT PT

The Primary and Secondary buttons control the scaling in the impedance graph, and are associated with
the CT and PT values entered. Enter the appropriate primary and secondary values. Press either the

100
Primary or Secondary buttons and the ohmic scaling will change in the impedance graph. The polarity of
the CT can also be set in this window.

3.6.2 Caractéristiques génériques

Appuyer sur le bouton Caractéristiques génériques fournira trois options, MHO, demi MHO, QUAD
(quadrilatère) et IEEE QUAD.

La sélection du MHO fera apparaître l'Écran générique de réglage MHO.

3.6.2.1 Écran de réglage MHO

Figure 105 Écran de réglage de MHO générique

Il y a trois réglages de base, PORTÉE, ANGLE, et DÉPLACEMENT qui définiront la caractéristique de


fonctionnement du relais. La PORTÉE est une valeur en ohms. L'ANGLE est une valeur en degrés
normalement associée au couple maximum de l'angle, ligne ou réglage d'angle caractéristique du relais.
DÉPLACEMENT est une valeur en ohms indiquant soit le positif soit le négatif du déplacement. Appuyer
sur le bouton Révision de l'empiétement de charge révélera l'écran de réglage.

3.6.2.1.1 Écran de réglage Empiétement de charge de MHO

101
Pour les relais avec des caractéristiques d'empiétement de charge dans les zones de fonctionnement de
plus grande portée, appuyer sur le bouton Révision de l'empiétement de charge révélera la boîte de
dialogue de réglages suivante.

Figure 106 Charger les paramètres de l'empiètement et exemples

L'écran de réglage par défaut sur la caractéristique verticale. Appuyer sur le bouton Vertical pour
sélectionner une caractéristique MHO. Pour activer des types de défaut sélectifs appuyer sur le bouton
approprié. L'arrière-plan changera au jaune et un crochet apparaîtra dans la boîte. Entrer les valeurs
ohmiques appropriées et les angles pour obtenir la caractéristique souhaitée.

3.6.2.2 Écran de réglage DEMI MHO

Figure 107 Écran de réglage moitié MHO

Il y a six réglages de base, PORTÉE MAXIMALE, ANGLE, DÉPLACEMENT, ANGLE DE


DÉPLACEMENT, ŒILLÈRE DROITE et ŒILLÈRE GAUCHE, qui définiront la caractéristique de

102
fonctionnement du relais. La PORTÉE MAXIMALE est une valeur en ohms. L'ANGLE est une valeur en
degrés normalement associée au couple maximum de l'angle, ligne ou réglage d'angle caractéristique
du relais. DÉPLACEMENT est une valeur en ohms indiquant soit le positif soit le négatif du
DÉPLACEMENT. L'ANGLE DE DÉPLACEMENT est une valeur en degrés, qui peut être différente du
réglage d’ANGLE. Ce réglage est normalement associé au réglage MHO de déplacement directionnel.
ŒILLÈRE DROITE et ŒILLÈRE GAUCHE sont des valeurs en degrés associées aux éléments des
œillères le long des côtés droits et gauches de la caractéristique du demi MHO original, et sont des
réglages d'angles relatifs au réglage de l'ANGLE (noter le défaut de 90 degrés ou un angle droit relatif
au réglage d’ANGLE). Pratiquement n'importe quel type de caractéristique MHO/OHM peut être moulé
en utilisant une combinaison de valeurs ŒILLÈRE s'étendant de la forme d’un camembert à quelque
chose de plus grand qu'un demi MHO jusqu'à une caractéristique OHM.

3.6.2.3 Écran de réglage QUAD

Figure 108 Écran de réglage QUAD générique

Huit réglages de base, X, R, -X, -R, RCA, angle -X, angle -R, et angle d’œillère définiront la
caractéristique de fonctionnement du relais. X et R sont des valeurs en ohms associées aux axes X et
R, dans un plan d'impédance RX. La valeur R est normalement désignée sous le nom de Portée
résistive positive. La valeur X est normalement désignée sous le nom de Portée de réactance positive.
Le -X et -R sont des valeurs en ohms associées aux réglages -X et -R lorsque le réglage
DIRECTIONNEL est réglé soit au réglage NON DIRECTIONNEL soit au réglage INVERSE. La valeur -R
est normalement désignée sous le nom de Portée résistive négative, et la valeur -X est normalement
désignée sous le nom de Portée de réactance négative. La RCA est une valeur en degrés normalement
associée à l'angle de couple, la ligne d'angle ou le réglage de l'angle de la caractéristique d'impédance
positive maximale du relais. Les angles -X et -R sont des valeurs en degrés normalement associées aux
Angles de caractéristiques directionnelles. Un angle œillère est une valeur en degrés parfois désignée
sous le nom de Angle d'inclinaison ou variante de l'Angle de réactance positif.

3.6.2.3.1 Écran de réglage de l’empiétement de charge QUAD

103
Pour des relais avec des caractéristiques d'empiétement de charge dans les zones de fonctionnement
de plus grande portée, appuyer sur le bouton Révision de l'empiétement de charge révélera la boîte de
dialogue des réglages ci-après.

Figure 109 Exemple charge empiètement écran de réglage pour QUAD générique

Pour activer des types de défaut sélectifs, appuyez sur le bouton approprié. L'arrière-plan changera au
jaune et un crochet apparaîtra dans la boîte. Entrer les valeurs et les angles ohmiques appropriés pour
obtenir la caractéristique souhaitée.

3.6.2.4 Écran de configuration IEEE QUAD

Figure 110 Écran de configuration IEEE QUAD générique

Seize réglages sont possibles pour définir quasi n'importe quelle caractéristique de polygone de
relais d'impédance (QUAD). Vous trouverez ci-après toutes les définitions et appellations
caractéristiques.

104
PsImpRch Composante d'impédance positive - définit la composante positive en Ohms
représentant l'impédance de la ligne.
PsImpAng Angle caractéristique positif - il s'agit de l'angle d'impédance de la ligne vers
l'avant (premier quadrant). Cet angle est mesuré dans le sens inverse des aiguilles d'une montre
depuis l'axe des R positif.
PsReactAng1 Angle de réactance positif 1 à droite de l'impédance de ligne. Cet angle est
mesuré dans le sens des aiguilles d'une montre depuis la ligne horizontale passant par la
composante réactive sur l'axe des X. La zone située au-dessus de la ligne est exclue de la zone
d'exploitation.
PsReactAng2 Angle de réactance positif 2 à gauche de l'impédance de la ligne. Cet angle est
mesuré dans le sens inverse des aiguilles d'une montre depuis la ligne horizontale passant par la
composante réactive sur l'axe des X. La zone située au-dessus de la ligne est exclue de la zone
d'exploitation.
PsRisRch Composante résistive positive - définit la composante résistive positive qui
concerne la limite de la zone de résistance des défauts et la limite simultanée de l'empiétement de
l'impédance de charge. Le réglage détermine la composante sur l'axe des R.
PsRisAng1 Angle résistif positif dans le premier quadrant. Cet angle est mesuré dans le
sens inverse des aiguilles d'une montre depuis l'axe des R. La zone située à droite du blinder
(cache) est exclue de la zone d'exploitation.
PsRisAng2 Angle résistif positif dans le quatrième quadrant. Cet angle est mesuré dans le
sens des aiguilles d'une montre à partir de l'axe des R.
NgRisRch Composante résistive négative - définit la composante résistive négative. Le
réglage détermine la composante sur l'axe des R.
NgRisAng1 Angle résistif négatif 1 dans le deuxième quadrant. Cet angle est mesuré dans
le sens inverse des aiguilles d'une montre depuis l'axe des R. La zone située à gauche du blinder
(cache) est exclue de la zone d'exploitation.
NgRisAng2 Angle résistif négatif 2 dans le troisième quadrant. Cet angle est mesuré dans le
sens inverse des aiguilles d'une montre depuis l'axe des R. La zone située à gauche du blinder
(cache) est exclue de la zone d'exploitation.
NgImpRch Composante d'impédance négative - définit la composante de l'impédance vers
l'arrière.
NgImpAng Angle caractéristique négatif - il s'agit de l'angle d'impédance vers l'arrière
(troisième quadrant). Cet angle est mesuré dans le sens inverse des aiguilles d'une montre depuis
l'axe des R positif.
NgReactAng1 Angle de réactance négatif 1. Cet angle est mesuré dans le sens des aiguilles
d'une montre depuis la ligne horizontale passant par la portée de réactance négative sur l'axe des X.
La zone au-dessous de la ligne est exclue de la zone d'exploitation.
NgReactAng2 Angle de réactance négatif 2. Cet angle est mesuré dans le sens des aiguilles
d'une montre depuis la ligne horizontale passant par la composante de réactance négative sur l'axe
des X. La zone au-dessous de la ligne est exclue de la zone d'exploitation.
DirChrAng1 Angle caractéristique directionnel 1 - il s'agit de l'angle caractéristique
directionnel dans le quatrième quadrant. Cet angle est mesuré dans le sens inverse des aiguilles
d'une montre depuis l'axe des R positif.
DirChrAng2 Angle caractéristique directionnel 2 - il s'agit de l'angle caractéristique
directionnel dans le deuxième quadrant. Cet angle est mesuré dans le sens inverse des aiguilles
d'une montre à partir de l'axe des R positif.
PsImpRch Composante d'impédance positive - définit la composante positive en Ohms
représentant l'impédance de la ligne.

105
PsImpAng Angle caractéristique positif - il s'agit de l'angle d'impédance de la ligne vers
l'avant (premier quadrant). Cet angle est mesuré dans le sens inverse des aiguilles d'une montre
depuis l'axe des R positif.
PsReactAng1 Angle de réactance positif 1 à droite de l'impédance de ligne. Cet angle est
mesuré dans le sens des aiguilles d'une montre depuis la ligne horizontale passant par la
composante réactive sur l'axe des X. La zone située au-dessus de la ligne est exclue de la zone
d'exploitation.
PsReactAng2 Angle de réactance positif 2 à gauche de l'impédance de la ligne. Cet angle est
mesuré dans le sens inverse des aiguilles d'une montre depuis la ligne horizontale passant par la
composante réactive sur l'axe des X. La zone située au-dessus de la ligne est exclue de la zone
d'exploitation.
PsRisRch Composante résistive positive - définit la composante résistive positive qui
concerne la limite de la zone de résistance des défauts et la limite simultanée de l'empiétement de
l'impédance de charge. Le réglage détermine la composante sur l'axe des R.
PsRisAng1 Angle résistif positif dans le premier quadrant. Cet angle est mesuré dans le
sens inverse des aiguilles d'une montre depuis l'axe des R. La zone située à droite du blinder
(cache) est exclue de la zone d'exploitation.
PsRisAng2 Angle résistif positif dans le quatrième quadrant. Cet angle est mesuré dans le
sens des aiguilles d'une montre à partir de l'axe des R.
NgRisRch Composante résistive négative - définit la composante résistive négative. Le
réglage détermine la composante sur l'axe des R.
NgRisAng1 Angle résistif négatif 1 dans le deuxième quadrant. Cet angle est mesuré dans
le sens inverse des aiguilles d'une montre depuis l'axe des R. La zone située à gauche du blinder
(cache) est exclue de la zone d'exploitation.
NgRisAng2 Angle résistif négatif 2 dans le troisième quadrant. Cet angle est mesuré dans le
sens inverse des aiguilles d'une montre depuis l'axe des R. La zone située à gauche du blinder
(cache) est exclue de la zone d'exploitation.
NgImpRch Composante d'impédance négative - définit la composante de l'impédance vers
l'arrière.
NgImpAng Angle caractéristique négatif - il s'agit de l'angle d'impédance vers l'arrière
(troisième quadrant). Cet angle est mesuré dans le sens inverse des aiguilles d'une montre depuis
l'axe des R positif.
NgReactAng1 Angle de réactance négatif 1. Cet angle est mesuré dans le sens des aiguilles
d'une montre depuis la ligne horizontale passant par la portée de réactance négative sur l'axe des X.
La zone au-dessous de la ligne est exclue de la zone d'exploitation.
NgReactAng2 Angle de réactance négatif 2. Cet angle est mesuré dans le sens des aiguilles
d'une montre depuis la ligne horizontale passant par la composante de réactance négative sur l'axe
des X. La zone au-dessous de la ligne est exclue de la zone d'exploitation.
DirChrAng1 Angle caractéristique directionnel 1 - il s'agit de l'angle caractéristique
directionnel dans le quatrième quadrant. Cet angle est mesuré dans le sens inverse des aiguilles
d'une montre depuis l'axe des R positif.
DirChrAng2 Angle caractéristique directionnel 2 - il s'agit de l'angle caractéristique
directionnel dans le deuxième quadrant. Cet angle est mesuré dans le sens inverse des aiguilles
d'une montre à partir de l'axe des R positif.

3.6.2.4.1 Écran de configuration de l'empiètement IEEE QUAD

106
Ceci concerne les relais dotés de caractéristiques d'empiètement dans certaines zones de
fonctionnement. Si vous appuyez sur le bouton Modifier sous 'Load Encroachment' ('Charger
l'empiètement'), le système affiche la boîte de dialogue suivante.

Figure 111 Exemple d'écran de réglage d'empiètement pour IEEE QUAD générique

Pour activer les types de défauts, appuyez sur le bouton correspondant. Le bouton devient jaune et
la case correspondante apparaît cochée. Saisissez les valeurs en ohms avec les angles appropriés
pour obtenir la caractéristique souhaitée.

3.6.3 Fichiers du répertoire de relais

Appuyer sur le bouton Répertoire de relais fera apparaître une fenêtre de sélection contenant des
caractéristiques d'impédance spécifiques au relais, énumérées par le fabricant de relais et l’identificateur
de modèle. Les futures mises à jour du logiciel comprendront plus de fichiers spécifiques au relais; voir
Mettre le logiciel du STVI à niveau pour plus d'informations sur le téléchargement de logiciels STVI à
partir du site Web de Megger.

Figure 112 Écran de sélection de bibliothèque relais

107
Sélectionner le relais désiré et entrer ensuite les réglages du fabricant de relais, et la caractéristique de
fonctionnement sera créée à partir des réglages entrés. Noter que les relais spécifiques ont différentes
caractéristiques dépendant de l’apport de l'utilisateur. Lorsque le relais est muni de caractéristiques
multiples, des boutons de sélection seront fournis pour la sélection. Par exemple, les relais SEL 311 de
Schweitzer et UR D60 de General Electric ont une sélection soit pour les caractéristiques Mho soit pour
les Quad. Les nomenclatures de réglage changent avec la sélection soit de Mho soit de Quad.

3.6.3.1 Importation des paramètres de relais XRIO


Les fichiers XRIO sont créés par des logiciels provenant de divers fabricants de relais. Certains relais de
la bibliothèque permettent d'importer les paramètres de relais XRIO et de créer les caractéristiques de
fonctionnement du relais à partir de ces paramètres. Parmi ces relais, citons ABB REL-670 V2 et
Siemens 7SA632 V4.6. Pour importer les paramètres de relais via la fonction d'importation XRIO,
cliquez sur le nom du fabricant de relais, puis cliquez sur le relais, par exemple Siemens, 7SA632 v4.6.
Lorsque vous cliquez sur le relais, la fenêtre des paramètres apparaît (voir figure suivante). Si
l'importation du fichier XRIO est prise en charge pour ce relais, un bouton XRIO apparaît dans le coin
droit de la fenêtre. Cliquez sur le bouton XRIO et naviguez jusqu'au fichier 7SA632 V4.6 XRIO1, puis
cliquez sur ce fichier. Une fenêtre de message apparaît, vous informant que l'importation des
paramètres est terminée.

3.6.4 Fichiers RIO

Appuyer sur le bouton RIO fera apparaître une fenêtre de sélection contenant des relais spécifiques
énumérés par le fabricant de relais et l’identificateur de modèle (exige que l'utilisateur importe à l'avance
les fichiers RIO désirés, dans un dossier de fichiers RIO sous le répertoire MES documents/PowerDB).

Les fichiers RIO sont créés en utilisant un logiciel de relais et de test de relais de divers fabricants. Ils
peuvent être considérés comme des objets d'impédance de relais, mais sont également attribués à
d'autres caractéristiques telles que les familles d'amplitude de temps. Les fichiers RIO constituent des
données pour les caractéristiques d'un relais particulier avec des réglages spécifiques. Certains types
de caractéristiques ou tous peuvent être créés dans le fichier et les réglages des caractéristiques de
relais seront inclus. C.-à-d., les fichiers RIO sont spécifiques du relais aux réglages du relais lorsque le
fichier RIO est créé; les réglages discrets ne sont ni affichés ni réglables. Une fois le relais sélectionné, il
emmènera l'utilisateur à l'Écran de configuration Cliquer sur défaut.

3.6.5 Impédance - Écran de configuration Cliquer sur défaut

Après sélection d’une caractéristique d'impédance spécifique au relais RIO, au Générique ou au


Répertoire, et avoir entré les réglages d'impédance appropriés pour la caractéristique générique ou du
répertoire sélectionnée, appuyer sur le bouton vert de vérification qui emmènera l'utilisateur à l'Écran de
configuration Cliquer sur défaut.

1Notez que l'utilisateur doit importer au préalable les fichiers XRIO souhaités dans un dossier XRIO, dans le répertoire 'Mes
documents'/PowerDB.

108
Figure 113 Relais de l'impédance, cliquez sur l'écran de Configuration de faute

3.6.5.1 Boîte de dialogue Pré défaut


Les valeurs de pré défaut seront appliquées au relais à l'essai avant l'inclinaison. Si on utilise une rampe
à impulsion, les valeurs de pré défaut seront appliquées entre chaque incrément d'impulsion. La boîte de
dialogue Pré défaut contient quatre champs de modification :
Tension - entrer une valeur de tension à régler
Courant - entrer une valeur de courant à régler
Angle de charge - entrer une valeur pour qu'un angle de charge soit réglé
Temps - entrer le temps désiré avant d'appliquer le premier point de test

3.6.5.2 Boîte de dialogue Contrôle

Cette boîte de dialogue présente à l'utilisateur une sélection de différentes méthodes pour effectuer les
tests. Certains fabricants exigent une tension constante et un courant d'inclinaison, certains exigent un
courant constant et une tension d'inclinaison. En outre, l'utilisateur peut également sélectionner une
impédance de source constante.

Tension constante - entrer la valeur de volts qui doit demeurer constante pour tous les tests de types
défaut en cours. La valeur par défaut est 5,0.
Courant constant - entrer la valeur d’ampères qui doit demeurer constante pour tous les tests de types
défaut en cours. La valeur par défaut est 5,0.
Source constante Z- il y a deux formes d'impédance de source; ohms et angle, ou R et X. Entrer la
valeur des ohms et de l'angle de source qui doit demeurer constante pour tous les tests de types défaut
en cours, ou entrer les valeurs R et X là où;

R : équivalent résistif cartésien de l'impédance [Z] et de son angle Phi


X : équivalent réactif cartésien de l'impédance [Z] et de son angle Phi

3.6.5.3 Options Rampe/Coup


Cette boîte de dialogue fournit trois manières différentes de déterminer la caractéristique de
fonctionnement des relais d'impédance. Des coups sont utilisés pour créer un ou plusieurs points de test
pour reproduire un défaut à une magnitude et un angle particulier. Des points de déclenchement (à

109
l'intérieur de la caractéristique de fonctionnement) et/ou aucun déclenchement (à l'extérieur de la
caractéristique de fonctionnement). Des points peuvent être sélectionnés pour chaque type de défaut.
La sélection du type de rampe dépend du relais. Pour tester les relais de zones multiples utiliser la
rampe à impulsion ou la recherche binaire de rampe à impulsion. Le logiciel calculera automatiquement
l'incrément nécessaire en volts, ampères et angle de phase. La rampe à impulsion et recherche binaire
de rampe à impulsion comprend également un réglage Pré défaut en millisecondes. C'est le temps
pendant lequel les valeurs de pré défaut seront appliquées entre les incréments de défaut.

3.6.5.4 Coefficients CT PT

Cette boîte de dialogue présente à l'utilisateur une sélection pour tracer la caractéristique de
fonctionnement en ohms soit primaires soit secondaires.

3.6.5.5 Bouton de traçage Polaire/Rectangulaire

Cette boîte de dialogue présente à l'utilisateur une sélection pour tracer la caractéristique de
fonctionnement en coordonnées, soit polaires soit rectangulaires.

3.6.5.6 Bouton Temps de défaut de réglage automatique

Ce bouton fonctionne conjointement avec la fenêtre de réglage du chronomètre de zone. Vous pouvez
changer les temps de défaut et de déclenchement de zone en touchant la fenêtre de réglage approprié
pour les zones sélectionnées. Appuyer sur le bouton Temps de défaut de réglage automatique réglera
automatiquement la durée pendant laquelle le défaut sera appliqué au relais. Le temps de défaut est
réglé en millisecondes, et se règle automatiquement à une valeur plus haute que le temps de
déclenchement prévu (juste assez longtemps pour que la zone sous test fonctionne, mais pas pour les
autres zones).

3.6.5.7 Bouton Ohms par phase/par boucle


Ce bouton fonctionne conjointement avec l'écran de test cliquer sur défaut. Pour les relais qui utilisent la
compensation d'impédance homopolaire de boucle, appuyer sur ce bouton pour lire les ohms par boucle
afin de changer l'affichage pour représenter les ohms par boucle.

3.6.5.8 Bouton pour afficher le graphe Z/t


Ce bouton vous permet d'afficher le graphique de temps Z/t dans les résultats du test. Voir l'exemple de
test suivant où 3 zones sont tracées.

Figure 114 Temps de fonctionnement du relais vs. impédance de zone

3.6.6 Impédance - Écran de test cliquer sur défaut


Après avoir sélectionné soit une caractéristique d'impédance spécifique Générique ou de Répertoire, et
entré les réglages d'impédance appropriés pour chacune des zones spécifiques à tester, appuyer sur le
bouton vert de vérification défaut. Relais de l'impédance, cliquez sur l'écran de Test de faute qui
emmènera l'utilisateur à l'Écran de test cliquer sur.

110
Figure 115 Impédance Relais, cliquez sur Défaut Test écran

3.6.6.1 Bouton RIO

Appuyer sur le bouton RIO fera apparaître une fenêtre de sélection contenant des relais spécifiques
énumérés par le fabricant de relais et l’identificateur de modèle.

3.6.6.2 Bouton de caractéristiques génériques

Appuyer sur le bouton Caractéristiques génériques fera apparaître un répertoire de caractéristiques


génériques des relais d'impédance à sélectionner.

3.6.6.3 Bouton de répertoire de relais

Appuyer sur Répertoire de relais fera apparaître un répertoire de caractéristiques spécifiques des relais
de divers fabricants.

3.6.6.4 Bouton de réglage d'entrée binaire


Appuyez sur cette boîte pour révéler la boîte de dialogue d’entrées binaires.

111
Boîte de dialogue de l'entrée binaire 1
Les réglages par défaut sont entrée binaire 1, contacts secs comme indiqué par le type d'entrée, et
d'actions d’entrées par défaut pour montrer la fermeture des contacts normalement ouverts. Pour
changer le type d'entrée de contacts secs à tension, appuyer sur l'icône type d'entrée, et elle changera à
tension. Pour passer à l'ouverture des contacts normalement fermés, appuyer sur l'icône action d'entrée
et elle changera pour montrer l'ouverture des contacts fermés. Pour chronométrer la durée de
fonctionnement de l'élément d'impédance, le chronomètre tombe par défaut en mode activé d'entrée
verrouillée, ce qui signifie que le chronomètre s'arrêtera à la première fermeture de contact. Noter que le
temps d'anti rebond est réglé à 2 millisecondes.

3.6.6.5 Retourner au bouton de l'écran des entrées de réglages

Retourner au bouton de l'écran des réglages de relais donne de nouveau accès à l'écran des réglages.

3.6.6.6 Bouton lecture

Appuyer ou cliquer sur le bouton lecture bleu appliquera le vecteur de Pré défaut pour le temps spécifié,
passer ensuite aux valeurs de défaut et chercher le relais sous test à faire fonctionner en utilisant soit
une rampe à impulsion soit la recherche binaire de rampe a impulsion. Appuyer sur ce bouton activera
tous les points de test pour le type de défaut sélectionné, pour toutes les zones sélectionnées.

3.6.6.7 Bouton Tout tester

Appuyer sur le bouton tout tester pour passer automatiquement toute la séquence des tests définis,
phase à la terre, phase par phase, et triphasés, pour toutes les zones.

3.6.6.8 Bouton Zoom de la zone


Appuyer sur ce bouton va zoomer sur la zone sélectionnée. Appuyer de nouveau dessus et revenir au
mode d’écran de test normal.

3.6.6.9 Bouton Simulateur de batterie


Le bouton de simulateur de batterie – Appuyer sur le bouton ALLUME et ÉTEINT le simulateur de
batterie en appuyant sur le bouton, la couleur passe au rouge pour MARCHE et au noir pour ARRÊT. La
tension à appliquer est affichée dans le bouton et peut être modifiée en appuyant sur le bouton de
configuration.

3.6.6.10 Bouton Configuration


Appuyer sur le bouton pour aller à l'écran de configuration du STVI.

112
3.6.6.11 Bouton Révision des rapports de test

Appuyer sur ce bouton pour passer en revue les résultats de test

3.6.6.12 Bouton test rapide


Trois lignes de test seront écrites. Une ligne de test sera écrite le long du réglage d’angle de ligne sur
l'écran des réglages. Toutes les lignes de test peuvent être effacées et réécrites par l'utilisateur comme il
le désire en utilisant le bouton Exécuter / Modifier . Appuyer sur le bouton Exécuter/Modifier pour le
point de test individuel. L'écran d'options suivant sera alors présenté à l'utilisateur.

Figure 116 Options du bouton Exécuter/Modifier

L'utilisateur peut; modifier les valeurs d'impédance de démarrage, exécuter le test sélectionné
individuellement, exécuter les tests restants, ou supprimer le test sélectionné. Appuyer sur le X rouge
pour sortir.
Une deuxième option de test rapide est disponible en sélectionnant le premier point de test à l'aide soit
de l'option des points de test de l'indépendance, soit de l'option des points de test d'origines. Appuyer

sur ce bouton pour révéler les options de points de tests rapides suivants.

Figure 117 Écran de sélection des points de test

L'utilisateur peut sélectionner le nombre désiré de points de test en appuyant sur le bouton Points de
test et en sélectionnant parmi la liste. Ensuite l'utilisateur peut sélectionner la rotation de phase désirée
entre le nombre sélectionné de points de test en appuyant sur le bouton Degrés de rotation. Si aucune

113
des rotations de phase standard ne répond aux besoins de l'utilisateur, appuyer sur le bouton Degrés de
rotation dans la liste et entrer la rotation de phase désirée dans la fenêtre qui apparaît.

3.6.6.13 Option des points de test d'indépendance

L'option de points de test d'indépendance - Cela permet à l'utilisateur la liberté maximale de sélectionner
n'importe quelle ligne de test, à n'importe quel angle autour de la caractéristique de fonctionnement en
cliquant sur un point à l'extérieur et ensuite à l'intérieur de la caractéristique de fonctionnement pour
définir la ligne de test désirée. Appuyer de nouveau sur ce bouton pour découvrir l'option des points de
test 60255 de la CEI.

3.6.6.13.1 Option des points de test 60255 de la CEI

L'option des points de test 60255 de la CEI - Selon la norme 60255 de la CEI, cliquer sur un point à
l'extérieur, puis à l'intérieur, la caractéristique de fonctionnement et la ligne de test seront écrites
perpendiculairement par rapport à la ligne de la caractéristique de fonctionnement. Appuyer sur ce
bouton pour découvrir l'option des points de test d'origine.

3.6.6.13.2 Option des points de test d'origine

L'option des points de test d'origine - Cliquer sur un point à l'extérieur de la caractéristique de
fonctionnement et la ligne de test s’inscrira à l'origine ou à l’intersection des axes R et X. Appuyer sur ce
bouton pour retourner à l'option d'indépendance.

3.6.6.13.3 Option des points de test par coups

L'option des points de test par coups - Utilisée pour créer un ou plusieurs points de test, chacun pour
reproduire un défaut à une magnitude et un angle particuliers. Plusieurs points de déclenchement (à
l'intérieur de la caractéristique de fonctionnement) et/ou Aucun déclenchement (à l'extérieur de la
caractéristique de fonctionnement). Des points peuvent être sélectionnés pour chaque type de défaut.
Le Point de test est l'ensemble des valeurs énumérées à la fois dans l'angle de phase et l’angle
magnétique, et dans les valeurs cartésiennes qui sont créées dans le graphique. Des clics continus
produiront des points de test additionnels aux endroits où se trouve la souris.

3.6.6.14 Retourner au bouton d'écran de configuration de l'impédance COF)

Ce bouton est utilisé pour retourner à l'écran de configuration Cliquer sur défaut pour faire des
changements sélectifs à la configuration du test.

3.6.6.15 Bouton de sélection de défaut


Ce bouton fournit à l'utilisateur une sélection du défaut désiré à définir. Les choix sont phase à la terre,
phase par phase, et triphasé.

3.6.6.16 Bouton Supprimer le ou les tests

114
Ce bouton apparaît seulement une fois que les tests sont définis. Appuyer sur ce bouton pour effacer les
tests de l'écran de test sélectionné. Appuyer sur ce bouton fera apparaître une liste d'options d'utilisateur
comme suit,

Figure 118 L'écran d’options de suppression des tests

Supprimer le test actuel - supprime le test actuellement sélectionné


Supprimer tout : Cette catégorie de défaut - Supprime tous les tests associés au défaut

Remarque : il est impossible de revenir en arrière; une fois que vous avez supprimé un test il n'y a
aucune manière de le récupérer à moins de l’avoir sauvegardé dans la mémoire interne.

3.7 Essais de transducteurs avec le logiciel STVI

Conjointement avec l’option matérielle de transducteur dans les appareils SMRT et MPRT8445, le test
de transducteur RTMS offre une approche rapide pour les essais de tout type de transducteur électrique
mono et triphasé. On peut commander l’option matérielle « T » pour transducteur avec le nouvel
appareil d’essai, ou se le procurer plus tard comme mise à niveau du matériel effectuée en usine.
Pour accéder à l’essai du transducteur STVI, cliquer sur la touche plus à côté de la touche d’aide

, puis sur l’icône du transducteur . L’écran d’essai du transducteur s’ouvrira.

Figure 119 Écran d’essai du transducteur

115
L’écran d’essai prend une valeur implicite de trois points de mesure réglés à 10 %, 50 % et 90 % de la
pleine échelle. Pour changer le nombre de points de mesure ou le pourcentage de chacun de ces
points, ou pour choisir le type de transducteur à vérifier, appuyer sur le bouton list . Ceci permet
d’accéder à la page de configuration du transducteur.

Figure 120 Écran de configuration du transducteur

Cet écran est utilisé pour la sélection des transducteurs mono ou triphasés, par exemple, la tension CC
et CA, le courant CC et CA, la fréquence, la puissance (watts), la puissance réactive (var), la puissance
apparente (VA) et le facteur de puissance.

3.7.1 Configuration du transducteur


Voici le détail de chaque section de l’écran de configuration du transducteur.
3.7.1.1 Plaque signalétique Section

C’est la section de description, où l’utilisateur entre l’information descriptive relative au


transducteur à vérifier. Cette information sera sauvegardée avec les résultats d’essai. Les
données à entrer dans cette section sont les suivantes.

Description : brève description du transducteur à vérifier.


Fabrication : nom du fabricant du transducteur.
Modèle : numéro de modèle du transducteur.
Numéro de série : numéro de série du transducteur.

3.7.1.2 Section de choix du type

L’utilisateur a le choix d’une variété de transducteurs dans la section Type. Il peut décider, en
touchant la fenêtre de sélection, du type de transducteur à vérifier. De plus, il choisit le genre de
sortie du transducteur, en tension ou en courant, en appuyant sur le bouton fourni (bascule entre
tension et courant).
Les transducteurs de puissance active, réactive et VA sont conçus dans des configurations de 1,
1½, 2, 2½ et 3 éléments. Le choix du nombre d’éléments détermine automatiquement la quantité
appropriée de tension et de courant de sortie nécessaire pour vérifier le transducteur. Par
exemple, en choisissant un transducteur de puissance active à élément de mesure unique, les

116
sources V1 et I1 seront automatiquement choisies. Dans le cas d’un transducteur triphasé,
3 éléments, V2, V3, I1, I2 et I3 seront présélectionnés.

Voici les sélections possibles :


Monophasé Multiphase
Tensions alternatives Watts/var/VA – 1½ élément
Courant alternatif Watts/var/VA – 2 éléments
Tensions continues Watts/var/VA – 2½ éléments
Courant continu Watts/var/VA/facteur de puissance – 3 éléments
Fréquence Watts/var/VA/facteur de puissance – 1 élément

3.7.1.3 Section de réglages d’essai

Certains réglages par défaut du système proviennent de la page Configuration du


Transducteur. L’utilisateur peut régler le nombre de points de mesure, le temps de stabilisation
et, lors d’essais de transducteurs, la puissance active, réactive ou VA, de façon à utiliser un
courant constant (et modifier la tension) ou une tension constante (et modifier le courant).

Nombre de points de mesure : Le logiciel prend une valeur implicite automatique de 3 points
de mesure, 0 %, 50 % et 90 % de la pleine échelle. L’utilisateur peut choisir de 1 à 5 points de
mesure. À l’écran d’essai, l’utilisateur peut entrer le pourcentage pleine échelle pour chaque
point de mesure.

Temps de stabilisation : Il s’agit du délai en millisecondes que le système d’essai prendra pour
rendre son premier calcul de précision et pour fixer les lectures. Si le transducteur est
autoactivé, l’utilisateur doit laisser suffisamment de temps au transducteur pour se stabiliser
avant de produire un calcul de précision. Si le transducteur nécessite un temps de stabilisation
avant les essais, l’utilisateur doit aussi en tenir compte. Par contre, si le transducteur est déjà
stabilisé et activé, l’utilisateur n’a qu’à tenir compte du temps de stabilisation du transducteur.
Par exemple, supposons que le temps de stabilisation du transducteur est d’une seconde, alors
l’utilisateur doit entrer : 1 000 millisecondes. Lorsque les valeurs d’essai sont appliquées, le
système prendra 1 000 millisecondes pour calculer la déviation d’erreur en pourcentage. Ensuite
le % error (pourcentage d’erreur) ainsi que la mention « Réussi » ou « Échoué » s’afficheront,
les valeurs d’essai seront fixées à l’écran. À cette étape, l’utilisateur peut choisir d’arrêter l’essai
et de sauvegarder les résultats.

Courant constant : Si l’utilisateur choisit un transducteur de Watt, Var ou VA dans la fenêtre


Type, une tension pleine échelle sera automatiquement calculée et entrée à l’écran selon la
valeur de courant entrée. La valeur sera calculée en fonction des valeurs watts, var ou VA
entrées à la section Input Range (calibrage de signal d’entrée). La valeur de courant prendra
automatiquement une valeur implicite de 5 ampères. L’utilisateur peut, s’il le désire, changer la
valeur pour tout courant de sortie fixe désiré dans la fenêtre à cet effet.

Tension constante : La touche (tension constante) permet de changer la configuration de sortie


pour la tension constante. Un courant pleine échelle (choisi selon la valeur de tension entrée)
sera automatiquement calculé et entré à l’écran. Pour changer la valeur, appuyer sur la fenêtre
d’affichage et entrer la valeur de tension désirée.

Facteur de puissance : Si vous appuyez sur le bouton Power Factor (Facteur de puissance)
dans la fenêtre Type, le système affiche les valeurs de test par défaut de 69 volts et 5 ampères
dans la fenêtre des paramètres de test. Le test de facteur de puissance sera effectué avec ces
valeurs, à moins que vous ne les changiez. Pour modifier les valeurs, saisissez dans la fenêtre
les valeurs de tension et de courant que vous souhaitez.

117
3.7.1.4 Plage d'entrée Section

L'opérateur entrées la plage d'entrée pleine échelle du transducteur à tester. Par exemple, un
transducteur de courant AC peut avoir une plage de 0 à 1, ou 0 à 5 ampères. Entrez les valeurs
appropriées pour le transducteur à tester. 3.7.1.5 Section de calibrage de signal de sortie

Calibrage de sortie : En fonction du type de signal de sortie choisi à la section Type, le


transducteur présentera une sortie en tension continue ou en milliampère continu. Les réglages par
défaut sont de 0 à 10 volts CC et de 4 à 20 milliampères CC. À noter que la Minimum Value (valeur
minimale) pourrait être une valeur CC négative, par exemple -1 milliampère ou -10 volts CC, ou une
valeur CC positive autre que 0. Le micrologiciel calculera le facteur quantifiable en s’appuyant sur les
valeurs minimales et maximales et utilisera ce facteur quantifiable pour calculer le signal de sortie réel
du transducteur (en volts, ampères, watts et autres).

Tension ou courant : L’utilisateur en choisit un en touchant le bouton associé à la tension ou


au courant. Si le Min ou le Max sont différents des valeurs choisies par défaut, l’utilisateur touche la
fenêtre appropriée et un clavier numérique s’affiche sur le STVI, lui permettant d’entrer la ou les valeurs
appropriées. L’exemple suivant porte sur un transducteur de puissance active. Lorsque le Watt 3
Eléments (transducteur de puissance active 3 éléments) a été choisi dans la fenêtre Type (choix du
type de transducteur), une valeur en W (watts) s’est affichée dans la fenêtre de configuration du signal
d’entrée (calibrage de signal d’entrée du transducteur).
In this example, a value of 1500.0 was entered as the maximum input. The Output Range was set 0 to
1.00 milliamperes. Therefore, the scaling factor will be,

Dans cet exemple, une valeur de 1500,0 a été entrée comme signal d’entrée maximum. Le calibrage de
signal de sortie a été réglé de 0 à 1,00 milliampère. Par conséquent, le facteur qualifiable sera comme
suit :

0 mA = 0,0 watt et 1,000 mA = 1500,0 watts ou 1 mA/1500,0 W = 0,00066666 mA/Watt

Par conséquent, si le transducteur avait un signal de sortie mesuré de 0,250 mA, alors le signal
de sortie en Watts équivalent serait :

0,250 mA/0,00066666 mA/W = 375,0 watts

Tolérance (Erreur permise) C’est dans ce champ que l’on entre la valeur de précision pour
le transducteur. La valeur par défaut est exprimée en pourcentage de l’échelle (ou plage
d’opération). Pour basculer à (pourcentage de sortie), cliquer sur le bouton : « % Échelle ». .

Une fois toutes les valeurs entrées à l’écran de configuration du


transducteur, appuyer sur la touche de vérification au bas de l’écran pour revenir à la page :
Écran d’essai du transducteur.

3.7.2 Écran d’essai du transducteur

118
Figure 121 Écran d’essai du transducteur

L’écran d’essai du transducteur comprend trois parties. La section Output (signal de sortie V1 à V3 et
I1 à I3) où les valeurs d’essai à être appliquées au transducteur s’affichent, la section Tableau des
résultats où se trouve la lecture de sortie du transducteur, le % Erreur (pourcentage d’erreur) et la
mention Réussi/Échoué en fonction du pourcentage d’erreur tel que déterminé dans la page de
configuration du transducteur, et la section Vector.

3.7.2.1 Section du signal de sortie

L’utilisateur peut choisir la sortie à mettre En ou Hors ou la valeur à changer ou incrémenter.


Lors du choix de type de transducteur à vérifier à l’écran de réglage, les sorties appropriées
seront automatiquement choisies. Par exemple, si un transducteur à tension CA a été choisi, la
touche sélection de sortie V1 tournera au vert et la tension par défaut s’affichera. Dans
l’exemple ci-dessus, un transducteur à tension CA monophasé a été choisi avec un signal
d’entrée pleine échelle de 100 volts. Le premier point de mesure par défaut est 90 % de la
plage. Par conséquent, une valeur d’essai de 90 volts s’affiche pour la sortie V1. La fréquence
par défaut sera aussi préréglée. Si un transducteur CC a été choisi, la fenêtre de fréquence
affichera CC pour la tension ou le courant sélectionné.

3.7.2.2 Section du signal de sortie du transducteur

Dans l’exemple suivant, un transducteur de 1 500 watts 3 éléments a été choisi à l’écran de
réglage. Une valeur implicite à 3 points de mesure de 0 %, 50 % et 90 % de la valeur pleine
échelle s’affiche automatiquement par défaut, ainsi que la valeur en watts calculée à appliquer.
Appuyer sur le bouton de lecture bleu appliquera les valeurs d’essai affichées dans la colonne
Input (entrée). Ces valeurs serviront ultérieurement à calculer le pourcentage d’erreur et à
déterminer la RÉUSSITE ou l’ÉCHEC du test.

119
La section du signal de sortie du transducteur affiche les volts ou les milliampères de sortie CC
(lecture V ou mA). De plus, cette section affiche le signal de sortie équivalent pour le type de
valeur sélectionné (lecture V, A, watts, VA et autres). Selon la mesure désirée établie à l’écran
de réglage, le pourcentage d’erreur sera soit de calibrage, soit de lecture. La réussite ou l’échec
sera déterminé et affiché à partir de cette donnée.

La précision est calculée comme suit :

Si la valeur affichée à la fenêtre de précision répond à la spécification de précision établie à


l’écran de réglage du transducteur, une RÉUSSITE affirmative s’affichera. Si cette valeur excède
les spécifications de réglage, un ÉCHEC négatif s’affichera.

3.7.3 Essais de transducteurs

1. À l’écran de réglage du transducteur, entrer les données propres aux


transducteurs, comme le numéro de modèle et le numéro de série.
2. Choisir le type de transducteur à vérifier.
3. Entrer la sortie du transducteur en volt ou milliampères CC. Inclure les valeurs
minimales et maximales pour le type de sortie correspondant à la tension ou au
courant. Saisir la valeur de précision du transducteur.
4. Entrer le temps de stabilisation ou le temps de réponse du transducteur en
millisecondes (accorder plus de temps pour les transducteurs autoalimentés).

5. Appuyer sur le bouton de vérification vert au bas de l’écran.


6. Selon le type de transducteur choisi, les sorties appropriées seront

préalablement choisies. Les sorties choisies seront en vert. Dans le cas de


transducteur de puissance active, réactive ou VA, les angles ont été
préalablement réglés. Si l’on désire vérifier une ou des valeurs différentes que
celles qui sont préréglées, appuyer sur la fenêtre de la ou des valeurs que l’on
désire modifier et un clavier numérique s’affichera, permettant d’entrer la ou les
valeurs désirées.
7. Brancher les sorties choisies aux bornes d’entrée appropriées du transducteur.
8. Si le transducteur nécessite une source d’alimentation externe (pour l’auxiliaire
entrée alimentation) brancher la source d’alimentation externe.

120
9. Appuyer sur le bouton de lecture bleu à côté du point de mesure désiré. Les
sorties s’allumeront.
10. Noter le résultat d’essai à la section de sortie du transducteur de la fenêtre.
3.7.4 Sauvegarde des résultats

1. Une fois l’essai terminé, les résultats et le fichier d’essai doivent être sauvegardés
sur le disque SSD interne. Pour ce faire, appuyer sur la touche File (fichier) pour
accéder à la fenêtre Save As (enregistrer sous).
2. Entrer un nom de fichier et appuyer sur la touche enregistrer sous. L’essai et les
données sont maintenant sauvegardés. Voir la section File Manager (gestionnaire
de fichiers) pour de plus amples informations.

3.7.5 Application watt/var/Va/facteur de puissance


Comme il a été mentionné précédemment, les transducteurs de puissance active et réactive
sont conçus dans des configurations de mesure 1, 1½, 2, 2½ et 3 éléments. À l’écran de
configuration du transducteur, l’utilisateur doit choisir le type de transducteur à vérifier. Une fois
ce choix effectué, le logiciel STVI fera certaines hypothèses et certains calculs en s’appuyant sur
le nombre d’éléments choisis. Ce qui suit est une description détaillée des différents éléments et
des calculs nécessaires pour calculer la puissance active ou réactive.

3.7.5.1 Transducteur de puissance active/réactive 1 élément

Le transducteur de puissance active à élément de mesure unique requiert 1 tension et 1 courant


pour être testé. Le dispositif de mesure choisira automatiquement les premiers canaux de
tension et de courant disponibles, V1 et I1. L’essai commencera d’abord avec la valeur de
tension par défaut, à moins qu’elle ne soit changée par l’utilisateur (choisir la tension constante
et entrer la tension de sortie désirée). Par exemple, 120,0 volts L-N. Lorsque l’utilisateur saisit la
valeur en watts à l’écran de configuration du transducteur, le micrologiciel est à même de
calculer le courant d’essai nécessaire pour la valeur pleine échelle. Puisque l’angle par défaut
sera 0 (zéro degré), le calcul est simple. La formule requise pour calculer les Watts est V1*, I1*
COS 0 = watts.

À noter que le premier point de mesure par défaut est réglé à 90 % de la valeur pleine échelle.
Si l’utilisateur désire vérifier selon l’entrée pleine échelle, il suffit de toucher le pourcentage de la
valeur pleine échelle à l’écran d’essai et d’entrer 100. L’essai devrait automatiquement régler le
courant d’essai à un angle de 0. À noter que la tension est aussi en phase avec le courant à 0.
De plus, prendre note que le courant est arrondi à la dernière décimale affichée.

Lorsque l’essai est commencé, les sorties mesurées de tension et de courant sont affichées et
la valeur en watts calculée s’établit en fonction des sorties mesurées de tension et de courant.
C’est cette valeur qui se retrouve affichée dans la deuxième colonne de la section de la sortie
du transducteur. La troisième colonne affichera la sortie CC mesurée du transducteur. Une
autre valeur en watts est calculée en utilisant la sortie mesurée en volts CC ou en milliampères
CC, et s’affiche dans la quatrième colonne. Le pourcentage d’erreur figurera dans la cinquième
colonne.

Le micrologiciel comparera les valeurs de précision entre l’écran de réglage et l’écran d’essai et
affichera RÉUSSITE ou ÉCHEC à la section de la sortie du transducteur de l’écran d’essai.

Note : Tous les calculs sont très semblables lors d’essais de transducteurs de puissance
réactive à élément de mesure unique. Le remplacement de la fonction COS par la fonction
SIN constitue la principale différence.

121
Note : Les calculs pour les transducteurs VA sont les mêmes, sauf qu’il n’y a ni fonction
COS ni fonction SIN. Par conséquent, le calcul de puissance apparente (VA) est simplifié à
Volts* Amps.

3.7.5.2 Facteur de puissance 1 élément

Le transducteur à facteur de puissance à élément de mesure unique requiert 1 tension et


1 courant pour être testé. Le dispositif de mesure choisira automatiquement les premiers canaux
de tension et de courant disponibles, V1 et I1. L’essai commencera d’abord aux valeurs par
défaut pour la tension et le courant. Par exemple, 120 volts L-N et 5 ampères. Le transducteur
de facteur de puissance possède une plage de fonctionnement correspondant à la relation
avance ou retard d’angle de phase entre les signaux d’entrée de tension et de courant. Par
conséquent, lorsque l’utilisateur choisit le facteur de puissance 1 élément, la nomenclature MIN
et MAX changera et la lecture des valeurs de facteur de puissance sera : LEAD et LAG (avance
et retard). L’utilisateur doit saisir les valeurs de facteur de puissance LEAD (MIN) et LAG (MAX)
dans les espaces prévues à cet effet (en général les mêmes valeurs, c’est-à-dire 0,5). Le facteur
de puissance est la valeur équivalente en décimale trigonométrique du COS de l’angle entre la
tension V1 et le courant I1. Par exemple, lorsque l’utilisateur saisit les valeurs de facteur de
puissance LEAD et LAG à l’écran de configuration du transducteur, le micrologiciel est à
même de calculer les angles d’essai nécessaires pour les valeurs de pleine échelle. Ainsi, pour
une valeur de facteur de puissance LAG de 0, 5, le courant devrait présenter un retard de 60
sur la tension. Les angles de phase retard et avance demande que l’affichage par frappe indique
des angles de  180 . Si la représentation d’angle par défaut est 0 à 360 LAG, alors l’angle
entre la tension et le courant sera considéré comme en retard (courant en retard sur la tension).
Dans cette situation, les angles d’essai typiques peuvent varier entre 0 à 90 degrés de retard et
359,9 à 270 degrés de décalage (avance de 90 degrés). Cela pourrait créer une certaine
confusion chez l’utilisateur. Forcer l’affichage à  180 simplifie considérablement les essais.
L’essai commencera à l’unité facteur de puissance ou  0 et, comme l’ange par défaut sera 0
(zéro degré), le calcul sera simple. La formule requise pour calculer le facteur de puissance est
la suivante :

COS 0 = 1,000 facteur de puissance (V1 0 ,I10)


Une fois l’essai commencé, les sorties mesurées de tension et de courant sont affichées et le
facteur de puissance calculé est établi en fonction de l’angle de phase mesuré entre les sorties
de tension et de courant. C’est cette valeur qui se trouve affichée à l’écran d’essai du
transducteur dans la colonne de lecture (V ou mA).

Une autre valeur de facteur de puissance est calculée en utilisant la sortie mesurée de volt CC
ou milliampère CC affichée à la section de la sortie du transducteur. Supposons que dans
l’exemple suivant, la sortie est en milliampères CC.
Les précisions du transducteur de facteur de puissance sont exprimées en unités de facteur de
puissance et non en pourcentage d’erreur. Par conséquent, la fenêtre Accuracy (précision)
pour les transducteurs de facteur de puissance doit être changée de % error à  0.000 PF. Le
micrologiciel comparera les valeurs de précision entre l’écran de réglage et l’écran d’essai et
affichera RÉUSSITE ou ÉCHEC à la section de la sortie du transducteur de l’écran d’essai.

3.7.5.3 Transducteur de puissance active/réactive 1½ élément

Ce transducteur est généralement utilisé dans des applications monophasées à trois fils qui
requièrent 2 tensions et 2 courants pour être testé. Le dispositif de mesure choisira
automatiquement les deux premiers canaux de tension et de courant disponibles, V1, V2, I1 et
I2. L’entrée de tension au transducteur est fournie par une borne d’entrée. Cependant, il faut
tenir compte du fait que le transducteur est branché à l’aide d’un PT en connexion phase à
phase. Ainsi, l’essai commencera d’abord à la valeur de tension par défaut pour chaque sortie
de tension. Cependant, la sortie V2 sera déphasée de 180 degrés par rapport à la sortie V1,

122
bien qu’elles s’additionnent à l’entrée potentielle du transducteur. Par exemple, une valeur par
défaut de 120 volts L-N signifie que 240 volts seront imposés sur les bornes d’entrée potentielles
du transducteur. En ce sens, la sortie V1 sera réglée à 120 volts à un angle de 0, et la V2, à
120 volts, 180. I1 et I2 seront en phase avec leur tension respective (0 et 180). Lorsque
l’utilisateur saisit la valeur en watts MAX à l’écran de configuration du transducteur, le
micrologiciel peut calculer les courants d’essai nécessaires pour la valeur pleine échelle. La
formule pour calculer les watts pour un transducteur 1½ élément est la suivante :

V1 * I1 * COS  + V2 * I2 COS  = watts

L’utilisateur saisit la valeur en watts pleine échelle dans la fenêtre de la valeur MAX à l’écran
d’essai, et le dispositif de mesure devrait automatiquement indiquer une valeur de courant
d’essai I1 à un angle de 0, et I2 à un angle de 180. À noter que le courant est arrondi à la
dernière décimale affichée.

Une fois l’essai commencé, les sorties mesurées en tension et courant sont affichées et la
valeur en watts calculée s’établit selon les sorties mesurées de tension et de courant. C’est cette
valeur qui se retrouve affichée à l’écran d’essai du transducteur sous Output (sortie). Une
autre valeur en watts est calculée en utilisant la sortie mesurée en volts CC ou milliampère CC,
et affichée à la section de la sortie du transducteur.

Le micrologiciel comparera les valeurs de précision entre l’écran de réglage et l’écran d’essai et
affichera RÉUSSITE ou ÉCHEC à la section de la sortie du transducteur de l’écran d’essai.

Note : Tous les calculs sont très semblables lors d’essais de transducteurs de puissance
réactive 1½ élément. Le remplacement de la fonction COS par la fonction SIN constitue la
principale différence.

3.7.5.4 Transducteur de puissance active/réactive 2 éléments

Ce transducteur est généralement utilisé dans une application triphasée, en triangle trois fils, qui
requiert 2 tensions et 2 courants pour être testé. En général, le PT et le CT sont connectés aux
phases A et C. Le dispositif de mesure d’essai choisira automatiquement deux canaux de
tension et de courant V1, V3, I1 et I3 (s’il n’y a pas de canal V3/I3, le V2/I2 sera utilisé). L’essai
commencera d’abord avec la valeur de tension par défaut pour chaque sortie de tension. Ainsi,
pour un réglage de tension par défaut de 120 volts, V1 sera réglé à 120 volts à un angle de 0,
et V3 sera à 120 volts, à 300 (connexion en triangle PT). Cela suppose que l’angle de phase
par défaut est de 0 à 360 degré de retard et non +/- 180 degrés. Si l’option d’angle de phase
+/- 180 est utilisé, alors V3 sera à +60. Les canaux I1 et I3 seront décalés de 30 de leur
tension respective, ou I1 à 30 de retard et I3 à 270 de décalage (ou +90). Lorsque l’utilisateur
saisit la valeur en watts MAX à l’écran de configuration du transducteur, le micrologiciel peut
calculer les courants d’essai requis pour la valeur pleine échelle.

L’utilisateur saisit la valeur en watts dans la fenêtre de valeur MAX de l’écran d’essai, et le
dispositif de mesure d’essai devrait automatiquement indiquer une valeur de courant d’essai I1 à
un angle de 30 et I3 à un angle de 270 (+90).

Lorsque l’essai est commencé, les sorties mesurées de tension et de courant sont affichées et la
valeur en watts calculée s’établit selon les sorties mesurées de tension et de courant. C’est cette
valeur qui se trouve affichée à l’écran d’essai du transducteur sous Output. Une autre valeur
de Watts est calculée en utilisant la sortie volts CC ou milliampère CC, et affichée à la section de
la sortie du transducteur. Le micrologiciel comparera les valeurs de précision entre l’écran de
réglage et l’écran d’essai et affichera RÉUSSITE ou ÉCHEC à la section de la sortie du
transducteur de l’écran d’essai.

123
Note : Tous les calculs sont très semblables lors d’essais de transducteurs de puissance
réactive 2 éléments. Le remplacement de la fonction COS par la fonction SIN constitue la
principale différence.

Note : Pour les transducteurs à puissance apparente VA, les calculs restent les mêmes,
sauf qu’il n’y a ni fonction COS ni fonction SIN.

3.7.5.5 Transducteur de puissance active/réactive 2½ éléments

Ce transducteur est généralement utilisé dans des applications en étoile, quatre fils, triphasées
qui requièrent 2 tensions et 3 courants pour être testé. Les deux tensions et les trois courants
sont tous référencés à la terre. Le dispositif de mesure choisira automatiquement deux canaux
de tension et trois canaux de courant, V1, V3, I1, I2 et I3. L’essai commencera d’abord à la
valeur de tension par défaut réglée dans la Default Setting Screen (écran de réglage par
défaut). Ainsi, pour un réglage de tension par défaut de 120 volts, V1 sera réglé à 120 volts à un
angle de 0, et V3 à 120 volts, à 240 de retard. Cela suppose que l’angle de phase par défaut
est de 0 à 360 degré de retard et non +/- 180 degrés. Si l’option angle de phase +/- 180 degrés
est utilisée, alors V3 sera à +120. I2 et I3 seront en phase avec leur tension respective ou I1 à
0 et I3 à 240 décalé (ou +120). I2 sera à 120 de retard (ou -120). Lorsque l’utilisateur saisit
la valeur en watts MAX à l’écran de configuration du transducteur, le micrologiciel peut
calculer les courants d’essai requis pour la valeur pleine échelle. La formule requise pour
calculer les watts pour un transducteur 2½ éléments est la suivante : V1 * I1 * (COS ) + V3 * I3
* (COS ) + V1 * I2 * (COS 60 + ) + V3 * I2 * (COS 60 - ) = total en watts

Où  est la modification angulaire incrémentielle entre V1 et I1 et V3 et I3, I2 changeant au


même angle incrémentiel que I1 et I3.

Lorsque l’utilisateur saisit la valeur en watts dans la fenêtre de valeur MAX, le dispositif de
mesure devrait automatiquement indiquer une valeur de courant d’essai pour I1 dans un angle
de 0, I2 sera à 120 (-120) et I3 sera à un angle de 240 (+120). À noter que le courant est
arrondi à la dernière décimale affichée.

Lorsque l’essai est commencé, les sorties mesurées de tension et de courant sont affichées et
la valeur en watts calculée s’établit selon les sorties mesurées de tension et de courant. C’est la
valeur affichée à l’écran d’essai du transducteur sous Output (sortie). Une autre valeur de
Watts est calculée en utilisant la sortie mesurée en volts CC et milliampère CC, et affichée à la
section de la sortie du transducteur.
Le micrologiciel comparera les valeurs de précision entre l’écran de réglage et l’écran d’essai et
affichera RÉUSSITE ou ÉCHEC à la section de la sortie du transducteur de l’écran d’essai.

À noter : Tous les calculs sont très semblables lors d’essais de transducteurs de
puissance réactive 2½ éléments. Le remplacement de la fonction COS par la fonction SIN
constitue la principale différence.

À noter : Tous les calculs sont très semblables lors d’essais de transducteurs VA
2½ éléments. La différence principale est qu’il n’y a ni fonction COS ni fonction SIN.

3.7.5.6 Transducteur de puissance active/réactive 3 éléments


Ce transducteur est généralement utilisé dans des applications en étoile, quatre fils, triphasées
qui requièrent 3 tensions et 3 courants pour être testé. Les trois tensions et trois courants sont
référencés à la terre. Le dispositif de mesure choisira automatiquement trois canaux de tension
et trois canaux de courant, V1, V2, V3, I1, I2 et I3. L’essai commencera d’abord à la valeur de
tension par défaut pour chaque sortie de tension. Ainsi, pour un réglage de tension par défaut
de 120 volts, V1 sera réglé à 120 volts à un angle de 0, V2 à 120 volts, à 120 de retard, et V3

124
à 120 volts 240 de retard. Cela suppose que l’angle de phase par défaut est de 0 à 360 degrés
de retard et non +/- 180 degrés. Si l’option angle de phase +/- 180 degrés est utilisée, alors V2
sera à -120, et V3 sera à +120. I1, I2 et I3 seront en phase avec leur tension respective.
Lorsque l’utilisateur saisit la valeur en watts MAX à l’écran de configuration du transducteur,
le micrologiciel peut calculer les courants d’essai nécessaires pour la valeur pleine échelle. La
formule requise pour calculer les Watts pour un transducteur 3 éléments est la suivante : V1 * I1
* (COS ) + V2 * I2 * (COS ) + V3 * I3 * (COS ) = total en watts

Où  est la modification angulaire incrémentielle entre V1 et I1, V2 et I2, V3 et I3. Par


conséquent, lorsque l’utilisateur saisit la valeur en watts dans la fenêtre valeur MAX de l’écran
d’essai, le dispositif de mesure devrait automatiquement indiquer une valeur de courant d’essai
pour I1 à un angle de 0, pour I2 à 120 (-120), et pour I3 à un 240 (+120). À noter que le
courant est arrondi à la dernière décimale affichée.

Lorsque l’essai est commencé, les sorties mesurées de tension et de courant sont affichées et
la valeur en watts calculée s’établit selon les sorties mesurées de tension et de courant. C’est la
valeur affichée à l’écran d’essai du transducteur sous le Output. Une autre valeur de Watts est
calculée en utilisant la sortie mesurée en volts CC ou en milliampère CC, et affichée à la section
de la sortie du transducteur.
Le micrologiciel comparera les valeurs de précision entre l’écran de réglage et l’écran d’essai et
affichera RÉUSSITE ou ÉCHEC à la section de la sortie du transducteur de l’écran d’essai.

À noter : Tous les calculs sont très semblables lors d’essais de transducteurs de
puissance réactive 3 éléments. Le remplacement de la fonction COS par la fonction SIN
constitue la principale différence.

À noter : Tous les calculs sont très semblables lors d’essais sur les transducteurs VA
3 éléments. La différence principale est qu’il n’y a ni fonction COS ni fonction SIN.

3.7.5.7 Transducteur facteur de puissance 3 éléments

Le transducteur facteur de puissance 3 éléments requiert 3 tensions et 3 courants pour être


testé. Le dispositif de mesure choisit automatiquement les trois premiers canaux de tension et
de courant disponibles, V1, V2, V3 et I1, I2 et I3. L’essai commencera d’abord avec les valeurs
par défaut de tension et de courant. Par exemple, 120 volts L-N, 5 ampères à leurs séparations
de phase respectives de 120 degrés (à noter que pour les transducteurs de facteur de
puissance triphasés, le transducteur requiert une sortie symétrique triphasée). Les facteurs de
puissance calculés seront établis selon la séparation en phase entre V1 et I1. Le transducteur
du facteur de puissance possède une plage de fonctionnement correspondant à la relation
avance-retard de phase entre les entrées de tension et de courant. Par conséquent, lorsque
l’utilisateur choisit facteur de puissance 3 éléments, la nomenclature MIN et MAX changera et la
lecture sera : valeurs de facteur de puissance LEAD (+) et LAG (-). L’utilisateur doit saisir les
valeurs de facteur de puissance LEAD et LAG dans les espaces prévues à cet effet (en général
les mêmes valeurs, c’est-à-dire 0,5). Le facteur de puissance est la valeur équivalente de la
décimale trigonométrique du COS de l’angle entre la tension V1 et le courant I1. Par exemple,
lorsque l’utilisateur saisit les valeurs de facteur de puissance LEAD et LAG à l’écran de
configuration du transducteur, le micrologiciel peut calculer les angles d’essai nécessaires
pour les valeurs pleine échelle. Ainsi, pour une valeur de facteur de puissance LAG de 0, 5, le
courant devrait présenter un retard de 60 sur la tension. Pour que les angles de phase de
retard et d’avance soient en fonction, l’affichage par frappe doit indiquer des angles de  180.
Si la représentation d’angle par défaut est de 0 à 360 LAG, alors l’angle entre la tension et le
courant sera considéré en retard (courant en retard sur la tension). Dans cette situation, les
angles d’essai typiques peuvent varier de 0 à 90 degrés de retard et de 359,9 à 270 degrés de
retard (90 degrés d’avance). Cela pourrait créer une certaine confusion chez l’utilisateur. Forcer
l’affichage a  180 simplifie les essais considérablement. L’essai commencera à l’unité facteur

125
de puissance ou  0. Puisque l’angle par défaut sera 0 (zéro degré), le calcul est simple. La
formule requise pour calculer le facteur de puissance est la suivante :

COS 0 = 1,000 Facteur de puissance (V1 0 ,I10)

Lorsque l’essai est commencé, les sorties mesurées de tension et de courant sont affichées et le
facteur de puissance calculé s’établit selon l’angle de phase mesuré entre les sorties de tension
et de courant. C’est cette valeur qui se retrouve affichée à l’écran d’essai du transducteur
sous Output.

