Vous êtes sur la page 1sur 2

L’INTERPRÉTATION de « STRANGE FRUIT » par B.

Holliday
FORMATION MUSICALE : VOIX (mezzo-soprano ?) + PETIT ENSEMBLE DE JAZZ (cuivres, piano, contrebasse, batterie)

ESPACE TEMPS COULEUR


utilisation de l’espace sonore. utilisation de la dynamique du timbre vocal et instrumental. FORME
langage musical (tempo, métrique, Opposition timbres, fusion sonore, Eléments structurants
accentuations) mode de jeux, couleurs vocales.

tempo lent Nuances : intimiste la plupart du Introduction en 2 parties :


Perception de couches temps (donc p-mf) avec parfois des
élans (des cris d’espoir) plus fort.
d’évènements sonores : Contrebasse marquant les 4 - cymbales + cuivres
- Mélodie à la voix temps par des noires répétées Utilisation (dans l’introduction) de la (trompette avec sourdine Æ
Æ côté lancinant.
(horizontalité) : texte articulé gamme par ton (très utilisé par son très feutré, intimiste)
de façon syllabique. Debussy) Æ créé une ambiance - puis piano avec contrebasse
- Accompagnement rythmique binaire mais la tendue, mystérieuse.
instrumental : des accords voix est très libre dans trompette avec sourdine Æ son très
(verticalité) l’interprétation. feutré, intimiste. 3 strophes chantées avec
une court interlude de piano
Sommet de l’œuvre sur « for Le temps s’arrête sur la Timbre vocal : voix puissante, entre la 1ère et 2ème strophe.
the tree to drop » : grande dernière phrase. C’est une émotionnelle, sensualité toujours
présente, vibrato constamment
phrase ample avec déclamation libre. contrôlé.
glissando dans la voix suivit
d’un silence d’une valeur « Sweet and fresh » (doux et frais)
expressive. Æ couleur harmonique différente.

Accord final très coloré (accord


mineur avec une sixte majeure).