Vous êtes sur la page 1sur 2

𝐄𝐟𝐟𝐨𝐫𝐭𝐬 𝐞𝐱𝐭é𝐫𝐢𝐞𝐮𝐫𝐬 :

Une poutre est en général soumise à deux types d’efforts extérieurs :

 Les charges (concentrées ou réparties) : sont des données du problème (on connait leurs valeurs).
 Les actions des liaisons : sont des inconnues du problème (il faut déterminer leurs valeurs).

Pour déterminer les composantes du torseur d’action des liaisons, on applique le principe
fondamental de la statique sur toute la poutre : (TActions de liaisons + Tcharges )même point = {0}.

𝐓𝐨𝐫𝐬𝐞𝐮𝐫 𝐝𝐞 𝐜𝐨𝐡é𝐬𝐢𝐨𝐧

𝑁 𝑀𝑡
Pour étudier la résistance d’une pièce il faut chercher le torseur de cohésion ∶ 𝑇𝐺 = {𝑇𝑦 𝑀𝑓𝑦 }
𝑇𝑧 𝑀𝑓𝑧
𝐺

N est l'effort normal (dans la direction x )

Ty est l'effort tranchant dans la direction y

Tz est l'effort tranchant dans la direction z

Mt est le moment de torsion (dans la direction x )

Mfy est le moment de flexion ou fléchissant dans la direction y

Mfz est le moment de flexion ou fléchissant dans la direction z


𝐋𝐞𝐬 𝐬𝐨𝐥𝐥𝐢𝐜𝐢𝐭𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐬𝐢𝐦𝐩𝐥𝐞𝐬 ∶

− Traction ∶
𝑁 𝑁 𝜎𝑒
σ= et 𝜎𝑚𝑎𝑥 = , 𝑖𝑙 𝑓𝑎𝑢𝑡 𝑞𝑢𝑒 ∶ 𝜎𝑚𝑎𝑥 ≤
𝑆 𝑆 𝑘. 𝑠
− Compression ∶
𝑁 |𝑁| 𝜎′𝑒
σ= et 𝜎𝑚𝑎𝑥 = , 𝑖𝑙 𝑓𝑎𝑢𝑡 𝑞𝑢𝑒 ∶ 𝜎𝑚𝑎𝑥 ≤
𝑆 𝑆 𝑘. 𝑠
− Flexion :

𝑀𝑓𝑧 |𝑀𝑓𝑧 |
𝑚𝑎𝑥 𝑏 𝜎𝑒
σ=− . y et 𝜎𝑚𝑎𝑥 = . , 𝑖𝑙 𝑓𝑎𝑢𝑡 𝑞𝑢𝑒 ∶ 𝜎𝑚𝑎𝑥 ≤
𝐼𝐺𝑧 𝐼𝐺𝑧 2 𝑘. 𝑠

𝑀𝑓𝑦 |𝑀𝑓𝑦 |
𝑚𝑎𝑥 𝑎 𝜎𝑒
σ=+ . z et 𝜎𝑚𝑎𝑥 = . , 𝑖𝑙 𝑓𝑎𝑢𝑡 𝑞𝑢𝑒 ∶ 𝜎𝑚𝑎𝑥 ≤
𝐼𝐺𝑦 𝐼𝐺𝑦 2 𝑘. 𝑠

− Cisaillement :

𝑇 √𝑇𝑦2 + 𝑇𝑧2 𝑇 𝜏𝑒
τ = = et 𝜏𝑚𝑎𝑥 = , 𝑖𝑙 𝑓𝑎𝑢𝑡 𝑞𝑢𝑒 ∶ 𝜏𝑚𝑎𝑥 ≤
𝑆 𝑆 𝑆 𝑘. 𝑠
− Torsion :
𝑀𝑡 |𝑀𝑡 |𝑚𝑎𝑥 𝑅 𝜏𝑒
τ= .ρ et 𝜏𝑚𝑎𝑥 = . , 𝑖𝑙 𝑓𝑎𝑢𝑡 𝑞𝑢𝑒 ∶ 𝜏𝑚𝑎𝑥 ≤
𝐼𝐺 𝐼𝐺 2 𝑘. 𝑠
𝐋𝐞𝐬 𝐬𝐨𝐥𝐥𝐢𝐜𝐢𝐭𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐜𝐨𝐦𝐩𝐨𝐬é𝐞𝐬 ∶
− Principe de superposition ∶