Une autre valeur de facteur de puissance est calculée en utilisant la sortie mesurée en volts CC
ou milliampère CC, et affichée à la section de la sortie du transducteur.

Les précisions du transducteur de facteur de puissance sont indiquées en unités de facteur de


puissance et non en % error (pourcentage d’erreur). Par conséquent, on doit changer % error
pour  0.000 PF dans la fenêtre Accuracy pour les transducteurs de facteur de puissance. Le
micrologiciel comparera les valeurs de précision entre l’écran de réglage et l’écran d’essai et
affichera RÉUSSITE ou ÉCHEC à la section de la sortie du transducteur de l’écran d’essai.

3.7.6 Applications monophasées

Comme il a déjà été mentionné, les transducteurs sont conçus dans des configurations
triphasée et monophasée. À l’écran de configuration du transducteur, l’utilisateur doit choisir le
type de transducteur à vérifier. Une fois choisi, le micrologiciel interne fera certaines hypothèses
et certains calculs selon le type de transducteur choisi. Ce qui suit est une description détaillée
de transducteurs monophasés tension CA, courant CA, tension CC, courant CC et de fréquence.

3.7.6.1 Transducteur à tension alternative et continue

Le transducteur à tension alternative et continue monophasé requiert 1 canal de sortie de


tension pour être testé. Le dispositif de mesure choisira automatiquement le premier canal de
tension disponible, V1. L’essai commencera d’abord à la tension de valeur par défaut établie au
Default Setting Screen (écran de réglage par défaut). Par exemple, 120 volts L-N. Lorsque
l’utilisateur saisit la valeur en volts MAX. à l’écran de configuration du transducteur, le
micrologiciel règle la tension d’essai requise pour la valeur pleine échelle. À noter : pour mettre
sous tension l’amplificateur de certains transducteurs, V2 peut être choisi pour fournir la source
de tension alternative. Ne pas oublier de choisir la tension de sortie appropriée pour V2 (prendra
la valeur implicite MAX à l’écran de réglage). Si V2 n’est pas disponible, utiliser une autre source
appropriée.

Lorsque l’essai est commencé, la sortie de tension mesurée est affichée. C’est la valeur qui se
retrouve à l’écran d’essai du transducteur sous Output. Une autre valeur de Volts est calculée
en utilisant la sortie mesurée en Volts CC ou en milliampère CC, et affichée à la section de la
sortie du transducteur.

Le micrologiciel comparera les valeurs de précision entre l’écran de réglage et l’écran d’essai et
affichera RÉUSSITE ou ÉCHEC à la section de la sortie du transducteur de l’écran d’essai.

À noter : Tous les calculs sont très semblables lors d’essais de transducteurs à tension
CC.

3.7.6.2 Transducteurs de courant continu et alternatif

Le transducteur de courant continu ou alternatif monophasé requiert 1 courant pour les essais.
Le logiciel choisira automatiquement le premier canal de courant disponible, I1. L’essai
commencera d’abord à la valeur de courant par défaut établie à l’écran de réglage par défaut.

126
Par exemple, 5 ampères. Lorsque l’utilisateur saisit la valeur de courant pleine échelle MAX à
l’écran de configuration du transducteur, le micrologiciel règle automatiquement le courant
d’essai pour la valeur pleine échelle. À noter : pour mettre sous tension l’amplificateur de
certains transducteurs, V1 peut être choisi pour fournir la source de tension alternative. Il est
important de choisir la tension de sortie appropriée pour V1 (sera réglée dans le System Default
value [valeur par défaut du système]à l’écran de réglage).

Lorsque l’essai est commencé, la sortie de courant d’essai mesurée est affichée à l’écran
d’essai du transducteur sous Output. Une autre valeur de courant est calculée en utilisant la
sortie mesurée de Volts CC ou milliampère CC, et affichée à la section de la sortie du
transducteur.

Le micrologiciel comparera les valeurs de précision entre l’écran de réglage et l’écran d’essai et
affichera RÉUSSITE ou ÉCHEC à la section de la sortie du transducteur de l’écran d’essai.

À noter : Tous les calculs sont très semblables lors d’essais de transducteurs de courant
CC.

3.7.6.3 Fréquence transducteurs

Le convertisseur de fréquence nécessite 1 canal de sortie de tension pour tester. Le logiciel


sélectionne automatiquement le canal tension première disponible, V1. L'épreuve commencera
initialement à la tension de valeur par défaut et de la fréquence définie dans l'écran de réglage
par défaut. Par exemple, 120 Volts L-N, 60,000 Hz. Lorsque l'utilisateur entre le MAX. Pleine
valeur de la fréquence de l'échelle dans l'écran de configuration du transducteur, le firmware va
calculer la fréquence de test requis pour la valeur de la pleine échelle.

Exemple : La fréquence par défaut est 60.00, et l'utilisateur entre 65 Hz comme Max. Valeur.
Par conséquent, lorsque l'utilisateur entre 65 Hz dans le MAX. fenêtre de valeur, l'ensemble de
tests devrait afficher automatiquement une valeur de fréquence de test de 58,50 Hz (90 % de la
pleine échelle) à la valeur par défaut de la tension de 120 Volts. À tester au contact de la pleine
échelle de la fenêtre de 90 % et entrez 100 %. Entrée 100 % la fréquence de test changera à
pleine échelle ou 65 Hz.Lorsque le test est mis en marche, les sorties de tension et de
fréquence mesurées sont affichés.

La fréquence de sortie est la valeur qui est affichée dans l'écran de Test de transducteur sous la
sortie. Une autre valeur de fréquence obtient calculée en utilisant le Volts dc mesurée ou les
milliampères dc sortie tel qu'affiché dans la section sortie du transducteur. Supposons que dans
le transducteur de notre exemple, la sortie est en dc Volts. Pour cet exemple, nous dirons que
10 Volts DC est égale à la sortie de la pleine échelle de 65 Hz. Par conséquent, la production
théorique fréquence du transducteur serait 65Hz, si la tension de sortie du capteur est de 10
Volts DC. Pour cet exemple, disons que la fréquence de sortie mesuré est de 65,00 Hz., et la
tension de sortie du transducteur mesurée est 10,001 Volts. Le transducteur de mesure de sortie
fréquence serait, si, 65,00 Hz = 10 Volts DC puis, 65/10 = 6,5 V 10.001 Hz/V * 6,5 Hz/V =
65,0065 Hz

3.8 Test du compteur

Le test du compteur constitue un moyen simple et rapide pour tester la fonction de mesure des relais de

protection. Pour accéder au test du compteur, cliquez sur l'icône du compteur dans la partie
Standard de la liste des tests. L'écran de test suivant apparaît.

127
Sélectionnez les voies de sortie similaires à l'écran de test vectoriel manuel. Les valeurs peuvent être
secondaires (par défaut) ou primaires. Pour cela, cliquez sur les boutons 'Primary Ratios' (ratio
primaires) et saisissez les rapports TC et TT (voir le paragraphe correspondant dans la section relative à
l'écran de configuration pour de plus amples détails). Saisissez la marge d'erreur admissible (en
pourcentage) dans la fenêtre (prenez note qu'il s'agit de la marge d'erreur pour l'ensemble du test, plus

l'erreur du relais). Activez les sorties en cliquant sur le bouton de marche/arrêt . Lisez les valeurs
mesurées du relais et saisissez-les dans les fenêtres adéquates. Le logiciel calcule automatiquement le

pourcentage d'erreur. Cliquez sur le bouton de rapport de test pour ajouter ces résultats au rapport
de test.

3.9 Test des relais différentiels à partir du STVI

Le module Différentiel du STVI vous permet de tester rapidement et facilement les relais de protection
différentielle triphasés. Pour des tests simples de relais de protection différentielle de phase, vous
pouvez utiliser l'écran de test manuel. Pour tester la retenue aux harmoniques d’une protection
différentielle de transformateur en monophasé, vous pouvez utiliser l’éditeur de forme d'onde à partir de
l'écran de test manuel avancé, voir la section 3.1.10.1.4

Pour accéder au test de protection différentielle sur le STVI, appuyez sur l’icône « Liste de test « à

côté du bouton de la plaque signalétique , puis à partir de la liste, appuyez sur l’icône de protection

différentielle . Appuyez sur le bouton « Transformateur » pour ouvrir la boîte de dialogue de plaque
signalétique du transformateur afin d’y saisir les informations nécessaires pour le test du relais. Deux
référentiels normatifs de test vous sont proposés : CEI ou ANSI. Vous trouverez le bouton de sélection
sur le côté inférieur gauche de la fenêtre. Appuyez sur le bouton pour basculer entre norme CEI ou
norme ANSI et obtenir un schéma conforme à la norme choisie. Les valeurs saisies sur le masque de la
plaque signalétique du transformateur permettront de déterminer les valeurs de courant et de l'angle de
phase à appliquer au relais.

3.9.1 La plaque signalétique du Transformateur


La partie supérieure est le modèle de transformateur où l'utilisateur sélectionne : la configuration des
enroulements primaire et secondaire du transformateur de puissance, les Tensions nominales primaire
et secondaire, les rapports des TC, la puissance nominale (MVA), le seuil monophasé, la présence
éventuelle de TC intercalaires (et leurs paramètres), désensibilisation à Io (homopolaire). La partie
inférieure regroupe les réglages du relais, la fenêtre de sélection de l’équation de retenue et de la pente.
Une fois ces paramètres saisis, le logiciel calcule automatiquement et affiche les courants nominaux
primaires et secondaires pour chaque enroulement. A noter que tout au long des essais, seuls les

128
courants secondaires sont considérés. Les Courants primaires ne sont donnés qu'à titre d’information.
Ces valeurs nominales secondaires sont utilisées pour calculer les valeurs en p.u. (Amp – Per Unit).

Figure 122 Plaque Signalétique Transformateur selon l’ANSI avec TC intercalaires et désensibilisation à
Io sélectionnés.

A partir des données nominales du transformateur et des TC intercalaires, le logiciel calcule


automatiquement les courants primaire et secondaire triphasés appropriés pour tester le relais.
① Sélection du modèle de Transformateur: cliquez pour sélectionner le référentiel normatif désiré: CEI
ou ANSI.
② Entrez les tensions primaires et secondaires du transformateur, sa puissance en MVA, et les
données des TC spécifiées par le relais (rapports des TC, polarité de TC, etc). Vous pouvez changer la
polarité des TC en cliquant sur les flèches verticales sur chaque enroulement du TC.

③ Sélection du diagramme du Transformateur : appuyez dessus ou cliquez sur le


bouton de sélection de la configuration du transformateur pour accéder aux options disponibles pour les
configurations des enroulements primaire et secondaire : vous accédez à une boîte de sélection de
l'enroulement primaire.

Figure 123 Sélection de l’enroulement Primaire

129
Appuyez ou cliquez sur le bouton approprié qui représente l'enroulement primaire. Les sélections
possibles sont Y (étoile), Yn (étoile neutre sorti), D (triangle), Dn (triangle neutre sorti), Z (zig-zag), Zn
(zig-zag neutre sorti), ou TC intercalaire. Dans les cas où le neutre est sorti (lettre «n»), un facteur 1,5
est appliqué aux tests monophasés afin d’éliminer tout courant homopolaire introduit lors d’un test
monophasé à la terre. La sélection de « TC intercalaire » indique au logiciel qu’il doit prendre en compte
la présence de TC intercalaires qui compensent les amplitudes et/ou déphasages dus aux TC et qu’il ne
doit appliquer en interne aucune compensation, ni en amplitude, ni en phase. Une fois l'enroulement
primaire configuré, la boîte de sélection de l’enroulement secondaire est affichée.

Figure 124 Sélection de l’enroulement Secondaire

Appuyez ou cliquez sur le bouton approprié qui représente l'enroulement secondaire. Les sélections
possibles sont Y (étoile), Yn (étoile neutre sorti) , D (triangle), Dn (triangle neutre sorti) ,Z (zig-zag), Zn
(zig-zag neutre sorti) , ou TC intercalaire.
Si vous sélectionnez « TC intercalaire », le logiciel est informé que des TC intercalaires sont présents
pour compenser les écarts d’amplitudes et de phases, et il n’appliquera donc aucune compensation, ni
en amplitude, ni en phase.
Une fois l’enroulement secondaire sélectionné, la boîte de dialogue de sélection de l’indice horaire est
affichée. La liste de choix affichée est conditionnée par vos choix précédents des enroulements primaire
et secondaire. Vous avez le choix entre 1, 3, 5, 7, 9, 11 si vous avez choisi une combinaison à base de
Y, D ou Z ; votre choix est de 0, 2, 4, 6, 8, 12 si vous avez choisi une combinaison à base de Y-y/D-d.
④ L’icône « TC intercalaire » doit être sélectionné si des TC intercalaires sont utilisés
sur les enroulements HT et BT du relais, pour compenser les écarts d’amplitude/phase et
éventuellement l’élimination de la composante homopolaire (Io). Lorsque vous sélectionnez « TC
intercalaires», la fenêtre de rapport ⑤ de TC apparaît pour vous permettre d’indiquer le rapport du TC
intercalaire. Le sens de rotation des phases des courants de sortie simulant les TC intercalaires peut
être modifié en cliquant sur la flèche : vous pouvez ainsi choisir une rotation horaire ou antihoraire.

Lorsque vous sélectionnez la présence de TC intercalaires, la configuration des vecteurs du


réseau doit être choisie en fonction des rapports. Par exemple, un relais de protection différentielle
numérique MIB202 de Reyrolle avec les TC intercalaires suivants : HT (Yd1, 30°) et BT (Yyo, 0°)
nécessite un jeu de vecteurs Yd1, YNd1. Consultez les informations fournies par le fabricant du relais
pour vérifier le groupe de vecteur adéquat pour chaque configuration de TC intercalaires. Si les
informations du constructeur n'est pas disponible le guide suivant est fourni pour aider l'utilisateur à
sélectionner un transformateur groupe vecteur.

130
⑥ Bouton d’élimination de la composante homopolaire (Io) - Appuyez sur le bouton pour
activer l'élimination de la composante homopolaire. Pour les relais avec connexions étoile-neutre à la
terre, un facteur 1,5 est appliqué pour les essais monophasés, afin d’éliminer tout courant homopolaire
introduit lors d’un test monophasé de défaut à la terre. Si le relais testé ne suit pas cette approche, alors
« élimination Io » doit être désactivée.

Il convient de noter que certains fabricants de relais ont des facteurs de correction homopolaire
différents pour les défauts monophasés : dans certains cas, le facteur 1,5 n’est pas applicable (en
fonction du schéma du transformateur voir point 3 ci-dessus pour les groupes pairs et impairs). Par
exemple, dans le cas d’un relais 7UT613 de Siemens, les défauts monophasés sur une configuration
paire nécessitent un facteur 1,5 alors qu’en cas de configuration impaire, il est de 1,73. Consultez les
informations du fabricant de relais pour vérifier les facteurs correctifs à utiliser. Si vous devez utiliser un

131
facteur de correction autre que 1,5, vous devrez désactiver l'élimination Io et saisir manuellement le
facteur approprié dans les champs proposés.
⑦ Facteur de seuil monophasé - Une fois les indices vectoriels sélectionnés, les facteurs de seuil
monophasés nécessaires pour exécuter des tests de seuil monophasés sont prédéterminés. Si ces
paramètres ne correspondent pas aux facteurs de compensation de l'équipement, les valeurs doivent
être ajustées à partir des champs de saisie prévus.

Il convient de noter que certains des fabricants de relais adoptent leurs propres facteurs de seuil.
Consultez les informations du fabricant de relais pour vérifier les facteurs de seuil à utiliser.
⑧ Relais et paramètres de test: les valeurs saisies seront utilisées pour effectuer les essais et évaluer
les résultats. Consultez les informations du fabricant de relais pour vérifier les réglages et les tolérances.
Seuil et Tolérance associée : entrez le multiple de In pour le seuil, ainsi que la tolérance associée.
Temps de déclenchement et Tolérance associée : entrez le temps de déclenchement approprié du
relais et sa tolérance associée.
Pré défaut : saisi en % du courant de pleine charge vu par le relais. Les tests du seuil et de la pente
sont effectués à l'aide de la rampe pulsée. Ce courant est appliqué au relais avant chaque incrément de
la rampe pulsée pendant la durée de pré défaut.
Durée de pré défaut : définie en millisecondes. Durée pendant laquelle les courants de pré-défaut sont
appliqués avant l'application des valeurs de test.
Délai d'arrêt : défini en millisecondes. Lorsque le relais à fonctionné, le logiciel maintient l’injection du
courant de défaut pendant le « délai d’arrêt » paramétré afin de simuler le temps d’ouverture du
disjoncteur après lequel les valeurs passent à zéro. Cette fonction est utilisée pour les relais pourvus
d’une fonction de défaillance de disjoncteur, basée sur la détection d’un courant de défaut après que
l’ordre de déclenchement ait été donné. Il suffit de saisir le temps de déclenchement du disjoncteur
associé au transformateur en essai. Si vous ne connaissez pas son temps d’ouverture, vous pouvez
laisser le temps par défaut (50ms).
Défaut Extérieur : défini en % du courant nominal vu le relais au primaire et au secondaire du
transformateur.
Composante Harmonique de rang 2 : saisissez-le % de retenue à l'harmonique réglé sur le relais.
Durée du défaut : définie en milli secondes. Durée pendant laquelle l’incrément du courant de défaut
est appliqué au relais pour les tests de seuil, pente et retenue harmonique. Veillez à réglez le temps
d’application du défaut à une valeur assez longue pour permettre au relais de fonctionner, ou laissez sa
valeur par défaut.
Tolérance harmonique : réglé en %, utilisé pour tester le seuil de la retenue contre l’harmonique de
rang 2.
Contenu harmonique de rang N : pour les relais une retenue contre plusieurs harmoniques,
sélectionnez le rang de l'harmonique en appuyant ou en cliquant sur le bouton de sélection harmonique,
puis cliquez sur la fenêtre de pourcentage pour saisir le réglage en % du seuil de retenue.
⑨ Bouton de sélection de la Caractéristiques de la pente: une pression sur ce bouton entraîne
l’affichage de la fenêtre de sélection suivante:

132
Figure 125 Menu de sélection de caractéristique de pente

La caractéristique de la pente dépend de la conception du relais par le fabricant. Le menu de sélection


vous propose quatre options, qui couvrent les différents cas. En outre, les caractéristiques de pente sont
également déterminées par les paramètres suivants :

Seuil : il s'agit de la droite horizontale inférieure du diagramme, ou encore la valeur minimale de courant
différentiel requise pour que le relais déclenche.

Seuil sans retenue :

Points d’origine et gradient des Pentes 1 et 2 (les points d’origine et gradients 3 et 4 apparaissent lors
de la sélection des segments correspondants)

Réglage de la pente

Réglage de l'équation de la retenue (Ibias)

Segments : l'option « Segment » permet de définir tout type de caractéristique de pente jusqu’à 4
segments maximum. Chaque segment est défini par l’utilisateur à partir de la fenêtre Pente du Segment
(Cf. 13). Lorsque vous sélectionnez « Segment », la fenêtre est étendue et vous propose jusqu’à 4
pentes.

Pente via l’origine : la ligne démarre l'origine et monte selon la pente réglée en % dans la fenêtre Pente
du Segment. Le segment 1 est défini par le point de départ à l’intersection avec la droite de seuil

133
minimum (ligne horizontale inférieure) et le point d’arrêt au réglage de la retenue I Bias (p.u.) sur le
Segment 2.

Pente depuis l’axe X : la droite démarre sur l’axe des abscisses à la valeur (p.u.) saisie dans la fenêtre
du Segment et monte selon le gradient réglé en %. Le Segment 1 est défini par l’intersection avec le
seuil minimum (ligne horizontale inférieure) et s'arrête au réglage (p.u.) de la retenue I Bias sur le
Segment 2, réglé dans la fenêtre de Pente du Segment.

Pente depuis le Point de Base : le Segment 1 démarre au réglage (p.u.), saisi dans la fenêtre
Segment, du courant de retenu sur l’axe des abscisses, coupe le seuil minimum (ligne horizontale
inférieure) et monte selon la pente (%) réglée. Le Segment 1 s'arrête au réglage de la retenue I Bias
(réglé en p.u. dans la fenêtre Pente du Segment) sur le Segment 2.

134
⑩ Equation de la retenue (Ibias): une pression ou un clic sur le bouton ouvre un menu de choix de sept
équations de retenu différentes. Les fabricants de relais utilisent des méthodes différentes pour retenir le
fonctionnement de l'élément différentiel. Consultez les informations du fabricant de relais pour vérifier
l'équation à utiliser. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de relais et des équations
associées :

Equation Relais et Fabricants

(|Ip| + |Is|) SEL 487, SEL 787, Séries Siemens 7UT5X, et Séries Siemens 7UT6X

(|Ip| + |Is|)/2 SEL 387, SEL 587

>|Ip| or |Is| ABB RET670, GE Multilin SR 745

(I1 + I2 - Id) /2 ZIV

⑪ Seuil sans retenue: saisissez la valeur en Ampères du seuil sans retenue.


⑫Table de définition des segments: en fonction de la caractéristique choisie (voir point 9 ci-dessus), le
nombre de pentes varie de 2 à 4, et les valeurs de la retenue Ibias dépendent du passage de la pente
par l'origine. Voir, par exemple, les descriptions des segments ci-dessus.

⑬Harmonique Mode Rampe: Un utilisateur peut sélectionner jusqu'à la bretelle du pourcentage de


contenu harmonique de la fondamentale jusqu'au relais passe en modération (rampe à pas fonctionner)
ou vers le bas pour diminuer le pourcentage de harmonique jusqu'à ce que le relais tombe de
modération (rampe pour fonctionner).

⑭Courant nominal en fonctionnement: appuyez ou cliquez sur le bouton pour basculer entre les TC et
Objet Protégé pour sélectionner soit les valeurs calculées des multiples, soit le courant nominal
secondaire du TC (utilisée comme amplitude de vecteurs équilibrés lors du test de stabilité). Si vous
avez choisi Objet Protégé, les amplitudes W1/W2 sont calculées à partir des valeurs de MVA, kV, et des
caractéristiques des TC. Si vous avez choisi TC, les amplitudes W1/W2 sont réglées à l’In secondaire
des TC, soit 1A ou 5A.

135
⑮ Paramètres d'importation : Fonctionnalité disponible dans les prochaines versions. Cliquez ici pour
accéder aux paramètres des relais différentiels et les importer dans le modèle de test de relais
différentiel au format de fichier XML. Cette fonctionnalité est similaire à l'importation de relais
d'impédance dans les paramètres de relais. Elle est conçue pour accélérer le test des relais différentiels
et pour minimiser les erreurs.

3.9.2 Tests différentiels de Transformateur

Une fois tous les réglages du transformateur et du relais saisis, appuyez ou cliquez sur le bouton de
validation vert. Le logiciel vous dirige vers le premier écran de test, le test de stabilisation. Vous pouvez

consulter la liste de tous les tests disponibles en appuyant ou cliquant sur le bouton Liste de tests .

Figure 126 Liste de tests

Vous pouvez choisir d'effectuer un test individuel en appuyant sur le bouton de test désiré. Une fois le
test sélectionné, il suffit de cliquer sur le bouton Play bleu pour lancer son exécution. Si vous appuyez

ou cliquez sur le bouton Play All , une liste est affichée; Exécuter tous (sélectionnés) les tests,
Exécuter tous (sélectionnés) les tests restants, Exécuter tous les tests différentiels, ou Exécuter tous les
tests différentiels restants.
Vous trouverez ci-après une description de chaque test.

3.9.2.1 Test de stabilité

Le test de stabilité vérifie que le relais reste stable en présence de défauts externes triphasés. Les
réglages qui affectent le test de stabilité sont :
Transformateur de puissance, transformateurs de courant (TC), diagramme vectoriel et indice
horaire : ces paramètres déterminent les amplitudes et angles de phase corrects à injecter sur
toutes les phases des deux enroulements du relais.

Seuil de défaut extérieur : définit le défaut extérieur en % des courants équilibrés appliqués au
relais. Un réglage à 100% de ce seuil entraîne l’injection de 1x le courant nominal des
enroulements1 et 2. Un réglage à 200% entraîne l’injection de 2x ces valeurs.

Courant nominal en fonctionnement : le logiciel applique soit les valeurs de multiples calculées ou le
courant nominal secondaire des TC comme des grandeurs vectorielles équilibrés lors de l'essai de
stabilité. Si vous avez sélectionné Objet Protégé, les amplitudes W1/W2 sont calculées à partir de
MVA, kV et les paramètres des TC. Si vous avez sélectionné TC, les amplitudes W1/W2 sont fixées
au courant nominal secondaire des TC, soit 1A ou 5A.

1. Raccordez-la(es) borne(s) de sortie appropriée(s) pour le(s) voies(s) sélectionnée(s).

136
2. Raccordez les entrées logiques appropriées pour détecter le déclenchement du relais. Appuyez
sur l'entrée binaire sélectionnée. Si l'entrée binaire est déjà configurée pour une utilisation en
déclenchement (activé), configurez le contact correctement en NO (normalement ouvert), NF
(normalement fermé), Tension Appliquée, Suppression Tension.
3. Appuyez ou cliquez sur le bouton bleu Play pour lancer le test de stabilité. Ceci entraîne l’injection
des 3 courants de phase équilibrés sur la base des paramètres du transformateur et des indices
vectoriels. Le relais étant supposé stable, il ne doit pas déclencher. Saisissez les valeurs mesurées
par le relais et vérifiez qu’elles correspondent aux valeurs injectées. Appuyez sur ou cliquez sur le
bouton Terminer / Abandon (si les valeurs injectées ne correspondent pas aux valeurs mesurées,
appuyez ou cliquez sur Simuler Contact ou Forcer Déclenchement). Notez que le relais peut ne pas
déclencher si la fonction différentielle a été désactivée, ou si les valeurs injectées ne sont pas
suffisantes pour produire le courant différentiel minimum (ce qui est également considéré comme un
échec du test, même si le relais ne déclenche pas).
Si le relais déclenche instantanément, vérifiez que les paramètres de la plaque signalétique
correspondent aux réglages du relais, vérifiez que les raccordements sont corrects etc. Pour afficher
le résultat du test, appuyez sur le bouton Ajouter aux rapports.

3.9.2.2 Test de Temporisation

Le Test de Temporisation permet de vérifier que le relais en essai fonctionne selon le temps de
déclenchement prévu pour les défauts triphasés internes ou une phase à la terre. Les paramètres qui
affectent le test de temporisation sont : Transformateur de puissance, transformateurs de courant (TC),
diagramme vectoriel et indice horaire. Ces paramètres déterminent les amplitudes et angles de phase
corrects à injecter sur toutes les phases des deux enroulements du relais.

Temps de déclenchement : c'est le temps de déclenchement prévu pour que le relais fonctionne. Cette
valeur doit être vérifiée à partir du relais. Si le relais ne déclenche pas, le logiciel va injecter les vecteurs
de défaut sur une durée de 2 fois le temps de déclenchement prévu, puis interrompre automatiquement
le test .

Seuil / Durée de Pré Défaut : configuration des vecteurs de pré défaut qui sont injectés avant
l’application des vecteurs de défauts.

1. Raccordez-la(es) borne(s) de sortie appropriée(s) pour le(s) voies(s) sélectionnée(s).


2. Raccordez les entrées logiques appropriées pour détecter le déclenchement du relais. Appuyez sur
l'entrée binaire sélectionnée. Si l'entrée binaire est déjà configurée pour une utilisation en
déclenchement (activé), configurez le contact correctement en NO (normalement ouvert), NF
(normalement fermé), Tension Appliquée, Suppression Tension.
3. Appuyez ou cliquez sur le bouton bleu Play pour exécuter le test de temporisation. Pour les
essais monophasés, le vecteur de défaut sera appliqué sur la phase en cours de test, alors que les
vecteurs de pré-défaut sont appliqués sur les trois phases. Pour les tests triphasés, l'injecteur
secondaire injecte les vecteurs de défauts sur les 6 phases.
4. Pour afficher le résultat du test, appuyez sur le bouton Ajouter aux rapports.

3.9.2.3 Test de Seuil

Le test de seuil vérifie le courant différentiel minimum de fonctionnement du relais. Le test est effectué
en utilisant une rampe pulsée qui applique la valeur appropriée de pré défaut avant le démarrage de la
recherche de seuil proprement dite. La rampe pulsée revient aux conditions de pré défaut entre chaque
incrément. En fonction des réglages du relais, la rampe pulsée démarre à 85 % du seuil de
déclenchement attendu, et applique les valeurs appropriées de pré-défaut et de défaut jusqu'à ce qu’au
déclenchement. Si le signal de déclenchement est détecté dans les plages de tolérance du relais, un
message « Bon ou Réussi » est affiché. Si un signal de déclenchement est détecté lors de la première

137
injection, la rampe revient à 50 % du seuil de déclenchement attendu, et redémarre à partir de ce
niveau. Si un signal de déclenchement est détecté à 50 %, un message d'erreur est affiché.
Quelques considérations avant d'exécuter le test de seuil :

- Dans le cas d’un essai monophasé, le groupe de vecteurs prend en compte le facteur correctif
monophasé pour l’injection. Il est impératif que ces valeurs correspondent aux valeurs qui sont
spécifiées par le fabricant du relais (les recommandations des fabricants peuvent parfois différer
des facteurs correctifs monophasé habituels pour le test de seuil monophasé).

- Dans le cas d’un essai monophasé, le groupe de vecteurs possède le point milieu de l’étoile mis
à la terre, sur l’un ou sur les deux enroulements, il est essentiel de choisir si le relais compense
les courants homopolaires introduits par la phase en défaut à la terre. Lorsque la compensation
homopolaire (élimination de Io) est activée, un facteur correctif de 1,5 est introduit pour éliminer
les éventuels courants homopolaires. Si le relais n'élimine pas l’influence homopolaire, ce
facteur n'est pas nécessaire et doit être désactivé.

- Dans le cas d’un test triphasé, le groupe de vecteurs prend en compte le facteur correctif sur les
6 phases. Il est impératif que le groupe de vecteur choisi corresponde au groupe de vecteur sur
les réglages du relais.

Paramètres qui affectent essai de seuil :

- Transformateur de puissance, transformateurs de courant (TC), diagramme vectoriel


déterminent les multiples du courant utilisés pour convertir les valeurs en % en Ampères à
injecter sur le relais. Les paramètres du groupe de vecteurs déterminent les facteurs de seuil
monophasé, qui ajustent la valeur injectée en Ampères pour compenser les amplitudes des
vecteurs basées sur un transformateur en étoile, triangle ou zigzag.

- Seuil : seuil minimum (%) de fonctionnement du relais. L’algorithme de recherche démarre à


85% du seuil attendu et injecte par rampe pulsée une valeur croissante jusqu’au point de
fonctionnement. Si cette valeur n'est pas saisie correctement dans l'écran de réglage,
l’algorithme sera exécuté de façon incorrecte.

- Seuil / Durée de Pré Défaut : configuration des vecteurs de pré défaut qui sont injectés avant
l’application des vecteurs de défauts.

- Durée du défaut : durée d’application en milli secondes des vecteurs de défaut. Assurez-vous
que cette valeur est légèrement supérieure au temps de fonctionnement du relais afin que
l’injecteur secondaire puisse voir le changement d’état du contact de déclenchement du seuil du
relais.

1. Raccordez-la(es) borne(s) de sortie appropriée(s) pour le(s) voies(s) sélectionnée(s).


2. Raccordez les entrées logiques appropriées pour détecter le déclenchement du relais. Appuyez sur
l'entrée binaire sélectionnée. Si l'entrée binaire est déjà configurée pour une utilisation en
déclenchement (activé), configurez le contact correctement en NO (normalement ouvert), NF
(normalement fermé), Tension Appliquée, Suppression Tension.
3. Appuyez ou cliquez sur le bouton bleu Play pour exécuter le test de temporisation. Pour les
essais monophasés, le vecteur de défaut sera appliqué sur la phase en cours de test, alors que les
vecteurs de pré-défaut sont appliqués sur les trois phases. Pour les tests triphasés, l'injecteur
secondaire injecte les vecteurs de défauts sur les 6 phases.

4. Pour afficher le résultat du test, appuyez sur le bouton « Ajouter aux rapports » .

3.9.2.4 Test de Pente

138
Le test de pente vérifie la caractéristique de retenue du relais. Pour chaque valeur de la retenue
sélectionnée, un algorithme de recherche suivant une droite trouve la valeur nécessaire du point de
fonctionnement. Ces valeurs sont reportées graphiquement sur le diagramme caractéristique.
Paramètres qui influent sur le test de la pente :

- Transformateur de puissance, transformateurs de courant (TC), diagramme vectoriel : ces


paramètres déterminent les multiples du courant utilisés pour convertir les valeurs en % en
Ampères à injecter sur le relais. Les réglages du groupe de vecteurs déterminent la
compensation de phase à appliquer lors d’un test triphasé. Les angles de phase sont ajustés
automatiquement pendant la procédure de recherche en fonction du sens de rotation
sélectionné.

- Équation de retenue (Ibias) : les amplitudes des courants injectés sur le relais sont calculées
d’après la formule de retenue du relais. Les courants primaire (I1) et secondaires (I2) sont
calculés simultanément à partir d’Id et Ir. Il est donc essentiel que l’équation de retenue
sélectionnée corresponde à celle utilisée par le relais.

- Réglage de pente : définit la pente de la droite sur le graphe. Il est important de choisir la bonne
valeur de pente afin de tracer la caractéristique théorique appropriée pour le relais.

- Seuil / Durée de Pré Défaut : configuration des vecteurs de pré défaut qui sont injectés avant
l’application des vecteurs de défauts.

- Durée du défaut : durée d’application en périodes des vecteurs de défaut.

Création de droites de recherché :


Lorsque vous sélectionné le Test de Pente, le logiciel affiche l’écran de Test de Pente qui inclut le
graphe de la caractéristique de retenue du relais. Cliquez sur la fenêtre du graphe pour créer une droite
de recherche associée à la caractéristique. L’exemple ci-dessous montre quatre droites de recherches.

Figure 127 La pente de la phase trois chracteristic

Notez la ligne de limite bleue sur la figure ci-dessus. Cet écran de test de retenue est basé sur
l'utilisation d'un SMRT410 avec 6 générateurs de courant capables de délivrer jusqu'à 60A chacun. Il
n'existe donc aucune limite pour les courants de fonctionnement ou de retenue. Si vous utilisez un
SMRT36 avec les générateurs de tension convertis en sorties courant, une autre ligne de limite bleue
apparaît sur le côté droit du graphique qui peut traverser la partie supérieure de la caractéristique de
pente du relais en fonction des réglages de celui-ci. La deuxième ligne bleue indique les limites de
courant de sortie des générateurs de tension convertis en courant et vous indique donc la zone de la
caractéristique du relais que vous pouvez tester ainsi.

139
Si vous créez par erreur une droite de test et que vous voulez la supprimer, il suffit d’appuyer ou de
cliquer sur le bouton Editer Exécution associé au numéro du test sélectionné. Le logiciel vous
propose alors une liste d’actions possibles, dont Supprimer. En appuyant sur le bouton Supprimer, le
logiciel vous demande de confirmer que vous souhaitez bien supprimer ce(s) test(s).
1. Exécuter tous les tests en appuyant ou en cliquant sur le bouton Play bleu . Pour exécuter des
tests individuels pressez ou cliquez sur le bouton Editer Exécution pour les tests individuels.
Lorsque le test démarre, la droite de test rouge terminée par une flèche rampe vers le haut. Lorsque la
flèche entre dans la zone de tolérance du relais, elle change de couleur et devient verte. Lorsque le
relais fonctionne, si le point de test se situe entre les limites mini/maxi de tolérance, il est remplacé par
un point vert, l’erreur en % est également affichée dans le tableau des résultats ainsi que la mention Bon
ou Réussi, et le test passe à la droite de recherche suivante. Si le point de test se situe en dehors des
limites de tolérance, il est remplacé par une croix (X) rouge, l’erreur en % est affichée dans le tableau
des résultats ainsi que la mention Mouvais ou Echec.

2. Pour afficher les résultats du test, appuyez sur le bouton « Ajouter aux rapports » .

3.9.2.4.1 Option 'Characteristic Shot Test'

Ce test est similaire au test de pente. Toutefois, au lieu de dessiner des lignes de test, cliquez
simplement au-dessus ou en dessous de la ligne caractéristique.

Création des points de test

Si vous sélectionnez l'option 'Characteristic Shot Test', le système vous dirige vers l'écran de test de
pente associé, qui inclut le graphique de la pente du relais. Pour créer des points de test, cliquez dans la
fenêtre au-dessus et en dessous de la caractéristique de pente. Voici un exemple avec six points de
test, trois au-dessus et trois en dessous de la pente.

Figure 128 Écran de test caractéristique impliquant la pente

Exécutez le test similaire au test de pente décrit ci-dessus.

3.9.2.5 Test de la désensibilisation aux Harmoniques

Le test de la désensibilisation aux harmoniques permet de vérifier le bon fonctionnement de la retenue


aux harmoniques du relais. Le test est basé sur le contenu en harmonique de rang 2 (et/ou
d’harmonique de rang N) ainsi que sur la tolérance harmonique saisie dans les réglages. Sur l'écran de
test vous pouvez sélectionner un test monophasé ou triphasé, ainsi que le côté, primaire ou secondaire
du transformateur.

140
Le test de retenue aux harmoniques est réalisé en appliquant un courant à la fréquence fondamentale
dont l’amplitude est égal au seuil de fonctionnement du relais, ce qui entraîne donc son fonctionnement
et le changement d’état de son contact de déclenchement. Le contenu harmonique est lentement
augmenté (rampe en % du fondamental) jusqu’à ce que le relais passe en mode retenue. Le
pourcentage d'harmonique est enregistré à cet instant.
Paramètres influant le test de retenue harmonique :

- Transformateur de puissance, transformateurs de courant (TC), diagramme vectoriel : ces


paramètres déterminent les multiples du courant utilisés pour convertir les valeurs en % en
Ampères à injecter sur le relais. Il s’agit du courant fondamental appliqué au début du test.

- Seuil / Durée de Pré Défaut : configuration des vecteurs de pré défaut qui sont injectés avant
l’application des vecteurs de défauts.

- Durée du défaut : durée d’application en milli secondes des vecteurs de défaut. Assurez-vous
que cette valeur est légèrement supérieure au temps de fonctionnement du relais afin que
l’injecteur secondaire puisse voir le changement d’état du contact de déclenchement du seuil du
relais.

- Contenu Harmonique : l’algorithme de recherche démarre à de 85 % de la valeur attendue du


seuil de retenue et rampe le contenu harmonique jusqu'à ce qu'il trouve le point de retenue. Si
cette valeur n'est pas saisie correctement dans l'écran des réglages, l’algorithme de recherche
peut être exécuté de façon incorrecte.

- Tolérance harmonique : valeur utilisée pour déterminer si le test est Réussi ou est un Echec.

1. Raccordez-la(es) borne(s) de sortie appropriée(s) pour le(s) voies(s) sélectionnée(s).


2. Raccordez les entrées logiques appropriées pour détecter le déclenchement du relais. Appuyez sur
l'entrée binaire sélectionnée. Si l'entrée binaire est déjà configurée pour une utilisation en
déclenchement (activé), configurez le contact correctement en NO (normalement ouvert), NF
(normalement fermé), Tension Appliquée, Suppression Tension.

Note d’Application : les valeurs de pré-défaut sont appliquées avant d'appliquer le test de retenue
harmonique. Assurez-vous que les trois sorties de l’injecteur secondaire sont bien raccordées au relais
en essai. Lorsque la rampe démarre, le multiple en % du courant est appliqué afin que le contact de
déclenchement du relais se ferme. Vous devez donc régler l'entrée logique de l’injecteur secondaire à
NF (normalement fermé) pour détecter l’ouverture (fonctionnement de la retenue). Si les contacts sont
polarisés réglez l'entrée logique pour détecter une Suppression de Tension.
3. Appuyez ou cliquez sur le bouton Play bleu pour lancer le test de retenue harmonique. Un menu
vous propose alors de sélectionner l’enroulement à tester. Pour les essais monophasés, le courant de
test est appliqué à la phase en essai et aucun courant n’est appliqué aux deux autres phases. Pour les
essais en triphasé, l'injecteur secondaire applique les vecteurs de défaut sur les 3 phases, sur
l’enroulement choisi (primaire ou secondaire).

4. Pour afficher le résultat du test, appuyez sur le bouton « Ajouter aux rapports » .

3.9.2.6 Injection d’Harmonique

L’injection d’harmonique est un test Bon/Mauvais pour vérifier rapidement le bon fonctionnement de
l'élément de retenue à l'harmonique du relais. Le test est basé sur le contenu en harmonique de rang 2
(et/ou d’harmonique de rang N) ainsi que sur la tolérance harmonique saisie dans les réglages. Sur
l'écran de test vous pouvez sélectionner un test monophasé ou triphasé, ainsi que le côté, primaire ou
secondaire du transformateur.

141
Le test d’injection harmonique est réalisé en appliquant un courant 5 % au-dessus du seuil de retenue
harmonique afin de vérifier si le relais active la retenue, puis appliquer un courant 5 % au-dessous du
seuil de retenue harmonique pour vérifier si le relais fonctionne.

Paramètres influençant le test d’injection harmonique: Transformateur de puissance, transformateurs de


courant (TC), diagramme vectoriel : ces paramètres déterminent les multiples du courant utilisés pour
convertir les valeurs en % en Ampères à injecter sur le relais. Il s’agit du courant fondamental appliqué
au début du test.

Seuil / Durée de Pré Défaut: Configuration des vecteurs de pré défaut qui sont injectés avant
l’application des vecteurs de défauts.

Durée du défaut: Durée d’application en milli secondes des vecteurs de défaut. Assurez-vous que cette
valeur est légèrement supérieure au temps de fonctionnement du relais afin que l’injecteur secondaire
puisse voir le changement d’état du contact de déclenchement du seuil du relais.

Contenu Harmonique: Si cette valeur n'est pas saisie correctement sur l'écran de réglages, l’algorithme
de recherche peut ne pas être exécuté de façon correcte.

1. Raccordez-la(es) borne(s) de sortie appropriée(s) pour le(s) voies(s) sélectionnée(s).


2. Raccordez les entrées logiques appropriées pour détecter le déclenchement du relais. Appuyez sur
l'entrée binaire sélectionnée. Si l'entrée binaire est déjà configurée pour une utilisation en
déclenchement (activé), configurez le contact correctement en NO (normalement ouvert), NF
(normalement fermé), Tension Appliquée, Suppression Tension.
Note d’Application : les valeurs de pré-défaut sont appliquées avant d'appliquer le test d’injection
harmonique. Assurez-vous que tous les trois sorties de phase de l’injecteur secondaire sont bien
raccordées au relais en essai. Réglez les entrées logiques pour détecter les contacts NO, la position
Ouvert correspondant à la retenue à 5 %, et la position fermée au fonctionnement à -5%.
3. Appuyez ou cliquez sur le bouton Play bleu pour lancer le test d’injection harmonique. Un menu
vous permet de sélectionner l’enroulement à tester. Pour les essais monophasés, le courant de test est
appliqué sur la phase en cours de test, alors qu’aucun courant n’est appliqué aux deux autres phases.
Pour les essais triphasés, l'injecteur secondaire applique les vecteurs de défaut sur les 3 phases sur
l’enroulement choisi (primaire ou secondaire).
4. Pour afficher les résultats du test, appuyez sur le bouton « Ajouter aux rapports » .

3.10 Test de synchronisation

Le bouton du test de synchronisation permet de tester les relais de synchronisation. Ces tests
doivent être effectués conformément aux spécifications des fabricants de relais.

Si vous sélectionnez le bouton de synchronisation , l'écran de configuration et des paramètres


de relais apparaît.

3.10.1 Écran de configuration et des paramètres de relais du synchroniseur

142
Figure 129 Écran de configuration et des paramètres de relais du synchroniseur

3.10.1.1 ① Zone signalétique du dispositif – Paramètres système

Les canaux de tension du système de test de relais sont utilisés pour simuler les deux systèmes
synchronisés ensemble, représentés en tant que système 1 et système 2. Saisissez les valeurs
système appropriées dans les champs fournis. Veuillez noter que si vous entrez les valeurs
primaires et les rapports VT, le logiciel calcule automatiquement les tensions secondaires
appropriées à appliquer et vice versa. Si vous appuyez ou cliquez sur le bouton de connexion VT,
une liste apparaît, permettant de sélectionner les canaux de tension à appliquer sur le relais en
cours de test.

3.10.2 ② Paramètres du disjoncteur


Appuyez ou cliquez sur la fonction de simulation du disjoncteur si souhaitez simuler la fermeture ou
l'ouverture du disjoncteur. Saisissez les temps adéquats de fermeture et de déclenchement dans les
champs fournis. Le mode générateur est réglé sur le mode linéaire. Le mode linéaire utilise le dv/dt
et le df/dt pour contrôler les sorties du système.

3.10.3 ③ Réglage des caractéristiques de synchronisation


Saisissez les paramètres de relais dans les champs fournis. Les valeurs Max et Min représentent la
différence entre les valeurs de référence du système 1 et les valeurs de test du système 2. Les
valeurs de tolérance sont normalement basées sur les spécifications du relais.

3.10.4 ④ Paramètres de test


Si le relais nécessite des valeurs de pré-défaut à appliquer avant de commencer le test, appuyez ou
cliquez sur le bouton d'entrée de pré-défaut pour sélectionner Oui. Comme nous l'avons mentionné

143
précédemment, le mode linéaire utilise le dv/dt et le df/dt pour contrôler les sorties du système.
Selon les paramètres de relais, entrez le rapport de variation approprié pour les Volts/Seconde et les
Hz/Seconde.

3.10.5 Écran de test des caractéristiques du synchroniseur


Une fois que tous les paramètres de réglage ont été saisis, appuyez ou cliquez sur la coche verte
pour revenir sur l'écran de test. Dans cet écran, l'utilisateur peut choisir parmi trois tests différents :
le test rapide, le test dynamique et l'origine. L'utilisateur peut également créer ses propres lignes de
test en tapotant ou en cliquant sur l'écran de test, d'abord à l'extérieur puis à l'intérieur de la
caractéristique concernée.

Figure 130 Écran de test des caractéristiques du synchroniseur

3.10.5.1 ① Le bouton de configuration


Appuyez sur ce bouton pour passer à l'écran de configuration local FREJA. Voir la section 2.2.1
intitulée Configuration pour plus d'informations sur l'écran de configuration.

3.10.5.2 ② Bouton du simulateur de batterie


Le bouton du simulateur de batterie permet d'allumer ou d'éteindre le simulateur de batterie ; sa
couleur passe au rouge en mode marche (ON) et au noir en mode arrêt (OFF). La tension à
appliquer est affichée sur la touche et peut être modifiée en appuyant sur le bouton de configuration.

3.10.5.3 ③ Bouton de rapport de test


Appuyez sur ce bouton pour afficher les résultats de test.

144
3.10.5.4 ④ Bouton de liste
Réservé pour une utilisation future

3.10.5.5 ⑤ Bouton de retour à l'écran de configuration et des paramètres de relais du

synchroniseur
Si vous appuyez sur le bouton de retour à l'écran des caractéristiques du synchroniseur, vous
retournez à l'écran des paramètres de tests et de relais.

3.10.5.6 ⑥ Bouton de réglage d'entrée binaire


Appuyez sur cette touche pour afficher la boîte de dialogue d'entrée binaire.

Les paramètres par défaut sont Entrée binaire 1, contacts secs, comme indiqué par le type d'entrée,
et l'action d'entrée affiche par défaut la fermeture des contacts normalement ouverts. Pour faire
passer le type d'entrée de contacts secs sur Tension, appuyez sur l'icône de type d'entrée qui
bascule alors sur Tension. Pour passer à l'ouverture des contacts normalement fermés, appuyez sur
l'icône d'action d'entrée, qui affiche alors l'ouverture des contacts fermés. Pour chronométrer le
temps de fonctionnement de l'élément de synchronisation, la minuterie est réglée par défaut en
mode d'entrée verrouillée activé, ce qui signifie que la minuterie s'arrêtera à la première fermeture
de contact. Notez que le délai d'antirebond est réglé à 2 millisecondes.

3.10.5.7 ⑦ Bouton de bibliothèque de relais


Réservé pour une utilisation future ; ce bouton permettra d'accéder à une bibliothèque de relais de
caractéristiques spécifiques provenant de divers fabricants.

3.10.5.8 ⑧ Bouton de lecture


En appuyant ou en cliquant sur le bouton bleu de lecture, le système applique le vecteur de pré-
défaut pendant le temps spécifié, puis lit toutes les lignes de test sur l'écran de test.

3.10.5.9 ⑨ Bouton de sélection de test


En appuyant sur le bouton de sélection de test, l'utilisateur affiche une liste permettant de
sélectionner le(s) test(s) à exécuter (voir la figure suivante).

145
Comme certains relais ne répondent qu'à une variation de fréquence ΔF, l'utilisateur peut choisir

d'exécuter uniquement des deltas de fréquence. Pour supprimer les lignes de test associées au ΔV,

appuyez ou cliquez sur la touche d’exécution/modification située en regard du test associé au


dV (V) de test, puis sélectionnez Supprimer dans le menu. La procédure est la même si l'utilisateur

souhaite supprimer une autre ligne de test.

3.10.5.10 ⑩ Bouton d'aide


Si vous appuyez sur ce bouton, l'aide associée au test du synchroniseur apparaît.

3.10.5.11 ⑪ Bouton de test rapide


Quatre lignes de test sont créées (deux pour la fréquence en rampe, deux pour la tension en
rampe). Toutes les lignes de test peuvent être supprimées ou créées selon le souhait de l'utilisateur,
grâce à la touche d'exécution/modification . Appuyez sur la touche d'exécution/modification pour
une ligne de test individuelle. Le système affiche ensuite l'écran d'options ci-dessous.

Figure 131 Options d'exécution/modification

L'utilisateur peut modifier les valeurs de début et de fin, exécuter le test sélectionné individuellement,
exécuter les tests restants, supprimer le test sélectionné, ou supprimer tous les tests. Appuyez sur
la croix X de couleur rouge pour quitter ces options.

3.10.5.12 ⑫ Option de test des points dynamiques


L'option des points dynamiques fournit huit lignes de test. Cette option est similaire au test rapide.
Elle offre 4 lignes de test supplémentaires, une dans chaque coin de la caractéristique représentant
une rampe dynamique de la tension et de la fréquence.

146
3.10.5.13 ⑬ Option de test à l'origine
L'option de test à l'origine est similaires aux options des points dynamiques avec 8 lignes de test,
sauf que le point de fin est l'origine.

3.11 Test de fréquence

Le test de fréquence est disponible uniquement pour les unités SMRT dotées des fonctionnalités
avancées RTMS activées. Si vous appuyez sur le bouton de test de fréquence, le système affiche
les tests de détection de fréquence. Ces tests doivent être effectués conformément aux
spécifications des fabricants de relais.

Si vous appuyez sur le bouton de fréquence, l'écran de configuration et des paramètres de


relais de fréquence apparaît.

3.11.1 Écran de configuration et des paramètres de relais de fréquence

Figure 132 Écran des paramètres des tests de relais de fréquence

Trois options sont proposées pour les tests de relais de fréquence : 'Under' (sous-fréquence), 'Over'
(sur-fréquence) et 'df/dt'. Si votre relais est uniquement en mode 'Under' de sous-fréquence,
appuyez ou cliquez sur les boutons 'Over' et 'df/dt' pour désélectionner les fenêtres de réglage
associées. Voici la description de chaque fenêtre de paramètres.

3.11.1.1 ① Paramètres des tests de relais de sous-fréquence

147
Figure 133 Paramètres des tests de relais de sous-fréquence

‘Fault Frequency’ (Fréquence de défaut) : Saisissez la valeur de sous-fréquence du relais.


‘Trip Time’ (Temps de déclenchement) : Saisissez le temps de déclenchement du relais en
secondes.
‘Start Time At’ (Heure de démarrage) : Il y a deux boutons associés ; 'Start Timer At Pickup
Frequency' (Démarrer à la fréquence de reprise) et 'Start Time with Binary Input' (Démarrer
avec l'entrée binaire).

Figure 134 Liste de sélection pour démarrer la temprisation

L'option 'Start Timer At Pickup Frequency' signifie que la temporisation commence dès que la
fréquence de test dépasse la fréquence de reprise, en mode linéaire ou en palier. L'option 'Start
Time with Binary Input' signifie que la temporisation commence dès la fermeture d'un contact
externe.

'Stop' (Arrêt) : Appuyez ou cliquez sur l'icône d'entrée binaire pour sélectionner l'entrée
binaire à utiliser pour stopper la temporisation, puis sélectionnez le type d'entrée et l'action d'entrée
associée.

Figure 135 Écran d'entrée binaire

Les paramètres par défaut sont 'Entrée binaire 1, contacts secs' comme indiqué par le type d'entrée,
et l'action d'entrée par défaut est la fermeture des contacts normalement ouverts. Pour modifier le
type d'entrée de contacts secs et le faire passer sur la tension, appuyez sur l'icône de type d'entrée
qui bascule alors sur la tension. Pour passer à l'ouverture des contacts normalement fermés,
appuyez sur l'icône d'action d'entrée, qui bascule alors pour afficher l'ouverture des contacts fermés.
La temporisation est réglée par défaut en mode 'Latched Input (enabled)' (Entrée à verrouillage

148
[activé]), pour qu'elle s'arrête lors de la fermeture du premier contact. Notez que le délai d'antirebond
est réglé à 2 millisecondes.

'Pickup Mode' (Mode de reprise) : Appuyez ou cliquez sur l'icône du mode de reprise pour
sélectionner le mode de variation des sorties. Vous pouvez sélectionner deux modes. L'icône par
défaut est une pente (rampe) descendant vers le bas, allant de la fréquence de pré-défaut vers la

fréquence de défaut. Le second choix est une double pente qui descend puis qui remonte,
illustrant l'enclenchement et déclenchement associés aux relais multi-plages.

'Pickup Tolerance' (Tolérance de reprise) : Saisissez la tolérance de reprise du relais en cours de


test. Deux choix sont possibles,  % de reprise et  mHz.

'Trip Time Tolerance' (Tolérance du temps de reprise) : Saisissez la tolérance du temps de


reprise du relais testé. Deux choix sont possibles,  % du temps et  ms.
'Typical Start Time' (Valeur de démarrage typique) : Cela correspond au délai connu du relais
testé. Cette valeur de temps est associée au délai du relais pour détecter la fréquence de reprise sur
un ou plusieurs cycles, afin d'indiquer les sorties d'enclenchement ou de déclenchement. Les
valeurs typiques varient entre 50 et 200 ms. Cette valeur est essentielle pour une détermination de
réussite/échec dans les résultats des tests de temporisation. Consultez la documentation des
fabricants de relais pour connaître la valeur de temps à saisir dans la fenêtre.

'Reset Ratio' (Rapport de réinitialisation) : Il s'agit des tolérances maximale et minimale


admissibles associées au réglage de remise à zéro, concernant le test de reprise à deux pentes. La
rampe post-défaut revient sur l'état de pré-défaut, une fois que le relais se trouve en état de
déclenchement. La rampe post-défaut permet de détecter la relâche du relais et d'enregistrer ce
point précis. Pour les relais de sous-fréquence, la relâche correspond à une valeur légèrement
supérieure au réglage. Par exemple, avec une tolérance de 6%, vous devrez saisir respectivement
les valeurs minimum et maximum de 100,06% (min) et 100,12% (max).

3.11.1.2 ② Paramètres des tests de relais de sur-fréquence

Figure 136 Paramètres des tests de relais de sur-fréquence

‘Fault Frequency’ (Fréquence de défaut) : Saisissez la valeur de sur-fréquence du relais.


‘Trip Time’ (Temps de déclenchement) : Saisissez le temps de déclenchement du relais en
secondes.
‘Start Time At’ (Heure de démarrage) : Il y a deux boutons associés ; 'Start Timer At Pickup
Frequency' (Démarrer la temporisation à la fréquence de reprise) et 'Start Time with Binary
Input' (Démarrer via une entrée binaire).

149
Figure 137 Liste de sélection pour démarrer le minuteur

L'option 'Start Timer At Pickup Frequency' signifie que la temporisation commence dès que la
fréquence de test dépasse la fréquence de reprise, en mode linéaire ou en palier. L'option 'Start
Time with Binary Input' signifie que la temporisation commence dès la fermeture d'un contact
externe.

‘Stop’ (Arrêt) : Appuyez ou cliquez sur l'icône d'entrée binaire pour sélectionner l'entrée
binaire à utiliser pour stopper la temporisation, puis sélectionnez le type d'entrée et l'action d'entrée
associée.

Figure 138 Écran d'entrée binaire

Les paramètres par défaut sont 'Entrée binaire 1, contacts secs' comme indiqué par le type d'entrée,
et l'action d'entrée par défaut est la fermeture des contacts normalement ouverts. Pour modifier le
type d'entrée de contacts secs et le faire passer sur 'Voltage' (tension), appuyez sur l'icône de type
d'entrée qui bascule alors sur la tension. Pour passer à l'ouverture des contacts normalement
fermés, appuyez sur l'icône d'action d'entrée, qui bascule alors pour afficher l'ouverture des contacts
fermés. La temporisation est réglée par défaut en mode 'Latched Input (enabled)' (Entrée à
verrouillage [activé]), pour qu'elle s'arrête lors de la fermeture du premier contact. Notez que le délai
d'antirebond est réglé à 2 millisecondes.

'Pickup Mode' (Mode de reprise) : Appuyez ou cliquez sur l'icône du mode de reprise pour
sélectionner le mode de variation des sorties. Vous pouvez sélectionner deux modes. L'icône par
défaut est une pente (rampe) descendant vers le bas, depuis la fréquence de pré-défaut vers la

fréquence de défaut. Le second choix est une double pente qui descend puis qui remonte,
illustrant l'enclenchement et déclenchement associés aux relais multi-plages.

'Pickup Tolerance' (Tolérance de reprise) : Saisissez la tolérance de reprise du relais en cours de


testT Deux choix sont possibles,  % de reprise et  mHz.

'Trip Time Tolerance' (Tolérance du temps de reprise) : Saisissez la tolérance du temps de


reprise du relais testé. Deux choix sont possibles,  % du temps et  ms.

150
'Typical Start Time' (Valeur de démarrage typique) : Cela correspond au délai connu du relais
testé. Cette valeur de temps est associée au délai du relais pour détecter la fréquence de reprise sur
un ou plusieurs cycles, afin d'indiquer les sorties d'enclenchement ou de déclenchement. Les
valeurs typiques varient entre 50 et 200 ms. Cette valeur est essentielle pour une détermination de
réussite/échec dans les résultats des tests de temporisation. Consultez la documentation des
fabricants de relais pour connaître la valeur de temps à saisir dans la fenêtre.

'Reset Ratio' (Rapport de réinitialisation) : Il s'agit des tolérances maximale et minimale


admissibles associées au réglage de remise à zéro, concernant le test de reprise à deux pentes. La
rampe post-défaut revient dans l'état de pré-défaut, une fois que le relais se retrouve en état de
déclenchement. La rampe post-défaut permet de détecter la relâche du relais et d'enregistrer ce
point précis. Pour les relais de sur-fréquence, cela correspond en général à une valeur légèrement
inférieure au réglage. Par exemple, avec une tolérance de 6%, vous devrez saisir respectivement
les valeurs minimum et maximum de 99,94 (min) et 100 (max). Consultez la documentation du
fabricant de relais pour vérifier les valeurs de réglage et les tolérances en pourcentage, afin de
connaître les valeurs appropriées.

3.11.1.3 ③ Paramètres des tests de relais ROCOF df/dt

Figure 139 Des tests de relais ROCOF df/dt

'Fault df/dt' (df/dt défaut) : La variation de fréquence df/dt est définie en Hz/s. Saisissez ici la
valeur en Hz/s pour le relais. La variation de fréquence intervient lorsque la fréquence franchit en
phase ascendante l'axe de la forme d'onde de tension de sortie. Le test limite le paramètre df/dt à
une valeur maximale de  10Hz/s. La pente de la fréquence augmente si la variation df/dt de défaut
est positive, tandis qu'elle diminue si le df/dt est négatif.

L'incrément de fréquence est calculé pour chaque période de retard avant le début de la pente
dynamique. La première étape consiste à définir les valeurs de pré-défaut qui sont nécessaires au
relais avant la condition de défaut. Si nous choisissons un df/dt de défaut de 1 Hz/s et que nous
souhaitons une rampe allant de 60 à 50 hertz, le temps sera de dix secondes pour passer de 60 Hz
à 50 Hz.

'Trip Time' (Temps de déclenchement) : Saisissez le temps de déclenchement du relais en


secondes.

'Pickup Point' (Point de reprise) : Saisissez la valeur du point de reprise du relais. Le point de
reprise indique la fréquence à laquelle le relais détecte le défaut. Une fois le point de reprise atteint,
le relais démarre son temporisateur et déclenche.

Heure de démarrage : Il y a deux boutons associés ; 'Start Timer At Pickup Frequency'


(Démarrer la temporisation à la fréquence de reprise) et 'Start Time with Binary Input'
(Démarrer via une entrée binaire). L'option 'Start Timer At Pickup Frequency' signifie que la
temporisation commence dès que la fréquence de test dépasse la fréquence de reprise, en mode

151
linéaire ou en palier. L'option 'Start Time with Binary Input' signifie que la temporisation commence
dès la fermeture d'un contact externe.

‘Stop’ (Arrêt) : Appuyez ou cliquez sur l'icône d'entrée binaire pour sélectionner l'entrée
binaire à utiliser pour stopper la temporisation, puis sélectionnez le type d'entrée et l'action d'entrée
associée.

Figure 140 Écran d'entrée binaire

Les paramètres par défaut sont 'Entrée binaire 1, contacts secs' comme indiqué par le type d'entrée,
et l'action d'entrée par défaut est la fermeture des contacts normalement ouverts. Pour modifier le
type d'entrée de contacts secs et le faire passer sur 'Voltage' (tension), appuyez sur l'icône de type
d'entrée qui bascule alors sur la tension. Pour passer à l'ouverture des contacts normalement
fermés, appuyez sur l'icône d'action d'entrée, qui bascule alors pour afficher l'ouverture des contacts
fermés. La temporisation est réglée par défaut en mode 'Latched Input (enabled)' (Entrée à
verrouillage [activé]), pour qu'elle s'arrête lors de la fermeture du premier contact. Notez que le délai
d'antirebond est réglé à 2 millisecondes.

'Pickup Tolerance' (Tolérance de reprise) : Saisissez la tolérance de reprise du relais en cours de


testT Deux choix sont possibles,  % de reprise et  mHz.

'Trip Time Tolerance' (Tolérance du temps de reprise) : Saisissez la tolérance du temps de


reprise du relais testé. Deux choix sont possibles,  % du temps et  ms.

'Typical Start Time' (Valeur de démarrage typique) : Cela correspond au délai connu du relais
testé. Cette valeur de temps est associée au délai du relais pour détecter la fréquence de reprise sur
un ou plusieurs cycles, afin d'indiquer les sorties d'enclenchement ou de déclenchement. Les
valeurs typiques varient entre 50 et 200 ms. Cette valeur est essentielle pour une détermination de
réussite/échec dans les résultats des tests de temporisation. Consultez la documentation des
fabricants de relais pour connaître la valeur de temps à saisir dans la fenêtre.
3.11.1.4 ④ Connexions des relais et transformateur de tension

Appuyez ou cliquez sur ce bouton pour accéder au menu 'Select Injection Type' pour sélectionner le
type d'application.

152
Figure 141 Menu de sélection 'Select Injection Type'

3.11.1.5 Sélection du test de temporisation classique

Appuyez ou cliquez sur le bouton de test de temporisation classique pour réaliser un test de
temporisation en palier, où la fréquence de sortie passe de sa valeur de pré-défaut à sa valeur de
défaut. Si la temporisation classique n'est pas activée, le test est effectué en faisant passer la
fréquence de sa valeur de pré-défaut à sa valeur de défaut, à une vitesse pré-calculée, en
démarrant la temporisation à la fréquence de défaut et en l'arrêtant dès la détection du
déclenchement du relais.

3.11.1.6 Réglage de pré-défaut

Les valeurs de pré-défaut sont les valeurs appliquées au relais pour la durée spécifiée. Il est
nécessaire d'appliquer les valeurs de pré-défaut suffisamment longtemps pour permettre au relais
d'atteindre un état d'équilibre. Par exemple, un relais électromécanique peut nécessiter plusieurs
secondes pour permettre la rotation du disque d'induction jusqu'à l'état d'équilibre.

3.11.2 Écran de test de relais de fréquence

Figure 142 Écran de test de relais de fréquence

3.11.2.1 ①Bouton de configuration


Appuyez sur ce bouton pour passer à l'écran de configuration. Voir la section 2.2.1 sur la
configuration pour plus d'informations sur l'écran de configuration.

153
3.11.2.2 ② Bouton du simulateur de batterie
Bouton du simulateur de batterie – Permet d'activer ou de désactiver le simulateur de batterie (le
bouton passe au rouge dans l'état activé et au noir dans l'état désactivé). La tension à appliquer est
affichée sur le bouton. Vous pouvez la modifier en appuyant sur le bouton de configuration.

3.11.2.3 ③ Bouton de rapport de test


Appuyez ou cliquez sur ce bouton pour passer en revue les résultats des tests.

3.11.2.4 ④ Bouton de liste de tests


Appuyez ou cliquez sur ce bouton pour afficher les tests disponibles, comme les tests de reprise ou
de temporisation.

3.11.2.5 ⑤ Bouton de retour à l'écran des paramètres de test de relais


Ce bouton permet de revenir à l'écran des divers paramètres de test de relais.

3.11.2.6 ⑥ Bouton de réinitialisation du système

Appuyez sur ce bouton pour réinitialiser les paramètres de mise sous tension par défaut de l'unité.
Utilisez ce bouton pour réinitialiser les VIGENS après déclenchement d'alarme en raison d'un court-
circuit sur les voies de tension ou d'un circuit ouvert sur les voies de courant.

3.11.2.7 ⑦ Bouton de lecture


Appuyez ou cliquez sur le bouton de lecture bleu pour appliquer le vecteur de pré-défaut durant le
temps spécifié, puis exécuter le test sélectionné.

3.11.2.9 ⑨ Bouton d'aide


Appuyez sur ce bouton pour afficher l'aide relative au test de fréquence.

3.11.2.1 Écran de test de reprise du relais de fréquence

L'écran de test de reprise de fréquence affiche les valeurs de départ de la fréquence de pré-défaut,
l'augmentation ou diminution de la fréquence, ainsi que le point de reprise (un point vert signifie
Réussite, un point rouge signifie Échec). Voir l'exemple suivant pour les résultats d'un test de sous-
fréquence. Le tableau sur le côté gauche de l'écran affiche la fréquence de défaut réelle
actuellement appliquée durant le test ; ceci est valable pour tous les tests.

154
Figure 143 Résultat du test de reprise du relais de sous-fréquence

3.11.2.2 Écran de test de temporisation de relais de fréquence


Vous pouvez choisir deux types de tests de temporisation. Pour faire un test de temporisation
classique, appuyez ou cliquez sur le bouton Classique. Le test classique est un test en palier, allant
du pré-défaut à une valeur légèrement supérieure ou inférieure à la valeur de reprise spécifiée. Le
test de temporisation par défaut correspond à une variation (rampe) de fréquence de défaut simulant
une sous-fréquence ou sur-fréquence. La fréquence est au départ sur sa valeur de pré-défaut, puis
augmente ou diminue jusqu'à une valeur légèrement supérieure ou inférieure à la fréquence de
défaut, selon le type de relais sélectionné. Lorsque le seuil de fréquence de défaut est dépassé, la
temporisation du relais commence. Lorsque le relais déclenche, la temporisation s'arrête. Le
système affiche la durée de pré-défaut, le temps qu'il faut pour que la fréquence de sortie atteigne la
fréquence de défaut, ainsi que la durée de fonctionnement du relais (voir l'exemple suivant pour un
test de temporisation de sur-fréquence).

Figure 144 Test de temporisation de sur-fréquence

3.12 Test AVTS

Le test AVTS est disponible uniquement pour les unités SMRT dotées des fonctionnalités avancées
RTMS activées. Appuyez sur le bouton de test AVTS pour accéder à des centaines de modules de
test de relais issus de divers fabricants, ainsi qu'à des applications de test spéciales. Ces essais
sont effectués conformément aux spécifications des fabricants de relais.

155
Sélectionnez le bouton AVTS pour afficher l'écran de sélection suivant.

3.12.1 Écran de sélection AVTS

Figure 145 Écran de sélection des fabricants de relais AVTS

3.12.1.1 Menu de sélection des relais

Si vous appuyez sur le bouton d'un fabricant, le système affiche la liste des modules de tests de
relais disponibles pour ce fabricant particulier. Par exemple, si vous appuyez sur SEL (Schweitzer
Engineering Laboratories), l'écran suivant apparaît.

Figure 146 Page 1 des modules de tests de relais SEL

3.12.5 Écran de sélection des tests de relais AVTS


Après la sélection d'un relais, l'écran de sélection des tests de relais apparaît, affichant l'ensemble
des tests disponibles pour le relais sélectionné. Voir l'exemple suivant pour un relais GE IAC-51B.

156
Figure 147 Exemple de liste de tests d'un relais IAC-51B

3.12.5.1 Bouton des paramètres de relais


Appuyez sur ce bouton pour passer à l'écran des paramètres de relais et pour saisir ces paramètres.
Voir l'exemple suivant pour le relais GE IAC-51B.

Figure 148 Exemple d'écran des paramètres de relais

Appuyez ou cliquez sur la zone des valeurs pour saisir les paramètres du relais. Notez que les
valeurs peuvent varier en fonction de l'équipement testé. Certaines valeurs sont des nombres
décimaux, d'autres sont des nombres entiers, tandis que d'autres sont à choisir dans des listes
déroulantes. Par exemple, les valeurs de prise 'Tap' et de verrouillage 'Seal In' du relais IAC-51B
sont à choisir dans une liste déroulante pour ce relais. Seules les valeurs indiquées sont permises.
Pour les paramètres tels que 'Time Dial' et 'Instantaneous', vous pouvez saisir n'importe quelle
valeur décimale comprise entre les valeurs minimum et maximum indiquées. Après avoir saisi les
valeurs du relais, appuyez ou cliquez sur le bouton avec la coche verte pour revenir à l'écran de liste
des tests.

3.12.5.1.1 Bouton des paramètres d'exécution


Appuyez ou cliquez sur ce bouton pour accéder à l'écran des paramètres d'exécution pour saisir les
valeurs associées au test sélectionné. Une boîte de dialogue d'incrémentation vous demande de
définir l'amplitude, la phase et/ou la fréquence à faire varier pour chaque incrément de temps durant
le processus. Comme il peut y avoir des variations (rampes) multiples pour un test de relais, le
système affiche des paramètres pour rampes multiples.

Les paramètres qui ne varient pas doivent garder une valeur nulle = 0.

Voici les intitulés et définitions des divers paramètres.


'Increment Time' (Temps d'incrémentation) : Ce champ accepte une valeur numérique ou
variable qui définit le temps d'application d'un paramètre sur le dispositif testé, avant d'appliquer la
prochaine valeur.
La liste déroulante 'Increment Units' (Unités d'incrémentation) fournit les unités de temps en
cycles ou en secondes.

157
'Ramp Input Post' (Broche d'entrée de rampe) : Il permet de choisir l'entrée binaire pour surveiller
le déclenchement des relais ou les contacts logiques.
'Pulse Time' (Temps d'impulsion) : Ce champ accepte une valeur numérique ou variable qui
définit l'impulsion des paramètres lors du contrôle de la rampe. Remarque : Si ce paramètre est
défini sur zéro, l'évolution sera continue, sans impulsion, du début à la fin.
La liste déroulante 'Pulse Units' (Unités d'impulsion) fournit les unités en cycles ou en
millisecondes pour l'impulsion.

3.12.5.2 Sélection de l'écran de test


Appuyez ou cliquez sur le bouton de test souhaité pour passer à l'écran correspondant. Une rangée
de boutons apparaît dans la partie supérieure de la fenêtre. Voici ci-après une description de ces
boutons.

3.12.5.2.1 Bouton de configuration


Appuyez ou cliquez sur le bouton pour accéder à l'écran de configuration.

3.12.5.2.2 Bouton du simulateur de batterie


Bouton du simulateur de batterie – Permet d'activer ou de désactiver le simulateur de batterie (le
bouton passe au rouge dans l'état activé et au noir dans l'état désactivé). La tension à appliquer est
affichée sur le bouton. Vous pouvez la modifier en appuyant sur le bouton de configuration.

3.12.5.2.3 Bouton de rapport de test


Appuyez ou cliquez sur ce bouton pour passer en revue les résultats des tests.

3.12.5.2.4 Bouton de liste de tests


Appuyez ou cliquez sur ce bouton pour afficher la liste des tests disponibles.

3.12.5.2.5 Bouton de retour à l'écran des paramètres de relais


Appuyez ou cliquez sur ce bouton pour revenir à l'écran des paramètres de relais.

3.12.5.2.6 Bouton de retour à l'écran de sélection des fabricants de relais


Appuyez ou cliquez sur ce bouton pour revenir à l'écran de sélection des fabricants de relais.

3.12.5.2.7 Bouton de connexions de test


Appuyez ou cliquez sur ce bouton pour afficher les connexions entre un ensemble de tests de relais
et les bornes d'entrée du relais.

3.12.5.2.8 Bouton du bloc-notes


Appuyez ou cliquez sur ce bouton pour afficher un bloc-notes où vous pourrez noter des
commentaires sur le relais testé spécifique.

3.12.5.2.9 Bouton de lecture


Appuyez ou cliquez sur le bouton de lecture bleu pour exécuter le test sélectionné.

158
3.12.5.2.10 Bouton pour tout tester
Appuyez sur ce bouton pour tester automatiquement tous les tests sélectionnés dans l'ordre défini
(normalement utilisé avec les fichiers de tests One-Touch).

3.12.5.2.11 Bouton d'aide


Appuyez sur ce bouton pour afficher l'aide relative au test AVTS.

3.12.5.3 Exécution d'un test


Après avoir saisi les paramètres de relais appropriés et sélectionné un test, vous accédez à l'écran
d'exécution du test. Avant d'exécuter le test, vous pouvez passer en revue ses paramètres dans le
coin gauche de l'écran d'exécution du test, ainsi que vérifier les connexions de test pour le relais via
l'écran de connexions. Après avoir vérifié le test et les connexions de test, appuyez ou cliquez sur le
bouton de lecture bleu pour faire apparaître l'écran de test. Voici par exemple l'écran du test de
reprise IAC-51B dans la figure suivante.

Figure 149 Écran de surveillance du test de reprise IAC-51B

Veuillez noter plusieurs fonctionnalités utiles dans cet écran.


1. Sur le côté gauche, vous pouvez observer la ou les sources de sortie utilisées pour effectuer
le test (ici c'est la voie de courant A), ainsi que l'intensité, l'angle de phase et la fréquence
que le système applique au relais.
2. Dans la barre rouge du haut, vous voyez le contact binaire utilisé pour surveiller le
fonctionnement de sortie du relais (dans cet exemple, c'est le contact 1).
3. Au milieu, vous voyez le mot ABORT ("Annuler"). Si vous devez interrompre le test, il vous
suffit d'appuyer ou de cliquer sur la barre rouge.
4. Sur le côté droit de la barre rouge, vous disposez de plusieurs boutons disponibles et actifs
durant le test. Lorsque le test est lancé, le système affiche par défaut l'écran 'Monitor' de
surveillance. Si vous souhaitez afficher les résultats des tests sous un format de tableau,
appuyez ou cliquez sur le bouton 'Table' (Tableau). La plupart des résultats de tests sont
présentés sous forme de tableau. Par exemple, le résultat du test de reprise IAC-51B
ressemble à ce qui suit.

Figure 150 Résultat du test de reprise IAC-51B

5. Certains tests peuvent inclure un autre paramètre de fonctionnement tel qu'une courbe de
temps, une pente ou une impédance. Pour observer graphiquement le test en cours
d'exécution, appuyez ou cliquez sur le bouton de graphique. Par exemple, le test de
temporisation IAC-51B affichera un résultat similaire à la figure suivante.

159
Figure 151 Test de temporisation IAC-51B

Vous pouvez voir les points de déclenchement enregistrés associés à la courbe de temps du
fabricant de relais, ainsi que d'un indicateur en temps réel (notez la flèche rouge sur la courbe du
temps). La fenêtre se ferme automatiquement à la fin du test et les résultats des tests sont
présentés à la fois sur un tableau et dans un graphique.

6. Certains tests nécessitent une interaction de l'utilisateur. Par exemple, le test 'Seal-In' pour
le relais IAC-51B ne peut pas être réalisé avec des entrées binaires. Ce test nécessite que
l'utilisateur appuie ou clique sur le bouton de simulation des contacts lorsque les contacts se
ferment. Une fenêtre de message apparaît, indiquant à l'utilisateur les actions à prendre
avant d'exécuter le test.

Une fois que tous les tests sont réalisés, vous pouvez consulter le rapport des tests en appuyant ou

en cliquant sur le bouton d'affichage des rapports . Pour enregistrer le rapport des tests,
appuyez ou cliquez sur l'icône de dossier .

3.12.5.4 Exécution d'un module de test One-Touch


Les modules de tests One-Touch ont été conçus par Megger pour fournir des tests entièrement
automatisés sur des relais à microprocesseurs sélectionnés, dotés d'une communication ouverte ou
d'un protocole Modbus. Un script Visual Basic est utilisé pour les tests automatisés sur les relais
Schweitzer Engineering Laboratory (SEL), tandis que le protocole Modbus est utilisé pour tester les
relais GE Multilin de type UR.

3.12.5.4.1 Établissement de la communication avec le relais en cours de test

Dans tous les modules de tests One-Touch, la première étape de la procédure consiste à établir une
communication avec le relais en cours de test. Ceci nécessite l'utilisation d'un port série USB sur le
PC ou sur le système de test de relais.

1. Raccordez d'abord le câble série USB au port de communication série du relais. Pour les
relais SEL, appuyez ou cliquez sur le bouton 'Log Into Relay' (Connexion au relais). Un
écran d'exécution de test apparaît, similaire à la figure suivante.

160
Figure 152 Écran de connexion au relais SEL-387-5

2. Appuyez ou cliquez sur le bouton du bloc-notes pour faire apparaître l'écran d'informations
générales. Une fenêtre déroulante permet de sélectionner le port COM de relais souhaité
pour votre PC ou pour le système de test de relais. Appuyez ou cliquez sur la fenêtre du
port COM de relais pour afficher la liste des ports COM disponibles (liste similaire à la figure
suivante).

Figure 153 Liste des ports COM

Si vous utilisez un système de test comme le modèle SMRT-D, choisissez le numéro de port
COM le plus élevé, comme indiqué. Si vous utilisez un PC, sélectionnez le port COM approprié
pour votre adaptateur série USB.

Figure 154 Affectation du port COM du relais SEL-387-5

3. Une fois que le port COM est attribué, appuyez ou cliquez sur le bouton avec la coche verte
pour revenir à l'écran de test.
4. La prochaine étape consiste à définir la vitesse de transmission pour le relais à tester.
Remarque : Certains relais SEL sont dotés de la fonction de débit automatique qui permet
de détecter automatiquement la vitesse de transmission du relais et de régler sa vitesse.

Pour définir la vitesse de transmission, appuyez ou cliquez sur l'icône des paramètres .
Appuyez ou cliquez dans la fenêtre des valeurs de vitesse de transmission, puis
sélectionnez une vitesse dans la liste. Une fois la vitesse de transmission sélectionnée,
appuyez ou cliquez sur le bouton avec la coche verte. La procédure est similaire pour les

161
relais One-Touch GE Multilin, sauf que le bouton de connexion de relais est remplacé par le
bouton 'Read Settings' de lecture de paramètres.
5. Appuyez ou cliquez sur le bouton de lecture bleu pour exécuter le test sélectionné. Notez
que pour les relais SEL, vous devrez saisir le mot de passe. Une fois que le mot de passe
est accepté, appuyez ou cliquez sur le bouton de lecture des paramètres du relais. Pour les
relais GE Multilin, le processus de téléchargement commence automatiquement dès que
vous appuyez ou cliquez sur le bouton de lecture des paramètres.

Une fois que tous les paramètres du relais sont lus, vous pouvez choisir les tests à exécuter dans
une liste.
Comme certains relais comportent des centaines de paramètres, le téléchargement de ces
paramètres peut prendre plusieurs minutes en fonction de la vitesse de transmission. Chaque
élément du relais pouvant éventuellement être activé, Megger a créé un test pour chacun d'entre
eux.

3.12.5.4.2 Bouton de démarrage SEL


Appuyez ou cliquez sur le bouton de démarrage. Une boîte de dialogue apparaît, qui vous invite à
définir des options pour la sortie logique du relais SEL testé, ainsi qu'à sélectionner des tests de
relais Megger et des canaux de sortie (comme les unités MPRT et SMRT possèdent des canaux de
sortie optionnels, le logiciel a besoin de savoir ceux qui seront utilisés).

3.12.5.4.3 Sélection de test


Les relais dotés de centaines de paramètres peuvent disposer de centaines de tests, selon le
nombre d'éléments dans le relais. Par exemple, les relais SEL-387-5 possèdent 119 sélections de
tests possibles. Fort heureusement, selon les paramètres téléchargés, le logiciel reconnaît les
éléments qui sont activés. Ainsi, si vous sélectionnez un test où l'élément concerné n'est pas activé,
une fenêtre de message apparaît pour vous informer que cet élément n'est pas activé et que le test
ne va pas continuer. Ceci est également un bon moyen pour vérifier et valider les paramètres du

relais. Pour afficher les éléments activés, appuyez ou cliquez sur l'icône des paramètres .

Appuyez ou cliquez ensuite sur le bouton d'avancement pour afficher la fenêtre des
paramètres de configuration. Voici un exemple des paramètres de configuration du relais SEL-387-
5, où le système indique les éléments activés et ceux qui ne le sont pas.

Figure 155 Paramètres de configuration SEL-387-5

162
Une fois qu'un test est sélectionné, vous pouvez appuyer ou cliquer sur le bouton des paramètres

du relais , puis sur pour afficher tous les paramètres associés. Avant d'exécuter le test
sélectionné, vous pouvez passer en revue ses paramètres dans le coin gauche de l'écran
d'exécution du test, ainsi que vérifier les connexions de test pour le relais via l'écran de connexions,

en appuyant sur l'icône des connexions . Après avoir vérifié le test et les connexions de test,
appuyez ou cliquez sur le bouton de lecture bleu pour faire apparaître l'écran de test.

3.13 Lecture COMTRADE

La fonction de lecture COMRADE est disponible uniquement pour les unités SMRT dotées des
fonctionnalités avancées RTMS activées. En appuyant sur le bouton de test COMTRADE, vous
pouvez lire les données de forme d'onde transitoire des systèmes de test de relais SMRT. En
d'autres termes, cette fonction peut recréer un défaut (formes d'onde...) enregistré par un
enregistreur de défaut numérique, des relais de protection, ou un défaut simulé à l'aide d'outils
logiciels tels que les programmes EMTP/ATP.

Si vous sélectionnez le bouton COMTRADE , la boîte de dialogue COMRADE suivante


s'affiche.

3.13.1 Boîte de dialogue COMTRADE

Figure 156 Boîte de dialogue COMTRADE

À partir de cette boîte de dialogue, un utilisateur peut convertir les données de l'enregistreur de
défaut numérique au format COMTRADE en fichiers hexadécimaux compatibles avec les
générateurs de forme d'onde SMRT, sélectionner les canaux et les plages à télécharger dans l'unité
SMRT, et télécharger et afficher les formes d'onde.

3.13.1.1 Traitement d'un fichier COMTRADE

Le comité des relais de système d'alimentation électrique de l'IEEE a établi une norme appelée
COMTRADE (common transient data exchange), voir IEEE C37.111. En outre, l'IEC a également
adopté la norme IEC 60255-24. La fonction de test COMTRADE RTMS utilise les données
COMTRADE au format ASCII ou binaire.
Le traitement d'un fichier de configuration implique la conversion des données au format ASCII ou
binaire COMTRADE en format hexadécimal compatible SMRT/FREJA.

163
Avant de créer un test, les fichiers .cfg et .dat COMTRADE doivent être placés dans un dossier de
votre PC. Les fichiers .cfg et .dat doivent être dans le même répertoire et avoir le même nom avant
l'extension de fichier.

Dans la boîte de dialogue COMTRADE, cliquez sur le bouton Fichier COMTRADE . La fenêtre
du navigateur du fichier Windows apparaît. Accédez au dossier Waveforms. Utilisez cette boîte de
dialogue pour sélectionner un fichier de configuration COMTRADE et convertir les données
COMTRADE en données hexadécimales.

3.13.2 Écran de test COMTRADE


Lorsque le fichier est sélectionné, le programme saisit automatiquement les trois premiers canaux
de tension et de courant et affiche les valeurs en valeurs primaires ou secondaires, en fonction des
rapports fournis dans le fichier de configuration (primaire ou secondaire).

Figure 157 Exemple d'écran de test de lecture COMRADE

Voici une brève description des boutons et des champs disponibles dans la boîte de dialogue de l'écran
de test COMTRADE.

1. Appuyez sur l'icône de maison pour revenir à l'écran de test manuel.

2. Appuyez sur le bouton de configuration pour passer à l'écran de configuration du logiciel


RTMS.

3. Appuyez sur le bouton Fichier COMTRADE pour accéder au sous-répertoire Waveform et


sélectionner un fichier COMTRADE.

4. Appuyez sur le bouton d'écran de forme d'onde COMTRADE pour prévisualiser la forme
d'onde COMTRADE et effectuer d'autres réglages avant de télécharger et de lire les formes d'onde. Il
est recommandé d'afficher la forme d'onde avant d'appliquer les valeurs de pré-défaut.

5. Une fois le test terminé, appuyez sur le bouton Ajouter/Examiner un rapport de test . Ce bouton
ajoute le résultat de test actuel au rapport. Il affiche également le rapport et permet à l'utilisateur de
nommer le test, de saisir des limites, des commentaires ou des lacunes. Les rapports peuvent être
enregistrés sur la mémoire interne STVI et transférés sur PowerDB via une clé USB. Les résultats des
tests précédents peuvent être chargés et l'option 'Retest' peut être utilisée pour répéter le test en
utilisant les mêmes paramètres que le test précédent.

164
6. Le taux d'échantillonnage (Sample Rate) indique le taux d'échantillonnage des données
enregistrées. Le taux d'échantillonnage provient du fichier de configuration (.cfg). Si aucun taux
d'échantillonnage n'est affiché dans le fichier de configuration (certains fichiers de relais COMTRADE
n'ont pas de taux d'échantillonnage), RTMS le calculera à partir du fichier de données.

7. # Samples est le nombre d'échantillons dans le fichier de données (.dat).

8. Le bouton du simulateur de batterie permet d'allumer ou d'éteindre le simulateur de batterie ;


sa couleur de fond passe au rouge en mode marche (ON) et au gris en mode arrêt (OFF). La tension à
appliquer est affichée sur le bouton et peut être modifiée en appuyant sur le bouton de configuration.

9. Le bouton Démarrer maintenant (Start Now) fonctionne en conjonction avec le bouton bleu de
lecture. En cliquant ou en appuyant sur le bouton Démarrer maintenant, un menu s'ouvre afin que
l'utilisateur puisse choisir s'il veut que le test démarre en appuyant ou cliquant sur le bouton bleu de
lecture, ou en cas de changement d'état de contact, ou à une heure précise fournie par l'heure décodée
IRIG-B sur l'entrée binaire n° 1 (utilisé pour les tests de bout en bout). Si vous sélectionnez le bouton
Démarrer IRIG (Start IRIG), en appuyant ou cliquant sur le bouton bleu de lecture, une fenêtre apparaît
et affiche l'heure UTC actuelle décodée avec l'heure de déclenchement prédéfinie 1 minute dans le
futur. En appuyant ou cliquant sur le bouton de coche verte, l'heure de déclenchement s'affiche.

10. Fenêtre de configuration du temps de pré-défaut (Pre Fault). Cela permet à l'opérateur d'« ajouter »
des cycles de pré-défaut supplémentaires à l'enregistrement de défaut d'origine (nécessaire pour une
polarisation correcte du relais). Le temps de pré-défaut est par défaut en secondes (S). Appuyez ou
cliquez sur le S pour passer en cycles (Cy). Lorsqu'un pré-défaut est sélectionné, deux champs
supplémentaires apparaissent. Un pour la tension et un pour le courant. Match (Correspondance) est le
paramètre par défaut ; cela signifie que les valeurs de pré-défaut de tension et de courant
correspondront aux valeurs de pré-défaut figurant dans les fichiers de configuration/données au début
de la forme d'onde enregistrée. Il est conseillé de le faire après avoir inspecté la forme d'onde, car il est
possible que des valeurs nulles soient au début de la forme d'onde. Si l'utilisateur ne souhaite pas
correspondre au début de la forme d'onde, il peut sélectionner Enter Amplitude (Saisir l'amplitude) pour
saisir les valeurs de pré-défaut de tension et de courant souhaitées. Les valeurs saisies sont des
valeurs maximales, car c'est ce qui se trouve dans les fichiers de données selon la norme. Si l'utilisateur
souhaite avoir des valeurs efficaces, il devra multiplier par 0.707.

REMARQUE : Le nombre de cycles requis pour la polarisation varie. Il est recommandé d'ajouter
un minimum de 30 cycles de pré-défaut à l'enregistrement COMTRADE. Contactez le support technique
de votre fabricant de relais, ou examinez votre manuel de relais pour connaître les paramètres de temps
de pré-défaut recommandés.

11. Bouton de réinitialisation – Appuyez sur ce bouton pour réinitialiser les paramètres de mise
sous tension par défaut de l'unité. Utilisez ce bouton pour réinitialiser les VIGENS après déclenchement
d'alarme en raison d'un court-circuit sur les voies de tension ou d'un circuit ouvert sur les voies de
courant.

12. Bouton bleu de lecture - Appuyez ou cliquez sur le bouton bleu de lecture pour télécharger les
formes d'onde et, en fonction du paramètre Démarrer maintenant, le système de test applique le vecteur
de pré-défaut, puis passe aux valeurs de lecture COMTRADE et attend que le relais testé fonctionne.

13. Fenêtre Itérations - La valeur par défaut est 1. En appuyant ou cliquant sur le bouton bleu de
lecture, le test sera exécuté une fois. Si vous désirez faire passer le relais par plusieurs itérations du
même défaut, entrez le nombre désiré de cycles itératifs sous forme de nombre entier.

165
14. Valeurs de tension et de courant analogiques - Le logiciel affiche les trois premiers canaux
analogiques définis par le fichier de configuration. Pour sélectionner d'autres canaux, cliquez ou
appuyez simplement dans la fenêtre fournie et une liste des canaux disponibles sera fournie pour
effectuer une sélection. Si votre système de test dispose de plus de 3 canaux de courant, pour
sélectionner plus de canaux, cliquez simplement sur le canal « vierge » et sélectionnez le canal
analogique suivant. Continuez ce processus de sélection jusqu'à ce que tous les canaux désirés soient
sélectionnés.

15. DIGITAL (NUMÉRIQUE) - Le nom du canal numérique par défaut est vierge. Pour lire les canaux
numériques, cliquez dans la fenêtre fournie et les noms de tous les canaux numériques apparaîtront.

3.13.2.1 Traitement du fichier COMTRADE


Les valeurs analogiques indiquées peuvent être dans les valeurs primaires ou secondaires définies par
le fichier de configuration. Les rapports PT et CT sont automatiquement fournis, ou saisis par
l'utilisateur, selon l'année du format de fichier standard COMTRADE. Les fichiers qui suivent la norme
de 1999 ou une norme ultérieure devraient avoir les rapports PT et CT dans le fichier de configuration
(.cfg). Cependant, tous les fabricants ne respectent pas strictement la norme, et ces rapports peuvent
faire défaut. Si c'est le cas et que le fichier de données (.dat) est en valeurs primaires, l'utilisateur peut
entrer manuellement les rapports PT et CT pour convertir les valeurs primaires en secondaires pour
l'ensemble de tests à lire ; voir l'exemple suivant.

Figure 158 Localisation des rapports entre valeurs primaires et secondaires dans l'écran de test

Pour modifier un rapport, cliquez ou appuyez sur n'importe quelle fenêtre de rapport fournie et entrez le
rapport.

166
Figure 159 Boîte de dialogue de modification des rapports

Le logiciel vous demandera si vous souhaitez appliquer tout (Apply All) ou appliquer à cette phase
(Apply To This Phase) uniquement. En appuyant sur le bouton d'application approprié, vous verrez la
tension et/ou le courant efficace maximum qui sera appliqué pendant le test.

Notez bien également les valeurs des unités, car certains canaux peuvent être enregistrés en
unités primaires et d'autres en unités secondaires. Parfois, les courants de test dépassent le maximum
de 30 A par phase. Les amplificateurs SMRT/FREJA peuvent générer des courants de défaut de sortie
allant jusqu'à 60 A pendant 1,5 seconde. Comme la plupart des défauts durent moins de quelques
cycles, cela ne posera pas de problème lors de la lecture. Les courants de test supérieurs à 60 A ne
sont pas autorisés.

L'utilisation principale de l'échelle (Scale) est d'ajuster proportionnellement les canaux de tension et de
courant afin de ne pas modifier l'« impédance » « vue » par un relais de distance. Par exemple, après
avoir ajusté les sorties en entrant les rapports CT/PT, supposons qu'un courant de sortie affiche 70 A et
que la tension de défaut est de 30 V. Puisque les canaux actuels ne peuvent pas lire plus de 60 A, les
valeurs actuelles doivent être abaissées à 60 A. Par conséquent, en ajustant l'échelle à 0,8570,
l'utilisateur peut abaisser le courant à disons 59,99 A. L'utilisateur devra abaisser proportionnellement
toutes les autres sorties, réduisant ainsi la tension de défaut à 25,71 V.

3.13.2.1.1 Ajout de la lecture de canaux numériques

Pour lire les canaux numériques, cliquez dans la fenêtre fournie et les noms de tous les canaux
numériques apparaîtront.

167
Figure 160 Sélection des canaux numériques à lire

Cliquez sur les canaux numériques souhaités, qui seront associés au canal de sortie binaire approprié ;
voir l'exemple suivant.

Figure 161 Sélection de quatre canaux numériques à lire

Une fois que tous les canaux appropriés ont été sélectionnés, les rapports appropriés définis et l'échelle
configurée, vous avez terminé la création d'un test.

3.13.2.2 Affichage des formes d'ondes de lecture COMTRADE


Pour afficher les formes d'onde qui seront lues, appuyez ou cliquez sur le bouton de forme d'onde

; voir l'exemple suivant.

168
Figure 162 Affichage des canaux analogiques et numériques à lire

Appuyez sur le bouton bleu de plaque signalétique (encadré en rouge ci-dessus) pour revenir à
l'écran précédent.

3.13.2.2.1 Commandes de zoom et de curseur

Utilisez les boutons de zoom avant et arrière pour zoomer sur les formes d'onde. Les boutons avant
et arrière déplacent la forme d'onde le long de l'axe temporel afin que l'utilisateur puisse visualiser la
forme d'onde entière lorsqu'elle est zoomée. Si un curseur est sélectionné, les flèches avant et
arrière déplacent le curseur. Le bouton Zoom Control (encadré en rouge) bascule entre les fonctions
de zoom et la sélection du curseur ; voir l'exemple suivant.

Figure 163 Sélection de la commande de zoom

169
Le curseur sélectionné montre les valeurs des canaux sélectionnés au dessus de la fenêtre. Le
format est le suivant :
N° de curseur, n° d'échantillon, canal sélectionné, valeur efficace, angle efficace, (valeur maximale,
angle de phase), canal de courant sélectionné, valeur efficace, angle efficace, (valeur maximale,
angle de phase), différence de temps de curseur à curseur en ms.
Le texte est codé par couleur et change en fonction de la phase sélectionnée ; voir l'exemple
suivant.

Figure 164 Utilisation des curseurs

3.13.2.2.2 Bouton de recadrage

L'avant-dernier bouton de la rangée supérieure est le bouton de recadrage . Il vous permet de


recadrer une forme d'onde en conservant ce qui se trouve entre les curseurs. Si vous appuyez sur le
bouton de lecture, le système ne lira que ce qui se trouve entre les deux curseurs. Pour supprimer le
recadrage, appuyez à nouveau sur le bouton de recadrage.

3.13.2.3 Enregistrement du test

Pour enregistrer le test, cliquez ou appuyez sur l'onglet FICHIER (FILE) et enregistrez-le en tant que
modèle de test PowerDB. Lorsque vous souhaitez exécuter le test, avec le système de test sous
tension et prêt, ouvrez simplement le modèle de test et appuyez sur le bouton bleu de lecture.
3.14 Simulateur d'oscillation de puissance

Appuyez ou cliquez sur le bouton d'oscillation de puissance pour accéder à l'écran de


réglage d'entrée associé ; voir la figure suivante.

170
Figure 165 Écran de réglage d'entrée d'oscillation de puissance

L'outil de simulation d'oscillation de puissance est similaire à l'outil d'oscillation de puissance du


calculateur de défaut, qui utilise deux formes d'ondes superposées de fréquences similaires pour
fournir une rampe d'impédance lisse. Cette méthode est semblable à un modèle à deux sources
avec des fréquences et des amplitudes similaires. Pour plus de détails sur la théorie et les équations
mathématiques associées à la simulation d'oscillation de puissance, voir la section 3.1.20.1.6
Oscillation de puissance.

3.14.1 Écran de test d'oscillation de puissance


Voici une brève description des boutons et des champs disponibles dans la boîte de dialogue de
l'écran de test d'oscillation de puissance.

Figure 166 Exemple d'écran de test de lecture COMRADE

1. Appuyez sur l'icône de maison pour revenir à l'écran de test manuel.

171
2. Appuyez sur le bouton de configuration pour passer à l'écran de configuration du logiciel
RTMS.

3. Appuyez sur le bouton de réglage d'entrée binaire pour afficher la boîte de dialogue d'entrée
binaire.

Les paramètres par défaut sont Entrée binaire 1, contacts secs, comme indiqué par le type d'entrée, et
l'action d'entrée affiche par défaut la fermeture des contacts normalement ouverts. Pour modifier le type
d'entrée de contacts secs à tension, appuyez sur l'icône de type d'entrée, qui bascule alors sur tension.
Pour passer à l'ouverture des contacts normalement fermés, appuyez sur l'icône d'action d'entrée, qui
bascule alors pour afficher l'ouverture des contacts fermés. Pour déterminer le temps de fonctionnement
de l'élément d'oscillation de puissance du relais, la temporisation est réglée par défaut en mode 'Latched
Input enabled' (Entrée verrouillée activée), pour qu'elle s'arrête lors de la fermeture du premier contact.
Notez que le délai d'antirebond est réglé à 2 millisecondes.

4. Une fois le test terminé, appuyez sur le bouton Ajouter/Examiner un rapport de test . Ce bouton
ajoute le résultat de test actuel au rapport. Il affiche également le rapport et permet à l'utilisateur de
nommer le test, de saisir des limites, des commentaires ou des lacunes. Les rapports peuvent être
enregistrés sur la mémoire interne STVI et transférés sur PowerDB via une clé USB. Les résultats des
tests précédents peuvent être chargés et l'option 'Retest' peut être utilisée pour répéter le test en
utilisant les mêmes paramètres que le test précédent.

5. Bouton bleu de lecture - Si vous appuyez ou cliquez sur le bouton bleu de lecture, le système
applique le vecteur de pré-défaut, puis passe aux valeurs d'oscillation de puissance et attend que le
relais testé fonctionne.

6. Bouton de réinitialisation – Appuyez sur ce bouton pour réinitialiser les paramètres de mise
sous tension par défaut de l'unité. Utilisez ce bouton pour réinitialiser les VIGENS après déclenchement
d'alarme en raison d'un court-circuit sur les voies de tension ou d'un circuit ouvert sur les voies de
courant.

7. Fenêtre Global - Les paramètres généraux peuvent affecter les valeurs des paramètres des fenêtres
Swing (Oscillation) et Results (Résultats). Voici la description de chaque paramètre de la fenêtre
Global :

Frequency (Hz) : Fréquence nominale du système en Hertz.


Voltage : Tension secondaire nominale du système ligne-terre (V)

172
Period : Laps de temps d'une oscillation de puissance complète en secondes (s). Ce paramètre sera
utilisé pour calculer le temps de pré-défaut général en secondes, ainsi que la durée (Duration) en
secondes dans la fenêtre Swing.
Setting Time : C'est le temps de fonctionnement du relais en secondes. Ce paramètre sera utilisé dans
la fenêtre Résultats pour définir les valeurs d'évaluation de temps Min et Max par défaut (±5 %). Notez
que les valeurs Min et Max peuvent être modifiées manuellement dans la fenêtre Results.

8. Fenêtre Swing - Les paramètres de la fenêtre Swing sont associés au lieu d'impédance. Voici la
description de chaque paramètre de la fenêtre Swing :

Turns : Le nombre de fois que l'oscillation de puissance se répétera autour de Zmid et Zmin.
Zmin : Le minimum du lieu d'impédance (ohms)
Zmid : Il s'agit de la deuxième impédance maximale pendant l'oscillation de puissance (ohms)
Zmax : Il s'agit de l'impédance de départ de l'oscillation de puissance (ohms)

Remarque relative à l'application : Assurez-vous de régler Zmax à une valeur d'au moins 1 ohm
plus élevée que le paramètre de cache d'oscillation de puissance. Le réglage de Zmax à une valeur
d'ohm très élevée peut aboutir à un lieu d'impédance irréaliste approchant la caractéristique de
fonctionnement d'impédance du relais à un angle indésirable. Démarrer Zmax juste à l'extérieur de
l'élément de cache d'oscillation de puissance fonctionne mieux pour cette application de test.

Figure 167 Lieu d'oscillation de puissance

Lorsque vous appuyez sur le bouton de lecture, le test commencera avec une valeur de pré-défaut pour
le paramètre de pré-défaut. Une fois le temps de pré-défaut écoulé, l'oscillation de puissance
commence. S'il n'y a qu'un seul tour, l'oscillation de puissance commence au point Zmax et se poursuit
de manière uniforme jusqu'à Zmin. Une fois que le lieu d'impédance atteint Zmin, elle continue alors
jusqu'à Zmid, et le test se termine. Pour les tests qui ont plusieurs tours, le lieu d'impédance continue
alors à partir de Zmid et se poursuit jusqu'à Zmin, puis revient à Zmid. Cela continue en fonction du
nombre de tours défini.
On peut définir Zmid égal à Zmax si une seule boucle est souhaitée. Zmin ne peut pas être égal à Zmid
ou Zmax.

9. Forme d'onde d'oscillation de puissance - La fenêtre graphique affiche les formes d'onde
d'oscillation de puissance qui seront lues. Si plusieurs tours sont spécifiés, l'affichage inclura chaque
tour.

173
10. Fenêtre Results : La fenêtre Results (Résultats) comprend la tension nominale, le courant de test
calculé, le temps de fonctionnement en secondes, les valeurs de temps Min et Max calculées en
secondes et le résultat (Réussite/Échec) en fonction du temps de fonctionnement enregistré.

3.15 Lecture du fichier SS1

Dans le menu Enhanced, cliquez sur le bouton SS1 pour ouvrir l'écran de test SS1.
La lecture de fichier SS1 est utilisée pour importer des fichiers à séquence d'états (SS1) à partir des
logiciels de simulation de puissance ASPEN et CAPE. La boîte de dialogue de fichier SS1 lit le fichier
SS1 et crée un fichier de lecture de séquence d'états dynamiques. En modélisant le système
d'alimentation à l'aide d'ASPEN ou CAPE, le relais peut ensuite être testé dynamiquement à l'aide de
scénarios de tests de système réalistes.

Figure 168 Boîte de dialogue d'écran de test SS1

3.15.1 Boîte de dialogue de fichier SS1


La boîte de dialogue est divisée en cinq zones, qui sont décrites avec un fichier SS1 importé. Voici un
exemple de fichier SS1 importé :

174
Figure 169 Exemple de fichier SS1 importé

3.15.1.1 Champ d'édition de fichier SS1


Le champ d'édition File: est utilisé pour localiser, en utilisant le bouton de navigation, un fichier SS1 à
convertir en un test RTMS.

Figure 170 Champ d'édition de fichier utilisé pour localiser le fichier SS1

3.15.1.2 Champ de simulations de fichier SS1


La fenêtre Simulations répertorie le nombre de simulations contenues dans le fichier SS1.

Figure 171 Fenêtre d'ID de simulations


La première colonne est le numéro d'identification du test. La 2e colonne est le nom de la simulation. La
3e colonne est la tension de la batterie (non utilisé, car la simulation de batterie est configurée
séparément). La 4e colonne est le délai d'antirebond (non utilisé, car le délai d'antirebond est défini dans
la boîte de dialogue Entrée binaire). La 5e colonne est la fréquence de sortie. La 6e colonne est le
nombre de canaux utilisé. La dernière colonne est le nombre d'états dynamiques dans le test (3 serait
pré-défaut, défaut et post-défaut).

3.15.1.3 Zone États du fichier SS1


La zone States est une liste des états dynamiques à présenter pour chaque simulation par numéro de
test. Dans l'exemple suivant, il y a 3 états représentant pré-défaut, défaut et post-défaut (disjoncteur
ouvert). La dernière colonne représente la durée de l'état en cycles.

175
Figure 172 Exemple d'états

3.15.1.4 Zone Vecteurs du fichier SS1


La zone Vectors est une liste des tensions et courants à afficher dans les simulations.

Figure 173 Exemple de vecteurs

Remarque : Toute tentative de modification de l'un des champs des zones Simulations,
States ou Vectors entraînera une interruption du convertisseur de fichier SS1. Toute modification
de l'un des fichiers texte doit être effectuée dans le fichier *.SS1. Un nouveau fichier complet peut
être créé à partir du fichier *.AA1 avec des valeurs différentes à l'aide du Bloc-notes et enregistré
avec un nouveau nom de fichier.

3.15.1.4 Zone Facteur d'ajustement de temps du fichier SS1


La zone Adjust Time Factor contient trois champs d'édition pour les ajustements de temps des
systèmes de test MPRT/SMRT. Les ajustements consistent à manipuler le temps en
millisecondes aux fins de synchronisation entre les systèmes de test de différents fabricants ou
modèles impliqués dans la lecture des tests et états de fichier.

Figure 174 Exemple de facteur d'ajustement de temps


Les champs d'édition d'ajustement de temps sont destinés au biaisement nécessaire des états de
défaut de pré-défaut, défaut et post-défaut. Ces ajustements peuvent être effectués pour les
systèmes de test MPRT ou SMRT et enregistrés comme valeurs par défaut. La mémoire par
défaut est limitée aux seules valeurs enregistrées pour la dernière fois et seul cet ensemble est
disponible pour renseigner les champs d'édition avec le bouton Load Defaults (Charger les valeurs
par défaut). Pour lancer la lecture des états à l'aide d'un déclencheur sur l'entrée binaire 1, cliquez
ou appuyez sur le bouton Wait Settings Enable (Activer les paramètres d'attente). Ensuite, entrez
le mode approprié (Applied (appliqué) ou Removed (supprimé)) et le type de contact (Voltage
(tension) ou Contact). La fenêtre Delay Time (Délai) sert à régler le délai d'antirebond, le cas
échéant.

3.15.1.5 Afficher le fichier SS1 brut


L'option View Raw SS1 File ouvre le Bloc-notes et affiche les données du fichier SS1 visualisé dans
la boîte de dialogue Convertisseur SS1.

176
Figure 175 Exemple d'informations du fichier SS1 brut

Pour exécuter le test, appuyez ou cliquez sur le bouton de lecture. Lorsque les tests sont terminés,
cliquez ou appuyez sur le bouton Done (Terminé).

3.16 Megger GOOSE Configurator (MGC) IEC 61850

Le logiciel Megger GOOSE Configurator (MGC) fournit un mappage des entrées et des sorties binaires
du système de test SMRT ou FREJA 5xx aux messages GOOSE souhaités. Les messages GOOSE
sont lus à partir des fichiers SCL (Substation Configuration Language) disponibles ou peuvent être
détectés automatiquement en analysant le réseau de sous-stations à la recherche des messages
GOOSE publiés disponibles. Ce processus de balayage est appelé « reniflement » GOOSE. Le MGC
fournit également des tâches avancées de dépannage réseau, telles que la comparaison des messages
GOOSE disponibles sur le réseau avec les messages GOOSE décrits dans les fichiers SCL à l'aide de
la fonctionnalité GOOSE MERGE/COMPARE. C'est également un outil puissant pour valider la
description de la communication horizontale (GOOSE) dans le fichier SCD fourni aux tests d'acceptation
en usine dans les sous-stations IEC 61850. Ce type de vérification est également appelé vérification de
cohérence GOOSE.

Un fichier SCL est un fichier XML qui décrit les IED disponibles dans une sous-station IEC 61850 (fichier
SCD) ou peut simplement décrire un seul dispositif IEC 61850 (fichiers ICD, CID). Dans le fichier SCL, il
existe plusieurs informations IEC 61850 disponibles (nœuds logiques dans les IED, messages GOOSE
envoyés par les IED, messages GOOSE reçus par les IED, informations de rapport à SCADA, etc.).

3.16.1 Description des messages GOOSE

GOOSE est l'acronyme de Generic Object Oriented System Event (GOOSE). Un « message GOOSE »
est une simplification intentionnelle. En réalité, le message GOOSE est un cadre numérique (message)
contenant beaucoup d'informations, y compris l'ensemble de données. Un ensemble de données peut
contenir différentes informations, comme des valeurs réelles (informations GOOSE analogiques, comme
la valeur efficace d'une quantité mesurée), des valeurs entières (p. ex. position BCD d'un changeur de
prise de transformateur de puissance), des valeurs booléennes (données GOOSE à un seul point ; p.ex.
le signal de déclenchement du relais de protection) et des informations de chaîne de 2 bits (informations
GOOSE à deux points ; p. ex. la position du disjoncteur). Le MGC permet de mapper les informations

177
binaires de l'ensemble de données (un seul point et deux points) aux entrées binaires et aux sorties
binaires du système de test de relais Megger.

Figure 176Test de déclenchement d'un IED IEC 61850 avec l'interface GOOSE IEC 61850.

3.16.1.1 Test de relais IEC 61850 - Description générale

Le système de test de relais Megger est connecté au bus de station IEC 61850 (ou directement au port
Ethernet du relais) et est programmé pour mapper le message GOOSE de déclenchement de l'IED testé
à une entrée binaire choisie. L'entrée binaire mappée est programmée pour arrêter la temporisation du
système de test Megger. Cette dernière action est réalisée à partir du logiciel RTMS. Pour tester les
applications de relais IEC 61850, où le relais de protection a besoin d'un signal externe pour permettre
les fonctions de protection (p. ex. commande d'interdéclenchement direct externe ou démarrage de
refermeture automatique externe ou démarrage de panne de disjoncteur), il est nécessaire
d'« alimenter » le relais IEC 61850 avec un message GOOSE. Le système de test de relais Megger, qui
est toujours connecté au bus de station IEC 61850, est maintenant programmé pour mapper une sortie
binaire à un message GOOSE défini publié par le SMRT ou FREJA 5xx. Le système de test active sa
sortie binaire lorsque le test l'exige, ce qui signifie que le message GOOSE change son état de 0 (faux)
à 1 (vrai). Dans une situation pratique, les deux applications (publication d'un message GOOSE et
abonnement d'un message GOOSE) sont souvent utilisées simultanément.

178
Figure 177 Test d'alimentation de relais externe (démarrage de refermeture automatique) d'un IED IEC
61850 avec un SMRT ou FREJA 5xx doté de l'interface GOOSE IEC 61850.

3.16.2 Menus du MGC

Voici la description des menus du MGC :

Figure 178 Barre de menus du MGC


3.16.2.1 Onglet File (Fichier)

3.16.2.1.1 Save (Enregistrer)

Cette option permet à l'utilisateur d'enregistrer un fichier *.mgc. Ce fichier contiendra tous les messages
GOOSE utilisés pour configurer le système de test et tous les onglets créés pour le reniflement des
messages GOOSE, ou pour les messages GOOSE importés à partir de fichiers SCL. Le fichier *.mgc
contiendra également les mappages aux entrées et sorties binaires.

3.16.2.1.2 Save As (Enregistrer sous)

Cette option similaire à Save (Enregistrer) permet à l'utilisateur de créer un nouveau fichier *.mgc avec
un nom différent.

3.16.2.1.3 Open (Ouvrir)

Ouvre un fichier *.mgc

3.16.2.1.4 Download Settings to Test Set (Télécharger les paramètres sur le système de test)

Cette fonction permet de télécharger (écrire) une configuration de mappage sur le système de test.

179
3.16.2.1.5 Exit (Quitter)

Ferme le MGC.

3.16.2.2 Onglet Edit (Édition)

Toutes les opérations de ce menu affectent les messages GOOSE dans l'onglet actif. Aucune
modification ne sera effectuée jusqu'à ce que la nouvelle configuration soit téléchargée. Voici la
description du menu de l'onglet Edit :

Figure 179 Menu de l'onglet Édition

3.16.2.2.1 Delete Selected GOOSE (Supprimer le GOOSE sélectionné)

Supprime les messages GOOSE sélectionnés dans l'onglet actif.

3.16.2.2.2 Mark Unconfirmed (All GOOSE messages this tab) (Marquer comme non confirmé (Tous les
messages GOOSE de cet onglet))

Marque les messages GOOSE capturés comme non confirmés. Cela est utile pour déterminer si l'on
trouve un message GOOSE particulier dans le réseau. Tous les messages GOOSE importés des
fichiers SCL sont non confirmés.

3.16.2.2.3 Reset Binary Input Mapping (Réinitialiser le mappage aux entrées binaires)

Réinitialise tous les mappages aux entrées binaires sous l'onglet MyGOOSE.

3.16.2.2.3 Reset Binary Output Mapping (Réinitialiser le mappage aux sorties binaires)

Réinitialise tous les mappages aux sorties binaires sous l'onglet MyGOOSE.

3.16.2.2.5 Reset All Binary Input / Output Mappings (All GOOSE messages) (Réinitialiser tous les
mappages aux entrées/sortie binaires (Tous les messages GOOSE))

Réinitialise tous les mappages aux entrées et sorties binaires sous l'onglet MyGOOSE.

3.16.2.2.6 Delete Current Tab (Supprimer l'onglet actuel)

Supprime l'onglet visible. L'onglet MyGOOSE ne peut pas être supprimé.

3.16.2.3 Onglet View (Afficher)

Voici la description de l'onglet View du MGC :

180
Figure 180 Menu de l'onglet Afficher

3.16.2.3.1 Collapse All (Réduire tout)

Si un message GOOSE est développé, cette commande réduit tous les messages GOOSE.

3.16.2.3.2 Expand All (Développer tout)

Développer tout affiche toutes les propriétés des messages GOOSE.

3.16.2.3.3 Open Log (Ouvrir le journal)

Ce menu permet à l'utilisateur d'afficher le fichier journal contenant toutes les opérations de l'utilisateur
et du MGC.

3.16.2.4 Onglet Tools (Outils)

Voici la description du menu de l'onglet Tools :

Figure 181 Menu de l'onglet Outils

3.16.2.4.1 Capture (Capturer)

Utiliser pour « renifler », c'est-à-dire capturer, les messages GOOSE à partir d'un dispositif réseau. Cela
ouvre la fenêtre d'interface réseau sélectionnée (port Ethernet), si aucune interface n'a été sélectionnée
précédemment dans cette session.

3.16.2.4.2 Import (Importer)

Permet d'importer des messages GOOSE à partir d'un fichier de type SCL. Ces fichiers ont une
extension .SCD, .CID ou .ICD (norme IEC 61850, édition 1). Cela ouvre une fenêtre de navigation pour
sélectionner un fichier SCL à ouvrir.

3.16.2.4.3 Sort (Trier)

Utilisé pour trier les messages GOOSE en ordre décroissant ou ascendant.

3.16.2.4.4 Reset GOOSE Configuration (Réinitialiser la configuration GOOSE)

Utilisé pour réinitialiser les configurations de mappage GOOSE du système de test.

3.16.2.4.5 Select Network Device (Sélectionner un dispositif réseau)

181
Utilisé pour afficher la fenêtre ci-dessous permettant de choisir le port Ethernet du PC qui sera utilisé
pour renifler (capturer) les messages GOOSE et pour communiquer avec le système de test Megger.
Dans des situations normales, ce port Ethernet de PC est connecté au port avant du système de test.

Figure 182 Sélection du port Ethernet

3.16.2.4.6 Set Test Set IP (Configurer l'adresse IP du système de test)

Affiche une fenêtre utilisée pour entrer l'adresse IP du port avant du système de test Megger pour
permettre le téléchargement du mappage GOOSE.

Figure 183 Fenêtre pour configurer l'adresse IP

3.16.2.4.7 Preferences (Préférences)

Voici la description des sélections de l'écran Preferences :

Figure 184 Sélections de l'écran Preferences

REMARQUE : Le mode SMRT / MPRT s'applique également aux unités FREJA 5xx.

3.16.2.4.7.1 Full View (Affichage complet)

Dans l'affichage complet, toutes les informations associées aux messages GOOSE sont affichées. Voir
l'exemple suivant.

182
Figure 185 Affichage complet des messages GOOSE

3.16.2.4.7.2 Easy View (Affichage pratique)

Dans l'affichage pratique, les informations les plus utilisées associées aux messages GOOSE sont
affichées. En l'absence de dépannage GOOSE avancé, c'est l'affichage suggéré pour l'utilisateur.

Figure 186 Exemple de message GOOSE dans l'affichage pratique

3.16.2.4.7.3 FREJA 4xx Mode (Mode FREJA 4xx)

Cela permet au MGC de fonctionner avec les systèmes de test de relais Megger FREJA 4xx.
Les messages GOOSE seront affectés aux entrées (abonnement) et aux sorties (publication) binaires
du FREJA 4xx.

3.16.2.4.7.4 SMRT / MPRT Mode (Mode SMRT/MPRT)

Cela permet au MGC de fonctionner avec les unités SMRT ou FREJA 5xx, ou d'anciennes unités MPRT,
dotées de l'interface IEC 61850. Les messages GOOSE seront affectés aux entrées et sorties binaires
des unités MPRT, SMRT ou FREJA 5xx.

3.16.2.4.7.5 PC-GOOSER Mode (Mode PC-GOOSER)

183
Cela permet au MGC de fonctionner avec l'équipement de test GOOSE IEC 61850, le GOOSER.
La production du GOOSER a été interrompue.

3.16.2.4.7.4 Expanded MPRT Mode (Mode MPRT étendu)

Dans ce mode, tous les GOOSE abonnés ou publiés peuvent être affectés aux entrées ou aux sorties
binaires. Si un message GOOSE contient diverses indications, ces indications particulières peuvent être
mappées aux entrées ou aux sorties. La figure suivante montre un GOOSE avec une indication mappée
à l'entrée 6 et l'autre indication mappée à la sortie 6. Veuillez noter que dans ce mode, il est difficile de
déterminer si un GOOSE est publié ou abonné. Ce type d'application n'est pas très fréquent.

Figure 187 Écran de mode MPRT étendu

3.16.2.4.7.7 Bypass Test Set Connection (Contourner la connexion au système de test)

Permet au MGC de balayer le réseau sans avoir un système de test comme point d'accès au réseau
sécurisé.

Remarque : Dans ce cas, le port Ethernet de PC est directement connecté au bus de sous-
station. Ce mode de fonctionnement est destiné uniquement aux utilisateurs avancés qui ont un contrôle
total des messages que le PC peut envoyer sur le bus de sous-station. Il n'est absolument pas
recommandé pendant les tests de maintenance, ou lorsque la sous-station est en fonctionnement. En
cas de doute, connectez toujours votre PC au port ISOLÉ (ISOLATED) de l'équipement de test de relais
Megger, puis connectez le port IEC 61850 au bus de sous-station.

3.16.2.5 GOOSE Filter Options (Options de filtre GOOSE)

Les options de filtre GOOSE permettent à l'utilisateur d'ajouter des messages GOOSE à l'onglet
FILTER. Pour cela, sélectionnez un message GOOSE, cliquez avec le bouton droit de la souris sur
celui-ci et sélectionnez « Add to GOOSE Filter » (Ajouter au filtre GOOSE).

184
Figure 188 Écran d'options de filtre GOOSE du MGC

3.16.2.5.1 Delete On Add To Filter (Supprimer en cas d'ajout au filtre)

Cette option supprime les messages GOOSE sélectionnés de l'onglet actuel lorsqu'ils sont ajoutés à
l'onglet FILTER.

3.16.2.5.2 Filter Allows Update (Le filtre permet une mise à jour)

Cette option permet de capturer/mettre à jour uniquement les messages GOOSE de l'onglet FILTER,
avec la prochaine opération de capture. Si elle n'est pas sélectionnée, les messages GOOSE de l'onglet
FILTER seront ignorés lors de la prochaine opération de capture et ne seront pas ajoutés/mis à jour.
Supprimez l'onglet Filter si vous souhaitez vous débarrasser facilement de tout filtrage.

3.16.2.5.3 VLAN ID (ID du VLAN)

Dans cette fenêtre, il est également possible d'affecter l'algorithme GOOSE MERGE et de décider si
certains paramètres importants tels que la balise VLAN et l'attribut Test doivent être utilisés pour
discriminer si deux messages sont égaux ou différents. Si cette option est sélectionnée, deux messages
GOOSE ayant des attributs différents ne seront pas fusionnés dans une opération MERGE. Cela signifie
que si un GOOSE SCL et un GOOSE RENIFLÉ sont égaux dans tous leurs paramètres, mais que la
balise VLAN est différente, ils ne seront pas fusionnés, car ils seront considérés comme des messages
différents. Si elle n'est pas sélectionnée, les attributs VLAN seront ignorés dans une opération MERGE.

3.16.2.5.4 GOOSE Test Attribute Ed. 1 (Attribut de test GOOSE Ed. 1) 1.

Si cette option est sélectionnée, deux messages GOOSE ayant une valeur différente (Vrai ou Faux) de
l'attribut Test seront considérés comme différents et ne seront pas fusionnés. Cela signifie que si un
GOOSE SCL et un GOOSE RENIFLÉ sont égaux dans tous leurs paramètres, mais que l'attribut Test
est différent, ils ne seront pas fusionnés. Si elle n'est pas sélectionnée, l'attribut Test sera ignoré dans
un algorithme MERGE. Cela signifie que si un GOOSE SCL et un GOOSE RENIFLÉ sont égaux dans
tous leurs paramètres, mais que l'attribut Test est différent, ils seront considérés comme égaux et seront
fusionnés.

3.16.2.6 Onglet Test

3.16.2.6.1 IEC 61850-8-1 Ed. 1 Test (Test IEC 61850-8-1 Ed. 1)

185
Avec ce menu, il est possible de manipuler le paramètre de service de test et les bits de test des
attributs de qualité de test des messages GOOSE publiés par le système de test de relais Megger.

Figure 189 Menu de sélection de test IEC 61850 Ed. 1

3.16.2.7 Onglet Help (Aide)

Figure 190 Onglet Aide du MGC

About (À propos de)


L'option d'aide affiche la version du logiciel.

User's Manual (Manuel d'utilisation)


Ouvre le manuel d'utilisation (Acrobat Reader doit être installé).

3.16.2 Barre d'outils du MGC

Les boutons du MGC fournissent un raccourci pour importer ou capturer un message GOOSE sans
naviguer dans la barre d'outils. Les différents boutons sont affichés dans la figure suivante.

Figure 191 Barre d'outils du MGC

3.16.3.1 Bouton SCL

Importer des messages GOOSE à partir d'un fichier SCL.

3.16.3.2 Bouton C

Capturer (renifler) les messages GOOSE du réseau.

3.16.3.3 Bouton DL

Télécharger les paramètres d'écriture sur le système de test.

186
3.16.3.4 Bouton MERGE
Cela fusionne les messages GOOSE capturés et importés dans un seul onglet.

3.16.3.5 Bouton COMPARE

Ce bouton apparaît s'il existe un onglet MERGE. Il est possible de sélectionner deux messages GOOSE
de l'onglet MERGE et en cliquant sur COMPARE, ils apparaîtront dans un nouvel onglet affichant la liste
des différences des deux messages GOOSE sélectionnés. Ceci est utile lorsque l'algorithme MERGE ne
réussit pas avec certains messages afin de comprendre facilement quelles sont les différences. S'il n'y a
pas d'onglet MERGE, ce bouton est grisé.

3.16.3.6 Bouton Copy to MyGOOSE (Copier sur MyGOOSE)

Copier un message GOOSE dans l'onglet MyGOOSE. L'onglet MyGOOSE est l'endroit où tous les
messages GOOSE sont affectés aux entrées ou aux sorties binaires. Une sélection multiple est possible
(Maj Clic).

3.16.3.7 Bouton Nouvelle recherche

La sélection de cette option ouvre une boîte de dialogue de recherche, où il est possible de définir les
paramètres pour rechercher des messages GOOSE.

Figure 192 Onglet Recherche du MGC


<<Previous (Précédent)
Cela permet de passer au résultat précédent selon le filtre de recherche.