contraintes normales ∶ 𝜎 = 𝜎1 + 𝜎2

contraintes tangentielles ∶ 𝜏 = 𝜏1 + 𝜏2

contraintes mixtes ∶ 𝜎 = √𝜎 2 + 3𝜏 2

− Flexion déviée ∶

𝐶 ′ 𝑒𝑠𝑡 𝑢𝑛𝑒 𝑓𝑙𝑒𝑥𝑖𝑜𝑛 𝑎𝑣𝑒𝑐 𝑢𝑛𝑒 𝑠𝑒𝑐𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑑𝑟𝑜𝑖𝑡𝑒 𝑞𝑢𝑖 𝑛′ 𝑎𝑑𝑚𝑒𝑡 𝑎𝑢𝑐𝑢𝑛 𝑎𝑥𝑒 𝑑𝑒 𝑠𝑦𝑚é𝑡𝑟𝑖𝑒.

Positionner le point G le centre de surface de la poutre, puis déplacer les axes initiaux vers G.

𝑴é𝒕𝒉𝒐𝒅𝒆 𝟏 ∶
Dessiner les axes principaux (Y, Z) définis par l′ angle φ = (y, Y) (une donnée).
𝐼𝐺𝑌
Chercher la position de l′ axe neutre (G,n) en calculant l′ angle β = (Y, n), tel que ∶ tanβ = .
𝐼𝐺𝑍 . 𝑡𝑎𝑛𝜑

Dessiner l′ axe neutre qui doit passer par G.

Chercher les deux points les plus loins de l′ axe neutre M et N. Trouver leurs coordonnées dans (G, Y, Z).
𝑀𝑓𝑧
Remplacer leurs coordonnées dans la relation ∶ σ = − (𝐼 . 𝑌. 𝑐𝑜𝑠𝜑 − 𝐼𝐺𝑍 . 𝑍. 𝑠𝑖𝑛𝜑)
𝐼𝐺𝑌 𝐼𝐺𝑍 𝐺𝑌

𝑴é𝒕𝒉𝒐𝒅𝒆 𝟐 ∶
𝐼𝐺𝑦
Chercher la position de l′ axe neutre (G,n) en calculant l′ angle α = (y, n), tel que ∶ tanα = .
𝐼𝐺𝑦𝑧

Chercher les deux points les plus loins de l′ axe neutre M et N, trouver leurs coordonnées dans (G, y, z).
𝑀𝑓𝑧
Remplacer leurs coordonnées dans la relation ∶ σ = − (𝑦. 𝐼𝐺𝑦 − 𝑧. 𝐼𝐺𝑌𝑍 )
𝐼𝐺𝑌 𝐼𝐺𝑍
𝜎𝑒
Pour les deux méthodes, il faut chercher ∶ 𝜎𝑚𝑎𝑥 = max(|𝜎𝑁 |, |𝜎𝑀 |), et la comparer avec ∶
𝑘. 𝑠
− Flambement ∶

𝜋2𝐸
calculer l′ élancement critique ∶ 𝜆𝑐 = √
𝜎𝑒

𝐿 𝐼𝐺𝑍
calculer l′ élancement de la poutre ∶ 𝜆 = , 𝑡𝑒𝑙 𝑞𝑢𝑒 ∶ 𝜌 = √
𝜌 𝑆

𝜎𝑎𝑑𝑚 . 𝑆
Si ∶ 𝜆 > 𝜆𝑐 ∶ 𝑜𝑛 𝑎𝑢𝑟𝑎 𝑢𝑛 𝑓𝑙𝑎𝑚𝑏𝑒𝑚𝑒𝑛𝑡 𝑑𝑜𝑛𝑐 𝑖𝑙 𝑓𝑎𝑢𝑡 𝑐ℎ𝑒𝑟𝑐ℎ𝑒𝑟 ∶ 𝐹𝑎𝑑𝑚 =
𝜆 2
2( )
𝜆𝑐
Si ∶ 𝜆 < 𝜆𝑐 ∶ 𝑜𝑛 𝑎𝑢𝑟𝑎 𝑢𝑛𝑒 𝑐𝑜𝑚𝑝𝑟𝑒𝑠𝑠𝑖𝑜𝑛.

Vous aimerez peut-être aussi