Next>> (Suivant)
Cela permet de passer au résultat suivant selon le filtre de recherche.

3.16.4 Balayage du réseau


Une façon de déterminer l'intégrité du système consiste à surveiller le trafic réseau. La communication
de stations comprend plusieurs composants, dont la communication GOOSE. À l'aide du MGC, il est
possible de balayer le réseau pour rechercher la communication GOOSE et, si vous le souhaitez,
d'utiliser ces informations pour configurer le système de test Megger pour l'abonnement ou la publication
de messages GOOSE. Le balayage du réseau peut également être utile lors du dépannage.

187
3.16.4.1 Capture des messages GOOSE

La capture des messages GOOSE du réseau est une autre façon de les importer dans le logiciel MGC.
1. Connectez le PC au port PC ou ISOLÉ (ISOLATED) du système de test de relais Megger. Si
vous utilisez le MGC intégré dans le logiciel avancé RTMS, il n'est pas nécessaire de connecter
un PC.
2. Connectez le commutateur Ethernet de sous-station (bus de sous-station) au port IEC 61850 du
système de test de relais Megger.
3. L'application MGC est alors lancée.

Figure 193 Utilisation du bouton Capturer


4. Cliquez sur le bouton C (ou utilisez « Tools » - « Capture ») ; le MGC demande quel port
Ethernet du PC devrait être utilisé pour la communication avec le MGC.

Remarque : Il est recommandé que l'adresse du port Ethernet du PC soit compatible avec
l'adresse IP du port du système de test de relais Megger.

Figure 194 Sélection du port Ethernet du PC

Définissez l'adresse IP du système de test.

Figure 195 Définition de l'adresse IP du système de test.

5. Une fois qu'un dispositif est sélectionné, le bouton C devient vert et les messages commencent
à apparaître lorsqu'ils sont capturés. Une session de capture dure jusqu'à ce que le bouton C
soit cliqué une nouvelle fois.

6. Lorsque les messages GOOSE souhaités apparaissent à l'écran, arrêtez le balayage en cliquant
de nouveau sur C.

188
Tous les messages capturés sont affichés en vert. Chaque fois qu'une session de capture est lancée, un
onglet séparé contenant tous les messages capturés est créé.

Figure 196 Messages GOOSE capturés

3.16.4.2 Surveillance des messages GOOSE

Lors de l'exécution d'un processus de capture, le MGC affiche l'état des signaux capturés. Tout
changement d'état sera mis en évidence par le changement de couleur du signal, pourpre pour
désactivé (faux) et rouge pour activé (vrai).

Figure 197 Exemple de changement d'état des messages GOOSE capturés

189
3.16.5 Analyse des messages GOOSE

De nombreux types de messages sont transportés à l'aide du même réseau. Le renifleur intégré dans le
MGC facilite l'analyse en montrant uniquement les messages GOOSE et en excluant tout autre type de
message Ethernet. Même si cela réduit d'une certaine mesure la quantité de trafic à analyser, il peut
rester une quantité importante d'informations à trier avant d'examiner les informations recherchées.
Il existe un certain nombre d'outils qui peuvent être utilisés afin de trouver les informations recherchées
à partir du réseau,
p. ex. la boîte de dialogue d'avertissement d'ID du VLAN, Filtre, Merge et confirmation.

3.16.5.1 Filtre GOOSE

Il peut y avoir un grand nombre de messages GOOSE à analyser sur le réseau, et il peut être laborieux
de faire une capture complète, puis de trouver les messages recherchés parmi tous les autres
messages. Dans ce cas, la fonctionnalité de filtre peut être utilisée pour exclure tous les messages non
recherchés. Pour filtrer, sélectionnez un message GOOSE dans n'importe quel onglet, cliquez avec le
bouton droit de la souris sur ce message et sélectionnez « Add To GOOSE Filter » (Ajouter au filtre
GOOSE). Cela ajoutera le message à un nouvel onglet, s'il n'existe pas déjà, appelé FILTER. La
prochaine fois qu'une capture sera effectuée, seuls les messages de l'onglet du filtre seront capturés.
Les paramètres du filtre se trouvent sous Tools | Preferences | GOOSE Filter Options. Il est également
possible de sélectionner ici si le message GOOSE qui est ajouté au filtre doit être supprimé de l'onglet
d'où il est sélectionné. Cela peut être utile pour suivre les messages analysés.

3.16.5.2 MERGE (FUSIONNER)

Lors de la capture, il peut y avoir des messages GOOSE différents de ceux prévus sur le réseau. C'est
là que MERGE peut être utilisé afin de vérifier si un message GOOSE sur le réseau est différent d'un
message GOOSE décrit dans le fichier SCL. MERGE compare les messages d'un fichier SCL avec une
session de capture. C'est-à-dire que, lors de la capture de messages du réseau et de l'importation d'un
fichier SCL contenant des messages qui devraient être disponibles sur le réseau, il est possible de voir
si les messages sont vraiment présents et si un paramètre important des messages a été modifié. Une
description plus détaillée de l'utilisation de MERGE se trouve à la section suivante.

3.16.5.3 COMPARE (COMPARER)

Si l'opération MERGE entre deux messages GOOSE ne réussit pas, c'est parce que les deux messages
ont des différences. Il est possible d'avoir des informations sur toutes les différences entre deux
messages GOOSE en les sélectionnant (à partir de l'onglet MERGED) et en cliquant sur COMPARE. De
cette façon, il sera facile de comprendre les différences entre les messages GOOSE. Ces différences
sont généralement la cause de la non-réception d'un message GOOSE de certains IED : il existe des
différences entre le GOOSE prévu (décrit dans le fichier SCL) et le GOOSE disponible (publié sur le
réseau).

3.16.5.4 Confirmation

Tous les messages GOOSE capturés sont confirmés, c'est-à-dire qu'ils existent réellement sur le réseau
et sont donc marqués d'une couleur verte. Tous les messages GOOSE importés à partir d'un fichier SCL
sont considérés comme non confirmés et sont colorés en noir. Lors de la capture des messages
GOOSE, il peut être difficile de voir si un message GOOSE particulier effectue réellement des
opérations. En marquant le signal ou le message GOOSE complet comme non confirmé, il est possible
de voir les signaux qui ont réellement des données qui changent. Si les données changent, la couleur du
message GOOSE revient à la couleur verte, sinon elle reste noire, ce qui signifie que le signal n'est pas
actif sur le réseau, même si le message GOOSE est présent.

3.16.6 Fusion de messages GOOSE

190
Lors de l'analyse de la communication GOOSE IEC 61850 dans une sous-station, on suppose que la
liste des messages GOOSE détectés à partir du balayage réseau est égale à la liste des messages
GOOSE répertoriés dans le fichier SCL décrivant la sous-station (SCD). Non seulement la liste, mais
aussi les attributs GOOSE du message GOOSE balayé et du message GOOSE SCL doivent être
identiques. Il se peut que les messages GOOSE balayés diffèrent des messages du fichier SCL. Ces
différences peuvent entraîner la non-réception dans certains IED de messages GOOSE qui « semblent
OK » du point de vue du balayage réseau. L'application MGC permet de « fusionner » les informations
GOOSE balayées du réseau avec les informations GOOSE du fichier SCL. Si deux messages GOOSE,
l'un balayé et l'autre dans le fichier SCL, sont exactement égaux, ils sont fusionnés dans un seul
message GOOSE. S'il y a des différences, ils ne sont pas fusionnés. Vous pouvez ensuite vérifier les
messages GOOSE qui n'ont pas été fusionnés et trouver les différences qui expliquent pourquoi certains
IED ne peuvent pas recevoir les messages GOOSE publiés.

3.16.6.1 Exemple de MERGE et COMPARE

Dans cet exemple, il existe deux IED. Le fichier SCD de la sous-station décrit les messages GOOSE
que les deux IED devraient envoyer :

Les deux IED sont « RET670_IEC » et « GOOSER ». « RET670_IEC » est configuré pour envoyer trois
messages GOOSE, comme le montre l'image ci-dessus. Seul « RET670_IEC » est connecté au bus de
sous-station.
En balayant le bus de sous-station, les messages GOOSE suivants sont détectés :

191
Figure 198 Messages GOOSE capturés

Remarque : Dans les messages GOOSE publiés, l'information unique « Nom IED » n'est pas
disponible, et « Nom IED + Nom LD » (nom IED + nom logique du dispositif) est utilisé à la place. C'est parce
que le (nom IED + nom logique du dispositif) n'est pas publié dans le message GOOSE.

Pour « fusionner » les messages GOOSE balayés et les messages GOOSE SCL, appuyez sur le bouton
MERGE. Le résultat est illustré ci-dessous dans l'onglet MERGED :

Figure 199 Messages GOOSE fusionnés

Vous pouvez voir que 2 messages ont été fusionnés avec succès (l'icône M l'indique). Cela signifie
que ces deux messages sont identiques aux informations du fichier SCD : les IED de la sous-station
publient les messages GOOSE exactement comme cela est configuré dans le fichier SCD. En
« examinant » le premier message GOOSE fusionné, vous pouvez voir que le MGC a fusionné les
informations SCL avec les informations de données balayées.

192
Figure 200 Examen des messages GOOSE fusionnés

Dans cet exemple, l'adresse IP d'IED n'est disponible que dans le fichier SCL (et non dans le message
publié), tandis que l'adresse MAC du port Ethernet d'IED n'est disponible que dans le message publié
(mais pas dans le fichier SCD) :

Figure 201 Adresse IP d'IED dans le fichier SCL

Pour l'ensemble de données, vous pouvez voir également que les informations d'objet de données (nom
de l'information unique dans l'ensemble de données), disponibles uniquement dans le fichier SCD, ont
été fusionnées avec les informations brutes (booléennes) disponibles dans le message publié :

Figure 202 Informations booléennes fusionnées

Voici ce qui est utile à ce stade : la fusion réussie indique que les messages GOOSE fusionnés publiés
sont conformes à ce qui a été configuré dans le fichier SCL, et l'utilisateur dispose de toutes les
informations utiles pour comprendre « ce qui se passe » dans la sous-station. L'indication « Booléen »
pour l'ensemble de données n'est pas très significative, mais lorsque cela est intégré à l'information SCL
« SP16GGIO3 », on comprend mieux que le bit de l'ensemble de données représente le nœud logique
SP16G-GIO, qui est une information standard de la norme IEC 61850. De plus, il existe des indications
des « messages GOOSE non fusionnés ».

Pour comprendre pourquoi les messages GOOSE n'ont pas été fusionnés, il faut une expérience de la
norme IEC 61850 et effectuer une enquête manuelle. Le système est déjà en mesure d'identifier les

193
messages GOOSE étranges en ne les fusionnant pas. Examinons les messages GOOSE non
fusionnés.

Figure 203 Messages GOOSE fusionnés et non fusionnés

Le GOOSE doté de l'adresse MAC « 01-0C-CD-01-00-FF » n'est disponible que sur le fichier SCD (en
noir). Il n'est donc pas disponible sur le bus de station. L'IED « GOOSER » (votre système de test de
relais) n'est pas connecté au bus, et ne fusionnera donc pas avec le fichier SCL. Le message « 01-0C-
CD-01-00-01 » est disponible sur le bus (couleur verte) et se trouve dans le fichier SCL. Cependant, il
existe une différence dans certaines données, donc ils sont en fait différents. Pourquoi?
Examinons les messages :

Figure 204 Examen des messages GOOSE

Vous pouvez voir que le GOOSE publié (couleur verte) a le VLAN 256. Le GOOSE (GOOSE SCL,
couleur noire) a le VLAN 1. Cette différence peut entraîner la non-réception de ce message GOOSE par
l'IED configuré pour le recevoir. L'IED est configuré à partir du fichier SCL, et le GOOSE publié est

194
différent. La raison pour laquelle l'IED a-t-il publié un message GOOSE ayant un VLAN différent de celui
indiqué dans le fichier SCD ne peut pas être analysée par l'application MGC et nécessite une enquête
plus approfondie. Une possibilité est que l'IED a été configuré avec une autre version du fichier SCD, ou
peut-être que l'IED a mal interprété l'information du fichier SCD. Ce qui est important, c'est de pouvoir
savoir facilement que certains messages ne sont pas vraiment identiques. Il est possible de sélectionner
les deux messages qui n'ont pas été fusionnés et de demander au MGC de montrer leurs différences en
utilisant le bouton COMPARE.

3.16.6.2 Exemple de COMPARE

Dans l'exemple suivant, nous pouvons voir un onglet MERGED, où certains messages GOOSE n'ont
pas été fusionnés ; voir fig. ci-dessous.

Figure 205 Messages GOOSE fusionnés et non fusionnés

Sélectionnez les deux messages non fusionnés (Maj ou Ctrl sur les deux pour les sélectionner) et
cliquez sur COMPARE ; voir la figure suivante.

Figure 206 Comparaison des messages GOOSE

Vous obtiendrez le nouvel onglet COMPARE, où la liste des différences est affichée ; voir la figure
suivante.

195
Figure 207 Différences de la comparaison
En analysant les résultats de la comparaison, on voit que le GOOSE SCL contient un ensemble de
données plus long que le GOOSE publié. De plus, les révisions de configuration des deux messages
sont différentes : 1 dans le GOOSE publié, et 2 dans le SCL GOOSE. Cela signifie très probablement
qu'après l'installation des IED d'éditeur, la communication horizontale de la sous-station a été modifiée
pour le GOOSE 01-0C-CD-01-00-AD. Son ensemble de données a été modifié et l'outil d'ingénierie IEC
61850 a correctement augmenté la révision de configuration (de 1 à 2). Le fichier SCL ne décrit pas
correctement la sous-station et les IED devraient être chargés avec les nouvelles informations IEC
61850 contenues dans le fichier SCD donné.

3.16.7 Configuration

Les systèmes de test SMRT et FREJA 5xx peuvent s'abonner aux signaux binaires ou publier des
signaux binaires. La configuration doit être effectuée pour que le système de test de relais Megger
sache quelles entrées ou/et sorties doivent être mappées à quels messages GOOSE. La configuration
se fait en copiant les messages GOOSE recherchés dans l'onglet MyGOOSE du MGC.

La procédure générale de configuration du système de test de relais Megger consiste à découvrir quels
signaux sont disponibles en important un fichier SCL ou en capturant les messages GOOSE sur le
réseau, copier les messages GOOSE recherchés dans l'onglet MyGOOSE du MGC et affecter les
entrées et/ou sorties binaires, le cas échéant.

Les IED publient et/ou s'abonnent aux messages GOOSE principalement pour la communication de
baies. Le fichier SCL de la station fournit des informations complètes sur les messages GOOSE
disponibles. Une autre façon de découvrir ce qui est disponible est de capturer le trafic réseau et de
rechercher des messages spécifiques. La capture est une bonne méthode tant qu'il n'y a que quelques
signaux, mais comme la description des signaux est incomplète dans le message, cela peut prendre
beaucoup de temps pour trouver ce qui est réellement disponible. Par conséquent, il est généralement
préférable d'effectuer la configuration en utilisant le fichier SCL de la station où toutes les informations
sont incluses, c'est-à-dire les fichiers SSD ou SCD.

196
Figure 208 Sélection d'un GOOSE capturé pour opération et copie dans MyGOOSE

Figure 209 Mappage des messages GOOSE aux entrées et sorties binaires

Figure 210 Sélection d'un GOOSE importé à partir d'un fichier SCL pour
opération et copie dans MyGOOSE

Figure 211 Mappage d'un GOOSE importé dans MyGOOSE

3.16.7.1 Mappage des entrées binaires SMRT/FREJA 5xx aux messages GOOSE (abonnement)

Cette opération est nécessaire lorsque le système de test de relais doit réagir à certains signaux de
relais qui, dans la technologie conventionnelle, sont des contacts de relais (déclenchement, oscillation
de puissance de démarrage détectée, etc.) et, dans la technologie IEC 61850, sont représentés par des
messages GOOSE publiés.

L'action qui doit être effectuée consiste à mapper le message GOOSE à une entrée binaire spécifique.
Une fois cela effectué, le test de relais s'effectue de la même manière que pour la technologie
conventionnelle. Le système de test de relais doit être arrêté (en cas de test de déclenchement) par
l'entrée binaire souhaitée, qui est mappée à un message de réception GOOSE.

Pour effectuer le mappage de l'ensemble de données GOOOSE à l'entrée binaire, le message GOOSE
doit être disponible sur l'onglet MyGOOSE.

197
Figure 212 GOOSE importé dans MyGOOSE pour mappage

L'onglet MyGOOSE de messages GOOSE contient un ensemble de données, et les informations de bits
de l'ensemble de données sont en fait mappées à une entrée binaire ; voir la description étape par étape
suivante.

1] Cliquez sur + pour développer.


Les informations de l'ensemble de données sont ouvertes :

Figure 213 Ouverture de l'ensemble de données

2] Sélectionnez un bit (ou plusieurs bits) de l'ensemble de données et mappez-le à l'entrée binaire
souhaitée sous GOOSE Subscription (Abonnement GOOSE).

Figure 214 Mappage à l'entrée binaire 1 (BIN1)

Lorsque le choix est terminé, dans l'exemple, le système de test de relais sera chargé de mapper le bit
n° 1 de l'ensemble de données à son entrée binaire 1 :

3] Ces informations doivent ensuite être envoyées (téléchargées) au système de test de relais en
cliquant sur le bouton DL (téléchargement).

198
L'application MGC demande l'adresse IP du port Ethernet du système de test.

4] Appuyez sur le bouton OK pour envoyer les informations de mappage au système de test de relais.

Après cela, le SMRT/FREJA 5xx se comportera de la manière indiquée. Dans l'exemple donné, cela
signifie que lorsque le bit 1 de l'ensemble de données du message GOOSE 01-0C-CD-01-00-AB est
égal à 1, le SMRT/FREJA 5xx « croit » que son entrée binaire 1 est activée et lorsque le bit est égal à 0,
le SMRT/FREJA 5xx « croit » qu'elle n'est pas activée.

3.16.7.2 Mappage des sorties binaires SMRT/FREJA 5xx aux messages GOOSE (publication)

Cette opération est nécessaire lorsque le SMRT/FREJA 5xx doit activer certains signaux sur le relais
testé. Un exemple typique est le support d'accélération, ou le démarrage de la refermeture automatique,
ou le démarrage de la protection contre les pannes du disjoncteur. Dans la technologie conventionnelle,
cela se fait en activant les sorties binaires du SMRT/FREJA 5xx qui sont connectées aux entrées
binaires du relais. Pour la technologie IEC 61850, un message GOOSE est envoyé par le SMRT/FREJA
5xx dans le dispositif de protection et la valeur du message GOOSE est associée à l'état de la sortie
binaire mappée. Lorsque la sortie est ouverte, le message GOOSE a la valeur 0 et, lorsqu'elle est
fermée, il a la valeur 1.

Le mappage se fait de la même manière que pour les entrées binaires, sauf que les bits de l'ensemble
de données sont mappés à partir de la colonne « GOOSE Publication ».

3.16.7.3 Manipulation du paramètre de service de test IEC 61850 dans les messages GOOSE publiés

L'attribut de test (appelé officiellement « Paramètre de service de test ») des messages GOOSE publiés
par le SMRT/FREJA 5xx peut être manipulé à partir du menu « Test / IEC 61850-8-1 Ed. 1 Test » ; voir
les figures ci-dessous.

Dans la première moitié de la fenêtre ci-dessus, il est possible de manipuler le paramètre de service de
test de tous les messages GOOSE envoyés par le SMRT/FREJA 5xx, ce qui signifie que les messages
sont disponibles sous l'onglet MyGOOSE et sont mappés à des sorties binaires.

199
En choisissant « Activate » (Activer), tous les paramètres de service de test sont définis sur Vrai, quelle
que soit leur valeur initiale ; voir la figure suivante.

En choisissant « Deactivate » (Désactiver), tous les paramètres de service de test sont définis sur Faux,
quelle que soit leur valeur initiale.

En choisissant « Reset » (Réinitialiser), tous les messages GOOSE publiés auront une valeur du
paramètre de service de test conforme à la valeur initiale. S'il s'agit d'un GOOSE SCL, ce sera Faux ; s'il
s'agit d'un GOOSE RENIFLÉ, cela dépend de la valeur qu'il avait lorsque le message a été capturé.

En choisissant « Keep current setting » (Conserver le réglage actuel »), la valeur du paramètre de
service de test des messages GOOSE publiés n'est pas modifiée.

Il est également possible de définir le paramètre de service de test individuellement pour chaque
message GOOSE publié, ce qui peut être fait directement à partir de l'onglet MyGOOSE ; voir la figure
suivante.

200
3.16.7.4 Manipulation de l'attribut de test IEC 61850 dans le paramètre de qualité des messages
GOOSE publiés par le SMRT/FREJA 5xx

Dans la seconde moitié de la fenêtre (illustrée dans « Manipulation du paramètre de service de test IEC
61850 dans les messages GOOSE publiés »), il est possible de manipuler la valeur du bit de test de
l'attribut de qualité de tous les messages GOOSE envoyés par le SMRT/FREJA 5xx.

En choisissant « Activate » (Activer), tous les bits de test des attributs de qualité sont définis sur Vrai,
quelle que soit leur valeur initiale ; voir la figure suivante.

En choisissant « Deactivate » (Désactiver), tous les bits de qualité de test sont définis sur Faux, quelle
que soit leur valeur initiale.

201
En choisissant « Reset » (Réinitialiser), tous les messages GOOSE publiés auront les bits de qualité de
test définis conformément à la valeur initiale. S'il s'agit d'un GOOSE SCL, ce sera Faux ; s'il s'agit d'un
GOOSE RENIFLÉ, cela dépend de la valeur qu'il avait lorsque le message a été capturé.

En choisissant « Keep current setting » (Conserver le réglage actuel »), la valeur des bits de qualité de
test des messages GOOSE publiés n'est pas modifiée.

Il est également possible de définir le bit de qualité de test individuellement pour chaque message
GOOSE publié, ce qui peut être fait directement à partir de l'onglet MyGOOSE ; voir la figure suivante.

4.0 Déclaration de garantie

Megger garantit le produit contre tout défaut de matériel et de fabrication pour une période d’un (1) an à
compter de la date d’expédition. Cette garantie est non transférable. Cette garantie est limitée et ne
s’applique pas aux équipements ayant été endommagés, ou causant une panne, en raison d’un
accident, d’une négligence, d’un usage inapproprié, d’une mauvaise installation par l’acheteur ou d’une
mauvaise révision ou réparation par toute personne, entreprise ou société non autorisée par Megger.
Megger, à son entière discrétion, réparera ou remplacera les pièces et/ou le matériel qu’elle juge
défectueux.

La garantie remplace toutes les autres garanties, expresses ou implicites de la part de Megger et, en
aucun cas, Megger ne saurait être tenue responsable des dommages indirects dus à la violation de
celle-ci.

5.0 Données de service

5.1 Entretien préventif

L’unité utilise la technique de montage en surface (SMT, Surface Mount Technology) et d’autres
composants qui nécessitent peu ou pas de révision, sauf pour le nettoyage de routine, etc. L’appareil
doit être révisé à l’air propre, loin des circuits électriques sous tension.

5.1.1 Examen de l’unité tous les six mois pour :

La poussière et Pour nettoyer l’unité, n’utilisez jamais de liquides de


la saleté pulvérisation ou de nettoyants industriels. Certains solvants
de nettoyage peuvent endommager les composants
électriques et ne doivent jamais être utilisés. Utilisez un
chiffon légèrement humide (non mouillé) pour essuyer l’unité.

202
Enlevez la poussière avec de l’air comprimé sec à basse
pression.

L’humidité Éliminez l’humidité autant que possible en stockant l’appareil


de test dans un environnement chaud et sec.

5.1.2 Mise à niveau du logiciel STVI

Mise à niveau depuis le site web de Megger

Pour télécharger le logiciel STVI le plus récent depuis le site web de Megger,

1. Prenez le numéro de série de votre appareil.


2. Allez à WWW.Megger.com.
3. Connectez-vous. Inscrivez-vous d’abord si vous n’êtes pas encore inscrit.
4. Allez à Téléchargements de logiciels.
5. Cliquez sur STVI.
6. Vous verrez des instructions indiquant comment entrer le numéro de série de l’unité STVI,
cliquez alors sur Continue (Continuer). Le numéro de série comprend 12 chiffres. Assurez-
vous que vous entrez bien les 12 chiffres. Il y aura deux versions du logiciel. Un pour votre PC
et un pour le STVI. Pour l’unité STVI, allez à STVI software for STVI Installation or Upgrade
(Logiciel STVI pour installation ou mise à niveau STVI) et appuyez sur le lien Click Here
(Cliquez ici). Le logiciel est téléchargé sur votre ordinateur sous forme de fichier zip.
Décompressez le fichier, sélectionnez tous les fichiers et copiez-les vers une clé USB, ou
créez un dossier sur votre PC pour décompresser ou extraire un fichier.

Mise à niveau avec un disque compact


Si vous n’avez pas accès à Internet ou que votre ordinateur est bloqué, Megger peut vous fournir un CD
avec la dernière version du logiciel. Contactez votre représentant Megger local pour commander un
exemplaire du micrologiciel.

Comment télécharger le logiciel STVI sur le STVI

Clé USB : Une fois le STVI sous tension, insérez la clé USB dans le port USB situé sur le dessus du
STVI. Si l’écran d’explorateur Windows « Disque amovible (E) » apparaît, cliquez sur Annuler, puis
passez à l’écran de configuration STVI et appuyez sur le bouton Update Firmware (Mise à jour du
micrologiciel). Appuyez sur le bouton « STVI Firmware » (Micrologiciel STVI). Une fenêtre s’affiche pour
indiquer qu’une mise à niveau logicielle est disponible et vous demander si vous voulez exécuter la mise
à niveau. Appuyez sur Oui. L’unité mettra automatiquement à niveau le logiciel. Lorsque vous avez
terminé, éteignez le STVI en débranchant le câble Ethernet. Attendez environ 5 à 10 secondes, puis
rebranchez le câble. Observez l’écran STVI. Lorsque l’écran de test de base apparaît, appuyez sur le
bouton Configuration (Configurer), puis appuyez sur le bouton Display Versions (Afficher les versions) et
vérifiez la version de la mise à niveau du logiciel.

5.2 Instructions de révision et de réparation

Des informations de dépannage de base ont été fournies pour guider le technicien vers la
source possible d’un problème.

Puisque le STVI utilise la technique de montage en surface (SMT, Surface Mount Technology),
la réparation des circuits imprimés individuels sort du champ d’application du guide de
dépannage de base, ils doivent donc être renvoyés au Service de révision de Megger ou traités
par le représentant Megger.

203
Si l’unité est toujours couverte par la garantie initiale ou la garantie limitée suivant la révision
à l’usine, l’usine doit être contactée avant de tenter toute réparation. Dans le cas contraire,
la garantie sera annulée.

5.2.1 Dépannage de base

Le technicien doit avoir une bonne compréhension de l’utilisation de l’unité pour bien interpréter
les informations de dépannage. Le technicien doit contacter l’usine s’il a des questions
concernant l’utilisation de l’unité. Indiquez le numéro de série du STVI à Megger lorsque vous
formulez des requêtes.

AVERTISSEMENT Il est nécessaire de dynamiser le SMRT33/36/43/46 pour


dépanner correctement le STVI. Le technicien doit prendre toutes les précautions de
sécurité en vigueur lorsqu’il travaille avec les sorties possiblement sous tension du
SMRT33/36/43/46.

REMARQUES
Avant de soupçonner une panne du STVI, lisez les sections Description des commandes et
Théorie d’utilisation afin de vous assurer que le problème n’est pas le résultat d’une erreur
d’utilisation.

Parmi les causes courantes de dysfonctionnement, autres que la mauvaise utilisation, on


retrouve l’utilisation d’un mauvais câble Ethernet ou de mauvais connecteurs de câble, ou d’une
alimentation incorrecte (tension supérieure ou inférieure aux limites spécifiées).

REMARQUE : En aucun cas, le technicien ne doit démonter le STVI sans suivre les
procédures de manipulation et de protection de l’ESD adéquates. Si vous ne
respectez pas cette consigne, vous risquez d’endommager les pièces sensibles.

5.2.1.1 Alimentation

La tension d’entrée affecte toute l’unité, y compris le CC à 48 volts vers le STVI depuis le port
PoE, et des dommages permanents peuvent être causés si la tension est incorrecte. Ces
problèmes peuvent souvent être corrigés en utilisant simplement une meilleure puissance
d’entrée. Voir le panneau avant de l’appareil pour connaître la tension nominale d’entrée.

Parmi les symptômes, nommons :


1. Basse tension : Fonctionnement erratique, pas d’affichage ou écran sombre.

2. Haute tension : Utilisation de disjoncteur sur l’unité SMRT, panne d’alimentation.

a. Pour les unités SMRT1 et MPRT, le STVI utilise l’alimentation PoE. Il dispose d’un
voyant qui s’allume dans le cadre d’une utilisation normale. S’il ne s’allume pas,
l’alimentation PoE a échoué et doit être remplacée, PN: 90001-736.
b. Pour le SMRT33/36/43/46, l’alimentation interne doit être réparée ou remplacée,
contactez l’usine pour de plus amples instructions.

5.2.1.2 Câble Ethernet

204
Dépannage de base du câble de communication Ethernet comme suit :

1. Pas d’alimentation : Vérifiez la source d’alimentation et le cordon. Si le


SMRT33/36/43/46 s’allume, mais pas l’écran du STVI, vérifiez le câble et les
connecteurs de câble. Généralement, il s’agit d’un conducteur cassé ou d’un connecteur
de câble fissuré. Remplacez le câble pour voir si cela résout le problème.

2. Commande manuelle erratique/Voies manquantes sur l’écran STVI


A. Le câble de communication n’est pas correctement connecté, il ne peut donc
pas recevoir les commandes appropriées.
B. Problème interne de communications à l’intérieur du SMRT33/36/43/46, voir
SMRT33/36/43/46 dans l’addenda A. Il peut être nécessaire de réinstaller les
câbles de communication à l’intérieur de l’unité SMRT33/36/43/46.

Contactez l’usine pour obtenir un numéro d’autorisation de réparation et les instructions de retour si
une réparation est nécessaire. Un numéro d’autorisation de réparation (AR) sera attribué pour le bon
traitement de l’appareil quand il arrive à l’usine. Tous les frais de réparation hors garantie engagés pour
la réparation ou le remplacement des pièces et/ou de matériel sont aux frais de l’acheteur.

Indiquez le numéro de modèle, le numéro de série de l’unité, la nature du problème ou de la révision


requise, l’adresse de retour, votre nom et vos coordonnées à l’usine au cas où elle aurait besoin de
discuter avec vous de votre demande de révision.

Vous aurez peut-être à fournir un numéro de bon de commande, une limite de coût, ainsi que des
instructions de facturation et d’expédition de retour. S’il vous faut un devis, fournissez le nom et les
coordonnées.

6.0 Réparation pour réexpédition

Conservez l’emballage d’origine pour une utilisation future. Le conteneur d’expédition est conçu pour
résister aux rigueurs de l’expédition par l’intermédiaire d’un transporteur commercial général.

Emballez l’appareil correctement pour éviter tout dommage pendant le transport. Si un conteneur
réutilisable est utilisé, l’unité sera retournée dans le même conteneur d’expédition, si son état le permet.

Ajoutez le numéro d’autorisation de retour sur l’étiquette-adresse de l’emballage d’expédition pour que le
matériel soit dûment identifié et pour faciliter son traitement.

REMARQUE : Expédiez le matériel sans les articles non essentiels tels que les câbles de mesure,
etc. L’usine n’a pas besoin de ces articles pour assurer la révision du matériel.

205
Additif A

* Modèle de boîtier standard

Modèle SMRT1
Système de Test des relais monophasé

206
PRÉCAUTIONS DE SÉCURITÉ
AVERTISSEMENT:
LES TENSIONS PRODUITES PAR CET INSTRUMENT PEUVENT ÊTRE DANGEREUSES
Cet instrument a été conçu pour la sûreté de l'opérateur ; cependant, aucune conception ne peut
complètement le protéger contre l'utilisation incorrecte. Les circuits électriques sont dangereux et
peuvent être mortels quand un manque d'attention et des mauvaises pratiques de sécurité sont
employés. Il y a plusieurs mesures standard de sécurité qui devraient être prises par l'opérateur. Là où
c’est applicables, des inscriptions sur la sécurité IEC ont été placées sur l'instrument pour informer
l'opérateur de se rapporter au manuel d'utilisateur pour des instructions sur l'utilisation correcte ou sur
les matières reliées à la sûreté. Référez-vous à la table suivante de symboles et de définitions.
Symbol Description

Courant Direct

Courant Alternatif

Courant alternatif et continu

Borne de Terre (masse). Il y a une borne commune de châssis au


sol située sur le panneau arrière (voir le panneau arrière sous la
description des commandes).
Borne Protectrice de Conducteur

Borne d'armature ou de châssis

Marche

Arrêt

Attention: risque de choque électrique

Attention: (référez-vous aux documents d'accompagnement)

AVERTISSEMENT : Sous aucunes circonstances l'opérateur ou le technicien doivent tenter


d'ouvrir ou de réparer cet instrument tandis qu’il soit relié à une source d'énergie. Des tensions
mortelles sont présentes et peuvent causer des dommages sérieux ou la mort !

207
MESURES DE SÉCURITÉ (Suite)

Voici certaines questions relatives à la sécurité associés au système d'essai.

Lire et comprendre toutes les consignes de sécurité et les instructions de fonctionnement avant de
tenter d'utiliser cette unité.

L'objectif de ce matériel est limitée à une utilisation comme décrit dans ce manuel d'instructions. S'il se
produisait une situation qui n'est pas couverte dans le général ou spécifique de précaution veuillez
contacter Megger représentant régional ou Megger, Dallas au Texas.

La sécurité est la responsabilité de l'utilisateur. Une mauvaise utilisation de ce matériel peut être
extrêmement dangereux.

Toujours démarrer avec le système hors tension avant de brancher le cordon d'alimentation. Assurez-
vous que les sorties sont désactivées avant d'essayer d'effectuer les raccordements d'essai.

Ne jamais brancher l'ensemble de test d'équipement sous tension.

Toujours utiliser correctement isolés cordons de test. En option les cordons de test sont adaptés pour la
sortie continue nominale du système d'essai, et doit être correctement utilisé et entretenu. N'utilisez PAS
fissuré ou cassé cordons de test.

Mettez toujours le système de test hors tension avant de débrancher le cordon d'alimentation.

Ne tentez pas d'utiliser l'appareil sans la mise à la terre de sécurité connectés.

Ne tentez pas d'utiliser l'appareil si le cordon d'alimentation la terre est cassé ou manquant.

NE PAS utiliser le jeu de test dans une atmosphère explosive.

L'instrument ne doit être utilisé que par des personnes compétentes ayant reçu une formation adéquate.

Observez tous les avertissements de sécurité indiqués sur l'équipement.

Liées à la sécurité ou à d'autres sujets importants, comme la déclaration ci-dessous, seront notées avec
le symbole attenant. Lisez la rubrique avec précaution car il peut porter soit sur la sécurité du
fonctionnement du système de test ou la sécurité de l'opérateur.

Sous aucunes circonstances l'opérateur doit mettre ses mains ou des outils à l'intérieur du
châssis du système d'essai avec le système d'essai relié à une source d'énergie. Des tensions
mortelles sont présentes et peuvent causer des dommages sérieux ou la mort !

208
1.0 Utilisation

L’unité est conçue de manière « modulaire ». Toutes les entrées et sorties sont clairement marquées et
logiquement regroupées de sorte qu’il ne soit pas nécessaire de se référer continuellement au manuel
d’instructions une fois que l’opérateur connaît le système de test.

1.1 Description générale

Figure 215 SMRT1 (unité standard en photo)

1.1.1 Panneau avant

1. Sortie binaire - La sortie binaire peut être configurée comme contact normalement ouvert ou
normalement fermé pour fournir une logique au dispositif sous test. La sortie binaire peut
commuter jusqu’à 300 VCA ou 250 VCC avec 8 A en continu. La durée d’attente programmable
est comprise entre 1 milliseconde et 10 000 millisecondes.

2. Entrée binaire - L’entrée binaire accepte une plage de tension de 5 à 300 VCA ou 5 à
250 VCC, ou des contacts normalement ouverts/normalement fermés secs.

3. Sortie de voie de courant - Pour plus de détails sur les capacités de sortie de VIGEN, voir la
section 1.4.
4. Sortie de voie de tension - Pour plus de détails sur les capacités de sortie de VIGEN, voir la
section 1.4.
5. Le port Ethernet PC/IN est un port 10/100BaseTX, et il s’agit du principal port de connexion PC.
Ce port prend en charge la configuration croisée automatique MDI/MDI-X, ce qui signifie qu’il est
possible d’utiliser aussi bien les câbles Ethernet standard que les câbles « croisés ». Ce port
fournit la méthode optimale pour le téléchargement de fichiers EMTP, la diffusion en flux DFR et
la mise à jour du micrologiciel de l’appareil, selon les besoins. Le SMRT est livré de série avec
un câble croisé. Ce port peut également être utilisé pour une configuration à unités multiples,
l’appareil assurant la liaison 61850/OUT fournit la référence de phase principale à toutes les
unités « en aval ».

6. Le port Ethernet 61850/OUT est un port 10/100BaseTX, et est principalement utilisé pour
interconnecter plusieurs unités SMRT pour une utilisation synchrone d’unités multiples. Avec le
PC connecté au port PC/IN, le port SMRT1 61850/OUT peut être connecté à un autre port
PC/IN d’unité SMRT « en aval » et assurer la synchronisation de phase grâce au port Ethernet.
Ce port peut également être utilisé pour fournir un accès au réseau IEC 61850 de sous-station
pour recevoir et envoyer des messages GOSSE.

7. Port sans fil Bluetooth - Ce port est facultatif. Il fournit une commande d’interface sans fil avec
un ordinateur. Il fournit également une isolation entre le bus IEC 61850 et le PC de l’utilisateur.

8. Commutateur de mise sous/hors tension - Permet de mettre l’unité sous ou hors tension. Le
commutateur s’allume lorsque l’appareil est allumé.

209
1.1.2 Panneau latéral :

Figure 216 Panneau d’alimentation SMRT1

1. Cordon d’alimentation - Le cordon de ligne d’entrée et la borne de terre sont montés sur le
panneau latéral de l’appareil de test.

Cordon d’entrée L’appareil de test est équipé d’un cordon d’entrée qui se connecte au
connecteur mâle sur le panneau latéral. Vérifiez la tension d’entrée
avant de brancher le cordon d’alimentation à la source d’alimentation.

REMARQUE : L’appareil peut être alimenté par une source d’entrée


de 100 à 240 VCA, 50/60 Hz. L’appareil s’adapte automatiquement à
la puissance disponible, si elle se trouve dans la plage spécifiée.

2. Prise de terre - Utilisez ce terminal pour connecter la masse du châssis à la terre.


Un point de masse du châssis (terre) est fourni sur le panneau avant
comme terre supplémentaire de sécurité.
1.1.3 Panneau arrière du boîtier monté sur bâti :

Figure 217 Panneau d’entrée du boîtier monté sur bâti du SMRT1

1. Cordon d’alimentation - Le cordon d’entrée et la borne de terre sont montés sur le panneau
arrière de l’appareil de test.

Cordon d’entrée L’appareil de test est équipé d’un cordon d’entrée qui se connecte au
connecteur mâle sur le panneau latéral. Vérifiez la tension d’entrée
avant de brancher le cordon d’alimentation à la source d’alimentation.

REMARQUE : L’appareil peut être alimenté grâce à une source


d’entrée de 100 à 240 VCA. L’appareil s’adapte automatiquement à la
puissance disponible, si elle se trouve dans la plage spécifiée.
2. Prise de terre - Utilisez ce terminal pour connecter la masse du châssis à la terre.

Un point de masse du châssis (terre) est fourni sur le panneau arrière


comme terre supplémentaire de sécurité.

210
Figure 218 Ports de communication et de signal du panneau arrière monté sur bâti du SMRT1

1. Le port Ethernet IN est un port 10/100BaseTX, et il s’agit du principal port de connexion PC. Ce
port prend en charge la configuration croisée automatique MDI/MDI-X, ce qui signifie qu’il est
possible d’utiliser aussi bien les câbles Ethernet standard que les câbles « croisés ». Ce port
fournit la méthode optimale pour le téléchargement de fichiers EMTP, la diffusion en flux DFR et
la mise à jour du micrologiciel de l’appareil, selon les besoins. Le SMRT est livré de série avec
un câble croisé. Ce port peut également être utilisé dans une configuration à unités multiples,
l’appareil assurant la liaison OUT qui fournit la référence de phase principale à toutes les unités
« en aval ».

2. Le port Ethernet OUT est un port 10/100BaseTX, et est principalement utilisé pour
interconnecter plusieurs unités SMRT pour une utilisation synchrone à unités multiples. Avec le
PC connecté au port PC/IN, le port SMRT1 OUT peut être connecté à un autre port IN d’unité
SMRT « en aval » pour assurer la synchronisation de phase grâce au port Ethernet. Ce port
peut également être utilisé pour fournir un accès au réseau IEC 61850 de sous-station pour
recevoir et envoyer des messages GOSSE.

3. Entrées BNC d’amplificateur externe - Le panneau arrière comporte deux connecteurs BNC
marqués I et V/I. Ces connecteurs sont utilisés pour amplifier un signal analogique externe en
utilisant les amplificateurs de SMRT. Une application de crête de ± 10 volts fournira une sortie à
grande échelle (dépendante de la plage) depuis la sortie sélectionnée.

ATTENTION : NE PAS APPLIQUER UNE CRÊTE DE PLUS DE ± 10 VOLTS AUX BORNES


D’ENTRÉE EXT. UNE APPLICATION DE CRÊTE DE PLUS DE 10 VOLTS PEUT ENDOMMAGER
L’AMPLIFICATEUR.

1.2 Puissance d’entrée

La tension d’entrée peut être comprise entre 100 et 240 VCA, 50/60 Hz, 600 VA. L’entrée est protégée
par un disjoncteur de circuit/interrupteur Activer/Désactiver.

1.2.1 Cordon d’alimentation

Selon le pays, le cordon d’alimentation peut être accompagné d’un connecteur NEMA 5-15 mâle, d’un
connecteur à deux broches CEE 7/7 Schuko, d’un cordon d’alimentation britannique, ou de fils en
queue-de-cochon à code couleur international (bleu clair, brun et vert avec bande jaune) avec une
enveloppe d’isolation prête pour l’installation du connecteur mâle approprié.

Le modèle SMRT1 10NXXXA XXX est livré avec un cordon d’alimentation nord-américain
(référence 620000).

211
Le modèle SMRT1 10NXXXEXXX est livré avec un cordon d’alimentation pour l’Europe
continentale (référence 50425).

Le modèle SMRT1 10NXXXIXXX est livré avec un cordon d’alimentation à code couleur
international. Le cordon, référence 15065, est prêt pour le câblage de la prise appropriée (selon
le pays). Les couleurs suivantes s’appliquent : brun = ligne, bleu = neutre et vert/jaune = masse.

Le modèle SMRT1 10NXXXUXXX est livré avec un cordon d’alimentation britannique (référence
90002-989).

1.3 Tension - Générateurs de courant (VIGEN) Module

La tension et le courant sont identifiés par du rouge et du jaune entourant chaque voie de sortie. La voie
de tension est indiquée par la couleur rouge. La voie de courant est indiquée par la couleur jaune.
Toutes les sorties sont indépendantes des variations subites de tension et de fréquence, et sont
réglementées afin que les variations de l’angle de phase de charge n’affectent pas la sortie. Toutes les
sorties de l’amplificateur SMRT1 sont isolées ou flottantes.

1.3.1 Amplificateur de tension/courant convertible

L’amplificateur de tension PowerV™ du SMRT offre une courbe de puissance plate allant de 30 à
150 volts dans la gamme 150 V pour permettre les tests des applications à courant élevé, tels que les
tests de panneau.

212
Figure 219 Courbe de puissance d’amplificateur de tension

Plage de tension Puissance/courant (max.)

30 V 150 VA à 5 A
150 V Puissance de sortie constante 150 VA de 30 à 150 volts
300 V 150 VA à 0,5 A

Amplificateur de tension en mode courant :


L’amplificateur de tension est convertible en une source de courant avec la capacité de sortie suivante.
Les puissances de sortie sont spécifiées dans des valeurs efficaces et des puissances de crête.

Courant de sortie Puissance V max. Durée de vie


5 ampères 150 VA (crête 212) 30 VRMS Continu
15 ampères 120 VA 8 VRMS 1.5 sec.
La voie convertible en liaison avec la voie de courant principal fournit 2 courants pour tester des relais
différentiels de courant, phase par phase.

La sortie de l’amplificateur de tension est protégée contre les courts-circuits et thermiquement contre
les surcharges prolongées. En cas de court-circuit ou de surcharge thermique, l’amplificateur s’éteint
automatiquement, et si le STVI est connecté, un message s’affiche indiquant l’existence d’une condition.
Un message similaire apparaît avec le logiciel AVTS.

1.3.2 Amplificateur de courant

L’amplificateur de courant du SMRT délivre en permanence une tension accordée maximale à la charge
au cours du test, et le changement de gamme se fait automatiquement, à la volée, sous la charge. Cela
permet d’obtenir de meilleurs résultats de test, de gagner du temps en n’ayant pas à désactiver les
sorties pour changer les prises intermédiaires ou les plages, et contrairement aux amplificateurs de
courant à gamme unique, d’obtenir une tension disponible supérieure à des courants de test inférieurs.
Une sortie de puissance constante élimine dans de nombreux cas la nécessité de mise en parallèle ou
en série les voies de courant pour tester les relais à forte charge.

213
Figure 220 Courbes de puissance d’amplificateur de courant

Les éléments suivants correspondent à un courant de sortie type et à ses valeurs de tension accordée
associées. Le courant de sortie et les puissances sont spécifiés dans les valeurs efficaces CA et les
puissances de crête. Les cycles à charge spécifiée sont basés sur une température ambiante typique.

Courant de sortie Puissance V max./Durée de vie


1 ampère 15 VA 15 VRMS en continu
4 ampères 200 VA (crête 282) 50 VRMS en continu
15 ampères 200 VA (crête 282) 13,4 VRMS en continu
30 ampères 200 VA (crête 282) 6,67 VRMS en continu
60 ampères 300 VA (crête 424) 5 VRMS 1.5 sec.
200 watts CC
La sortie de l’amplificateur de courant est protégée contre les circuits ouverts et thermiquement
contre les surcharges prolongées. Dans le cas d’un circuit ouvert ou d’une surcharge thermique,
l’amplificateur s’éteint automatiquement, et si le STVI est connecté, un message s’affiche indiquant
quelle condition existe. Un message similaire apparaît avec le logiciel AVTS.

1.4.1 Entrée binaire

L’entrée binaire est spécifiquement conçue pour mesurer le fonctionnement à haute vitesse des relais
statiques électromécaniques de protection à microprocesseurs. L’entrée binaire est par défaut en mode
moniteur, changement d’état du contact et verrouillée. Si vous utilisez le STVI ou le logiciel STVI pour
faire passer le changement d’état de contact d’une entrée binaire à Voltage Applied/Removed (Tension
appliquée/supprimée), cliquez ou appuyez sur la fenêtre Input Type (Type d’entrée). Une onde
sinusoïdale apparaîtra là où l’icône Contact l’indiquait. L’entrée est désormais configurée pour la
détection de tension. Pour changer l’entrée binaire du mode moniteur en mode compteur, cliquez sur ou
touchez le bouton Use as Monitor (Utiliser comme moniteur). La fenêtre change pour afficher Use as
Trip, Latched (Utiliser comme déclencheur, verrouillé), ce qui signifie que l’entrée binaire est maintenant
réglée pour arrêter le compteur lors de la détection de la première fermeture du contact (si le type
d’entrée est réglé pour le contact) ou lors de la détection de la tension si le type d’entrée est réglé sur
Voltage Sensing (Détection de tension).

1.4.1.1 Démarrer, arrêter et contrôler la porte

Dans le SMRT1, le circuit de porte indépendant et programmable permet une sélection simple du mode
désiré pour la synchronisation ou le contrôle du contact.

214
Pour contrôler l’utilisation des contacts ou déclencher le SCR dans le dispositif en cours de test, une
lumière est prévue pour la porte. Le circuit de porte est isolé pour la détection de tension et peut
surveiller les signaux logiques statiques. La lumière s’allume une fois que les contacts se ferment ou
qu’une tension est appliquée à la porte.

1.4.1.1.1 Ouverture de contacts secs

Le compteur s’arrête ou un indicateur de continuité s’éteint à l’ouverture des contacts normalement


fermés, ou lorsque la conduction à travers un dispositif à semi-conducteur, tel qu’un triac ou un
transistor, est interrompue.

1.4.1.1.2 Fermeture de contacts secs

Le compteur s’arrête ou un indicateur de continuité s’allume à la fermeture des contacts normalement


ouverts, ou lors de la conduction à travers un dispositif à semi-conducteur, tel qu’un triac ou un
transistor.

1.4.1.1.3 Application ou suppression de la tension CA ou CC

L’indicateur de continuité s’allume (application) ou s’atténue (suppression) lors de l’application ou la


suppression d’une tension CA ou CC. Une tension de seuil plus élevée permet d’éliminer les fausses
alarmes dues à une source de bruit. Des seuils plus faibles permettent d’arrêter le compteur à partir de
signaux de tension TTL. La tension admissible appliquée est de 5 à 300 volts CA ou de 5 à 300 volts
CC, les résistances de limitation de courant offrent une protection.

1.4.1.1.4 Le compteur peut être démarré en activant les générateurs sélectionnés.

1.4.1.1.5 Le compteur peut être démarré en même temps qu’un changement de fréquence,
d’angle de phase ou d’amplitude. En outre, il peut être démarré en même temps que l’étape de forme
d’onde de tension ou de courant.

1.4.2 Sortie binaire

La sortie binaire est de 300 V à 8 ampères et une capacité de coupure maximum de 2 000 VA (80 watts
CC), avec un temps de réponse de moins de 10 ms. La sortie binaire peut être configurée normalement
ouverte ou normalement fermée pour fournir une logique au dispositif en cours de test. La durée
d’attente programmable est comprise entre 1 milliseconde et 10 000 millisecondes.

2.0 CONFIGURATION

2.1 Déballage du système

Déballez l'appareil et vérifier des preuves de tout dommage durant le transport. S'il y a des dommages
visuels, informez-en immédiatement le transporteur pour faire une réclamation de dommage, et notifier
Megger des dommages.

ATTENTION :
Des tensions potentiellement mortelles peuvent être présentes sur les bornes de sortie. Il est
fortement recommandé à l’opérateur de lire le mode d’emploi soigneusement et d’avoir une
bonne compréhension de l’utilisation de l’appareil de test avant la mise sous tension.

2.1.1 Démarrage initial


Avec le câble Ethernet fourni avec l’unité, connectez le port Ethernet IN sur l’unité SMRT au port
Ethernet de votre PC. Si vous utilisez le STVI-2, connectez le port IN du SMRT1 au port Data In de
l’alimentation PoE, et connectez le port Données et sortie alimentation au port Ethernet STVI.

215
Avant de connecter l’appareil à l’alimentation, assurez-vous que le commutateur de mise sous/hors
tension est désactivé (0). Branchez le cordon d’alimentation de l’unité à une source d’alimentation
appropriée et activez le commutateur de mise sous/hors tension (I). Alors que l’unité SMRT passe par
sa séquence de mise sous tension, moins d’une minute après, l’écran de mise sous tension STVI
apparaît, puis l’écran de démarrage manuel.

2.2 Ports de communication

Il y a deux ports de communication Ethernet et un port sans fil Bluetooth disponibles en option sur le
boîtier standard du SMRT1. Les ports du boîtier standard du SMRT1 sont situés sur le côté droit. Pour
l’unité montée sur bâti, les ports sont situés sur le panneau arrière. La version montée sur bâti n’a pas
de port sans fil Bluetooth en option.

Figure 221 Ports de communication du SMRT1

2.2.1 Port Ethernet PC/IN


Le port Ethernet PC/IN est un port 10/100BaseTX, et il s’agit du principal port de connexion PC. Ce port
prend en charge la configuration croisée automatique MDI/MDI-X, ce qui signifie qu’il est possible
d’utiliser aussi bien les câbles Ethernet standard que les câbles « croisés ». Ce port fournit la méthode
optimale pour le téléchargement de fichiers EMTP, la diffusion en flux DFR et la mise à jour du
micrologiciel de l’appareil, selon les besoins. Ce port peut également être utilisé pour une configuration à
unités multiples, l’appareil assurant la liaison 61850/OUT fournit la référence de phase principale à
toutes les unités « en aval ». En outre, le port peut également être utilisé pour parler à l’unité SMRT1
grâce à un réseau.

2.2.1.1 Configuration d’une adresse IP de SMRT pour une utilisation sur PC


Avec le câble Ethernet fourni avec l’appareil, connectez le port Ethernet PC/IN de l’unité SMRT1 au port
Ethernet du PC. Allumez l’appareil de test. Alors que l’unité SMRT passe par sa séquence de mise sous
tension, moins d’une minute après, le voyant de sortie binaire clignote plusieurs fois (voir plus
d’informations à ce sujet ci-dessous). Lorsque le clignotement a cessé, l’appareil est prêt. La version PC
du logiciel STVI détecte automatiquement l’unité SMRT connectée au PC. Une fois qu’elle détecte
automatiquement l’unité et détermine la configuration de l’unité SMRT connectée, l’écran Manuel
s’affiche. L’autodétection peut ne pas fonctionner à cause des paramètres de pare-feu. Dans ce cas,
essayez d’arrêter le pare-feu ou d’entrer l’adresse IP directement à l’écran de configuration de
l’instrument PowerDB en cliquant sur l’icône Instrument Setup (Configuration de l’instrument) sur la
barre d’outils PowerDB . Depuis l’écran Instrument Configuration (Configuration de l’instrument), visible
sur la figure suivante, désélectionnez la case Auto Discover Unit (Gamme automatique).

216
Figure 222 Écran de configuration de l’instrument PowerDB

Vous pouvez entrer l’adresse IP directement dans le champ surligné en rouge. L’adresse IP de l’unité
peut être déterminée en comptant le nombre de fois où le voyant Binary Output (Sortie binaire) clignote
à la fin de la période de démarrage (l’adresse est 169.254. <nbre de clignotements>.0). Si l’unité
clignote quatre fois, l’adresse est 169.254.4.0. Si l’unité est sur un réseau avec un serveur DHCP, vous
devez utiliser le mode Auto Discovery (Découverte automatique).

2.2.1.2 Configuration de l’adresse IP SMRT pour les réseaux


Le SMRT1 peut être contrôlé grâce à un réseau. Ceci permet de contrôler à distance le SMRT1
pratiquement de n’importe où, permettant à un PC de contrôler au moins deux ou trois unités
simultanément, comme dans les tests de bout en bout.
Le raccordement du SMRT1 à un réseau local ou étendu pourrait permettre une utilisation non
autorisée de l’appareil.

Grâce au port Ethernet IN, le SMRT1 s’intègre dans un réseau comme un ordinateur ou un serveur.
Pour utiliser cette fonction, vous devez effectuer la configuration IP du SMRT1 pour son réseau local.
Notez que le SMRT1, lorsqu’il est allumé, recherche et acquiert automatiquement une adresse réseau
s’il est connecté à un réseau. S’il ne parvient pas à acquérir automatiquement une adresse, vérifiez que
vous êtes bien connecté à l’aide d’un câble Ethernet standard. N’utilisez pas le câble Ethernet croisé
fourni avec l’appareil de test (un câble croisé est conçu pour une utilisation entre votre PC et l’appareil
de test, pas à un réseau). Si l’appareil ne parvient toujours pas à acquérir une adresse, il peut y avoir
d’autres causes. Vous aurez probablement besoin de l’assistance du service de gestion de l’information
de votre entreprise.

2.2.2 Port Ethernet 61850/OUT


Le port Ethernet OUT est un port 10/100BaseTX, et est utilisé lors de l’interconnexion de plusieurs
unités SMRT. Lorsque le port IN est connecté à un PC, le port OUT est relié au port IN de l’unité SMRT
« en aval », fournissant une référence de phase à toutes les unités de SMRT en aval. Remarque : Un
autre port IN de SMRT1 peut être connecté au port OUT de l’unité SMRT en amont, et ainsi de suite,
créant ainsi un système de test multiphasé. Ce port permet également d’accéder au réseau IEC 61850
de sous-station (lorsqu’il est activé) pour recevoir et envoyer des messages GOOSE. Le SMRT1 avec
l’option IEC 61850 activée fournit une priorité sélectionnable, VLAN-ID, et répond à la norme IEC 61850-

217
5 standard de type 1A, Classe P 2/3, pour des simulations de déclenchement et de réenclenchement
haute vitesse.

2.2.2.1 Utilisation de l’IEC 61850

Pour le test IEC 61850, connectez le port IEC61850/OUT au bus de sous-station ou au relais en cours
de test pour recevoir et envoyer des messages GOOSE. Lorsqu’il est utilisé avec Megger GOOSE
Configurator dans le logiciel AVTS, le SMRT1 peut fournir des tests haute vitesse de relais et sous-
stations IEC 61850 en s’abonnant aux messages GOOSE et en s’associant à l’entrée binaire. En outre,
il peut simuler les conditions du système telles que le fonctionnement du disjoncteur en publiant des
messages GOOSE associés à la sortie binaire du SMRT1. En ayant le PC connecté au port IN du
SMRT1 et en exécutant le logiciel Megger GOOSE Configurator de l’AVTS, l’opérateur peut renifler le
réseau de la sous-station. Si vous avez besoin d’un port sécurisé, avec le port sans fil Bluetooth en
option, utilisez le SMRT1 pour renifler le réseau avec le port IEC61850/OUT.

3.0 Sources de courant

3.1 Fonctionnement en parallèle

Chaque amplificateur de courant SMRT est capable de fournir 30 ampères en continu, et jusqu’à
60 ampères pendant 1,5 seconde pour le test des éléments de déclenchement instantané. Lorsque plus
de 30 ampères monophasés sont requis pour de longues durées, ou 60 ampères pour tester des
éléments instantanés, deux ou trois voies de courant peuvent être connectées en parallèle pour fournir
60 ou 90 ampères en continu, et jusqu’à 120 ou 180 ampères pendant de courtes durées.

Pour mettre en parallèle les voies de courant de multiples unités SMRT1, procédez comme suit :

Si vous utilisez la paire de cordons de test de courant gainés (référence 2001-394), connectez chaque
voie de courant au relais en cours de test (deux bornes rouges et noires à la charge). Chaque cordon de
test Megger est conçu pour 32 ampères continus. Si vous utilisez d’autres de cordons de test que ceux
fournis par Megger, vérifiez que le fil a une taille suffisante pour transporter le courant de test. Voir la
figure suivante.

Figure 223 Mise en parallèle de trois sorties de courant SMRT1

3.1.1 Écran de test manuel - Monophasé jusqu’à 180 ampères

Avec trois SMRT1 interconnectés, accédez à l’écran de configuration et sélectionnez le mode de


(3 tensions - 1 courant à 180 ampères). Lorsque vous revenez à l’écran de test manuel, une voie de
courant est affichée, comme indiqué à la figure suivante.

218
Figure 224 Écran de test manuel - Trois unités SMRT1 en utilisation monophasée

Le STVI définit automatiquement tous les trois courants en phase les uns avec les autres et répartit le
courant de façon égale entre les trois amplificateurs de courant. Lors de la configuration d’une sortie, il
suffit d’entrer la valeur du courant de sortie souhaité. Par exemple, pour une sortie de 75 ampères,
entrez 75, tandis que chaque amplificateur de courant fournira 25 ampères. Le courant peut aussi être
déphasé. Il suffit d’entrer l’angle de phase souhaité pour que les trois courants soient déphasés
ensemble.

Si deux voies de courant doivent être utilisées en parallèle, reliez les deux sorties de courant à la
charge, comme indiqué à la figure suivante.

Figure 225 Deux courants en parallèle

Définissez chaque voie à la moitié de la condition de sortie. Vérifiez et définissez la voie de courant n° 2
sur 0° de sorte qu’elle soit en phase avec la voie de courant n° 1. Avec deux voies de courant
sélectionnées, activez la sortie en appuyant ou cliquant sur le bouton Tout activer/désactiver. Utilisez
toujours le bouton Tout activer/désactiver pour activer/désactiver les deux voies de courant ensemble.
Pour les sorties d’augmentation manuelles, si vous utilisez la version PC du logiciel STVI, les boutons
 seront affichés. Si vous utilisez un contrôleur STVI, l’icône du bouton de commande sera
affichée. Cliquez sur l’un ou l’autre pour afficher une fenêtre permettant de sélectionner le niveau
d’incrément souhaité pour l’augmentation manuelle des sorties, les voies à augmenter et les réglages à
apporter (amplitude, angle de phase ou fréquence).

3.2 Courants dans le fonctionnement en série

219
Deux voies de courant peuvent être connectées en série afin de doubler la tension disponible. Les relais
de surintensité électromécaniques à la terre à angle de phase élevé ont toujours été difficiles à tester
pour des nombres élevés de prises intermédiaires multiples en raison des caractéristiques d’angle de
phase et de saturation de l’enroulement. La tension de crête requise peut dépasser la tension de sortie
maximale d’une voie de sortie de courant du SMRT1, en fonction du courant de test requis. En
connectant deux sorties de courant en série, la tension disponible est doublée, fournissant des courants
de test plus élevés à travers la charge. Reliez les deux amplificateurs de courant dans une configuration
push-push, comme indiqué à la figure suivante.

Figure 226 Mise en série de deux courants

Avec le STVI ou le logiciel STVI sur ordinateur, configurez chacune des deux voies de courant pour la
même amplitude de courant de test et le même angle de phase. Sélectionnez les deux voies de courant
et activez la sortie en appuyant ou cliquant sur le bouton Tout activer/désactiver. Utilisez toujours le
bouton Tout activer/désactiver pour activer/désactiver les deux voies de courant ensemble. Pour les
sorties d’augmentation manuelles, si vous utilisez la version PC du logiciel STVI, les boutons  seront
affichés. Si vous utilisez un contrôleur STVI, l’icône du bouton de commande sera affichée.
Cliquez sur l’un ou l’autre pour afficher une fenêtre permettant de sélectionner le niveau d’incrément
souhaité pour l’augmentation manuelle des sorties, les voies à augmenter et les réglages à apporter
(amplitude, angle de phase ou fréquence).

4.0 Sources de tension

4.1 Sorties additionnées

Deux voies de tension peuvent être utilisées pour faire la somme des sorties de tension et obtenir une
tension nominale plus élevée sous réserve que la charge ne soit pas mise à la terre. Connectez la
charge entre les bornes de voie de tension, réglez la phase V1 sur 0 et la phase V2 sur 180. Les sorties
de tension s’ajoutent de sorte que la tension totale est la somme des deux amplitudes de tension, V 1 et
V2, comme on peut le voir dans le schéma suivant.

Interconnectez les retours communs noirs des voies de tension associés, lorsque l’opération de mise en
série est requise (voir la figure suivante). NE TENTEZ PAS de mettre en série plus de deux voies de
tension ensemble, car les câbles de test sont conçus pour un maximum de 600 volts.

220
Figure 227 Série de voies de tension

4.2 Connexion 3Ø, connexion à 3 fils, connexion en triangle ouvert et connexion en T

4.2.1 Connexion en triangle ouvert symétrique

Il existe deux méthodes d’obtention d’une source de tension triphasée à trois fils. La configuration en
triangle ouvert est la plus facile à utiliser pour une source triphasée symétrique, parce que la relation
d’amplitude et de phase peut être réglée directement. Aucun calcul n’est requis.

Lors de l’utilisation de la configuration en triangle ouvert, il est suggéré d’utiliser la voie de tension n° 1,
désignée V1, et la voie de tension n° 2, désignée V2, tandis que la borne de liaison COMMUNE est
désignée Vg. Avec cet agencement, l’amplitude et l’angle de phase des potentiels peuvent être
facilement calculés et réglés. Pour la condition triphasée symétrique, V1g et V2g sont d’amplitudes égales
et séparées par un angle de 60o. Ceci est réalisé en réglant les potentiels V1 et V2 à la même amplitude,
en réglant 0 sur V1 et 300o (déphasage avant à 60° en supposant que la rotation de phase par défaut
ait un déphasage arrière à 360) sur V2, voir les figures suivantes.

Figure 228 Connexions triphasées en triangle ouvert

Lors de l’utilisation de la configuration en triangle ouvert pour mettre en place un défaut phase-phase, il
est requis d’appliquer la loi des cosinus pour calculer les relations d’amplitude et de phase. (Voir la
discussion concernant la connexion en T pour simuler les défauts phase-phase asymétriques sans
calcul requis.)

221
Connexion en triangle ouvert symétrique 3
Si Vf est égal au potentiel de test désiré, alors :
Réglez V1 = Vf  0o
Définissez V2 = Vf  300o Déphasage arrière (Déphasage avant 60o)

4.2.1.1 Connexion en triangle ouvert asymétrique

Lors de la mise en place d’une configuration en triangle ouvert asymétrique,


la tension de défaut phase-phase souhaitée V1f est réglée en utilisant la voie de tension n° 1 avec son
angle de phase réglé sur 0. La tension phase-phase V2f et sa relation d’angle de phase pour la voie de
tension n° 2 doivent être calculées en utilisant la loi des cosinus, où la formule suivante s’applique pour
un triangle :

La figure suivante montre les relations de phase entre les tensions et un exemple de calcul requis. Pour
plus de commodité, les paramètres d’amplitude et d’angle de phase pour les amplitudes de défaut V f
types sont tabulés.

Figure 229 Tensions de défaut phase-phase en triangle ouvert asymétriques

 = arccos( V 12 )
2 * V 23
De la loi des cosinus
V 12 2 3
2
V 23 = ( ) +( * 120 )2
2 2
Réglages pour tensions de défaut phase-phase typiques

V12 = VDéfaut

V12 1 5 10 15 20 25 30 35 40 45 50 55 60 65 70
V23 104 104 104 104 104 105 105 105 106 106 106 108 108 109 110
Avec 270 271 273 274 275 277 278 280 281 282 284 285 286 287 289
déphasage
arrière de °

222
4.2.2 Connexion en T

La connexion en T est la deuxième méthode pour obtenir une source de tension triphasée à trois fils. La
méthode, illustrée à la figure suivante, est plus facile à utiliser pour obtenir une simulation de défaut
phase-phase asymétrique, car elle élimine les calculs. Pour moins de confusion lorsque vous utilisez la
connexion en T, la tension de sortie n° 1 est désignée Va et son angle de phase est réglé sur 0, la
tension de sortie n° 2 est désignée Vb et son angle de phase est réglé sur 180, et la tension de sortie
n° 3 est désignée Vc et son angle de phase est réglé sur 270. Toute combinaison de conditions de
défauts triphasés symétriques ou de conditions de défauts phase-phase asymétriques peut être
facilement simulée. La figure suivante indique les relations de phase.

REMARQUE : Cette méthode ne doit pas être utilisée pour des tensions de défaut très faibles, ou
utilisée sur des relais statiques qui peuvent être sensibles à ce type de connexion (c.-à-d. 5 volts ou
moins, ou pour tester des relais de type Westinghouse ABB ou SKD).
Vf = Desired Fault Voltage
1
Va = V f 0
2
1
V b = V f 180
2
3
Vc = 120 or V c = 104V 270
2

Connexion en T de défaut symétrique ou asymétrique

4.3 Connexion 3Ø, connexion à 4 fils, connexion en Y

Un système potentiel triphasé à quatre fils peut être créé à partir des trois modules de sortie. Les
relations de vecteurs sont référencées ci-dessous. Cette connexion en Y a l’avantage de fournir une
tension ligne à ligne plus élevée (1,73 x la tension phase-neutre). Elle est parfaite pour simuler les
défauts phase-terre. La voie de tension n° 1 est désignée Va et sa relation de phase est réglée sur 0. La
voie de tension n° 2 est alors désignée Vb et l’angle de phase est réglé sur 120. Enfin, la voie de
tension n° 3 est désignée Vc et l’angle de phase est réglé sur 240 (pour une rotation 1-2-3 dans le sens
antihoraire). Va, Vb et Vc sont reliées aux bornes de liaison de tension potentielle sur les appareils de test
respectifs.

223
Connexion en Y à 4 fils symétrique 3 

Vf = Desired Fault Voltage


3
Va = V f 0
3
3
Vb = V f 120
3
3
Vc = V f 240
3

Si vous utilisez les multi-cordons de test de tension gainés en option (référence 2001-395), tous les
cordons de retour noirs sont reliés ensemble à l’intérieur de la gaine de sorte qu’ils partagent le retour.
Par conséquent, un seul câble de retour est prévu sur le côté relais de connexion des cordons gainés
(similaires aux connexions de la figure suivante).

Figure 230 Connexions de test de tension à quatre fils triphasées

5.0 Déclaration de garantie 4.0

Megger garantit le produit contre tout défaut de matériel et de fabrication pour une période d’un (1) an à
compter de la date d’expédition. Cette garantie est non transférable. Cette garantie est limitée et ne
s’applique pas aux équipements ayant été endommagés, ou causant une panne, en raison d’un

224
accident, d’une négligence, d’un usage inapproprié, d’une mauvaise installation par l’acheteur ou d’une
mauvaise révision ou réparation par toute personne, entreprise ou société non autorisée par Megger.
Megger, à son entière discrétion, réparera ou remplacera les pièces et/ou le matériel qu’elle juge
défectueux.

La garantie remplace toutes les autres garanties, expresses ou implicites de la part de Megger et, en
aucun cas, Megger ne saurait être tenue responsable des dommages indirects dus à la violation de
celle-ci.

5.1 Entretien préventif

L’unité utilise la technique de montage en surface (SMT, Surface Mount Technology) et d’autres
composants qui nécessitent peu ou pas de révision, sauf pour le nettoyage de routine, etc. L’appareil
doit être révisé à l’air propre, loin des circuits électriques sous tension.

5.1.1 Examen de l’unité tous les six mois pour :

La poussière et la saleté
Pour nettoyer l’appareil, débranchez le cordon d’alimentation de l’unité. N’utilisez jamais de liquides de
pulvérisation ou de nettoyants industriels. Certains solvants de nettoyage peuvent endommager les
composants électriques et ne doivent jamais être utilisés. De l’eau et un savon doux peuvent être
utilisés. Utilisez un chiffon légèrement humide (non mouillé) pour essuyer l’unité. Un dissipateur de
chaleur sale peut provoquer des surcharges thermiques. Enlevez la poussière avec de l’air comprimé
sec à basse pression. Retirez le boîtier ou utilisez simplement de l’air comprimé pour évacuer la
poussière encrassant le dissipateur de chaleur à travers les côtés de l’appareil.

L’humidité
Éliminez l’humidité autant que possible en stockant l’appareil de test dans un environnement chaud et
sec.

5.1.2 Mise à jour du micrologiciel des unités SMRT1

Téléchargement de la mise à niveau du micrologiciel sur le site web de Megger

Pour télécharger le logiciel STVI le plus récent depuis le site web de Megger,

Allez à WWW.Megger.com.
Connectez-vous.
Allez à Software Downloads (Téléchargements de logiciels).
Cliquez sur SMRT.
Vous verrez des instructions indiquant comment entrer le numéro de série de l’unité SMRT, cliquez alors
sur Continue (Continuer). Le numéro de série comprend 12 chiffres. Assurez-vous que vous entrez bien
les 12 chiffres. Cliquez ensuite sur Firmware Version #.## (Version du micrologiciel #.##). Le
micrologiciel est téléchargé sur votre ordinateur sous forme de fichier zip. Décompressez le fichier,
sélectionnez tous les fichiers et copiez-les vers une clé USB (jusqu’à 2 Go) , ou créez un dossier sur
votre PC où décompresser ou extraire un fichier.

Clé USB : Une fois le SMRT et le STVI sous tension, insérez la clé USB dans le port USB sur le dessus
du STVI. Appuyez sur le bouton de l’écran de configuration, puis sur le bouton de la Update Firmware
(mise à jour du micrologiciel), situé sur l’écran de configuration. À ce stade, l’écran de sélection de
l’adresse IP, avec le numéro de série de l’appareil, s’affiche. Sélectionnez l’unité en appuyant sur le
numéro de série. Le processus de mise à niveau démarre automatiquement. C’est tout ce que vous
avez à faire pour l’instant. Observez l’écran du STVI, et l’unité. À la fin du téléchargement, les

225
ventilateurs s’accélèrent et les voyants clignotent rapidement sur l’unité SMRT. Il y aura une instruction
de redémarrage (éteindre et rallumer) du système de test.

Logiciel PC et STVI : La version PC du logiciel STVI est très similaire au STVI. En cliquant sur le bouton
Update Firmware (Mise à jour du micrologiciel), la boîte de dialogue du navigateur Windows Open File
(Ouvrir un fichier) s’affiche. Avec le menu déroulant Look In (Rechercher dans), accédez au dossier de
téléchargement du nouveau micrologiciel sur le PC, cliquez et ouvrez le dossier SMRT_LDR (SMRT
Loader). Vous y trouverez le fichier du nouveau micrologiciel. Cliquez sur le fichier, puis sur Open
(Ouvrir). Vous serez invité à sélectionner un appareil depuis l’écran de l’adresse IP. Sélectionnez l’unité
en cliquant sur le numéro de série. Le processus de mise à niveau démarre automatiquement. À la fin
du téléchargement, les ventilateurs s’accélèrent et les voyants clignotent rapidement sur l’unité SMRT. Il
y aura une instruction de redémarrage (éteindre et rallumer) du système de test. Remarque : Après le
redémarrage de l’unité SMRT, si vous utilisez la version PC du logiciel STVI, vous devrez redémarrer le
logiciel STVI sur votre PC afin de reprendre le contrôle de l’unité SMRT.

5.1 Instructions de révision et de réparation

Des informations de dépannage de base ont été fournies pour guider le technicien vers la source
possible d’un problème.

Puisque le SMRT1 utilise la technique de montage en surface (SMT, Surface Mount Technology), la
plupart des réparations sortent du champ d’application du guide de dépannage de base, et doivent être
renvoyées au Service de révision de Megger ou confiées au représentant Megger.

Si l’unité est toujours couverte par la garantie initiale ou la garantie limitée suivant la révision à
l’usine, l’usine doit être contactée avant de tenter toute réparation. Dans le cas contraire, la
garantie sera annulée.

5.1.1 Dépannage de base

Le technicien doit avoir une bonne compréhension de l’utilisation de l’unité pour bien interpréter les
informations de dépannage. Si le technicien ne connaît pas l’appareil, il ne doit pas tenter de le réparer.
Le technicien doit contacter l’usine avant de tenter toute réparation. Fournissez la référence Megger
pour la pièce ou l’assemblage en question et le numéro de série des unités SMRT1 lors de vos
demandes.

AVERTISSEMENT Il est nécessaire de mettre le SMRT1 sous tension pour le dépanner


correctement. Le technicien doit prendre toutes les précautions de sécurité applicables pour
travailler à proximité des circuits sous tension.

REMARQUES
Avant de conclure à une panne des unités SMRT1, lisez les sections Description générale et Utilisation
afin de vous assurer que le problème n’est pas le résultat d’une erreur d’utilisation.

Les tests préliminaires des unités SMRT1 dans leurs limites spécifiées peuvent aider à déterminer si un
dysfonctionnement existe réellement, à identifier le type de dysfonctionnement et à définir le domaine
général de la panne.

Parmi les causes courantes de dysfonctionnement, en dehors d’un mauvais usage, on dénombre des
alimentations incorrectes (tension supérieure ou inférieure aux limites spécifiées), des tensions de
signaux de test incorrectes appliquées à la porte d’entrée binaire (en dehors des limites
appliquées/supprimées CA/CC spécifiées), et un contact ou une résistance trop grande pour les portes
de contacts secs pour fonctionner correctement sur la porte Monitor/Start/Stop
(Contrôler/Démarrer/Arrêter). Parmi les dysfonctionnements types des amplificateurs VI-Gen, on

226
dénombre des courts-circuits externes sur la sortie de tension et des circuits ouverts sur la sortie de
courant. Les sorties de courant et de tension VI-Gen peuvent être facilement vérifiées à l’aide d’un
voltmètre et d’un ampèremètre.

REMARQUE : Des procédures de décharge antistatique appropriées doivent être suivies lors
de la manipulation de tout VIGEN SMRT1 à l’extérieur du boîtier de protection. Si vous ne respectez pas
cette consigne, vous risquez d’endommager les pièces sensibles.

5.1.1.1 Alimentation

La tension d’entrée affecte toute l’unité, et des dommages permanents peuvent être causés si la tension
est incorrecte. Ces problèmes peuvent souvent être corrigés en utilisant simplement une meilleure
puissance d’entrée. La limite de tension nominale est sélectionnée automatiquement entre 100 et
240 volts, ± 10 %, 47 à 63 Hz.

Certains des symptômes sont les suivants :


1. Basse tension : Fonctionnement erratique, pas de sortie, utilisation du disjoncteur
d’alimentation d’entrée.

2. Haute tension : Utilisation du disjoncteur, panne de courant dans le module


d’alimentation d’entrée.

5.1.1.2 Alimentation et contrôle VIGEN

Le dépannage de base de la puissance d’entrée est le suivant.

Pas d’alimentation : Vérifiez que le disjoncteur est sur ON/OFF. L’interrupteur ON/OFF s’allume-t-il? S’il
ne s’allume pas, l’unité n’est pas sous tension. Vérifiez la source d’alimentation et le cordon. S’il
s’allume, l’unité est sous tension. Vérifiez les connexions du câble d’alimentation internes VIGEN.

Pour vérifier les connexions internes, retirez le couvercle du boîtier et l’autocollant de garantie. Si
l’appareil est encore couvert par la garantie, arrêtez et communiquez avec votre bureau local ou
représentant de vente Megger. S’il est couvert, n’enlevez pas l’autocollant sans l’autorisation écrite de
Megger. La garantie peut être annulée si vous enlevez l’autocollant de garantie sans approbation écrite.

Étape 1 Débranchez le cordon d’alimentation de l’unité, et retirez les vis supérieures d’angle.

227
Étape 2

Étape 3

Étape 4

ATTENTION : À partir d’ici, respectez les procédures de décharge antistatique


appropriées. Soyez prudent lorsque vous déplacez le module VIGEN, car il s’emboîte fermement,
il est donc possible d’endommager les composants lors de l’extraction/installation dans la moitié
inférieure du boîtier.

228
Étape 5

Étape 6

Étape 7

Étape 8

229
Étape 9

Étape 10 Inspectez le connecteur d’alimentation CA.

Recherchez une éventuelle décoloration des fils et du connecteur indiquant une surchauffe. Observez le
module VIGEN dans son ensemble pour rechercher des dommages apparents causés par un court-
circuit ou d’autres signes possibles de problèmes.

5.1.1.3 Entrée binaire et sortie binaire

Si tous les éléments externes de l’appareil sont en bon état, le problème se trouve alors au sein de
l’assemblage entrée/sortie binaire.

Certains dépannages de base permettent d’identifier la cause approximative du problème.

Entrée binaire - Dépannage de base comme suit :

Le compteur ne s’arrête pas :


Raccordez manuellement un cavalier entre les bornes d’entrées binaires. Si le voyant au-dessus de
l’entrée s’allume, consultez l’écran de configuration d’entrée binaire pour vérifier que l’entrée binaire
sélectionnée est correctement configurée comme position d’arrêt du compteur. Réglez les paramètres
d’arrêt du compteur N.O. (normalement ouvert) sur Fermer, puis verrouillez. Si le voyant ne s’allume
pas, l’entrée binaire doit être réparée ou remplacée.

Erreurs de comptage :
Le CA appliqué ou des signaux d’arrêt supprimés peuvent créer ce qui semble être une
mauvaise répétabilité, une inexactitude ou un dysfonctionnement du compteur. Plus le niveau de tension
est bas, plus l’« erreur » sera grave. Ce qui semble être une erreur, cependant, est en fait une variation

230
du point sur l’onde sinusoïdale à laquelle la tension est suffisante pour provoquer le fonctionnement du
circuit de porte. Si le circuit utilisé pour le test de synchronisation a une basse tension CA et que le point
auquel le contact dans le circuit de test s’ouvre ou se ferme est à zéro ou proche de zéro sur l’onde
sinusoïdale, le délai avant que le niveau de tension soit suffisamment élevé pour déclencher le circuit de
porte peut aller jusqu’à 4 millisecondes. L’écart de synchronisation total peut atteindre jusqu’à 8
millisecondes. Plus la durée du test de synchronisation est courte, plus l’écart devient significatif. Par
conséquent, si de petites variations de synchronisation présentent un problème, il est recommandé
d’utiliser une tension CA de 115 volts ou supérieure ou une tension continue pour les sélections de test
de tension appliquée/supprimée.

Lorsque l’étalonnage du compteur SMRT1 est en cours de test, la variable de tension


CA est souvent négligée. Cela se vérifie particulièrement lorsque le compteur est comparé à un
contraire et que les deux sont déclenchés simultanément avec un commutateur électronique. Pour
obtenir les meilleurs résultats, afin d’éliminer la variable, une tension continue doit être utilisée. Si vous
souhaitez tester des caractéristiques d’arrêt de compteur de tension CA, le signal d’arrêt doit être
déclenché au même point sur l’onde sinusoïdale pour s’assurer que le signal de déclenchement soit
reproductible. Idéalement, le signal doit être à un point proche de la crête dans la direction positive. En
outre, les valeurs de tension efficaces de courant alternatif spécifiées pour les différentes sélections de
contrôle d’arrêt doivent être respectées.

La fonction anti-rebond programmable peut être une autre source d’erreur apparente. Si
vous utilisez des contacts électromécaniques pour arrêter le compteur, et si ces contacts ont tendance à
rebondir, il pourrait y avoir une différence entre un compteur de référence externe et le compteur
SMRT1, en fonction de la période anti-rebond programmée dans l’unité SMRT. Pour déterminer la
valeur programmée, regardez l’écran de configuration de l’entrée binaire et quelle est la valeur du
réglage anti-rebond.

Si une erreur ou un écart de synchronisation persiste après avoir éliminé toutes les
causes soupçonnées d’erreur, il est possible que le circuit d’entrée binaire soit défectueux. Contactez
l’usine pour obtenir les instructions de retour.

Sortie binaire - Dépannage de base comme suit :

Le voyant de sortie binaire est activé, mais les contacts de sortie ne sont pas fermés :
Effectuez une vérification avec un testeur de continuité pour voir si le circuit de sortie est en circuit
ouvert. Si le circuit est ouvert, il est possible que le fusible interne monté en surface soit grillé.
Remarque : Un câble de test avec fusible en ligne optionnel Référence : 568026 est disponible pour se
protéger contre une commutation de courant trop élevé, voir Informations de commande SMRT sous
Accessoires supplémentaires optionnels. L’unité devra être retournée à l’usine pour inspection et
réparation approfondies.

Contactez l’usine pour obtenir un numéro d’autorisation de réparation et les instructions de retour si une
réparation est nécessaire. Un numéro d’autorisation de réparation (AR) sera attribué pour le bon
traitement de l’appareil quand il arrive à l’usine. Tous les frais de réparation hors garantie engagés pour
la réparation ou le remplacement des pièces et/ou de matériel sont aux frais de l’acheteur.

Indiquez à l’usine le numéro de modèle, le numéro de série de l’unité, la nature du problème ou du


service requis, l’adresse de retour, et votre nom et vos coordonnées au cas où l’usine aurait besoin de
discuter avec vous de la demande de révision.

Vous aurez peut-être à fournir un numéro de bon de commande, une limite de coût, ainsi que des
instructions de facturation et d’expédition de retour. S’il vous faut un devis, fournissez le nom et les
coordonnées.

6.0 Réparation pour réexpédition

231
Conservez l’emballage d’origine pour une utilisation future. Le conteneur d’expédition est conçu pour
résister aux rigueurs de l’expédition par l’intermédiaire d’un transporteur commercial général. Par
exemple, vous pouvez réexpédier votre appareil Megger pour une recertification annuelle d’étalonnage.

Emballez l’appareil correctement pour éviter tout dommage pendant le transport. Si un conteneur
réutilisable est utilisé, l’unité sera retournée dans le même conteneur d’expédition si son état le permet.

232
Additif B

* SMRT36 montré avec option « P » Plus (entrées binaires supplémentaires / sorties et simulateur de batterie)

Modèle SMRT33/36/43/46
Système de Test des relais triphasé

233
PRÉCAUTIONS DE SÉCURITÉ

AVERTISSEMENT: LES TENSIONS PRODUITES PAR CET INSTRUMENT PEUVENT ÊTRE


DANGEREUSES. Cet instrument a été conçu pour la sûreté de l'opérateur ; cependant, aucune
conception ne peut complètement le protéger contre l'utilisation incorrecte. Les circuits électriques sont
dangereux et peuvent être mortels quand un manque d'attention et des mauvaises pratiques de sécurité
sont employés. Il y a plusieurs mesures standard de sécurité qui devraient être prises par l'opérateur. Là
où c’est applicables, des inscriptions sur la sécurité IEC ont été placées sur l'instrument pour informer
l'opérateur de se rapporter au manuel d'utilisateur pour des instructions sur l'utilisation correcte ou sur
les matières reliées à la sûreté. Référez-vous à la table suivante de symboles et de définitions.

Symbol Description

Courant Direct

Courant Alternatif

Courant alternatif et continu

Borne de Terre (masse). Il y a une borne commune de châssis au


sol située sur le panneau arrière (voir le panneau arrière sous la
description des commandes).
Borne Protectrice de Conducteur

Borne d'armature ou de châssis

Marche

Arrêt

Attention: risque de choque électrique

Attention: (référez-vous aux documents d'accompagnement)

AVERTISSEMENT : Sous aucunes circonstances l'opérateur ou le technicien doivent tenter


d'ouvrir ou de réparer cet instrument tandis qu’il soit relié à une source d'énergie. Des tensions
mortelles sont présentes et peuvent causer des dommages sérieux ou la mort !

234
MESURES DE SÉCURITÉ (Suite)

Voici certaines questions relatives à la sécurité associés au système d'essai.

Lire et comprendre toutes les consignes de sécurité et les instructions de fonctionnement avant de
tenter d'utiliser cette unité.

L'objectif de ce matériel est limitée à une utilisation comme décrit dans ce manuel d'instructions. S'il se
produisait une situation qui n'est pas couverte dans le général ou spécifique de précaution veuillez
contacter Megger représentant régional ou Megger, Dallas au Texas.

La sécurité est la responsabilité de l'utilisateur. Une mauvaise utilisation de ce matériel peut être
extrêmement dangereux.

Toujours démarrer avec le système hors tension avant de brancher le cordon d'alimentation. Assurez-
vous que les sorties sont désactivées avant d'essayer d'effectuer les raccordements d'essai.

Ne jamais brancher l'ensemble de test d'équipement sous tension.

Toujours utiliser correctement isolés cordons de test. En option les cordons de test sont adaptés pour la
sortie continue nominale du système d'essai, et doit être correctement utilisé et entretenu. N'utilisez PAS
fissuré ou cassé cordons de test.

Mettez toujours le système de test hors tension avant de débrancher le cordon d'alimentation.

Ne tentez pas d'utiliser l'appareil sans la mise à la terre de sécurité connectés.

Ne tentez pas d'utiliser l'appareil si le cordon d'alimentation la terre est cassé ou manquant.

NE PAS utiliser le jeu de test dans une atmosphère explosive.

L'instrument ne doit être utilisé que par des personnes compétentes ayant reçu une formation adéquate.

Observez tous les avertissements de sécurité indiqués sur l'équipement.

Liées à la sécurité ou à d'autres sujets importants, comme la déclaration ci-dessous, seront notées avec
le symbole attenant. Lisez la rubrique avec précaution car il peut porter soit sur la sécurité du
fonctionnement du système de test ou la sécurité de l'opérateur.

Sous aucunes circonstances l'opérateur doit mettre ses mains ou des outils à l'intérieur du
châssis du système d'essai avec le système d'essai relié à une source d'énergie. Des tensions
mortelles sont présentes et peuvent causer des dommages sérieux ou la mort !

235
1.0 Utilisation

L’unité est conçue de manière « modulaire ». Toutes les entrées et sorties sont clairement marquées et
logiquement regroupées de sorte qu’il ne soit pas nécessaire de se référer continuellement au manuel
d’instructions une fois que l’opérateur connaît le système de test. Le panneau supérieur de l’unité est
différent selon les unités, puisque chaque unité peut avoir jusqu’à trois modules de générateur de
tension/courant VIGEN. La version « N » se compose d’une carte système avec seulement les ports
d’alimentation et de communication. La version « P » ajoute 8 entrées binaires supplémentaires,
4 sorties binaires supplémentaires et un simulateur de batterie.

1.1 Description générale

Figure 231 Panneau supérieur des unités SMRT33/36/43/46 (SMRT36 en photo, avec options de
retours flottants)

1.1.1 Panneau supérieur

1. Sorties binaires - Les deux premiers modules VIGEN comprennent des entrées et des sorties
binaires. Par conséquent, pour une unité minimale de 2 voies, il y a 2 sorties binaires situées sur
le panneau supérieur (numérotées 1 et 2). Davantage de sorties binaires sont disponibles avec
l’option P (voir la section Panneau avant pour plus d’informations). Chaque sortie binaire peut
être configurée comme contacts normalement ouverts ou normalement fermés; fournissant une
logique à l’appareil en cours de test. Les sorties binaires du panneau supérieur peuvent
commuter jusqu’à 300 VCA ou 250 VCC avec 8 A en continu. La durée d’attente programmable
est comprise entre 1 milliseconde et 10 000 millisecondes.

2. Entrées binaires - Avec une unité minimale de 2 voies, il y a 2 entrées binaires situées sur le
panneau supérieur. Davantage d’entrées binaires sont disponibles avec l’option P (voir la
section Panneau avant pour plus d’informations). Les entrées binaires du panneau supérieur
peuvent accepter une plage de tension comprise entre 5 et 300 VCA, ou entre 5 et 250 VCC,
avec des contacts secs normalement ouverts/normalement fermés.

3. Modules de générateur de tension/courant (VIGEN) - Il y a trois emplacements disponibles


pour les modules VIGEN. Les emplacements sont numérotés de 1 à 3 de bas en haut, le plus
haut VIGEN ayant le numéro 3. Les tensions et courants triphasés sont notés par le rouge et le
jaune entourant chaque voie de sortie. Les voies de tension de phases A, B et C (V1, V2 et V3)

236
sont désignées par la couleur rouge. Les voies de courant de phases A, B et C (I1, I2 et I3) sont
désignées par la couleur jaune. Lorsque les générateurs de tension sont convertis en
générateurs de courant, ils changent sur l’écran STVI comme ceci : V1 = I4, V2 = I5 et V3 = I6.
Pour plus de détails sur les capacités de sortie VIGEN, voir la section 1.4.
Remarque : Les voies de tension SMRT33 ne sont pas convertibles en courants.

4. Interface USB - L’interface USB 2.0 nécessite un connecteur de type B « en aval », et est
principalement utilisée comme port de communication et de contrôle lorsqu’elle est utilisée avec
un PC et le logiciel AVTS de Megger pour les tests de relais automatiques. Un câble USB n’est
pas fourni avec l’appareil de test ou dans les accessoires en option. Pour le contrôle de
l’ordinateur, un câble Ethernet est prévu. Toutefois, si vous souhaitez utiliser le port USB,
n’importe quel câble USB A/B standard fonctionnera avec l’unité. Il peut être utilisé lorsque
l’isolement est nécessaire pour un accès à la sous-station sécurisée entre le SMRT et le réseau
de sous-station IEC 61850.

5. Le port Ethernet PC/OUT est un port 10/100BaseTX, et il s’agit du principal port de connexion
PC. Ce port prend en charge la configuration croisée automatique MDI/MDI-X, ce qui signifie
qu’il est possible d’utiliser aussi bien les câbles Ethernet standard que les câbles « croisés ». Ce
port fournit la méthode optimale pour le téléchargement de fichiers EMTP, la diffusion en flux
DFR et la mise à jour du micrologiciel de l’appareil, selon les besoins. Le SMRT est livré en
standard avec un câble croisé. Ce port peut également être utilisé pour la connexion à la sous-
station IEC 61850 pour une utilisation dans les tests des appareils IEC 61850. Ce port peut
également être utilisé dans une configuration à unités multiples, l’appareil assurant la liaison
OUT fournit la référence de phase principale à toutes les unités « en aval ».

6. Le port Ethernet IN - 61850 est un port 10/100BaseTX, et est principalement utilisé pour
interconnecter plusieurs unités de SMRT pour un fonctionnement multi-unité synchrone. Il peut
également être utilisé pour fournir l’accès au réseau IEC 61850 de la sous-station. Remarque :
Les ports IN et STVI partagent un port physique commun et ne peuvent pas être utilisés en
même temps. Avec le PC connecté au port PC, le SMRT et le PC partagent la même connexion
au réseau Ethernet, ils ne sont donc pas isolés de manière sécurisée l’un de l’autre.

7. Port Ethernet STVI - Ce port Ethernet est un port PoE (Power over Ethernet) 10/100BaseTX et
le port de connexion STVI. Utilisé pour l’utilisation manuelle et pour les sorties d’affichage sous
le contrôle de l’ordinateur.

1.1.2 Panneau avant :

Figure 232 SMRT33/36/43/46 avec panneau avant d’option P

1. Alimentation/Cordon d’alimentation - Le cordon d’alimentation d’entrée et la borne de terre


sont montés sur le panneau avant de l’appareil de test pour les unités avec les options N et P.

237
Cordon d’entrée L’appareil de test est équipé d’un cordon d’alimentation, qui se
connecte au connecteur mâle sur le panneau avant. Vérifiez la
tension nominale d’entrée sur le panneau avant de brancher le cordon
d’alimentation à la source d’alimentation.

2. Prise de terre - Utilisez ce terminal pour connecter la masse du châssis à la terre.


Un point de masse du châssis (terre) est fourni sur le panneau avant
comme terre supplémentaire de sécurité.

3. Commutateur de mise sous/hors tension - Permet de mettre l’unité sous ou hors tension. Le
commutateur s’allume lorsque l’appareil est allumé.

4. Simulateur de batterie - Les unités SMRT33/36/43/46 avec l’option P fournissent une tension
de sortie variable CC de 5 à 250 volts, à 100 watts (4 ampères maximum), fournissant une
tension logique aux relais statiques. Une fois sous tension, le voyant au-dessus des bornes de
sortie s’allume. Les unités SMRT33/36/43/46 avec l’option N n’incluent pas de simulateur de
batterie.

5. Sorties binaires - L’option P fournit 4 sorties binaires supplémentaires, numérotées 3, 4, 5 et 6.


Chaque sortie binaire peut être configurée comme contacts normalement ouverts ou
normalement fermés; fournissant une logique à l’appareil en cours de test. Les sorties binaires 3
et 4 ont un fonctionnement CA de 400 V max., Imax : 8 ampères, capacité de coupure 2 000 VA
max., et un CC de 300 V max., Imax : 8 ampères, 80 watts, avec un temps de réponse :
< 10 ms. Les sorties binaires 5 et 6 sont à grande vitesse et ont une tension CA/CC de crête de
400 V, Imax : 1 ampère, avec un temps de réponse : < 1 ms type. La durée d’attente
programmable est comprise entre 1 milliseconde et 10 000 millisecondes. Un voyant situé
directement au-dessus des bornes indique l’état du contact. ON indique fermé, et OFF indique
ouvert. Les unités SMRT33/36/43/46 avec l’option N n’incluent pas les sorties binaires
supplémentaires 3 à 6.

6. Entrées binaires - L’option P fournit 8 circuits (numéros 3 à 10) Start/Stop (Démarrage/Arrêt)


ou Monitor (Contrôler) indépendants, isolés galvaniquement, supplémentaires pour contrôler le
fonctionnement des contacts de relais ou d’un SCR de déclenchement. Un voyant de continuité
est prévu pour chaque porte d’entrée. Lors de la détection de continuité ou de la tension
appliquée, le voyant s’allume. En plus de servir comme contacts secs/humides, les entrées
binaires peuvent être programmées pour déclencher des séquences de sortie binaire. Les
entrées binaires peuvent également être programmées à l’aide de la logique booléenne pour les
simulations de systèmes d’alimentation plus complexes. Les entrées binaires accepteront une
plage de tension de 5 à 300 VCA ou de 5 à 250 VCC, ou des contacts secs normalement
ouverts/normalement fermés. Les unités SMRT33/36/43/46 avec l’option N n’incluent pas les
autres entrées binaires de 3 à 10.

1.2 Puissance d’entrée

La tension d’entrée varie en fonction de la référence du modèle. Si le numéro de modèle comprend une
lettre F ou G dans le 5e chiffre, la tension d’entrée peut être de 100 à 240 VCA, 10 %, 50/60 Hz. Si la
lettre est C ou E, la tension d’entrée peut être de 220 à 240 VCA, 10 %, 50/60 Hz. La puissance de
sortie maximale totale sera limitée pour les unités CE 2. Le courant d’entrée requis varie selon le nombre
de modules de sortie en cours d’utilisation, la charge, et la valeur de tension d’entrée. Avec trois

2 Pour les unités CE uniquement (C ou E dans le 5e chiffre), un déclassement de la puissance de sortie totale disponible simultanément des
amplificateurs de courant/tension et du simulateur de batterie se produira. La puissance de sortie maximale d’un amplificateur unique n’est pas
affectée.

238
modules VIGEN, la puissance d’entrée maximale est de 1 800 VA. L’entrée est protégée par un
disjoncteur/interrupteur ON/OFF.

1.2.1 Cordon d’alimentation

Selon le pays, le cordon d’alimentation peut être accompagné d’un connecteur NEMA 5-15 mâle, d’un
connecteur CEE 7/7 Schuko à deux broches, d’un cordon d’alimentation britannique ou de fils en queue-
de-cochon à code couleur international (bleu clair, brun et vert avec bande jaune) avec l’enveloppe
d’isolation prête pour l’installation du connecteur mâle approprié, ou avec un cordon d’alimentation
britannique.

Lesmodèles SMRT33/36/43/46 X0XXXXAXXX sont livrés avec un cordon d’alimentation nord-


américain (référence 620000).

Les modèles SMRT33/36/43/46 X0XXXXEXXX sont livrés avec un cordon d’alimentation Europe
continentale (référence 50425).

Les modèles SMRT33/36/43/46 X0XXXXIXXX sont livrés avec un cordon d’alimentation à code
couleur international. Le cordon, référence 15065, est prêt pour le câblage de la prise
appropriée (selon le pays). Les couleurs suivantes s’appliquent : brun = ligne, bleu = neutre et
vert/jaune = masse.

Les modèles SMRT33/36/43/46 X0XXXXUXXX sont livrés avec un cordon d’alimentation


britannique (référence 90002-989).

1.3 Modules de générateur de tension/courant (VIGEN)

239
Les tensions et courants sont mis en avant par le rouge et le jaune entourant chaque voie de sortie. Les
voies de tension des phases 1, 2 et 3 sont mises en avant par la couleur rouge. Les voies de courant
des phases 1, 2 et 3 sont mises en avant par la couleur jaune. Toutes les sorties sont indépendantes
des variations subites de tension et de fréquence, et sont réglementées afin que les variations de l’angle
de phase de charge n’affectent pas la sortie. Toutes les sorties d’amplificateur standard sont isolées ou
flottantes. Les unités de SMRT peuvent être commandées avec les retours communs d’amplificateur liés
à la masse du châssis en option.
1.3.1 Amplificateur de tension/courant convertible

Figure 233 Voie de tension du SMRT36

L’amplificateur de tension PowerV™ du SMRT offre une courbe de puissance plate allant de 30 à
150 volts dans la gamme 150 V pour permettre les tests des applications à courant élevé, tels que les
tests de panneau.

Figure 234 Courbe de puissance de l’amplificateur de tension du SMRT


Plage de tension Puissance/courant (max.)

30 V 150 VA à 5 A
150 V Puissance de sortie constante 150 VA de 30 à 150 volts
300 V 150 VA à 0,5 A

Amplificateur de tension en mode courant3 :


L’amplificateur de tension du SMRT36 est convertible en source de courant avec la capacité de sortie
suivante. Les puissances de sortie sont spécifiées dans des valeurs efficaces et des puissances de
crête.

Courant de sortie Puissance V max. Durée de vie


5 ampères 150 VA (crête 212) 30 VRMS Continu
15 ampères 120 VA 8 VRMS 1.5 sec.
Avec une unité SMRT à 3 voies, les voies convertibles en liaison avec les trois voies de courant
principales fournissent 6 courants pour tester les relais différentiels de courant triphasé. Lorsque les
générateurs de tension sont convertis en générateurs de courant, ils vont devenir sur l’affichage du STVI
les phases de courant 4, 5 et 6.
La sortie de l’amplificateur de tension est protégée contre les courts-circuits et thermiquement contre
les surcharges prolongées. En cas de court-circuit ou de surcharge thermique, l’amplificateur s’éteint

3 L’amplificateur de tension du SMRT33 n’est pas convertible en voie de courant.

240
automatiquement, et si le STVI est connecté, un message s’affiche indiquant l’existence d’une condition.
Un message similaire apparaît avec le logiciel AVTS.

1.3.2 Amplificateur de courant

Figure 235 Voie de courant du SMRT36

La fonction Constant Power Output (Sortie d’alimentation constante) de l’amplificateur de courant du


SMRT offre en permanence une tension disponible maximale à la charge au cours du test, et le
changement de gamme se fait automatiquement, à la volée, sous la charge. Cela permet d’obtenir de
meilleurs résultats de test, de gagner du temps en n’ayant pas à désactiver les sorties pour changer les
prises intermédiaires ou les plages, et contrairement aux amplificateurs de courant à gamme unique,
d’obtenir une tension disponible supérieure à des courants de test inférieurs. Dans de nombreux cas, la
sortie d’alimentation constante élimine la nécessité de mettre en parallèle ou en série les voies de
courant pour tester les relais à forte charge.

Figure 236 Courbes de puissance de la sortie d’alimentation constante de l’amplificateur de courant du


SMRT36/46

Le courant de sortie et les valeurs de tension disponibles associées sont typiques pour la voie de
courant des unités SMRT33/36/43/464. La puissance et le courant de sortie par voie sont spécifiés dans
les valeurs efficaces CA et les puissances de crête. Les durées de vie spécifiées sont basées sur une
température ambiante type.

Courant de sortie Puissance V max./Durée de vie


1 ampère 15 VA 15 VRMS en continu
4 ampères 200 VA (crête 282) 50 VRMS en continu
15 ampères 200 VA (crête 282) 13,4 VRMS en continu
30 ampères 200 VA (crête 282) 6,67 VRMS en continu
45 ampères4 300 VA (crête 424) 6,67 VRMS 1.5 sec.
60 ampères 300 VA (crête 424) 5 VRMS 1.5 sec.
200 watts CC
La sortie de l’amplificateur de courant est protégée contre les circuits ouverts et thermiquement
contre les surcharges prolongées. Dans le cas d’un circuit ouvert ou d’une surcharge thermique,

4La voie de courant du SMRT33 est la même que celle du SMRT36 /46 en matière de VA et de tension
disponible. La voie de courant du SMRT33 est limitée à un maximum de 45 ampères contre 60 ampères
avec le SMRT36/46.

241
l’amplificateur s’éteint automatiquement, et si le STVI est connecté, un message s’affiche indiquant
quelle condition existe. Un message similaire apparaît avec le logiciel AVTS.

1.4 Entrées et sorties binaires

Figure 237 Entrées et sorties binaires 1 et 2

Les entrées et sorties binaires sont clairement identifiées et regroupées de manière


logique. Le panneau supérieur de l’unité est différent selon les unités, ce qui signifie
que l’entrée/la sortie binaire 1 sera toujours occupée tandis que l’entrée/la sortie
binaire 2 peut être libre selon la configuration. La version « N » se compose d’une
carte système avec seulement les ports d’alimentation et de communication. La
version « P » ajoute 8 entrées binaires supplémentaires, 4 sorties binaires
supplémentaires et un simulateur de batterie. Les entrées binaires sont utilisées pour surveiller les
contacts de déclenchement de relais et effectuer des tests de reprise ou d’abandon ainsi que pour
exécuter des fonctions de synchronisation. Les sorties binaires sont utilisées pour simuler des contacts
normalement ouverts/normalement fermés et tester les schémas de défaillance de disjoncteur, ou des
utilisations similaires du système d’alimentation. En outre, elles peuvent également être utilisées pour
permuter les tensions et courants CA/CC.

Figure 238 Option « P »


Entrées binaires de 3 à 10 et
sorties binaires de 3 à 6

1.4.1 Entrées binaires

Les entrées binaires sont spécifiquement conçues pour mesurer le fonctionnement à haute vitesse des
relais de protection électromécaniques et statiques à microprocesseurs. Par défaut, les entrées binaires
sont réglées sur Monitor (Contrôler), Contact change of state (Changement d’état du contact), latched
OFF (Verrouillage désactivé).

Si vous utilisez le STVI ou le logiciel STVI pour faire passer le changement d’état de contact d’une
entrée binaire à Voltage Applied/Removed (Tension appliquée/supprimée), cliquez ou appuyez sur la
fenêtre Input Type (Type d’entrée). Une onde sinusoïdale apparaît là où l’icône Contact l’indiquait.
L’entrée est désormais configurée pour la détection de tension.

Pour changer l’entrée binaire du mode moniteur en mode compteur, cliquez sur ou touchez le bouton
Use as Monitor (Utiliser comme moniteur). La fenêtre change pour afficher Use as Trip, Latched (Utiliser
comme déclencheur, verrouillé), ce qui signifie que l’entrée binaire est maintenant réglée pour arrêter le
compteur lors de la détection de la première fermeture du contact (si le type d’entrée est réglé pour le
contact) ou lors de la détection de la tension si le type d’entrée est réglé sur Voltage Sensing (Détection
de tension).

1.4.1.1 Portes Start (Démarrer), Stop (Arrêter) et Monitor (Contrôler)

Dans les unités SMRT33/36/43/46, il y a jusqu’à dix circuits de porte indépendants et programmables
qui permettent une sélection simple du mode désiré pour la synchronisation ou le contrôle de contact.

Pour contrôler l’utilisation des contacts ou du SCR de déclenchement dans l’appareil en cours de test,
un voyant est fourni pour chaque porte. Le circuit de porte est isolé pour la détection de tension et peut
surveiller les signaux logiques statiques. Le voyant s’allume dès que les contacts se ferment ou qu’une
tension est appliquée à la porte.

242
1.4.1.1.1 Ouverture de contacts secs

Le compteur s’arrête ou un indicateur de continuité s’éteint à l’ouverture des contacts normalement


fermés, ou lorsque la conduction à travers un dispositif à semi-conducteur, tel qu’un triac ou un
transistor, est interrompue.

1.4.1.1.2 Fermeture de contacts secs

Le compteur s’arrête ou un indicateur de continuité s’allume à la fermeture des contacts normalement


ouverts, ou lors de la conduction à travers un dispositif à semi-conducteur, tel qu’un triac ou un
transistor.

1.4.1.1.3 Application ou suppression de la tension CA ou CC

Cela lancera ou arrêtera le compteur. L’indicateur de continuité s’allume (application) ou s’atténue


(suppression) lors de l’application ou la suppression d’une tension CA ou CC. Pour convenir à un large
éventail d’applications de test, les entrées binaires ont différents seuils de tension. Pour les applications
de test typiques, les entrées binaires 1 et 2 ont un seuil fixe de 5 volts. Sur le modèle « P », il y a
8 entrées binaires supplémentaires. Pour contrôler les signaux TTL, les entrées binaires 3 à 6 ont un
seuil fixe de 3 volts. Les entrées binaires 7 et 8 ont des seuils fixes de 5 volts, et les entrées binaires 9
et 10 un seuil fixe de 30 volts (pour les environnements de test « bruyants »). Une tension de seuil plus
élevée permet d’éliminer les fausses alarmes dues à une source de bruit. Des seuils plus faibles
permettent le démarrage ou l’arrêt du compteur à partir des signaux de tension TTL. La tension
admissible appliquée est de 5 à 300 volts CA ou de 5 à 300 volts CC, les résistances de limitation de
courant offrent une protection.

1.4.1.1.4 Le compteur peut être démarré en activant les générateurs sélectionnés.

1.4.1.1.5 Le compteur peut être démarré en même temps qu’un changement de fréquence,
d’angle de phase ou d’amplitude. En outre, il peut être démarré en même temps que l’étape de forme
d’onde de tension ou de courant.

1.4.2 Sorties binaires

Les sorties binaires 1 et 2 sont situées sur le panneau supérieur de capacité nominale de 300 V à
8 ampères. L’option de carte système « P » des modèles SMRT33/36/43/46 fournit quatre sorties
binaires supplémentaires, numérotées 3, 4, 5 et 6. Chaque sortie binaire peut être configurée comme
contact normalement ouvert ou normalement fermé fournissant une logique à l’appareil en cours de test.
Les sorties binaires 3 et 4 ont une tension de 300 VCA/CC, 8 ampères et un maximum de capacité de
coupure de 2 000 VA (80 watts CC), avec un temps de réponse inférieur à 10 ms. Les sorties binaires 5
et 6 sont à grande vitesse et ont une tension nominale CA/CC de 400 volts en crête, 1 ampère et un
temps de réponse généralement inférieur à 1 ms.

Les contacts peuvent être programmés pour s’ouvrir ou se fermer, simulant ainsi le fonctionnement du
disjoncteur. La durée d’attente programmable est comprise entre 1 milliseconde et 10 000 millisecondes.
Un câble de test à fusible (à 500 mA) est disponible en option pour empêcher le fusible interne des
sorties binaires 5 et 6 de sauter. Le cordon de test est bleu afin que l’utilisateur sache qu’il s’applique
aux sorties binaires bleues. Le porte-canon du câble de test est marqué CE avec une tension de
1 000 V, CAT III, et marqué FUSED 500 mA/1 000 V/50 KA.

1.5 Simulateur de batterie

243
Le modèle SMRT33 ou 36 « P » comprend le simulateur de batterie et fournit une sortie CC
variable de 5 à 250 VCC de 100 watts, 4 ampères max. La SMRT46 inclut un adaptateur AC/DC
sortie auxiliaire qui fournit un courant continu de sortie variable de 5 à 250 VDC évalué à 100
watts, 3,33 ampères max. Vous pouvez sélectionner des valeurs normales de 24, 48, 125 ou
250 VCC, ou entrer la tension de sortie souhaitée dans la fenêtre prévue, voir l’écran de
configuration STVI. La sortie est variable en utilisant le bouton de commande STVI, ou les flèches
haut/bas sur le PC (voir la sous-section 3.5.5 de la section STVI).

Figure 239 Simulateur de batterie (BAT SIM)

ATTENTION :
REMARQUE : La tension continue est activée et disponible lorsque la sortie est activée à l’aide
de l’écran tactile ACL ou d’une commande logicielle. Ne branchez ni n’insérez de cordon de test
dans les bornes de liaison du SIMULATEUR DE BATTERIE sans connecter au préalable les
cordons de test à la charge!

2.0 CONFIGURATION

2.1 Déballage du système

Déballez l’appareil et vérifiez pour déceler les dommages survenus pendant le transport. S’il y a des
dommages visuels, informez-en immédiatement le transporteur pour faire une déclaration de sinistre, et
informez Megger des dommages.

ATTENTION :
Des tensions potentiellement mortelles peuvent être présentes sur les bornes de sortie. Il est
fortement recommandé à l’opérateur de lire le mode d’emploi soigneusement et d’avoir une
bonne compréhension de l’utilisation de l’appareil de test avant la mise sous tension.

2.1.1 Démarrage initial


1. Avec le câble Ethernet fourni avec l’unité, connectez le port Ethernet du STVI sur l’unité SMRT
au port Ethernet se trouvant en haut du STVI (Smart Touch View Interface). Si vous utilisez la
version PC du logiciel STVI, connectez le port Ethernet PC/OUT sur l’unité SMRT au port
Ethernet du PC.

2. Avant de connecter l’appareil à l’alimentation, assurez-vous que le commutateur de mise


sous/hors tension est désactivé (0). Branchez le cordon d’alimentation de l’unité à une source
d’alimentation appropriée et activez le commutateur de mise sous/hors tension (I). Alors que
l’unité SMRT passe par sa séquence de mise sous tension, moins d’une minute après l’écran de
mise sous tension STVI apparaît, puis l’écran de démarrage manuel.

2.2 Ports de communication

Plusieurs ports de communication sont disponibles. Ces ports sont les suivants : un port USB, trois ports
Ethernet et un port sans fil Bluetooth en option.

2.2.1 Interface USB 2.0

244
L’interface USB 2.0 nécessite un connecteur de type B « en aval », et est principalement utilisée comme
port de communication et de contrôle lorsqu’elle est utilisée avec un PC et le logiciel AVTS de Megger
ou le logiciel STVI version PC pour les tests de relais automatiques. Il est recommandé d’utiliser le port
Ethernet pour une communication et un contrôle haute vitesse de l’unité SMRT. Pour utiliser le port
USB, vous devez configurer le port COM du PC sur le mode USB. Cliquez sur l’icône de configuration

de l’instrument sur la barre d’outils PowerDB . L’écran Configuration de l’instrument (montré à la


figure suivante)

vous fournit l’accès à l’écran du Gestionnaire de périphériques du PC. Cliquez sur le bouton Device
Manager (Gestionnaire de périphériques) et accédez au répertoire de fichiers de ports USB. Puisque,
par défaut, les modèles SMRT33/36/43/46 ont un taux de 115 200 bauds, vous devrez configurer leur
port COM de sortie USB de manière à correspondre. Pour revenir à l’écran de configuration de
l’instrument, vous devrez désélectionner la case Use Ethernet (Utiliser Ethernet) et régler la vitesse de
transmission, la taille en octets et les bits d’arrêt, comme indiqué.

2.2.2 Port Ethernet PC/OUT


Le port Ethernet PC/OUT est un port 10/100BaseTX, et il s’agit du principal port de connexion PC. Ce
port prend en charge la configuration croisée automatique MDI/MDI-X, ce qui signifie qu’il est possible
d’utiliser aussi bien les câbles Ethernet standard que les câbles « croisés ». Le SMRT est livré en
standard avec un câble croisé.
En outre, ce port peut être utilisé pour télécharger de grands blocs de données dans l’appareil. Il est
utilisé pour télécharger des échantillons numériques pour la lecture DFR et télécharger les mises à jour
de logiciels/micrologiciels. Puisque chaque voie de sortie est capable de stocker jusqu’à
256 000 échantillons de données numériques, comme dans Digital Fault Recordings pour la lecture
DFR, et avec jusqu’à six voies, ce qui équivaut à plus de 1,5 million d’échantillons. Typiquement, le port
Ethernet des modèles SMRT33/36/43/46 télécharge normalement les données en 1 seconde ou moins.
En plus des téléchargements à haute vitesse de données DFR, le port est également utilisé pour parler
aux unités SMRT33/36/43/46 par l’entremise d’un réseau.
Ce port peut également être utilisé pour interconnecter plusieurs unités SMRT pour une utilisation
synchrone polyphasée.

245
2.2.2.1 Configuration d’une adresse IP de SMRT pour une utilisation sur PC
Avec le câble Ethernet fourni avec l’appareil, branchez le port Ethernet PC/OUT sur l’unité SMRT au
port Ethernet du PC. Allumez l’appareil de test. Alors que l’unité SMRT suit sa séquence de mise sous
tension, en moins d’une minute l’écran de mise sous tension du STVI apparaît. La version PC du logiciel
STVI détecte automatiquement l’unité SMRT connectée au PC. Une fois qu’elle détecte
automatiquement l’unité et détermine la configuration de l’unité SMRT connectée, l’écran Manuel
s’affiche. L’autodétection peut ne pas fonctionner à cause des paramètres de pare-feu. Dans ce cas,
essayez d’arrêter le pare-feu ou d’entrer l’adresse IP directement à l’écran de configuration de
l’instrument PowerDB en cliquant sur l’icône Instrument Setup (Configuration de l’instrument) sur la

barre d’outils PowerDB . Depuis l’écran Instrument Configuration (Configuration de l’instrument),


visible sur la figure suivante, désélectionnez la case Auto Discover Unit (Gamme automatique).

Figure 240 Écran de configuration de l’instrument PowerDB


Vous pouvez entrer l’adresse IP directement dans le champ surligné en rouge. L’adresse IP de l’unité
peut être déterminée en comptant le nombre de fois où le voyant Binary Output (Sortie binaire) clignote
à la fin de la période de démarrage (l’adresse est 169.254. <nbre de clignotements>.0). Si l’unité
clignote quatre fois, l’adresse est 169.254.4.0. Si l’unité est sur un réseau avec un serveur DHCP, vous
devez utiliser le mode Auto Discovery (Découverte automatique).

2.2.3 Port Ethernet STVI

Le port Ethernet STVI est un port PoE (Power over Ethernet) 10/100BaseTX et le port de connexion
STVI. Ce port fournit l’alimentation du STVI avec le POE (Power Over Ethernet) et un contrôle manuel
de l’unité SMRT avec le STVI.

2.2.3.1 Configuration de l’adresse IP du SMRT pour une utilisation avec le STVI

Avec le câble Ethernet fourni avec l’unité, connectez le port Ethernet STVI sur le panneau supérieur du
SMRT au port Ethernet sur la partie supérieure du STVI (Smart Touch View Interface). Alors que l’unité
SMRT suit sa séquence de mise sous tension, en moins d’une minute l’écran de mise sous tension du
STVI apparaît. Le STVI détectera automatiquement les unités SMRT33/36/43/46 (inutile de saisir vous-

246
même une adresse IP). Une fois qu’il détectera automatiquement l’unité, et déterminera la configuration
de
l’unité SMRT connectée, l’écran Manual (Manuel) s’affichera.

2.2.4 Port Ethernet IN - IEC61850


Le port Ethernet IN est un port 10/100BaseTX, et est utilisé lors de l’interconnexion de plusieurs unités
de SMRT. Il peut également être utilisé pour fournir l’accès au réseau IEC 61850 (si activé). Les unités
SMRT33/36/43/46 avec l’option IEC 61850 activée fournissent une priorité sélectionnable, VLAN-ID, et
répondent à la norme IEC 61850-5 standard de type 1A, Classe P 2/3, pour des simulations de
déclenchement et de réenclenchement haute vitesse.

2.2.4.1 Configuration de l’adresse IP du SMRT pour les réseaux ou les opérations IEC 61850

Les unités SMRT33 ou SMRT36 peuvent être contrôlées par l'entremise d’un réseau. Ceci permet
de contrôler à distance les unités SMRT33/36/43/46 pratiquement n’importe où, permettant à un PC de
contrôler au moins deux unités simultanément, comme dans les tests de bout en bout. Le raccordement
des unités SMRT33 ou SMRT36 à un réseau local ou un réseau étendu peut permettre une utilisation
non autorisée de l’appareil.

Grâce au port Ethernet IN, les unités SMRT33/36/43/46 s’intègrent dans un réseau comme un
ordinateur ou un serveur. Pour utiliser cette fonction, vous devez effectuer la configuration IP des unités
SMRT33/36/43/46 pour leur réseau local. Remarque : Quand les unités SMRT33/36/43/46 sont
allumées, elles recherchent et acquièrent automatiquement une adresse de réseau si elles sont
connectées à un réseau. Si elles ne parviennent pas à acquérir automatiquement une adresse, vérifiez
que vous êtes bien connecté à l’aide d’un câble Ethernet. N’utilisez pas un câble Ethernet « croisé » (un
câble croisé est conçu pour une utilisation entre votre PC et l’appareil de test, pas à un réseau). Si
l’appareil ne parvient toujours pas à acquérir une adresse, il peut y avoir d’autres causes. Vous aurez
probablement besoin de l’assistance du service de gestion de l’information de votre entreprise.

Pour le test IEC 61850, connectez le port IN IEC61850 au bus de sous-station ou au relais en cours de
test pour recevoir et envoyer des messages GOOSE. Lorsqu’il est utilisé avec Megger GOOSE
Configurator dans le logiciel AVTS, le SMRT (équipé de l’option IEC 61850) peut fournir des tests haute
vitesse des relais et sous-stations IEC 61850 en s’abonnant aux messages GOOSE et en s’associant
aux entrées binaires. En outre, il peut simuler les conditions du système, telles que le fonctionnement du
disjoncteur en publiant des messages GOOSE mappés aux sorties binaires des unités
SMRT33/36/43/46. En ayant le PC connecté au port OUT et en exécutant le logiciel Megger GOOSE
Configurator de l’AVTS, l’opérateur peut renifler le réseau de la sous-station. Toutefois, si un port
sécurisé est nécessaire, où l’opérateur ne peut pas accidentellement déclencher la sous-station ou faire
entrer un virus de PC dans son réseau local, raccordez le PC au port USB du SMRT et reniflez le
réseau par l’intermédiaire du port IN IEC 61850.

3.0 Sources de courant

3.1 Fonctionnement en parallèle

Chaque amplificateur de courant SMRT33/36/43/46 est capable de fournir 30 ampères en continu.


L’unité SMRT33 peut fournir un maximum de 45 ampères, tandis que l’unité SMRT36/46 peut fournir
jusqu’à 60 ampères pendant 1,5 seconde pour tester les éléments déclencheurs instantanés. Lorsque
plus de 30 ampères monophasés sont requis pour de longues durées, soit plus de 60 ampères pour
tester des éléments instantanés, deux ou plusieurs voies de courant peuvent être connectées en
parallèle pour fournir 60 ou 90 ampères en continu. Pour les courants de sortie plus élevés, trois voies
de SMRT33 peuvent fournir jusqu’à 135 ampères, tandis que le SMRT36 peut fournir 180 ampères pour
de courtes durées.

247
Remarque : Si un F ou un C apparaît sur le 5e chiffre du numéro d’identification de style (c.-à-d.
30P1F0A0S1), les retours de courant sont flottants (isolés les uns des autres et de la terre). Pour les
unités avec un numéro de style G ou E, les retours de courant sont communs en interne et reliés à la
terre.

Pour mettre en parallèle les voies actuelles de l’unité, procédez comme suit :

Si vous utilisez les multi-cordons de test de courant gainés (référence 2008-541), tous les cordons de
retour noirs sont reliés ensemble à l’intérieur de la gaine de sorte qu’ils partagent le courant de retour.
Reliez chaque voie de courant au relais en cours de test (bornes rouges et noires à la charge). Chaque
cordon de test Megger est conçu pour 32 ampères continus. Si vous utilisez d’autres de cordons de test
que ceux fournis par Megger, vérifiez que le fil a une taille suffisante pour acheminer le courant de test.

Pour les unités (G ou C) à retour commun à la terre, il y a une terre commune interne entre les
bornes de retour de la voie de courant. Si vous utilisez des cordons de test individuels séparés, tous les
fils de retour doivent être communs à la charge, comme indiqué dans la figure suivante. Si vous ne
raccordez pas un cordon de retour à toutes les voies de courant utilisées, le courant de retour, en tout
ou en partie, sera forcé à travers la terre interne. Cela signifie qu’avec 3 voies d’unité SMRT36/46,
jusqu’à 180 ampères peuvent être forcés à travers la terre commune interne, et peuvent causer des
dommages aux retours de courant internes. Par conséquent, il faut que les connexions parallèles soient
effectuées sur le relais. Voir la figure suivante.

Figure 241 Mise en parallèle de trois sorties de courant

3.1.1 Écran de test manuel - Monophasé jusqu’à 180 ampères5

Pour plus de simplicité d’utilisation, accédez à l’écran de configuration et sélectionnez le mode 3


Voltages – 1 Current @ 180 amps (3 tensions - 1 courant à 180 ampères). Lorsque vous revenez à
l’écran de test manuel, une voie de courant est affichée, comme indiqué à la figure suivante.

5L’écran SMRT33 sera identique à l’exception d’un courant de sortie maximal limité à 135 ampères
contre 180 ampères avec le SMRT36/46.

248
Figure 242 Écran de test manuel - Utilisation du SMRT en monophasé

Le STVI définit automatiquement les trois courants en phase les uns avec les autres et répartit le
courant de façon égale entre les trois amplificateurs de courant. Lors de la configuration d’une sortie, il
suffit d’entrer la valeur du courant de sortie souhaité. Par exemple, pour une sortie de 75 ampères,
entrez 75, tandis que chaque amplificateur de courant fournira 25 ampères. Le courant peut aussi être
déphasé. Il suffit d’entrer l’angle de phase souhaité pour que les trois courants soient déphasés
ensemble.

Si deux voies de courant doivent être utilisées en parallèle, ne touchez pas à la configuration triphasée
par défaut. Connectez les deux sorties de courant à la charge, comme indiqué dans la figure suivante.

Figure 243 Deux courants en parallèle

Définissez chaque voie à la moitié de la condition de sortie. Vérifiez et définissez la voie de courant n° 2
sur 0° de sorte qu’elle soit en phase avec la voie de courant n° 1. Avec deux voies de courant
sélectionnées, activez la sortie en appuyant ou cliquant sur le bouton Tout activer/désactiver. Utilisez
toujours le bouton Tout activer/désactiver pour activer/désactiver les deux voies de courant ensemble.
Pour les sorties d’augmentation manuelles, si vous utilisez la version PC du logiciel STVI, les boutons
 seront affichés. Si vous utilisez un contrôleur STVI, l’icône du bouton de commande sera

249
affichée. Cliquez sur l’un ou l’autre pour afficher une fenêtre permettant de sélectionner le niveau
d’incrément souhaité pour l’augmentation manuelle des sorties, les voies à augmenter et les réglages à
apporter (amplitude, angle de phase ou fréquence).

3.2 Courants dans le fonctionnement en série

Deux voies de courant peuvent être connectées en série afin de doubler la tension disponible. Les relais
de surintensité électromécaniques à la terre à angle de phase élevé ont toujours été difficiles à tester
pour des nombres élevés de prises intermédiaires multiples en raison des caractéristiques d’angle de
phase et de saturation de l’enroulement. La tension de crête requise peut dépasser la tension de sortie
maximale d’une voie de sortie de courant des unités SMRT33/36/43/46, en fonction du courant de test
requis. En connectant deux sorties de courant en série, la tension disponible est doublée, fournissant
des courants de test plus élevés à travers la charge. Il existe deux méthodes pour mettre en série des
courants. Pour les modèles à sortie flottante (F ou C), reliez les deux amplificateurs de courant dans une
configuration push-push, comme indiqué à la figure suivante.

Figure 244 Mise en série de deux courants avec unité à sorties flottantes

Les deux voies de courant qui doivent être utilisées en série ont chacune une amplitude et un angle de
phase de courant de test identiques. Sélectionnez les deux voies de courant et activez la sortie en
appuyant ou cliquant sur le bouton Tout activer/désactiver. Utilisez toujours le bouton Tout
activer/désactiver pour activer/désactiver les deux voies de courant ensemble. Pour les sorties
d’augmentation manuelles, si vous utilisez la version PC du logiciel STVI, les boutons  seront
affichés. Si vous utilisez un contrôleur STVI, l’icône du bouton de commande sera affichée.
Cliquez sur l’un ou l’autre pour afficher une fenêtre permettant de sélectionner le niveau d’incrément
souhaité pour l’augmentation manuelle des sorties, les voies à augmenter et les réglages à apporter
(amplitude, angle de phase ou fréquence).

Pour mettre en série les voies de courant de l’unité (G ou F) à retours communs à la terre, procédez
comme suit :

En utilisant les cordons de test de voie de courant, reliez les bornes de sortie rouges des deux voies de
courant au relais en cours de test. Même si les deux retours associés aux voies de courant sont
connectés en interne aux retours communs, placez un cavalier comme indiqué. Cela permet de
s’assurer que les fils communs internes ne soient pas endommagés.

250
Figure 245 Mise en série de deux voies de courant avec retours communs à la terre

REMARQUE : Une voie de courant doit être réglée sur 0° et l’autre voie de courant doit être réglée à
un angle de phase de 180° de sorte que les deux tensions disponibles s’ajoutent sur la charge. NE
TENTEZ PAS de mettre en série plus de deux courants ensemble sur une unité de retour commun à la
terre.

Les deux voies de courant qui doivent être utilisées en série sont chacune réglées sur la même
amplitude de courant de test. Initiez les deux voies de courant simultanément en cliquant sur le bouton
Tout activer/désactiver. Utilisez toujours le bouton Tout activer/désactiver pour activer/désactiver les
deux voies de courant ensemble. Pour les sorties d’augmentation manuelles, si vous utilisez la version
PC du logiciel STVI, les boutons  seront affichés. Si vous utilisez un contrôleur STVI, l’icône du
bouton de commande sera affichée. Cliquez sur l’un ou l’autre pour afficher une fenêtre
permettant de sélectionner le niveau d’incrément souhaité pour l’augmentation manuelle des sorties, les
voies à augmenter et les réglages à apporter (amplitude, angle de phase ou fréquence).

4.0 Sources de tension

4.1 Sorties additionnées

Deux voies de tension peuvent être utilisées pour faire la somme des sorties de tension et obtenir une
tension nominale plus élevée sous réserve que la charge ne soit pas mise à la terre. Connectez la
charge entre les bornes de voie de tension, réglez la phase V 1 sur 0 et la phase V2 sur 180. Les sorties
de tension s’ajoutent de sorte que la tension totale soit la somme des deux amplitudes de tension, V 1 et
V2, comme on peut le voir dans le schéma suivant.

Remarque : Si un F ou un C apparaît dans le 5e chiffre du numéro d’identification de style (c.-à-d.


30P1F0A0S1), les retours de tension sont flottants (isolés les uns des autres et de la terre). Pour les
unités avec un numéro de style G ou E, les retours de tension sont communs en interne et reliés à la
terre.

Pour les unités communes flottantes, vous devez connecter les retours communs noirs des voies de
tension associées ensemble, lorsque l’utilisation en série est requise (voir les figures suivantes). Retirez
les retours communs extérieurs lorsque le test est terminé. NE TENTEZ PAS de mettre en série plus de
deux voies de tension ensemble.

251
Figure 246 Mise en série de voies de tension pour les retours communs flottants non mis à la terre

Figure 247 Mise en série de voies de tension avec retours communs à la terre

Pour les unités de retour commun à la terre (G ou E), il y a une terre commune interne entre les
bornes de retour de la voie de courant et celle de tension. Par conséquent, un seul câble de
retour est requis pour les voix de tension. Si vous utilisez des cordons de test individuels
séparés pour les unités de communs flottants, vous devez connecter les câbles de retour noirs
communs, comme indiqué ci-dessus.

5.0 Mise à jour du micrologiciel du SMRT33/36/43/46

Téléchargement de la mise à niveau du micrologiciel via le site Web de Megger

Pour télécharger le logiciel STVI le plus récent depuis le site de Megger :

1. Allez à WWW.Megger.com.
2. Connectez-vous.

252
3. Allez à Software Downloads (Téléchargements de logiciels).
4. Cliquez sur SMRT.
5. Vous verrez des instructions indiquant comment entrer le numéro de série de l’unité SMRT,
cliquez alors sur Continue (Continuer). Le numéro de série comprend 12 chiffres. Assurez-vous
que vous entrez bien les 12 chiffres. Cliquez ensuite sur Firmware Version #.## (Version du
micrologiciel #.##). Le micrologiciel est téléchargé sur votre ordinateur sous forme de fichier zip.
Décompressez le fichier, sélectionnez tous les fichiers et copiez-les vers une clé USB, ou
créez un dossier sur votre PC pour décompresser ou extraire un fichier.

Clé USB : Une fois le SMRT et le STVI sous tension, insérez la clé USB dans le port USB sur le dessus
du STVI. Appuyez sur le bouton de l’écran de configuration, puis sur le bouton de la Update Firmware
(mise à jour du micrologiciel), situé sur l’écran de configuration. À ce stade, l’écran de sélection de
l’adresse IP, avec le numéro de série de l’appareil, s’affiche. Sélectionnez l’unité en appuyant sur le
numéro de série. Le processus de mise à niveau démarre automatiquement. C’est tout ce que vous
avez à faire pour l’instant. Observez l’écran du STVI, et l’unité. À la fin du téléchargement, les
ventilateurs s’accélèrent et les voyants clignotent rapidement sur l’unité SMRT. Il y aura une instruction
de redémarrage (éteindre et rallumer) du système de test.

Logiciel PC et STVI : La version PC du logiciel STVI est très similaire au STVI. En cliquant sur le
bouton Update Firmware (Mise à jour du micrologiciel), la boîte de dialogue du navigateur Windows
Open File (Ouvrir un fichier) s’affiche. Avec le menu déroulant Look In (Rechercher dans), accédez au
dossier de téléchargement du nouveau micrologiciel sur le PC, cliquez et ouvrez le dossier SMRT_LDR
(SMRT Loader). Vous y trouverez le fichier du nouveau micrologiciel. Cliquez sur le fichier, puis sur
Open (Ouvrir). Vous serez invité à sélectionner un appareil depuis l’écran de l’adresse IP. Sélectionnez
l’unité en cliquant sur le numéro de série. Le processus de mise à niveau démarre automatiquement. À
la fin du téléchargement, les ventilateurs s’accélèrent et les voyants clignotent rapidement sur l’unité
SMRT. Il y aura une instruction de redémarrage (éteindre et rallumer) du système de test. Remarque :
Après le redémarrage de l’unité SMRT, si vous utilisez la version PC du logiciel STVI, vous devrez
redémarrer le logiciel STVI sur votre PC afin de reprendre le contrôle de l’unité SMRT.

5.1 Instructions de révision et de réparation

Pour réduire les délais d’exécution et les coûts, les unités SMRT33/36/43/46 ont été conçues comme
des unités modulaires. Dans la plupart des cas, si un module rencontre un problème, il ne devrait pas
provoquer une panne du système de test. Des informations de dépannage de base ont été fournies pour
guider le technicien vers la source possible d’un problème.

Puisque les modèles SMRT33/36/43/46 utilisent la technique de montage en surface (SMT, Surface
Mount Technology), la réparation des modules individuels sort du champ d’application du guide de
dépannage de base. Ils doivent être renvoyés au Service de révision de Megger ou confiés au
représentant Megger.

Si l’unité est toujours couverte par la garantie initiale ou la garantie limitée suivant la révision à
l’usine, l’usine doit être contactée avant de tenter toute réparation. Dans le cas contraire, la
garantie sera annulée.

5.1.1 Dépannage de base

Le technicien doit avoir une bonne compréhension de l’utilisation de l’unité pour bien interpréter les
informations de dépannage. Si le technicien ne connaît pas l’appareil, il ne doit pas tenter de le réparer.
Le technicien doit contacter l’usine avant de tenter toute réparation. Fournissez la référence Megger
pour la pièce ou l’assemblage en question et le numéro de série des unités SMRT33/36/43/46 lors de
vos demandes.

253
AVERTISSEMENT Il est nécessaire de mettre les unités SMRT33/36/43/46 sous tension
pour dépanner correctement certains modules. Le technicien doit prendre toutes les précautions
de sécurité applicables pour travailler à proximité des circuits sous tension.

REMARQUES
Avant de soupçonner une panne des unités SMRT33/36/43/46, lisez les sections Description générale et
Utilisation afin de vous assurer que le problème n’est pas le résultat d’une erreur d’utilisation.

Les tests préliminaires des unités SMRT33/36/43/46 dans les limites spécifiées peuvent aider à
déterminer si un dysfonctionnement existe réellement, à identifier le type de dysfonctionnement et à
définir le domaine général de la panne.

Parmi les causes courantes de dysfonctionnement, en dehors d’une mauvaise utilisation, on dénombre
des alimentations incorrectes (tension supérieure ou inférieure aux limites spécifiées), des tensions de
signaux de test incorrectes appliquées aux portes d’entrée binaire (en dehors des limites
appliquées/supprimées CA/CC spécifiées), et une résistance de contact ou de circuit trop grande pour
les portes de contacts secs pour fonctionner correctement sur la porte Monitor/Start/Stop
(Contrôler/Démarrer/Arrêter). Parmi les dysfonctionnements types des amplificateurs VI-Gen, on
dénombre des courts-circuits externes sur la sortie de tension et des circuits ouverts sur la sortie de
courant. Les sorties de courant et de tension VI-Gen et du simulateur de batterie peuvent être facilement
vérifiées à l’aide d’un voltmètre et d’un ampèremètre.

REMARQUE : Les unités SMRT33/36/43/46 sont composées de trois différents modules; la


carte système (panneau avant), les VIGEN (VIGEN n° 1 et n° 2) et VIGEN LITE (VIGEN n° 3). La plupart
des problèmes peuvent être facilement résolus en remplaçant l’un de ces modules, voir la section
5.1.1.2.1 Remplacement d’un VIGEN pour obtenir des instructions sur la façon de remplacer un
module VIGEN. Vous devrez suivre les procédures de décharge antistatique appropriées lors de la
manipulation d’un module SMRT33/36/43/46. Si vous ne respectez pas cette consigne, vous risquez
d’endommager les pièces sensibles.

5.1.1.1 Alimentation

La tension d’entrée affecte toute l’unité, et des dommages permanents peuvent être causés si la tension
est incorrecte. Ces problèmes peuvent souvent être corrigés en utilisant simplement une meilleure
puissance d’entrée. Pour les unités comportant un F ou un G dans le 5e chiffre du numéro d’identification
de style (c.-à-d. 30P1F0A0S1), la limite de tension nominale est sélectionnée automatiquement entre
100 et 240 volts, ± 10 %, 47 à 63 Hz. Pour les unités comportant un C ou un E dans le 5e chiffre du
numéro d’identification de style (c.-à-d. 30P1C0A0S1), la limite de tension nominale est sélectionnée
automatiquement entre 220 et 240 volts, ± 10 %, 47 à 63 Hz.

Certains des symptômes sont les suivants :


1. Basse tension : Fonctionnement erratique, pas de sortie, utilisation du disjoncteur
d’alimentation d’entrée.

2. Haute tension : Utilisation du disjoncteur, panne de courant dans le module


d’alimentation d’entrée.

5.1.1.2 Alimentation, communication et contrôle du VIGEN

Le dépannage de base de la puissance d’entrée est le suivant.

1. Pas d’alimentation : Vérifiez que le disjoncteur est sur ON/OFF. L’interrupteur ON/OFF
s’allume-t-il? S’il ne s’allume pas, l’unité n’est pas sous tension. Vérifiez la source

254
d’alimentation et le cordon. S’il s’allume, l’unité est sous tension. Vérifiez les connexions du
câble d’alimentation du VIGEN.

ATTENTION : Coupez l’alimentation principale et débranchez le cordon avant de tenter de


travailler sur un module. Respectez les procédures de décharge électrostatique appropriées.

A. Débranchez le cordon d’alimentation de l’unité.

B. Retirez les deux vis cruciformes sur chacune des plaques de maintien du
couvercle; la première vis supérieure et la quatrième vis, voir la figure ci-dessous.

Figure 248 Vis de fixation du couvercle du SMRT33/36/43/466

C. Retirez la vis centrale avant sur le panneau avant, et les deux vis (une de
chaque côté) du couvercle qui relient ce dernier au panneau avant, voir la figure
ci-dessous.

Figure 249 Vis du panneau supérieur pour retirer le panneau supérieur

D. Pour retirer le couvercle du boîtier, il faudra un poinçon ou un petit chasse-clou,


et un objet plat en plastique (comme une règle en plastique). Couvrez le bord et l’arête du boîtier avec la
règle en plastique pour éviter d’endommager l’arête. Placez le poinçon dans un trou d’évent et tirez le
couvercle légèrement de chaque côté, voir la figure ci-dessous.

6Le nombre de vis qui apparaissent sur les côtés peut varier en fonction de la configuration et de la
conception du couvercle (à partir de 2012, les unités ont un couvercle différent).

255
Figure 250 Soulever le couvercle du boîtier

Continuez de tirer sur le couvercle en alternant jusqu’à ce que vous puissiez retirer le couvercle en
saisissant l’arrière d’une main et en tirant doucement, mais fermement, le couvercle de l’unité vers le
haut de l’autre main. Ensuite, soulevez la face avant légèrement en alternant tout en retirant le
couvercle. L’ajustement est serré, donc allez-y lentement et avec précaution.

Figure 251 Connecteurs d’alimentation VIGEN

Vérifiez les câbles comme indiqué. Si les câbles sont correctement connectés, retirez et remplacez le
module VIGEN en respectant les consignes de la section 1.5.2.1.2.1.

2. Contrôle manuel erratique

Le câble de communication du module de sortie individuel n’est pas correctement connecté, il ne peut
donc pas recevoir les commandes appropriées. Regardez à travers les prises d’air sur le côté gauche de
l’appareil pour observer le voyant du VI-Gen. Chaque module dispose de voyants verts clignotants. Ils
sont associés aux communications Ethernet. Si sur un ou plusieurs modules il n’y a pas de voyant
clignotant, cela signifie que le module ne communique pas. Retirez le couvercle en suivant la procédure
décrite ci-dessus.

ATTENTION : Coupez l’alimentation principale et débranchez le cordon


d’alimentation avant de tenter de réinstaller les câbles. Observez la procédure de décharge
antistatique appropriée.

Repérez les câbles Ethernet de communication sur le côté gauche, voir la figure ci-dessous.

256
Figure 252 Connexions des câbles de communication

Débranchez avec précaution chaque câble et reconnectez-les en vous assurant


qu’ils soient bien en place. Remarque : Pour réinstaller chaque câble de communication, vous devez
retirer les petits attache-câbles (des attache-câbles de rechange seront nécessaires après la
réinstallation des câbles).

ATTENTION : Si vous ne remplacez pas les attache-câbles, les câbles de


communication risquent d’être pincés en remettant le couvercle.

Après la réinstallation des câbles et du couvercle, rebranchez le cordon


d’alimentation et allumez l’appareil. Regardez à travers les prises d’air sur le côté gauche de l’appareil
pour observer le voyant du VI-Gen. Si aucun voyant ne clignote sur un ou plusieurs modules, remplacez
le(s) module(s) VI-Gen qui ne communique(nt) pas. S’ils ne sont pas allumés, retirez le cordon
d’alimentation et le couvercle, et vérifiez les câbles de connexion d’alimentation à chaque VIGEN,
comme décrit à l’étape 1 ci-dessus.

5.1.1.2.1 Remplacement d’un VIGEN

1. Sur les unités VIGEN les plus anciennes, on trouve des vis cruciformes qui maintiennent le
VIGEN, une de chaque côté et une autre sur le bas de l’unité. Les nouvelles unités ont
seulement une vis en bas.
2. Retirez le câble de connexion d’alimentation, comme indiqué à la figure 73 ci-dessus.
3. Débranchez les câbles de communication, comme indiqué à la figure 74 ci-dessus.

Remarque : Le petit câble qui relie la carte du panneau avant au VIGEN 1 doit être
soigneusement enlevé avant de retirer le VIGEN1, voir la figure ci-dessous.

257
Figure 253 VIGEN1 au câble du panneau avant

4. Retirez délicatement le module VIGEN du châssis.


5. Installez le VIGEN de remplacement.

Soyez prudent lorsque vous déplacez le module, car l’ajustement est serré, il est
donc possible d’endommager les composants lors de l’extraction/installation.

6. Replacez les vis cruciformes qui maintiennent le VIGEN.


7. Rebranchez le câble de connexion d’alimentation, comme indiqué à la figure 89 ci-dessus.
8. Reconnectez les câbles de communication, comme indiqué à la figure 90 ci-dessus. Des
attache-câbles de rechange seront nécessaires après la réinstallation des câbles.

ATTENTION : Si vous ne remplacez pas les attache-câbles, les câbles de


communication risquent d’être pincés en remettant le couvercle.
9. Si le VIGEN n° 1 a été remplacé, reconnectez le câble du panneau avant, comme indiqué à la
figure 91 ci-dessus.

10. Remettez le couvercle. Rebranchez le cordon d’alimentation et allumez l’appareil.

5.1.1.3 Entrées binaires, sorties binaires et simulateur de batterie (Unité avec option P)

Si tous les éléments externes du compteur sont en bon état, le problème se trouve alors au sein de
l’assemblage entrée/sortie binaire.

Certains dépannages de base permettent d’identifier la cause approximative du problème.

Entrées binaires - Dépannage de base comme suit :

1. Le compteur ne s’arrête pas :


Placez manuellement un cavalier entre les bornes d’entrées binaires appropriées. Si le voyant au-
dessus de l’entrée sélectionnée s’allume, consultez l’écran de configuration d’entrée binaire pour vérifier
que l’entrée binaire sélectionnée a été configurée correctement comme position d’arrêt du compteur.
Réglez les paramètres d’arrêt du compteur N.O. (normalement ouvert) sur Fermer, puis verrouillez. Si le
voyant ne s’allume pas, l’entrée binaire doit être réparée ou remplacée.

2. Erreurs de comptage :
Le CA appliqué ou des signaux d’arrêt supprimés peuvent créer ce qui semble être une
mauvaise répétabilité, une inexactitude ou un dysfonctionnement du compteur. Plus le niveau de tension
est bas, plus l’« erreur » sera grave. Ce qui semble être une erreur, cependant, est en fait une variation
du point sur l’onde sinusoïdale à laquelle la tension est suffisante pour provoquer le fonctionnement du
circuit de porte. Si le circuit utilisé pour le test de synchronisation a une basse tension CA et que le point
auquel le contact dans le circuit de test s’ouvre ou se ferme est à zéro ou proche de zéro sur l’onde

258
sinusoïdale, le délai avant que le niveau de tension soit suffisamment élevé pour déclencher le circuit de
porte peut aller jusqu’à 4 millisecondes. L’écart de synchronisation total peut atteindre jusqu’à
8 millisecondes. Plus la durée du test de synchronisation est courte, plus l’écart devient significatif. Par
conséquent, si de petites variations de synchronisation présentent un problème, il est recommandé
d’utiliser une tension CA de 115 volts ou supérieure ou une tension continue pour les sélections de test
de tension appliquée/supprimée.

Si l’étalonnage du compteur des unités SMRT33/36/43/46 est en cours de test, la


variable de tension CA est souvent négligée. Cela se vérifie particulièrement lorsque le compteur est
comparé à un contraire et que les deux sont déclenchés simultanément avec un commutateur
électronique. Pour obtenir les meilleurs résultats, une tension continue doit être utilisée pour éliminer la
variable. Si vous souhaitez tester des caractéristiques d’arrêt de compteur de tension CA, le signal
d’arrêt doit être déclenché au même point sur l’onde sinusoïdale pour s’assurer que le signal de
déclenchement soit reproductible. Idéalement, le signal doit être à un point proche de la crête dans la
direction positive. En outre, les valeurs de tension efficaces de courant alternatif spécifiées pour les
différentes sélections de contrôle d’arrêt doivent être respectées.

La fonction anti-rebond programmable peut être une autre source d’erreur apparente. Si
vous utilisez des contacts électromécaniques pour arrêter le compteur, et si ces contacts ont tendance à
rebondir, il pourrait y avoir une différence entre un compteur standard externe et le compteur des unités
SMRT33/36/43/46, en fonction de la période anti-rebond programmée dans l’unité SMRT. Pour
déterminer la valeur programmée, regardez l’écran de configuration de l’entrée binaire et quelle est la
valeur du réglage anti-rebond.

Si une erreur ou un écart de synchronisation persiste après avoir éliminé toutes les
causes soupçonnées d’erreur, il est possible que le circuit d’entrée binaire soit défectueux. Contactez
l’usine pour obtenir les instructions de retour.

Sorties binaires - Dépannage de base comme suit :

Le voyant de sortie binaire est activé, mais les contacts de sortie ne sont pas fermés :
Effectuez une vérification avec un testeur de continuité pour voir si le circuit de sortie est en
circuit ouvert. Si le circuit est ouvert, il est possible que le fusible interne monté en surface soit grillé.
Remarque : Un câble de test avec fusible en ligne optionnel Référence : 568026 est disponible pour se
protéger contre une commutation de courant trop élevé, voir Informations de commande SMRT sous
Accessoires supplémentaires optionnels. L’unité devra être retournée à l’usine pour inspection et
réparation approfondies.

Contactez l’usine pour obtenir un numéro d’autorisation de réparation et les instructions de retour si
une réparation est nécessaire. Un numéro d’autorisation de réparation (AR) sera attribué pour le bon
traitement de l’appareil quand il arrive à l’usine. Tous les frais de réparation hors garantie engagés pour
la réparation ou le remplacement des pièces et/ou de matériel sont aux frais de l’acheteur.

Indiquez à l’usine le numéro de modèle, le numéro de série de l’unité, la nature du problème ou du


service requis, l’adresse de retour, et votre nom et vos coordonnées au cas où l’usine aurait besoin de
discuter avec vous de la demande de révision.

Vous aurez peut-être à fournir un numéro de bon de commande, une limite de coût, ainsi que des
instructions de facturation et d’expédition de retour. S’il vous faut un devis, fournissez le nom et les
coordonnées.

6.0 Réparation pour réexpédition

259
Conservez l’emballage d’origine pour une utilisation future. Le conteneur d’expédition est conçu pour
résister aux rigueurs de l’expédition par l’intermédiaire d’un transporteur commercial courant. Par
exemple, vous pouvez réexpédier votre appareil Megger pour une recertification annuelle d’étalonnage.

Emballez l’appareil correctement pour éviter tout dommage pendant le transport. Si un conteneur
réutilisable est utilisé, l’unité sera retournée dans le même conteneur d’expédition si son état le permet.

Ajoutez le numéro d’autorisation de retour sur l’étiquette-adresse de l’emballage d’expédition pour que le
matériel soit dûment identifié et pour faciliter son traitement.

REMARQUE : Expédiez le matériel sans les articles non essentiels tels que les câbles de mesure,
etc. L’usine n’a pas besoin de ces articles pour assurer la révision du matériel.

260
Additif C

Modèle SMRT36D
Système de Test des relais triphasé

261
PRÉCAUTIONS DE SÉCURITÉ

AVERTISSEMENT: LES TENSIONS PRODUITES PAR CET INSTRUMENT PEUVENT ÊTRE


DANGEREUSES. Cet instrument a été conçu pour la sûreté de l'opérateur ; cependant, aucune
conception ne peut complètement le protéger contre l'utilisation incorrecte. Les circuits électriques sont
dangereux et peuvent être mortels quand un manque d'attention et des mauvaises pratiques de sécurité
sont employés. Il y a plusieurs mesures standard de sécurité qui devraient être prises par l'opérateur. Là
où c’est applicables, des inscriptions sur la sécurité IEC ont été placées sur l'instrument pour informer
l'opérateur de se rapporter au manuel d'utilisateur pour des instructions sur l'utilisation correcte ou sur
les matières reliées à la sûreté. Référez-vous à la table suivante de symboles et de définitions.

Symbol Description

Courant Direct

Courant Alternatif

Courant alternatif et continu

Borne de Terre (masse). Il y a une borne commune de châssis au


sol située sur le panneau arrière (voir le panneau arrière sous la
description des commandes).
Borne Protectrice de Conducteur

Borne d'armature ou de châssis

Marche

Arrêt

Attention: risque de choque électrique

Attention: (référez-vous aux documents d'accompagnement)

AVERTISSEMENT : Sous aucunes circonstances l'opérateur ou le technicien doivent tenter


d'ouvrir ou de réparer cet instrument tandis qu’il soit relié à une source d'énergie. Des tensions
mortelles sont présentes et peuvent causer des dommages sérieux ou la mort !

262
MESURES DE SÉCURITÉ (Suite)

Voici certaines questions relatives à la sécurité associés au système d'essai.

Lire et comprendre toutes les consignes de sécurité et les instructions de fonctionnement avant de
tenter d'utiliser cette unité.

L'objectif de ce matériel est limitée à une utilisation comme décrit dans ce manuel d'instructions. S'il se
produisait une situation qui n'est pas couverte dans le général ou spécifique de précaution veuillez
contacter Megger représentant régional ou Megger, Dallas au Texas.

La sécurité est la responsabilité de l'utilisateur. Une mauvaise utilisation de ce matériel peut être
extrêmement dangereux.

Toujours démarrer avec le système hors tension avant de brancher le cordon d'alimentation. Assurez-
vous que les sorties sont désactivées avant d'essayer d'effectuer les raccordements d'essai.

Ne jamais brancher l'ensemble de test d'équipement sous tension.

Toujours utiliser correctement isolés cordons de test. En option les cordons de test sont adaptés pour la
sortie continue nominale du système d'essai, et doit être correctement utilisé et entretenu. N'utilisez PAS
fissuré ou cassé cordons de test.

Mettez toujours le système de test hors tension avant de débrancher le cordon d'alimentation.

Ne tentez pas d'utiliser l'appareil sans la mise à la terre de sécurité connectés.

Ne tentez pas d'utiliser l'appareil si le cordon d'alimentation la terre est cassé ou manquant.

NE PAS utiliser le jeu de test dans une atmosphère explosive.

L'instrument ne doit être utilisé que par des personnes compétentes ayant reçu une formation adéquate.

Observez tous les avertissements de sécurité indiqués sur l'équipement.

Liées à la sécurité ou à d'autres sujets importants, comme la déclaration ci-dessous, seront notées avec
le symbole attenant. Lisez la rubrique avec précaution car il peut porter soit sur la sécurité du
fonctionnement du système de test ou la sécurité de l'opérateur.

Sous aucunes circonstances l'opérateur doit mettre ses mains ou des outils à l'intérieur du
châssis du système d'essai avec le système d'essai relié à une source d'énergie. Des tensions
mortelles sont présentes et peuvent causer des dommages sérieux ou la mort !

263
1.0 Utilisation

L’unité est conçue de manière « modulaire ». Toutes les entrées et sorties sont clairement marquées et
logiquement regroupées de sorte qu’il ne soit pas nécessaire de se référer continuellement au manuel
d’instruction une fois que l’opérateur connaît le système de test. Le panneau supérieur de l’unité est
différent selon les unités, puisque chaque unité peut avoir jusqu’à trois modules de générateur de
tension/courant VIGEN.

1.1 Description générale

Figure 254 Panneau supérieur des unités SMRT36D (SMRT36D en photo, avec options de retours
flottants)

1.1.1 Panneau supérieur

1. Sorties binaires - Les tois premiers modules VIGEN comprennent des entrées et des sorties
binaires. Par conséquent, pour une unité minimale de 2 voies, il y a 2 sorties binaires situées
sur le panneau supérieur (numérotées 1 et 2). La 3ème sortie binaire sera remplacé avec
bornes d'entrée CC si vous commandez l'unité avec le transducteur option. Chaque sortie
binaire peut être configurée comme contacts Normalement ouverts ou Normalement fermés;
fournissant une logique à l’appareil en cours de test. Les sorties binaires du panneau supérieur
peuvent commuter jusqu’à 300 VCA ou 250 VCC avec 8 A en continu. La durée d’attente
programmable est comprise entre 1 milliseconde et 10 000 millisecondes.

2. Entrées binaires - La 3 ème entrée binaire sera remplacé avec bornes d'entrée CC si vous
commandez l'unité avec le transducteur option. Pour desservir un large éventail d'applications
de test les entrées binaires ont différents seuils de tension. Pour les applications de test
entrées binaires 1 et 2 sur le panneau supérieur ont un seuil fixe de 5 volts. 1 Binaires peut être
connecté à distance avec un impulsion de déclenchement d'un satellite GPS récepteur externe

264
pour ouverture de GPS synchronisé relais test des applications (tests de bout en bout), ou
l'entrée d'un IRIG-B signal. Il y a 8 autres entrées binaires. Moniteur de signaux TTL entrées
binaires 3 à 6 ont un seuil fixe de 3 volts. Entrées binaires 7 et 8 ont fixé des seuils de 5 volts,
et des entrées binaires 9 et 10 ont seuil fixe de 30 volts (pour "bruyants" environnements de
test). En plus de servir à minuterie/entrées du moniteur, les entrées binaires peut être
programmé pour déclencher sortie binaire séquence(s). Entrées binaires peut également être
programmé en utilisant la logique booléenne pour alimentation plus complexes les simulations
de systèmes.

3. Modules de générateur de tension/courant (VIGEN) - Il y a trois emplacements disponibles


pour les modules VIGEN. Les emplacements sont numérotés de 1 à 3 de bas en haut, le plus
haut VIGEN ayant le numéro 3. Les tensions et courants triphasés sont notés par le rouge et le
jaune entourant chaque voie de sortie. Les voies de tension de phases A, B et C (V1, V2 et V3)
sont désignées par la couleur rouge. Les voies de courant de phases A, B et C (I1, I2 et I3)
sont désignées par la couleur jaune. Lorsque les générateurs de tension sont convertis en
générateurs de courant, ils changent sur l’écran STVI comme ceci : V1 = I4, V2 = I5 et V3 = I6.
Pour plus de détails sur les capacités de sortie VIGEN, voir la section 1.4.

4. Simulateur de batterie - Les unités SMRT36D avec l’option P fournissent une tension de sortie
variable CC de 5 à 250 volts, à 100 watts (4 ampères maximum), fournissant une tension
logique aux relais statiques. Une fois sous tension, le voyant au-dessus des bornes de sortie
s’allume. Les unités SMRT36D avec l’option N n’incluent pas de simulateur de batterie.

5. Sorties binaires - D'autres sorties binaires peuvent être configurés en tant que contacts
normalement ouverts ou normalement fermés fournissant logique à l'appareil sous test. Sortie
binaire 4 a un CA nominale de 400 V max. , Imax : 8 ampères, 2000 VA maximum capacité de
rupture et un DC nominale de 300 V max. , Imax : 8 ampères, 80 Watts, avec un temps de
réponse: < 10 ms. Sorties binaires 5 et 6 sont haute vitesse et avoir un AC / DC Tension
nominale de 400 V crête, Imax : 1 amp, avec un temps de réponse : < 1 ms typique. L'automate
programmable durée d'attente est de 1 milliseconde à 10 000 millisecondes. Une LED
directement au-dessus des bornes indique l'état du contact. SUR indique fermé et OFF indique
ouvert.

6. Entrées binaires - Supplémentaire et indépendant, isolé galvaniquement, Start/Stop ou les


circuits du moniteur pour surveiller le fonctionnement des contacts de relais ou voyage SCR. La
continuité lumière est fournie pour chaque porte d'entrée. Détection de la continuité ou la
tension appliquée, la lampe s'allume. En plus de servir à wet/dry contacts les entrées binaires
peut être programmé pour déclencher sortie binaire séquence(s). Entrées binaires peut
également être programmé en utilisant la logique booléenne pour alimentation plus complexes
les simulations de systèmes. Les entrées binaires acceptera une plage de tension de 5 à 300 V
c. a. ou 5 à 250 VCC, sec ou normalement ouvert/normalement fermé contacts.

265
1.1.2 Panneau avant :

Figure 255 SMRT36D avec panneau

1. Alimentation/Cordon d’alimentation - Le cordon d’alimentation d’entrée et la borne de terre


sont montés sur le panneau avant de l’appareil de test pour les unités avec les options N et P.

Cordon d’entrée L’appareil de test est équipé d’un cordon d’alimentation, qui se
connecte au connecteur mâle sur le panneau avant. Vérifiez la
tension nominale d’entrée sur le panneau avant de brancher le cordon
d’alimentation à la source d’alimentation.

2. Prise de terre - Utilisez ce terminal pour connecter la masse du châssis à la terre.


Un point de masse du châssis (terre) est fourni sur le panneau avant
comme terre supplémentaire de sécurité.

3. Commutateur de MISE SOUS/HORS TENSION - Permet de mettre l’unité sous ou hors


tension. Le commutateur s’allume lorsque l’appareil est allumé.

4. ISOLATED -Isolé pour l'IEC 61850 test connect IEC 61850 / port de sortie du poste électrique
bus ou au relais sous test pour recevoir et envoyer les messages GOOSE. Connectez le port
isolé à l'ordinateur. Lorsqu'il est utilisé avec le Megger GOOSE Configurator dans le logiciel
AVTS, le SMRT peut fournir la haute vitesse de test IEC 61850 pour les relais et les sous-
stations en vous abonnant à messages GOOSE et la cartographie aux entrées binaires. En
outre, il peut simuler conditions du système tels que opération du disjoncteur en publiant
messages GOOSE mappé sur le SMRT sorties binaires. Avec le PC exécutant AVTS Megger
GOOSE Configurator et connecté au port isolé, l'opérateur peut "sniff" le réseau de poste
électrique de la CEI 61850 /OUT port via le port isolé avec le SMRT siégeant en tant que pare-
feu. Avec cette conception de l'opérateur ne peut pas accidentellement voyage hors du poste de
livraison ou inflect un PC virus dans le poste électrique LAN.

5. PC / IN - PC/IN au port Ethernet est le PC principal port de connexion pour l'automatisation des
tests de relais. Ce port prend en charge MDI/MDI-X auto cross de configuration, qui signifie à la

266
fois standard et "crossover" câbles Ethernet peuvent être utilisés. Utilisez ce port pour standard
automatisé tests de relais. Ce port fournit la méthode optimale pour le téléchargement fichiers
EMTP DFR, streaming, et mise à jour de l'appareil du micrologiciel comme requis. Pour
plusieurs fonctionnement d'une unité, l'unité en fournissant le lien de sortie fournit le master
phase référence à toutes les unités "en aval". Pour plusieurs opération unité connectez le port
de sortie de la sonde aval SMRT unité dans le port. La STVI software configure
automatiquement lorsque les unités sont sous tension.

6. IEC 61850 / OUT - La norme CEI 61850 / OUT Ethernet Port est principalement utilisé pour
l'interconnexion de plusieurs unités SMRT ensemble pour synchrones multi-fonctionnement de
l'unité. Il est également utilisé pour fournir l'accès au poste électrique CEI 61850 réseau (lorsque
cette option est activée). Le SMRT36D avec la norme CEI 61850 option activé fournit priorité
sélectionnable, VLAN ID, et répond à la norme CEI 61850-5 standard Type 1 a, P Classe 2/3,
pour la grande vitesse fonctionnement et refermer simulations. Pour plusieurs fonctionnement
d'une unité, l'unité en fournissant le lien de sortie fournit le master phase référence à toutes les
unités "en aval". Avec le PC connecté au PC / IN Port, le SMRT et l'ordinateur partagent la
même connexion réseau Ethernet, et ne seront donc pas avoir une isolation sûre de l'autre. Lors
de l'essai CEI 61850 périphériques, connecter le PC au ISOLATED port Ethernet pour isoler les
CEI 61850 sous-station bus et PC.

7. USB Interface - Il existe deux types de ports disponibles. Ce port est principalement utilisé pour
la mise à jour du micrologiciel du SMRT ainsi que mettre à jour la STVI logiciel à l'aide d'un
Memory Stick™ USB. Il peut également être utilisé pour télécharger résultats du test du SMRT
pour le téléchargement dans un autre PC avec alimentation logiciel DB pour le stockage ou
l'impression. En outre, l'utilisateur peut utiliser un clavier USB, ainsi que d'une souris, en
conjonction avec la STVI. Clavier et/ou la souris ne sont pas fournies avec les accessoires.

8. USB (TO PC) Interface- La (pour PC) Interface USB requiert un type B " en aval " connecteur,
et est principalement utilisé comme une communication et port de contrôle lorsqu'il est utilisé
avec un PC et Megger AVTS logiciel automatisé pour tests de relais. Le câble USB n'est pas
fourni avec le jeu de test ou dans les accessoires en option. Pour commande de l'ordinateur,
un câble Ethernet est fourni. Toutefois, si l'utilisateur désire utiliser le port USB standard tout
câble USB A/B va travailler avec l'unité. Peut être utilisé lorsque l'isolation est requis pour un
poste sécurisé accès entre le SMRT et l'IEC 61850 réseau de poste électrique.

1.2 Puissance d’entrée

La tension d’entrée varie en fonction de la référence du modèle.La tension d'entrée peut être de 100 à
240 VCA,  10 %, 50/60 Hertz. Le courant d’entrée requis varie selon le nombre de modules de sortie
en cours d’utilisation, la charge, et la valeur de tension d’entrée. Avec trois modules VIGEN, la
puissance d’entrée maximale est de 1 800 VA. L’entrée est protégée par un disjoncteur/interrupteur
ON/OFF.

1.2.1 Cordon d’alimentation

Selon le pays, le cordon d’alimentation peut être accompagné d’un connecteur NEMA 5-15 mâle, d’un
connecteur CEE 7/7 Schuko à deux broches, d’un cordon d’alimentation britannique ou de fils en queue-
de-cochon à code couleur international (bleu clair, marron et vert avec bande jaune) avec l’enveloppe
d’isolation prête pour l’installation du connecteur mâle approprié, ou avec un cordon d’alimentation
britannique.

267
Lesmodèles SMRT36D X0XXXXAXXX sont livrés avec un cordon d’alimentation nord-américain
(référence 620000).

Les modèles SMRT36D X0XXXXEXXX sont livrés avec un cordon d’alimentation Europe
continentale (référence 50425).

Les modèles SMRT36D X0XXXXIXXX sont livrés avec un cordon d’alimentation à code couleur
international. Le cordon, référence 15065, est prêt pour le câblage de la prise appropriée (selon
le pays). Les couleurs suivantes s’appliquent : marron = ligne, bleu = neutre et
vert/jaune = masse.

Les modèles SMRT36D X0XXXXUXXX sont livrés avec un cordon d’alimentation britannique
(référence 90002-989).

1.3 Modules de générateur de tension/courant (VIGEN)

Les tensions et courants sont mis en avant par le rouge et le jaune entourant chaque voie de sortie. Les
voies de tension des phases 1, 2 et 3 sont mises en avant par la couleur rouge. Les voies de courant
des phases 1, 2 et 3 sont mises en avant par la couleur jaune. Toutes les sorties sont indépendantes
des variations subites de tension et de fréquence, et sont réglementées afin que les variations de l’angle
de phase de charge n’affectent pas la sortie. Toutes les sorties d’amplificateur standard sont isolées ou
flottantes. Les unités de SMRT peuvent être commandées avec les retours communs d’amplificateur liés
à la masse du châssis en option.
1.3.1 Amplificateur de tension/courant convertible

Figure 256 Voie de tension du SMRT36

268
L’amplificateur de tension PowerV™ du SMRT offre une courbe de puissance plate allant de 30 à
150 volts dans la gamme 150 V pour permettre les tests des applications à courant élevé, tels que les
tests de panneau.

Figure 257 Courbe de puissance de l’amplificateur de tension du SMRT36D

Plage de tension Puissance/courant (max.)

30 V 150 VA à 5 A
150 V Puissance de sortie constante 150 VA de 30 à 150 volts
300 V 150 VA à 0,5 A

Amplificateur de tension en mode courant:


L’amplificateur de tension du SMRT36 est convertible en source de courant avec la capacité de sortie
suivante. Les puissances de sortie sont spécifiées dans des valeurs efficaces et des puissances de
crête.

Courant de sortie Puissance V max. Durée de vie


5 ampères 150 VA (crête 212) 30 Vrms Continu
15 ampères 120 VA 8 Vrms 1.5 sec.

Avec une unité SMRT à 3 voies, les voies convertibles en liaison avec les trois voies de courant
principales fournissent 6 courants pour tester les relais différentiels de courant triphasé. Lorsque les
générateurs de tension sont convertis en générateurs de courant, ils vont devenir sur l’affichage du STVI
les phases de courant 4, 5 et 6.
La sortie de l’amplificateur de tension est protégée contre les courts-circuits et thermiquement contre
les surcharges prolongées. En cas de court-circuit ou de surcharge thermique, l’amplificateur s’éteint
automatiquement, et si le STVI est connecté, un message s’affiche indiquant l’existence d’une condition.
Un message similaire apparaît avec le logiciel AVTS.

1.3.2 Amplificateur de courant

Figure 258 Voie de courant du SMRT36D

La fonction Constant Power Output (Sortie d’alimentation constante) de l’amplificateur de courant du


SMRT offre en permanence une tension disponible maximale à la charge au cours du test, et le
changement de gamme se fait automatiquement, à la volée, sous la charge. Cela permet d’obtenir de

269
meilleurs résultats de test, de gagner du temps en n’ayant pas à désactiver les sorties pour changer les
prises intermédiaires ou les plages, et contrairement aux amplificateurs de courant à gamme unique,
d’obtenir une tension disponible supérieure à des courants de test inférieurs. Dans de nombreux cas, la
sortie d’alimentation constante élimine la nécessité de mettre en parallèle ou en série les voies de
courant pour tester les relais à forte charge.

Figure 259 Courbes de puissance de la sortie d’alimentation constante de l’amplificateur de courant du


SMRT36D

Le courant de sortie et les valeurs de tension disponibles associées sont typiques pour la voie de
courant des unités SMRT36D. La puissance et le courant de sortie par voie sont spécifiés dans les
valeurs efficaces CA et les puissances de crête. Les durées de vie spécifiées sont basées sur une
température ambiante type.

Courant de sortie Puissance V max./Durée de vie


1 ampère 15 VA 15 Vrms en continu
4 ampères 200 VA (crête 282) 50 Vrms en continu
15 ampères 200 VA (crête 282) 13,4 Vrms en continu
30 ampères 200 VA (crête 282) 6,67 Vrms en continu
60 ampères 300 VA (crête 424) 5 Vrms 1.5 sec.
200 watts CC
La sortie de l’amplificateur de courant est protégée contre les circuits ouverts et thermiquement
contre les surcharges prolongées. Dans le cas d’un circuit ouvert ou d’une surcharge thermique,
l’amplificateur s’éteint automatiquement, et si le STVI est connecté, un message s’affiche indiquant
quelle condition existe. Un message similaire apparaît avec le logiciel AVTS.

1.4 Entrées et sorties binaires

Figure 260 Entrées et sorties binaires 1 et 2

Les entrées et des sorties binaires sont clairement identifiés et regroupés logiquement. Panneau de
dessus de l'appareil apparaît différent entre les unités, qui signifie entrée binaire / sortie 1 sera toujours
occupé, alors que l'entrée binaire / sortie le 2 mai, ni ne peuvent, en fonction de la configuration. Si

270
l'option de transducteur est installée binaire d'entrée / sortie 3 sera remplacée par les bornes d'entrée de
C.C, avec une superposition de différente. Les entrées binaires sont utilisées pour contrôler les contacts
de relais voyage pour effectuer des tests de ramassage et d'abandon aussi bien en ce qui concerne
l'exercice de fonctions de chronométrage. Sorties binaires sont utilisés pour simuler des contacts
normalement ouverts / normalement fermés pour tester des régimes de défaillance de disjoncteur, ou
des opérations similaires de système électrique. De plus ils peuvent aussi servir à commutateurs AC/DC
tension et de courant.

Figure 261 Entrées binaires de 4 à 10 et Sorties binaires de 4 à 6

1.4.1 Entrées binaires

Les entrées binaires sont spécifiquement conçues pour mesurer le fonctionnement à haute vitesse des
relais de protection électromécaniques et statiques à microprocesseurs. Par défaut, les entrées binaires
sont réglées sur Monitor (Contrôler), Contact change of state (Changement d’état du contact), latched
OFF (Verrouillage désactivé).

Si vous utilisez le STVI ou le logiciel STVI pour faire passer le changement d’état de contact d’une
entrée binaire à Voltage Applied/Removed (Tension appliquée/supprimée), cliquez ou appuyez sur la
fenêtre Input Type (Type de saisie). Une onde sinusoïdale apparaît là où l’icône Contact l’indiquait.
L’entrée est désormais configurée pour la détection de tension.

Pour changer l’entrée binaire du mode moniteur en mode compteur, cliquez sur ou touchez le bouton
Use as Monitor (Utiliser comme moniteur). La fenêtre change pour afficher Use as Trip, Latched (Utiliser
comme déclencheur, verrouillé), ce qui signifie que l’entrée binaire est maintenant réglée pour arrêter le
compteur lors de la détection de la première fermeture du contact (si le type d’entrée est réglé pour le
contact) ou lors de la détection de la tension si le type d’entrée est réglé sur Voltage Sensing (Détection
de tension).

1.4.1.1 Portes Start (Démarrer), Stop (Arrêter) et Monitor (Contrôler)

Dans les unités SMRT36D, il y a jusqu’à dix circuits de porte indépendants et programmables qui
permettent une sélection simple du mode désiré pour la synchronisation ou le contrôle de contact.

Pour contrôler l’utilisation des contacts ou du SCR de déclenchement dans l’appareil en cours de test,
un voyant est fourni pour chaque porte. Le circuit de porte est isolé pour la détection de tension et peut
surveiller les signaux logiques statiques. Le voyant s’allume dès que les contacts se ferment ou qu’une
tension est appliquée à la porte.

1.4.1.1.1 Ouverture de contacts secs

Le compteur s’arrête ou un indicateur de continuité s’éteint à l’ouverture des contacts normalement


fermés, ou lorsque la conduction à travers un dispositif à semi-conducteur, tel qu’un triac ou un
transistor, est interrompue.

1.4.1.1.2 Fermeture de contacts secs

Le compteur s’arrête ou un indicateur de continuité s’allume à la fermeture des contacts normalement


ouverts, ou lors de la conduction à travers un dispositif à semi-conducteur, tel qu’un triac ou un
transistor.

271
1.4.1.1.3 Application ou suppression de la tension CA ou CC

Cela lancera ou arrêtera le compteur. L’indicateur de continuité s’allume (application) ou s’atténue


(suppression) lors de l’application ou la suppression d’une tension CA ou CC. Pour convenir à un large
éventail d’applications de test, les entrées binaires ont différents seuils de tension. Pour les applications
de test typiques, les entrées binaires 1, 2 et 3 ont un seuil fixe de 5 volts. Pour contrôler les signaux
TTL, les entrées binaires 4 à 6 ont un seuil fixe de 3 volts. Les entrées binaires 7 et 8 ont des seuils
fixes de 5 volts, et les entrées binaires 9 et 10 un seuil fixe de 30 volts (pour les environnements de test
« bruyants »). Une tension de seuil plus élevée permet d’éliminer les fausses alarmes dues à une
source de bruit. Des seuils plus faibles permettent le démarrage ou l’arrêt du compteur à partir des
signaux de tension TTL. La tension admissible appliquée est de 5 à 300 volts CA ou de 5 à
300 volts CC, les résistances de limitation de courant offrent une protection.

1.4.1.1.4 Le compteur peut être démarré en activant les générateurs sélectionnés.

1.4.1.1.5 Le compteur peut être démarré en même temps qu’un changement de fréquence,
d’angle de phase ou d’amplitude. En outre, il peut être démarré en même temps que l’étape de forme
d’onde de tension ou de courant.

1.4.2 Sorties binaires

Les sorties binaires 1 et 2 ont une capacité nominale de 300 V à 8 ampères. Chaque sortie binaire peut
être configurée comme contact normalement ouvert ou normalement fermé fournissant une logique à
l’appareil en cours de test. Les sorties binaires 3 et 4 ont une tension de 300 VCA/CC, 8 ampères et un
maximum de capacité de coupure de 2 000 VA (80 watts CC), avec un temps de réponse inférieur à
10 ms. Les sorties binaires 5 et 6 sont à grande vitesse et ont une tension nominale CA/CC de 400 volts
en crête, 1 ampère et un temps de réponse généralement inférieur à 1 ms.

Les contacts peuvent être programmés pour s’ouvrir ou se fermer, simulant ainsi le fonctionnement du
disjoncteur. La durée d’attente programmable est comprise entre 1 milliseconde et 10 000 millisecondes.
Un câble de test à fusible (à 500 mA) est disponible en option pour empêcher le fusible interne des
sorties binaires 5 et 6 de sauter. Le cordon de test est bleu afin que l’utilisateur sache qu’il s’applique
aux sorties binaires bleues. Le porte-canon du câble de test est marqué CE avec une tension de
1 000 V, CAT III, et marqué FUSED 500 mA/1 000 V/50 KA.

1.5 Simulateur de batterie

Figure 262 le simulateur de batterie

Le modèle SMRT36D comprend le simulateur de batterie et fournit une sortie CC variable de 10 à


250 VCC de 100 watts, 4 ampères max. Vous pouvez sélectionner des valeurs normales de 24, 48, 125
ou 250 VCC, ou entrer la tension de sortie souhaitée dans la fenêtre prévue, voir l’écran de configuration
STVI. La sortie est variable en utilisant le bouton de commande STVI, ou les flèches haut/bas sur le PC
(voir la sous-section 3.5.5 de la section STVI).

ATTENTION :
REMARQUE : La tension continue est activée et disponible lorsque la sortie est activée à l’aide
de l’écran tactile LCD ou via commande logicielle. Ne branchez ni n’insérez de cordon de test

272
dans les bornes de liaison du SIMULATEUR DE BATTERIE sans connecter au préalable les
cordons de test à la charge !

2.0 CONFIGURATION

2.1 Déballage du système

Déballez l’appareil et vérifiez pour déceler les dommages survenus pendant le transport. S’il y a des
dommages visuels, informez-en immédiatement le transporteur pour faire une déclaration de sinistre, et
notifiez Megger des dommages.

ATTENTION :
Des tensions potentiellement mortelles peuvent être présentes sur les bornes de sortie. Il est
fortement recommandé à l’opérateur de lire le mode d’emploi soigneusement et d’avoir une
bonne compréhension de l’utilisation de l’appareil de test avant la mise sous tension.

2.1.1 Démarrage initial


1. Si vous utilisez la version PC du logiciel STVI, connectez le port Ethernet PC/IN sur l’unité
SMRT au port Ethernet du PC.

2. Avant de connecter l’appareil à l’alimentation, assurez-vous que le commutateur de MISE


SOUS/HORS TENSION est désactivé (0). Branchez le cordon d’alimentation de l’unité à une
source d’alimentation appropriée et activez le commutateur de mise sous/hors tension (I). Alors
que l’unité SMRT passe par sa séquence de mise sous tension, moins d’une minute après
l’écran de mise sous tension STVI apparaît, puis l’écran de démarrage manuel.

2.2 Ports de communication

Plusieurs ports de communication sont disponibles. Ces ports sont les suivants : duex port USB, trois
ports Ethernet et un port sans fil Bluetooth en option.

Figure 263 SMRT36D Communication Ports

2.2.1 Interface USB 2.0

Les ports USB de Type A. sont destinés à une utilisation avec le téléchargement du nouveau logiciel
STVI SMRT, micrologiciel, ou stockées et logiciel PowerDB résultats de test. Un clavier ou une souris
USB peut également être utilisé avec la STVI. USB vers PC Interface nécessite un Type B " en aval "
connecteur, et est principalement utilisé comme une communication et port de contrôle lorsqu'il est
utilisé avec un PC et Megger AVTS ou STVI PC version logiciel automatisé pour tests de relais. Il est
recommandé que vous utilisez le port Ethernet pour communication à haute vitesse et le contrôle de

273
l'unité SMRT. Pour utiliser le port USB ne nécessitent que l'utilisateur à configurer le port com du PC
pour le fonctionnement en mode USB. Cliquez sur l’icône de configuration de l’instrument sur la barre

d’outils PowerDB . L’écran Configuration de l’instrument (montré à la figure suivante)

vous fournit l’accès à l’écran du Gestionnaire de périphériques du PC. Cliquez sur le bouton Device
Manager (Gestionnaire de périphériques) et accédez au répertoire de fichiers de ports USB. Puisque par
défaut les modèles SMRT36D ont un taux de 115 200 bauds, vous devrez configurer leur port COM de
sortie USB de manière à correspondre. Pour revenir à l’écran de configuration de l’instrument, vous
devrez désélectionner la case Use Ethernet (Utiliser Ethernet) et régler la vitesse de transmission, la
taille en octets et les bits d’arrêt, comme indiqué.

2.2.2 Port Ethernet PC/IN


Le port Ethernet PC/IN est un port 10/100BaseTX, et il s’agit du principal port de connexion PC. Ce port
prend en charge la configuration croisée automatique MDI/MDI-X, ce qui signifie qu’il est possible
d’utiliser aussi bien les câbles Ethernet standard que les câbles « croisés ».

2.2.2.1 Configuration d’une adresse IP de SMRT pour une utilisation sur PC


Avec le câble Ethernet fourni avec l’appareil, branchez le port Ethernet PC/IN sur l’unité SMRT au port
Ethernet du PC. Allumez l’appareil de test. Alors que l’unité SMRT suit sa séquence de mise sous
tension, en moins d’une minute l’écran de mise sous tension du STVI apparaît. La version PC du logiciel
STVI détecte automatiquement l’unité SMRT connectée au PC. Une fois qu’elle détecte
automatiquement l’unité et détermine la configuration de l’unité SMRT connectée, l’écran Manuel
s’affiche. L’autodétection peut ne pas fonctionner à cause des paramètres de pare-feu. Dans ce cas,
essayez d’arrêter le pare-feu ou d’entrer l’adresse IP directement via l’écran de configuration de
l’instrument PowerDB en cliquant sur l’icône Instrument Setup (Configuration de l’instrument) sur la

barre d’outils PowerDB . Depuis l’écran Instrument Setup (Configuration de l’instrument), visible sur
la figure suivante, désélectionnez la case Auto Discover Unit (Gamme automatique).

274
Figure 264 Écran de configuration de l’instrument PowerDB

Vous pouvez entrer l’adresse IP directement dans le champ surligné en rouge. L’adresse IP de l’unité
peut être déterminée en comptant le nombre de fois où le voyant Binary Output (Sortie binaire) clignote
à la fin de la période de démarrage (l’adresse est 169.254. <nbre de clignotements>.0). Si l’unité
clignote quatre fois, l’adresse est 169.254.4.0. Si l’unité est sur un réseau avec un serveur DHCP, vous
devez utiliser le mode Auto Discovery (Découverte automatique).

2.2.3 ISOLATED Le port Ethernet

Pour la CEI 61850 pour les essais, connecter IEC 61850 / OUT port et le poste électrique bus ou au
relais sous test pour recevoir et envoyer les messages GOOSE. Connectez le port ISOLATED à
l'ordinateur. Lorsqu'il est utilisé avec le Megger GOOSE Configurator dans le logiciel AVTS, le SMRT
peut fournir la haute vitesse de test IEC 61850 pour les relais et les sous-stations en vous abonnant à
messages GOOSE et la cartographie aux entrées binaires. En outre, il peut simuler conditions du
système tels que opération du disjoncteur en publiant messages GOOSE mappé sur le SMRT sorties
binaires. Avec le PC exécutant AVTS Megger GOOSE Configurator et connecté au port isolé, l'opérateur
peut "sniff" le réseau de poste électrique de la CEI 61850 /OUT port via le port ISOLATED avec le
SMRT siégeant en tant que pare-feu. Avec cette conception de l'opérateur ne peut pas accidentellement
voyage hors du poste de livraison ou inflect un PC virus dans le poste électrique LAN.

2.2.3.1 Configuration de l’adresse IP du SMRT pour une utilisation avec le STVI

Avec le câble Ethernet fourni avec l’unité, connectez le port Ethernet STVI sur le panneau supérieur du
SMRT au port Ethernet sur la partie supérieure du STVI (Smart Touch View Interface). Alors que l’unité
SMRT suit sa séquence de mise sous tension, en moins d’une minute l’écran de mise sous tension du
STVI apparaît. Le STVI détectera automatiquement les unités SMRT36D (inutile de saisir vous-même
une adresse IP). Une fois qu’il détectera automatiquement l’unité, et déterminera la configuration de
l’unité SMRT connectée, l’écran Manual (Manuel) s’affichera.

275
2.2.4 Port Ethernet IEC61850 / OUT
La norme CEI 61850 / OUT Ethernet Port est principalement utilisé pour l'interconnexion de plusieurs
unités SMRT ensemble pour synchrones multi-fonctionnement de l'unité. Il est également utilisé pour
fournir l'accès au poste électrique CEI 61850 réseau (lorsque cette option est activée). Le SMRT36D
avec la norme CEI 61850 option activé fournit priorité sélectionnable, VLAN ID, et répond à la norme
CEI 61850-5 standard Type 1 a, P Classe 2/3, pour la grande vitesse fonctionnement et refermer
simulations. Pour plusieurs fonctionnement d'une unité, l'unité en fournissant le lien de sortie fournit le
master phase référence à toutes les unités "en aval". Avec le PC connecté au PC / IN Port, le SMRT et
l'ordinateur partagent la même connexion réseau Ethernet, et ne seront donc pas avoir une isolation
sûre de l'autre. Lors de l'essai CEI 61850 périphériques, connecter le PC au ISOLATED port Ethernet
pour isoler les CEI 61850 sous-station bus et PC.

2.2.4.1 Configuration de l’adresse IP du SMRT pour les réseaux ou les opérations IEC 61850

Les SMRT36D peuvent être contrôlées via un réseau. Ceci permet de contrôler à distance les
SMRT36D pratiquement n’importe où, permettant à un PC de contrôler au moins deux unités
simultanément, comme dans les tests de bout en bout. Le raccordement des SMRT36D à un réseau
local ou un réseau étendu peut permettre une utilisation non autorisée de l’appareil.

Grâce au port Ethernet IN, les unités SMRT36D s’intègrent dans un réseau comme un ordinateur ou un
serveur. Pour utiliser cette fonction, vous devez effectuer la configuration IP des unités SMRT36D pour
leur réseau local. Remarque : Quand les unités SMRT36D sont allumées, elles recherchent et
acquièrent automatiquement une adresse de réseau si elles sont connectées à un réseau. Si elles ne
parviennent pas à acquérir automatiquement une adresse, vérifiez que vous êtes bien connecté à l’aide
d’un câble Ethernet. N’utilisez pas un câble Ethernet « croisé » (un câble croisé est conçu pour une
utilisation entre votre PC et l’appareil de test, pas à un réseau). Si l’appareil ne parvient toujours pas à
acquérir une adresse, il peut y avoir d’autres causes. Vous aurez probablement besoin de l’assistance
du service de gestion des informations de votre entreprise.

Pour le test IEC 61850, connectez le port IN IEC61850 au bus de sous-station ou au relais en cours de
test pour recevoir et envoyer des messages GOOSE. Lorsqu’il est utilisé avec Megger GOOSE
Configurator dans le logiciel AVTS, le SMRT (équipé de l’option IEC 61850) peut fournir des tests haute
vitesse des relais et sous-stations IEC 61850 en s’abonnant aux messages GOOSE et en s’associant
aux entrées binaires. En outre, il peut simuler les conditions du système, telles que le fonctionnement du
disjoncteur en publiant des messages GOOSE mappés aux sorties binaires des unités SMRT36D. En
ayant le PC connecté au port OUT et en exécutant le logiciel Megger GOOSE Configurator de l’AVTS,
l’opérateur peut « renifler » le réseau de la sous-station. Toutefois, si un port sécurisé est nécessaire, où
l’opérateur ne peut pas accidentellement déclencher la sous-station ou faire entrer un virus de PC dans
son réseau local, raccordez le PC au port USB du SMRT et reniflez le réseau par l’intermédiaire du port
IN IEC 61850.

3.0 Sources de courant

3.1 Fonctionnement en parallèle

SMRT chaque amplificateur de courant est capable de fournir 30 Ampères en continu, et jusqu'à 60
ampères pendant 1,5 secondes pour test déclenchement instantané éléments. Lorsque plus de 30
ampères phase unique est requise pour de longues durées, ou 60 ampères pour les tests instantanée
éléments, deux ou trois canaux de courant peuvent être connectés en parallèle pour fournir 60 ou 90
ampères en continu, et jusqu'à 120 ou 180 ampères pour de courtes durées.

Remarque : Si un F ou un C apparaît sur le 5e chiffre du numéro d’identification de style (c.-à-d.


30P1F0A0S1), les retours de courant sont flottants (isolés les uns des autres et de la terre). Pour les

276
unités avec un numéro de style G ou E, les retours de courant sont communs en interne et reliés à la
terre.

Pour mettre en parallèle les voies actuelles de l’unité, procédez comme suit :

Si vous utilisez les multi-cordons de test de courant gainés (référence 2008-541), tous les cordons de
retour noirs sont reliés ensemble à l’intérieur de la gaine de sorte qu’ils partagent le courant de retour.
Reliez chaque voie de courant au relais en cours de test (bornes rouges et noires à la charge). Chaque
cordon de test Megger est conçu pour 32 ampères continus. Si vous utilisez d’autres de cordons de test
que ceux fournis par Megger, vérifiez que le fil a une taille suffisante pour transporter le courant de test.

Pour les unités (G ou C) à retour commun à la terre, il y a une terre commune interne entre les
bornes de retour de la voie de courant. Si vous utilisez des cordons de test individuels séparés, tous les
fils de retour doivent être communs à la charge, comme indiqué dans la figure suivante. Si vous ne
raccordez pas un cordon de retour à toutes les voies de courant utilisées, le courant de retour, en tout
ou en partie, sera forcé à travers la terre interne. Cela signifie qu’avec 3 voies d’unité SMRT36D, jusqu’à
180 ampères peuvent être forcés à travers la terre commune interne, et peuvent causer des dommages
aux retours de courant internes. Par conséquent, il faut que les connexions parallèles soient effectuées
sur le relais. Voir la figure suivante.

Figure 265 Mise en parallèle de trois sorties de courant

3.1.1 Écran de test manuel - Monophasé jusqu’à 180 ampères

Pour plus de simplicité d’utilisation, accédez à l’écran de configuration et sélectionnez le mode


(3 tensions - 1 courant à 180 ampères). Lorsque vous revenez à l’écran de test manuel, une voie de
courant est affichée, comme indiqué à la figure suivante.

277
Figure 266 Écran de test manuel - Utilisation du SMRT36D en monophasé

Le STVI définit automatiquement tous les trois courants en phase les uns avec les autres et répartit le
courant de façon égale entre les trois amplificateurs de courant. Lors de la configuration d’une sortie, il
suffit d’entrer la valeur du courant de sortie souhaité. Par exemple, pour une sortie de 75 ampères,
entrez 75, tandis que chaque amplificateur de courant fournira 25 ampères. Le courant peut aussi être
déphasé. Il suffit d’entrer l’angle de phase souhaité pour que les trois courants soient déphasés
ensemble.

Si deux voies de courant doivent être utilisées en parallèle, ne touchez pas à la configuration triphasée
par défaut. Connectez les deux sorties de courant à la charge, comme indiqué dans la figure suivante.

Figure 267 Deux courants en parallèle

Définissez chaque voie à la moitié de la condition de sortie. Vérifiez et définissez la voie de courant n° 2
sur 0° de sorte qu’elle soit en phase avec la voie de courant n° 1. Avec deux voies de courant
sélectionnées, activez la sortie en appuyant ou cliquant sur le bouton ALL ON/OFF (Tout
activer/désactiver). Utilisez toujours le bouton ALL ON/OFF (Tout activer/désactiver) pour
activer/désactiver les deux voies de courant ensemble. Pour les sorties d’augmentation manuelles, si

278
vous utilisez la version PC du logiciel STVI, les boutons  seront affichés. Si vous utilisez un
contrôleur STVI, l’icône Bouton de commande sera affichée. Cliquez sur l’un ou l’autre pour
afficher une fenêtre permettant de sélectionner le niveau d’incrément souhaité pour l’augmentation
manuelle des sorties, les voies à augmenter et les réglages à apporter (amplitude, angle de phase ou
fréquence).

3.2 Courants dans le fonctionnement en série

Deux voies de courant peuvent être connectées en série afin de doubler la tension disponible. Les relais
de surintensité électromécaniques à la terre à angle de phase élevé ont toujours été difficiles à tester
pour des nombres élevés de prises intermédiaires multiples en raison des caractéristiques d’angle de
phase et de saturation de l’enroulement. La tension de crête requise peut dépasser la tension de sortie
maximale d’une voie de sortie de courant des unités SMRT36D, en fonction du courant de test requis.
En connectant deux sorties de courant en série, la tension disponible est doublée, fournissant des
courants de test plus élevés à travers la charge. Il existe deux méthodes pour mettre en série des
courants. Pour les modèles à sortie flottante (F ou C), reliez les deux amplificateurs de courant dans une
configuration « push-push », comme indiqué à la figure suivante.

Figure 268 Mise en série de deux courants avec unité à sorties flottantes

Les deux voies de courant qui doivent être utilisées en série ont chacune une amplitude et un angle de
phase de courant de test identiques. Sélectionnez les deux voies de courant et activez la sortie en
appuyant ou cliquant sur le bouton ALL ON/OFF (Tout activer/désactiver). Utilisez toujours le bouton
ALL ON/OFF (Tout activer/désactiver) pour activer/désactiver les deux voies de courant ensemble. Pour
les sorties d’augmentation manuelles, si vous utilisez la version PC du logiciel STVI, les boutons 
seront affichés. Si vous utilisez un contrôleur STVI, l’icône Bouton de commande sera affichée.
Cliquez sur l’un ou l’autre pour afficher une fenêtre permettant de sélectionner le niveau d’incrément
souhaité pour l’augmentation manuelle des sorties, les voies à augmenter et les réglages à apporter
(amplitude, angle de phase ou fréquence).

Pour mettre en série les voies de courant de l’unité (G ou F) à retours communs à la terre, procédez
comme suit :

En utilisant les cordons de test de voie de courant, reliez les bornes de sortie rouges des deux voies de
courant au relais en cours de test. Même si les deux retours associés aux voies de courant sont
connectés en interne aux retours communs, placez un cavalier comme indiqué. Cela permet de
s’assurer que les fils communs internes ne soient pas endommagés.

279
Figure 269 Mise en série de deux voies de courant avec retours communs à la terre

REMARQUE : Une voie de courant doit être réglée sur 0° et l’autre voie de courant doit être réglée à
un angle de phase de 180° de sorte que les deux tensions disponibles s’ajoutent sur la charge. NE
TENTEZ PAS de mettre en série plus de deux courants ensemble sur une unité de retour commun à la
terre.

Les deux voies de courant qui doivent être utilisées en série sont chacune réglées sur la même
amplitude de courant de test. Initiez les deux voies de courant simultanément en cliquant sur le bouton
ALL ON/OFF (Tout activer/désactiver). Utilisez toujours le bouton ALL ON/OFF (Tout activer/désactiver)
pour activer/désactiver les deux voies de courant ensemble. Pour les sorties d’augmentation manuelles,
si vous utilisez la version PC du logiciel STVI, les boutons  seront affichés. Si vous utilisez un
contrôleur STVI, l’icône Bouton de commande sera affichée. Cliquez sur l’un ou l’autre pour
afficher une fenêtre permettant de sélectionner le niveau d’incrément souhaité pour l’augmentation
manuelle des sorties, les voies à augmenter et les réglages à apporter (amplitude, angle de phase ou
fréquence).

4.0 Sources de tension

4.1 Sorties additionnées

Deux voies de tension peuvent être utilisées pour faire la somme des sorties de tension et obtenir une
tension nominale plus élevée sous réserve que la charge ne soit pas mise à la terre. Connectez la
charge entre les bornes de voie de tension, réglez la phase V1 sur 0 et la phase V2 sur 180. Les sorties
de tension s’ajoutent de sorte que la tension totale soit la somme des deux amplitudes de tension, V 1 et
V2, comme on peut le voir dans le schéma suivant.

Remarque : Si un F ou un C apparaît dans le 5e chiffre du numéro d’identification de style (c.-à-d.


30P1F0A0S1), les retours de tension sont flottants (isolés les uns des autres et de la terre). Pour les
unités avec un numéro de style G ou E, les retours de tension sont communs en interne et reliés à la
terre.

Pour les unités communes flottantes, vous devez connecter les retours communs noirs des voies de
tension associées ensemble, lorsque l’utilisation en série est requise (voir les figures suivantes). Retirez

280
les retours communs extérieurs lorsque le test est terminé. NE TENTEZ PAS de mettre en série plus de
deux voies de tension ensemble.

Figure 270 Mise en série de voies de tension pour les retours communs flottants non mis à la terre

Figure 271 Mise en série de voies de tension avec retours communs à la terre

Pour les unités de retour commun à la terre (G ou E), il y a une terre commune interne entre les
bornes de retour de la voie de courant et celle de tension. Par conséquent, un seul câble de retour est
requis pour les voix de tension. Si vous utilisez des cordons de test individuels séparés pour les unités
de communs flottants, vous devez connecter les câbles de retour noirs communs, comme indiqué ci-
dessus.

281
5.0 Mise à jour du micrologiciel du SMRT36D

Téléchargement de la mise à niveau du micrologiciel via le site Web de Megger

Pour télécharger le logiciel STVI le plus récent depuis le site de Megger :

1. Allez à WWW.Megger.com.
2. Connectez-vous.
3. Allez à Software Downloads (Téléchargements de logiciels).
4. Cliquez sur SMRT.
5. Vous verrez des instructions indiquant comment entrer le numéro de série de l’unité SMRT,
cliquez alors sur Continue (Continuer). Le numéro de série comprend 12 chiffres. Assurez-vous
que vous entrez bien les 12 chiffres. Cliquez ensuite sur Firmware Version #.## (Version du
micrologiciel #.##). Le micrologiciel est téléchargé sur votre ordinateur sous forme de fichier zip.
Décompressez le fichier, sélectionnez tous les fichiers et copiez-les vers une clé USB, ou
créez un dossier sur votre PC pour décompresser ou extraire un fichier.

Clé USB : Avec l'unité sous tension, insérez la clé USB dans le port USB sur le panneau avant du
SMRT36D. Appuyez sur le bouton de l’écran de configuration, puis sur le bouton de la Update Firmware
(mise à jour du micrologiciel), situé sur l’écran de configuration. À ce stade, l’écran de sélection de
l’adresse IP, avec le numéro de série de l’appareil, s’affiche. Sélectionnez l’unité en appuyant sur le
numéro de série. Le processus de mise à niveau démarre automatiquement. Observez l’écran du STVI,
et l’unité. À la fin du téléchargement, les ventilateurs s’accélèrent et les voyants clignotent rapidement
sur l’unité SMRT. Il y aura une instruction de redémarrage (éteindre et rallumer) du système de test.

Logiciel PC et STVI : La version PC du logiciel STVI est très similaire au STVI. En cliquant sur le
bouton Update Firmware (Mise à jour du micrologiciel), la boîte de dialogue du navigateur Windows
Open File (Ouvrir un fichier) s’affiche. Avec le menu déroulant Look In (Rechercher dans), accédez au
dossier de téléchargement du nouveau micrologiciel sur le PC, cliquez et ouvrez le dossier SMRT_LDR
(SMRT Loader). Vous y trouverez le fichier du nouveau micrologiciel. Cliquez sur le fichier, puis sur
Open (Ouvrir). Vous serez invité à sélectionner un appareil depuis l’écran de l’adresse IP. Sélectionnez
l’unité en cliquant sur le numéro de série. Le processus de mise à niveau démarre automatiquement. À
la fin du téléchargement, les ventilateurs s’accélèrent et les voyants clignotent rapidement sur l’unité
SMRT. Il y aura une instruction de redémarrage (éteindre et rallumer) du système de test. Remarque :
Après le redémarrage de l’unité SMRT, si vous utilisez la version PC du logiciel STVI, vous devrez
redémarrer le logiciel STVI sur votre PC afin de reprendre le contrôle de l’unité SMRT.

5.1 Instructions de révision et de réparation

Pour réduire les délais d’exécution et les coûts, les unités SMRT36D ont été conçues comme des unités
modulaires. Dans la plupart des cas, si un module rencontre un problème, il ne devrait pas provoquer
une panne du système de test. Des informations de dépannage de base ont été fournies pour guider le
technicien vers la source possible d’un problème.

Puisque les modèles SMRT36D utilisent la technique de montage en surface (SMT, Surface Mount
Technology), la réparation des modules individuels sort du champ d’application du guide de dépannage
de base. Ils doivent être renvoyés au Service de révision de Megger ou confiés au représentant Megger.

Si l’unité est toujours couverte par la garantie initiale ou la garantie limitée suivant la révision à
l’usine, l’usine doit être contactée avant de tenter toute réparation. Dans le cas contraire, la
garantie sera annulée.

282
5.1.1 Dépannage de base

Le technicien doit avoir une bonne compréhension de l’utilisation de l’unité pour bien interpréter les
informations de dépannage. Si le technicien ne connaît pas l’appareil, il ne doit pas tenter de le réparer.
Le technicien doit contacter l’usine avant de tenter toute réparation. Fournissez la référence Megger
pour la pièce ou l’assemblage en question et le numéro de série des unités SMRT36D lors de vos
demandes.

AVERTISSEMENT Il est nécessaire de mettre les unités SMRT36D sous tension pour
dépanner correctement certains modules. Le technicien doit prendre toutes les précautions de
sécurité applicables pour travailler à proximité des circuits sous tension.

REMARQUES
Avant de soupçonner une panne des unités SMRT36D, lisez les sections Description générale et
Utilisation afin de vous assurer que le problème n’est pas le résultat d’une erreur d’utilisation.

Les tests préliminaires des unités SMRT36D dans les limites spécifiées peuvent aider à déterminer si un
dysfonctionnement existe réellement, à identifier le type de dysfonctionnement et à définir le domaine
général de la panne.

Parmi les causes courantes de dysfonctionnement, en dehors d’une mauvaise utilisation, on dénombre
des alimentations incorrectes (tension supérieure ou inférieure aux limites spécifiées), des tensions de
signaux de test incorrectes appliquées aux portes d’entrée binaire (en dehors des limites
appliquées/supprimées CA/CC spécifiées), et une résistance de contact ou de circuit trop grande pour
les portes de contacts secs pour fonctionner correctement sur la porte Monitor/Start/Stop
(Contrôler/Démarrer/Arrêter). Parmi les dysfonctionnements types des amplificateurs VI-Gen, on
dénombre des courts-circuits externes sur la sortie de tension et des circuits ouverts sur la sortie de
courant. Les sorties de courant et de tension VI-Gen et du simulateur de batterie peuvent être facilement
vérifiées à l’aide d’un voltmètre et d’un ampèremètre.

REMARQUE : Les unités SMRT36D sont composées de trois différents modules ; la carte
système (panneau avant), les VIGEN (VIGEN n° 1 et n° 2) et VIGEN LITE (VIGEN n° 3). La plupart des
problèmes peuvent être facilement résolus en remplaçant l’un de ces modules, voir la section 5.1.1.2.1
Remplacement d’un VIGEN pour obtenir des instructions sur la façon de remplacer un module VIGEN.
Vous devrez suivre les procédures de décharge antistatique appropriées lors de la manipulation d’un
module SMRT36D. Si vous ne respectez pas cette consigne, vous risquez d’endommager les pièces
sensibles.

5.1.1.1 Alimentation

La tension d’entrée affecte toute l’unité, et des dommages permanents peuvent être causés si la tension
est incorrecte.

Certains des symptômes sont les suivants :


1. Basse tension : Fonctionnement erratique, pas de sortie, utilisation du disjoncteur
d’alimentation d’entrée.

2. Haute tension : Utilisation du disjoncteur, panne de courant dans le module


d’alimentation d’entrée.

283
5.1.1.2 Alimentation, communication et contrôle du VIGEN

Le dépannage de base de la puissance d’entrée est le suivant.

3. Pas d’alimentation : Vérifiez que le disjoncteur est sur ON/OFF. L’interrupteur ON/OFF
s’allume-t-il ? S’il ne s’allume pas, l’unité n’est pas sous tension. Vérifiez la source
d’alimentation et le cordon. S’il s’allume, l’unité est sous tension. Vérifiez les connexions du
câble d’alimentation du VIGEN.

ATTENTION : Coupez l’alimentation principale et débranchez le cordon avant de tenter de


travailler sur un module. Respectez les procédures de décharge électrostatique appropriées.

A. Débranchez le cordon d’alimentation de l’unité.

B. Déposer les trois vis de chaque côté qui maintiennent sur le capot supérieur,
puis les quatre vis situées sur la partie supérieure arrière, puis les quatre vis situées sur le dessus du
couvercle, voir la figure suivante.

Figure 272 Retrait du capot supérieur, vis latérales

Figure 273 Vis de fixation du couvercle du SMRT36D

284
C. Retirez les deux vis (une de chaque côté) qui fixent le capot supérieur et le
panneau avant, reportez-vous à la figure suivante.

Figure 274 Vis du panneau supérieur pour retirer le panneau supérieur

D. Retirez le capot supérieur.

Figure 275 Soulever le couvercle du boîtier

Vérifiez les câbles comme indiqué. Si les câbles sont correctement connectés, retirez et remplacez le
module VIGEN en respectant les consignes de la section 1.5.2.1.2.1.

4. Contrôle manuel erratique

Le câble de communication du module de sortie individuel n’est pas correctement connecté, il


ne peut donc pas recevoir les commandes appropriées. Regardez à travers les prises d’air sur le côté
gauche de l’appareil pour observer le voyant du VI-Gen. Chaque module dispose de voyants verts
clignotants. Ils sont associés aux communications Ethernet. Si sur un ou plusieurs modules il n’y a pas
de voyant clignotant, cela signifie que le module ne communique pas. Retirez le couvercle en suivant la
procédure décrite ci-dessus.

285
ATTENTION : Coupez l’alimentation principale et débranchez le cordon
d’alimentation avant de tenter de réinstaller les câbles. Observez la procédure de décharge
antistatique appropriée.

Repérez les câbles Ethernet de communication sur le côté gauche, voir la figure ci-dessous.

Figure 276 Connexions des câbles de communication

Débranchez avec précaution chaque câble et reconnectez-les en vous assurant qu’ils soient bien en
place.

Après la remise en place des câbles, la réinstallation du couvercle supérieur, rebranchez le cordon
d'alimentation et mettez l'unité sous tension. Regarder à travers l'admission d'air les trous sur le côté
gauche de l'unité pour observer la VI-Gen LED's. S'il n'y a toujours aucun clignotant LED sur un ou
plusieurs modules, puis remplacer les câbles Ethernet. Si après le remplacement des câbles Ethernet ils
ne communiquent toujours pas, remplacez le VI-Gen(s) module(s) qui ne communiquent pas.

5.1.1.2.1 Remplacement d’un VIGEN

1. Pour retirer le VIGEN, il existe trois Phillip vis à tête de fixation dans le VIGEN, un de chaque
côté, et l'autre sur le bas de l'unité.
2. Déposer le câble d'alimentation câble comme illustré.
3. Débrancher les câbles de communication comme décrit ci-dessus.
Remarque : Le petit câble qui relie la carte du panneau avant au VIGEN 1 doit être
soigneusement enlevé avant de retirer le VIGEN1, voir la figure ci-dessous.

286
Figure 277 VIGEN1 au câble du panneau avant

4. Retirez délicatement le module VIGEN du châssis.


5. Installez le VIGEN de remplacement.

Soyez prudent lorsque vous déplacez le module, car l’ajustement est serré, il est
donc possible d’endommager les composants lors de l’extraction/installation.

6. Remplacer le Phillip vis à tête(s) qui maintiennent dans le VIGEN.


7. Rebranchez le câble d'alimentation câble comme illustré ci-dessus.
8. Rebranchez les câbles de communication comme illustré dans la Figure ci-dessus.
9. Si VIGEN #1 a été remplacée, reconnectez le câble de la carte système comme indiqué dans la
Figure ci-dessus.
10. Réinstaller le capot supérieur. Rebranchez le cordon d'alimentation et mettez l'unité sous tension.

5.1.1.3 Entrées binaires, sorties binaires et simulateur de batterie

Si tous les éléments externes du compteur sont en bon état, le problème se trouve alors au sein de
l’assemblage entrée/sortie binaire.

Certains dépannages de base permettent d’identifier la cause approximative du problème.

Entrées binaires - Dépannage de base comme suit :

1. Le compteur ne s’arrête pas :


Placez manuellement un cavalier entre les bornes d’entrées binaires appropriées. Si le voyant au-
dessus de l’entrée sélectionnée s’allume, consultez l’écran de configuration d’entrée binaire pour vérifier
que l’entrée binaire sélectionnée a été configurée correctement comme position d’arrêt du compteur.
Réglez les paramètres d’arrêt du compteur N.O. (Normalement ouvert) sur Fermer, puis verrouillez. Si le
voyant ne s’allume pas, l’entrée binaire doit être réparée ou remplacée.

2. Erreurs de comptage :
Le CA appliqué ou des signaux d’arrêt supprimés peuvent créer ce qui semble être une
mauvaise répétabilité, une inexactitude ou un dysfonctionnement du compteur. Plus le niveau de tension
est bas, plus l’« erreur » sera grave. Ce qui semble être une erreur, cependant, est en fait une variation

287
du point sur l’onde sinusoïdale à laquelle la tension est suffisante pour provoquer le fonctionnement du
circuit de porte. Si le circuit utilisé pour le test de synchronisation a une basse tension CA et que le point
auquel le contact dans le circuit de test s’ouvre ou se ferme est à zéro ou proche de zéro sur l’onde
sinusoïdale, le délai avant que le niveau de tension soit suffisamment élevé pour déclencher le circuit de
porte peut aller jusqu’à 4 millisecondes. L’écart de synchronisation total peut atteindre jusqu’à
8 millisecondes. Plus la durée du test de synchronisation est courte, plus l’écart devient significatif. Par
conséquent, si de petites variations de synchronisation présentent un problème, il est recommandé
d’utiliser une tension CA de 115 volts ou supérieure ou une tension continue pour les sélections de test
de tension appliquée/supprimée.

Si l’étalonnage du compteur des unités SMRT36D est en cours de test, la variable de


tension CA est souvent négligée. Cela se vérifie particulièrement lorsque le compteur est comparé à un
contraire et que les deux sont déclenchés simultanément avec un commutateur électronique. Pour
obtenir les meilleurs résultats, une tension continue doit être utilisée pour éliminer la variable. Si vous
souhaitez tester des caractéristiques d’arrêt de compteur de tension CA, le signal d’arrêt doit être
déclenché au même point sur l’onde sinusoïdale pour s’assurer que le signal de déclenchement soit
reproductible. Idéalement, le signal doit être à un point proche de la crête dans la direction positive. En
outre, les valeurs de tension de courant alternatif rms spécifiées pour les différentes sélections de
contrôle d’arrêt doivent être respectées.

La fonction anti-rebond programmable peut être une autre source d’erreur apparente. Si
vous utilisez des contacts électromécaniques pour arrêter le compteur, et si ces contacts ont tendance à
rebondir, il pourrait y avoir une différence entre un compteur standard externe et le compteur des unités
SMRT36D, en fonction de la période anti-rebond programmée dans l’unité SMRT. Pour déterminer la
valeur programmée, regardez l’écran de configuration de l’entrée binaire et quelle est la valeur du
réglage anti-rebond.

Si une erreur ou un écart de synchronisation persiste après avoir éliminé toutes les
causes soupçonnées d’erreur, il est possible que le circuit d’entrée binaire soit défectueux. Contactez
l’usine pour obtenir des instructions de retour.

Sorties binaires - Dépannage de base comme suit :

Le voyant de sortie binaire est activé, mais les contacts de sortie ne sont pas fermés :
Effectuez une vérification avec un testeur de continuité pour voir si le circuit de sortie est en
circuit ouvert. Si le circuit est ouvert, il est possible que le fusible interne monté en surface soit grillé.
Remarque : Un câble de test avec fusible en ligne optionnel Référence : 568026 est disponible pour se
protéger contre une commutation de courant trop élevé, voir Informations de commande SMRT sous
Accessoires supplémentaires optionnels. L’unité devra être retournée à l’usine pour inspection et
réparation approfondies.

Contactez l’usine pour obtenir un numéro d’autorisation de réparation et les instructions de retour si
une réparation est nécessaire. Un numéro d’autorisation de réparation (RA) sera attribué pour le bon
traitement de l’appareil quand il arrive à l’usine. Tous les frais de réparation hors garantie engagés pour
la réparation ou le remplacement des pièces et/ou de matériel sont à la charge de l’acheteur.

Indiquez à l’usine le numéro de modèle, le numéro de série de l’unité, la nature du problème ou du


service requis, l’adresse de retour, et votre nom et vos coordonnées au cas où l’usine aurait besoin de
discuter avec vous de la demande de révision.

Vous aurez peut-être à fournir un numéro de bon de commande, une limite de coût, ainsi que des
instructions de facturation et d’expédition de retour. S’il vous faut un devis, fournissez le nom et les
coordonnées.

288
6.0 Réparation pour réexpédition

Conservez l’emballage d’origine pour une utilisation future. Le conteneur d’expédition est conçu pour
résister aux rigueurs de l’expédition par l’intermédiaire d’un transporteur commercial courant. Par
exemple, vous pouvez réexpédier votre appareil Megger pour une recertification annuelle d’étalonnage.

Emballez l’appareil correctement pour éviter tout dommage pendant le transport. Si un conteneur
réutilisable est utilisé, l’unité sera retournée dans le même conteneur d’expédition si son état est
convenable.

Ajoutez le Numéro d’autorisation de retour sur l’étiquette-adresse de l’emballage d’expédition pour que
le matériel soit dûment identifié et pour faciliter son traitement.

REMARQUE : Expédiez le matériel sans les articles consommables tels que les câbles de mesure,
etc. L’usine n’a pas besoin de ces articles pour assurer la révision du matériel.

289
Additif D

Modèle SMRT46D
Système de Test des relais triphasé

290
PRÉCAUTIONS DE SÉCURITÉ

AVERTISSEMENT: LES TENSIONS PRODUITES PAR CET INSTRUMENT PEUVENT ÊTRE


DANGEREUSES. Cet instrument a été conçu pour la sûreté de l'opérateur ; cependant, aucune
conception ne peut complètement le protéger contre l'utilisation incorrecte. Les circuits électriques sont
dangereux et peuvent être mortels quand un manque d'attention et des mauvaises pratiques de sécurité
sont employés. Il y a plusieurs mesures standard de sécurité qui devraient être prises par l'opérateur. Là
où c’est applicables, des inscriptions sur la sécurité IEC ont été placées sur l'instrument pour informer
l'opérateur de se rapporter au manuel d'utilisateur pour des instructions sur l'utilisation correcte ou sur
les matières reliées à la sûreté. Référez-vous à la table suivante de symboles et de définitions.

Symbol Description

Courant Direct

Courant Alternatif

Courant alternatif et continu

Borne de Terre (masse). Il y a une borne commune de châssis au


sol située sur le panneau arrière (voir le panneau arrière sous la
description des commandes).
Borne Protectrice de Conducteur

Borne d'armature ou de châssis

Marche

Arrêt

Attention: risque de choque électrique

Attention: (référez-vous aux documents d'accompagnement)

AVERTISSEMENT : Sous aucunes circonstances l'opérateur ou le technicien doivent tenter


d'ouvrir ou de réparer cet instrument tandis qu’il soit relié à une source d'énergie. Des tensions
mortelles sont présentes et peuvent causer des dommages sérieux ou la mort !

291
MESURES DE SÉCURITÉ (Suite)

Voici certaines questions relatives à la sécurité associés au système d'essai.

Lire et comprendre toutes les consignes de sécurité et les instructions de fonctionnement avant de
tenter d'utiliser cette unité.

L'objectif de ce matériel est limitée à une utilisation comme décrit dans ce manuel d'instructions. S'il se
produisait une situation qui n'est pas couverte dans le général ou spécifique de précaution veuillez
contacter Megger représentant régional ou Megger, Dallas au Texas.

La sécurité est la responsabilité de l'utilisateur. Une mauvaise utilisation de ce matériel peut être
extrêmement dangereux.

Toujours démarrer avec le système hors tension avant de brancher le cordon d'alimentation. Assurez-
vous que les sorties sont désactivées avant d'essayer d'effectuer les raccordements d'essai.

Ne jamais brancher l'ensemble de test d'équipement sous tension.

Toujours utiliser correctement isolés cordons de test. En option les cordons de test sont adaptés pour la
sortie continue nominale du système d'essai, et doit être correctement utilisé et entretenu. N'utilisez PAS
fissuré ou cassé cordons de test.

Mettez toujours le système de test hors tension avant de débrancher le cordon d'alimentation.

Ne tentez pas d'utiliser l'appareil sans la mise à la terre de sécurité connectés.

Ne tentez pas d'utiliser l'appareil si le cordon d'alimentation la terre est cassé ou manquant.

NE PAS utiliser le jeu de test dans une atmosphère explosive.

L'instrument ne doit être utilisé que par des personnes compétentes ayant reçu une formation adéquate.

Observez tous les avertissements de sécurité indiqués sur l'équipement.

Liées à la sécurité ou à d'autres sujets importants, comme la déclaration ci-dessous, seront notées avec
le symbole attenant. Lisez la rubrique avec précaution car il peut porter soit sur la sécurité du
fonctionnement du système de test ou la sécurité de l'opérateur.

Sous aucunes circonstances l'opérateur doit mettre ses mains ou des outils à l'intérieur du
châssis du système d'essai avec le système d'essai relié à une source d'énergie. Des tensions
mortelles sont présentes et peuvent causer des dommages sérieux ou la mort !

292
1.0 Utilisation

L’unité est conçue de manière « modulaire ». Toutes les entrées et sorties sont clairement marquées et
logiquement regroupées de sorte qu’il ne soit pas nécessaire de se référer continuellement au manuel
d’instruction une fois que l’opérateur connaît le système de test. Le panneau supérieur de l’unité est
différent selon les unités, puisque chaque unité peut avoir jusqu’à trois modules de générateur de
tension/courant VIGEN.

1.1 Description générale

Figure 278 Panneau supérieur des unités SMRT46D (SMRT46D en photo, avec options de retours
flottants)

1.1.1 Panneau supérieur

4. Sorties binaires - Les tois premiers modules VIGEN comprennent des entrées et des sorties
binaires. Par conséquent, pour une unité minimale de 2 voies, il y a 2 sorties binaires situées sur
le panneau supérieur (numérotées 1 et 2). La 3ème sortie binaire sera remplacé avec bornes
d'entrée CC si vous commandez l'unité avec le transducteur option. Chaque sortie binaire peut
être configurée comme contacts Normalement ouverts ou Normalement fermés; fournissant une
logique à l’appareil en cours de test. Les sorties binaires du panneau supérieur peuvent
commuter jusqu’à 300 VCA ou 250 VCC avec 8 A en continu. La durée d’attente programmable
est comprise entre 1 milliseconde et 10 000 millisecondes.

5. Entrées binaires - La 3ème entrée binaire sera remplacé avec bornes d'entrée CC si vous
commandez l'unité avec le transducteur option. Pour desservir un large éventail d'applications
de test les entrées binaires ont différents seuils de tension. Pour les applications de test entrées
binaires 1 et 2 sur le panneau supérieur ont un seuil fixe de 5 volts. 1 Binaires peut être
connecté à distance avec un impulsion de déclenchement d'un satellite GPS récepteur externe

293
pour ouverture de GPS synchronisé relais test des applications (tests de bout en bout), ou
l'entrée d'un IRIG-B signal. Il y a 8 autres entrées binaires. Moniteur de signaux TTL entrées
binaires 3 à 6 ont un seuil fixe de 3 volts. Entrées binaires 7 et 8 ont fixé des seuils de 5 volts, et
des entrées binaires 9 et 10 ont seuil fixe de 30 volts (pour "bruyants" environnements de test).
En plus de servir à minuterie/entrées du moniteur, les entrées binaires peut être programmé
pour déclencher sortie binaire séquence(s). Entrées binaires peut également être programmé
en utilisant la logique booléenne pour alimentation plus complexes les simulations de systèmes.

6. Modules de générateur de tension/courant (VIGEN) - Il y a trois emplacements disponibles


pour les modules VIGEN. Les emplacements sont numérotés de 1 à 3 de bas en haut, le plus
haut VIGEN ayant le numéro 3. Les tensions et courants triphasés sont notés par le rouge et le
jaune entourant chaque voie de sortie. Les voies de tension de phases A, B et C (V1, V2 et V3)
sont désignées par la couleur rouge. Les voies de courant de phases A, B et C (I1, I2 et I3) sont
désignées par la couleur jaune. Lorsque les générateurs de tension sont convertis en
générateurs de courant, ils changent sur l’écran STVI comme ceci : V1 = I4, V2 = I5 et V3 = I6.
Pour plus de détails sur les capacités de sortie VIGEN, voir la section 1.4.

7. AC/DC AUX (V4) - Sortie de la SMRT46D fournit une sortie AUX DCV/AC avec une tension de
sortie dc variable en continu de 10 à 250 Volts, à 100 watts (3,33 A max.) fournissant la tension
logique de relais à semi-conducteurs, ou d'utiliser comme référence pour la synchronisation de
la source de tension alternative ou de potentiel de polarisation 0 - 150 V, 100 VA. Lors de la
mise sous tension, le voyant au-dessus des bornes de sortie s'allume.

8. Sorties binaires - D'autres sorties binaires peuvent être configurés en tant que contacts
normalement ouverts ou normalement fermés fournissant logique à l'appareil sous test. Sortie
binaire 4 a un CA nominale de 400 V max. , Imax : 8 ampères, 2000 VA maximum capacité de
rupture et un DC nominale de 300 V max. , Imax : 8 ampères, 80 Watts, avec un temps de
réponse: < 10 ms. Sorties binaires 5 et 6 sont haute vitesse et avoir un AC / DC Tension
nominale de 400 V crête, Imax : 1 amp, avec un temps de réponse : < 1 ms typique. L'automate
programmable durée d'attente est de 1 milliseconde à 10 000 millisecondes. Une LED
directement au-dessus des bornes indique l'état du contact. SUR indique fermé et OFF indique
ouvert.

9. Entrées binaires - Supplémentaire et indépendant, isolé galvaniquement, Start/Stop ou les


circuits du moniteur pour surveiller le fonctionnement des contacts de relais ou voyage SCR. La
continuité lumière est fournie pour chaque porte d'entrée. Détection de la continuité ou la
tension appliquée, la lampe s'allume. En plus de servir à wet/dry contacts les entrées binaires
peut être programmé pour déclencher sortie binaire séquence(s). Entrées binaires peut
également être programmé en utilisant la logique booléenne pour alimentation plus complexes
les simulations de systèmes. Les entrées binaires acceptera une plage de tension de 5 à 300 V
c. a. ou 5 à 250 VCC, sec ou normalement ouvert/normalement fermé contacts.

294
1.1.2 Panneau avant :

Figure 279 SMRT46D avec panneau

8. Alimentation/Cordon d’alimentation - Le cordon d’alimentation d’entrée et la borne de terre


sont montés sur le panneau avant de l’appareil de test pour les unités avec les options N et P.

Cordon d’entrée L’appareil de test est équipé d’un cordon d’alimentation, qui se
connecte au connecteur mâle sur le panneau avant. Vérifiez la
tension nominale d’entrée sur le panneau avant de brancher le cordon
d’alimentation à la source d’alimentation.

9. Prise de terre - Utilisez ce terminal pour connecter la masse du châssis à la terre.


Un point de masse du châssis (terre) est fourni sur le panneau avant
comme terre supplémentaire de sécurité.

10. Commutateur de MISE SOUS/HORS TENSION - Permet de mettre l’unité sous ou hors
tension. Le commutateur s’allume lorsque l’appareil est allumé.

11. ISOLATED -Isolé pour l'IEC 61850 test connect IEC 61850 / port de sortie du poste électrique
bus ou au relais sous test pour recevoir et envoyer les messages GOOSE. Connectez le port
isolé à l'ordinateur. Lorsqu'il est utilisé avec le Megger GOOSE Configurator dans le logiciel
AVTS, le SMRT peut fournir la haute vitesse de test IEC 61850 pour les relais et les sous-
stations en vous abonnant à messages GOOSE et la cartographie aux entrées binaires. En
outre, il peut simuler conditions du système tels que opération du disjoncteur en publiant
messages GOOSE mappé sur le SMRT sorties binaires. Avec le PC exécutant AVTS Megger
GOOSE Configurator et connecté au port isolé, l'opérateur peut "sniff" le réseau de poste
électrique de la CEI 61850 /OUT port via le port isolé avec le SMRT siégeant en tant que pare-
feu. Avec cette conception de l'opérateur ne peut pas accidentellement voyage hors du poste de
livraison ou inflect un PC virus dans le poste électrique LAN.

12. PC / IN - PC/IN au port Ethernet est le PC principal port de connexion pour l'automatisation des
tests de relais. Ce port prend en charge MDI/MDI-X auto cross de configuration, qui signifie à la
fois standard et "crossover" câbles Ethernet peuvent être utilisés. Utilisez ce port pour standard
automatisé tests de relais. Ce port fournit la méthode optimale pour le téléchargement fichiers
EMTP DFR, streaming, et mise à jour de l'appareil du micrologiciel comme requis. Pour

295
plusieurs fonctionnement d'une unité, l'unité en fournissant le lien de sortie fournit le master
phase référence à toutes les unités "en aval". Pour plusieurs opération unité connectez le port
de sortie de la sonde aval SMRT unité dans le port. La STVI software configure
automatiquement lorsque les unités sont sous tension.

13. IEC 61850 / OUT - La norme CEI 61850 / OUT Ethernet Port est principalement utilisé pour
l'interconnexion de plusieurs unités SMRT ensemble pour synchrones multi-fonctionnement de
l'unité. Il est également utilisé pour fournir l'accès au poste électrique CEI 61850 réseau (lorsque
cette option est activée). Le SMRT46D avec la norme CEI 61850 option activé fournit priorité
sélectionnable, VLAN ID, et répond à la norme CEI 61850-5 standard Type 1 a, P Classe 2/3,
pour la grande vitesse fonctionnement et refermer simulations. Pour plusieurs fonctionnement
d'une unité, l'unité en fournissant le lien de sortie fournit le master phase référence à toutes les
unités "en aval". Avec le PC connecté au PC / IN Port, le SMRT et l'ordinateur partagent la
même connexion réseau Ethernet, et ne seront donc pas avoir une isolation sûre de l'autre. Lors
de l'essai CEI 61850 périphériques, connecter le PC au ISOLATED port Ethernet pour isoler les
CEI 61850 sous-station bus et PC.

14. USB Interface - Il existe deux types de ports disponibles. Ce port est principalement utilisé pour
la mise à jour du micrologiciel du SMRT ainsi que mettre à jour la STVI logiciel à l'aide d'un
Memory Stick™ USB. Il peut également être utilisé pour télécharger résultats du test du SMRT
pour le téléchargement dans un autre PC avec alimentation logiciel DB pour le stockage ou
l'impression. En outre, l'utilisateur peut utiliser un clavier USB, ainsi que d'une souris, en
conjonction avec la STVI. Clavier et/ou la souris ne sont pas fournies avec les accessoires.

10. USB (TO PC) Interface- La (pour PC) Interface USB requiert un type B " en aval " connecteur,
et est principalement utilisé comme une communication et port de contrôle lorsqu'il est utilisé
avec un PC et Megger AVTS logiciel automatisé pour tests de relais. Le câble USB n'est pas
fourni avec le jeu de test ou dans les accessoires en option. Pour commande de l'ordinateur, un
câble Ethernet est fourni. Toutefois, si l'utilisateur désire utiliser le port USB standard tout câble
USB A/B va travailler avec l'unité. Peut être utilisé lorsque l'isolation est requis pour un poste
sécurisé accès entre le SMRT et l'IEC 61850 réseau de poste électrique.

1.2 Puissance d’entrée

La tension d’entrée varie en fonction de la référence du modèle.La tension d'entrée peut être de 100 à
240 VCA,  10 %, 50/60 Hertz. Le courant d’entrée requis varie selon le nombre de modules de sortie
en cours d’utilisation, la charge, et la valeur de tension d’entrée. Avec trois modules VIGEN, la
puissance d’entrée maximale est de 1 800 VA. L’entrée est protégée par un disjoncteur/interrupteur
ON/OFF.

1.2.1 Cordon d’alimentation

Selon le pays, le cordon d’alimentation peut être accompagné d’un connecteur NEMA 5-15 mâle, d’un
connecteur CEE 7/7 Schuko à deux broches, d’un cordon d’alimentation britannique ou de fils en queue-
de-cochon à code couleur international (bleu clair, marron et vert avec bande jaune) avec l’enveloppe
d’isolation prête pour l’installation du connecteur mâle approprié, ou avec un cordon d’alimentation
britannique.

Lesmodèles SMRT46D X0XXXXAXXX sont livrés avec un cordon d’alimentation nord-américain


(référence 620000).

296
Les modèles SMRT46D X0XXXXEXXX sont livrés avec un cordon d’alimentation Europe
continentale (référence 50425).

Le smodèles SMRT46D X0XXXXIXXX sont livrés avec un cordon d’alimentation à code couleur
international. Le cordon, référence 15065, est prêt pour le câblage de la prise appropriée (selon
le pays). Les couleurs suivantes s’appliquent : marron = ligne, bleu = neutre et
vert/jaune = masse.

Les modèles SMRT46D X0XXXXUXXX sont livrés avec un cordon d’alimentation britannique
(référence 90002-989).

1.3 Modules de générateur de tension/courant (VIGEN)

Les tensions et courants sont mis en avant par le rouge et le jaune entourant chaque voie de sortie. Les
voies de tension des phases 1, 2 et 3 sont mises en avant par la couleur rouge. Les voies de courant
des phases 1, 2 et 3 sont mises en avant par la couleur jaune. Toutes les sorties sont indépendantes
des variations subites de tension et de fréquence, et sont réglementées afin que les variations de l’angle
de phase de charge n’affectent pas la sortie. Toutes les sorties d’amplificateur standard sont isolées ou
flottantes. Les unités de SMRT peuvent être commandées avec les retours communs d’amplificateur liés
à la masse du châssis en option.
1.3.1 Amplificateur de tension/courant convertible

Figure 280 Voie de tension du SMRT

L’amplificateur de tension PowerV™ du SMRT offre une courbe de puissance plate allant de 30 à
150 volts dans la gamme 150 V pour permettre les tests des applications à courant élevé, tels que les
tests de panneau.

297
Figure 281 Courbe de puissance de l’amplificateur de tension du SMRT

Plage de tension Puissance/courant (max.)

30 V 150 VA à 5 A
150 V Puissance de sortie constante 150 VA de 30 à 150 volts
300 V 150 VA à 0,5 A

Amplificateur de tension en mode courant :


L’amplificateur de tension du SMRT36 est convertible en source de courant avec la capacité de sortie
suivante. Les puissances de sortie sont spécifiées dans des valeurs efficaces et des puissances de
crête.

Courant de sortie Puissance V max. Durée de vie


5 ampères 150 VA (crête 212) 30 Vrms Continu
15 ampères 120 VA 8 Vrms 1.5 sec.

Avec une unité SMRT à 3 voies, les voies convertibles en liaison avec les trois voies de courant
principales fournissent 6 courants pour tester les relais différentiels de courant triphasé. Lorsque les
générateurs de tension sont convertis en générateurs de courant, ils vont devenir sur l’affichage du STVI
les phases de courant 4, 5 et 6.
La sortie de l’amplificateur de tension est protégée contre les courts-circuits et thermiquement contre
les surcharges prolongées. En cas de court-circuit ou de surcharge thermique, l’amplificateur s’éteint
automatiquement, et si le STVI est connecté, un message s’affiche indiquant l’existence d’une condition.
Un message similaire apparaît avec le logiciel AVTS.

1.3.2 Amplificateur de courant

Figure 282 Voie de courant du SMRT46D

La fonction Constant Power Output (Sortie d’alimentation constante) de l’amplificateur de courant du


SMRT offre en permanence une tension disponible maximale à la charge au cours du test, et le
changement de gamme se fait automatiquement, à la volée, sous la charge. Cela permet d’obtenir de
meilleurs résultats de test, de gagner du temps en n’ayant pas à désactiver les sorties pour changer les
prises intermédiaires ou les plages, et contrairement aux amplificateurs de courant à gamme unique,
d’obtenir une tension disponible supérieure à des courants de test inférieurs. Dans de nombreux cas, la

298
sortie d’alimentation constante élimine la nécessité de mettre en parallèle ou en série les voies de
courant pour tester les relais à forte charge.

Figure 283 Courbes de puissance de la sortie d’alimentation constante de l’amplificateur de courant du


SMRT46D

Le courant de sortie et les valeurs de tension disponibles associées sont typiques pour la voie de
courant des unités SMRT46D. La puissance et le courant de sortie par voie sont spécifiés dans les
valeurs efficaces CA et les puissances de crête. Les durées de vie spécifiées sont basées sur une
température ambiante type.

Courant de sortie Puissance V max./Durée de vie


1 ampère 15 VA 15 Vrms en continu
4 ampères 200 VA (crête 282) 50 Vrms en continu
15 ampères 200 VA (crête 282) 13,4 Vrms en continu
30 ampères 200 VA (crête 282) 6,67 Vrms en continu
60 ampères 300 VA (crête 424) 5 Vrms 1.5 sec.
200 watts CC
La sortie de l’amplificateur de courant est protégée contre les circuits ouverts et thermiquement
contre les surcharges prolongées. Dans le cas d’un circuit ouvert ou d’une surcharge thermique,
l’amplificateur s’éteint automatiquement, et si le STVI est connecté, un message s’affiche indiquant
quelle condition existe. Un message similaire apparaît avec le logiciel AVTS.

1.4 Entrées et sorties binaires

Figure 284 Entrées et sorties binaires 1 et 2

Des entrées et des sorties binaires sont clairement identifiés et regroupés logiquement. Panneau de
dessus de l'appareil apparaît différent entre les unités, qui signifie entrée binaire / sortie 1 sera toujours
occupé, alors que l'entrée binaire / sortie le 2 mai, ni ne peuvent, en fonction de la configuration. Si
l'option de transducteur est installée binaire d'entrée / sortie 3 sera remplacée par les bornes d'entrée de
C.C, avec une superposition de différente. Les entrées binaires sont utilisées pour contrôler les contacts
de relais voyage pour effectuer des tests de ramassage et d'abandon aussi bien en ce qui concerne

299
l'exercice de fonctions de chronométrage. Sorties binaires sont utilisés pour simuler des contacts
normalement ouverts / normalement fermés pour tester des régimes de défaillance de disjoncteur, ou
des opérations similaires de système électrique. De plus ils peuvent aussi servir à commutateurs AC/DC
tension et de courant.

Figure 285 Entrées binaires de 4 à 10 et Sorties binaires de 4 à 6

1.4.1 Entrées binaires

Les entrées binaires sont spécifiquement conçues pour mesurer le fonctionnement à haute vitesse des
relais de protection électromécaniques et statiques à microprocesseurs. Par défaut, les entrées binaires
sont réglées sur Monitor (Contrôler), Contact change of state (Changement d’état du contact), latched
OFF (Verrouillage désactivé).

Si vous utilisez le STVI ou le logiciel RTMS pour faire passer le changement d’état de contact d’une
entrée binaire à Voltage Applied/Removed (Tension appliquée/supprimée), cliquez ou appuyez sur la
fenêtre Input Type (Type de saisie). Une onde sinusoïdale apparaît là où l’icône Contact l’indiquait.
L’entrée est désormais configurée pour la détection de tension.

Pour changer l’entrée binaire du mode moniteur en mode compteur, cliquez sur ou touchez le bouton
Use as Monitor (Utiliser comme moniteur). La fenêtre change pour afficher Use as Trip, Latched (Utiliser
comme déclencheur, verrouillé), ce qui signifie que l’entrée binaire est maintenant réglée pour arrêter le
compteur lors de la détection de la première fermeture du contact (si le type d’entrée est réglé pour le
contact) ou lors de la détection de la tension si le type d’entrée est réglé sur Voltage Sensing (Détection
de tension).

1.4.1.1 Portes Start (Démarrer), Stop (Arrêter) et Monitor (Contrôler)

Dans les unités SMRT46D, il y a jusqu’à dix circuits de porte indépendants et programmables qui
permettent une sélection simple du mode désiré pour la synchronisation ou le contrôle de contact.

Pour contrôler l’utilisation des contacts ou du SCR de déclenchement dans l’appareil en cours de test,
un voyant est fourni pour chaque porte. Le circuit de porte est isolé pour la détection de tension et peut
surveiller les signaux logiques statiques. Le voyant s’allume dès que les contacts se ferment ou qu’une
tension est appliquée à la porte.

1.4.1.1.1 Ouverture de contacts secs

Le compteur s’arrête ou un indicateur de continuité s’éteint à l’ouverture des contacts normalement


fermés, ou lorsque la conduction à travers un dispositif à semi-conducteur, tel qu’un triac ou un
transistor, est interrompue.

1.4.1.1.2 Fermeture de contacts secs

Le compteur s’arrête ou un indicateur de continuité s’allume à la fermeture des contacts normalement


ouverts, ou lors de la conduction à travers un dispositif à semi-conducteur, tel qu’un triac ou un
transistor.

1.4.1.1.3 Application ou suppression de la tension CA ou CC

300
Cela lancera ou arrêtera le compteur. L’indicateur de continuité s’allume (application) ou s’atténue
(suppression) lors de l’application ou la suppression d’une tension CA ou CC. Pour convenir à un large
éventail d’applications de test, les entrées binaires ont différents seuils de tension. Pour les applications
de test typiques, les entrées binaires 1, 2 et 3 ont un seuil fixe de 5 volts. Pour contrôler les signaux
TTL, les entrées binaires 4 à 6 ont un seuil fixe de 3 volts. Les entrées binaires 7 et 8 ont des seuils
fixes de 5 volts, et les entrées binaires 9 et 10 un seuil fixe de 30 volts (pour les environnements de test
« bruyants »). Une tension de seuil plus élevée permet d’éliminer les fausses alarmes dues à une
source de bruit. Des seuils plus faibles permettent le démarrage ou l’arrêt du compteur à partir des
signaux de tension TTL. La tension admissible appliquée est de 5 à 300 volts CA ou de 5 à
300 volts CC, les résistances de limitation de courant offrent une protection.

1.4.1.1.4 Le compteur peut être démarré en activant les générateurs sélectionnés.

1.4.1.1.5 Le compteur peut être démarré en même temps qu’un changement de fréquence,
d’angle de phase ou d’amplitude. En outre, il peut être démarré en même temps que l’étape de forme
d’onde de tension ou de courant.

1.4.2 Sorties binaires

Les sorties binaires 1 et 2 ont une capacité nominale de 300 V à 8 ampères. Chaque sortie binaire peut
être configurée comme contact normalement ouvert ou normalement fermé fournissant une logique à
l’appareil en cours de test. Les sorties binaires 3 et 4 ont une tension de 300 VCA/CC, 8 ampères et un
maximum de capacité de coupure de 2 000 VA (80 watts CC), avec un temps de réponse inférieur à
10 ms. Les sorties binaires 5 et 6 sont à grande vitesse et ont une tension nominale CA/CC de 400 volts
en crête, 1 ampère et un temps de réponse généralement inférieur à 1 ms.

Les contacts peuvent être programmés pour s’ouvrir ou se fermer, simulant ainsi le fonctionnement du
disjoncteur. La durée d’attente programmable est comprise entre 1 milliseconde et 10 000 millisecondes.
Un câble de test à fusible (à 500 mA) est disponible en option pour empêcher le fusible interne des
sorties binaires 5 et 6 de sauter. Le cordon de test est bleu afin que l’utilisateur sache qu’il s’applique
aux sorties binaires bleues. Le porte-canon du câble de test est marqué CE avec une tension de
1 000 V, CAT III, et marqué FUSED 500 mA/1 000 V/50 KA.

1.5 Simulateur de batterie

Figure 286 le simulateur de batterie

La SMRT46D inclut un adaptateur AC/DC sortie auxiliaire qui fournit un courant continu de sortie
variable de 5 à 250 VDC évalué à 100 watts, 3,33 ampères max. L'utilisateur peut sélectionner à partir
de valeurs de réglage normales 24, 48, 125 ou 250 V CC, ou entrer dans la tension de sortie désirée
dans la fenêtre fournie, voir l'écran de configuration du logiciel de SMTR. Source peut également être
utilisé comme la synchronisation ou tension de polarisation offrant 0 - 150 V AC à 100 VA. La sortie est
variable en utilisant le bouton de commande de la société STVI, ou le PC haut/bas flèches du curseur
(voir la société STVI section du manuel).

ATTENTION :
REMARQUE : La tension continue est activée et disponible lorsque la sortie est activée à l’aide
de l’écran tactile LCD ou via commande logicielle. Ne branchez ni n’insérez de cordon de test
dans les bornes de liaison du SIMULATEUR DE BATTERIE sans connecter au préalable les
cordons de test à la charge !

301
2.0 CONFIGURATION

2.1 Déballage du système

Déballez l’appareil et vérifiez pour déceler les dommages survenus pendant le transport. S’il y a des
dommages visuels, informez-en immédiatement le transporteur pour faire une déclaration de sinistre, et
notifiez Megger des dommages.

ATTENTION :
Des tensions potentiellement mortelles peuvent être présentes sur les bornes de sortie. Il est
fortement recommandé à l’opérateur de lire le mode d’emploi soigneusement et d’avoir une
bonne compréhension de l’utilisation de l’appareil de test avant la mise sous tension.

2.1.1 Démarrage initial


1. Si vous utilisez la version PC du logiciel STVI, connectez le port Ethernet PC/IN sur l’unité
SMRT au port Ethernet du PC.

2. Avant de connecter l’appareil à l’alimentation, assurez-vous que le commutateur de MISE


SOUS/HORS TENSION est désactivé (0). Branchez le cordon d’alimentation de l’unité à une
source d’alimentation appropriée et activez le commutateur de mise sous/hors tension (I). Alors
que l’unité SMRT passe par sa séquence de mise sous tension, moins d’une minute après
l’écran de mise sous tension STVI apparaît, puis l’écran de démarrage manuel.

2.2 Ports de communication

Plusieurs ports de communication sont disponibles. Ces ports sont les suivants : duex port USB, trois
ports Ethernet et un port sans fil Bluetooth en option.

Figure 287 SMRT46D Communication Ports

2.2.1 Interface USB 2.0

Les ports USB de Type A. sont destinés à une utilisation avec le téléchargement du nouveau logiciel
STVI SMRT, micrologiciel, ou stockées et logiciel PowerDB résultats de test. Un clavier ou une souris
USB peut également être utilisé avec la STVI. USB vers PC Interface nécessite un Type B " en aval "
connecteur, et est principalement utilisé comme une communication et port de contrôle lorsqu'il est
utilisé avec un PC et Megger AVTS ou STVI PC version logiciel automatisé pour tests de relais. Il est
recommandé que vous utilisez le port Ethernet pour communication à haute vitesse et le contrôle de
l'unité SMRT. Pour utiliser le port USB ne nécessitent que l'utilisateur à configurer le port com du PC

302
pour le fonctionnement en mode USB. Cliquez sur l’icône de configuration de l’instrument sur la barre

d’outils PowerDB . L’écran Configuration de l’instrument (montré à la figure suivante)

vous fournit l’accès à l’écran du Gestionnaire de périphériques du PC. Cliquez sur le bouton Device
Manager (Gestionnaire de périphériques) et accédez au répertoire de fichiers de ports USB. Puisque par
défaut les modèles SMRT46D ont un taux de 115 200 bauds, vous devrez configurer leur port COM de
sortie USB de manière à correspondre. Pour revenir à l’écran de configuration de l’instrument, vous
devrez désélectionner la case Use Ethernet (Utiliser Ethernet) et régler la vitesse de transmission, la
taille en octets et les bits d’arrêt, comme indiqué.

2.2.2 Port Ethernet PC/IN


Le port Ethernet PC/IN est un port 10/100BaseTX, et il s’agit du principal port de connexion PC. Ce port
prend en charge la configuration croisée automatique MDI/MDI-X, ce qui signifie qu’il est possible
d’utiliser aussi bien les câbles Ethernet standard que les câbles « croisés ».

2.2.2.1 Configuration d’une adresse IP de SMRT pour une utilisation sur PC


Avec le câble Ethernet fourni avec l’appareil, branchez le port Ethernet PC/IN sur l’unité SMRT au port
Ethernet du PC. Allumez l’appareil de test. Alors que l’unité SMRT suit sa séquence de mise sous
tension, en moins d’une minute l’écran de mise sous tension du STVI apparaît. La version PC du logiciel
STVI détecte automatiquement l’unité SMRT connectée au PC. Une fois qu’elle détecte
automatiquement l’unité et détermine la configuration de l’unité SMRT connectée, l’écran Manuel
s’affiche. L’autodétection peut ne pas fonctionner à cause des paramètres de pare-feu. Dans ce cas,
essayez d’arrêter le pare-feu ou d’entrer l’adresse IP directement via l’écran de configuration de
l’instrument PowerDB en cliquant sur l’icône Instrument Setup (Configuration de l’instrument) sur la

barre d’outils PowerDB . Depuis l’écran Instrument Setup (Configuration de l’instrument), visible sur
la figure suivante, désélectionnez la case Auto Discover Unit (Gamme automatique).

303
Figure 288 Écran de configuration de l’instrument PowerDB

Vous pouvez entrer l’adresse IP directement dans le champ surligné en rouge. L’adresse IP de l’unité
peut être déterminée en comptant le nombre de fois où le voyant Binary Output (Sortie binaire) clignote
à la fin de la période de démarrage (l’adresse est 169.254. <nbre de clignotements>.0). Si l’unité
clignote quatre fois, l’adresse est 169.254.4.0. Si l’unité est sur un réseau avec un serveur DHCP, vous
devez utiliser le mode Auto Discovery (Découverte automatique).

2.2.3 ISOLATED Le port Ethernet

Pour la CEI 61850 pour les essais, connecter IEC 61850 / OUT port et le poste électrique bus ou au
relais sous test pour recevoir et envoyer les messages GOOSE. Connectez le port ISOLATED à
l'ordinateur. Lorsqu'il est utilisé avec le Megger GOOSE Configurator dans le logiciel AVTS, le SMRT
peut fournir la haute vitesse de test IEC 61850 pour les relais et les sous-stations en vous abonnant à
messages GOOSE et la cartographie aux entrées binaires. En outre, il peut simuler conditions du
système tels qu’opération du disjoncteur en publiant messages GOOSE mappé sur le SMRT sorties
binaires. Avec le PC exécutant AVTS Megger GOOSE Configurator et connecté au port isolé, l'opérateur
peut "sniff" le réseau de poste électrique de la CEI 61850 /OUT port via le port ISOLATED avec le
SMRT siégeant en tant que pare-feu. Avec cette conception de l'opérateur ne peut pas accidentellement
voyage hors du poste de livraison ou inflect un PC virus dans le poste électrique LAN.

2.2.3.1 Configuration de l’adresse IP du SMRT pour une utilisation avec le STVI

Avec le câble Ethernet fourni avec l’unité, connectez le port Ethernet STVI sur le panneau supérieur du
SMRT au port Ethernet sur la partie supérieure du STVI (Smart Touch View Interface). Alors que l’unité
SMRT suit sa séquence de mise sous tension, en moins d’une minute l’écran de mise sous tension du
STVI apparaît. Le STVI détectera automatiquement les unités SMRT46D (inutile de saisir vous-même
une adresse IP). Une fois qu’il détectera automatiquement l’unité, et déterminera la configuration de
l’unité SMRT connectée, l’écran Manual (Manuel) s’affichera.

304
2.2.4 Port Ethernet IEC61850 / OUT
La norme CEI 61850 / OUT Ethernet Port est principalement utilisé pour l'interconnexion de plusieurs
unités SMRT ensemble pour synchrones multi-fonctionnement de l'unité. Il est également utilisé pour
fournir l'accès au poste électrique CEI 61850 réseau (lorsque cette option est activée). Le SMRT46D
avec la norme CEI 61850 option activé fournit priorité sélectionnable, VLAN ID, et répond à la norme
CEI 61850-5 standard Type 1 a, P Classe 2/3, pour la grande vitesse fonctionnement et refermer
simulations. Pour plusieurs fonctionnement d'une unité, l'unité en fournissant le lien de sortie fournit le
master phase référence à toutes les unités "en aval". Avec le PC connecté au PC / IN Port, le SMRT et
l'ordinateur partagent la même connexion réseau Ethernet, et ne seront donc pas avoir une isolation
sûre de l'autre. Lors de l'essai CEI 61850 périphériques, connecter le PC au ISOLATED port Ethernet
pour isoler les CEI 61850 sous-station bus et PC.

2.2.4.1 Configuration de l’adresse IP du SMRT pour les réseaux ou les opérations IEC 61850

Les SMRT46D peuvent être contrôlées via un réseau. Ceci permet de contrôler à distance les
SMRT46D pratiquement n’importe où, permettant à un PC de contrôler au moins deux unités
simultanément, comme dans les tests de bout en bout. Le raccordement des SMRT46D à un réseau
local ou un réseau étendu peut permettre une utilisation non autorisée de l’appareil.

Grâce au port Ethernet IN, les unités SMRT46D s’intègrent dans un réseau comme un ordinateur ou un
serveur. Pour utiliser cette fonction, vous devez effectuer la configuration IP des unités SMRT46D pour
leur réseau local. Remarque : Quand les unités SMRT46D sont allumées, elles recherchent et
acquièrent automatiquement une adresse de réseau si elles sont connectées à un réseau. Si elles ne
parviennent pas à acquérir automatiquement une adresse, vérifiez que vous êtes bien connecté à l’aide
d’un câble Ethernet. N’utilisez pas un câble Ethernet « croisé » (un câble croisé est conçu pour une
utilisation entre votre PC et l’appareil de test, pas à un réseau). Si l’appareil ne parvient toujours pas à
acquérir une adresse, il peut y avoir d’autres causes. Vous aurez probablement besoin de l’assistance
du service de gestion des informations de votre entreprise.

Pour le test IEC 61850, connectez le port IN IEC61850 au bus de sous-station ou au relais en cours de
test pour recevoir et envoyer des messages GOOSE. Lorsqu’il est utilisé avec Megger GOOSE
Configurator dans le logiciel AVTS, le SMRT (équipé de l’option IEC 61850) peut fournir des tests haute
vitesse des relais et sous-stations IEC 61850 en s’abonnant aux messages GOOSE et en s’associant
aux entrées binaires. En outre, il peut simuler les conditions du système, telles que le fonctionnement du
disjoncteur en publiant des messages GOOSE mappés aux sorties binaires des unités SMRT46D. En
ayant le PC connecté au port OUT et en exécutant le logiciel Megger GOOSE Configurator de l’AVTS,
l’opérateur peut « renifler » le réseau de la sous-station. Toutefois, si un port sécurisé est nécessaire, où
l’opérateur ne peut pas accidentellement déclencher la sous-station ou faire entrer un virus de PC dans
son réseau local, raccordez le PC au port USB du SMRT et reniflez le réseau par l’intermédiaire du port
IN IEC 61850.

3.0 Sources de courant

3.1 Fonctionnement en parallèle

SMRT chaque amplificateur de courant est capable de fournir 30 Ampères en continu, et jusqu'à 60
ampères pendant 1,5 secondes pour test déclenchement instantané éléments. Lorsque plus de 30
ampères phase unique est requise pour de longues durées, ou 60 ampères pour les tests instantanée
éléments, deux ou trois canaux de courant peuvent être connectés en parallèle pour fournir 60 ou 90
ampères en continu, et jusqu'à 120 ou 180 ampères pour de courtes durées.

Remarque : Si un F ou un C apparaît sur le 5e chiffre du numéro d’identification de style (c.-à-d.


30P1F0A0S1), les retours de courant sont flottants (isolés les uns des autres et de la terre). Pour les

305
unités avec un numéro de style G ou E, les retours de courant sont communs en interne et reliés à la
terre.

Pour mettre en parallèle les voies actuelles de l’unité, procédez comme suit :

Si vous utilisez les multi-cordons de test de courant gainés (référence 2008-541), tous les cordons de
retour noirs sont reliés ensemble à l’intérieur de la gaine de sorte qu’ils partagent le courant de retour.
Reliez chaque voie de courant au relais en cours de test (bornes rouges et noires à la charge). Chaque
cordon de test Megger est conçu pour 32 ampères continus. Si vous utilisez d’autres de cordons de test
que ceux fournis par Megger, vérifiez que le fil a une taille suffisante pour transporter le courant de test.

Pour les unités (G ou C) à retour commun à la terre, il y a une terre commune interne entre les
bornes de retour de la voie de courant. Si vous utilisez des cordons de test individuels séparés, tous les
fils de retour doivent être communs à la charge, comme indiqué dans la figure suivante. Si vous ne
raccordez pas un cordon de retour à toutes les voies de courant utilisées, le courant de retour, en tout
ou en partie, sera forcé à travers la terre interne. Cela signifie qu’avec 3 voies d’unité SMRT46D, jusqu’à
180 ampères peuvent être forcés à travers la terre commune interne, et peuvent causer des dommages
aux retours de courant internes. Par conséquent, il faut que les connexions parallèles soient effectuées
sur le relais. Voir la figure suivante.

Figure 289 Mise en parallèle de trois sorties de courant

3.1.1 Écran de test manuel - Monophasé jusqu’à 180 ampères

Pour plus de simplicité d’utilisation, accédez à l’écran de configuration et sélectionnez le mode


(3 tensions - 1 courant à 180 ampères). Lorsque vous revenez à l’écran de test manuel, une voie de
courant est affichée, comme indiqué à la figure suivante.

306
Figure 290 Écran de test manuel - Utilisation du SMRT46D en monophasé

Le STVI définit automatiquement tous les trois courants en phase les uns avec les autres et répartit le
courant de façon égale entre les trois amplificateurs de courant. Lors de la configuration d’une sortie, il
suffit d’entrer la valeur du courant de sortie souhaité. Par exemple, pour une sortie de 75 ampères,
entrez 75, tandis que chaque amplificateur de courant fournira 25 ampères. Le courant peut aussi être
déphasé. Il suffit d’entrer l’angle de phase souhaité pour que les trois courants soient déphasés
ensemble.

Si deux voies de courant doivent être utilisées en parallèle, ne touchez pas à la configuration triphasée
par défaut. Connectez les deux sorties de courant à la charge, comme indiqué dans la figure suivante.

Figure 291 Deux courants en parallèle

Définissez chaque voie à la moitié de la condition de sortie. Vérifiez et définissez la voie de courant n° 2
sur 0° de sorte qu’elle soit en phase avec la voie de courant n° 1. Avec deux voies de courant

307
sélectionnées, activez la sortie en appuyant ou cliquant sur le bouton ALL ON/OFF (Tout
activer/désactiver). Utilisez toujours le bouton ALL ON/OFF (Tout activer/désactiver) pour
activer/désactiver les deux voies de courant ensemble. Pour les sorties d’augmentation manuelles, si
vous utilisez la version PC du logiciel STVI, les boutons  seront affichés. Si vous utilisez un
contrôleur STVI, l’icône Bouton de commande sera affichée. Cliquez sur l’un ou l’autre pour
afficher une fenêtre permettant de sélectionner le niveau d’incrément souhaité pour l’augmentation
manuelle des sorties, les voies à augmenter et les réglages à apporter (amplitude, angle de phase ou
fréquence).

3.2 Courants dans le fonctionnement en série

Deux voies de courant peuvent être connectées en série afin de doubler la tension disponible. Les relais
de surintensité électromécaniques à la terre à angle de phase élevé ont toujours été difficiles à tester
pour des nombres élevés de prises intermédiaires multiples en raison des caractéristiques d’angle de
phase et de saturation de l’enroulement. La tension de crête requise peut dépasser la tension de sortie
maximale d’une voie de sortie de courant des unités SMRT46D, en fonction du courant de test requis.
En connectant deux sorties de courant en série, la tension disponible est doublée, fournissant des
courants de test plus élevés à travers la charge. Il existe deux méthodes pour mettre en série des
courants. Pour les modèles à sortie flottante (F ou C), reliez les deux amplificateurs de courant dans une
configuration « push-push », comme indiqué à la figure suivante.

Figure 292 Mise en série de deux courants avec unité à sorties flottantes

Les deux voies de courant qui doivent être utilisées en série ont chacune une amplitude et un angle de
phase de courant de test identiques. Sélectionnez les deux voies de courant et activez la sortie en
appuyant ou cliquant sur le bouton ALL ON/OFF (Tout activer/désactiver). Utilisez toujours le bouton
ALL ON/OFF (Tout activer/désactiver) pour activer/désactiver les deux voies de courant ensemble. Pour
les sorties d’augmentation manuelles, si vous utilisez la version PC du logiciel STVI, les boutons 
seront affichés. Si vous utilisez un contrôleur STVI, l’icône Bouton de commande sera affichée.
Cliquez sur l’un ou l’autre pour afficher une fenêtre permettant de sélectionner le niveau d’incrément
souhaité pour l’augmentation manuelle des sorties, les voies à augmenter et les réglages à apporter
(amplitude, angle de phase ou fréquence).

Pour mettre en série les voies de courant de l’unité (G ou F) à retours communs à la terre, procédez
comme suit :

308
En utilisant les cordons de test de voie de courant, reliez les bornes de sortie rouges des deux voies de
courant au relais en cours de test. Même si les deux retours associés aux voies de courant sont
connectés en interne aux retours communs, placez un cavalier comme indiqué. Cela permet de
s’assurer que les fils communs internes ne soient pas endommagés.

Figure 293 Mise en série de deux voies de courant avec retours communs à la terre

REMARQUE : Une voie de courant doit être réglée sur 0° et l’autre voie de courant doit être réglée à
un angle de phase de 180° de sorte que les deux tensions disponibles s’ajoutent sur la charge. NE
TENTEZ PAS de mettre en série plus de deux courants ensemble sur une unité de retour commun à la
terre.

Les deux voies de courant qui doivent être utilisées en série sont chacune réglées sur la même
amplitude de courant de test. Initiez les deux voies de courant simultanément en cliquant sur le bouton
ALL ON/OFF (Tout activer/désactiver). Utilisez toujours le bouton ALL ON/OFF (Tout activer/désactiver)
pour activer/désactiver les deux voies de courant ensemble. Pour les sorties d’augmentation manuelles,
si vous utilisez la version PC du logiciel STVI, les boutons  seront affichés. Si vous utilisez un
contrôleur STVI, l’icône Bouton de commande sera affichée. Cliquez sur l’un ou l’autre pour
afficher une fenêtre permettant de sélectionner le niveau d’incrément souhaité pour l’augmentation
manuelle des sorties, les voies à augmenter et les réglages à apporter (amplitude, angle de phase ou
fréquence).

4.0 Sources de tension

4.1 Sorties additionnées

Deux voies de tension peuvent être utilisées pour faire la somme des sorties de tension et obtenir une
tension nominale plus élevée sous réserve que la charge ne soit pas mise à la terre. Connectez la
charge entre les bornes de voie de tension, réglez la phase V1 sur 0 et la phase V2 sur 180. Les sorties
de tension s’ajoutent de sorte que la tension totale soit la somme des deux amplitudes de tension, V 1 et
V2, comme on peut le voir dans le schéma suivant.

309
Remarque : Si un F ou un C apparaît dans le 5e chiffre du numéro d’identification de style (c.-à-d.
30P1F0A0S1), les retours de tension sont flottants (isolés les uns des autres et de la terre). Pour les
unités avec un numéro de style G ou E, les retours de tension sont communs en interne et reliés à la
terre.

Pour les unités communes flottantes, vous devez connecter les retours communs noirs des voies de
tension associées ensemble, lorsque l’utilisation en série est requise (voir les figures suivantes). Retirez
les retours communs extérieurs lorsque le test est terminé. NE TENTEZ PAS de mettre en série plus de
deux voies de tension ensemble.

Figure 294 Mise en série de voies de tension pour les retours communs flottants non mis à la terre

Figure 295 Mise en série de voies de tension avec retours communs à la terre

310
Pour les unités de retour commun à la terre (G ou E), il y a une terre commune interne entre les
bornes de retour de la voie de courant et celle de tension. Par conséquent, un seul câble de retour est
requis pour les voix de tension. Si vous utilisez des cordons de test individuels séparés pour les unités
de communs flottants, vous devez connecter les câbles de retour noirs communs, comme indiqué ci-
dessus.

5.0 Mise à jour du micrologiciel du SMRT46D

Téléchargement de la mise à niveau du micrologiciel via le site Web de Megger

Pour télécharger le logiciel STVI le plus récent depuis le site de Megger :

1. Allez à WWW.Megger.com.
2. Connectez-vous.
3. Allez à Software Downloads (Téléchargements de logiciels).
4. Cliquez sur SMRT.
5. Vous verrez des instructions indiquant comment entrer le numéro de série de l’unité SMRT,
cliquez alors sur Continue (Continuer). Le numéro de série comprend 12 chiffres. Assurez-vous
que vous entrez bien les 12 chiffres. Cliquez ensuite sur Firmware Version #.## (Version du
micrologiciel #.##). Le micrologiciel est téléchargé sur votre ordinateur sous forme de fichier zip.
Décompressez le fichier, sélectionnez tous les fichiers et copiez-les vers une clé USB, ou
créez un dossier sur votre PC pour décompresser ou extraire un fichier.

Clé USB : Avec l'unité sous tension, insérez la clé USB dans le port USB sur le panneau avant du
SMRT46D. Appuyez sur le bouton de l’écran de configuration, puis sur le bouton de la Update Firmware
(mise à jour du micrologiciel), situé sur l’écran de configuration. À ce stade, l’écran de sélection de
l’adresse IP, avec le numéro de série de l’appareil, s’affiche. Sélectionnez l’unité en appuyant sur le
numéro de série. Le processus de mise à niveau démarre automatiquement. Observez l’écran du STVI,
et l’unité. À la fin du téléchargement, les ventilateurs s’accélèrent et les voyants clignotent rapidement
sur l’unité SMRT. Il y aura une instruction de redémarrage (éteindre et rallumer) du système de test.

Logiciel PC et STVI : La version PC du logiciel STVI est très similaire au STVI. En cliquant sur le
bouton Update Firmware (Mise à jour du micrologiciel), la boîte de dialogue du navigateur Windows
Open File (Ouvrir un fichier) s’affiche. Avec le menu déroulant Look In (Rechercher dans), accédez au
dossier de téléchargement du nouveau micrologiciel sur le PC, cliquez et ouvrez le dossier SMRT_LDR
(SMRT Loader). Vous y trouverez le fichier du nouveau micrologiciel. Cliquez sur le fichier, puis sur
Open (Ouvrir). Vous serez invité à sélectionner un appareil depuis l’écran de l’adresse IP. Sélectionnez
l’unité en cliquant sur le numéro de série. Le processus de mise à niveau démarre automatiquement. À
la fin du téléchargement, les ventilateurs s’accélèrent et les voyants clignotent rapidement sur l’unité
SMRT. Il y aura une instruction de redémarrage (éteindre et rallumer) du système de test. Remarque :
Après le redémarrage de l’unité SMRT, si vous utilisez la version PC du logiciel STVI, vous devrez
redémarrer le logiciel STVI sur votre PC afin de reprendre le contrôle de l’unité SMRT.

5.1 Instructions de révision et de réparation

Pour réduire les délais d’exécution et les coûts, les unités SMRT46D ont été conçues comme des unités
modulaires. Dans la plupart des cas, si un module rencontre un problème, il ne devrait pas provoquer
une panne du système de test. Des informations de dépannage de base ont été fournies pour guider le
technicien vers la source possible d’un problème.

Puisque les modèles SMRT46D utilisent la technique de montage en surface (SMT, Surface Mount
Technology), la réparation des modules individuels sort du champ d’application du guide de dépannage
de base. Ils doivent être renvoyés au Service de révision de Megger ou confiés au représentant Megger.

311
Si l’unité est toujours couverte par la garantie initiale ou la garantie limitée suivant la révision à
l’usine, l’usine doit être contactée avant de tenter toute réparation. Dans le cas contraire, la
garantie sera annulée.

5.1.1 Dépannage de base

Le technicien doit avoir une bonne compréhension de l’utilisation de l’unité pour bien interpréter les
informations de dépannage. Si le technicien ne connaît pas l’appareil, il ne doit pas tenter de le réparer.
Le technicien doit contacter l’usine avant de tenter toute réparation. Fournissez la référence Megger
pour la pièce ou l’assemblage en question et le numéro de série des unités SMRT46D lors de vos
demandes.

AVERTISSEMENT Il est nécessaire de mettre les unités SMRT46D sous tension pour
dépanner correctement certains modules. Le technicien doit prendre toutes les précautions de
sécurité applicables pour travailler à proximité des circuits sous tension.

REMARQUES
Avant de soupçonner une panne des unités SMRT46D, lisez les sections Description générale et
Utilisation afin de vous assurer que le problème n’est pas le résultat d’une erreur d’utilisation.

Les tests préliminaires des unités SMRT46D dans les limites spécifiées peuvent aider à déterminer si un
dysfonctionnement existe réellement, à identifier le type de dysfonctionnement et à définir le domaine
général de la panne.

Parmi les causes courantes de dysfonctionnement, en dehors d’une mauvaise utilisation, on dénombre
des alimentations incorrectes (tension supérieure ou inférieure aux limites spécifiées), des tensions de
signaux de test incorrectes appliquées aux portes d’entrée binaire (en dehors des limites
appliquées/supprimées CA/CC spécifiées), et une résistance de contact ou de circuit trop grande pour
les portes de contacts secs pour fonctionner correctement sur la porte Monitor/Start/Stop
(Contrôler/Démarrer/Arrêter). Parmi les dysfonctionnements types des amplificateurs VI-Gen, on
dénombre des courts-circuits externes sur la sortie de tension et des circuits ouverts sur la sortie de
courant. Les sorties de courant et de tension VI-Gen et du simulateur de batterie peuvent être facilement
vérifiées à l’aide d’un voltmètre et d’un ampèremètre.

REMARQUE : Les unités SMRT46D sont composées de trois différents modules ; la carte
système (panneau avant), les VIGEN (VIGEN n° 1 et n° 2) et VIGEN LITE (VIGEN n° 3). La plupart des
problèmes peuvent être facilement résolus en remplaçant l’un de ces modules, voir la section 5.1.1.2.1
Remplacement d’un VIGEN pour obtenir des instructions sur la façon de remplacer un module VIGEN.
Vous devrez suivre les procédures de décharge antistatique appropriées lors de la manipulation d’un
module SMRT46D. Si vous ne respectez pas cette consigne, vous risquez d’endommager les pièces
sensibles.

5.1.1.1 Alimentation

La tension d’entrée affecte toute l’unité, et des dommages permanents peuvent être causés si la tension
est incorrecte.

Certains des symptômes sont les suivants :


1. Basse tension : Fonctionnement erratique, pas de sortie, utilisation du disjoncteur
d’alimentation d’entrée.

2. Haute tension : Utilisation du disjoncteur, panne de courant dans le module


d’alimentation d’entrée.

312
5.1.1.2 Alimentation, communication et contrôle du VIGEN

Le dépannage de base de la puissance d’entrée est le suivant.

1. Pas d’alimentation : Vérifiez que le disjoncteur est sur ON/OFF. L’interrupteur ON/OFF
s’allume-t-il ? S’il ne s’allume pas, l’unité n’est pas sous tension. Vérifiez la source
d’alimentation et le cordon. S’il s’allume, l’unité est sous tension. Vérifiez les connexions du
câble d’alimentation du VIGEN.

ATTENTION : Coupez l’alimentation principale et débranchez le cordon avant de tenter de


travailler sur un module. Respectez les procédures de décharge électrostatique appropriées.

A. Débrancher le cordon d'alimentation de l'unité.


B. Retirez les quatre vis de chaque côté qui tiennent sur le capot supérieur comme indiqué dans
la figure suivante.

C. Retirez les quatre vis situées sur la partie supérieure arrière, puis les quatre vis situées sur le
couvercle supérieur, voir la figure suivante.

Figure 296 Vis de fixation du couvercle du SMRT46D

313
D. Retirez les deux vis (une de chaque côté) qui fixent le capot supérieur et le panneau
avant, reportez-vous à la figure suivante.

Figure 297 Vis du panneau supérieur pour retirer le panneau supérieur

E. Retirez le capot supérieur.

Figure 298 Soulever le couvercle du boîtier

Vérifiez les câbles comme indiqué. Si les câbles sont correctement connectés, retirez et remplacez le
module VIGEN en respectant les consignes de la section 1.5.2.1.2.1.

2. Contrôle manuel erratique

Le câble de communication du module de sortie individuel n’est pas correctement connecté, il


ne peut donc pas recevoir les commandes appropriées. Regardez à travers les prises d’air sur le côté
gauche de l’appareil pour observer le voyant du VI-Gen. Chaque module dispose de voyants verts
clignotants. Ils sont associés aux communications Ethernet. Si sur un ou plusieurs modules il n’y a pas
de voyant clignotant, cela signifie que le module ne communique pas. Retirez le couvercle en suivant la
procédure décrite ci-dessus.

314
ATTENTION : Coupez l’alimentation principale et débranchez le cordon
d’alimentation avant de tenter de réinstaller les câbles. Observez la procédure de décharge
antistatique appropriée.

Repérez les câbles Ethernet de communication sur le côté gauche, voir la figure ci-dessous.

Figure 299 Connexions des câbles de communication

Débranchez avec précaution chaque câble et reconnectez-les en vous assurant qu’ils soient bien en
place.

Après la remise en place des câbles, la réinstallation du couvercle supérieur, rebranchez le cordon
d'alimentation et mettez l'unité sous tension. Regarder à travers l'admission d'air les trous sur le côté
gauche de l'unité pour observer la VI-Gen LED's. S'il n'y a toujours aucun clignotant LED sur un ou
plusieurs modules, puis remplacer les câbles Ethernet. Si après le remplacement des câbles Ethernet ils
ne communiquent toujours pas, remplacez le VI-Gen(s) module(s) qui ne communiquent pas.

5.1.1.2.1 Remplacement d’un VIGEN

1. Pour retirer le VIGEN, il existe trois Phillip vis à tête de fixation dans le VIGEN, un de chaque
côté, et l'autre sur le bas de l'unité.
2. Déposer le câble d'alimentation câble comme illustré.
3. Débrancher les câbles de communication comme décrit ci-dessus.
Remarque : Le petit câble qui relie la carte du panneau avant au VIGEN 1 doit être
soigneusement enlevé avant de retirer le VIGEN1, voir la figure ci-dessous.

315
Figure 300 VIGEN1 au câble du panneau avant

4. Retirez délicatement le module VIGEN du châssis.


5. Installez le VIGEN de remplacement.

Soyez prudent lorsque vous déplacez le module, car l’ajustement est serré, il est
donc possible d’endommager les composants lors de l’extraction/installation.

6. Remplacer le Phillip vis à tête(s) qui maintiennent dans le VIGEN.


7. Rebranchez le câble d'alimentation câble comme illustré ci-dessus.
8. Rebranchez les câbles de communication comme illustré dans la Figure ci-dessus.
9. Si VIGEN #1 a été remplacée, reconnectez le câble de la carte système comme indiqué dans la
Figure ci-dessus.
10. Réinstaller le capot supérieur. Rebranchez le cordon d'alimentation et mettez l'unité sous
tension.

5.1.1.3 Entrées binaires, sorties binaires et simulateur de batterie

Si tous les éléments externes du compteur sont en bon état, le problème se trouve alors au sein de
l’assemblage entrée/sortie binaire.

Certains dépannages de base permettent d’identifier la cause approximative du problème.

Entrées binaires - Dépannage de base comme suit :

1. Le compteur ne s’arrête pas :


Placez manuellement un cavalier entre les bornes d’entrées binaires appropriées. Si le voyant au-
dessus de l’entrée sélectionnée s’allume, consultez l’écran de configuration d’entrée binaire pour vérifier
que l’entrée binaire sélectionnée a été configurée correctement comme position d’arrêt du compteur.
Réglez les paramètres d’arrêt du compteur N.O. (Normalement ouvert) sur Fermer, puis verrouillez. Si le
voyant ne s’allume pas, l’entrée binaire doit être réparée ou remplacée.

2. Erreurs de comptage :
Le CA appliqué ou des signaux d’arrêt supprimés peuvent créer ce qui semble être une
mauvaise répétabilité, une inexactitude ou un dysfonctionnement du compteur. Plus le niveau de tension

316
est bas, plus l’« erreur » sera grave. Ce qui semble être une erreur, cependant, est en fait une variation
du point sur l’onde sinusoïdale à laquelle la tension est suffisante pour provoquer le fonctionnement du
circuit de porte. Si le circuit utilisé pour le test de synchronisation a une basse tension CA et que le point
auquel le contact dans le circuit de test s’ouvre ou se ferme est à zéro ou proche de zéro sur l’onde
sinusoïdale, le délai avant que le niveau de tension soit suffisamment élevé pour déclencher le circuit de
porte peut aller jusqu’à 4 millisecondes. L’écart de synchronisation total peut atteindre jusqu’à
8 millisecondes. Plus la durée du test de synchronisation est courte, plus l’écart devient significatif. Par
conséquent, si de petites variations de synchronisation présentent un problème, il est recommandé
d’utiliser une tension CA de 115 volts ou supérieure ou une tension continue pour les sélections de test
de tension appliquée/supprimée.

Si l’étalonnage du compteur des unités SMRT46D est en cours de test, la variable de


tension CA est souvent négligée. Cela se vérifie particulièrement lorsque le compteur est comparé à un
contraire et que les deux sont déclenchés simultanément avec un commutateur électronique. Pour
obtenir les meilleurs résultats, une tension continue doit être utilisée pour éliminer la variable. Si vous
souhaitez tester des caractéristiques d’arrêt de compteur de tension CA, le signal d’arrêt doit être
déclenché au même point sur l’onde sinusoïdale pour s’assurer que le signal de déclenchement soit
reproductible. Idéalement, le signal doit être à un point proche de la crête dans la direction positive. En
outre, les valeurs de tension de courant alternatif rms spécifiées pour les différentes sélections de
contrôle d’arrêt doivent être respectées.

La fonction anti-rebond programmable peut être une autre source d’erreur apparente. Si
vous utilisez des contacts électromécaniques pour arrêter le compteur, et si ces contacts ont tendance à
rebondir, il pourrait y avoir une différence entre un compteur standard externe et le compteur des unités
SMRT46D, en fonction de la période anti-rebond programmée dans l’unité SMRT. Pour déterminer la
valeur programmée, regardez l’écran de configuration de l’entrée binaire et quelle est la valeur du
réglage anti-rebond.

Si une erreur ou un écart de synchronisation persiste après avoir éliminé toutes les
causes soupçonnées d’erreur, il est possible que le circuit d’entrée binaire soit défectueux. Contactez
l’usine pour obtenir des instructions de retour.

Sorties binaires - Dépannage de base comme suit :

Le voyant de sortie binaire est activé, mais les contacts de sortie ne sont pas fermés :
Effectuez une vérification avec un testeur de continuité pour voir si le circuit de sortie est en
circuit ouvert. Si le circuit est ouvert, il est possible que le fusible interne monté en surface soit grillé.
Remarque : Un câble de test avec fusible en ligne optionnel Référence : 568026 est disponible pour se
protéger contre une commutation de courant trop élevé, voir Informations de commande SMRT sous
Accessoires supplémentaires optionnels. L’unité devra être retournée à l’usine pour inspection et
réparation approfondies.

Contactez l’usine pour obtenir un numéro d’autorisation de réparation et les instructions de retour si
une réparation est nécessaire. Un numéro d’autorisation de réparation (RA) sera attribué pour le bon
traitement de l’appareil quand il arrive à l’usine. Tous les frais de réparation hors garantie engagés pour
la réparation ou le remplacement des pièces et/ou de matériel sont à la charge de l’acheteur.

Indiquez à l’usine le numéro de modèle, le numéro de série de l’unité, la nature du problème ou du


service requis, l’adresse de retour, et votre nom et vos coordonnées au cas où l’usine aurait besoin de
discuter avec vous de la demande de révision.

Vous aurez peut-être à fournir un numéro de bon de commande, une limite de coût, ainsi que des
instructions de facturation et d’expédition de retour. S’il vous faut un devis, fournissez le nom et les
coordonnées.

317
6.0 Réparation pour réexpédition

Conservez l’emballage d’origine pour une utilisation future. Le conteneur d’expédition est conçu pour
résister aux rigueurs de l’expédition par l’intermédiaire d’un transporteur commercial courant. Par
exemple, vous pouvez réexpédier votre appareil Megger pour une recertification annuelle d’étalonnage.

Emballez l’appareil correctement pour éviter tout dommage pendant le transport. Si un conteneur
réutilisable est utilisé, l’unité sera retournée dans le même conteneur d’expédition si son état est
convenable.

Ajoutez le Numéro d’autorisation de retour sur l’étiquette-adresse de l’emballage d’expédition pour que
le matériel soit dûment identifié et pour faciliter son traitement.

REMARQUE : Expédiez le matériel sans les articles consommables tels que les câbles de mesure,
etc. L’usine n’a pas besoin de ces articles pour assurer la révision du matériel.

318
Additif E

* SMRT410 montré avec Molly et « P » Plus d'options

Modèle SMRT410
Système de Test de relais de Phase multi

319
PRÉCAUTIONS DE SÉCURITÉ

AVERTISSEMENT: LES TENSIONS PRODUITES PAR CET INSTRUMENT PEUVENT ÊTRE


DANGEREUSES.

Cet instrument a été conçu pour la sûreté de l'opérateur ; cependant, aucune conception ne peut
complètement le protéger contre l'utilisation incorrecte. Les circuits électriques sont dangereux et
peuvent être mortels quand un manque d'attention et des mauvaises pratiques de sécurité sont
employés. Il y a plusieurs mesures standard de sécurité qui devraient être prises par l'opérateur. Là où
c’est applicables, des inscriptions sur la sécurité IEC ont été placées sur l'instrument pour informer
l'opérateur de se rapporter au manuel d'utilisateur pour des instructions sur l'utilisation correcte ou sur
les matières reliées à la sûreté. Référez-vous à la table suivante de symboles et de définitions.
Symbol Description

Courant Direct

Courant Alternatif

Courant alternatif et continu

Borne de Terre (masse). Il y a une borne


commune de châssis au sol située sur le
panneau arrière (voir le panneau arrière sous la
description
Borne des commandes).
Protectrice de Conducteur

Borne d'armature ou de châssis

Marche

Arrêt

Attention: risque de choque électrique

Attention: (référez-vous aux documents


d'accompagnement)

AVERTISSEMENT : Sous aucunes circonstances l'opérateur ou le technicien doivent tenter


d'ouvrir ou de réparer cet instrument tandis qu’il soit relié à une source d'énergie. Des tensions
mortelles sont présentes et peuvent causer des dommages sérieux ou la mort !

320
MESURES DE SÉCURITÉ (Suite)

Voici certaines questions relatives à la sécurité associés au système d'essai.

Lire et comprendre toutes les consignes de sécurité et les instructions de fonctionnement avant de
tenter d'utiliser cette unité.

L'objectif de ce matériel est limitée à une utilisation comme décrit dans ce manuel d'instructions. S'il se
produisait une situation qui n'est pas couverte dans le général ou spécifique de précaution veuillez
contacter Megger représentant régional ou Megger, Dallas au Texas.

La sécurité est la responsabilité de l'utilisateur. Une mauvaise utilisation de ce matériel peut être
extrêmement dangereux.

Toujours démarrer avec le système hors tension avant de brancher le cordon d'alimentation. Assurez-
vous que les sorties sont désactivées avant d'essayer d'effectuer les raccordements d'essai.

Ne jamais brancher l'ensemble de test d'équipement sous tension.

Toujours utiliser correctement isolés cordons de test. En option les cordons de test sont adaptés pour la
sortie continue nominale du système d'essai, et doit être correctement utilisé et entretenu. N'utilisez PAS
fissuré ou cassé cordons de test.

Mettez toujours le système de test hors tension avant de débrancher le cordon d'alimentation.

Ne tentez pas d'utiliser l'appareil sans la mise à la terre de sécurité connectés.

Ne tentez pas d'utiliser l'appareil si le cordon d'alimentation la terre est cassé ou manquant.

NE PAS utiliser le jeu de test dans une atmosphère explosive.

L'instrument ne doit être utilisé que par des personnes compétentes ayant reçu une formation adéquate.

Observez tous les avertissements de sécurité indiqués sur l'équipement.

Liées à la sécurité ou à d'autres sujets importants, comme la déclaration ci-dessous, seront notées avec
le symbole attenant. Lisez la rubrique avec précaution car il peut porter soit sur la sécurité du
fonctionnement du système de test ou la sécurité de l'opérateur.

Sous aucunes circonstances l'opérateur doit mettre ses mains ou des outils à l'intérieur du
châssis du système d'essai avec le système d'essai relié à une source d'énergie. Des tensions
mortelles sont présentes et peuvent causer des dommages sérieux ou la mort !

321
1.0 Utilisation

L’unité est conçue de manière « modulaire ». Toutes les entrées et sorties sont clairement marquées et
logiquement regroupées de sorte qu’il ne soit pas nécessaire de se référer continuellement au manuel
d’instruction une fois que l’opérateur connaît le système de test. Le panneau supérieur de l’unité est
différent selon les unités, puisque chaque unité peut avoir jusqu’à trois modules de générateur de
tension/courant VIGEN. La version « N » se compose d’une carte système avec seulement les ports
d’alimentation et de communication. La version « P » ajoute 8 entrées binaires supplémentaires,
4 sorties binaires supplémentaires et un simulateur de batterie.

1.1 Description générale

Figure 301 Panneau supérieur du SMRT410 (illustré avec options DIGEN et retours flottants)

1.1.1 Panneau supérieur

1. Sorties binaires - Les deux premiers modules VIGEN comprennent des entrées et des sorties
binaires. Par conséquent, pour une unité minimale de 2 voies, il y a 2 sorties binaires situées sur
le panneau supérieur (numérotées 1 et 2). Davantage de sorties binaires sont disponibles avec
l’option P (voir la section Panneau avant pour plus d’informations). Chaque sortie binaire peut
être configurée comme contacts normalement ouverts ou normalement fermés; fournissant une
logique à l’appareil en cours de test. Les sorties binaires du panneau supérieur peuvent
commuter jusqu’à 300 VCA ou 250 VCC avec 8 A en continu. La durée d’attente programmable
est comprise entre 1 milliseconde et 10 000 millisecondes.

2. Entrées binaires - Avec une unité minimale de 2 voies, il y a 2 entrées binaires situées sur le
panneau supérieur. Davantage d’entrées binaires sont disponibles avec l’option P (voir la
section Panneau avant pour plus d’informations). Les entrées binaires du panneau supérieur
peuvent accepter une plage de tension comprise entre 5 et 300 VCA, ou entre 5 et 250 VCC,
avec des contacts secs normalement ouverts/normalement fermés.

322
3. Module de générateur de tension/courant (VIGEN) - Il existe quatre emplacements
disponibles pour les modules VIGEN. Les emplacements sont numérotés de 1 à 4 de bas en
haut, le plus haut VIGEN ayant le numéro 4. Les quatre tensions et courants sont mis en avant
par le rouge et le jaune entourant chaque voie de sortie. Les voies de tension de phases A, B, C
et D (V1, V2, V3 et V4) sont mises en avant par la couleur rouge. Les voies de courant de
phases A, B, C et D (I1, I2, I3 et I4) sont mises en avant par la couleur jaune. Lorsque les
générateurs de tension sont convertis en générateurs de courant, ils changent sur l’écran STVI
comme ceci : V1 = I5, V2 = I6, V3 = I7 et V4 = I8. Pour plus de détails sur les capacités de sortie
VIGEN, voir la section 1.4.

4. Générateur de module de courant/courant (ou DIGEN) - Il y a une fente disponible pour le


module DIGEN. Remarque : Les unités à 4 voies n’ont pas de fente DIGEN. Le SMRT410 avec
l’option DIGEN, les modules VIGEN sont numérotés de 1 à 4 de bas en haut, le plus haut
VIGEN ayant le numéro 4. Les voies de courant DIGEN sont numérotées 5 et 6. Lorsque les
générateurs de tension sont convertis en générateurs de courant, ils changent sur l’écran STVI
comme ceci : V1 = I7, V2 = I8, V3 = I9 et V4 = I10. Pour plus de détails sur les capacités de
sortie VIGEN, voir la section 1.4.
5. Interface USB - L’interface USB 2.0 nécessite un connecteur de type B « en aval », et est
principalement utilisée comme port de communication et de contrôle lorsqu’elle est utilisée avec
un PC et le logiciel AVTS de Megger pour les tests de relais automatiques. Un câble USB n’est
pas fourni avec l’appareil de test ou dans les accessoires en option. Pour le contrôle de
l’ordinateur, un câble Ethernet est prévu. Toutefois, si vous souhaitez utiliser le port USB,
n’importe quel câble USB A/B standard fonctionnera avec l’unité. Il peut être utilisé lorsque
l’isolement est nécessaire pour un accès à la sous-station sécurisée entre le SMRT et le réseau
de sous-station IEC 61850.
6. Le port Ethernet PC/OUT est un port 10/100BaseTX, et il s’agit du principal port de connexion
PC. Ce port prend en charge la configuration croisée automatique MDI/MDI-X, ce qui signifie
qu’il est possible d’utiliser aussi bien les câbles Ethernet standard que les câbles « croisés ». Ce
port fournit la méthode optimale pour le téléchargement de fichiers EMTP, la diffusion en flux
DFR et la mise à jour du micrologiciel de l’appareil, selon les besoins. Le SMRT est livré en
standard avec un câble croisé. Ce port peut également être utilisé pour la connexion à la sous-
station IEC 61850 pour une utilisation dans les tests des appareils IEC 61850. Ce port peut
également être utilisé dans une configuration à unités multiples, l’appareil assurant la liaison
OUT fournit la référence de phase principale à toutes les unités « en aval ».

7. Le port Ethernet IN - 61850 est un port 10/100BaseTX, et est principalement utilisé pour
interconnecter plusieurs unités de SMRT pour un fonctionnement multi-unité synchrone. Il peut
également être utilisé pour fournir l’accès au réseau IEC 61850 de la sous-station. Remarque :
Les ports IN et STVI partagent un port physique commun et ne peuvent pas être utilisés en
même temps. Avec le PC connecté au port PC, le SMRT et le PC partagent la même connexion
au réseau Ethernet, ils ne sont donc pas isolés de manière sécurisée l’un de l’autre.

8. Port Ethernet STVI - Ce port Ethernet est un port PoE (Power over Ethernet) 10/100BaseTX et
le port de connexion STVI. Utilisé pour l’utilisation manuelle et pour les sorties d’affichage sous
le contrôle de l’ordinateur.

323
1.1.2 Panneau avant :

Figure 302 SMRT410 avec panneau avant d’option P

1. Alimentation/Cordon d’alimentation - Le cordon d’alimentation d’entrée et la borne de terre


sont montés sur le panneau avant de l’appareil de test pour les unités avec les options N et P.

Cordon d’entrée L’appareil de test est équipé d’un cordon d’alimentation, qui se
connecte au connecteur mâle sur le panneau avant. Vérifiez la
tension d’entrée avant de brancher le cordon d’alimentation à la
source d’alimentation.

2. Prise de terre - Utilisez ce terminal pour connecter la masse du châssis à la terre.


Un point de masse du châssis (terre) est fourni sur le panneau avant
comme terre supplémentaire de sécurité.

3. Commutateur de mise sous/hors tension - Permet de mettre l’unité sous ou hors tension. Le
commutateur s’allume lorsque l’appareil est allumé.

4. Simulateur de batterie - L’unité SMRT410 avec l’option P fournit une tension de sortie variable
CC de 5 à 250 volts, à 100 watts (4 ampères maximum), fournissant une tension logique aux
relais statiques. Une fois sous tension, le voyant au-dessus des bornes de sortie s’allume.
L’unité SMRT410 avec l’option N n’inclut pas de simulateur de batterie.

5. Sorties binaires - L’option P fournit 4 sorties binaires supplémentaires, numérotées 3, 4, 5 et 6.


Chaque sortie binaire peut être configurée comme contacts normalement ouverts ou
normalement fermés; fournissant une logique à l’appareil en cours de test. Les sorties binaires 3
et 4 ont un fonctionnement CA de 400 V max., Imax : 8 ampères, capacité de coupure 2 000 VA
max., et un CC de 300 V max., Imax : 8 ampères, 80 watts, avec un temps de réponse :
< 10 ms. Les sorties binaires 5 et 6 sont à grande vitesse et ont une tension CA/CC de crête de
400 V, Imax : 1 ampère, avec un temps de réponse : < 1 ms type. La durée d’attente
programmable est comprise entre 1 milliseconde et 10 000 millisecondes. Un voyant situé
directement au-dessus des bornes indique l’état du contact. ON indique fermé, et OFF indique
ouvert. L’unité SMRT410 avec l’option N n’inclut pas de sorties binaires supplémentaires 3 à 6.

6. Entrées binaires - L’option P fournit 8 circuits (numéros 3 à 10) Start/Stop (Démarrage/Arrêt)


ou Monitor (Contrôler) indépendants, isolés galvaniquement, supplémentaires pour contrôler le
fonctionnement des contacts de relais ou d’un SCR de déclenchement. Un voyant de continuité
est prévu pour chaque porte d’entrée. Lors de la détection de continuité ou de la tension
appliquée, le voyant s’allume. En plus de servir comme contacts secs/humides, les entrées
binaires peuvent être programmées pour déclencher des séquences de sortie binaire. Les
entrées binaires peuvent également être programmées à l’aide de la logique booléenne pour les
simulations de systèmes d’alimentation plus complexes. Les entrées binaires accepteront une

324
plage de tension de 5 à 300 VCA ou de 5 à 250 VCC, ou des contacts secs normalement
ouverts/normalement fermés. L’unité SMRT410 avec l’option N n’inclut pas d’entrées binaires
supplémentaires 3 à 10.

1.2 Puissance d’entrée

La tension d’entrée varie en fonction de la référence du modèle. Si le numéro de modèle comprend une
lettre F ou G dans le 5e chiffre, la tension d’entrée peut être de 100 à 240 VCA, 10 %, 50/60 Hz. Si la
lettre est C ou E, la tension d’entrée peut être de 220 à 240 VCA, 10 %, 50/60 Hz. La puissance de
sortie maximale totale sera limitée pour les unités CE 8. Le courant d’entrée requis varie selon le nombre
de modules de sortie en cours d’utilisation, la charge, et la valeur de tension d’entrée. Le courant
d’entrée maximal est de 15 ampères. L’entrée est protégée par un disjoncteur de circuit/interrupteur
Activer/Désactiver.

1.2.1 Cordon d’alimentation

Selon le pays, le cordon d’alimentation peut être accompagné d’un connecteur NEMA 5-15 mâle, d’un
connecteur CEE 7/7 Schuko à deux broches, d’un cordon d’alimentation britannique ou de fils en queue-
de-cochon à code couleur international (bleu clair, brun et vert avec bande jaune) avec l’enveloppe
d’isolation prête pour l’installation du connecteur mâle approprié, ou avec un cordon d’alimentation
britannique.

Le modèle SMRT410 XXXXXXAXXX est livré avec un cordon d’alimentation nord-américain


(référence 620000).

Le modèle SMRT410 XXXXXXEXXX est livré avec un cordon d’alimentation Europe


continentale (référence 50425).

Le modèle SMRT410 XXXXXXIXXX est livré avec un cordon d’alimentation à code couleur
international. Le cordon, référence 15065, est prêt pour le câblage de la prise appropriée (selon
le pays). Les couleurs suivantes s’appliquent : brun = ligne, bleu = neutre et vert/jaune = masse.

8 Pour les unités CE uniquement (C ou E dans le 5e chiffre), un déclassement de la puissance de sortie totale disponible simultanément des
amplificateurs de courant/tension et du simulateur de batterie se produira. La puissance de sortie maximale d’un amplificateur unique n’est pas
affectée.

325
Le modèle SMRT410 XXXXXXUXXX est livré avec un cordon d’alimentation britannique
(référence 90002-989).

1.3 Générateur de tension-courant (VIGEN) et modules double courant (DIGEN)

Les tensions et courants sont mis en avant par le rouge et le jaune entourant chaque voie de sortie. Les
voies de tension des phases 1, 2, 3 et 4 sont mises en avant par la couleur rouge. Les voies de courant
des phases 1, 2, 3 et 4 sont mises en avant par la couleur jaune. Le module double courant en option
comprend deux voies de courant de phases 5 et 6, et est également entouré de jaune. Toutes les sorties
sont indépendantes des variations subites de tension et de fréquence, et sont réglementées afin que les
variations de l’angle de phase de charge n’affectent pas la sortie. Toutes les sorties de l’amplificateur
sont isolées ou flottantes. Les unités de SMRT peuvent être commandées avec les retours communs
d’amplificateur liés à la masse du châssis en option.

1.3.1 Amplificateur de tension/courant convertible

L’amplificateur de tension PowerV™ du SMRT offre une courbe de puissance plate allant de 30 à
150 volts dans la gamme 150 V pour permettre les tests des applications à courant élevé, tels que les
tests de panneau. Les sorties suivantes sont fournies.

Plage de tension Puissance/courant (max.)

30 V 150 VA à 5 A
150 V Puissance de sortie constante 150 VA de 30 à 150 volts
300 V 150 VA à 0,5 A

Amplificateur de tension en mode courant :


L’amplificateur de tension est convertible en une source de courant avec la capacité de sortie suivante.
Les puissances de sortie sont spécifiées dans des valeurs efficaces et des puissances de crête.

Courant de sortie Puissance V max. Durée de vie


5 ampères 150 VA (crête 212) 30 VRMS Continu
15 ampères 120 VA 8 VRMS 1.5 sec.

Avec une unité SMRT à 4 voies, les voies convertibles en liaison avec les quatre voies de courant
principales fournissent 8 courants. Lorsque les générateurs de tension sont convertis en générateurs de
courant, ils vont devenir sur l’affichage du STVI les phases de courant 5, 6, 7, et 8. Si le module double
courant (DIGEN) optionnel est installé, les voies convertibles seront marquées phases de courant 7, 8, 9
et 10.
La sortie de l’amplificateur de tension est protégée contre les courts-circuits et thermiquement contre
les surcharges prolongées. En cas de court-circuit ou de surcharge thermique, l’amplificateur s’éteint

326
automatiquement, et si le STVI est connecté, un message s’affiche indiquant l’existence d’une condition.
Un message similaire apparaît avec le logiciel AVTS.

1.3.2 Amplificateur de courant

L’amplificateur de courant du SMRT délivre en permanence une tension accordée maximale à la charge
au cours du test, et le changement de gamme se fait automatiquement, à la volée, sous la charge. Cela
permet d’obtenir de meilleurs résultats de test, de gagner du temps en n’ayant pas à désactiver les
sorties pour changer les prises intermédiaires ou les plages, et contrairement aux amplificateurs de
courant à gamme unique, d’obtenir une tension disponible supérieure à des courants de test inférieurs.
Une sortie de puissance constante élimine dans de nombreux cas la nécessité de mise en parallèle ou
en série les voies de courant pour tester les relais à forte charge. Les éléments suivants correspondent
à un courant de sortie type et à ses valeurs de tension disponible associées. La puissance et le courant
de sortie par voie sont spécifiés dans les valeurs efficaces CA et les puissances de crête. Les cycles à
charge spécifiée sont basés sur une température ambiante typique.

Courant de sortie Puissance V max./Durée de vie


1 ampère 15 VA 15 VRMS en continu
4 ampères 200 VA (crête 282) 50 VRMS en continu
15 ampères 200 VA (crête 282) 13,4 VRMS en continu
30 ampères 200 VA (crête 282) 6,67 VRMS en continu
60 ampères 300 VA (crête 424) 5 VRMS 1.5 sec.
200 watts CC

La sortie de l’amplificateur de courant est protégée contre les circuits ouverts et thermiquement
contre les surcharges prolongées. Dans le cas d’un circuit ouvert ou d’une surcharge thermique,
l’amplificateur s’éteint automatiquement, et si le STVI est connecté, un message s’affiche indiquant
quelle condition existe. Un message similaire apparaît avec le logiciel AVTS.

1.4 Entrées et sorties binaires

Figure 303 Entrées et sorties binaires 1 et 2

Les entrées et sorties binaires sont clairement identifiées et regroupées de manière


logique. Le panneau supérieur de l’unité est différent selon les unités, ce qui signifie
que l’entrée/la sortie binaire 1 sera toujours occupée tandis que l’entrée/la sortie
binaire 2 peut être libre selon la configuration. La version « N » se compose d’une
carte système avec seulement les ports d’alimentation et de communication. La
version « P » ajoute 8 entrées binaires supplémentaires, 4 sorties binaires
supplémentaires et un simulateur de batterie. Les entrées binaires sont utilisées pour surveiller les
contacts de déclenchement de relais et effectuer des tests de reprise ou d’abandon ainsi que pour
exécuter des fonctions de synchronisation. Les sorties binaires sont utilisées pour simuler des contacts
normalement ouverts/normalement fermés et tester les schémas de défaillance de disjoncteur, ou des
utilisations similaires du système d’alimentation. En outre, elles peuvent également être utilisées pour
permuter les tensions et courants CA/CC.

327
Figure 304 Option « P »
Entrées binaires de 3 à 10 et
sorties binaires de 3 à 6

1.4.1 Entrées binaires

Les entrées binaires sont spécifiquement conçues pour mesurer le fonctionnement à haute vitesse des
relais de protection électromécaniques et statiques à microprocesseurs. Par défaut, les entrées binaires
sont réglées sur Monitor (Contrôler), Contact change of state (Changement d’état du contact), latched
OFF (Verrouillage désactivé).

Si vous utilisez le STVI ou le logiciel STVI pour faire passer le changement d’état de contact d’une
entrée binaire à Voltage Applied/Removed (Tension appliquée/supprimée), cliquez ou appuyez sur la
fenêtre Input Type (Type d’entrée). Une onde sinusoïdale apparaît là où l’icône Contact l’indiquait.
L’entrée est désormais configurée pour la détection de tension.

Pour changer l’entrée binaire du mode moniteur en mode compteur, cliquez sur ou touchez le bouton
Use as Monitor (Utiliser comme moniteur). La fenêtre change pour afficher Use as Trip, Latched (Utiliser
comme déclencheur, verrouillé), ce qui signifie que l’entrée binaire est maintenant réglée pour arrêter le
compteur lors de la détection de la première fermeture du contact (si le type d’entrée est réglé pour le
contact) ou lors de la détection de la tension si le type d’entrée est réglé sur Voltage Sensing (Détection
de tension).

1.4.1.1 Portes Start (Démarrer), Stop (Arrêter) et Monitor (Contrôler)

Dans le SMRT410, il y a jusqu’à dix circuits de porte identiques, indépendants et programmables


permettant une sélection simple du mode désiré pour la synchronisation ou le contrôle de contact.

Pour contrôler l’utilisation des contacts ou du SCR de déclenchement dans l’appareil en cours de test,
un voyant est fourni pour chaque porte. Le circuit de porte est isolé pour la détection de tension et peut
surveiller les signaux logiques statiques. Le voyant s’allume dès que les contacts se ferment ou qu’une
tension est appliquée à la porte.

1.4.1.1.1 Ouverture de contacts secs

Le compteur s’arrête ou un indicateur de continuité s’éteint à l’ouverture des contacts normalement


fermés, ou lorsque la conduction à travers un dispositif à semi-conducteur, tel qu’un triac ou un
transistor, est interrompue.

1.4.1.1.2 Fermeture de contacts secs

Le compteur s’arrête ou un indicateur de continuité s’allume à la fermeture des contacts normalement


ouverts, ou lors de la conduction à travers un dispositif à semi-conducteur, tel qu’un triac ou un
transistor.

1.4.1.1.3 Application ou suppression de la tension CA ou CC

Cela lancera ou arrêtera le compteur. L’indicateur de continuité s’allume (application) ou s’atténue


(suppression) lors de l’application ou la suppression d’une tension CA ou CC. Pour convenir à un large
éventail d’applications de test, les entrées binaires ont différents seuils de tension. Pour les applications
de test typiques, les entrées binaires 1 et 2 ont un seuil fixe de 5 volts. Sur le modèle « P », il y a
8 entrées binaires supplémentaires. Pour contrôler les signaux TTL, les entrées binaires 3 à 6 ont un
seuil fixe de 3 volts. Les entrées binaires 7 et 8 ont des seuils fixes de 5 volts, et les entrées binaires 9
et 10 un seuil fixe de 30 volts (pour les environnements de test « bruyants »). Une tension de seuil plus

328
élevée permet d’éliminer les fausses alarmes dues à une source de bruit. Des seuils plus faibles
permettent le démarrage ou l’arrêt du compteur à partir des signaux de tension TTL. La tension
admissible appliquée est de 5 à 300 volts CA ou de 5 à 300 volts CC, les résistances de limitation de
courant offrent une protection.

1.4.1.1.4 Le compteur peut être démarré en activant les générateurs sélectionnés.

1.4.1.1.5 Le compteur peut être démarré en même temps qu’un changement de fréquence,
d’angle de phase ou d’amplitude. En outre, il peut être démarré en même temps que l’étape de forme
d’onde de tension ou de courant.

1.4.2 Sorties binaires

Les sorties binaires 1 et 2 sont situées sur le panneau supérieur de capacité nominale de 300 V à
8 ampères. L’option de carte système « P » du modèle SMRT410 fournit quatre sorties binaires
supplémentaires, numérotées 3, 4, 5 et 6. Chaque sortie binaire peut être configurée comme contact
normalement ouvert ou normalement fermé fournissant une logique à l’appareil en cours de test. Les
sorties binaires 3 et 4 ont une tension de 300 VCA/CC, 8 ampères et un maximum de capacité de
coupure de 2 000 VA (80 watts CC), avec un temps de réponse inférieur à 10 ms. Les sorties binaires 5
et 6 sont à grande vitesse et ont une tension nominale CA/CC de 400 volts en crête, 1 ampère et un
temps de réponse généralement inférieur à 1 ms.

Les contacts peuvent être programmés pour s’ouvrir ou se fermer, simulant ainsi le fonctionnement du
disjoncteur. La durée d’attente programmable est comprise entre 1 milliseconde et 10 000 millisecondes.
Un câble de test à fusible (à 500 mA) est disponible en option pour empêcher le fusible interne des
sorties binaires 5 et 6 de sauter. Le cordon de test est bleu afin que l’utilisateur sache qu’il s’applique
aux sorties binaires bleues. Le porte-canon du câble de test est marqué CE avec une tension de
1 000 V, CAT III, et marqué FUSED 500 mA/1 000 V/50 KA.

1.5 Simulateur de batterie

Le modèle SMRT410 « P » comprend le simulateur de batterie, et fournit une sortie CC variable


de 5 à 250 VCC de 100 watts, 4 ampères max. Vous pouvez sélectionner des valeurs normales
de 24, 48, 125 ou 250 VCC, ou entrer la tension de sortie souhaitée dans la fenêtre prévue, voir
l’écran de configuration STVI. L’application principale consiste à fournir la tension logique CC aux
relais statiques avec microprocesseurs.

Figure 305 Simulateur de batterie (BAT SIM)

ATTENTION :
REMARQUE : La tension continue est activée et disponible lorsque la sortie est activée à l’aide
de l’écran tactile ACL ou par commande logicielle. Ne branchez ni n’insérez de cordon de test
dans les bornes de liaison du SIMULATEUR DE BATTERIE sans connecter au préalable les
cordons de test à la charge!

2.0 CONFIGURATION

2.1 Déballage du système

Déballez l’appareil et vérifiez pour déceler les dommages survenus pendant le transport. S’il y a des
dommages visuels, informez-en immédiatement le transporteur pour faire une déclaration de sinistre, et
informez Megger des dommages.

329
ATTENTION :
Des tensions potentiellement mortelles peuvent être présentes sur les bornes de sortie. Il est
fortement recommandé à l’opérateur de lire le mode d’emploi soigneusement et d’avoir une
bonne compréhension de l’utilisation de l’appareil de test avant la mise sous tension.

2.1.1 Démarrage initial

1. Avec le câble Ethernet fourni avec l’unité, connectez le port Ethernet du STVI sur l’unité SMRT
au port Ethernet se trouvant en haut du STVI (Smart Touch View Interface). Si vous utilisez la
version PC du logiciel STVI, connectez le port Ethernet PC/OUT sur l’unité SMRT au port
Ethernet du PC.

2. Avant de connecter l’appareil à l’alimentation, assurez-vous que le commutateur de mise


sous/hors tension est désactivé (0). Branchez le cordon d’alimentation de l’unité à une source
d’alimentation appropriée et activez le commutateur de mise sous/hors tension (I). Alors que
l’unité SMRT passe par sa séquence de mise sous tension, moins d’une minute après l’écran de
mise sous tension STVI apparaît, puis l’écran de démarrage manuel.

2.2 Ports de communication

Plusieurs ports de communication sont disponibles. Ces ports sont les suivants : un port USB, trois ports
Ethernet et un port sans fil Bluetooth en option.

2.2.1 Interface USB 2.0

L’interface USB 2.0 nécessite un connecteur de type B « en aval », et est principalement utilisée comme
port de communication et de contrôle lorsqu’elle est utilisée avec un PC et le logiciel AVTS de Megger
ou le logiciel STVI version PC pour les tests de relais automatiques.

2.2.2 Port Ethernet PC/OUT

Le port Ethernet PC/OUT est un port 10/100BaseTX, et il s’agit du principal port de connexion PC. Ce
port prend en charge la configuration croisée automatique MDI/MDI-X, ce qui signifie qu’il est possible
d’utiliser aussi bien les câbles Ethernet standard que les câbles « croisés ». Le SMRT est livré en
standard avec un câble croisé.

En outre, ce port peut être utilisé pour télécharger de grands blocs de données dans l’appareil. Il est
utilisé pour télécharger des échantillons numériques pour la lecture DFR et télécharger les mises à jour
de logiciels/micrologiciels. Puisque chaque voie de sortie est capable de stocker jusqu’à
256 000 échantillons de données numériques, comme dans Digital Fault Recordings pour la lecture
DFR, et avec jusqu’à six voies, ce qui équivaut à plus de 1,5 million d’échantillons. Le port Ethernet sur
le SMRT410 télécharge normalement les données en 1 seconde ou moins. En plus des
téléchargements à haute vitesse de données DFR, le port est également utilisé pour parler à l’unité
SMRT410 par l’entremise d’un réseau.

Ce port peut également être utilisé pour interconnecter plusieurs unités SMRT pour une utilisation
synchrone polyphasée.

330
2.2.2.1 Configuration d’une adresse IP de SMRT pour une utilisation sur PC

Avec le câble Ethernet fourni avec l’appareil, branchez le port Ethernet PC/OUT sur l’unité SMRT au
port Ethernet du PC. Allumez l’appareil de test. Alors que l’unité SMRT suit sa séquence de mise sous
tension, en moins d’une minute l’écran de mise sous tension du STVI apparaît. La version PC du logiciel
STVI détecte automatiquement l’unité SMRT connectée au PC. Une fois qu’elle détecte
automatiquement l’unité et détermine la configuration de l’unité SMRT connectée, l’écran Manuel
s’affiche. L’autodétection peut ne pas fonctionner à cause des paramètres de pare-feu. Dans ce cas,
essayez d’arrêter le pare-feu ou d’entrer l’adresse IP directement à l’écran de configuration de
l’instrument PowerDB en cliquant sur l’icône Instrument Setup (Configuration de l’instrument) sur la

barre d’outils PowerDB . Depuis l’écran Instrument Configuration (Configuration de l’instrument),


visible sur la figure suivante, désélectionnez la case Auto Discover Unit (Gamme automatique).

Figure 306 Écran de configuration de l’instrument PowerDB

Vous pouvez entrer l’adresse IP directement dans le champ surligné en rouge. L’adresse IP de l’unité
peut être déterminée en comptant le nombre de fois où le voyant Binary Output (Sortie binaire) clignote
à la fin de la période de démarrage (l’adresse est 169.254. <nbre de clignotements>.0). Si l’unité
clignote quatre fois, l’adresse est 169.254.4.0. Si l’unité est sur un réseau avec un serveur DHCP, vous
devez utiliser le mode Auto Discovery (Découverte automatique).

2.2.3 Port Ethernet STVI

Le port Ethernet STVI est un port PoE (Power over Ethernet) 10/100BaseTX et le port de connexion
STVI. Ce port fournit l’alimentation du STVI avec le POE (Power Over Ethernet) et un contrôle manuel
de l’unité SMRT avec le STVI.

331
2.2.3.1 Configuration de l’adresse IP du SMRT pour une utilisation avec le STVI

Avec le câble Ethernet fourni avec l’unité, connectez le port Ethernet STVI sur le panneau supérieur du
SMRT au port Ethernet sur la partie supérieure du STVI (Smart Touch View Interface). Alors que l’unité
SMRT suit sa séquence de mise sous tension, en moins d’une minute l’écran de mise sous tension du
STVI apparaît. Le STVI détectera automatiquement l’unité SMRT410 (inutile de saisir vous-même une
adresse IP). Une fois qu’il détectera automatiquement l’unité, et déterminera la configuration de
l’unité SMRT connectée, l’écran Manual (Manuel) s’affichera.

2.2.4 Port Ethernet IN - IEC61850

Le port Ethernet IN est un port 10/100BaseTX, et est utilisé lors de l’interconnexion de plusieurs unités
de SMRT. Il peut également être utilisé pour fournir l’accès au réseau IEC 61850 (si activé). Le
SMRT410 avec l’option IEC 61850 activée fournit une priorité sélectionnable, VLAN-ID, et répond à la
norme IEC61850-5 standard de type 1A, Classe P 2/3, pour des simulations de déclenchement et de
réenclenchement haute vitesse.

2.2.4.1 Configuration de l’adresse IP du SMRT pour les réseaux ou les opérations IEC 61850

Le SMRT410 peut être contrôlé par l’entremise d’un réseau. Ceci permet de contrôler à distance
l’unité SMRT410 depuis pratiquement n’importe où, permettant à un PC de contrôler au moins deux
unités simultanément, comme dans les tests de bout en bout.
Le raccordement du SMRT410 à un réseau local ou étendu pourrait permettre une utilisation non
autorisée de l’appareil.

Grâce au port Ethernet IN, le SMRT410 s’intègre dans un réseau comme un ordinateur ou un serveur.
Pour utiliser cette fonction, vous devez effectuer la configuration IP du SMRT410 pour son réseau local.
Remarque : Quand l’unité SMRT410 est allumée, elle recherche et acquiert automatiquement une
adresse de réseau si elle est connectée à un réseau. Si elles ne parviennent pas à acquérir
automatiquement une adresse, vérifiez que vous êtes bien connecté à l’aide d’un câble Ethernet.
N’utilisez pas le câble Ethernet croisé fourni avec l’appareil de test (un câble croisé est conçu pour une
utilisation entre votre PC et l’appareil de test, pas à un réseau). Si l’appareil ne parvient toujours pas à
acquérir une adresse, il peut y avoir d’autres causes. Vous aurez probablement besoin de l’assistance
du service de gestion de l’information de votre entreprise.

Pour le test IEC 61850, connectez le port IN IEC61850 au bus de sous-station ou au relais en cours de
test pour recevoir et envoyer des messages GOOSE. Lorsqu’elle est utilisée avec le Megger GOOSE
Configurator dans le logiciel AVTS, l’unité SMRT410 peut fournir des tests haute vitesse des relais et
sous-stations IEC 61850 en s’abonnant aux messages GOOSE et en s’associant aux entrées binaires.
En outre, elle peut simuler les conditions du système telles que le fonctionnement du disjoncteur en
publiant des messages GOOSE mappés aux sorties binaires de l’unité SMRT410. En ayant le PC
connecté au port OUT et en exécutant le logiciel Megger GOOSE Configurator de l’AVTS, l’opérateur
peut renifler le réseau de la sous-station. Toutefois, si un port sécurisé est nécessaire, où l’opérateur ne
peut pas accidentellement déclencher la sous-station ou faire entrer un virus de PC dans son réseau
local, raccordez le PC au port USB du SMRT et reniflez le réseau par l’intermédiaire du port IN IEC
61850.

3.0 Sources de courant

3.1 Fonctionnement en parallèle

Chaque amplificateur de courant SMRT est capable de fournir 30 ampères en continu, et jusqu’à
60 ampères pendant 1,5 seconde pour le test des éléments de déclenchement instantané. Lorsque plus
de 30 ampères monophasés sont requis pour de longues durées, soit plus de 60 ampères pour tester

332
des éléments instantanés, trois ou plusieurs voies de courant peuvent être connectées en parallèle pour
fournir de 90 à 180 ampères en continu, et de 180 à 360 ampères pendant de courtes durées.

Remarque : Si un F apparaît sur le 5e chiffre du numéro d’identification de style (c.-à-d.


40P1F0A0S1), les retours de courant sont flottants (isolés les uns des autres et de la terre). Pour les
unités avec un numéro de style G, les retours de courant sont communs en interne et reliés à la terre.

Pour mettre en parallèle les voies actuelles de l’unité, procédez comme suit :

Si vous utilisez les multi-cordons de test de courant gainés (référence 2008-541), tous les cordons de
retour noirs sont reliés ensemble à l’intérieur de la gaine de sorte qu’ils partagent le courant de retour.
Reliez chaque voie de courant au relais en cours de test (bornes rouges et noires à la charge). Chaque
cordon de test Megger est conçu pour 32 ampères continus. Si vous utilisez d’autres de cordons de test
que ceux fournis par Megger, vérifiez que le fil a une taille suffisante pour transporter le courant de test.

Pour les unités de retour commun à la terre (G), il y a une terre commune interne entre les bornes de
retour de la voie de courant. Si vous utilisez des cordons de test individuels séparés, tous les fils de
retour doivent être communs à la charge, comme indiqué dans la figure suivante. Si vous ne raccordez
pas un cordon de retour à toutes les voies de courant utilisées, le courant de retour, en tout ou en partie,
sera forcé à travers la terre interne. Cela signifie qu’avec 4 voies en parallèle, jusqu’à 240 ampères
peuvent être forcés à travers la terre commune interne, et peuvent causer des dommages aux retours
de courant internes. Par conséquent, il faut que les connexions parallèles soient effectuées sur le relais.
Voir la figure suivante.

Figure 307 Mise en parallèle de quatre sorties de courant

3.1.1 Écran de test manuel - Monophasé jusqu’à 240 ampères

Pour plus de simplicité d’utilisation, accédez à l’écran de configuration et sélectionnez le mode 4


Voltages – 1 Current @ 240 amps (4 tensions - 1 courant à 240 ampères). Lorsque vous revenez à
l’écran de test manuel, une voie de courant est affichée, comme indiqué à la figure suivante.

333
Figure 3